Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Sunset Melody [Akalou ♥]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Sunset Melody [Akalou ♥] - Mer 30 Avr 2014 - 22:30






♪ ~ Sunset Melody ~ ♪


« Retrouvailles couleur crépuscule »

Ryouko ouvrit les yeux sur un parc baigné de la lumière sanglante du crépuscule. Sortant doucement de sa torpeur, les courbatures lui rappelèrent la position inconfortable dans laquelle elle avait dormi. Elle s’étira longuement et regarda autour d’elle, contemplant le calme environnant. Le parc n’était jamais très fréquenté à cette heure ci, devenant un petit havre de paix pour les jeunes en quête d’une atmosphère romantique. Le coucher de soleil était toujours aussi magnifique depuis les arbres, la jeune fille aux cheveux d’ébène ne s’en lassait pas. Combien de temps avait-elle dormi, dissimulée dans l’ombre des feuillages ? Elle ne savait pas, elle ne se souvenait même plus de quand elle était arrivée. Elle avait seulement mémoire de s’être perdue dans ses pensées avant de sombrer dans les bras de Morphée.

Et à nouveau, cela lui reprenait. Ce ciel mêlant à l’azur la palette de rose et d’orange des derniers rayons de l’astre solaire la fascinait toujours autant. Quand elle était encore vivante, elle adorait rentrer sous un ciel comme celui-ci, la tête dans les étoiles. C’était à ce moment que les premières apparaissaient, timides sur cette toile céleste encore claire. Peut-être que c’était stupide d’attacher tant d’importance à un spectacle aussi simple, auquel nombreux étaient ceux qui n’ouvraient pas les yeux.

Elle resta comme envoutée quelques longues minutes, laissant simplement le temps s’écouler, les pensées planant au rythme de la brise caressant son visage. Cette sensation de plénitude, c’était tellement agréable...

Un frisson parcouru son corps, la ramenant à la réalité. Il commençait à faire froid, et la nuit allait bientôt tomber. Elle serait bien restée jusqu’à l’extinction des dernières lumières naturelles, mais son estomac lui rappela qu’il était grand temps d’aller manger un morceau. De toute façon, elle serait capable de s’endormir encore et de rester dormir ici à ce rythme, elle se connaissait.

Soupirant, elle se leva résolument pour se dégourdir un peu les jambes, se tenant adossée au tronc pour ne pas tomber. Ce faisant, elle jetait un œil aux alentours pour repérer une éventuelle présence. Non pas qu’elle se cachait – enfin si, c’était pour cela qu’elle dormait dans un arbre à la base – mais elle se sentait bien plus libre lorsqu’elle se savait seule. Aaah, peu importe, personne à l’horizon... ou presque. Une silhouette apparaissait à l’horizon, seule. Un instant, elle pesa le pour et le contre. Attendre, ne pas attendre... bah, elle était encore loin, puis elle n’avait aucune raison de vouloir l’ennuyer. Les délibérations terminées, elle se suspendit simplement à sa branche et se laissa tomber. La jeune fille mit quelques secondes à retrouver son équilibre, les jambes encore un peu engourdies par l’immobilité prolongée.

Soudain, son regard se posa sur la silhouette qu’elle avait aperçue tout à l’heure. Elle était toute proche à présent, sur le chemin sablonneux qui faisait le tour du parc. Le crépuscule donnait à ses cheveux une jolie teinte rosée se fondant dans le paysage se peignant de nuances de pourpre. Ryouko n’était pas certaine, mais ce visage... elle l’avait déjà vu.

« Hé... Akalie, c’est toi ? »

C’était bien elle, ce n’était pas un rêve ? Le paysage lui paraissait presque irréaliste, elle pourrait voir un dragon sortir de la fontaine pour lui cracher un jet d’eau à la figure qu’elle ne s’en étonnerait pas. Enfin, presque pas. Si elle se réveillait dans sa chambre et au sec, du moins. Mais sincèrement, elle espérait que ça n’en soit pas un. Elle avait eu tellement hâte de revoir Akalie...

« Ça faisait longtemps... »

La jeune fille s’était approchée, dévisageant son amie de ses yeux améthyste. Elle esquissa un sourire. C’était bien elle, pas de doute possible.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Dim 4 Mai 2014 - 18:20

Sunset Melody





« Sous le couché du soleil, je t'ai retrouvé. Dans la folie d'une soirée, j'ai déliré. »
Y'a-t-il un spectacle naturel plus joli qu'un couché de soleil ? Un ciel coloré, apportant une vue surréaliste et divine ? Sûrement pas. Sauf peut-être les aurores boréales, et ça, Akalie n'en avait jamais vu. Malheureusement. C'était le soir, une belle soirée où le soleil se mariait parfaitement aux couleurs du ciel, des couleurs chaudes, avec une touche de bleu foncé, qui était bien sûr la teinte naturelle du ciel nocturne. Ceci dit, la rouquine n'était pas tellement apte à admirer cette vue, car, à la fenêtre de sa chambre, elle était limitée. L'un des meilleurs endroit où l'on peut gâter nos pupilles avec un coucher de soleil, c'était sans doute dans le parc aux abricots. Le couvre-feu n'avait pas encore lieu, la jeune fille décida donc de sortir, laissant son chaton dormir paisiblement sur la couette de son lit.

Munit d'une veste noire, des nœuds assortis dans ses cheveux enflammés, et une pomme pour la route, Akalie entama sa marche vers ce parc qu'elle avait si souvent visité pour de multiples raisons. Elle avait un look plutôt sombre ce soir, cela ne lui correspondait pas tellement, mais ça faisait changement. C'était joli le noir et ça lui faisait bien. Ses yeux et sa chevelure ressortait beaucoup.

Une fois qu'elle fut arrivée dans le parc, elle tenta de chercher un endroit calme et confortable pour relaxer tranquillement. Il ne semblait y avoir personne à première vue, donc, ça ne sera pas très difficile. Enfin, c'est ce qu'elle pensait. Elle entendit un bruit plus loin, et décida d'aller jeter un coup d’œil. Ah non, ce n'était qu'un oiseau qui s'envolait d'un buisson après avoir aperçu la rouquine. Elle continua sa route, et cette fois, ce n'était pas un moineau qu'il y avait plus loin, mais une jeune fille. Elle avait les cheveux foncés, on pouvait y voir des reflets violet. Elle semblait avoir remarqué Akalie, celle-ci eut comme réflexe de s'immobiliser, afin de se camoufler dans le paysage qu'il y avait autour d'elle. Elle n'était pas trop près de cette dite personne, alors, elle ne devait pas trop attirer l'attention. Qui était-ce ? La jeune fille avait l'impression de l'avoir déjà vu. Une simple impression ? Peut-être bien.

Elle s'approcha doucement sans faire de bruit. Mais même si elle restait silencieuse, l'autre jeune fille ne semblait pas indifférente à la silhouette qu'elle avait vu. Elle tourna son regard encore une fois vers Akalie. Celle-ci figea sur place. Pourquoi ? Allez savoir, c'était une habitude. La timidité suprême qui refaisait surface à tout moment. Son cœur battait rapidement... Mais, son visage, ses yeux d'améthystes, cette fillette ne lui était pas inconnu. On aurait dit... Ryouko ?

Oui, c'était bien elle. C'était évident maintenant. Elle l'avait appelé par son prénom, sa voix, elle la reconnaissait. Elle était toujours aussi adorable cette apprentie. Cela faisait un moment qu'elle ne l'avait pas vu. Akalie se précipita pour aller la rejoindre, un sourire joyeux aux lèvres. Ryouko s'approchait également, elle semblait confuse mais heureuse en même temps. Un drôle de mélange d'émotions certes, mais cela n'étonnait pas Akalie.

« Ryouko, c'est vrai que ça fait un moment... Comment ça va ? »

C'était un plaisir pour elle de la revoir, elle lui avait manqué. C'était étrange quand même à quel point elle croisait rarement ses proches dans l'académie. À croire que le personnel faisait exprès de mettre les élèves qui s'entendent bien dans des classes et des dortoirs différents. Au moins, les retrouvailles étaient encore plus chaleureuse dans ce temps là. Elle avait le temps de lui manquer.

« J'suis contente de te revoir. Qu'est-ce que tu fais ici ? »

Est-ce qu'elle était venue admirer le ciel, elle aussi ? Elle n'avait rien à faire, autant qu'Akalie ? Ou bien, peut-être qu'elle voulait être seule ? Si c'était le cas, cela signifiait qu'Akalie la dérangeait... Mais elle avait un sourire sur le visage, alors, d'un côté, elle devait être heureuse de la croiser. La rouquine espérait qu'elle allait bien, parce qu'elle tenait à elle après tout.


© A-Lice | Never-Utopia




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Ven 26 Sep 2014 - 14:43, édité 8 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Mar 6 Mai 2014 - 18:09






♪ ~ Sunset Melody ~ ♪


« Writing memories in the sky »

Akalie se souvenait d’elle, de son nom, cela lui faisait chaud au cœur. Elle avait toujours un peu peur d’être oubliée avec le temps, après tout, elles n’avaient pas eu le temps de se faire beaucoup de souvenirs ensemble. Même si la jeune fille aux cheveux de feu avait une certaine affection inexplicable pour elle, quelque part, Ryouko ne la connaissait pas tant que ça. C’était peut-être aussi pour ça qu’elles ne s’étaient pas recroisées depuis. Elle ne savait rien sur elle, ce qu’elle aimait, ses centres d’intérêt... de toute manière, il y avait surement un sacré fossé entre ces deux là.

« J'suis contente de te revoir. Qu'est-ce que tu fais ici ?
- Ah, je... je profitais juste du calme en regardant le ciel. »

Elle rougissait légèrement, détournant légèrement le regard avec embarras. Elle n’avait pas envie de lui dire qu’elle s’était endormie et n’avait pas vu le temps passé de toute l’après-midi. Mon dieu, que sa vie était pas-sio-nante ! Cela faisait plus d’un mois qu’elles ne s’étaient pas vues, et elle n’avait rien à raconter. Il y avait bien eu des choses, et intérieurement elle savait que sa progression était réelle, mais... ce n’était pas des choses dont elle avait envie de parler. Pas maintenant... sous ce ciel, ce qu’elle voulait, c’était juste... s’oublier ? Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas regardé le coucher de soleil avec quelqu’un...

« Et toi, tu es venue pour ça aussi, non ? J’connais un endroit où on a une belle vue, viens. »

Et sans attendre sa réponse, elle lui prit la main et l’entraina au travers du parc. Tout au fond, là où les grands arbres permettaient de voir l’horizon au-delà des murs de l’académie. On pouvait voir les terres inexplorées au loin, s’étendant jusqu’à l’infini. Elle n’y venait pas souvent en journée parce qu’il y avait souvent du monde, mais là, il n’y aurait qu’elles. Restait à voir si Akalie savait grimper aux arbres, mais si ce n’était pas le cas, elle n’aurait qu’à l’aider. Inconsciemment, tout ce qu’elle voulait, c’était... se faire des souvenirs heureux avec une amie. Quelqu’un qui serait avec elle, pour la soutenir dans l’éternité.

Un léger bruissement, envol des oiseaux. Les deux jeunes filles étaient arrivées au pied des arbres, plongées dans l’ombre grandissante du crépuscule. Ryouko s’approcha de celui qu’elle jugeait le plus simple à escalader, apposant sa main sur l’écorce avant de se tourner vers la rouquine.

« C’est là-haut. Tu viens ? »

Elle lui adressa un petit sourire et prit une impulsion pour se hisser rapidement jusqu’à la première branche. Akalie n’avait pas l’air de tirer la tête plus qu’autre chose à l’idée d’escalader, elle avait l’air de pouvoir se débrouiller. Tant mieux d’ailleurs, parce que finalement, elle n’était pas certaine d’avoir la force physique pour la tirer jusqu’en haut. Encore fallait-il qu’elle ne tombe pas elle-même...

Et c’est d’ailleurs ce qui arriva ; au moment où elle voulu se lever sur la branche pour attraper la suivante, son pied glissa et elle tomba droit sur la rouquine, la plaquant au sol et tête contre sa poitrine. Heureusement que l’herbe avait rendu la chute moins douloureuse pour la receveuse. Ryouko elle n’avait pas eu trop mal, en fait, elle était tombée au bon endroit. Heureusement elle était trop étourdie par sa chute pour s’en rendre compte et se préoccupait plus pour Akalie, la pauvre était encore étendue par terre.

« Désolée, j’étais pas tombée depuis longtemps pourtant... tu vas bien ? »

Elle s’inquiétait un peu, même si la rouquine serait vite remise de sa blessure grâce à ses pouvoirs divins, la douleur n’était jamais agréable. Et puis elle se sentait vraiment mal de gaffer juste à ce moment, pourquoi maintenant, avec elle ? Même si son amie ne lui en voudrait pas, c’était un coup dur pour son moral. Finalement... ce n’était peut-être pas une bonne idée de se faire des souvenirs aujourd’hui, si ?
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Dim 8 Juin 2014 - 2:29

Sunset Melody





« Sous le couché du soleil, je t'ai retrouvé. Dans la folie d'une soirée, j'ai déliré. »
C'était un véritable bonheur de revoir Ryouko, elle semblait heureuse de la présence de la rouquine, et cela enchantait Akalie. Elle avait pratiquement envie de lui sauter au cou pour lui faire un câlin, mais elle savait que cela l'effrayerait plus qu'autre chose. Mauvaise idée, Akalie. Elle se contenta de sourire joyeusement à son amie, celle-ci disait connaître un endroit où il était possible d'admirer la vue. L'apprentie déesse ne se fit pas prier pour la suivre, de toute façon, elle n'avait pas le choix, Ryouko l'avait attrapé par la main pour la kidnapper. Cela étonnait la jeune fille. Son comportement envers elle avait drôlement changé depuis leur dernière rencontre.

Le duo devait maintenant jouer aux chimpanzés et grimper dans un arbre. Évidemment, elle aurait dû s'en douter. On voit clairement le couché du soleil lorsqu'on est en hauteur. Akalie n'avait pas de problème pour ce qui concernait les arbres, elle savait parfaitement y grimper. C'était pratique, avec son domaine divin. Dès le moment où elle a un peu de difficulté - ce qui n'arrive que très rarement - hop ! Des griffes. Ce qu'elle fut, d'ailleurs. Elle se fit pousser des griffes de paresseux, réputés pour non seulement leur paresse, mais aussi pour leur capacité à grimper aux arbres et y rester accrocher toute la journée. Ryouko se débrouillait bien elle aussi, sans griffes. Ce n'était définitivement pas la première fois qu'elle venait par ici... Logiquement. Sinon, elle ne connaîtrait pas cet endroit. Enfin bref. Akalie vit qu'au bout d'un moment, son amie fit un faux mouvement et son pied commençait à glisser. Alerte, danger ! Elle devait faire attention, sinon...

« A-Attention ! Accroche-toi sinon tu vas... »

Tomber. Ce qui était arrivé d'ailleurs. Akalie était maintenant allongé sur le sol, heureusement pour elle, il y avait de l'herbe. Ryouko était tombée sur elle, amortissant sa chute sur son amie. Quelle situation ironique. Il fallait que cela arrive... Non, réussir à grimper normalement aux arbres, c'est trop facile, ça ne pouvait pas arriver. Akalie était un peu sonnée, elle n'avait pas eu vraiment mal, mais l'atterrissage l'avait surprise et sa tête ne s'était pas préparée à ça. Elle entendit à peine la phrase de Ryouko qu'elle se releva difficilement et secoua la tête. Elle cligna des yeux. Pfiou... Tu parles d'une chute. Ryouko semblait inquiète à propos d'elle. Elle était désolée. Ce n'était pas de sa faute, quand même. Akalie ne lui en voulait absolument pas. Après un instant, elle reprit sa conscience et lui sourit doucement. Elle était toujours assise sur l'herbe. Peut-être devrait-elle dire quelque chose pour la rassurer...

« Ne t'inquiète pas, je vais bien... J'suis juste un peu étourdie. Je vais peut-être avoir une petite bosse sur la tête demain en me réveillant, mais c'est rien de grave. Toi, tu vas bien j'espère ? »

C'était important avant tout que son amie n'aie rien. Elle espérait qu'elle ne soit pas blessée. Enfin, la rouquine lui avait servit de matelas au moins, c'était déjà ça. C'était marrant quand même, Akalie rigola un peu. Normalement, il s'agit du genre de scène que l'on voit à la télé. On se croirait dans un film.

Akalie se releva complètement au bout de quelques minutes. Prise deux. Elle prit la main de Ryouko et agrippa la branche de ses griffes. Ensuite, lorsqu'elle fut dans l'arbre, elle l'aida à monter. Finalement, l'arbre possédait un assez grand espace pour pouvoir s'y asseoir confortablement sans devoir se placer dans une position étrange. Tant mieux. Akalie regarda le couché du soleil qui était tout simplement magnifique. Vraiment, Ryouko avait eut raison. Cet endroit offrait une vue particulière.

« Alors... Dis moi, qu'est-ce qui t'arrive de beau ces temps ci ? Du nouveau dans ta vie ? Ou plutôt... Dans ta mort. »

Elle devait avoir comprit. Préciser ça était un peu inutile, mais tant pis, c'était fait. La rouquine sourit de nouveau, sentant le vent frais dans sa chevelure rouge. Impossible de se sentir mieux qu'en ce moment. Elle voulait rester ici le plus longtemps possible. Du moins... jusqu'à ce que le nuit ne se refroidisse.


© A-Lice | Never-Utopia




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Ven 26 Sep 2014 - 3:24, édité 4 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Dim 29 Juin 2014 - 17:08






♪ ~ Sunset Melody ~ ♪


« I just wanna know... about who you are. »

Akalie ne lui en voulait pas... en fait, ça semblait même l’amuser, c’était bizarre. La scène devait être amusante à regarder, sans doute. Ryouko hocha timidement de la tête quand elle lui demanda si elle n’avait rien. Juste une petite frayeur pour elle, rien de plus, si ce n’est une situation gênante. A présent, tout ce qu’elle souhaitait c’était seulement d’éviter de se ridiculiser encore. Un peu rassurée tout de même, elle s’écarta pour laisser la rouquine se relever. Cette fois-ci, elle lui tendit la main pour l’aider à grimper... c’est vrai que cet échec la faisait un peu douter de ses capacités ce soir, c’était plus sûr d’accepter. C’est là qu’elle remarqua ses griffes, c’était la première fois qu’elle en voyait de pareilles. Elle n’en avait pas eu avant pourtant... son pouvoir peut-être ? Décidemment, il y avait beaucoup de choses qu’elle ignorait sur son amie encore.

Une fois en haut de l’arbre et installées sur les grandes branches, Ryouko laissa un instant le silence reprendre ses droits. Le coucher de soleil était toujours aussi beau, mais cette présence à côté d’elle ne la mettait pas très à l’aise. Une brise légère souffla dans les feuillages, douce et agréable. Mais rien à faire, elle n’arrivait pas à se détendre...

« Alors... Dis-moi, qu'est-ce qui t'arrive de beau ces temps ci ? Du nouveau dans ta vie ? Ou plutôt... Dans ta mort.
- ... Pas grand-chose, en fait... »

Ce n’était pas vraiment la vérité, elle le savait. En fait, il s’était passé tellement de choses qu’elle ne savait pas de quoi parler. Trop de choses étranges, qu’elle avait encore du mal à comprendre. Ce n’était pas qu’elle ne voulait pas lui en parler... mais à quelle réaction s’attendre ? Ryouko ne parlait jamais de ce qu’elle vivait, de ce qu’elle ressentait chaque jour dans sa solitude, ce n’était pas si évident pour elle. Peut-être qu’elle pouvait essayer... juste cette fois ?... alors elle prit une inspiration et se tourna vers Akalie.

« Je n’sais pas vraiment où j’en suis. La dernière fois que j’ai rencontré quelqu’un, c’était une fille perdue en pyjama dans un vieux bâtiment en ruines. Je n’sais même pas comment je dois la considérer... c’est trop perturbant. Elle baissa légèrement les yeux et détourna le regard, une main jouant nerveusement avec ses cheveux. Dis... tu veux bien me parler un peu de toi ? Quand j’y pense, j’ai l’impression de ne rien savoir sur toi. »

La dernière fois, elles s’étaient à peine rencontrées. Tout ce qu’elle savait sur la rouquine, c’était son nom et qu’elle était élève à l’académie. Bien peu de choses pour l’appeler son ‘‘amie’’... et puis, peut-être qu’en la connaissant mieux, elle apprendrait aussi à lui faire plus confiance. Oui, elle le souhaitait, de tout son cœur.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Mer 2 Juil 2014 - 4:04

Sunset Melody





« Sous le couché du soleil, je t'ai retrouvé. Dans la folie d'une soirée, j'ai déliré. »
Ryouko disait que rien de nouveau s'était produit depuis leur dernière rencontre, ce qui étonnait la rouquine. Effectivement, c'était possible, mais, à l'académie, il se passe tellement de choses étranges, tant de surprises à chaque jour. Enfin, Akalie se tut. Elle se contenta d'un petit hochement de tête en guise de réponse, même si elle n'avait pas vraiment besoin de répondre à une réponse. Oui bon, bref. Le silence fut, mais à peine quelques secondes plus tard, la jeune fille se relança. Elle parlait d'une fille qu'elle avait rencontré et qui était en pyjama dans un bâtiment en ruine... Akalie ne savait pas tellement de quoi son amie parlait, mais en tout cas, elle avait mentionné être perturbée, ne pas savoir où elle en était. La rouquine lui jeta un regard perplexe. Elle n'était pas certaine que rien ne s'était passé, en fait. À moins que cela ne soit le caractère naturel chez Ryouko ? Après tout, lorsqu'elle l'avait rencontré la dernière fois, elle était plutôt méfiante, même beaucoup. L'apprentie déesse ne savait pas tellement quoi lui répondre, elle aimerait l'aider, mais de quelle façon ? Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle pensait, ce qu'elle vivait, elle avait de la difficulté à la comprendre, mais pourtant... Elle voulait être là pour elle, c'est tout. Ensuite, une question furtive arriva. Ryouko avait envie d'en savoir plus sur Akalie ? À bien y penser, c'est vrai qu'elle n'avait pas vraiment parlé d'elle. De toute façon, Akalie n'était pas le genre de personne qui racontait sa vie pour rien, juste comme ça. Elle essayait de réfléchir à ce qu'elle pouvait bien lui raconter sur sa personne. Elle n'était pas si intéressante que ça, lorsqu'on y pensait bien. Il ne s'agissait que d'une jeune apprentie déesse comme les autres, qui avait vécu, qui était morte...

« Oh, et bien, je n'ai pas grand chose d'intéressant à dire sur moi... Tu sais. »

Un petit effort, elle l'avait demandé. Ryouko devait vouloir en savoir plus sur son amie, et c'était quelque chose de normal, Akalie voudrait bien en connaître plus sur elle également, mais ça, elle lui demandera après. La rouquine passa sa main dans sa chevelure, comme toujours, et regarda à nouveau sa jeune amie.

« Je suis d'origine québécoise, et j'ai dix-sept ans. J'ai été assassiné alors que je voulais faire un cadeau à ma petite sœur, en lui achetant des friandises, mais j'ai été kidnappée, si on peut dire ça comme ça. En ce moment, j'essaye de devenir plus forte, parce que l'image que je transmet, c'est celle d'une fille vulnérable et naïve, incapable de se défendre. Mais je ne veux pas t'embêter avec toutes mes histoires non plus... »

Akalie s'accota sur sa branche, et entendit un craquement. Elle s'agrippa au plus vite en se rendant compte qu'elle avait faillit faire une chute. Ne pas changer de position, c'était une meilleure idée. Ryouko n'était pas la seule maladroite ici, loin de là. Enfin, le couché du soleil était en train de perdre de sa splendeur plus il se camouflait dans les ténèbres de la nuit. le couvre-feu n'allait plus tarder, mais Akalie n'avait pas envie de rentrer, loin de là, elle se sentait bien ici, même si rester assise dans un arbre n'était pas la chose la plus confortable qu'elle connaissait. Ce qu'elle appréciait surtout, c'était être en compagnie de Ryouko. Elle lui esquissa timidement un sourire, attendant une réaction ou une réponse de sa part. Il n'y avait pas grand chose à répondre à ce qu'elle venait de dire, mais on ne sait jamais. Finalement, Akalie décida tout simplement de lui renvoyer la question.

« Toi, qu'as-tu à me dire sur toi, Ryouko ? »

Elle n'avait pas intérêt à répondre «rien» comme Akalie avait presque fait, hein ! Ce n'était pas simplement pour retourner la question que la rouquine lui demandait cela, elle était réellement intéressée. Après tout, elle considérait cette jeune fille comme une amie, en apprendre davantage sur elle, c'était la moindre des choses. De plus, avec la curiosité de la déesse animale, ce genre de question était inévitable. Finalement, le soleil avait décidé de se dissipé complètement. Akalie jeta un regard en direction de Ryouko. Maintenant, qu'est-ce qu'elles allaient faire ? La québécoise ne savait pas si elle devait inviter sa camarade à dormir dans sa chambre comme la dernière fois - ça serait étrange - mais en même temps, elle n'avait passé que très peu de temps avec elle, là. C'était trop tôt pour se séparer.

« On redescend ? Il commence à faire noir... Tu veux rester ici, ou aller ailleurs peut-être ? J'sais pas pourquoi, mais j'ai pas envie de rentrer tout de suite... »

En fait, Akalie savait très bien pourquoi, mais elle n'avait pas envie de s'éterniser là dessus. Non seulement elle voulait passer plus de temps en compagnie de son amie, mais aussi, elle aimait bien sortir le soir, c'était son petit côté rebelle. Sans trop savoir s'il s'agissait du risque de se faire choper, ou simplement le vent frais de la nuit qu'elle aimait, mais ce n'était pas très important. C'était à Ryouko de décider de la suite, Akalie ne savait plus quoi faire, elle ne fera que la suivre comme son ombre.


© A-Lice | Never-Utopia




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Ven 26 Sep 2014 - 3:23, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Mer 2 Juil 2014 - 20:17






♪ ~ Sunset Melody ~ ♪


« Ballade nocturne sous les étoiles ? »

Akalie disait qu’elle n’avait pas grand-chose d’intéressant à dire sur elle... parler de soi n’était jamais si simple, n’est-ce pas ? Ryouko s’y serait attendue de la part d’une autre personne, mais venant de la rouquine, cela la surprenait un peu. Elle l’aurait cru parler plus facilement... enfin, peut-être qu’elle se faisait des idées.

Mais finalement, son amie se décida à faire le pas. Elle l’écouta attentivement, sans un bruit, ne perdant aucun mot de la conversation. C’était bizarre d’avoir autant d’informations d’un coup, en fait elle n’avait jamais osé demander à qui que ce soit de parler de lui, pour la même raison qu’elle ne parlait jamais d’elle-même. Beaucoup de questions lui venaient en tête maintenant, mais elle avait peur d’avoir l’air indiscrète à la harceler avec ça. Paradoxal d’être aussi curieuse alors qu’on n’a pas le courage de demander, hein ? Mais à la fin, elle fut un peu surprise de l’entendre dire qu’elle ne voulait pas l’ennuyer avec ses histoires. Après tout, c’était elle qui avait demandé à mieux la connaitre, pourquoi est-ce cela l’embêterait, ça n’avait aucun sens.

« Tu ne m’ennuies pas. Toutes les histoires sont intéressantes à entendre. »

Ecouter les autres, c’est le meilleur moyen de mieux les connaitre, c’est Ethan qui lui avait appris ça. C’était compréhensible qu’elle ne veuille pas la mêler à ses problèmes, et de toute manière Ryouko ne voyait pas comment elle pourrait l’aider... mais l’écouter ne la dérangeait pas. Même si ce n’était pas grand-chose... La jeune fille se contenta donc de regarder Akalie qui lui adressa un sourire timide, elle trouvait ça trop mignon mais cela la fit rougir un peu aussi. Enfin, avec le crépuscule on ne verrait rien... hein ?

Puis la question lui fut retournée. Ce n’était pas une surprise, elles étaient à égalité de ce point de vue là. De toute manière, les questions embarrassantes on les renvoie toujours, un peu comme une vengeance en fait. Mais pour cette fois, cela ne la dérangeait pas trop de répondre. Elle lui devait bien ça. Cependant, le soleil avait décidé de les interrompre, disparaissant à l’horizon pour de bon. Il faisait vraiment sombre à présent, et le parc quittait sa teinte ambrée pour revêtir son habit de ténèbres. Les étoiles se faisaient de plus en plus nombreuses dans le ciel, offrant au ciel son éclat singulier.

Akalie lui demanda si elle voulait rester ou changer d’endroit. Rester perchées dans les arbres n’était sans doute pas la meilleure idée, en effet, alors elle acquiesça simplement d’un signe de tête et se laissa suspendre à sa branche pour regagner le sol. Ryouko n’avait pas trop d’idée où aller, peut-être que simplement danser avec les ombres du parc suffirait ? Au moins ici elles seraient seules, personne ne viendrait les épier. D’ailleurs... elle n’avait toujours pas répondu à sa question, depuis tout à l’heure. Une fois toutes deux descendues, elle fit quelques pas vers le chemin faisant le tour du parc, puis fit une pirouette pour se retourner et se lança.

« Moi... je suis américaine et j’ai quinze ans. J’ai longtemps vécu dans un orphelinat, ma vie n’a pas été très intéressante... et puis deux ans avant ma mort, j’ai été sauvée par un inspecteur de police qui m’a prise avec lui. Je fais de mon mieux pour ne pas être un fardeau, mais je sais que je suis encore trop faible pour défendre seule... sur ce point, on est pareilles. »

Elle eu un petit sourire emprunt d’une vague tristesse et s’arrêta. Il y avait d’autres choses qu’elle aurait voulu dire, mais elle n’était pas certaine. Peut-être que c’était trop, qu’il valait mieux en parler une autre fois. Son amie avait ses propres problèmes, inutile de lui mettre tous les siens sur le dos maintenant. Si elle voulait en savoir plus, la rouquine lui demanderait, non ? Et puis, il y avait beaucoup de questions qu’elle devait lui poser aussi.

« Dis, c’est comment d’avoir une petite sœur ? Je pourrais la rencontrer aussi ? »

Elle qui était orpheline, les liens de famille, cela lui échappait un peu. Sa famille, la vie la lui avait prise, aussi loin qu’allaient ses souvenirs, elle ne l’avait jamais connue. C’est drôle, cela sonnait comme quelque chose de mignon et d’attachant, ‘‘petite sœur’’... Elle voulait lui faire un cadeau, c’était surement quelqu’un d’important pour elle.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Jeu 17 Juil 2014 - 17:54

Sunset Melody





« Sous le couché du soleil, je t'ai retrouvé. Dans la folie d'une soirée, j'ai déliré. »
C'était fou à quel point Akalie et Ryouko se ressemblait sur certains points. Déjà, leur grande timidité. Oui, il fallait se l'avouer, ce côté de la jeune fille paraissait dans la personnalité de Ryouko également. Les deux se sentaient faibles et vulnérables aussi, alors, elles pouvaient facilement se comprendre. La rouquine lui sourit tendrement, elle ne savait plus quoi répondre. Maintenant que les deux résumés d'histoires étaient racontés, qu'est-ce qu'il yy avait à ajouter de plus ? Ryouko ne semblait pas trop dans son assiette, cependant. Peut-être qu'elle cachait quelque chose ? Après tout, sa vie tout entière ne se limitait sans doute pas à quelques lignes.

« Dis, c’est comment d’avoir une petite sœur ? Je pourrais la rencontrer aussi ? »

Cette question l'avait surprise un brin. Elle voulait donc rencontrer Naky ? Pour quelle raison ? Une petite humaine de huit ans, toujours en vie, mais elle voulait faire sa connaissance. Bah, après tout, pourquoi pas. Si elle n'avait jamais connu le plaisir d'être une grande, ou même une petite sœur, Akalie serait enchantée de lui présenter la sienne.

« Bien sûr, si tu veux. Mais elle n'a que huit ans, tu sais. Il faudrait planifier une journée où nous irions ensemble sur Terre ! »

Heureusement que la petite Naky était au courant de ce qui se tramait à l'académie. Sa grande sœur à la grande gueule lui avait tout raconté la dernière fois qu'elle l'avait vu; Elle lui faisait confiance. En y repensant ce soir, elle commençait à lui manquer. Sa petite puce, sa protégée, ça faisait déjà un moment qu'elle n'était pas allé la voir, c'était le moment bientôt d'y retourner, et Ryouko allait l'accompagner. En fin de compte, ce n'était pas une mauvaise idée.

Ensuite, Akalie se souvint de la première partie de la question de Ryouko. C'était comment d'avoir une petite sœur ? La jeune fille n'y avait toujours pas répondu, c'était assez difficile de décrire ce genre de chose. Devait-elle parler des côtés positifs ou négatifs ? Car, entre sœurs, ce n'est pas toujours la joie, malheureusement. Bien qu'entre les deux Shemany, la vie était plutôt belle, elles s'entendaient très bien, un duo plutôt rare.

« Avoir une soeur, c'est différent pour tout le monde. Certaines s'entendent bien, alors que d'autres, pas du tout. Pour moi, c'était la première option. J'aime beaucoup ma petite Naky, et je voulais toujours la protéger. Elle ajoutait un rayon de soleil dans ma vie, et même aujourd'hui, je me permets d'aller la voir de temps en temps. Parce que vivre sans elle, je considère ça comme impossible. »

L'apprentie déesse comprit avec l'absence de réaction de Ryouko à sa dernière question, qu'elle n'avait pas d'idée d'endroit à aller pour le moment. C'était pareil pour la québécoise, or, elles n'avaient qu'à rester ici pour le moment. Akalie se pencha pour s'asseoir sur l'herbe, et esquissa un nouveau sourire à son amie. Elle commençait à la connaître un peu mieux, mais elle était loin d'en savoir beaucoup. Elle avait quelques questions en réserve, mais pour éviter de lui faire passer un interrogatoire inutile, autant rester dans le sujet actuel, non ?

« Et toi, dis-moi, c'est qui la personne à qui tu tiens le plus ? »

Oui. C'était une question comme une autre après tout. Peut-être qu Ryouko n'en avait aucune, ce qui serait dommage. Mais d'un côté, elle qui était orpheline, ce n'est pas ce qui a de plus évident. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle était méfiante la première fois, ce qui s'était réellement passé au cours de sa vie restait un mystère pour la rouquine, et la jeune fille lui en parlera lorsqu'elle voudra. Une chose était certaine, Akalie pouvait se sentir heureuse, à comparé de plusieurs autres apprentis, de la vie qu'elle a vécue.


© A-Lice | Never-Utopia




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Ven 26 Sep 2014 - 3:23, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Ven 18 Juil 2014 - 21:10






♪ ~ Sunset Melody ~ ♪


« Tell me, the story of your life... »

Alors elle était d’accord pour lui présenter sa petite sœur ? Huit ans... c’est jeune comment, déjà ? Ryouko ne s’en souciait pas vraiment, tant qu’elle était sympathique, c’est tout ce qui comptait. Et puis, ce serait une journée avec Akalie, c’était une bonne excuse pour se revoir. Naky... c’est bizarre comme prénom, mais ça avait un côté mignon. La façon dont la rouquine parlait d’elle aussi, elle l’aimait beaucoup c’était certain. Tout le monde n’avait pas cette chance apparemment...

Comment cela se serait passé, si Ryouko avait eu une sœur elle aussi ? C’était difficile à imaginer. S’imaginer proche de quelqu’un... alors oui, elle enviait Akalie. Elle n’était pas aussi timide, elle avait des personnes à aimer... et même sur terre, elle pouvait aller les voir. Vraiment, la jeune fille était loin d’avoir autant de chance. Une vie comme la sienne, c’était un peu comme un rêve empreint de nostalgie. Cet orphelinat où elle avait tant souffert, et aussi là où elle avait été la plus heureuse...

« Et toi, dis-moi, c'est qui la personne à qui tu tiens le plus ? »

Elle se figea brusquement, rougissant comme une idiote. Perdue dans ses souvenirs, elle n’avait plus vraiment fait attention à son amie, qui visiblement n’avait pas remarqué qu’elle était dans la lune. Mais cette question... non, elle ne voulait vraiment pas y répondre. S’il y avait une chose qu’elle n’avait jamais fait, c’était clairement parler de ses sentiments...

La jeune fille baissa timidement les yeux et s’approcha lentement, venant s’asseoir aux côtés de la rouquine. En vérité, elle aurait voulu tout lui dire, mais c’était au dessus de ses forces. Son cœur battait fort, faisant un boucan infernal dans sa tête, mais elle faisait de son mieux pour maitriser sa respiration. Elle n’osait pas la regarder dans les yeux, ce serait trop difficile de parler ainsi. D’abord se calmer un peu... pourquoi stresser autant à l’idée de prononcer quelques mots ? Cela faisait longtemps qu’elle ne cherchait plus à comprendre.

« J-je... la personne à qui je tiens le plus... elle s’appelle Azuki. Quand j’étais à l’orphelinat... c’était ma seule amie, la seule à m’avoir tendu la main. Je... je l’aimais plus que tout, mais on me l’a prise. Elle est morte... je l’ai vue.
A ces mots, quelques larmes commencèrent à rouler sur sa joue. Elle ne contrôlait rien, c’était plus fort qu’elle. Maintenant, elle ne pouvait plus s’arrêter, il fallait aller jusqu’au bout.
- Grâce à elle... j’ai rencontré Ethan, ce policier... il m’a promis de traquer son meurtrier. C’est idiot, c’est lui qui nous a tués. Mais je n’abandonne pas, un jour... ... »

D’un revers de sa main, la jeune fille essuya ses joues humides, puis serra ses jambes contre sa poitrine en posant sa tête sur ses genoux. Alors elle se souvint de sa dague, Vein. Le dernier souvenir qu’elle avait d’Azuki, celui qu’elle lui avait donné avant de s’enfuir. Elle passa une main sous sa jupe, là où elle cachait son précieux trésor. Elle n’avait jamais servi, son éclat était toujours intact.

« C’est tout ce qu’il me reste d’elle. Azuki me l’a donnée avant de partir... elle me manque. »

Elle fit tourner quelques instants sa dague, contemplant les reflets sur la lame, avant de la ranger à sa place habituelle. C’était bien trop précieux pour qu’elle se permette de jouer avec. Sa réponse enfin terminée, elle sentait comme un poids en moins sur ses épaules, mais aussi une intense fatigue. Après avoir lâché un long soupir, elle se sentit vaciller et tomber doucement contre l’herbe. Elle espérait qu’Akalie n’avait pas trop été ennuyée, et surtout qu’elle garde cette histoire pour elle.

Mais maintenant... c’était son tour de poser une question, non ? Pour tout dire, elle se sentait tellement fatiguée que même réfléchir à ça, elle avait du mal. Pourtant, ce n’était pas le choix qui manquait... dernière fois qu’elle répondrait à une question du genre en tout cas, autrement elle finirait par s’évanouir. Aaah... non, décidément, autant ne pas faire dans l’originalité, ce serait plus simple.

« Dis, tu dois avoir beaucoup d’amis ici... il y a des personnes à qui tu tiens plus que d’autres, non ?... »

Sans le vouloir, le ton de sa voix était devenu plus mélancolique sur la fin. La jeune fille voulait lui faire confiance, mais c’était difficile de se sentir proche de quelqu’un comme elle. Avoir d’autres amis, c’était ce genre de banalité auquel elle n’avait jamais eu droit, mais c’était un peu trop pitoyable pour être avoué ainsi. Elle devrait s’estimer heureuse d’avoir Akalie alors, non ? Et pourtant... ce n’était pas aussi simple.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Mar 22 Juil 2014 - 0:29

Sunset Melody





« Sous le couché du soleil, je t'ai retrouvé. Dans la folie d'une soirée, j'ai déliré. »
Akalie, as-tu vu la réaction de Ryouko face à ta question ? Bien sûr que tu l'as vu, et tu ne t'y attendais pas. A-t-elle vécu quelque chose dont elle ne veut pas te parler ? Peut-être a-t-elle simplement peur de parler de son passé, qu'elle n'aime pas ça ? Si c'est le cas, Akalie, tu n'y vas pas de main morte avec tes questions. Mais comme tu as envie d'en savoir plus, que tu es curieuse, tu n'y penses pas. Tu as l'appétit du savoir, rouquine ! Mais tu ne peux contrôler ta faim. Tu souhaites en connaître plus sur ton amie, surtout lorsqu'elle semble perturbée de la sorte.

Elle s'approche de toi, et s'assoit à tes côtés. La jeune fille semble nerveuse, et toi, tu attends sa réponse impatiemment.

Il s'agissait donc d'une amie. Une amie orpheline, portant le nom d'Azuki. Un nom vraiment adorable, selon toi. Ce qui est triste, c'est lorsqu'elle t'apprend avec difficulté que son amie est morte, et qu'elle l'a vu dans cet état en plus. Pas facile, vraiment pas facile. La pauvre Ryouko. Tu as maintenant un regard de compassion, mais tu ne sais pas vraiment quoi lui répondre pour l'instant. Elle continue dans sa lancée, en te parlant d'un certain Ethan, un policer, qui se serait tué avec elle ? Qu'elle histoire. Mais attend un peu, Ethan. Ce n'est pas le professeur de philosophie ? Tu sais, celui qui raconte l'histoire de Platon et d'Aristote, de tout un tas de trucs philosophiques ? Et oui, c'est bien lui. Tu ne le connais pas vraiment, mais tu sais de qui il s'agit.

Tu passes ta main dans ta longue chevelure, tu ne ressens pas vraiment de malaise, tu te sens juste mal pour ton amie. Tu aimerais pouvoir l'aider, mais il n'y a aucun moyen. Tu ne peux pas ressusciter les morts après tout, ce n'est pas ton domaine divin. Non, tu n'es pas la déesse de la résurrection, ou encore de la réincarnation, ou bien encore, de la désincarcération ? Tu ne vois pas vraiment comment ce serait possible, d'avoir un tel pouvoir, mais on peut s'attendre à tout ici. Bien sûr, l'art de sortir un blessé d'une voiture, s'il y a vraiment un dieu qui possède ce don, c'est que Deus était en panne d'inspiration. Peu importe, concentre-toi plutôt sur Ryouko. Elle est en train de sortir un objet, une dague.
Le dernier souvenir de son amie, apparemment. Au moins, elle en a un.

Tu t'approches doucement d'elle, et tu la serre dans tes bras un court moment. Tu espères ne pas trop l'effrayer avec cette étreinte improvisée, mais tu veux lui montrer que tu es là, avec elle - bon ça elle le sait déjà mais peu importe - et que tu veux la consoler. Ce n'est pas facile, perdre un être cher. Toi qui as eu du chagrin seulement lorsque tu as perdu ton animal de compagnie, tu ne peux que la comprendre de sa tristesse. Finalement, lorsque tu la relâches pour la laisser respirer, tu la regardes droit dans les yeux. C'est de ta faute, Akalie, si ton amie est triste maintenant. Tu lui rappelles de mauvais souvenirs, et même si elle doit y penser de temps à autre, tu ne l'aides pas vraiment.

Par la suite, elle te pose une question toute banale, comme pour ne pas laisser la conversation mourir.
Y'avait-il des personnes à qui tu tiens plus qu'à d'autres ? C'était difficile de répondre, car, tu n'aimes pas privilégier certains de tes proches, uniquement. Mais bien sûr, malgré toi, petite rouquine, il y a des gens qui sont plus près de ton cœur, et d'autre qui le sont moins. Tu lèves le regard vers le ciel, contemplant la lune, sentant la douce brise sur ton visage enfantin.

« Oui, c'est vrai qu'il y a certaines personnes que j'aime beaucoup, tu prends une légère pause, l'apprenti portant le nom de Yan, ça te parle ? C'est mon copain. Je l'aime d'un amour inconditionnel. »

C'est mignon tout plein.
C'est même romantique, depuis quand parles-tu de cette façon, Akalie ?
Tu décris tes sentiments facilement à ton amie, surtout lorsqu'il s'agit de ton amoureux. Mais tu n'as pas envie de t'éterniser sur le sujet. Une conversation à propos des amourettes, c'est facilement irritant pour certaines personnes. Tu ne veux pas embêter Ryouko non plus, quoi que c'est elle qui t'a posé la question, sans spécification. Peu importe, tu continues sur ta lancée. Une autre personne en tête ? Il n'y a pas que ton blondinet que tu aimes.

« Il y avait cette fille, Lyra. Mais elle a disparu, je ne sais pas ce qu'elle est devenue, et j'avoue qu'elle me manque un peu. Y'a aussi Vinpap, que je considère comme un ami cher, et son amoureuse Topaze est très gentille aussi, même si je ne la connais pas beaucoup. Il y a Miyuki que j'aime bien, elle est adorable, et on s'entend très bien... »

Calme-toi maintenant, tu vas finir par perdre ton souffle. En vérité, même si tu connais plusieurs personnes, ce n'est pas tout le monde que tu peux considérer comme «proche» de toi. Tu observes Ryouko, tu n'as pas encore terminé de parler - malheureusement pour elle - mais tu réfléchis. Soudain, tu te rends compte que tu as faillis oublier quelqu'un. Tu souris.

« Mais surtout, y'a toi, Ryouko. Tu es mon amie, et je tiens à toi, tu le sais ? »

Un bruit te fais sursauter par la suite. Tu espères que ce n'est pas un repenti. Pas envie d'entendre les jappements d'un gardien énervé maintenant. Tu te retournes vers ta jeune amie, tout en te relevant. Rapidement, tu lui tends la main.

« Allons un peu plus loin, on est trop à découvert ici. J'voudrais pas qu'on nous oblige à rentrer maintenant ! »

Et c'est tel un cheval sauvage que tu attires ton amies avec toi, en gambadant presque, un peu plus loin dans le parc, là où plusieurs arbres étaient digne de faire une bonne cachette temporaire. Tu te rassois par terre, tu sais que le couvre-feu est probablement passé à l'heure qu'il est, mais comment s'en assurer ? La grande horloge ne se voit pas d'ici, et tu ne possèdes pas de montre à ton poignet. Tant pis, autant jouer les fugitives pour ce soir, tu l'as déjà fait auparavant. Et vu le nombre de fois où tu peux passer du temps en compagnie de Ryouko, ce n'est pas la fin du monde. L'obscurité de la nuit prend possession du parc aux abricots.

Le silence, le bruit des grillons qui chantent leur chant nocturne. Bref, une vraie musique de nuit.

Mais tu y penses, tu n'as pas demandé à Ryouko si elle a envie de rester avec toi, ou si elle préfère rentrer pour éviter d'avoir des ennuis. Ce serait compréhensible après tout, même si elle semble heureuse que tu sois là. Tu devrais tout de même lui demander, non ?

« Si... Si tu préfères retourner à l'intérieur, je ne t'obliges pas à rester non plus... »

Bonne petite Akalie. Maintenant, il ne reste plus qu'à laisser ta camarade décider de la suite de l'histoire. Il y avait l'option risquée et l'option sécuritaire. Laquelle va-t-elle choisir ? Vous le saurez dans le prochain épisode !


© A-Lice | Never-Utopia




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Ven 26 Sep 2014 - 3:22, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Ven 25 Juil 2014 - 19:42






♪ ~ Sunset Melody ~ ♪


« C'est parti pour une nuit de folie... ou pas ? »

Une étreinte furtive, encore... Ryouko ne réagit pas, elle ne comprend pas vraiment ce geste. C’était une sorte... de manière de s’excuser ? Elle avait ce regard avec lequel on dévisage les gens qui souffrent. Franchement, cela ne lui ressemblait pas de se laisser aller ainsi devant quelqu’un... cela faisait plus de trois ans que sa chère Azuki était morte, elle avait appris à vivre avec.

Enfin, Akalie répondit à sa question. Elle avait un amoureux, un certain Yan... non, cela ne lui disait rien. Il était apprenti, elle pouvait le voir quand elle voulait. Puis vint le nom de Lyra... amies, toutes les deux ? Comme quoi, cette rouquine se liait vraiment à n’importe qui. Elle avait beau y repenser, elle n’arrivait pas à voir cette fille comme quelqu’un de bien... toujours à la traiter comme une gosse, mais elle ne valait pas mieux. Il y eu d’autres noms aussi, mais elle n’y fit pas vraiment attention. Elle en oubliait surement, la liste devait être encore longue. C’était sans doute dans sa nature de s’attacher facilement à toute personne qui croisait son chemin.

« Mais surtout, y'a toi, Ryouko. Tu es mon amie, et je tiens à toi, tu le sais ? »

Ces paroles firent comme une décharge électrique à l’apprentie déesse des lames. Elle l’aurait presque oublié... à se concentrer sur tout ce qui les séparait, elle en avait occulté ce qui les rapprochait. Cela lui faisait du bien d’entendre de sa voix qu’elle comptait pour elle. Peut-être que c’était inconsciemment ce qu’elle avait voulu entendre en posant cette question.

Soudain, un grincement sinistre déchira le silence. Surement la grille du parc. Akalie se releva, proposant d’aller plus loin pour éviter de se faire attraper. Le couvre feu avait déjà du être dépassé à cette heure, en effet... d’ailleurs, à l’ignorer chaque fois, elle ne savait même plus à quelle il était. Ryouko se redresse à son tour, vite entrainée par son amie à travers les ombres dansantes du parc. Entre les arbres, il fallait vraiment des yeux de chat pour y voir, c’était parfait pour se cacher. Personne ne les avait suivies, ou du moins, aucun bruit de pas n’avait fait écho aux leurs. La nuit ne faisait que commencer... et elle promettait d’être encore longue. Les deux jeunes filles purent enfin se rasseoir sereinement dans l’herbe, sans crainte d’être surprises.

« Si... Si tu préfères retourner à l'intérieur, je ne t'oblige pas à rester non plus...
- Euh... je préfère rester avec toi, si je n’te dérange pas... »

Idiote, évidement que cela ne la dérangeait pas, si elle t’avait trainée avec elle. Mais bon, ce qui était dit était dit, trop tard pour le changer. Alors, que faire pour tuer le temps, à présent ? Assez de questions pour cette nuit, déjà. Mais elle n’avait pas vraiment d’autre proposition... et à réfléchir, son estomac lui rappelait douloureusement qu’elle n’avait pas mangé. Elle leva alors les yeux vers le ciel, l’air pensive. Ces arbres, c’était des abricotiers, ceux-là même qui avaient donné leur nom au parc, et Ryouko ne savait que trop bien pourquoi. Tous ceux qui en mangeaient étaient atteints d’hallucinations incontrôlables... à ce qu’on disait du moins. Alors non, elle n’avait vraiment pas envie de vérifier si les rumeurs étaient fondées. Mais peut-être qu’Akalie elle, savait ?

Décidée, elle se leva à nouveau pour grimper à l’arbre qui lui semblait le plus simple, en décrochant quelques fruits murs avant de redescendre. Ils avaient perdu leur éclat orangé dans l’ombre de la nuit, mais il ne faisait aucun doute que c’était bien là les fruits interdits.

« Dis... j’ai un peu faim, mais... ces abricots, ils sont vraiment dangereux, tu crois ?... »

Un peu faim... elle n’avait rien avalé depuis midi, tout de même. Alors oui, en tant qu’apprentie déesse immortelle, il était juste de dire qu’elle mourrait littéralement de faim. Peut-être pas assez pour qu’elle ose croquer dans ces abricots néanmoins... elle pourrait peut-être retourner dans sa chambre chercher quelque chose, mais c’était trop risqué avec les surveillants, et c’était peut-être un peu beaucoup de demander à Akalie d’y aller avec elle.

« ... Si j’en mange, tu en manges un avec moi ? »

Qui m’aime me suive, comme on disait. Ces fruits n’avaient jamais tué personne après tout... mais elle préférait quand même attendre de voir si son amie en savait un peu plus sur le sujet. Niveau expériences traumatisantes, elle était rodée, mais une de plus... non merci. Cela dit, elle ne se voyait pas attendre le matin sans rien manger, et malgré la peur, la tentation était bien présente aussi... allez, juste une fois ?
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Lun 4 Aoû 2014 - 2:14

Sunset Melody





« Sous le couché du soleil, je t'ai retrouvé. Dans la folie d'une soirée, j'ai déliré. »
La soirée n'était pas terminée, à ton plus grand bonheur. Ryouko est tellement mignonne, c'est rare que tu rencontres une personne encore plus timide que toi, Akalie. Par contre, le fait qu'elle s'intéresse aux abricots magiques du parc t'inquiète un peu. Tu sais très bien quel genre d'effets secondaires provoquent ces fruits sucrés, tu en as déjà goûté. Hallucinations et délires sont au rendez-vous après cette divine collation, et franchement, c'en est flippant lorsque tu y repenses. Chaque expérience doit être différente pour tout le monde, toi, tu avais bien rigolé cette journée là avec Excide. Ryouko souhaite maintenant que tu en manges avec elle, sans doute pour se rassurer. Tu hésites un peu. Tu tentes déjà de passer inaperçue dans se coin du parc, si tu manges des abricots, qui sait ce qui pourrait se produire. Il est vrai que tu commences à avoir une fringale, mais est-ce que tu oseras remanger de ces fruits orangés ?

« Je... »

Allez, tu peux faire mieux que ça !

« Et bien... »

J'ai dit que tu pouvais faire mieux, pas que tu devais faire pire. Tu te grattes la tête en observant les abricotiers. Tu hésites, mais tu penses tout de même que tu devrais faire part de ta dernière expérience à Ryouko.

« La dernière fois que j'ai touché à ces abricots, j'me suis prise pour... Un arbre. »

La honte.
Ou peut-être pas ? C'est classe un arbre après tout.

Enfin, ce qui risquait d'étonner ton amie surtout, c'est que tu as déjà eu une expérience avec ces fruits là. Pour tout dire, ce n'est pas manger à nouveaux les abricots qui te terrifie le plus, c'est de te faire prendre. Voir deux étudiantes venir se sustenter de fruits hallucinogènes... Disons que ça ne passe pas nécessairement inaperçu après le couvre-feu.

Tu réfléchis. Ton amie semble avoir assez faim pour y goûter, et bien-sûr, tu ne veux pas la laisser faire seule. Oh, et puis, pourquoi pas ? Tu regardes à droite et à gauche, en avant, en arrière, en haut et en bas, bref, absolument partout, pour vérifier que vous bien seules toutes les deux. Comme c'était définitivement le cas, tu allonges ta main vers un abricotiers et tu détaches l'un des nombreux abricots qu'il contient. Tu l'analyses du regard un instant. Tu ne sais pas tout à fait ce que tu essayes de regarder, c'est comme si tu voulais te rassurer de quelque chose. Tu tournes ensuite ta tête vers ton amie qui attends toujours ta réponse à sa question de tout à l'heure.

« T'as faim ? Alors je mangerai avec toi, tu souris, croisons les doigts pour ne pas se faire repérer. »

Quelle amie fidèle tu es. Un peu idiote, certes, mais fidèle au moins, c'est déjà ça. Tu apportes le fruit sucré jusqu'à ta bouche, et tu en croques un morceau. C'était un pas difficile à franchir, car, tu sais désormais ce qui t'attends. Enfin, peut-être pas tant que ça en fait... Mais passons.

Ensuite, tu termines entièrement de manger ton abricot, attendant que Ryouko fasse de même. C'est fou, tu ne t'attendais pas à ce que la soirée se termine de la sorte. Elle était loin d'être terminée de toute façon. Quelle surprise t'attendait cette fois-ci ?

Ta tête commençait déjà à tournoyer après quelques minutes, et tu décides donc de te rasseoir par terre, juste au cas où. Comme ça, cela t'évitera de te mettre à faire la danse de la pluie, galoper comme un poney, faire la ballerine ou à faire je ne sais qu'elle autre folie. Plus le temps avance, et plus tu te sens bien, tu n'as plus peur de te faire attraper, la vie devient tout à coup si paisible et si belle. Tu sais très bien que ce n'est pas naturel, mais qu'importe, le feeling en reste plutôt agréable pour l'instant.

« Les étoiles sont si jolies ce soir... J'me demande si elles peuvent nous entendre. T'es-tu déjà posé la question ? Peut-être qu'elles nous écoutent en ce moment et... Et c'est joli, des étoiles. »

Ce que tu viens de dire n'est pas très grammatical, mais tu t'en fiches. Tu te couches sur l'herbe, et tu souris bêtement, comme ça, pour rien. Tu observes le ciel sombre comme s'il s'agissait d'une oeuvre d'art. Mais tu te rends compte qu'en fait, tu ne regardes pas grand chose. Tu es lunatique et tu fixes le vide, tu ressembles probablement à un zombie. Hého, il y a quelqu'un là dedans ?


© A-Lice | Never-Utopia




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Ven 26 Sep 2014 - 3:21, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Sam 9 Aoû 2014 - 21:06






♪ ~ Sunset Melody ~ ♪


« La tête dans les étoiles...
Ou les étoiles dans la tête, je sais plus. »

« Je... Et bien... La dernière fois que j'ai touché à ces abricots, j'me suis prise pour... Un arbre. »

Ryouko fixa son amie quelques secondes, ne sachant pas quoi répondre. Elle lui avait semblé un peu réticente à l’avouer, comme si elle avait honte de cette expérience. C’était pas si grave, et honnêtement, elle se serait attendu à quelque chose de beaucoup plus embarrassant. Rien ne disait que ce ne serait pas différent cette nuit cependant... elle avait vraiment peur de se ridiculiser devant Akalie. Soit, c’était déjà fait... raison de plus de pour ne pas en rajouter.

La jeune fille frissonne, se recroquevillant sur elle-même. Il ne faisait pas vraiment plus froid, mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir peur. Et plus elle y pensait, plus la faim la tiraillait... ce serait stupide de se laisser pourrir la soirée pour si peu. Elle regarde la rouquine, qui semble plus inquiète par le fait d’être repérée par les gardiens que les abricots en eux-mêmes. Cela lui fait un peu mal pour son amie, elle ne voulait pas qu’elle se sente obligée de le faire pour elle. Mais il faisait nuit noire, toutes deux seules dans le parc, personne pour les épier... c’était sans doute la meilleure occasion. Tant qu’Akalie serait là... tout se passerait bien.

Finalement, elle se lève et se décide à cueillir un fruit, puis se tourne vers Ryouko et lui souri. Elle agit comme si cela ne la dérangeait pas, mais l’appréhension pour la suite des évènements se lit clairement sur son visage. Croisons les doigts pour ne pas se faire repérer... la jeune fille aux cheveux noirs acquiesce, étudiant les abricots qu’elle tenait déjà dans ses mains. Elle en porte un à sa bouche, mais n’ose pas croquer. Akalie l’avait fait sans rechigner, alors il fallait faire pareil, c’était trop tard pour se défiler.

Un... deux... trois... !!

Ca y est, elle avait croqué le fruit. Son cœur battait à cent à l’heure dans sa poitrine, elle n’osait plus lever les yeux. Ce n’était pas mauvais comme gout... au moins c’était sucré. Toujours un peu réticente, elle termina son fruit et se décida même à manger le deuxième qu’elle avait en main. Après tout, elle avait faim, alors quitte à avoir des hallucinations, autant faire les choses bien.

Quelques secondes passent, puis minutes. Toujours rien. Pas d’arkensyails, de poneys galopant sur les nuwajs, ou autres folies du genre. Akalie avait décidé de se rasseoir, mais elle ne voyait rien de différent chez elle non plus. Peut-être que cela mettait du temps avant d’agir... mais combien ?

Pour briser le silence, la rouquine relance la conversation sur les étoiles. Non, elle ne s’était jamais demandé si ces astres avaient des oreilles. Elles étaient bien trop de loin de toute manière, et les sons ne traversent pas l’espace, alors ça ne servirait à rien. Mais où avait-elle appris tout ça, au fait... peu importe. Elle esquisse un sourire à son amie et se rapproche d’elle pour venir caler sa tête contre son épaule. Cette présence familière tout près la rassurait, endormait ses peurs et la réchauffait. Quand ces hallucinations viendraient, elles seraient ensemble pour les affronter, peut-être même en rire, qui sait. S’en souvenir comme d’un bon moment, c’est tout ce qu’elle souhaitait. En attendant... elle devrait peut-être répondre à la question qui lui avait été posée.

« Les étoiles, je crois pas qu’elles nous entendent... c’est surement pour ça que les étoiles filantes réalisent pas les vœux. »

Ou peut-être juste qu’elle faisait des vœux un peu trop improbables. D’un autre côté... elle n’avait pas eu grand-chose à souhaiter depuis quelques temps. Elle aurait voulu simplement être heureuse comme avant... mais elle ne pouvait pas décemment le souhaiter maintenant qu’Azuki n’était plus là. Rien, aucune magie ne pourrait rendre les choses comme elles étaient à cette époque.

Détachant ses yeux des étoiles, Ryouko ferma les yeux un temps. Ses frissons d’il y a quelques instants avaient disparu, laissant place à une chaleur douce et agréable. Elle n’était pas certaine de savoir si c’était à cause d’Akalie ou des abricots, mais... inexplicablement, elle en voulait plus. Alors elle passa ses bras autour des épaules de la rouquine pour l’enlacer, se collant un peu plus contre elle.

« J-je... j’ai un peu froid... »

Les mots ne suffisent pas pour décrire à quel point elle sentait stupide à tenter de se justifier ainsi, mais demander aurait été encore plus insoutenable pour elle, alors elle préféra ne rien ajouter. Mais sa timidité mise de côté, c’était tout de même une sensation agréable d’avoir quelqu’un dans ses bras. Elle en oublierait presque ce qui l’attendait... à moins qu’elle ne soit déjà en plein dedans.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Lun 11 Aoû 2014 - 21:47

Sunset Melody





« Sous le couché du soleil, je t'ai retrouvé. Dans la folie d'une soirée, j'ai déliré. »
Cette fois, c’était le tour de Ryouko de manger un abricot. Elle avait semblé plus hésitante que la rouquine pour faire ce geste, d’ailleurs. Au moins l’avait-elle fait. En espérant que sa faim ne se calme désormais, quoi que, souvent, être sous l’effet de la drogue ouvre l’appétit. Pouvons-nous catégoriser ces abricots comme étant une drogue ? Car, même s’ils sont hallucinogènes, ce sont des fruits. Ils ne sont pas nocifs pour la santé. Fort heureusement !

Voilà que le manège recommençait. Akalie avait la tête qui tournait comme la dernière fois. Celle-ci ferma les yeux et attendit que cela passe. Lorsqu’elle se sentit mieux, elle avait l’impression de se sentir plus légère, plus libre. Elle serra Ryouko qui s’était rapprochée dangereusement de la rouquine, prétendant avoir froid. Un courant d’air n’est jamais très chaud au contact de la peau, évidemment. Ce n’était pas comme cette étreinte improvisée que son amie lui faisait, mais Akalie n’allait pas s’en plaindre car, elle adorait ça. À moins bien sûr qu’elle n’hallucinait ce câlin ? Peu probable.

« Je serai ton éternelle couverture, chère amie. »

Un sourire de plus, et elle la serra encore plus fort avant de la relâcher doucement, gardant quand même ses bras bien entourés autour de sa camarade.

« Mais je t’en pris, si je me salis, ne me jette pas dans la machine à laver. »

Du calme Akalie, tu n’es pas véritablement une couverture, c’était métaphorique. D’ailleurs, c’était un peu étrange. Cette approche pouvait porter à confusion vu la distance entre Akalie et Ryouko. Surtout que ces deux là, mondialement connues pour leur grande timidité, étaient maintenant l’une dans les bras de l’autre. Bizarre, très bizarre. Ces abricots chasseraient-ils la timidité ? Apparemment oui. Aucune trace de rouge écarlate sur les joues de la déesse animalière, cela ne pouvait être qu’un signe.

Un ricanement émanait désormais de sa bouche. Elle plongea son regard dans les yeux d’améthystes de son amie. Elle passa ses mains sur ses cheveux, qui étaient aussi noir que le ciel obscur, et elle lui ébouriffa la crinière. C’était si drôle qu’elle en rigolait pour de vrai.

« T’es toute décoiffée maintenant ! C’est trop mignon, hihi ! »

Notre chère Akalie serait-elle devenue folle ? Non, c’était simplement sa phase : je rigole pour des idioties, et je fais des idioties. En fait elle n’était pas folle, mais idiote. Voilà, idiote. Mais ce n’était pas de sa faute, c’était celle de ces fruits maléfiques. Espérons seulement qu’elle ne fasse pas de conneries trop graves.

« Le gazon est bizarre, il est trop doux pour ne pas se coucher dedans. Est-ce que c’est normal ? J’ai l’impression que l’herbe va nous envahir tellement ça a poussé depuis tout à l’heure. Mais en même temps, ça fait comme une cachette, un lit pour dormir aussi. C’est une bonne idée moi je suis pour. Moi j’dis qu’on campe ici ! Le gazon va nous chatouiller pendant notre sommeil… Han. Pas grave, hihi ! »

Tous ces mots, ce ne sont que des mots. ~
Cette fois, elle parlait trop, et elle parlait pour ne rien dire. C’était quoi la prochaine étape ?

L’Amour n’est qu’un seul mot, lorsqu’il est pur et simple. ~
Ajoutons une jolie chanson romantique – ou pas – dans la narration et voici la cerise sur le sundae.

Tous ces mots, ce ne sont que des… ~

« Ta gueule ! »

Cria-t-elle en fermant les yeux et en se bouchant les oreilles. Se pourrait-il qu’elle entende la narration, maintenant ? Impossible, dans les lois du rôle play, le personnage n’est pas supposé entendre le narrateur ou la narratrice ! Qu’est-ce qui se passe ? Peut-être qu’elle entendait des voix ? Devenait-elle schizophrène ?

« Ryouko… Je… J’ai peur… J’entends des… choses. »

L’apprentie déesse se blottit contre son amie, la serrant aussi fort que tout à l’heure. Une larme coulait sur sa joue, une larme qu’elle essuya avec la paume de sa main. Si vraiment elle entendait la narratrice raconter son histoire, c’était une mauvaise chose. Putain, ils sont forts ces abricots…

Akalie était maintenant à moitié couchée sur Ryouko, accotée contre son épaule, les bras autour d’elle. Une drôle de position me direz-vous. Et bien ce n’est pas faux. Elle ne lui avait même pas demandé la permission pour se rapprocher ainsi, mais elle n’y pensait plus. Tout ce qu’elle voulait, c’était se sentir en sécurité de tous ces dangers qui la guettaient. L’herbe qui avait mystérieusement poussé dans sa tête ne suffisait pas pour la rassurer…


© A-Lice | Never-Utopia




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Ven 26 Sep 2014 - 3:19, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Sunset Melody [Akalou ♥] - Jeu 14 Aoû 2014 - 17:08






♪ ~ Sunset Melody ~ ♪


« La drogue, c'est le mal...
Mais il y a bien pire ~ »

Akalie avait répondu à son étreinte. Cette sensation... est-ce qu’elle en était heureuse ? Elle avait chaud maintenant, elle se sentait mieux. Plus rassurée aussi. Si les abricots essayaient de lui faire du mal, son amie serait là pour la protéger et l’empêcher de faire des choses stupides. Parce qu’elle serait toujours là... elle avait promis...

Je serai ton éternelle couverture, lui murmura la rouquine à l’oreille. Cela donnait à Ryouko l’envie de se blottir encore d’avantage contre elle, tellement elle en était heureuse. Ainsi, le froid ne la dérangerait plus jamais. Elle emmènerait son Akalie partout, pour dormir à la belle étoile, et... mais oui, évidemment qu’elle ne la laverait pas à la machine. Il fallait la laver à la main, cela allait de soi !

Puis la couverture commença à lui caresser les cheveux. Cela lui donna un frisson au début, elle n’était vraiment pas habituée à se laisser faire. Des années sans recevoir d’affection, on ne s’en sort pas indemne après tout... Mais elle aurait du se méfier un peu plus, car sa belle chevelure de nuit s’en retrouva toute emmêlée. Satanée couverture de Satan !

« T’es toute décoiffée maintenant ! C’est trop mignon, hihi !
- N-nyu... »

Non, ce n’était pas drôle. Elle allait devoir se venger, mais pas maintenant, la vengeance est un plat qui se mange froid. Et pour l’instant, elle voulait avoir chaud. Akalie continuait de dire des choses bizarres, de parler pour ne rien dire. Ca, c’était normal, les couvertures sont toujours très bavardes. Y’en a même certaines qui ronflent, il parait... attends, qu’est-ce qu’elle disait là ? Ce sont des oreillers qui ronflent, pas les couvertures. La fatigue les amis, la fatigue...

« Ta gueule ! s’écria-t-elle soudainement, ce qui poussa Ryouko à se tasser un peu plus contre elle par réflexe de protection. La jeune fille se pencha sur elle et vint la serrer à nouveau dans ses bras. Personne ne pourrait leur faire de mal si elles restaient ensemble.
- Ryouko… Je… J’ai peur… J’entends des… choses.
- Je vais te protéger... je te le promets. »

La jeune fille caressa les cheveux de son amie pour la rassurer, la gardant contre elle. Son cœur battait vite, elle avait vraiment peur. Soudain, elle sentit quelque chose de chaud et d’humide contre sa joue. Est-ce qu’elle pleurait ? Elle tourna un peu la tête et lécha ses larmes. Ca avait un gout familier... sucré et légèrement acidulé... un petit gout de cerise... du coca cherry ? Elle continua de lui léchouiller la joue jusqu’à ce qu’elle soit consolée. C’est drôle, elle n’avait même pas remarqué que la rouquine était presque sur elle maintenant. Pas que cela lui déplaise, elle se sentirait presque plus en sécurité comme ça, mais c’était un peu étrange. Comme si quelque chose lui échappait...

« La voix est partie ? Tu ne dois pas faire de bruit, sinon elle va revenir... »

Et puis soudain, sans raison apparente, elle se mit à rire. Silencieusement d’abord, puis parti en fou-rire incontrôlable. Elle n’avait pas la moindre idée de pourquoi ça lui prenait, elle avait juste regardé Akalie dans les yeux quelques secondes, et puis... c’était drôle quoi, à en mourir de rire. Vraiment, elle ne se souvenait pas avoir un jour ri autant. Cela dura une minute ou deux avant qu’elle ne puisse s’arrêter, essuyant ses larmes du revers de la main. Et sa fidèle couverture était toujours là, sur elle, peut-être un peu troublée par son comportement... ou quelque chose d’autre ?

« Je m’amuse beaucoup avec toi, Akalie... tu ne t’amuses pas avec moi, toi ? »

La déesse des lames lui fit un grand sourire, avant de se redresser pour se jeter dans ses bras. Mais ce n’était pas un câlin brutal, et le sixième sens de la rouquine devait déjà avoir perçu le terrible de dessein de la jeune fille. Tremble, élue de Deus... déjà les mains de la jeune fille glissaient sous le haut de son amie et commencèrent à la chatouiller frénétiquement. Des chatouilles, tout plein de chatouilles, un combat au K.O. jusqu’à ce que la victime ne puisse plus se débattre. Mais qui sait, peut-être que les abricots chassaient aussi ce genre de peur ? Il serait bien étrange qu’Akalie se retrouve à apprécier sa divine punition... étrange oui, mais impossible ?... peut-être pas.
© Fiche codée par Shim
Sunset Melody [Akalou ♥]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Sunset Beach
» Les Sunset Pirates
» Yamaneko , Mentali...
» Melody - Mamie x griffon/caniche - 13 ans - Liévin (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page