Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Parmi Eux [Yuri Dragunov] [Terminé]

Invité
avatar
Invité
Parmi Eux [Yuri Dragunov] [Terminé] - Ven 28 Mar 2014 - 18:41
Dents blanches et carnassiers se mélangeaient au sein d’une atmosphère lourde, écœurante, où la haine et la vengeance semblaient commanditer les actions de tous. Retour à la case départ. Dans cette danse en compagnie des prédateurs. Et elle, pauvre louve apprivoisée, hésitait, le cœur balançant, d’un côté à un autre, quant à la place qu’elle avait dans ce monde. Personne pour l’aiguiller, lui dire quoi faire, où aller. Juste sa raison qui restait pour la consoler.

DansmoncoeurLyrajetaime résonnait toujours comme une vieille mélodie qui ne souhaitait pas s’éteindre, qui se répétait, inlassablement. Ce chant nouveau, elle l’appréciait à sa juste valeur. Et si ces mots n’avaient pas été là, sans doute cela aurait-il été plus simple. Mais non. Tanya avait débarqué, venant foutre la merde dans son esprit et dans son cœur. Pour un peu, elle lui en voudrait d’avoir laissé le doute s’insinuer en elle et ce regard noir se poser sur ceux qu’elle devait considérer comme sa famille mais qu’elle voyait uniquement comme des gamins. Des mômes comme elle, qui semait le chaos à leur manière. Lyra Vilkas, elle, avait préféré prendre du repos chez son frère pendant six longs mois. Maintenant qu’elle était de retour, il allait peut-être falloir qu’elle se remette sérieusement au boulot. Comme si cette demoiselle avait jamais su faire quoi que ce soit de sérieux depuis le jour de sa naissance.
L’ultimatum de son frère venait contrebalancer la déclaration de la rouquine. Non, elle ne reviendrait pas à ses pieds, elle ne craquerait pas la première. Elle n’avait pas besoin de lui. Il avait été bien serviable ces six derniers mois mais autant en rester là. À croire qu’elle avait déjà oublié tout ce que le démon avait fait pour elle. Un comble pour celle qui aurait dû devenir la déesse de la mémoire eidétique. Puis son chemin avait croisé la route de la guilde noire et sa vie n’avait plus jamais été la même.

Elle aurait pu épiloguer encore longtemps sur sa situation, prunelles dirigées vers les merveilles qui habitaient la salle aux trésors. Elle n’avait pas l’intention de voler quoi que ce soit, non, c’était là mal la connaître. Elle avait enfin retrouvé ce qu’elle était venue chercher : l’artefact qui lui avait ouvert la voie vers le camp des renégats. Un talisman simple à première vue. Un collier banal mais renfermant une puissante magie. L’artefact signalait toute intrusion dans un lieu. Mettre la main dessus n’avait pas été chose facile. Elle préférait ça plutôt que de s’ennuyer ferme.
Elle se rappelait les hommes qu’elle avait tués sans hésitation pour sauver sa peau et ce laisser-passer vers les profondeurs de la guilde noire. Où était passé cette Lyra-ci ? Disparue, envolée, balayée ? Chose désagréable pour un être censé faire le mal autour d’elle. Cette journée synonyme de sa nouvelle vie, elle s’en souvenait dans les moindres détails. De tout. De la barbarie dont elle avait fait preuve, de sa volonté de fer, de son sadisme sans précédent envers les humains. Maintenant, plus rien, si ce n’est une lassitude sans nom.

Des bruits de pas la firent émerger de sa rêverie. Elle sursauta. Avait-elle le droit d’être ici ? À peine rentrée au bercail et déjà en train de faire n’importe quoi ? Il y a des choses qui ne changeront jamais.
Elle tourna la tête vers le nouvel arrivant. La tête qui lui fit face la rassura. Cheveux verts en bataille reconnaissables entre mille. De Jhoken, il n’avait que la crinière mais certainement pas son autorité.

- Yuri… J’avais presque oublié que tu t’trouvais dans notre camp, des comme toi qui retournent leurs vestes au dernier moment, y en a pas beaucoup. Alors, tu t’amuses bien chez les renégats ? La vie est belle ? ironisa-t-elle, tu regrettes pas, au moins ?

Yuri Dragunov qu’elle avait retrouvé par hasard au bar de l’académie. Le tout avait donné une conversation intéressante et un professeur désireux de changer de camp. Cela l’avait bien fait rire. Même elle n’avait pas mis tant de temps pour comprendre que le camp gagnant serait la guilde noire et non pas tous ces autres crétins tout juste bons à réciter leurs leçons. Il est des êtres moins intelligents que d’autres, difficile de leur en vouloir.

La renégate rangea l’artefact dans un coffret, bien à sa place avant de poser une nouvelle fois ses iris noisettes sur le dieu de la guerre.

- Tu fous quoi ici ?

Parce que non, Yuri Dragunov n’avait pas le droit de se balader comme bon lui semblait entre les différents couloirs de la guilde noire.


Dernière édition par Lyra Vilkas le Mer 28 Mai 2014 - 15:54, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Parmi Eux [Yuri Dragunov] [Terminé] - Sam 5 Avr 2014 - 18:21
Mon plan bientôt en place, bricoler des pires scénarios à prévoir, je tente de monter un coup contre le gouvernement en attaquant un des monuments historiques, va savoir lequel vous allez dire, je vous le dirai un peu plus tard, en attendant, j’aimerai bien me détendre. Je pensais être seul dans la base, comme certain membre qui s’occupent des tâches administratifs ou des trucs de ce genre, moi je ne suis pas encore en mission. Je me suis dirigé vers le bar de la guilde afin de prendre quelque chose à boire puis regarder les infos, histoire d’être informé de ce qui se passe à l’extérieur, mais je n’aurai pas ce loisir quand j’ai repéré une personne bien particulière dans le couloir, Lyra.
 
Lyra est l’une des premières compatriotes que j’ai croisé dans l’académie, difficile à comprendre son caractère, mais ce n’est pas ça qui va me gêner, alors si je vous parle d’elle en particulier c’est que elle… Je ne l’ai pas vu depuis je ne sais combien de temps, puis sa façon de marcher, son expression sur son visage m’indique qu’il y a eu du changement et elle ne m’a pas vu non plus, bizarre. Ma curiosité me pousse à la suivre, en espérant que l’on puisse à nouveau s’entendre et de parler comme pour la première fois, car je ne me souviens plus vraiment sur la façon dont elle parle, je verrai bien une fois que je l’aurai rattrapé, mais avant ça, je me suis dit qu’un petit remontant la fera du bien, alors je vais me prendre une bouteille de vodka dans ma chambre, accompagné de deux verres et c’est parti.
 
Au début je l’avais perdu de vu, mais en cherchant bien je suis tombé sur une porte à moitié ouverte et à l’intérieur se trouvait Lyra, devant une montagne d’or et de babioles précieux, il y a de quoi faire briller la salle, elle a senti mon arrivé, elle s’était déjà retourné pour me voir arriver, son expression a soudainement changé.
 
- Yuri… J’avais presque oublié que tu t’trouvais dans notre camp, des comme toi qui retournent leurs vestes au dernier moment, y en a pas beaucoup. Alors, tu t’amuses bien chez les renégats ? La vie est belle ? ironisa-t-elle, tu regrettes pas, au moins ?



En effet, c’était comme ça qu’elle avait parlé quand on s’était croisé au bar scolaire, toujours à parler sur ce ton de rebelle.
 
« Moi ? Tu rigoles, j’ai encore rien fait d’intéressent, pour l’instant, c’est vilain de m’oublier ainsi, je pensais que ta mémoire pouvait retenir les moindres détails »
 
Puis son expression avait changé, comme si je venais d’interrompre quelque chose, c’est à propos de l’objet qu’elle venait de ranger ? Dans tous les cas j’en ai rien à ciré.
 
« Allons camarade, ce n’est pas une façon de parler, déjà que t’étais absente depuis plusieurs mois, je me demandai à quoi tu jouais et maintenant tu réapparais ici, dans la salle de trésor, c’est à moi de te retourner la question… Mais mettons ça de côté, j’ai une bouteille de vodka à terminer, t’en veux pour changer ? »
 
Je tendais la  bouteille devant elle, dans l’autre main je tenais les deux verres, je ne sais même pas si elle pouvait boire de l’alcool, enfin, on verra si elle accepte déjà, en attendant.
 

« Depuis que tu n’as pas donné de nouvelle, il n’y a pas eu de mouvement dans cette guilde, tous toujours occupé à sortir à droite et à gauche pour tenter de tuer autant d’humains que possible, alors toi, qu’as-tu fait pendant tout ce temps ? »
Invité
avatar
Invité
Re: Parmi Eux [Yuri Dragunov] [Terminé] - Jeu 17 Avr 2014 - 18:22
Lyra avisa les verres qui tintaient l’un contre l’autre et la bouteille. Elle fit quelques pas en la direction de Yuri et attrapa sa chère et tendre, oui, la vodka. Ne partageait-elle pas la même ivresse que cette boisson alcoolisée ? Elle tenait l’alcool mieux que nombre d’hommes, il avait fallu au moins deux petites sœurs de la liqueur qu’elle tenait entre les mains avant de perdre le contrôle d’elle même lors de l’anniversaire de son frère. Depuis, elle n’avait plus touché à une seule goutte d’alcool. Mais tout avait changé, désormais. Elle pouvait se soûler la gueule si cela lui plaisait. Qui s’en soucierait ?

- Le problème de ma foutue mémoire, c’est qu’elle retient tout, même les cons dans ton genre.

Il ne fallait pas prendre cela comme une insulte, non ! Comprendre Lyra, c’est d’abord saisir les nuances avec lesquelles elle s’exprime. Parce que oui, même dans son vocabulaire très familier, il y avait des teintes qu’il fallait attraper pour mieux les percevoir. Pour faire simple, l’insulte n’en était pas vraiment une.

Elle versa un peu de la boisson d’or dans le verre de l’ancien soldat, gardant la bouteille dans le creux de ses bras avant de boire à même la bouteille. Certes, lors de leur dernière rencontre au bar scolaire, la Russe avait dédaigné les boissons fortes au profit du jus de fruits mais sa cuite était encore récente dans son crâne et les souvenirs de sa gueule de bois la rappelaient à l’ordre quant à la conduite à avoir.

- J’ai passé six mois chez mon frère, Lev Wezka, qu’est aussi membre du conseil, v’là c’que j’ai fait.

Ses yeux plantés dans ceux de l’homme étincelaient et brillaient à la manière d’une lame. Son ton avait tout aussi tranchant et froid que son poignard dont elle se serait volontiers servie pour arracher la langue au spestnaz. Ils venaient du même pays pourtant tout les opposait. Si Lyra avait d’abord cru avoir quelques points communs avec Yuri, alors de telles pensées avaient disparu depuis longtemps. Ils n’avaient rien à voir, tous les deux. Rien du tout. Ils oeuvraient juste pour la guilde noire, cela s’arrêtait là.

- C’était la dernière fois que j’le voyais… hésita-t-elle, je crois. J’en sais rien. La dernière fois que son statut d’académicien faisait pas d’lui un ennemi à mes yeux.

La guerre était déclarée. Voilà ce que cela signifiait. Avec ses mots à elle, toujours aussi maladroits, mais l’idée était bien là. La dernière fois qu’elle l’avait vu de son plein gré. La prochaine fois, Lev avait intérêt à se tenir prêt car Lyra, elle, le serait. Enfin, pour le moment elle n’était pas prête pour grand chose. Si ce n’est à vider cette bouteille de vodka pour se perdre davantage dans ses pensées ou plutôt tous ces maudits souvenirs, ceux avec Lev, et ceux plus récents qui concernaient Tanya, qui arrivait pour foutre la merde dans sa vie, comme si sa vie n’était pas déjà assez chaotique comme cela. Elle aurait pu dresser sa verve contre la rouquine, gueuler un monologue à la grammaire estropiée comme seule elle avait le secret mais elle ne le ferait pas. Elle était là, sans Tanya et elle devait bien le reconnaître, cela lui faisait un peu mal. La quitter elle pour retrouver des êtres comme Yuri Dragunov. Oui, elle avait perdu au change.

- Alors ouais, six mois à glander, c’est comme ça qu’on pourrait résumer mon activité d’renégate. C’est pas très glorieux mais à moi, ça m’convient. Mais j’t’avoue que l’combat et l’adrénaline, ça me manque un peu.

Ou comment faire comprendre à Yuri que se dégourdir les jambes ne serait pas de refus. Elle n’avait combattu qu’une fois auprès de lui et cela n’avait rien eu à voir avec un entraînement, bousculée dans le vif de l’action alors que les renégats déployaient leurs ailes pendant le banquet d’un directeur.

L’ancienne repentie posa la bouteille. Il serait dommage d’abîmer un tel bien. Aussitôt, elle plongea sur Yuri, prenant appui sur ses mains avant de faucher les jambes de son camarade et d’accompagner sa chute au sol pour éviter qu’il ne se blesse. La louve avait bondi, jailli et frappé.

- J’suis p’têt pas si rouillée qu’ça pour avoir réussi à t’surprendre, final’ment.

Les verres n’avaient pas fini au sol mais le liquide de celui qui était plein s’était déversé sur les habits de Yuri. Il dégageait une bien forte odeur. Il n’avait plus qu’à aller se changer.
Son acte n’avait rien d’un exploit. D’autres avaient bien réussi avant elle à faire glisser à terre l’ancien professeur. Elle n’en tirait aucun mérite, d’autant plus que le contrôle des limites l’avait portée. Elle avait agi par pure félonie, par surprise, comme savait le faire toute bonne traîtresse.
Invité
avatar
Invité
Re: Parmi Eux [Yuri Dragunov] [Terminé] - Dim 27 Avr 2014 - 19:28
Alors ça pour ne pas changer… Elle n’a pas changé, toujours cette façon de parler assez enfantin, bien qu’elle a l’âge d’adolescent, j’aurai préféré la Lyra que j’ai connu la première fois que je l’avais croisé, mais là je dois avouer que j’ai un peu du mal, surtout que j’ai encore cette habitude de vieux, enfin, comprenez que j’avais 45 ans avant ma mort et me remettre dans le bain me prend un bon moment. Par contre, il y a bien des habitudes qui ne s’oublieront jamais, nous les russes ne laissons pas passer les provocations et souvent ça se fini par une baston, même les femmes parlent comme des hommes, se battent comme des hommes, vous voulez faire comment pour les draguer ? D’ailleurs en voilà le spécimen parfait qui représente le moral de la mère patrie.
 
« Eh ! Le con t’emmerde »
 
C’était un tic, sortie sans demander mon accord de mes lèvres, il y a des moments où je n’arrive pas à m’empêcher de dire des choses, c’est la vie qui forge le caractère et moi c’est comme un gars du quartier, vous comprenez ? Lyra, la première fois qu’elle révèle un peu de sa passionnante vie, entre guillemet, et… Sur le coup je ne pensais pas que son frère soit un apprenti-dieu et encore mieux, un membre du conseil, c’est nouveau ça. Quoi qu’il en soit elle devrait arrêter ce genre de relation, cela risquerait de mettre la guilde en péril, je le pense car c’est peut-être vrai, une ado qui tremble dans sa voix rien que de parler de son frère…. Encore je ne suis pas sûr s’ils sont liés par le sang, enfin je n’ai jamais eu de problème de famille car je n’en ai pas, un poids en moins.
 
« En effet, pas très glorieux pour une renégate qui ne sait rien faire, j’ai pas besoin de ça pour faire péter des métros, t’attends pas que je vais t’implorer pour venir si ce n’est que me ralentir »
 
Bon en même temps je ne sais pas de quoi elle est vraiment capable car je ne l’ai pas vraiment vu en combat, mais ce qui est sûr c’est que je travaille mieux solo, vu la situation entre moi et elle. Puis la garce m’attaque sans crier gare pour montrer ce qu’elle sait faire, toujours surprendre pour mieux acculer ses ennemis… C’est un peu ce qui s’était passé là, sauf qu’elle a beau à essayer à m’impressionner… Ok elle l’est sur ce coup, mais mon verre est dans ma main et je me suis démerdé à le garder rempli, de la journée que je n’ai pas encore bu une seule goûte de Vodka.
 
« Ue je vois ça… Santé ! »
 
Puis j’ai bu cul sec mon verre, comme ça c’est fait, puis je me suis relevé et on a gardé un certain distance entre nous deux, comme toujours.
 
«  Même après ça, je ne vois pas ce que tu peux me rapporter de bénéfique, alors dire que c’est la dernière fois que tu vois ton frère… Toujours tremblant… Pour moi t’es pas prête à tuer une famille, ce sera sans moi, garde la bouteille pour te saouler, moi je dois me préparer pour une sortie »
 

Après ces mots je me dirige vers la porte, oubliant le pourquoi elle traine ici.
Invité
avatar
Invité
Re: Parmi Eux [Yuri Dragunov] [Terminé] - Jeu 8 Mai 2014 - 17:45
Yuri n’était qu’une distraction de plus. Le clown vert venait égayer sa journée sans que ce dernier n’en ait conscience. Comme un gamin, il répliqua, n’appréciant pas de se laisser insulter par une jeune femme. Et quelle jeune femme ! L’une de celles agissant avec fougue, n’ayant pas sa langue dans sa poche, toujours sur le qui vive. Dommage qu’elle se soit laissée aller au repos ces derniers mois. Sans quoi, elle aurait pu faire une arme redoutable.

- Moi aussi je t’emmerde, Yuri, répondit-elle sur un ton calme et posé, t’imagines même pas à quel point.

Maintenant que les banalités avaient été échangées, la soldat se laissa aller à une critique de Lyra. La demoiselle l’écoutait sans sourciller, n’ayant que faire de ses mots. Toujours aussi prétentieux, celui-ci. Voilà tout ce qui ressortait de cet entretien à sens unique. Il la croyait faible, n’ayant pas sa place au sein de sa guilde noire, une simple apprentie déchue jouant à la guerre. Si seulement il savait. Sa position de spestnaz lui donnait peut-être l’illusion d’en savoir plus qu’elle sur la guerre. C’était vrai. Mais en dix-neuf ans, la demoiselle avait bien vécu elle aussi. Elle avait vu des choses dépassant l’entendement, commis des actes capables d’en faire trembler plus d’un. Pourtant, Yuri la traitait toujours comme une gamine. Ce qu’elle était, plus que jamais.

- J’étais renégate avant toi. Ici, j’ai pris mon rôle au sérieux avant toi, j’ai d’jà buté des familles même si t’as l’air d’en douter ! Comme si j’allais t’implorer d’faire équipe avec toi… Un binôme, j’en ai d’jà un, qui vaut mille fois mieux que toi et mille fois plus expérimenté ! Alors va chier si tu crois un seul instant que j’veux faire équipe avec toi !

Son binôme, on en parle ?
Lou, charmante demoiselle anthropophage et junkie par la même occasion. Beaucoup s’accordent à croire qu’en cette rouquine tous les vices du monde ont été concentrés mais personne n’a jamais pu le prouver, pas même Lyra qui a passé le plus clair de ses missions en compagnie de cette charmante américaine. Spéciale, oui.

Nouvelle gorgée de vodka. Lyra connaissait ses limites et savait qu’elle ne serait pas soûle de suite. Elle avait encore de la marge. Et puis, se soûler pour quoi faire ? Ce n’était pas comme ça qu’elle allait s’imposer en tant que renégate. En avait-elle seulement envie ? Elle voulait surtout qu’on lui fiche la paix. Mais cela semblait trop demandé.

- C’est moi qu’ai buté mon frère alors qu’est-ce que tu viens m’faire chier avec tes histories de famille à la con ?

Elle ou le paternel de Lev. Cela restait à voir. Inutile de jouer sur les mots. La fuite soudaine de Lyra à la secte avait entraîné la mort de Lev des mains de son paternel. C’était là la triste vérité.

- C’est ça ouais, casse-toi ! Ça m’fera des vacances de plus t’entendre dire des conneries !

Yuri lui avait tourné le dos et s’était dirigé vers la sortie. La demoiselle s’adossa à un coffre qui traînait là, se laissant tomber au sol, bouteille entre les mains. Elle avait eu le choix entre partir et rester chez son frère. Avait-elle vraiment fait le bon ? Putain de vie.
Invité
avatar
Invité
Re: Parmi Eux [Yuri Dragunov] [Terminé] - Mer 28 Mai 2014 - 20:18
Tout tout tout est fini entre nous ! /PAN/
Enfin, rp plutôt court mais qui montre bien l'état d'esprit de chacun et surtout leurs différences. On peut voir que Lyra est perdue plus qu'autre chose alors que Yuri est solide comme une cochonne un roc. Puis la vulgarité de Lyra pour ne pas changer hein !

Lyra : 235 xps
Peggy la cochonne : 150 xps

Xps attribués : Yosh \o/
Parmi Eux [Yuri Dragunov] [Terminé]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Event: Attaque sur Angel's Sky !] Une louve parmi les moucherons [Terminé]
» Une fleur parmi les baguettes [Terminée]
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Guilde Noire :: Bistrot-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page