Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Event principal 3] Mariage Divin

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Une Illusion
♠ Petits messages : 128

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: Le Jugement
avatar
Directeur - Divinité Goétienne
Directeur - Divinité Goétienne
Voir le profil de l'utilisateur
[Event principal 3] Mariage Divin - Lun 31 Mar 2014 - 3:21
Évènement principal numéro 3


Fonctionnement
— Maîtres du jeu : Lucian Ferriel - Shindô Akarui
— L'ordre de postage est défini par le suivant : Lucian Ferriel - Shindô Akarui, Maya Tensho, Lord Vlad, Soniya Siankov, Tanya Siankov, Aïdolerion Akugar
— Le responsable du groupe est : Maya Tensho
— Si vous avez un quelconque souci ou des questions, adressez-vous au responsable du groupe.
— Le délai de postage est de 4 jours, au-delà, votre tour sera automatiquement sauté.
— Vous avez été divisés en groupes par soucis de lisibilité. Ceci ne vous empêche en rien d'interagir avec un personnage d'un autre groupe du mariage.

— Région campagnarde, à des centaines de kilomètres de New York.
21 mars 2014. 15h49.
C'était le grand jour ! L'Académie des dieux allait, pour la première fois depuis sa création, célébrer un mariage ! C'était également l'occasion pour Lucian Ferriel, nouveau directeur de l'établissement, d'officialiser son arrivée au sein du trio. D'ailleurs, c'était celui qui avait donné le premier sa bénédiction aux futurs mariés, et sans doute le plus enthousiasmé à la perspective de ces festivités. On ne changeait pas ce que l'on était, surtout lorsque l'on était directeur au sein d'une académie de dieux, n'est-ce pas ? Mais notre nouvelle tête était loin d'être le seul motivé, il fallait avouer que ce genre d'évènement donnait un effet de neuf au train-train quotidien de l'établissement. Beaucoup furent les apprenties-divinités à s'être proposées pour la préparation de la célébration, qui allait se dérouler sur Terre, sur la volonté du couple à l'honneur.

Abygaïl Lullaby et Jace Kayllan étaient tous deux originaires de l'Amérique, bien qu'à une époque différente. Tout naturellement, leur mariage allait se dérouler sur leur continent natal. Ce fut donc sur une large plaine ceinturée d'arbres, sous un soleil doux de fin d'après-midi, qu'avait été dressé le décor de cette si attendue cérémonie.

Un autel au-dessus duquel était posé une statue à l'effigie de Deus avait été installé à côté du grand lac qui bordait la plaine. Devant lui, de nombreuses chaises avaient été disposées palme, séparée par une allée en son centre. Bientôt, elles seraient remplies. De l'autre côté, en retrait, de longues tables couvertes de nappes immaculées avaient été alignées, occupées par une quantité innombrable de nourriture diverse et variée, de quoi satisfaire toutes les papilles. Au milieu de ce paradis gastronomique trônait le Gâteau. Oui, le Gâteau avec un grand G, car ce n'était pas une pâtisserie quelconque non, c'était le Gâteau de Mariage ! Tout fait de chocolat, avec Chantilly et crème anglaise en prime. Des petits cœurs ainsi que des fleurs en sucre parsemaient sa surface, faisant saliver plus d'un.

Et il y en avait effectivement un bon paquet, des invités au mariage. En réalité, toute l'Académie avait été conviée à la cérémonie. Parce que ordonner, ce n'était pas vraiment une belle formule à employer dans ce genre de circonstances. Toujours est-il que tous les membres de l'établissement avaient été priés de se bouger le derrière à l'occasion, à une exception près : Colombe. La directrice était toujours scellée à l'Académie mais cela ne l'empêcha pas de donner sa bénédiction elle aussi.

Lucian accueillait les invités auprès de son collègue Shindô, étrangement silencieux pour l'occasion. Le nouveau directeur souriait sans retenue, visiblement très enthousiaste et heureux de pouvoir marier deux apprentis-dieux aux côtés de son ami. Bon, il venait à peine de faire la connaissance du dieu de la Lumière, mais à quoi bon s'étonner de la part du roux ? Celui-ci portait d'ailleurs à l'occasion, un pendentif au bout duquel était accroché un mini sablier. Si on l'observait de plus près, on pouvait même voir du sable fin glisser derrière le verre fin…

Il était près de 16h. La cérémonie n'allait pas tarder à débuter. En attendant, le brouahaha régnait, les invités bavassaient entre eux, tentant de deviner quelle robe allait porter la mariée.

Tout semblait avoir été réglé pour que la journée se termine parfaitement.




─ Eh p'tit... tu as à boire ? ╬_╬
Depuis quand tu me stalkes d'abord ?
Y a que les fous pour jouer des fous...
─ Et tu mets mes paroles en #087ECC ou je t'en colle une !
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Lun 31 Mar 2014 - 13:48


EVENT PRINCIPAL 3
Mariage Divin



Ce jour allait être unique. Tout était organisé dans cet optique. Rien n'avait été laissé au hasard. Tous les membres de l'académie, excepté Colombe, avaient été conviés pour cet événement sans précédent : Un mariage divin.

Pour ma part, j'étais là sans être là. J'avais du mal à me sentir concerné par ces réjouissances. Oh bien sûr, j'avais donné ma bénédiction aux futurs mariés. Après tout, qui étais-je pour les empêcher de s'aimer et s'unir devant tous et devant l'être suprême qu'était notre maître à tous ? Je n'étais que l'humble serviteur, le bras droit, le bras armé de Deus, et de ce fait je ne me sentais guère à ma place dans toute cette effervescence.

Autour de moi régnait un joyeux brouhaha, les rires fusaient, les apprentis discutaient de sujets frivoles... A mes côtés, Lucian Ferriel, mon collègue, semblait ne pas tenir en place. L'envie de se donner en spectacle devait sans doute le démanger. Ça avait bien l'air d'être son genre de vouloir amuser la galerie.

Et pourtant, il ne bougeait guère plus que moi, observant en silence nos petits protégés. Bien. Nous n'étions pas là pour nous amuser. D'ici peu la cérémonie allait commencer, nous devions nous assurer que tout se passe comme prévu.

L'impatience gagnait du terrain parmi les apprentis, sans pour autant altérer l'ambiance placée sous le signe de la jovialité. Il faut dire que le décor était propice à la bonne humeur. Le printemps semblait pointer le bout de son nez, la température ambiante était agréable. De quoi ravir tous les cœurs.

Intrigué, j’attardais mon regard sur chacun des invités. J'en reconnaissais quelques uns, mais le nombre d'élus n'avait visiblement cessé d'augmenter durant mon absence. A ce rythme, nous allions devoir songer à agrandir l'académie. Et pourtant ce n'était pas une mauvaise chose, loin de là. Après tout, plus le nombre d'apprentis augmentait, plus Deus obtenait des disciples. Nul doute que son pouvoir ne pouvait qu'en ressortir grandi. Et ce constat ne pouvait que me réjouir et parvint même à m'arracher un sourire satisfait.

Pour le moment, tout se déroulait sans problèmes. Les apprentis semblaient disciplinés. Était-ce notre présence qui les intimidait ? Peut-être. Rien n'échapperait à mon attention après tout. Tout ce petit monde n'avait qu'à bien se tenir, surveillé par mon regard impassible, le visage sans expression, comme absent.

Et pourtant, moi aussi je m'impatientais...

Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Lun 31 Mar 2014 - 22:36
Mariage Divin....

Je suis invitée à un mariage. Un vrai de vrai. Avec des personnes qui s'aiment et qui vont faire une belle cérémonie. Avec des oiseaux et des fleurs partout. De la musique et des animaux. Pour l'occasion, on a même eu tous le droit de descendre sur Terre, c'est vraiment trop bien. Depuis que je suis au courant de ça, je ne fais que sauter partout d'impatience. C'est enfin le jour J et depuis ce matin, je suis une vraie pile électrique. J'ai même fait l'effort de me trouver une belle robe pour pouvoir aller au mariage. J'ai cherché longtemps et finalement, c'est une des serveuses de la cafétéria qui m'a donné une robe à elle qu'elle avait utilisé pour une pièce de théâtre.

Bon, j'ai eu besoin d'un peu d'aide pour la remettre à ma taille parce que je n'étais pas vraiment assez grande mais au final, ça a fait plein de froufrous en plus et c'est drôlement joli. Après la robe de princesse, je teste la robe de mariée. D'ailleurs, en parlant de ça, j'ai même essayé de me maquiller toute seule mais ça a été un échec total, je ne me souvenais plus du tout comment il fallait s'y prendre. Heureusement que la serveuse elle m'a encore aidé à me débarbouiller, j'aurais eu l'air fine sinon.

Le paysage est vraiment superbe, le temps idéal. Si je ne me retenais pas, je courrais partout mais avec ma robe, ce n’est pas pratique alors je fais attention. J'ai récupéré des fleurs que j'ai attachées ensemble pour en faire un bouquet. Comme je ressemble à une vraie demoiselle d'honneur. Je ne sais pas vraiment où on est sur Terre mais certainement pas en Russie, ça ne ressemble absolument pas à ça. Je jette un œil sur le buffet qui semble tellement somptueux que je me demande comment ils ont fait pour tout amener jusqu'ici. Ça sent bon, c'est plein de couleurs et ça fait vraiment envie mais je n'ai pas vraiment faim, je suis trop excitée pour ça. J'ai hâte de voir la mariée et le marié qui vont venir marcher sur l'allée pour aller se dire oui. Ça va être trop beau.

Pourtant, au milieu de tout ce monde, je cherche quelqu'un de très précis. Ma Tanya, je sais qu'elle est là, dans le coin. On a fait la route ensemble et puis, c'est ma jumelle, c'est comme si on était tout le temps côte à côte même quand on est loin. Non, cette fois, je cherche quelqu'un d'autre. Je cherche ma Princesse. J'ai essayé de lui faire parvenir un message pour l'inviter elle aussi mais je ne suis pas certaine qu'elle l'ait eu. Enfin, le Capitaine m'a assuré que oui mais bon, tant que je la verrais as, je ne pourrais pas en être sûre. Et la cérémonie va bientôt commencer alors que je ne la vois toujours pas. Enora, es-tu là?
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♠ Petits messages : 123

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: Le Harcèlement
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 4 Avr 2014 - 1:05

Allez, un sourire, rien qu'un. Fais un effort Tanya, tu vas y arriver, tu peux le faire… C'est quoi cette tête de déterrée ? Ah non, non, tu ne peux pas aller au mariage comme ça. Oh et puis zut, faut vraiment que j'y aille à ce mariage ? Mais oui, ça fait partie de nos rêves avec Soniya, tu te souviens ? Un mariage, un vrai de vrai. Avec des gens qui s'aiment. Des gens qui s'aiment… Ah ah. L'amour n'a plus rien d'un conte de fée pour moi. Et il n'y a pas que ça. Toutes ces histoires que l'on se racontait, tous ces rêves que l'on chérissait, j'ai l'impression de les avoir perdus. J'ai l'impression de ne plus pouvoir y croire… A la place, ce sont des cauchemars qui voient le jour dans mon esprit. Des contes cruels, tels que celui que l'on a vécu sur Terre, ma Sonou et moi… Comment elle fait pour rester aussi simple ? Moi je n'arrive plus à sourire que pour elle. Pour ne pas l'inquiéter du changement. Mes angoisses, je les garde pour moi… Pourtant entre sœurs on se confiait tout, mais là ce n'est pas pareil. Je ne peux pas entraîner Soniya là-dedans. Ce n'est sûrement qu'une mauvaise passe.

Je me repasse de l'eau sur le visage. Allez, il ne faut pas que je traîne trop. Je range donc mes pensées négatives dans un coin pour aller rejoindre ma jumelle. Même si on n'avait pas eu cette invitation/obligation, je me serais sentie obligée de l'accompagner. Après tout, même si le mental ne s'y prête pas actuellement, ça reste un rêve à nous deux d'assister à un vrai mariage. Oh, et en prime, on a été choisi pour être demoiselles d'honneur ! Je crois que notre duo de tignasses rouges a joué sur la sélection, mais je ne suis pas sûre. Peu importe, ça veut dire qu'on va pouvoir être tout près de la mariée, et ça, ça va trop faire plaisir à Sonou. A moi, je ne sais pas. Je suis à moitié là. Et la moitié n'est là que pour ma jumelle. Si l'autre moitié est tournée vers l'autre femme de ma vie, il me reste quoi, à moi ? Bonne question. C'est peut-être pour ça que je me sens comme un fantôme ?

Le ciel est bleu, l'herbe est verte… et l'endroit est bruyant. La cérémonie n'a pas encore débuté mais les invités sont déjà là, certains font connaissance pendant que d'autres se retrouvent. Pour ma part, mon attention s'est automatiquement et directement fixée sur le buffet. Réflexe de morfale oblige… Mais je n'ose pas me servir, j'ai peur de me faire gronder dessus, et disons que pour une fois, j'ai la flemme de braver les règles pour quelques biscuits. Le temps de détacher mes yeux des différents petits plats et j'ai perdu ma sœur de vue. Je me mets sur la pointe des pieds pour tenter de la repérer. Chose faite, je joue des coudes pour parvenir jusqu'à elle, mais malgré toutes mes tentatives pour ne brusquer personne dans la foule, je trébuche dans ma robe et donne un coup de boule involontaire à un garçon qui passait par là.

Après m'être copieusement excusée et chassé le rouge sur mes joues, j'arrive près de ma jumelle tout en remettant mes mèches en place. Pas de rose blanche échouée sur l'herbe, ça veut dire qu'elles doivent être encore dans mes cheveux… ouf !

— T'as vu le monde qu'y a Sonou ? Ah ah… tu stresses pas toi ?

Et c'est là que je remarque les regards furtifs de ma sœur jetés par-dessus les têtes. Autant dire que vu notre gabarit, autant que je la porte sur mes épaules pour qu'elle réussisse à repérer sa cible !

— Qui est-ce que tu cherches ?

Ah, la curiosité. Un trait de caractère qui ne nous quitte pas, peu importe la situation.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 4 Avr 2014 - 23:44

« Mariage ? Y a un mariage ? »


Une journée comme une autre, avec seulement la moitié de mes souvenirs. Ce même agacement, cette impression de passer à côté de quelque chose, comme d’habitude. Toujours les mêmes sentiments, en fait. Et puis… quelque chose qui a tout chamboulé, ce jour-là. La remise d’un carton. Une invitation. Pour quoi, je me le demandais. Apparemment, un mariage. Et j’y étais convié.

Voilà donc la raison de ma présence sur terre, dans cette robe sortie de je ne sais plus trop où. Sûrement trouvé au marché. J’ai hésité à mettre un costume, pour une fois. Mais… vraiment, les vêtements d’homme, le costume pingouin, j’ai du mal. Je préfère sentir le tissu léger et soyeux d’une robe couvrant mes formes. Celle-ci est violette. Légèrement échancrée, mais pas trop. Elle donne l’impression d’une poitrine existante, mais pas opulente. Elle est attachée derrière ma nuque grâce à un nœud. Autant dire que le premier petit malin qui tire sur la ficelle dévoilera à tout le monde quel usurpateur je suis. Nue dans le dos, heureusement que mes cheveux font un peu rideau.

Du monde, une foule dingue, tout autour de moi, déjà présente. Pas de réel visage connu, que des gens aperçus, récemment. Cependant… quand bien même quelqu’un que j’aurais connu, avant, avait été là, serait là, je ne saurais le reconnaître… Je reste donc un peu de retrait, ne me sentant pas à ma place. Je n’ai pas de cavalier, je n’ai pas d’ami. Peut-être croiserais-je quelqu’un de familier –Nelsha, qui sait ?- mais je n’ai pas grand espoir. Ah. Si, c’est vrai que je connais vaguement Abygaïl. On a combattu des goules, ensemble. Enfin… si je peux appeler le fait de jeter des abricots hallucinogène dans la gueule d’une goule, un combat. Je souris à cette pensée. C’était quand même une drôle d’expérience. Je n’aurais jamais songé que pareille créature puisse t’être sensible aux drogues. Mais c’est bon à savoir. Abygaïl, donc… oui, je me souviens d’elle. Pas depuis longtemps, non. Quand j’ai reçu le carton d’invitation, je ne voyais pas qui c’était. Ni son fiancé, d’ailleurs. Mais… j’en ai rediscuté avec des collègues, on me l’a décrite, et puis je l’ai croisé, promptement dans les couloirs ou je ne sais plus trop où. Et ça a fait tilt dans ma tête. Mes souvenirs sont réapparus.

Je soupire. Ok, c’est cool, je connais donc quelqu’un ici présent… cela ne m’empêche pas pour autant de déjà m’ennuyer… et pas qu’un peu. J’espère que ça va passer vite, et que je pourrais rentrer rapidement à l’académie. Non pas que j’ai quoi que ce soit de plus intéressant à y faire, mais… je m’y sens déjà un peu plus à l’aise…



Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Dim 6 Avr 2014 - 4:18
Un mariage. Avec la présidente du conseil en guise d'actrice principale avec son bien-aimé. Sérieusement ? Il y en a qui livrent une guerre en ce moment. Et d'autres, ici, qui se marient. Comme quoi, les gens ont vraiment des préoccupations étranges. Après tout, c'est pas parce que c'est la fin du monde que l'on doit pas organiser sur terre, une réunion d'apprenti-dieu.

Bien sûr que les Renégats n'allaient pas venir s'adjoindre à la fête. Les festivités de nomination de directeurs, ils ne respectaient pas, par contre, les envolées nuptiales, ils s'abstiendraient. Et surtout, bordel, pourquoi devait-il y participer ? Il s'en fichait... Hormis des relations purement professionnelles - et encore, n’exagérons pas ce qui l'est déjà -, les membres du conseils étaient liés par.. Rien du tout. Et être invité au mariage d'Abygaël l'avait fait rire caustique. Comme si quitter l'académie était une bonne idée... La directrice ? Inutile. Sans quoi, le conseil n'aurait pas eu lieu d'organiser une surveillance par les élèves... Le pompon était atteint avec la présence de Maya. Tout était fait pour qu'Atios soit de mauvaise humeur, aujourd'hui. Malgré la baisse effective de la charge de travail, il n'en restait pas moins occupé qu'avant à droite et à gauche. Si Maya était jalouse des mariés, Atios lui était blasé par les mariés. Et c'est dans cette ambiance que le jeune homme se posa parmi la foule, costume et nœud-papillon de circonstance comme vêtement. Un chapeau et un masque, on aurait eu Lord Vlad. Hormis que ce-dernier portait des cravates noires.. Sauf qu'ici, c'était Atios. Kurokami Atios.

Comme toujours, son jolis minois enfantin attirait les regards de certaines demoiselles. Même s'il n'était plus le centre de l'attention depuis un moment, il n'en restait pas moins quelqu'un apprécié. Malgré son air renfrogné qui à priori, ne faisait que faire craquer plus encore les demoiselles. En même temps, voir l'ancien vice-président du conseil de mauvaise humeur était très rare. Qu'à cela ne tienne, ce dernier allait broyer du noir dans la foule sous le regard amusé de Yoshihisa & embarrassé d'Haruka. Se faisant happer par la foule, il se sépara de ses compères. Bousculer de plus en plus à travers une foule d'élève - qui n'en avaient pas grand chose à faire du moment pour la plupart -, il finit par tomber sur la seule personne qu'il aurait préféré éviter. Pourquoi éviter Maya ? Il n'avait rien à justifier devant elle.. Ni devant personne. Pour autant, par moment, on préfère laisser les autres voler. Que ce soit dans un illusoire bonheur ou dans un malheur réaliste... Peu importe... Par moment, on préférait ne pas avoir à regarder les autres en faces. Pourquoi ?

Parce qu'on les aimes et qu'on ne peut pas vraiment expliquer pourquoi tout s'est mal passé. Parce que les choses sont-elles que le passé est passé, que plus rien ne peut-être réparé. Il sait. Il sait ce qu'elle pense de lui. Il sait comment on le perçoit.. La coqueluche de l'école. Le tombeur qui eut une relation avec la fille du directeur. Et peut-être d'autres. Le héros à l'épée sacrée. Peu savaient qu'il était aussi celui qui avait réussi à obtenir la confiance de Lyra. Peu savaient ce qu'il avait au fond de lui. Pas même le jeune homme. Sa mauvaise humeur s'était simplement envolée en voyant Maya. C'était comme si ... Comme si la voir ici était rassurant. Nombres de gens lui avaient parlé du comportement de cette dernière... Mais aujourd'hui, que devait-il faire ? Devaient-ils continuer à jouer les sourds, l'un face à l'autre? Comme s'ils n'existaient plus, l'un pour l'autre ? Il se souvint encore de la punition infligée à Agglow. Perdu à jamais dans les terres désolés face à l'horreur qu'était Atios. Maya n'avait peut-être pas tort de le voir si mal après tout... Cet anneau de fiançailles qu'on lui avait mis au doigt, les nouvelles. En quelques secondes, les souvenirs revinrent et le jeune homme soupira.

Il n'avait pas été très courageux à ce moment-là. Dommage pour Maya, les enfants étaient sûrement ce qui avait le plus traumatisé la somme d'existence qu'il était. Mais le temps venait. La moitié du chemin était désormais accomplit et le jeune homme ne se rendait pas compte que les engrenages de la destinées allaient bientôt le broyer. Atios, avance.. Avance encore tant que tu le peux. Car bientôt, tu ne pourras plus être toi-même. Si tenté que tu l'es un jour était. Le jeune homme soupira un grand coup et alla faire face à celle qui semblait être porteuse d'une humeur aussi agréable qu'avait pu être la sienne.

Eh bien... ça fait un moment qu'on ne s'était pas croisé... Maya.

Qu'avait-il à perdre ? Plus grand chose. Mais ne lui laissant pas le temps de protester et profitant de l'effet de surprise, le jeune homme soupira et sourit en la regardant droit dans les yeux.

Je ne passerais pas par quatre chemins... Je suis désolé d'avoir fui à ce moment-là. Rien de ce que je dirais ne changera, mais si je dois au moins m'excuser de quelque chose aujourd'hui, ça doit bien être ça. Maintenant, j'ai eu vent de ce que tu penses de moi aujourd'hui ... Et je ne chercherais pas à te faire changer d'avis.

Son regard marron fut frappé de ses paupières à plusieurs reprises au rythme du clignement de ses fins et longs cils. Il ferma ses yeux et posa son front contre celui de Maya. Lorsqu'il les rouvrit, son regard avait changé. Au fond des yeux du jeune homme, autre chose venait se de révéler. Une nouvelle lueur. Une lueur fugace et fragile. Son sourire s'accentua et il dit alors:

Je n'en ai plus pour très longtemps à l'académie et parmi le Conseil. Chaque seconde qui s'écoule, je change un peu. Et chaque fois que je reçois la bénédiction de Deus, cela fait de moi quelque chose d'autre. Atios n'existera bientôt plus. Avant que ce jour n'arrive, je devais quand même te dire que je t'aimais vraiment.

Atios se retira alors et sourit une dernière fois avant de tourner les talons et de commencer à partir. Combien de fois avait-il caché ses sentiments ? Combien de fois avait-il fuit la réalité et la proximité des autres ? Combien étaient au courant de ce qui lui arriverait ? Personne. Même si lui le savait depuis un moment. Kurokami Atios, Arthur n'étaient que les face d'une même entité au rôle très précis. Sauver. Une machine n'a pas besoin de sentiment pour accomplir sa mission. Et la machine que le jeune homme avait réveillé à l'époque, sur terre, allait prendre le pas sur lui-même. Il s'en était rendu compte très récemment... Le temps qu'il restait à son humanité diminuait de plus en plus. Plus il utiliserait ses pouvoirs, plus il irait sur la route sur laquelle il s'était engagé. L'académie avait abrité en son sein, l'un de ses futurs adversaires. Elle lui avait fournit un toit et un cadre pour s'éveiller. Les événements qui se succéderaient ici ne serait alors que la première étape au réveil du véritable instrument de Deus.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 12 Avr 2014 - 22:57
Honnêtement je vais vous dire : les mariages, c'est pas mon truc. Pas que j'aime pas (à vrai dire j'en ai jamais vus), mais bon patienter pendant trois plombes pour voir un type sapé comme un pingouin qui poireaute devant l'autel en attendant sa grosse qui se ramène déguisé en meringue pour ensuite entendre le curé (qui n'a jamais eu de copine) déblatérer sur la beauté de l'amour et le bordel en sachant que l'un des deux y trouve plus son compte que l'autre (argent, argent...),merci bien.
PAR COOONTRE j'ai entendus dire qu'il y avait ici quelque chose qui manquait cruellement aux pauvres gens humbles tel que moi :  de la bouffe !

Wai wai je sais ce que vous vous dîtes : Han tu vaux pas mieux que ces deux mecs au fond qui viennent ici pour draguer les demoiselles d'honneur en s'inventant une vie !
Croyez-moi vous déchanteriez vite si l'odeur du buffet vous emplissais les narines, et c'était exactement ce qu'il se produisait. Et une fois de plus mes talents m'avaient bien servis car je me retrouvait là à attendre que l’emplumée se pointe (ouai il paraît que la mariée serait une indienne « d'Amérique », la pauvre), mais fort heureusement, m'étant discrètement faufilé là où il posait leur nourriture, j'avais réussis à m'emparer de quelques-uns de ces mets orgasmiques.

Me voilà donc avec l'haleine puant le saumon fumée, avec une tranches de fois gras dans une des poches de ma superbe veste noire(et ouai classe oblige, j'avais ressortit mon costard du bal de la dernière fois (veste, cravate, pantalon et chaussure noire e une chemise blanche, le swagg quoi)) et une part de gâteaux au cacao dans l'autre, qui patiente dans un siège (confortable, il faut le dire) et sur le point de me taper un petit somme. D’ailleurs c'est ce que je vais faire, ça va me faire passer le temps.
Bonne nuit !
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Dim 13 Avr 2014 - 10:54
Mariage Divin....

— T'as vu le monde qu'y a Sonou ? Ah ah… tu stresses pas toi ?

Moi, stressée? Pourquoi, je devrais? Enfin, je veux dire, j'ai rien fait de mal, aucune bêtise donc je ne vois pas ce qui pourrait faire que je m'inquiète. Bon d'accord, il y a beaucoup de monde et du coup, je ne me sens pas forcément aussi à l'aise que je le voudrais mais le fait d'avoir un objectif en tête m'aide à ne pas trop m'inquiéter. Même si, pour dire vrai, je commence à stresser un peu quand même.

— Qui est-ce que tu cherches ?

"- Bah euh... En fait... J'ai invité quelqu'un mais... Je ne sais pas si elle a pu venir... C'est..."

J'hésite à continuer. Enora est certes une personne que j'adore mais ma sœur ne la connait pas. Et puis, elle est Humaine. Et je ne lui ai toujours pas dit que j'étais descendue plusieurs fois sans elle, parce que j'avais le blues ou que je ne me sentais pas très bien. Alors, j'ai un peu peur de sa réaction. Je l'aime beaucoup et je ne voudrais pas qu'elle m'en veuille. On avait jamais eu de secrets avant mais c'est vrai que maintenant, on se voit un peu moins alors, je ne sais pas trop. Et au final, ma poisse naturelle à fini par me sauver la mise parce que avant que je ne puisse continuer, me voilà percutée par je ne sais quoi et je me retrouve à moitié déséquilibrée dans les bras de ma sœur. Au moins, je ne suis pas tombée, c'est déjà ça.

- Aîe... dé... désolé. Je n'ai pas fait exprès, j'ai.. j'ai voulu esquiver quelqu'un... et.. et...

Je la vois qui regarde avec de grands yeux surpris avant de se donner une légère tape sur le visage. Ah oui, c'est l'effet jumelle surement. Surtout que là, comme en plus on est vraiment habillées quasiment pareilles, on ressemble à une seule personne avec son reflet. En fait, je pourrais presque dire que Tanya c'est mon Avatar Divin, ou plutôt que je serais le sien parce que dans le lot, c'est plutôt moi la celle qui ressemble à Simplet. Enfin, me décolle de ma sœur et je lui tends la main pour l'aider à se relever tout en lui souriant gentiment.

"- Ce n'est pas grave, t'en fais pas. Il n'y a pas de mal. Et toi, tu ne t'es pas blessée au moins?"

- Soniya ! Je t’ai enfin trouvée !

"- ENORA!!!"


La jeune fille à peine relevée, mon visage rayonnant se tourne vers ma Princesse qui arrive à ma hauteur. Ah, elle aussi, elle bugue un instant devant ma Tanya et moi, ça me fait sourire mais elle se reprend vite. Il lui en faut plus pour la surprendre, elle est trop forte ma Princesse.

- Et Tanya, c’est ça ? Ta sœur m’a beaucoup parlé de toi !

Elle vient nous embrasser et moi je la serre dans mes bras. Je suis vraiment contente de la revoir. Et elle se souvenait du nom de ma sœur et ce détail là, ça m'a fait super plaisir mine de rien.

- J’ai été surprise de recevoir ton invitation, Soniya ! Assister à un mariage où on ne connaît pas même les mariés, c’est du jamais vu ! Mais ça me fait énormément plaisir d’être là avec toi, rien que pour te revoir !

"- Moi aussi, je suis trop contente que tu aies pu venir. Ça me fait super plais..."

Je n'ai pas le temps de terminer ma phrase que les choses dégénèrent à vitesse grand V. Cette femme qui arrive et qui saisit Enora par le bras, je sais qu'elle est professeur et que c'est quelqu'un de très fort à l'Académie mais lorsqu'elle l’attrape comme ça, ça me fait mal au cœur. Je n'ai même pas le temps de dire ou de faire quelque chose que les deux sont déjà parties, ma Princesse emmenée de force par cette dame contre qui je ne peux rien faire. Déjà, elles ont disparu de ma vue et je reste-là, muette et les yeux tout embués.

Un mariage de Dieux. Pas trainer dans les parages. Ces paroles résonnent dans mon crâne et dans mon cœur. Oui, mais... Non, elle à raison, c'est ma faute en fait. Et Enora va avoir des ennuis à cause de moi. Je ne me suis pas sentie tombée au sol mais je sais que mes jambes ont lâchées, que je suis à présent assise par terre. Je sais que Tanya est là, qu'elle a tout vu, l'autre fille aussi mais finalement, qu'est-ce que ça change? Rien. Le résultat est là. Et moi, je fais simplement mon possible pour ne pas me mettre à pleurer. Je ne souris plus et j'essaie d'articuler quelques mots mais c'est à peine un murmure qui parvient à m'échapper.

"- Je cherche... Personne..."

Ça n'a aucun sens, mais c'est tout ce qui sort de mes lèvres. L'ambiance est à la joie mais moi, j'ai un poids sur le cœur. Pourquoi chaque fois que je veux bien faire, tout se termine toujours comme ça?
♦ Rose ou chou ? : Rose, ça n'a pas changé depuis le temps.
♠ Petits messages : 123

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
1326/1500  (1326/1500)
Votre domaine: Le Harcèlement
avatar
♦ Âme Téméraire
♦ Âme Téméraire
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 19 Avr 2014 - 13:59

Invité quelqu'un ? Apparemment, je ne dois pas connaître ce quelqu'un, sinon ma sœur aurait directement cité son nom. Je n'ai pas le temps de me demander qui peut bien être cette inconnue, une blondinette vient percuter Soniya qui trébuche sur moi. Je m'efforce de la retenir pour ne pas subir l'effet domino. Un flot d'excuses s'échappe des lèvres de la jeune fille que nous observons toutes les deux. Et elle nous regarde, on la regarde, elle nous regarde, on la regarde, elle se donne une claque sur la joue, on hausse les sourcils… Bref, c'est l'effet jumelles. Enfin, on ne va pas se scruter en chiens de faïence pour le reste de la journée non plus, alors je laisse Sonou reprendre son équilibre et aller aider la blonde à se relever.

Alors qu'elle est occupée à la rassurer, une voix appelle le nom de ma sœur, une voix que je ne connaissais pas, si bien que je sursaute légèrement. Enora ? Ah c'était donc elle l'invité surprise. Non effectivement, je n'ai jamais vu cette personne nulle part, pas même à l'académie d'ailleurs, mais il y a tellement de personnes, à l'académie, ce ne serait pas étonnant. La nouvelle venue bug elle aussi devant nos ressamblances, mais elle se reprend bientôt, m'appelant par mon prénom. Ah, donc Soniya lui a parlé de moi, beaucoup parlé de moi même, à en croire les mots de l'inconnue.

- Moui, j'peux pas en dire autant de toi, mais ça doit encore être une surprise de Sonou, n'est-ce pas ?

Je me sens un peu perdue mais je réussis à esquisser un sourire sincère. Après tout, tout le monde est de bonne humeur, et la bonne humeur, c'est contagieux ! De toute façon, tirer la gueule alors que tout le monde sourit, surtout à une fête, ce serait franchement de mauvaise foi ! De mauvaise foi, oui. Et j'ai cru halluciner quand cette femme est venue saisir l'amie de ma sœur par le bras, avec toute la délicatesse qui existe au monde. Si seulement ça s'est limité à ça ! Non, il a fallu qu'elle lui gueule limite dessus. Un mariage de dieux ? Indirectement ça me donne un indice sur la nature de cette Enora. Mais même un humain ne mériterait pas qu'on lui parle comme ça, surtout pas si c'est une amie à ma Sonou !

A peine ai-je réalisé que je vois ma jumelle assise sur le sol, le visage défait. Cette vision suffit à attiser le feu de la colère qui commence à brûler en moi, mais je ne fonce pas tout de suite et je m'agenouille près de Soniya. La blonde qui l'a percutée se trouve à ses côtés, et c'est à elle que j'adresse ces quelques mots.

- Excuse-moi, tu peux t'occuper d'elle deux minutes ? Je reviens.

Ceci prononcé, je me relève pour aller à la poursuite d'Enora et la dame qui l'a enlevée. Je ne vais pas la laisser s'en tirer comme ça, puis quoi encore ? Oh puis je sais même pas comment l'interpeler. La chose ? Après tout vu comment elle traite ses semblables...

- Lâchez-la !

Je l'attrape par le bras, celui qui tenait sa prisonnière. Je suis parvenue à courir sans me fouler la cheville avec mes hauts-talons, sans marcher sur ma robe, après tous ces miracles, je m'en sortirai bien sans œil au beurre noir non ? Et même si elle n'a pas l'air commode la dame qui a enlevé Enora, je n'ai pas peur d'elle. Toute forme de peur a disparu alors que je n'ai qu'une idée en tête : récupérer Enora… et le sourire de Soniya.

- Lâchez-la tout de suite ! C'est pas votre chien que je sache, elle fait ce qu'elle veut, vous n'avez pas le droit de lui interdire quoi que ce soit !
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 19 Avr 2014 - 20:58

« Mariage ? Y a un mariage ? »


Il y a du monde. Pas mal de monde. Beaucoup trop de monde. Je ne me sens pas à ma place. Sans compter que je ne me rappelle pas de grand monde. Et que le reste, je ne le connais tout simplement pas. Certains me disent très vaguement quelque chose, mais sans plus. Ils doivent être de l’ordre de ceux que j’ai croisé dans les couloirs. Il n’y a personne qui me fasse réellement réagir. Personne qui me donne cette sensation de malaise, d’être sûr de l’avoir connu, mais de ne pas m’en rappeler. Personne qui m’intéresse, donc.

Ah. Si. Peut-être une Nelsha, au loin, cachée derrière ce géant. Je tente de m’approcher, lentement, mais elle est occupée avec quelqu’un. Quelqu’un que, pour le coup, je suis sûr de ne pas connaître. Certain, même. En tout cas, minette est bien habillée. Comme tous les autres ici présents. Comme moi-même, je ne le sais que trop bien. Je me tourne alors dans la direction opposée, observe de plus belle les gens. Et il y en a un… je suis sûr de le connaître. Ca me revient, petit à petit. Un apprenti. Un crétin, si j’en crois mes flash… Un type qui m’a… mis la main au paquet ? Je rougis légèrement, je ne sais même pas pourquoi, je suis mal à l’aise, alors que j’ai subi pire de mon vivant. J’inspire, expire. J’espère qu’il ne m’a pas vu, je m’enfonce dans la foule pour être sûr qu’il ne vienne pas me voir, et surtout qu’il ne me voit pas tout court.

Mais là, je ne me sens pas à ma place, parmi tous ses gens qui sourient, rient, semblent heureux d’être avec leurs amis. Je me sens… horriblement seul. Qu’est-ce que je fais là ? Je soupire, baisse la tête, et avance, comme si je cherchais quelqu’un de précis. Alors que ce n’est pas le cas. Je me cogne contre quelqu’un, m’excuse en souriant, comme je peux, puis reprends mon chemin. Et… devant moi, il est là. Un jeune homme, grand, bien plus grand que moi. Des cheveux blonds comme les blés, des oreilles de renards. Je sens mon cœur accélérer dans ma poitrine, mais je ne comprends pas pourquoi. Je… je le connais. J’en suis certain. Je me sens comme attiré par lui, mais… mais je ne peux pas décemment m’approcher, et l’interrompre dans ce qu’il est en train de faire. Je ne veux pas gêner. Je préfère rester là, seul, à l’observer, de loin… Je dois avoir l’air étrange. Pathétique, peut être aussi… Rêveur… Je n’arrive pas à me décrocher, je suis … captivé. Qui est-il ? Pas de souvenirs. Ils ne veulent pas me revenir. Peut-être que si je lui parlais… non… je ne veux pas déranger, j’ai dit…

Quel minable je fais… comment ai-je autant pu changer ?


♦ Rose ou chou ? : Une Illusion
♠ Petits messages : 128

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: Le Jugement
avatar
Directeur - Divinité Goétienne
Directeur - Divinité Goétienne
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Jeu 31 Juil 2014 - 18:03

L'autoroute n'était plus très loin. Un bref coup d'oeil à sa montre. Les aiguilles étaient bloquées sur dix heures quarante-cinq. Ça ne changera pas de sitôt. Lucian, qui maintenait un rythme soutenu jusque là, ralentit sa marche pour se tourner vers la troupe juste derrière lui. Il vit leurs visages, leurs expressions pour la plupart déboussolées. Certains jetaient des regards perdus aux alentours, espérant trouver un indice sur l'endroit où ils pouvaient se trouver. Shindô fermait la marche, toujours aussi silencieux, mais c'était bien le seul qui semblait avoir gardé les pieds sur Terre. Le directeur à la chevelure de feu se décida alors d'attirer l'attention de l'assemblée en frappant dans ses mains.

— Bon herm… pour ceux qui ne savent pas ce qu'ils font là, pas de panique, vous subissez les conséquences d'un petit voyage, comment dire… temporel. Rassurez-vous, c'est temporaire ! Les souvenirs vous reviendront bientôt et vous saurez qu'il est impératif de vous dépêcher et de me suivre. Alors, on y va ?

Le débit de ses mots montrait clairement qu'il n'y avait pas de temps à perdre, surtout à des explications. Longues explications par ailleurs. Nous y reviendrons. Toujours est-il que monsieur le directeur, une fois ces paroles prononcées, tourna les talons pour reprendre sa route. Visiblement, ce fut trop précipité car à peine eut-il le temps de faire volte-face que le flanc d'un camion de marchandises vint effleurer son nez, lui arrachant un cri de surprise. La pointe de ses pieds s'efforça de le retenir dans son élan, ses bras battirent l'air afin de ramener le poids de son corps vers l'arrière, obéissant à des réflexes de survie ultime.

Après avoir insulté le chauffard de tous les noms de dragons qu'il connaissait, le nouveau directeur balaya les environs du regard. Nulle trace de la navette qui était censée les prendre. Nul indice sur l'heure actuelle non plus. Et sa montre qui demeurait figée à l'heure où ils étaient au moment du voyage… Autant dire qu'il n'espérait pas faire le chemin à pied. Sur une carte, c'était peut-être quelques centimètres mais en vrai, c'était quelques centaines de kilomètres. Pour autant, il ne se voyait pas faire appel à un dragon, aussi campagnarde soit la région où ils se trouvaient. Non, il devait faire confiance à Colombe, ils devaient lui faire confiance.



C'était la panique totale au sein de la ville de New York. Des silhouettes, à perte de vue, couraient pour leur vie, pour échapper aux gravats et aux pluies de fragments de verre. Des cris retentissaient de partout, des pleurs, des crissements de pneus, des bruits de pas, ainsi que des grondements au loin qui ne présageait rien de bon.

Mais surtout, l'immense dragon noir qui venait de débarquer au centre-ville n'arrangea guère les choses. Sur le dos de celui-ci ? Les deux directeurs de l'académie et une flopée d'apprenties-divinités. Les pauvres ne devaient pas comprendre grand-chose, c'était ce qui arrivait lorsqu'on faisait un bond en arrière dans le temps, il y avait toujours quelques bribes qui ne voulaient pas suivre. Mais les bribes en question les rattraperaient, et alors ils comprendraient, même si actuellement, l'heure n'était pas à la compréhension.

En effet, au loin, devant eux, dépassant des bâtiments, se dressait un gigantesque golem. A première vue, il n'était guère sympathique, surtout vu le carnage qu'il avait semé à la Ville debout, qui ne l'était plus vraiment à l'heure actuelle…

Les renégats.

ONU.

Assaut.

Tels étaient les mots qui commençaient à revenir dans la mémoire des apprentis-dieux présents. Certes, ils n'avaient pas besoin de ceux-ci pour comprendre que les humains étaient en danger, et que la présence d'un golem de cette taille n'était certainement pas le fruit d'une recherche humaine… mais cela revenait, et leur conviction avec. Car après tout, c'était ce qui les avait poussés à accepter d'accompagner Shindô et Lucian.


— Une demi-douzaine d'heures plus tôt.

Des écureuils surgirent sur le tapis rouge qui couvrait l'allée centrale, surprenant quelques invités. Ils ouvrirent la marche nuptiale en parsemant des pétales de fleurs sur leur passage, paniers miniatures aux pattes. A leur suite, la promise fit son apparition dans sa plus belle robe. Les demoiselles d'honneur ainsi qu'une petite dizaine de lapins la talonnaient de près et les oiseaux s'étaient invités aux festivités pour prêter leur vocalise à l'ambiance générale. Enfin ! Ça commençait ! Les invités se levèrent à l'arrivée des deux directeurs présents, Shindô Akarui et Lucian Ferriel. Ce fut ce dernier qui prit la parole, et autant dire que ce n'était pas le plus habitué pour faire de longues tirades sérieuses.

— Salutations à tous ! Merci d'être venus ! Beaucoup d'entre vous me connaissent déjà, mais je ne me suis jamais présenté à vous officiellement, alors je profite de cette petite introduction pour me présenter : je suis Lucian, votre beauuu et charismatiiiique… - mais surtout nouveau - directeur. J'espère qu'on aura beaucoup l'occasion de rigoler ensemble, parce que l'Eternité, c'est long !

Pour le coup, son collègue pouvait presque regretter de lui avoir laissé parler. Mais c'était ce qui avait été convenu, il n'y avait que Lucian qui était apte de prononcer un mot actuellement alors ainsi soit-il, pour le meilleur ou pour le pire. Après avoir encaissé un regard lourd de sens de la part de Shindô, le directeur Ferriel émit un toussotement, le poing devant sa bouche, avant de reprendre d'un ton plus posé, bien qu'il ne put vraiment atteindre celui de la formalité.

— Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, je suis ravi de recevoir aujourd'hui Abygaïl Lullaby et Jace Kayllan, ainsi que vous tous, amis, collègues et élèves, sur Terre, en Amérique, où ils ont tous deux vu le jour, à des époques relativement différentes. N'est-ce pas trop mignon ! J'espère en tout cas que vous avez bien choisi parce que de toute manière il n'y aura pas de mort pour vous séparer ! Même si ça n'empêchera sans doute pas monsieur de se prendre une flèche dans le postérieur s'il trompe madame. Bref, pas de bêtise, faîtes-nous plein de marmots, sauf si vous ne savez pas les élever, en ce cas épargnez-nous, et…

Sa voix resta en suspend. Il haussa les sourcils, comme étonné par sa propre "performance", puis écarta les bras pour conclure :

— … et je suis pas doué pour les discours, alors euh… champagne ?


Précisions
Si vous n'avez pas tout compris de la première partie du post, c'est normal et voulu. A partir de là, les posts seront divisés en deux pour certains, mais resteront comme avant pour d'autres. Tout dépend de ce que vous voulez faire avec votre personnage, de ce qu'il décidera : suivre Shindô et Lucian pour aller taper du renégat ou non. En gros, ceux qui choisiront de participer à la baston pourront faire évoluer leurs personnages parallèlement, et à la bataille de New York, et au mariage. Le tout se passe dans ce même sujet, simplement, vos actions seront liées au sujet des renégats.

Pour toute question ou précision, envoyez-moi un mp sur Rain.






─ Eh p'tit... tu as à boire ? ╬_╬
Depuis quand tu me stalkes d'abord ?
Y a que les fous pour jouer des fous...
─ Et tu mets mes paroles en #087ECC ou je t'en colle une !
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 546

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Lumière
avatar
Directeur - Divinité Guerrière
Directeur - Divinité Guerrière
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Ven 1 Aoû 2014 - 17:02


EVENT PRINCIPAL 3
Mariage Divin



Mon cœur battait à tout rompre, tel un tambour de guerre, propulsant dans mon corps un sang bouillant de cette rage si longtemps contenue. Sous nos yeux s'étendait cette ville immense, New-York. J'avais eu l'occasion de connaître la ville par le passé, avant de devenir directeur, mais elle ne signifiait pas grand chose pour moi.

Les bras croisés, perché sur cet immense dragon noir auquel Lucian avait fait appel en ne voyant pas arriver la navette, j'observais la foule d'humains effrayés sans parvenir à cacher ma colère. Isanagi Tensho... L'ancien directeur et ses acolytes allaient devoir payer pour leurs crimes.

Mes poings se serrèrent, tandis que je jetais un regard vers mon collègue directeur. Pourquoi n'étions pas arrivés plus tôt ? Pourquoi n'étions pas arrivés avant le début de ce carnage ? Ne pouvait-il donc rien faire comme il faut ?

A nos côtés, les courageux apprentis qui avaient fait le choix de nous suivre semblaient encore perdus, leurs souvenirs devaient être flous à l'heure actuelle... On ne joue pas impunément avec le temps après tout...

L'air grave, je les dévisageais à nouveau l'un après l'autre. Etaient-ils tous aptes à se battre ? Ils semblaient de tous âges, d'époques différentes aussi, hommes comme femmes s'étant joints à nous. Serions-nous assez nombreux et assez forts pour éviter le pire ? Il le fallait. Nous n'avions pas le choix.

Ainsi en était-il de notre rôle dans ce monde. Nous devions protéger les humains et leur habitat et s'il fallait pour cela se battre contre nos semblables aveuglés par leur haîne et leur bêtise, alors soit, c'était un sacrifice que j'acceptais volontiers.

Après tout, j'étais un homme de guerre. Certes, c'était la première fois que j'arrivais sur un champ de bataille à dos de dragon, mais à nouvelles règles, nouvelles armes.

Au loin, on pouvait voir la créature invoquée par les renégats. Le combat promettait d'être difficile. Quel diable les avait donc piqué pour invoquer pareille monstruosité ?

Me raclant la gorge, je sautais à terre et me retournais vers les apprentis, posant sur eux un regard sombre.


« Les enfants, le seul moyen de réussir cette mission, c'est le travail d'équipe. Je compte sur vous pour vous assurer de la survie de monsieur Ferriel, à moins que vous ne souhaitiez rester enfermés dans le passé pour toujours... »


Mes lèvres restées closes durant ce petit discours, un petit sourire se dessina sur mes lèvres tandis que je me détournais vers la ville, fier de moi. Pourquoi toutes ces cachotteries envers ce cher et naïf Lucian ? Parce que je ne tenais pas à l'avoir dans mes pattes. Et pourquoi charger les apprentis de s'occuper de lui ? Parce que j'avais moi même mieux à faire. Il existait en ces lieux quelque chose que je désirais ardemment, quelque chose que je devais faire coûte que coûte...



Quelques heures auparavant...
Voilà. Enfin. La cérémonie commençait. Droit comme un i et silencieux comme une tombe, je demeurais toujours aux côtés de mon collègue.

La mariée étant déesse des animaux, ils avaient tout naturellement été mis à contribution pour rendre ce jour plus inoubliable encore pour la jeune femme, son compagnon et leurs invités. Et je suis forcé d'admettre que le résultat était assez spectaculaire. Largement trop exagéré à mes yeux qui préféraient de loin la sobriété des mariages japonais de mon époque, mais probablement très au goût de l'exubérance de l'époque actuelle.

Lorsque vint le moment, je suivis machinalement la chevelure flamboyante de Lucian et on se présenta devant la foule des élèves. Naturellement, je me postais en retrait et contemplais nos protégés. Ils étaient nombreux, pour la plupart disciplinés. Je me sentais à la fois fier et inquiet.

Le discours fut assez court, mais il me sembla durer une éternité. Cet homme ne savait décidément pas être professionnel, toujours à faire des blagues, toujours à rajouter son petit commentaire. Exaspéré, je le rappelais à l'ordre d'un regard. En vain.

♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 854

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Sam 2 Aoû 2014 - 23:04
Sur cette table, elle récupère une serviette en papier et s'essuie la bouche. Puis, elle chiffonne et compresse la serviette en boule et lance le déchet dans la plus proche poubelle… mais en définitive, c'est un jet complètement raté. Tout comme sa dernière intervention, fallait-il encore le préciser.

À cet instant, une mélodie retentit.
Une mélodie qui peut paraître joyeuse tout autant qu'elle peut sonner triste aux oreilles d'une mélancolique.

Maya tourne la tête sur le côté et voit le spectacle commencer. Ses yeux déjà rougis peuvent observer ces animaux sautiller joyeusement sur le tapis rouge, ces fleurs rayonnantes s'envoler et fleurir dans le ciel… Ses oreilles bourdonnantes entendent cette marche nuptiale d'une justesse et d'une profondeur touchantes… Vient alors le temps des sanglots pour elle. La jeune femme se glisse sous la table pour disparaître des regards, se recroqueville sur elle-même et fond en larmes en admirant la scène du mariage.

C'est beau… c'est magnifique… et c'est pour les autres, pour tous les autres. Tous ces gens sont ici pour s'amuser et par conséquent, il n'y a aucune place pour la jalousie ou la rancœur. Personne n'y songe même. Tous ces gens forment des groupes, des couples, tous ces gens se connaissent de près ou de loin… et les seuls que Maya parvient à identifier, elle ne sera pas capable de les aborder. Question de politesse. Question de confiance. Question d'image. Question de bienséance.

Non, bien qu'elle les ait côtoyés individuellement plus ou moins longtemps, dans des situations plus ou moins saugrenues, elle s'imagine ne pas avoir sa place à leurs côtés. Il n'y a pas d'appréciation ou d'amitié qui tienne, juste des relations de collègue à collègue. Non, ce n'est pas ça : elle aura beau aimer ou apprécier qui que ce soit, ce ne sera jamais réciproque.
Lev, Rain, Topaze, Arsen… elle les aime tous autant qu'ils sont.



Là-dessous, tremblotante, Maya observe tout ce qui se passe aux alentours. Elle voit des inconnus qui passent près de la table, seuls eux aussi, mais elle n'a pas le courage d'aller les aborder. Le cœur n'y est pas. Elle voit des dizaines de dieux et d'humains assis sur des chaises à admirer la scène et à écouter le discours de cet individu, ce directeur, comme si le fait de se rassembler ainsi était une chose banale pour eux. Peut-être que la période de solitude que Maya expérimente depuis près d'un an maintenant ne lui a pas été bénéfique… peut-être aurait-elle mieux fait de rester à l'académie, aussi dur et cruel soit le monde qui l'entoure.

- Maman… Papa… Grand-père... elle renifle. Venez me chercher…

Sans attache, autant se rabattre sur ce qu'il nous reste.
Puis vient la scène du baiser. Les mariés s'embrassent en même temps qu'un sourire approximatif apparaît sur les lèvres de la fille Tensho. Elle sort de sous la table, se relève et se met à applaudir à tout rompre avec tous les autres… son visage hésitant cependant à montrer de la joie ou à continuer de se morfondre dans le chagrin.

Abygaïl, la mariée, n'a pas de bouquet de fleurs… il n'y aura donc jamais de lancer, jamais de réception, jamais de mariage, jamais de petite fille… une vie qui ne correspondra jamais à la vie rêvée, de par la vision des académiciens ou de celle des renégats. Ce sera simplement une éternité trop longue dans laquelle on ne vivra pas, parce que l'on n'aura jamais cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Vivre pour l'éternité dans un monde cauchemardesque, n'est-ce pas là la définition de l'Enfer ? Soit… que Maya et tous ces dieux aient pu terminer en Enfer est beaucoup plus logique qu'une montée au ciel en bonne et due forme. Et l'Enfer, ça, elle pourrait l'accepter.

À nouveau, Maya cherche quelqu'un du regard. Est-ce qu'Isanagi ou Shinmei se serait invité à la fête, incognito ? Si c'était le cas, même elle ne pourrait pas les reconnaître, évidemment. Alors, après avoir regardé un écureuil lui raser les chevilles, la demoiselle va s'installer près d'un arbre, espérant qu'un type quelconque fasse un premier pas vers elle. Et pourquoi pas ce type maladroit ? Peut-être qu'un bouffon masqué pourrait lui faire oublier tous ses soucis… à moins que ce ne soit un Prince charmant, qui sait.
Un Prince charmant avec lequel elle n'aurait jamais aucune histoire...
♦ Rose ou chou ? : chou blanc
♦ Combien de rides ? : 20
♠ Petits messages : 1090

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
1835/2000  (1835/2000)
Votre domaine: La discrétion
avatar
Le héros noir et blanc
Le héros noir et blanc
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Lun 4 Aoû 2014 - 15:51

Quand les petits esprits se rencontrent

__Vlad préféra s'asseoir pour s'éviter le ridicule d'une chute idiote, si il venait à perdre conscience à cause de sa douleur à la tête, ce qui, lui semblait de plus en plus plausible, vu son intensification rapide. Il ne porta pas ses mains à sa tête, ni plus qu'il n'émit le moindre cri de douleur. Il ne laissa rien paraître de peur qu'une simple migraine gâche la journée des mariés, ou d'un ou l'autre invité.

__Partout et toujours, soyez fort, impassible, inexpressif. Si la douleur est insupportable, alors disparaissez, cachez vous. Ne dérangez pas les autres avec votre faiblesse. Quoi que vous fassiez, gardez la tête haute même si vous êtes condamné. Même si le temps vous détruit petit à petit, continuez toujours sur cette lancée. En toutes circonstances, effacez-vous, gémissez doucement, claudiquez sans à-coups, emmitouflez vos vieux os, gantez vos arthrites métacarpiennes disgracieuses, étouffez vos tristes toux matinales, minimisez vos cancers, c’est une simple question de délicatesse. De délicatesse pour vous qui ne subirez pas les regards emplis de pitié et pour les autres qui n'auront pas à faire l'effort de vous prendre en pitié.

__Malgré la douleur, il sembla à Vlad qu'il tomba dans un état proche du sommeil. Il était attaché, deux chaines le retenaient à une courte distance d'un mur. Il était dans une sorte de rêve. Devant lui, dans la même cellule, se trouvait Ramin, l'étrange personnage qui lui apparaissait parfois en rêve. Il jouait d'un instrument à corde qui lui était encore inconnu. Il jeta un regard à Vlad et s'exclama :

- Enfin, tu te réveilles. Tu avais l'air de faire un beau rêve, j'avais pas envie de te réveiller, j'ai pas osé jouer.

__Tout soudain devint flou dans la tête de Vlad. Le mariage n'était-il qu'un rêve ? Maya Tensho, Atios, les mariés, avait-il tout imaginé ? Ou était-il dans un rêve en ce moment ?

__Ramin se remit à jouer, bien, certes, mais une mélodie que Vlad n'aimait pas. Au bout de quelques secondes d'introduction, il accompagna sa musique de paroles à peine rythmé.

- C'est l'histoire, enfin, je le crois,
D'un héros qui en ces temps-là
Décida de changer de vie et d'idéaux,
Trahissant ce qu'il disait fort et haut.

Et de cet autre type que vous connaissez,
Ce faible et peureux héros masqué,
Fuyant les combats comme la peste,
Les lâches sont les seuls qui restent.

Pour réparer du héros la trahison,
L'autre ne vit qu'une solution.
Enlevant son masque, il devint un autre,
Il remplaça le traître aux yeux des autres.


__Vlad comprenait très bien qu'il parlait de la situation qui venait de lui arriver, qu'il était dans un rêve et qu'il était évanouis sur une chaise, immobile au milieu de ce mariage qui ne le concernait pas. Il tenta de revenir à la réalité, mais il ne put pas se réveiller par sa volonté.

- Qu'est-ce que ça veut dire ?

- Ça veut dire que c'est un coup d'état, que ce héros qui peut enlever son masque ce n'est pas toi. Quelqu'un d'autre maîtrisera ce corps et le masque tombera. Tu ne sortiras plus de cet endroit.

- Tu mens, je vais me réveiller, je serai au mariage.

- Le mariage n'aura jamais lieu, tu as bien rêvé tout ça, tu es sous camisole médicamenteuse, c'est normal.

- Camisole médicamenteuse ?

__Un petit sourire traître se dessina sur le visage de Ramin :

- Les renégats t'ont attrapé, ils te gardent prisonnier, ils te droguent, notamment pour te faire parler et te tenir calme.

__Vlad se sentait lourd, comme après n'avoir pas dormi pendant trop longtemps. Ramin continua :

- Tu n'as qu'à renoncer. Il te suffit de te laisser aller et tout ira pour le mieux...

- Ramin ?

- Oui ? C'est moi.

- Il y a deux choses qu'il ne faut pas écouter avec toi : ta musique et tes mensonges.

__Vlad brisa ses chaînes comme si elles étaient en sucre, car ce n'était qu'une création de son esprit, il s'approcha de Ramin qui s'était levé et reculait avec la peur écrite sur son visage. Vlad le frappa, juste une fois, d'un crochet du droit qui le fit traverser les barreaux de la prison mentale dans laquelle il se trouvait. Vlad rouvrit les yeux, il était comme il le pensait, au mariage. La question était de savoir pourquoi Ramin avait essayé de lui faire croire autre chose.

__Il regarda autour de lui. Le type roux de l'entrée était en évidence, prêt à parler. Sa migraine avait totalement disparu. Il était entouré par la foule assise comme lui sur les sièges en rangs trop serrés. Celui qui se présenta comme étant un beau et charismatique directeur, ce qui ne pouvait que difficilement être remis en doute, puisqu'il avait en effet du charisme et que son visage à moitié masqué devait en effet lui garantir un certain succès avec les filles. La "cérémonie" eut lieux de manière assez inhabituelle, trop détendue, peut-être... Le fait étant que c'aurait été bien plus étrange que des dieux se marient normalement.

__Les mariés s'embrassèrent et tout le monde applaudit, même Vlad qui n'avait juste pas envie de se faire remarquer, mais d'autres choses en tête. Quand les premières personnes se levèrent pour aller ailleurs, Vlad partit aussi, même si rien ne l'intéressait. Il n'avait personne à qui parler et il ne pouvait pas toucher au banquet à cause de son masque et simplement car il n'avait pas faim.

*Vlad, tu m'entends ?*

*Oui, comme d'habitude, pourquoi ?*

*On essaye de t'avertir depuis bien vingt minutes, mais tu ne réagis à rien de ce qu'on dit.*

*J'ai rien entendu... M'avertir de quoi ?*

*On a senti un truc bizarre...*

*J'avais mal à la tête, ça doit être ça.*

__La question fut considérée comme réglée, il n'avait pas envie de leur parler de Ramin, les deux auxiliaires de Vlad ne réussissant pas à expliquer mieux que ça leur sensation. Le regard de Vlad s'arrêta sur la jeune fille seule, assise sous un arbre. Elle était déjà déprimée avant, mais à ce moment elle avait limite l'air sur le point de se suicider, inutilement d'ailleurs, puisqu'elle serait ramenée et ressucitée. Terrible punition que celle de n'avoir pas le droit de mourir. La mort au moins arrête les souffrances, elle est le dernier recours, elle est la sortie de secours. Mais pour les dieux, cette sortie est barricadée. Il n'est pas impossible de mourir, mais il faut venir à bout de la protection de cette porte. Le train de 6h31 ne prends pas deux fois le même passager à son bord.

__Il fallut que Lord Vlad s'approche, ce n'était vraiment pas une bonne idée, mais il n'avait rien de mieux à faire. Il n'avait vu personne qu'il appréciait dans les parages. Appréciait-il Maya Tensho ? Il ne la connaissait pas, vraiment pas assez pour répondre à cette question. Malgré ça, il s'assit près du même arbre, mais pas trop près d'elle, essayant de ne pas la mettre trop mal à l'aise. Il n'osa pas parler, il resta simplement assis là, espérant qu'au fond, c'était la meilleure chose à faire, pour la libérer de sa solitude. Le chagrin est moins lourd quand au moins, on est pas seul.



[

Je parle en SILVER, j'ai un Journal de bord et un masque.
Invité
avatar
Invité
Re: [Event principal 3] Mariage Divin - Lun 4 Aoû 2014 - 19:47
Mariage Divin....

Ma première réaction avait été de tomber à genou, désemparée par ce qu'il venait de se passer. Mais lorsque j'ai vu Tanya courir derrière Enora enlevée par la Professeur, j'ai bondis sur mes pieds pour les suivre. Je ne sais pas ce qu'a fait l'autre fille blonde qui était avec moi mais je ne pouvais pas laisser ma jumelle risquer quoi que ce soit par ma faute. Et déjà, le ton monte entre ma Princesse Humaine, la Professeur et ma Tatoune. Alors, pour calmer le jeu, je m'excuse à nouveau, venant tenir le bras de la Professeur pour qu'elle se focalise sur moi et qu'elle oublie les autres.

Une nouvelle personne intervient et là, je ne suis plus rien du tout. A son nom, l'atmosphère change et alors qu'il se montre très câlin avec Rain, ma sœur et Enora ne semblent pas l'apprécier. Au point qu'elles le giflent. Je reste bouche bée, incapable de réagir jusqu'à ce que la Professeur reprenne les choses en main, autorisant Enora à rester avec nous pour le moment. Je lâche un soupir de soulagement et m'éloigne avec ma jumelle et ma Princesse, jetant un dernier regard inquiet et interrogateur à la drôle de Dame et à son compagnon du moment.

"- Dites, ... Vous le connaissez, lui?"

J'avais hésité à poser ma question mais au final, je l'avais quand même fait. Pour le coup, je n'avais rien compris et visiblement, Enora comme ma jumelle n'étaient pas ravies de le connaitre? Il leur aurait fait du mal? Non, quand même pas? Mais avant que j’aie pu avoir plus de précisions, des animaux se mirent à parader sur le tapis rouge et la musique partit en même temps. Ça y est, le mariage commence. Je me précipite pour avoir une bonne place, entrainant ma Princesse et ma Tatoune avec moi. Ce n'est pas tous les jours qu'on a la chance de voir ça. Moi, c'est la première fois que je suis invitée à un mariage.

Je n’ai pas forcément tout compris du discours du grand monsieur aux cheveux rouges, si ce n’est qu’il était notre nouveau directeur, mais j’ai bien compris que c’était lui qui allait mener le mariage. L’autre monsieur à côté de lui fait la tête, je ne comprends pas pourquoi. En tout cas, il sait mettre de l’ambiance. Les mariés ils sont superbes, tous les deux, je trouve qu’ils vont bien ensemble. Et ils ont l’air tellement heureux. Encore plus quand le directeur annonce qu’ils sont enfin mariés.

Une grande clameur parcourt la foule à laquelle je me joins avec un plaisir non dissimulé. Ouais, il y a un vrai couple marié à la Deus. Et j’ai vu tout ça, j’y ai participé. C’est fantastique, je suis aux anges. Mais déjà, les gens se dispersent doucement. Certains vont retrouver des amis, d’autres se dirigent vers le buffet, d’autres encore vont féliciter les mariés. Ils sont vraiment magnifiques tous les deux. J’espère qu’un jour, moi aussi, j’aurais droit à un aussi beau mariage que ça.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
Re: [Event principal 3] Mariage Divin -
[Event principal 3] Mariage Divin
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Event 4 : Mariage Royal
» [Mini Event] Le Mariage de Natasha et Bruce
» EVENT N°1 : MARIAGE D'EDWARD & BELLA
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Les Archives :: Chapitres archivés :: Chapitre III : Précipitations-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page