Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Drôle de reveil[with Soniya]

 
Invité
avatar
Invité
Drôle de reveil[with Soniya] - Dim 9 Fév 2014 - 21:11
Que s'est-il passé? Un grand flash blanc, toute la vie de la princesse au cheveux bleu qui défilait devant ses yeux et puis.. Cette douleur horrible, aussi bien au cœur qu'au ventre. Elle se souvenait de ce moment stupide ou elle glissait sur l'orphelin. Cet orphelin tenait un couteau qui..s'était planté dans sa chair. La douleur était intense. La vie la quittait petit à petit.. Et là le se réveillait. Dans une immense bâtisse qui s'apparentait à un temple, elle portait les mêmes vêtements qu'à sa mort. Tout du moins, il était évident pour elle que son temps était compté sur terre. Aucun bâtiment de cette beauté n'existait dans sa ville. Son manoir lui même n'était pas aussi beau. Mais il manquait quelque chose à cet endroit, de la vie.. Le sourire d'enfants heureux de la voir par exemple . Alors qu'elle commençait à faire quelques pas dans l'immense temple, elle réfléchissait à la raison de sa venue ici. Son porte-bonheur se balançait au même rythme que ses pas dans la gigantesque bâtisse.




"Je suis morte.. Ça ne fait aucun doute. Je savais qu'il existait quelque chose après la mort mais.. La solitude dans un temple.. "




Ce n'est qu'après un court soupire que la jeune femme se mit à sourire les larmes aux yeux. Du bout des doigts, elle essuyait ses larmes avant de porter son regard sur une note en papier qui se trouvait juste en dessous d'elle lors de sa .. réincarnation ici même. Dessus était inscrit des choses incompréhensibles . Eraqua serait apparemment une déesse, non, une demi-déesse de la lumière et aurait obtenu le métier de professeur dans l'établissement.. Deus ? Deus.. Du latin ? Non.. Ou peut-être que si, le latin de la demoiselle était fort rouillé, mais d'après la sonorité, cela s'apparentait à "Dieu" .. Mais quel est cette endroit? Ce n'était pas la peur qui envahissait le cœur d'Eraqua non, c'était plutôt la curiosité. Après avoir fait au moins trois fois le tour du bâtiment avec la feuille en main, la confusion n'avait pas diminué. Bien au contraire elle avait augmenter ! Son envie d'assumer ce rôle -tant pas résolution que parce qu'elle n'avait guère d'autre choix- était à l'égal de son incompréhension à vouloir comprendre le bazar dans lequel elle s'était fourrée .




" Si quelqu'un pouvait un peu me guider dans ma tâche j'en serais fort aise."




Bien entendu, elle même ne s'attendait pas à une réponse, ni même une présence ici. La jeune femme au cheveux bleu se contentait de caresser son porte-bonheur d'un air triste; Elle repensait à ses demi-frères . Aux orphelins, comment réagiraient-ils à tout cela? Sans vantardises, elle était comme une mère pour eux.. Devait-elle faire la même chose dans cette école divine? C'était sans doutes cela sa mission ! Mais tant qu'elle ne pouvait pas sortir d'ici, elle ne pouvait pas accomplir sa tâche, alors la jeune femme s'installait près d'une colonne de marbre, tout du moins ça en avait l'air, genoux ramenés contre sa poitrine patientant. Et puis, sans qu'elle sache comment c'était possible, la porte du temple s'ouvrait et à son ouverture se trouvait une jeune femme . A sa vue, on pouvait clairement comprendre qu'elle était passée par des choses terribles durant sa vie. Sans réellement savoir pourquoi, Eraqua le ressentait et, cela lui faisait mal. Ce n'était qu'après s'être levée et tapotant tout ses vêtements pour retirer la potentielle poussière qu'il y avait dessus qu'elle affichait son plus beau sourire d'ange.




"Bonjour ! Ou bonsoir , je n'ai pas la moindre idée de l'heure ici .. Pourrais-tu m'aider? Je suis un peu perdue.."
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Lun 10 Fév 2014 - 9:25
Drôle de réveil....


Pour la énième fois depuis mon arrivée à la Deus, je venais de terminer un cours à l'infirmerie de l'Académie. Il n'y a vraiment que moi pour me prendre sur la tête les tatamis que rangions pour aider le professeur de sport. Résultat, j'avais perdu connaissance et j'avais même eu une côte abimée. Mais bon, c'était remis à présent. Il ne restait plus de cet épisode qu'une légère douloureuse au niveau de mon buste et un bon coup de fatigue. Aussi de la déception. Je savais que les autres avaient rigolé à nouveau de ma maladresse. Je ne leur en voulais pas mais par contre, je m'en voulais à moi. Jamais je ne pourrais devenir une déesse si je n'arrivais même pas à tenir debout toute seule sans me blesser. J'avais donc le nez en l'air et je marchais un peu au hasard, portée par le brouhaha des autres élèves en direction de la cafétéria lorsque que je les ai entendus.

Ils étaient 5, trois garçons et deux files. Et ils me regardaient méchamment, se moquant ostensiblement de moi. Ils ont attendus que je passe près d'eux pour hausser le ton et continuer à raconter mes prouesses. J'ai fait comme si je ne les entendais pas. Pourquoi nier? Tout ce qu'ils disaient était vrai et même moi, j'avais honte de mon comportement. Mais ça ne changeais rien au fait que cela faisait mal. Je ne voulais pas les entendre, je ne voulais pas repenser que, à nouveau, tout recommençait, comme avant. J'aurais voulu que ma Tanya soit là mais en même temps, j'étais un tel point pour elle. Non, je devais me débrouiller seule. Alors, je me suis forcée à relever la tête et à avancer simplement normalement, ce qui me demandait des efforts phénoménaux. Et eux continuaient, en rajoutant toujours davantage.

J'ai tenu le coup, par je ne sais quel miracle. Mais dès que je me suis retrouvée hors de leur champ de vision, j'ai changé de direction. Je ne voulais pas aller manger, je n'avais pas faim, cette boule dans mon ventre prenait toute la place. Pourquoi les gens étaient-ils toujours aussi méchant avec nous? Humaines, déesses, animales, nous n'avions toujours été que persécutées et martyrisées alors que nous n'avions jamais rien fait de mal à personne. Je tentais de retenir mes larmes, je ne voulais pas paraitre encore plus faible que je ne l'étais et, pour me cacher aux yeux de tous ces gens qui me détestaient sans que je ne sache pourquoi, j'ai poussé la porte du Temple. Ici, au moins, je serais tranquille. Du moins, c'était ce que je croyais.

"Bonjour ! Ou bonsoir , je n'ai pas la moindre idée de l'heure ici .. Pourrais-tu m'aider? Je suis un peu perdue.."

Pour le coup, j'ai violemment sursauté avant de tomber sur les fesses. Oui, je ne m'améliore pas. Perdue dans mes pensées, je n'avais rien vu ni entendu. Mon premier réflexe a été de passer rapidement ma main sur mon visage, pour en effacer toute trace de pleurs mais si les larmes avaient disparues, mon visage rougies trahissait à lui seul ce que je venais de vivre. Je me suis relevée un peu maladroitement et j'ai observé la femme devant moi. Elle semblait gentille, tellement douce par rapport à ceux que j'avais laissé dehors derrière moi. Mais maintenant, je me méfiais un peu des apparences. Alors, j'ai essayé de répondre de la façon la plus neutre possible.

"- Bonjour. On est à l'heure du déjeuner. Et je ne sais pas si je pourrais vous aider beaucoup, je ne suis pas très douée..."

Qu'est-ce que j'avais besoin de raconter ça, moi? Aucune idée, c'était sorti tout seul. Enfin, je restais debout à bonne distance de la femme, comme pour me protéger d'elle, ne sachant pas encore à quoi m'attendre de sa part. En tout cas, elle n'avait vraiment pas l'air méchante. Et ce sourire. Oui, je ne sais pas pourquoi mais il me faisait chaud dans le cœur. C'était agréable.

"- Bienvenue à la Deus Academia. Ici, on est tous morts et on est là pour devenir des Dieux pour aider celui qu'à créer ce lieu. Au départ, on reçoit tous un papier avec pleins d'informations écrites dessus. Tu l'as encore? Déjà ça, ça pourra t'aider. Pour le reste, bah, c'est comme une école. Enfin, si tu sais ce que c'est."


Je ne me moquais pas mais après tout, Tanya et moi n'avions jamais été encours avant d'arriver ici alors qu'est-ce qui me disait qu'elle savait ce que c'était? Rien. J'avais tendance à tanguer d'un pied sur l'autre, jouant avec mes cheveux, signe de mon trouble. Oui, je n'étais pas très à l'aise. J'étais vraiment la dernière personne sur qui compter, même pour accueillir des nouveaux.
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Lun 10 Fév 2014 - 12:44
Ainsi donc, elle était bel et bien morte.. Chaque chose en son temps, elle devrait faire le deuil de ce à quoi elle doit renoncer plus tard. Son rôle était marqué sur ce bout de papier qu'elle regardait en comprenant un peu mieux les choses. Elle était donc une demi-déesse, devant enseigner la magie de lumière aux élèves. Les dieux ont une drôle d'organisation tout de même, certes Eraqua pouvait enseigner mais, dans une matière ou elle même ne connaissait rien.. Et puis, après avoir retournée la feuille. Elle pu constater qu'il y avait quelques instructions notamment sur ses pouvoirs.. Ainsi donc, son porte-bonheur possédait quelques particularité.




Surtout celle d'activateur de son don. Bien intéressant tout cela ! Mais ! Pensons à notre interlocutrice. Après une analyse brève mais plus poussée , on voyait que son visage était rougit. Le froid? Non, un domaine divin devait être un peu plus paradisiaque que ça.. Des larmes.. Oui ses yeux étaient rouges eux aussi. La jeune femme au cheveux azur ne put s'empêcher de sourire, mais c'était un sourire plein de compassion. Sortant un mouchoir blanc de sa poche elle s'approchait de sa nouvelle amie qui était d'ailleurs tombée sur le sol de peur. Alors qu'elle tendait sa main libre vers elle, Eraqua lui dit simplement:




"Mais oublions mes petits soucis, toi tu as pleuré.. Je ne sais pas pourquoi tu as verser des larmes mais ce que je peux te dire c'est que si tu veux te laisser aller vas-y.. "




La jeune femme au cheveux bleus posa sa main sur la tête de son interlocutrice avec un grand sourire sur les lèvres lèvres puis commençait à caresser ses cheveux . Quelques secondes plus tard la jeune femme se redressait et se tenait droite pour réfléchir un instant. L'heure du déjeuner, Deus academia, une académie des morts. N'étant jamais allée à l'école elle même, la jeune princesse ne connaissait pas sur le bout des doigts le déroulement des cours dans un établissement scolaire, si ce n'est par le bias de ses orphelins.. Après un court moment de réflexion son estomac vint à gronder et la gêne venait à se lire sur son visage .




"Euh.;et bien..je..pardon.. "




Se tapotant le menton elle dit d'un simple sourire :




"Est-ce-que tu voudrais déjeuner avec moi? "




Après avoir sortie de nouveau sa feuille de sa poche, la jeune femme recommençait à lire tout ça..Elle était vraiment intriguée.




"D'après la feuille je suis professeur.. Et toi qu'es-tu? "
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Lun 10 Fév 2014 - 20:39
Drôle de réveil....


"Mais oublions mes petits soucis, toi tu as pleuré.. Je ne sais pas pourquoi tu as verser des larmes mais ce que je peux te dire c'est que si tu veux te laisser aller vas-y.. "

Ah, je ne m'étais pas relevée? Il semblerait que non, en effet. La voilà qui me tend la main pour m'aider à me remettre debout mais j'hésite un peu. Non pas que je n'ai pas confiance, elle a vraiment pas l'air méchante du tout, mais je ne sais pas. Instinctivement, je cherche ma sœur dans les environs. Mais elle n'est pas là. Et puis, quand sa main vient s'approcher de mon visage, je ferme un instant les yeux, remontant les épaules et grimaçant légèrement. Oui, je m'étais préparé à recevoir un coup. Parce que c'était presque devenu une habitude pour moi à présent, même si ça ne m'empêchait pas d'avoir toujours aussi mal. Mais j'ai vite réalisé que je me trompais. Sa main est simplement venue se perdre dans ma tignasse hirsute, comme le fait Tanya pour me consoler. Alors, sur le coup, je ne sais pas comment réagir. Je la regarde avec surprise avant de finir par me relever doucement avec elle.

Me laisser aller, non, je n'en ai pas envie. Parce que finalement, ce n'est pas grand-chose. J’ai déjà connu tellement pire et tellement souvent, je ne vais pas me laisser abattre pour si peu. Et puis, pour une fois que j'ai l'occasion de servir à quelque chose, je vais essayer de faire bien. C'est la première fois que j'accueille quelqu'un au Temple, enfin, sauf la fois où étrangement tout le monde c'est retrouvé là pour le débarquement de drôle de femme à lunettes. Mais ce n'est pas moi qui me suis chargée de tout, je ne faisais qu'être présente. Pour une fois, je serais vraiment responsable de son arrivée. Bon, ça me faisait un peu peur mais après tout, si les autre sy arrivaient, il n'y avait pas de raisons que moi, je n'en sois pas capable.

"Euh.;et bien..je..pardon.. "

Un instant de silence et je mets à rire doucement. En fait, je m'attendais à tout sauf à ça. J'en oublie presque aussitôt toutes mes petites peurs et appréhensions, me souvenant de ma propre arrivée ici. On avait rêvé d'un festin immense avec ma Tanya et quand le professeur était venue nous accueillir, elle nous avait emmené manger, elle aussi. Tiens, c'est vrai ça. Je m'en souvenais plus.

"Est-ce-que tu voudrais déjeuner avec moi? "

"- Oui, avec plaisir. C'est rigolo, quand on arrive, on a toujours faim. Faut croire que ça creuse l'appétit de mourir et de revivre ici."

Il n'y a plus de traces de larmes sur mon visage et j'ai retrouvé mon sourire et ma gaieté habituelle. Oui, il m'en faut peu, je sais. J'observe à nouveau la femme devant moi. C'est drôle quand même, autant moi et ma jumelle on est toute rouge, des cheveux aux yeux en passant même par les vêtements, autant elle, elle est toute bleue. Un peu comme si elle représentait le froid et le calme et moi le chaud et le mouvement. Remarque, si j'y pense, c'est un peu beaucoup l'impression que j'ai. C'est en cours de chimie qu'on a perlé des couleurs je crois? Faudra que je redemande au professeur. Parce que j'ai appris tellement de choses nouvelles qu'à la fin, je n'ai pas encore réussi à tout retenir malgré mes efforts.

Je remarque que la Dame en bleue a sorti la feuille qu'on reçoit tous en arrivant et qu'elle la parcourt avec beaucoup de sérieux. Alors, j'attends sagement qu'elle ait fini. Si je dois la guider jusqu'à la cafétéria, je ne vais pas partir toute seule, ce serait bête quand même.

"D'après la feuille je suis professeur.. Et toi qu'es-tu? "

"- Moi, je suis une élève. Je m'appelle Soniya Siankov et je suis morte il y a... Hum... entre 70 et 80 ans. Mais je ne sais pas exactement en fait. Je me suis réveillée ici il y a seulement 10 mois et depuis, j'essaye de devenir une déesse."

Oui, je ne suis plus une nouvelle même si finalement, je pourrais aisément le faire croire. Je crois même que les gens en sont souvent persuadés. Mais bon, ce n'est pas bien grave ça. Je me tourne vers la porte et pointe mon doigt vers l'extérieur qui apparait en lumière entre les deux battants entrouverts.

"- Si tu as faim, viens. Je vais te montrer la cafétéria. On pourra toujours discuter sur le chemin si tu veux. Au fait, tu t'appelles comment? Et tu vas enseigner quoi comme matière?
Oh, et si je parle trop, tu me le dis. On me reproche souvent de poser trop de questions en même temps."
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Mar 11 Fév 2014 - 12:03
"- Oui, avec plaisir. C'est rigolo, quand on arrive, on a toujours faim. Faut croire que ça creuse l'appétit de mourir et de revivre ici."



Cette petite remarque décrochait un sourire à la demoiselle. Il était vrai que sa fin n'était pas tout à fait illogique. A dire vrai elle était même normale. Mourir donnait faim, mais elle avait déjà faim avant de mourir, cela a simplement du s'amplifier avec le temps. D'ailleurs, en quelle année étions nous? Les vêtements de sa nouvelle amie lui rappelait son temps. Mais ils avaient quelque chose d'éloigné.. Drôle de sentiment ! Cependant le temps ne devait pas s'être écoulé aussi longtemps que son imagination fertile ne souhaite lui faire croire, la question se posera tout naturellement plus tard. Lorsqu' Eraqua eu sortit sa feuille et posé la question, la réponse de sa nouvelle amie fût simple. Soniya Siankov. Ce nom lui rappelait quelque chose, pas le nom en lui même mais, son origine, se tapotant la lèvre inférieure pour réfléchir, la jeune femme cherchait tout en écoutant attentivement le récit formidable de son ami au cheveux de feu. Elle serait morte il y soixante dix ans au moins? Mais n'aurait atterrit ici qu'il y a dix mois.. Cela veut dire qu'entre la mort humaine et le réveil "divin", le temps s'écoule tellement vite . Il faut dire, si il existe des administrateurs et que ces derniers devaient réguler les âmes qui entraient dans le monde des morts, cela ferait beaucoup de travail pour ces gens ! Mais trêve de pensées stupide. Répondre à Soniya !




"Et bien j'espère t'avoir souvent à mes cours, je t'aime déjà beaucoup ! Et moi je me nomme Eraqua Crystallis, princesse et ancienne directrice d'Orphelinat. "




Ancienne.. Si la jeune princesse était morte , même son titre royal ne lui convenait plus, cependant, vu que ce genre de titre était surtout dans le sang elle se devait de le conserver. Non pas qu'elle y accordait la moindre importance, mais c'était ainsi qu'elle s'était présentée à tout les adultes, jusqu'à ce qu'elle devienne elle même majeure. Mais autre chose vint titiller ses pensées, Soniya était d'origine.. Russe, du moins son nom de famille. Mais de quoi était-elle morte? C'était sans nul doutes une question à ne pas poser et encore moins une question sur laquelle s'attarder. Malgré tout si Soniya était d'origine Russe, cela voudrait dire qu'elle était une "voisine" d'Eraqua. Puisqu'elle était princesse d'un petit pays parfois oublié de la plupart des cartes mondiales. Même de la Russie elle même. Un pays pas très grand qui avait pourtant un nom qui convenait bien " Jardin Radieux" . Cela pourrait paraître pompeux mais les jardins avaient cet aura magnifique la journée, le soir, ces étendues de fleurs parvenaient, par un miracle qui dépassait les connaissances de la jeune femme à rester aussi belles . La jeune demoiselle posa son regard sur Soniya une nouvelle fois avec un grand sourire.


"- Si tu as faim, viens. Je vais te montrer la cafétéria. On pourra toujours discuter sur le chemin si tu veux. Au fait, tu t'appelles comment? Et tu vas enseigner quoi comme matière?
Oh, et si je parle trop, tu me le dis. On me reproche souvent de poser trop de questions en même temps."


A nouveau Eraqua ne pu s'empêcher de sourire, ni même s'empêcher de faire ce geste qu'elle avait pour habitude d'éxecuter avec les orphelins , caresser la tête de Soniya, comme elle le ferait avec une enfant. C'était très souvent vexant, même pour son grand frère , plus vieux que lui à qui elle le faisait sans retenue. Bien entendu, il râlait mais, cela ne l'empêchait d'apprécier. En l'absence de parents, lui et Eraqua se voyaient comme les "parents" de leurs cadet.




"Ne t'inquiète pas, j'aime parler avec toi ! Tu es libre d'être toi même ! Pour la matière que je vais enseigner, d'après le papier je suis professeur de magie, spécialisée dans la magie de lumière. Ca veut dire je pense que j'enseignerais surtout cela. Et oui j 'ai très faim ! "




Après quelques pas la jeune femme vint à repenser à une petite chose, cette histoire de " DD ". Qu'était-ce? Demande ne ferait pas de mal non?




"A ce propos Soniya, tu pourrais me dire ce qu'est un "DD" ?"
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Mar 11 Fév 2014 - 21:21
Drôle de réveil....


"Et bien j'espère t'avoir souvent à mes cours, je t'aime déjà beaucoup ! Et moi je me nomme Eraqua Crystallis, princesse et ancienne directrice d'Orphelinat. "

Je me suis mise à rougir comme une tomate. Elle me l'a dit, pour de vrai. Elle m'aime beaucoup. La seule personne à jamais m'avoir dit ce genre de choses, c'est ma Tanya alors pour le coup, je ne sais pas trop comment réagir. Je la fixe un instant, éberluée de ces simples mots mais surtout parce pas une seconde je ne puisse penser qu'elle ne soit pas sincère. Et puis, elle ne cessait de sourire, comme une maman. Enfin, c'est comme cela que je me l'imaginais. Et puis, la suite de ses paroles me frappe soudain. Princesse? Elle a bien dit Princesse? Une vraie de vraie comme celle du dessin animé que j'avais vu en descendant sur Terre et dont Enora m'avait prêté la cassette vidéo? Alors là, j'étais soufflée.

Enfin, cela n'a pas suffi à me faire taire bien longtemps ceci dit. Déjà parce que je voulais me montrer à la hauteur de ma mission du jour, à savoir bien accueillir Eraqua parmi nous, mais aussi parce que, à la base, moi aussi je me dirigeais vers la cafétéria. Si j'avais changé de chemin, ce n'était qu'à cause de ces autres élèves qui s'en étaient pris à moi. Mais comme je serais accompagnée, je ne craignais rien cette fois. Du moins, je l'espérais du fond du cœur. Je ne voulais pas passer pour une bonne à rien devant Eraqua, surtout alors que je viens juste de la rencontrer

"Ne t'inquiète pas, j'aime parler avec toi ! Tu es libre d'être toi même ! Pour la matière que je vais enseigner, d'après le papier je suis professeur de magie, spécialisée dans la magie de lumière. Ça veut dire je pense que j'enseignerais surtout cela. Et oui j 'ai très faim ! "

Libre d'être moi-même. Pour le coup, je m'arrête de marcher. Si je m’étais attendue à ce genre de réponse. On peut dire qu'elle ne cessait de me surprendre. Bon, d'accord, il ne me fallait pas grand-chose pour ne plus savoir quoi faire ni quoi dire mais elle, c'était quasiment à chaque coup. Alors, je me concentre sur la suite de ses paroles. Professeur de magie, spécialisée dans la lumière. Bon, de la magie, j'en ai un peu, comme tout le monde ici, mais la mienne ne ressemble pas du tout à de la magie de lumière. Enfin, je ne crois pas. Quoi que, quand je joue de la musique, ça fait de la lumière pour me montrer que mon Don est actif. C'est peut-être de ça qu'elle parle. En tout cas, pour le savoir, le plus simple sera d'aller en cours avec elle.

"A ce propos Soniya, tu pourrais me dire ce qu'est un "DD" ?"

"- Eh bien, c'est pouvoir spécial, propre à chacun, que l'on gagne en arrivant ici. Il est toujours unique et souvent, il a trait à notre personnalité, notre histoire ou ces choses-là. Je sais que plus on étudie, plus il devient fort et puissant lui aussi, jusqu'à ce qu'on devienne un vrai Dieu."


Bon, ce n’était pas forcément très clair mais en même temps, je ne pouvais pas faire beaucoup mieux. J'ai essayé de fouiller dans ma mémoire pour avoir plus de détails à lui donner avant de reprendre la parole.

"- Le pouvoir il évolue. Au départ, on ne sait pas trop comment ça marche mais ça s'apprend vite. Même moi, j'y suis arrivée. Mon Domaine Divin, c'est la musique. J'ai toujours aimé en faire depuis toujours alors maintenant, c'est devenu mon pouvoir. Si toi tu as la lumière, c'est que devais être quelqu'un de très gentil."


Bah oui quoi, si elle enseigne la magie de lumière, ça doit bien être en rapport avec son Don. En plus, elle ne m’aurait pas posé la question en même temps si ça ne l’intéressait pas pour une raison précise. Enfin, avec tout ça, j'ai toujours faim moi et elle aussi, j'en suis sure. Du coup, je l'entraine à ma suite jusqu'à la sortie du Temple. Une fois les portes passées, je lui laisse un peu de temps pour regarder les environs. C'est vrai que ça fait son petit effet quand on arrive. Puis, je lui désigne la cafétéria du doigt et en prend la direction d'un pas assuré.

"- Si tu veux, je te ferais visiter après. Mais d'abord, on va manger. Il parait qu'aujourd'hui, en plus, il y a des crêpes à volonté. Viens vite, avant que les autres ils aient tout prit."
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Mer 12 Fév 2014 - 12:26
Ainsi, le "DD" était un pouvoir que l'on obtenait une fois arrivé à l'académie. Eraqua supposait intérieurement que les enseignants possédaient une maîtrise plus avancée de leurs pouvoir. Tout du moins, utiliser ces pouvoirs était de manière générale plus facile pour eux... Cependant, la jeune femme ne savait même pas comment les activer. Alors qu'elle y réfléchissait, Soniya marquait une pause dans sa marche. La princesse au cheveux Azur fit de même et se rendit compte qu'elle n'avait finalement pas d'intérêt à savoir cela, si comme le disait son amie, les "DD" correspondaient à la personnalité de leurs utilisateurs, Eraqua n'aurait pas de pouvoir dangereux et, même si c'était le cas, elle ne l'utiliserait pas pour faire le mal autour d'elle. Il régnait déjà suffisamment chez les hommes pour ne pas avoir à l'amener chez les dieux... A la remarque de Soniya, comme quoi si son pouvoir était la lumière elle devait être très gentille, la rouquine n'avait pas tort du tout. Era était quelqu'un de gentil de nature, le mal en lui même n'était pas ou très peu présent en elle. La demoiselle ferait passer la diplomatie avant les poings et, de toutes manières, les poings étaient le domaine de prédilection de ses frères.




"Merci Soniya, je n'aime pas faire du mal aux autres, sauf dans le cas exceptionnel ou ces personnes sont déjà mauvaises et font de mauvaises choses. "




Cette école devait être épargnée de tout mal. Ce sentiment était renforcé lorsqu'elles sortirent du temple , tout était tellement beau rayonnant de lumière ! Si le Jardin Radieux devait être comparé à Deus Academia, Deus remporterait le concours haut la main ! Tout était tellement propre et neuf que l'établissement avait l'air d'ouvrir seulement aujourd'hui. Les fleurs étaient magnifique et en se retournant, la jeune demoiselle pu voir que le temple en imposait. Il était bien plus grand que l'église en ville ou même son manoir ! Sur le chemin, des tas de personnes curieuses se baladaient et regardaient la jeune femme au cheveux bleus mais surtout Soniya. Autant lorsque les yeux se posaient sur la princesse, on pouvait lire de la curiosité, autant sur Soniya.. C'était tout à faire autre chose..Cela rappelait quelques mauvais souvenirs à la souveraine. Un orphelin qui était victime de moqueries d'ignorance , tout ça parce qu'il n'avait pas de voix. Inconsciemment, Eraqua agissait avec Soniya comme avec l'Orphelin, en passant un bras autour d'elle et la collant tout contre elle même. Bien qu'il ne lui fallut que cinq secondes pour se rendre compte de ce qu'elle faisait, la jeune femme n'en rougis point et continuait simplement.




"Oui j'ai très faim ! Pourquoi ces gens te regardent-ils avec autant de méchanceté? Tu es pourtant quelqu'un de gentil et agréable à vivre."




Bien que ce n'était qu'une question rhétorique, elle attendait quand même une petite réponse. Cette réponse devait être dans sa différence physique. Soniya ne prenait pas soin de ses cheveux comme les autres filles. Pour Eraqua bien entendu ce n'était pas un défaut ni une qualité. La personnalité de chacun était ce qu'elle devait être. Pour elle, il n'était pas question de regarder les gens d'une manière haineuse . La haine ne mène qu'aux ténèbres. Les ténèbres ne mènent qu'à la perte. C'était un peu la devise de sa famille. Régner sans haine et malgré les échecs de son père à être un bon souverain, il en restait un bon père . Son grand frère parvenait à obtenir de bien meilleurs résultats en tant que monarque en tout cas.. Un mince sourire se dessinait sur les lèvres d'Era, elle commençait a avoir les yeux humide et s'empressait de chasser toutes ces pensées. Ce n'était le moment de flancher, des tas d'élèves comptaient sur elle ici.




"Si cela peut t'aider à ne pas sombrer Soniya, je vais te citer la devise de ma famille. " La haine mène aux ténèbres et les ténèbres mènent à notre perte. ""




Après avoir marqué une courte pause, une petite explication s'imposait. En effet, si Eraqua avait jugé opportun de parler de cela c'était pour une bonne raison. Les gens méprisés pour des raisons futiles ont tendance à se tourner vers les premiers qui prétendent les comprendre, les aimer.. En règle générale, ces personnes sont mauvaises et la jeune femme voulait éviter à Soniya le triste sort de devenir une mauvaise personne.




"Le sens de cette devise , c'est qu'il ne faut pas céder à la haine , les gens se moquent de toi mais ils ne voient pas qui tu es vraiment, ceux qui t'aiment eux, te verront toujours non pas comme une personne incroyablement géniale, mais comme quelqu'un qu'ils aiment de tout leurs cœurs. Tout ces gens qui te regardent et rient, ils ne méritent rien de toi, a part un zéro de ma part !"




Bien évidemment Eraqua n'irait jamais mettre une mauvaise note de manière injuste et par pur favoritisme, mais il fallait bien avoué que certains devaient bien le mériter ! Elle disait tout cela pour faire rire Soniya et se faire rire aussi ce qui avait réussi pour elle tout du moins.
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Jeu 13 Fév 2014 - 9:58
Drôle de réveil....

"Merci Soniya, je n'aime pas faire du mal aux autres, sauf dans le cas exceptionnel ou ces personnes sont déjà mauvaises et font de mauvaises choses. "

Je me suis contentée de sourire mais finalement, je me suis rendue compte que je pensais pareil. Bon, sauf que moi, même si je le voulais, je ne serais pas capable de faire du mal à quelqu'un parce que je n'ai aucune force et que je suis tout bonnement incapable de d'en vouloir aux gens. Mais ça me faisait plaisir de savoir que Eraqua pensait comme moi, que je n'étais pas la seule à ne pas vouloir blesser les gens, que d'autres aussi espéraient que les gens pouvaient se montrer gentils.

Quand on a franchi le seuil, j'ai laissé le temps à Eraqua de contempler la Deus. Je ne m’étais pas trompée, tout comme moi et ma Tanya lorsque l'on s’était réveillée ici, elle est restée d'abord stupéfaite par ce spectacle. Bon, en même temps, faut avouer que ça en jette quand même pas mal. Du coup, j'ai attendu sagement alors que je sentais mon ventre qui commençait aussi dans son coin à se mettre à râler. Maintenant que j'étais habituée à manger mieux qu'avant, il réclamait tout le temps. Et puis, c'était bon à la cafétéria ici.

"Oui j'ai très faim ! Pourquoi ces gens te regardent-ils avec autant de méchanceté? Tu es pourtant quelqu'un de gentil et agréable à vivre."

"- Je sais pas. Peut-être qu'ils n'aiment pas le rouge?"


Oui, j'ai essayé de faire comme ma Tanya, de prendre les choses à rigolade en me montrant forte alors qu'en fait, leurs regards me blessaient. Je les avais senti mais j'avais fait semblant de ne pas les réaliser. Sauf que là, j'étais bien obligée de reconnaitre que ce n'était pas le fruit de mon imagination. Ça me peinait parce que, malgré l'habitude que j'avais de ce genre de brimades et autres gestes méchants à mon égard, j'avais espéré qu'après ma mort, tout s'arrêterait. Les gens étaient tous tellement différents ici. Pourtant, non. A croire que j'étais destinée à servir de souffre-douleur toute ma vie et même dans ma mort. Ca expliquerait peut-être pourquoi mon Don ne me servait que de bouclier, pour me permettre de me protéger un minimum de la méchanceté du monde à mon égard?

"Si cela peut t'aider à ne pas sombrer Soniya, je vais te citer la devise de ma famille. " La haine mène aux ténèbres et les ténèbres mènent à notre perte. ""

Les ténèbres mènent à la perte... Ce serait pour cela qu'on serait mortes? Parce qu'on avait essayée de fuir durant la nuit? Non, je ne devais pas prendre juste un bout de phrase mais tout entier. Et puis, Eraqua n'avait pas terminée de parler alors j'ai calmement écoutée la suite.

"Le sens de cette devise , c'est qu'il ne faut pas céder à la haine , les gens se moquent de toi mais ils ne voient pas qui tu es vraiment, ceux qui t'aiment eux, te verront toujours non pas comme une personne incroyablement géniale, mais comme quelqu'un qu'ils aiment de tout leurs cœurs. Tout ces gens qui te regardent et rient, ils ne méritent rien de toi, a part un zéro de ma part !"

Une seconde, je n'ai pas su réagir. Personne ne m'avait encore parlé comme cela, en prenant ma défense sans même me connaitre vraiment alors, j'étais complètement prise au dépourvu. La Haine, je crois que je ne sais même pas ce que c'est vraiment. Je n'étais pas géniale, pour ma Tanya j'étais un poids, un boulet qu'elle devait protéger mais je l'aimais et elle aussi m’aimait. On s'aimera toujours. Je crois que je me suis mise à pleurer avant de finir par venir simplement me jeter dans les bras de la Dame en bleue. C'est une Princesse, maintenant, je n'en doute. Y a que elles pour être aussi gentilles, comme dans les contes qui ont bercés mon existence.

Mes larmes ont coulées un peu, en silence. Il y avait toujours quelques regards mais moins forts, moins présents. Moi, je ne sentais plus que la présence rassurante de Eraqua avec moi. Et puis, je me suis calmée, j'ai essuyée mes yeux en souriant et en rigolant doucement, pour lui montrer que mon chagrin était fini. Je me sentais étrangement soulagée qu'elle ne m'ait pas jugée de pleurer aussi facilement, de me laisser faire ainsi et d'être aussi faible. Je lui ai fait un grand sourire radieux et venant attraper sa main.

"- Merci, je me souviendrais de tout ce que tu m'as dit. Mais maintenant, à table!!!"

Et je l'ai entrainé à ma suite en courant à moitié, riant doucement, comme une petite fille. Celle que j'avais été sans l'être. On est rapidement arrivée la cafétéria et, pour ma plus grande joie, il n'y avait plus beaucoup de monde, la plupart des élèves étant déjà repartis pour aller suivre leurs prochains cours. Je me suis approchée du comptoir et j'ai discuté avec une des serveuses que je connais bien. Celle qui était là le premier jour où je suis arrivée. Et j'ai sauté de joie en apprenant que oui, il restait bien des crêpes.

"- Tu aimes les crêpes, hein? Ils sont en train de préparer les dernières et du coup, elles seront toutes pour nous si on veut."


Oui, il m'en faut peu pour être aux anges. Et pas beaucoup plus pour redescendre. En attendant, la serveuse nous a montré une grande table sur laquelle il y avait des tas des condiments et de garnitures différentes, allant du sucré au salé en passant du plus traditionnel au plus original. J'ai fait au moins trois fois le tour de la table, me faisant dans ma tête des dizaines de menus tous plus farfelus les uns que les autres avant que je revienne à Eraqua. Et j'ai recommencé à la harceler à coups de questions bateau.

"- Dis, tu veux qu'on mange sur quelle table? Tu connais tout ce qu'il y a comme garnitures de proposées? Tu sais les faire les crêpes, toi? On m'a dit que c'était facile mais j'ai jamais essayé."



Dernière édition par Soniya Siankov le Ven 14 Fév 2014 - 9:26, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Jeu 13 Fév 2014 - 12:52
La tentative d'humour de Soniya fit sourire Eraqua bien que c'était évident qu'elle ne se sentait pas très bien. Ces regards étaient pesant mais , la jeune demoiselle bleu avait fait son possible pour lui remonter le moral, lui faire oublier tout ces gens et.. Elle devait reconnaître qu'elle n'a pas obtenu l'effet escompté lorsque la rousse se jetait dans ses bras pour pleurer ! C'était silencieux, mais Eraqua pouvait sentir les larmes chaudes couler sur elle. Soniya s'était arrêtée une seconde, ne sachant comment réagir avant de fondre en larmes. La princesse se sentait investie d'une mission, non, d'un devoir envers Soniya. Elle devait la protéger et la chérir comme si c'était une orpheline de son établissement ... Comme si elle était sa fille. C'était quelque chose d'important pour Eraqua et a plus fort titre pour Soniya. Mais de là à lui demander.. Peut-être un autre jour, pour le moment la faim avait raison de la volonté de la princesse et aussi de son amie rouge qui semblait s'être calmée à la plus grande joie de la demoiselle bleue. Ainsi, après quelques remerciements les deux arrivèrent enfin à la cafétéria. N'ayant connaissance de l'heure exacte, la jeune femme au cheveux bleu venait à la conclusion qu'ils étaient tous partis en cours. D'ailleurs, dans combien de temps les cours commenceraient pour elle? Difficile question à laquelle il sera tout aussi difficile d'y répondre.




A la suite de leurs entrée , Soniya parlait de la serveuse, qu'elles auraient des crêpes quasiment à volonté étant les seules restantes et que, bien sûr cela faisait sauter de joie la jeune fille. Les crêpes? Mmn que-est-ce déjà que cela..? Ce n'était qu'en voyait brièvement la serveuse en faire une pour elle même qu'Eraqua comprit que c'était une sorte de pain sans mie ni croûte très fin dans lequel on mettait toute sorte de choses.. Bien entendu elle en avait déjà entendu parler mais ce n'était pas non plus la chose la plus mangée au manoir. Une fois par an si sa mémoire était bonne. A la question de Soniya Eraqua lui souriait.




"Oui j'aime les crêpes ! Surtout quand le chef cuisinier faisait fondre du chocolat .. Les enfants s'en mettaient partout et .. et moi aussi !"




A cette dernière remarque Eraqua ne pu se retenir de rire .




" C'était tellement bon aussi, que la gourmandise est un vilain pêché , délicieux auquel succomber ! "




Arrivés devant la table, toutes sortes de condiments étaient étalés là dessus, chocolat, sucre, vanille, mais aussi une étrange bouteille de verre avec du rouge à l'intérieur. Le goût devait être de la fraise mais, ça n'avait pas du tout la même apparence que la confiture. En parlant de confitures, elles y étaient toutes. Pas une seule ne manquait à l'appel, il y avait même de la confiture de banane ! Des choses salées aussi se trouvaient là, fromages , sauces au champignons -étrange celle là- et tant d'autres encore .. Ne sachant guère laquelle prend, Eraqua prit une crêpe au chocolat et une autre à la confiture de fraise. Notre princesse était gourmande, mais elle possédait un estomac d'oiseau. Entre deux bouchées, Soniya semblait très bavarde à nouveau puisqu'elle bombardait de tas de questions la princesse , cela ne la gênait absolument pas et cela rendait le repas bien plus agréable. Après avoir avalé son morceau de crêpe Eraqua commençait à répondre aux questions.




"Et bien puisque j' ai déjà commencé à manger, je dirais debout ! Pour la table, c'est comme tu le sens Soniya je te suivrais ! Je ne connais pas toutes les garnitures, notamment la bouteille de verre avec le liquide rouge. Et celle avec le liquide qui a l'air très épais blanc. Je ne sais pas faire de crêpes , à dire vrai je ne sais pas cuisiner du tout , pas faute d'avoir essayé. "




Elle se souvenait de sa première leçon de cuisine , elle était encore petite, dix ou douze ans, la mémoire lui faisait défaut, le chef avait simplement commencé par les bases : casser un oeuf et le faire cuire à la poêle, mais il semblerait que même ça, elle n'en était pas capable, sur ses dix essais, les dix se sont soldés par un echec retentissant, soit le contenu allait sur le sol, soit le jaune et le blanc se mélangeait dans une espèce d'oeuf sur le plat plus jaune que blanc. Après dix jours d'essais, le chef abandonna, avec tout le respect qu'il avait pour elle, il lui dit clairement qu'il préférait encore faire la cuisine lui même après sa retraite. Ce qu'il fit d'ailleurs.




Lorsque sa troisième crêpe fut terminée, la demoiselle bleue regardait Soniya avec un petit sourire. Que dire? Elles pourraient faire connaissance. Tout ce qu'elle sait d'elle, c'est son prénom, son nom et une vague idée de son origine.




"Soniya, parle moi de toi. Tu as des amis? De la famille, ici à l'académie ? "
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Ven 14 Fév 2014 - 9:25
Drôle de réveil....

"Oui j'aime les crêpes ! Surtout quand le chef cuisinier faisait fondre du chocolat .. Les enfants s'en mettaient partout et .. et moi aussi !
C'était tellement bon aussi, que la gourmandise est un vilain pêché , délicieux auquel succomber ! "


Je ne peux qu’être d'accord avec Eraqua. Les crêpes, c'est trop bon. Et ce qui est vraiment top bien avec, c'est que tu en fais ce que tu veux. Salé, sucré, les deux mélangés, parce que oui, j'ai essayé même si le résultat n'était franchement pas fameux je dois l'avouer, il y en a pour tous les goûts. Et puis, ce que je préfère avec les crêpes, c'est que c'est comme pour ma musique et les dessins de Tanya. Ça change tout le temps. On peut mélanger les formes, les couleurs, les textures, rendre les choses plus ou moins lourdes et épaisses. Bon ce n’est pas des termes techniques hein, je traduis juste mes impressions, mais j'ai vraiment la sensation de pouvoir maitriser quelque chose, de créer, de voir de nouveaux plats naitre sous mes doigts pourtant si maladroits et j'adore ça.

"Et bien puisque j' ai déjà commencé à manger, je dirais debout ! Pour la table, c'est comme tu le sens Soniya je te suivrais ! Je ne connais pas toutes les garnitures, notamment la bouteille de verre avec le liquide rouge. Et celle avec le liquide qui a l'air très épais blanc. Je ne sais pas faire de crêpes , à dire vrai je ne sais pas cuisiner du tout , pas faute d'avoir essayé. "

Est-ce qu'on a vraiment besoin d’une table en fait? Moi, je me sers d'un coin de celle immense ou se trouvent toutes les garnitures donc finalement, je laisse tomber cette option. Je regarde la bouteille dont parle la Dame en Bleue et je souris. Celui-là, je sais ce que c'est par contre, celui qui est blanc ne me dit rien du tout. Je n'ai jamais dû y prêter vraiment attention. En même temps, il y a tellement de choses que je ne connais pas. Enfin, je termine de me préparer une méga crêpe fromage râpé/jambon/sauce aux champignons que je roule comme je peux avant de répondre à Eraqua.

"- Le truc blanc, je sais pas mais la bouteille au liquide rouge, c'est du sirop d'érable. C'est le premier truc que j'ai gouté, parce que c'était rouge alors j'étais curieuse. Et c'est trop bon, on dirait du sucre liquide assez épais pour faire de la crème.
Moi non plus, je sais pas cuisiner mais en même temps, je n'ai jamais essayé."


Maintenant, j'attaque ma super crêpe et au final, je la dévore littéralement. Hum, j'adore ça. Il y a tellement de saveurs, de goûts de possibilités différentes. Je sais très bien que je ne pourrais pas tout essayer aujourd'hui mais après ma première crêpe que je finis jusqu'à la dernière miette, je m'en fais une seconde avec le sirop d'érable que j'étale généreusement dessus. Je m'en mets plein les doigts au passage mais comme y a quasiment personne, je les lèche pour pas que ça colle trop. Je dois avoir des moustaches orange mais je m'en moque. Pour le moment, je déguste.

"Soniya, parle moi de toi. Tu as des amis? De la famille, ici à l'académie ? "

"- Des amis? Oui, je pense. Enfin, je n’en sais trop rien. Moi, j'aime bien les gens d'ici. Mais de toute façon, ce n’est pas grave j'ai ma Tanya et elle, c'est la plus importante. Parce sans elle, je ne sais pas ce que je ferais. Ma jumelle, c'est la meilleure de toutes les sœurs du monde entier. La preuve, on a vécue ensemble, on est morte ensemble et maintenant, on est revenue ici ensemble encore. Je sais qu'elle m'abandonnera jamais et le l'aime à la folie."

Bon, je me suis un peu enflammée, surtout que j'avais pas tout fait fini ma crêpe alors je devais avoir l'air d'un petit cochon mais j'étais aux anges. Ma sœur, c'est sacré, personne il y touche. Elle est à moi. Enfin, façon de parler hein mais quand même. Je sais que je rayonne en parlant d'elle. Ma Tanya, c'est aussi un peu ma raison de vivre. J'aimerais bien être moins un poids pour elle et un jour, c'est moi qui la protègerais et la sauverais. J'y arriverais, parce que je le ferais pour elle, je le sais. Je m'attaque à une troisième crêpe sur laquelle je laisse fondre le beurre salé avant de rajouter du sucre de canne. C'est trop bon ce mélange-là.

"- Et toi, tu as de la famille, des amis, des gens que tu aimes? Je veux dire, sur Terre? Parce que comme tu viens d'arriver, tu ne sais pas pour ici. Comme tu es une Princesse, tu dois connaitre plein de gens, nan?"

Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Lun 17 Fév 2014 - 14:00
La bouteille rouge était du sirop d'érable, la blanche.. Aucune idées. Bien autant essayer le sirop d'érable , d'après Soniya c'était délicieux. Alors qu'Eraqua était à sa troisième crêpe, son amie au cheveux rouges devait en avoir manger deux fois plus au moins. Du moins c'était l'impression qu'elle avait. Peut-être qu'elle n'en avait pas mangé plus qu'elle. Alors que la princesse croquait dans une de ses crêpes, elle réfléchissait à bien des choses. Notamment sur sa famille, si le temps avait autant avancé qu'elle le pensait, sa famille ne devait déjà plus être vivante. Soniya , d'après ce qu'elle racontait avait la chance de vivre avec sa seule famille dans l'académie, sa soeur jumelle. Ce qui en disait long aussi sur les circonstances de sa mort. Entre autres, qu'elle n'était pas naturelle, la mort de la rouquine avait aussi emporté sa sœur avec elle. La curiosité venait frapper la princesse au cheveux bleus mais, pas assez pour poser la question. Vint le moment ou Soniya demandait si elle avait de la famille. Dans le doute, il valait mieux répondre positivement. Le pessimisme ne fait pas partie des valeurs de la famille Crystallis!




"J'ai deux demi-frères, un âgé de quinze ans, l'autre plus vieux que moi, il doit approcher de la trentaine, il est techniquement le roi aujourd'hui. Notre royaume s'appelle le Jardin Radieux. Enfin c'est un nom donné à juste titre, l'environnement rappelle beaucoup celui de l'académie ! "




Elle marquait une courte pause pour reprendre son souffle. Il restait une question en suspens.




"Quand à mon statut de princesse.. Oui je connaissais beaucoup de monde, tout les orphelins de mon orphelinat par exemple, une grosse partie des habitants de la ville aussi. Il faut dire, je les voyais souvent, oh, et mon grand père était chef de la police aussi, du coup je connaissais la plupart des policiers personnellement."




Ah oui le Jardin Radieux.. Les rois donnaient souvent des noms pompeux à leurs bâtisses, leurs royaume, mais tout cela était juste le terme le plus proche de la région natale d'Eraqua. Une ville magnifique et joyeusement lumineuse, un immense manoir tout de blanc dans la décoration... Peut-être qu'elle devrait aller sur terre afin de voir ça? Le petit soucis dans cette histoire, c'était que la princesse n'avait aucune idée de comment y aller et plus important si elle avait le droit d'aller sur terre.. Peut-être qu'il fallait demandé l'année de sa résurrection, en tant que déesse du moins. Une fois sa crêpe terminée, la jeune femme au cheveux azur prit son plus beau sourire.




"Dis moi Soniya, saurais-tu en quelle année nous sommes? Histoire que je me fasse une idée de combien de temps les dieux ont mit pour m'amener ici."




Elle ne se faisait guère de surprise, au moins dix ans ont du s'écouler, la mode allait et venait assez vite dans le monde et au vu des vêtements que certains élèves possédaient lorsqu'elles se dirigeaient vers la cafétéria. Ce n'était clairement pas une mode du dix neuvième siècle. Du moins pas de 1850. Des pantalons pour les femmes ou même parfois des choses très...dénudée. Certes Eraqua portait une chose similaire, mais c'était uniquement pour son côté pratique et non esthétique qu'elle portait cela. En tant cérémonieux, elle portait une robe à dentelles et tout l'attirail d'une princesse de base. Mais bon, peut-être qu'en cinquante ans, les moeurs ont changées? Non, Eraqua le savait d'elle même, il aurait fallut bien plus de temps qu'un demi-siècle pour faire changer les mœurs des gens. Enfin.. Après avoir but d'une traite son jus d'orange, Eraqua regardait un peu la cafétéria. Même les équipements semblaient venir d'un autre monde. Surtout ces grosses boites en plastique, un des élèves mettait une pièce dedans et boum, de la boisson en boîte tombait dans le trou prévu pour ramasser la boisson... Incroyable.




"Je ne sais pas combien d'années je me suis endormit, mais j'ai l'impression de vivre dans une autre planète ! La technologique y est tellement avancée !"
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Mer 19 Fév 2014 - 10:20
Drôle de réveil....

"J'ai deux demi-frères, un âgé de quinze ans, l'autre plus vieux que moi, il doit approcher de la trentaine, il est techniquement le roi aujourd'hui. Notre royaume s'appelle le Jardin Radieux. Enfin c'est un nom donné à juste titre, l'environnement rappelle beaucoup celui de l'académie ! "

Deux demi-frères? C'était quoi ça? Parce que bon, un frère ou une sœur, je vois à quoi ça ressemble, j'ai ma Tanya moi. Moi pourquoi des demis? Ils étaient en morceaux, il en fallait deux pour en faire un? Oui, le terme m'a laissé plus que perplexe. A tel point que j'ai bien dû rester trente secondes avec ma crêpe tenue entre mes mains et en partie enfournée dans la bouche sans la manger. Mais je ne sais pas pourquoi, je sentais que poser cette question-là ne serait pas une bonne idée. Du coup, je n'ai rien dit. Et j'ai repris mon repas tandis que la Princesse Azur finissait de répondre à mes questions d'avant.

"Quand à mon statut de princesse.. Oui je connaissais beaucoup de monde, tout les orphelins de mon orphelinat par exemple, une grosse partie des habitants de la ville aussi. Il faut dire, je les voyais souvent, oh, et mon grand père était chef de la police aussi, du coup je connaissais la plupart des policiers personnellement."

Beaucoup d'orphelins, comme moi et ma sœur. Pourtant elle ne ressemblait pas du tout aux femmes qui nous avaient vues grandir ma jumelle et moi-même. Tous les gens de la ville ou presque, ça devait en faire du monde. Et la police. Des sortes de soldats? Là, ça me plait moins déjà mais je ne dis rien. Elle a l'air contente elle en parlant de ça alors bon. Je termine mon repas et avale un verre de lait pour faire descendre un peu le tout. C'était bon mais ce n’est pas très léger comme repas et j'ai pas l'habitude de manger autant.

"Dis moi Soniya, saurais-tu en quelle année nous sommes? Histoire que je me fasse une idée de combien de temps les dieux ont mit pour m'amener ici."
"Je ne sais pas combien d'années je me suis endormit, mais j'ai l'impression de vivre dans une autre planète ! La technologique y est tellement avancée !"

"- Hum... On est en 2014 si j'ai bien tout suivi.
Et ça, je connais bien. Moi aussi, j'avais cette impression quand je me suis réveillée ici. Mais en même temps, c'est drôlement chouette parce que toutes ces choses, elles sont drôlement pratique en fait. Enfin, je trouve."


En même temps, j'avais grandi dans un coin tellement reculé de la Russie que je ne savais même pas où s'était. A croire que le monde avait été arrêté par la neige qu'il y avait tout le temps là-bas et que rien n'avait jamais changé.

"- Mais le plus impressionnant, c'est sur Terre. Y a des endroits avec des mers chaudes, y a des boites magiques que tu ouvres et en te mettant de la poudre sur le visage, tu te transformes en Princesse tellement tu es jolie après, y a ce qu'ils appellent la télévision, qui parle toute seule en montrant des images. Et puis, y a des tubes tu parles dedans et on entend ta voix à des kilomètres à la ronde. C’est fantastique."

Bon, faut que je me calme un peu quand même. Surtout que normalement, je n’ai pas le droit d'aller sur Terre toute seule. Et voilà, je la reine des gaffes, comme d'habitude. Enfin, peut-être que Eraqua ne me dira rien même si je remarque le regard de la serveuse sur moi. Ce n'est pas méchant, juste ça me fait bien réaliser que mon geste était irresponsable. Mais bon, c'est fait c'est fait après tout.

Je m’assois un peu et je m'étire un grand coup. Ouah, c'était trop bon mais là, j'ai vraiment plus faim du tout, j'ai au moins mangé pour trois jours, et ce n'est peut-être même pas une image. Et puis, les gens commencent à tout ranger alors, il va falloir qu'on leur laisse la place après tout.

"- Maintenant qu'on a bien mangé, tu veux faire quoi? Je peux te guider un peu si tu veux mais après, je devrais aller en cours."
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Ven 21 Fév 2014 - 13:32
2014 ... Le choc fût énorme pour la demoiselle. Plus de cent cinquante années se sont écoulées depuis sa mort. Plus d'un siècle et elle ne se serait réveillée que maintenant? Elle avait l'espoir de retourner sur terre et revoir ses frères, sa famille les orphelins mais, tous étaient morts aujourd'hui. Soniya trouvait cette avancée dans le temps très pratique. Eraqua pas du tout. La jeune femme n'aimait pas l'idée de se retrouver à des années de son point de départ, tout ces romans lus sur le voyage dans le temps, ou le réveil à une autre époque la faisait frissonner de peur. Comment allait-elle s'adapter? Dans tout ces livres, on voyait des technologies avancées qui dépassaient l'entendement. Chez elle, tout était de vapeur et de lampe à huile. Mais à y regarder de plus près, les lampes à huile n'avaient pas d'huile. Elle s'allumaient et s'éteignaient sans soucis en appuyant sur un simple interrupteur, qui n'était, même pas devant la lampe. Mais jusqu'où la technologie avait avancer?!




La suite du discours de Soniya ne l'aidait pas a appréhender l'avancée du monde. Des boîtes magiques ou l'ont peut devenir aussi belle qu'une princesse? Faisait-elle référence au maquillages? Ils auraient modifier les maquillages pour rendre les femmes plus belles encore? Du temps d'Eraqua, les maquillages ne rendaient guère plus belle les femmes, la jeune princesse a toujours été allergique à ce genre de choses , au sens figuré bien sûr. Ce n'était que poudre blanche pour avoir le teint pâle et cette manie de mettre un faux grain de beauté.. quelque chose à énerver Eraqua ! Aujourd'hui donc, les femmes se maquillaient pour devenir plus belles .. Quelle étrange principe. Il faudra faire avec !




Ensuite, venait un discours sur cette télévision. D'après la description de Soniya, c'était une boîte qui diffusait des images et des sons toute seule. Comme les diapositives et les opéras dans une seule et unique boîte, qui était plus petite qu'une pièce de maison apparemment. C'était possible ? Incroyable ! Maintenant, Eraqua était tentée de voir ces choses, juste par curiosité . Puis venait cette histoire de tube, pour parler et se faire entendre sur des kilomètres. Un tube qui amplifie la voix donc. Un peu comme lorsque l'un de ses frères roulait en forme de cône une feuille de papier et que cela amplifiait légèrement sa voix ? Mais d'après Soniya, cela s'étendait sur des kilomètres.. Incroyable ! La technologie avait vraiment fait un bond en avant monstrueux décidément.. Peut-être même trop. Eraqua écoutait attentivement le récit de Soniya, mais il semblait qu'elle n'avait pas le droit d'aller sur terre, au vu des regards des employées de cuisine. Pourquoi crée un accès au monde des hommes si c'est pour ne pas y avoir le droit? Peut-être pour résister à la tentation. Mais puisque Eraqua elle même était une apprentie-déesse de la lumière, cela signifiait qu'il devait y avoir un apprenti dieu de la tentation donc cela n'avait pas le moindre sens ! Tant de questions.. Si peu de réponses..




Son amie aux cheveux rouges proposait de faire autre chose désormais, Eraqua avait le ventre bien rempli et Soniya a dû manger pour huit personnes et plusieurs semaines au moins. Un comportement amusant qui lui rappelant une enfant. Tout du moins elle lui proposait quelque chose d'assez rapide, ses cours allaient bientôt reprendre. Malgré le statut de professeur d'Eraqua, elle ne devait pas avoir prit ses fonctions encore, d'après le papier, ses fonctions prenaient effet demain et selon son emploi du temps, ses cours commenceraient le jour même ou un autre jour de la semaine. Bien que cela faisait un bon siècle qu'elle était endormie dans les méandre de l'au-delà, Eraqua était tentée de retrouver sa chambre et son lit. Non pas pour y dormir, mais pour se considérer enfin chez elle. Soniya connaissait peut-être la direction de sa chambre. Il était logique pour Eraqua que les chambres n'étaient pas mixtes et encore moins proches entre élèves et professeurs. D'un simple sourire qui se voulait doux et chaleureux, la demoiselle prit parole.




"J'aimerais bien retrouver ma chambre, apparemment je ne prends mes fonctions que demain, alors j'aimerais au moins me retrouver "chez moi". Je ne souhaite pas prendre plus de ton temps alors, si tu le veux nous pouvons aller jusqu'à ma chambre !"




Eraqua voyait en elle une amie, pas de doutes, peut-être même plus, une petite sœur ou, comme elle avait tendance à le faire dans sa vie, être une mère . C'était un sale tique de la part de la princesse qui ne pouvait s'empêcher de se conduire en vraie mère poule avec tout le monde, employés de maison, orphelins même sa famille, surtout son grand-père qu'elle chouchoutait .
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Sam 22 Fév 2014 - 10:51
Drôle de réveil....


Il faisait bon dans la cafétéria et même si les serveurs, les serveuses et les cuisiniers semblaient être en train de ranger un peu tout ce qui avait sorti pour pouvoir remettre le tout en place pour le coup de feu du diner, ils ne nous demandaient nullement de partir. Je les aurais bien aidés un peu mais j'aurais sans doute fait bien plus de mal que de bien, malheureusement. Je me connaissais assez maintenant pour savoir que ma maladresse légendaire et maladive était plus un handicap qu'un avantage alors si je voulais leur être utile, autant que j'évite de tout casser. J'ai quand même fait l'effort de regrouper les choses sales d'un côté de la grande table, laissant le propre de l'autre afin de les aider un minimum. Mais le temps tournait et j'avais des choses à faire moi aussi alors il serait temps que je m'en souvienne.

"J'aimerais bien retrouver ma chambre, apparemment je ne prends mes fonctions que demain, alors j'aimerais au moins me retrouver "chez moi". Je ne souhaite pas prendre plus de ton temps alors, si tu le veux nous pouvons aller jusqu'à ma chambre !"

"- Wouah, tu commences drôlement vite dis donc. Remarque, nous aussi quand on était arrivées, on avait commencé les cours dès le lendemain. En tout cas, je suis sure que tu seras un super professeur. On se croisera sans doute dans la classe. Je sèche jamais les cours, c'est promis."

Bon, je n'avais pas vraiment besoin de préciser ça mais c'était sorti tout seul alors tant pis. Je souris tandis que je me lève et que je vais voir dehors. il y a plus personne, les autres sont déjà en cours sans aucun doute et il fait encore beau. C'est chouette pour une résurrection, renaître par un jour de grand soleil. J'attends que la Princesse aux cheveux bleues soit prête à me suive et je m'engage sur le chemin avec elle. Au passage, quand on passe devant les différents bâtiments de l'académie, je lui donne leur utilité. Comme ça, elle sera moins perdue pour la suite. On repasse devant le Temple puis on dépasse l'Infirmerie, la Bibliothèque, on aperçoit le parc et la Tour de l'Horloge aussi. Enfin, on arrive devant les bâtiments administratifs et de là, je lui pointe du doigt les salles de classes alors qu'on prend la direction du bâtiment des chambres.

Je suis fière de moi car maintenant, je ne me perds plus dans les couloirs. Enfin, plus trop. Il suffit que je fasse attention et j'arrive toujours à me repérer. Mais en fait, en passant le couloir des chambres des élèves pour arriver à celui des Professeurs, je réalise que je ne suis jamais allée là-bas. Est-ce que j'en ai seulement le droit? Après tout, si on est tous séparés, c'est qu'il doit y avoir une raison, nan? Du coup, je m'arrête simplement arrivée à l'entrée du couloir. Je ne voudrais pas causer de soucis à Eraqua, en plus elle vient juste d'arriver alors je ne veux pas trop qu'elle puisse être rappelé à l'ordre à cause de moi. Je me tourne vers elle pour lui annoncer simplement fièrement, avec un brin de gêne quand même.

"- Bon bah, tu es arrivée. Tu trouveras facilement ta chambre, les noms ils sont marqués sur les portes. Je ne sais pas si j'ai vraiment le droit d'aller par-là alors je préfère faire demi-tour. Après tout, c'est le coin des Professeurs ici et moi, je suis qu'une élève. Alors, j'espère que tu t'installeras bien et puis, à très vite."

Je lui offre encore un grand sourire et je me prépare à faire demi-tour pour repasser à ma chambre. J'ai des cours qui m'attendent moi et des affaires à allers récupérer du coup si je ne veux pas être en retard. Mais avant de disparaitre, je me retourne une dernière fois vers la Princesse aux cheveux d'Azur.

"- Et si jamais tu as besoin de quelque chose, tu peux venir me voir. Si je peux t'aider, promis, je le ferais."

Un grand signe de la main avant de me mettre à courir dans le couloir, m'éloignant d'Eraqua. Aller ma petite Sonou, pas question d'arriver en retard.
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Drôle de reveil[with Soniya] - Mar 25 Fév 2014 - 16:00
Vous êtes kawaiii *w*
Par contre, le coup de crème blanche j'ai pas compris, c'est de la crème chantilly ? xD
Enfin, rp agréable à lire, c'est mignon tout plein et maintenant j'ai envie de crêpe .w. *mode grosse bouffe : on /sepend/*

Sonou : 565 xps
Eraqua : 545 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Drôle de reveil[with Soniya] -
Drôle de reveil[with Soniya]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page