Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Event principal 3] Mariage Divin

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 1 Aoû 2014 - 17:01


EVENT PRINCIPAL 3
Mariage Divin



Mon cœur battait à tout rompre, tel un tambour de guerre, propulsant dans mon corps un sang bouillant de cette rage si longtemps contenue. Sous nos yeux s'étendait cette ville immense, New-York. J'avais eu l'occasion de connaître la ville par le passé, avant de devenir directeur, mais elle ne signifiait pas grand chose pour moi.

Les bras croisés, perché sur cet immense dragon noir auquel Lucian avait fait appel en ne voyant pas arriver la navette, j'observais la foule d'humains effrayés sans parvenir à cacher ma colère. Isanagi Tensho... L'ancien directeur et ses acolytes allaient devoir payer pour leurs crimes.

Mes poings se serrèrent, tandis que je jetais un regard vers mon collègue directeur. Pourquoi n'étions pas arrivés plus tôt ? Pourquoi n'étions pas arrivés avant le début de ce carnage ? Ne pouvait-il donc rien faire comme il faut ?

A nos côtés, les courageux apprentis qui avaient fait le choix de nous suivre semblaient encore perdus, leurs souvenirs devaient être flous à l'heure actuelle... On ne joue pas impunément avec le temps après tout...

L'air grave, je les dévisageais à nouveau l'un après l'autre. Etaient-ils tous aptes à se battre ? Ils semblaient de tous âges, d'époques différentes aussi, hommes comme femmes s'étant joints à nous. Serions-nous assez nombreux et assez forts pour éviter le pire ? Il le fallait. Nous n'avions pas le choix.

Ainsi en était-il de notre rôle dans ce monde. Nous devions protéger les humains et leur habitat et s'il fallait pour cela se battre contre nos semblables aveuglés par leur haîne et leur bêtise, alors soit, c'était un sacrifice que j'acceptais volontiers.

Après tout, j'étais un homme de guerre. Certes, c'était la première fois que j'arrivais sur un champ de bataille à dos de dragon, mais à nouvelles règles, nouvelles armes.

Au loin, on pouvait voir la créature invoquée par les renégats. Le combat promettait d'être difficile. Quel diable les avait donc piqué pour invoquer pareille monstruosité ?

Me raclant la gorge, je sautais à terre et me retournais vers les apprentis, posant sur eux un regard sombre.


« Les enfants, le seul moyen de réussir cette mission, c'est le travail d'équipe. Je compte sur vous pour vous assurer de la survie de monsieur Ferriel, à moins que vous ne souhaitiez rester enfermés dans le passé pour toujours... »


Mes lèvres restées closes durant ce petit discours, un petit sourire se dessina sur mes lèvres tandis que je me détournais vers la ville, fier de moi. Pourquoi toutes ces cachotteries envers ce cher et naïf Lucian ? Parce que je ne tenais pas à l'avoir dans mes pattes. Et pourquoi charger les apprentis de s'occuper de lui ? Parce que j'avais moi même mieux à faire. Il existait en ces lieux quelque chose que je désirais ardemment, quelque chose que je devais faire coûte que coûte...



Quelques heures auparavant...
Voilà. Enfin. La cérémonie commençait. Droit comme un i et silencieux comme une tombe, je demeurais toujours aux côtés de mon collègue.

La mariée étant déesse des animaux, ils avaient tout naturellement été mis à contribution pour rendre ce jour plus inoubliable encore pour la jeune femme, son compagnon et leurs invités. Et je suis forcé d'admettre que le résultat était assez spectaculaire. Largement trop exagéré à mes yeux qui préféraient de loin la sobriété des mariages japonais de mon époque, mais probablement très au goût de l'exubérance de l'époque actuelle.

Lorsque vint le moment, je suivis machinalement la chevelure flamboyante de Lucian et on se présenta devant la foule des élèves. Naturellement, je me postais en retrait et contemplais nos protégés. Ils étaient nombreux, pour la plupart disciplinés. Je me sentais à la fois fier et inquiet.

Le discours fut assez court, mais il me sembla durer une éternité. Cet homme ne savait décidément pas être professionnel, toujours à faire des blagues, toujours à rajouter son petit commentaire. Exaspéré, je le rappelais à l'ordre d'un regard. En vain.

Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Mer 6 Aoû 2014 - 21:12
Brusque changement de décors. On passait du mariage à ... Une ville ? Ils étaient sur un dragon, les deux directeurs en face d'eux. Lev cherchait Rain du regard mais ne trouva rien. L'angoisse montait en lui. Ah non, il préférait l'avoir sous les yeux pour être rassuré. Il ne comprenait pas vraiment ce qui se passait. Puis les directeurs parlaient enfin. Lucian disait qu'ils faisaient un voyage dans le temps et que ce n'était rien de grave. Rien de grave ? Ils voyageaient juste dans le temps hein. Puis le paysage montra bien une ville. Mais c'était une ville qui était en train de se faire démolir par un Golem. Au tour du directeur ninja de l'ouvrir pour dire qu'il fallait protéger Lucian s'ils voulaient rentrer chez eux. Lev se fichait de l'époque et du lieu où il était tant que Rain était là. Mais là il ne la trouvait pas. Il soupira, mécontent comme toutes les personnes sur ce fichu dragon. Il n'attendit pas une seconde de plus pour reprendre sa véritable forme. Deus que ça faisait du bien de redevenir soi-même, de prendre sa véritable forme et ne pas montrer que sa forme humaine. Il était bien content pour ça au moins. Mais bon, ce n'était pas le moment pour sourire ou se réjouir d'avoir sa véritable forme. Ils descendirent donc tous du dragon.

Abygaïl suggéra de se diviser pour mieux gérer tout ça. En fait beaucoup élaborait des plans. Mais le seul qui était intéressant était celui à la tête d'elfe et qui ressemblait à un minimoy aux yeux du démon déjà muni de crocs et de griffes. Oui il avait son air méchant. Et oui ça lui plaisait, mais passons à autre chose. Il l'écoutait, même si Lev ne le portait pas dans son cœur il n'était pas bête. Puis un autre ninja monta sur le dragon pour sortir les grands discours. Akira regarda Lev d'un air blasé et le démon se contenta de soupirer. C'était la guerre merde, qu'il arrête de raconter sa vie. Il s'approcha donc de lui quand il eut finit.

- J'espère que t'as finit ton long discours, en guerre on a pas trop besoin de ce genre de chose. Puisque tu veux t'occuper des renégats viens avec mon groupe, je les connais comme ma poche.

L'air arrogant ... Il ne pouvait pas s'en empêcher. Néanmoins le démon n'était pas agressif, Akira sortit à son tour ses deux katanas et commença à suivre Lev avec les autres apprentis et autres classes sociales. Lev connaissait bien les renégats puisqu'il les traquait tous les jours, qu'il avait des proches chez les renégats et puis en tant que membre du conseil il se devait de les connaître.

- Lev Wezka, membre du conseil en tant que Délégué de la Défense. Je connais les niveaux ainsi que les pouvoirs de tous les renégats.

Ils étaient proches du Golem, ça allait commencer de manière .. brutal. Comme Akira pouvait l'aimer. Néanmoins la façon dont le Golem s'approchait ne plaisait pas à Lev qui le vit commencer à détruire des bâtiments au loin.

- Restez vigilent et groupés, le Golem s'approche dangereusement. Préparez-vous le plus vite possible !

Oui, c'est pratique d'avoir une vue plus développée que celle d'un humain normal. Qu'il aimait être démon ...

Quelques heures plus tôt.


Le mariage battait son plein. Lev se promit de ne jamais se marier, même avec Rain. Un mariage ça fête juste un couple, pas besoin de ça pour s'aimer ou montrer que c'est officiel, une bague et ça suffit. Sauf que les bijoux ce n'est pas le fort du couple alors qu'ils s'en sortaient très bien comme ça. Aimer c'est le plus important, le reste est superficiel. Et puis un mariage c'est trop d'organisation et de stress, le démon ne supporterait pas cela.

Deux belles traces rouges sur le visage. Deux gifles de deux gamines qui défendaient Lyra. Elles défendaient quelqu'un qu'elles ne connaissaient pas. Laquelle des deux savaient le passé de Lyra dans la secte ? Laquelle des deux savaient tous ce que Lev avait sacrifié pour elle ? Ce que Lev avait subit à cause d'elle ? Aucunes et pourtant elles jugeaient. Cela le dégoutta plus qu'autre chose alors qu'il leur lançait un regard noir à vous glacer le sang.

- Deux gamines qui défendent une fille sur laquelle elles ne savent rien ... Vous me dégoutter !

Lev, énervé ? À peine ! Rain s'interposa, emmenant le démon plus loin. Celui-ci se laissait faire, après tout il n'avait plus rien à ajouter et Lev ne levait pas la main sur des enfants immatures comme elles. Ils étaient là et Rain faisait de l'humour, pour la première fois. Dommage que ça ne soit pas drôle. Le démon croisa les bras, il savait qu'il n'aurait rien de sa part pour cette fois. Puis elle disait qu'il voulait qu'il garde un œil sur le mariage. Avec des sens sur-développés comme ceux de Lev c'était pratique d'un sens et non de l'autre. Certes il pouvait très bien entendre le danger, mais il pouvait aussi entendre les discutions des gamins sur les filles ou les jeux-vidéos : le genre de discussion qu'il n'avait jamais eu avec personne.

- C'est déjà ce que je fais depuis que je suis là, t'en fais pas.

Lev était un peu froid c'est vrai, mais il avait espéré autre chose que des moqueries. Il soupira puis essaya de se détendre. Il était en mission, il ne se voyait pas à une fête.

- Fais attention à toi, Rain ...

Il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir l'air triste quand elle lui tourna le dos pour partir. Elle était la témoin d'Abygaïl après tout, elle devait faire son rôle. Puis il vit un homme, un elfe la bousculer en chemin. Lev leva un sourcil et s'approcha de l'elfe en question. Oui il avait un air méchant, le voir la pousser ainsi et ne pas s'excuser ...

- J'en connais un qui devrait apprendre les bonnes manières.

S'il devait passer ses nerfs sur lui pour aller mieux il le ferait avec plaisir.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 8 Aoû 2014 - 17:39


Assis sur un dragon, le chevalier reprenait ses esprits, la main sur le front il regarda un instant autour de lui et referma les yeux, tandis qu'il cherchait pour quelle incongrue raison il pouvait s'être trouvé en plein sur un dragon !
Doucement, avec les explications qui se faisaient donner, il se rappela de tous, du voyage dans le temps pour combattre une créature. Et il serra les dents.

Après tout il ne manquait pas de raison en ce moment, sa descendante qui a disparut après sa dispute avec lui, chose qu'il mettait inconsciemment sur le dos de cette femme qui avait torturé un membre de sa famille, l'ancienne professeur, Kym Mass … Si ceci était une action des renégats comme ceci fut annoncer par ce membre du conseil, ce serait un trop belle occasion de mettre le grappin sur cette femme et de se servir d'elle pour donner une nouvelle définition à la souffrance. Mais si il n'y avait que cela … Son frère avait choisit de venir aussi … Sur un champ de bataille … Il allait falloir qu'il fasse attention à lui tout en cherchant sa cible, cette personne qu'il s'était décidé à traquer.
Il se redressa et inspira une grande bouffe d'air, de toute façons si il l'a croisait, il ne pourrait pas faire autrement que de se jeter sur elle, ça c'était un fait qu'il savait au fond de lui, il était pourtant parfaitement conscient qu'il s'agissait de la pire chose à faire, mais quand quelque chose touche à ses propres valeurs, il devient pire qu'un taureau devant du rouge. Mais surtout un taureau qui pourtant combat toujours parfaitement par réflexe !


- Rester groupé ne serait pas nous exposer aux attaques du golem ?

Car avec une attaque il pourrait aisément toucher plusieurs personnes … Toujours est-il que qu'importe la stratégie appliqué au début, bien souvent un champ de bataille finissait par devenir chaotique, et là, tout le monde finirait séparé tôt ou tard … Et dans ces moments, il n'y a plus que les capacités personnelles qui compteront.

[6 heures auparavant]

Son frère avait raison, il fallait qu'il se calme, qu'il cesse de s'agiter … Dire que c'était un champ de bataille fut une image qui figea net le chevalier, comment pouvait-il réussir à comparer ces deux choses ? Sur un champ de bataille et tant que membre important de son ordre il devait être là, montrer sa force pour galvaniser ses camarades et leur donner l'envie de poursuivre !
Il regarda un instant la main de Farell sur son épaule et sourit en le regardant, telle était son frère, un Urmanis qui arrivait à le calmer d'un coup pour une raison qui lui échappait, surement à cause de tout ces liens qu'ils avaient forgé contre l'autorité parental, avant que leurs chemins se séparent.


- Tu as toujours un petit truc pour me convaincre, c'est limite grisant mon frère !

Après ça il se dirigea rapidement vers une table toute proche pour y prendre quelques amuses gueules en main et de redonner vers son frère, un petit gâteau à base de poisson en bouche.

-J’espère que ce moment plutôt agité ce terminera vite alors … Je préfère largement les cérémonies bien organisées, mais bon, c'est surtout du à mon éducation très stricte tout ça, tu n'as pas eu exactement la même.

Il lui adressa encore un sourire avant de se mettre à parcourir du regard la marrée humaine que formait les convives. Ce n'était définitivement pas le même rassemblement que ceux auxquelles il avait l'habitude.




Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Lun 11 Aoû 2014 - 23:12
Lecture musicale 1

Elle ne va pas se calmer, Oliver peut clairement le lire dans la lueur des poignards que semblent lui lancer ses yeux. N'osant même pas regarder le génocide de fruits qu'il vient de causer, le jeune dieu baisse le regard, fixant ses pieds, s'attendant à une sévère remontée de bretelles. Mort de honte, il est aussi rouge que la plus colorée de ses pommes, et il tremble comme une gelée anglaise en plein séisme.
Mais alors que sa joue se prépare à amortir une petite claque, il louche avec un petit glapissement sur un objet vaguement suspect qui fait tic-tac tic-tac. Dans un élan de perspicacité, il se doute que ce truc ne va pas servir à lui faire des câlins, mais plutôt faire de la confiture avec sa face. Terrorisé, il gémit et fait des appels de phare en forme de petits cris au Jacouille en armure, qui réagit avec un calme beaucoup trop suicidaire pour cette situation :

- Si vous voulez réellement le faire payer, utilise vos poings, évite de gâcher la journée de la mariée voulez-vous ?

Arf, ce moyenâgeux n'a sûrement jamais entendu parler de grenade, de C4, ou de tout autre jouet qui fait un joli feu d'artifice avec des entrailles. Mais aucune importance, en tant que professeur, il va calmer la situation en... Lui tapant dans la main et en balançant la bombe à terre ? Mais ce type est un dangereux malade ! Et si c'était un explosif à base de nitroglycérine ? Enfin, reprenons notre calme, après tout, je suis le narrateur, et le narrateur se doit d'être relativement neutre, même s'il tente de retranscrire les pensées du personnage.
Bref.
Oliver, donc, sursaute en voyant sa potentielle source de mort toucher le sol, et se met la tête dans les mains, appréhendant la douleur de sentir ses boyaux s'envoler aux quatre vents. Mais, par miracle, rien ne se passe, et le pétard mouillé reste posé sur l'herbe sans en arracher un seul brin sous un souffle dévastateur.

- Vous, retournez travailler avant de faire une autre gaffe... ou avant qu'elle décide de vous arracher la tête avec ses ongles.

Le chevalier, qui ne semble pas se rendre compte de l'attentat qu'il a failli causer, s'est retourné vers l'apprenti, et lui donne sûrement le meilleur conseil qu'on lui donnera de toute sa vie. Ni une ni deux, il fait marche arrière, prêt à piquer un sprint, mais une dernière remarque le stoppe dans son élan.

- La cérémonie va commencer alors s'il vous plait, gardez-vous des problèmes d'accord ?!

Pour Oliver, c'est le signal, et le poivrot a à peine le temps de se retourner qu'il est déjà en train de galoper sur l'herbe, esquivant les invités comme si sa vie en dépendait. Faisant de son mieux pour se perdre dans la foule, il cherche désespérément un abri, ou une personne susceptible de le protéger, mais à part un gros dragon, personne n'attire son regard, et ce dernier s'arrête brusquement sur la meilleure cachette existante pour un mariage, et ce n'est pas la jupe de la mariée.
Sans hésitation, il se jette à plat ventre sous la table recouverte d'une longue nappe blanche, et se recroqueville entre 2 chaises, priant pour que sa poursuivante ne l'ai pas vu. A moitié dans le noir, Oliver entend un faible discours, probablement celui des directeurs, mais il s'en fiche. Les discours, ça l'ennuie, et il n'aime pas rester debout sans bouger, et puis il a autre chose à faire, protéger sa vie par exemple.

Et une légère intuition lui dit que ça va être difficile.

Quelques heures plus tard...


Lecture musicale 2

Hm...
Une légère intuition lui dit que ça va être difficile.
Agrippé à l'une des écailles dorsales d'un énorme dragon, Oliver fixe, blême comme un linge, l'énorme monstre qui côtoie les énormes buildings de New-York. Il a toujours rêvé d'aller aux États-Unis, mais pas dans ces conditions, et surtout pas... Lorsqu'il n'a aucune idée de ce qu'il fiche ici.
Sérieusement, qu'est-ce qu'il fout là ? Pourquoi est-il en train de chevaucher un lézard géant en compagnie des directeurs et de l'élite combattante de l'école ? Il a l'allure d'un chaton au milieu d'une meute de loups ! Tous, presque sans exception, font 2, voire 3 têtes de plus que lui et pourraient lui exploser le crâne en deux d'une pichenette alors pourquoi ?
Avec la grâce d'un porte-avion possédé par l'esprit d'une danseuse étoile, le reptile volant se pose sur un grand carrefour, fauchant quelques poteaux et effrayant quelques humains occupés à fuir. Secoué par l’atterrissage, le dieu du froid lâche sa prise et perd l'équilibre, s'évitant une chute brutale et douloureuse en s'accrochant aux écailles et en descendant plus prudemment, pendant que tous les autres quittent le navire en sautant directement sur leurs pattes. Alors qu'Oliver vient tout juste de poser le pied sur le plancher des vaches, le nouveau directeur, lui, vient tout juste de finir son discours, si bien que l'apprenti-dieu a tout juste compris qu'il est victime d'un voyage dans le temps. Pendant qu'il se remet du choc, le deuxième directeur lâche sa participation en promouvant le travail d'équipe. Puis, à tour de rôle, tout le monde y va de sa petite annonce, lâchant leur petit monologue tranquillement alors que des buildings vivent la pire journée de leur vie à même pas un kilomètre.
Oliver, lui, n'écoute plus rien, trop occupé à fixer le géant de roche qui éclate les gratte-ciels d'un coup d'épaule.
Pourquoi tout le monde reste calme ? Pourquoi personne ne bronche quand un grondement d'immeuble qui s'effondre se fait entendre ?

Pourquoi il est le seul faible, ici ? Il ne peut pas être venu de son plein gré, c'est impossible, quelqu'un l'a forcément emmené avec lui dans un but précis, mais dans ce cas, où est-il ?
Perdu dans ses pensées et souvenirs introuvables, il reste à genoux sur le bitume en sanglotant, encadré par les bâtiments qui pourraient lui tomber dessus n'importe quand. Il suffirait qu'un mouvement du golem tout proche fasse un effet domino...
Ou qu'il nous fonce dessus, au choix.
Avec une vitesse effrayante par rapport à sa masse, la montagne pique un sprint, balayant l'avenue entière et projetant des morceaux d'appartements entiers un peu partout. Hurlant comme un cochon qu'on égorge, Oliver voit s'échapper tous les dieux, qui s'envolent ou s'enfuient comme un groupe de pigeons chassés par un enfant turbulent. Impuissant à cause de ses jambes tremblotantes, il laisse venir sa mort la bouche grande ouverte, complètement immobile malgré le danger. Mais alors que son décès semble inévitable, il sent deux bras l'agripper à la taille et une puissante impulsion, qui l'envoie valser juste à temps hors de portée de l'impact du titan, passant par-dessus une voiture accidentée.
Assourdi par les pas lourds du monstre beaucoup trop proche à son goût, Oliver ne comprend pas tout de suite ce qu'il se passe, et ce n'est qu'après plusieurs bonds de sauterelle qui l'emmènent loin du danger qu'il réalise qu'il est en train de se faire sauver. Une dizaine d'avenues plus tard, il est déposé sur le sol et après quelques instants pour reprendre son souffle, il se retourne pour découvrir qui l'a trimballé sur tout ce trajet.
Même s'il est de dos pour vérifier que l'adversaire est à bonne distance, le dieu du froid peut clairement reconnaître le professeur avec son armure et ses cheveux longs. Mais qu'importe, ça aurait pu être n'importe qui, ça ne l'aurait pas empêché de saisir son bras et de plaquer son front contre lui, en pleurant :

- Merci, Monsieur, merci... Merci...
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 16 Aoû 2014 - 0:30
Mais que faisait-elle là? Ce fut la première question qui vint à l'esprit de l'albinos. Elle se souvenait du gâteau au chonora, de la mariée, de l'autre albinos sous la table mais quand est qu'elle était arrivée là, au bord de cette route à suivre les autres et surtout cet hurluberlu de directeur aux cheveux rougeoyants. D'ailleurs il avait failli se faire écraser par un de ces monstres à moteur alors avait-elle raison de le suivre, savait-il seulement ce qu'il faisait, rien n'était moins sur. Pourtant elle avait accepté de le suivre puisqu'elle était là avec les autres. Et puis cette histoire de voyage temporel était si farfelue mais comment ne pas le croire quand, sortant sa petite montre à gousset cabossée de son sac elle avait constaté que ses aiguilles ne tournaient plus à l'envers, qu'elles s'étaient complètement figée pour la première fois de son existence.

Le vent fouettait son visage pale tandis qu'elle se cramponnait à une créature mythique, peinant à croire que tout ceci était réel. Encore un saut temporel visiblement car il y avait un trou dans ses souvenirs, elle n'était pas là l'instant précédent et puis maintenant elle y était. C'était un peu comme avec son enfance, beaucoup de chose lui échappait encore. Ses premiers souvenirs semblaient flotter dans le vide sans être rattachés à rien d'autre, les six premières années de sa vie avaient complètement disparue de ses pensées, impossible d'y revenir. Bon, si ces souvenirs là étaient inaccessibles, ceux de ce qui venait de se produire lui reviendrait bientôt avait dit le directeur.

Arsen leva le nez de ses pensées pour contempler la ville qui s'étendait sous leurs pieds, les buildings gigantesque lui rappelaient les bâtiments tokyoïtes qu'elle avait pu voir en compagnie de Yoko pendant leur petite escapade dans le monde des humains. mais la plupart de ceux que l'empoisonneuse avaient sous les yeux vacillaient au mieux, agonisaient au pire. Mais ce n'était pas tout, les humains eux criaient, pleuraient et gisaient dans les rues dévastées de la grande ville. Le dragon descendit lentement vers le sol et pendant ce temps chacun fit son petit discours sur la stratégie à adopter. La jeune fille au regard infernal les écouta d'une oreille, occupée à regarder la ville dévastée dans laquelle ils arrivaient un peu tard. Il en ressortit néanmoins que le travail en équipe serait de mise une fois à terre, que ce soit pour évacuer les civiles humains, protéger le directeur, détruire le golem ou bien vaincre les renégats qui l'avaient crée. Et ce n'était pas pour son plus grand plaisir, après le désastre de sa cohabitation avec la prénommée Maya pendant le cours de combat rapproché elle savait au plus profond de son être qu'elle n'était pas faite pour ce genre de chose. Le dragon noir se posa dans un nuage de fumée et les apprentis dieux sautèrent tous avec plus ou moins de grâce de son dos. Arsen fit un bond félin pour atterrir tout en souplesse au sol, sol qui tremblait étrangement. Elle leva la tête et vit l'énorme monstre qui courait à toutes allures dans leur direction, ni une ni deux elle prit ses jambes à son cou et s'enfuit dans une rue adjacente. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine pendant qu'elle courait à pendre haleine sans avoir la moindre idée de là où elle allait. La seule chose qui importait était de s'éloigner le plus possible du monstre.

Mais attendez, elle n'était pas là uniquement pour sauver sa peau, sinon elle ne serait pas venue. Elle ne s'en souvenait pas mais si elle avait prit la décision de venir risquer sa peau ici malgré sa nature alors elle devait s'y tenir. L’élevé ralentit jusqu'à s'arrêter totalement, elle devait faire le point sur la situation et pour ça elle devait trouver un point de vu surplombant les combats. L'immeuble en face d'elle serait parfait, des échelles de secours lui permettrait de grimper facilement et une fois en haut elle y verrait peut-être un peu plus clair.

Quelques heures plus tard


Arsen regardait cette énorme pièce montée avec envie depuis déjà un moment alors quand la rouquine la reprit sur sa prononciation du chonora, elle ne l'écouta que d'une oreille, elle était catégorique c'était du chonora mais peut-être que la où la demoiselle avait vécue on le disait autrement alors elle acquiesça. L'albinos regarda la jeune fille devant elle, elle aussi en avait très envie pourtant elle ne l'avait pas encore fait donc le moment ne devait pas être approprié.

« J'ai faim, c'est de la torture de voir ce gâteau... »

Ça elle avait entièrement raison, c'était une vraie torture. Alors pourquoi résister plus longtemps? S'il ne fallait pas le faire, il suffisait de ne pas se faire prendre. Elle ouvrit son petit sac et en sortit son cran d'arrêt, d'un mouvement vif du poignet elle l'ouvrit et se glissant derrière le gâteau de façon à le placer entre elle et le reste de l'assemblée, elle prit deux serviettes en papier sur la table. Elle jeta un regard autour d'elle et discrètement planta son couteau dans l'arrière du dessert et servit deux belles parts coupées stratégiquement pour qu'on ne puisse pas le voir en faisant face à la pièce montée et pour ne pas qu'il s'effondre. Elle donna à sa compagne sa part dans la serviette.

« Si j'en manges un morceau, tu en mangeras un toi aussi ? »

Mais trop tard, Arsen avait déjà plongé son doigt dans le nappage au chonora de sa part. Ce goût qu'elle avait tant imaginé, fantasmé même était enfin dans sa bouche, glissant sur sa langue et envahissant son palais pour le plus grand plaisir de ses papilles, c'était comme si un nouveau monde de sensation s'offrait à elle. Mais quelqu'un risquait de les voir ainsi et si elles se faisaient attraper à manger du gâteau au mauvais moment on risquait de les leur reprendre et ça l'albinos ne pouvait l'accepter. Elle s'accroupit et soulevant le coin de la nappe, se glissa dessous. L'apprentie déesse fit un petit signe de main à sa partenaire pour que celle ci la rejoigne.

" Au fait, moi c'est Akalie. Et toi ? "


"Moi c'est Arsen, répondit elle entre deux bouchées de gâteau, la commissure des lèvres pleines de chonora. Que c'est bon, c'est la première fois que j'en mange..."

Quand soudan un bruit à sa gauche la fit sursauter. Un garçon aux cheveux blancs les regardait, incrédule, ses deux yeux rouges rond comme deux rond de flan. Arsen n'en revenait pas elle non plus, c'était la première fois qu'elle rencontrait un autre albinos.
♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Mer 20 Aoû 2014 - 3:02





Mariage
Divin & Châtiment
Céleste
Love is in the air, I can feel it.
I can feel the destruction too.



PasséPrésentFutur
Cette ville... Une ville particulièrement connue. New York City. Pourquoi ? Pourquoi cette ville apparaissait-elle sous les yeux de Kiara, maintenant ? Sans comprendre ce qui se passait actuellement, la repentie regarda autour d'elle, légèrement confuse, tout en gardant une poker face bien scotchée sur son visage. Un fort contact, pouvait-elle ressentir au niveau de la paume de sa main. Lorsqu'elle regarda, elle comprit qu'il s'agissait de la main d'Ethan. Il était là lui aussi ? Oui, mais pas seulement lui. Les directeurs étaient de la partie, ainsi que d'autres apprentis dieux. Professeurs, élèves, repentis... Plus on est de fous plus on rit, c'est ça ?

En tout cas, cela n'enchantait pas l'horlogère. Elle n'aimait pas ne pas comprendre, et là, c'était quelque chose. Se retrouver au beau milieu de la ville de New York, sur... Un espèce d'énorme dragon noir. Mais ce n'était pas tout. La ville était dans l'un de ces piteux états, comme ce n'était pas possible. Les bâtiments étaient en train de s'effondrer. Était-ce la fin du monde à laquelle Kiara assistait ? Non, mais par contre, ce qui était difficile à manquer : Un Golem. Un putain de Golem en train de dévaster la ville. Ah oui, normal...

Le directeur, Lucian Ferriel à l'occurrence, n'avait pas été très précis dans ses propos. Mais Kiara comprit qu'il se tramait quelque chose... Et comme les apprentis dieux étaient impliqués, il s'agissait probablement d'une attaque de renégats. Han les petits voyous, ils avaient décidé de s'amuser apparemment. Ce voyage temporel servait donc à les arrêter ? Joli coup, et demander l'avis des gens, ce n'était pas à l'horaire ? Bon, tant pis... De toute façon, Kiara n'allait pas quitter le jeu, elle allait rester pour épauler les autres. Quand même, elle avait un cerveau et un cœur. Ces New-yorkais n'avaient rien fait les pauvres victimes.

Le professeur avait lâché sa main pour prendre la parole et dire qu'il allait suivre le professeur Yskaliv. Okay, comme il voulait. La repentie espérait quand même qu'il ne la laisserait pas seule... Il était le seul en qui elle avait confiance dans cette troupe. Et lorsqu'il lui demanda si elle allait le suivre, ça la rassura. Elle garda néanmoins un regard sérieux; pas de temps pour la rigolade.

« Pour aller taper des vilains garnements ? J'suis partante. Ces connards vont payer pour leurs crimes. »

Elle faisait mine d'être la fille la plus courageuse au monde. Elle était très courageuse, certes, mais elle savait que cette «mission» ne serait pas de tout repos, que le danger était réel. Quoi qu'il en soit, elle resta auprès d'Ethan. Elle combattrait en équipe avec lui s'il le fallait. Tout va toujours mieux lorsqu'on se sert les pouces et puis... Ce n'était pas comme si elle était la déesse la plus puissante encore, elle n'avait pas eut le temps d'évoluer comme elle l'aurait voulu. Cependant, ces renégats ne savaient pas à qui ils avaient à faire. Kiara n'avait pas peur de se salir les mains. Et elle n'aurait aucune pitié pour ces êtres pathétiques.

« Je te suivrai, Ethan. »

C'était le moment, ça ne faisait que commencer. Allait-elle en découdre ? Probablement, elle s'y attendait.

PasséPrésentFutur
Un discours de la part du directeur maboule, suivit d'applaudissements chaleureux, auxquels Kiara participa; les mariés pouvaient officiellement s'appeler ainsi. Félicitation à eux. C'était mignon tout plein.

« Jusqu'à ce que rien ne les sépare, puisqu'ils sont déjà morts. Qui aurait cru que le premier mariage auquel j'assisterais serait celui de deux êtres non vivants ? »

Étrange, effectivement.
L'horlogère contenta de continuer à grignoter quelques trucs dans le buffet, ne sachant plus trop quoi faire maintenant. La cérémonie était-elle terminée ? Sûrement pas quand même. Le silence d'Ethan l'intriguait. Est-ce que la repentie était ennuyante ou est-ce qu'il avait simplement rien à dire ? Bon. En tout cas.

Elle apercevait la table bouger non loin d'elle. Apparemment, des gamins s'amusaient à jouer à cache-cache... Elle avait imaginé un mariage plus stricte avec des gens calmes et sérieux. Tout le monde peut se tromper on dirait.





─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue
♦ Rose ou chou ? : Une Illusion
♠ Petits messages : 128

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: Le Jugement
avatar
Directeur - Divinité Goétienne
Directeur - Divinité Goétienne
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Dim 31 Aoû 2014 - 16:39

Hein ? Woh ! Non ! Nonononononon. Ce n'est pas bon, ce n'était pas censé se passer comme çaaa ! ... Et son joli discours à lui alors ?! Hein ? Personne n'en a rien à foutre du discours trop classe qu'il aurait pu prononcer, cheveux au vent et regard profond scrutant l'horizon ?

La seule chose qui s'était passée comme il l'avait souhaité, c'était ses cheveux virevoltant dans les airs. Le seul souci ? Sa tête était en bas, ses quatre fers en l'air et son regard tout sauf profond. A la place d'un monologue digne d'un grand roi, c'était un long cri tonitruant qui s'échappait de sa bouche grande ouverte.

Oui, Lucian était en train de voler littéralement dans le décor. Ses yeux demeuraient fixés sur cette immense créature qui venait de foncer sur eux à la vitesse grand V. Par quel miracle ? Il était pourtant certain qu'elle ne les avait pas encore repérés il y avait quelques secondes !

Autour de lui tout semblait chuter au ralenti, corps, pierres, gouttes de sang… et lui qui ne possédait aucun pouvoir pour défier la pesanteur !

« Non… c'est pas vrai ! Je ne peux pas mourir… je suis trop beau pour ça ! »

Alors qu'il était occupé à faire des moulinets des bras et des jambes, il sentit quelque chose le happer par le col et l'instant d'après, un souffle brûlant dans la nuque. Brusquement, il regagnit de l'altitude et il put même voir celui qui l'avait sauvé : son dragon noir.

« Merlin ! »

Il paniquait tellement qu'il n'avait pas senti l'esprit de l'animal approcher ! Mais lui avait sûrement dû capter son appel mental. Hop ! Le voilà qui atterrissait sur l'échine de Merlin. Le pauvre avait été bousculé par le méchant golem… d'ailleurs cela ne l'avait pas laissé intact, il peinait à voler droit.

Au moment où le directeur se décida à se retourner pour voir quelle était la situation qu'ils venaient de laisser derrière eux, sa monture volante effectua un demi-tour si brusque qu'il faillit une nouvelle fois tomber de son dos.

— Wow doucement ! … mais qu'est-ce que tu fais ?

Hein ? Quoi ? Comment ça il fallait retourner là-bas ? Mais non ! Ils étaient bien à prendre la direction inverse ! Ils n'avaient pas une fille de choeur devant eux, même le dragon noir paraissait ridicule à côté… ils avaient affaire à un videur géant sous son plus mauvais jour ! D'ailleurs celui-ci s'était redressé, observant tranquillement ses proies et écrasant des poings ceux qui s'approchaient un peu trop près de lui. La température en son cœur de braise était d'ailleurs tellement élevée qu'elle produisait de la vapeur à cause de ses ailes constituées d'eau.


— Pour chercher du renfort, c'est dans l'autre…

Sans lui demander son avis, le dragon noir fonça en direction du lieu de l'impact, forçant Lucian à s'accrocher de toute ses forces.

— ... directioooooooooooooooon !

Néanmoins, ce ne fut pas pour lancer une contre-offensive que Merlin fonçait vers l'adversaire. Il passa tout près des apprentis-dieux qui étaient encore debout pour qu'ils puissent sauter sur son dos. Après tout, il était l'unique créature ailée du coin capable de porter autant de personnes à la fois, autant qu'il serve de navette… Toute aide était la bienvenue dans cette bataille qui semblait perdue d'avance, alors autant ne pas handicaper ceux qui ne possédaient pas de pouvoir de déplacement.

— Venez !

Au passage, Lucian ne prenait évidemment la peine que d'aider les jeunes demoiselles à monter. D'ailleurs, la première sur laquelle il tomba fut Topaze, qu'il aida à monter en arborant son plus beau sourire, qui disparut bien rapidement lorsqu'il la vit ensanglantée.

— Oh par Deus, vous êtes blessée, il faut soigner cela au plus vite !

Aussitôt dit, aussitôt fait, il la souleva dans ses bras façon princesse, le regard déterminé.

— Merlin, direction le port le plus proche ! Il nous faut regagner l'Académie !

En voilà une occasion en or pour filer.


Informations
Pour tous ceux qui possèderaient suffisamment d'xp pour passer au niveau 25, vous avez le droit de débloquer et d'utiliser durant cette bataille le dernier palier de votre domaine divin. Pensez à mettre en contexte cette augmentation brutale de puissance car votre personnage n'est bien entendu pas au courant. Bon jeu.

PS : Si je n'ai rien mis pour le côté mariage, c'est normal, étant donné que le rôle de Lucian est plus ou moins terminé… pour le moment.





─ Eh p'tit... tu as à boire ? ╬_╬
Depuis quand tu me stalkes d'abord ?
Y a que les fous pour jouer des fous...
─ Et tu mets mes paroles en #087ECC ou je t'en colle une !
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 5 Sep 2014 - 14:06


EVENT PRINCIPAL 3
Mariage Divin



Ils s'organisaient. Les remarques fusaient, à droite, à gauche, les discours s’enchaînaient, tous s'agitaient et s'activaient. Soupirant, je croisais les bras et posais mon regard sur le Golem au loin. Cette équipe de bras cassés ne semblait pas décidé à entrer en action. Et pourtant je n'avais pas de temps à perdre. Il me fallait le trouver coûte que coûte. J'en avais assez d'attendre.

Éloignant momentanément mon esprit de ces lieux, je me concentrais sur l'immense créature. Je devais interférer avec ce cerveau primaire. Si les apprentis ne se hâtaient pas d'aller à lui, je le ferai venir à nous.

Et pour mon plus grand étonnement, ce fut facile. La bête darda sur nous son regard de feu, se prépara à l'assaut et se précipita sur nous. Ayant prévu le coup, je fermai les yeux et me changeai en lumière au dernier moment, ne laissant derrière moi que mon clone parfait.

Lorsque je reparus un peu plus loin, je ne pris pas le temps de jeter un regard en arrière. Mon clone s'était envolé avec les autres, je le sentais, je le savais, rares étaient ceux qui pouvaient échapper à mon radar. Sur la petite bande, ils devaient être trois, peut-être quatre... Dont Lucian bien évidemment. D'ailleurs c'était un détail qui m'avait longtemps agacé. J'étais dans l'impossibilité de trouver Isanagi. Mais je pouvais trouver ses acolytes et dans l'immédiat c'était tout ce qui m'importait. Si je trouvais les renégats, je le trouvais.

Dans mon esprit, les lieux étaient clairs, je connaissais chaque protubérance, chaque crevasse, chaque passage. De même, aucune âme qui vive ne pouvait passer inaperçu. Les humains étaient en train de mettre en place leurs défenses. Ils étaient admirables, peut-être fous cela dit, mais il en restait qui n'avaient pas abandonné. Je captais les pas pressés des fuyards sur le sol, je sentais la chaleur et les cœurs qui s'emballaient sous la poussée d'adrénaline. Dans la cohue générale et les cris, un ronronnement de moteur se faisait entendre, les pales des hélicoptères de l'armée brassaient l'air. Ils se rapprochaient.

Dans un instant, les humains allaient intervenir, leurs armes allaient tenter de venir à bout du monstre et les dieux ne seraient pas épargnés. Si le golem était un danger évident, le dragon n'en demeurait pas moins effrayant et ces gens qui semblaient le guider ne pouvaient pas être amicaux. Pouvait-on blâmer ces pauvres âmes ? Difficile à dire. Ils étaient ignorants, cette bataille était certes la leur mais en essayant de les préserver, on les avait maintenu dans cette ignorance, si bien qu'ils ne savaient pas discerner ennemis et amis. Il allait falloir le leur prouver, prouver que l'académie était de leur côté. Mais pour ça je faisais confiance en Lucian et en nos troupes. Il fallait préserver les humains, créer une alliance et mettre fin à ce cauchemar.

Pendant ce temps, j'irai droit au but, pénétrerai le siège de l'ONU, mettrai hors d'état de nuire ceux qui barreraient ma route et je le trouverai. Rien ni personne ne pourra m'en empêcher.

♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Mar 9 Sep 2014 - 13:57


Une simple question du chevalier, mais voila que tous se lançaient, pour la plupart, dans de grande discussion. Le chevalier prit une inspiration, car beaucoup estimait que l’adversaire serait nécessairement lent, et en combattant aguerrit il savait qu'il ne fallait jamais se laisser prendre par certaines apparence, que parfois celle-ci étaient le fléau de chaque combat.
La démonstration ne se fit d'ailleurs pas attendre lorsque ce géant de pierre se décida à attaquer, il était bien plus rapide qu'ils ne le pensaient et lors du mouvement d'esquive du dragon, le chevalier peina vraiment à s'accrocher, il faut dire qu'il n'y a pas vraiment de prise sur ce genre de monture … Mais il parvint à se maintenir sur cette dernière et se releva, faisant apparaitre son armure sur son corps dans un large sourire que maintenant dissimulait son casque. De quand datais sa dernière guerre, son dernier combattant de grande ampleur de se genre, il n'avais pas prit la peine de compter le temps depuis sa résurrection, mais il était certains que ce n'était plus tout récent. Bien sur il y avait quelques petites escarmouches, mais il ne s'agissait que de combat isolé et sans grand intérêt. Oui, ici il se trouvait dans une vraie guerre, moins conventionnel que celle qu'il connaissait, mais une vraie guerre, un affrontement entre deux camps composé de trois grands groupe, les dieux, les renégats, et les humains. Bien que ces derniers ne sachent rien de tout ceci et attaquaient les deux groupes sans distinction.

Le chevalier tourna un instant la tête pour observer son frère et hocha la tête avant de simplement … sauter. Il n'était pas fou, pas plus que suicidaire, mais combattre dans les airs était pour lui le plus difficile, alors il allait juste rejoindre le plancher des vaches, sont territoire de prédilection. Grâce au dépassement des limites son atterrissage, bien que atrocement brutale malgré la tentative de se ralentir en plantant son épée dans un bâtiment, ne le blessa pas plus que cela, mais il avait laissé une sacré marque dans le bitume qu'il observa en se relevant et dégainant son épée tandis qu'il agrippait son bouclier.


- Alors c'est maintenant que le combat commence hein ...

Par dessus les toits des immeubles il voyait encore le golem se déchainer, au moins lui n'étais pas dur à repérer, pas comme les renégats parmi les humains … Mais bon, il fallait qu'il combatte, et si par chance il pouvait la trouver, ce serait parfait. Mais là, les ordres était plutôt simple et les suivre aussi.

- Search and destroy ...


Pendant la cérémonie.



C'était bien une petite fête, d'ailleurs son frère ne manqua pas de tenter une petite blague quand il revint avec les petits four. Un petit sourire en coin le chevalier tendit sa main remplit vers son frère.

- Tu sais bien que je suis un ogre qui passe son temps à manger ! Mais je peux peut être te laisser en prendre un ou deux !

Puis le mariage poursuivit son avancer, le chevalier continuait à regarder la scène, un couple heureux et épanouis. Ca se voyait qu'ils s'aiment, de ses souvenirs il ne se rappel avoir souvent vu se genre de choses dans un mariage, enfin, pour le nombre auxquelles il à assister … Mais à son époque les mariage arrangé ne suivaient pas souvent les désirs amoureux des jeunes.
Il y eut l'échange des anneaux, le traditionnel baiser pour sceller l'union et … le chevalier qui se fit soudain coincé par une foule compacte autour de lui, il n'arrivait plus du tout à se déplacer et regardait autour de lui surprit tandis qu'un bouquet de fleur venait de se faire lancer en l'air, une tradition qu'il n'avait encore jamais vu, il se demandait bien ce que cela pouvait représenter, il devait bien y avoir quelque chose à y comprendre, mais il avait beau se creuser la tête il ne voyait pas vraiment.




Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Dim 28 Sep 2014 - 20:00
Recroquevillé, les mains sur la nuque, la tête entre les genoux, Oliver vit le pire mariage de sa vie. Ou de sa mort. Il ne sait pas, il ne sait plus, et il en a marre.
Il n'est pas le genre d'enfant à bien vivre les changements. De son vivant, un déménagement dans une ville voisine l'aurait perturbé pendant des mois. Il aime avoir des habitudes, des gestes qu'il peut répéter tous les jours sans réfléchir, des personnes en qui il peut avoir confiance, et surtout, il aime se sentir en sécurité.
Tout ça, il ne l'a pas, à la Deus Academia.
À tout cela s'ajoute le stress de sa mort et de ses conséquences. Ses parents ont-ils survécu à la tempête de neige ? Se préoccupe-t-on de la branche que l'on vient d'arracher lorsque tout ce que l'on voulait est le fruit qui est dessus ? Pour Oliver, cette métaphore est l'exacte définition de sa situation. Il est le fruit, ses parents sont la branche, et celui qui a mutilé le végétal est Deus lui-même. Triste sort pour un fruit qui voulait juste profiter du soleil.
Maintenant, il est dans la nuit, au fond de la corbeille du jardinier, en proie aux insectes qui y dorment. Qui craint les vers de terre lorsqu'il est perché sur un arbre ? Personne, excepté lorsque l'automne arrive.

L'automne, Oliver ne le redoutait pas. Il était jeune, en pleine santé, sa famille avait une bonne situation, et l'Italie est loin d'être en pleine guerre civile. L'automne n'aurait dû arriver que dans des décennies, pour lui. Mais malheureusement, la saison responsable de la mort de toutes les feuilles de la terre est arrivée beaucoup plus vite qu'il ne l'aurait pensé.
C'est beau, la mort, lorsqu'on la remplace par une période de l'année aussi mélancolique que l'automne, n'est-ce pas ?
Bien qu'il n'imaginait pas la mort aussi inespérée qu'une résurrection en divinité, Oliver n'apprécie toujours pas la mort. Comme nous l'avons dit, elle l'a transporté dans un monde où tout ce qui existe veut sa peau une seconde fois, des rêves aux monstres et des professeurs aux camarades de classe, tout en détournant son attention avec une faveur : Le titre de dieu. Heureuse compensation pour quelqu'un qui vient de mourir, maigre consolation pour un enfant sans repères qui a tout perdu et qui ne croit plus en rien...

Sous la table, il est presque résigné. Avoir une déesse à ses trousses, c'est trop pour lui, et si il ne s'attendait pas à avoir le crâne soufflé par une grenade à tout instant, il gémirait bien bruyamment. Lorsque la nappe se soulève dans un grand mouvement ample, il pousse un petit cri semblable à celui d'une souris qui verrait la patte d'un chat dans sa propre tanière. Les deux jeunes femmes qui le rejoignent dans sa cachette n'ont pas l'air de le chercher, et malgré l'obscurité, Oliver en est sûr : Sa poursuivante n'est pas parmi elles. Il hésite à pousser un soupir de soulagement : Que viennent faire ces filles ici ? Il ne les a pas invité, et leur visage ne lui parle pas. Se cachent-elles aussi ? Si c'est le cas, alors le dieu du froid a perdu toute foi en l'académie. Si tous les novices se cherchent des abris lors d'un événement d'apparence aussi inoffensif, alors c'est qu'il y a définitivement un problème. Pourtant, bien que leurs yeux affichent une forme d'inquiétude, ce n'est pas un autre apprenti qui les inquiète, mais les parts de gâteau qu'elles tiennent dans leurs mains. Oliver ouvre de grands yeux : Elles ont volé un morceau de la pièce montée ? Dire qu'il est sensé être un serveur et veiller sur tout ça... Si le cuisinier l'apprend, il va le tuer, et son sang risque de faire tâche sur les petits fours. Avec un bégaiement mêlé de peur et d'hésitation, il essaie de jouer le rôle qu'on lui a confié :

- Heu... On n'a pas le droit de manger le gâteau tout de suite.

Sans aucune autorité, il ne risque pas de se faire obéir, mais le petit italien mérite au moins un bon point pour avoir bravé sa timidité et fait preuve de volonté. Quel dommage que son manque de crédibilité est accentué par l'étrange fascination que son regard porte sur les cheveux de l'une des demoiselles... D'un blanc éclatant, bien que grisés par le pénombre, la couleur de sa coiffure est exactement la même que la sienne, et ses yeux rouges, bien qu'il ne les a pas encore bien regardé en face, rougeoient avec une lueur rassurante. Cette ressemblance le trouble au plus profond de lui, et il a presque envie de s'approcher afin de toucher une mèche et s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une perruque. Il l'a enfin trouvé, sa percée de lumière à travers l'osier de la corbeille du jardinier.
Il ne pourrait pas l'expliquer, mais dans cette fille, il retrouve un peu de ses parents. Ils n'étaient pas albinos comme lui, loin de là, ils étaient bruns comme la nuit. Toutefois, il est convaincu qu'elle n'est pas là par hasard, Oliver pourrait presque entendre le murmure de Deus à son oreille :

- Tu vois, Oliver ? Tu n'es pas seul. Voilà ta grande sœur.

Il n'est pas dupe, ce n'est pas sa grande sœur, mais une envie indescriptible de lui faire confiance s'empare de lui, et le pousse à reformuler sa première phrase :

- Enfin, vous pouvez manger quand même, moi, je m'en fiche.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Mar 7 Oct 2014 - 21:25
L'ascension ne fut d'une grande difficulté pour l'albinos malgré l'échelle de secours bancale, elle avait grimpé bien pire. Toutefois elle manqua de passer par dessus la rambarde, déboussolée par le souffle de l'effondrement de l'immeuble adjacent au sien mais elle tint bon. La jeune fille continua son ascension jusqu'à la corniche du toit et se laissa tomber souplement de l'autre coté. Lorsqu'elle se releva, plissant ses yeux rougeoyant pour échapper à la poussière, elle aperçu une silhouette. C'était à n'en pas douter une jeune fille à la silhouette fine à en juger son dos et aux cheveux d'ébènes, par chance et grâce au vacarme ambiant, elle n'avait pas encore repéré la présence de l'intruse. Pour Arsen toutes les hypothèses étaient permises, cette fille n'était pas de l'académie ou du moins pas venue à New York avec elle sinon elle s'en serait souvenue non, restait alors à savoir: humaine ou bien....? La demoiselle n'avait certes pas l'air au mieux de sa forme mais il ne fallait pas la sous estimer, on ne savait de quoi elle était capable et elle pouvait très bien représenter un danger. L'empoisonneuse sortit discrètement son cran d'arrêt de son sac ainsi qu'une petite fiole de poisons qu'elle but d'un trait en silence.

Si c'était une renégate? Elle n'aimait pas les renégats, non pas parce qu'ils tuaient des humains, non ça elle n'avait fait aussi, mais parce qu'ils le faisaient sans raison. Si elle était devenue empoisonneuse c'était d'abord par nécessite, fallait bien manger et c'est la seule chose qu'on lui ai apprit puis c'était finalement transformé en un métier passionnant, un art même. Néanmoins invoquer un golem pour détruire une ville entière n'avait rien à voir.

Elle ne pouvait pas rester comme ça à ne rien faire, la gamine allait finir par se retourner et elle perdrait peut-être toutes ses chances. D'un pas feutré, profitant de la poussière et du vacarme assourdissant pour dissimiler sa présence, Arsen se faufila jusqu'à la jeune brune et mit son cran d'arrêt sur sa gorge. Appuyant suffisamment pour lui faire sentir l'acier mais pas assez pour que le fil de la lame ne fasse perler son sang. La demoiselle aux cheveux blancs murmura calmement à son oreille.

"- Ne bougez pas. Qui êtes vous? souffla-t-elle d'une voix légèrement éraillée et monotone.

Quelques heures plus tard

Deux yeux rouges la fixaient dans la pénombre de sous la table, deux yeux comme les siens. Un autre albinos était planqué sous la table à fuir elle ne savait trop quoi mais ce n'était pas ça l'important, ce qui l'intéressait elle c'était qu'un autre petit monstre comme elle existait. Quand Monsieur lui avait expliqué que l'albinisme était une maladie, elle n'avait tout d'abord pas comprit et puis peu à peu avait surgit l'idée que d'autres en étaient peut-être atteints eux aussi mais elle n'en avait jamais rencontrés jusque là. Elle avait envie de le toucher, de vérifier s'il n'était pas simplement un reflet de son imagination.

- Heu... On n'a pas le droit de manger le gâteau tout de suite.

Hein? Le gâteau? Ah oui le gâteau.. Arsen s'essuya le coin des lèvres d'un petit geste de la main, il avait beau être délicieux, elle l'avait presque oublié. La voix du garçon était mal assurée, presque tremblante et il s'évertuait même à ne pas regarder les deux demoiselles en face. D'ailleurs c'était vrai que Akalie, sa compagne était juste à coté d'elle. Sans être albinos, elle aussi avait une apparence singulière avec sa belle chevelure vermeil.

- Enfin, vous pouvez manger quand même, moi, je m'en fiche

Tiens il changeait finalement d'avis? L'empoisonneuse ne savait plus trop quoi faire, coincée sous sa table. D'un coté il lui disait qu'il ne fallait pas manger et puis de l'autre il lui disait qu'elle pouvait, c'était à n'y plus rien comprendre. Elle choisit donc la solution qui l'arrangeait et mangea un gros morceau de gâteau. N'empêche qu'elle n'arrivait toujours pas à détacher son regard de lui, un peu comme si à l'instant où elle clignerai des yeux son image disparaitrait comme si tout ça n'avait été qu'un rêve. Il n'avait pas l'air très à l'aise, coincé avec ces deux inconnus alors comment le persuader de rester encore un peu?

" - Vous en voulez un peu? lui demanda-t-elle en désigna sa part de gâteau au chonora."
Contenu sponsorisé
Re: [Event principal 3] Mariage Divin -
[Event principal 3] Mariage Divin
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Event 4 : Mariage Royal
» [Mini Event] Le Mariage de Natasha et Bruce
» EVENT N°1 : MARIAGE D'EDWARD & BELLA
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Chapitres archivés :: Chapitre III : Précipitations-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page