Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ]

Invité
avatar
Invité
T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] - Sam 10 Mai 2014 - 7:38
                             

C'était le noir total, plus aucune chaleur, plus rien...Rozaline semblait flotter dans le vide, depuis un moment elle avait l'impression d'un sentiment de détachement à quelques choses, mais quoi ? Elle ne savait pas trouver les mots pour le dire, ou même le décrire. Elle avait beau essayer de bouger ces membres, mais encore une fois rien, même si elle criait tout l'air de ses poumons rien ne semblait vouloir sortir comme si l'atmosphère de la place absorbait ces mots pour les garder que pour lui, l'écoutant pour l'éternité.

Après un moment la jeune femme finie par atteindre un autre niveau de ce noir, l'air avait changé il semblait plus frais. Auparavant il était froid et sans vie maintenant elle avait l'impression de pouvoir bouger son corps de nouveau, ressentir quelques choses autre que du rien. Le corps de la jeune fille finie par atterrir en douceur sur le sol. Rozaline essaya plusieurs fois d'ouvrir les yeux, mais quelques choses d'aveuglante l'empêchaient des ouvrir normalement. Rozaline cacha la source lumineuse avec le revers de sa main droite, lui laissant une chance de voir quelques choses. Elle finit par se lever le haut de son corps à la verticale pour y voir plus clair, après quelques clignements des yeux elle comprit qu'elle n'était plus dans son monde, ou même encore dans un autre univers tout simplement. La jeune fille retira doucement son capuchon de sa cape rouge pour mieux voir les horizons. Elle ne savait pas si elle devait être triste ou encore désappointer du fais de voir autant de statue à l'effigie du même homme un peu partout. Rozaline se dit qu'il était soit fou ou encore imbu de lui-même...C'était peut-être dieu ? Rozaline se mit à paniquer à l'idée qu'elle pouvait être morte, elle commençait à sentir une terrible chaleur venir de ses mains pour ensuite se propager dans ses bras. Plus y pensait plus elle avait chaud, son corps lui suppliait soudainement de laisser cette chaleur la guider, l'envahir, mais Rozaline expira bruyamment et la chaleur disparut aussi vite qu'elle avait apparue.

La jeune fille secoua sa tête un peu avant de se mettre en marche vers une éventuelle sortie, oubliant ce qui venait de se passer avec ses bras. L'adolescente déambulait dans l'immense temple, elle se demandait s'il était là depuis longtemps, tout semblait vieux, mais tout était en si bon état de conservation, tout en avançant dans un long corridor la jeune fille caressait du bout des doigts la pierre la pierre qui composait les murs de la place. Tout semblait paisible, même un peu trop, il n'y avait rien d'autre comme bruit que son souffle qui accélérait par moment ayant entendu quelques choses qui semblaient la suivre, à chaque fois la jeune femme s'arrêtait et regardait en arrière avant de reprendre sa route en accélérant le pas.

Dans une derrière pousser d'adrénaline à s'enfuir de quelques choses qui peut-être n'existait que dans sa propre tête, Rozaline fini par sortir du temple, elle s'appuya sur ses genoux pour reprendre son souffle. Elle se releva doucement replaçant sur sa tête son capuchon rouge pour se cacher du soleil qui plombait sur le temple. Elle se retourna doucement pour le contempler, il était immense et surtout seul dans un paysage qui l'entourait, on pouvait presque croire qu'il y avait signe de vie. Un bruit attira son attention elle fit volte-face vers lui.

« Il y a quelqu'un ?...Ne me dite pas que je suis seule merde... »

Invité
avatar
Invité
Re: T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] - Mer 14 Mai 2014 - 18:18


Seul devant le temple, Victor se tenait debout, droit comme une barre, à fixer le lieu où il avait repris vie. Son regard se posait partout où il pouvait, dénotant chaque détails possibles, comme s’il cherchait quelque chose en particulier. En réalité, il cherchait un repère, un indice sur la provenance architecturale de ce bâtiment. Cela pouvait sembler complètement désuet, pour la plupart des gens. Or, l’assassin n’était pas la plupart des gens. Il se demandait quel culte vénérait cette divinité, celle que Didrik avait appelé Deus. Ce chevalier prenait cependant ce Deus pour son véritable Dieu, ou plutôt celui de son église, qui avait supposément ordonné la mort de milliers d’innocents. Et voilà qu’il créait ici une académie, une école, pour trouver d’autres divinités? Ça n’avait aucun sens. Pourquoi un dieu vengeur chercherait-il à avoir d’autres divinités à ses côtés?  
 
D’ailleurs, toutes les religions monothéistes étaient maintenant complètement démenties. Il était un dieu. Didrik était un dieu. Tous les étudiants de ce lieu étaient des dieux. Une quantité phénoménale, d’ailleurs. Enfin, Victor n’était pas trop dérangé par ce fait, lui qui avait été un athée convaincu tout au long de sa vie. Et voilà que maintenant, il se retrouvait choisi par la divinité mère de ce lieu pour être un guide de l’humanité.
 
Et puis au fond, qui avait besoin de toute cette centaine de divinités, pour « guider » les humains? Qu’est-ce que c’était que cette histoire, en fait. Il n’avait jamais reçu l’aide d’aucune divinité. Et en plus, ce charmant Deus faisait des choix plus qu’étrange, s’il choisissait des gens pouvant se rebeller contre lui… Ceux qu’on appelait les renégats… Victor les auraient bien rencontrés, pour une bonne discussion philosophique autour d’une tasse de thé.
 
Dans tous les cas, Victor était ici même, choisi. Un élu, un prodige. Un être exceptionnel, un humain hors norme, qui avait été nommé au rang de dieu. D’apprenti-dieu, diront certains, mais c’était du pareil au même. L’assassin serra les poings, en les levants devant son visage. De ceux-ci s’élevèrent une fumée violette luminescente, alors que deux longues lames de poignets apparaissaient sur ses jointures. Un sourire s’afficha sur son visage. Erebus… IL était maintenant les ténèbres… Il fit disparaitre ses lames, dont l’énergie magique se dissipa dans les airs. C’était faux. Il ne l’était pas. Pas encore…
 
« Hm. Autant commencé l’investigation pour laquelle je suis revenu ici… »
 
Il sourit, avant de s’engouffrer dans le temple. Il se mit à regarder partout autour de lui, regardant chaque détail. Puis, un bruit attira son attention, ce qui poussa son instinct d’assassin à lui ordonner de se cacher derrière une colonne du temple. Il jeta un coup d’œil derrière lui, remarquant une jeune femme étendue sur le sol. Une nouvelle arrivante. La mort l’avait aussi frappé à un âge jeune.
 
Et quelle femme, d’ailleurs. Tout dans le corps de cette fille plaisait à Victor. Ce qu’il voyait lui semblait être la vision d’un ange, une réflexion qui le fit sourire. Les anges n’existaient pas, bien sûr…
 
Elle avait conscience de sa présence. Victor se cacha à nouveau derrière sa poutre, surpris. Les gens capable de sentir sa présence étaient rares. Normalement, il était capable d’assassiner ses victimes sans même qu’elles ne réalisent ce qui leurs arrivaient. L’assassin jeta un nouveau regard à la jeune fille, qui en fait, n’était qu’en proie à une terrible paranoïa, alors qu’elle quittait le temple en courant. Un sourire s’afficha sur le visage de Victor, qui se dit qu’il valait probablement mieux la suivre, la pauvre…
 
Ainsi pensé, ainsi fait. Il la suivit de près, jusqu’à ce qu’elle s’arrête pour reprendre son souffle, et qu’elle fasse volte-face. Victor baissa les yeux vers une brindille qu’il avait écrasée avec son pied. Il sourit en redressant la tête. Il la regarda dans les yeux, toujours souriant.
 
« Ma foi, vous êtes dotée de sens exceptionnels. La plupart des gens n’auraient même pas remarqué les détails qui vous ont fait fuir ce temple. Auriez-vous l’amabilité d’accepter un compliment des plus sincères de la part d’un simple roturier? »
 
Le sourire de Victor s’étira.
 
« Vous devez être une femme dotée d’un titre des plus nobles. Une femme de votre splendeur se remarque rapidement. Mais, pardonner mes propos indécents! »
 
Il s’inclina, plaçant sa main droite sur son cœur, et sa main gauche dans son dos.
 

« Je me nomme Victor. Victor E. Kemritch. » Il releva la tête, la regardant dans les yeux. « Daigneriez-vous me dire votre nom, belle princesse? »


Invité
avatar
Invité
Re: T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] - Mer 14 Mai 2014 - 19:36
  La jeune fille cherchait depuis un moment le bruit qu'elle avait entendu, mais rien sur le coup. Puis après un moment elle se retourna en sursaut en apercevant l'homme devant elle, qui lui souriait. Elle était un peu malaise, pas à cause de l'immense sourire sur le visage de l'homme, mais à cause qu'elle ne pensait pas que dieu ressemblerait à ça. Rozaline recula de quelques pas tout en écoutant lui dire à quel point qu'elle avait des sens exceptionnels. La jeune fille souri un peu avant de lui répondre.

« J'ai été élevée dans les bois, on a pas vraiment le choix de développer tous nos sens...Vous savez avec les ours et les autres bêtes qui aimeraient vous manger. »

Rozaline continua de l'écouter, mais ces pensées étaient plutôt tournées vers le fait qu'elle ne comprenait pas comment un dieu pouvait avec cette apparence où étaient ces ailes,son auréole ? La jeune fille secouait sa tête un moment, pour rester accrocher sur un mot qui lui faisait dresser les poils sur les bras. Elle détestait que les hommes l'appel ainsi depuis qu'elle était petite et cela lui rappelait son frère. Son frère...Justement pourquoi il n'était pas là lui aussi ? Elle avait tant de questions qui se bousculaient dans sa tête.

«
Premièrement, je ne suis pas une princesse, je suis une fille tout à fait normal et ma beauté est dans la moyenne, pas trop jolie et pas trop affreuse. »

Elle se pencha vers l'avant en prenant un petit air amusé.

« Mais si vous êtes dieu, vous devriez le savoir mon prénom ? Non ? »

Puis tout en ce relevant elle rigola un peu tout en continua de parler, elle passa une de ses mains dans les cheveux blancs de Victor, simplement pour replacer une mèche de cheveux.

« C'est vrai vous avez l'air vieux, alors je vais vous aider je sais que la mémoire à votre âge c'est difficile. Je me nomme Rozaline Redhood, Rozie pour les intimes, mais vous n'avez pas encore le droit de m'appeler ainsi, notre relation n'est pas encore assez profonde. »

Rozaline tourna les talons pour se retrouver dos à Victor, pour regarder de nouveau le temple.

« Alors, dite moi...Dieu Victor ? Pourquoi avoir enlevé ma vie, quand j'ai seulement voulu aider mon frère ? Je ne comprends pas trop pourquoi je me retrouve ici. »

Rozaline ce retourna doucement, un rayon de soleil sur le visage de la jeune fille venait encore plus accentuer sa beauté naturelle. Ses yeux remplies de questionnent elle le fixait toujours en gardant son sourire, elle semblait être habité par une force inconnue, comme une flamme qui ne voulait jamais s'éteindre, même malgré de lourdes épreuves.  
Invité
avatar
Invité
Re: T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] - Mer 14 Mai 2014 - 21:45



La réaction de la jeune fille sembla à Victor être des plus étranges. Comment aurait-il pu connaitre son nom? Il n’était pas omniscient. Et puis, cette façon qu’elle avait eu de rejeter ses compliments, elle ne semblait pas tellement emballée. Quel dommage, l’assassin était bien sincère pour une fois. De plus, elle semblait véritablement le prendre pour un dieu, ce qui était encore plus étrange. Non pas seulement un dieu, mais LE dieu. Quelle étrange introduction.
 
La main qu’elle passa dans ses cheveux fut tout simplement magique. Qu’avait-il manqué, là-bas, sur terre?! Était-ce là ce qu’on appelait la tendresse? Peu importe ce que c’était, c’était merveilleux. Victor l’aurait laissé faire encore et encore. Quel dommage qu’elle ne recommençait pas.
 
La jeune fille parla de son âge. Son âge? Ah oui. L’assassin avait les cheveux blancs. Néanmoins, son visage n’était pas exactement celui d’une personne âgée. Ou alors peut-être tentait-elle simplement de se moquer? Victor eut un sourire, alors se redressait. Elle s’appelait Rozaline. Un nom magnifique, aussi magnifique que la personne qui le portait.
 
« Votre nom est tout simplement splendide, tout comme la personne que vous êtes, milady. J’ose espérer pouvoir vous revoir à de nombreuses reprises, dans un futur proche. »
 
Le sourire de Victor diminua, lorsqu’elle lui demanda pourquoi il lui avait enlevé la vie. Il ne put comprendre de quoi elle parlait. Il tourna la tête sur le côté, arquant les sourcils.
 
« Excusez mon incompréhension, charmante demoiselle, mais… je ne suis pas celui qui vous ait retiré la vie. Peut-être que votre assassin me ressemblait? Non, si je vous aurais déjà croisé de mon vivant, je m’en souviendrais. Et pour ce qui est de votre frère… ou il n’a pas été choisi, ou il a survécu. » Il lui sourit, lui tendant la main. « Je suis désolé pour votre frère. Ce doit être une épreuve terrifiante que de perdre un proche. La mort frappe quand elle le souhaite, et personne ne peut y échapper, c’est malheureux, je sais. »

 
Un sourire triste décora le visage du jeune homme. Victor se remémorait sa propre sœur, qui n’était pas non plus ici. Mais désormais, il était un dieu, n’est-ce pas? Les mortels n’étaient plus des êtres dignes d’intérêt, supposément.
 
« Mais au moins, vous pouvez vous… hm, vous pouvez apprécier le fait que vous avez été choisi pour devenir une divinité. Vous devez avoir une feuille sur vous, précisant ces informations. Nous sommes sensé apprendre à maitriser les pouvoirs que nous possédons en tant que dieux, et… » Il se mit à rire, avant de lever ses mains en l’air. « Et guider les humains. »

 
Quelle stupidité. Elle venait probablement de perdre un frère, et lui, Victor, lui disait qu’elle serait une divinité destiné à aider les autres êtres humains. Faire le bien, voilà ce qu’ils devaient faire. Mais Pour Victor, cela était impossible. Il serra les poings. Non, jamais il ne lèverait le petit doigt pour aider qui que ce soit d’autre, désormais. Personne d’ordre divin n’était venu l’aider, et il n’irait pas aider les autres non plus.
 

« …Enfin. Je ne suis pas ici depuis longtemps. Il n’y a que quelques jours, j’étais dans la même situation que vous. Je me réveillais au centre du temple, comme vous. Je ne peux rien faire de plus que vous aider à vous diriger dans cet endroit. »

Invité
avatar
Invité
Re: T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] - Jeu 15 Mai 2014 - 1:06
Rozaline ferma les yeux un moment, en même le rayon de soleil glissa sur sa peau doucement pour finir par disparaître, en même temps que son sourire. Ce n'était pas la faute de Victor après tout, il était comme elle. Une âme perdue dans un monde méconnu. Elle qui croyait que c'était un dieu, elle ne put s'empêcher de rire intérieurement, elle aurait du s'en douter, mais elle avait toujours été naïve et ce fiait beaucoup à la première impression. La jeune fille ouvrit les yeux de nouveau.

« J'aurais dû m'en douter que vous n'étiez pas dieu, vous n'avez pas assez de barbe ! »

Rozaline détourna les yeux, quand Victor ce mit à parla d'une épreuve difficile qu'était de perdre son frère.

« En fait je ne sais pas si Damien est mort... Je me rappelle seulement que je suis tombée d'une chute, pour aller chercher sa chaise roulante qui était prisonnière de la boue et ensuite plus rien. »

Rozaline soupira un peu elle qui croyait mourir de manière plus spectaculaire. Puis Victor ce mit à parler d'un papier parlant du pourquoi elle avait été choisie. Tout en continuant d'écouter le jeune homme devant elle, Rozaline cherchait le papier, elle finit par le trouver dans la poche intérieure de sa cape rouge. Elle le dépliât doucement et ce mit à la lire à voix haute quand Victor est fini de parler, elle ne voulait pas lui couper la parole.

« ... Je serai une apprentie-déesse alors... ? Mais c'est complètement fou ? Je n'aie rien fait dans la vie d'extraordinaire...C'est ridicule... »

Rozaline laissa tomber le papier sur le sol, puis déposa sa main sur son front, elle ne comprenait rien à rien. Pourquoi elle ? Pourquoi avoir choisi une fille sans histoire, une fille qui était simplement ordinaire. La jeune fille marcha quelques pas vers les grandes marches du temple qui menaient vers un chemin, qui semblait s'éterniser, elle s'arrêta juste devant la première marche. Le vent souffla soudainement ce qui eut pour effet de faire descendre son capuchon rouge sang dévoilant sa longue chevelure de couleur terre pâle et sa mèche blanche comme la neige.

« Alors, toutes les personnes qui se trouvent ici... Son mort ? »

Elle marqua une pause et continua de parler.

« Victor dit moi, toi comment t'es tu retrouvé ici ? » 
Invité
avatar
Invité
Re: T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] - Jeu 15 Mai 2014 - 2:14

La remarque de Rozaline à l’égard de Victor fut une nouvelle fois plutôt comique. Elle cherchait à alléger la situation, probablement. C’était remarquable, pour une personne, de ne pas s’apitoyer sur son sort, et tenter de ne pas se laisser démonter par le malheur. Victor lui sourit simplement, saluant sa force de caractère de cette façon. Il ne comprit pas tout ce qu’elle dit ensuite. Les références lui manquaient. Il comprit simplement que Damien était probablement son frère, et qu’elle s’était tuée en essayant de reprendre l’une de ses possessions. Inutile d’en savoir d’avantage.
 
Victor haussa les épaules, lorsqu’elle se mit à dire qu’elle n’avait rien fait d’extraordinaire. À ce qu’il avait vu, Les gens choisis ne semblaient pas être prit pour les actions commises lors de leurs vies. Lui le premier, qui avait assassiné plusieurs personnes au cours de sa vie. Ce n’est pas exactement une action louable.
 
« Je ne saurais vous expliquer ce que vous faites ici, ou pourquoi vous avez été choisi. Je n’arrive même pas à me l’expliquer pour moi-même. Seulement, me voici, en vie. Je préfère ne pas trop me soucier de la raison pour laquelle j’ai eu cette « seconde chance », et continuer à avancer. »
 
Il déposa ses mains sur les pommeaux de ses dagues. Plus il tentait de l’expliquer, et moins il comprenait. Plus il grinçait des dents en tentant de se dire que Deus avait eu raison de le choisir lui. Plus il y pensait, et plus il trouvait que Deus n’était probablement pas aussi bon que ce que les autres disaient. Peut-être même que quelqu’un devrait le remplacer… Quelqu’un, mais probablement pas lui-même.
 
Il regarda autour de lui, lorsqu’elle parla des gens qui se trouvaient ici. Certes, cela semblait étrange. Tous ces gens étaient morts très jeunes. Victor se tourna vers elle en hochant la tête. Que faire d’autre? Ils étaient tous morts, voilà tout. Apparemment, la mort était quelque chose de nécessaire pour être choisi par Deus. Puis, la question vint. Une question à laquelle Victor n’avait aucune envie de répondre. Il avait l’impression d’encore sentir la douleur de l’impact contre son torse.
 
« Hem… Eh bien, c’est une longue histoire. Pour faire court, j’ai été entrainé dans une bagarre, et l’un de mes adversaires m’a tiré dessus avec son tromblon. Ça m’a complètement arraché le cœur, et… et puis, me voilà arrivé ici. J’ai parfois envie de retourner sur terre pour les abattre de mes mains, mais lorsque je pense à cette possibilité, je me dis que c’est inutile, puisque l’époque à laquelle j’ai vécu est depuis longtemps révolue. »
 
Il haussa les épaules. De toute façon, Victor avait de nouvelles préoccupations, qui était on ne peut plus importantes que cette stupide histoire de vengeance. Mais un jour, il faudrait qu’il descende sur terre… un jour. Pour l’instant, il ne pourrait rien accomplir. Il devait être patient.
 

« Alors… vous désirer prendre racine, ou préférez-vous que je vous accompagne pour une petite visite des lieux? »
Invité
avatar
Invité
Re: T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] - Sam 7 Juin 2014 - 18:55
La jeune fille regarda Victor parler de son passé, il semblait ne pas vouloir tout lui dévoiler, étrangement elle le comprenait un peu de ne pas tout lui dévoiler. Cela ne faisait que quelques instants qu'ils se parlaient. Rozaline fut quand même surprise qu'une personne...Sans coeur littéralement pouvait continuer à vivre, oui il était mort, mais tout de même, pour la jeune fille avoir un coeur était important surtout pour pouvoir vivre avec ces trips et le suivre où il nous mènera, mais si le coeur est un organe pour elle avoir un coeur c'était autant dans la tête que dans la poitrine. Rozaline fini par répondre à Victor à son invitation pour la balade dans les lieux.

« Je crois bien que je n'aurais pas le choix de t'endurer encore un instant pas vrai ? »

La jeune fille lui fit un clin d'oeil avant d'avancer vers le chemin qui menait surement vers un autre lieu que le temple. Elle fit quelques pas avant de s'arrêter devant un énorme arbre non loin du temple. Rozaline le caressa du bout des doigts, elle pouvait sentir l'écosse, comme quand elle était sur la terre, elle s'ennuyait de la terre la jeune fille n'avait jamais demander d'être ici et savoir que quelqu'un ou quelques choses avait décider à sa place de lui donner une autre chance lui donnait un gout amer dans la bouche. Durant un moment Rozaline ne disait plus rien, elle laissait le vent caresser son visage et jouer dans ses cheveux. 

« C'est drôle de savoir que je suis toujours vivante après m'avoir tuée de façon idiote, je ne croyais pas en dieu sur la terre, autant que mes parents du moins. Pour moi quand on mourrai on mourrai il n'y avait rien après, parce que la vie n'es pas toujours juste et dois le rester après la mort, alors je ne sais pas si prendre cette chance pour un miracle d'un dieu ?...Est une bonne chose. »

Elle poussa un doux rire entre ses dents elle ne croyait même pas elle-même à ce quel disait par rapport au miracle d'un dieu, elle n'y avait jamais crue et cela n'allait surement pas changer aussitôt. Rozaline 

« Alors, dieu Victor tu veux m'amener où pour cette balade ? » 
Invité
avatar
Invité
Re: T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] - Sam 30 Aoû 2014 - 2:12
Cette charmante demoiselle ne semblait pas avoir la langue dans sa poche. Sa réaction fit sourire Victor. Jamais une femme ne se serait permis de parler ainsi à ce qui semblait être un noble, à son époque. Il appréciait beaucoup la mentalité de cette jeune femme. Elle serait le genre de fille impertinente qui serait des plus agréables à côtoyer dans un bal.

« Eh bien vous avez toujours le choix, ma chère! Si vous préférez, je vous laisse ici, et nos chemins se séparent, et plus jamais nous nous reverrons. Dans le cas où vous voulez me suivre, nous risquons peut-être d’établir une relation plus durable, qui fera en sorte que nous risquons donc ne nous revoir à nouveau! Voyez-vous, le choix est vôtre. Je n’ai pas à vous imposer quoi que ce soit. Après tout, nous ne sommes plus en 1800! Vous êtes libre de choisir, je crois. »

Quelle blague de mauvais gout sachant que Victor venait de cette époque. Il suivit la jeune femme sur le chemin, et s’arrêta à quelques pas, alors qu’elle s’arrêtait pour toucher à un arbre. Une brise vint déplacer les cheveux de l’assassin, qu’il s’empressa de replacer à l’aide de ses doigts. Il replaça la mèche grise qui trainait dans son visage, comme s’il se souciait vraiment de sa coiffure, alors qu’en fait, ce n’était qu’une habitude. Victor pouvait même passer pour un homme coquet, alors qu’en fait il n’avait cure de ce que les gens pensaient de son apparence. Et pour unique preuve, il portait toujours ses vêtements qui dataient de deux siècles plus tôt, alors que les gens le regardaient d’un drôle d’air, dans l’académie.

Il écouta Rozaline lui parler de sa mort, et de la façon qu’elle avait de considérer ce qui lui arrivait. Elle avait raison, cependant. Était-ce juste? Qui était ce Deus, pour choisir qui devait revenir et qui devait sombrer, cesser d’exister? Aucune entité ne pouvait juger d’une telle chose. Et ce Deus… qu’avait-il de si spécial, sinon, d’être l’entité la plus puissante de l’univers jusqu’à ce jour?

De toute façon, tout ce qui pouvait monter au pouvoir pouvait être descendu de la même façon. Les coups d’états, ça le connaissait légèrement. Même si ses attaques visaient généralement des hommes d’affaires plutôt que des dieux, ce serait un principe semblable. Une créature aussi puissante et sans aucune objectivité ne pouvait pas se permettre de contrôler le monde de cette manière.

« C’est étrange en effet. Je n’ai pas exactement mérité une deuxième chance, et pourtant me voilà. Je pense qu’il faut ne pas se poser la question, ou plutôt, qu’on n’est pas censé se la poser. De ce que j’ai vu, les gens semblent très rapides à accepter sans s’en soucier. Alors que moi, eh bien… »

Il se retourna, pointant le temple.

« Je me demande si je pourrais trouver des réponses quelque part. Qui est Deus, celui qui semble contrôler le monde? Si je n’ai rien compris, tant mieux, j’espère sincèrement avoir tort. Mais je crois qu’une entité ne devrait pas contrôler d’elle-même le monde en entier… »

Victor pivota, se retournant vers Rozaline. Il lui sourit.

« Mais trêves de bavardage inutile! Vous désirez sûrement visiter les lieux, n’est-ce pas? Bien que je sois probablement le moins bien placé pour vous montrer les lieux, je me porte volontaire pour vous faire visiter au moins ce que je connais. »

Victor lui tendit son bras, à la façon d’un gentleman anglais de son époque.

« Eh bien, milady, auriez-vous l’amabilité de m’accompagner dans cette balade autour de l’académie des dieux? Je vous promets d’agir de façon honorable, et en aucun cas je n’oserais vous faire honte, Dame Redhood. Oh, et, même si vous n’avez pas le statut de princesse, je vous promets de vous traiter de la même façon que si vous seriez la princesse de l’empire sur lequel le soleil ne se couche jamais. »

Victor lui sourit, restant dans sa position, attendant de voir sa réaction.
Contenu sponsorisé
Re: T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ] -
T'es dieu ou quoi ?...[PV ; Victor ]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Crios des Galaxies
» Constitution; La Fusion de Victor Benoit prend le devant.
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page