Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

The Psycho and The Psy [PV Jude]

Invité
avatar
Invité
The Psycho and The Psy [PV Jude] - Jeu 7 Aoû 2014 - 17:35
Tout s'est passé si vite. A peine quelques secondes après avoir rencontrée une forme de vie des plus étranges. J'ai entendu du bruit dans le couloir, je pensais que c'était des renforts de l'académie et j'y suis allé certains de ma supériorité mais non, tout ne s'est pas passé comme prévu. C'était les chiens du conseil.

Bien entraînés et coordonnées entre eux, ce sont des chasseurs redoutables si on y est pas préparé et je ne l'étais pas. Il ne leur a pas fallu longtemps pour que je me retrouve privé de mes membres et envoyés à l'académie. Retour à la case prison. Comble du bonheur, je me retrouve dans mon ancienne cellule et mes membres quelque part je ne sais où. Pas au même endroit je suppose car il faudrait vraiment être idiot pour commettre deux fois la même erreur. Vu que j'ai le temps désormais de réfléchir, je vais en profiter pour essayer de deviner comme les chiens du conseil ont pu être avertis.

La première chose qui me trouble et que mes adversaires, à par les chiens, n'ont pas utilisé leurs pouvoir. Peut être avait il uniquement des pouvoirs passifs ? Non, on ne met pas que des pouvoirs passifs dans une base qui contient des données. Alors, si certains avait des pouvoirs offensifs, pourquoi ne les ont 'ils pas utilisé ? Peut être avait il peur de les utiliser ? Non plus, dans ce genre de cas, on utilise tout ce qu'on a pour attaquer l'adversaire mais alors, si ils n'ont pas utilisé de pouvoir, c'est qu'ils n'en avait pas ?
Un déclic a suivi cette réponse. Ce n'était pas des apprentis mais de simple humain, Jhoken m'a donc menti ? Il serait donc aussi la cause de l'arrivé des chiens du conseil ? C'est fort possible, allez savoir ce qu'il se passe dans la tête d'un efféminé au sourire psychopathe. Durant quelques secondes, j'ai cédé à la colère et à la haine mais elle s'est calmée. La raison ? Simple,l'ingéniosité de Jhoken. Si on se met à sa place, enfermé dans un bureau à donné le pouvoir qu'un renégat veut, en se faisant insulter par certains sûrement. On en a marre au bout d'un moment et puis, je pense que les quelques factures que je lui ai envoyés ne lui ont pas trop plu. La prochaine fois que je le verrais, je lui dirait bravo son plan. Le pauvre a doit quand même à des félicitations pour son travail tout de même.

Mes pensées se sont brisées quand du bruit a commencé à se faire entendre. Des bruits de bottes et de talons aiguille ? Des petits rires féminins et masculins fait parti du bruit qui brise le silence mort habituel de ce couloir. Les voici devant ma porte. Un clang métallique se fait entendre, l'énorme verrou magique vient de s'ouvrir et la lourde porte d'acier glisse péniblement sur le sol poussés par le garde. Une femme est apparu de derrière le garde et s'est approché de moi, elle me regardait d'un air ébloui tel un enfant et intéressé comme un scientifique.


Quoi ? Vous n'avez jamais vu de corps suspendu par des chaînes ?
♦ Rose ou chou ? : rose aussi sombre que la nuit
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 42

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
990/1000  (990/1000)
Votre domaine: Le Vice
avatar
Psychologue
Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Psycho and The Psy [PV Jude] - Dim 10 Aoû 2014 - 23:17

La rumeur était intéressante ce jour là, Jude était installée dehors, les oreilles grandes ouvertes. On ne pouvait imaginer toutes les choses intéressantes qu'on pouvait bien entendre en déambulant simplement dans les couloirs. Et aujourd'hui ça payait, la pseudo psychologue avait ouïe dire qu'un renégat avait été attrapé par le conseil des élèves et qu'il était actuellement retenu dans l'une des cellules de leur bureau, de plus ce n'était pas n'importe quel renégat mais un monstre d'acier, un robot bourré de technologie que la demoiselle ne pouvait même pas concevoir. Sa curiosité avait tout de suite était piquée au vif et elle avait donc décidé d'y faire un petit tour. Mais avant il fallait qu'elle se change, on ne laisse pas un renégat comme ça sans surveillance donc il lui fallait trouver un angle d'attaque plus approprié.

La jeune femme aux boucles d"ébène partit dans son cabinet et choisit des vêtements qu'elle déposa sur la méridienne pourpre au centre de la pièce avant de se changer. Elle s'installa ensuite devant la psyché coiffant ses longs cheveux soyeux et peignant ses lèvres d'un élégant rouge lis de vin avant d'observer son allure. Elle portait un tailleur noir avec un corset assorti et une paire de talons aiguille, ses boucles brune tombaient en cascade sur ses épaules en soulignant la pâleur de la peau d’albâtre de son visage. Cet ensemble lui seyait à merveille et lui donnait un air strict tout en soulignant sa silhouette avec grâce. Elle sourit, c'était exactement ce qu'elle recherchait, décidément ces habits du XIXème siècle était vraiment géniaux, les coupes les matières, c'était sans égale avec ce qu'elle avait connu.

La repentie prit la direction du bureau et après avoir avoir envoyer paitre plusieurs personnes qui lui barrait l'accès elle tomba en fin devant la porte de la pièce aux cellules  gardée comme elle l'avait prévu. L'homme s'interposa entre la porte et elle.

- Désolé madame mais vous n'avez rien à faire là.


- Mademoiselle, et justement si.
dit elle d'un ton qui ne laissait aucun doute possible, l'air contrarié. Je suis la nouvelle psychologue et on m'a demandé d'examiner le prisonnier pour voir ce que je pouvais en tirer mais on dirait que tout le monde s’évertue à m'empêcher de faire mon boulot...

L'homme sembla désappointé, ne sachant trop quoi lui répondre.

- Je suis désolé mademoiselle, c'est que je n'ai pas été prévenu alors... J'ai des ordres vous comprenez..."

Jude soupira et s'approcha lentement du garde pour poser avec douceur sa main sur son épaule. Un fourmillement qu'elle commençait à bien connaitre se répandit sous son crâne mais elle tacha de l'ignorer car c'était une chose de savoir ce qu'un homme voulait mais s'en était une autre de l'entendre avec des mots.

- Je sais bien mais j'en ai aussi voyez vous.. Non pas que ce travail m'enchante, sachez que je préfère les personnes bien vivantes, chaudes et palpitantes aux boites de conserves comme celle que vous gardez. Mais je risquerai de me faire réprimander et comme je suis nouvelle ici...

La demoiselle se rapprocha encore, penchant la tête sur le coté en laissant son parfum de violette et de lys blanc monter jusqu'à lui, l'enivrer jusqu'à ce qu'il tombe tout seul dans ses filets. Sa peau si blanche, si douce, ses lèvres si rouges, ses cheveux si soyeux, son odeur entêtante et ses grands yeux de jade, aucun homme ne lui résistait jamais, s'en était presque trop facile. Ses doigts fins jouaient distraitement avec le bord de son vêtement tandis qu'elle faisait une petite moue.

- S'il vous plait... dit elle en battant de ses longs cils.

L'homme se frotta la nuque d'une main, hésitant puis sortit la clé de sa poche.

- Merci beaucoup, vous pourriez peut-être passez à mon cabinet pour que je puisse vous remercier en bonne et due forme. Un petit sourire éclaira son visage, elle sortit une cigarette de son sac et après l'avoir fixée sur son porte cigarette et allumée elle tira longuement en lui lançant une œillade appuyée. Vous avez du en voir des choses ici, je serais ravie que vous m'en parliez un peu plus longuement, au calme, rien que nous deux...

L'homme rit maladroitement et elle l'accompagna de son rire cristallin avant de lui désigner la porte.

- Mais le travail avant tout.

Il ouvrit l'énorme verrou magique puis poussa la porte dans un grincement sonore d'acier. Une fois ouverte l'homme entra avec Jude à sa suite, jeta un coup d’œil méprisant au prisonnier avant que la demoiselle ne le pousse vers la sortie.

- A plus tard mon cher, le chassa-t-elle d'un ton mielleux et d'un petit signe de main.

Et elle referma la porte. Un robot était enchaîné dans une des cellules, visiblement mécontent. La psychologue elle était au comble du bonheur, elle avait sous les yeux un condensé de technologie incroyable, un de ses être qu'elle avait vu dans les livres de la bibliothèque sans jamais ne pouvoir ne serait ce qu'espérer en croiser un un jour. Bon il était certes démembré mais il ne perdait rien de sa superbe, du moins à ses yeux. On aurait dit une gamine devant un marchand de glaces. Elle tira une longue bouffée sur son porte cigarette, l'observant avec intérêt.

- Quoi ? Vous n'avez jamais vu de corps suspendu par des chaînes ?

-Un corps comme le votre? Non jamais. Que croyez vous que je fasse ici?

La demoiselle à la chevelure d'ébène prit une chaise et s'installa confortablement à une distance respectable du prisonnier, les jambes croisées, fixant toujours le robot en fumant nonchalamment.

- Alors, dites moi tout. Mon intérêt pour votre petite personne est-il justifiée?
Invité
avatar
Invité
The Psycho and The Psy [PV Jude] - Mar 19 Aoû 2014 - 14:02
-Un corps comme le votre? Non jamais. Que croyez vous que je fasse ici?
- Alors, dites moi tout. Mon intérêt pour votre petite personne est-il justifiée?


Sa peau est pâle, son épiderme ne doit pas être très souvent en contact avec le soleil, une finesse que beaucoup de femme aimerait avoir et des yeux ressemblant à des pierres précieuses. Si j'étais encore un humain, je serais tomber sous le charme de cette dame qui doit sûrement compter énormément de conquête à son actif.
Son intérêt pour ma petite personne ? Tiens donc. Voilà une personne qui semble intéressait par le corps que j'ai. Étrange, d'habitude, tous me fuient ou tentent de me tuer, ça va me changer de mes habitudes a chassé ou être chassé. Ce n'est pas si mal après tout. Mais tout de même, en quoi mon corps peut l'intéresser ? Qui n'a jamais vu de film de science fiction avec des robots ? Terminator, Irobot et j'en passe des meilleurs. Beaucoup ont des idées très différentes sur les êtres fait d'acier et de circuit comme je le suis. Même,qui n'a jamais rêvé d'être un robot ? Pouvoir faire mieux ce qu'un homme peut faire : sauter plus haut, ne pas avoir besoin de respirer, pas besoin de manger, pas besoin de dormir. Un être parfait mais ils ignorent tous les effets secondaires. Le corps d'acier peut développer une conscience qui lui est propre et tout peut dégénérer. Mais vu son regard, on dirait qu'elle n'en a jamais vu, ou si mais d'une façon moins prononcés que dans les films. On dirait qu'elle vient d'une époque plus reculée.


Tout dépend de l'intérêt que j'ai a vous apporter. C'est le conseil qui vous envois me faire parler ? Creuser autant que vous voulez, je ne dirais rien



Ceci mettra les choses au clair. Même si je ne détiens pas des informations importantes sur la Guilde, mise à part son emplacement, je ne sais rien. Peut être le nom de code de certains membres mais sans plus
♦ Rose ou chou ? : rose aussi sombre que la nuit
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 42

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
990/1000  (990/1000)
Votre domaine: Le Vice
avatar
Psychologue
Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Psycho and The Psy [PV Jude] - Jeu 4 Sep 2014 - 0:39
Jude émit un rire cristallin qui emplit toute la pièce. Elle, travailler pour le conseil des élèves? Quelle idée absurde, elle n'en avait que faire de leur affaire de chasse aux renégats et de protection de l'académie, ce qui l'intéressait elle c'était le robot qu'elle avait sous le nez.

- Vous y êtes pas du tout. Je ne suis pas là pour vous faire parler mais pour apprendre à vous connaître.

À ses mots la demoiselle se leva, son porte-cigarette aux lèvres, et s'approcha lentement du prisonnier. Ses doigts effleurèrent la plaque de métal qui constituait son torse, car c'était du métal aussi étrange que ça puisse paraitre à la psychologue. Le son que produisait ses ongles rayant l'acier était formel. Le contact avec sa peau était froid par contre lorsqu'elle toucha les câbles qui couraient sur son abdomen et avait visiblement rattachés ses membres manquant, la jeune femme du retirer sa main rapidement de peine de se bruler. C'était un peu comme le capot dune voiture, sous le métal brillant de la carrosserie grouillaient plein de câbles reliant les différents composants les uns aux autres dans une chaleur infernale. Comment pouvait il bien se Se mouvoir? À la vapeur comme la Ford de son père? Une charmante machine soit dite passant, Jude adorait aider son paternel à faire briller sa robe d'acier. En revanche il ne l'aurait jamais au grand jamais laissé conduire sa merveille, déjà elle était une femme et les femmes ne montaient en voiture qu'à l'arrière seulement et puis tout bêtement parce qu'elle ne savait pas conduire à cette époque. C'était ce bon vieux amant français qui le lui avait appris lorsqu'elle était à Paris. Il fallait dire que c'était plus pratique pour la fuite et elle était plutôt douée excepté pour les courses poursuite qu'elle préférait lui laisser.

Mais là n'était pas le moment de rêvasser à ses folles évasions dans les rues tortueuses rues de Paris et encore moins à son regretté géniteur. Elle avait cette machine qui n'en était pas vraiment une devant les yeux alors pourquoi regarder vers le passé. La repentie au regard de jade s'approcha encore, se concentrant sur le visage de son "hôte". Il était aussi lisse que le reste de son corps, un masque d'acier sans expression aucun qui cachait si on y regardait bien un cerveau parcouru de câbles. Alors il était bien humain ou du moins l'avait été...

Jude tira longuement sur son porte-cigarette et souffla un nuage de fumée par dessus son épaule. Elle regarda un instant la cigarette se consommer en laissant un fin filet de fumée s'élever vers le plafond et en essuya les braises contre le buste du prisonnier.  Elle se perdit dans la contemplation des étincelles se refléter  dans l'acier avant de sombrer dans les ombres du sol.

- Comment vous appelez vous? La réponse à la question "qui êtes vous" débute souvent par un nom. Alors commençons par là, votre nom.

Soudain un léger picotement se répandit sous son crâne. Si son don n'avait pas été désagréable voire à la limite du douloureux, Jude aurait pu apprécier à sa juste valeur l'étrangeté de la situation.
♦ Rose ou chou ? : rose aussi sombre que la nuit
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 42

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
990/1000  (990/1000)
Votre domaine: Le Vice
avatar
Psychologue
Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Psycho and The Psy [PV Jude] - Sam 15 Nov 2014 - 0:02
La porte s'ouvrit dans un grincement sonore et l'homme qui la gardait passa la tête par l’entre-bâillement.

- Euh.. Mademoiselle?

La jeune femme aux yeux de jade se figea. Elle était sur le point d'entendre quelque chose de tout à fait inédit, quelque chose que jamais elle n'avait été en mesure de concevoir de sa vie et ce crétin venait l’interrompre? Un long frisson de fureur parcouru son dos et lentement, elle se retourna vers le gêneur.

- Comment osez vous me déranger en plein travail?

- Je suis désolée Mademoiselle mais on vous cherche... Une urgence...
dit-il avec un rictus embarrassé.

- Comment ça une urgence?! Je suis psychologue pas médecin! Explosa-elle, marchant droit vers l'homme qui tentait de se faire de plus en plus petit face à cette furie qui lui fonçait dessus.

L'anglaise attrapa le gardien par son vêtement, l'obligeant à dégager du pas de la porte pour la laisser passer et referma le lourd battant non sans un dernier regard à ce miracle de technologie qu'elle avait été sur le point de percer. Elle lâcha tout bas un chapelet des pires noms d'oiseaux de chacune de ses deux langues natales. Peu importait qui l'avait fait déranger, elle le lui ferait payer très cher. La demoiselle soupira en se massant les tempes et planta son regard dans celui de l'homme.

- Ne bougez pas, je reviens. Je n'en ai pas fini avec lui.


- Bien Madame.

- Mademoiselle! cria-t-elle sans même se retourner, s'éloignant déjà d'un pas rapide dans le couloir.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: The Psycho and The Psy [PV Jude] - Sam 15 Nov 2014 - 3:22


Alors, c'est dommage que ca se finisse comme ca, parce que ca aurait surement pu être très prometteur...

Mais d'un autre point de vu le " MADEMOISELLE " m'a fait éclater de rire, alors je me demande si c'était pas une bonne chose finalement... /MUR/

J'espere que ton prochain rp ne finira pas aussi abruptement que celui ci et que tu pourras vraiment nous montrer toute l'étendue des possibilités avec Jude.

Bon courage pour la suite!

Jude : 230

Xps attribués : Yep



Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
The Psycho and The Psy [PV Jude]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The Psycho and The Psy [PV Jude]
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Bureau du Conseil-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page