Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Réveil d'un émotif anonyme

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Réveil d'un émotif anonyme - Sam 26 Juil 2014 - 23:52

Réveil




Il sentait le vent soufflé sur son corps, les yeux fermés il poussa un soupir. Soudainement il se mit à réfléchir, c’était impossible. Ouvrant subitement les yeux et se relevant d’un même geste il porta sa main à sa gorge. La corde n’était plus là. Pourtant il se rappelait des souvenirs par flash. Lui qui serrait le nœud de la corde, son envie d’en finir avec la vie, le passage de la corde par-dessus son lustre de chambre, puis sa mort. Il se rappelait ne plus pouvoir respirer que son corps était engourdis puis ses jambes étaient devenu lourde. Tout était confus. Il se maintient la tête avec sa main et pris enfin compte de son environnement. Il était bien loin de sa chambre, il semblait être dans un lieu religieux, une espèce de temple. Tout était fait de vieilles pierres et il y avait une humidité ambiante qui faisait frissonner le jeune homme. Ainsi il avait loupé son coup ? La question se posait car le lieu était étrange, totalement inconnu d’Ethan. Il n’était pas énormément sorti mais il se serrait souvenu si on lui avait parlé d’un tel endroit. Alors peut-être qu’il était bien mort et que ce temple était le lieu de sa détention. Tout était si étrange. Le jeune homme se malaxa le cou comme si celui-ci lui faisait mal, or ce n’était pas le cas, mais il se souvenait de la sensation du cordage sur sa gorge.

Il décida de se relever afin d’explorer les lieux. Comme pour pousser un peu plus son trouble un de ses souvenirs d’enfance lui revint en tête. Il était à l’église avec ses parents, il devait avoir à peine 8ans. Le prêtre était en train de faire son sermon habituel et il parlait notamment du suicide. Il affirmait que toute personne se donnant la mort n’atteignait pas le paradis mais l’enfer. Ethan se demandait si l’enfer ressemblait au temple qu’il était en train d’explorer. Voulant mettre par réflexe ses mains dans sa poche il y découvrit une feuille étrange. La dépliant délicatement il y trouva des informations perturbantes, beaucoup de renseignement personnel comme son nom, son âge, mais une phrase se détacha du reste : « domaine divin : émotion ». Un domaine divin ? Mais qu’est-ce que cela pouvait bien être ? Et pourquoi « émotion » était écrite en description ? Décidément le mystère s’épaississait de plus en plus. Le mal de crâne d’Ethan empirait tout autant. Il se sentait maintenant pris de nausée. Il c’était sans doute relevé un peu trop vite. Il fut obligé de s’assoir adossé à ce qui ressemblait à un autel en pierre des plus banals. Il ferma les yeux quelques instants, le sommeil était attirant. Il ne sentait plus le sang tambouriner dans ses tempes et des images dansaient maintenant sous ses yeux. Il revoyait le visage d’Emma, elle était souriante et il voyait dans ses yeux la lueur de gaieté qu’elle avait toujours. Mais soudain son visage se transforma, du sang coulait de son front sans que l’on y voit aucune ouverture. Petit à petit il coulait le long de sa joue. Elle passa alors sa main sur son visage pour l’essuyer, mais elle ne fit qu’étaler le liquide rouge. Son visage était couvert de sang, mais elle gardait son sourire. Et soudainement elle poussa un cri d’Horreur. Ethan se réveilla d’un bond et se rendit compte que c’était lui qui criait. Son mal de crâne lui revint en quelques instants et il se prit la tête entre ses mains. Il replia instinctivement ses jambes pour se tenir dans une position plus confortable et rassurante. C’est alors qu’il entendit des pas. Qui allait venir ? Il s’en fichait éperdument, il se demandait s’il était bien mort et s’il allait retrouver Emma un jour ou l’autre. Cependant il parvient à articuler :

Vous êtes venu pour moi ?



HRP : C'est un essaie de codage alors je suis désolé si c'est inesthétique, je ne sais pas quel rendu cela peut avoir avec les différents navigateurs



Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Dim 27 Juil 2014 - 6:41
Hors-Série IV



"Je te ferrais revenir par la force si il le faut..."

"Quoi... Mais qui es-tu ? Et que fais-tu dans mon rêve ?"



Juste un coup de tonnerre. Un gros boom pour bien me réveiller et me montrer face à moi, à travers la fenêtre une tempête. Il faisait encore nuit et le festival datait déjà d'une semaine. Le froid revenait et c'était étrange. C'était aussi peut être parce que j'étais dans un rêve ? La seconde suivante, je voyait une épée d'un style d'un pays d'Asie. Les pays d'Asie sont situés et appelé à une certaines époque de leur histoire dans l'Est du monde appelés donc les pays de l'Est. Je regardais ce katana me transpercer le cœur. Au bout de cette lame il y avait une jeune gamin à la chevelure digne d'un animal à piques. Je le reconnaissais je crois. C'était sans doute un ami. Mais mon amour, je ne suis sûr de rien, je ne sais même pas d'ailleurs si ce n'était que mon esprit. Le matin quand je me suis réveillé, le soleil me tapant dans le visage, je ne m'en souvenais vraiment pas trop. Je m'en rappelle maintenant ce soir en ayant voulu t'écrire pour t'expliquer la superbe journée que j'avais passé en la compagnie d'une nouvelle connaissance. Il s'appelle Ethan. Il vient tout juste d'arriver à la Deus Académia et même si je n'ai pas du tout la fibre d'un mentor, j'espère tout de même avoir fait bonne impression.


Néanmoins, dans la douche, le corps laissant l'eau ruisseler sur mon torse nu, je repensais à tout ce que j'avais fait ici déjà. Ça faisait quelques mois que j'étais arrivé et je n'avais pas du tout évolué entres les murs de l'académie. N'empêche, j'avais besoin de puissance avant de revenir dans notre monde, je devais être sûr de pouvoir revenir vous venger si jamais il était trop tard. Je devais en revanche me dépêcher pour sauver un maximum de citoyen. Après tout, c'était mon devoir de roi, je ne devais pas l'oublier ça. Mon père était peut être encore en vie mais je devais me préparer a gouverner et diriger mon royaume, notre royaume vers la lumière de nos dieu Balin et Golwhac. Je fermais les yeux, prenant une grande inspiration pour aller m'habiller. Je prenais cette fois-ci ma tenue de combat. Ma tenue avec laquelle je suis arrivé ici... Mon grand manteau noir épousa alors mes épaules et même si j'allais avoir chaud, aujourd'hui étais un jour spécial. J'allais demander aujourd'hui grâce à ce dieu Deus pour gagner encore un peu plus de puissance. Je sortais alors tôt ce matin pour me rendre au temple par lequel j'étais arrivé la première fois. J'entrais dans l'église, mes yeux rivés vers la statue imposante vers le fond de ce grand lieu.


Je m'étais la capuche de mon pull blanc en dessous de mon manteau et j'allais me mettre à genoux devant cette statue. Je rejoignais mes mains ensemble pour signe de prière en posant mes deux mains près de mes lèvres en parlant seul dans ma tête.

"Je vous prie dieu de toute chose. Donnez moi le pouvoir de me battre, donnez moi la puissance d'un souffle, donnez moi le droit de défendre ceux que j'aime, pour l'ordre, la paix et le bonheur."




Veux-tu m'épouser ?

Je ne ressentis en moi qu'un souffle chaud, je me sentais mieux, plus fort, plus réveillé. Je souriais sans faire attention ayant presque les larmes aux yeux, je ne savais pas bien pourquoi. Je sentais quelqu'un dans mon dos. Je me tournais pour apercevoir une fille. Je lui trouvais déjà un charme, était-ce simplement un coup de foudre ? Je me relevais pour regarder cette personne en baissant un peu la tête, elle était légèrement plus petite et plus jeune que moi. Dans les 15-16 ou peut être 17 ans ? Je ressentais à l'égart de la jeune fille de l'amour, un amour fort et douloureux...

"Excusez-moi ? On se connait mademoiselle ? Je... je crois vous connaitre... Vous connaissez Balin ? Golwhac ? Ces noms vous disent quelque chose ?"

Elle secoua la tête de droite à gauche mais gardait un petit sourire. Ma bouche s'entre-ouvrit, je me prenais encore des sentiments pleins la tronche. Cette jeune fille me perturbait. Je regardais alors à son poignet. Un petit bracelet de couleur bleu clair, presque cyan brillait de mille feu pendant que je regardais à mon poignet un bracelet noir briller de mille feux lui aussi. Au fond de la pièce, je remarquais encore cet femme aux cheveux ébènes et à l'écharpe rouge, tout comme son bracelet à elle aussi. A côté d'elle, une autre femme semblant noble, le cheveux en or mais la peau très pâle. Un bracelet au poignet, mais je n'arrivais pas vraiment a distinguer la couleur. Je me retournais pour apercevoir le même garçon que dans mon rêve m'enfoncer son katana dans le ventre. Je tombais en arrière mais je fus relevé par la jeune fille de toute à l'heure. Je me retrouvais en costume noir. En marié il me semble. La jeune fille au bracelet cyan me tenait la main, l'air très heureuse. Je souriais aussi mais j'ignorais complètement pourquoi ! Le prête devant nous parlait mais je n'entendais rien à part un cri étouffé au loin. Je me retournais pour regarder mais il n'y avait qu'une foule entière de gens heureux, certains pleuraient de larmes de joie et au fond de la salle, je voyais les deux femmes aux autres bracelets contre le mur, le regard toujours aussi froid. Je ne comprenais pas bien ce qui se passait exactement... Tout ce que je ressentais en moi, c'était le chaud de ce que Deus m'avait fait. La fiancée me souria et m'embrassa avec passion, avec tout ce qu'elle avait dans le ventre. Elle m'aimait et je l'aimais, c'était clair... Mais ce baiser, ce baiser était familié. Je me rappelait devant la fontaine de l'académie, un soir où je n'allais pas super bien et elle non plus. Je me rappelais... C'était des souvenirs.




Un cri m'arrêta dans mon délire. Je me relevais effrayé, sentant mon visage devenir d'un froid très étrange... Je le tenais dans mes mains et je regardais derrière moi. Un enfant accompagné de sa mère regardait un jeune homme au fond de la pièce j'allais à sa rencontre. C'était bizarre... Mais je sentais qu'il avait besoin d'aide. Peut être même un nouvel arrivant. Je m'essuyais le front avec ma manche, je transpirais et c'était pas vraiment présentable. Je raclais ma gorge et une fois devant lui, il prit la parole tout seul, comme un grand. Je fus déstabilisé mais je l'ai écouté.

Vous êtes venu pour moi ?

"C'est la première fois que vous venez. C'est normal de crier. Tous le monde panique au début."

Je m'avançais un peu plus sur lui pour poser ma main sur son épaule et l'autre pour lui tendre deux cookies dans un emballage sous forme de mouchoir.

"Mangez. C'est du chocolat."

Je lui laissais le temps de prendre les biscuits que j'avais essayé de cuisiner pour me reculer un petit peu. Je ne laissais pas un sourire apparaître sur mon visage, mais je laissais quand même l'idée d'être quelqu'un de pas méchant, pas froid. C'est tout ce qui manquait pour en perdre un de nouveau. Il devait donc se demander ce qu'il faisait ici... J'oublier ce que j'avais dans ma vision précédente, m'abandonnant a ce jeune garçon.

"Je suis le roi Fu... euh. Je suis Tenshi. On est à la Deus Académia. Si j'ai bien compris car ça peut paraître vraiment étrange, tout ceux qui sont mort dans leur propre monde viennent ici pour continuer de vivre et affronter les forces du mal et répandre la paix pour les humains sur terre. Tu as été choisi comme beaucoup d'entre nous, félicitation. Tu vas bientôt reprendre les classes. Car oui, on a tous école ici, tu dois apprendre a contrôler un don qu'on t'a donné. Le Domaine Divin."

Je passais à côté de lui pour arriver aux portes du temple en baillant. La journée ne faisait que commencer.

[HRP : Tu m'as inspiré cette nuit, désolé si il y a des fautes. >.<]
Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Dim 27 Juil 2014 - 23:34
Rencontre



La voix de l’inconnu était douce et froide en même temps. Il essayait de calmer Ethan en lui assurant qu’il était normal de crier que tout le monde paniquait au début. Cette phrase sorti le jeune homme de sa léthargie, et il leva la tête pour regarder l’homme en face de lui. Il n’avait pas crié à cause de son arrivé dans les lieux mais à cause des souvenirs qu’il avait. Chose étrange quand il regarda l’inconnu face à lui il ressentit quelques chose, une émotion qu’il ressentait comme si c’était la sienne mais il savait qu’elle ne lui appartenait pas. C’était léger et pourtant il le sentait. L’homme face à lui était confus, il ressentait alternativement plusieurs émotions. Ne bougeant pas et restant dans sa position, il ne se rendit même pas compter que le jeune homme face à lui était en train de s’approcher. Lorsque celui-ci posa sa main sur son épaule, il ressentit comme un coup de jus. Les émotions étaient un peu plus fortes. Mais l’inconnu ne semblait pas prendre conscience de ce fait et il lui tendait gentiment deux cookies emballés dans un mouchoir. Le geste était gentil mais Ethan était bien trop préoccupé par ce qu’il ressentait. Comme pour le rassurer encore plus, l’inconnu lui dit de manger et que ce n’était que du chocolat.



Ethan prit les cookies et les posa délicatement à côté de lui. L’inconnu rompit alors le contact physique pour ce reculé un peu. Il lui prit alors l’envie de se présenter et d’expliquer la situation. Cependant son discours contenait beaucoup trop d’informations pour qu’Ethan arrive à les assimiler en une fois. Il fallait préciser que son mal de crâne n’était pas encore partit.  Ainsi l’inconnu portait le nom de Tenshi et affirmait qu’Ethan ainsi que lui-même étaient morts. Il affirmait également qu’il se trouvait à la Deus Academia, une espèce d’école où l’on apprenait à contrôler un don divin qui nous avait été offert. Même si Ethan était un peu perdu il trouvait que les paroles de cet homme étaient sensées. Après tout il se rappelait s’être pendu au lustre de sa chambre et puis il y avait eu cette feuille dans sa poche où était marqué la même expression « domaine divin ». Pour lui il était marqué émotion à côté, et il est vrai qu’il avait ressenti nettement les émotions de Tenshi, plus qu’un humain aurait dû le ressentir. Tout prenait un sens mais resté si compliqué.



Ethan fixait du regard Tenshi et il sentait de nouveau les émotions de cet homme se déverser à lui. Mais c’était une sensation presque imperceptible et par intermittence. Tenshi resté troublé mais tenté à plusieurs reprises de prendre le contrôle de ses émotions. C’était très vague et Ethan n’était nullement capable de savoir ce que ressentait réellement ce jeune homme, mais il avait des impressions. Il ne resta cependant pas passif pour autant, il se releva et prononça alors :




Tu es très perturbé, tes émotions sont tellement changeantes. Ne t’inquiète pas ton tourment se calmera d’ici peu. Sinon je me nomme Ethan Abberline, et je suis assez perturbé par tout ça. Ainsi nous serions des élus ? Des futurs sauveurs de l’humanité ? C’est… Bizarre.




Le tutoiement lui était venu tout naturellement ainsi que toutes ses paroles en vérité. Certes Tenshi c’était adressé à lui comme une personne étrangère, mais il trouvait que leur écart d’âge ne semblait pas énorme. De toute évidence cela ne dérangea pas tellement son interlocuteur qui se dirigeait vers ce qui semblait être la sortie, du moins c’est ce qu’espérait Ethan. Les pierres froides et humides n’étaient pas vraiment ce qu’il préférait. Il appréciait beaucoup plus les endroits chaleureux et cosy. Ethan suivie d’un pas pressé Tenshi. Il n’avait pas touché au cookie qui semblait d’ailleurs légèrement carbonisé, et avait préférer les glisser dans sa poche. Son trouble n’était pas visible mais Ethan était très perturbé par une révélation, le domaine divin et sa mort, il les avait acceptés sans aucun problème, cependant le fait qu’il se retrouve de nouveau dans une école c’était quelques chose qu’il ne pouvait pas supporter. Il avait quitté le collège très jeune à cause de ses camarades qui le martyrisaient, il espérait bien que cela n’allait pas se reproduire or le destin venait de lui jouer un mauvais tour.




Le soleil réchauffant soudain son visage le sorti de son état de réflexion. Ses yeux mirent un certain temps à s’adapter à cette nouvelle clarté. Tenshi lui ne semblait pas gêner et bien au contraire il se mit à bailler aux corneilles. Apparemment sa nuit avait été rude. Ethan ne voulait pas plus le déranger avec ses questions et il se mit à contempler le paysage. Tous les bâtiments lui semblaient être de conception humaine, rien de très extraordinaire. Il pouvait d’ailleurs apercevoir un clocher au loin. Cela lui rappela soudain Londres, sa ville natale. Tout serrait bien différent maintenant et il en avait totalement conscience. Mais un espoir nouveau lui vint à l’esprit, peut-être qu’Emma avait elle aussi été choisi pour devenir une déesse. C’est un point qu’il devait éclaircir, mais il entendait déjà les voix de plusieurs personnes. Il allait sans doute découvrir de nouveau camarade qui pourrait éclaircir un peu plus la situation.






 
HRP : Utilisation de mon domaine divin

Palier 1:
 

 

Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Mar 29 Juil 2014 - 22:57
Acte II



Jamais personne ne nous a prévenu dans notre vie. Personne. Je n'ai jamais vu quelqu'un venir me dire "attention, toi tu seras doté de la pire des malédiction". Ça aurait pu être utile, certainement pour ce garçon. Visiblement et je ne faisais que le supposer, il arrivait a lire dans mes pensée. Au moment où cette réflexion dépassa ses lèvres, je n'en fis rien. Mais mon esprit carbura jusqu'à comprendre ce que je viens de t’expliquer mon amour.


Tu es très perturbé, tes émotions sont tellement changeantes. Ne t’inquiète pas ton tourment se calmera d’ici peu. Sinon je me nomme Ethan Abberline, et je suis assez perturbé par tout ça. Ainsi nous serions des élus ? Des futurs sauveurs de l’humanité ? C’est… Bizarre.[/color]


Je regardais le soleil qui me donnait déjà trop chaud. J'en pouvais plus sous mon manteau si noir. Je regardais au loin pour apercevoir l'école. Je montrais du doigt le beau bâtiment que nous avaient offert Deus. Je m'adressais alors au petit nouveau, essayant tant bien que mal de le rassurer sur le sujet de l'établissement dans lequel il vivra pour le restant de l'éternité.


"Et la voilà. Elle est là-bas. La Deus Académia. Tu suivras tes cours là-bas. Le dortoir est juste à côté. Tu verras, c'est plutôt tranquille tu ne seras pas embêter le matin pendant les week end. Je pense juste qu'il faut un respect mutuel avec tous le monde et sa marche bien. Moi même, je ne suis pas vraiment fourré tous le temps avec tous le monde mais j'arrive a garder une certaine intimité. Tu y arriveras facilement. Les chambres peuvent être mixte aussi... Mais..."




Je me tournais vers lui avec un sourire pour le rassurer, je ne voulais pas faire trop vieux ni autoritaire.


"Je suppose qu'à ton allure tu n'es pas vraiment un coureur de jupon. J'espère pour toi en tout cas. Je crois que les filles ici sont... un peu... explosive... ?"


Je me remettais à penser à la jeune fille qui m'avait aidé il y a une semaine dans les bois... Explosive. C'était littéral. Son pouvoir permettais à la jeune fille d'effectuer une explosion de feu sur elle et sur ce qui l'entourait Je me grattais la tête et je descendais de la petite marche que l'Eglise offrait à la sortie ou l'entrée. Je m'étirais et je commençais a marcher un peu plus loin de lui en me retournant.


"Tu viens ? On va te chercher une chambre."


Je me sentais bien... Je crois qu'au fond de moi, j'adore le fait d'être quelqu'un... qui peut apprendre. Un mentor. Un sensei. Je crois que si je reste encore un peu ici mon amour, j'aimerais devenir professeur et enseigner aux élèves des façons d'être puissant et d'utiliser leur pouvoir pour le bien.
Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Dim 3 Aoû 2014 - 1:44
Après qu l'homme qui les avais accueilli ai disparu, Yamato et Taichi se regardèrent. Finalement, les voilà repartis pour une nouvelle vie. Ils soupirèrent de soulagement. Même dans cette nouvelle vie, ils seraient ensemble. Ils regardèrent autour d'eux. Ils se trouvaient dans un temple qui semblait assez énorme. Ils se regardèrent et d'un commun accord, ils sortir du temple pour se repérer. L'endroit dans lequel ils se trouvaient désormais leur paraissait étrange. Ne reconnaissant rien, ils firent le tour de l'académie, évitant les endroits les plus fréquentés et les autres apprentis dieux. Ils écoutèrent plusieurs discussions pour obtenir différentes informations sur l'académie. Après quelques heures, les voilà qui se retrouvaient de nouveau au temple. Yamato qui avait garder le papier que leur avait donné le directeur et lu avant de dire à son frère :

"-Ils semblerait que nous soyons ici en temps que professeur d'informatique... Et ntre domaine divin est celui du monde virtuel. Au moins, notre domaine divin nous correspond par contre je nous vois mal devenir des professeurs...
-Comment on vas faire pour donner des cours avec nos problèmes ?"

A peine avait-il poser cette question que deux personnes sortirent du temple. Yamato et Taichi se dépêchèrent de se cacher. Ils écoutèrent un eu ce qu'ils disaient. Ils allaient se diriger vers les dortoirs... C’était une bonne opportunité pour repérer leur nouveau lieu de vie. C'est à ce moment qu'une voix faible s'émit de la poche de Taichi :

"-Il y a quelqu'un ? Demanda ce dernier
-je croit que ça venait de ta poche"

Taichi porta la main à sa poche et en sortit un smartphone. Sur l'écran s'afficha alors un personnage qui leur était familier à tout les deux. Le personnage que jouais Taichi dans leur jeu de prédilection était affiché et il commença à parler :

"Bonjour Taichi. Je suis Wargreymon. À partir d'aujourd'hui, si jamais tu as besoin de savoir quelque chose n'hésite pas à me demander. Par contre, mes connaissances ne sont pas illimités."

Taichi et Yamato furent stupéfait par ce qui venait de se dérouler sous leurs yeux. Yamato porta la main à sa poche et découvrit le même smartphone avec son personnage qui parlait lui aussi. Les jumeaux se regardèrent en même temps effrayés et captivé. Leur rêve de pouvoir enfin interagir avec leur personnages était devenu vrai. Quand ils se retournèrent vers les deux autres personnes, ils remarquèrent qu'elles n'avaient pas bougé de place. Yamato et Taichi voulurent aller leur parler mais n’arrivèrent pas à trouver le courage pour agir de la sorte. Voyant que la situation n'avancerai pas, les deux personnages décidèrent d'aider les jumeaux et firent chacun une sonnerie assez forte pour que les deux inconnus l'entendent et regardent dans cette direction puis coupèrent le son et disparurent de l'écran.

[Je le coderais quand le code aura fini de buger ><]


Dernière édition par Yamato/Taichi Shemany le Ven 15 Aoû 2014 - 2:53, édité 5 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Mar 5 Aoû 2014 - 23:38
Réveil





 

Ethan écouta attentivement son camarade lui expliquer comment fonctionné l’académie. Il se permit même une petite remarque sur le fait qu’il ne devait pas être un grand coureur de jupon. C’était vrai mais le jeune homme rumina alors la terrible vérité sur sa mort, un suicide par amour l’avait conduit ici dans ce triste lieu. La remarque sur le tempérament des femmes de l’académie le fit cependant sourire, comment quelques choses pouvait être normal ici ? Après tout ce lieu était l’académie des dieux, les temps se confondaient et des êtres étranges devaient vivre ici. Ethan se surprit à s’imaginer des créatures hideuses semblables aux monstres mythologiques ou encore à ceux qu’il dessinait quand il était enfant. Tenshi le sortit alors de sa rêverie en lui annonçant qu’il allait l’aider à trouver une chambre. Le cauchemar était en train de débuter, le jeune homme allait retourner à l’école, revivre ses années de collèges.  Seule chose qui changeait était qu’il possédait maintenant le pouvoir de connaître les émotions des gens, mais cependant il n’était pas certain que cela l’aide beaucoup dans cette nouvelle vie. Alors qu’il était en pleine introspection sur lui-même il entendit soudain deux sonneries, semblable à celle produites par des téléphones portables.




Cherchent du regard d’où pouvait bien venir ce son, Ethan vit deux jeunes gens les regarder avec stupeur. De toute évidence les deux acolytes n’avaient pas prévu un tel rebondissement. Le jeune homme soutenait le regard de l’un d’entre eux et sentit une impression de timidité grandissante. Ils n’étaient de toute évidence pas dangereux et tout aussi perdu qu’Ethan. Celui-ci décida alors de leur faire un petit signe de la main et un large sourire qui se voulait détendu.




Bonjour, je suis nouveau euh… Je m’appelle Ethan… Ravi de vous rencontrer.




Le jeune homme ne savait pas trop quoi dire. Il ne se rappelait pas le moins du monde comment se passé ses rentré des classes. Il espérait ne pas avoir fait une gaffe quelconque et s’être déjà fait des ennemis. Tenshi était déjà un homme bien étrange, totalement perdu dans un monde imaginaire, alors que pouvait bien cacher ses deux gamins. Ethan se posa une toute nouvelle question, quel pouvait être le domaine divin de ses nouveaux camarades ? Après nous étions à la Deus Académia et chaque personne dispose d’un don unique.





HRP : Désolé pour les grands espaces entre les paragraphes pour une raison que j'ignore mon codage fait des siennes °°

Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Mer 6 Aoû 2014 - 19:21
Acte III




Les journées ici avaient été dure ici. J'avais sauvé deux ou trois animaux, les cours étaient quand même relativement compliqué mais je trouvais que le tout se tassait ces derniers temps, laissant place à la paix et les vacances d'été. Je regardais mon nouveau camarade quand tout à coup, je l'entendis parler. Tout d'abord, je le pensais seul, mais au final je me trompais. Je regardais alors deux têtes un peu plus jeune que moi au loin.


Bonjour, je suis nouveau euh… Je m’appelle Ethan… Ravi de vous rencontrer.


Je restais complètement froid mais je me rapprochais des trois nouveaux. Sur un ton moqueur mais néanmoins amical, je venais en renfort à mon camarade.


"Tu ne sais vraiment pas y faire en tout cas. Je me présente. Tenshi Fukkatsu. Je suis élève à la Deus Académia. Je suis désolé de vous l'apprendre mais... Vous êtes décédés. Tous les deux. Toutes mes condoléances... Vous devriez venir avec nous tous les deux. Je dois déjà emmener ce jeune homme pour lui trouver une chambre."


J'appuyais ma main sur mon revolver à la ceinture en attendant leur réponse. Par la suite des villageois s'excitèrent pour rien pensais-je. Ils couraient tous vers les jardins que j'avais exploré avec Rozaline la semaine dernière. Je fronçais les sourcils, n'écoutant pas les éventuelles réponses pour observer plusieurs personnes se diriger vers le portail gigantesque. Je recroisais une fois de plus la femme aux tornades et le mec baraqué aux boules de feu. Je serrais les dents, m’inquiétant vraiment de l'urgence. Je redirigeais mon regard vers les trois nouveaux en essayant de presser le pas pour ne pas les inquiéter concernant la sécurité du territoire de Deus.


"On ferrait bien d'accélérer le mouvement. Vous avez pleins de choses à remplir au niveau des papiers et des prières et de tout ça... bref. On devrait véritablement y aller."


Je prenais les devants pour commencer a marcher d'un pas, pas très tranquille. Je gardais ma main droite sur mon revolver au cas où. Je ne me sentais pas vraiment rassuré à vrai dire. Après tout... j'avais croisé de dangereux golem de pierre... Et puis quoi après ? Des dragons sans doute ? Je marchais d'un naturel vite mais j'accélérais encore plus la cadence pour passer enfin devant le portail des jardins en ralentissant et en prenant un air inquiet. Le portail était défoncé et une foule de gens était devant. Il ne fallait pas qu'on s’attarde ici.




Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Jeu 14 Aoû 2014 - 15:17
Yamato et Taichi restèrent quelque secondes sans bouger lorsque les téléphones émirent la sonnerie. L'une des deux personnes qu'ils observaient leur fit un signe de la main avant de se présenter. Les tirant de leur rêverie, il regardèrent les deux personnes. Maintenant qu'ils étaient repéré et que la conversation avait été engagé, ils étaient obligés de répondre. Yamato, qui était celui qui avait le moins peur des autres des deux, s'avança. Avant qu'il ai pu dire quoi que ce soit le deuxième leur expliqua rapidement qu'ils étaient mort et qu'il était un élève. Dans le même temps, la personne se présenta. Étrangement, Yamato et Taichi se sentaient plus à l'aise loin de ce dernier. Autant le premier semblait dans une situation similaire autant le second devait être là depuis un moment. Les informations qui venait de leur être donnés, ils en avaient déjà pris connaissance. Yamato répondit alors :

"Bonjour....... Je m’appelle Yamato et voici mon frère Taichi.... Nous savons que nous sommes morts même si cela reste dur à avaler... Nous sommes ici en temps que … Heu … professeur d’informatique..."

Il eu du mal à finir sa phrase mais finalement, il avait réussi. Taichi qui était resté en arrière, ajouta :

"Merci.... de nous... montrer le chemin..."

Bien qu'il bégaie et qu'il ai toujours une peur bleue , il avait pris sur lui même pour parler. Il suivirent ensuite Tenshi qui avait commencé à avancé. Yamato, regarda Ethan et lui dit assez bas :

"J'espère que l'on pourra bien s'entendre..."

Il ne savais pas si il avait été entendu mais ça n'avais pas d'importance. Pour le moment ces personnes ne semblait pas leur vouloir de mal. Ils n'avaient qu'à les suivre pour le moment puis ils verraient plus tard.


Dernière édition par Yamato/Taichi Shemany le Ven 15 Aoû 2014 - 2:36, édité 11 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Ven 15 Aoû 2014 - 1:50
Découverte





Tenshi était intervenu au bon moment, mais sa façon de faire perturba quelque peu Ethan. Pouvait-on annoncer si froidement à quelqu’un qu’ils venaient tous les deux de mourir ? Même s’il c’était voulu taquin au début de la conversation cela semblait au nouvel arrivant une façon un peu brusque d’annoncer sa mort à quelqu’un. Après tout on ne pouvait pas tous savoir que nous étions bien mort. En un sens Ethan avait de la chance de s’être suicidé et de se rappeler facilement sa mort.
En tout cas c’est tout naturellement que le jeune homme proposa au deux garçons de se joindre à eux. L’un d’eux du prénom de Yamato prit la parole le premier afin de se présenter et de répondre à Tenshi. Il affirma alors que le deuxième garçon était son frère Taichi et qu’ils étaient au courant de leur mort même s’ils avaient du mal à y croire. Ils étaient d’ailleurs arrivés à la Deus Academia non en tant qu’apprentie dieu mais en tant que professeur d’informatique. Cela surpris d’avantage Ethan qui les trouvaient bien jeune pour être professeur dans l’établissement. Mais après tout il était nouveau dans ce lieu, peut-être que cela était normal. Il fallait avouer que son mal de crâne n’était toujours pas partit et qu’il avait donc du mal à réfléchir convenablement.

Le groupe se mit en marche assez rapidement même si Tenshi semblait sur ses gardes. Il avait l’air de craindre une menace, Ethan le sentait d’autant mieux que dès qu’il posait son regard sur lui il ressentait comme un sentiment d’inquiétude ne lui appartenant pas. De toute évidence les lieux n’étaient pas très sure. Il se crispa par réflexe mais essaya de ne rien montré aux enfants qui les accompagnaient. L’un d’eux, il lui semblait que c’était le petit Taichi se posta d’ailleurs à côté de lui pour lui parler.

J'espère que l'on pourra bien s'entendre...

Ethan se mit à sourire, il avait l’impression de se retrouver plus jeune en ce garçon. Après tout il avait toujours eu du mal à parler aux gens, étant d’un naturel très timide. Et il comprenait aussi pourquoi le gamin avait chuchoté en disant cela, Tenshi avait quelque chose d’intimidant en fait. Comme une aura sombre qui l’entourait. C’était une chose assez difficile à exprimer.

Il n’y a pas de raison que nous ne nous entendions pas. Dit moi Taichi vous êtes arrivé aujourd’hui à la Deus ? Et euh… vous savez ce que vous avez à faire en tant que professeur ? Et puis tu as quel âge ?

Ethan s’arrêta soudain dans ses paroles, il était en train de bombarder de question un pauvre enfant qui semblait tout aussi perdu que lui.

Excuse-moi je pose beaucoup de question… C’est que tout me semble si différent… Je me rappel de ma mort très précisément mais je ne comprends pas trop ce que je fais là.

Il se mit à pousser un soupir, tandis que Tenshi leva un bras devant eux pour leur intimer l’ordre de s’arrêter. Il se trouvait maintenant loin du temple et devant un bâtiment typiquement de construction humaine. Tout cela semblait bien étrange à Ethan et il n’était pas sur de bien comprendre tout ce qui se passait.

Tenshi… On est où ? C’est le dortoir ou un autre bâtiment ? Et euh… Si tu as quelque chose contre le mal de crâne je suis preneur aussi.

Il se massa la tempe vigoureusement, de toute évidence des maux de tête il en aurait souvent ici, tout était si compliqué ici. Pour une fois il envisageait de regretter de s’être donné la mort. Si seulement on pouvait tout lui expliquer…


HRP : J'ai enfin réussit à régler mes problèmes de codage o/


Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Ven 15 Aoû 2014 - 2:54
Acte IV



J'avançais, je me sentais plus détendu après quelques minutes. On avait dépassé le portail... Il fallait dire que Rozaline avait fait des dégâts et qu'on devait encore reconstruire petit à petit les protections avec de la magie ou même de la technologie. Je comptais bien y passer mes journées d'ailleurs... Je connaissais un peu la technologie dans notre monde tu sais. J'avais commencé le cycle mécanique mais mon père m'a dirigé vers l'armement... Je m'ennuyais à ces courts de défense. Utiliser un revolver n'est pas si difficile, tu vises, tu appuie, tu tue. J'avançais donc d'un pas fier. J'avais quelques mètres d'avance sur les trois compères qui discutaient derrière. Je ne servait que de guide au final... Je ne comptais pas vraiment m'attacher à qui que ce soit, je voulais simplement rendre service à ces jeunes gens pour reprendre mes occupations.


J'avançais dans la ville qui m'avait, il y a quelques temps, recueillit tout comme eux. Je pensais à la rencontre que j'avais eu avec Kael, je ne l'avais pas retrouvé en ville depuis, du moins... pas directement. Il m'avait remit les idées en place et m'avait résonné en m'indiquant la bonne voie... La voie d'un dieu que je vais devenir, je te le promet. Je m'arrêtais alors, faisant un signe aux trois jeunes gens derrière. On arrivait enfin au dortoir. Je me retournais pour leur laisser un simple sourire.


"Bon, bon, bon. Voici les dortoirs. Vous allez sans doute dormir ici. Il vous faudra prendre juste une chambre. Elles sont... mixte je crois m'enfin j'en sais trop rien, je suis seul dans ma chambre. On est séparés entre professeurs et élèves, c'est déjà un principal."


Je me faisais bousculer ensuite par des gardes de la Deus Académia en uniforme avec des armes à feu. Je les reconnaissaient très bien. Je fronçais alors les sourcils, les suivants du regard... La place du portail avait dû quelques peu céder. Peu après ça, on entendit une annonce dans toute l'académie.


"Tous les élèves doivent évacuer immédiatement le centre-ville. L'accès au temple est réservé aux élèves accompagnés seulement d'un professeur ou d'un surveillant. Je répète, tous les élèves doivent évacuer immédiatement le..."


Je ne laissais pas l'annonce se terminer.


"Bon, on ferrait mieux de rentrer au cas où."


J'ouvrais la porte d'entrée en laissant passer les trois nouveaux devant moi. Je n'étais pas rassuré du tout... Je savais bien entendu que de toute manière ont étaient en sécurité ici mais tout de même... J'espérais qu'au fond Rozaline n'allait pas avoir de problème ou encore moi-même. J'essayais ensuite de faire passer un peu tout ça en présentant le bâtiment. On s'arrêta alors dans la gigantesque salle à manger.


"En général, les gens viennent manger ici. C'est assez grand pour toute l'académie donc... si jamais vous avez faim le matin avant les cours c'est ici qu'il faut se rendre. Les cuisines sont juste derrière, je ne vous fait pas voir..."


On passait alors très rapidement à l’accueil, une secrétaire aillant l'air encore plus jeune que les professeurs nous accueillait. Je poussais légèrement les trois nouveaux vers le bureau.


"Prenez vous une chambre, je dois... regarder quelque chose."


Je me postais alors à a baie-vitrée pour scruter un petit quelque chose... Juste au cas où. J'étais vraiment inquiet pour ce qu'il y avait dehors... de plus mon père m'avait déjà tout apprit sur la sécurité quand j'étais plus jeune... J'attendais alors que les trois nouveaux qui me servaient de compagnons choisissent leur chambre pour les emmener jusqu'à ceux-ci.

Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Sam 23 Aoû 2014 - 18:21
Yamato et Taichi suivirent Tenshi et Ethan jusqu'aux dortoirs. Sur la route, il furent quelques peu bousculer par des personnes quelques peu pressé. Un message passait en boucle prévenant qu'il fallait faire attention dans le centre ville et qu'il fallait un professeur pour accéder au temple. Les jumeaux se regardèrent. Que pouvait-il bien se passer ? Ils n'en savaient rien. Taichi sortit son téléphone et demanda discrètement à Wargreymon si il savait quelque chose mais ne sachant rien, il promit d'essayer de se renseigner avant de disparaître de l'écran. Ethan tenta d'engager la conversation avec Taichi mais ce fut Yamato qui répondit :

"A vrai dire, nous sommes effectivement arrivé aujourd'hui. Cependant, nous n'avons pas vraiment appris grand chose d'utile sur ce que nous devrons faire dans le futur. Nous savons juste que nous sommes censé enseigner l'informatique même si je pense que je serais celui qui donnera les cours en évitant à mon frère de trop devoir être le centre d'attention. Nous avons quelques problèmes pour les relations avec les autres. Il faut dire que je dois prendre sur moi même pour ne pas m'enfuir... Après, nous ne savons pas vraiment pourquoi nous sommes censé être professeur. D'abord notre peur des autres et notre age sont sûrement ce qui fait que nous ne sommes pas fais pour être professeur. Après tout, nous n'avons que 15 ans."

Les deux frères se rejoignirent et Taichi expliqua à Yamato ce que Wargreymon lui avait dit. Quelques minutes plus tard, les voilà face à une personne qui était censé leur indiquer où se situait leur chambre. Or, se trouvant dans les dortoirs pour les élèves, elle ne put les renseigner. Taichi resta avec Ethan tandis que Yamato s'écarta quelques secondes. À son tour, il demanda à l'intelligence artificielle des renseignement sur les dortoirs pour les professeurs ainsi que la location de la leur. Une fois ses données réunis, il rejoignit son frère. Tout deux se mirent d'accord sur le fait de rester avec Ethan et Tenshi encore un moment. Ils seraient peu être capable d'en apprendre plus sur les domaines divins, certainement ce qui les intriguaient le plus. À vrai dire, ils auraient pu demander à les personnages mais ils n'y avaient pas pensé sur le coup. Et puis, cela leur permettait de se faire des alliés en ce début de nouvelle vie, même si ils avaient plus peur de Tenshi tandis qu'ils se sentaient plus proche d'Ethan. Ethan était dans le même cas qu'eux. C'était sûrement à cause de ça qu'ils avaient cette sensation. Yamato demanda à Ethan :

"Dis, tu as quel âge ? Et de quel pays vient-tu ?"

Cette dernière question servait à Yamato pour vérifier ce qu'il avait entendu dire : tout le monde parlait le même langage ici peut importe leur origine.
Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Dim 24 Aoû 2014 - 20:09
Trouble





Ethan regardait d’un œil critique le bâtiment devant eux. Tenshi prit alors le temps d’expliquer de quoi il s’agissait :

Bon, bon, bon. Voici les dortoirs. Vous allez sans doute dormir ici. Il vous faudra prendre juste une chambre. Elles sont... mixte je crois m'enfin j'en sais trop rien, je suis seul dans ma chambre. On est séparés entre professeurs et élèves, c'est déjà un principal.

Tenshi se fit soudain bousculer par des hommes armés et en uniforme. Une annonce se fit alors entendre dans toute l’académie :

Tous les élèves doivent évacuer immédiatement le centre-ville. L'accès au temple est réservé aux élèves accompagnés seulement d'un professeur ou d'un surveillant. Je répète, tous les élèves doivent évacuer immédiatement le...

Bon, on ferait mieux de rentrer au cas où.


Ethan n’écouta pas la fin de l’annonce préférant suivre Tenshi dans l’intérieur du bâtiment. Il fit passer les jeunes professeurs devant lui tandis que leur guide fermait la marche. Ce dernier se mit d’ailleurs à épouser son rôle de guide à la perfection nous faisant visiter le bâtiment. Il nous arrêta un petit moment dans une pièce gigantesque aux allures de salle à manger.

En général, les gens viennent manger ici. C'est assez grand pour toute l'académie donc... si jamais vous avez faim le matin avant les cours c'est ici qu'il faut se rendre. Les cuisines sont juste derrière, je ne vous fait pas voir...

Au moins Ethan savait où se nourrir c’était déjà ça. Il poussa cependant un sourire, tout lui semblait si compliqué dans ce nouvel endroit. Il se retrouvait avec un guide pas très causant et deux jeunes garçon venant tout juste d’arriver et étant sensé enseigner alors qu’ils n’avaient que 15ans. Et en plus il y avait eu ses gens armés dehors qui semblait faire partit de l’académie. Les choses étaient bien étrange ici et cela donna à Ethan un sacré mal de tête.
Tenshi poussa naturellement le groupe vers l’accueil ou une jeune fille était en service. Le jeune anglais la regarda avec un air surpris, son pouvoir lui affirmait qu’elle était aussi chaleureuse que le sourire qu’elle affichait.

Prenez vous une chambre, je dois... regarder quelque chose.

Le guide les laissa là pendant qu’il partait regarder ce qui se passait dehors par la baie vitrée. Ethan se fit la réflexion qu’il devait être inquiet. A peine les pupilles posés sur lui que son don se déclencha quelques secondes, il ressentait comme une certaine anxiété. Mais il n’était pas certain que ce ne soit pas lui qui était anxieux.
Il prit les devant et demanda à l’hôtesse s’il pouvait disposer d’une chambre. Celle-ci hocha la tête affirmativement et se mit à chercher un stylo pour écrire dans un cahier quelconque.

Pouvez-vous me donner votre nom et prénom ? Je vais vous inscrire sur le registre des chambres et je vous ferrais parvenir d’ici ce soir le formulaire d’inscription à la Deus Academia, à moins que vous ne l’ayez déjà remplie ?

Bien que jeune, l’hôtesse semblait connaître son travail par cœur ce qui stupéfiait Ethan. Il se sentait comme devant une de ses professeurs de son collège quand il était gamin.

Euh… Je n’ai rien fait de tel. Pour le reste je m’appelle Ethan Abberline.

Très bien, très bien.


La demoiselle griffonna quelque chose de totalement illisible pour le jeune homme sur son cahier et referma se dernier dans un geste ferme. Elle se retourna alors ouvrant un placard derrière elle et en sortit un trousseau de clef.

Voici les clefs de votre chambre tachez d’en prendre soin l’académie n’autorise pas les doubles.

Ethan se saisit des clefs avec une certaine appréhension. Il distingua une étiquette sur une clef triangulaire qui indiquait le numéro de sa chambre. Une fois les clefs en main il laissa la place au jumeau et s’éloigna quelque peu. Le jeune anglais comprit tout de même que la secrétaire n’était pas capable de donner suite à leur demande de chambre car les professeurs et les élèves étaient dans des dortoirs différents. Taichi vint alors se poster à côté d’Ethan tandis que son frère se posa quelque minute dans un coin, le dos tourné au jeune homme. Un rapide coup d’œil suffit au jeune anglais pour sentir une certaine curiosité émaner de Yamato. Il ne fit mine de rien. Quelques minutes plus tard Yamato se posa à côté de son frère et se mirent à chuchoter pour que personne ne les écoutes. Yamato demanda alors à Ethan :

Dis, tu as quel âge ? Et de quel pays vient-tu ?

Ethan fixa son attention sur le gamin, ce dernier était curieux. Après tout c’était un enfant et il était dans leur nature d’être curieux. Mais le jeune homme soupçonnait que la deuxième question faisait référence à une certaine réflexion personnelle. Ethan avait déjà noté que le prénom de leur guide était loin d’être anglais et qu’il devait donc venir d’un autre pays. Il se mit cependant à sourire et répondit le plus aimablement du monde :

J’ai 19ans et je viens d’Angleterre. Et vous ?

Il était vrais qu’il n’avait pas demandé leur origine terrienne mais juste leur âge et d’autres informations tout aussi importantes. Il attendit avec patience la réponse de ses deux jeunes gens et partit parler à Tenshi. Le jeune homme n’avait pas décroché son regard de la baie vitré. Il semblait en pleine réflexion. Ethan ne voulait pas le déranger mais on l’attendait depuis maintenant un petit moment.

Euh… Tenshi… Excuse-moi mais j’ai reçu les clefs de ma chambre et les jeunes ne se trouvent dans le bon dortoir… On peut y aller ?

Tenshi ne semblait pas avoir écouté Ethan, ce dernier décida alors de poser sa main sur son épaule pour le ramener à la réalité. Le contact aurait pu sembler normal voir basique mais pour Ethan se fut un nouveau choc, il sentit une grande anxiété le gagner. Il enleva aussitôt sa main comme s’il avait quelque chose de brûlant. Quelque chose était en train de se passer dans l’académie et ce n’était pas bon du tout. Du moins c’est ce qu’il pensait après avoir ressenti les émotions de Tenshi.

C’est si dangereux que ça dehors ?

La question c’était faite d’elle-même et Ethan se rendit compte que c’était sans doute trop dévoiler sur lui. Mais Tenshi semblait si inquiet…



HRP : Le monde de dehors me fait peur...


Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Lun 25 Aoû 2014 - 6:39
Réveil d'un émotif...
d'Ethan, de Tenshi et des frères Shemany
Bonjour, je suis Ethan et je suis émotif... BONJOUR ETHAN! Inconnu. Et vaut mieux pas savoir.
Acte V



Je regardais les gardes se dépêcher de se diriger vers le grand portail pour aller vers les jardins. Je me sentais mal d'avoir complètement bousiller les défenses avec Rozaline la dernière fois. Je soupirais longuement alors, attendant que les trois nouveaux prennent leur chambre... Je posais alors ma main sur mon revolver nerveusement, il me rassurait dans ces moments pour finalement entendre l'un des trois nouveaux parler. Ethan je crois...


Euh… Tenshi… Excuse-moi mais j’ai reçu les clefs de ma chambre et les jeunes ne se trouvent dans le bon dortoir… On peut y aller ?


Je n'en faisais rien, les yeux rivés sur les tires silencieux des gardes à travers la vitre. Je me demandais combien de temps allait tenir ce gens et tout ça à cause de ma faute. Si j'avais su gérer le problème plus efficacement je n'aurais pas eu ce spectacle troublant devant mes yeux. Des monstres arrivaient, je pouvais le sentir au plus profond de moi... La force d'Ika en moi bougeait dans tous les sens, je devais combattre sous peu... Me défouler. Je sentis ensuite une main sur mon épaule, je sursautais alors, revenant à la réalité des choses, croisant le regard d'Ethan avec le mien. On avait les mêmes yeux, je m'en rendais compte maintenant et ça avait assez d'impact pour me surprendre et me faire revenir... Il s’inquiétait.


C’est si dangereux que ça dehors ?


Je secouais la tête, me nettoyant brièvement les yeux avec mes doigts. J'étais fatigué, je ne dormais pas beaucoup à la Deus Académia et... Ça devenait vraiment gênant. Je répondais alors à Ethan avec un sourire en coin.


"Nooon ! T'en fais pas. C'est juste un portail qui s'est brisé en fait et... Bref, il y a quelques bestioles sauvages dans les environs à vrai dire... Et j'aimerais faire en sorte que tout ce passe bien pour votre premier jour donc je jette juste un coup d’œil ! Alooors ! Vos clefs."


Je prenais la tête de ma petite troupe pour me diriger vers les escaliers, l'air un peu plus détendu. Je montais les premières marches en commençant a expliquer tout ce qu'il y avait a découvrir dans le dortoir.


"Alors, techniquement Ethan, tu as ta chambre au premier, on va y arriver et te déposer avant que j'aille déposer les professeurs au deuxième étages c'est... celui des professeurs ! Bref, vous allez vraiment vous plaire. Les chambres sont pas immense mais même moi qui adore avoir une gigantesque chambre, on s'y fait."


J'arrivais alors au premier étage, cherchant la chambre d'Ethan. Je lui prenais délicatement le papier pour lire l'emplacement de celle-ci... Ceci fait, je me dirigeais naturellement, m'aidant des numéros inscrits avec des chiffres traditionnels, dit arabes sur Terre. On arrivait plutôt rapidement.


"Et voilà votre nouveau chez vous Ethan. Cette chambre est la votre !"


J'ouvrais délicatement ma chambre en tournant la poignée, faisant marcher ce mécanisme aussi vieux que la vie elle-même. Je le laissais alors découvrir sa chambre un peu seul, m'adossant à côté contre le mur, laissant mon manteau noir épouser le mur blanc et vide. Je fermais les yeux, le temps de lui laisser observer sa nouvelle demeure puis après quelques minutes, je posais mes yeux sur les deux jeunes gens en leur souriant bien entendu.


"Alors, quant à vous monsieur les professeurs... On va aller au deuxième. On monte Ethan, on revient te chercher pour ensuite vous présenter les salles de classe."


Je passais alors naturellement devant mes deux nouveaux compagnons pour me rediriger vers les escaliers principaux pour commencer a monter, essayant de faire la conversation avec mes nouveaux amis.


"Alors, cette première impression ? Le visuel de l'académie vous plait ?"


J’attrapais alors la clef de leur chambre que j'avais prise en même temps que celle d'Ethan pour lire l'inscription presque illisible dessus. Je voulais être sûr de la direction que je prenais dans ces grands couloirs. On arrivait alors au second étage en étant un peu essoufflé pour ma part. Je regardais à droite puis à gauche en prenant au hasard une direction, laissant mes semelles claquer contre le lino tout aussi blanc et vide que les murs. J'arrivais alors en premier devant la porte des professeurs, leur ouvrant ainsi la porte de leur nouvelle demeure.


"J'espère sincèrement que ça vous plaît. Les professeurs disposent en général de chambre plus grande pour eux étant donné que les élèves sont complètement en surnombre par rapport à vous. J'espère aussi que vous trouverez des collègues plutôt sympathique. Ça doit être relativement compliqué pour vous non ? Vous êtes si jeune... Après, si Deus vous a choisit, il doit bien y avoir une raison !"


Je leur laissais un peu d'intimité, posant mon dos une nouvelle fois sur le mur à l'extérieure de la chambre. Ayant rangé les clefs dans la serrure, je me retrouvais a avoir les mains dans les poches, l'incident de Rozaline toujours en tête... Et si l'un de ces gros monstres apparaissaient dans l'enceinte de l'académie ? Je me torturais l'esprit pendant que mes deux compères découvraient les lieux.

[HRP : Je sais que j'ai séparé un peu le groupe, néanmoins j'espère que ça ne dérange pas trop mais c'est parce que j'ai une idée pour revenir en groupe assez sympa et qui pourrait sans doute vous plaire à tous les deux.]
© Gasmask  
Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Lun 15 Sep 2014 - 1:34
Les jumeaux suivirent Tenshi et Ethan jusqu'à la chambre de ce dernier puis ils se séparèrent pour aller trouver leur chambre. Juste avant de se séparer, Yamato répondit à Ethan :

"Nous somme Japonnais et avons tout deux 15 ans."

Sur le chemin, Tenshi leur demanda leurs impressions sur l'Académie. Ce fut Taichi qui répondit à la surprise de son frère :

"L'académie est plutôt grande et les bâtiments ont leur charme mais ils sont un peu vieux à mon goût. Des bâtiments plus moderne auraient mieux rendus je pense. Après les salles sont grandes et les endroits sont divers et variés."

Yamato regarda son frère quelque peu ébahis. Taichi venais de débiter cette phrase sans hésitation. De plus la réaction de ce dernier qui suivit sa réponse fut étrange. Au lieu de continuer à marcher à côté de son frère, le voilà qui c'était caché derrière lui. Ignorant ce petit épisode, les jumeaux et Tenshi finirent par arriver à leur chambre. Les deux frères entrèrent dans leur chambre. Selon Tenshi, cette chambre était plus grande que celle d'Ethan. Dans cette chambre, il y avait deux ordinateurs portables. Tout deux allumèrent leur ordinateur respectif. Une fois les ordinateurs allumés, ils vérifièrent tout les logiciels installés et eurent pour réflexe de vérifier la connexion internet et de télécharger leur jeu favori. En attendant la fin du téléchargement, il s'assirent tout deux sur leur lit et sortirent leurs téléphones. Une fois leur personnages apparut sur l'écran, il leur demandèrent d'expliquer en quoi ils étaient devenus des dieux. Ils demandèrent aussi quelques explications sur leur domaine divin malheureusement, les deux personnages virtuels ne purent répondre à beaucoup de leur questions.








Invité
avatar
Invité
Re: Réveil d'un émotif anonyme - Jeu 18 Sep 2014 - 15:04
Booom !!





Nooon ! T'en fais pas. C'est juste un portail qui s'est brisé en fait et... Bref, il y a quelques bestioles sauvages dans les environs à vrai dire... Et j'aimerais faire en sorte que tout ce passe bien pour votre premier jour donc je jette juste un coup d’œil ! Alooors ! Vos clefs.

Même si Tenshi se voulait rassurant cela n’arrangea en rien l’inquiétude d’Ethan, elle semblait même s’intensifier quand ses yeux croisèrent ceux de son camarade. Le guide était toujours inquiet même s’il essayait de faire paraître le contraire. Mais ne souhaitant pas le vexé le jeune anglais lui répondit par un sourire. Après tout lui non plus ne voulait pas inquiéter les jumeaux avec de tels problèmes. Ces deux jeunes gens semblaient si loin des problèmes des adultes.
Tenshi prit naturellement la tête du groupe et poussa ses camarades à grimper les marches de l’escalier qui menait à l’étage.

Alors, techniquement Ethan, tu as ta chambre au premier, on va y arriver et te déposer avant que j'aille déposer les professeurs au deuxième étages c'est... celui des professeurs ! Bref, vous allez vraiment vous plaire. Les chambres sont pas immense mais même moi qui adore avoir une gigantesque chambre, on s'y fait.

D’accord.

Il ne trouva que cela à dire. Il n’avait pas spécialement hâte de découvrir sa nouvelle chambre, son ancienne avait été le théâtre de sa mort alors il se demandait si ce nouveau lieu ne verrait pas la même scène se reproduire. Il était si… vulnérable. Il y avait aussi la réponse de Tenshi qui l’inquiétait. Un portail ouvert avec des monstres qui se trouvaient de l’autre côté. Cela n’avait rien de rassurant.
Tenshi se fit un guide merveilleux et guida Ethan vers sa chambre avec une facilité et rapidité. Il se figea alors devant la porte et se mit à regarder le nouvel occupant de la chambre.

Et voilà votre nouveau chez vous Ethan. Cette chambre est la votre !

Il se mit alors à tourner la poigné de la porte dévoilant ainsi la pièce à Ethan qui était de plus en plus nerveux. Il s’attendait presque à trouver une corde pendre du plafond. Mais il n’en fut rien. La chambre était d’une banalité à toute épreuve.
Alors, quant à vous monsieur les professeurs... On va aller au deuxième. On monte Ethan, on revient te chercher pour ensuite vous présenter les salles de classe.

Tenshi et les jumeaux laissèrent alors Ethan seul dans sa chambre. Ce dernier était mal à l’aise dans cette petite pièce. Il ne se voyait pas spécialement vivre ici cependant il savait ne pas avoir le choix. Tout cela était nouveau et stressant. Son regard se perdait sur les murs impersonnels de la chambre. Il se sentait petit, insignifiant. La pièce étroite lui faisait se sentir comme un moustique pris dans une toile d’araignée. C’était quelque chose de déroutant pour le jeune homme, il se sentait vraiment perdu et piégé dans une situation non volontaire et très inconfortable. Petit à petit il parvint cependant à sortir de son petit état de choc. Il se mit alors à arpenter la pièce de façon plus positive, en cherchent réellement comment il pourrait vivre dans les lieux. Il n’y avait vraiment rien d’extraordinaire dans cette chambre et tout était à personnaliser. Les murs blanc criant de désespoir ne demandait qu’à être recouvert de poster et de touche de fantaisie. Le lit était simple et des étagères se trouvaient posé au-dessus de la tête de lit. Un bureau constitué d’une simple planche prenait une bonne longueur du mur. Il y avait aussi une porte qui devait sans doute conduire à la salle de bain/WC. Il ne fallait pas s’attendre à du grand luxe dans un si petit espace.
Ethan tout de même curieux de connaître son nouveau chez lui, tourna la poignet sans véritable réticence. Il devait s’y faire, il allait maintenant vivre ici. C’était petit mais pratique, il y avait une douche, un wc et un lavabo surplombé d’un miroir. Il ne résista pas à l’envie de regarder son reflet. Mais quand ses yeux se posèrent sur l’image que reflétait la surface miroitante il sentit son état de choc revenir au galop. Ses yeux ils étaient… rouges. Enfin ses yeux étaient normaux ce n’était pas comme s’il sortait de la piscine avec des veines venant entourées ses pupilles marrons, non, cette fois c’était bien ses pupilles qui étaient rouge sang. C’était tout bonnement… Impossible. Il se rapprocha du miroir pour voir si l’image était bel et bien exacte. Il porta sa main à ses yeux et son reflet en fit autant. De toute évidence c’était réelle. Il possédait des pupilles écarlates. Mais pourquoi personne ne lui avait fait remarquer ce détail ? C’était courant ici de se retrouver avec des yeux rouges sang à la place d’iris marron dès plus banal ?
Un bruit de porte et de pas lui firent quitter la pièce. Cela devait être Tenshi et les jumeaux qui repassaient le chercher. Il ouvrit la porte de la salle de bain leur faisant face. Ethan était toujours sous le choc d’avoir découvert sa transformation physique dans cette nouvelle vie qui lui était donné.

Il n’y a que moi qui suis choqué par la couleur de mes yeux ? Personne n’a pensé à me prévenir de ma difformité ?

Comme pour répondre à ses deux questions un son d’explosion se fit entendre. Le groupe tout entier regarda par la fenêtre. Ethan sentit une terreur sourde monter en lui tendit qu’une alarme commençait à résonner.

Tenshi… Je pense que notre premier jour ne sera pas aussi calme qu’on le souhaitait tous.



HRP : Personne ne pense à me dire que j'ai des yeux rouges ? Narmole


Contenu sponsorisé
Re: Réveil d'un émotif anonyme -
Réveil d'un émotif anonyme
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page