Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Chapitre I : Le Roi sans royaume

 
Invité
avatar
Invité
Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mar 8 Avr 2014 - 12:46
Chapitre I
Acte I



"Tu seras un dieu parmi les hommes."


Je reprend mon souffle ! D'un coup ! Un cri vint toucher les rayons de ce soleil doux du plus profond de mon âme. Je me redresse par panique, je met une main sur mon torse à travers ma chemise à moitié déboutonné. Mon cœur est agité il ne comprend pas lui non plus. Mon cerveau ne suis pas. Les informations fusent. Où suis-je ? Je touche l'herbe encore à genoux. Secona ? Non. Je regarde autour de nous et le soleil règne. Je sens un poids dans le bas de mon dos. Mon épée est toujours là, flambant neuve. Mon arme à feu est toujours là elle aussi. Je regarde à droite et à gauche mais mon cœur me relance. Je retombe à quatre pattes et je tousse. Rien ne sors. Je suis desséché. Je me redresse alors, tenant mon ventre avec ma main droite à peine debout. Je me traîne alors hors de ce tout petit jardin fait de buissons, de fleurs et en avançant je vois devant moi un jeune homme. Short rouge... Veste noire et blanche.


"Eh...! Gamin !"


Theme - In The Next Life

Il s'enfuit en courant vers l'antre à quelques mètres de moi. Je le suis en me traînant, boitant. Je rentre par l'entrée principal. Le sol et les murs sont en pierre. Je ne suis pas dans une grande mais... comme dans un hôtel dédié à un dieu. Je vois devant moi des piliers tenant des torches. Des bancs avec quelques personne priant. Une gigantesque statue règne devant moi. Elle est tellement grande que je ne peux voir le visage de celle-ci. Un coin d'eau ! Je vais directement boire un peu en soupirant. J'étais... fatigué ? Je ne me rappelais plus de grand chose. Juste de mon royaume ravagé... Seulement j'étais attiré par la statue. Je me suis approché, regardant les gens les yeux fermés, les mains jointent et parfois des soupirs ou des mots silencieux sur leurs lèvres. J'avançais jusqu'à la statue en penchant ma tête en arrière pour regarder le gigantesque homme de pierre que voici. A côté de moi, du moins je le crois. Un garçon semblable au premier mais plus grand me frôle de peu et s'en va avec la capuche relevé et les yeux humides et rouge. Il avait certainement dû pleurer. Je regardais la statue sans un mot qui sorti de ma bouche... Je me suis alors rappelé... Les cris gens de mon peuplent effrayé mais combatif... Les pleurs des enfants qui étaient le nouvel espoir pour mon royaume... Les supplications des mères... Les coups de feu des Jags. Le massacre. J'étais sans doute le dernier Arcétien encore en vie dans une monde que je ne reconnais pas. Je me rend compte alors que je ne l'a reverrais plus. Plus jamais. Je cherche dans mon esprit les souvenirs qui me reste d'elle. Comme des photos et une table. La table est l'esprit, un support sur lequel vous pouvez mettre des photos. Sur celle-ci pleins de photos de gens que j'aimais y sont, elle y a sa place plus que les autres. Je ramasse donc les photos et je les tris... Je me rend compte que j'ai qu'une pile de photo. Je cherche dans ma poche intérieur et j'en sors un pendentif. Je l'ouvre et il y a sa photo... Et la mienne. Je ne laisse pas couler une larme. Rien. Pas de sentiment. Juste le silence que ce lieu sacré donne. Je m’assois alors sur un banc tout devant. Et je fixe mes pieds, mes pensées m'envahissants et mon chagrin grimpant peu à peu.


"Où est-ce que je suis...?"
♦ Rose ou chou ? : Choux
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 445

Feuille de personnage
Niveau:
4/30  (4/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: L'électricité
avatar
Délégué(e) de la Défense
Délégué(e) de la Défense
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mar 8 Avr 2014 - 20:36
- Le Roi Sans Royaume -

Le soleil s’était levé il y a de cela plusieurs heures. Sa lumière caressait avec douceur les terres de l’Académie. En effet, le ciel était dégagé. Seul quelques nuages traverser l’immensité du ciel, rien de bien menaçant. Sur ces terres, plus particulièrement sur un sentier menant au Grand Temple de la Deus Académie, marchait Kael. Croisant d’autres élèves, il ne se souciait pas d’eux. Cela faisait actuellement un peu plus d’un mois qu’il était arrivé ici, qu’il était mort. Il commençait à comprendre comment fonctionnait cet endroit. Il laissait si on peut dire ses traces. Il avait de nouvelles connaissances, un protecteur, bref, des gens qu’il côtoyait certes très peu, mais qu’il connaissait malgré tout. Il n’était donc pas vraiment seul, même si au fond, quelqu’un lui manquait.

Aujourd’hui était en tout cas la journée de sa prière. Il avait décidé de rendre visite à Deus, du moins, en quelque sorte, espérant qu’il pourrait lui donner la force de réaliser l’acte qu’il souhaite accomplir : revoir sa sœur. Toujours dans ses pensées, comme à son habitude lorsqu’il était seul avec lui-même, il arriva finalement devant l’entrée du Grand Temple. Entrant dans ce lieu sacré, Kael commença à se diriger vers l’immense statue qui représentait leur Dieu lorsqu’il perçu une voix presque imperceptible, attirant son attention.


Tenshi : « Où est-ce que je suis...? »

Le jeune homme tourna son regard vers cette personne. Assise sur un banc, seul, la tête en direction du sol, elle semblait déboussolée. Cela lui rappelait son arrivé, il n’y a pas si longtemps que ça. Oui, il était mort, il ne devait pas l’oublier. En même temps, il ne pouvait pas l’oublier, car il avait choisi de mourir pour celle qu’il aimait plus que sa vie… sa petite sœur. Il comprenait alors ce sentiment qui semblait accabler cette personne. Chacun des êtres présents à l’Académie devait le comprendre. Chacun avait un vécu différent, mais chacun devaient faire face à la mort. Il se souvint de son arrivé, et de cette blonde qui l’avait accueilli. C’était à son tour de s’occuper de quelqu’un de perdu.

Il s’approcha de cette personne qui se trouvait être un jeune homme. Il semblait un peu plus âgé que lui, mais pas trop non plus. Kael finit par arriver à son niveau. Debout, face à lui, il fixa ce nouvel arrivant de ses yeux émeraude.


« Tu es à la Deus Académie. Bienvenue à toi. Enfin… bienvenue… euh… »

Il se rendait compte qu’il avait peut être fait une boulette en souhaitant la bienvenue à celui-ci alors qu’il était quand même mort ! Autant dire qu’il était content qu’il soit mort quoi ! Non mais, sérieusement, Kael se sentit légèrement mal à l’aise à cause de ça. Il leva les yeux en l’air, réfléchissant à ce qu’avait dit Topaze à son arrivé, puis les rebaissa vers cet homme ténébreux.

« Autant être direct avec toi pour que tu ne sois pas trop dans le brouillard, si tu es ici, c’est que tu as été choisi par Deus pour devenir un Dieu et donc que... que tu es mort. »

Kael se doutait qu’il aurait du mal à accepter sa mort. Lui-même avait eu du mal après tout. Il s’attendait alors à toutes les réactions possibles. Pleure, agression, colère, haine, rancœur, dépression… Après tout, c’était la première fois qu’il accueillait un nouveau venu, c’était pas comme-ci il y était habitué !




Fiche de Personnage - Journal Intime - Code Couleur : #3366ff
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mar 8 Avr 2014 - 23:58
Acte II



J'avais les mains moitent. Pas parce qu'il faisait chaud, pas parce que je stressais. Je ne savais pas bien pourquoi. Quelque chose de nouveau était en moi, comme une force. Même si ça me semblait bien, vraiment bien car avec ça, j'aurais pu retourner combattre les Jags ! Et j'aurais sans doute pu sauver mon peuple de la mort et de la guerre en y mettant fin. Une bonne fois pour toute. Seulement. La vie... ou plutôt la mort y avait prit une autre tournure.


« Tu es à la Deus Académie. Bienvenue à toi. Enfin… bienvenue… euh… »


Je relevais ma pauvre tête fracassé dans mes souvenirs vers un jeune homme. Le premier visage que j'ai vu. Le premier visage qui a pu connaitre l'homme que je suis devenu aujourd'hui. Maudit ou simplement bénis.


« Autant être direct avec toi pour que tu ne sois pas trop dans le brouillard, si tu es ici, c’est que tu as été choisi par Deus pour devenir un Dieu et donc que... que tu es mort. »


J'écarquillais mes deux perles rouge. Je me redressais jusqu'à caler mon dos contre le banc fait d'ancien bois. Je regardais le jeune homme les bras croisés en ouvrant la bouche pour le remettre à sa place ! J'étais son prince ! Il n'avait pas a me parler comme ça mais... Bout à bout dans ma tête je ramassais les morceaux et je me revoyais à terre. Mon sang coulant le long de la grand-place de mon enfance. La Deus Académia...? Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Je me relevais, furieux et je dégainais mon arme à feu pour le pointer directement contre le front du jeune homme.


"D'après le code 159-852 des lois royales de Balin et Golwhac, je vous met en état d'arrestation. La Deus Académia est un lieu non répertorié sur la carte de Pandorica. Je vous conseille de mettre les mains derrière la tête et de vous retourner. Après ça mettez vous à genoux jeune homme."


Les lois de Balin et Golwhac... Mes dieux. Je ne pouvais vraiment pas consevoir qu'il y en avait d'autre qu'eux. Et pourtant... Je ne pouvais vraiment pas consevoir qu'un tel lieu existe... Et je ne pouvais absolument pas consevoir qu'un autre monde existait. Autre que mon royaume. Je chargeais l'arme. Il ne me restait plus qu'à tirer et je n'aurais guère hésité. A l'époque, les lois étaient encore très importantes pour moi. Elles symbolisaient l'ordre, la paix et le bien. Jusqu'à cette rencontre... Mais j'y reviendrais plus tard. Pour le moment j'étais en train d'arrêter ce garçon.


"Ne m'oblige pas a tirer gamin. J'ai déjà tué des plus jeune... De plus, même si je suis mort j'ai quand même mon arme. Alors obéis."


Un ton sec et froid. Un regard de tueur... C'était tout moi. Avant.

[HRP : Court et très nul. Désolé....]
♦ Rose ou chou ? : Choux
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 445

Feuille de personnage
Niveau:
4/30  (4/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: L'électricité
avatar
Délégué(e) de la Défense
Délégué(e) de la Défense
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mer 9 Avr 2014 - 11:50

Le jeune homme semblait davantage perdu lorsque Kael annonça dans quel lieu il se trouvait. Cette incompréhension se transforma alors en colère, engendrant bien évidemment des actions auxquels il s’attendait. Une arme à feu dans sa direction, il regarda droit dans les yeux son interlocuteur. Il était normal qu’il réagisse ainsi, après tout, lui-même avait en quelque sorte agressé celle qui lui avait annoncé son arrivé dans ce monde. Doux souvenir, pas si lointain que ça d’ailleurs. Dans tous les cas, le jeune homme était menacé.

Tenshi : « D'après le code 159-852 des lois royales de Balin et Golwhac, je vous met en état d'arrestation. La Deus Académia est un lieu non répertorié sur la carte de Pandorica. Je vous conseille de mettre les mains derrière la tête et de vous retourner. Après ça mettez-vous à genoux jeune homme. »

Pandorica ? Balin et Golwhac ? Lois royales ? C’était quoi ce délire. Kael était surpris par tous ces noms dont il ne connaissait l’origine. Ca ne semblait pas faire partie de la Terre… c’était quoi ce délire ? D’autres dimensions étaient connectées à ce monde ? Mon dieu, il sentait la migraine arriver. Alors peut être que le monde des humains n’est pas celui auquel il s’attend ? Peut-être qu’il ne reverra jamais sa sœur ? Non, non, il fallait être positif. Il avait espoir de la revoir et il n’allait pas laisser partir cet espoir aussi facilement que ça. Après tout, il était quelqu’un d’assez entêté ! Et puis, il n’était pas vraiment en situation de penser à tout ça, même s’il ne se sentait pas vraiment menacé.

Tenshi : « Ne m'oblige pas a tirer gamin. J'ai déjà tué des plus jeune... De plus, même si je suis mort j'ai quand même mon arme. Alors obéis. »

Tuer des plus jeunes ? Cet homme semblait avoir eu une vie des plus désagréables. Il ne savait pas d’où il venait, mais ça ne semblait pas être la fête de vivre dans son monde. Tuer des plus jeunes, des adolescents, voir même des enfants. Cette idée ne lui plaisait guère, mais il ne connaissait pas le déroulement de sa vie pour se permettre un quelconque jugement.

« Si vous insistez, Monsieur. Très bien. Je mets les mains derrière la tête. »

La façon dont il disait les choses, Kael n’était pas convaincant du tout, comme-ci il jouait dans une pièce de théâtre des plus grotesques. Il ferma alors les yeux, mit ses mains derrière la tête, mais il ne s’agenouilla pas. Il resta debout, respirant calmement, sans le moindre stress. Il ouvrit alors une de ses paupières, dévoilant de nouveau la magnifique couleur de ses yeux. C’est alors qu’une étincelle jaillit au niveau de sa tête. Avec rapidité, sans le moindre mouvement, un éclair parti dans la direction de l’arme à feu. Bien évidemment, un éclair serait toujours plus rapide que le fait d’appuyer sur la gâchette et même qu’une balle. Il ne fallait pas rêver. Du coup, la violence de l’éclair fit lâcher l’arme à feu qui… fumait légèrement. Peut-être allait-il réaliser qu’il n’était plus dans son monde, comme lui-même l’avait fait à son arrivé.

« Désolé, mais tu n’es plus sur Panda… Pando… Pan… enfin, dans ton monde quoi ! Les lois ne sont pas les mêmes ici. Je sais que c’est dur à assimiler, mais tu es mort et ici pour certaines raisons. »

Loin d’être agressif, Kael disait les choses avec douceur... enfin, ça pouvait ne pas sembler aussi doux aux oreilles de son interlocuteur, mais bon. Après tout, pourquoi devrait-il être agressif ? Bon d’accord, il avait quand même foudroyé l’arme à feu, ce qui pourrait peut-être ne pas plaire à ce nouveau venu, mais en même temps, il ne fallait pas pointer son arme sur lui et le menacer de le tuer. Il fallait s’attendre à de légères représailles. En tout cas, une étincelle jaillit de nouveau au niveau de son front.

« J’espère que tu comprends que te battre n’est pas la meilleure solution, surtout lorsque tu ne connais rien de ce lieu. »

Kael espérait que lui dire ces mots allait lui faire réaliser que se battre normalement contre lui mènerait à sa perte. Lui avait eu le temps de connaître son pouvoir, tandis que l’arrivant n’en connaissait absolument rien.




Fiche de Personnage - Journal Intime - Code Couleur : #3366ff
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mer 9 Avr 2014 - 17:49
Acte III



Le délirant dans tout ça c'est que je ne savais absolument pas où j'étais. Maintenant, en prenant du recul, je me trouve effrayé, triste et touchant. Je crois.


« Si vous insistez, Monsieur. Très bien. Je mets les mains derrière la tête. »


Je regardais le jeune homme faire, le surveillant qu'à moitié. Je me prenais à la place les souvenirs de mon interna dans la caserne de police royale. On m'avait appirt à arrêter des criminels, a les désarmers... A les tuer... Tout ça m'était complètement inutile dans ce monde. Pandorica me manquait déjà à cette époque. Plus qu'un nourisson peut manquer d'une mère, plus qu'un ange peut manquer d'ailes. Je regardais alors un éclair fuser vers moi. Je n'avais pas eu le temps de faire quoi que ce soit ! J'étais dans mes pensées déjà beaucoup trop profonde pour moi... Trop profonde pour un seul arcétien.


« Désolé, mais tu n’es plus sur Panda… Pando… Pan… enfin, dans ton monde quoi ! Les lois ne sont pas les mêmes ici. Je sais que c’est dur à assimiler, mais tu es mort et ici pour certaines raisons. »


Je tombais, un genou à terre en me tenant la main. J'avais été quelques peu touché. Je serrais les dents en direction du gamin à peine moins âgé que moi. Il avait osé faire ça à son prince, à son futur roi...? Mais quel fou pourrait faire une chose pareil ? Je montrais les dents. Je regardais aussi mon arme qui glissais avec comme accompagnement un son métalique plus loin dans le temple. De loin on aurait pu voir une scène relativement connu dans mon monde. Celui du Prince s'inclinant au Roi... Je me rappelle de la première fois où je me suis incliné à mon père. Il venait de me révéler que j'étais quelqu'un de très important pour toute la communauté. Très important pour lui, pour ma mère et pour ma future femme...


« J’espère que tu comprends que te battre n’est pas la meilleure solution, surtout lorsque tu ne connais rien de ce lieu. »


Quand je fermais les yeux la nuit, je revoyais son visage... Et quand j'ai fermé les yeux à cet instant, je la voyais pleurer. J'ai dégainé mon épée et du plat de de celle-ci j'ai frappé le jeune homme devant moi pour me mettre à courir vers la sortie du temple.


"Il faut que je la retrouve !"


Bousculant une femme, je me redirigeais vers le carrefour le plus proche. Je devais retrouver  mon amour, celle que j'aimais ! Elle pleurait ! Je le savais ! Je le sentais... Je sentais mon coeur s'emballer ! Je devais faire quelque chose. Jusqu'à tomber un peu plus loin sur des gardes... Derrière il y avait une sorte de quais. Je me mettais en defense, mon arme était prête... Même si je n'avais plus mon revolver, j'avais une épée !
♦ Rose ou chou ? : Choux
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 445

Feuille de personnage
Niveau:
4/30  (4/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: L'électricité
avatar
Délégué(e) de la Défense
Délégué(e) de la Défense
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mer 9 Avr 2014 - 18:41

Le nouvel arrivant fini à genou devant Kael. Lui avait-il fait du mal sans le vouloir ? Rah, satanés éclairs ! Il avait du mal à contrôler le dosage nécessaire. En même temps, il tourna sa tête vers le pistolet qu’il avait foudroyé, il était fumant… la chaleur a du frapper sa main. Le jeune homme se sentit alors coupable et lorsqu’il tourna la tête vers le blessé, celui-ci avait un regard haineux, rempli de rage. Il semblait perdu, tel un animal. C’était compréhensible, il n’était plus dans le monde qu’il connaissait. Prenez un animal, fermez lui les yeux et changez le de place, je pense qu’il aura du mal à s’y faire. C’était à peu près la même chose pour lui et pour tous les nouveaux arrivants.

Alors qu’il tenta d’y aller en douceur avec ce dernier, Kael se prit un coup d’épée dans le ventre. Tombant à terre, il se mit à tousser, crachant légèrement sur le sol du Grand Temple. Le nouvel arrivant parti en courant, quittant ce lieu sacré, laissant derrière lui le jeune homme à terre. Il toussa quelques instants avant de se relever. Il regarda la statue présente en ce lieu et s’inclina, pardonnant ce qui venait de se dérouler ici même. Il ramassa le pistolet qui était par terre, la température plus abordable au touché, puis sortie du grand temple. Où avait-il bien pu aller ? Il avait dit quelque chose avant de sortir… qu’était-ce ? Le jeune homme fut trop préoccupé par la douleur au ventre pour entendre clairement… il s’en souvint alors.


Tenshi : « Il faut que je la retrouve ! »

Cela n’indiquait absolument pas où il avait bien pu aller, là était le problème ! A moins qu’il tentait de quitter ce monde, mais un nouvel arrivant ne devrait pas le savoir que cela est possible ! De plus, aucun humain ne peut voir un apprenti-dieu, il faut du temps avant que cela soit possible. Il avait appris ça durant ce mois d’étude endormant le jeune homme. Il fallait qu’il le rattrape. Qu’une chose à faire ! Direction le lieu permettant de retrouver ceux que les morts avaient abandonnés : le port.

Courant en direction du port, il regarda aux alentours s’il ne voyait pas celui dont il était supposé s’occuper. Ah, bravo en tout cas, il l’avait effrayé… comment était-il supposé agir maintenant ? Deus, était-ce une de tes épreuves ? Ça aurait été plus simple s’il s’agissait de Topaze à sa place. Elle semblait avoir l’habitude d’accueillir les petits nouveaux, lui non. Puis ce n’était pas comme-ci il avait l’habitude de côtoyer des gens ! Enfin, il fallait chercher ce genre d’excuse plus tard. Là, il n’en avait pas le temps.

Il vit alors le nouvel arrivant, prêt à affronter des gardes. Mais à quoi jouait-il ? On n’était pas dans un roman de cape et d’épée ! Accélérant le rythme de sa course, il attrapa par surprise le bras du jeune homme ne tenant pas l’épée, pour lui montrer qu’il ne lui voulait pas de mal.


« Ca suffit ! Arrête ! Calme-toi ! »

Il avait l’impression d’être face à un animal, ou un être humain qui aurait tout perdu. Kael se sentait mal pour lui. Qu’est ce qui avait bien pu le mettre dans cet état ? Il ne le savait pas. Il garda la main sur le poignet du jeune homme.

« Si pour que tu te calmes, il faut que je te foudroies, qu’il en soit ainsi. Mais je te garantis que tu ne blesseras personne. »

Des étincelles jaillirent au niveau du front de Kael, faisant comprendre qu’il était prêt à le foudroyer, malgré un contact physique direct, ce qui pouvait être dangereux pour le nouvel arrivant. Son regard montrait qu'il était déterminé, mais aussi qu'il ne voulait pas le blesser. Il tentait de lui faire comprendre sa sincérité, mais cet être perdu allait-il finir par le comprendre ? Il l’espérait...

« Si possible, j’aimerais ne pas en arriver là… alors calme toi ! »




Fiche de Personnage - Journal Intime - Code Couleur : #3366ff
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mer 9 Avr 2014 - 19:02
Acte IV



Au fond je savais que j'étais coincé. Complètement coincé entre le fait que j'allais devoir combattre des gardes qui semblaient encore plus puissant que moi. Je me sentais pas non plus au top de ma forme mais je devais absolument les faire bouger de là et bouger ! Je baissais un peu ma garde devant les deux hommes devant moi en entendant le jeune homme derrière moi.

Opening I - Hero

« Ca suffit ! Arrête ! Calme-toi ! »


Je ne pouvais que grogner... Et surtout écouter ce qu'il avait à me dire. Je regardais un peu partout autour de moi et je ne voyais rien... Rien à faire autre que de m'écraser là... Comme mon père le faisait... Serrant le manche de mon épée dans la paume de ma main, la tête fixant le sol, le bout de ma lame embrassant les pierres blanche. Une foule se rassembla en cercle petit à petit autour de cette scène comme sur les planches d'un théâtre.


« Si pour que tu te calmes, il faut que je te foudroies, qu’il en soit ainsi. Mais je te garantis que tu ne blesseras personne. »


Les éclairs. Je les entendaient. Je me retournais vers lui, le regard triste et même désolé. J'empoignais mon épée, la lame à l'envers et en serrant les dents je me mettais en position de course.


« Si possible, j’aimerais ne pas en arriver là… alors calme toi ! »


Je laissais un petit sourire. Et avec ça, un petit monologue.


"Me calmer...?! Pendant que mon royaume se fait envahir par les ténèbres... Me calmer pendant que je me retrouve sauver de tout ça ! Me calmer alors que ma femme se meurt...! Me calmer en regardant tout ce pourquoi je respire en ce moment se détruire ?! Me calmer pour laisser mon père succomber à la torture ! Me rendre compte que ma mère m'appelle à l'aide ?! Si il faut que je vous détruise en mille morceaux pour passer par dessus cette porte et retourner à Pandorica... Je le ferrais ! Je suis Tenshi Fukkatsu ! Et je suis le Prince de Pandorica ! Et elle passera avant tout et n'importe quoi !"


Ma colère a prit le dessus. Mes yeux rouges fixe le jeune homme qui allait regretter de s'être mit sur mon chemin... J'en étais désolé pour lui, j'en étais désolé pour moi aujourd'hui. Mon énergie engloba une région de mon corps. Cette force... Elle venait de mon cœur, de mon amour. J'empoignais cette puissance dans ma main droite, celle de libre en fonçant sur le jeune homme, prêt a lui donner ce coup...!
♦ Rose ou chou ? : Choux
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 445

Feuille de personnage
Niveau:
4/30  (4/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: L'électricité
avatar
Délégué(e) de la Défense
Délégué(e) de la Défense
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Sam 12 Avr 2014 - 15:27

Tenshi : « Me calmer...?! Pendant que mon royaume se fait envahir par les ténèbres... Me calmer pendant que je me retrouve sauver de tout ça ! Me calmer alors que ma femme se meurt...! Me calmer en regardant tout ce pourquoi je respire en ce moment se détruire ?! Me calmer pour laisser mon père succomber à la torture ! Me rendre compte que ma mère m'appelle à l'aide ?! Si il faut que je vous détruise en mille morceaux pour passer par dessus cette porte et retourner à Pandorica... Je le ferais ! Je suis Tenshi Fukkatsu ! Et je suis le Prince de Pandorica ! Et elle passera avant tout et n'importe quoi ! »

Prince de Pandorica ? Kael ne s’en souciait guère de son statut en tant qu’être humain car actuellement, il n’avait plus aucun statut, il était mort. Pourtant, il pouvait comprendre la douleur qu’il ressentait. Perdre tout ce qui lui tenait à cœur, il pouvait parfaitement le comprendre, mais ce n’était pas une raison pour agir comme il le faisait, surtout s’il savait certaines informations que le jeune homme connaissait déjà.

Bien évidemment, le prince n’allait pas rester là à discuter. La rage l’emporta sur la raison. Sa main tenant l’arme toujours libre, il dirigea son épée vers Kael. Ce dernier ne le lâcha pas, au contraire, il serra son emprise sur son poignet plus violemment. D’un geste subtile, il bougea légèrement le tronc de son corps, mais cela n’empêcha pas la lame de le taillader au niveau de son flanc gauche. Heureusement, la blessure n’était pas mortelle et peu profonde, la douleur n’était donc pas insupportable. Mais de colère à cause de la blessure, il attrapa le poignet tenant la lame et d’un mouvement sec, mit un coup de boule à Tenshi. La douleur sur le front fut alors partager autant au prince qu’au jeune homme.


« Punaise ! Faut vraiment que j’arrête de faire ça ! » dit-il, en le lâchant.

Il se caressa le front pour calmer la douleur, les yeux légèrement plissés. Il recula de quelques pas pour éviter une contre-attaque, mais cet homme semblait plus expérimenté au combat que Kael. Il fallait donc qu’il termine ça rapidement. Il ne pouvait pas le laisser passer et s’en prendre à quiconque se mettant sur son chemin. Il risquait de blesser beaucoup trop de personne.

Il mit une de ses mains au niveau de sa blessure qui était particulièrement désagréable. Heureusement c’était une zone où peu de nerfs passaient, la douleur était donc peu sanguinolente et supportable. Cependant, trop de mouvement pourrait agrandir la plaie. Raison de plus pour stopper ces actions futiles. Comment allait-il donc tenter de calmer une bête aussi enragée ? Il ne savait pas si ce bateau pouvait mener à son monde et surtout… comment réagirait-il en sachant que aucun être humain ne pourrait le voir… Peut-être que lui en faire part le calmerait ? Ou alors devait-il le foudroyer au point qu’il ne puisse plus bouger ? Le choix était complexe et il devait prendre une décision le plus rapidement possible avant que la situation ne dégénère davantage.


« Qui te dit que tu pourras rentrer chez toi en quittant ce lieu ? Qui te dit qu’en partant, tu atterriras dans ton monde ? Et même si c’est le cas, avec ta force actuelle, tu ne changeras rien ! Tu ne pourras rien faire dans ton monde ! »

Des étincelles jaillirent autour du corps à Kael. Ses yeux émeraudes fixaient le nouvel arrivant, qui était plutôt un adversaire à l’heure qu’il était. S’il devait le foudroyer, il le ferait, mais il espérait qu’à force de lui faire part de certaines informations, ils se rendraient compte que partir dans de telles conditions seraient futiles.




Fiche de Personnage - Journal Intime - Code Couleur : #3366ff
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Sam 12 Avr 2014 - 18:10
Acte V


Mon corps ne tenait plus... Il fallait que je l'écrase comme un insecte sur mon chemin pour passer et te retrouver. Toi. Ma bien aimée. Je ne sais pas si c'est le destin qui m'a amené ici... Mais c'est dans cet endroit que je me suis vraiment battu pour la première fois. Et tu sais... que le premier combat est le plus important pour un male dans notre communauté. Alors disons que je ne suis pas l'Arcétien le plus puissant et le plus vaillant... Crois moi. Histoire vraie. Je m'étais lancé sur lui sans aucun plan, juste avec mon épée, ma foi et surtout mon amour pour toi. Il me contrat simplement, mon épée ne l'a qu'éfleuré. Je tombais un genoux à terre, mon épée aussi. Je me relevais pour continuer la lutte mais il me donna un coup de boule. Il reculait, moi aussi... J'étais désarmé et je me tenais la tête...


« Punaise ! Faut vraiment que j’arrête de faire ça ! »


Je regardais alors mon adversaire avec un oeil fermé. Il avait cogné un peu dedans. Je serrais les dents, cherchant un plan mais rien ne venait... Balin avait reprit ma force destructrice, je me sentais comme un gamin face à un Jags... Golwhac avait prit mon courage, il ne me restait que ton amour. Seulement vois-tu, rien qu'avec ton amour, j'ai pu faire de grande chose dans cette seconde vie. J'ai pu affronter les plus grands, j'ai pu apprendre des leçons dont je ne savais pas l'existence.


« Qui te dit que tu pourras rentrer chez toi en quittant ce lieu ? Qui te dit qu’en partant, tu atterriras dans ton monde ? Et même si c’est le cas, avec ta force actuelle, tu ne changeras rien ! Tu ne pourras rien faire dans ton monde ! »


"Je... Je.... ah... Je ne changerais peut être rien... Mais je protégerais les gens que j'aime de la mort...."


Je me suis relevé. Un coup de boule n'était pas insurmontable et j'avais encore assez de puissance pour passer. Je n'ai pas essayé d'utiliser la magie mais j'ai quand même tenté le tout pour le tout. J'ai couru vers lui en ramassant mon épée au passage et en jetant mon épée vers lui, j'enchainais directement en essayant de lui mettre un coup de pied vers la tête ! J'étais déterminé a venir te chercher... Vraiment... Mais en donnant le coup de pied, ma tête commençait a me faire mal. Je m'arrêtais dans mes attaques et je me tenais la tête la tête... Et c'est là que je l'ai rencontré. Ce garçon aux cheveux en pétard. Je le voyais quand je fermais les yeux. Il me ressemblait un petit peu...


"Tu devrais comprendre... Je protège tout ceux que j'aime... Il est normal que j'y retourne...."


Je voyais encore ce gosse et ma tête commençait a tourner... Je tombais à genoux et finalement pour m'étaler... K.O.
♦ Rose ou chou ? : Choux
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 445

Feuille de personnage
Niveau:
4/30  (4/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: L'électricité
avatar
Délégué(e) de la Défense
Délégué(e) de la Défense
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mer 16 Avr 2014 - 12:46

Tenshi : « Je... Je.... ah... Je ne changerais peut être rien... Mais je protégerais les gens que j'aime de la mort.... »

Kael comprenait son désir de vouloir protéger les gens qu’il aimait, mais il fallait qu’il comprenne qu’il ne pourrait rien faire dans l’état actuel des choses. Il ne pourrait pas protéger ceux qu’il aime ! Malheureusement, il ne l’avait pas compris. Il reparti alors à la charge. Attrapant son épée il bondit tel un animal enragé sur lui tout en la lançant dans sa direction. Kael tentait d’utiliser le moins possible son pouvoir pour ne pas être à court d’énergie, car c’était vraiment un inconvénient de ne plus en avoir. Il finissait extrêmement épuisé. Son corps devait s’être habitué à toute cette énergie.

Dans tous les cas, la lame de Tenshi fendit l’air en direction du jeune homme. D’un geste rapide il esquiva. Cependant, son adversaire avait tout prévu et chargea, prêt à lui mettre un coup de pied directement dans le visage. D’un mouvement brusque, il s’arrêta juste en face du jeune homme, se tenant la tête. Kael ne comprenait pas ce qu’il était en train de se passer.


Tenshi : « Tu devrais comprendre... Je protège tout ceux que j'aime... Il est normal que j'y retourne.... »

Il tomba alors à genoux, puis directement sur le sol, la face contre terre. Kael regarda autour de lui. Un coup de boule ne pourrait pas faire ça non ? Il s’approcha du corps du nouveau venu et le retourna. Il semblait vraiment être tombé dans les pommes, complètement inconscient. Devait-il l’amener à l’infirmerie ? Oui, c’est la meilleure chose à faire… mais s’il se réveillait et qu’il l’agressait d’un seul coup ? Car oui, il y avait des petits êtres vicieux à la Deus Académie. Il fallait s’en méfier. Malgré tout, il ne pouvait pas le laisser là.

Calmement, il attrapa les bras du jeune homme, les mettant au niveau de ses épaules, le redressant légèrement pour pouvoir ainsi le porter sur son dos. Une fois qu’il était, si on peut dire, confortablement installé, il ramassa son épée et garda à la main son pistolet. Ca pesait son poids tout ça. L’épée n’était pas spécialement légère, plus le corps de cet homme, il y avait de quoi entraîner son corps à travers ça ! Voyons le positif, ça le musclera !

Il commença à marcher d’un pas lent et lourd en direction de l’Infirmerie. Cependant, la route serait assez longue, il aura besoin de quelques pauses entre temps, surtout en sachant qu’il était blessé. Le vent se mit à souffler, caressant la peau des deux individus. Il se demanda s’il devait retourner prier Deus prochainement ou non. Si c’est pour se faire agresser encore une fois, pas la peine ! Mais c’était un risque à prendre. En tout cas, le jeune garçon était aux aguets malgré tout. Il était prêt à le foudroyer si jamais il se réveillait et devenait violent. En plus, un coup d’électricité par contact direct risquerait de ne pas lui faire du bien, loin de là. En plus de souffrir, cela poserait sûrement des problèmes au niveau du système nerveux. Il risquerait d’avoir du mal à bouger. Enfin, dans tous les cas, s’il ne se réveillait pas, il faudra l’amener à l’infirmerie malgré tout.

La marche semblait longue et le soleil tapait de plus en plus sur le crane de Kael. Le corps qu’il portait lui semblait de plus en plus lourd, ainsi que l’épée. Mon dieu, pourquoi s’était-il levé ce matin. Son lit lui manquait. Il vit la présence d’un banc, non loin. Il s’en approcha alors. L’heure de la pause était arrivée. Il posa alors le corps de Tenshi, puis s’assit à côté de lui, au bord du banc histoire de lui laisser le plus de place possible. Il fallait l’avouer, il n’était pas non plus un grand dieu capable de porter un corps sur plusieurs mètres. En plus, sa blessure commençait à lui faire mal. Il enleva alors sa chemise, dévoilant la plaie. Elle semblait être un peu plus importante qu’au départ. Il déchira alors un bout de tissu et s’en servit comme compresse pour tenter de calmer un minimum la perte de sang. Le port était assez loin dorénavant, il avait parcouru à peu près la moitié du chemin, voir un peu moins.





Fiche de Personnage - Journal Intime - Code Couleur : #3366ff
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Ven 18 Avr 2014 - 11:40
Acte VI

Mother's Love

J'ai perdu mon amour. Mon premier combat dans ce monde si étrange, si famillier pourtant m'avait fait perdre l'honneur de mon nom, de ma famille. L'honneur que tu me portais aussi... A cette époque. Quand je regarde dans le temps, je te vois toi, adolescente, pas du tout emballée par les combats et tout ça... Mais tu avais trouvé spectaculaire que j'avais battu dans cette arène mon professeur. Remarque... Aucun soucis pour un arcétien maudit comme moi. Maudit par le démon qui habite mon corps en ce moment même où je t'écris cette longue lettre relatant mes aventures. Ce démon... il pesait sur notre monde, je le sais. Mais même aujourd'hui, je maudit le jour où on m'a donné ce monstre et qu'on m'en a fait un cadeau empoisonné. J'aime mon père, même si il m'a fait ça sans même réfléchir à ce que je pourrais en penser. Je n'ai jamais tué dans notre monde, même si j'étais un vrai danger publique avec cette chose en moi. Seulement, le regard des autres gens quand j'étais enfant me torture encore dans mon sommeil. Bienveillants car je suis le prince, mais effrayés car je serais peut être le roi de la tyrannie.

"Tu es un beau jeune homme. Tu es mon jeune homme. C'est tout ce qui compte."

C'est ce que disais ma maman quand j'étais triste de voir que je ne pouvais pas vraiment jouer avec les garçons de mon âge en rentrant dans l'adolescence. Jouer à l'épée en bois, aux chevaliers avec eux reviendraient simplement a jouer avec une masse d'arme... Et c'est moi qui aurait la masse entre les mains. Malgré le fait que je sois le plus fort d'entre nous, j'ai succombé aujourd'hui à la force de ce jeune homme. Il devait même être encore plus jeune que moi. Je me fais pas vieux. Je ne pense pas. Pas à cette époque mon amour. Il m'a emmené dans cette infirmerie. Je sentais mon corps se lever sous sa force. Il m'avait amené comme ça. Je ne lui avais pas dis qu'il fallait le faire... Il l'a fait par bonté et bizarrement pour la première fois dans ma vie. Je me suis sentis soutenu pour la première fois par quelqu'un d'autre que toi. Ma mère n'était plus là comme il le fallait. Mon père était un homme dur. Tu vois ? Ces humains... Ils sont meilleurs que nous et c'est ça la première raison. La bonté. La gentillesse et la bienveillance entre les espèces. Ce jeune homme ne devait pas bien savoir qui j'étais ou comment j'étais à l’intérieur. Mais je suis sûr qu'il devait simplement en avoir rien à faire... Après ce n'est que mon avis. J'entendais simplement par la suite le "bip" du moniteur qui contrôlait mon cœur. Il battait et tu sais... Il battait pour toi. Il bat encore pour toi et va battre rien que pour toi jusqu'à s'arrêter à ma mort... Je t'aime mon amour. Je t'aime tellement que je n'en dors absolument plus. Je t'aimais tellement à cet instant que je n'avais qu'une envie c'était de te revoir ! De briser les dimensions et le fait que j'étais faible face aux autres pour te revoir ! T'embrasser... Te prendre dans mes bras... M'endormir avec toi avec nos deux corps pour se réchauffer. J'ai ouvert les yeux à ce moment pour regarder les rayons chaud du soleil se poser sur ma peau. Ma chemise était ouverte, j'avais des sortes de petits capteur sur le corps. Je ne pouvais pas bouger. Pas parce que j'en avais pas envie, ou qu'on m'avait attaché... Juste parce que j'étais trop triste de ne pas pouvoir t'avoir sur mon torse... L'infirmière s'est approchée pour me parler.

"Monsieur ? Vous êtes dans un hôpital et on s'occupe de vous. Votre ami vous combattu celons lui pour vous maîtriser. Vous pourrez sortir demain matin."

Elle tentait de me parler mais je n'avais aucune réaction. Je n'en voulais plus aucune venant de ce monde, de ce corps... Je voulais partir. Je voulais m'enfuir pour te retrouver mais je n'ai jamais trouvé comment. Je te le jure. Je voulais mais rien qu'essayer n'était qu'un bon fantasme créer par ma petite personne délirante et triste. Une larme s'échappa puis une autre et encore une autre... Je me mettais à pleurer me mordant la lèvre inférieure en espérant que ça passe. Mais tu sais quoi...? Mes pleurs ne sont jamais passé. Mes soupires envahit de doutes non plus. Je t'aimais... J'avais mal et personne ne pouvais rien pour moi. J'étais fichu.

[HRP: J'ai pensé mette fin au rp pour au pire en refaire un plus tard. Je te laisse si tu le souhaite poser un dernier post. =) ]
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume - Mar 29 Avr 2014 - 17:09
Eh bien. Un rp bien sympathique, avec deux personnages intéressants. Enfin, un rp d’arrivé, dans l’ensemble. Avec les problèmes du défunt tout fraichement arrivé =) Bref.

Tenshi Fukkatsu : 435 xps.
Kael Mc’Cray : 390 xps.

Xps attribués : Yosh \o/
Contenu sponsorisé
Re: Chapitre I : Le Roi sans royaume -
Chapitre I : Le Roi sans royaume
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page