Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo]

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 99
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Sam 2 Aoû 2014 - 23:23



A peine avait-elle hurler que Vlad entra dans sa chambre, armé d'un pistolet qu'il rangea assez rapidement. Elle baissa les yeux, gênée par la situation. Que faisait-il déjà levé ? Il était assez tôt et il était habillé, "coiffé". Elle jouait timidement avec ses mains, perturbée, c'est à ce moment là qu'elle regretta de l'avoir pris en filature la veille. Pourquoi avait-elle fait ça ?  Méritait-il encore de l'attention après la façon dont il l'avait délaissée par le passé ? Qu'espérait-elle au juste ? Qu'il lui retombe dans les bras ? Mais ce n'est même pas Victor, du moins, pas celui qu'elle a connu. Tout était tellement différent maintenant. Elle soupira doucement.

- C'est rien, j'ai juste fait un cauchemar, y'a pas mal de truc qui ont changés dans ma vie ces derniers temps, c'est tout...

Morphée attrapa un élastique sur sa table de nuit, s'attacha les cheveux en un chignon mal fait et sortit du lit en s'étirant, laissant apercevoir la peau lisse de son ventre sous son débardeur. Elle sortit de la pièce, sans même lui dire de le suivre, et descendit dans la cuisine pour préparer son petit déjeuner. Elle fit du café, du pain grillé avec de la confiture, des croissants et pain au chocolat chauffé au four. Le temps que tout chauffait, elle alla chercher le courrier et le journal. Elle jeta un rapide coup d’œil à ces derniers, qui s'avéraient être des factures, qu'elle laissa dans l'entrée, sur la petite commode, puis retourna à son repas.

- Si tu as faim, tu te sers, enfin enlève ton masque d'abord, on t'a défiguré ? Si les pailles passe j'ai un mixeur, je peux te faire un truc liquide aussi... dit-elle le plus naturellement du monde.

Morphée commença à manger lorsque sa sonnette retentit dans la maison. Mis à part le facteur, qui venait des fois pour des colis, qui cela pouvait-il bien être ? Le courrier était déjà là... Un oubli peut-être ? Morphée se leva et alla jusqu'à la porte qu'elle ouvrit. Mais personne en face d'elle, enfin si, mais pas à hauteur de ses yeux : deux petites filles strictement identiques lui souriaient.

- Bonjour, vous voulez des cookies ? C'est 1€ la boîte de dix ! clamèrent-elles en chœur. Morphée eut un petit sourire, attrapa son porte-feuille sur la commode.
- Je vais vous prendre 5 boîtes les filles ! dit-elle en souriant tout en leur tendant un billet de 5€. Les gamines la remercièrent et partirent, lui laissant les 5 paquets.

Morphée ferma la porte et revint dans la cuisine, le regard triste, le visage fermé. Voir ces deux jumelles faire ensemble quelque chose l'avait bouleversée. Elle était divisée entre la jalousie, la tristesse, le bonheur de les voir ensemble. Elle soupira et termina plus rapidement que prévu son petit déjeuner, ele ne mangea presque rien, abattue.



Ma fiche • Mon Journal
J'écris en #9933ff & #cc99ff
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Mer 6 Aoû 2014 - 18:30

Passons à table


__Vlad était un peu confus qu'elle l'aie vu avec une arme, c'était probablement assez surprenant pour elle. Il vivait dans un monde dangereux où chaque personne possède des pouvoirs extraordinaires et peut du jour au lendemain devenir votre ennemi, les armes faisaient partie de sa vie, mais Morphée, elle, vivait dans une petite bulle de paix où seuls quelques responsables avaient le droit d'être armés.

- C'est rien, j'ai juste fait un cauchemar, y'a pas mal de truc qui ont changés dans ma vie ces derniers temps, c'est tout...

__Vlad dû se retenir de s'excuser pour cela. Après tout, il n'y pouvait rien, il était juste lui et cela suffisait à le rendre bouleversant pour elle. Il ne pouvait pas s'excuser d'exister, il était là et au final, il en était plutôt content.

*Bon sang, qu'elle est belle au réveil... allez, quoi, laisse tomber Ealia, ce ne sera pas difficile de reconquérir son cœur...*

*Ne le fais pas... le jeux n'en vaut pas la chandelle, sur la durée. Soit elle va se défaire de nous et ça me briserai le cœur, soit elle va vieillir, alors que tu es éternel et je ne supporterai pas de la voir partir si on redevient proche.*

*Tu peux le faire juste une fois, pas besoin que ce soit sérieux, non plus. Et justement, faut en profiter tant qu'elle est jeune.*

*Tu n'as donc pas de cœur ?*

*Non, je ne crois pas.*

__Morphée qui venait juste de sortir des bras de son homonyme attacha ses cheveux et sortit de son lit en s'étirant, remontant un peu son débardeur, laissant voir un ventre plat et sans tache, une peau douce en apparence et au toucher aussi, selon ce que disait Black en l'incitant à lui sauter dessus. Il s'écarta de l'ouverture de la porte pour lui laisser le passage. Il la suivit de quelques mètres jusque dans la cuisine. Où il resta dans le cadre de la porte à la regarder s'activer. Entre la machine à café, le four pour les croissants et le pain grillé, elle courait un peu partout avec une certaine volupté qui n'était pas pour déplaire aux observateurs. Elle s'éloigna avec une grâce qui n'échappa pas à Black, et revint avec du courrier qu'elle déposa. Avant de commencer à manger, elle s'adressa à Lord Vlad

- Si tu as faim, tu te sers, enfin enlève ton masque d'abord, on t'a défiguré ? Si les pailles passe j'ai un mixeur, je peux te faire un truc liquide aussi...

- Non, merci, je ne mange pas...

__Tant pis, elle mort dans un croissant, elle est humaine, elle doit s'alimenter, pas le choix. Mais elle est rapidement interrompue, un bruit de sonnerie. Quelqu'un est à la porte. Elle se lève et va voir, Vlad ne la suit pas. Il réfléchit encore à ce qu'il doit dire. Il doit lui expliquer d'une manière ou d'une autre ce qui est arrivé à Victor et où il se trouvait en ce moment. Il ne devait pas trop se servir du personnage de Tahara, elle avait essayé de le séparer de son masque, donc elle ne pouvait pas être celle à le lui avoir imposé...

__Morphée revint avec un regard triste. Quoi qu'il se soit passé, ça l'avait déprimé. Elle avait des boites de cookies en main, le faux noble se dit qu'au pire, elle s'était faite arnaquée. Vlad vint s'asseoir en face d'elle et attendit qu'elle ne touche plus à sa nourriture. Elle ne mangea pas énormément, ce qui expliquait peut-être qu'elle soit mince.

__C'était l'occasion que Vlad attendait pour lui parler de ce qu'il avait promis de lui expliquer.

- Je t'ai promis une explication, non ? Je vais essayer de raccourcir, mais ça va être long. Et je te préviens, tout ce que je vais dire n'a rien de rationnel, mais je vais faire de mon mieux pour garder mes secrets sans avoir à te mentir... Si tu veux des preuves, elles viendront plus tard.

__Il s'assit confortablement au creux de sa chaise et commença à raconter :

- Je me suis réveillé, au moment où je dois être mort pour toi, donc il y a trois... non, deux ans. Je ne sais pas si le corps qu'on a trouvé de moi était un vrai ou un faux, mais il me semble que ça devait être le même. Pour faire simple, une divinité nommée Deus m'a choisi comme larbin et m'a ressuscité, ou alors il a simulé ma mort... J'avais oublié qui j'étais, je ne me souvenais que du personnage de Lord Vlad, je me suis reconstruis une identité à partir de cette fraction de passé. Ce masque qui est le seul visage de Lord Vlad, même un bâton de dynamite ne saurait ni le retirer, ni l'endommager. Dans mes voyages, j'ai rencontré une sorcière qui a juré pouvoir me débarrasser du masque. Mais elle ne m'a pas séparé de mon masque, elle a séparé mon esprit, du moins c'est ce que je croyais. Après qu'elle aie lancé son sort, deux voix ont commencé à parler dans ma tête, l'une gentille l'autre purement mauvaise. Je pensais que c'étaient des parties de mon esprit, mais en dansant avec toi... ils se sont souvenu. Ils sont Victor.

__Il se penche en avant et met ses mains croisées sous son menton.

- Tu as besoin de preuves ?



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 99
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Jeu 7 Aoû 2014 - 23:44



Pourquoi fallait-il que ça lui retombe dessus ? Pourquoi tous ces événements soudain ? Morphée soupira à nouveau. C'est alors que Vlad prit la parole. Les explications, elle les avait presque oubliée. Elle le regarda, son regard toujours aussi triste. Elle l'écouta attentivement. Il l'avait prévenue, rien ne semblait rationnel dans cette histoire. Une divinité, une sorcière, des esprits mauvais et bon... Morphée cherchait une explication à tout cela. Il avait raison, c'était irrationnel.

- T'es-tu enfuis de ton hôpital psychiatrique ? murmura-t-elle doucement, le plus sérieusement du monde. Non, plus sérieusement, je veux des preuves, ça me suffira, avec tous ce qu'il m'arrive en ce moment, je veux bien te croire... Tu vas me prendre pour une folle, mais après ma séparation avec Victor, je l'ai plus ou moins espionné. J'ai un carton avec des affaires à lui, des photos, et les articles sur son réseau, j'ai suivi sa vie à travers les médias, jusqu'à sa mort, certes ridicules, mais brisante... Je te proposerais bien de rencontrer ses anciens amis, mais certains sont en cures de désintoxication... Et les autres doivent être avec les petites... Mais je veux d'abord tes preuves.

Morphée le fixa intensément. Elle avait parler des "petites", oui, ses jeunes mineures que les vieux amis de Victor prostituaient... Il fallait qu'elle s'occupe de ça aussi, c'est vrai. Mais quel projet était le plus important ? Sauver ces jeunes filles et démanteler le réseau ? Découvrir la vérité sur sa famille ? Aider Vlad ? Pour l'instant, elle était en présence du dernier, donc elle s'occuperait de lui tout de suite. Mais après ? Et Victor avait-il un jour fait parti de ce réseau ? Elle l'avait découvert après la mort de ce dernier, mais il en avait jamais parler.. Peut-être soupçonnait-il la chose, peut-être y participait-il ? Non, il n'aurait pas fait ça, il avait toujours été fidèle.. Du moins, elle l'espérait. Elle espérait également qu'il n'est pas tiqué à cause de sa phrase sur les filles, surtout s'il n'était pas au courant.

Morphée se leva et commença a ranger toute la nourriture sortie. Elle avait mangé beaucoup moins qu'à son habitude et elle savait qu'elle retournerait se remplir le ventre très bientôt. Mais d'ici là, il fallait ranger. Elle était un peu maniaque, même si par flemme, elle ne rangeait pas toujours. Elle fit la vaisselle rapidement, même si elle avait les moyens de se payer de grand cuisinier, des serveurs et tout un tas de domestique pour nettoyer derrière elle. Mais Morphée ne faisait pas parti de ses gens trop imbus d'eux-même qui n'aimaient pas mettre la main à la pâte. Elle aimait travailler, sentir les textures sur sa peau. Elle peignait, dessinait de temps en temps et adorait bricoler.

Morphée se souvint du trouble qu'il eut quand elle le vit armé. Sur le coup, elle avait été gênée par sa spontanéité à venir à son secours, tel un preux chevalier. Ce n'était pas Victor. Mais lui, il avait été gêné pour l'arme. Pourquoi était-il armé d'ailleurs ? Peu importait. Pouvait-il se douter que Morphée avait commencer à apprendre à tirer, qu'elle possédait un pistolet dans sa table de nuit et qu'elle s'entraînait beaucoup physiquement pour être capable de parer à toutes situation ? Une fuite, un combat. La jeune fille s'était rendue compte que ses études de médecines ne lui serviraient pas pour devenir médecin, bien qu'elle soit déjà bien lancée, mais pour connaître les points faible du corps humain. Elle sentait, au fond d'elle, qu'elle avait besoin d'action.



Ma fiche • Mon Journal
J'écris en #9933ff & #cc99ff
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Mer 13 Aoû 2014 - 21:56

Montrer l'impossible


- T'es-tu enfuis de ton hôpital psychiatrique ?

__Réaction vexante, mais prévisible. Dès que l'on s'éloigne du rationnel, il ne faut pas s'étonner d'être traité de fou. Enfin, pas que du rationnel d'ailleurs, tout ce qui s'éloigne de la version officielle de quoi que ce soit est rapidement vu comme de la folie. Et le comportement des gens envers les "fous" n'est jamais très enviable. Il fut un temps où l'on pouvait se faire enfermer pour dire ce qui est officiellement reconnu maintenant. Il faut seulement un an, une décennie ou des siècles plus tard pour que ça passe de la folie ou du crime à la vérité indiscutable. Heureusement, Morphée ne s'arrêta pas à ça :

- Non, plus sérieusement, je veux des preuves, ça me suffira, avec tous ce qu'il m'arrive en ce moment, je veux bien te croire... Tu vas me prendre pour une folle, mais après ma séparation avec Victor, je l'ai plus ou moins espionné. J'ai un carton avec des affaires à lui, des photos, et les articles sur son réseau, j'ai suivi sa vie à travers les médias, jusqu'à sa mort, certes ridicules, mais brisante... Je te proposerais bien de rencontrer ses anciens amis, mais certains sont en cures de désintoxication... Et les autres doivent être avec les petites...

__C'était surprenant qu'elle soit disposée à le croire, il s'attendait plutôt à être foutu dehors. Mais plus surprenant qu'elle parle de ses amis. Il ne s'attendait pas à avoir eu des amis. Et il ne comprenait pas ce qu'elle voulait dire pas "les petites". Il était possible que ce soit du jargon, que Vlad était supposé comprendre, s'il avait retrouvé la mémoire. Elle sembla d'ailleurs le confirmer :

- Mais je veux d'abord tes preuves.

__Demande logique et qu'il s’apprêtait à combler. Mais il fallait savoir comment commencer. Lui montrer ses pouvoirs ? Ou les arcanes ? Ou questionner Black et White sur elle, sur eux pour lui montrer qu'il est qui il prétends être. Il préféra commencer par ça. Avec ses pouvoirs, il risquait de la choquer, alors autant commencer par ce qui ne ferait que l'étonner. Il se mit donc à poser des questions à ceux qui furent Victor :

*Première rencontre ?*

*Dans un cours de tango. On dansait déjà bien, mais on a été inscrits par nos parents pour "parfaire cette danse". Je crois qu'ils avaient prévu que tu y rencontrerais des filles un peu plus bourgeoises que celles que tu côtoyais.*

*Elle avait une jolie robe noire de danse, assez moulante sur la poitrine et les fesses, autant dire, ça a été le coup de foudre à cause de ce bout de tissus. Bon, après il y a eu le reste, mais c'était l'amorce. Et quelle amorce...*

__Il fit un résumé à Morphée qui s'était levée pour ranger et commençait sa vaisselle :

- Tu as rencontré Victor à un cours de tango, tu portais une robe noire... Enfin, c'est vrai que c'est pas suffisant comme preuve...

*Quelque chose de plus personnel !*

*Vous l'avez fait la première fois chez toi.*

*Tu vas la gêner ! Elle fait 1m65. Et elle a rompu avec nous en nous laissant la montre comme cadeau d'anniversaire et d'adieux.*

- Tu fais 1m65 et la montre n'était pas seulement un cadeau d'anniversaire, mais aussi un cadeau d'adieux.

*Elle fait du 85C !*

*Attends, ne...*

- Tu fais du 85C...

__White finit sa phrase et il comprit la gaffe qu'il avait faite. Écouter Black n'est en règle général pas une bonne idée, mais cette fois ça avait été trop vite. Il s'éclaircit la gorge, passant à autre chose :

- Bon, euh, ça devrait suffire pour ce qui est de la partie "J'ai l'âme de Victor qui me parle dans ma tête.", maintenant... Bah, je t'ai parlé de magie. Bien sûr j'ai de quoi t'en montrer. Regarde moi bien attentivement, simplement.

__Après s'être assuré en cherchant son regard qu'elle le fixait, il disparu quelques secondes. Puis il expliqua :

- Je viens de me rendre invisible. C'est simple, mais très efficace, comme pouvoir. Excuse-moi de ne pas plus te le montrer, mais je ne peux l'utiliser que très peu par jour... Je ne sais jamais ce qui peut me tomber dessus, je préfère ne pas gaspiller son utilisation.

__Il se leva, pour lui faire comprendre qu'il comptait passer à autre chose.

- Ça te suffit comme preuve ou tu veux que je te montre un pouvoir plus destructeur ?



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 99
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Ven 15 Aoû 2014 - 20:09



Morphée essuya sa tasse et la rangea, ainsi que le reste de la vaisselle, tout en écoutant Vlad parler. Le cours de tango, vrai, la robe, vrai. Elle soupira doucement, terminant de ranger son petit déjeuner. Elle s'assit en face de lui, l'écoutant parler. Sa taille, vrai, la montre, presque vrai. La jeune femme sentit les larmes lui monter aux yeux. Trop de choses, trop de souvenirs. Tout cela, tout ce qu'elle avait enfouie en elle remontait, ce flot de souvenirs de ce bonheur perdu. Elle baissa la tête, rougissant de sa faiblesse face à cet espèce d'inconnu qui la connaissait si bien. Elle frotta ses yeux, le droit puis le gauche, dans un mouvement assez rapide, n'assumant pas du tout son état. Elle ne put s'empêcher de sourire quand il lui donna son tour de poitrine. Il avait l'air gêné de dévoiler cette information de manière si spontanée. Mais en même temps, dire a une inconnue ses mensurations avait de quoi gêner n'importe quel homme. En tout cas, il avait raison sur ce sujet. Et il avait raison, elle était convaincue que Victor faisait parti de lui.

Morphée fixa intensément les deux "yeux" du masque de Vlad, attentive. Elle remarqua alors qu'elle commençait à voir à travers puis qu'il avait totalement disparu de la pièce. Mais cela dura peut de temps, suffisamment pour la troubler. Elle soupira doucement en l'écoutant s'expliquer. Elle voulait juste retrouver Victor, et elle retrouvait avec un espèce de fou ressusciter par un dieu dont Victor faisait parti. C'était mieux que rien, quoique non, peut-être pas. Il aurait peut-être mieux valu qu'elle ne le suive pas, qu'elle ne le connaisse pas. Trop tard, on ne peut refaire le monde avec des "si". La jeune femme le regarda se lever et fit de même.

- Je te crois, je ne veux pas d'autre preuves... Mais tu as faux sur un point. Elle marqua une pause, avalant sa salive. Je ne t'ai pas offert cette montre comme cadeau d'adieu. Enfin, je ne l'ai pas offerte à Victor comme cadeau d'adieu. C'est quand j'ai vu que ça lui était complètement égal que je sois là ou pas, le jour de ses 18 ans, que j'ai compris que ça ne servait à rien d’espérer de le retrouver un jour... et que je suis partie.

Morphée se retourna, s'appuyant sur la table. Elle avait le visage penché en avant, sa main droite le cachant partiellement. Une larme roula sur sa joue. Il lui manquait tant. Bien sur, il y avait les autres, mais eux n'était rien, comparé à ce qu'elle avait vécu avec Victor. Pourquoi était-elle tant accrochée à ce crétin qui l'avait laissé tomber pour son ordinateur ? Elle essuya ses yeux et ses joues, ce qui ne l'empêcha pas de laisser glisser de nouvelles larmes sur sa peau lisse. Lui, ne pouvait voir son dos, ses omoplates ressortant sous les bretelles du débardeur. Cela était assez représentatif de la jeune femme : elle était fragile. Morphée soupira doucement, essayant en vain d'arrêter de pleurer.



Ma fiche • Mon Journal
J'écris en #9933ff & #cc99ff
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Dim 31 Aoû 2014 - 22:29

Tristesse


__Elle s'était levée avec lui et elle lui répondit :

- Je te crois, je ne veux pas d'autre preuves... Mais tu as faux sur un point... Je ne t'ai pas offert cette montre comme cadeau d'adieu. Enfin, je ne l'ai pas offerte à Victor comme cadeau d'adieu. C'est quand j'ai vu que ça lui était complètement égal que je sois là ou pas, le jour de ses 18 ans, que j'ai compris que ça ne servait à rien d’espérer de le retrouver un jour... et que je suis partie.

__Et elle se retourna, elle pencha un peu en avant, mettant sa main devant son visage, pour cacher qu'elle pleurait. Elle ne pouvait pas cacher quoi que ce soit à Vlad, bien sûr, elle était trop proche et ses émotions étaient trop fortes pour que son bracelet ne dise rien. Elle ne pouvait pas vraiment espérer qu'il ne remarquerait rien, cela dit. Elle ne lui montrais que son dos, mais elle lui montrait en même temps tout ce qu'elle ressentait. Sans que Black ou White aie à le dire, Vlad comprit à quel point elle l'avait aimé et quelles émotions il réveillait en elle.

*Elle aimait Victor ?*

*Bah, j'étais bon au lit, quoi.*

*Elle aimait Victor, elle aurait tout donné s'il avait tout demandé.*

__La regardant pour qu'elle voie au moins ce masque qui lui servait de visage, plutôt que son dos où son profil, il s'excusa d'une voix sincèrement désolée, celle qu'emploient les gens quand ils expriment des condoléances.

- Je suis désolé que ça aie fini comme ça, vraiment. Je devrais partir, maintenant, j'ai eu les informations que je voulais, mais, je ne suis pas obligé... J'ai le temps, autant que j'en veux, alors si je peux... Je ne sais pas, te consoler un peu, être là...



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 99
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Sam 13 Sep 2014 - 16:37



Morphée passa ses mains sur ses joues, essuyant ses larmes doucement. Elle soupira à nouveau. Ce Vlad l'avait complètement retournée, chamboulée. Et elle ne pourrait en parler à personne. Elle passerait pour une folle auprès des gens si elle tentait de s'expliquer. Elle se retourna vers lui. Il lui proposait de rester, de la consoler. Savait-il encore s'y prendre avec elle ? Avait-elle réellement envie que cet inconnu la console, surtout en sachant qu'une partie de lui était Victor. S'il restait, que feraient-ils ? S'il partait, que ferait-elle ? Resterait-elle seule, avec son paquet de mouchoirs à côté d'elle à sangloter dans son lit toute la journée ? Elle aurait aimé chercher les yeux de ce Vlad et se plonger dedans, mais il n'en avait pas de visible. L’œil est un organe fabuleux, précis, rapide, d'une beauté incroyable. Avez-vous déjà vu une rétine ? Ces couleurs nacrées et brillantes, magnifiques cadeaux de la nature.

- Reste si tu veux. Victor est parti, tu n'es pas lui. Je sais qu'il ne reviendra pas. Et puis, saurais-tu me consoler ?

Il ne reviendrait pas, certes. Mais Morphée rêvait encore de pouvoir le serrer contre elle. Son partenaire de danse lui manquait. Combien de personne avait-elle déjà perdu au cours de sa vie ? Sa mère biologique, sa sœur jumelle, son cher et tendre... Pourtant elle avait tout : l'argent, l'intelligence, un certain charme grâce à son étrange physique qui fascinait les hommes. Mais il lui manquait sa famille. Son père était en taule. Irait-elle lui rendre visite un jour ? Connaissait-il toute la vérité ? Qu'elles étaient deux, qu'elle avait été sauvée grâce à Morphée - son homonyme grec. Comment réagirai-t-il ?

Morphée quitta la pièce, trop de questions l'assaillaient et elle ne savait plus quoi faire. Elle était gênée, terriblement mal à l'aise. Elle reconnaissait son homme à travers la carrure de Vlad, même si ce dernier s'était musclé. Elle sentait Victor en lui, elle le voyait, elle imaginait son visage sous cet affreux masque qu'il avait créer de lui-même.

La jeune fille entra dans sa chambre et sorti une boîte blanche. *Si seulement je pouvais l'enlacer.* Elle ouvrit la boîte. *Poser mes lèvres sur les siennes, à nouveau.* Morphée regarda les bouts de papiers journal, les photos et les petits post-it qu'ils se laissaient parfois pour faire passer un message d'amour. Elle avala sa salive, retenant ses larmes. *Sentir son souffle chaud sur ma peau.* Elle descendit dans la cuisine.

- Veux-tu savoir à quoi il ressemblait ?



Ma fiche • Mon Journal
J'écris en #9933ff & #cc99ff
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Lun 22 Sep 2014 - 23:09

Photo

- Reste si tu veux. Victor est parti, tu n'es pas lui. Je sais qu'il ne reviendra pas. Et puis, saurais-tu me consoler ?

__Pas besoin d'un d'une page d'explication super claire du Professeur Cyclopède pour comprendre qu'elle faisait une distinction très nette entre celui qu'elle avait connu et celui qui se trouvait chez elle. Elle n'accepterait probablement rien d'ailleurs, dans le peu qu'il pouvait offrir pour la consoler. Bien contre l'avis de Black, un peu à contre cœur contre celui de White, il se refusait tout ce qui était trop osé avec elle. Il n'était pour lui-même non-plus, pas Victor, avait un autre passé, d'autres sentiments et agir comme Victor aurait été les trahir.

__La jeune fille d'ailleurs, ne lui laissa pas prendre son temps, elle sortit sans même attendre de réponse. Pour lui, la réponse par défaut, selon elle, devait être non. Non, il ne saurait pas la consoler. Il se rassit sur une chaise, plutôt que, par exemple, sur la table ou sur le plan de travail, car contrairement à ces surfaces, les chaises sont faites pour que l'on s'y assoie. Il discuta avec Black et White en attendant qu'elle revienne :

*Que peut-on faire, objectivement, avec les restrictions que vous connaissez ?*

*Lui faire un câlin lui ferait déjà du bien, mais pas sans raison, ça serait étrange... fais-lui en calin en partant, tu n'auras qu'à prétexter que c'est comme ça que tu fais pour être affectueux avec ton masque...*

*On peut aussi la toucher à pleins d'endroits qui lui feront le plus grand bien.*

*Euh, on parle pas de la même chose, Black, tu es deux heures en retard. Arrête de t'obstiner.*

*Bon, ok, j'ai un avis plus intéressant. Elle serait certainement triste que tu partes sans laisser un moyen de te joindre. N'oublie pas que maintenant que le réseau est détruit, tu n'as plus d'alliés sur terre, il vaut mieux pouvoir te réfugier ici au besoin.*

*Bah, tu vois quand tu veux. C'est vrai... Je ne sais pas ce qui fonctionne d'ailleurs, entre l'académie et le monde humain. Il vaut mieux que je prenne moi des moyens de la joindre quand je suis dans le monde humain, au moins le temps d'avoir testé ce genre de liaisons.*

__Il entendit Morphée approcher et naturellement, il tourna la tête pour la voir arriver. Elle ne s'était pas changée, ni maquillée, ni douchée, ni fait implanter des implants mammaires, non plus qu'elle n'était aller chercher quelqu'un. Elle était allée chercher quelque chose. Une boite blanche. Elle lui posa une question d'une voix qui lui fit sentir qu'elle était de nouveau triste à propos du passé :

- Veux-tu savoir à quoi il ressemblait ?

__Sa proposition était alléchante pour Vlad, qui avait toujours voulu savoir ce qui se trouvait sous ce masque et qui allait peut-être enfin réussir. Il hocha la tête presque malgré lui, en approuvant d'un son inarticulé, avant de se lever pour la rejoindre. Il s'apperçu qu'il avait peut-être un peu trop vite été vers elle, il était trop proche, cherchant à voir le contenu de la boite dès son ouverture.

- Oh, excuse-moi, c'est juste que... comprends-moi, je n'ai jamais vu sous ce masque, ça fait trois ans que c'est mon seul visage... Même si ça ne l'enlève pas, rien que savoir ce qui se trouve en dessous, pour moi, c'est déjà... énormément !

__Il recula d'un pas, pour la laisser respirer.

- Oh et avant que j'oublie, il faudra que tu me laisses ton numéro de téléphone et ton adresse mail, la partie "Victor" n'a pas encore l'amabilité de se souvenir de ce genre de détails pratiques, ni même de son propre visage... J'imagine que tu ne refuseras pas que je te rende visite de temps en temps...
D'ailleurs, ce n'est pas pour te donner de faux espoirs, mais il n'est pas exclu que ce masque tombe un jour et que je disparaisse pour laisser la place à Victor, alors au moins, qu'il puisse te joindre... L'espérance est tout ce que je peux t'offrir comme consolation, même si c'est espérer que je cesse d'exister pour qu'il puisse revenir.


__Quelle noblesse dans la parole et dire que c'est improvisé, même le narrateur en est ému... La vraie noblesse n'est pas dans le titre, la vraie noblesse n'est pas dans le sang, la vraie noblesse est dans le courage, dans la force de protéger non seulement ceux qui sont chers, mais tous ceux de son royaume, dans le sacrifice pour les autres. Lord Vlad à ce moment, méritait ce titre qui à ce moment, devenait vrai.



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 99
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Dim 5 Oct 2014 - 19:38
Une photo. Deux photos.
Vlad se précipita vers elle, lui sautant presque dessus, avant de se reculer. Morphée n'avait pas ouverte la boîte et elle comprenait très bien ce qu'il ressentait. Il avait présenté des excuses et ça suffisait à Morphée. Même si l'espace de quelques secondes, elle eut l'impression qu'il allait l'enlacer comme Victor le faisait, qu'il allait l'embrasser dans le cou... La jeune femme soupira doucement, agacée d'avoir toujours envie de retrouver son Victor.

Il lui demandait des coordonnées pour pouvoir la recontacter. Elle esquissa un sourire. Ce n'était pas une si mauvaise idée. Elle s'éloigna de la table et partit chercher un crayon et un papier dans le meuble du couloir. Elle y inscrivit son mail et son numéro de téléphone puis tendit le papier à l'homme qui lui faisait face.

- Je suis plus joignable par téléphone, et puis tu avais besoin d'internet chez moi, alors je ne sais pas si mon mail te seras vraiment utile, mais je vérifie assez souvent ma boîte mail, alors n'hésite pas. Oublie pas que tu es le bienvenue ici.

Morphée ouvrit alors lentement la boîte puis retira les brochures de journaux avec soin. Elle prit alors le tas de photos.

- Ici c'est Victor, et  il est avec Gai, son meilleur ami. Et , c'était nous... murmura-t-elle doucement en lui passant les images...

Devait-elle expliquer à Vlad comment était Gai ? Ce pervers encore drogué qui possédait une grosse partie du réseau de prostituées mineures. Non, elle ne dirait rien. Sans compter qu'il lui avait forcé la main après la mort de Victor. Si elle parlait, elle finirait soit en morceau à l’hôpital, ou la morgue, soit en doyenne dans leurs affaires de putes. Morphée ne dirait rien. Ni à Vlad - donc Victor -, ni à Gai. Après, si Victor se souvenait de ce genre de choses, elle lui en parlerait, sinon, elle n'avait aucune raison de le faire.
Paroles en #cc99FF - ©Waki



Ma fiche • Mon Journal
J'écris en #9933ff & #cc99ff
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Ven 24 Oct 2014 - 21:09

Bruns


__Elle s'en alla sans un mot, pour ne revenir qu'une minute plus tard, un petit papier à la main, un papier avec écrit ce qu'il avait demandé, rien d'autre. Elle lui tendit en disant gentiment, mais sans amour. Cela disait plus que ce qu'elle articulait.

- Je suis plus joignable par téléphone, et puis tu avais besoin d'internet chez moi, alors je ne sais pas si mon mail te seras vraiment utile, mais je vérifie assez souvent ma boîte mail, alors n'hésite pas. Oublie pas que tu es le bienvenue ici.

__Elle ouvrit la boite avec d'infinies précautions, et en sortit un tas de photo. Des photos de lui, de lui et elle, de lui et ses amis, qui sait quoi d'autre... Elle lui montra successivement les personnes qu'elle nomma :

- Ici c'est Victor, et là il est avec Gai, son meilleur ami. Et là, c'était nous... murmura-t-elle doucement en lui passant les images...

__Il était grand, il avait l'air jeune, bien coiffé, bien propre sur lui, bien fait, bien dans sa peau un peu bronzée de ne pas faire attention au soleil, les cheveux bruns que le soleil éclaircit. Elle était belle, elle aussi lorsqu'elle était heureuse, plus encore qu'elle ne l'était en lui montrant ces photos, une beauté qu'elle pourrait retrouver, la beauté du bonheur. Il ne se souvenait pas de Gai, mais il ne comptait pas aller le revoir, il avait plus besoin d'alliés qui ne causeraient pas de problème, de gens soumis à sa demande de silence par leur reconnaissance, il avait besoin de gens qu'il pouvait aider et ce Gai, avec son air arrogant n'avait pas l'air d'avoir besoin d'aide. Vlad soudain, regardant Victor sur une photo, eu un sursaut de terreur : Victor avait clairement les yeux bruns, alors qu'il avait pu voir à travers le masque des yeux d'un bleu clair. Mais il dut se taire, absolument, il avait besoin de vérifier, il regarda attentivement la photo avec Gai et la couleur des yeux se confirma. Il devait vérifier ses propres yeux, mais quoi qu'il en soit, il ne pouvait pas perdre une alliée, il ne pouvait pas faire peur à Morphée, il devait partir, avant qu'elle ne devine son trouble.

- Je dois rentrer, on m'appelle. Je reviendrai, je te le promets.

__Il serra la jeune fille dans ses bras, longuement, les yeux fermés. Elle dégageait une chaleur agréable qui le fit la garder longtemps contre lui. Puis il lui proposa, simplement en se dégageant :

- Tu veux me retenir prisonnier ou tu m'accompagnes à la porte de sortie ?



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 99
avatar
Humain
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Jeu 30 Oct 2014 - 22:59
Séparation
Morphée le regardait observer les photos. Elle ne pouvait déceler aucun sentiments chez lui, il paraissait simplement neutre avec ce masque. Elle avait envie de l'arracher, de retrouver Victor et son bonheur perdu. Puis ses paroles, si simple, qui la soulagèrent et la blessèrent en même temps. Rentrer, partir, la quitter. Elle était mal à l'aise avec lui mais une autre partie d'elle se sentait tellement bien. Elle ne savait plus sur quel pied danser. Elle lui fit un vague hochement de tête en guise d’acquiescement.

Elle allait commencer à ranger lorsque deux bras musclés l'encerclèrent. Son cœur sauta un battement et ses muscles se raidirent. Il l'enlaçait longuement. Morphée n'arrivait pas à bouger. Pourquoi faisait-il cela ? Se voulait-il réconfortant ? Les pensées - ainsi que le cœur - de la jeune fille s'emballèrent. Elle ne sut pas dire le temps que dura son étreinte mais dès qu'il la lâcha, elle voulut se réfugier dans ses bras à nouveau, retrouver cette sensation si agréable, si douce, ce sentiment de sécurité. S'il savait à quel point Victor lui manquait.

- Je te raccompagne... lâcha-t-elle, peu convaincue.

Elle s'éloigna de lui et se dirigea vers la porte d'entrée et l'ouvrit. Il partait. Il la quittait. Morphée lui offrit un vague sourire. Cette "visite" l'avait profondément attristée et replongée dans ses souvenirs. Elle le regarda quitter l'imposante maison et ferma la porte. Une larme roula sur sa joue. Pourquoi était-elle si sensible ? Elle se le demandait.

Morphée retourna dans la cuisine et rangea soigneusement ses précieuses photos dans la boîte blanche. Elle soupira longuement puis alla la ranger dans sa chambre, avec tout autant de soin. Il lui avait promis de revenir. Dans combien de temps ? Combien de jours ? De semaines ? De mois ? La jeune femme se glissa dans ses draps et ferma les yeux, pensive. Elle refaisait leur rencontre, tout ce qu'elle aurait pu dire, ou faire. Et c'est dans ces pensées que son homonyme l'emporta dans le monde merveilleux des Rêves...
Paroles en #CC99FF - ©Waki



Ma fiche • Mon Journal
J'écris en #9933ff & #cc99ff
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo] - Mar 4 Nov 2014 - 22:07
Alors… est-ce que c'est lui ou est-ce que ce n'est pas lui ? A-t-il changé ? A-t-il son identité propre, son propre corps, différent de Victor ? Est-ce que Morphée est en train de se faire piéger ?
En tout cas, c'est très beau. Morphée a des réactions très humaines, très bonnes émotions. De l'autre côté, c'est tout en technique, en suspense, en introspection et introversion… ça se complète parfaitement !

Côté graphique, Morphée, il ne fallait pas changer le codage pour les deux posts à la fin, c'était très joli ! Le nouveau n'est pas mal non plus, mais ça « choque » un peu de passer de l'un à l'autre.
Je rajoute une dernière note sur les photos dévoilées : n'oubliez pas que le personnage sur les photos est déjà pris par un membre (en l'occurrence, Tenshi Fukkatsu). Je me doute que ça ne posera pas de problème, mais je le dis quand même !
:wink:

Morphée Himo : 935 xps
Lord Vlad : 995 xps (tout ce qu'il y a de plus précis)

Xps attribués : Yep
Le Tango des Souvenirs [PV Morphée Himo]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [QUÊTE]Tu es moi et je suis lui: Agathe Arena, Lelouch Kokoro et Morphée Himo
» Gotan Project revisite le Tango
» Le Tango Corse
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Lotissements-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page