Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Froide pluie ne réchauffe pas un coeur.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Froide pluie ne réchauffe pas un coeur. - Dim 22 Juin 2014 - 23:24


Et le chevalier était là, encore des ses vêtements humide, gorgée d'eau, à fixer du coin de l'oeil ce fameux Kyota, c'était peut être étrange, probablement une part de jalousie, mais elle semblait agir différemment avec lui. Pourtant le chevalier, bien que particulièrement intrigué par cette différence de traitement, et même de façons de le nommer, resta là, tranquille, à écouter des pseudos adieux, laissant clairement indiqué qu'il allait revenir … Et là, tout de suite, il ne voulait pas que cette homme revienne.
Mais quand il sortit il se sentit mieux, sans aucun doute possible, il était seul avec elle, heureux de cette situation. Et à en juger par la mine réjouie qu'elle affichait ce devait être réciproque.


« Des questions ? Qu'est-ce que tu veux savoir Urmanis ? »

Mais bon, le moment des questions allait devoir attendre, elle le tira vers lui pour l'embrasser. Il ne résista pas le moins du monde, et au contraire prit même soin de répondre. Passant ses bras dans son dos, collant ses mains contre la peau de celle qui lui ravissait le cœur de plus en plus. Combien de temps dura le baiser ? Il ne le savait pas. Mais au bout d'un moment il le rompit pour la regarder droit dans les yeux.

- Je vois bien que tu es différente avec cet homme qu'avec moi … Je ne comprends pas pourquoi … Je voudrais aussi savoir pourquoi tu as changer de la sorte, tes cheveux, ces dessins sur ton corps … Ils n'y étaient pas la dernière fois … Il viennent d'où ? Pourquoi ?

Malgré que ce soit des questions plutôt importante à ses yeux, il lui caressait doucement le dos, la fixant droit dans les yeux. Il arbora un sourire un peu forcer, car il savait que la suite était encore moins joyeuse, enfin, pour lui … Pourtant il ne décolla pas un instant ses yeux des siens, il posa même son front contre le sien.

- Plus que ces questions je voulais aussi justifier de mon impardonnable acte de la dernière fois, je n'aurais pas du partir de la sorte, j'étais perdu, je ne savais déjà plus trop quoi penser à ce moment. Et j'ai eu peur, peur de m'accrocher à quelqu'un, peur de prendre le risque de te perdre toi aussi, j'ai eu peur d'aimer, alors j'ai fuit, j'ai fais le lâche, et je tiens à m'excuser d'être partit comme cela. Si tu pouvais ne pas m'en tenir rigueur, me pardonner ….

Il déposa rapidement un baiser, lèvre contre lèvre, et la regarda à nouveau, tandis que ses mains descendaient le dos de la femme, arrivant contre le seul et unique vêtement lui restant.

- Quel étrange tissu, il a un nom ? Tu ne portais pas non une chose de ce genre il me semble ...




Invité
avatar
Invité
Re: Froide pluie ne réchauffe pas un coeur. - Mer 16 Juil 2014 - 18:47
Quand le chevalier lui disait vouloir lui poser des questions, la renégate s'attendait à bien pire. Elle s'attendait à ce qu'il demande pourquoi est-ce qu'elle avait disparu pendant six mois, avec qui, pour quelles raisons tout comme son père Vinpap l'avait fait. Là non, il avait une sérieuse fixette sur Koyta. À vrai dire, la renégate non plus ne comprenait pas pourquoi celui-ci était si fidèle et protecteur avec elle. Un peu comme un frère, après tout Koyta n'a que cinq ans de plus qu'elle. Néanmoins elle l'appréciait, ne pouvait pas cracher sur s loyauté et en retour elle lui offrait une protection sûre. Oui c'est elle qui prenait les coups à sa place. C'est elle qui se jetait dans la gueule du loup à sa place. C'est elle qui affrontait les connards de service pour lui. À deux ils ne faisaient qu'un. Un excellent duo. On pourrait dire qu'ils sont parfaits une fois synchronisés. L'un pense, l'autre attaque. L'un soigne, l'autre fouille. Parce que oui, Trish était bien plus agile que Koyta, on ne peut pas le cacher. S'il y a bien un des deux qui peut voler et entrer discrètement quelque part sans se faire repérer c'est bien Trish. Avec Koyta pour la surveiller et intervenir si besoin. Non pas qu'il ne sait pas se battre, loin de là, il sait même bien se défendre. Mais Trish ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit. Il l'aidait après tout, elle se sentait redevable. Chacun complétait les lacunes de l'autre.

Il voulait aussi savoir pourquoi elle avait changé. Trish recula légèrement, étonnée de sa question. Pourquoi elle avait changé ? C'est vrai ça. Qu'est-ce qui l'avait poussé à devenir ainsi ? Avait-elle tout fait pour plaire à Macky ? Ou alors avait-elle fait tout cela pour elle ? Pour grandir, pour montrer sa maturité. Non elle ne savait pas vraiment pourquoi les tatouages. Pour marquer le début d'une nouvelle vie ? Pourquoi se cherchait-elle désormais des prétextes ?

« J'ai juste arrêté d'attacher mes cheveux. Et je n'ai pas changé. J'ai évolué. Concernant les tatouages j'en avais envie. Je trouvais que ça me définissait bien et que ça apportait un peu de changement. T'aimes pas ? »

Un peu de changement oui. Beaucoup plutôt. Tout ça pour continuer de plaire à Macky qui était son copain à cette époque. Mais ça, elle ne se l'avouait pas. Et elle ne souhaitait pas parler de son ex petit-ami à Alexander. Non ça ne vaut pas le coup. Surtout qu'il risque de ne pas apprécier. Le chevalier colla son front au sien, chose que la renégate laissait faire. Elle l'observait, gardant cet air étonnée sur le visage. Il s'excusait pour sa mauvaise conduite de la dernière fois. Il était perdu, ne savait pas s'il devait s'attacher à Trish ou non, s'il avait le droit d'aimer ou non. Alors comme une tapette il était partit la queue entre les jambes. Puis il baiser. Baiser auquel Trish répondit. Puis elle décolla son front du sien et lui sourit. Oui Trish sourit et alors ? Elle posa sa main sur sa joue et finit par se détendre.

« C'est pas grave, tourne la page maintenant. »

Disait celle qui avait gardé les cadeaux que le chevalier lui avait fait à ce moment. Oui elle avait trouvé ça vexant. Mais de l'eau avait coulé sous les ponts désormais, elle avait même oublié ce qu'il avait fait après quelques mois. Suite à ça, il posa sa main sur son sous-vêtement. Elle le laissait faire, regardant d'un coin de l’œil sa main.

« C'est un tanga. J'en mettais avant, mais je ne te les ai jamais montré, nuance. »

C'était des sous-vêtements après tout. C'était censé être discret même si là pour Trish c'était raté. Elle s'étira puis se laissa tomber sur le lit, ses cheveux volants comme de la poussière et se posèrent sur sa poitrine. D'ailleurs elle avait la veste de Koyta sur elle. Elle serra la veste dans ses bras en souriant. Elle adorait son odeur. Un mélange de sueur et de parfum. Puis, comme une enfant, elle se frottait les yeux.

« J'crois que je vais faire un somme. »

Elle était fatiguée, ne voulait pas bouger son mollet. D'ailleurs la douleur la lançait un peu, ça piquait. Elle ne voulait pas que la fièvre monte davantage. Alors elle tira sur le manche du chevalier pour le forcer à s'allonger.

« Dors avec moi ... »

Elle ne supportait plus de dormir seule depuis qu'elle avait prit l'habitude de dormir avec Macky. D'ailleurs à la Guilde elle dormait avec Koyta. C'était plus fort qu'elle. Elle adorait avoir quelqu'un dans ses bras en dormant. La nuit, quand elle fait des cauchemars, ça l'aide à vaincre ses peurs et aller mieux.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
2206/6000  (2206/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Froide pluie ne réchauffe pas un coeur. - Jeu 31 Juil 2014 - 22:07

« J'ai juste arrêté d'attacher mes cheveux. Et je n'ai pas changé. J'ai évolué. Concernant les tatouages j'en avais envie. Je trouvais que ça me définissait bien et que ça apportait un peu de changement. T'aimes pas ? »

Il eut un petit sourire, elle faisait bien plus féminine, sa présence était plus prestigieuse avec les cheveux laché, elle était toujours aussi franche, et cela ne l'a rendait que plus lumineuse, plus radieuse là où elle se trouvait. Bon, à ses yeux les tatouages était marque d'une empreinte démoniaque, mais cela était encore un reste de son époque, il savait que ce n'était pas exactement ça, mais il n'arrivait pas à s'enlever cette petite note de malaise qu'il avait à chaque fois qu'il en voyait, surtout que certains qu'il avait pu voire lui aurait surtout donné envie de tuer … Une tête de diable c'est trop provocateur à ses yeux ...

- Non, j'aime bien, tu fais encore plus femme qu'avant, plus majestueuse, même si j'ai un peu plus de mal pour ce dessin, mais à mon époque ils étaient considéré autrement … C'est difficile de s'adapter ...

Ensuite il y eut une sorte de pardon, elle lui annonçait d'oublier ce qu'il avait fait, c'était une sorte de pardon non ? Elle ne lui en portait pas rigueur ? Il avait décider de croire ceci en tout cas, et resta calmement à ses cotés tandis qu'elle lui expliquait pour ce morceau de tissu.Il hocha simplement la tête, faisant comprendre qu'il avait bien entendu, mais bon, ce nom, c'était bien la première fois qu'il l'entendait, alors il avait encore appris une nouveauté.

« J'crois que je vais faire un somme. … Dors avec moi ... »

Elle l'avait entrainer peu de temps après s'être allongé, tandis qu'il la contemplait. Il était simplement allongé à coté d'elle, sur le coté en la fixant avec un sourire discret. Après tout elle était la seul personne avec qui il avait dormit sans le sens du devoir en tête, sans ce désir inexplicable d’obéir aux ordres qui lui ont été donné. Pourtant il se redressa, laissant d'ailleurs une petite gerbe d'eau se propulser depuis ses cheveux.

- Bien sur, mais accorde moi un instant, je ne peux dormir tremper alors que tu as besoin de chaleur ...

Il ne lui fallut pas longtemps pour tout retirer et laisser trainer les vêtements les plus humides de coté, en faite, il ne lui restait qu'une sorte de sous vêtements un peu large, certains les comparerait à un short de bain, mais c'était visiblement en lin et assez large pour ne pas le gêner, il avait décidé d'en mettre il y a quelques temps en manquant de reproduire un moment très désagréable …
Enfin bon, il revint rapidement s'allonger contre elle et la prendre dans ses bras, il lui caressa un peu le haut de la tête en souriant.


- Tu es la seule personne avec qui j'ai dormit et dort car j'ai envie d'être à tes cotés, c'est assez étrange … Mais j'ai peut être enfin trouvé ma place dans ce monde.

Il laissa doucement aller sa tête contre l'oreiller tandis qu'il sentait la couette le réchauffer, enfin de compte toute cette pluie l'avait un peu refroidit lui aussi. Il ferma les yeux tranquillement en se relâchant un peu.

- Cela fait si longtemps que je ne t'ai pas vu, je ne t'ai même pas croisé à l'académie, j'aurais peut être prit les devants à force de te voire. Pourtant cette situation est assez étrangement similaire à la dernière fois, tu es encore blessée ...




Invité
avatar
Invité
Re: Froide pluie ne réchauffe pas un coeur. - Dim 10 Aoû 2014 - 17:30
Elle était majestueuse, elle était plus femme, elle était plus belle. Normalement ça devrait faire plaisir d'entendre ce genre de commentaire non ? Alors pourquoi ce n'était pas le cas de Trish ? Quand le chevalier lui fit ces compliments, elle se contenta de sourire alors qu'elle avait un léger pincement au coeur. Oui elle aimait entendre qu'elle était majestueuse, avant personne ne le lui disait. Néanmoins elle aurait entendre ces mots de la bouche d'un autre. De cet autre garçon qu'elle aimait mais qu'elle avait abandonné pour intégrer la Guilde. Elle voulait le protéger, elle ne voulait pas le laisser en plan comme ça. Mais ce n'était pas comme ça qu'il avait vu les choses. Elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même. Mais elle ne laissait Macky à personne.

Le chevalier se déshabillait pour ne pas dormir avec ses vêtements trempés. Il s'allongea à ses côtés, il avait l'air content. Trish se tourna en sa direction puis caressa lentement sa joue avec sa main. Elle était fatiguée, ébouriffée dans la grande veste de Koyta. Cette veste avec cette odeur qu'elle aimait. L'odeur de Koyta la rassurait autant que la présence d'Alexander. Elle était en sécurité. Et elle était heureuse qu'Alexander soit là. Au moins elle n'était pas seule. Elle n'aimait pas seule. La compagnie d'Alexander avait toujours été agréable pour la renégate. Mais elle se demandait si elle n'en était pas trop proche. Et si la Guilde s'en prenait à lui aussi ? Ou si elle se retrouvait contre lui un jour, si une guerre éclate ? Non elle ne devait pas penser à ça. Elle ferma délicatement les yeux alors que le chevalier disait qu'il était heureux de dormir avec elle et qu'il ne faisait pas ça par obligation comme avec les autres. Cela fit sourire Trish, elle se sentait quelque peu spécial. Et ce n'était pas pour lui déplaire.

« C'est agréable de dormir avec quelqu'un que l'on apprécie ... »

Elle se colla ensuite à lui pour le serrer fort contre elle. Comme s'il allait se sauver, comme s'il allait partir dans son sommeil, comme une peluche qui la rassurait. Elle en avait tout simplement besoin. Besoin de quelqu'un pour dormir. Puis le chevalier parlait à nouveau pour lui dire qu'il ne l'avait pas croisé à l'académie. Le cœur de la renégate rata un bon. Puis disait qu'il aurait pu prendre les devants plus tôt. Ah non, elle avait Macky à ce moment-là. Et Macky est du genre Jalousie et possessif donc il n'aurait rien pu tenter oui. Puis il parlait de la blessure. Comme l'autre fois.

« Ce qui change de l'autre fois c'est que cette fois tu restes avec moi. »

Elle ressentait ce besoin de le rassurer. Elle gardait les yeux fermés en parlant. Parce que mine de rien elle s'endormait petit à petit. Sans s'en rendre compte, Morphée était là pour l'emmener avec elle. Et elle s'endormit innocemment comme la plus ignorante des princesses.
Invité
avatar
Invité
Re: Froide pluie ne réchauffe pas un coeur. - Mer 27 Aoû 2014 - 22:23
Un très joli rp, félicitation. Une fin qui me laisse malgré tout sur ma faim car avec le départ de Trish, je sais que cet amour n'aura pas de suite. Et ça, c'est trop triste.

Alexander : 1000 xps

Xps attribués : Yep
Froide pluie ne réchauffe pas un coeur.
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Canidé prétentieux [PV Spectre du Passé & Pluie d'Anarchie]
» Douce pluie, tombe comme un rêve. Bruit de coeur en évaporation. [PV Fye-le-doudou]
» UN jour de pluie, un jour maudit ~ ( Coeur de Braise )
» Yiko, coeur glacé pour sang froid
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Banlieues :: Repère de la mafia-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page