Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

La peur du loup [Pv fini]

Invité
avatar
Invité
La peur du loup [Pv fini] - Jeu 2 Aoû 2012 - 16:14
Se fut une belle ballade. Après avoir franchit discrètement sans aucun problème les portes de l'académie, c'était promené tout l'après midi dans la forêts, ayant avant cela observé la flore de ces jardins mal entretenus bordant les murs extérieurs de l'académie, il avait ensuite pus admirer l'observatoire abandonné, chose qu'il n'aurait même pas imaginé dans son ancienne vie, pour ensuite s'enfoncer encore plus profondément dans la forêt.
Mais il se faisait tard et l'heure était venue de rentrer a l'académie, sous peine de finir la semaine en heure de colle, voire le mois. Mais le fait était là, il avait progresser sans même se demander comment revenir sur ses pas, et l'orientation n'était pas son fort. Il grimpât alors rapidement a un arbre avant que l’obscurité ne gagne l'horizon. Heureusement pour lui, l'on pouvait encore clairement distinguer l'académie. Au nord-ouest donc.Il descendit alors de son arbre avant de reprendre paisiblement le chemin du retour, seulement voilà, l'heure de fermeture de l'internat approchait et il devait se grouiller vite-fait ou il passerait la nuit dehors, dans le froid. Mais se n'était pas ça qui le dérangeait le plus.

Depuis la tombée de la nuit, il avait l'étrange impression d'être suivis, et son intuition le trompait rarement. C'est alors qu'il sentit réellement la chose, l'observant depuis sa cachette, se rapprochant de lui a grand pas, jusqu’à se qu'elle fonce littéralement sur lui en poussant un effroyable grognement, griffe dehors, la gueule ouverte. Heureusement, il avait eu le temps de dégainer, et, tout en esquivant l'attaque, avait trancher la gorge du monstre.

C'est alors que l'impossible se produisit: la chose se relevât après cette attaque qui pourtant était mortelle et radicale. Pourtant il l'avait bien touchée, le sang qui coulait sur la lame du sabre était bien celui de la bête, mais le pire était a venir.
Lorsque la chose se relevât, lui faisant face, il put entièrement témoigner de l'horreur du monstre. De taille imposante, hybride entre un homme et un loup, il montrait ses crocs a la manière d'un chien enragé. Il avait du mal a y croire mais c'était pourtant vrai :un loup garous se tenait devant lui.
Celui-le chargeât avec une vigueur et une force telle que même en utilisant son pouvoir afin de parer l'attaque, l'ex-ronin fut littéralement projeté en arrière. Mais il se ressaisit vite, et ayant compris qu'il n'avait pas la force nécessaire afin de parer les attaque du lycans, il décidât des la esquiver, se qu'il fit avec avec habilitée certaine. Il parvint même a le toucher, mais pas assez grièvement pour qu'il meure, jusqu'à ce qu'il réussisse enfin a lui couper l'avant bras gauche et a lui transpercer grâce a la pointe de son sabre. Il générât alors une puissante colonne de vent afin de renverser la bête, pour enfin parvenir a lui couper la tête. Ainsi, il ne pourrait plus se régénérer, le cerveau étant séparer du corps. Il retirât donc son sabre, et s’apprêtât à continuer sa course vers l'académie, en espérant qu'il ne soit pas trop tard.

Et le cauchemar commençât. Sous les yeux de Ruden, les plaies du loups disparurent, le trous dans son ventre se refermât et son bras se mis a repousser. Mais le plus affreux était de voir sa tête repoussée, comme si son museaux sortait littéralement de la blessure même. Le loup se remis alors debout, sa taille imposante mise en évidence devant la petite taille de l'homme, et devant cette vision, Ruden laissât la terreur l'envahir, ne voyant qu'une seule solution pour survivre :Fuir !
Tant pis pour son honneur, il l'avait perdus en même temps que sa vie. Tant pis pour la fierté qu'aurait ressenti son maître si il avait été là. Il n'était pas question d'affronter une chose ne pouvant être tuée, cela serait purement suicidaire. Il fuyait, fuyait pour sa vie mais surtout il avait peur, jamais il n'en avait connue d'aussi intense. Pourtant il savait que tout cela était inutile, il entendait le loups le poursuivre, cacher dans les bois, attendant le moment propice pour fondre sur sa victime. On lui avait parler de ces créatures en cour de combat rapproché « si vous en apercevez un, a moins d'avoir du feu sous la main ou un quelconque objet en argent, fuyez » avait dis le professeur. Maintenant il comprenait pourquoi :cette chose increvable pouvait faire ressentir la terreur même cachée au plus profond de votre esprit, toutes vos pensée n'étant dirigée que ver se monstre, et vous ne penser alors qu'à sauver votre peau.
Mais Ruden n'en pouvait plus, il s’écroulât alors tout en prenant utilisant son sabre comme appuis
C'est a ce moment que le Lycan se décidât d'attaquer, toute les dents dehors, la langue pendantes.
-Non c'est pas possible, je ne peux pas mourir aussi bêtement, pas encore !!
Mes rêves, mon but, je ne peux pas tout plaquer comme sa !!!!

Il fit alors face au loup et plantât la lame de son sabre dans sa poitrine, se retrouvant sous la bête en évitant tant bien que mal de se faire lacérer le visage.

« si vous en apercevez un, a moins d'avoir du feu sous la main ou un quelconque objet en argent, fuyez » « on nous a dit qu'il existai un autre moyen de les battre, c'est vrai ? » « oui, vous pouvez aussi manger leurs cœur, mais se n'est ni très éthique, ni très appétissant »
Au point ou il en était, il valait mieux sa que se faire bouffer. Il enfonçât alors sa main dans la plaie causée par la pointe du sabre et parvint a empoigner le cœur du monstre. Celui-ci avait bien compris ce que sa victime tentait de faire la rage s'emparât alors de lui, et il tentât d'utiliser tout son poids pour que la lame s’enfonce plus profondément afin que Ruden soit enfin a porté de ses griffes. Il n'en fut rien. A l'instant ou Ruden empoignât son cœur, il rassemblât toute son énergie afin d'éjecter le monstre, qui réussit malheureusement a se réceptionner et chargeât alors sa victime, plus déterminer que jamais. Mais cette dernière tentative se révélât inutile, car Ruden portât alors le cœur ver sa bouche et, dans l’indifférence la plus totale, commençât a le dévorer. Le loup s’écroulât alors, gémissant, agonisant et se tordant de douleur, un regard plein de haine envers celui qui allait bientôt l'anéantir. Lorsque son cœur fut totalement englouti, le loup s'éteignit, le regard vide, une expression d'intense douleur se lisant sur son visage. Ruden pensait que la mort n'avait pas de visage, il s'était trompé. Et prenant conscience de l'exploit qu'il avait accomplis, du cauchemar dont il était sortit, du sang dont-il était couvert, il ne put s'empêcher de pousser un cris, le genre de cris que l'on pousse après avoir frôler la mort. Puis, en guise de trophé, il arrachât les deux canines du Lycans et les attachât en pendentif autour de son cou.
Puis il observât le ciel, la lune, les étoiles... Il était trop pour rentrer, il passerait la nuit ici.



♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La peur du loup [Pv fini] - Sam 4 Aoû 2012 - 13:47
Ton histoire était sympathique, bien écrite. Je te conseille cependant de sauter des lignes entre texte et les paroles, même pour celles du professeur.

Ruden -> 95 xps.

Sujet clôturé.


« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
La peur du loup [Pv fini]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tu as peur du loup garou ? Non puisque c'est moi
» Qui a peur du grand méchant loup, méchant loup, grand loup noir ~ (Alex Inuka)
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page