Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Nouveau départ [Aaron Ghost]

 
Invité
avatar
Invité
Nouveau départ [Aaron Ghost] - Jeu 7 Aoû 2014 - 16:52

Nouveau départ

avec Aaron Ghost







Lorsque Kate se réveilla, elle ne sentis rien, pas même des courbatures, une faim qui la tenaillait, les blessures ou les cicatrices qu'avait laissée son ancienne vie; rien. Elle avait la douce impression que son ancienne vie n'avait été qu'un songe, une chimère. Hélas, la réalité revenait au galop et le souvenir encore vif de son ancienne vie était là, omniprésent: son père entre les mains de terroristes, elle, persécuter et sa mère morte sans qu'elle puisse lui dire un adieu. Kate se sentis flancher, il ne fallait pas pleurer, pas après la chance qu'on lui avait donner.  Elle regarda ses mains penaude, comme si cela aurait pu changer quelque chose. Une étrange chose se produisit, une brise d'air sortit légèrement de ses mains et alla caresser son visage puis partit. Que s'était-il passer? Elle avait à présent des pouvoirs dans sa nouvelle vie? Incroyable... En tout cas, elle aimait son nouveau pouvoir, l'air. Il lui rappellait le nom de sa vallée en Australie, la vallée des vents et cela la rendait nostalgique.

Elle se souvenait des sages paroles de l'ange Raziel. Un ange! Un ange lui avait parlée, à elle, mortelle sans importance. Mortelle? Sans importance? Plus maintenant, et Kate le savait. Maintenant, elle avait un nouvel avenir devant elle, une nouvelle chance, un nouveau départ. Et elle savait que cette chance elle allait la saisir.

Peu de temps après, elle inspecta autour d'elle, elle se trouvait dans un temple, il était situé en extérieur. Il était totalement différent de ce qu'avait pu voir Kate tout au long de sa vie, des immenses colonnes tenait le plafond, à l'intérieur des colonnes des sortes de faisceaux lumineux bleus émanait une sorte d'énergie. Par terre, un sol de marbre et à l'entrée du temple des rubans rouge pourpre valsait dans le vents.
Kate admira la majestueuse salle, de là où elle était, elle pouvait entendre les chants des oiseaux. Cet endroit a une dimension magique pensa t-elle.
Elle se leva pour admirer le dehors et elle se heurta à quelque chose.

-Aïe!
Par terre, elle vis un arc et des flèches. Mais pas juste un simple arc et des simples flèches! Cet arc, elle l'avait vue il y a longtemps lors d'un de ces seuls voyages touristiques avec sa mère à Tokyo dans un quartier reculé. Elle avait suppliée sa mère comme une forcenée pour l'avoir en vain à cause de son prix exorbitant.

Il était fait d'un métal très léger et facile à manier, sur l'arc était gravé un phénix.
Les flèches elles, étaient tranchantes et sur la pointe, un phénix qui se queue faisait un tour.
Kate mis la main sur sa bouche, émue de revoir ces armes qui n'étaient qu'un lointain souvenir.

                                                         _______________________________

Je croyais être seule, pour être émue en paix (déjà que je n'étais pas morte en paix...) Mais j'entendis un frottement au fond de la salle, un frottement de vêtement. Je me retournas aussitôt, flèche encochée craignant une éventuelle menace. Et vit un garçon qui comme moi, semblait tout droit d'être un nouveau. Il était un poil plus petit que moi, et était d'un blond épi de maïs, ce qui me plaisait car ça me rappelais les épis de blés dans le champ qui était à côté de moi.
Je lui offris un sourire rassurant et m'asseyais à l'endroit où il était assis et lui adressa la parole:
 

-Salut, je m'appelles Kate et toi?




(c)Kazu de C.G


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Jeu 7 Aoû 2014 - 21:26
La première chose qui m'a frappé c'est le noir, il n'y avait rien ici, enfin je parle de noir car c'est tout ce que je peux décrir. Le monde qui m'entourait n'était qu'absence : absence de couleur, de mouvement, de lumière, de chaleur et plus simplement de vie. Je n'étais plus rien. Comment étais-je arrivé là? Et où est-ce que j'étais?
 
Une troisième question me vint alors, plus forte que les autres : Qui suis-je?
 
Je finis par fermer les yeux pour ne plus avoir à supporter cette absence. Pourtant, rien ne me protégeait du vide que je ressentais en moi : qui pouvais-je donc bien être?
J'avais beau chercher, je ne parvenais pas à trouver la réponse à cette question pourtant essentielle et simple.
 
Après plusieurs heures interminables, j'abandonnais tout espoir de retrouver mon nom ou une partie de ma vie.
Rien ne semblait trouver le repos ici, dans la non-vie dans laquelle j'étais piégé. La non-vie?
Mais si je ne vivais pas, j'étais mort. Mais si j'étais mort alors, j'avais vécu une vie et j'avais un nom, un prénom, une famille ; bref tout ce qui constitue une vie. Alors pourquoi je ne pouvais pas m'en souvenir?
 
Une supposition, c'était déjà mieux que rien. Il ne me restait plus qu'à meubler le reste du vide et à tenter de m'occuper simplement par mon esprit. Je choisis donc un prénom : Aaron et le nom de famille me vint de par la situation : Ghost, le fantôme, cela convenait bien à la situation vu que je pensais être mort.
 
C'est alors que quelque chose apparut sur mon torse ; j'avais oublié que je pouvais toucher ce qui m'entourait. Qu'est-ce que c'était? C'était chaud, c'était dur et en sa présence, je me sentais réconforté. J'essayais de le saisir, mais je ne pouvais bouger aucun de mes muscles, j'étais comme tétanisé, sans doute encore un effet du vide dans lequel j'étais.
 
 
Le monde qui m'entourait bascula alors et je fus projeté sur un sol froid et dur comme de la pierre. Je touchais tout les choses autour de moi : mes sensations étaient revenues. Je n’osais à peine y croire et ne bougeais tout d’abord pas. Etait-ce un rêve ? En tout cas j’étais prêt à saisir ce rêve si c’en était un, ou à vivre si c’était ma nouvelle vie. Il y aurait-il deux mondes dans l’au-delà : un pour les méchants et un pour les gentils ? Mais alors pourquoi étais-je passé d’un côté à l’autre ? Etait-ce une épreuve ? Peut-être finalement y avait-il un Dieu pour veiller sur les hommes et qu'il prenait soin d'eux après leur mort.
 
J’ouvris enfin les yeux, content de voir que le rêve ne perdait pas contenance. Je me trouvais dans une espèce de grand temple. Son architecture classique rappelait le style des structures grecques antiques mais de nombreux détails en différaient dans sa composition. Ainsi je pus remarquer que la matière n’avait rien de terrestre et que ses proportions étaient démentielles. Je me surpris moi-même à penser que je ne me savais pas perspicace et aussi informé des choses, mais au final que savais-je de moi? Rien du tout.
 
Je me levais dans ce nouveau monde et fit mon premier pas  vers la lumière qui rentrait par l'une des faces du temple. A ce premier pas, j’en ajoutais un deuxième, puis un troisième, quand, passant derrière un pilier, j’aperçus une jeune femme. Si j’avais avant observé le temple avec détail, seul la flèche encochée sur l’arc retenait maintenant mon attention. Si mon corps ne semblait pas apte à réagir, mon esprit tout entier déjà été concentré sur la façon dont j'allais pouvoir éviter ou dévier la flèche. Lorsque la jeune femme m’adressa quelques mots, je n’eu même pas une réaction, toujours perturbé par la vision de l'arc et des flèches. Elle avait pourtant l’air gentille maintenant.
 
-Qui suis-je ? Les mots étaient sortis tout seul de ma bouche, après tout elle saurait peut-être.
Elle ne pouvait de toute façon pas en savoir moins que moi et si elle savait quelque chose, c'était le seul moment où je pourrais véritablement l'avoir par surprise.


Dernière édition par Aaron Ghost le Lun 1 Sep 2014 - 17:37, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Ven 8 Aoû 2014 - 18:31
Qui il était? Il en avait des bonnes lui... Puis, après réflexion je me sentis bête, il était amnésique.

Je baissa aussitôt mon arc voyant en lui un garçon au regard perdu qui ne savais pas où il avait atterri et surtout sans souvenir de son passé. Si j'étais à sa place, je pense que j'aurais paniquée, être ici soudainement sans explication et sans personne vers qui se tourner ou s'aider pour répondre à mes questions, il était courageux de ne pas fondre en larmes ou craquer. Puis, je savais que c'était mal et qu'on m'avait toujours évité d'avoir ce sentiment car les gens détestaient ça mais j'éprouvais de la pitié pour lui.


Je mis ma flèche dans son fourreau, qui lui aussi était de toute beauté: en cuir noir et sur sur le haut et le bas du fourreau ornait des dorures d'or. Et je mis mon arc sur moi.
Je posa délicatement ma main sur son bras en signe de: "tout va bien, ne t'en fait pas."

Je m'adressa à lui comme à quelqu'un que j'avais peur de briser, comme s'il pouvait se casser à tout moment. Je pencha ma tête vers lui, et calmement, d'une voix douce et rassurante, je lui demandais:

-Tu ne te rappelles vraiment de rien? Tu peux essayer quand même...
Il sembla réfléchir et avant qu'il n'ai le temps d'ouvrir la bouche je continuais.

-Tu te souviens peut-être de ton prénom, ton âge ou des petits éléments de ta vie, comme ce que tu aimes faire, si tu fréquentes un lycée, si oui lequel, une université, si tu faisais un travail, ton plat préféré.. Que sais-tu de toi en bref? Tu vas sûrement me dire rien, mais dis tout ce que tu sais sur toi, même les détails sans importance, des éléments te reviendront peut-être au fur et à mesure.


Je ne savais rien de lui et dans ma tête si par exemple il disait qu'il adorait l'équitation il se rappellerait peut-être par flash-back un cheval qu'il montait ou  dans le centre-équestre où il montait. J'essayais ce que je pensais être une bonne technique. Après, je n'était pas une pro, ça c'était clair, vu comment des fois j'étais direct et franche, je me voyais mal dans le domaine psy à parler doucement, comme si je vivais constamment sur des œufs avec des patients. Mais je me voyais tout aussi mal le laisser planté là à se demandais qui il était. L'abandonner comme un malotru et le laisser à son sort ce n'était pas moi, je venais aussi en aide aux gens.

-Après tout, des personnes ont peut-être des réponses à tes questions ici.

Je m'agenouillai devant lui qui étais assis contre une de ses immenses colonnes peuplant tout le temple.
Invité
avatar
Invité
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Ven 8 Aoû 2014 - 19:34
Je sentis la main de la jeune femme se poser sur mon bras et je ne pus retenir un frémissement. C'était nouveau. Je fermais les yeux pour capter cette sensation. Je n'avais jamais ressenti ça auparavant même sans ma mémoire je le savais, je vivais quelque chose de nouveau à l'instant. Il y avait tout d'abord le premier contact de la peau d'une femme sur la sienne, puis autre chose, une chose bien plus effrayante et bien plus puissante. Doucement, le collier de pierre violette se mit à luire, brûlant ma peau. Le peur s'empara de moi tandis que je sentais couler mon âme le long de mon épaule, puis dans le bras jusqu'à la main de la jeune femme. Toute l'essence de mon être se déplaçait dans mon corps pour venir jusqu'à passer véritablement dans le corps de la jeune femme.

La sensation était différente, tandis que mon esprit remontait jusqu'à la tête de celle qui me touchait. Qu'est-ce qu'il m'arrivait? Si cela se trouve ce n'était qu'un cauchemar, j'allais retrouver l'abîme obscure que je venais de quitter. Non, je devais réagir, bouger, mais malgré tous mes efforts, je fus incapable de bouger ne serait-ce qu'un petit doigt.

Il y avait l'âme de celle qu'il touchait tout près, je pouvais la sentir. Elle devait parler puisque ses lèvres remuaient et qu'elle vint s'agenouiller devant moi. Que pouvais-je faire?

A mesure que le contact se prolongeait, mon âme s'infiltrait un peu plus en elle venant se serrer contre la sienne, puis une image apparut. C'était elle dans le temple au moment où elle me toucha le bras, mais je voyais ça à côté d'elle, pas dans la scène, comme si j'étais un spectateur ; puis elle lâcha mon bras dans un geste qui semblait irréel réalisé ainsi et qui n'aurait eu de sens que si elle posait sa main sur mon bras. Puis elle se mit à reculer, a tendre son arc, à détendre son arc et à enlever son arc de son corps. Puis elle se mit encore à reculer, elle trouva l'arc, les flèches ; encore un instant et elle ne l'avait plus, elle tombait dans le temple...
Je venais enfin de comprendre tout ceci : c'était les souvenirs proches de la jeune femme, elle s'appelait Kate et elle avait perdu toute sa famille, comment je le savais? Je l'avais senti le penser pendant son souvenir.

Elle devait souffrir de la présence de mon âme. Mais je ne pouvais rien y faire, j'étais incapable de me retirer. Je pleurais de la faire souffrir encore après ce qu'elle avait traversé.
Invité
avatar
Invité
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Mar 12 Aoû 2014 - 16:22
Lorsque je lui avais touché le bras, je n'avais rien ressenti, juste comme un léger frisson mais une fois que j'avais finis de lui parler je ressentais réellement quelque chose. Ce fut comme si... On entrait dans moi... Je pense que c'est une des pires impressions que je n'ai jamais eue de toute ma vie. On me violait, mon intimité et ma vie, personne n'a le droit d'entrer en moi et de me... Lire?.. En tout cas, absolument Personne.
Mais lui, il se le permet. Alors quoi? Il est perdu et sans repère et hop c'est bon, il a tout les droits sur moi? Il se croit où lui? Le pire je pense c'est que je savais très bien ce qu'il regardait en moi, mes derniers souvenirs. Et tout ceci ravivait ma mort et ce que j'avais vécue jusqu'à présent.
Je m'effondrais par terre, n'osant plus rien dire. A présent, j'étais blanche comme un linge et le regardait effarée.
Je mis mes mains sur ma tête en me rendant bien compte de ce qu'il se passait: je ne reverrais jamais mes parents.

Je dois me ressaisir. Je me leva à présent, animée par un nouveau sentiment: la colère. Pire, la rage.
Je lui jeta un regard noir et posa un pied sur son épaule et lui me regardais, encore assis par terre. J'avais l'impression d'avoir couru un marathon, j'étais essoufflée.
Dans un souffle, je lui répondis:

-Non mais tu te prends.... Pour qui?

A mes pieds il y avait un petit vent qui s'était créer, je compris rapidement que c'est une partie de mon pouvoir que je ne contrôlais pas. Sous le coup de l'émotion ce vent était apparu et j'estimai que lorsque l'on se prenait les pieds dedans, cela devait faire aussi mal que pleins de petites échardes qui rentrait dans le pied.

Ma rage ne s'estompa pas au contraire elle grandit attendant la réponse de l'autre nouveau qui se croyait tout permis.
Invité
avatar
Invité
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Mar 12 Aoû 2014 - 17:24
Le contact s'était rompu. Mon âme venait de faire le chemin inverse et avait regagné mon corps. Et même si j'avais regagné le contrôle de celui-ci, j'étais encore plus tétanisée par celle qui se tenait devant moi. Que pouvais-je dire face à elle? Comment m'excuser? Comment lui faire comprendre ce que je ressentais. Ses souvenirs, je les avais senti l'instant d'avant et déjà ils s'évanouissaient.

Mais si j'avais peur d'elle, j'avais une peur bien plus grande envers moi-même : j'étais resté figé, je n'avais rien pu faire et pourtant quand elle m'avait touché mon âme avait traversé son corps. Qui étais-je donc pour faire une chose pareille? Un monstre ou un dégénéré?

Toutes ces questions sans réponses qui s'accumulaient, aurais-je un jour la réponse à une seule d'entre elle?

Puis vint le contact de sa botte sur mon épaule. Je savais que c'était mon corps et pourtant, cela me paraissait si loin. Il me semblait que je devais faire un effort pour la sentir à travers mon vêtement. Rien à voir avec tout à l'heure lorsque ma peau était directement en contact!
Et il y avait ce vent, d'où venait-il? Il était bien trop fort par rapport au peu d'air qu'il y avait sous le temple.

-Je suis sincèrement désolé pour tes parents Kate. Je ne peux rien y faire malheureusement.


Le son de ma propre voix me dérouta, elle paraissait si lointaine. Seuls mes lèvres bougeaient, tout le reste était parfaitement immobile.


-Je ne me prend pour personne, mais j'ai peur  de moi-même. Quand tu m'as touché...

Je m'interrompis un instant, cherchant mes mots.


-Je ne le fais pas volontairement, c'est quand ta peau a touché la mienne, je n'ai rien pu empêcher, ça se fait tout seul... Suis-je un monstre?
Invité
avatar
Invité
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Ven 15 Aoû 2014 - 16:16
Si j'étais un dragon du feu sortirait par mes naseaux, en attendant je bouillonnais de rage. 
Un peu de mon vent vint effleurer son épaule, ce qui lui procura une grimace. Je me reculais immédiatement, enlevant mon pied de lui, pour ne pas lui faire mal, ce n'était pas mon but. Je voulais des explications.

Mais lorsqu'il sortit piteusement tellement piteusement cette phrase:
-Je suis sincèrement désolé pour tes parents Kate. Je ne peux rien y faire malheureusement.

J'eus un temps de pause. Je lâchas un petit rire nerveux, c'était trop fort. Attends, déjà qu'il a vu dans mes pensées ce qui est INACCEPTABLE, mais le fait qu'il parle de mes parents en s'excusant du genre: "toute mes condoléances". ça me rendait folle, c'était on ne peut plus déplacer. D'où sortait-il? 


-Je ne le fais pas volontairement, c'est quand ta peau a touché la mienne, je n'ai rien pu empêcher, ça se fait tout seul... Suis-je un monstre?

Un monstre je ne pense pas, mais un hurluberlu, oui. On aurait dit un bébé qui se réveillait dans des vêtements trop grand pour lui. Je le regardais d'un air étrange et soupira.


-Premièrement, n'évoque pas mes parents. Jamais! C'est clair? Et tu n'as pas à dire ça, c'est impoli de ta part. Tu n'as pas l'air d'un monstre en tout cas. Mais tu es étrange si tu veux mon avis. Ensuite, ce qui s'est passé c'est ton pouvoir. Quand tu ressuscites tu as des pouvoirs, le tien je ne sais pas. Le mien c'est évident que c'est l'air, le tien je dirais... Le passé? Les flash-back? La mémoire? Ne vas pas dans la mémoire des inconnus c'est désagréable.

Après tout, il n'avais pas l'air méchant. J'époussetais mon short et lui dis de se lever, j'avais hésité à lui tendre la main mais il était hors de question qu'il aille fouiller encore plus loin dans mon passé, qu'il s'occupe de ses affaires. Dehors, on entendait le chant d'un oiseau, je reconnus le doux chant du colibri et offris un sourire à cet inconnu.


-ça va aller, je te pardonne. Tu viens? On va aller visiter l'académie. D'ailleurs, comment tu t'appelles?

J'avançais un pied vers l'extérieur et mis mon bras sur mes yeux, la lumière du jour était particulièrement forte. Puis, je continuais à l'observer réfléchissant encore à ce qu'il m'avait fait.
Invité
avatar
Invité
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Sam 16 Aoû 2014 - 14:49
Aaron restait les yeux dans le vague. Il ne comprenait plus rien à cette histoire :

-De quoi parles-tu? Quelle est cette histoire de pouvoir? L'académie? Quelle académie? Tout ce dont je me souviens c'est de l'endroit noir où j'étais avant. Il n'y avait rien d'autre. Il s'est passé quelque chose avant? J'étais vivant? Mais alors maintenant je suis quoi?


Aaron s'agitait sans comprendre ce qui l'entourait. Il semblait tenter de se battre contre un ennemi invisible. Il tournait la tête visiblement affolé par la situation. Il prit soudainement sa tête dans ses mains :


-Je ne sais même plus qui je suis, j'ai tout perdu et je blesse ceux qui m'approche... Je suis désolé, vraiment désolé. Je suis seul, je ne connais personne pas même moi-même. Et... Et je suis dans un endroit dont l'essence même m'échappe.


Un instant Aaron se calme il prend une inspiration et plongea son regard dans celui de Kate. Ses yeux bleus s'éclaire d'une lueur froide, une lueur d'un bleue encore plus clair que le reste de ses yeux. Sa voix est plus grave, plus froide, en accord avec ses yeux. Chacun de ses gestes inspirait alors le respect.


-J'ai choisi de m'appeler Aaron, Aaron Ghost vu que je ne me souviens de rien.


Cela n'avait duré qu'un instant, il avait retrouvé son regard vide, son attitude distante, son peu d'entrain.


Dernière édition par Aaron Ghost le Lun 1 Sep 2014 - 17:37, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Lun 1 Sep 2014 - 9:51
-De quoi parles-tu? Quelle est cette histoire de pouvoir? L'académie? Quelle académie? Tout ce dont je me souviens c'est de l'endroit noir où j'étais avant. Il n'y avait rien d'autre. Il s'est passé quelque chose avant? J'étais vivant? Mais alors maintenant je suis quoi?


-Je ne sais même plus qui je suis, j'ai tout perdu et je blesse ceux qui m'approche... Je suis désolé, vraiment désolé. Je suis seul, je ne connais personne pas même moi-même. Et... Et je suis dans un endroit dont l'essence même m'échappe.

-J'ai choisi de m'appeler Aaron, Aaron Ghost vu que je ne me souviens de rien.


What? Houlà il s'était vraiment pris un sale coup à la tête celui-là.... Comment lui expliquer...
-En fait tu es au début de la fin.
Je m'arrêta tout de suite, me rendant compte à quel point ma phrase était bizarre et reprenait après une courte réflexion.
-Là on est à la Deus Academia, un endroit où seuls certains élus morts y sont et tu deviens un Demi-dieux. Donc tu es mort, tu ne peux pas aller dans le monde des vivants sauf autorisation. Les pouvoirs tu en as depuis que tu es un Demi-dieux, ils varient selon les personnes si je comprends bien. Et maintenant tu es dans la Deus Academia!
Houlà... Vu l'air perdu qu'il avait ils sortaient de loin celui-là. Allait-il seulement me croire?

-C'est un joli prénom Aaron, tu l'as bien choisi.

Je lui attrapa les épaules et lui lança:

-Tu n'es plus seul, je suis là maintenant. Tu n'as rien à craindre.

Je lui attrapa prudemment la main et l'entraîna vers dehors. Dans mon for intérieur je me demanda s'il allait fouiller dans mon esprit. J'avais l'impression d'avoir un petit garçon en face de moi qui arrive dans une nouvelle école. 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 881

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
15423/2000  (15423/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] - Dim 2 Nov 2014 - 11:15
Moins on a de souvenir de soi-même, plus on a de la place pour garder les souvenirs des autres… avantage et inconvénient. Reste que dans tous les cas, mieux anticiper les réactions permettrait d'éviter les mauvaises surprises… une flèche dans le derrière est si vite arrivée !
Conseil d'amie : ne jamais parler trop vite !
:devil:

Niveau texte, c'est long et joliment construit au début, mais plus ça va, moins ça semble inspiré, dommage ! Il faut essayer de garder le rythme tout du long, pour que le partenaire de RP reste sous le charme de la petite aventure ! Peut-être mieux détailler les sentiments et les émotions ? Être davantage complice avec son partenaire ? Je ne sais pas, à vous de voir !

Kate Everdeen : 285 xps
Aaron Ghost : 205 xps

Xps attribués : Yep ♥️
Contenu sponsorisé
Re: Nouveau départ [Aaron Ghost] -
Nouveau départ [Aaron Ghost]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page