Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

"You and I'll be Safe and Sound...."

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité
"You and I'll be Safe and Sound...." - Sam 1 Mar 2014 - 14:21
You and I’ll be Safe and Sound....

Je tremble de partout, je pleure même. Je m’en rends compte en passant mes mains sur mon visage qui se révèle alors trempé, tout humide. J’ai le souffle court et je reste là, assise, complètement perdue au milieu de ce lieu que pourtant je connais bien. Il n’y a pas de bruits et ce silence m’est oppressant. J’aperçois une forme plus loin et déjà, je rejette la couverture et je me lève, courant à moitié pour m’assure que rien de ce que j’ai vu n’est vrai. Mais non, tout vas bien. Ma Tanya est bien, là, profondément endormie. Elle a l’air si paisible pourtant, ça ne me rassure pas du tout.

Je l’observe quelques instants, histoire de me calmer mais ça ne me fait aucun effet. Alors, je fais marche arrière. Je retourne dans mon lit pour m’y blottir, m’y enfouir mais à présent, j’ai peur de dormir à nouveau, de revoir tout ça, encore une fois. De nouveau, je me lève, doucement, pour ne pas risquer de troubler le sommeil de ma jumelle. Je voudrais la réveiller, me glisser avec elle pour qu’elle me réconforte et me rassure, comme on l’a toujours fait mais je ne sais pas. Ce soir, je ne peux pas. Je ne sais pas pourquoi mais c'est comme ça.

A peine si je prends le temps d'enfiler un gros pull et de saisir la vieille peluche que j'ai récupéré à mon arrivée ici et déjà, sur la pointe des pieds, je sors de la chambre. Je m'assure que le loquet ne fait pas de bruit puis je me retrouve seule dans le couloir des dortoirs. Et je sens l'angoisse qui remonte. Un éclair et le tonnerre au loin, je retiens un cri de frayeur, me recroquevillant sur moi-même comme pour disparaitre. Non, ne pas penser à tout ça. Ce n'est pas un coup de feu, tout va bien.

Mon coeur tambourine dans ma poitrine alors que je me relève cherchant une issue à ce lieu clos qui me semble terrifiant avec ses ombres mouvantes et son silence nocturne. J'erre au hasard, serrant très fort l'animal en peluche dans mes bras qui ne ressemble plus vraiment à rien. Mais j'y tiens, il est avec moi, il me soutient même si il est impossible de savoir à quoi il ressemble réellement. Nouvel éclair, je me mets à courir pour échapper au tonnerre qui va suivre et du coup, je ne fais plus trop attention ou je vais.

Et finalement, je me retrouve sur les toits. Je ne sais même pas vraiment comment je suis arrivée là mais j'y suis, c'est ma seule certitude. Les nuages sont toujours là mais en étant à l'air libre, j'ai moins peur. Je m'avance un peu et je m'assois, serrant mes genoux dans mes bras et ma peluche contre mon cœur. Une larme perle à mon œil alors que je murmure pour moi-même les paroles d'une chanson. Je ne veux plus revoir tout ça. Alors pourquoi même mon esprit s’amuse à me le faire revivre? Ce n'est pas juste.

Pour me calmer vraiment, je ne trouve rien d'autre à faire que de chanter. Doucement, j'entame notre chanson. Celle de ma Tanya et de moi-même. La dernière qui a franchi mes lèvres de mon vivant. Un chant d'adieu et d'espoir au refrain aussi doux que douloureux dans un sens.

"Safe and Sound"

Mon regard levé vers le ciel, je laisse les notes s'élever loin dans l'immensité céleste, comme pour espérer que les mots emporteront ma peine au loin. Pourtant, elle reste bien là, ancrée dans mon cœur. Et les larmes coulent toujours, silencieuses, le long de mon visage blême reflétant l'éclat de la lune alors que les étoiles semblent scintiller au coin de mes yeux rougis. Si les nuages se mettaient à pleuvoir, je pourrais presque croire que ce serais pour partager ma douleur.


Dernière édition par Soniya Siankov le Mer 5 Mar 2014 - 21:02, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Lun 3 Mar 2014 - 12:48
Dans les couloirs des dortoirs, la lumière de la lune traversait les vitres , éclairant le sol de sa splendeur . La nuit n'était pas très chaude, juste.. supportable. Des bruits de pas raisonnaient dans les longs escaliers. Des pas lourds, accompagnés de soupirs , de plaintes. A les entendre, on pourrait penser que les couloirs étaient hantés , mais il n'en était rien, une tête chevelue bleuté commençait à se montrer, puis le reste de la princesse , les bras ballants, le visage manifestement épuisé, elle trainait des pieds sur le sol . Elle errait le long du couloir , jusqu'à arriver devant sa porte de chambre . Une fois celle-ci refermée , la jeune femme ne prit même pas la peine de se déshabiller et s'écroula dans son lit dans un long et puissant râle. La tête dans le coussin, dans une position plus qu'inconfortable elle poussa à nouveau une plainte en se retournant sur le dos.

"Mais..mais..que font les dieux ?! Qui a donné des pouvoirs de lumière à des teignes pareilles?!"

La journée d'Eraqua avait été plus qu'éreintante, en effet, ses élèves s'étaient amusés à utiliser leurs domaines divins pour embêter la princesse au cheveux bleus de diverses manières. Toutes les plus fatigantes possible bien évidemment !

La jeune demoiselle regardait le plafond... Le calme de cette chambre la dérangeait, elle ne pouvait s'empêcher de penser à ses frères, à son orphelinat. Il lui fallait quelque chose pour ne plus penser à eux. S'écrouler dans une profonde déprime et pleurer .. Maintenant? Très mauvaise idée. Alors, après s'être levée de son lit, la princesse au cheveux bleus regardait son bureau.. Écrire quelque chose ? Une fois installée sur sa chaise, la demoiselle hésitait, plusieurs minutes avant de poser son regard sur sa fenêtre, ceci afin de vois l'horizon, la nuit n'était pas noire, au contraire, la lune brillait dans la nuit, illuminant presque d'une lumière peu commune l'académie. D'un léger sourire elle fût tentée par une petite virée sur le toit. Elle le savait libre d'accès. D'ailleurs n'était-ce pas quelque chose de dangereux? Quelqu'un peut vite glisser ! Mais ce n'était pas le but pour Eraqua que d'aller veiller à ec que des élèves ou même des professeurs n'aillent pas glisser et tomber. De toutes façons, de ce que la jeune femme avait comprit, on ne pouvait pas réellement mourir ici, à part peut-être si quelqu'un venait à nous désintégrer totalement... Malgré toute la science d'Eraqua, ceci paraissait être une chose impossible.

Après avoir fermé la porte de sa chambre, la jeune femme se dirigeait vers les toits. Les images de ses frères envahissaient toujours ses pensées. Surtout celle de l'orphelin, paniqué, qui avait mit fin aux jours de la demoiselle aux cheveux bleus. Il n'était pas un mauvais garçon.. C'était quelqu'un qu'elle n'avait put aider ou raisonner à temps. Sa maladresse avait coûter la vie de la princesse et la sienne aussi dans un sens. Puisque, connaissant son grand-père, connaissant la ville et l'amour qu'ils portaient tous envers elle, il a dut allé en prison, et pour une énorme partie de sa vie... Elle était parvenue jusqu'au toit. L'air y était frais, mais si elle ne s'attendait pas à ce qu'elle voyait. Elle reconnu entre mille la chevelure rouge de Soniya, même dans la nuit. La lumière donnait un tout nouvel éclat à sa chevelure. D'un pas lent, pour ne pas l'effrayant elle se rapprocher d'elle. Soniya, chantait. Mais il y avait quelque chose dans le timbre de sa voix qui indiquait une certaine..tristesse. La princesse s'installa à ses côtés et posa ses yeux sur elle. Ce qu'elle vit .. Ce soir, deux personnes étaient tristes. Mais une seule avait le droit de l'être. Eraqua, ne devait pas, pour Soniya. Elle devait l'aider à aller mieux.

"Bonsoir Soniya !"


Dernière édition par Eraqua Crystallis le Mer 12 Mar 2014 - 11:48, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Lun 3 Mar 2014 - 20:39
You and I’ll be Safe and Sound....

La mélodie s'égrène lentement, les mots venant naturellement, comme coulant hors de mon corps à la recherche de quelque chose. Mais de quoi? Un ailleurs meilleur? Un souvenir moins douloureux? Je ne sais pas mais j'aimerais être aussi légère et inconsistante que ses notes que je laisse s'échapper de ma gorge. Pour pouvoir m'envoler loin de toutes ses horreurs dont je n'arrive pas à me débarrasser. Je me sens coupable dans un sens. De quoi, je n'en ai aucune idée mais il y a bien une raison pour que le monde s'acharne ainsi sur nous. Et pour notre mort, c'est bien ma faute. Tanya est revenue en arrière pour moi, pour me délivrer du chien. Si elle ne m'avait pas aidé, si elle avait fui, la balle l'aurait raté, elle aurait pu vivre. Elle, elle en aurait été capable. J'ai tué ma jumelle, l'être comptant le plus à mes yeux et le fait de réaliser cela ne fait que redoubler mes sanglots étouffer.

"Bonsoir Soniya !"

Je sursaute et me tourne vivement. Heureusement que j'étais assise sinon je serais tombée à coup sûr. Le regard complètement éberlué, j'essaie de reconnaitre la silhouette apparut comme par magie à mes côtés à travers le rideau aqueux que forme les larmes devant mes yeux. Du bleu, de haut en bas. Un visage doux et une voix presque rassurante.

"- E... Eraqua...?"


Oui, pour le coup, c'est tout ce que j'arrive péniblement à articuler. Je ne l'avais même pas entendue arriver ni s'asseoir alors qu'elle se trouve pourtant juste à côté de moi. Je suis vraiment bonne à rien. Et moi qui ne voulais pas que l'on me voit dans cet état. En plus, la première que j'ai rencontré la Princesse Azur, j'étais déjà à moitié en train de pleurer à cause des autres qui se moquaient de moi alors maintenant, que va t'elle penser de moi? Bah, la vérité sans doute. Que je suis une pauvre petite fille pleurnicharde et fragile. Qui ne sait pas se débrouiller toute seule. Et elle aura raison. Je tente de retenir mes larmes, de me donner une contenance mais soudain, un éclair violent et le tonnerre qui gronde juste derrière.

Je sursaute violemment, lâche un léger cri et me jette dans ses bras. J'ai peur de l'orage et de ce son qui ressemble tellement à un coup de feu pour moi. Je ne veux plus l'entendre. Je me remets à sangloter mais cette fois, je ne cherche plus à me cacher, cela ne servira à rien de toute façon avec ma dernière réaction. Et j'ai besoin que ça sorte enfin, d'évacuer tout ça. Les mots ont du mal à sortir mais lentement, ils parviennent à franchir mes lèvres, dans une plainte sincère et douloureuse.

"- Je suis désolée... Je pleure encore... Mais j'ai... J'ai si peur..."



Dernière édition par Soniya Siankov le Mer 5 Mar 2014 - 21:03, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Mar 4 Mar 2014 - 16:43
La princesse ne savait pas pourquoi son amie pleurait ainsi, mais cela l'empêchait même de parler de manière correcte, elle était inquiète, pourquoi Soniya pleurait-elle ainsi? Un étudiant a été mauvais avec elle? Quelque chose d'horrible lui est arrivé? Rien qu'à l'idée que quoi que ce soit lui arrive, Eraqua se sentait déjà en colère contre le responsable, bien que cela ne se voyait pas vraiment. Le temps était bien menaçant, des nuages assombrissaient le ciel, la lune était masquée par ces derniers. La lumière si belle était désormais voilée. Ce spectacle là aurait ravi ses frères. Un léger sourire se dessinait sur le visage de la princesse azur. Mais il se voulait réconfortant. Chaque fois qu'elle posait son regard sur Soniya, elle se voulait très.. mère protectrice. Un petit défaut bien a elle que la plupart des gens pourraient lui reprocher. Peut-être même Soniya un jour, qui sait? Mais aujourd'hui, il semblerait qu'elle en ait besoin, plus que tout. En effet, un coup de tonnerre gronda dans l'académie, a faire sursauter le cœur d'Eraqua et Soniya se jetait dans ses bras..

L'espace d'un instant , la jeune femme pensait que son amie craignait les orages, mais ce ne pouvait pas être que cela, les nuages venaient d'arriver et.. visiblement, elle pleurait déjà avant que ceux-ci n'arrivent. La demoiselle aux cheveux bleus passa ses bras autour de Soniya, une main caressant sa chevelure , comme pour la rassurer , son petit sourire était devenu grand et chaleureux. La jeune femme serrait contre elle la pauvre demoiselle toute rouge. Elle prit parole dans un ton tout aussi doux et chaleureux que son sourire .

"Ne t'excuse pas , tu as le droit d'avoir peur, tu as le droit d'aller mal. Et il est de mon devoir de te remonter le moral et faire en sorte que tes peurs s'atténuent lorsque je suis là !"

Eraqua se souvenait, à l'orphelinat, plusieurs enfants avaient peur des orages. Elle avait passé des nuits et des nuits sans fermer l’œil, juste pour les rassurer que l'orage ne leurs ferait rien. Bien sûr, la pauvre jeune femme s'était écroulée de sommeil dès les premiers rayons de soleil mais, elle avait veillé sur eux. Et aujourd'hui, avec Soniya, elle avait l'impression d'avoir une enfant, elle était orpheline qui plus est, le passé revenait toujours lorsque nous nous y attendons le moins . Quand on pense que la plupart des parents ne veulent pas que leurs enfants grandissent.. Et Soniya.. Et bien il fallait le reconnaître elle n'était qu'une enfant . Était-ce un défaut? Bien sûr que non ! Au contraire ! Eraqua aimait les enfants, elle aimait la jeune fille aux cheveux rouges.. donc comme elle aimerait tout ses orphelins ! Enfin, c'était sa logique. Et autre chose, la logique voudrait qu'en cas d'orage, on rentre s'abriter. Comment faire comprendre cela à Soniya? La dernière chose que la jeune demoiselle bleue voudrait, serait qu'elle prenne mal cette proposition de rentrer à l 'intérieur. Mais l'orage, se voulait plus grondant et puissant de minute en minute..

"Soniya.. Je n'ai pas envie que tu finisses trempée et malade, et si nous allions à l'intérieur ? Au moins, nous serons à l'abri et , tu pourras me raconter pourquoi tu pleures? "

Eraqua posait sa main libre une nouvelle fois sur sa chevelure rousse, pour la caresser, d'un air rassurant . La jeune femme ne se mettrait pas debout, tant que Soniya n'en aura pas décider ainsi. Elle ne retirerait pas ce "cercle" que formait ses bras fins autour d'elle. C'était ainsi qu'Eraqua voyait les choses. La peur est naturelle chez les gens et Soniya, terrorisée à l'écoute d'un orage, le devoir de la princesse était de rester à ses côtés. A nouveau la demoiselle prit parole dans un ton doux.

"Enfin, si tu veux me parler de ce qui te tracasse bien sûr. Mais si tu te moques de la pluie, je resterais à tes côtés, pas besoin de me raconter tes malheurs si tu ne le veux pas. "


Dernière édition par Eraqua Crystallis le Mer 12 Mar 2014 - 11:49, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Mar 4 Mar 2014 - 19:43
You and I’ll be Safe and Sound....

"Ne t'excuse pas , tu as le droit d'avoir peur, tu as le droit d'aller mal. Et il est de mon devoir de te remonter le moral et faire en sorte que tes peurs s'atténuent lorsque je suis là !"

Le droit d'avoir peur. Le droit d'aller mal. C'est idiot mais entendre ça venant de sa part, ça me fait bizarre. Finalement, lorsque je suis avec ma Tanya, on ne se dit pas ce genre de choses. Sans doute parce qu'on est trop proches, on se connait tellement que l'on sait exactement ce que pense l'autre, de quoi elle a besoin. Alors, on se tait, c'est souvent le silence entre nous dans ces moments-là. Alors, entendre une voix douce et chaleureuse m'assurer que je peux me mettre dans des états pareils ça me bizarre. Je crois même que, oui, ça me fait du bien. Pas vraiment plaisir, parce que ce n'est pas gai du tout, mais je me sens moins perdue d'un coup, libérée d'une certaine culpabilité. J'ai l'autorisation de flancher et quelque part, cela me soulage énormément. Même si je suis incapable de le dire ou même de le montrer. Au contraire, je m'accroche encore davantage à Eraqua, comme pour m'assurer que ses mots ne sont pas que de simples paroles en l'air.

"Soniya.. Je n'ai pas envie que tu finisses trempée et malade, et si nous allions à l'intérieur ? Au moins, nous serons à l'abri et , tu pourras me raconter pourquoi tu pleures? "

Aller à l'intérieur? Pour aller où? Dans ma chambre, il y a Tanya et je ne veux pas la réveiller. Je ne veux pas qu'elle me voit comme ça, alors qu'il n'y a aucune raison pour que je sois aussi triste et malheureuse. Mais si je suis malade ou trempée, elle se doutera forcément de quelque chose, elle est drôlement futée ma sœur. Alors, je ne sais pas, j'hésite un peu. Et puis, raconter pourquoi je pleure... Est-ce que c'est vraiment intéressant pour Eraqua? Un nouvel éclair et le tonnerre qui suit me fait me blottir encore davantage contre elle. J'en frissonne même mais aussi à cause du froid. Pieds nus et en pyjama, même avec un gros pull, sur le toit par temps d'orage même s'il ne pleut pas encore, ce n'est pas l'idéal.

"Enfin, si tu veux me parler de ce qui te tracasse bien sûr. Mais si tu te moques de la pluie, je resterais à tes côtés, pas besoin de me raconter tes malheurs si tu ne le veux pas. "

"- Je veux bien... Qu'on rentre. Mais je ne peux pas... Aller dans ma chambre... Je veux pas réveiller Tanya..."

J'ai du mal à me décider à me lever. Déjà parce que je me sens plutôt bien dans les bras de ma princesse azurée mais aussi parce que après avoir pleuré autant, j'ai peur d'être plus maladroite encore que d'habitude. Je sais que je suis fatiguée, je le sens. Alors, je me tiens bien à Eraqua, un peu comme un poussin qui suivrait sa maman poule partout, je n'ose pas m'éloigner. Et à chaque éclair, chaque nouveau coup de tonnerre qui résonne, je me stoppe, frissonne et ferme les yeux, retenant ma respiration avant de me remettre à avancer. Au final, on se retrouve dans le couloir, un minimum à l'abri. Le trajet fut court mais il m'a semblé durer une éternité.

"- Eraqua... Je peux rester un peu avec toi?... S'il te plait?... Je ne veux pas... Me retrouver toute seule... Pas tout de suite..."

Lui raconter pourquoi je pleure? Peut-être. Mais je ne suis pas sure que ce soit la bonne chose à faire. Enfin, pas en étant là, toutes les deux au milieu du couloir. Mais si elle reste avec moi, si elle reste aussi rassurante et gentille avec moi, je sais que ça sortira tout seul. Je n'ai jamais vraiment su me taire de toute façon. Et puis, avec elle, je me sens un peu moins vulnérable, un peu moins fragile.


Dernière édition par Soniya Siankov le Mer 5 Mar 2014 - 21:03, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Mer 5 Mar 2014 - 16:16
Le temps se gâtait, des petits gouttes commençaient même à tomber. Les coups de tonnerre se faisaient plus menaçants, plus présents. Soniya n'était pas contre l'idée d'aller à l'intérieur mais , certainement pas dans sa chambre. En effet, le simple fait de réveiller sa sœur, car elle pleurait la dérangeait. Mais pour la princesse au cheveux bleus, il y avait autre chose. Comment la sœur jumelle de Soniya prendrait le fait qu'une femme qu'elle ne connaissait pas viendrait dans sa chambre pour consoler sa sœur? Mais puisque cette option était de toute façons à exclure, il fallait trouver un lieu.. Dans ce cas, où aller? Pour le moment, le plus important était déjà de se mettre à l'abri de la pluie. Cette dernière commençait à se montrer plus présente déjà. Le couloir était la direction à prendre. Chose qu'elles firent toutes deux .


Le couloir n'était pas non plus l' abri le plus sur, pour la pluie , oui ça l'était et pas qu'un peu, mais, la tenue de Soniya n'était vraiment pas faite pour tenir chaud. Dans sa tristesse, aurait-elle oublier de s'habiller chaudement? A dire vrai... La jeune femme au cheveux azur n'y avait pas penser elle même, ses vêtements de la veille, encore sur elle le confirmait. Enfin.. D'autres priorités. Soniya , toujours serrée contre la princesse au cheveux bleus qui , serrait un peu plus son étreinte sur elle, non pas pour lui faire du mal, mais pour tenter de la rassurer un peu plus. Les maux qui envahissaient Soniya, faisaient du mal à la jeune femme.. Mais de son plus beau sourire, Eraqua dit:


"Bien sûr que tu peux rester avec moi, toute la nuit si il le faut ! Je l'ai dit, je suis là pour toi. "

Elle disait cela avec un tel sourire. Un sourire qui autrefois avait sur remonter le moral de bien des gens, des villageois qui pensaient avoir tout perdu, des enfants qui venait de vivre l'atroce moment de la perte de leurs parents. Ses propres frères.. Lorsque tout allait mal pour eux. Elle gardait le sourire. Par promesse à elle même de toujours sourire pour ceux qu'elle aime. Pour ceux dans le besoin, relayant ses propres problèmes dans les affaires sans importance. En repensant à tout cela, elle se rappelait d'une chose, sa chambre était toujours le lieu pour tout ces orphelins de venir lui demander consolation, câlins et mots rassurants. Peut-être que cela fonctionnerait pour Soniya aussi? Alors que la princesse caressait de nouveau se chevelure avec un sourire qui se voulait réconfortant, la jeune femme dit d'un ton doux :

"Allons dans ma chambre dans ce cas! Vu l'heure, il n'y a que là que nous pourrions aller de toutes façons. "

En effet, tout le monde dormait. Il devait être environ minuit. La cafeteria était fermée, la salle des professeurs verrouillée. Sa salle de classe, bien qu'elle en possédait une clé n'était pas l'endroit le plus agréable pour discuter et, de toutes façons une salle de classe pour consoler une élève? Allons ! Il restait peut-être un salon, mais la princesse n'en avait pas entendu parlé si ce dernier existait. Sa chambre possédait un fauteuil ou Eraqua pourrait s'installer pour que Soniya puisse s'allonger dans son lit. Le fauteuil pourrait être suffisamment confortable pour lui permettre de dormir pour ses prochains cours, mais, dans le cas où Soniya ne voudrait pas dormir par peur, au diable son enseignement ! Son amie primait avant tout. Ce désir maternel qui l'envahissait dès qu'elle voyait cette petite Soniya triste, qui lui dictait d'être là pour elle c'était.. presque automatique pour Eraqua. Et à juste titre. La jeune demoiselle Azur ne se séparait pas de Soniya, mais, elle regardait brièvement de droite à gauche.. Pas la moindre veste ni couverture.. Quelle sotte ! Le couloir menait au toit. Pourquoi y aurait-il le moindre vêtement ici ? Après s'être remise de sa propre idiotie, elle posa son regard bleu sur Soniya, un grand sourire sur les lèvres.

"Alors Soniya.. qu'en dis tu? Je n'ai juste pas envie que tu attrapes froid. Sinon , nous allons chercher ma couverture et nous allons ailleurs, tu es celle qui décide."


Dernière édition par Eraqua Crystallis le Mer 12 Mar 2014 - 11:51, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Mer 5 Mar 2014 - 20:59
You and I’ll be Safe and Sound....

"Bien sûr que tu peux rester avec moi, toute la nuit si il le faut ! Je l'ai dit, je suis là pour toi. "

Ses paroles me rassurent. Sa voix est douce, son timbre agréable et mélodieux, comme une sorte de berceuse naturelle. Ce n'est pas ma Tanya mais avec elle contre moi, j'ai moins peur. Je commence à me sentir moins perdue, moins vulnérable. Mais avec les gouttes qui tombent, je ne tiens pas à rester dehors plus longtemps. L'humidité s'infiltre déjà dans mes vêtements et je frissonne même lorsque les éclairs et le tonnerre ne sont pas présents. Et ce n'est pas bien. Je risque de causer du souci supplémentaire à ma jumelle si je finis malade. Alors je suis Eraqua, quittant les toits pour se retrouver dans les couloirs à un étage que je ne connais pas du tout en fait. Oui, je suis encore parfaitement capable de me perdre ici. Et puis, où pourrais-je aller maintenant?

"Allons dans ma chambre dans ce cas! Vu l'heure, il n'y a que là que nous pourrions aller de toutes façons. "

Dans sa chambre à elle? Pour le coup j'hésite un peu. Après tout, je suis une élève et elle est professeur, si elle à une chambre à elle toute seule et qu’elle n’est pas logée au même endroit que nous, il doit bien y avoir une raison, nan? Mais dehors, l'orage redouble de violence et même si, de l'intérieur, les sons sont étouffés, les éclats de lumières eux restent bien visibles. Et cela ne m'empêche nullement de paniquer. Alors, je me serre davantage contre ma Princesse, dont je sens les bras m'enserrer doucement et la main parcourir par moment ma tignasse hirsute.

"Alors Soniya.. qu'en dis tu? Je n'ai juste pas envie que tu attrapes froid. Sinon , nous allons chercher ma couverture et nous allons ailleurs, tu es celle qui décide."

"- Je veux bien... Venir avec toi... Dans ta chambre... Si ça te déranges pas, hein... Je veux juste... Plus voir les éclairs... Plus me souvenir..."


Un coup de tonnerre bien plus puissant que les autres, sans doute plus proche. Je ne peux retenir un cri de frayeur et je me jette littéralement contre Eraqua, comme pour disparaitre dans ses affaires. Faites taire l'orage s'il vous plait. Par pitié. Je ne veux plus entendre les coups de feu. Mes poings serrent si forts ses vêtements que mes jointures en ont blanchis. Mes jambes flageolent, je ne suis même pas certaine d'arriver à continuer à marcher tellement je suis terrifiée. Je ne me souviens pas d'avoir connu des orages aussi violents depuis que je suis morte. Celui-là, j'ai l'impression qu'il va finir par réussir à me re-tuer à la longue.

"- S'il te plait... Aide-moi... J'ai trop peur..."
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Jeu 6 Mar 2014 - 8:51
Les supplications de Soniya étaient trop difficiles à supporter, Eraqua devait faire quelque chose et ce quelque chose elle le ferait immédiatement ! Après avoir aidé Soniya a marché, la peur paralysant la pauvre demoiselle, les deux jeunes femmes parvinrent à la chambre de la princesse, cette dernière ouvrit la porte, se précipitait vers les volets pour les fermer, avec les rideaux en plus. Le bruit du tonnerre était quasiment étouffé, les éclairs n'étaient plus que de l'histoire ancienne. La jeune demoiselle aux cheveux bleus soupirant et se releva du lit, se dirigeant vers la porte d'entrée qu'elle referma presque aussitôt arrivée à son niveau. Elle réfléchissait brièvement à quoi faire, devait-elle se déshabiller ? Hm.. Non pas le moment de penser à cela ! D'un pas lent, le bras autour de la petite rousse effrayée, la jeune femme l'accompagna jusqu'à son lit. Arrivé à hauteur de celui-ci, elle pliait d'un côté sa couette ainsi, lorsque Soniya s'était installée, elle l'entourerait de celle-ci et elle n'aurait plus froid. Lorsque cela était fait, Eraqua enlaçait de nouveau sa chère Soniya avec ce même sourire quasi-angélique qui la caractérisait.
"Tu es à l'abri des orages, tu es à l'abri de tout avec moi . Je ne suis pas aussi douée que ta sœur pour cela mais.. je vais faire de mon mieux pour que tu puisses t'endormir... Veux-tu un verre d'eau? "
A dire vrai, sans même attendre que Soniya l'accepte, la princesse se dirigeait déjà vers son armoire ou des tas de gobelets étaient présents. Ces gobelets, pour une raison qui lui échappait avaient été difficiles à obtenir. Des dortoirs à la cafétéria, il fallait passé quasiment à travers toute l'académie pour un simple verre d'eau. Alors que dans toutes les chambres il y avait un robinet avec de l'eau potable mais, pas le moindre verre. Était-ce simplement quelque chose de propre à la chambre de la demoiselle ou bien appliquée à toute les chambres? Enfin, elle dut demander plusieurs fois, bien entendu prouver qu'elle était bel et bien professeur à de nombreuses reprises pour obtenir ces fichus gobelets, qui sont dans une matière qu'elle n'avait encore jamais vu . Ils appelaient cela du plastique, une matière faite à partir du pétrole. Le pétrole ne servait pas à grand chose à son époque pourtant. Du moins, à part pour les lampes , son utilité n'était pas fameuse. A sa mémoire du moins. Mais oublions cela ! Rapportant un verre à Soniya donc, elle s'installait à ses côtés après s'être tout de même mise à l'aise et passa ses bras autour d'elle.

"Soniya, je ne veux pas te forcer à parler de tout cela à dire vrai, je n'aurais pas du te demander. Cela devait être difficile pour toi, ne serait-ce que d'imaginer ce pourquoi tu es ici, dans cette académie. Je m'excuse de t'avoir demandé une telle chose. "

Quelle impolitesse de la part de la princesse... Pourtant, c'était un des bases de ses méthodes pour remonter le moral des gens ! Comment avait-elle pu l'oublier? " -Ne demande pas pourquoi les gens vont mal, fais en sorte qu'ils aillent mieux et le problème disparaîtra ." Malgré cela, la jeune demoiselle tout de bleu vêtu continuait de serrer contre elle Soniya, espérant qu'à un moment ou un autre elle irait mieux. L'orage était à peine audible, pourtant, lorsque l'ont se penchait attentivement sur les coups de tonnerre, on pouvait facilement entendre et comprendre que ce dernier se rapprochait de plus en plus. Mais au diable ce fichu orage ! La jeune Eraqua commençait à caresser la joue de Soniya, son sourire toujours plus présent que jamais, sa voix plus douce encore qu'avant.

"Quoi qu'il arrive, cette nuit je suis présente pour toi. D'accord? Aujourd'hui, demain, tout les jours, tout les soirs !"


Dernière édition par Eraqua Crystallis le Mer 12 Mar 2014 - 11:53, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Jeu 6 Mar 2014 - 10:06
You and I’ll be Safe and Sound....

Moi qui voulais essayer de devenir forte pour ne plus être un poids pour ma Tanya, je réalisai à quel point en fait, je n'avais pas changé du tout. J’étais peut-être devenue une apprentie-déesse mais je n'étais toujours que Soniya et cela me faisait comme une douleur étrange dans la poitrine, une main qui se resserrait sur mon cœur. Entre mes sanglots et ma frayeur, j'avais déjà du mal à respirer mais là, j'avais clairement l'impression que j'allais y rester de nouveau. Et est-ce que ce ne serait pas mieux? De libérer ma Tanya de toutes ses obligations qu'elle se donnait pour que je puisse vivre moi aussi?

Je n'ai pas vraiment réalisé que l'on s’était remise à marcher. En fait, à travers mes larmes, je ne voyais plus grand chose. J'ai vaguement entendu le bruit d'une porte, j'ai senti que le contact rassurant contre mon corps avait disparu l'espace de quelques instants, le temps que l'orage se fasse d'un coup très lointain. Et puis, tout s'est calmé et je me rends compte que je suis assise, sur un lit. Ce n'est pas le mien. Celui d'Eraqua? On est arrivée dans sa chambre? Ses bras qui m'avaient lâché reviennent m'enlacer doucement et sa voix douce et chaude me rassure doucement.

"Tu es à l'abri des orages, tu es à l'abri de tout avec moi . Je ne suis pas aussi douée que ta sœur pour cela mais.. je vais faire de mon mieux pour que tu puisses t'endormir... Veux-tu un verre d'eau? "

Je n'ai pas le temps de parler ni même de complètement tout comprendre, je crois que ma tête marche un peu au ralenti pour le moment. Mais je me suis essuyée les yeux et je vois mieux ce qui se passe. Ah, un verre d'eau. Oui, pourquoi pas. Je ne le ressentais pas mais j'ai l'impression d'avoir la gorgé sèche à présent. Je me pelotonne dans la couette qui est déjà roulée sur moi, afin de ne pas avoir froid et j'attends simplement que ma princesse azurée revienne. Les volets fermés et les rideaux tirés, c'est presque comme si le calme était revenu pour de bon. Mais on peut encore sentir gronder la colère de la météo dehors malgré tout.

"Soniya, je ne veux pas te forcer à parler de tout cela à dire vrai, je n'aurais pas du te demander. Cela devait être difficile pour toi, ne serait-ce que d'imaginer ce pourquoi tu es ici, dans cette académie. Je m'excuse de t'avoir demandé une telle chose. "
"Quoi qu'il arrive, cette nuit je suis présente pour toi. D'accord? Aujourd'hui, demain, tout les jours, tout les soirs !"

Mes sanglots ne s'étaient pas vraiment calmés mais j'étais un peu moins effrayée. La présence d'Eraqua me permettait d'être un peu moins terrorisée. Je me laissais bercée par ses paroles, blottie contre elle, en espérant que mon chagrin s'envole comme les notes que je faisais naitre sur mes instruments. Elle m'avait dit ne pas être ma Tanya mais finalement, avec elle, je me sentais en sécurité, rassurée, tout comme avec ma jumelle. Alors oui, ça allait mieux. Doucement, j'avais l'impression que mon cauchemar commençait à se faire plus lointain, moins agressif. Mais pourtant, j'avais toujours mal au niveau du cœur. Toujours cette main qui me faisait me donnait l'impression de bloquer ma respiration.

Je bois doucement, pour essayer de faire passer cette sensation désagréable. J'essaie de parler, plusieurs fois, mais les mots ne sortent pas. Je renifle un peu, je me concentre sur la décoration de la pièce. Mais je revois la neige, je sens à nouveau ma chute, le chien qui me lâche, Tanya qui m'aide et puis...

"- C'est ma faute... Je ne voulais pas que... Tanya elle est... C'est à cause de moi... Et j'ai rien pu faire... C'est moi qui l'ai... Pas le coup de feu... "

Est-ce que c'est la relative chaleur des lieux, le contact rassurant de ma Princesse, la culpabilité qui me ronge à cet instant? Toujours est-il que soudain, les mots se mettent à sortir tous seuls. Sans que je ne les contrôle vraiment. Je me stoppe, me mordant violemment la lèvre. J'ai peur d'en dire plus. Mais je sens que les mots ne demandent qu'à continuer de sortir.
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Sam 8 Mar 2014 - 15:08
Tout le monde peut avoir des élans de culpabilité. Chacune de nos actions qui entraîne une personne chère à notre chute, provoque chez nous cette réaction naturelle de reporter la faute sur soit et uniquement soit même. Si en plus, l'être aimé est totalement innocent du processus, ce ressenti n'en est que plus intense. Les mots de Soniya faisait clairement penser à cela, un acte qui avait certainement causer la mort de Soniya, mais aussi de sa sœur. Qui les avaient amenées ici. Un coup de feu. Une balle, voir deux. Un homme les avaient abattue, de sang froid probablement avec cela.. Le cœur d'Eraqua fit un bond, la colère l'envahissait elle aussi. Si elle avait pu faire quoi que ce soit... Non ! Ne pas se sentir aussi coupable ! Cela ne servirait à rien ! Voilà ! La jeune femme commençait à caresser la joue de Soniya de son pouce après avoir envelopper sa main sur son visage. Un mince sourire sur ses lèvres elle tenta de la rassurer.

"Soniya. Ce n'est pas ta faute. Ce ne sera jamais ta faute. Tu n'as pas appuyé sur la détente de cette arme à feu. Ta sœur s'est retrouvée là, parce qu'elle devait être là, pour toi, pour te protéger. Ce qu'elle a fait !"

Elle repensait à son grand frère. Il protégeait le cadet avec toute son énergie, une énergie parfois étouffante. C'était noble de sa part, mais mauvais aussi.. Que sait ce qu'il pouvait lui arriver désormais? Enfin, une question qui ne trouverait jamais de réponses. Les livres de l'académie se fichaient de sa famille, à juste titre.. Si son royaume était aussi prospère, c'était car personne ne le voyait, personne ne le voulait. Personne n'en aurait tiré la moindre importance . Mais plus important, Eraqua voulait que Soniya sorte ce qui restait.. Elle n'avait que des bribes de ce qui s'était passé. Un coup de feu les avaient tuées toutes les deux.. Oui, mais pourquoi? Qui irait les tuer? Qui serait assez idiot pour faire du mal à cette demoiselle tellement douce naïve et gentille? Posant son index sur la lèvres que Soniya se mordillait violemment, elle dit d'un ton doux:

"Arrêtes de te mordre la lèvre, tu va saigner.. "

Une véritable maman cet Eraqua ! Retirant vite son doigt de ses lèvres, outrepassant largement ses droits avec Soniya elle détourna le regard, légèrement honteuse de ce qu'elle venait de faire. Le geste en lui même, la princesse le faisait avec beaucoup d'enfants qui se mordillaient la lèvre, cependant, Soniya n 'était pas son orpheline, c'était une amie. Malgré cet instinct maternel qui la poussait à la couver comme son propre enfant, la chair de sa chair, le sang de son sang, Eraqua se l'interdisait.. Peut-être qu'elle ne voulait pas, mais si il n'y avait que cela, ce ne serait guère un problème. Tant de paramètres rentraient en compte, qu'il devenait impossible pour elle de tous les assimiler.. Mais..demander? Non.. pas questions..plus important pour le moment Soniya, Soniya et juste Soniya !

"Il est inutile de te remettre la faute dessus. Encore une fois, quel que soit la raison, ce n'était pas ta faute, une autre personne a tirer, je me répète... Mais tu n'y es pour rien. Imagine.. que ta soeur ait survécu et pas toi. Penses-tu vraiment qu'elle aurait pu vivre avec le fardeau de te savoir dans un monde éloigné d'elle? "


Dernière édition par Eraqua Crystallis le Mer 12 Mar 2014 - 11:54, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Sam 8 Mar 2014 - 20:53
You and I’ll be Safe and Sound....

"Soniya. Ce n'est pas ta faute. Ce ne sera jamais ta faute. Tu n'as pas appuyé sur la détente de cette arme à feu. Ta sœur s'est retrouvée là, parce qu'elle devait être là, pour toi, pour te protéger. Ce qu'elle a fait !"

Ce n'était pas ma faute. Je n'avais pas appuyée sur la détente. Je le savais mais quelque part, si, c'était moi quand même. Ma sœur n'a toujours fait que me protéger, a en oublier de vivre pour elle. Au final, c'est ma faute si elle a tout perdu, même la vie. Mais je l'aime tellement. Alors, qu'est-ce que j'aurais pu faire? Qu'aurais-je du dire pour qu'elle ne meure pas? Pour que je ne la vois pas partir avant moi? Parce que oui, cette image me hantait plus que tout le reste. Ma Tanya, morte. Si proche mais en même temps si loin de moi. Cette simple pensée suffisait à faire revenir mes larmes et raviver ma douleur et mes angoisses. Pourquoi? Oui, pourquoi? C'était le seul mot qui tournait en boucle dans ma tête.

"Arrêtes de te mordre la lèvre, tu va saigner.. "

Un doigt sur ma bouche, un contact doux et rassurant. Oui, je ne suis pas seule. Ce n'est pas ma Tanya mais Eraqua. Est-ce que ça fait une réelle différence? Maintenant, en plus d'être un poids pour ma jumelle, j'en viens aussi à embêter même les professeurs. Mais je ne veux pas partir. Je veux rester ici, avec elle. Au moins le temps que l'orage passe. Le temps que mes cauchemars s'apaisent. Le temps de retrouver un peu de courage, au moins assez pour affronter la journée à venir. Le temps de croire qu'ici, juste avec elle, dans cette chambre, je ne crains rien, je suis à l'abri. De tout et de tous.

"Il est inutile de te remettre la faute dessus. Encore une fois, quel que soit la raison, ce n'était pas ta faute, une autre personne a tirer, je me répète... Mais tu n'y es pour rien. Imagine.. que ta soeur ait survécu et pas toi. Penses-tu vraiment qu'elle aurait pu vivre avec le fardeau de te savoir dans un monde éloigné d'elle? "

Tanya vivante et moi morte. Sa réaction? Non, je ne veux pas y penser. Parce qu'au fond de moi, je la connais. Je suis persuadée de savoir ce qu'elle ferait. La même chose que moi. Elle se serait jetée sur les chiens, sur les soldats. Et le résultat final aurait été le même. Nous serions mortes, toutes les deux. Si elle n'avait pas pu m'abandonner malgré le fardeau que j'avais toujours représenté, je savais que même à cet instant, elle n'aurait pas pu me laisser en arrière. Car quoi que j'en dise, même si la balle ne m'a pas frappée réellement, elle m'a tuée à la seconde même où elle a atteinte ma jumelle. Mon cœur s'est arrêté à cet instant précis. Et je ne suis pas certaine qu'il soit vraiment reparti depuis ce jour.

"- Eraqua, j'ai entendu dire que... si on racontait ses cauchemars à quelqu'un, il ne faisait plus aussi peur après. Qu'on pouvait se rendormir et même faire comme si il n'avait jamais existé. Tu crois que... si je te le raconte... Moi aussi, j'aurais moins peur?"

Je sais qu'elle m'a dit que je pouvais parler mais après, elle m'a aussi dit qu'elle n'aurait pas dû demander. Alors, j'hésite. Et puis, ce n'est pas réellement un cauchemar. C'est pire que ça. Un souvenir n'a rien de comparable à de simples terreurs mises en exergue par l'esprit endormi. Et puis, ce n'est pas aussi facile que ça. Je veux dire, j'ai aussi un peu peur de ce qu'elle pourra penser de moi et ma sœur par la suite. Pourtant, enroulée dans la couette, le verre d'eau terminé entre mes doigts et calée contre ma princesse azurée, je me sens un peu apaisée. Presque assez forte pour en parler.
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Lun 10 Mar 2014 - 14:36
La petite Soniya... Sa petite Soniya.. Serait-ce exagérer que de s'approprier un petit soir, juste un tout petit soir Soniya pour elle? Égoïste oui. Voilà ce qu'était Eraqua, mais ce n'était pas une mauvaise forme d'égoïsme, loin de là, de toutes façons, c'était ce soir que son amie était que pour elle, qu'elle pourrait enfin être réellement utile à quelqu'un , ici, dans cette académie. Son métier de professeur était éreintant, les élèves assez pénibles et , elle-même en apprenait bien plus que ses propres élèves ! La magie blanche.. Qui aurait crut de son temps, en tant qu'humaine que ce genre de choses existait réellement? Pas elle ! Quand aux discours de son père, de ses tuteurs sur le rôle de la lumière des Crystallis pour repousser les ténèbres.. Elle n'y voyait qu'une simple métaphore pour rester quelqu'un de bon pour les gens de son royaume. Ce qu'elle faisait à la perfection vu qu'elle était directrice d'un orphelinat et quel orphelinat ! Son manoir, rien que ça ! La jeune femme regardait toujours Soniya, repensant à tout ces enfants.. Mais les paroles de la demoiselle à la tignasse rouge la fit sortir de ses pensées.

"- Eraqua, j'ai entendu dire que... si on racontait ses cauchemars à quelqu'un, il ne faisait plus aussi peur après. Qu'on pouvait se rendormir et même faire comme si il n'avait jamais existé. Tu crois que... si je te le raconte... Moi aussi, j'aurais moins peur?"

Ce qu'elle disait n'était pas faux, pas faux du tout. Pendant quelques semaines, la mort de son père la hantait. Elle ne voulait guère en parler et , à dire vrai cela la terrifiait la nuit, Eraqua pensait voir le fantôme de son père certaines soirées , cela était, en plus d'être terrifiant, empêchait la jeune princesse de dormir à l'époque. Et puis un jour, elle pu parler, parler à son grand frère de ses terreurs et celui-ci la rassurait en lui disant que lui aussi, il lui arrivait de faire des cauchemars à ce sujet. Pour la princesse, cela avait amplement suffit. Elle commençait à ne plus avoir peur de ces images et, petit à petit elle avaient disparut, sans réelles raisons. La peur.. Une chose que nous ressentons tous tôt ou tard. Mais chez la princesse au cheveux bleu cela venait, partait.. Certaines personnes verraient la princesse comme une femme au mental d'acier, la vérité est tout autre, elle sait juste mettre de côté ses propre problèmes, pour le bien des autres, surtout de ceux qu'elle aime.. Tout cela pour dire que oui, elle voulait bien évidemment écouter Soniya..

"Bien entendu Soniya, j'ai vécu cette chose moi aussi.. Des tas de cauchemars. Mon père.. Quelque fois ma mère venaient hanter mes rêves. Je n'arrivais plus à dormir et puis..j'en ai parlé à mon grand frère et puis..tout s'est évanoui ! "


Elle ne mentait pas vraiment, disons plutôt qu'elle embellissait la vérité. Des cauchemars , elle en fait, elle en fera toujours. C'est d'ailleurs pourquoi en cette nuit orageuse, la jeune princesse était venue sur ce toit. Quelle rencontre hasardeuse qui, pourtant aura aider deux jeunes femmes à resserrer en quelque sortes leurs lien déjà fort. Tout du moins, ce lien était fort, puissant pour Eraqua. Mais pour elle, chaque lien crée se voit doté d'une force incroyable et impossible à briser. A moins bien sûr que l'autre personne veuille le briser.. ou.. ou se range du côté du mal. Mais , Soniya ne ferait ni l'un ni l'autre. Alors quel mal pourrait-il lui arriver ?


Dernière édition par Eraqua Crystallis le Mer 12 Mar 2014 - 11:55, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Lun 10 Mar 2014 - 20:05
You and I’ll be Safe and Sound....

"Bien entendu Soniya, j'ai vécu cette chose moi aussi.. Des tas de cauchemars. Mon père.. Quelque fois ma mère venaient hanter mes rêves. Je n'arrivais plus à dormir et puis..j'en ai parlé à mon grand frère et puis..tout s'est évanoui ! "

C'était vrai ça? Ce n'était pas que moi qui faisait ce genre de mauvais rêves? Pourtant, les mots d'Eraqua résonnaient en moi sans grand sens en fait. Père, mère, ça ne me faisait aucun effet. Je n'en avais jamais eu alors je ne savais pas ce que cela pouvait faire ressentir. Je l'ai imaginé, souvent, mais au final, je n'en sais rien. Et j'ai encore mal rien que de penser à toutes ses images qui hantent mon esprit alors, si en en parlant avec elle, j'arrivais à me sentir moins mal, pour ne pas gêner ma soeur avec ça, alors je n'aurais pas tout perdu. Ça m'embêtais encore un peu de devoir l'ennuyer avec tout ça mais maintenant, je sentais que les mots voulaient venir, forçaient le chemin pour sortir de ma gorge. Je me suis blottie contre ma princesse et j'ai commencé doucement à parler. Lentement, et pas très fort.

"- Il faisait relativement beau ce jour-là. Il neigeait dehors et la température était très basse mais ce n’était pas trop mal pour autant. On était en train de faire un spectacle aux plus petits ma Tanya et moi. Elle jonglait sur ma musique, elle faisait parler des marionnettes et je chantais quand ils sont entrés. La porte à claquée si fort que j'ai cru qu'ils l'avaient cassés. On a tous criés, effrayés, mais ils ont avancés droit sur nous. Pourquoi, je ne sais pas. Mais c'était ma sœur et moi qu'ils voulaient. Ils n’ont pris que nous...."

Les bruits résonnent encore dans mon corps et j'en tremble rien que d'y penser. Le bois qui frappe le montant du mur, les pas lourd et les claquements métalliques. Les éclats de voix rudes et rauques. Ainsi que ce silence inquiétant qui était tombé sur l'orphelinat après leur entrée. Les petits ne pleuraient as, trop effrayés pour ça et les Dames se contentaient de les laisser passer. Sans esquisser le moindre geste, sans répondre à nos regards perdus et complètement terrifiés. A croire qu'elles ne nous voyaient déjà plus, qu'à leurs yeux, nous étions déjà mortes. Pas une réaction, rien. C'était ça finalement, le plus douloureux durant ces interminables secondes. Voir tous ces gens autour de nous et personne qui ne bronche.

"- J'ai voulu crier mais ils m'ont frappé. Alors j'ai pleuré en silence, tandis qu'ils nous emmenaient. Ils nous ont jetées dans un wagon déjà rempli de gens et la porte s'est refermée, nous plongeant dans le noir. Tout le monde gémissait, pleurait mais personne ne faisait rien. Et on s'est mis à rouler. Longtemps. Sans boire, manger ni voir le jour. J'avais peur mais Tanya me rassurait. Puis, on s'est arrêté et on nous a fait descendre. Devant une sorte de mini ville entourée de grillages, avec des soldats, des chiens et armes partout."


La lumière violente qui m'avait aveuglé lorsque la porte s'était ouverte m'avait laissé espérer un peu de repos. En fait, ce n'était que le début d'un enfer. Cette file interminable de gens comme nous, emmenés de force, arrachés à leurs vies pour être emmenés ici, sans qu'on ne leur dise rien. Je ne comprends toujours pas pourquoi ceci est arrivé et je ne sais pas si comprendrais un jour. Je tremble un peu plus fort, ma voix est moins sure mais je parle un peu plus vite, comme si je voulais faire passer la suite le plus rapidement possible pour ne plus jamais avoir à y repenser. Car contrairement aux contes de fées, mon histoire ne se finit pas par un miracle.

"- On nous a tout pris ce qu'on avait, on a nous a parqués dans des bâtiments froids et humides, qui sentaient la mort. Des gens étaient déjà là, tous malades, faméliques et le regard vide. Alors, on a décidé de s'enfuir. Le soir même. On ne pouvait pas rester là. Et on l'a fait, on s'est sauvée, rien que toutes les deux...."

Dans mon ton, il est évident que la suite n'est pas aussi gaie que l'on pourrait l'espérer. J’ai resserré mon étreinte autour d'Eraqua et déjà, un voile se forme devant mon regard. Je sais ce qui va se passer et j'en ai tellement mal que je voudrais me plier en deux. Mais maintenant, je ne peux plus m'arrêter, pas à ce moment-là de mon souvenir.

"- Ils nous ont pourchassés. 4 soldats et 2 chiens. On a couru longtemps mais on n’arrivait pas à les semer, nos pas dans la neige nous trahissaient. Et un chien a fini par me rattraper. Il m'a attrapé, je suis tombé, Tanya l'a frappé pour qu'il me lâche et m'a aidé à me relever aussi vite que possible. Et là, le coup de feu... Il a..."

Une pause, un sanglot. Le corps qui tombe au ralenti, sans bruit sur la poudreuse. Cette marque rouge supplémentaire, définitive. Destructrice. Et la douleur qui m'envahit alors que la vie à déjà quotté ma jumelle.

"- J'ai hurlé. Et je me suis jeté sur eux. J'ai rien pu faire et eux, ça les faisait rire. Alors, celui qui me tenait, je l'ai mordu, je voulais qu'il ait mal lui aussi. Et au final, il m’a frappé au ventre, avec un couteau. Et il m'a abandonnée là. Avec ma sœur... Seules..."

Comme toujours.... Ça, je le pense mais n'arrive pas à le dire. Je me suis remise à pleurer, serrant ma princesse aussi fort que possible dans mes bras. Je n'avais rien pu faire pour ma sœur. Je n'avais jamais rien pu faire. Et j'avais peur que cele ne recommence. Encore.
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Mar 11 Mar 2014 - 13:11
Alors que Soniya commençait à parler, la princesse sentit un malaise s'installer, petit à petit, rien que par son ton petit, presque comme si ce récit l'étranglait.. Eraqua avait adopter des tas d'orphelins, leurs histoires, leurs passés l'avait toujours fait mal ou mise mal à l'aise, non pas parce que cette histoire l’écœurait, mais parce qu'elle se l'imaginait, elle l'imaginait vivre chaque instant. Et le récit de Soniya commençait pourtant bien.. Un beau soleil, un spectacle de marionnettes pour des enfants d'orphelinat.. Et puis.. Les soldats.. Dans sa tête le spectacle était horrible. L'imaginer, sa pauvre Soniya, traitée ainsi, la révoltait, l'énervait. Si elle aurait pu faire la moindre chose pour cela, elle l'aurait fait, sans la moindre hésitation ! Les tremblements de Soniya firent réagir Eraqua en caressant ses bras avec une telle douceur , sa joue posée contre sa tête . Elle ne l'encourageait pas à continuer, mais à rester forte cependant. Très forte..

Le wagon.. plusieurs personnes entassées dans un même wagon comme des bêtes .. La jeune princesse serrait un peu plus les bras de Soniya, elle sentait quelque chose monter, un mélange hybride entre la colère et la tristesse.. Comment.. comment les hommes peuvent être aussi horrible? Elle qui vivait depuis toujours dans un royaume ou, sans dire que tout était beau et joli avait au moins le mérite de n'avoir vécu aucune atrocités.. Encore moins celle là.. Mais, elle le sait, son frère, non.. Ses frères auraient agit pour elles dans d'autres circonstances. Ils auraient agit pour les libérer, c'est le crédo des Crystallis, le bien avant tout, le mal à éviter plus que tout.. Quand à la description de cette fameuse mini-ville.. Cela lui rappelait avec le cœur battant cette histoire de camp d'extermination.. Non.. Soniya.. pas elle.. Eraqua ne pouvait pas accepter cela..

Alors que la petite rouquine continuait son récit, Eraqua concluait que c'était bel et bien des camps d'extermination. Quelle horreur.. Comment c'était possible? Pourquoi faire de telles choses? Jamais une telle barbarie n'avait eu lieu dans sa vie pourtant.. La princesse aux yeux azur sentait les larmes sur le point de couler, alors que son amie, sa Soniya continuait son récit. Elle donnait plusieurs baisers à son front, pour lui dire qu'elle était présente, que ceci n'arrivera plus.. Et puis, elle parlait de leurs évasion, avec un ton qui disait bien que cela ne se terminait pas bien.. Et à raison. Des soldats la poursuivait, elle et sa sœur. Avec des chiens.. Et puis, le moment terrible ou sa sœur fût assassinée sous ses yeux.. Puis..ces monstres de soldat qui la poignardaient en riant , la laissant là à son sort.. Mais pourquoi avoir fait cela?! Quel était l'intérêt d'une telle chose enfin? Ces questions n'avaient pas de réponses et après tout elle s'en fichait..

Alors que Soniya pleurait contre elle, Eraqua ne put s'empêcher de pleurer elle aussi, silencieusement.. Elle serrait tout contre elle sa Soniya embrassant le sommet de sa tête aussi souvent qu'il lui était possible. Ses mains caressaient son dos ou sa nuque. Soniya se sentait coupable.. Mais elle aussi.. Ne pas avoir été présente.. Si elle était vivante, elle aurait fait tout pour l'aider. Ses frères aussi.. Ce n'est pas possible qu'ils soient restés là sans rien faire.. Pas devant une injustice aussi monstrueuse ! Non.. La jeune femme tout de bleu vêtue regardait de manière assez vide le mur en face d'elle. Continuant ses caresses pour rassurer Soniya.. Elle repensait à son récit.. Ses larmes coulaient toujours mais, sans jamais rien montrer . Du moins , si Soniya ne relève pas la tête.. Mais de toutes façons elle allait le faire !

Clignant des yeux pour se ressaisir, la jeune princesse reculait légèrement l'étreinte pour regarder Soniya et bien que ses yeux, sa vision, bien que troublée par ses larmes lui permettait de plonger son regard dans le sien.


"Pardon moi Soniya.. Je suis désolée de tout ce qui t'es arrivé.. J'aurais souhaité être présente, te protéger de ces horreurs qui te sont arrivées.. On ne mérite pas cela. Personne ne le mérite. Ce sont ces hommes les monstres, j'espère qu'ils..qu'ils souffrent en enfer ou les dieux seuls connaissent le lieu de leurs souffrance.. Mais.. "


Elle marquait une courte pause pour reprendre ses esprits. Essuyant à l'aide de ses doigts fins les quelques larmes sur les joues de Soniya, ainsi que ses propres larmes, elle reprit parole peu après ce geste affectueux.


"Je vais te faire une promesse . Celle d'être là pour toi, celle de te protéger et de t'aimer .. comme..comme une mère ! Et toi aussi tu me protégeras ! Et à nous deux, nous protégerons ta soeur ! Qu'en dis tu? "


Dernière édition par Eraqua Crystallis le Mer 12 Mar 2014 - 11:46, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." - Mer 12 Mar 2014 - 9:37
You and I’ll be Safe and Sound....

Ça y est, j'avais fini par lâcher tout ce que j'avais sur le cœur. Mais pourtant, j'avais toujours aussi peur. Non pas de l'orage que je sentais encore gronder à l’extérieur ni même de toutes ces images qui défilaient à nouveau dans mon esprit, me rappelant nos derniers instants. Non, j'avais peur que ma Princesse ne s'en aille. Pourquoi? Parce que mon histoire prouvait bien que, comme je lui avais dit, c'était ma faute si ma sœur était morte avant. Parce ce récit ne pouvait que démontrer à quel point j'étais inutile. Un poids supplémentaire pour ceux que j'aimais. Alors, pour ne plus craindre tout cela, j'enfonçais mon visage aussi loin que possible contre le corps d'Eraqua, ma tignasse dessinant une carapace autour de mon corps frêle et secoué de sanglots.

"Pardon moi Soniya.. Je suis désolée de tout ce qui t'es arrivé.. J'aurais souhaité être présente, te protéger de ces horreurs qui te sont arrivées.. On ne mérite pas cela. Personne ne le mérite. Ce sont ces hommes les monstres, j'espère qu'ils..qu'ils souffrent en enfer ou les dieux seuls connaissent le lieu de leurs souffrance.. Mais.. "

Désolée... Pardon, protéger. J'avoue que j'ai mis un peu de temps avant de bien saisir ce qu'elle voulait dire. Mine de rien, j'avais l'esprit complètement embrumé, sans doute autant que mes yeux pouvaient être remplis d'eau. Elle s'était reculée un peu, me forçant à me détacher d'elle, ce que j'avais eu le plus grand mal à faire et du coup, j'étais un peu obligée de la regarder. Moi, j'aurais voulu qu'elle ne me voie pas dans cet état, que personne ne sache. Mais pour le coup, ces mots me rassuraient quand même. Ses yeux à elle avaient pleurés aussi, ils avaient rougis et semblaient tout brillants. D'ailleurs, elle essuya ses larmes doucement avant de venir chercher les miens, doucement. J'ai un peu sursauté, ne m'y attendant pas mais je n'ai pas pu parler. Elle reprenait déjà la parole.

"Je vais te faire une promesse . Celle d'être là pour toi, celle de te protéger et de t'aimer .. comme..comme une mère ! Et toi aussi tu me protégeras ! Et à nous deux, nous protégerons ta soeur ! Qu'en dis tu? "

Pour le coup, je crois que j'ai retenu ma respiration. Me protéger, être là pour moi? Ça me faisait plaisir oui, mais j'étais tellement toujours en train de tout rater. Je ne voulais qu'elle ait des ennuis par ma faute. M'aimer comme une mère? C'était possible ça? Je ne savais pas. Mais je l'espérais aussi. Moi, la protéger elle? Jamais je n'en serais capable. Je n'arrivais déjà pas à m'occuper de moi toute seule alors de quelqu'un d'autre? Et puis, tout cela faisait tellement d choses en même temps. Pourtant, ce qui le plus marqué, restait encore à venir. Protéger ma sœur, ensemble. Oui, là je ne me posais même pas la question. Je serais prête à tout pour, au moins une fois, pouvoir la protéger pour de vrai. Etre vraiment là pour l'aider.

"- Je... Tu veux bien, pour de vrai?... Être comme une maman et... M'aider à protéger ma Tanya?"

Oui, j'avais besoin de le dire à voix haute pour y croire vraiment. Mais à travers mes larmes, il y avait comme un très léger sourire qui se peignait sur mon visage. Parce que je voulais y croire à toutes ses belles paroles. Je ne connaissais peut-être pas Eraqua depuis très longtemps mais pour moi, elle était sincère et c'était tout ce qui comptait. J'ai avalé ma salive et essayé de calmer mes sanglots mais je suis revenue me serrer tout contre elle. Mon cœur battait encore très vite mais il y avait moins de peur dedans. Le soulagement s'installait lui aussi, doucement.

"- Merci... De m'avoir écouté... D'avoir pleuré avec moi et... Pour tout le reste... J'aurais aimé que ma vraie maman, elle ait été comme toi. Je suis sure… Que ma Tanya ellet’aimerait aussi beaucoup. "
Contenu sponsorisé
Re: "You and I'll be Safe and Sound...." -
"You and I'll be Safe and Sound...."
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Yong Tae Sun ღ Safe and Sound
» ▲ SAFE AND SOUND. (gabriel) ► terminée
» Safe and sound [Abandonné]
» You and I’ll be safe and sound ◮ Bevy
» Aerith Harper • You and I'll be Safe and Sound •

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Sur les toits-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page