Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3]

Invité
avatar
Invité
Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Jeu 3 Avr 2014 - 18:41
Macky ronflait encore alors qu’il était tiré par Valshak , son futur « tuteur ». Ils étaient le long des couloirs de l’Académie. Le cadre était sympa. Tout là-bas était synonyme de clarté. Les murs blancs avec leurs dorures, le soleil placé haut dans le ciel et les nuages cotonneux qui voguaient tranquillement dans le ciel rendait l’endroit agréable à vivre. C’était très loin de la petite maison campagnarde toute pourrave où Macky habitait. Ici, tout était clean, propre et sain. Là-bas, dans la campagne, l’odeur du fumier s’accommodaient de meuglement des vaches qui broutaient l’herbe en cadence. Oui, finalement, la Deus Académia n’était pas si mal. Quand bien même le dégénéré faisait un petit somme traîné par le tuteur. Finalement, ils arrivèrent au temple sans encombres et sans s’être fait capter/regarder par quelqu’un. Ouvrant les portes de sa main de libre, Valhak balança le corps – costaud quand même – au loin. Seuls les ronflements résonnaient dans l’enceinte sacrée et Valshak croisa les bras. Se raclant la gorge, il se rapprocha du corps en vrac posé là.

« Mon dieu…Quelle dégaine il a…Vais-je vraiment réussir à le remettre sur le droit chemin ? Deus, crois-tu vraiment qu’un être tel que lui puisse se repentir ? » Parlait-il à voix basse, tranquille. Macky se tourna sur le coté. Une main dans le froc, une main sous sa tête pour prendre appui. Les ronflements oscillaient d’une octave à une autre. Valshak observa les alentours et vint donner un léger coup de pieds au ventre du ronfleur. Aucune réaction ne se fit. Finalement, il donna un autre coup de pied – bien plus énergique et violent. Notre dormeur se réveilla aussitôt et bondit en l’air. Ses mains s’étaient plaqués droit devant lui, comme un réflexe défensif. Son minois légèrement dans les vapes, il ne comprenait pas très bien. Et ce mal de tête qui lancinait, c’était terrible. Cette douleur fusionnait avec celle du ventre et il manqua de se rétamer tout seul sur le sol carrelé.

« Bien, c’est bon là ? T’es réveillé p’tit trou d’uc ? Tu comprends ce que je te dis là ? Ou tu veux un autre coup de pieds au bide ? Ou au cul ? » Lançait le tuteur à son interlocuteur. Macky toucha son ventre et gémit légèrement avant de se rendre compte qu’il avait en face de lui, le « journaliste ». « Bordel…Il se passe quoi là ? On est où là ? Dans le trou du cul du monde ? T’étais pas journaliste toi déjà ? Tu m’as kidnapper c’est ça ? Et ce mal de tête ».

Valshak s’avança vers le repenti et vint l’attraper par le col de son t-shirt. « Modère tes paroles et tes insultes en ce lieu sacré, compris ? Nous sommes revenus à l’Académie. Tu te souviens de l’académie non ? Celle qui t’a donné une deuxième chance et celle qui t’a permit de faire mumuse n’importe comment… »

Fronçant les sourcils et regardant par derrière l’épaule carré de son agresseur, Macky reprit ses esprits et reconnu aussitôt les statues. Oui, ils s’en souvient clairement car il avait uriner sur l’une d’entre elle. Sans doute portait-elle encore la marque de sa pisse ? Il en ricana alors qu’il tint le poignet de Valshak. « Oui, je commence à la reconnaître, cette conne d’école n’a pas vraiment changer depuis ses quelques mois..Mais bordel, pourquoi tu m’as ramené ici, toi ? » Fit-il alors qu’il tentait vainement de se libérer de son emprise.

« Je vais t’expliquer clairement et dans ton vocabulaire pour que tu puisses bien comprendre. Je suis Valshak et je suis à partir de maintenant, ton tuteur. Tu as un bracelet magique à la cheville – souviens-toi, tu en as déjà eu un auparavant »

Macky soupira alors que l'homme lui lâchait enfin la grappe. Le repenti passa sa main sur son front et se remémora de vieux souvenirs. Et pendant ce temps-là, quelqu'un approchait du temple...
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Jeu 3 Avr 2014 - 20:03
Dans la nuit,
Cries pour l'amour,
Cries pour l'espoir,
Laisse-les nous entendre.


Voilà bien longtemps que notre chère renégate avait quitté cette académie. Pourtant lors de sa première visite elle avait pu tomber sur Vinpap et Kaze. Deux êtres dans un seul corps, faut dire que Deus était vraiment con pour faire ça. Ce fut des retrouvailles plutôt brutales, pleines d'émotions autant négatives que positives. Oui beaucoup de nouvelles émotions pour Trish. Qu'un homme la voit comme un membre de sa famille … Fallait avouer que c'était la première fois pour elle et ça la touchait énormément. Mais elle ne lui avait rien rendu en retour mis à part quelques paroles mignonnes et un baiser sur sa joue. Non elle ne savait pas s'y prendre avec lui et avec personne d'autre d'ailleurs. Sauf sans doute Koyta.

Pour cette seconde visite qui était avant tout de l'infiltration, elle avait prit Koyta. Il était heureux comme un enfant à qui on offre un Kinder Bueno White. Et pourtant il n'avait que vingt-cinq ans. Faut croire que ce mec devenait mature uniquement lors des combats ? Enfin, ça restait une personnalité intéressante à côtoyer pour Trish. Elle l'appelait « L'homme au mille visages ». Il savait mentir comme une vipère. Il savait tourner les situations à son avantage. Savait frapper là où mentalement ça peut faire mal. Manipuler les gens. Complètement fou. Parce qu'il était comme un chien aux pieds de Trish. Faut croire qu'il doit apprécier les pyromanes. Ou alors le caractère spécial de Trish, au choix. Mais il restait avec elle un homme protecteur, il la gardait sans doute dans sa poche, on ne sait jamais. Elle ne savait pas ce qui se passait dans sa tête. Heureusement pour elle.

Dans tous les cas ils étaient là, en train de marcher en direction du temple et Koyta qui mangeait son Kinder Bueno avec sa canette de Coca-Cola. Pourquoi le temple ? S'il y a des nouvelles âmes, autant leur mentir et leur faire un lavage de cerveau pour les accueillir au sein de la Guilde Noire. Ou les tuer une seconde fois.

Mais faut croire que Trish ne peut pas fuir quelqu'un longtemps. Non on ne parle pas de Koyta mais de Macky. Son ex qui était là, au temple, en train de se faire menacer par un homme plus grand que lui. Elle ne savait pas quoi faire et s'arrêta sur place, fixant les deux hommes. Koyta s'arrêta à son tour et la fixait. Il ouvrit la bouche après une gorgée de son breuvage.

- Quoi ? T'as peur ? Avance, nan ? T'as vu la mort ou quoi ?

Elle inspira un grand coup. Macky avait quelque chose au pied, de loin elle ne pouvait pas dire ce que c'était. Mais qu'est-ce qu'elle s'en fichait. L'homme lâchait enfin le brun. Non il n'avait pas l'air de riposter. Et voir ça l'avait énervé. Alors avec un visage néanmoins neutre, marchant vite elle s'approcha des deux tandis que Koyta suivait lentement derrière.

- Bah alors ? Depuis quand tu te laisses mal-traité toi hein ?

Ouais bon elle avait raté son coup. Elle qui voulait se montrer indifférente, elle agressait limite son ex petit-ami. Mais merde quoi, ça ne lui ressemble pas ! Alors qu'il réagisse et vite, sinon c'était Trish qui allait lui péter la gueule. Non personne ne pouvait s'en prendre à Macky. Personne ne s'en prend à SON Macky. Parce qu'il restait son ex, quelqu'un elle continuait d'apprécier, qu'elle voulait protéger. Alors quiconque osait lever sur lui allait périr en Enfer. D'ailleurs elle avait son katana sur elle et ça la démangeait de le décapite. Personne ne le touche. Et encore moins sous les yeux de Trish. Et que le mec mesure deux mètres ou plus ne changeait rien : il avait intérêt à faire gaffe à la colère de la renégate. D'ailleurs elle se tourna vers le brun en lui lançant un regard noir.

- Hé toi le connard ! T'es qui d'abord ? Que je saches à qui j'vais cramer la gueule !

Koyta était là, observait la scène en jetant sa canettes plus loin. Il restait silencieux et observait le grand brun à qui la brune venait de s'adresser. Il avait un air sérieux cette fois. Et voilà le méchant et protecteur Koyta à la rescousse ! Il avait du marcher plus vite en voyant Trish s'énerver -fidèle le toutou. Mais il ne se mêlait pas de la discussion -ou dispute, au choix- pour l'instant du moins. Non il ne s'en mêlerait uniquement si on touche à sa partenaire. C'est aussi une particularité qu'elle appréciait chez lui.
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Ven 4 Avr 2014 - 22:24
La gueule de bois s'annonçait forte, très forte. Trop forte même. Surtout que notre Macky, tête dans le cul, s'était fait agresser par un homme qu'il ne connaissait même pas, enfin depuis pas longtemps allons-nous dire. Et il lui avait rappelé un vieux souvenir avec le bracelet qu'il sentait à sa cheville, qui se faisait discret mais précautionneux. Oui, il en avait déjà eu un en effet et les coups de jus qu'il en avait reçu le faisait frémir à cet instant même. Il allait répondre, de manière furieuse quand tout un coup quelques uns rentraient dans le temple. Et ce fut un choc instantané. Un choc si dur que la mâchoire de Macky s'ouvrit en grand et ses yeux, de même, à la manière de deux boules de billards. Elle s'avança visage neutre. Elle avait...changée. Elle était devenue plus mature, plus féminine et surtout...plus belle. Encore plus belle qu'il ne l'avait imaginé quand il se noyait dans l'alcool après son départ. Vêtue d'une robe sombre à dos nu, elle laissait entre-apercevoir son tatouage rouge sang, tribal. Trish était d'une toute beauté et Macky, pour le coup, se perdait dans des pensées tumultueuses. Se caressant la barbe d'ermite, il ne savait que dire. Mais elle, elle ne se gênait pas pour s'affirmer quand bien même il y avait Valshak le géant devant elle. Reprenant tant bien que mal ses esprits, son mal de tête le martelait de plus belle, à grand coup de marteau de 100 tonnes. Trish insulta alors le géant tuteur, comme elle avait l'habitude de le faire avec n'importe quelle personne qu'elle ne pouvait pas blairer. Macky en était heureux.

« Doucement...J'ai une putain de gueule de bois...Trish » disait alors Macky, tout doucement et en se caressant les tempes. Valshak arqua un sourcil et répondit du tac-o-tac à la belle nymphe nocturne. « Femme, qui es-tu pour me parler d'une manière aussi vulgaire ? Présente-toi avant que je n'applique une sévère sentence ! »

Le repenti se releva alors et s'étira légèrement tout en remettant ses cheveux correctement. Caressant sa barbe, il essayait de comprendre la situation bien qu'il n'était réveillé que depuis...trois quatre minutes. Il vit aussi un autre homme derrière elle, sirotant une canette de coca. Perplexe, il lui jeta un coup d'oeil et se demandait qui pouvait-il bien être. Il s'était rapproché au bout d'un moment, pour se poser au coté de son ex, comme un étrange toutou, soumis et ridicule. Macky s'imaginait d'ors et déjà des choses bizarres. Le futur concierge bailla et essaya de ne pas "gueuler" après tout le monde pour leurs irruptions impromptues dans sa vie de paumé. « La vache, Trish. Tu es superbe et magnifique, aussi belle que dans mes rêves les plus fous, tu es devenue une beauté fatale...Ma Trisheuse...Putain, je comprend rien à ce qu'il se passe là...J'étais encore dans la maison y a quelque temps...Bordel de merde. »

Valshak décroisa les bras et s'arme de gants bizarres, fait de cuirs et d'une autre matière. Lentement, il dévisageait à tour de rôle la belle et le "toutou". Puis il déclara une dernière fois en pointant du doigt le tout fraîchement réveillé. « Répondez car je vais vraiment vous punir pour votre insolence ! Que vous connaissiez ou non, Macky, je m'en fiche. Je suis son tuteur et par la mission qui m'est confié, je me dois de le remettre sur le droit chemin, ainsi est le voeu du Grand Deus ! »
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Dim 6 Avr 2014 - 19:58
Il avait une gueule de bois. Ce con avait encore bu. Pourquoi ça n'étonnait pas la brune ? Il ne pouvait pas abandonner l'alcool, son meilleur ami. Au moins elle, elle buvait que de temps en temps, quand elle a l'impression que le monde lui tombe sur la tête, que tout va de travers, que rien ne va et qu'elle ne supporte plus cette seconde vie de merde, comme lors de sa rupture alors que c'était elle qui avait rompu. Cherchez l'erreur. Mais elle pensait faire ça pour le bien des deux. Autant de lui qu'elle. Parce que si elle reste dans la Guilde et en même temps en couple avec quelqu'un de l'académie, ils essayeront de le tuer. D'ailleurs elle avait l'impression de trop sacrifier pour sa vengeance. Est-ce qu'elle exagérait au final ? Après tout elle pouvait toujours le cacher. Quoi que avec Koyta …

Dans tous les cas, Macky ne manquait pas de la complimenter. Sur son physique. Non elle ne devait pas l'écouter pour ne pas perdre à nouveau toute crédibilité. Sur le coup elle ne pouvait pas le remercier non plus. Que dirait Koyta ? Il devinerait qu'elle avait encore des sentiments pour Macky. Et il serait sans doute foutu. Surtout que l'autre con me tapait sur le système. Il m'ordonnait de me présenter.

« J'aimerais pouvoir t'en dires autant tu sais Macky. Mais vu ta gueule, je ne peux que te critiquer sur ton alcoolisme. »

Bien sur qu'elle savait que c'était en partie sa faute s'il était saoule presque tous les soirs depuis son départ. D'ailleurs le fait de penser qu'il a du fréquenter d'autres femmes ne plaisait pas à la renégate. Non il ne devait voir personne. Parce qu'il était encore à elle. Oui ils avaient rompus mais il restait à elle. Ne cherchez pas à comprendre la mentalité de Trish. L'autre mit des gants et nous pointa du doigt. Il s'énervait et nous ordonna à nouveau de nous présenter. Bien sûr Koyta restait silencieux. Et moi je fronçais les sourcils.

« Mais tu vas fermer ta gueule ? Tu me gaves ! »

Non je ne lui répondais toujours pas. Sauf qu'à force elle risquait de se faire soupçonner en tant que renégate. Ce qu'elle est vraiment. Mais là personne ne devait le savoir, pas même Macky. Alors autant utiliser sa vieille carte.

« Je suis Trish Ross, professeur de magie et voilà mon élève Koyta. D'ailleurs ... »

Elle s'approcha de Macky et le tira à elle. Son corps était proche du sien et ça lui faisait de l'effet. Parce que Macky lui manquait. Son contact sur elle, sa voix, tout lui manquait. Mais elle ne devait montrer aucune frustration. Non elle ne pouvait pas se montrer émotive devant personne. Encore moins de Macky, ça le rendrait trop heureux.

« … Cet homme m'appartient. »

Et voilà la possessive. Oui il lui appartient toujours, elle n'a jamais déclaré le contraire. Personne ne le touche mis à part elle. Personne ne peut l'aimer pis à part elle.

« Il doit me réparer certaines de ses bêtises qu'il a fait lors d'un cours, donc pour l'instant il reste avec moi.
- Et moi il me doit de l'argent Monsieur. »

Koyta qui venait enfin de parler. Sans doute pour aider Trish afin qu'elle sorte de ce pétrin dans lequel elle venait de se fourrer. Koyta avait l'air plus détendu. Faut dire qu'il sait bien jouer la comédie. Et Trish fronçait les sourcils en observant Macky. Non il n'avait rien à réparer en vérité. Mais il lui fallait bien une excuse non ? Surtout qu'elle ne pouvait pas dire qu'il était encore à elle. Elle voulait avoir une sérieuse discussion avec lui. Elle en avait des questions à lui poser. Oh oui tout était dans sa tête. Elle pensait qu'il lui devait des explications alors que c'était elle qui était partie. Non il ne faut pas chercher à la comprendre je vous ai dit. Parce que personne ne peut comprendre une renégate qui aime un homme mais qui tape sur tout ce qui bouge.

« Puis je parle comme je veux ! T'es qui toi alors ? Tu me parles de politesse mais t'as l'air mieux calé que moi dans la matière, sale malpoli ! Je t'ai demandé la première qui tu étais sale trou du cul ! Et je m'en tape que tu sois son tuteur, tu captes ?! »

Encore et toujours agressive. Non elle ne changera jamais. Et elle n'aimait pas que l'on se plaigne de sa façon de parler. Il n'était pas plus poli qu'elle. Il était juste hypocrite.
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Lun 7 Avr 2014 - 23:15
C'est la musique du marteau qui trotte dans sa tête. Elle le martèle de coup dans sa petite caboche et les échos se font violents. La folie, germée au fin fond de son cerveau, commence à bouillir et la musique redémarre. Ses veines palpitent d'un rythme effréné tandis que les acteurs continuent leurs jeux splendides. S'amusant à se jouer de lui et de sa gueule de bois...

Toujours perturbé par Trish, Macky ne décochait aucun mots de ses fines lèvres. Non, il en aurait trop à dire, trop à lâcher, trop à avouer. Dire combien Trish lui manquait depuis leur rupture, lui dire que sans elle, il n'est rien. Qu'il avait bien tentée de se trouver quelques putes pour se vider mais qu'au final, ce n'était que du bétail sans aucune valeurs. Sans une once de véritable sentiments. Alors que pour elle, son coeur palpite follement en une pensée. Que chaque jours, il pense à elle, à ce qu'elle fait, à sa détresse, à son visage d'ange démoniaque. A ses charmes et son corps qu'il avait longtemps toucher, caresser...cravacher de son amour passionné. Et elle était là, présente devant lui, à ronchonner contre un mec qu'il ne connaissait pas du tout.

« J'aimerais pouvoir t'en dires autant tu sais Macky. Mais vu ta gueule, je ne peux que te critiquer sur ton alcoolisme. »

Électrochoc. Macky ouvrait de nouveaux grands ses yeux et vint toucher son visage à deux mains, caressant ses joues hirsutes. Humant son haleine sentant encore la douce vodka salvatrice. La belle, toujours remontée, continuait à parler sans vergogne à Valshak. Et soudain, un mot bouscula tout le cerveau et le mit sans dessous-dessus (oui, oui). « Cet homme m'appartient». Les engrenages du cerveau se disloquèrent pour laisser place à une folie soudaine et prompte : L'amour.

Valshak, lui, fronçait autant les sourcils que la petite brunette s'amusait à le faire en regard Macky et lui. Ses poings se serraient et venaient se positionner face à lui, similaire à la garde d'un boxer. Une étrange aura émanait de ses poings, faisant mine de faire vibrer l'air autour, chauffant l'atmosphère. Des flammes vinrent se flanquer à ses gants, bleuâtres et virulentes. « Il suffit ! Cet être rongé par la folie, les remords, la mort, le sang et la perversion doit être dressé. En aucun cas, vous ne pourrez le récupérer ! Encore moins à votre manière de me parler. Jamais ô grand jamais, je ne vous ai insulté ! Vous êtes professeure ? Laissez-moi rire. Comment un être aussi vulgaire que vous pourrait l'être !? Vous ressemblez plutôt à une... »

Macky était entrain de bouillir. Le visage baissé, les poings serrés et le coeur palpitant, il écoutait tout en restant raide comme un piquet. Que devait-il faire ? Dans sa tête, c'est le chaos, à l'extérieur, c'est l'embrouille...et pour être franc, ça lui casse les couilles. Ainsi s'engageait un monologue mental avec lui-même, comme il avait l'habitude de le faire il y a...si longtemps maintenant.

«Que dois-je faire ? Elle m'aime encore ? Je suis à elle tout comme elle est encore à moi ? »
«Espèce de connard, tu as oublié ce que tu as été par le passé ? Un putain de ouf de psychopathe. Tu violais, tuais, dérobé, dilapidais, découpais. Et maintenant tu es quoi ? Une merde. Regarde Trish, relève la tête et regarde-là ! Tu crois qu'elle va penser quoi de toi avec ta gueule de mendiant bourré ? »
«Donc je dois faire quoi ? Ce "tuteur" est un géant. J'ai ce mal de tête qui me démonte, y a Trish qui apparaît comme ça, avec un autre gars, je dois réagir comment ? Colère, triste, soumis, solitaire, débile ? »
«Et bien, la réponse est simple : Redeviens le gros bâtard que j'ai connu et te laisse pas soumettre. Trish semble avoir encore des sentiments pour toi alors dévore-les et ressaisis-toi !»

Le mal de tête disparait soudainement en même temps que les tremblements. Les rouages se remettent en marche dans le même temps que d'anciennes se forment avec des nouvelles. L'alcool se dissipe et la véritable nature de Macky resurgit, bruyante, violente et malsaine. Comme le serpent crachant du venin sur sa proie. La vérité offusque certains ? Macky ne prendra pas de gants comme Valshak pour atteindre son but imminent : Parler à Trish.

Alors que Valshak allait attaquer, Macky se réveilla et fonça devant lui, s'interposant entre son ex et lui. Virevoltant avec agilité, il retrouva sa fougue d'antan. Celle qu'il avait oublié en s'étant noyé dans l'alcool. Atteignant Trish, la saisissant par les hanches, il l'a souleva et l'emporta avec lui aussi rapidement que possible. Gueulant à pleins poumons après les deux hommes (qui étaient déjà bien en trop). «BANDE DE CONNARDS ! Vous croyez vous adresser à qui là ? Je suis Macky, le grand, l'unique. Moi, me repentir ? Devenir une petite pédale juste, douce et sans couilles ? JAMAIS. Je prends Trish pour lui parler...ESSAYER DE ME COLLER AU CUL et je vous tue...Je vous tue, compris !? Alors lâchez-nous la grappe deux minutes, nous avons à parler..Elle et moi...»

Et il courait, portant et serrant Trish dans ses bras, vers l'arrière du temple, passant une porte lourde et la claquant fermement derrière lui...
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Mer 9 Avr 2014 - 21:37
Hit me like a man, love me like a woman
From the devil deep inside, can't you see what I'm wanting?
Some will give you hell, some will give you heaven
So hit me like a man, love me like a woman


Elle détestait cet homme. Il était chiant. Mais surtout intelligent. Il n'était pas le genre de mec dupe à croire n'importe qui à propos de n'importe quoi. Ah non, il avait l'air très méfiant, autoritaire, sévère et assez fort. Il aurait pu être une proie de Trish s'il n'était pas si chiant, qui sait ? Enfin, faut voir en tout cas qu'il devinait un peu son petit jeu. Il ne se méfiait pas de Koyta, c'était déjà ça, au moins il allait s'en sortir. Mais il enfonçait Trish en disant qu'elle était une renégate. Il n'avait pas faux. Elle avait déserté l'académie pour en devenir une. Après tout elle ne supportait pas cette académie. Non non, elle voulait en rester loin, la détruire et enfin tourner la page. Mais en même temps c'était là qu'elle avait rencontré Macky.

Sur le coup elle avait bien envie de l'emmener avec elle. Dans la Guilde Noire. Qu'il soit renégat, qu'il reste à nouveau à ses côtés pour la protéger, pour l'aimer et la chérir comme il le faisait lors de leur exil sur Terre. Mais il deviendrait sans aucun doute fou s'il apprenait pour quoi elle l'avait quitté. Il s'énerverait sans aucun doute contre elle, l'insulterait même. Et elle n'avait pas envie de se prendre la tête avec lui. Mais bon, ce n'est pas ce que l'on veut qui arrive.

L'homme en face d'elle prenait une attitude de combat, se préparant à l'attaquer. Bien sûr, instinctivement, pour se défendre, la brune sortie son katana de son fourreau en lui lançant un regard noir.

« Rien à foutre de savoir si tu me crois ou non. Parce que quand tu verras le registre des professeurs, tu verras que je suis dessus. Mais si tu veux mourir, je peux te décapiter avec plaisir ! »

Elle commençait déjà à se lécher les babines tandis que Koyta commençait à reculer lentement. Genre, l'élève qui commence à avoir peur. Quel bon acteur. Mais elle n'avait pas eu le temps de réagir que Macky apparut devant elle pour la … Porter ? What ? Elle ne comprenait pas ce qu'il était en train de faire. Il la portait et partit en insultant les deux autres. Et il les menaçait aussi. Sauf que c'était pas le genre de truc qui allait faire bouger les fesses de Koyta. Ah non, lui il était bien dans son rôle d'enfant innocent. C'est pour ça qu'il ne bougea pas. Trish s'accrochait naturellement à son ex pour éviter de tomber au sol. Non, elle n'avait pas envie de s'exploser la tête contre le sol du temple. Quand il l'a déposa enfin à Terre, elle rangea son katana dans son fourreau et fronça les sourcils.

« C'est qui ce putain de connard ?! »

Elle s'énervait contre Macky oui. En même temps elle n'avait aucun autre punching-ball sous la main. Elle faisait les cent pas dans ce temple sombre. Elle soupirait, s'énervait, ne s'arrêtait pas de bouger. Oui elle était tendue.

« Puis tu me veux quoi toi ?! »

Ne devait-elle pas être contente de l'avoir enfin en face d'elle, sans personne pour les voir et les écouter ? Faut croire qu'elle ne sait pas profiter de la chance qu'elle avait. Pauvre tigresse. Elle s'énervait plus qu'autre chose. Là elle exagérait même un poil. Après tout, elle désirait aussi lui parler pour lui expliquer sa situation et l'emmener avec elle. Mais avec collier qu'il avait au pied, ça allait être difficile. Donc elle n'allait sans doute sans rien dire pour l'instant, du moins le temps qu'il le retire. Parce qu'elle ne savait pas à quoi cet objet servait. Si ça pouvait enregistrer les conversations que Macky pouvait avoir. Si ça pouvait même servir à le localiser. Elle restait méfiante vis-à-vis d'un objet qu'elle ne connaissait pas.

Elle s'arrêta brusquement et prit une grande inspiration. Elle devait se calmer. Et vite. Parce que sinon elle allait dire des choses qu'elle risquait de regretter ensuite. Comme sa précédente question qu'elle avait brutalement posée comme si c'était la faute de Macky alors que non. Après tout lui aussi vivait un calvaire. Parce que vivre sans Macky était un calvaire pour Trish. Chose qu'elle n'allait pas lui avouer, évidemment, ça lui ferait trop plaisir à ce pervers. Elle passait ses doigts sur ses tempes et recommençait les cent pas. Surtout qu'elle ignorait l'identité de ce mec. Non il ne lui avait rien dit sur lui mis à part que c'était le tuteur de Macky. Et encore, elle ignorait en quoi son rôle consistait. Macky est un cas irrécupérable. Personne ne peut rien faire pour lui. Personne sauf Trish. Donc pour avoir Macky il faut Trish. Et pour avoir Trish il faut détruire la Guilde Noire. Donc le conseil ne peut rien pour le fou. Même avec un tuteur sévère.
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Jeu 10 Avr 2014 - 17:28
La pièce au fond du temple était fermée, bien à clef, bien lourdement. Pour que les deux êtres perdus de vue depuis si longtemps puissent se retrouver et se parler. Tout autour d'eux, il y avait des statues divines qui les épiaient de leurs regards de marbres. La discussion s'annonçait toute aussi prenante que surprenante...

Macky venait de déposer délicatement sa jolie ex pour qu'elle puisse reprendre ses esprits. Le coeur battant, il croisait les bras et la regardait profondément, réfléchissant sur ce qu'il pourrait lui dire ou...lui faire. Un petit sourire lui vint aux lèvres lorsqu'elle rangea son katana et qu'elle le regarda en fronçant ses sourcils de façon très "mignonne". « C'est qui ce putain de connard ?! » fit-elle alors qu'elle entamait les cents pas. Cette voix si sensuelle et si tranchante à la fois, le Macky fifou de retour adorait ça. Visible branché sur un générateur de 200 V, Trish n'arrêtait pas de bouger et finalement, elle invectiva le repentis de manière bien brutale. Ce qui ne fit pas broncher d'un poil Macky qui restait face à elle, la suivant du regard. Qu'est-ce qu'il lui voulait ? Lui parler pardi ! C'était bien le but de cette manoeuvre burlesque, en l'emportant avec lui. Mais elle semblait tellement sous tensions que Macky se refit un monologue mental avant de lui répondre.

« *Embrasse-là. C'est ce que tu as le plus envie en ce moment non ?* »

Ainsi donc se terminait le "monologue" de deux secondes chronos. Finalement, il n'attendit pas plus pour lui donner une réponse. En un instant, ses bras enroulèrent sa petite taille et sa tête se baissa aussitôt vers elle. Ses fines lèvres atteignirent celle de Trish et il l'embrassa longuement, passionnément. Enroulant sa langue à la sienne, il goûtait de nouveau à Trish, comme il l'avait tant fait auparavant. C'était si bon d'agir avec une telle liberté qu'il caressa ses cheveux avant de finalement arrêter le baiser. Espérant l'avoir calmer un peu, il plongea son regard dans le sien et enclencha le mode "sérieux" de sa multiple personnalité - Oui, la schizophrénie, toi-même tu sais. Sa voix se voulait rassurant quand bien même il venait tout fraîchement de retrouver ses sombres racines. Le mal de tête s'en était envolé avec le baiser, charmant remède que voilà.

« Ce que j'te veux ma belle ? Parler. Te voir en face de moi me rappelle bon nombres de souvenirs tu sais ? Ce connard derrière la porte, le mec gigantesque qui me bascine depuis tout à l'heure ? J'en sais strictement rien, à la base, c'était un journaliste, l'était venu pour m'interviewer. » commençait-il en caressant sa barbe pleine de poils. Oui, de POILS. « Mais comme tu sais, j'ai forcé sur la Vodka. Je lui en ai filé aussi mais j'crois qu'il n'en a pas bu, il m'a roulé. Et là, je me réveille dans ce temple ringard avec lui a mes basques et ce...bracelet à la cheville. »

C'était à son tour de tourner en rond. Enfin de tourner autour de Macky, observant ses formes qui avaient bien changés. Pleins de questions lui venaient en tête. Pourquoi avait-elle autant changée ? Qui était ce gars qui la filait comme un chien ? Pourquoi l'avait-elle quittée sans prévenir ? Tant de choses qui zigzaguaient dans sa cervelle chaotique. « Tu as bien changée n'empêche. Tu es encore plus séduisante, habillée comme ça. Mais explique moi certaines choses, ma petite coquine d'amour. Si moi j'ai un connard à mes basques, c'est qui le mec avec toi ? C'est vraiment un élève ? Bizarrement, j'ai des doutes. Et une envie de meurtre me vient quand je le regarde.. »

Il attendit d'avoir des réponses pour se poser et réagir. Oui, il fallait qu'il sache à tout prix qui était ce mec. Sinon la jalousie le dévorerait tout autant que la folie ne l'avait fait auparavant.

De l'autre coté de la porte, les deux hommes étaient toujours présents. Valshak, encore étonné de la réaction, s'approcha de la porte et l'observa longuement avant de se "détendre" un peu. De toute façon, c'était une pièce hermétiquement fermée alors pour lui, aucun risques que Macky ne puisse s'échapper. Et il y avait le bracelet au cas où cela arrivait. Il soupira et se retourna finalement vers l'élève (ou l'homme) qu'il jugeait aussi étrange que la soit-disante professeur.

« Alors comme ça, vous êtes un élève de cette femme ? Pourquoi n'avez-vous pas d'affaires scolaires ? C'est étrange que vous arriviez comme ça, un peu à la manière de touriste. Présentez-vous s'il vous plait, au nom du conseil des élèves ! »
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Mar 22 Avr 2014 - 18:50
Elle pouvait continuer de s'énerver autant qu'elle le voulait contre l'autre brute derrière la porte, ça n'allait rien changer à la situation. Ce n'est pas parce qu'elle s'énerve qu'il va se calmer. Ce n'est pas parce qu'elle s'énerve qu'il s'en ira sans Macky. Oh parce qu'elle avait bien comprit qu'il comptait coller Macky au cul comme un pédophile en manque qui a sous ses yeux un enfant à moitié à poil. Mais elle ne voulait pas le laisser là. Pas à l'académie. Pas avec ce maudit collier qu'il avait au pied. Il fallait qu'elle le sorte de là. Et vite. Qu'il vienne avec elle à la Guilde. Du moins s'il le désire, sinon elle serait forcé de l'abandonner ici à son tour. Chose qu'elle ne voulait pas faire, mais elle était bien obligée. Elle n'allait pas le forcer à passer le restant de son existence infinie avec elle s'il ne le désire pas. Il faut savoir susciter l'envie. Et notre pyromane savait parfaitement bien s'y prendre avec Macky. Voilà à quoi elle pensait en faisant les cent pas. Encore et encore, toujours réfléchir avant d'agir.

Jusqu'à ce que Macky s'approche. Fallait avouer que ce coup, elle le sentait venir à mille mètres. Mais elle ne voulait pas le repousser. Sauf qu'il allait espérer ensuite. Des douces lèvres étaient collées contre les siennes tandis qu'il la prenait délicatement dans ses bras, caressant ses longs cheveux au passage. Ce fut un long baiser langoureux, Trish pouvait tirer autant de plaisir que Macky à ce moment-là. Mais il ne faut pas se leurrer, pour Trish ça ne veut plus rien dire. C'est pour cela qu'une fois le baiser terminé, elle s'éloignait de quelques pas de lui. Bon au moins elle était de nouveau calme, mais ça ne changeait encore rien à la situation initiale. Macky lui expliquait qu'il ne savait pas qui était l'homme dehors. Qu'il avait forcé sur l'alcool et qu'au réveil, il s'était retrouvé là. Il avait aussi son collier à la cheville. Il parlait d'interview. Mais était-il stupide où le faisait-il exprès ? C'est comme s'il jeter dans la gueule du loup tout seul à cause de la vodka. Il était bien irrécupérable ce Macky. Néanmoins elle le coupa dans son discours, le regardant avec un air blasé.

    « Je déteste les poils. Et tu piques. Heureusement que je ne sors plus avec toi, sinon je n'aurais pas supporté longtemps ton laisser-aller ! »


Elle était sans doute sévère, mais fallait bien qu'il se rende compte qu'il avait fait le con sur ce coup-là. Non il n'avait pas assuré. Il ne faisait pas attention à lui, elle le lui disait clairement. Puis il reprit avec des compliments et bien sur, demandait des explications. C'était son droit de savoir, bien entendu. Mais Trish n'allait pas tout lui dire tout de suite. Elle renégate ? Il ne le saurait pas maintenant. Pour leurs bien à tous. Il l'appelait sa coquine d'amour. Alors que c'était finit. Entendre cela la fit soupirer. Elle aurait pu être contente, après tout l'entendre l'appeler ainsi faisait battre son cœur, mais là ce n'était ni l'endroit ni le moment.

    « Je t'expliquerais plus tard pourquoi je suis partie, ce n'est pas le moment et encore moins le lieu. Surtout avec le pitbull derrière la porte. Et encore, j'insulte ces pauvres chiens ! »


Elle le montrait bien qu'elle ne pouvait pas le blairer. Mais au moins ils étaient tranquilles dans ce temple. Sauf qu'il y a des choses qui ne disent pas.

    « De quoi tu veux causer maintenant ? »


Elle ignorait royalement la question concernant Koyta. Il n'avait pas à savoir ce point. Même si elle n'avait rien à cacher sur lui mis à part le fait qu'il est renégat. Elle l'avait décrit comme un élève, qu'il ne cherche pas plus loin. Elle fixait donc l'homme en croisant les bras. Voilà un petit moment qu'elle était immobile désormais.


De l'autre côté, le brute posait des questions et montrait clairement qu'il était sceptique vi-à-vis de leur identité. Fallait bien que Koyta sauve sa peau maintenant.

    « Oui je suis un élève. Je suis Koyta Yamamoto. Et cette femme est ma professeur de magie. De base elle m'aidait à justement utiliser mon pouvoir de soin que je viens de découvrir depuis peu. Mais elle est remontée en ce moment, veuillez excuser son impolitesse. Elle a perdu un proche ainsi que son sang-froid quand elle a vu Macky. »


Koyta était un excellent acteur. Et un excellent menteur. Comme Trish. Qui se ressemble, s'assemble non ?
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Mer 7 Mai 2014 - 11:31
Le baiser avait été délicieux. Son odeur, aussi enivrante soit-elle, l'avait manquée et il dévorait son "ex" des yeux. Mon dieu, qu'elle était sublime comme ça, se disait-il mentalement alors qu'elle reculait de quelques pas, avec grâce et souplesse. Il piquait ? Il se caressa la barbe et le déclic se fit. En effet, la barbe était bien hirsute, en abondance. Il était loin l'époque où il était rasé, frais et fringuant. Là, Trish avait raison, il avait fait le con. Le con puissance dix. Et, alors qu'il attendait les réponses à ses questions, elle soupira et répondit. Ses réponses décevaient légèrement Macky qui s'attendait à des réponses concrètes. Ce n'était pas le lieu, pas le moment, enfin voilà, quoi. Passant sa main dans ses cheveux, il se mit à tourner, lui aussi, en rond. De quoi voulait-il parler maintenant ? Il ne savait guère, trop embrouillé par les semblants de réponses. Puis, une idée con lui vint à l'esprit. Omettant le fait qu'elle n'ait rien dit sur le..Kyota. Ca le rongeait légèrement mais dans sa maladroite folie, il se rongea les nerfs mentalement.

« De quoi pouvons-nous parler ? Je ne sais pas. Nous sommes seuls, entre nous, on s'est retrouvé par hasard - ou non - et tu ne sembles pas vouloir répondre à mes questions. Je suis paumé.. »

Il se posa devant la porte verrouillée et fixa dans le vide, se caressant la barbe une nouvelle fois. Que pouvait-il dire ? Il avait un bazar sans fin de question en lui qui ne voulait pas sortir. Finalement, il s'accroupit devant la porte et se caressa le "bracelet" collé à sa cheville. « Dis...tu n'aurais pas de cigarette ? Du feu, je pense que tu en auras toujours en stock. D'ailleurs, tu t'es amélioré dans ton contrôle ? Je me souviens encore de notre première rencontre... »

Oui, cette rencontre dans le parc aux abricots. Que c'était drôle d'y repenser. Elle avait cramer des arbres, peut-être la moitié du parc ? Il ne s'en souvenait plus mais ce qui était sur, c'est qu'il l'avait encourager à faire ça. Ensuite, dans le tronc où ils s'étaient cachés, ils s'étaient mis à peu près d'accord pour qu'elle soit sa "Trisheuse" dealeuse. Il soupirait lui aussi et le temps des souvenirs étaient révolus. Des prémices d'une rencontre qui allait sans aucun doute se compliquer. « Tu ne veux pas te poser à coté de moi ? Ahah, je me souviens encore de ce parc. Tu y es retournée d'ailleurs ? Je me demande dans quel état il est encore... ». Et pour le reste de l'académie ? Qu'était-elle devenue durant son absence ? Rien n'avait vraiment changer en façade mais intérieurement ? Le temple, en tout cas, était toujours aussi pourri et enclin à recevoir - sans doute - des apprentis-Dieux tout paumés. Il leva les yeux vers le plafond ouvert, en dôme et scruta le ciel bleuâtre.

« Qu'est-ce que je devrais faire maintenant ? Sans toi, Trish et avec ce..pitbull comme tu dis ? Tu crois vraiment que je devrais suivre les "ordres de Deus" ? Devenir un bon ? ». Pour qu'il dise des choses dans ce genre, comprenez qu'il est paumé. Il y avait différente sorte de folie : Folie impulsive, meurtrière, morale. Et là, c'était un mixte de ses folies. Comme quelqu'un qui convulse sur le sol après des flashs lumineux. Lui, il convulsait de pensées, d'incertitudes.


Pendant ce temps, encore une fois, Kyota et le Pitbull regardaient les mouches voler. L'un s'impatientait, les bras croisés tandis que l'autre, souriait d'un air faussement innocent.
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Jeu 8 Mai 2014 - 16:40
Macky était paumé. Main dans les cheveux, il commença à faire les cent pas. Avait-il trop de questions à poser et ne savait pas quoi lui demander ou alors il n'avait rien à lui dire ? L'observait en silence. Il était toujours le même dans un sens : toujours à gesticuler dans tous les sens, ne sachant pas quoi dire quand il se posait trop de questions, toujours en manque d'affection. Il n'avait pas changé au moins mentalement. Il s'était juste laissé aller. Nouveau soupire. Fallait qu'il se reprenne en main. Et vite. Il se posait devant la porte et fixait un moment le vide. Accroupit, il n'avait pas l'air de vouloir bouger désormais. Trish s'approcha lentement et s'assit au sol. Recroquevillée sur elle-même, les genoux près de son visage, à son tour elle commençait à observer cette porte verrouillée. Comme c'est passionnant. Macky voulait une cigarette. Trish fouillait sa poche. Faut dire qu'elle avait prit l'habitude de se promener avec un paquet dans la poche. Habitude qu'elle avait prit à cause de Macky qui finissait ses paquets trop vite. Habitude qu'elle n'avait pas encore perdue. Alors elle sortit le paquet. Il était déjà ouvert alors elle prit une cigarette qu'elle coinçait entre ses lèvres puis avec son pouvoir, elle l'alluma. Et elle la tendue à son ex. Puis une nouvelle cigarette au bec, pour elle cette fois alors que Macky parlait de son pouvoir et de leur première rencontre.

« Oui j'me suis améliorée, maintenant il n'y a plus d'accident comme avant. Maintenant je maîtrise mon pouvoir. »

Et dire qu'elle l'avait rencontré à cause de son pouvoir qu'elle ne maîtrisait pas à cette époque.

« C'était un des plus beaux jours de ma vie ... »

Un sourire apparut sur ses lèvres sans qu'elle ne rende compte. Et elle tira sur sa cigarette, pensant que ce jour-là ils s'étaient bien amusés. Qu'à partir de ce jour-là elle était devenu une fournisseuse de drogue. Parce qu'elle les cultivait pour Macky. À cette époque, elle ne pensait pas que leur relation pouvait aller si loin. Qu'ils étaient si compatibles. Elle expira la fumée tandis que Macky lui demandait si elle était retournée dans ce parc. Faut avouer qu'elle y avait pensé, pour voir s'il était en état ou non. Mais elle n'y était pas allé. Trop de souvenirs.

« Je ne suis pas retournée dans ce parc non. Ni à l'académie depuis mon départ. Je traîne comme une solitaire. »

Oui elle traînait comme une solitaire avec un mec qui lui collait les fesses. Elle n'avait plus vraiment de proches. Elle avait abandonné tout le monde. Macky faisait partit du lot, malheureusement pour lui.

« J'ai abandonné tout le monde. Je n'ai plus personne. Je suis seule maintenant. »

Gros changement. Parfois elle se sentait ridicule d'avoir fait cela. Parce qu'il lui arrivait de se sentir seule. Horriblement seule et de finir en larme. Mais elle devait bien assumer ce qu'elle était. Une renégate. Elle ne devait plus avoir personne. Le visage de Trish s'assombrit et elle tira une nouvelle taffe. Macky lui posait des questions. Il doutait. Étrangement ça faisait mal à Trish de le voir ainsi. Elle n'aimait pas le voir dans cet état. Tout ça à cause d'elle. Faut dire qu'elle n'apportait que du malheur autour d'elle.

« Deviens hypocrite. Montre que tu es devenu quelqu'un de bon, obéis aux ordres de l'autre connard le temps qu'il te retire l'anneau. »

Elle ne mâchait pas ses mots. Nouvelle expiration pour lâcher la fumée. Puis un soupire.

« Puis je t'enlèverais de cet Enfer, promis. »

Et seul Macky pouvait savoir à quel point tenir une promesse pouvait être important pour elle. Il l'a connaissait très bien après tout. Elle espérait. Mais qu'est-ce qu'elle espérait au fond ? Qu'il accepte le fait qu'elle soit renégate ? Qu'elle tue des humains ? Qu'elle abandonne tout par simple égoïsme ? Il ne devait pas le savoir. Il n'était pas prêt à apprendre cela. Elle avait surtout peur qu'il la déteste ensuite. Se faire haïr par l'homme qu'elle aime pourrait la détruire plus qu'autre chose. Après tout elle avait fait de son amour, sa raison de vivre. De tenir debout, de continuer à espérer et à sourire. Et elle avait peur de tout perdre en devenant renégate. Voilà pourquoi elle avait plutôt tout abandonné comme une lâche. Il ne faut pas lui en vouloir. Elle ne sait juste pas comment agir avec les personnes.

« J'aurais si mal si tu me détestais. » pensa-t-elle.

Chose qu'elle n'arrivait pas à dire. Elle ne voulait pas s'imaginer le pire. Trish avait le cœur lourd. Ce n'est pas si simple d'être renégat.
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Sam 17 Mai 2014 - 18:22
Le temple, immuable, posait son silence de manière brutale. Macky avait demandé à Trish une cigarette tandis qu'il s'était posé devant la porte de la salle. A sa grande surprise, elle en avait toujours et, allumant une cigarette, elle l'a tendit au repentis. Tout en regardant la belle, il se saisit de la clope et en tira deux, trois grandes bouffées de nicotine. Il l'a sentit descendre brutalement dans sa gorge et se sentit plus "relax". Légèrement décompressé, il sentait la nervosité et le stress s'en allés. Putain, qu'est-ce que ça lui faisait chier tout ce bordel dans lequel il avait replongé. C'était un cercle vicieux dans lequel il s'était connement imbriqué. Trish, lui, ce "Kyota" et l'autre débile de géant. Un truc à quatre ? C'en était chiant. Il aurait voulu rester seul, ou alors être avec Trish. Mais elle avait grandement changée. Ce n'était plus sa Trisheuse, sa petite dealeuse préférée. Et quand elle disait que leur rencontre était l'un des plus beaux jours de sa vie, il sourit. Il atteignait la moitié de la clope quand elle lui fit savoir qu'elle était "seule maintenant". Il l'a regarda et, sans le vouloir, ou pas, il caressa ses cheveux. « Tu ne peux pas être seule tu sais ? Je suis là. Tu es partie mais le hasard a voulu qu'on se retrouve. Je ne veux pas te lâcher, te laisser seule. ». Le visage de "sa belle" était devenu plus terne, plus déprimé. Faisant une moue un peu bizarre, il se releva et termina sa clope qu'il jeta près d'une statue d'archange, débile. Et, se retournant, il écouta toute les réponses qu'elle lui disait.

Devenir hypocrite et faire le bon samaritain ? C'était une blague ou...Non, elle ne semblait blaguer en aucun point. Et un drôle de sentiment accabla la poitrine du fou. Devait-il vraiment aller jusqu'à cette extrême ? Faire semblant d'être bon, ralentir voir anéantir ses pulsions malsaines, salvatrices ? Il se massa les tempes et se mit à réfléchir, brièvement quand il entendit la suite. « Tu m'enlèverais vraiment de cet enfer ? Pour aller où ? Je dois y réfléchir, non pas à que je parte avec toi mais sur la stratégie de faire "le bon". Je devrais tromper l'autre débile donc ? L'enculer à sec pour être vulgaire ? ». Il se frotta le menton et se surprit à se faire piquer par sa barbe parasite. Il soupira et avança vers la porte. « Tu m'en fais vraiment la promesse ? Sur de sur, ma petite poulette adorée ? ». Il tendit sa main vers elle pour l'aider à se relever tandis qu'il posait sa main sur la clenche. Ils devaient sortir de cette pièce à présent. Sinon, la brute en puissance aurait imaginé des trucs. Du genre, une fuite, une escapade ou profiter de ce moment pour s'évader. On ne savait guère ce qu'il pouvait se passer dans la tête d'un crétin, qui faisait face à un "élève" imperturbable. « Bon, allez, on se casse de là, sinon, mon chien va se foutre en rogne. Tiens, reprenons un peu notre sérieux, je veux te voir sourire et pour ça, un peu de déviance de ma part va te faire du bien. ». Une fois Trish relevée, Macky ouvrit la porte sur les deux zigotos. Inspirations, expirations. L'autre gusse délaissa le "Kyota" pour se rapprocher rapidement de Trish et lui. Le regard sévère la mine gonflée, les sourcils froncés, il s'apprêtait à parler quand Macky lui mit son index sur les lèvres.

« Chut. Nous avons bien profité de notre temps, une petite culbute ça fait du bien. » Alors qu'il racontait son mytho, il jeta un coup d'oeil à Kyota en souriant puis reprit. « J'accepte ma condition. Ne crois pas t'en tirer comme ça par contre. Tu resteras à mes yeux et ceux de Trish, un connard pas possible. Et je t'en ferai tellement chier que tu en auras mal au cul. Mais j'accepte ton offre. ». Il tourna la tête vers Trish et lui offrit un doux sourire mesquin. « N'es-ce pas ma belle professeure ? Tu es d'accord pour que je sois "éduqué" par ce crétin ? »

« D'accord. C'est bien, tu te rapproche un peu plus de Deus et de ses préceptes. Et essaie quoique ce soit, de toute façon tu n'es pas assez puissant pour me battre, ni même rien faire d'autres. Toute tentative est veine, surtout si tu as le bracelet à ta cheville. Maintenant, partons. Ta rééducation doit être faite. » fit-il en croisant les bras et regardant Trish principalement. « Et vous, apprenez ce que vous devez apprendre à votre élève. Il me semble un peu mesquin. »

Macky se retourna vers son "ex" et lui souffla dans l'oreille.« Tu parles...je le buterai un jour... »
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Mer 21 Mai 2014 - 19:11
Ils fumaient tous les deux. On aurait dit un couple de toxico. Du moins si ce n'était pas des cigarettes. D'ailleurs, au moment où Trish lui dit être seule, Macky commençait à doucement à caresser sa chevelure. Étrangement, ce geste la rendait nostalgique et elle n'avait pas envie qu'il arrête. Macky adorait caresser ses longs cheveux et la renégate la laissait faire, appréciant le geste. Il avait le don de la rassurer, il lui disait que lui ne la laisserait pas seule. Est-ce qu'elle pouvait le croire ? Est-ce qu'elle pouvait vraiment espérer ? Qu'est-ce qu'elle pouvait espérer avec lui ?Retourner avec ? C'était difficile sachant que c'était elle qui l'avait quitté. Et surtout avec sa situation actuelle de renégate et la situation de prisonnier de Macky, ils ne risquaient pas d'aller bien loin. Non elle ne devait pas penser à ce genre de chose. Ce n'était pas le moment.

L'idée n'avait pas l'air de plaire à son ex qui se levait, continuant de fumer sa clope. Trish elle avait terminé la sienne, l'ayant fumé jusqu'au filtre. Apparemment fumer jusqu'au filtre peut rendre stérile. Quand on est renégat, on doit bien s'en taper de la famille. Surtout Trish qui ne prévoyait pas de faire un bébé un jour. Macky, debout, répétait ce que Trish disait. Comme il disait « Il devait l'enculer sec » oui. Bon enculer un chien ça fait zoophile, mais eux se comprenaient. Trish restait au sol, fixant la porte devant elle. Soupire. Dans quoi elle s'embarquait encore ? Elle ne savait pas et ne voulait même pas savoir.

« Un fou comme toi devrait y arriver. T'as juste à te faire discret, j'vois pas ce qui y'a de difficile là-dedans. »

Oui discret dans ses conneries. Mais qu'il ose aller voir ailleurs, elle ne le raterait pas. Pire, peste comme elle est, elle serait capable de l'abandonner à l'académie uniquement pour se venger et l'oublier avec un autre. Oui elle oserait. Avec du mal, mais si son objectif est de le faire souffrir alors elle le ferait. Trish est cruelle. On ne peut pas changer ça. Elle l'est et le restera avec tout le monde, même l'homme qu'elle aime. N'est-ce pas dommage ? Fallait sérieusement qu'elle pense un jour à s'adoucir. Mais ça, elle n'en voyait pas le besoin.

« J'ai promit Macky. Si tu ne doute pas de moi, il ne te reste qu'à espérer et attendre sagement. »

Espérer que tout se passe bien. Qu'il n'ai plus son anneau au pied et qu'elle le sache rapidement. Ainsi, en pleine nuit, elle pourrait sans doute l'emmener avec elle. Sans doute dans leur ancienne maison, sur Terre. Ou à la Guilde. Du moins s'il est prêt et capable d'y entrer. Vivre en Enfer ? Est-ce que Macky en serait capable ? Elle l’espérait. D'ailleurs, il lui tendit la main pour l'aider à se relever. Aide qu'elle ne refusait pas et se mit enfin debout. Il parlait de son chien qui l'attendait. Et il parlait aussi du fait qu'il voulait la voir sourire à nouveau. Sauf qu'elle, elle n'en avait pas envie. Elle restait silencieuse, suivant l'homme dans ses pas. Le chien arrivait en leur direction et Macky l'arrêtait rapidement tandis que la renégate rejoignait Koyta qui restait inexpressif. Il parlait de culbute. Trish rougit légèrement, repensant aux nombreuses fois où ils l'avaient vraiment fait. Koyta remarqua ce détail et lui mit une légère tape derrière la tête pour qu'elle se reprenne en main. Suite à ça, Macky disait accepter d'être sage alors que le tuteur le félicitait et qualifiait Koyta de mesquin. Mais ça n'étonnait pas la renégate de l'entendre dire qu'il voulait le tuer. Quel jaloux il faisait !

« Mon élève n'est pas mesquin. C'est le meilleur de la classe et il est sage comme une image ! »

Elle parlait au gros lourd. Sans insulte. Fallait la féliciter quand même ! Elle croisait les bras, un sourcil levé et un rictus sur les lèvres. Oh mais c'est qu'elle commençait à prendre goût à la provocation celle-là ! C'était mauvais signe.

« Mademoiselle Ross …
- Oui Koyta, on ferait mieux d'y aller. J'en connais un qui a encore plus de boulot que moi ! »

Elle parlait bien entendu du gros balourd qu'elle ne connaissait toujours pas d'ailleurs. Elle apprendrait qui il est. Et ensuite elle se ferait une joie de le tuer. Lentement pour le faire goutter à la souffrance. Il la supplierait d'arrêter. Aaah elle en rêvait.
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Mar 1 Juil 2014 - 10:24

Voilà, tout avait été dit. Macky était revenu après moult années dans l'académie et comme le hasard faisait bien les choses, il avait retrouvé en un claquement de doigts Trish. Des retrouvailles mémorables et une mise au point rapide et concis. Elle était devenue prof et avait un élève à ses cotés (élève que Macky ne pouvait aimé au premier abord tellement il avait le profil d'un lèche-cul professionnel) et le fou, un soumis tenu - presque - en laisse par un ours testostéroné. Puis la promesse qu'il s'était fait...Lui qui devait se soumettre et jouer le jeu de son geôlier, en faisant mine d'être devenu gentil pour que son ex puisse enfin venir la chercher. Cette déclaration mettait du baume au coeur meurtri et confus du repentis qui voyait en ça un espoir de renouveau. Macabre ou non, tout dépends comment l'avenir allait vouloir se jouer de lui.

«  – J'aimerai bien voir votre classe dis donc..Mais ce cliché meilleur élève avec la prof, c'est d'un banal que j'en baille.  
 – Bon, on y va ? Pas que ça à faire que je sache si ? On va pas rester ici à épiloguer sur la classe de Trish non ? Alors grouilles-toi de m'emmener où tu veux, que je vois si j'accepte ou non de me soumet...repentir.  
 – Oui, Macky, nous y allons, rassures-toi, le traitement que nous allons durer sera un choc et tu changeras, c'est irrémédiable et tu comprendras ensuite les préceptes de Deus ainsi que la signification d'être un Dieu.
– Oui chef Brutus ! Je vous suis. »

Et c'est comme un prisonnier, les mains liés dans le dos, que Macky passa devant sa belle nymphe, tout sourire. Il croisa son regard et se rapprocha rapidement avant de laisser son souffle sur sa joue et de lui déposer un rapide baiser sur la joue. Puis il regarda Kyota et le toisa de son regard fifou. Comme si de rien n'était, il suivit les pas du géant qui ouvrit les portes avant de déclarer la fin de cette rencontre.

«  – Bien, allez mon gaillard, c'est parti pour ta rédemption. » fit-il tout en regardant les gens derrière lui, tout sourire. L'homme fou passait enfin les portes du temple sans se retourner, regardant droit devant lui et ayant un sourire en coin. Oui, l'avenir allait être amusant à souhait et il ne risquait pas se repentir. Au contraire, son objectif premier n'était pas celui-là, c'était de tuer de la manière la plus féroce et cruelle son tuteur consanguin. Mais ça, ce serait bien plus tard et dans un autre récit que je vous raconterez volontiers.
Invité
avatar
Invité
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] - Mer 2 Juil 2014 - 19:54
Un rp bien sympathique qui nous fait demander la suite; Hâte de savoir comment va se passer la rédemption de Macky et surtout de voir comment cette Trish pourrait le 'sauver' à sa manière. Félicitation à tous les deux.

Macky : 550 xps
Trish : 500 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3] -
Des retrouvailles ? C'est sérieux ? [PV Trisheuse <3]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page