Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[QUÊTE] Némésis

♦ Rose ou chou ? : Choux
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 445

Feuille de personnage
Niveau:
4/30  (4/30)
Expériences :
3660/1000  (3660/1000)
Votre domaine: L'électricité
avatar
Délégué(e) de la Défense
Délégué(e) de la Défense
Voir le profil de l'utilisateur
[QUÊTE] Némésis - Mar 25 Mar 2014 - 22:07
- Némésis -


Un Reflet Foudroyant
C’était un début d’après-midi. Le soleil frappait avec douceur le monde de la Deus Académie. Kael contemplait l’extérieur, appuyé sur le rebord d’une fenêtre dans les couloirs de l’Académie. Il pouvait entendre le vent souffler contre les vitres, caressant le monde avec sa douceur habituelle. Soufflant, fatigué par sa matinée, le jeune homme se mit en marche en direction d’une salle de cours. Oh et puis non ! Il était fatigué de devoir aller en cours ! Une petite visite des lieux s’imposaient !

Il marcha alors dans les couloirs, s’enfonçant dans des zones qu’il n’avait jamais visitées depuis qu’il était arrivé à l’Académie. Ouvrant différentes salles vides, il fixa les lieux. Il trouva quelques salles poussiéreuses comme-ci elle n’avait jamais été utilisé, jusqu’à entrer dans cette salle si particulière. Sur la porte d’entrée était inscrit « Interdiction d’Entrée. » Bien évidemment, la curiosité titilla le jeune homme. Ça ne pouvait pas être dangereux, après tout, il ne risquait rien, non ? Enfin, la dernière fois qu’il avait fait une bêtise, il s’était quand même retrouvé en une statue pendant plus d’une semaine ! Il tourna alors les talons mais une petite voix dans sa tête tentait de le pousser à aller voir. Faisant deux pas, il finit par céder. La curiosité était trop forte.

Il ouvrit la porte doucement, histoire de ne pas se faire surprendre. Il regarda d’abord d’un œil dans une petite ouverture, ne voyant que les ténèbres de la pièce, puis finit par ouvrir entièrement la porte. La lumière du couloir pénétra alors dans la pièce, l’éclaira avec douceur. Il entra tout d’abord seulement sa tête dans la pièce, regardant chaque recoin de celle-ci. Rien de dangereux ne semblait être présent. Il constata différentes tables, un bureau, des armoires et un objet recouverts par un drap au fond de la salle. La poussière y était abondante ainsi que les toiles d’araignées. Il y avait clairement besoin d’un coup de chiffon ici. Mais ce qui attirait davantage le garçon n’était pas les tables ou la poussière, après tout, qui serait intéressé par la poussière à part quelqu’un de complètement maniaque ! Non, non, c’était ce que cachait le drap.

Qui ne serait pas curieux de voir ce qui se cachait en dessous ? C’était attirant. Oui, plus Kael vivait à l’Académie, plus il découvrit de nouveaux traits de sa personnalité. Kael s’approcha, touchant du bout du doigt les différentes tables qu’il croisait. Il arriva alors devant l’objet de ses convoitises. Attrapa le drap, le serrant dans ses mains masculines, il l’enleva d’un geste brusque, faisant voler en plus du drap une quantité de poussières incommensurable. Il respira alors sans le vouloir un peu de poussière, se mettant à tousser. Ses yeux le piquaient, brouillant légèrement sa vue. Il eut besoin de quelque secondes avant de pouvoir contempler ce qu’il se trouvait devant ses yeux. Il s’agissait d’un miroir. Il était d’une grande beauté et s’il fallait le vendre, il vaudrait très cher. Il leva alors les yeux vers son reflet et fut choqué par ce qu’il vit.

Il s’agissait d’un homme, bien évidemment. Mais son reflet était étrange, anormal. En faites, il ne s’agissait pas de lui réellement, tout en étant lui. Au niveau de sa corpulence, de la forme de son visage et des détails de sa peau, tout coïncidaient. Mais la couleur des yeux et des cheveux étaient différents. Ses cheveux étaient d’un noir profond tandis que ses yeux étaient jaunes, semblable à ceux d’un serpent. De plus, le blanc de ses yeux était noir ce qui est clairement pas normal DU TOUT. A moins qu’il se soit fait mettre de l’encre dedans, ce qui étonnerait énormément Kael. Dans les cas, il resta bouche bée face à ça, mais son reflet non. Sur le visage de son reflet se dessinait un sourire narquois, moqueur, mais surtout sadique. Kael posa sa main sur le miroir, ce que fit également son reflet, lorsque tout à coup, il sortit sa main du miroir, attrapant le jeune homme par le poignet.


« Yo ! » dit le reflet.

Son visage s’extirpa également du miroir, le rapprochant de celui du jeune homme. Son regard plongea dans le sien, puis sans aucune hésitation, il le foudroya. Kael vola alors, traversant la pièce sous l’effet du choc électrique. Son reflet avait le même pouvoir que lui.
A moitié secoué, le corps de Kael avait du mal à répondre à ses désirs tandis que le reflet s’approcha un sourire narquois sur les lèvres. Le jeune homme perdit alors connaissance, voyant comme dernière image son reflet s’accroupir devant lui.



Une Course Poursuite Electrique
Kael ouvrit ses paupières avec difficulté. Que c’était-il passé ? Il tenta de se relevé pour retrouver ses esprits mais il avait un sacré mal de tête. Mon dieu, il venait de faire la connaissance de la très cher gueule de bois en ayant même pas pris plaisir à boire de l’alcool. L’arnaque complète ! Dans tous les cas, il avait mal. Il se souvint alors de son reflet et surtout du choc électrique qu’il avait subi. C’était quoi ce délire ?! Comment un reflet pouvait le foudroyer ? Enfin, fallait vraiment arrêté d’être choqué par ce qu’il se passait dans cette Académie.

Inconnu : « Tu es enfin réveillé. »

Kael leva la tête. Une personne encapuchonnée se trouvait debout, face à lui. Il ne pouvait dire s’il s’agissait d’une femme ou d’un homme à son physique car on ne voyait absolument rien, mais vu le son de sa voix, il devait s’agir d’un homme. Celui-ci s’accroupit à côté du jeune homme, lui tendant un miroir de poche.

Inconnu : « Tiens, prends ce miroir. Tu dois absolument capturer ton reflet. Il faut que tu le rattrapes avant le coucher du soleil, ou sinon, tu seras prisonnier à sa place à jamais. »

Il prit alors le miroir, le fixant dans ses mains. Il n’était vraiment pas spécialement imposant. C’était vraiment un miroir de poche, donc il pouvait vraiment le ranger dans une poche. Il finit par lever les yeux vers cet homme mystérieux. Avec stupeur, ce dernier n’était plus présent. Il était déjà parti, laissant Kael seul dans cette pièce obscure.

« Non mais il y en a marre ! C’est quoi tous ces gens mystérieux qui donnent que la moitié des informations ! Rah, me voilà dans de beaux draps encore une fois ! »

Kael se leva, essuyant la poussière qui s’était retrouvée sur ses vêtements. Se donnant deux claques sur chacune de ses joues, il souffla un bon coup, puis sortit de la salle les jambes légèrement tremblantes. Il s’appuya sur les murs pour pouvoir marcher correctement. Après tout, même s’il contrôlait le pouvoir de l’électricité, recevoir un choc électrique avait quand même de sacrés effets sur lui. Il n’était pas spécialement puissant, il fallait être honnête.

Longeant le couloir, il chercha dans les différentes salles si son reflet n’était pas présent. En vain. Combien de temps Kael avait perdu connaissance ? Et surtout, combien de temps il lui restait avant que le soleil ne se couche ? Très bonnes questions. Mais il n’en avait pas la réponse. Ce qui est sûr, c’est que ça ne devrait pas être trop compliqué de le retrouver. Il avait l’air d’être quelqu’un aimant faire du mal aux autres.

Un bruit violent retentit dehors suivit d’un cri aigu. Kael avait vu juste. Son reflet était violent et ne semblait guère commode. Il se mit alors à courir. A deux doigts de tomber à plusieurs reprises, il réussit à courir un minimum en direction de la cour. Traversant le couloir le plus vite qu’il le pouvait, il finit par atteindre la sortie du bâtiment. Il arriva dans la cours mais la lumière du soleil l’aveugla. Il lui fallut quelques instants avant que sa vision de s’habitue à cette luminosité éprouvante. Lorsque sa vision fut habituée, il vit alors cet être obscur et une fille courant pour se cacher à l’intérieur du bâtiment. Par terre se trouvait un homme qui avait perdu conscience et dont la peau était légèrement noircie.


« Yo Kael. Bien dormi ? »

Le visage du jeune homme s’obscurcit face à son reflet. Ce dernier avait un grand sourire sur le visage et son regard doré se tourna vers lui. Des étincelles entouraient son corps comme Kael avait l’habitude de le faire. Il savait donc utiliser son pouvoir tout comme lui. Ce n’était pas son reflet pour rien après tout.

« Je n’ai pas assez bien dormi à mon goût. Après tout, la méthode que tu as employée pour me faire dormir n’était pas spécialement agréable. »

« Ah bon ? Tu trouves ? Pourtant, après, j’ai tenté de te réveiller de la meilleure manière qui soit. »

Kael le fixa avec un regard interrogateur. Comment aurait-il pu tenter de le réveiller et surtout pourquoi ? Après tout, il l’avait foudroyé. Pourquoi aurait-il eu envie de le réveiller ? Surtout que dorénavant, il avait le moyen de le renvoyer dans son magnifique miroir.

« Qu’est-ce que tu veux dire par là ? Tu m’as fait quoi ? » Demanda-t-il, sévèrement.

« Ouh j’ai peur. Ta voix était méchante. Tu ne devrais pas parler comme ça… »

Son reflet théâtralisait parfaitement la situation. Il n’avait aucune honte à se moquer du jeune homme qui émit des étincelles. Lorsqu’il vit les étincelles, son reflet redevint sérieux, mais toujours avec ce sourire malfaisant sur le visage.

« De plus, si tu veux vraiment le savoir, il va falloir me forcer à te le dire. Qui sait ce que je t’ai... »

Kael bondit aussitôt sur son reflet sans lui laisser le temps de finir sa phrase. Il lui attrapa les épaules, le plaquant au sol de tout son poids. Mais avec une aisance surprenante, son reflet passa un de ses pieds au niveau du ventre du jeune homme, puis s’en servit pour le faire passer par-dessus. Le jeune homme se retrouva sur le dos et le choc qu’engendra ce mouvement le fit tousser. Son reflet se retrouva alors sur lui, le fixant d’un regard pervers et joueur. Chacune de ses mains attrapèrent les poignets de Kael et plaqua ainsi ses bras contre le sol. Il rapprocha son visage du sien.

« Peut-être as-tu un pouvoir légèrement supérieur au miens, mais tu as besoin de t’entraîner plus durement physiquement. Un pouvoir ne fait pas tout. »

Kael ne se fit pas prier. D’un mouvement brusque, son front frappa celui de son opposant. Il sentit alors doublement le choc sur son front et tous deux se mirent les mains sur le front tel deux enfants.

« PUNAISE ! T’as la tête dure ! »dirent-il, en cœur.

Kael réalisa alors qu’il n’était plus collé contre le sol. Avant que son reflet ne réagisse, il passa ses jambes au niveau du torse de ce dernier, puis le poussa violemment, le faisant ainsi tomber au sol. Se levant avant son adversaire, il garda une main au niveau du front. Il caressait celui-ci pour obstruer le message nerveux lié à la douleur avec celui des frottements. Il apaisait ainsi la sensation de douleur par celle de la caresse.

« Punaise, t’es encore plus violent que moi. »

« La faute à qui en même temps ! »

Ce qui était étrange, c’est que tous deux avaient l’impression de se connaître depuis toujours. On aurait presque dit qu’ils avaient été amis dans une autre vie et que maintenant ils se détestaient. Peut-être était-ce parce qu’ils étaient liés ? Après tout, l’un était le reflet de l’autre en quelque sorte. Ou du moins, son opposé. Kael avait quand même un peu pitié de son reflet. Après tout, il avait toujours été de l’autre côté du miroir. Il se demandait à quoi cela ressemblait, mais en même temps, s’il devait vivre toute sa vie comme lorsqu’il avait été en statue, ce n’était pas la peine ! De plus, il ne semblait pas spécialement… euh, comment dire… de bonnes fréquentations.

« Je suis désolé, mais va falloir que tu rentres chez toi ! »

« Et pourquoi je ferais ça ? Je m’amuse bien ici ! »

« Pour me faire plaisir ? » dit-il, avec un grand sourire.

Son reflet resta de marbre et ne réagit même pas à sa blague à deux balles. C’était le bide complet. Le vent ! Le blanc total. Bref. Ils se mirent tous deux à émettre des étincelles, leur regard plongeant l’un dans l’autre. Kael bondit alors de nouveau, fonçant tête baissé sur sa cible, mais celle-ci lança un éclair sur le sol, provoquant un nuage de fumée. Il stoppa alors sa course, se mettant en tousser et cherchant dans ce nuage où son ennemi se trouvait, mais il ne voyait rien. Lorsque le vent souffla, balayant ce nuage de fumée, il se retrouva de nouveau seul. Son reflet avait pris la fuite.

Kael souffla alors. Il allait devoir de nouveaux cherché où il se trouvait. Ce n’était pas trop son truc de jouer à cache-cache. Entre jouer à chat et à cache-cache, il était servi aujourd’hui niveau jeu enfantin. Il tourna la tête vers le corps de l’homme qui était sur le sol. Celui-ci était déjà entouré par d’autres élèves qui allaient l’emmener à l’infirmerie. Ouf, il n’avait pas de travail supplémentaire ! Ça lui suffisait assez de devoir courir après son « ombre. » Heureusement que les gens n’étaient pas comme lorsqu’ils étaient en vie, du moins certains. L’entraide semblait être important ici. Enfin, là n’était pas la question. Ce qui était sûr, c’était que le jeune homme était rassuré de voir que le blessé n’avait rien de grave. Il tourna alors la tête droite devant lui, le regard sévère et se remit à courir dans l’Académie.



Un Combat Tâchant
Kael courait à travers l’académie tel un chien affolé. Cela devait faire plusieurs heures qu’il courait après son reflet. Celui-ci avait tendance à bien se cacher, du coup, le jeune homme ne pouvait que demander aux passants s’ils n’avaient pas vu quelqu’un lui ressemblant comme deux gouttes d’eaux. Ou alors, il devait suivre les corps tabassés qui jonchaient le sol car son double avait tendance à s’en prendre à tout ce… ben à tout ce qui bougeait. Avec joie, il avait enfin croisé quelqu’un qui l’avait vu et qui n’avait pas eu peur en le voyant. Mais, par malchance, il ne devait pas lui rester longtemps avant le coucher du soleil. Genre une heure ou deux, pas plus. Il devait donc se hâter. En même temps, entre sa sieste provoqué par son reflet et maintenant, le rechercher dans TOUTE l’académie, il avait de quoi perdre du temps ! Mais heureusement, il savait où le trouver. Actuellement, son reflet avait été vu pour la dernière fois à la cafétéria. Il fallait maintenant le prendre par surprise.

Kael arriva à destination. Il arrêta de courir, reprenant son souffle tout en se cachant derrière un buisson. C’est là qu’il le vit. Cet idiot de reflet était en train de faire un carnage dans la cafétéria ! Il jetait les assiettes et tachait tous les élèves comme… ben comme un enfant pourri gâté. Mais c'était quoi au juste ce reflet débile ? C’est alors qu’il foudroya un élève… Ah, là, il n’est pas aussi débile qu’il en a l’air.

Le jeune homme dépassa davantage la tête pour voir différents corps le visage sanglant se trouvant sur le sol. Cet idiot avait tabassé encore plusieurs personnes qui devaient être en train de savourer tranquillement leur repas. Mais pourquoi était-il aussi violent ? Mais c’est alors que, ne faisant pas attention à une élève, son reflet se retrouva avec une fourchette enfoncée dans la jambe. Bien évidemment, elle partit en courant avec ses amis de peur d’être la prochaine cible de cet être de rage.

Son reflet poussa un hurlement de douleur et de colère, retirant la fourchette qu’il avait dans la jambe. C’est alors que Kael senti une douleur le lancer dans la jambe et il poussa à son tour le même hurlement que son reflet. Il se leva brusquement, surpris par cette douleur lancinante. Que se passait-il ? Pourquoi était-il blessé ? Du sang était en train de tacher son pantalon et c’était clairement le sien. Comment cela pouvait-il être possible ? Etait-il lié à son reflet ? C’est alors qu’une ombre apparut sur le sol, provenant de derrière le jeune homme. Il se tourna rapidement, tombant nez à nez à son reflet.


« Ben alors, que t’arrive-t-il ? Tu as mal quelque part ? »

Il l’avait entendu. Il avait entendu son cri de douleur. Il ne pourrait pas alors le prendre par surprise avec le miroir qu’il avait dans la poche. Tss, c’était la poisse.

« Ca ne te regarde pas ! »dit-il, en se tenant la jambe.

Son reflet sourit alors et d’un geste brusque tenta de blesser Kael avec une assiette brisée mais celui-ci esquiva rapidement. Il envoya alors le morceau brisé, la pointe en direction de la poitrine du jeune homme. Ne pouvant esquiver, il lança un éclair qui brisa l’objet en millier de morceaux.
La joue de ce dernier fut alors tailladée par le premier mouvement de son adversaire. Le sang coula le long de son visage, descendant jusqu’au menton, le chatouillant légèrement. Il s’essuya alors avec le revers de sa manche, mais le sang qui avait coulé était encore présent car il en avait étalé une petite partie.


« Je savais que tu n’allais pas te laisser avoir aussi facilement. A la différence de tout à l’heure où je t’ai eu comme un bleu. »

« Oui mais je ne me ferais plus avoir par tes écrans de fumées ! »

« Qui t’a parlé de cet écran de fumée ? Moi je parlais pendant que tu étais inconscient. Que crois-tu que je t’ai fait ? »

Kael se stoppa net tandis que son reflet sourit avec malice. Son regard pétillait au point d’en donner des frissons. Sans hésiter, le jeune homme entra dans la cafétéria, s’approchant des différents corps qui gémissaient de douleur. Son reflet ne s’était pas retenu. Il se mit alors à culpabiliser. S’il n’avait pas retiré ce drap, ces personnes ne seraient pas dans cet état-là. Son double, quant-à-lui, le laissa faire et se mit à rire en voyant son visage.

« Tu es tellement pathétique. Tu as toujours été le justicier qui a tout abandonné pour les autres. Ce n'est pas pour rien que je te hais à ce point ! »

Son visage s’assombrit par la colère et il fonça sur Kael avec un regard meurtrier. Dans un acte inconscient, celui-ci attrapa une assiette, se retourna vers son adversaire et lui plaqua sur le visage. Le bruit qu’il entendit n’était pas celui qu’il espérait. En effet, l’assiette ne se brisa pas et une substance blanchâtre tomba sur le sol. Un air étonné et un peu idiot se dessina sur son visage tandis qu’il retira l’assiette de celui de son reflet. Il était recouvert de crème. Kael regarda l’assiette et constata que le plat qui se trouvait dedans était une tarte à la crème. Il se mit alors à rire bêtement tandis que son double le fixa d’un air sévère.

« Au moins, t’as l’air plus gai comme ça… héhéhé. »

Son double se mit à rougir de honte. Il n’avait pas honte de frapper des gens mais par conter il avait honte d’avoir le visage rempli de crème ? C’était quoi ce type ? C’est alors qu’il attrapa une table et la souleva de toutes ses forces avec un air de furie.

« MEEEEURS ! »

Il lança la table sur Kael. On aurait dit un monstre dans cet instant précis prêt à tuer tout ce qui se trouvait sur son chemin. Le jeune homme étala alors son bouclier électrique, repoussant la table qui se brisa sous l’effet de la puissance qu’il dégagea. Avec rapidité, il sortit son miroir de la poche et fonça sur son double qui, lui était déjà prêt à lui mettre un coup de poing dans le visage. C’est alors que tous deux se stoppèrent en même temps. Le premier s’était stoppé à la vision du miroir tandis que le second à cause de sa jambe. La douleur due à la fourchette ainsi que le coup de jus qu’il avait reçu un peu plus tôt firent en sorte qu’elle ne répondait plus à ses ordres. Kael se trouva le nez face à un poing, tandis que le double se trouvait face au miroir. Ce dernier recula d’un bond.

« Qui t’as passé ce miroir ?! » hurla-t-il.

« J’en ai absolument aucune idée. » répondit-il, en se redressant. « Et toi ? Pourquoi fais-tu tout ça ? Pourquoi agis-tu de la sorte ? Pourquoi sembles-tu me détester ? »

Le double fut surpris par ces questions. Il se redressa également, le visage sévère et froid. Kael voyait dans son regard à quel point il le détestait. Cela semblait être le sens de son existence de haïr et de tout détruire. Il semblait être tout le mauvais d’un être humain. C’est alors qu’il répondit à ces questions.

« Parce que je suis toi… »


Miroir, mon Beau Miroir…
« Parce que tu es moi ? Ca je l’avais compris ! Il est où le rapport ?! »

« Tu ne comprends pas ? Je suis ton reflet ! Je suis ta noirceur ! Ton Némésis ! Toi qui est si gentil, si fraternel, que crois-tu que ton opposé soit ? Tu as enfermé toute ta noirceur pour cette soi-disant sœur ! Tu as enfermé ton égoïsme, tu t’es enfermé dans une cage, tout seul ! Par ta faute, par tes choix, je n’ai pu être que mauvais ! Je suis tes ténèbres enfouis au plus profond de ton être ! Maintenant assume tes actes !

Son reflet bondit sur lui, l’attrapant par le cou et le clouant au sol. Cette action fut d’une telle violence que Kael ne put davantage respirer. Le souffle coupé, il ne sentait plus sa respiration. Les doigts de son double se serraient de plus en plus autour de son cou. Ses poumons cherchaient désespérément de l’air, mais en vain. Il n’en trouvait pas. Il n’avait plus d’autre choix que celui qu’il avait en tête.

Une étincelle jaillit au niveau de son front et c’est alors qu’il foudroya son double. Cette action entraîna la chute de ce dernier, mais entraîna également sa chute à lui, car il fut tout autant foudroyé. Bien évidemment, il avait tenté de maîtriser l’énergie qu’il avait déchargée pour ne pas trop souffrir. C’était juste histoire qu’il lui lâche le cou quoi. Enfin, ils se retrouvèrent tous les deux à terre, essoufflé. Kael constata alors que la cafétéria commençait à plonger dans l’obscurité : le soleil était en train de se coucher.


« Huhuhu, j’ai gagné ! Je vais vivre à ta place ! Tu seras toi derrière le miroir ! »

Kael avait du mal à bouger, mais força son corps à se relever. Il en était de même pour son double. A force de frapper des gens, il arrivait à la limite de son endurance. Malgré tout, ils réussirent tous deux à se relever, se mettant face à face, les yeux dans les yeux. Kael baissa les yeux avec un visage triste.

« Je suis désolé… je ne m’attendais pas à ce que mes choix influencent ta vie à toi. Je n’avais pas réalisé que mon choix de vie pouvait à ce point détruire la vie d’autre personne. Peut-être que la vie des personnes que j’ai côtoyé lorsque j’étais encore en vie a été détruite… mais je vais être sincère… je m’en fiche éperdument ! Si je devais revivre ma vie, je referais exactement les mêmes choix ! C’est peut être égoïste de ma part, mais je l’accepte ! Et si pour que tu éprouves un peu de joie, je dois devenir mauvais, qu’il en soit ainsi ! »

Son double fut alors choqué par ses propos. Il fut tellement choqué qu’il ne vit pas le coup venir. Kael, avec le peu de force qui lui restait, bondit sur lui le miroir en main. D’un mouvement brusque et rapide, il lui mit une gifle avec le miroir, comme s’il tentait de le réveiller de son cauchemar. Manipulation ? Mensonge ? Ou acte de gentillesse ? Kael avait peut être accepté sa part d’ombre présente dans son cœur pour ainsi capturé son reflet. Mais lui-même ne le savait pas. Ainsi, son double fut d’un seul coup aspiré par ce miroir mystérieux, disparaissant de la Deus Académie pour se retrouver de nouveau enfermé dans son monde.

Essoufflé, à bout de force, Kael tomba sur le sol. Respirant fortement, il déglutit un bon coup ce qui lui brûla la gorge. Il était épuisé, il avait soif, il avait faim et il avait envie de dormir là, maintenant, tout de suite. Il leva le miroir devant son visage, regardant son reflet avant de le mettre dans sa poche. Il sourit à l’idée qu’il ne serait pas emprisonné. Il rigola du coup, semblable un fou, sûrement dû à la fatigue et à ses multiples douleurs. Il n’avait jamais autant utilisé son pouvoir depuis qu’il était arrivé dans l’Académie. C’était épuisant. Il ferma alors les yeux et les rouvrit brusquement. Il se souvint alors de ce qu’il s’était passé au moment où il perdit connaissance.

En réalité, il n’avait pas perdu connaissance après le choc électrique, non. Il se souvint du moment où son reflet s’accroupit devant lui. Il avait ce sourire désagréable sur le visage, s’approchant de celui de Kael. Et c’est à ce moment-là que ce drame arriva. Il avait embrassé Kael alors qu’il était à terre. Ce n’était pas le choc électrique qui lui avait fait perdre connaissance, mais plutôt le choc dû à cet acte pervers qu’il avait tenté de nier l’existence. Ses deux premiers baisers, volés par des hommes... Il se releva alors brusquement, émettant des étincelles comme-ci sa colère lui avait permis de retrouver un peu plus ses forces. Une veine sortit au niveau de son front et dans un accès de rage, hurla :


« J’AURAIS DU TE TUER QUAND J’EN AVAIS L’OCCASION ! »




Fiche de Personnage - Journal Intime - Code Couleur : #3366ff
Invité
avatar
Invité
Re: [QUÊTE] Némésis - Mar 25 Mar 2014 - 23:16
J'ai trouvé ça très drôle. Oui, je sais c'était pas le but mais sérieux, la chute à terminée de m'achever. Enfin, le retour boomerang de la réalité, c'est génial comme idée. Sinon, belle quête, bien menée avec un Némésis bien comme il faut. Bravo, continue comme ça.

Kael : 300 xps + 300 xps de bonus de quête

Xps attribués : Yep
[QUÊTE] Némésis
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Couloirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page