Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une isolation ténébreuse [Solo]

Invité
avatar
Invité
Une isolation ténébreuse [Solo] - Jeu 26 Juil 2012 - 0:30
Le temps était long à l'académie, les secondes semblaient être des minutes, les minutes des heures, bref tout ce que Noel détesté, lui qui dans le monde des humains était toujours occupé à faire quelque chose. Il ne supportait plus de rencontrer tous les jours de nouveaux visages, ou bien encore de devoir aller en cours, il fallait qu'il s'évade, qu'il puisse se retrouver dans un endroit calme où personne n'oserait venir le déranger. Il avait par hasard, un beau jour en se promenant dans l'académie, entendu une conversation entre deux élèves qui lui étaient inconnus, parlant d'un observatoire maudit, délabré, où beaucoup d'étudiants auraient trouvé la mort. Noel avait été très captivé par cette conversation, lui qui avait besoin de calme, il ne pouvait pas imaginer meilleur endroit pour ne pas être déranger. Pour lui, cette conversation n'était basée que sur des sources de rumeurs, et sans hésitation il se lança à la recherche de cet observatoire..

Le jeune homme mystérieux, remplit de haine et de rage, prit alors le chemin qui menait en direction du portail, et il avait pour ordre de ne jamais franchir celui-ci, sous peine de ne plus être sous la protection que l'académie avait sur les élèves. Mais cela ne l'effrayé pas, il était équipé de ses deux armes et pour lui c'était le principal, il ne se doutait pas encore que toutes les histoires qui étaient dites à propos de cet observatoire était vrai, et il ne s'attendait pas à un moindre risque. Il arriva alors face au portail de l'école des apprentis-dieux, et sans réfléchir plus longtemps, il décida de le franchir tant que personne ne rodait autour de celui-ci. Une fois fait, il ne pouvait plus reculer, quitte à être sanctionner, autant l'être jusqu'au bout, il commença alors à prendre la route, passant à travers plusieurs forêts, plus il s'enfonçait, plus un brouillard épais se faisait voir, quand soudain une silhouette prit forme à travers ce brouillard. Noel plein de curiosité, s'en approcha de plus en plus, plus il était prés, plus la silhouette était grande, jusqu'à laisser place à ce fameux observatoire qui faisait tant parler de lui. Il était grand, aucune lumière n'éclairée l'entrée, cet observatoire était fait pour lui, il le sentait, il prit donc la décision de rentrer sans hésiter, et une fois les portes passées, elles se refermèrent derrière Noel, d'elles mêmes. Il essaya de les ouvrir de lui même, mais impossible, ses coups d'épées n'y faisaient rien non plus, il était bel et bien enfermé, et il lui fallait au plus vite retrouver un moyen de sortie.

Noel garda son calme malgré tout ça, il savait que s'il laissait la panique prendre le dessus, ce serait la fin pour lui, et il avait encore beaucoup de choses à entreprendre avant d'accepter que quelqu'un lui ôte sa vie. Il utilisa alors son pouvoir, ce que les directeurs appellent ici le domaine, l'homme sombre avait le pouvoir d'utiliser les ténèbres, coïncidence ? Peu probable, en tout cas il ne s'attarda pas pour faire apparaître des boules ténébreuses autour de lui, aussi noir que sa personnalité, elles dégageaient une sorte de tension dans la pièce, comme si elles étaient faites à partir de la haine, de la rage, ou bien encore du désespoir que Noel s'était approprié dans le monde des humains. Noel commença alors à visiter l'observatoire, la première pièce où il se trouvait était extrêmement sombre, et si on était très attentif au bruit, on pouvait entendre comme des pas, mais des pas légers, il fallait vraiment se concentrer sur ça, chose que bien entendu Noel n'avait pas fait. Il commença alors à se diriger vers les escaliers en bois placé sur la droite, il s'en approcha, doucement mais surement, il monta la première marche, puis la seconde, et une fois le pied posait sur la troisième il se sentit comme figé, il n'arrivait plus à faire un seul mouvement, et une voix glaciale se fit entendre juste derrière lui :

« La curiosité est un vilain défaut jeune homme.. »

Il se retourna précipitamment, toujours le pied figé, mais rien n'était visible, la peur commençait à se faire sentir en lui, qu'est ce qu'il se passait ici ? D'où cette voix provenait-elle, tellement de questions se chamboulèrent dans sa tête en très peu de temps, qu'il n'avait même pas remarquer qu'il pouvait de nouveau bouger sa jambe. Il tenta de se calmer, de toute façon il le devait, puis il remarqua que ses mouvements étaient de nouveau possible, puis il se précipita au premier étage de l'observatoire. Il se retrouva dans une pièce complètement étrange, des signes étaient dessinés sur les murs, des visages, tout ça à l'aide de sang, mais où était-il ? Ce n'était pas un observatoire comme les autres impossible, cette pièce ressemblait plus à une sale de tortures qu'autre chose, des chaînes étaient fixées sur les murs, les fenêtres étaient impossible à briser, et de toute façon même si quelqu'un y parvenait, des barreaux se trouvaient juste derrière la vitre, une véritable prison. Noel ne comprenait vraiment plus rien, dans quel but avait été construit se laboratoire ? Lui qui voulait simplement s'isoler, se trouva vite en mauvaises postures à se reposer des questions toutes plus étranges les unes que les autres. C'était incompréhensible, Noel s'approcha d'un des murs où un visage était dessiné, et celui-ci ne lui était pas inconnu, il envoya une de ses boules ténébreuses prés du dessin pour pouvoir l'éclairer, et cette fois il n'avait plus aucun doute sur le personnage, il s'agissait bel et bien de lui !

« C'est quoi ce délire ?! »

Ce dessin le mit sous le choc, pourquoi son visage était-il présent dans cette pièce ?! Quelqu'un en aurait-il après lui ? C'était complètement absurde, comment aurait pu t-il donner l'envie à quelqu'un de le tuer, alors qu'il venait à peine d'arriver dans l'académie, et qu'il n'avait rencontré encore personne à part quelques élèves qui ne feraient pas de mal à une mouche. Une voix très grave, différente de la première se fit entendre, alors que Noel était perturbé par ce dessin.

« Qu'est ce que ça fait de se sentir presque mort jeune Noel ? »

Noel ne comprenait pas, quelqu'un venait de lui annoncer sa mort, il n'avait pas rêvé, il prit rapidement ses épées en mains, et regarda partout autour de lui. Mais rien, il n'y avait pas un seul signe de vie, c'était complètement incompréhensible, Noel décida d'éclairer toute la pièce entière, il leva la tête et aperçut un lustre, il y lança une de ses boules pour éclairer toute la pièce entière. C'était une mauvaise idée, car la pièce était une véritable scène de meurtre, tout était cassé, ou complètement chamboulé au sol, les meubles n'étaient plus intactes, ils étaient vieux, certains avaient l'air brûlé, et un squelette était encore attaché contre un des murs de la pièce..
Invité
avatar
Invité
Re: Une isolation ténébreuse [Solo] - Jeu 26 Juil 2012 - 19:33
Noel était perturbé par cette vision, ce n'était pas la première fois qu'il voyait un corps, mais un corps entièrement décomposé dont il ne reste plus le squelette, c'était bien une grande première, et il n'était pas très heureux de se retrouver face à ça. Il était d'autant plus inquiet du fait qu'une voix lui annoncé qu'il était presque mort, pourtant, au fond de lui il se sentait bien, mise à part le stress et la nervosité qui se faisaient de plus en plus ressentir, ce qui était tout à fait normal. Il ne comprenait pas, il n'essayait d'ailleurs pas de comprendre, mais il devait à tout pris s'échapper de cet endroit, il devait trouver une solution.

Il se mit à regarder le squelette, et il remarqua que la main gauche de celui-ci avait l'index qui pointait dans une direction, il regarda dans la direction indiquée et aperçût une sorte de levier. Il se précipita en direction de celui-ci et l'abaissa d'un coup sec. L'observatoire se mit alors à trembler, et un bruit se mettait à résonner de plus en plus fort, Noel se cramponnait à un des bureaux pour ne pas tomber, face à lui un mur se décomposait, les pierres tombaient une par une, quand l'entrée fût assez grande il plongea à l'intérieur et se trouva face à un long chemin fait d'escalier, on en voyait pas le bout. Noel commença à descendre, chaque pas qu'il faisait le mettait en garde, des bruits, des voix et des gémissements stridents se faisaient entendre, mais Noel faisait en sorte de garder son sang-froid, ça faisait déjà plus d'une heure qu'il était dans cet observatoire, il n'avait pas d'autre choix que de s'adapter s'il voulait s'en tirer avec un minimum de casse. Le chemin était vraiment d'une longueur exceptionnelle, un vrai chemin sans fin, et chaque effort qu'il faisait été de plus en plus difficiles, comme si la gravité changée, ses pas étaient lourds, des gouttes de sueurs dégoulinaient sur son visage, et la fatigue commençait à se dessiner sous ses yeux. Soudain, après qu'il ait accomplis un dernier pas, une silhouette apparût devant ses yeux et disparût aussi tôt, sous le choc Noel trébucha, pas pratique comme moyen de déplacement, mais au moins il était arrivé au bout du chemin, qui n'était plus si long, à peine une dizaine d'escaliers.

* C'était quoi ce truc ?! On aurait dit une jeune fille ! *

Noel s'était donc retrouvé face à un fantôme de jeune fille, du moins c'est ce qu'il pensait, il n'en était pas sûr, il plongea de nouveau dans ses pensées, et se mit à se poser des questions.

* Cette conversation était-elle vraie ? Ce n'était donc pas de simples rumeurs ?! Qui était-ce ? Une ancienne élève de l'académie qui a trouvé la mort ici ?! *

« No.. Noe.. Noel Kreiss ! »

D'un mouvement rapide, Noel se retourna, mais rien ! C'était une fois de plus vide, et pourtant il n'avait pas rêvé, quelqu'un avait bel et bien prononcé son nom, et il s'agissait étrangement d'une voix de fille !

« Qui es tu ?! Montre toi ! »

Mais rien, aucune réponse, et Noel ne pouvait pas se permettre de rester plus longtemps ici, tout ce qui se passait été de plus en plus bizarre, et il n'appréciait vraiment mais vraiment pas du tout ce moment ! Il continua sa route, bizarrement, il n'y avait qu'un seul chemin, qui allait toujours tout droit, aucune porte n'était placé aux alentours, un simple chemin entouré de vieux murs en pierre, au moins il était sûr d'une chose, il ne pouvait pas se perdre. Après quelques minutes de marches, Noel arriva dans une pièce de taille moyenne, entièrement vide, une seule chose était présente, il s'agissait d'une porte en bois qui se trouvait face à lui. Mais il doutait, avec tout ce qui se tramait autour de lui, il hésitait à s'en approcher et à tourner la poignet, il ne savait pas ce qui se cachait derrière, mais bon, c'était le seul moyen potentiel de sortie qui était présent et il n'avait vraiment pas d'autre choix que d'y aller.

* Espérons que cette fois, ce soit la bonne.. *

Il approcha sa main avec hésitation, elle tremblait de peur, de nervosité, puis une fois la poignet dans sa paume, il la tourna doucement, tout doucement.. Et la il tira la porte d'un coup !

« Bonjour Noel »

Le fantôme de la jeune fille se trouvait derrière la porte, et à peine ouverte, elle n'hésita pas à s'exprimer face à l'apprenti-dieu, il était apeuré, choqué, il venait de réaliser qu'il n'avait pas rêvé, il ne bougeait pas et resté figé face à la fille blanche et quelque peu transparente.

« Ecoute, je ne vais pas y aller par quatre chemins, il faut que tu saches que chaque élèves, sans exception qui ont pénétré dans cet observatoire ont trouvé la mort. Je vais t'éclaircir plus à ce sujet. Il y a des centaines d'années, un scientifique nommait Alan Xerus avait fait un tas d'expériences ici. Un jour, l'une d'elle avait mal tourné, il travaillait sur un remède pour soigner les gens d'une folie qu'il pensait avoir découvert, ce qui était totalement faux, il était le seul à être atteint de celle-ci, personne d'autre ne présentait des symptômes, et de toute manière, personne n'était au courant de son existence. »

Noel n'en revenait pas, c'était une histoire complètement délirante, il frisait la folie, il pensait même être atteint de cette folie, il pensait qu'il dormait, qu'il était en plein cauchemar, et pourtant un retour à la réalité se fit très vite.

« Non tu n'es pas fou, et oui j'arrive à lire dans tes pensées, j'arrive à lire tes peurs, laisse moi continuer mon histoire et ne doute pas de mes mots. Après avoir crée son sérum, il le testa, étant donné qu'il n'avait pas de cobaye, il le testa sur lui même et à partir de là.. UN DRAME ! Alan Xerus n'était plus le même, il n'était plus atteint de la folie non, il était devenu lui même cette folie ! Il en venait même à attirer les élèves de l'académie pour pouvoir les tuer, pour pouvoir les faire souffrir, il avait une soif de sang inégalable ! Et tu me vois moi, aujourd'hui face à toi, je suis l'une de ses victimes, d'ailleurs si je suis là face à toi c'est pour te prévenir : Alan Xerus n'est toujours pas mort. Son sérum lui a donné comme une sorte d'invincibilité, alors crois moi, tu ferais mieux de te sauver avant qu'il ne te trouve, et si tu veux t'en sortir, tu vas devoir me faire confiance.. »
Invité
avatar
Invité
Re: Une isolation ténébreuse [Solo] - Dim 29 Juil 2012 - 16:46
Noel avait donc une chance de s'en sortir, et ça il l'avait bien compris, mais en contrepartie il devait faire confiance à ce fantôme, mais avait-il des raisons de le faire ? Sachant que celle-ci s'est fait tué par ce fameux Alan Xerus, Noel restait méfiant, il n'était pas impossible qu'elle le conduise à ce scientifique par simple vengeance, ou même par jalousie que Noel soit en vie et elle non. Cependant il n'avait pas d'autre solution que de lui faire confiance, il savait très bien qu'à lui seul il ne trouverait jamais la sortie, surtout que cet observatoire est un vrai labyrinthe. Il regarda le fantôme de la fille, pendant plus d'une minute sans lui adresser un seul mot, c'était d'un silence glacial, mais soudain un rire se fît entendre plus loin en arrière dans le long chemin, un rire sadique, une pression se fit ressentir dans tout l'observatoire. Noel fût vite repris par l’inquiétude, il ne pouvait rien faire face à cet homme, il en était persuadé, il accepta donc la proposition de la fille.

A partir de là, c'était une course contre la montre, la jeune fantôme se mit à faire des gestes bizarres, ses bras se croisaient et formaient plusieurs formes de géométrie, des ronds, des rectangles, des losanges, est-ce donc ça son domaine lorsqu'elle était élève à l'académie ? Soudain les murs se mirent à trembler, et un chemin se dessinait de plus en plus, Noel avait compris, cette fille avait le pouvoir de se créer des passages dans des endroits fermés. Elle fit signe à Noel de courir avant que le scientifique se montre enfin, elle ne pouvait pas bouger tant que le passage n'était pas entièrement fait.

« Ecoute moi Noel, soit rapide le passage s'ouvrira sur ta route, surtout ne t'arrête jamais ! Quand le scientifique arrivera il pourra brouiller mes pouvoirs ! Allez vas y ! »

Noel se précipita alors en direction du chemin, il voyait les murs se séparer juste devant lui, c'était assez effrayant à tout moment ils pouvaient se refermer, mais c'était sa seule solution pour s'en sortir. Il continua à courir, sans jamais se retourner, et soudain il fit une chute de plusieurs mètres, était-ce ça la fameuse sortie ? Il n'en savait rien, mais il n'eût à peine le temps de se poser la question qu'un énorme bruit résonna dans tout l'observatoire. Le scientifique était à côté du fantôme c'était sûr, les murs s'étaient refermer. Il devait donc se dépêcher, mais la pièce où il se trouvait était complètement sombre. Il utilisa alors son pouvoir, et se remit à s'éclairer à l'aide de celui-ci, face à lui se trouvait une porte énorme, il s'en approcha et tourna la poignet pour l'ouvrir. De la lumière enfin, il avait enfin retrouver l'environnement naturel qui encerclé l'observatoire, mais il ne valait mieux pas qu'il s'attarde avant que le scientifique soit face à lui. Il se mit donc à courrir en direction de l'académie, mais il valait mieux qu'il garde ça pour lui, si les directeurs étaient au courant de ce qui s'était passé, il aurait surement de très très gros ennuis..



- FIN -
Une isolation ténébreuse [Solo]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une isolation ténébreuse [Solo]
» présentation Bob Solo [Validée]
» [Patte de Velour/libre - Patte Ténébreuse/libre - Petite Aurore]>> Clan de la Rivière >> Coeur de Soie
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Observatoire-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page