Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Event principal 3] Mariage Divin

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 1 Aoû 2014 - 17:03


EVENT PRINCIPAL 3
Mariage Divin



Mon cœur battait à tout rompre, tel un tambour de guerre, propulsant dans mon corps un sang bouillant de cette rage si longtemps contenue. Sous nos yeux s'étendait cette ville immense, New-York. J'avais eu l'occasion de connaître la ville par le passé, avant de devenir directeur, mais elle ne signifiait pas grand chose pour moi.

Les bras croisés, perché sur cet immense dragon noir auquel Lucian avait fait appel en ne voyant pas arriver la navette, j'observais la foule d'humains effrayés sans parvenir à cacher ma colère. Isanagi Tensho... L'ancien directeur et ses acolytes allaient devoir payer pour leurs crimes.

Mes poings se serrèrent, tandis que je jetais un regard vers mon collègue directeur. Pourquoi n'étions pas arrivés plus tôt ? Pourquoi n'étions pas arrivés avant le début de ce carnage ? Ne pouvait-il donc rien faire comme il faut ?

A nos côtés, les courageux apprentis qui avaient fait le choix de nous suivre semblaient encore perdus, leurs souvenirs devaient être flous à l'heure actuelle... On ne joue pas impunément avec le temps après tout...

L'air grave, je les dévisageais à nouveau l'un après l'autre. Etaient-ils tous aptes à se battre ? Ils semblaient de tous âges, d'époques différentes aussi, hommes comme femmes s'étant joints à nous. Serions-nous assez nombreux et assez forts pour éviter le pire ? Il le fallait. Nous n'avions pas le choix.

Ainsi en était-il de notre rôle dans ce monde. Nous devions protéger les humains et leur habitat et s'il fallait pour cela se battre contre nos semblables aveuglés par leur haîne et leur bêtise, alors soit, c'était un sacrifice que j'acceptais volontiers.

Après tout, j'étais un homme de guerre. Certes, c'était la première fois que j'arrivais sur un champ de bataille à dos de dragon, mais à nouvelles règles, nouvelles armes.

Au loin, on pouvait voir la créature invoquée par les renégats. Le combat promettait d'être difficile. Quel diable les avait donc piqué pour invoquer pareille monstruosité ?

Me raclant la gorge, je sautais à terre et me retournais vers les apprentis, posant sur eux un regard sombre.


« Les enfants, le seul moyen de réussir cette mission, c'est le travail d'équipe. Je compte sur vous pour vous assurer de la survie de monsieur Ferriel, à moins que vous ne souhaitiez rester enfermés dans le passé pour toujours... »


Mes lèvres restées closes durant ce petit discours, un petit sourire se dessina sur mes lèvres tandis que je me détournais vers la ville, fier de moi. Pourquoi toutes ces cachotteries envers ce cher et naïf Lucian ? Parce que je ne tenais pas à l'avoir dans mes pattes. Et pourquoi charger les apprentis de s'occuper de lui ? Parce que j'avais moi même mieux à faire. Il existait en ces lieux quelque chose que je désirais ardemment, quelque chose que je devais faire coûte que coûte...



Quelques heures auparavant...
Voilà. Enfin. La cérémonie commençait. Droit comme un i et silencieux comme une tombe, je demeurais toujours aux côtés de mon collègue.

La mariée étant déesse des animaux, ils avaient tout naturellement été mis à contribution pour rendre ce jour plus inoubliable encore pour la jeune femme, son compagnon et leurs invités. Et je suis forcé d'admettre que le résultat était assez spectaculaire. Largement trop exagéré à mes yeux qui préféraient de loin la sobriété des mariages japonais de mon époque, mais probablement très au goût de l'exubérance de l'époque actuelle.

Lorsque vint le moment, je suivis machinalement la chevelure flamboyante de Lucian et on se présenta devant la foule des élèves. Naturellement, je me postais en retrait et contemplais nos protégés. Ils étaient nombreux, pour la plupart disciplinés. Je me sentais à la fois fier et inquiet.

Le discours fut assez court, mais il me sembla durer une éternité. Cet homme ne savait décidément pas être professionnel, toujours à faire des blagues, toujours à rajouter son petit commentaire. Exaspéré, je le rappelais à l'ordre d'un regard. En vain.

Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 2 Aoû 2014 - 19:25
Le mariage divin

La guerre du temps
Livre Unus
Une journée spécial, très spécial, au point de voir deux enfants vouloir s'entre tuer dans un mariage. La gamine sorti alors un truc hostile de sa main, je sais pas c'est quoi, mais non, elle va poser ça tout de suite!

- "Si vous voulez réellement le faire payer, utilise vos poings, évite de gâcher la journée de la mariée voulez-vous?"

J'espère qu'elle comprend, mais bon, peut-importe je donne un tape sur sa main pour faire tomber le truc aux pieds de Shallia, ce qui déclencha un "tic tac" répétitif bien inquiétant...

- "Qu'es ce qu'est cet objet? Cela me semble pas très normal..."

La fille semblait avoir en horreur du contact que j'ai eu avec elle quand je lui ai tapé la main... étrange tout ça, mais bon, sa haine envers moi n'est pas justifié, alors je m'en fout royalement qu'elle me déteste. Je sors alors mon épée lentement pour venir pointiller le truc au sol au jambe de Shallia. J'avais pas confiance en ce truc, alors hors de question que je vienne toucher avec ma main. Je me tourne vers Oliver suite à cela.

- "Vous, retournez travailler avant de faire une autre gaffe... ou avant qu'elle décide de vous arrachez la tête avec ses ongles."

Le "Tic tac" du truc arrête soudainement, rien ne ce passe, mais mon attention fut alors capté par... un début de cérémonie

- "La cérémonie va commencer alors s'il vous plait, gardez-vous des problèmes d'accord?!"

Je m'éloigne alors de quelques pas de Shallia et de Oliver, qui vont, j'espère, éviter de s'en mettre sur la gueule. Je disparais rapidement de leurs visions dans la foule, vers les Directeurs et croise quelques personnes qui semble revenir de plus loin. Je vois Rain, ma "supérieur" du sexe inférieur qui ne m'a jamais dit un seul mot, comme si ma personne ne méritait pas d'être Dieu et cela me rend un peu haineux à son égare. Je passe à coté d'elle alors, mais jamais je ne fais attention à l'espace que je prend et d'un coup d'épaule je la bouscule un peu beaucoup brusquement sur le coté pour aller m'installer là où la mariée va passer, tout en étant à l'avant, pratique pour protéger les mariés de... argh, mes vieilles habitudes ne veulent toujours pas partir, je suis pas un garde mais un invité nom de Deus! Je viens alors m'asseoir plus loin vers le centre et soudainement, je vois la mariée marcher vers Jace, un homme avec qui je n'es jamais eux de discutions auparavant. Abygaïl est superbe, élégante et très majestueuse, ce qui m'enfoui un joli respect à son égare. Je vois tout le monde qui commence à se lever debout en la regardant et je me décide de faire pareil. Lucian commence à faire un discours traditionnel. Il me fit sourire en coin, cet homme est un nodocéphale et quand il parle, il donne toujours l'impression d'être un imbécile fini, mais non, cet homme est puissant, à en faire peur. Shindô tant qu'à lui me parait toujours autant puissant et intelligent, il représente bien ce qu'il est réellement et il a mon plus profond respect, mais lui il ne parle pas... Tout ce termine avec le mot "Champagne!", mais qu'es-ce donc ce truc au juste?


Livre Dualitas
Je regarde autour de moi soudainement, ne comprenant pas ce qui se passe soudainement, Lucian, le directeur, prit la parole, il n'explique rien, mais il nous demande de le suivre. Je regarde autour de moi et tous le monde semble perdu. Je m'avance vers le puissant roux, fièrement.

- "Vous savez que je vous suivrai jusqu'à en mourir Lucian."

Je regarde fièrement Lucian, fier de pouvoir combattre à ses côtés et de pouvoir servir Deus avec lui. Je vois alors mon casque au sol à côté, je me penche pour le prendre et je souffle dessus pour ensuite retirer le restant de poussière avec ma mains droite. Je me remet debout pour le mettre sur ma tête sous un bruit de métal et je me sors ma lame de son fourreau, prêt à partir combattre, même si je ne comprend rien de ce qui se passe ici.

Je suis alors le directeur, en train de traverser la route d'une énorme ville, je suis le deuxième de toute la troupe, Lucian devant moi et le reste derrière moi. Un monstre, comme j'en ai déjà vue ailleurs, sur quatre roues, percute alors Lucian et sous sa colère, celui-ci l'insulte de plusieurs mots qui semblent vulgaire, mais qui me sont inconnue. Je m'avance alors, l'épée en main pour allez punir cet homme, mais une main me retiens alors par un épaule et me pousse vers le directeur pour que je ne m'éloigne pas.

...

Nous sommes sur la bête, une énorme bête noir sur laquelle nous survolons une ville qui est vraiment étrange et composée de structures énormes. Je suis assied côte à côte avec deux autres personnes, Vinpap Iskaliv à ma droite, un collègue de l'académie, un brave combattant si je me fis aux rumeurs et Rain Sinclaire de l'autre côté, sauf qu'elle, elle est à l'écart de moi, évitant tout contact possible.

Le dragon se pose enfin après un moment, Shindo débarque en premier et nous fait un bref discours sur le travail d'équipe... mais il se prend pour qui pour me dire ça? C'est moi qui est censé enseigner ça aux élèves à la base, mais tant pis. Le monstre au loin, nommé le "golem", à la base, j'ai déjà entendu parler de ce monstre pendant les croisades, une légende juive créée pour faire peur aux enfants... J'ai bien peur que ce monstre nous complique énormément la tâche. La mariée fait alors son discours, je suis bien d'accord avec elle... mais reste que pour moi, tout doit beaucoup plus précis. Je me lève alors, doucement sans faire l'insolent.

- "Si je peux me permettre, en tant que professeur en psychologie militaire..."

Je respire fort un peu mal à l'aise, les gens ne me semble pas très ouvert d'esprit à m'écouter.

- "Je suggère des stratégies que j'ai acquis suite au nombreuses batailles que j'ai dirigé dans mon vivant. On ne pourra pas vaincre le golem sans stratégie poussé et réfléchis... Et si les renégats sont derrière tout ça, on va devoir ce la jouer beaucoup plus en finesse... Alors je dirai comme Dame Lullaby, nous devons sauver les civils... mais ne négligeons pas les forces humaines, nous allons avoir besoin de leurs aides."

Je continue alors sur ma lancé après une bonne respiration.

- "Nous devrions aussi profiter des hauteurs des bâtiments avec les archers... et les "tireurs" talentueux pour pouvoir couvrir les gens en première ligne. Les gens qui peuvent causer de gros dégât spontané et les supporteurs serons nos protégés, jamais ils devront être sans protection et leur survis fera de nous des vainqueur. Nous devrions aussi entourer le monstre de tout les côtés, évitons de se faire tuer tous en même temps... Bon, je ne fais que proposer, je ne cherche pas à créer le conflit parmi-nous, mais... comme nous a dit le directeur, faire équipe est notre seul moyen de réussite, mon point fort, c'est la guerre, alors je vous met tous mes pensés sur la table, pour servir Deus."

Je me rassoie au sol, un peu stressé, ne pas être autoritaire est difficile pour moi, j'espère qu'un jour, tous l'effort que je fais pour ne pas être désagréable à autrui sera récompensé... Je regarde un peu à ma droite pour voir Vinpap qui me regarde du coin des yeux et cela me fait encore plus stresser.

Code by Rain
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Lun 4 Aoû 2014 - 17:44


Mariage Divin

La ville de New York. Un immense dragon noir. Et au loin, cette immense créature de pierre, surplombant les plus hautes tours de verre et d’acier que les hommes avaient su élever. Alors c’était donc ça ?... Peu à peu, d’autres mots revenaient. Les renégats, un assaut qui allait marquer l’histoire. Visiblement, les humains comme les dieux n’avaient pas su se préparer à temps pour contrer la menace. Et ainsi se trouvaient-ils dans le passé, selon les dires du directeur Ferriel du moins. Ce n’était peut-être qu’une question de temps avant que leurs souvenirs ne reviennent... mais en l’état actuel des choses, ce temps ne pouvait pas être gaspillé futilement. Ha... au moins étaient-ils en accord sur cette chose.

Dans la main du professeur, il y en avait une autre. La main d’une femme, Kiara Shimizu. Après avoir constaté de ses yeux l’ampleur de la situation, Ethan se tourna vers elle, observant au passage la foule se tentant sur le dos du grand dragon. Ils étaient nombreux ici, apprentis, repentis, de tout âge et de toute époque, mais s’ils étaient ici réunis... c’est qu’ils l’avaient choisi. Ils avaient fait le choix de se battre.

« Alors, ce sont les renégats qui ont invoqué ce truc en pleine ville ?
- Apparemment.
- ... Tomber ce golem, c’est risquer de raser la ville. Joli coup. »

Rien à ajouter. Il allait falloir de l’organisation, et il osait espérer que les chefs d’expédition aient prévu le coup. Diriger les troupes, il préférait laisser cela à ceux qui savaient vraiment le faire, et lui ferait ce qu’il avait à faire. Mais quelles étaient leurs motivations, à eux ? L’honneur. Protéger une personne chère. Ou même simplement... la haine, la colère ? Personne ne peut se vanter d’être totalement blanc quand il s’agit de prendre les armes.

Enfin, le dragon se posa à terre. Tous mirent pied à terre, les uns après les autres. Shindô le premier, qui s’éloigna en solitaire après avoir suggérer de veiller à la survie de son collègue. Puis du groupe se détachèrent les meneurs, prenant les devants pour exposer leurs stratégies. Trois groupes. Infiltration, sauvetage, et assaut. Trois chefs. Vinpap, Abygaïl, Didrik. Au moins, les décisions allaient vite, c’était toujours un bon point. Deux enseignants, une membre du conseil des élèves. Peu importe, il faudrait leur faire confiance. Ce n’était pas une mince responsabilité à endosser que celle-ci, mais s’il fallait que quelqu’un en porte le fardeau, alors tous devraient veiller a succès de la mission.

« Eh bien... allons nous occuper des renégats ?
- Tant que tu me laisses faire parler les lames. Tache juste de rester en vie.
Le professeur leva la main, lâchant celle de Kiara.
- Je pense savoir que nous n’avons que peu de temps pour les discours, alors je demanderai à tous ceux ayant une objection de se manifester immédiatement. – un silence – Je suivrai monsieur Iskaliv. Faites tous votre choix, et faites le bien. »

Alors il s’avança de quelques pas, s’apprêtant à rejoindre son chef d’escouade, puis s’immobilisa. Il manquait quelque chose. Kiara ? Depuis leur rencontre, à son arrivée à l’académie, ils ne s’étaient pas revus. Mais elle était ici, sa main dans la sienne lorsqu’ils s’étaient retrouvés ici. Cela ne pouvait signifier qu’une chose, une seule.

« Je crois que je te l’ai déjà demandé, mais je te redemande confirmation : me suivra-tu ? »

Le professeur tendit alors à nouveau sa main vers l’apprentie, plongeant son regard dans le sien. Il ne souriait pas cette fois, elle non plus d’ailleurs. La situation ne le permettait pas. Il savait pertinemment que c’était dangereux, qu’il ne pourrait pas la protéger de tout. Mais elle était là, alors il ne pouvait pas la laisser derrière. Pourquoi ? Il ne savait pas... il restait humain lui aussi, après tout.

* * * * *
[Quelque part dans le passé...]
Le chaton ronronnait de bonheur, aux anges. Les canapés au saumon étaient tout simplement divins, il n’en avait jamais mangé d’aussi bons. En même temps, c’était son premier mariage divin. Il répondit à Kiara d’un miaulement approbatif, avant de s’en retourner gouter les autres amuse-gueule pendant qu’elle discutait avec le professeur. Mademoiselle Lyra de la Forêt-Noire intriguait beaucoup, tant mieux pour elle. Une simple connaissance, d’après le philosophe... mais voyons plutôt si les toasts au pâté sont aussi savoureux que le reste, voulez-vous ?

« Qu'est-ce qui t'arrive de bien, depuis la dernière fois ?
- En bien ou en mal, peu de choses malheureusement... »

Oui, les quelques derniers mois avaient été plutôt vides, et étrangement calmes. Si ce n’est cette étrange rencontre avec Enora peu après noël, rien ne sortait vraiment de l’ordinaire.

Puis soudain, des exclamations dans la foule attirèrent son attention. Tous se regroupaient autour de l’allée centrale, alors qu’un vol d’oiseau sifflotant accueillait la venue des mariés. La cérémonie allait enfin pouvoir commencer... néanmoins, il préférait rester à l’écart plutôt que de tenter de se frayer une place au travers de la foule déjà dense. Ce genre de festivités... ce n’était pas pour lui.

Enfin vint le discours, et ce fut à nos chers directeurs de se mettre à la tâche. Ferriel... dire qu’il était peu doué pour les discours était un doux euphémisme, mais il fallait reconnaitre qu’il savait coller à l’ambiance, ce qui arracha un sourire au philosophe. Ce genre d’attitude avait probablement su en bousculer plus d’un dans ses habitudes et expectations, mais c’était probablement une bonne chose. Les coutumes, comme le reste, étaient vouées à évoluer.

Le discours terminé, il y eu une seconde de froid, les invités ne sachant pas s’ils devaient applaudir ou se taire, puis une clameur chaleureuse s’éleva à nouveau lorsque les mariés s’embrassèrent. Alors c’était fait, ils étaient liés, pour l’éternité et plus encore. Une union que même la mort ne pourrait briser... cela ressemblerait à un rêve d’enfant. Etait-il vraiment nécessaire qu’ils y assistent tous, la question se posait toujours néanmoins. Pourvu qu’ils soient heureux, au moins tout cela n’aurait pas servi à rien.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Jeu 7 Aoû 2014 - 3:00
« Fais attention à toi »... mine de rien, ce n'était pas le genre de phrase que Rain entendait souvent. En même temps, avec l'image que la membre du Conseil laissait d'elle, il était déjà difficile de s'approcher de sa personne alors pour s'en inquiéter, ce n'était pas tout le monde qui allait s'y atteler. Cette image justement, était associée à une autre, toute aussi fixe. Une image qui lui était inévitablement attribuée, à la manière d'une étiquette, à cause de sa place dans le Conseil. Un modèle d’élitisme, disent-ils. Des gardiens veillant dans l'ombre, inaccessibles, inatteignables. D'autres, au contraire, ne se retenaient pas de les critiquer. Hautains, fermés, incapables... Peu importait l'image, elle était toujours basée sur une idée fixe. Et la plupart des gens s'en contentaient, peu cherchaient à vraiment les connaître, ces « gardiens », et surtout pas elle, qui évitait la populace tant c'était possible.

Mais ce genre de mots, ce genre d'attention, avait la capacité de rappeler à Rain qu'elle était également responsable d'elle-même. Qu'il n'y avait pas que le devoir qui comptait. De toute évidence, la demoiselle avait tendance à oublier sa propre existence, à force d'être focalisée sur celle du monde qui l'entourait. Pourtant l'un et l'autre étaient liés, mais tout cela amène à un autre débat. Toujours est-il que la Chargée de Discipline ressentit une chose étrange lorsque son interlocuteur lui adressa ces mots. A la fois, elle était touchée et à la fois, elle se sentait incapable de le regarder dans les yeux ou de promettre quoi que ce soit.

Le début de la cérémonie la sauva. Les témoins devaient être près des mariés au moment de l'officialisation de leur union, et Rain se servit de ce prétexte pour tourner le dos à Lev sans un mot. Seulement, elle n'avait fait quelques pas qu'un grand homme en armure vint la bousculer. Oui, grand homme. Donc de toute évidence cela ne pouvait être Alexander. Cela ne l'empêcha pas d'identifier Didrik Karlson. Après tout elle se devait de connaître le corps professoral par cœur, elle était légèrement responsable de celui-ci... Et oui, effectivement, comme Lev le disait si bien, ce Karlson avait besoin qu'on lui apprenne les bonnes manières. Alors, ni une ni deux, Rain l'attrapa par l'épaule et le jeta en arrière sans ménagement, assez pour qu'il se réceptionne sur les fesses si personne ne le rattrape. Elle aurait pu lui asséner un gros coup de pied dans le dos, mais le faire tomber en plein sur le tapis rouge et couper le chemin aux mariés n'était sûrement pas la meilleure chose à faire.

Aucun mot ne sortit de ses lèvres, même si les remarques acerbes ne manquaient pas de germer dans l'esprit de Rain. A quoi bon perdre son temps à discuter avec cet homme visiblement mal éduqué ? Il l'avait bousculée, à partir de là, il devait s'attendre à être bousculé en retour, voilà tout. Une fois le chevalier jarté, l'ancienne professeur se rendit auprès des futurs mariés, rejoignant ainsi Vinpap Yskaliv, un type qu'elle ne connaissait pas mais de toute évidence humain, et Haridelle Telmath. L'apprenti-dieu de la Tromperie semblait bien connaître Jace en tout cas.

Rain, elle, était de toute manière incapable de montrer le moindre signe de proximité en public, alors elle demeurait droite comme un i dans son coin, aussi silencieuse qu'une tombe. A vrai dire, elle se sentait comme une étrangère. Tout ce discours passait à travers elle sans l'atteindre, et elle ne parvenait pas à ressentir quoi que ce soit lorsqu'elle vit Abygaïl et Jace s'embrasser. En fait, ce qu'elle pouvait dire de cette scène, en un mot, serait certainement « bizarre ». Oui, voir Abygaïl Lullaby embrasser Jace Kayllan devant une foule d'apprentis-dieux en émoi était vraiment le spectacle le plus étrange auquel elle ait jamais assisté de sa vie. Du coup, lorsque les applaudissements retentirent, Rain resta bêtement là, incapable de savoir quoi faire. Applaudir, c'était vraiment un geste proprement humain, qui n'avait a priori aucun sens pour une arme vivante.

Pourquoi se sentait-elle ainsi exclue ? Étrangère à tout ce qui se passait ? Peut-être parce qu'elle avait encore du mal à réaliser qu'Abygaïl la considérait comme une amie ? Peut-être. Ou peut-être qu'elle avait tout simplement un gros problème d'estime de soi. Car quand elle voyait tous ces gens sourire, avoir les larmes aux yeux, féliciter les mariés, leur souhaiter des vœux à n'en plus finir... elle se sentait tout simplement incapable de faire un centième de ce qu'ils faisaient. Incapable. Ne serait-ce qu'essayer. Tenter de percevoir une once d'émotions.

Le néant.

Effrayant.

***

Sans vraiment savoir comment, Rain s'était retrouvée à marcher parmi une foule en plein milieu d'un champ. Parmi eux, elle reconnut rapidement les deux directeurs, Lev et Abygaïl. Le reste, elle les connaissait de près ou de loin, mais peu lui importait, sur le coup elle se demandait surtout ce qu'elle faisait là et où se trouvait le reste des invités au mariage. Enora. Où était donc sa Liée ? Ce fut au moment où elle se décida à ouvrir la bouche que Lucian, qui menait la troupe, se tourna vers eux. Ses mots eurent l'effet le plus éloigné possible qu'il fusse de celui désiré. Car non, ce n'était pas en annonçant à sa suite qu'on venait d'effectuer un voyage temporel, que tout ce petit monde allait être rassuré. Surtout si celui qui tentait de calmer la population manquait de se faire renverser la seconde d'après. En gros, c'était une tentative complètement avortée, et ce qui allait suivre annonçait tout ceci comme un simple début...

Ils se retrouvèrent ainsi à dos de dragon. Oui, un dragon noir, comme Rain les aimait. Après tout ce n'était pas comme si chacune de ses rencontres avec une bestiole dans le genre n'avait été synonyme de gros bobos. Durant tout le trajet, la jeune femme s'était accrochée à l'une des épines dorsales du monstre. Vu la taille de ce dernier, elle eut une certaine difficulté à garder l'équilibre avec son unique main valide, surtout qu'elle n'était pas seule sur leur monture improvisée. Celui qui dirigeait la monture en question ne devait pas posséder de permis de conduire en tout cas... Toujours est-il qu'ils surent bien avant d'être arrivés à destination qu'ils l'étaient. Avec les colonnes de fumées et les grondements au loin, ce n'était pas bien difficile à comprendre. Dans quoi étaient-ils tombés cette fois ? Et les souvenirs qui se la coulaient douce entretemps. Quand allaient-ils se décider à revenir ?

Le regard sombre, Rain observait le chaos qui régnait en-dessous d'eux, dans cette ville si importante aux yeux des humains. De toute évidence, si elle s'était pointée, ce n'était pas pour ces innombrables silhouettes qui couraient dans tous les sens sans organisation aucune. C'était pour Lev, Abygaïl et tous ces académiciens qui constituaient ce nouveau monde qu'elle cherchait à sauvegarder. Mais qu'est-ce qui pouvait avoir mis cette cité dans cet état ? Visiblement, cet énorme tas de rocher ambulant au loin. Rain n'arrivait pas à mettre un nom dessus, à vrai dire elle n'avait jamais vu une telle créature se promener dans la nature, et n'en avait jamais entendu parler pour autant. Et vu qu'à côté de ce géant de pierre, le dragon noir approximait la taille d'un chien en face son maître, il y avait de quoi freiner les plus bourrins.

L'ancienne professeur lâcha un soupir face à ce spectacle désolant. Non, elle n'arrivait pas à se sentir concernée par la situation. Pour l'instant les siens étaient en sécurité, alors que les humains fussent en train de servir de playmobiles pour un bambin-montagne géant ne l'émouvait d'aucune façon. Mais tous ces apprentis-dieux prenaient un peu beaucoup au sérieux leur rôle confié par un vieux sénile endormi. Ils se mêleraient inévitablement à ce qui se passe et évidemment, se mettraient en danger. Pourquoi ? Rain pouvait comprendre le dévouement que quelqu'un peut porter à un certain nombre de personnes, mais à une race entière, c'était une logique qui lui échappait. A la fois, c'était de l'incompréhension, et de la fascination, de la fascination propre à quelqu'un qui découvrait encore le fonctionnement de ce monde.

Et voilà que ça commençait. D'abord, Shindô leur demanda de veiller sur Lucian pour éviter qu'ils restent bloqués dans le passé. Ah parce qu'en plus c'était ce zigoto qui était responsable de leur sort ? Fantastique. Ensuite Abygaïl se prononça pour proposer une stratégie somme toute basique, mais sûrement efficace. Cependant, la présidente du Conseil semblait avoir zappé un détail important : le pouvoir du gardien du Conseil. Au temps où Weiss était encore en fonction, il était, avec Rain, les deux à assurer ce rôle tenu secret au sein du groupe. Ce rôle leur permettait de nettoyer les zones de missions, de créer des mini-dimensions, copies des originales, pour protéger les humains des combats opposant diverses divinités... Le souci, c'était que ces pouvoirs étaient tirés de leur masque. Si celui-ci recevait ne serait-ce qu'un dégât, le sort prendrait fin. Alors, dans de telles circonstances, lancer un sort de ce type reviendrait à devoir rester en retrait, à faire confiance à ses alliés et à ne pas intervenir si ceux-ci se retrouvaient en danger. Autant dire que cette perspective ne plaisait guère à Rain.

Toutefois, en y réfléchissant, avait-elle vraiment le choix ? Les humains, s'ils étaient à portée de leurs adversaires, allaient sûrement être un fardeau pour ses compagnons. Et ceux-ci étaient bien trop dévoués à la cause humaine pour les laisser se démerder et se concentrer sur la menace de pierre. Alors que faire ? Il n'y avait pas trente-six solutions. Elle devait lancer le sort, bien que seule, elle allait avoir du mal à créer un cube assez grand pour les englober tous, et surtout, à le maintenir. Car à deux, si l'un tombait au combat, l'autre pouvait toujours assurer que le sort soit d'actualités. Là, cela allait être un poil compliqué... Tant pis, il valait le coup de courir le risque, ce sera toujours ça de fait. Ainsi, ils pourraient se concentrer sur le géant en face ainsi que les renégats. Déjà, son masque se matérialisait et des runes apparaissaient dans ses mains... Il lui faudrait un petit temps pour copier cette zone, il ne restait plus qu'à savoir si elle tiendrait assez pour que tous ces efforts en vaillent la peine.

Une voix l'interrompit alors dans ses pensées. C'était le professeur Karlson. Celui-ci souligna l'aide que pouvaient potentiellement leur apporter les forces humaines, ce qui était vrai, mais au fur et à mesure qu'il parlait, il blasait de plus en plus Rain, qui n'en revenait pas que l'on pouvait se montrer aussi bavard dans un moment aussi crucial. Était-ce trop demander d'aller directement à l'essentiel ? Visiblement oui, et pas seulement à l'autre chevalier. Vinpap Yskaliv vint rapidement renchérir le discours de son collègue. Qu'est-ce qu'ils avaient tous à parler pour ne rien dire ? Ils avaient une stratégie de base, cela suffisait aux yeux de Rain. Ceux qui s'étaient ramenés n'étaient pas des enfants de choeur, et ceux qui l'étaient n'avaient qu'à assumer leur choix absurde. Ils étaient en guerre, celle-ci avait débuté il y avait un bout de temps déjà, les blablas, c'était avant qu'il fallait les lâcher. Alors leurs beaux discours inutiles, ils pouvaient se les fourrer où elle pense, Rain n'avait pas l'intention d'en écouter plus.

Un soupir, aussi long que las, s'échappa des lèvres de la membre du Conseil, qui ne chercha même pas à le dissimuler cette fois. Au contraire, elle fit en sorte qu'on l'entende, même à dos de dragon dans une ville chaotique.

— « Nous n'avons pas de temps à perdre », hein ? lança la jeune femme avec sarcasme.

Le cube dimensionnel avait été créé. Pas aussi grand qu'elle l'aurait souhaité mais c'était déjà ça. Les mouvements de tous, ennemis comme alliés, en seraient restreints, ce qui diminuait la possibilité de se mettre à l'abri avec le masque, tant pis aussi... Rain prit appui sur ses jambes pour mieux tenir sur le dragon, son unique main ne lui permettant pas de le faire, son devoir actuel étant de dégainer son sabre. Bien sûr qu'elle ne comptait pas rivaliser avec le golem, elle n'avait pas lancé tout ce processus pour se jeter dans le tas sans réfléchir. Il fallait néanmoins l'avouer, la tentation était grande, rien que pour emmerder ces petits branquignols qui semblaient plus concentrés à broder leur discours qu'agir.

Ses Ailes Célestes dégainées, la jeune femme quitta le dos du dragon. Bavarder était déjà complètement idiot, rester ainsi ramassés en une seule et unique cible, encore plus. Respecter les ordres et les instructions ? C'était trop demandé à Rain, qui visiblement avait déjà oublié les révisions sur le travail d'équipe. Mais ce serait trop lui demander aussi de supporter tous ces blablas. Alors elle décida de partir en solitaire. Le but étant de ne pas demeurer au même endroit, elle allait tout faire pour rester loin du golem. A priori, cela se révélait être une tâche difficile, vu que la zone était désormais restreinte par le sort.

Au moins, les cris de porcs écorchés des humains, qui commençaient à lui refiler sérieusement la migraine, avaient disparu dans la foulée... Il n'en était néanmoins pas de même pour les renégats, qui allaient devoir faire des choix stratégiques pour pouvoir contrer l'adversaire. Mais, même ensemble, allaient-ils réussir à vaincre un truc aussi grand ?

La réponse leur tomba rapidement dessus. Pendant qu'ils étaient en train de discuter sur le dos du dragon, le golem s'était tourné dans leur direction. Il avait fait quelques pas, puis ses genoux s'étaient légèrement pliés. Sa position ressemblait fortement à un athlète prêt à effectuer les cent mètres haie. Il ne manquerait plus que la voix qui tonnerait « A vos marques... ». Le « Partez ! » par contre, s'était clairement ressenti lorsque le géant de pierre donna une impulsion si forte qu'il chassa un bâtiment. Beaucoup plus imposant que celui-ci, et terriblement rapide, il avait alors foncé en boulet de canon vers le groupe d'apprentis-dieux, rasant tout, absolument tout sur son passage.

Autant dire que, même si les plus rapides avaient pu éviter le plus gros de l'impact, ce n'était pas pour autant qu'ils échappaient aux débris. Autant dire aussi que, plan bien construit ou non, tout ceci vola instantanément en éclats avec l'entrée en scène fracassante de ce colosse. Tout vola en éclats, le groupe, les bâtiments... Tout, y compris le masque de Rain. Visiblement, les humains n'étaient pas prêts de voir leur souffrance abrégée.




Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Mer 13 Aoû 2014 - 21:23
Shallia regarda méchamment le jeune homme qui venait de faire choir sa bombe au sol. Il n'avait aucun respect pour les objets fabriqués main en prime. C'était la goutte d'eau qui faisait déborder la cruche. Elle regarda la bombe, déçue quand elle l'a vit se stopper lorsque Didrik pointa son arme en direction de celle-ci. Il devait y avoir un défaut, ce n'est pas possible. Une bombe ne s'arrêtait pas ainsi, surtout celle qu'elle produisait elle-même. Elle n'était pas à son coup d'essai en prime. Elle en avait déjà fabriqué des milliers de son vivant. Elle ne voyait vraiment pas d'où pouvait provenir le soucis. Elle était sûre et certaine que ce n'était pas un défaut de fabrication en tout cas. Il devait surement posséder un pouvoir qui devait détraquer l'électronique. Elle ne voyait que ça comme solution.

Elle voulait vraiment se débarrasser de lui mais elle se ravisa et fit demi-tour se dirigeant vers les directeurs qui allaient commencer un discours. Elle décrocha presque directement, trouvant les paroles fort peut intéressantes et servant uniquement à épancher sa vantardise. Elle ne l'entendit même pas héler les apprentis dieux. Elle vit juste une masse de gens se diriger vers lui et le suivre. Elle compris alors qu'il avait besoin d'eux. Elle resta pourtant sur place, ne bougeant pas d'un pouce. C'était un homme, il n'avait qu'à crever avant qu'elle ne lui viennent en aide.

Elle se décida donc a rester pour assister au reste du mariage, surtout qu'elle n'avait toujours pas eu le temps de venir déposer son seau en osier remplit de pommes. Elle espérait vraiment qu'ils apprécieraient ce cadeau de mariage.
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 16 Aoû 2014 - 4:56

- Event Principal N°3 -
- Châtiment Céleste -
New York était dévasté... L'ambiance était apocalyptique... Et pourtant Nasline ne s'en émut pas. Elle avait traversé les âges, observé les évolutions et les décadences de ce monde, assisté aux conflits et jeux de pouvoir... Ce monde ne signifiait rien pour elle. Son monde, c'était simplement l'Atlantide. Mais son royaume avait coulé et son patriotisme avec.

Aujourd'hui, tout ce qui comptait, c'était elle. Elle et seulement elle.

Du moins... C'est ce qu'elle voulait croire.

Sa seule présence ici prouvait le contraire. Elle n'était certes pas venue pour les humains, pour les renégats, pour le golem ou pour ce monde... Mais elle était là pour les beaux yeux dorés d'une petite blonde.

Celle qui l'avait trahie n'avait de cesse d'hanter ses pensées, Nasline l'aimait autant qu'elle la haïssait, mais lorsqu'elle avait aperçue Topaze au milieu de cette petite troupe de sombres fous, la raison de sa présence en ces lieux était devenue claire comme de l'eau de roche.

Mais c'était bien là la seule chose claire dans son esprit. A sa gauche, Franz semblait en proie à la terreur. A sa droite, Simon semblait tout aussi perdu que la plupart d'entre eux, mais ses yeux brillaient d'une détermination sans faille. Quant à elle, elle choisit de fixer le crâne blond de celle qui l'avait sans aucun doute entrainée dans cette galère involontairement. De cette manière, elle chassait le trouble que la promiscuité avec Simon réveillait en elle et elle ne se faisait pas remarquer par les directeurs en taquinant Franz.

Dans le même temps, elle tentait de remettre ses idées en place, vainement. Ses derniers souvenirs ? La cérémonie de mariage... Sa rencontre avec Franz... Et l'arrivée de Simon alors qu'elle se prêtait à un de ses jeux favoris avec son ami humain... Rien de plus... Juste quelques bribes, quelques mots sans queue ni tête, informations qui la laissaient de marbre. A vrai dire, elle n'avait guère besoin que son cerveau lui cause de renégats, la simple vision de ce golem au loin tandis qu'ils approchaient à vive allure du centre ville à dos de dragon était à elle seule un indice considérable. A moins que les humains se soient lancés dans la culture de Golems, ce ne pouvait qu'être l'oeuvre de quelques magies.

Ainsi, elle en était venue à la conclusion que les renégats avaient choisi ce jour pour foutre la pagaille, que la cérémonie de mariage avait été écourtée et que quelques volontaires s'étaient joints aux directeurs pour contrecarrer les projets de leurs ennemis à la base... Mais visiblement...ils avaient oubliés d'être ponctuels.

Probablement que Topaze s'était proposée, probablement que la Tortue s'était interposée, probablement que cette idiote n'en avait fait qu'à sa tête.... Ils ne connaissaient pas la culotte au Japon Féodal ? Pourquoi c'était elle qui la portait ? S'il avait été un peu plus ferme, elle ne serait pas là, car Topaze n'y serait pas elle-même. Deus aurait pu avoir Tortue Géniale, il avait pris Tortue Débile.

M'enfin, le mal était fait. Elle n'avait plus qu'à prendre son mal en patience et surveiller cette sotte. Franz et Simon l'y aideraient qu'ils le veuillent ou non. De toute façon, elle les sacrifierait tous les uns après les autres pour épargner la vie de cette enfant entêtée. Elle était prête à tout. Même à écouter des discours interminables.

Et c'est ce qu'elle fit quand enfin le dragon se posa. Tranquillement, elle attendit que Simon descende, puis, se contentant de l'appeler d'un ton autoritaire, elle sauta à terre. Elle ne doutait pas que cet idiot la rattraperait et c'est ce qu'il fit. Brave géant vert. Puis, le gratifiant d'un sourire orgueuilleux, elle mit pieds à terre. Et là, sagement, elle prêta une oreille distraite aux uns et aux autres, se contentant d'un ricanement à l'intervention de Rain Sinclaire, professeure et membre du conseil.

Finalement, tandis que chacun se répartissait les places, elle donna un coup de coude à Franz, puis Simon et esquissa un petit sourire amusé.

« On va tabasser du golem, les gars ? »
Elle émit un petit rire en observant leurs réactions, puis, en un instant, tout s'accéléra.

Un vacarme attira son attention et son regard écarlate se posa sur le golem qui se préparait à charger, venant de balayer un immeuble entier. Malgré elle, son cœur fit un bond dans sa poitrine et ses mains saisirent les bras des deux hommes à ses côtés. Tirant sur ceux-ci, elle les plaça devant elle, en boucliers humains. De ce fait, ils prirent de plein fouet l'attaque du golem et même si elle gagna à ne pas être en contact direct avec la bête, le poids des deux hommes ne lui fit guère plus de bien. Balayée tout comme ses compagnons, elle ne put qu'apercevoir une tignasse blonde qui s'envolait loin d'elle. Un cri se bloqua dans sa gorge. Puis elle atterrit enfin, roula sur le sol sur plusieurs mètres et s'immobilisa face contre le sol en grognant, bloquant sans le vouloir la course des deux hommes par la même occasion.

Elle mit plusieurs secondes à se décider à bouger, la vitesse du monstre ainsi que son poids avaient eu raison de sa capacité à encaisser les coups. Et encore, heureusement que son corps réchauffé par son pouvoir était plus réactif qu'un corps lambda. Doucement, elle se redressa à quatre pattes, crachota dans le but de se débarasser des grains de sable qui avaient insidieusement passé la barrière de ses lèvres, puis se mit sur pieds en s'époussetant. Son regard de braise se posa sur le golem. Il était si proche. D'un œil inquiet, elle en étudia l'anatomie et serra des dents. Il était immense. S'il les repérait, il pourrait sans peine les balayer à nouveau d'une gifle titanesque ou bien tout simplement les transformer en bouillie difforme... Rien de très réjouissant.

Mieux valait ne pas trainer ici.

Ni une, ni deux, elle administra un léger coup de pied dans l'épaule de Simon avant de chuchoter quelques mots entre ses dents.

« Pas le moment de traîner, levez-vous ! »
Puis, tandis qu'ils se relevaient, elle tendit une main secourable à Franz, en un sourire narquois.

« Sans rancune ? Tu seras plus rapide la prochaine fois. »
- Mariage Divin -
Franz était fidèle à lui même. Il n'avait pas laissé sa répartie à la maison, pour le plus grand plaisir de Nasline. Un sourire sincèrement ravi naquit sur ses lèvres en écoutant la voix chaude de l'homme, tandis que son regard écarlate soutenait avec arrogance celui de son interlocuteur.

Le regard pétillant de malice, elle le laissa se rapprocher encore. La réponse à la question de l'homme lui brûlait les lèvres mais elle préféra s'accorder un instant pour savourer l'expression de surprise sur le visage de l'homme lorsqu'il découvrit la chaleur de sa peau. Elle avait toujours eu le sang chaud, mais ce n'était que plus vrai depuis qu'elle avait récupéré son corps. Dommage que son don ne se limite actuellement qu'à cette fièvre permanente. Si seulement elle avait pu brûler ainsi tous les petits curieux ayant l'audace de souiller sa peau délicate...

« ...Ceci étant dit, je sais déjà où tu veux aller. Et je sais très bien que ce n'est pas dans ta chambre. »
La Princesse Ecarlate eut un petit rire amusé. Il était perspicace. Il ne se faisait pas d'illusions. Il ne s'imposait pas et entrait dans son jeu avec une certaine prestance. C'était agréable, un adversaire à sa hauteur pour un petit jeu plus amical qu'il n'y paraissait.

Sans broncher, elle se laissa guider par l'homme, reculant d'un pas lent sans le quitter du regard. Il aurait pu la laisser s'empêtrer dans un obstacle quelconque, mais elle ne s'en inquiéta pas. Il appréciait ce jeu autant qu'elle et elle le savait. Une trahison et une chute auraient été mal venus et immatures.

Tout en reculant, un léger sourire en coin étira ses lèvres et elle caressa doucement la cravate avec son pouce.

« Qui sait... Je te soutirerai tout ce que tu voudras bien m'offrir mon ami... »
Elle avait prononcé ces mots d'une voix enjoleuse. Elle savait qu'il ne se faisait pas d'illusions, mais elle aimait jouer sur l'ambiguité. Et puis force est d'admettre que la séduction faisait partie de ses jeux favoris.

Parvenue à destination sans encombres, ne s'arrêtant que lorsque le bord de la table entra en contact avec ses fesses, elle tira légèrement sur la cravate et approcha ses lèvres de l'oreille de son compagnon, les yeux mi-clos, chuchotant quelques mots doucereux que pour lui.

« ...Et peut-être même ce que tu me refuseras... »
Elle rit, amusée par sa propre audace et se reculant doucement en appuyant sa main libre sur la table, elle toisa l'homme d'un air victorieux, sans voir qu'à quelques centimètres à peine se tenait Simon qui les avait rejoint sans crier garde.

« Bonjour, je suis Simon. A qui ai-je l’honneur ? »
En un instant, Nasline perdit toute contenance. Se redressant brusquement, comme une enfant prise sur le fait, elle lâcha la cravate de Franz, dégageant sa main de celle de l'homme, et fit un pas de côté pour s'écarter un peu de la promiscuité qui s'était établie entre eux. Sous la poussée d'adrénaline, ses joues rosirent malgré elle et ça ne s'arrangea pas lorsqu'elle croisa le regard lour de sens de Franz.

Ses lèvres closes s'entrouvrirent légèrement tandis qu'elle cherchait encore quoi dire et comment réagir, quand, sans qu'elle s'y attende, elle se sentit happer par le bras puissant de Simon. Ses grands yeux écarlates s'écarquillèrent un peu plus sur le coup de la surprise et elle posa sur lui ce regard de merlan fris, les lèvres toujours entrouvertes sans qu'elle n'ait prononcé un mot.

« En tout cas, Nasline, cette robe te va à ravir, même si ce n’est pas une couleur habituelle chez toi. »
Pour toute réponse, elle bredouilla quelques sons inintelligibles et pour combler un peu plus son désarroi, une musique commença.

Surprise, elle jeta quelques regards autour, comprit que la cérémonie commençait et inspira un grand coup avant de repousser Simon. Elle était revenue à elle.

« Ah c'est maintenant que tu arrives toi ? Et au lieu d'excuses, tu me sers des compliments ? »
Fronçant les sourcils, elle se détourna de lui et saisit deux bouteilles de champagne. Il fallait qu'elle reprenne contenance. Se retournant vers l'autel où les autres convives se dirigeaient pour s'asseoir, elle colla une bouteille dans les mains de chacun des deux garçons sans ménagement avant de se diriger d'un pas furieux vers les chaises, s'asseyant en prenant bien soin de garder une chaise libre à sa gauche et un chaise libre à sa droite, jetant des regards incendiaires aux invités qui faisaient mine de s'asseoir à l'une de ses deux places.

Durant la cérémonie, elle resta silencieuse, laissant sa colère retomber en se plongeant dans une profonde réflexion. Franz avait dû être surpris de la voir se liquéfier ainsi. Elle lui avait certes parlé de Simon la dernière fois après quelques coups dans le nez, mais ça n'excusait en rien le spectacle pathétique qu'elle lui avait offert.

Et puis... Si Simon avait entendu ce qu'elle avait dit à Franz ? N'avait-elle pas gâché toutes ses chances de le conserver sous son emprise ?

Nasline soupira profondément et jeta un regard à l'un, puis à l'autre, avant de serrer les dents. Elle allait devoir jouer finement.

Finalement, quand le discours se termina sur une invitation à la beuverie, ce fut comme un déclic. Son regard se tourna naturellement vers Franz, un regard signifiant « C'est le moment mon ami, fait péter ce bouchon et qu'on boive jusqu'à plus soif ! » et elle esquissa un sourire qui en disait tout aussi long. Quand l'explosion caractéristique du bouchon de champagne sabré éclata, le rire cristallin de Nasline retentit tandis qu'elle tendait une main vers Franz pour qu'il lui donne la bouteille.

Le saint graal en main, elle porta le goulot à ses lèvres et elle s'appuya non-chalamment contre l'épaule de Simon. Qu'importe toutes ces bêtises d'amour et de passion, la journée ne faisait que commencer et si l'un et l'autre avait quelque chose à redire à son attitude, elle leur trouverait des remplaçants avant qu'il ne soit longtemps.

Code par Topaze Aryia ©
♦ Rose ou chou ? : Une Illusion
♠ Petits messages : 128

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: Le Jugement
avatar
Directeur - Divinité Goétienne
Directeur - Divinité Goétienne
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Dim 31 Aoû 2014 - 16:40

Hein ? Woh ! Non ! Nonononononon. Ce n'est pas bon, ce n'était pas censé se passer comme çaaa ! ... Et son joli discours à lui alors ?! Hein ? Personne n'en a rien à foutre du discours trop classe qu'il aurait pu prononcer, cheveux au vent et regard profond scrutant l'horizon ?

La seule chose qui s'était passée comme il l'avait souhaité, c'était ses cheveux virevoltant dans les airs. Le seul souci ? Sa tête était en bas, ses quatre fers en l'air et son regard tout sauf profond. A la place d'un monologue digne d'un grand roi, c'était un long cri tonitruant qui s'échappait de sa bouche grande ouverte.

Oui, Lucian était en train de voler littéralement dans le décor. Ses yeux demeuraient fixés sur cette immense créature qui venait de foncer sur eux à la vitesse grand V. Par quel miracle ? Il était pourtant certain qu'elle ne les avait pas encore repérés il y avait quelques secondes !

Autour de lui tout semblait chuter au ralenti, corps, pierres, gouttes de sang… et lui qui ne possédait aucun pouvoir pour défier la pesanteur !

« Non… c'est pas vrai ! Je ne peux pas mourir… je suis trop beau pour ça ! »

Alors qu'il était occupé à faire des moulinets des bras et des jambes, il sentit quelque chose le happer par le col et l'instant d'après, un souffle brûlant dans la nuque. Brusquement, il regagnit de l'altitude et il put même voir celui qui l'avait sauvé : son dragon noir.

« Merlin ! »

Il paniquait tellement qu'il n'avait pas senti l'esprit de l'animal approcher ! Mais lui avait sûrement dû capter son appel mental. Hop ! Le voilà qui atterrissait sur l'échine de Merlin. Le pauvre avait été bousculé par le méchant golem… d'ailleurs cela ne l'avait pas laissé intact, il peinait à voler droit.

Au moment où le directeur se décida à se retourner pour voir quelle était la situation qu'ils venaient de laisser derrière eux, sa monture volante effectua un demi-tour si brusque qu'il faillit une nouvelle fois tomber de son dos.

— Wow doucement ! … mais qu'est-ce que tu fais ?

Hein ? Quoi ? Comment ça il fallait retourner là-bas ? Mais non ! Ils étaient bien à prendre la direction inverse ! Ils n'avaient pas une fille de choeur devant eux, même le dragon noir paraissait ridicule à côté… ils avaient affaire à un videur géant sous son plus mauvais jour ! D'ailleurs celui-ci s'était redressé, observant tranquillement ses proies et écrasant des poings ceux qui s'approchaient un peu trop près de lui. La température en son cœur de braise était d'ailleurs tellement élevée qu'elle produisait de la vapeur à cause de ses ailes constituées d'eau.


— Pour chercher du renfort, c'est dans l'autre…

Sans lui demander son avis, le dragon noir fonça en direction du lieu de l'impact, forçant Lucian à s'accrocher de toute ses forces.

— ... directioooooooooooooooon !

Néanmoins, ce ne fut pas pour lancer une contre-offensive que Merlin fonçait vers l'adversaire. Il passa tout près des apprentis-dieux qui étaient encore debout pour qu'ils puissent sauter sur son dos. Après tout, il était l'unique créature ailée du coin capable de porter autant de personnes à la fois, autant qu'il serve de navette… Toute aide était la bienvenue dans cette bataille qui semblait perdue d'avance, alors autant ne pas handicaper ceux qui ne possédaient pas de pouvoir de déplacement.

— Venez !

Au passage, Lucian ne prenait évidemment la peine que d'aider les jeunes demoiselles à monter. D'ailleurs, la première sur laquelle il tomba fut Topaze, qu'il aida à monter en arborant son plus beau sourire, qui disparut bien rapidement lorsqu'il la vit ensanglantée.

— Oh par Deus, vous êtes blessée, il faut soigner cela au plus vite !

Aussitôt dit, aussitôt fait, il la souleva dans ses bras façon princesse, le regard déterminé.

— Merlin, direction le port le plus proche ! Il nous faut regagner l'Académie !

En voilà une occasion en or pour filer.


Informations
Pour tous ceux qui possèderaient suffisamment d'xp pour passer au niveau 25, vous avez le droit de débloquer et d'utiliser durant cette bataille le dernier palier de votre domaine divin. Pensez à mettre en contexte cette augmentation brutale de puissance car votre personnage n'est bien entendu pas au courant. Bon jeu.

PS : Si je n'ai rien mis pour le côté mariage, c'est normal, étant donné que le rôle de Lucian est plus ou moins terminé… pour le moment.





─ Eh p'tit... tu as à boire ? ╬_╬
Depuis quand tu me stalkes d'abord ?
Y a que les fous pour jouer des fous...
─ Et tu mets mes paroles en #087ECC ou je t'en colle une !
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 5 Sep 2014 - 14:04


EVENT PRINCIPAL 3
Mariage Divin



Ils s'organisaient. Les remarques fusaient, à droite, à gauche, les discours s’enchaînaient, tous s'agitaient et s'activaient. Soupirant, je croisais les bras et posais mon regard sur le Golem au loin. Cette équipe de bras cassés ne semblait pas décidé à entrer en action. Et pourtant je n'avais pas de temps à perdre. Il me fallait le trouver coûte que coûte. J'en avais assez d'attendre.

Éloignant momentanément mon esprit de ces lieux, je me concentrais sur l'immense créature. Je devais interférer avec ce cerveau primaire. Si les apprentis ne se hâtaient pas d'aller à lui, je le ferai venir à nous.

Et pour mon plus grand étonnement, ce fut facile. La bête darda sur nous son regard de feu, se prépara à l'assaut et se précipita sur nous. Ayant prévu le coup, je fermai les yeux et me changeai en lumière au dernier moment, ne laissant derrière moi que mon clone parfait.

Lorsque je reparus un peu plus loin, je ne pris pas le temps de jeter un regard en arrière. Mon clone s'était envolé avec les autres, je le sentais, je le savais, rares étaient ceux qui pouvaient échapper à mon radar. Sur la petite bande, ils devaient être trois, peut-être quatre... Dont Lucian bien évidemment. D'ailleurs c'était un détail qui m'avait longtemps agacé. J'étais dans l'impossibilité de trouver Isanagi. Mais je pouvais trouver ses acolytes et dans l'immédiat c'était tout ce qui m'importait. Si je trouvais les renégats, je le trouvais.

Dans mon esprit, les lieux étaient clairs, je connaissais chaque protubérance, chaque crevasse, chaque passage. De même, aucune âme qui vive ne pouvait passer inaperçu. Les humains étaient en train de mettre en place leurs défenses. Ils étaient admirables, peut-être fous cela dit, mais il en restait qui n'avaient pas abandonné. Je captais les pas pressés des fuyards sur le sol, je sentais la chaleur et les cœurs qui s'emballaient sous la poussée d'adrénaline. Dans la cohue générale et les cris, un ronronnement de moteur se faisait entendre, les pales des hélicoptères de l'armée brassaient l'air. Ils se rapprochaient.

Dans un instant, les humains allaient intervenir, leurs armes allaient tenter de venir à bout du monstre et les dieux ne seraient pas épargnés. Si le golem était un danger évident, le dragon n'en demeurait pas moins effrayant et ces gens qui semblaient le guider ne pouvaient pas être amicaux. Pouvait-on blâmer ces pauvres âmes ? Difficile à dire. Ils étaient ignorants, cette bataille était certes la leur mais en essayant de les préserver, on les avait maintenu dans cette ignorance, si bien qu'ils ne savaient pas discerner ennemis et amis. Il allait falloir le leur prouver, prouver que l'académie était de leur côté. Mais pour ça je faisais confiance en Lucian et en nos troupes. Il fallait préserver les humains, créer une alliance et mettre fin à ce cauchemar.

Pendant ce temps, j'irai droit au but, pénétrerai le siège de l'ONU, mettrai hors d'état de nuire ceux qui barreraient ma route et je le trouverai. Rien ni personne ne pourra m'en empêcher.

♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Mar 9 Sep 2014 - 14:21
Les mariés s'embrassèrent, s'offrirent leurs bagues avec un peu de retard suite à l'oubli d'un directeur distrait, les invités riaient, les acclamaient, applaudissaient… Tout cela sous le regard totalement indifférent de Rain, qui était complètement étrangère à ce monde. Personne ne semblait s'en être aperçu cependant. En même temps, dans un tel moment, qui prêterait attention à elle et à ce qu'elle ressentait, ou plutôt à ce qu'elle ne ressentait pas ?

Ce fut alors qu'on la rappela brutalement à la réalité. Pas de la manière la plus commune cependant. Et pour cause, elle venait de se prendre un bouquet de fleurs en pleine face.

Les pétales virevoltèrent dans l'air tandis que le bouquet rebondissait sur son faciès qui bascula vers l'arrière. La lueur revint brusquement dans son regard alors qu'elle réalisait d'un coup sa propre existence, ainsi que celle des gens autour d'elle, qui se précipitaient vers elle… sans pour autant qu'elle ne comprenne quoi que ce soit. Et non, Rain n'avait pas brusquement gagné en popularité, les invités ne se ruaient pas sur elle pour s'assurer de l'état de son nez, mais pour récupérer le bouquet. Bien vite la jeune femme se retrouva sous une marée divine, le pompon pour quelqu'un qui ne supportait pas les contacts physiques. Elle dut se mettre à ramper pour espérer sortir de ce cumulus de fous furieux. Autant dire que lorsqu'elle réussit enfin à s'en extirper, les cheveux encore plus en vrac que d'habitude et la cape à moitié déchirée, elle ressemblait davantage à un volcan à l'éruption imminente qu'autre chose.

***

« Attention ! »

C'était le cri qui avait traversé la foule lorsque le Golem avait brusquement changé de direction pour foncer sur eux. Un cri qui était davantage une manière d'exprimer la peur qu'un avertissement. Car au fond, les seuls qui pouvaient faire quelque chose dans cette situation étaient ceux qui pouvaient se dégager assez rapidement ou au moins éviter de s'écraser trop rapidement et trop violemment sur le sol. Autant dire qu'ils n'étaient pas beaucoup à avoir cette capacité. Qu'allaient faire ceux qui n'avaient pas cette chance dans ce genre de situation ? De manière pragmatique, c'est-à-dire réaliser leur impuissance et rester là à attendre l'impact ? Ou bien céder à la panique et sauter du dos du dragon ?

Il aurait été bien intéressant d'observer la réaction de tous ces gens anciennement humains, mais il y avait plus urgent. Rain faisait partie de ceux qui avaient le pouvoir approprié pour se sortir de ce merdier avec le moins de casse possible, mais il y avait un souci. Elle n'était pas venue ici pour sauver la cause humaine mais pour veiller sur les siens. Ne possédant que deux bras, et encore, il manquait une main à l'un d'eux, et très peu de temps, il lui fallait décider lesquels tirer de ce mauvais pas.

Rebroussant alors chemin, l'ancienne professeur fendit la foule en saisissant au passage Lev, qui se trouvait le plus près d'elle. Son regard alla ensuite d'Abygaïl, un peu plus loin, à certaines autres têtes connues. Etant donné sa place au sein du Conseil, elle se devait sans doute de protéger la Présidente mais théoriquement, les membres de l'Académie aussi. Sauver Abygaïl signifierait abandonner les autres, et vice versa. C'était idiot mais Rain hésita. Elle ne savait pas si elle devait se fier à ses sentiments ou à son rôle. Si elle devait faire confiance à autrui ou à soi-même. Ni si elle ferait le bon choix. Une chose était sûre, c'était que peu importait celui-ci, elle risquait de le regretter.

Mais le temps n'attendait pas et bien vite Rain se retrouva propulsée comme le reste du groupe dans le vide. Bien que ses Ailes les avaient portés hors de la zone d'impact, elle n'avait pu être à l'abri de l'onde de choc qui brisa net son masque, mettant ainsi fin à un enchantement qui avait à peine débuté. Tentant de reprendre son équilibre dans les airs, la jeune femme put assister de près ou de loin à la chute de plusieurs corps. Heureusement, Abygaïl ne semblait pas s'en être trop mal sortie, un griffon surgissant de nulle part l'ayant pris sur son dos.

Atterrissant sur le toit le plus proche, Rain déposa Lev puis le scanna du regard afin de s'assurer qu'il n'était pas blessé. Ce fut la seule chose qu'elle daigna faire avant de se détourner de lui pour se concentrer sur le golem. Etrangement, elle ne se sentait pas particulièrement ouverte à la discussion. Une nœud s'était formé dans son estomac, elle venait de réaliser. Oui, elle venait de réaliser que peu importait les belles paroles, ce qui devraient arriver arrivera forcément. Que n'avait-elle pas dit pour sauver Nance ? Et Ritsu ? Non, elle n'était pas en train d'adhérer au fatalisme, simplement, les mots étaient inutiles dans ce genre de circonstances. Lev lui avait promis de ne pas disparaître.

Plus bas, Abygaïl s'était attaquée au Golem. Le travail d'équipe n'était peut-être pas le domaine dans lequel Rain s'en sortait le mieux mais elle n'allait pas laisser la jeune mariée livrer son combat seule. Alors que le géant de pierre shootait dans le vide pour empêcher ses genoux de finir saucissonnés ensemble par la chaîne de l'amérindienne, Rain s'était faufilée dans le sillage de l'immense pied. Proportionnellement, elle ressemblait à un insecte mais avec son Contrôle des Limites additionné à une prise raffermie par une main de sang format XXL, elle espérait pouvoir au moins profiter de l'élan du monstre. Car oui, c'était sur l'élan du coup de pied que la Chargée de Discipline comptait pour lui faciliter la tâche. La tâche en question ? Achever le travail d'Abygaïl, c'est-à-dire déséquilibrer le Golem.

Une griffe de sang plus grande que Rain elle même vint s'agripper sur le talon de la bête qui ressemblait davantage à un pan de mur qu'autre chose. Maintenant, il ne restait plus qu'à pousser ses deux pouvoirs communs à fond, essayer d'atteindre sa vitesse de pointe, tirer de toutes ses forces et faire tomber le géant de pierre… Bon, elle espérait tout de même qu'Abygaïl aurait la présence d'esprit de lâcher la prise de sa chaîne. Ce qu'elle avait intérêt à avoir fait à partir du moment où le golem avait donné son coup de pied pour se dégager, sans quoi elle aurait volé dans le décor, entraînée par la chaîne, et un voyage dans le béton n'était pas ce qui était le plus recommandé pour les noces.

Sauf que voilà, Rain avait zappé la menace humaine. C'était le genre de situation à laquelle elle n'était pas habituée. Le genre de situation où elle se retrouvait avec un camp qui n'était ni un allié, ni un ennemi, mais qui représentait une menace tout de même. Et voilà qu'un missile AGM-65 volait droit vers le mollet du golem qui était mis en évidence avec son intervention. Sauf que les humains devaient avoir zappé la petite mouchette en train de porter le pied… et même s'ils l'avaient vue, peut-être qu'ils s'en seraient moqués. Bref, toujours était-il que le mollet éclata et que Rain eut tout le luxe d'effectuer un vol plané sur plusieurs dizaines de mètres, poursuivie par les débris de roche qui avaient autrefois constitué le pied du golem.




Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Dim 14 Sep 2014 - 20:01


Mariage Divin

« Je te suivrai, Ethan. »

Kiara était déterminée à le suivre. Ces mots... inexplicablement, il en était heureux. Ethan travaillait difficilement en équipe en tant que meneur, pour la simple raison que personne n’avait jamais montré la volonté de le suivre. Il savait s’adapter aux autres, mais peu s’adaptaient à lui. Etait-il si imprévisible ? S’il l’avait véritablement été, il ne serait pas mort aujourd’hui.

Soudain, cette sensation familière le frappa. Celle de la mort l’ayant dans son viseur. Il n’avait pas besoin de regarder pour s’avoir d’où venait la menace, le tremblement déclenché par l’impulsion y’avait prit l’assaillant suffisait. Le professeur se jeta sur Kiara et la pris contre lui, l’écartant juste à tant de la trajectoire. Cependant, si l’impact direct avait été évité, tous deux ne purent résister au souffle et furent projetés en l’air, comme les autres. Alors qu’ils étaient en l’air, ils pouvaient voir les autres apprentis dieux se rattraper comme ils pouvaient. Certains avaient été expulsés à des dizaines de mètres dans la stratosphère, utilisant leurs ailes ou compagnons volants pour se rattraper, d’autres avaient à peine quitté le sol et mangeaient le décor.

Eux n’avaient rien de tout cela. Dieux ou pas, ils ne pouvaient rien face à la gravité. Mais ils étaient ensemble. Même voltigeant dans les airs et marchant sur le ciel, Ethan tenait toujours fermement la jeune femme dans ses bras. Il la serrait de toutes ses forces. Il ne la laisserait pas tomber... pas seule.

** Plouf **

Ce fut l’eau glace du port qui accueillit leur chute. Leur plongeon les enfonça à une vingtaine de mètres sous les flots. Sous l’océan... Le temps s’était comme arrêté en cet instant, pourtant, le leur restait limité. Il fallait remonter vite, sous peine de finir noyés. Mais la force lui manquait. La force... ou la volonté ? Peut-être les deux.

Il peinait encore à le réaliser, mais ce golem leur avait mit une sacrée claque. Aussi puissant que rapide... était-ce peine perdue ? Abandonner... cela ne lui ressemblait pas. Il y avait souvent songé, pourtant. Lâcher ce fardeau que pouvait-être la vie quand on ne sait pas où elle nous mène. Pourtant, envers et contre lui, il ne l’avait jamais fait. Mais ici, ce n’était plus seulement sa vie. Ce n’avait jamais été le cas. Parce qu’il... n’était pas seul.

Soudain, il sentit quelque chose les soulever et les porter jusqu’à la surface. Quelqu’un était venu à leur aide, ou plutôt... quelque-chose ? Une chose était certaine, cette créature était très à l’aise dans l’eau, sa remontée fut fulgurante malgré le poids qu’elle tirait. Il ne fallut que quelques dizaines de secondes pou que les deux apprentis dieux se retrouvent enfin à l’air libre, soulageant leur poumons de la pression sous-marine. Ce qui les avait sauvés... c’était... un requin ?

« Juste à temps on dirait, vrai ? »

Reprenant son souffle et ses esprits, le professeur tenta de se remémorer cette voie qui lui semblait familière. Un grand requin aux écailles bleutées, cette marque étoilée sur le nez...

« Comment... nous as-tu... retrouvés ?
- On a pas tout l’temps du monde pour papoter, s’tu vois c’que j’veux dire. »

Ils étaient plutôt loin du rivage à présent, pourtant, le golem était tout aussi impressionnant d’ici. Tandis qu’eux naviguaient à vive allure sur les flots, les forces humaines s’étaient aussi déployées dans le ciel. Chaque hélicoptère était une petite mouche noire sur la carcasse de ce qui fut la grande ville de New York. Elle n’était pas encore rasée, mais au vu des dégâts actuels, ce n’était qu’une question de temps.

« J’étais censé m’contenter d’observer, mais c’est bien pire que j’pensais. A c’rythme... ça va laisser une grosse cicatrice au monde que vous connaissez. Et pas qu’ici. Pas l’genre de répercutions qu’on voit avec les yeux, m’voyez ? C’est pour ça que toi... et la ptite... vous devez pas mourir ici.
- Ryouko ?... Et Kiara ?
- La miss aux cheveux bleus, là ? Elle c’pas gr... ahem, j’me suis mal exprimé... Bref ! On doit sauver un maximum de personnes, et j’ai besoin d’aide pour ça. J’peux compter sur vous ? »

Ils ne pouvaient pas se permettre de fuir. Ils allaient se battre, mais d’une autre manière. Il y avait bien assez de monde sur le golem pour l’occuper un temps, se joindre à la masse n’aurait fait qu’accroitre les risques, et pour ce qui était des renégats... ils n’étaient plus une priorité. Quelque chose ne collait pas. Ils n’étaient que des dieux en devenir, comme eux, une telle invocation... et pour quel intérêt ? Et pourquoi l’académie semblait s’y prendre aussi mal pour affronter la menace ? La vérité... devait être bien sombre pour être si honteusement cachée.

« Il y a tant de choses qui nous échappent... mais je te suis. Il prit la main de Kiara dans les siennes. Nous te suivons. »

Et ainsi, comme un mirage, ils disparurent entre les vagues...
© Fiche codée par Shim

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Lun 15 Sep 2014 - 20:37
Mariage Divin :P

Shallia était un peu perdue au milieu de cette foule et ne savait pas trop quoi faire. Elle marchait, marchait, à la recherche de personnes qu'elle aurait put connaître mais n'en voyais aucun, elle était donc un peu excédée. Elle continua donc à marcher, telle une furie, elle regardait à droite, à gauche, mais toujours rien. Elle slalomait entre les personnes, toujours aussi mal à l'aise et perdue entourée de toutes ces personnes. Elle aperçut finalement une personne qu'elle semblait connaître, regardant dans sa direction, voulant courir et se précipiter vers elle. Manque de chance pour un certain dragon de petit taille, elle marcha sur sa queue, lui arrachant un cri de douleur. Elle fit volte face, se demandant d'où pouvait bien provenir ce son, ce cri qui ne ressemblait guère à celui d'un humain. une fois retourné, elle ne vit strictement rien devant elle. Elle cherchait quelque chose du regard, quelque chose qui semblait souffrir. Elle ne releva pas directement son pied du coup, affermissant même sa position, écrasant la queue un peu plus fort de par ce fait. Elle entendit un nouveau cri retentir, il semblait venir du sol. Elle baissa donc le regard en direction de celui-ci et découvrit une petite dragonne sur le sol. D'après son air, elle semblait assez énervée, enfin ou tout du moins guère heureuse de la rencontrer. Elle remarqua alors que son pied était posé sur la queue de celui-ci.

Elle enleva précipitamment son pied, voulant se confondre en excuses.


Par...Pardon.

Elle semblait terriblement gênée de lui avoir marché sur l'appendice. Elle recula de deux pas.

Je... Je suis désolée.

J'espère que vous ne m'en voulez pas miss la dragonne.
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 11 Oct 2014 - 20:36

- Event Principal N°3 -
- Châtiment Céleste -

« Je suis prêt... pour... Le second round. »
Nasline eut un sourire carnassier, laissant Franz à sa stupeur pour poser son regard sur Simon. Un frisson d'excitation parcourut son échine en croisant ce regard marron, brillant d'une détermination étonnante. Du courage ? Non. De la folie. Cet homme était fou. Et ça arrangeait bien ses affaires. Une chair à canon parfaite, d'une loyauté sans faille. Avait-il toujours été ainsi ? Ou lui avait-elle fait perdre la tête ? Difficile à dire. Surtout qu'elle n'en avait cure. L'essentiel, c'était qu'aujourd'hui il était fou d'elle au point de la suivre sans rechigner, au point de la défendre corps et âmes, au point de supporter chacun de ses caprices. La seule ombre au tableau était bien entendu que son cœur avait fini par flancher devant une soumission aussi parfaite. Malgré elle, elle s'était prise à croire qu'elle pourrait partager avec lui un sentiment plus fort que le simple sentiment de soumission d'un serviteur envers sa reine. Et c'était là une erreur qu'elle ne parvenait pas à se pardonner et peinait même à accepter. Jouer, flirter, entretenir l'intérêt qu'il lui portait, oui. Mais s'inquiéter et s'émouvoir était inacceptable. Il n'était pas de son rang et ne le serait jamais. Il n'était guère plus de sa trempe. Et puis quoi qu'il en soit, il pourrait s'avérer être une faiblesse...au même titre que Topaze... ou même...

Son regard coula sur la mine sombre de Franz et un léger rire lui échappa. Oui... Lui aussi elle l'aimait bien. Pas au point de risquer sa vie pour lui, pas au point d'espérer sa présence et sa voix, mais juste assez pour apprécier sa compagnie. Ce qui n'était pas dérisoire compte tenu du peu de personnes qui avaient pu se vanter d'avoir connu autre chose que l'antipathie chronique de la reine. Et ce en plusieurs siècles d'existence, ne l'oublions pas.

Sans ménagement, la main de la jeune femme s'abattit sur l'épaule de son ami, d'une force étonnante au vu de son corps frêle.

« Allé Franz, on ne flanche pas, nous retournerons bientôt à l'académie et si tu veux on ira se boire une bonne bière pour fêter notre victoire ! »
Son ton était enjoué. Contre toute attente, elle ne doutait pas un seul instant qu'ils sortiraient victorieux de cette épreuve. Après tout, ne la disait-on pas folle, elle aussi ? M'enfin, rien dans ce qu'elle avait dit ne promettait à Franz de rentrer vivant, elle lui assurait seulement de le ramener avec elle à la fin, mort ou vif. Elle n'avait fait que preuve de subtilité en ne le lui disant pas en ces termes. Inutile de le conforter dans l'idée qu'il n'y survivrait pas parce que vu son état, il semblait évident qu'il n'avait pas besoin d'elle pour douter de ses capacités. Capacités dont elle ne savait d'ailleurs rien.

Finalement, leur faisant signe de la suivre de la main droite, elle se mit en route, claudiquant parmi les débris en ronchonnant. A chaque pas, sa hanche lui lançait pour son plus grand désarroi. Pourvu qu'elle ne se soit rien cassé en tombant si violemment au sol un peu plus tôt.

Tout en avançant vers le golem qui surplombait la ville, elle saisit promptement sa dague, releva légèrement le tissu de sa robe se mit tranquillement en devoir de la déchirer d'une large échancrure sur le côté droit, se félicitant d'avoir été assez pudique pour une fois pour porter des dessous. Oh certes, ils n'étaient pas particulièrement décents, puisqu'elle était restée fidèle à elle même, mais si elle devait à un moment ou un autre en dévoiler trop, c'était déjà ça de gagné. Arrêtant l'échancrure sur le haut de sa cuisse droite, elle laissa l'autre côté intact, se jugeant déjà assez libre de ses mouvements. Puis, malicieuse, elle se tourna vers ses deux compagnons d'arme, leur offrant, en un innocent fléchissement du genou, la vision de cette ouverture juste assez grande pour dévoiler ses jaretelles et les couteaux de jet qui y étaient attachés.

Animées d'un sourire narquois, ses lèvres s'entrouvrirent, mais ses mots se figèrent dans sa gorge sur l'instant. Jusqu'à présent ils avaient évolué à quelques centaines de mètres à peine du Golem comme des fourmis insignifiantes, mais ça n'empêcha pas l'explosion de les cueillir par surprise. Un souffle d'air et de poussière frappa violemment son dos, quelques secondes seulement après le brouhaha qui l'interrompit. Elle se rattrapa tant bien que mal, accusant le coup, titubant un instant sur ses jambes flageolantes tandis que le sol vibrait sous ses pieds. L'instant d'après, vivement, elle fit volte face et écarquilla les yeux : Le Golem avait disparu de leur champ de vision.

Eclatant d'un rire léger, elle rangea sa dague à sa ceinture et se retourna à nouveau vers ses deux compagnons.

« On a un buldozer parmi nous on dirait ! »
A peine eut-elle fini que des bruits de projectiles fusèrent. Ils étaient à découvert au beau milieu d'une avenue qui devait être bondée en temps normal et le rire et la voix de la jeune femme avaient attirés à eux une poignée d'humains solidement armés parmi les débris d'un immeuble. Une balle vint s'encastrer dans l'épaule de la jeune femme qui n'avait qu'eu le temps d'un sursaut involontaire qui lui sauva probablement la vie malgré tout.

- Mariage Divin -
La caresse pétillante sur son palais était un délice, le liquide frais semblait redoubler de mousse au contact de sa salive brûlante. Tranquillement adossée à Simon, elle se remplit la panse sans vergogne, levant les jambes pour les poser sur les genoux de Franz sans lui demander son avis.

« J'aimerais bien y goûter aussi, je peux? »
Surprise par la question, la princesse écarlate marqua une pause et leva les yeux vers l'homme. Il avait sa propre bouteille non ? Certes, elle était avant tout à elle, mais il pouvait en boire quand même, elle n'allait pas le manger pour ça. Optant finalement pour le rire, elle tendit la bouteille à moitié pleine à Franz, puis reporta à nouveau son attention sur Simon, en basculant légèrement la tête, un sourire narquois sur les lèvres.

« T'en as une non ? Ouvre et fait partager, c'est la fête ! »
Marquant une pause, elle ricana de plus belle.

« Et je parle bien de la bouteille bien sûr ! »
Code par Topaze Aryia ©
♦ Rose ou chou ? : Une Illusion
♠ Petits messages : 128

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: Le Jugement
avatar
Directeur - Divinité Goétienne
Directeur - Divinité Goétienne
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 17 Oct 2014 - 5:54

Isanagi Tensho. L'ancien directeur avait décidé de lancer un assaut de taille sur New York, l'attaque en question étant elle-même un leurre pour permettre à la Guilde Noire de frapper en plein cœur de l'Académie.

Les directeurs avaient été tenus au courant le matin même par leurs informateurs infiltrés au sein de la sombre organisation, ce qui ne leur avait au final laissé que très peu de temps pour trouver un plan de contre-attaque. Les instructions n'avaient en effet été données que fort tard par le leader de la Guilde, sûrement dans le but de limiter l'efficacité des éventuelles taupes et, pourquoi pas, de les débusquer. Mais l'heure n'était pas aux inquiétudes qu'ils pouvaient nourrir à propos du sort de leurs espions mais bien celui des académiciens ainsi que des citoyens de New York.

Comment protéger l'Académie et New York en même temps ? Comment faire pour prévoir les contre-attaques de l'adversaire ?

Le surprendre. Il avait fallu faire comme s'ils ne savaient rien. Faire en sorte que la Cérémonie du Mariage eusse tout de même lieu. Faire croire à Isanagi que son plan fonctionnait, qu'il était en train de gagner…

Mais la vérité était toute autre. Et bien que certaines pertes avaient été inévitables, la bataille était loin d'être achevée.

Le petit sablier pendu autour du cou de Lucian traversa un instant le champ de vision du directeur. La moitié du temps s'était écoulée. Tout se passait vite lorsque l'on était dans le feu de l'action. Car oui, fuir était considéré comme une action, bien souvent sage d'ailleurs, surtout lorsque l'on ne possédait aucune compétence guerrière. Lucian, lui, n'était pas de cette trempe par exemple. Il n'était pas courageux, et même s'il l'avait été un jour, il ne s'en souvenait plus. À quoi bon jouer les braves après tout ? Il fallait être jeune et idiot pour risquer sa vie de la sorte.

Jeune… et idiot.

— Merlin…

Les yeux du directeur s'écarquillèrent d'horreur alors qu'il se faisait emmener par une Topaze volante. Devant lui et derrière eux, la silhouette énorme du dragon noir se faisait littéralement déchiqueter par le feu humain. Il les avait… protégés.

La bouche de Lucian s'ouvrait et se fermait sans être capable de prononcer le moindre son. Sa main se tendait vers le corps du reptile géant qui tombait à présent en chute libre rejoindre la poussière au sol, comme s'il espérait le rattraper. En vain. C'était trop tard. Merlin n'était plus. Il était mort, son vieil ami était mort. Pour le protéger. L'abruti. Il lui avait pourtant dit de prendre la direction de l'académie. Voilà ce qui arrive lorsque l'on n'écoute pas papa… hein, Merlin.

Son regard se braqua sur ces hélicoptères qui ressemblaient vaguement à des guêpes de loin. Et eux, pourquoi luttaient-ils ? Pour défendre leur pays ? N'avaient-ils donc pas peur ? Personne ici n'avait peur ou quoi ? Pfff. Le courage. Le pire mensonge jamais inventé par le genre humain. Une drogue qui annihilait la raison et la sagesse des personnes et qui les conduisait à leur perte. Oui, à leur perte.

Sans crier garde, une puissance onde mentale fut propulsée en direction des hélicoptères. À l'intérieur de ceux-ci, les pilotes furent frappés en plein fouet et victimes d'une violente migraine. Quelques oiseaux de métal furent ainsi forcés de se poser sur les toits, cependant que le Golem de pierre s'écroulait, privé de son mollet droit, rasant au passage plusieurs bâtiments. Celui-ci s'était mis à balayer tout ce qu'il pouvait atteindre d'un jet de laser surgissant de son unique œil. Ses bras quant à lui l'aidaient à tenir à moitié debout, tandis qu'il prenait appui sur les bâtiments. Non, le combat n'était pas terminé. Gare à ceux qui prenaient le risque de s'approcher de lui…


Boss spécial : Golem élémentaire
Echelle de puissance :
Attaque : ••••••••
Défense : ••••••••
Rapidité : •••••
Intelligence : ••••
Résistance magique : ••••••••
Résistance physique :•••••••••
Aptitude au combat : •••••


Points de vie : 20 000 points (-25 000 Points - dégâts des missiles au niveau du buste et de la tête, perte du pied droit)

Ce tour est l'avant-dernier précédant la clôture de la bataille de New York.





─ Eh p'tit... tu as à boire ? ╬_╬
Depuis quand tu me stalkes d'abord ?
Y a que les fous pour jouer des fous...
─ Et tu mets mes paroles en #087ECC ou je t'en colle une !
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 18 Oct 2014 - 20:16


EVENT PRINCIPAL 3
Mariage Divin


Une aura. Je la sentais proche. Elle était puissante, sans être intimidante. Mais quoi qu'il en soit, son porteur était gênant.

Et c'est alors que, les dents serrés, je sondais la ville, tournant le dos au Golem dont je savais n'avoir rien à craindre, que j'entendis un son caractéristique, un bruit de pas, léger et souple, ce souffle discret qui, à mon époque, n'annonçait que trop tard que notre heure était venue, commanditée par un autre, exécutée par un shinobi rapide et léger. Une voix me parvint alors. Une voix grave et assuré qui bien que visiblement déjà entendue ne m'avait pas marqué outre mesure.

Pivotant d'un léger quart de tour, je posai sur l'homme impétueux un regard neutre, avant d'hausser les épaules.


« Je ne sais ce que votre « ça » désigne, mais j'ai bel et bien l'intention de rester seul. »

Je marquai une pause, rattrapé par un vacarme assourdissant qui aurait couvert ma voix. Un faible sourire se dessina sur mes lèvres, ayant vu le Golem s'écrouler. Puis le bâtiment se mit à trembler. Nous étions encore trop proches de la créature, son œil s'attaquait déjà aux fondations et dans quelques instants, ils perdraient en altitude et finiraient par s'écraser totalement, ensevelis par la poussière et les décombres.

« Vous feriez mieux d'aller aider vos collègues qui ont certainement plus besoin de vous que moi... D'autant plus que les humains ne savent pas qui est leur ennemi de toute évidence. »

En lâchant ce constat, mon regard s'était arrêté sur le dragon qui dans le dos de Vinpap tombait en piqué, terrassé par les hélicoptères. Amère, je me tournai à nouveau et lâchai un dernier avertissement à l'intention de mon interlocuteur.

« Ne me ralentissez plus, ou je serai obligé de me débarasser de votre impertinente présence. »

Sur ces mots, finalement, je prenais mon élan et sautais de ce batiment au suivant et ainsi de suite, descendant toujours d'un cran au gré des fondations qui s'écroulaient les unes après les autres. Attentif à mon don de détection, je m'assurais que l'aura du professeur ne rentrait plus dans mon radar, bien décidé à lui envoyer un avatar divin s'il persistait à me suivre.

Peu à peu, j'avalais les mètres qui me séparaient de mon but, jusqu'à finalement y parvenir enfin. Le siège de l'ONU...

Sans un regard en arrière, j'y pénétrais la tête haute, analysant plus intensément encore le périmètre.

♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Mar 21 Oct 2014 - 22:51
Lorsque Rain retrouva ses esprits, son corps était occupé à voler à travers d'énormes blocs de pierre couleur ocre, blocs de pierre qui avaient autrefois constitué le pied du golem. Pourtant le plan, bien que risqué, lui avait paru exploitable. Mais il avait fallu que ces fichus humains s'en mêlent… Il avait fallu qu'ils fassent cette erreur. À présent elle se retrouvait aux prises d'une onde de choc d'une violence inouïe. Ses sens en étaient atrophiés, elle ne parvenait à bouger un muscle, complètement à la merci de ce courant de cailloux géants qui l'emportait vers une destination inconnue. Destination vraisemblablement nommée mort. Tout semblait lui parvenir de loin, et bientôt une collision pouvant la réduire en miettes marquerait le point final de ce vol infernal.

Était-elle donc condamnée à assister à sa chute sans pouvoir rien y faire ? Pourquoi son corps ne répondait-il pas ? Pourquoi son esprit ne parvenait pas à se ressaisir ? Était-elle donc aussi faible, aussi dénuée de volonté ? Mais la volonté suffisait-elle ? Le Contrôle des Limites suffisait-il ? Ce n'était pas aussi simple… il y avait un moment où les obstacles étaient trop grands, trop présents pour que l'on puisse simplement leur passer par-dessus ou les contourner. Se relever ne suffisait pas, il fallait trouver quelque chose, quelque chose de plus grand pour faire face. Quelque chose de plus grand...

Alors qu'elle s'attendait à voir son corps se briser contre le sol, la membre du Conseil sentit soudain sa course freinée par une force contraire. Sa première pensée fut qu'elle allait sans doute finir écrasée par l'une des pierres qui volaient dans son sillage, et pourtant rien ne vint. Émergeant doucement de sa torpeur, Rain put réaliser partiellement ce qui se passait. Elle s'était retrouvée entourée de sang, un cocon d'une taille impressionnante qui laissait toutefois quelque faille pour avoir un aperçu du dehors. Et ce fut là qu'elle le vit.

Était-ce le golem ? La créature était immense, mais ce n'était pas le géant de pierre. Non, celle-ci était entièrement constituée d'une matière sombre et instable, comme du liquide en suspension. Du sang. Une énorme bête pourvue de cornes, à l'allure du Minotaure. Qu'était-ce ?

Absorbée par sa contemplation, Rain fut néanmoins rapidement appelée à redescendre. Un grondement terrible traversa la ville tandis que le sol semblait s'écrouler sous le poids des pas d'un troisième géant. Ce troisième géant par contre, ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait, mais elle ne pouvait parler de bons souvenirs pour autant. Il s'agissait en effet d'un Avatar Divin, et pas n'importe lequel. Il appartenait à Alexander Urmanis, le chevalier qu'elle avait tenté de sauver de sa folie destructrice, celui pour qui elle avait été jusqu'à sacrifier sa vie et son existence. Car s'il y avait une chose pire que la mort, c'était de devoir cesser d'exister aux yeux d'un être aimé. Disparaître, de son entourage, de son esprit. Disparaître, tout simplement disparaître.

Un liquide poisseux glissa jusqu'à ses lèvres. En parallèle à ce sang qui s'échappait de son nez, Rain sentait clairement ses forces en faire de même. Que faisait-elle donc ? Qu'attendait-elle ? Ce n'était pas en observant un Avatar Divin en armure que le combat allait s'achever.

Le Golem venait de saisir le bras armé de l'Avatar. Son œil semblait avoir du mal à se remettre du coup d'épée qu'il avait reçu, mais il était encore fonctionnel et ce n'était qu'une question de secondes avant qu'il puisse se remettre à lancer des jets de laser. Son autre bras quant à lui fut propulsé vers le visage du chevalier format XXL, dans le but de le sonner suffisamment pour pouvoir se dégager par après.

Thanatos.

Une main noire vint bloquer la droite du cyclope de pierre, l'agrippant solidement par le poignet, cependant que le reste du corps de la créature de sang se jetait en avant pour donner une frappe magistrale dans l'épaule du golem. Un craquement résonna, cela ne suffisait pas à la briser, mais c'était suffisant pour le monstre d'hémoglobine qui effectua une pression sur le bras toujours prisonnier de sa poigne et ce, jusqu'à ce qu'il soit porté au niveau de l'œil du géant à terre. Au même moment, un rayon de laser fut craché, désintégrant instantanément la main du golem lui-même. Les débris créés vinrent noyer l'orbite en fusion de la créature qui lâcha un son guttural. Une bonne quantité de sable qui venait étouffer le feu en son sein.

L'achever… c'était le moment ou jamais.




Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: [Event principal 3] Mariage Divin -
[Event principal 3] Mariage Divin
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Event 4 : Mariage Royal
» [Mini Event] Le Mariage de Natasha et Bruce
» EVENT N°1 : MARIAGE D'EDWARD & BELLA
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Chapitres archivés :: Chapitre III : Précipitations-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page