Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3]

Invité
avatar
Invité
Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Mar 11 Mar 2014 - 12:39
Il n'était pas très tard, il devait probablement être quinze heures. Le temps n'était pas au beau fixe, les nuages menaçaient de faire tomber une sacré pluie sur toute l'académie, le froid était très présent pour un printemps. Aujourd'hui n 'était pas un beau jour. Aujourd'hui était pourtant le jour de repos d'Eraqua. Elle ne devait donner aucun cours. A part peut-être pour elle même. En effet, trop d'années se sont écoulées depuis sa mort. Près de cent cinquante années ! Bien que la jeune princesse n'avait aucune difficulté à s'adapter aux mœurs de cette époque, la technologie, elle, était plus que difficile à appréhender, assimiler. Avant sa mort, elle allumait des lampe à huile, aujourd'hui, une simple pression sur un bouton illuminait la pièce ! Et si juste allumer une lumière à partir de l'électricité ne suffisait pas, elle pouvait aussi choisir l'intensité de cette lumière ! Ne parlons même pas des chauffages. Autrefois , il n'y avait que la cheminée pour nous réchauffer, aujourd'hui, même constat qu'avec les lumières : Un simple bouton suffisait à nous réchauffer afin de passer une nuit douce et agréable.

Et comme les lumières, la chaleur émise par l'instrument était modulable. Cependant, la jeune princesse était surtout curieuse, non pas de connaître l'utilisation de ces technologies, mais plutôt de savoir d'où est venu ce grand bond en avant technologique. La science, à son époque, consistait surtout à découvrir de nouvelles théories, plusieurs petits explorateurs partaient dans les contrées inexplorées d’Égypte ou d'Amérique du sud, découvrir des tas de trésors, donnant des nom à des légendes . La science à cet époque était marquée par le nom de la découverte, du fantastique. Combien de fous se sont lancés à la quête de cités perdues, de temples inconnus.. Tout une grande aventure !

La jeune femme se dirigeait donc vers la bibliothèque . Ce n'était pas, à son étonnement un lieu très peuplé. Les rares étudiants ici étaient déjà avec leurs.. comment appelaient-ils cela déjà? Ordinateur? Oui c'est cela.. Ordinateurs. Quel drôle de nom pour une boîte qui nous permet de parcourir un monde virtuel.. Comment s'appelait ce monde ? Internet ! Un monde ou quelques mots taper sur une machine à écrire plate et rectangulaire nous permettait d'avoir la connaissance infinie sur tout les sujets possibles et imaginables..Mais cela inquiétait quelque peu la princesse, alors qu'elle farfouillait entre deux étagères du rayon "historique " . La jeune femme azurée pouvait constater qu'aucun, mais bien aucun des étudiants n'utilisaient les ordinateurs présents ici pour étudier. Certains jouaient avec des personnages, certains écrivaient ce qui semblait être au premier abord leurs études, et pourtant, non, il écrivaient des sortes de romans. C' est un passe-temps comme un autre après tout ! Mais le plus grand choc d'Eraqua, ce fût lorsqu'elle passait devant l'ordinateur d'un élève.. Le rouge à son visage devenait tellement visible qu'elle en interpella l'étudiant avec un rouge qui ne la rendait presque pas crédible.

"Non mais mais mais ! Vous devriez avoir honte ! Utiliser le matériel de la bibliothèque pour voir des femmes nues ! Mais enfin ! Éteignez moi ça et quittez cette pièce immédiatement ! Estimez vous heureux que je ne vous punisse pas ! Pervers !"

La jeune princesse au prunelles azurée reprit son calme et perdit ses rougeurs après quelques minutes à chercher à le retrouver -son calme, pas l'élève pervers!- . Toute la bibliothèque l'avait regardée, la personne gérant la bibliothèque aussi, s'excusant pour l'occasion de ne pas avoir remarqué ce qui se passait. Après lui avoir expliqué que ce n'était pas grave, que de toutes façons elle n'avait pas a s'énerver de la sorte , elle put voir que tout les élèves se mettaient soudainement à étudier. Elle regardait le spectacle, les bras ballant, l'air plus que surprit et soupirait..


*Et bien, disons qu'au moins, je les ait fait travailler.. Qui aurait cru que j'avais autant d'autorité..? *

Après quelque secondes de recherche la jeune femme parvint enfin à trouver ce qu'elle cherchait, une énorme encyclopédie d'au moins trois mille pages racontant au détail chacune des découvertes et autre invention du vingtième siècle. Elle sautait les cinquante années qui la séparait du dit siècle mais, tant pis, les progrès sont tout de même là. Et quels progrès ! Les avions pour commencer ! L'homme à toujours voulu voler , le voilà servit ! Les trains, autrefois fonctionnant à la vapeur et au charbon, fonctionnaient désormais à l'électricité et parvenaient à atteindre des vitesse folle allant à plus de cinq cent kilomètres par heure ! Incroyable ! Les minutes défilaient, les heures aussi. La nuit tombait, la bibliothèque fermait ses portes, mais la gérante laissait les clés à la jeune princesse azurée. Pour la simple et bonne raison qu'elle était professeur et donc, une personne responsable, ce n'était donc pas vraiment destiné aux élèves de recevoir la clé. Mais, à force de lire, la jeune demoiselle aux cheveux bleu s'était endormit, endormit sur le livre à songer et rêver, la nuit était entamée, probablement neuf heures du soir. Peut-être plus qui sait..


Dernière édition par Eraqua Crystallis le Mer 12 Mar 2014 - 11:58, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Patate ninja wesh' égyptienne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 1151

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
1015/1500  (1015/1500)
Votre domaine: Ondes de choc.
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Mar 11 Mar 2014 - 17:55
Agathe se retrouvait dans l'académie de plein jour certes mais personne ne lui portait attention et personne ne la reconnaissait. Que c'était bon d'en savoir plus qu'eux ! Que c'était bon d'être une infiltrée ! Elle les avait tous sans exception trahis mais était tout de même à les regarder passer. De plus il y avait des centaines de nouveaux, elle n'en connaissait aucun et n'était capable que de reconnaître un tiers des visages qu'elle croisait. Ce qui la faisait franchement le plus rire était que tout le monde l'ignorait malgré le fait qu'elle était l'une des rares à se promener quotidiennement avec son katana sur le dos, même pas ils avaient peur les apprentis dieux !
Mais bon elle se fichait bien de ce qu'ils pouvaient penser d'elle ou non, elle avait un petit projet pour enquiquiner l'académie aujourd'hui ! Enfin plutôt cette nuit que de jour ... Pour cela elle devait allé à la bibliothèque c'est là qu'elle avait décidé d'agir ! Bon ce ne serait pas bien méchant mais elle avait décidé que se serait suffisant pour un début et en plus elle savait qu'elle allait bien rire à faire ça !

Agathe se bougea donc jusqu'à la "grande bibliothèque", c'était assez ironique qu'elle y aille maintenant, après tout elle n'y était jamais allée quand elle était encore à l'académie ce n'était pas le genre de choses qui l'avaient intéressé ici ! Quand elle avait été ici, son temps c'était partagé entre sa chambre, la cafétéria et l'extérieur, et surtout rien, vraiment rien qui soit en rapport avec l'académie elle même pour le rôle éducatif. Mais le plus étonnant dans tout ça c'est qu'elle connaissait intuitivement le chemin qui menait à l'endroit, elle n'eut même pas besoin de demander son chemin.
Quand elle eut passer les grandes portes de la pièce, elle fut d'abord surprise qu'un endroit rempli de livres puisse être aussi beau. Mais la beauté fut vite oubliée face au tourbillon d'odeur qui parvenait jusqu'à ses narines : un mélange de vieux, de poussière et d'une touche de sueur ... Il y avait définitivement plus agréable ... Et quand elle pensait au fait qu'elle allait devoir passer tout le reste de la journée ici pour attendre la nuit, cela ne s'améliorait pas !

Bref Agathe traversa la salle dans sa longueur pour essayer de se mettre le plus au fond possible, dans un des coins les plus discrets. Son but était d'escalader une étagère de se placer au sommet et une fois bien cachée attendre jusqu'à se laisser se faire enfermer dans la bibliothèque, là seulement elle pourrait faire son plan maléfique ! Mais le problème était qu'il y avait beaucoup de monde dans cette salle, beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde. Elle allait avoir besoin d'une diversion pour pouvoir monter là haut en toute discrétion !
Et c'est à ce moment là qu'une professeur se mit à crier, apparemment un jeune homme regardait des choses assez inappropriées dans la bibliothèque. Tous les élèves tournèrent le regard vers elle et ceux qui étaient dans les rayons remontèrent vers l'allée centrale pour voir de qui il s'agissait. Agathe saisit sa chance : avec le plus d'agilité dont elle pouvait faire preuve elle bondit et grimpa jusqu'au sommet de l'étagère, elle fit tomber quelques livres mais l'essentiel était qu'elle n'avait pas fait tomber tout le meuble. Remarquons, toutes les étagères avaient l'air solidement fixées au sol pour éviter cela, il y avait sans doute un charme magique qui les protégeaient des dommages.
Maintenant qu'elle était là, elle n'avait plus qu'à attendre et c'est ce qu'elle fit. Elle s'allongea au sommet de l'armoire qui d'ailleurs n'était pas, par chance, recouverte de poussières et veilla bien à ce qu'on ne décèle pas sa présence d'en bas en ne laissant rien dépasser du bord.

Les heures passèrent, Agathe somnolait ... Elle somnolait tant et si bien qu'elle finit par s'endormir au sommet de son étagère. Et elle dormait tant et si bien qu'elle par tomber de l'étagère. Elle fit peu de bruits en tombant, mais la douleur qui accompagnait la chute était, elle, bien grande ... Ronchonnant un peu, elle se releva doucement, personne ne l'aidait en plus ! C'est une fois redressée et époussetée, qu'elle se rendit compte qu'elle était seule. Elle jeta un coup d’œil à la grande horloge qui était sur le mur pour se rendre compte qu'il était déjà tard et que la nuit était déjà tombée. Agathe n'aimant pas l'idée que la lumière soit allumée alors qu'il n'y avait personne prit soin d'aller éteindre celle ci.
La grande bibliothèque se retrouva donc plongée dans une agréable pénombre, ce n'était pas un noir complet. La nuit était claire et la lumière lunaire filtrait facilement à travers les carreaux. Agathe trouvait cela beaucoup plus agréable que la lumière électrique et en fait plus propice à ce qu'elle voulait faire ! On ne peut pas vraiment être malfaisant en plein jour !
Son but était ce soir de déranger un maximum la bibliothèque pour embêter le plus possible ces dieux en devenir. Même si, on se doit de le préciser, très peu s'intéressait encore aux livres dans cette endroit.

Agathe procéda rayon par rayon, elle passait dans chaque allée arrachant aux étagères de nombreux livres et les jetant par terre. Une fois toute une largeur finie, elle se retournait et courrait sur tous les livres se trouvant au sol. Et elle faisait ça à chaque fois, ajoutant même parfois une onde de choc pour être sûre que le tout soit bien éparpillé et détruit. Elle aurait bien aimé pouvoir renverser les étagères et faire comme s'il s'agissait de dominos, mais comme elle s'en était doutée plus tôt, elles étaient vraiment protégées par un charme magique.
Agathe avait fait cela sur environ un dixième de la bibliothèque quand elle arriva aux premières tables de travail. Et là, elle se rendit compte qu'elle n'était pas si seule qu'elle le croyait ... Endormie sur une chaise, une table et un livre, se trouvait là une jeune femme aux cheveux bleus, elle semblait assez jeune et malgré tout le boucan qu'avait fait Agathe, elle dormait toujours. C'en était tout aussi fascinant que surprenant. Cette "rencontre" enleva à Agathe son désir de tout saccager, elle était bien trop intriguée pour continuer son oeuvre ...
De plus, la jeune inconnue sentait bon ! Agathe s'approcha, elle avait envie de la découvrir de plus près, elle l'intriguait vraiment. Agathe monta sur la table et s'assit en tailleur juste en face de la jeune femme. Elle la regardait faisant un peu les gros yeux pour mieux l'observer. Elle resta fixée un instant sur elle comme ceci l'observant se faire bercée par sa respiration. Le silence était complet, Agathe n'entendait que le respiration de l'autre et son propre cœur se décidant à battre plus fort que d'habitude. Agathe voulait voir son visage entier c'est pour cela que tout doucement elle vint poser son doigt sur sa joue, peut être cela la ferait-elle bouger, ses doigts étaient gelés !


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Mar 11 Mar 2014 - 23:40
Quel étrange rêve. La princesse était dans le noir absolu. A côté d'elle, rien, devant, rien.. Tout ce qu'elle pouvait voir, c'était en dessous. Un immense vitrail, le genre de vitrail que l'on pouvait voir dans une église. Devant elle, son porte bonheur flottait comme, perdu entre deux mondes. La gravité? C'était la théorie que la demoiselle au cheveux bleu était parvenue à lire entre temps dans son livre.. Pourquoi pensait-elle aux livres? La demoiselle azurée était pourtant dans son lit.. vraiment ? Tout était confus.. La jeune femme prit d'un air emplit de curiosité le porte-bonheur, qui commençait à s'illuminer , une lumière intense qui obligeait la jeune demoiselle à fermer ses paupières et mettre ses bras en avant. Pourquoi ? Pourquoi cette lumière ? Après plusieurs secondes -des heures?-, la jeune femme put voir ses frères. Que faisaient-ils ici? Dans ce lieu si.. si éloigné de tout? Lorsqu'elle voulut les enlacer, un sourire béat sur les lèvres il s'évaporèrent dans une nuée de petites boules de lumière. La pauvre cherchait à les récupérer mais en vain. Puis.. Puis.. son ombre s'étendait sur les magnifiques formes colorées en verre. Grandissant, devenant terrifiante. Même.. inquiètante. A la fin, cette ombre devint une créature gigantesque . Elle observait simplement la jeune femme de tout son gigantisme. Comme David face à Golitath, Eraqua ne savait que faire.. Mais la bête, elle le savait très bien. D'un coup puissant, rapide et impressionnant, la jeune femme fut tuée. Du moins, dans son cauchemar. Si bien qu'elle se réveillait brutalement d'un sommeil qui venait à peine de commencer..

Face à elle.. Au début rien, sa vision, obstruée par son sommeil l'empêchait de voir quoi que ce soit et puis, petit à petit, la jeune femme pu voir un visage se dessiner . Mais surtout une couleur, une couleur prédominante. Au début, à cause de la fatigue, la jeune princesse aux cheveux bleu l'aurait confondue avec Soniya, mais sa chevelure n'était pas du tout hirsute, non, elle était tout au contraire bien entretenue, la jeune fille, au fil des secondes qui défilaient se montrait petit à petit un peu plus en détail. Jeune, jolie, mignonne, ce furent les mots qui traversèrent l'esprit d'Eraqua. A tort? Bien sûr que non. D'ailleurs, pour une raison qui lui échappait, à la vu de cette jeune demoiselle, le coeur de la dame azurée faisait des bonds. Que-est-ce que c'était que cette drôle de réaction..? Une chose étrange. Cela lui rappelait ce garçon qui était un jour venu joué avec son grand frère. Il était beau.. Les joues d'Eraqua ne pouvaient pas s'empêcher de s’empourprer, son coeur de battre la chamade. C'était tellement étrange comme sensation. Avec taquinerie, son petit frère disait toujours qu'elle était amoureuse, bien entendu, elle n'en démordait pas et affirmait bien le contraire. Mais , avec le recul.. il n'avait peut-être pas tort... Tellement de romans parlaient de ces histoires d'amour basées sur le coup de foudre. Et si cela arrivait encore? Non . Pas la peine d'y penser.. L'amour ..les couples, c'est toujours la même chose.. Les hommes ne pensent qu'à s'accoupler en vue d'un héritier et quand à être avec une femme... Et bien.. Cela ne la dérangeait pas, cependant c'était une expérience qui lui faisait un peu peur.

Son regard dans celui de la jeune fille en face d'elle, qui d'ailleurs était dans une position des plus inconfortable, la jeune demoiselle au cheveux azur lui adressait un sourire chaleureux, doux rappelant les anges d'après son entourage. Mais quelque chose semblait échapper à l 'esprit d'Eraqua.. Posant ses doigts fins sur sa propre joue, elle pouvait sentir comme..un petit froid d'une petite taille. Plus que sa joue du moins.. Elle posa son regard sur les mains de sa future interlocutrice, puis, dans ses yeux à nouveau et se mit soudainement à bailler, main devant la bouche évidemment ! Puis elle s'étira dans un petit gémissement rappelant presque un chat avant de poser ses coudes sur la table, soutenant sa tête avec ses mains, un sourire angélique sur les lèvres , elle dit de son ton le plus joyeux :


"Bonjour..? Ou bien..bonsoir..?"


Cette question était valide.. Manifestement, ce n'était pas sa chambre, mais toujours la bibliothèque ce qui signifiait qu'elle s'était endormit ici... Mais quelle heure pouvait-il être..?
♦ Rose ou chou ? : Patate ninja wesh' égyptienne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 1151

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
1015/1500  (1015/1500)
Votre domaine: Ondes de choc.
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Sam 5 Avr 2014 - 23:23
La jeune femme se réveilla et ses yeux papillonnèrent. Agathe n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi mignon au réveil. En plus sa peau était douce, elle le sentait malgré qu'elle n'ait qu'un seul doigt sur sa joue. La peau de cette femme bleutée se réchauffa soudain, en effet elle s'était empourprée quand elle avait croisé le regard d'Agathe ou était-ce peut être parce qu'elle avait honte purement et simplement de s'être endormie dans une bibliothèque. Déjà qu'elle trouvait la jeune femme très mignonne, son rougissement soudain ne la rendait tout simplement encore plus à croquer. Agathe ne comprenait pas comment elle en arrivait à penser à de pareilles choses d'une femme, ce n'était pas dans ses habitudes.

Et pourtant, Agathe se retrouvait subjuguée. Par quoi exactement ? Les yeux, ses yeux ... Du même bleu que ses cheveux mais en bien plus profond. Tellement profond qu'Agathe avait l'impression d'y plonger. Elle n'avait pas envie que ce regard se finisse un jour. Ce regard était tellement pur et tellement beau. Il semblait dépourvu d'imperfections comme si cette jeune femme n'avait jamais rien fait qui puisse tacher ce regard ou ne serait-ce que l'assombrir. Cela devait tellement contre-balancer avec son propre regard. Le sien qui était à la fois sombre et flamboyant, mais principalement dépourvu de pureté. Elle parlait là de la pureté de l'innocence de l'âme. En considérant que l'âme se salit lors d'un meurtre, ses yeux devaient être bien entachés.
Le regard clair de l'autre était passionnant, Agathe ne comprenait pas réellement pourquoi mais il avait éveillé en elle un désir. Un désir fou et insensé surtout envers un autre être vivant : un désir d'appartenance. Elle la voulait pour elle, uniquement pour elle. Ces réactions assez exceptionnelles perturbaient énormément Agathe, ce n'était absolument pas usuel.

La main d'Agathe était donc toujours là, enfin plus précisément son doigt, il n'avait pas bougé d'un millimètre. Agathe l'avait laissé collé à sa joue, elle ne voulait pas le détacher d'elle, elle ne voulait pas se refuser ce contact.
Mais ce qu'Agathe n'avait pas prévu, c'était que l'autre puisse bouger et même que l'autre puisse rentrer encore plus en contact avec elle. L'autre femme avait bougé sa propre main pour effleurer sa propre joue et de cette manière, elle avait également effleurer la main d'Agathe. Étrangement à ce contact, Agathe laissa tomber sa main, comme si soudainement s'en était trop pour elle. Mais en son sein, elle se marmonnait qu'elle aurait du lui attraper la main et la serrer aussi fort que possible. Elle avait l'impression d'en avoir besoin.

Elle bailla -peu discrètement- Agathe lui répondit d'un même bâillement. Chose inévitable, de plus cela leur créa un lien de synchronisation qui fit chaud au cœur à Agathe. Étonnamment, il lui suffisait de peu pour se sentir comblée et tout ça par rapport à une complète étrangère. Agathe ne comprenait décidément pas ce qu'il se passait en elle, elle allait finir par suivre ses instincts premiers tellement elle se sentait perdue. Et c'est alors qu'elle parla :

"Bonjour..? Ou bien..bonsoir..?"

Cette petite remarque avec une légère touche d'humour fit sourire Agathe. De plus l'autre affichait un sourire angélique sans aucun doute capable de faire tomber, craquer et s'émerveiller bien des cœurs. Et sa voix, sa voix, pourquoi ces simples mots lui faisaient un tel effet ? C'était du n'importe quoi tout simplement ce n'était tout simplement pas possible qu'elle se sente de cette manière, elle était juste beaucoup trop déboussolée par ce qui se passait elle n'aurait pas du revenir à l'académie si c'était pour ressentir ce genre de choses. Agathe commençait à avoir peur d'elle même. Ce qui ne l'empêcha absolument pas de lui adresser cette réponse chantante, tout sourire :

"Bonsoir, je suis Agathe.

Sur un coup de tête, elle ne put se retenir de lui saisir la main et de la lui baiser, l'effleurant délicatement de ses lèvres. Elle ne se décida pas non plus à relâcher sa main, cette douce chaleur contre sa peau froide lui tenait à cœur. Alors elle se mit à rire, d'un rire cristallin et peu discret dans une bibliothèque vide. Il y eu même un échos à son rire. Son rire en était presque terrifiant, quand on ne la connaissait pas, il apparaissait même comme étant particulièrement sadique. Ce qui était assez triste d'ailleurs. Ce qui n'empêchait pas qu'elle espérait être tout à fait charmante dans les yeux de l'autre.

Mais que se passait-il donc dans le corps, dans la tête et dans le cœur de notre rénégate ?


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Lun 7 Avr 2014 - 12:17
Agathe.. Quel prénom charmant ! Pour une raison qui échappait totalement à son contrôle, notre jeune princesse Azurée n'arrivait plus à décrocher, elle non plus son regard aussi bleu et profond que l'océan dans celui de son interlocutrice. La curiosité pour commencer. Pourquoi Agathe, cette jeune femme était dans la bibliothèque à une heure aussi tardive? Pourquoi elle fixait Eraqua d'une telle manière? Elle lui rappelait cet élève de sa classe, le seul qui était à peu près sage, qui la fixait tout le temps avec un petit sourire béat . C'était mignon ! Mais, la demoiselle aux cheveux rouges qui, lui rappelait vraiment Soniya elle aussi la fixait ainsi.  Autre fait amusant, son doigt était toujours sur la joue de la princesse mais, il tombait soudainement.. Sans réellement savoir pourquoi, la jeune femme rattrape la main de la rousse, avec délicatesse et la gardait, comme ça, dans la sienne. Avec son sourire toujours aussi Angélique. C'était quelque chose. Eraqua était un ange? On pourrait le croire, mais non, elle n'est qu'une apprenti-déesse parmi tant d'autres. Une femme comme les autres, dont sa seule qualité est sans aucun doute sa gentillesse. 


D'après Agathe, nous étions en soirée. Bien qu’étonnamment, la jeune femme aux cheveux pouvait voir la lune au travers des fenêtres.. Cette dernière n'était pas bien haut dans le cieil. Soit minuit était passé, soit minuit n'était pas dépassé et dans ce cas, tant mieux. Cette petite sieste ne pouvait être que bénéfique ! Quand au fait qu'Agathe-chan se baladait tard la nuit dans les couloirs de la bibliothèque.. Devrait-elle le lui demandé? Ce n'est pas très poli. Peut-être plus tard. Pour le moment une conversation ne ferait pas de mal à la princesse. Toujours sa main dans la sienne, la douceur de sa main contrastait avec celle d'Agathe. Cette jeune femme au cheveux de feu avait du beaucoup travailler de ses mains.. Enfin. Ce n'était pas un reproche du tout, bien au contraire ! Alors qu'Eraqua se levait, quelque chose au fond d'elle ne voulait pas qu'elle lâche sa main. Quitte à ce qu'elle soit coupée, cette main resterait dans celle de son interlocutrice ! D'un sourire enjoué, la jeune femme azurée dit d'un ton tout aussi joyeux:


"Agathe? C'est un bien joli prénom ! Je me nomme Eraqua, Eraqua Crystallis ! Beaucoup de gens ont décidé de m'appeler tout simplement "Era" . Quelques originaux, "Aqua" . Ou, comme je suis professeur, "Mademoiselle Crystallis " ! Mais. Libre à toi de m'appeler comme bon te semble !"


Un sourire presque félin s'était dessiné sur les lèvres de la dame bleue. Elle n'avait rien d'un chat, elle aurait eu plus la fidélité et la gentillesse d'un chien que n'importe quel autre animal. Enfin, cette drôle de comparaison resta dans sa tête un bon bout de temps. Voir pour toujours. Mais, à l'instar d'Agathe qui ne séparait pas son regard de celui d'Eraqua, la jeune princesse faisait de même.. Comme si, chaque fois qu'elle aurait essayé de le faire, une mystérieuse force l'en aurait empêché.. Soudainement, Agathe se mit à rire d'un rire qui, à première vue, pouvait paraître sadique mais.. Il n'en était rien. C'était un rire qui possédait un certain charme. Un charme que notre princesse d'azur parvenait à en être plus que réceptive. D'un large sourire, une nouvelle fois, elle se mit à rire, d'un rire tout aussi crystallin que tout ses autres. Ce n'était pas pour se moquer, bien au contraire ! Elle riait avec elle. Quand à la discrétion, peu de gens les entendraient de toutes manières ! La bibliothèque était assez inquiétant la nuit. Grande, sombre, presque froide.. Cette inquiétude se transmettait par la main d'Eraqua, qui serrait celle de sa nouvelle amie.


"Je..je n'aime pas cette endroit la nuit.. Il y a peut-être des choses qui vont vouloir me faire du mal là dedans.. "


La peur. La peur rend les gens irrationnels. Lorsque la peur nous tient au ventre, on ferait n'importe quoi pour se redonner du courage. Eraqua étant de nature.. physique dirons nous, elle ne pût s'empêcher de se coller à Agathe, après s'être relevée d'un bond de sa chaise, lorsqu'un bruit suspect retentissait dans la bibliothèque. 


"C-C-C'était quoi?!"
♦ Rose ou chou ? : Patate ninja wesh' égyptienne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 1151

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
1015/1500  (1015/1500)
Votre domaine: Ondes de choc.
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Jeu 1 Mai 2014 - 15:03

Eraqua Crystallis, que ce nom paraissait sérieux quand on l'annonçait de cette manière ! Mais apparemment Agathe pouvait bien l'appeler comme elle le voulait elle avait tellement de surnoms ! Agathe allait lui en trouver un du feu de dieu, il serait tellement génial que tout le monde le jalouserait ! Cependant, elle avait aussi dit être professeure, cette phrase avait fait réagir les défenses d'Agathe, cette femme était dangereuse pour elle. Peut être même qu'elles allaient devoir se battre, une amitié renégate/professeure n'était même pas envisageable. Et puis si une professeur était au courant de ce qu'elle avait fait, ce n'était pas comme si ça avait été une simple élève qui aurait pu trouver ça drôle ... Non, celle-ci était bien plus attachée à l'Académie que n'importe qui d'autre. Elle allait la dénoncer et jamais plus elle ne pourrait revenir à l'Académie incognito ! Elle devait se débarrasser d'elle et fuir !
Et là, Eraqua se mit à rire, Agathe oublia instantanément tous ses tourments, c'était le son le plus agréable qu'elle avait entendu depuis bien longtemps. Toute trace d’animosité disparut en elle, elle n'avait maintenant qu'une envie : serrer cette professeure dans ses bras. Et pendant tout ce temps Agathe avait continué à rire mais lors que l'autre femme l'eut rejoint, elle se calma pour mieux entendre son rire à elle. C'était doux et agréable, choses rares pour Agathe désormais.

Eraqua se calma à son tour et apparemment se rendit compte du silence qui régnait dans cette bibliothèque. Agathe s'était déjà bien rendue compte de ce silence profond car en effet à partir du moment où elle avait vu Eraqua, elle avait arrêté ses bêtises, son capharnaüm avait fini et l'air s'était retrouvé dépourvu de  toutes ondes sonores. A partir de cet instant, jusqu'au réveil de l'autre le silence avait été roi, certes ce ne fut qu'un court instant mais bien suffisant pour se rendre compte de l'ambiance stressante de l'endroit une fois silencieux. 

"Je..je n'aime pas cette endroit la nuit.. Il y a peut-être des choses qui vont vouloir me faire du mal là dedans.. "


Elle était encore plus mignonne en ayant peur, elle regardait à gauche à droite comme si elle espérait ne pas se faire attaquer. Comme si elle avait quelque chose à craindre dans cette endroit. Aucune bestiole ne pouvait arrivé jusqu'ici à moins que quelqu'un l'y est infiltrée ! La bibliothèque était tellement centrale qu'elle était protégée de toute intrusion. Pourtant la main d'Eraqua se serrait contre la sienne. Elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur apparemment. Mais ça réaction la plus surprenante fut lorsqu'un craquement retentit dans le silence. La bleutée se leva d'un bond et se pendit à son cou. Elle demanda par la même occasion en un faible cri de quoi il s'agissait, Agathe n'avait pas de réponse juste, mais elle pouvait tout de même lui en donner une :

"Peut être est-ce un livre supplémentaire qui tombe, j'en ai déjà fait tomber tellement ! Peut être est-ce un élève qui nous espionne, tu dois bien avoir des admirateurs ! Ou peut être est-ce un vil gnappeur qui nous observe près à nous dévorer les vêtements !!"

Elle avait dit cela pour lui faire peur. Même si bien sûr un gnappeur était tout sauf effrayant. La moindre petite bête semblait avoir la capacité de l'effrayer. Agathe trouvait ça plus risible que mignon mais elle se tut sur ce point. Sa réponse avait été certes chargée d'ironie mais elle ne méritait sans doutes pas qu'on lui crie au visage que ce n'était qu'une froussarde. Agathe prit les mains de la jeune femme et les enleva d'autour d'elle. Elle se leva et une fois dressée de toute sa hauteur sur la table, elle se pencha vers sa nouvelle rencontre et une fois au plus près de son visage, en posant les mains sur ses joues, elle murmura ceci :

"Je vais voir ce qu'il y a, tu n'as qu'à me suivre."

Elle lâcha complètement les mains de l'autre et la délaissant, se retourna pour partir du côté où elle n'avait encore rien dérangé. D'un bon elle sauta de la table et commença à remonter l'allée centrale d'un pas bondissant. En passant la première rangée d'étagères, elle en profita pour faire tomber quelques livres, cela l'amusait toujours autant. Agathe remarqua alors que l'autre ne l'avait pas suivi, elle ne se retourna pas pour la regarder et cria :

"Allez viens Equaqua ! Je me sens seule !"

Et en effet elle commençait vraiment à se sentir seule, le lieu semblait si vide et si calme que ça en devenait vraiment stressant. Agathe ne désirait plus qu'une chose que l'autre la rejoigne, elle savait qu'elle se sentirait tout de suite mieux. Tout cela commençait vraiment à sentir le roussi ... 
Et là elle l'entendit : une respiration bien plus lourde que celle d'un gnappeur, une respiration bien plus lourde que tout ce qu'elle avait pu prévoir. Eraqua avait sans aucun doutes eu raison d'avoir peur ...


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Ven 9 Mai 2014 - 15:02
Les idées énumérées par Agathe ne rassuraient pas du tout la jeune demoiselle aux cheveux bleus. Un admirateur...? Quel genre de personne irait vous espionner toute la nuit ? Quant aux autres idées, celle qu'un livre serait tombé, oui, c'était fort probable, surtout si Agathe s'amusait à tous les faire tomber ! Eraqua devrait le signaler mais... Elle n'avait pas envie qu'elle risque quoi que ce soit, surtout pas ce soir, ce soir où elle ne pouvait tolérer d'être seule. Raison de plus si elle est suivie par quelqu'un de mauvais. Qui cela pouvait-il bien être...? Pas le temps de deviner, alors qu'une respiration... Grosse... Inquiétante se faisait entendre, Eraqua perdit soudainement toute couardise, se préparant déjà à faire apparaître sa lame de lumière, tandis qu'elle s'approchait d'Agathe, après avoir prit peur pour elle. Arrivée à sa hauteur, la jeune femme aux cheveux bleus, prit la main de la rouquine, tirant un peu de manières à ce qu'elle se place derrière la princesse. Lorsque des gens qu'elle apprécie sont en danger, la plupart des peurs d'Eraqua s'affaiblissent, au point de devenir facilement négligeables..

"Je... Quelle que soit la chose, qui fait ce bruit, je lui donnerais une bonne leçon ! "

Elle disait cela, avec peu de convictions, sans doutes, était-ce parce que l'inconnu lui faisait peur. Tandis qu'elle se rapprochait de la source de cette respiration, quelque chose lui revenait en mémoire. Un souvenir tout bête d'une de ses péripéties avec ses orphelins. Ils pleuraient la nuit, avaient même du mal à dormir. Pour quelle raison me diriez-vous ? Tout simplement parce qu'ils entendaient des bruits, de respiration similaire à celle-ci. Au début, elle dormait simplement avec eux, pour les rassurer, mais, petit à petit, ce bruit l'inquiétait elle aussi. La jeune femme ne croyait pas aux monstres mais, ce dont elle était sûre, c'était qu'il n' s'agissait pas de quelque chose de normal. Alors, un jour, elle fouilla un peu partout, arrivant même dans une sorte de conduit d'aération, ce qu'elle vit, la fit rire. Ce n'était rien, rien de plus qu'un chat errant. Avec l'écho, sa voix s'était amplifiée, du moins, elle en était venue à cette conclusion. Peut-être était ce-la même chose ici..? Mais, jusque-là, Eraqua n'avait pas vu le moindre animal de compagnie.. S'approchant encore, elle regardait en détail ce que cela pouvait être...

"Je ne sais pas ce que c'est mais... Ce n'est pas bien gros ! "

S'approchant un peu plus, elle sursauta et tomba sur ses fesses sur l'effet de la surprise, tandis qu'une sorte de rat courrait un peu partout avec, à son emplacement initial, un étrange appareil avec quelque chose à l'intérieur qui tournait. De drôle de symboles sur ce qui s'apparentait être des boutons. Plissant les yeux pour mieux voir dans l'obscurité, elle regardait Agathe, perplexe. C'était une technologie ancienne, du moins pour l'époque actuelle, mais nouvelle pour la jeune femme aux cheveux bleus. De plus, c'était de cet objet que provenaient les bruits étranges.. Tendant l'objet vers sa nouvelle amie, elle dit dans un sourire angélique.

"Je ne sais pas par quel miracle scientifique, c'est possible, mais, il semblerait que le bruit effrayant vienne de cette chose !"
♦ Rose ou chou ? : Patate ninja wesh' égyptienne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 1151

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
1015/1500  (1015/1500)
Votre domaine: Ondes de choc.
avatar
Renégat(e)
Renégat(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Lun 7 Juil 2014 - 20:44
Un rat avec un enregistreur à cassettes sur le dos, enfin à côté ... Voilà ce qui leur avait fait peur. L'autre affichait un sourire purement angélique apparemment elle était toute contente de sa trouvaille, mais le visage d'Agathe se figea. Qui disait appareil électronique, disait aussi propriétaire. Sa présence ici était illégale et si quelqu'un obtenait cet enregistrement elle avait de grande chance de se faire attaquer. En plus le propriétaire ne devait pas être bien loin ... Elle était en danger, elle devait fuir absolument. Certes ce qu'elle ressentait à ce moment là était phénoménal, mais elle ne pouvait rester. Sa survie en dépendait et au vu de la puissance de son instinct elle n'allait pas stagner ici bien longtemps.

Son regard alterna entre la jeune femme et l'enregistreur de nombreuses fois, elle commençait à la soupçonner d'être la propriétaire de l'engin. Mais d'autre part elle n'avait pas vraiment envie de savoir si elle était bel et bien tombée dans un piège ou non.
Agathe sortit son katana, la lune miroita légèrement sur la lame. Eraqua parut effrayée de la voir sortir son âme et soulagée une fois qu'elle en fit usage. Agathe planta son arme purement et simplement dans l'appareil, celui-ci émit un léger cliquetis et s’arrêta de tourner. Ele se pencha ensuite pour récupérer la bande. Cet enregistrement elle devait le garder pour elle.

Elle se releva ensuite brusquement et avec le manche de son sabre frappa Eraqua au crane. Celle ci tomba dans les pommes. Agathe s'enfuit alors, courant le plus vite possible et finit par s'engouffrer dans le portail menant à la guilde.

Elle ne reviendrait pas à l'Académie avant longtemps, apparemment elle s'était trompé, les Deusiens pouvaient être vraiment futé. Jamais elle n'allait La revoir.

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] - Mar 8 Juil 2014 - 20:49
Dommage, ce rp promettait beaucoup. Du coup, je suis un peu frustrée qu'il se termine de la sorte mais au moins, il a une fin.

Agathe : 340 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3] -
Une rencontre bien singulière [pv Agathe Arena =3]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Courage, fuyons [Pv Agathe Arena]
» [QUÊTE]Tu es moi et je suis lui: Agathe Arena, Lelouch Kokoro et Morphée Himo
» Une amitié singulière [PV]
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Grande Bibliothèque-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page