Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

En terre inconnue [P.V Agathe]

Invité
avatar
Invité
En terre inconnue [P.V Agathe] - Mar 25 Mar 2014 - 22:13
J'aurais pu rester à l'académie et ne jamais découvrir qu'il y avait un accès à ... "l'autre monde" ou le monde des humains. Mais, malgré moi je m'y suis perdu... Bêtement. Je me baladais aux alentours de l'académie quand il me vint l'idée de découvrir les autres lieux de ce monde. Je m'étais donc éloigné des paysages que je connaissais pour finalement me perdre dans un endroit totalement inconnu. Il ne m'a pas fallut longtemps avant de me souvenir que mon sens de l'orientation était nul et que j'étais pour la énième fois perdu. Mais cette fois, j'avais la sensation de ne plus être à Deus.. Enfin, comment dire, l'endroit où j'étais avec une aura différente. Comme je savais que je ne retrouvais pas mon chemin d'un coup, je m'étais dis que je pouvais toujours visiter, par curiosité. C'est ainsi que je me suis aventuré dans ce monde et retrouver dans les ruines. Je les avait aperçue de loin et avait été assez curieux pour m'en approcher.
Je regardais les ruines, ses alentours, me demandant à quoi cela avait bien pu ressembler avant d'être ainsi détruit, ruiné si je puis dire. Le paysage était assez sombre, le ciel était gris et un vent léger et frai soufflait. Aucun rayon de soleil aussi fin fut-il ne pouvait s'afficher plus d'une ou deux petites minutes avant d'être effacé par un nuage. Je ne pensait pas qu'il soit possible de rencontrer quelqu'un en ce lieu. Tout semblait être désert et fait pour le rester. Et pourtant... Alors que je regardais l'horizon en rêvassant et me posant sérieusement la question de " comment je vais retrouver mon chemin " , je vis une silhouette au loin qui semblait venir en ma direction. J'étais angoissé, loin de la Deus Académia, il y avait trop peu de chance que je rencontre un élève ou un professeur de l'académie, à moins d'un miracle. J'avais eu envie de partir, mais mon corps ne répondait plus. J'étais partagé entre l'espoir que cette personne ne puisse m'aider à retrouver mon chemin et la crainte qu'elle soit mauvaise.  Au final, je ne bougeais pas. Le peu de temps que j'avais passé à errer dans ces lieux avant de trouvé les ruines m'avait suffit à comprendre que j'étais plus à l'aise à l'académie à laquelle je ne suis pas encore bien intégré. S'il y avait une chance, même infime, que cette personne puisse m'aider, je devais la saisir. Et s'il s'avérait qu'elle soit une mauvaise personne qui me veuille du mal, je fuirais. Et bien oui, je ne peux pas me battre de toute façon, je ne suis pas assez fort ...
La silhouette se rapprochais, je pouvais maintenant reconnaître qu'elle était une fille, elle dégageait quelque chose de différent des gens que j'ai rencontrer dans la Deus... Mais je n'aurais pas su dire quoi.
Invité
avatar
Invité
Re: En terre inconnue [P.V Agathe] - Jeu 3 Avr 2014 - 16:41
Il était encore tôt quand Agathe quitta la ville. Depuis sa mort, elle n'avait fait qu'arpenter les rues, à part la fois où elle s'était aventurée dans la forêt bien sur, et ce décor commençait à lui taper sur les nerfs. Il lui fallait du changement. Elle reviendrait ici plus tard. Elle laissa au loin la dernière maison et se lança sur une petite route goudronnée. Elle marcha qualques heures, perdue dans ces pensées. Elle repensait à la seule fois où elle était sortie de la ville. Elle n'avait pas peur, loin de là, elle se demandait juste sur quoi elle allait tomber cette fois. Peut être allait elle rencontrer d'autres renégats ? Ou peut être des apprentis dieu.. Cette idée l'emballait un peu moins, mais du fait de son nouveau statut d'espionne, l'excitait quand même un peu.
Elle fut tirée de ces pensées par un mur, qu'elle évita de peu. Ce n'était pas dans ces habitudes de ne pas être attentive, mais là, pour le coup, elle ne l'avait pas vu venir. Elle s'éloigna de quelques pas de ce mur de brique et regarda autour d'elle. Elle s'était éloignée de la route sans même s'en rendre compte. Elle fronça les sourcils. Ce n'était pas normal. Elle qui était toujours sur ses gardes, faisant attention au moindre mouvement autour d'elle. Elle contourna le mur. Elle se trouvait devant ce qui semblait être des ruines. Pas des ruines taguées, qui servent de repères de drogués dans lesquels elle se rendait parfois pour échapper à ses ennemis. Non. Là c'etait plutôt de belles ruines, en excellent état.. Du moins, pour des ruines. Elle était dans une sorte de champs ou de plaine avec de l'herbe qui lui montait jusqu'aux genoux. Elle s'approcha d'un mur qui lui arrivait au menton et grimpa dessus. Une fois perchée là haut, elle contempla la totalité du paysage. Les ruines s'étendait devant elle sur à peu près 500 mètres. Tout était calme et silencieux. On entendait que le vent qui soufflait doucement, faisant tournoyer ses cheveux. Elle regarda partout, en quête de présence humaine et apperçut une silhouette à une centaine de mètres. La personne ne regardait pas dans sa direction et était trop loin pour qu'Agathe sache si c'était une fille ou un garçon. Elle soupira. Sûrement un humain qui s'était perdu. Rien de bien excitant. Les humains sont vraiment stupides parfois mais elle décida d'aller voir quand même. Elle s'approcha, sans chercher à masquer sa présence. Si la personne était humaine, elle ne la verrait même pas mais si c'était un apprenti, et bien elle ne devrait pas avoir de problèmes puisque elle était censée en être une aussi. Elle n'aurait qu'à prétendre être nouvelle à l'école et dire qu'elle s'était perdue. Dès qu'elle ne fut plus qu'à quelques mètres de l'inconnu, elle remarqua qu'il s'agissait d'un garçon. Un garçon assez étrange. Il donnait une impression bizzare avec ces yeux rouges et son drôle de tatouage. Il portait les cheveux longs, blancs. Sûrement un albinos. Agathe fit apparaître un sourire timide sur son visage de poupée. Elle ne savait pas encore si c'était un apprenti ou un renégat, mais une chose était sûre, il l'avait vue, donc il n'était pas humain.

« Salut ! »

Elle lui avait parlé sur un ton enjoué et avait glissé ses mains dans ses poches avant de s'adosser au mur derrière elle.

« Tu t'appelles comment ?»

Invité
avatar
Invité
Re: En terre inconnue [P.V Agathe] - Sam 12 Avr 2014 - 12:23
La personne s'approchait de plus en plus et je pus voir qu'il s'agissait d'une jeune fille aux cheveux violet, je n'avais pu distinguer la couleur de ses yeux que quand elle fut assez proche pour pouvoir me parler, ils étaient bleus. Finalement, j'avais choisi de rester sur place, espérant qu'elle puisse m'aider à retrouver mon chemin. Cette jeune fille laissait apparaître un sourire assez timide sur son visage comparable à celui d'une poupée. Cela me rassurait un peu, elle ne devait pas être une personne mauvaise. Après, cela ne restait qu'une première impression et je savais bien que je devais rester vigilent. Quand elle fut assez proche, elle me salua simplement avant de s'adosser à un mur qui tenait presque miraculeusement encore debout et me demanda mon nom. Je lui répondis assez timidement, lui livrant mon identité sans trop de méfiance, j'avais cessé de craindre petit à petit le risque de rencontrer quelqu'un du laboratoire.

" Je me nomme Daeva Phinwë, enchanté. Puis-je aussi avoir votre nom ? "

Comme j'étais perdu, ce qui m'arrivait bien trop souvent, je me disais que cette fille pourrait éventuellement m'aider à retrouver mon chemin. J'hésitais cependant à lui demander, aussi je lui laissais le temps de me livrer son identité avant de lui demander où nous étions. J'étais encore persuadé que nous étions dans le même monde que celui que j'avais rejoint après mon décès. Je n'imaginais même pas qu'il était possible de se rendre dans un autre monde, à vrai dire. Ainsi je lui avais demandé de façon toujours polie et relativement timide de m'indiquer notre position, ce après qu'elle n'ait répondu à ma première question :

" Pouvez-vous, si vous le pouvez et désirez, m'indiquer l'endroit où nous nous trouvons ? "

[HRP : désolé si c'est court ^^" ]
Invité
avatar
Invité
Re: En terre inconnue [P.V Agathe] - Ven 25 Avr 2014 - 13:35
Le jeune homme en face d'elle se présenta timidement et Agathe soupira intérieurement. Elle avait du mal à supporter les timides. Toujours à rougir dès qu'on leur adresse la parole. Impossible à détendre. Avec ce genre de caractère, on ne pouvait certainement pas finir renégat. Elle fronça légèrement les sourcils quand elle entendit son nom. Daeva Finwë. Quel drôle de prénom. Et quand il lui demanda le sien, elle hésita un instant avant de lui répondre.

« Agathe.. »

Elle avait pour principe de ne jamais donner son nom et prénom à un inconnu. Mais bon, seul les idiots ne changent pas d'avis et pour éviter de lui paraître suspecte, il valait mieux lui répondre. Après tout, les gens n'ont en général rien à cacher, encore moins un prénom. Daeva reprit la parole, d'une voix toujours aussi timide, agaçant encore plus la jeune renégate qui n'en laissa rien paraître et conserva son joli sourire. Il voulait savoir où il se trouvait. Quelle plaie. Pourquoi fallait il toujours qu'elle tombe sur des idiots ? C'est vrai que du point de vue d'Agathe, la quasi totalité des personnes en ce bas monde sont idiotes mais quand même ! La jeune fille regarda autour d'elle avant de lui répondre, d'une voix douce.

« Et bien, je n'en ai aucune idée. Je voulais revoir le monde.. Comment dire.. Normal ? Et j'ai quitté l'académie. Mais je crois bien que je me suis perdue. »

Un sourire d'excuse se peignit sur son visage et elle remis en place une mèche de cheveux rebelle qui était tombée sur son visage. 

« Peut être pourrions nous essayer de retrouver l'académie ensemble ? »

A dire vrai, Agathe n'avait pas la moindre idée d'où se trouvait le passage menant de l'académie au monde des humains, mais avec un peu de chance, le timide, elle ne se rappelait déjà plus son nom, qu'elle avait déniché le  lui montrerait. Elle se redressa avec douceur avant de saisir la main du jeune homme et de l'entraîner à sa suite. Si elle continuait à jouer les douces jeunes filles innocentes, il se laisserait facilement berner. Elle se dirigea vers un mur qui avait l'air à peu près stable et lâcha la main du garçon pour commencer à l'escalader. Elle glissait ses pieds dans la moindre faille de la pierre, se hissant souplement jusqu'au sommet du mur et une fois arrivée en haut, elle se redressa de toute sa hauteur avant de sourire à Daeva, elle avait réussi à retrouver son prénom.

« Monte ! »

Elle mit sa main en visière et regarda l'horizon, comme si elle cherchait quelque chose. Elle savait bien évidemment d'où elle venait mais il valait mieux qu'elle fasse semblant d'être totalement perdue. Aussi, elle attendit que le garçon se hisse à ses côtés.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: En terre inconnue [P.V Agathe] - Dim 21 Sep 2014 - 22:55
Frustré... c'est le seul mot qui sort de ma bouche après ce semi-début de rp. J'aurais voulu voir ce que donnait la rencontre d'un apprenti et d'une renégate... peut-être un amour interdit ??? /SBAFF/

Daeva : 145 xps
Agathe : 145 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: En terre inconnue [P.V Agathe] -
En terre inconnue [P.V Agathe]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Hors de la ville :: Campagne :: Les ruines-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page