Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Effraction peu discrète ...

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
Effraction peu discrète ... - Sam 15 Mar 2014 - 19:02

Ha nan ! Nan ! Nan ! Nan ! Ca n'allait pas se passer comme ça, après la disparition plus qu'étrange de son professeur, voilà que la petite Nessa vient d'apprendre que les recherches du côté de la police s'arrêtait. Mais genre, puis quoi encore ? Si cela avait été le chat du président qui avait disparu, tout le monde serait parti à sa recherche et même qu'on l'aurait retrouvé. M'enfin, que voulez-vous, avec cette bande d'incapable. Heureusement que ses amis étaient là pour l'aider dans cette enquête bien difficile, car c'était son enseignant préféré (et il fallait y aller pour que notre jeune fillette dessine une tête de mort en forme de coeur dans ses cahiers quand elle était en cours de littérature). Bref, enfant de banlieues, elle avait l'habitude de savoir auprès de qui frapper pour connaître certaines informations et ce n'était autre que son meilleur pote Igor qui pourrait l'aider. Hé ouais ! Son père, vieux flic ripoux, comme tous les flics du quartier d'ailleurs, lui donnait plein d'information tard le soir après plusieurs vodka enfilée. D'après les dernières informations, l'enquête aurait buté dans une vieille usine désaffectée à plusieurs kilomètres de là.

*Enfin, un indice, c'est pas trop tôt !*

Le soir était arrivé, le plan pouvait se mettre en place, la roublarde préparait son sac avec minutie avant de lancer une corde artisanale faites de draps noués entre eux qu'elle lança par dessus la fenêtre. Ni une, ni deux, Nessa s'y agrippa et fit le mur descendant contre le mur les trois étages de son immeuble. La nuit venait à peine de commencer et sa mission aussi. Malheureusement, Yumi ne pouvait pas venir, Yumi était la petite blonde du groupe, très gentille, un peu naïve mais parfaite pour des missions bien périlleuses, par contre, n'allez jamais lui demander de louper un dessert lors d'un repas ! Jamais ! Et encore moins faire le mur ... Ha la la, étrange de s'en tenir à ces règles alors que c'est la première à faire les quatre cent coups dès que le jour est levé, peut-être avait-elle simplement peur du noir. Et ce cher Igor qui se réjouissait tellement de venir, mais bon, ce con a réussi à se faire punir pour avoir donné à manger de la ratatouille à son chien. En même temps si même son chien n'a pas le droit de manger ces légumes immondes, pourquoi lui devrait se forcer, c'était juste dégueulasse et injuste !

"- Bref, mes potos, je suis arrivée, je suis en pensée avec vous ! Ha ha ha, vous m'entendez ?"

Oui, car pas bête la petite, même si elle se retrouvait toute seule pour cette sortie de folie, elle avait tout de même pensé à prendre un micro, malheureusement, elle n'entendait rien en retour, pas grave, le but était de faire partager ce moment intense avec ses camarades.

"- Voilà mes loutres farcies, on est arrivé ! Bon, l'Usine a l'air bizarrement active, de la fumée sort d'une des cheminées, normalement elle devrait être à l'abandon. Une petite lumière ressort d'une fenêtre, je vais tenter de m'y faufiler !"

Ha ha, nan, ça n'allait pas se passer comme ça, coûte que coûte, ces jeunes allaient trouver ce qu'il s'était passé, même si pour cela ils allaient se fourrer dans de beaux draps, après tout, que faire d'autre à part aller à l'école et ne rien apprendre ?!
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Effraction peu discrète ... - Dim 16 Mar 2014 - 13:21
La petite Miyako se sentait seule et triste... ça ne faisait pas longtemps qu'elle venait d'arriver à la Deus Academia et pourtant elle a déjà tellement de rencontre, son coeur en venait même à s'emballer par moment. Que pouvait-il bien se passer ? Elle ne s'était jamais sentie aussi seule que maintenant. Penny a disparu, elle ne sait pas pourquoi, dans un sens elle était triste.

Miyako se leva de son lit douillé, décidément elle n'arrivé pas à fermer l'oeil en ce début de nuit, trop perturbée, trop stressée. Abandonnant sa lutte contre le sommeil elle se leva et mis donc des vêtements chaud à contrario de son kimono, ainsi qu'un bonnet rouge bordeaux à défaut de sa longue écharpe qu'elle mettait habituellement comme ruban, mais à la place elle le mit au coup, sa place normal en somme. Un jean, un tee-shirt descendant jusqu'à ses cuisses, oui, on pouvait presque dire que c'était une robe, et un gros pull-over en laine, le tout avec des basket chaudes, puis ensuite elle se lança donc à sa première aventure de nuit, discrètement elle regarda dans la salle principale, personne... première bonne nouvelle. Elle ferma doucement la porte pour ensuite se diriger vers celle de là sortie. Puis là même refrain, petit regard discret pour voir s'il n'y avait pas les surveillants, pour cette fois seulement elle voulait enfreindre les règles et ne pas retourner dans sa chambre où elle s'y était senti pour la première fois comme dans une prison de nuit. Pourquoi pensait-elle ça alors que c'était un vaste lieu ? Il y avait tant à voir et la vie était agréable non ? Sans doute son état mental actuel qui altère son jugement...

Une fois dehors elle se dirigea vers la sortie en faisant en sorte de ne pas se faire prendre, il ne fallait surtout pas que quelqu'un la voit, dans un sens elle avait déjà honte de ce qu'elle faisait alors si quelqu'un la voyait se serait encore pire... une fois dehors elle respira un grand coup pour bonne une bonne bouffée d'air frais, elle en avait bien besoin pour le coup. Puis elle commença à se promener, tout en faisant attention qu'elle ne se fasse pas voir, elle regardait la lune qui était en forme de croissant, dégagée et bien visible, pas un seul nuage à l'horizon... son petit parcours l'emmena jusqu'au port aux deux dimension, un endroit qu'elle n'avait encore jamais visitée jusqu'à maintenant, c'était presque comme une petite plage et un port classique juste à côté, un endroit assez sympathique et beau en soit. Elle se mit sur un rocher non loin de là où elle était, regardant l'eau aller et venir sur le sable fin et se cogner contre la parois qui servait de ponton pour accéder aux bateaux. Tout était si calme, juste le bruit de l'eau, rien d'autres... tellement agréable à l'oreille qu'elle laissa son esprit se vider. Puis ensuite elle entendit un bruit, elle ne savait pas vraiment d'où est-ce que ça venait, elle regarda partout rien... dans le doute elle décida d'aller jusqu'à un bateau assez petit, et décida de s'y cacher. Une bien mauvaise idée, le bateau démarra sans trop qu'elle sache pourquoi, paniquée, elle tenta de sortir, mais elle renonça quand elle vit qu'elle était déjà à plusieurs mètres de hauteurs, elle dû donc se résigner à aller là où le vent du destin décida de l'y emmener...

Quelques instants plus tard, le bateau s'arrêta, elle était arrivé dans un endroit qu'elle ne connaissait pas, elle n'avait jamais vu ce décors auparavant... elle descendit, quand bien ce décors ne lui disait rien, l'air et l'endroit lui semblait familier... elle s'avança, regardant derrière elle pour voir si le bateau ne partirait pas sans elle, visiblement non... bonne nouvelle déjà. Elle s'aventura un peu plus loin, pas effrayée bizarrement alors que l'endroit était loin d'être joyeux. Elle se perdit dans cette ville inconnu, arborant les trottoirs, se laissant aller à son instinct. Ce n'ai que quelques minutes plus tard qu'elle entendit un chien aboyer, au début elle pensait que c'était un chien dans son jardin, mais en fait non, il s'agissait d'un chien sauvage qui depuis l'autre bout de la rue commença à la poursuivre, elle ne mit pas une seconde à se retourner et prendre ses jambes à son cou, elle n'avait pas envie de finir en quatre heure pour ce toutou. C'est alors qu'à un embranchement elle tourna aussi sec et tomba nez à nez avec quelqu'un qu'elle percuta de plein fouet. La faisant tomber par la même occasion. Ayant un peu mal au fessier, elle se tâta derrière pour voir si elle n'avait rien de cassée, visiblement non.

- Dé... désolé je ne regardais pas où j'allais. Fit-elle alors qu'elle n'avait toujours pas vu à qui elle s'était adressée.



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Effraction peu discrète ... - Dim 16 Mar 2014 - 15:07

C'était l'aube d'un nouveau jour (oui bon en même temps la nuit venait à peine de tomber, mais c'est pour l'image), une grande découverte l'attendait, elle en était sûre ! Se redressant sur ses fines gambettes, les cheveux dans le vents, du moins ses deux grandes couettes, l'oeil vif, le poing gauche levé en l'air, la main droite sur le coeur, Nessa était fin prête !

"- C'est l'heure mes loutres poilues, aujourd'hui est un grand jour, nous allons peut-être découvrir ce qui s'est passé pour notre cher et trop meugnon professeur, snif. Sa disparition ne restera pas impunie, le mystère sera levé, voici une mission pour ce trio de choc, ce quatuor moins un, oui, cette quête est faite pour ... Gné ?"

Partie dans son discours ne manquant que le drapeau américain derrière elle flottant dans les airs pour faire méga genre, des aboiements de chien (en même temps, vous avez déjà vu une vache aboyer ?!) vinrent l'interrompre. Chiotte, l'alarme avait déjà été lancée ? Pas possible, la fillette regardait aux alentours, rien d'inchangé. Bon, pourtant, le bruit semblait de plus en plus proche. Rien à faire, elle reprenait son discours, mais avant même qu'elle n'ait pu prononcer un mot distinct, le ciel lui tomba sur la tête la forçant à s'écrouler comme un vers à terre ! C'était un boulet de canon qui venait tout simplement de lui foncer dessus !

"- Putain mais chuuuuuuuut, tu vois pas que je bosse là ? Pfff ... Fais chier sérieux ..."

Mais une chose ne s'était pas arrêtée, sans même offrir un regard à son nouveau partenaire, Nessa compris vite que la bande de clebs n'était pas loin. Sans attendre, elle empoigna la main du boulet de canon et l'attira de force en direction de la vieille usine s'invitant devant l'un des bâtiments, une fenêtre à leur niveau qui avait déjà bien été usée. Il fut facile de prendre un morceau de pierre pour briser la vitre et s'introduire de vitesse à l'intérieur.

*Chaud, c'est chaud, sérieux, c'est qui cette nana qui se balade en pleine nuit ? Elle ne ferait pas mieux d'être à la maison avec popa et moman ?!*

Retirant un peu la poussière sur ses habits, reprenant son souffle, la fillette prit enfin le temps de regarder cet oiseau tombé de son nid. Mouais, bon ... On ne sait pas trop de quelle galaxie elle venait de tomber ... Une blonde, pour changer, décidément, c'était sa vaine, m'enfin ...

"- Salauds ces clebs, putain, tu n'as juste rien d'autre de mieux à faire que de faire mumuse avec des boules de poils et venir m'embêter ... Sérieux ça saoule !"
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Effraction peu discrète ... - Dim 16 Mar 2014 - 23:03
"- Putain mais chuuuuuuuut, tu vois pas que je bosse là ? Pfff ... Fais chier sérieux ..."

Apparemment celle qu'elle venait de percuter n'avait l'air contente, mais que pouvait-elle y faire... elle n'avait pas fait exprès tout, mais elle n'avait pas aussi qu'à courir comme un dératée d'un autre côté, mais il y avait ce chien qui la poursuivait aussi, le chien... elle fit tilt en pensant qu'il n'avait pas cessé d'aboyer et visiblement elle avait tilt après sa nouvelle interlocutrice qu'elle avait percutée de plein fouet. La jeune inconnue avait saisie Miyako par la poignée pour la relever et donc l'emmener de force loin de là, sans doute pour éviter le chien et sa gueule. Ils s'arrêtèrent un peu plus loin devant une sorte de grand bâtiment, un abris ? Peut-être, la jeune inconnu saisis un caillou pour casser une vitre qui semblait déjà bien fragilisée, une fois brisée, il fut introduite de force à l'intérieur de force, atterrissant encore une fois sur son popotin... décidément, ce n'était son jour concernant cette partie de son corps, elle toussa un peu, la poussière envahissant les lieux.

"- Salauds ces clebs, putain, tu n'as juste rien d'autre de mieux à faire que de faire mumuse avec des boules de poils et venir m'embêter ... Sérieux ça saoule !" Fit-elle alors qu'elle enlever de la poussière qui était sur ses vêtements.

Miyako se recroquevilla sur elle-même, elle ne voulait pas causer de peine à cette fille, c'était pas son but... elle s'était perdue dans cette ville inconnue après tout.

- Mais ce n'est pas de ma faute... je... Elle s'arrêta et chercha quoi dire en fait, elle n'allait tout de même pas lui dire qu'elle s'était perdue dans ce monde qui était vraisemblablement la Terre après coup, c'était la seule explication possible pour elle. Quand elle y pense, comment allait réagir en lui disant qu'elle venait d'un monde parallèle appelé Deus Academia où sont réunis de multiples dieux de différentes époques et mondes. Il fallait bien qu'elle trouve autre chose, sinon elle allait la prendre pour une folle. Je me suis perdue dans ce quartier... Finit-elle par lâcher en restant recroquevillée sur elle-même.

Elle avait honte d'elle même elle venait de "faire le mur" en désobéissant à plusieurs règles de l'académie, la première c'était d'être sortie alors que c'était l'heure du couvre-feu, puis elle venait de se rendre dans le monde des humains sans accompagnateurs au préalable. Et voilà maintenant qu'elle venait de déranger quelqu'un, pire, elle l'avait énervée. Comme si ça l'amusait de se perdre dans un endroit où il faisait froid, et qui plus est se faire poursuivre par un chien affamé.



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Effraction peu discrète ... - Lun 17 Mar 2014 - 19:12

Une chose est sûre, pour la discrétion, on repassera ! Maudit clébard, il gueulait tellement fort que notre fillette avait cru que c'était une bande de chiens errants, même pas ... Ha la la, dans quel foutoir s'était-elle encore fourrée. M'enfin, maintenant qu'elles étaient toutes les deux là, il fallait bien continuer la mission. Parcourant de son regard bleuté la chose vivante qui se tenait devant elle, Nessa dû cligner à plusieurs reprises, voilà que ça lui reprenait, à nouveau cet halo de lumière, elle enveloppait cette blonde ... Etrange, faudrait vraiment qu'elle pense à passer chez l'ophtalmo à l'occasion ! Bref, continuons, tapotant son micro, notre enfant tenta de contacter ses deux compères.

"- Hallo ? Hallo ? Vous m'entendez ? Yanki Whisky Zoulou ? Bon, pour être sûre, je vais vous appeler, t'inquiète, je vais appeler Igor, je suis persuadée que tu dors déjà Yumi ... Saleté de gamine !"

La prochaine fois, ce sera mieux de prendre de vraies radios et non pas juste un micro relié à une station radio. Hop, ni une, ni deux, la jeune femme sortit son natel, enfin, son cellulaire, son Andy, son téléphone portable, bref, la chose qui lui servait de parler à une personne longue distance sans fil et qui coûtait tout son argent de poche ! Son natel en main, elle composa le numéro de son ami qui mis beaucoup de bip avant qu'une voix endormie ne daigne enfin répondre !

"- Putain le chiant, ne me dit pas que tu étais en train de dormir ? ... Sérieux, à quoi ça sert que je parle avec un mur ... Ouais ... Ha han ... Ha han ... Ouais bah tu me raconteras l'exploit de ton hamster avec un brocoli la prochaine fois, là je suis à l'intérieur de l'Usine, tu as le plan devant toi ? Je suis entrée par la petite fenêtre du bâtiment de l'aile gauche ... Ouais ... Exact. Ok, bon je continue, je compte sur toi ! C'est ça, ziboux tout plein là où tu sais !"

Rangeant son super appareil dans sa poche (qui au passage, portait une superbe coque noire avec une tête de mort bleu foncé en paillette huhu). La motivation à nouveau au top, elle s'enfonça un peu plus dans le couloir avant qu'elle ne stoppa net. L'espiègle se rappela qu'elle n'était pas seule et surtout, qu'elle n'avait pas répondu à son interlocutrice. Mon dieu ... Voilà qu'elle devait jouer les baby-sitters ...

*Regardez-là sérieux, vous voulez faire quoi avec ... Perdue dans le quartier ? Mon oeil ouais, elle essayait de mater le beau Yuki dans la maison close à côté, j'en suis sûre !*
"- Bon bah ... Pas la peine de t'apitoyer sur ton sort, par contre, je n'ai franchement pas l'envie de jouer au guide ... Pfff, allez ma poulette, tu n'as sûrement rien de prévu à faire ce soir - si ce n'est te rincer l'oeil ... - Je peux t'appeler poulette non ? Bon, tu vas peut-être m'être utile ... Sérieux, tu illumines à fond la pièce, m'enfin - cela voulait rien dire mais bon ... - Allez, je dois chercher un document dans le bureau là-haut, come on !"

Ouais bon, je l'admets, il est pas né le mec qui comprendra un mot de l'esprit tordu de ma charmante héroïne, mais que voulez-vous je l'aime trop, elle est si kawaïïïïïïïï. Enfin, c'est bien beau de rire, mais il fallait y aller ! Sans perdre une minute, Nessa fit signe à sa poulette de la suivre. L'obscurité était de plus en plus dense et tel un bon film d'horreur, quoi de mieux que de sortir une vieille lampe de poche à la pile douteuse que d'allumer simplement l'interrupteur de la pièce ! Notre fillette sortit dès lors de son sac une super maglite de compétition. Voilà qui était un début, allons voir comment allait se passer le reste ... Un mauvais pressentiment ? Meuhhhhhh Nannnnnnnn
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Effraction peu discrète ... - Mer 19 Mar 2014 - 16:35
Miyako était toujours assise, se demandant si elle ne devait pas se faire toute petite et se faire oublier en fait... mais le fait d'être assis sur un sol dur n'avait rien de confortable également. Un avis mitigé... chose qu'elle détestait le plus au monde, choisir entre le choix numéro un ou le numéro deux. C'est alors qu'elle daigna porter un regard à sa compagnie du soir, seulement elle resta figée un instant, comme si quelque chose la bloquait, ou bien la surprenait. Elle cligna frénétiquement des yeux avant de se remettre à parler à des... amis à elle sans doute ?

Puis entre deux énervement et haussements de ton, elle sortit à ce qui ressemblait à un téléphone portable. Elle appela quelqu'un après avoir sans doute chercher dans son répertoire téléphonique. Ou peut-être en ayant composé le numéro de tête... peu importe, quoiqu'il en soit elle attendit un long moment avant d'avoir une réponse, et elle n'aurait pas aimé être à la place de celui ou celle qui était au bout du fil.

"- Bon bah ... Pas la peine de t'apitoyer sur ton sort, par contre, je n'ai franchement pas l'envie de jouer au guide ... Pfff, allez ma poulette, tu n'as sûrement rien de prévu à faire ce soir - si ce n'est te rincer l'oeil ... - Je peux t'appeler poulette non ? Bon, tu vas peut-être m'être utile ... Sérieux, tu illumines à fond la pièce, m'enfin - cela voulait rien dire mais bon ... - Allez, je dois chercher un document dans le bureau là-haut, come on !"

Sur le coup la jeune fille en resta bouche bée... poulette ? Illuminer la pièce ?? Qu'est-ce qu'elle voulait bien dire par là ? Documents ? Miyako essayait de remettre tout ça en place dans sa tête mais n'y arrivait pas, elle n'y arriverait pas d'elle même en tout cas... Tandis que la jeune inconnue chercha dans son sac quelque chose, Miyako resta dans ses pensées, cherchant toujours à mettre des explications sur des mots dont elle ne comprenait ni le sens ni le fond. Document... document... des devoirs peut-être ? Ou plutôt son travail ?[/color]

- Tu as oublié des papiers pour ton travail c'est ça ?

Il fallait bien se lancer non ? C'était le seul moyen de savoir ce qu'elle faisait ici de toute manière et dans quoi elle venait de s'embarquer surtout. Puis elle vit qu'elle venait de sortir un petit objet de son sac mais elle n'arrivait pas à savoir quoi. Morte à 16 ans en même temps... il y avait beaucoup de chose qu'elle n'avait pas découvert encore jusqu'à présent. Elle se releva et se dépoussiéra un peu et toussa un peu.

- Dé... désolé. Je suis allergique à la poussière... Fit-elle timidement.



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Effraction peu discrète ... - Ven 21 Mar 2014 - 19:06

Vu la réaction de sa comparse, on ne pouvait dire que son nouveau surnom ne lui plaisait guère, mais après tout ... OSEF ! Les deux louloutes étaient maintenant fin prêtes pour continuer cette aventure palpitante, riche en chocolat, en chips en tout genre, en beurre cacahuète sans oublier, le hamsterzilla !!! Ouais non, là je m'égare ... Donc la plus charmante et pas du tout pulpeuse des héroïnes de fiction (une fillette gothique en somme) venait de sortir sa lampe de poche avant de se retourner vers sa nouvelle collègue. A la regarder, elle semblait vraiment naïve, mais à l'entendre, c'était pire ! Ha la la, toute une éducation à faire, décidément, ce devait être une gonzesse friquée des beaux quartiers à se demander vraiment ce qu'elle foutait dans le coin.

*Genre de genre, elle croit vraiment que je bosse à mon âge ? Mais loll et en plus, Madame est allergique à la poussière, elle va être servie ! Tellement à faire, faut que je reprenne tout à zéro avec ... Bon allez, je m'y mets !*
"- Allô ? Allô ? Nan mais Allô quoi ? T'es dans une usine désaffectée et t'es allergique à la poussière ? Nan, mais Allô quoi !"

Suivi de ces belles paroles très très intelligentes qui venaient du fond du coeur après une réflexion des plus intenses, la petite Nessa ne put s'empêcher de rire à chaude larme. Reprenant son souffle, car oui, à force de rire on s'étouffe (ou on meurt, au choix ...) elle passa son bras autour des épaules de la pauvre fillette et de son autre main, lui fit un "savon" sur la tête. Cela consiste à forcer légèrement du poing le haut de la chevelure, histoire de refaire sa mise en pli, auprès d'une personne qu'on apprécie ... Ou pas !

"- Alors, Madame la princesse poulette, d'où viens-tu ? Car bon, on a un peu de chemin à faire, mon boss m'a priée de lui rapporter des papiers dans son bureau là-haut à l'étage et du coup bah faut que j'y aille. Mais comme l'usine ne fonctionne plus depuis un moment bah ... La poussière il y en a un peu partout, mais don't worry poulinette, je suis là pour te secourir contre les méchantes mottes de poussière, mouahahaha, en garde ! Si vous continuez à attaquer ma cop's, je vous chasse d'un coup de balai !"

Jouant le jeu qu'elle fut envoyée ici pour chercher des documents super méga précieux, la petite fouine continuait son discours mimant ses conneries ! Ayant enfin fini son baratin pour amadouer son alliée, elle se tourna vers elle, s'approcha à quelques centimètres seulement et lui offrit un énorme et un poil (ouais carrément 10 en fait) forcé, sourire montrant toutes ses belles dents pas tout à fait blanches. Suivi d'un chouette clin d'oeil, elle reprit son avancée dans la salle principale. Autant papoter durant l’infiltration !

"- Et tu t'appelles comment ? Tu viens d'une famille super riche je pense, non ? Quoique, vu tes habits ... M'enfin ... Je suis sûre qu'une guerrière se cache sous ce petit air fragile, hein dit, tu joues à un jeu non ? C'est une caméra cachée c'est ça ? Non, tu es du FBI et tu viens ici pour me faire taire pour que j'arrête mon enquête ! Chiotte, je suis démasquée ! Ou pas ... Pfff, bon alors, t'es qui ?"

La jeune femme s'était arrêtée de marcher, juste en bas de l'escalier qui montait (genre). Autour, de vieilles machines arborant une fine pellicule de poussière et surtout de grosses toiles d'araignées ce qui donnait un aspect assez lugubre et excitant, quoi de mieux pour revivre une de ces histoires du club des 5 et trouver un meurtrier dans ce coin totalement paumé ! Ou ... Se faire tuer par une agente double, au choix, perso : il n'est de vital en ce bas monde que la véracité des spaghettis carbonara ... OSEF, ça veut rien dire, mais c'est tellement vrai ! Purée ... La faim commençait déjà à se faire ressentir, c'était mal barré, snif !
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Effraction peu discrète ... - Mar 25 Mar 2014 - 23:27
Miyako n'eût pas vraiment le temps de réagir à la première phrase de la jeune inconnue, à peine eut-elle finit qu'elle s'était mise à rire et lui frotter les cheveux après avoir passer son bras autour de son cou, chose que notre jeune élève ce serait passée volontiers... c'est qu'elle y tenait à ses cheveux tout de même, elle mettait encore beaucoup de temps à se coiffer, et en plus elle venait de faire tomber son bonnet par terre pour le coup, elle le ramassa donc et enleva toute la poussière qu'elle pouvait y trouver, le tout en toussant encore avant de le remettre et de s'être assuré qu'il n'y avait plus rien.

"- Alors, Madame la princesse poulette, d'où viens-tu ? Car bon, on a un peu de chemin à faire, mon boss m'a priée de lui rapporter des papiers dans son bureau là-haut à l'étage et du coup bah faut que j'y aille. Mais comme l'usine ne fonctionne plus depuis un moment bah ... La poussière il y en a un peu partout, mais don't worry poulinette, je suis là pour te secourir contre les méchantes mottes de poussière, mouahahaha, en garde ! Si vous continuez à attaquer ma cop's, je vous chasse d'un coup de balai !"

D'où elle venait, elle resta sans voix ne sachant trop quoi dire... comment pouvait-elle dire qu'elle venait d'un monde parallèle où seuls des humains morts tragiquement y était envoyé pour devenir des dieux ??? Elle la prendrait sûrement pour une folle, mais c'était légitime en même temps, qui irait croire à une histoire pareil après tout ? Il fallait qu'elle trouve une excuse pour ne pas se présenter, ou pas entièrement du moins...

"- Et tu t'appelles comment ? Tu viens d'une famille super riche je pense, non ? Quoique, vu tes habits ... M'enfin ... Je suis sûre qu'une guerrière se cache sous ce petit air fragile, hein dit, tu joues à un jeu non ? C'est une caméra cachée c'est ça ? Non, tu es du FBI et tu viens ici pour me faire taire pour que j'arrête mon enquête ! Chiotte, je suis démasquée ! Ou pas ... Pfff, bon alors, t'es qui ?"

Mais c'est qu'elle remettait le couvert en plus ?! Et qu'est-ce qu'ils avaient ses habits d'abords ? Ils étaient pas moche quand même. Pour le coup Miyako était au bord des nerfs intérieurement pour la première de sa... ou plutôt de ses vies. Et voilà maintenant qu'elle partait dans des délires avec le... FBI ? Etant d'origine japonaise et ne connaissant rien aux autres pays, la jeune blondinette ne savait pas trop quoi penser de ça... caméra caché... tout ceci n'avait tellement pas de sens !
Depuis tout à l'heure Miyako essayais de garder une expression neutre alors qu'elle cherchait et cherchait une excuse pour ne dire que son prénom... puis enfin elle se lança.

- Je... je m'appelle Miyako. Commença-t-elle timidement. Et... et je ne vois pas pourquoi je dirais à une inconnue d'où je viens d'abords. Puis elle croisa les bras et se retourna pour réfléchir à une suite...

En y repensant elle disait venir ici chercher des documents. Mais des documents qui n'étaient pas les siens apparemment, elle s'apprête donc à les voler ? Là elle devait avouer qu'elle comprenait très mal le système du vole... en voilà une bonne excuse pour ne rien lui dire. De toute manière il fallait bien qu'elle se sorte de ce pétrin, elle ne pouvait pas sortir toute seule, mais d'un autre côté elle ne pouvait pas laisser cette personne voler quelque chose... pourquoi ne pas faire d'une pierre deux coup ?

- Et qui plus est une inconnue qui s'apprête à voler. Tu ne devrais pas faire ça. Voler c'est contre la loi.

Quand bien même elle disait ça, ça restait un discours de petite fille dans le genre, le mal c'est mal, voler c'est pas bien, des trucs comme ça... d'un autre côté c'est ce que ses parents lui avaient appris dans son autre vie, et elle continuait à le penser et à l'appliquer, jamais elle ne volera quoique ce soit. La jeune inconnue devait bien se moquer d'elle à l'heure actuelle, en même temps, d'un autre côté, vu le discours qu'elle venait de lui tenir, comment en être autrement ?



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Effraction peu discrète ... - Dim 30 Mar 2014 - 21:50

Genre, elle était vraiment space comme nana, ça on pouvait pas le cacher. Déjà qu'elle tardait à répondre et son corps montrait des signes claires de gênes. Au moins, un prénom en est sorti ! Pfff, quelle sale affaire quand même sérieux. Pour couronner le tout, notre fillette pensait vraiment qu'elle devrait faire un tour chez l'ophtalmologue. Sa vu se baissait c'en était sûr, quoique. La blonde qui l'accompagnait semblait être comme un spectre, en même temps avec toute la poussière qui s'étaient amassées dans le coin, le tout jouait bien. Mais Nessa ne put s'empêcher de s'amuser à l'éclairer puis à retirer sa torche pour l'éclairer à nouveau. Damn ! Quand elle l'éclairait, son être était peu discernable et quand elle retirait sa torche, elle avait seulement cette sorte de nuage flou d'une couleur peu descriptible se trouvant à l'endroit qu'elle devrait être. Notre roublarde secoua un instant sa tête histoire de remettre son cerveau à l'endroit mais l'effet escompté n'avait pas vraiment opéré. Bref, elle devait continuer mais avant tout, fallait répondre à sa dulcinée d'un soir, après tout, elle n'avait jamais dit qu'elle était venue ici pour voler !

"- Bon ma poulette, déjà une chose, je ne suis pas ici pour voler quoique ce soit, mais pour récupérer un document qui appartient à mon boss. Ensuite, pour une personne qui ne veut pas faire plus ample connaissance avec moi, tu me colles beaucoup ! Tu n'as qu'à continuer ta route, la sortie c'est par là !" - Son ton s'éleva un peu indiquant la fenêtre cassée par où elles étaient entrées - "Alors tu choisis, j'ai pas envie de me coltiner une inconnue, si les choses venaient à mal se passer il faut que ... "- Elle se mordit les lèvres roulant ses yeux vers le ciel avant de reprendre - "Les choses se passeront bien de toute façon ..."

Pourquoi elle s'était énervée ? Peut-être devait-elle tout lui raconter aussi, c'était assez normal après tout qu'elle ne souhaite rien lui dire, elle-même ne lui avait pas dit grande chose, du moins, rien de quoi se mettre sous la dent. Ho oui, sous la dent ! Son ventre gargouillait une fois de plus. Elle sortit un morceau de pain qu'elle avait soigneusement mis dans son sac à dos avant de partir, elle prit un morceau qu'elle porta à sa bouche avant de ranger le reste.

"- Tu as faim ?" - Sa voix était moins énervée un poil culpabilisante se forçant presque à proposer à manger alors que c'était le dernier bout qui lui restait.

Son enquête n'avait pas beaucoup avancée, sous son air de rigolarde, elle était ici pour une chose bien précise : découvrir pourquoi son professeur avait disparu. Tous les policiers s'étaient retirés de l'affaire. Heureusement que le père de son ami Igor lui avait fourni les dernières avancées de l'enquête avant que celle-ci ne soit classée sans suite. C'était ici, dans cette vieille usine que les policiers avaient arrêté. Pourquoi donc ? Pourquoi avoir rebroussé chemin ? Ayant reçu le plan de l'usine toujours grâce à son ami, elle savait que le bureau du patron devait se situer à l'étage supérieure sur la droite. Nessa regarda un dernier instant sa compagne d'un soir se demandant si elle allait la suivre ou non. Tellement de choses étranges s'étaient manifestées depuis cette disparition et cela n'allait qu'en empirant de jour en jour, de mois en mois au fur et à mesure que notre chère enfant s'enfonçait dans sa mission, dans sa quête de vérité. Un pas après l'autre, la fillette monta les escaliers pensant encore à ce jeu de lumière qu'elle avait fait auparavant. Qui était cette blonde après tout ? Je deviens parano se disait-elle, pourtant, pourquoi cacher ainsi son identité. Arrivée enfin tout en haut des centaines de marches qu'elle venait de gravir et après avoir repris son souffle avec la grâce qui lui incombe, elle lança ces derniers mots avant de continuer dans le couloir.

"- Allez, vient, même si tu es une extra-terrestre venue pour me trucider, tu me seras sûrement utile. Au pire, on mourra les deux dans la joie et la bonne humeur !" - Un sourire forcé s'afficha sur son visage, montrant toutes ses belles dents jaunies par la pauvreté. Peut-être était-ce pour se convaincre elle-même de ses paroles. Peut-être que l'issue de cette histoire serait sa mort ... Leur mort ...
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Effraction peu discrète ... - Lun 31 Mar 2014 - 3:42
"- Bon ma poulette, déjà une chose, je ne suis pas ici pour voler quoique ce soit, mais pour récupérer un document qui appartient à mon boss. Ensuite, pour une personne qui ne veut pas faire plus ample connaissance avec moi, tu me colles beaucoup ! Tu n'as qu'à continuer ta route, la sortie c'est par là !" - Son ton s'éleva un peu indiquant la fenêtre cassée par où elles étaient entrées - "Alors tu choisis, j'ai pas envie de me coltiner une inconnue, si les choses venaient à mal se passer il faut que ... "- Elle se mordit les lèvres roulant ses yeux vers le ciel avant de reprendre - "Les choses se passeront bien de toute façon ..."

Non seulement cette fille avait un sale caractère, mais en plus elle paraissait bizarre... elle était comme pas nette dira-t-on, elle n'arrêtait de jouer avec sa lumière, l'éclairant un coup, puis détournant la lampe avant de la ré-éclairer à nouveau. Qu'est-ce qui n'allait pas chez elle ? A moins que ce soit chez la jeune élève qu'il y avait quelque chose de pas net pour le coup...

- Ma... mais je... c'est toi d'abords qui m'a amené dans cet endroit. Et... et puis je ne peux pas repartir de toute manière il y a ces chiens dehors ! S'exclama-t-elle à son tour.

La jeune blondinette tentait tant bien que mal de se défendre et de trouver une excuse pour rester avec cette inconnue, puis d'un autre côté il fallait qu'elle trouve quelque chose à dire d'autres car elle l'avait accusée de vol sans savoir en fait, et au fond elle s'en voulait terriblement, elle s'en mordillait les lèvres à ne plus savoir où se mettre, ses sentiments devenaient un peu trop fort pour le coup, le coup de l'émotion, c'est qu'elle était fragile mentalement parlant la petite Miyako. En fait elle ne savait plus trop quoi penser... pourquoi se souciait-elle d'une humaine alors qu'elle était morte ? Ce genre d'affaire ne la regardait pas, et pourtant, elle voulait savoir ce qu'il y avait au bout de cette aventure, ou cette histoire, c'est comme vous voulez.

Puis après quelques instant elle entendit le ventre de la jeune inconnue émettre un son qu'elle connaissait bien, ce doux bruit qui vous rappelais que votre ventre criais famine. Elle décida de fouiller dans son sac avant d'en prendre une bouchée, de quoi rendre son ventre moins pénible, puis elle commença à lui tendre le pain avant de dire :

"- Tu as faim ?" Dit-elle d'une voix étrangement calme, comme si tout ce qui s'était passé avant ne s'était pas vraiment passé, ou plutôt que c'était une erreur déjà réparée, là le sentiment de culpabilité la rongeait encore plus pour le coup.

- Non merci... Fit-elle en baissant le regard. Je... désolé... de t'avoir accusée à tord... Dit-elle d'une voix presque à peine perceptible.

Par la suite, sans un mot de la jeune blondinette, elle suivit donc l'aventurière de l'usine abandonnée, marchant derrière elle et gravissant les marches une à une, quelque fois aveuglée par cette lumière qu'elle n'arrêtait de poser sur tout le long de son corps, comme si elle avait vu quelque chose d'anormal sur elle. Elle se demandait bien pourquoi elle avait cette tête là, c'est comme si elle savait que Miyako n'était pas humaine... cette pensée là l'effrayée, qu'est-ce qui se passerait si jamais elle savait qu'elle était morte il y a... deux trois mois ? C'était quoi l'année déjà... ah oui... 2023... sa dernière année en temps qu'humaine bien vivante, et elle ne l'aura même pas terminée. Une fois l'escalade terminée, elle vit son "guide" reprendre son souffle, comme si elle avait le marathon, Miyako aussi devait reprendre son souffle mais quand même... est-ce que c'était le fait d'être morte qui l'épuisait moins ?

"- Allez, vient, même si tu es une extra-terrestre venue pour me trucider, tu me seras sûrement utile. Au pire, on mourra les deux dans la joie et la bonne humeur !"

Miyako se figea, elle le savait... c'est certains... enfin presque, mais elle ne devait rien dire, surtout pas... et puis, mourir une deuxième fois ?? Ah non... non... rien que cette pensée là lui faisait horriblement peur, elle ne voulait plus revivre cette scène où elle avait embrassé la mort ce jour là. L'accident d'avion, tout, tout était revenu comme un flash, des images qu'elle aimerait oublier à jamais. Elle se recroquevilla sur elle-même, les mains sur la tête, comme un réflexe, le dernier qu'elle eut lors de ses derniers instant.

- Non... pas ça... pas la mort... Fit-elle a voix basse, avant de rajouter d'une voix très faible et à peine perceptible à l'oreille. Pas... encore...

Sur le coup elle ne se rendait pas compte de ce qu'elle venait de dire, mais après coup elle espérait seulement que la jeune fille n'avait pas entendu les deux derniers mots, elle venait de se trahir elle même, encore pour les premiers ce n'était en rien bizarre d'avoir peur de la mort, mais le "encore" était de trop dans cette phrase... En aucun elle ne voulait revivre ce genre de scène, une fois lui avait amplement suffit, c'était même déjà trop... et puis cette résurrection dans un autre monde, c'était trop, elle avait peur d'arriver dans un monde encore différent de celui-ci alors qu'elle venait à peine de s'habituer à la Deus Academia, ou plutôt, elle avait enfin trouvée des amies... non pas qu'elle n'en avait pas de son vivant, mais lors de sa mort, elle était destinée à être seule, livrée à elle-même, puis finalement non... Topaze l'avait recueillit, qui sait ce qui ce serait passé ce jour là... et sans s'en rendre compte, alors qu'elle était dos à la jeune fille, une perle d'eau commençait à se former devant les yeux de la blondinette, son pouvoir se manifestait sans crier gare, comme si cette émotion soudaine avait fait surgir son pouvoir, elle tenta au plus vite de le faire disparaître, ou plutôt de l'étaler sur le sol, de l'eau sur le sol ce n'était pas suspect, n'est-ce pas ?? Elle était en panique totale intérieurement, pourquoi a-t-il fallut qu'elle quitte sa chambre ? Tout allait de travers et ça ne faisait qu'empirer de minutes en minutes.



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Effraction peu discrète ... - Mar 1 Avr 2014 - 0:12

Pouah, elle est vraiment louche cette nana ! Elle n'arrête pas de s'excuser depuis leur rencontre, comme si son corps luttait contre une évidence que notre charmante fillette ignorait totalement. A vrai dire, toutes ces paroles n'avaient guère de sens sans oublier cette situation. Tout ce qui les entourait en fait n'avait aucun sens. Sortant des vieux papiers de son sac à dos, il aurait été facile pour un policier expert de comprendre qu'il s'agissait d'un vieux dossier d'enquête. Nessa ouvrit le dossier tout en remerciant intérieurement son cher ami Igor qui l'avait piqué à son paternel. Le document comportait les plans de l'usine ainsi que deux trois notes de l'inspecteur chargé de l'enquête à l'époque. On pouvait y lire plusieurs mots sans aucun sens dans une phrase. Le mot disparition était entouré à trois reprises. Dans le coin supérieur du deuxième document, le mot meurtre apparaissait en surligné sans oublié préméditation avec un point d'interrogation écrit en tout petit juste en dessous. Un beau merdier. Et si les deux enfants s’engouffraient dans un piège sans retour ? Rien qu'à cette idée, la roublarde eut un frisson tout le long de son corps.

Allez, il ne fallait pas se laisser aller, que pouvait-il arriver à deux magnifiques déesses de la beauté dans un lieu vide et plein de poussière hein ? Si ce n'est un maniaque de la scie circulaire qui n'attendait que des proies pour assouvir son envie de tout couper, ou encore, un vieille folle qui ne pouvait avoir d'enfant pour les torturer et les séquestrer ... Non non, il fallait vite chasser ces idées de l'esprit. Reprendre son souffle, respirer profondément, là était la clé. La fillette se tourna à nouveau vers sa copine du soir qui venait de prononcer quelques mots presque inaudibles. Heureusement que la grandeur et le vide de la pièce faisait raisonner ses paroles. Bon sang, mais de quoi elle parle ? Tout le monde avait peur de la mort, c'est normal, c'est de ça que naît le courage d'ailleurs ! Mais quelque chose chagrinait notre enfant, pourquoi avait-elle précisé, encore ? Peut-être avait-elle frôlé la mort, ou avait-elle été déclarée morte pendant plusieurs secondes, minutes avant d'être revenue à la vie après une lourde opération.

"- T'inquiète poulette, si je meurs avant toi, je viendrais de hanté, et si c'est le contraire, j'espère que tu me feras ce plaisir !" - Un clin d'oeil accompagna ses derniers mots avant de reprendre un long souffle. "- Bon, le bureau du chef est juste là sur la droite, t'est prête ?!"- Le sourire aux lèvres, se forçant elle même à croire que tout irait bien ... Mais au fond elle le sentait, un problème n'allait tarder à surgir ...

Le pas chancelant, manquant d'ailleurs pas à se casser la figure à force de marcher n'importe comment, Nessa posa sa paume sur la poignée de la porte en bois qui grinçait sous la force de son ouverture. La pièce n'était pas très grande et sombre à la fois. Tout le côté comportait des vitres donnant sur l'intérieur de l'usine. Sûrement un moyen d'observer ses ouvriers à l'oeuvre en étant dans son confort derrière son bureau. Un bureau se positionnait au milieu de la pièce avec une vieille chaise à roulettes derrière. Une montagne de paperasse était posée en vrac dessus cachant la couleur du sous-main. Deux bibliothèques comportaient plusieurs classeurs aux titres pas très communicatifs. Deux fauteuils dans le coin, un tapis hideux de couleur pourpre et ... C'était tout. Déjà pas mal pour un bureau de patron dans un tel endroit.


"- Nous y voilà, dans le bureau de l'ancien patron de l'usine. Tu ne trouves pas ça étrange que tous ces dossiers aient été restés ainsi sans être vidés après l'abandon ?" - De plus en plus interloquée, la petite continuait pour aller derrière le bureau cherchant quelque chose dans le paquet de feuilles.

Après plusieurs secondes, minutes même, elle avait trouvé un brin d'indice, c'était là, entre ses mains. Plusieurs coupures d'articles de journaux. Elle les passait en revue avant d'en tendre quelques uns à sa coéquipières. De son autre main, elle commença la lecture.

"- Mardi, dix ouvriers de l'usine Krieg sont portés disparus, l'enquête piétine et la piste d'un concurrent est écartée." - Elle reposa cet article avant d'en prendre un autre. "- Dimanche, cinquante ouvriers de l'usine Krieg disparus mystérieusement. Plusieurs personnes pensent à une force maléfique, que penser d'autre, aucune trace, aucun indice, aucune piste !" - Le dernier sonnait le coup de grâce. "- Jeudi, tous les membres de l'usine ont mystérieusement disparus, son directeur également, les familles sont sous le choc. Des scellés ont été posés sur le chantier le laissant intact le temps de l'enquête." - C'était tout bonnement incroyable ... "- Poulette ... Ces articles datent d'il y a plusieurs mois, que s'est-il passé ? J'ai un mauvais pressentiment, j'ai pas vraiment envie d'être la prochaine."

Sans même s'en rendre compte, un faisceau de lumière pouvait se voir à travers les vitres embuées de poussières du bureau. Quelqu'un était dans l'usine, autre que les deux jeunes femmes. Cette personne était-elle là pour les faire taire ? Elles en savaient bien trop désormais !
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Effraction peu discrète ... - Sam 5 Avr 2014 - 19:09
"- T'inquiète poulette, si je meurs avant toi, je viendrais de hanté, et si c'est le contraire, j'espère que tu me feras ce plaisir !" - Un clin d'oeil accompagna ses derniers mots avant de reprendre un long souffle. "- Bon, le bureau du chef est juste là sur la droite, t'est prête ?!"

Pour le coup la jeune Miyako ne savait pas si elle devait se sentir rassurée ou non. Elle préférerais ne pas mourir tout court, enfin... il serait plus juste de dire de ne pas mourir une deuxième fois plutôt. Peut-être qu'elle se voulait rassurante, c'était un acte chaleureux de sa part mais bien maladroit également. Mais la jeune fille blonde pouvait également sentir dans le ton de la voix dl'inconnue qu'elle n'était pas plus rassurée que Miyako au final. Après quoi, elle rentra dans ce qui ressemblait à un vieux bureau... abandonné ? Il y avait des documents encore présent, mais aucun signe de vie, s'il avait été vivante elle se croirait dans une de ces histoires de fantôme ou quelque chose du genre, mais là elle avait plutôt tendance à croire que c'était soit la faute à une personne de la Deus Academia, qui n'y était plus et qui avait de très mauvaise intention, ou bien tout simplement des monstres... l'un ou l'autre elle était encore moins rassurée désormais !

"- Nous y voilà, dans le bureau de l'ancien patron de l'usine. Tu ne trouves pas ça étrange que tous ces dossiers aient été restés ainsi sans être vidés après l'abandon ?"

- Je... hein ? Euh... Peut-être. Fit-elle en ayant hésité à répondre.

Elle ne savait quoi trop penser de cet endroit, elle n'était pas au courant de ce qu'il s'était passé ici, ce qui la laissait un peu perplexe... pourquoi est-ce que ce lieu serait abandonné après tout ? Il y a bien des documents sur le bureau non ? Elle n'avait pas très envie de rester ici, ni de se faire prendre entrain de fouiller dans des bureaux qui n'étaient pas les siens. Tandis qu'elle faisait un peu le tour en se tenant loin de tout, ou plutôt elle suivait sans réfléchir la jeune inconnue. Puis après quelques instant, la jeune fille lui tandis des papiers qui ressemblait à des revus de journaux, de vielles revus.

- On ne devrait peu... Commença-t-elle sans jamais pouvoir finir sa phrase alors que l'autre venait de la lui couper. Elle était entrain de lire ses revues, elle tellement concentrée et sérieuse dans ses recherches... que cherchait-elle d'ailleurs ? Des disparus, un peu au début, puis de jour en jour le nombre augmenté en flèche, jusqu'à ce qu'il n'y ai plus personne. C'était effrayant. Elle était dans ses pensées jusqu'à ce que la jeune fille lui demande ce qu'il s'était passé ici. Mais qu'est-ce qu'elle en savait ?? Puis sans même avoir répondu les deux fouineuses vient un faisceaux de lumière se dessiner à travers les vitres mal lavées, voir même pas du tout lavées en fait.

- Il faut partir ! Cet endroit me fait peur ! S'exclama-t-elle en chuchotant.

Mais elle ne voulait pas partir seule, puis elle ne pouvait pas non plus, dans un sens elle n'avait aucune envie de la laisser non plus. Que devaient-elles faire ? Se cacher ? Sûrement. Mais où ?? Nessa s'était déjà cachée derrière le bureau, mais il n'y avait pas assez e place pour eux deux, elle fila tout de suite vers ce qui ressemblait à une armoire, pour y rentrer si jamais c'était possible, ou bien se cacher derrière le coin. Alors qu'elle se dépêcha elle trébucha maladroitement et se retrouva donc par terre, juste à deux mètres de la porte bien en face. La poignée commença à faire son petit chemin pour atteindre son maximum, la porte commença à s'ouvrir jusqu'à ce que la lumière face les alentours en passant par elle. Miyako tremblait de peur désormais, qu'allait-il lui faire ? La battre ? Ou tout simplement lui dire de partir ? Ou peut-être même la tuer ?

Crrr... - Bon alors tu reviens oui ou merde ? Le match va pas t'attendre !

- C'est bon c'est bon, j'arrive. Je croyais avoir entendu quelque chose.

Crrr... - Ton imagination te joue des tou.... crrrr... 'on pauvre vieux !

Sur quoi l'homme qui devait plutôt être un gardien au vu de sa tenue qu'elle ne voyait pas avant, étant donné qu'elle était aveuglée par cette lumière. Pour le coup elle ne compris pas vraiment pourquoi il ne l'avait pas vu, elle était là, tout juste sous ses yeux ! Il lui fallait plus que des lunettes à ce stade là, c'était une opération chirurgicale... à moins que seul Nessa puisse la voir ?? En parlant d'elle, elle allait sûrement devoir fournir des explications quand à ce qui venait de se passer... mais elle devait déjà se remettre de ses propres émotions, elle était toujours figée devant la porte, maladroitement assise sur le sol, ne fixant rien du tout. Elle venait d'avoir la peur de sa seconde vie.



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Effraction peu discrète ... - Dim 6 Avr 2014 - 0:03

What the putain de méga fuck ? Heu attendez, pause sur l'image, il venait de se passer quoi là ? Il en fallait beaucoup pour paralyser l'esprit de notre fillette, mais là ! Remontons donc quelques minutes en arrière. Elle était en train de faire la lecture à sa compagne d'un soir (n'allait pas croire à des choses obscènes, je vous vois !) puis un faisceau de lumière attira leur attention. La réaction fut directe et légitime. Toutes deux cherchèrent à se cacher, notre enfant s'abaissa en premier derrière le bureau. Par contre, on ne pouvait pas dire que sa chérie avait trouvé meilleur refuge et se vautra comme une bien heureuse devant la porte. Le gardien des lieux, du moins d'apparence tout l'indiquait, entra dans la pièce et là ... Rien ... Rien ... Le néant ... Pourtant, l'autre poulette était juste devant lui. Mais ... Rien. L'homme repartie relativement vite appelé par un de ses collègues et son envie de voir le match du siècle qui semblait se dérouler en ce moment même.

Choc, un croisement entre la foudre qui vous tombe dessus et cette lumière qui s'illuminait dans votre tête. Tout devenait clair et en même temps, tout s'embuait. Que cela voulait-il bien dire ? Plusieurs minutes, heures semblaient s'écouler avant que notre Nessa ne se relève. A vrai dire, cela ne faisait que quelques secondes. C'était quoi cette mascarade ? On lui jouait des tours ou était-ce sa vision ? Cette nana qui ne cessait de la suivre était peut-être dans le coup et connaissait très bien le gardien et lui aurait fait un signe de se taire. Ou pire. Elle était apparue étrangement juste avant qu'elle ne daigne entrer dans l'usine et depuis, elle ne l'avait plus lâcher. Bizarre. Peut-être n'était-elle pas inconnue à ce qui se passait ici. Peut-être en était-elle même l'investigatrice ! Cette brèche dont parlait son prof, s'était-elle vraiment ouverte ? Avait-il approché de trop prêt une vérité inavouable. Non pas possible, ce n'était pas possible pour cette fillette venant d'une famille si croyante. Oui, famille mais elle avait sa propre opinion. Opinion qui n'avait cessé d'être revue depuis le début de son enquête. Et ces choses qu'elle se mettait à voir de plus en plus. Coïncidence ? Non pas possible.

*C'était ça depuis le début ... Elle me manipule. A y repenser, ce jeu de lumière, ses paroles sans sens et ce gardien qui ne l'avait clairement pas vue et ... Son attitude maintenant. Cet endroit lui faisait peur ? Tu parles, revenir sur le lieu de son crime la dérangeait surtout quand quelqu'un fouillait dans ses affaires. Ce n'est qu'une extraterrestre venue de l'autre monde pour nous exterminer ! Putain, faut que j'arrête de regarder les films ... Mais bon, une chose est sûre, Will Smith n'allait pas me sauver et la Woman in Black dans l'histoire cela ne pouvait être que moi ... Sérieux Ness, tu fous quoi, tu seras la prochaine !*
La prochaine, voilà, le mot était lancé et raisonnait dans sa tête. Mais bon, il fallait en effet agir. Elle s'empara de l'ouvre-lettre déposé sur le bureau et se l'appropria comme une arme, la pointant contre sa désormais simple interlocutrice. Son geste n'était presque pas vacillant, son visage s'était durcie. Elle avait besoin de réponse, trop s'en était trop. Notre élève aurait dû le comprendre dès le départ, ce n'était pas sa vue qui lui jouait des tours. Cette personne ne devait simplement pas exister dans ce monde pourri qui n'était autre que le sien pourtant. Défendre ce pour quoi elle croyait, aider son prof dans sa disparition. Peu à peu elle en était persuadée, il était mort et ce don lui avait été offert pour qu'elle crie cette terrible vérité au monde entier.

"- Putain maintenant finit de rigoler, qui es-tu ?!" - Son ton était sec, ferme mais pourtant bien réfléchit et posé. "- Ce gardien, pourquoi il ne t'a pas vue ? Explique-moi ?!" - Elle arrêta un court instant avant de faire un pas de plus et de stopper à nouveau. "- Tu l'avais compris quand j'ai joué avec la lumière que c'était pareil pour moi, en fait, je ne t'ai jamais bien distinguée, le flou était simplement comblé par mon imagination. Je ne t'ai vue et suivie que par cette poussière de merde. Alors réponds. QUI ES-TU !?"

C'en était trop, elle avait besoin de savoir, ne serait-ce que pour comprendre dans quel merdier elle s'était fourrée et pourquoi tout ce qui se passait lui arrivait. C'était clair qu'elle s'attirait de plus en plus les ennuis, mais là, c'était le pompon. Pas sûr qu'elle arrive à s’imprégner de cette vérité à laquelle elle était pourtant si proche ...
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Effraction peu discrète ... - Dim 6 Avr 2014 - 13:38
"- Putain maintenant finit de rigoler, qui es-tu ?!"

Le ton était aussi tranchant qu'un katana finement affûté et prêt à trancher de la roche. Elle pensait avoir eu la peur de sa vie mais il fallait croire que plus le temps avançais et plus elle découvrira des choses plus effrayant les uns que les autres, elle sursauta à cette réaction, elle était toujours par terre, et maintenant elle allait être menacé par cette jeune fille qui possédait une arme désormais, un couteau ? Elle n'aurait su le dire mais ça y ressemblait, quoiqu'il en soit elle était paniquée en plus d'avoir peur, elle recula autant que l'autre avançait.

"- Ce gardien, pourquoi il ne t'a pas vue ? Explique-moi ?!"

- J'e... j'en sais rien.... j'en sais rien ! Dit-elle sur le coup de la panique alors qu'elle continua de reculer à même le sol jusqu'à se cogner contre le mur.

Celle qui était passée de inconnue à agresseur désormais, venait de faire un pas de plus pour montrer sa détermination à aller jusqu'au bout sans doute. Miyako regardait derrière elle, le mur... et rien d'autre, pas une seule issue de secours, rien... elle était entièrement à sa merci.

"- Tu l'avais compris quand j'ai joué avec la lumière que c'était pareil pour moi, en fait, je ne t'ai jamais bien distinguée, le flou était simplement comblé par mon imagination. Je ne t'ai vue et suivie que par cette poussière de merde. Alors réponds. QUI ES-TU !?"

- Non je le jure j'en savais rien ! Dit-elle alors qu'elle avait des larmes pleins les yeux. Je, je m'appelle vraiment Miyako, c'est vrai ! Je suis née en 2007 au Japon ! Et... et je... je suis morte à mes 16 ans... Dit-elle avant d'éclater en sanglot. Et j'ai été recueillis dans une académie pour dieu par Deus qui nous a donné des pouvoirs. Sans même s'en rendre compte elle était déjà entrain d'utiliser ses pouvoirs justement, toute l'humidité de cette pièce venait de se condenser en une masse d'eau qui tournoyait désormais et faisait des vaguelettes dans l'air. Une énergie considérable qu'elle était entrain de dépenser sans même s'en apercevoir, la frayeur l'emportant sur la fatigue. Et on nous a dis qu'on devait protéger les humains, mais je ne sais pas de quoi, je suis à peine arrivé il y a quelques semaines moi, j'y connais rien à tout ça, j'aurais pas du venir, j'aurais pas du venir... Continua-t-elle en se lamentant sur son sort alors qu'elle continuait de pleurer toutes les larmes de son corps.

Et voilà... elle venait de tout lui dire, absolument tout, est-ce que c'était nécessaire ? Est-ce qu'elle avait le droit de dire tout ça ? Elle n'en savait rien, mais c'était fait de toute manière et elle ne pouvait pas revenir en arrière. C'était trop tard maintenant pour dire quoique ce soit d'autres, elle venait de dire la vérité et rien que la vérité... en quoi ça lui servirait de mentir à ce stade là désormais ? Maintenant il était clair qu'avec le coup du gardien elle semblait plus que louche, et elle aurait voulu partir avant que ce genre de chose n'arrive justement, partir sans que rien ne se passe, comme s'il s'agissait d'une rencontre "banale" entre deux jeunes adolescentes... mais il fallait croire qu'elle ne pouvait pas, ou plutôt plus, être normal... elle était désormais une apprentie déesse, elle n'était plus humaine, non... elle ne pouvait plus se considérer comme tel. C'était bien triste en soit, car en fait même en retournant sur Terre la seule chose qu'elle réussira à faire c'est de mal se faire voir, faire peur aux gens, car tout ce qui est du domaine surnaturel fait peur... mais c'est humain d'avoir peur non ? Comment pourrait-elle leur en vouloir d'être en état de peur ou de colère ? La réaction de la jeune fille en face d'elle était légitime, mais elle aurait voulu que tout ceci se passe autrement...



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Effraction peu discrète ... - Dim 1 Juin 2014 - 0:36

Wow, wow WOW ! Stop sur l'image, elle était en train de dire quoi la blonde là ? Nan mais ho ! Elle aurait aussi bien pu dire que son chien avait mangé son devoir puis l'écureuil s'en était servi pour torcher ses fesses avant d'en faire cadeau à sa femme, le persan d'à côté que cela aurait été encore plus plausible, mais là ! Tout était en train de s'embrouiller totalement dans sa tête, l'humidité et la tension dans la pièce se faisait vraiment sentir. La sueur perlait sur son cou, des gouttes tombaient sur ses cheveux. Heu ... Des gouttes ? La fillette regarda en l'air et vit un masse d'eau se former... Genre, c'était l'autre qui faisait ça ? Car en plus de les avoir rendu fous, on leur avait fourni des pouvoirs ? Enfin on ... Deus ? Mais qui est ce Deus ? Le Dieu de qui d'abord ? Avec toutes les religions existantes dans le monde, j'avoue que ma petite Nessa s'était pas mal penchée sur le Pastafarisme, ce sont des personnes qui vénèrent le dieu des pâtes aux boulettes de viande. Alors ce Deus il avait quelle tronche ? La même que ce "Jesus" (à prononcer avec l'accent anglish) portrait qui était au-dessus du frigo que sa maman chérissait tant ?

Une nouvelle porte, une nouvelle ère s'ouvrait aux yeux de notre adorable espiègle. Bouche béé par tant de révélation, elle regardait sa compagne d'un soir s'effondrer en sanglot. On se demandait qui avait le plus peur de qui dans l'histoire. Mais bordel, pourquoi Nessa la voyait et l'autre pas ?! Bon la réponse en partie avait déjà été donnée, mais pourquoi elle ? Pourquoi ? Est-ce un don ou une malédiction ? A y réfléchir, tout ça s'était immiscé dans sa vie depuis la disparation de son professeur chéri d'amour qu'elle aimait plus que tout au monde. Enfin bref, là je m'emballe, mais sérieusement quoi, comment pouvez vous croire à tout ça ? Cette blonde était bonne à se rendre à l'Asile, elle a dû faire un monstre accident de voiture en regardant trop pendragon à la télé et elle vient de sortir du Coma depuis 2007 et elle est en pleine amnésie. Ou pire, elle était totalement hypnotisée par cette pub horrible qui passe en France en ce moment "Carglass répare, Carglass remplace" mon œil ouais, tu as vu le prix de la chose du truc et tout ces petits caractères pour que le tout soit gratuit ! Mais non, Kepuik ! Cette mission de comprendre ce qui s'était passé, c'était comme une chasse au trésor sauf qu'il manquait le gros X au milieu de la feuille. Puis bon, comme disait son cher ami Igor ; un trésor n'a de trésorien que ce que le trésorier a trésorisé dedans. Oui, ce trésor en fait, elle venait de le découvrir sans même s'en rendre compte !

*Hooo, mais en pensant à Igor, peut-être qu'il a tout enregistré !!! Bon, vu l'heure, il doit sûrement dormir, ne le dérangeons pas. Mais ça machine à intérêt à toujours fonctionner, car là on détient ZE preuve qu'en fait ... Réfléchir ... En fait, son prof était simplement victime de cet autre monde. Ils avaient besoin de lui pour une chose ou autre. Peut-être qu'on l'avait même recruté. Non, cela devait être bien plus obscur sinon il aurait montré signe de vie comme cette blonde. Et maintenant ?*
Oui et maintenant ? Nessa lâcha le coupe papier qu'elle tenait en main et s'avança de plus près de sa pseudo partenaire qui n'était en fait qu'une sorte de monstre sortie de ses pensées. Se tenant juste au-dessus d'elle, elle la regarda de près comme si son regard voulait la transpercer, chaque partie de son corps histoire de voir ... Oui, de voir si cela faisait encore mal même après la mort ... En fin de compte, elle lui tendit la main, en guise d'aide pour la relever ?

"- 2007 tu dis ? Donc si je te dis les One direction ... ?" - Bah quoi, ce groupe trop super trop chou avec plein de jeunes rempli d’acnés s'était formé vers 2011. "- Et vous y apprenez quoi dans cette Académie ?" - Autant essayé d'avoir une conversation normale après tout ... Quoique ... "- Mais dis moi, tu viens peut-être d'être morte ... Mais es-tu vraiment sûre que c'est pour aider les ... Humains ? Car d'après ce que je vois et ce qu'il semble s'être passé ici au vu des articles ..."

Cette poulette n'y pouvait sûrement rien ou elle n'était pas encore assez dans la confidence. Cette secte semblait clairement être créée pour en faire du mal. Ils avaient volé son professeur, et sûrement d'autres humains sur cette terre. Un équilibre était rompu, l'équilibre de cette Terre a été bafouée par un être qui s'était auto-proclamé supérieur. Nessa avait compris que sa prochaine destination serait la femme de son professeur afin d'en savoir plus sur la lecture qu'il faisait. Il avait dû découvrir quelque chose qui l'avait amené à parler avec les bonnes personnes. Pas de souci, le rendez-vous sera pris !
Effraction peu discrète ...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Selena, solitaire et discrète [Terminée]
» Celui qui se prend pour Dieu - Investigation Discrète
» [INTRIGUE] Mission Arbok : Tentative d'effraction groupée !
» Une arrivée discrète... Enfin au début [PV Miyu Yamazaki] [terminé]
» Entrée peu discrète pour Yoyo et son... (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Banlieues :: Vieille usine-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page