Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

[Quête] De nouvelles sensations [Solo]

Invité
avatar
Invité
[Quête] De nouvelles sensations [Solo] - Lun 3 Mar 2014 - 22:29
Agathe marchait d'un pas tranquille dans cette immense forêt. Depuis qu'elle était morte, elle se sentait bien. Etant de nature solitaire, elle aimait passer du temps à découvrir son nouveau monde bien que l'absence d'action lui manquait un peu. Mais cet inconvénient était légèrement compensé par son pouvoir qui lui permettait de lire les pensées des gens. Pas la totalité de leurs pensées, seulement ce qu'ils avaient en tête sur le moment, et il faut dire que souvent, c'était très amusant. Elle savait aussi qu'elle avait la capacité de forcer les gens à faire ce qu'elle voulait qu'ils fassent mais malheureusement, pour l'instant son pouvoir n'était pas assez développé pour lui permettre de l'exercer sans contact physique. C'était un des inconvénients qui lui étaient imposés, mais elle ferait avec.
Elle marchait depuis quelques heures déjà et elle commençais à avoir mal aux pieds. Elle secoua la tête. Passer autant de temps dans une forêt à marcher et réfléchir ne lui ressemblait vraiment pas. Elle soupira. Elle devait être dans une passe fleur bleue. Cette remarque intérieure la fit esquisser un sourire. La douleur de ses pieds commençait à remonter dans ses jambes quand elle décida enfin de s'asseoir au pied d'un arbre. Elle s'adossa contre le tronc en fermant les yeux et finit par s'endormir, bercée par le parfum entêtant des fleurs autour d'elle.

Elle se réveilla bien plus tard, une fois la nuit tombée. Elle était toujours au même endroit, mais son corps avait roulé à quelques pas de l'arbre et elle était à présent affalée sur un tapis de mousse et de fleurs. Elle avait la bouche entrouverte et des fleurs en avait profité pour se glisser à l'intérieur. Elle les recracha et battit un instant des paupières avant de se lever, chassant les dernières brumes du sommeil. Elle s'étira longuement en baillant et se remit en route mais aux bouts de quelques pas, elle fut prise d'une irrépressible envie de courir. De courir. Courir jusqu'à en perdre haleine. Courir jusqu'à n'en plus pouvoir. Et elle s'élança dans la nuit. 

Elle courut longtemps mais finit par stopper sa course au pied d'une rivière où elle se pencha pour boire. Mais avant que sa bouche n'ai pu toucher l'eau, elle se figea. Il y avait quelque chose d'anormal. Quelque chose de bizarre dans son reflet. Au lieu de l'habituel visage de poupée qu'elle voyait dans un miroir lorsqu'elle s'y regardait, elle ne voyait là que le visage d'un animal. Un animal noir, avec un museau long et de grands yeux rouges. Un animal puissant et doté de longs crocs. Un loup. Elle continua de regarder l'apparition dans l'eau pendant de longues minutes avant de s'éloigner lentement. Elle avait du mal à comprendre. Était elle devenue une louve ? Non. C'était impossible. Comment avait elle pu se transformer ? Son domaine divin n'avait aucun rapport avec les animaux, encore moins avec la métamorphose de son propre corps alors comment cela avait il pu arriver ? Elle s'avança de nouveau vers la rivière et baissa les yeux afin de contempler son reflet. Elle faisait une louve plutôt impressionnante et effrayante, il fallait bien se l'avouer. La couleur noire de son pelage faisait encore plus ressortir le rouge de ses yeux et le blanc de ses crocs. Ses pattes, puissantes et ses longues griffes, lui permettaient de déchiqueter une proie en un seul mouvement et ses sens étaient décuplés. Elle n'y avait pas prêté attention pendant sa course, mais sa vue s'était nettement améliorée et à présent, elle pouvait voir la nuit aussi clair que s'il était midi. Son ouïe s'était affinée, lui permettant d'entendre le moindre petit bruit. Elle s'éloigna de nouveau de l'eau. Regarder son nouveau reflet était assez.. Perturbant mais elle n'allait pas se gêner et allait profiter à fond de sa nouvelle condition. Après tout, elle allait forcement retrouver son apparence à un moment ou un autre.. Non ? Et puis si ce n'était pas le cas, elle se débrouillerait pour lever le « sort » qui l'avait frappé. En attendant, elle se remit à courir, savourant toutes ses sensations nouvelles qui se bousculaient. 
Elle sentait ses muscles qui roulaient sous sa peau, le tapis de mousse et de feuilles mortes sous ses coussinets, les odeurs de la forêt, humides. Elle entendait le moindre petit bruit. Les lapins qui s'enfuyaient pour ne pas finir entre ses crocs, les oiseaux dans les arbres qui faisaient leurs nids et qui s'envolaient en l'entendant approcher. Elle voulut rire mais à la place hurla, tel un loup. Elle essaya de parler mais à nouveau, les sons qui s'échappèrent de sa bouche n'était que couinements et hurlements. Il semblait que ces cordes vocales n'avaient pas survécues à la transformation. Tant pis, elle ferait avec. Elle hurla de nouveau et se mit en chasse. Cette course folle lui avait ouvert l'appétit et elle s'arrêta un instant, pour écouter. Elle tendit l'oreille et entendit quelque chose courir. Un chevreuil ou une biche peut être. Se fiant à son odorat, elle s'élança. 

Elle courut quelques minutes et aperçu enfin l'objet de sa chasse. C'était un grand chevreuil, qui broutait tranquillement l'herbe d'une clairière. Il ne l'avait pas entendu approcher, tant mieux. Cela faciliterait les choses. Elle se plaqua au sol et avança lentement, face au vent. L'animal ne pouvait donc pas la sentir. Encore mieux. Elle continua à ramper, avançant le plus possible et quand elle ne fut plus qu'a trois mètres de son casse-croûte, elle bondit et l'attrapa à a gorge. L'animal se débattit quelques seconde mais La Louve lui brisa la nuque et il s'immobilisa enfin, mort. L'odeur du sang l'excita et elle lâcha sa proie sans même y avoir toucher afin de repartir en chasse. 
Elle s'élança et se remit à courir. Elle entendit s'enfuir des lapins devant elle et les attrapa d'un cou de patte avant de les labourer de ses griffes. Elle plongea son museau dans leurs entrailles et les dévora en à peine deux minutes. Puis elle repartit, sa faim apaisée. L'odeur du sang lui avait tourné la tête et elle avait tellement courut, qu'elle ne savait même plus où elle était. C'était dommage. Le chevreuil avait l'air plutôt appétissant. Elle repensa au craquement qu'avait fait sa nuque en se brisant entre ses crocs, à l'odeur du sang qui coulait le long des lapins qu'elle avait dévoré et elle s'étonna de ses propres pensées. Cela devait être son côté louve qui prenait le dessus mais tout bien réfléchit, elle s'en moquait complètement. Elle se remit à courir. 

Pendant une heure, elle courut, sans s'arrêter, sans faire attention à où elle allait. Elle s'en préoccuperait plus tard. Pour l'instant, elle voulait juste profiter de moment. Profiter du fait qu'elle était une louve mais soudain, elle stoppa net. Elle avait sentit une odeur. Une odeur qui n'était pas animale. Une odeur qui n'appartenait pas à la forêt. Une odeur humaine. Elle esquissa un sourire carnassier, du moins, essaya. Le seul sourire qui apparut sur son visage à ce moment là était un sourire de loup. Un drôle de sourire qui donnait à la louve un côté humain. Après tout, les loups ne sourient pas, c'était une caractéristique humaine. 
Lorsqu'elle arriva à proximité de l'homme, elle se tapit dans les fourrés et attendit patiemment que sa proie se rapproche. Elle n'avait aucunement l'intention de le manger, ce serait du cannibalisme. Certes indirect mais du cannibalisme quand même. Non, elle allait se contenter de jouer avec lui et peut être qu'elle le tuerait. Oui. Elle le tuerait sûrement. 

Elle observa quelques minutes sa proie, faisant attention à chacun de ses faits et gestes. L'homme en question semblait perdu mais détendu. Il n'avait pas peur. Il devait penser qu'il ne risquait rien. Qu'aucun des animaux présents dans cette forêt ne l'attaquerait pas. Et bien il se trompait. Elle n'allait pas se gêner. Il était calme. très bien. Il ne le resterait pas longtemps. 

Il marchait tranquillement sur un sentier, enjambant les racines qui dépassaient du sol, se baissant pour éviter les branches basses et La Louve le suivait discrètement. Au bout de quelques minutes, elle décida qu'il était temps pour elle de commencer à effrayer l'homme. Elle passa derrière lui, faisant craquer volontairement des brindilles au sol et plongea derrière des buissons, bien dissimulée aux yeux de sa proie et attendit sa réaction. L'homme se retourna vivement et fronça les sourcils avant de reprendre sa route. La Louve ne se découragea pas et cette fois, en passant derrière lui, le frôla. L'homme sursauta et se retourna juste à temps pour apercevoir une ombre disparaître derrière les arbres. 

« Qui est là ? »

L'homme semblait beaucoup plus inquiet d'un coup.

« Montrez vous ! »

La Louve se glissa de nouveau derrière lui et le frôla.

« Qui est là bordel ?! »

La Louve se cacha dans l'ombre d'un arbre et regarda sa proie qui commençais à sérieusement paniquer, tout en continuant de demander qui était là.

« Je vous ordonne de vous montrer ! Tout de suite ! »

Voilà maintenant qu'il lui donnait des ordres. Il manquait plus que ça. Lui un faible humain qu'elle aurait pu tuer en un mouvement. Mais bon, elle allait l'exaucer et elle sortit de l'ombre, se plaçant devant lui. Elle resta immobile à moins d'un mètre de lui, le poil hérissé, les lèves retroussées et grogna. L'homme mit quelques secondes avant de réagir et prit la fuite en criant. La Louve poussa un hurlement et lui laissa quelques secondes d'avance avant de se lancer à sa poursuite. 
En une dizaine de seconde, elle l'avait rattrapé. Elle courut juste derrière lui, de quoi bien l'effrayer puis soudain, son instinct d'animal prit le dessus sur sa personnalité et elle bondit, plaquant l'homme au sol, dans l'intention de l'égorger. Mais l'homme la repoussa violemment et, contre toute attente, réussi à la faire glisser. La Louve dérapa et glissa dans le ruisseau, à moins d'un mètre de l'homme. L'eau était glacée et elle frissonna avant de se relever pour se jeter à nouveau sur l'homme. Elle tourna la tête mais il avait disparu. Comment était-ce possible ? Elle regarda tout autour d'elle et ses yeux finirent par se poser sur son reflet dans l'eau. Elle était redevenue humaine. Elle fronça les sourcils. Elle n'avait pourtant rien fait pour retrouver son apparence originelle. Ses yeux se posèrent ensuite sur des plantes, poussant à quelques pas. Elle s'approcha, cueillit une des fleurs et reconnut les plantes sur lesquels elle s'était endormie quelques heures plus tôt, elle plissa les yeux. Elle connaissait ces fleurs. Elle en avait déjà vu quelque part. Elle réfléchit un instant et écarquilla les yeux. De la datura ! Une plante aux propriétés hallucinogènes ! Et elle avait avalé un peu en dormant. Cela expliquait tout. Elle avait tout imaginé. Sa transformation en louve, le chevreuil, les deux lapins, l'homme, jusqu'aux sensations qu'elle avait ressenties en se transformant. Tout cela n'était qu'une hallucination. D'un certain côté, c'était dommage. Elle aurait bien aimé se transformer réellement. Elle soupira et se releva. Il était temps de sortir de cette forêt et elle n'avait pas la moindre idée d'où elle était.
Invité
avatar
Invité
Re: [Quête] De nouvelles sensations [Solo] - Mar 4 Mar 2014 - 18:06
Y'a un truc que je ne comprend pas : si elle a faim, pourquoi elle tue le chevreuil sans le manger et va se casser la tête à chasser des petits lapins alors que le chevreuil est plus gros ?
Sinon le coup du rêve hallucinogène est bien trouvé je trouve, ça donne une raison logique à sa transformation.
Je trouve aussi qu'Agathe a une personnalité intéressante en tant que renégate, mais la solitude n'est pas la meilleure des choses ~

Agathe : 200 xps + Récompense de la quête : 350 xp + des souvenirs de vous en animal

Xps attribués : Yep
[Quête] De nouvelles sensations [Solo]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Quête] De nouvelles sensations [Solo]
» Des nouvelles de Fuveau !
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» [Campagne] Nouvelles règles de campagne ''maison''

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Hors de la ville :: Montagnes et forêts :: Forêt-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page