Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Un moment d'oubli...[PV Raven]

♦ Rose ou chou ? : Flingue ! Ca vous va ? 8D
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 64

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
410/1000  (410/1000)
Votre domaine: Les armes à feu
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur
Un moment d'oubli...[PV Raven] - Dim 19 Jan 2014 - 22:55
Ah, le crépuscule...quel moment magique...c'est le genre de moments ou l'on oublie tout ce qui nous passe par la tête, tout ce qui nous préoccupe pour enfin se sentir libre...


John se retrouvait, à la fin de sa première journée à l'académie, sur ces toits pour réfléchir, réfléchir à propos de ce qui s'était passé pour qu'il se retrouve ici. Il s'était posé sur les froides tuiles rouges dont étaient ornés tous les bâtiments de l'académie et commençait à un prendre un air triste...

Il pensait à la journée de sa mort, il repassait une multitude de fois cette journée dans sa tête...Et chaque action qu'il avait entrepris de faire, chaque minerai qu'il ramassait dans la mine ce jour-là, chaque personne qu'il a rencontré en allant à son travail faisait doucement couler une larme le long de sa joue... Il disait à voix basse :


« Mais pourquoi ? Pourquoi ?! Pourquoi j'ai fait ca ?! »

Sur ces paroles, il était amené à sentir de plus en plus de larmes couler sur son visage... Il se demandait maintes fois pourquoi a-t'il sauvé cette dame, ou encore pourquoi il est allé dans un bar une fois sa journée terminée... Il aurait pu rentrer tranquillement chez lui ! Mais non ! Il était même amené à se haïr lui-même car sa mort était le fruit de ses décisions. 

John était dans le désespoir le plus total...il ne pouvait pas arrêter de pleurer, il voulait crier de toutes ses forces, il le voulait mais tout le monde l'aurait entendu... Il voulait souffrir en silence, sans que personne ne le voit car il n'acceptait pas que quelqu'un le voit dans un tel état de faiblesse à ses yeux...

Jusqu'à maintenant, il regardait le soleil doucement épouser les formes de l'horizon... Mais, le soleil accomplissant toujours sa tâche, il croisa ses deux bras et inclina sa tête vers le bas de façon à regarder juste en-dessous de lui. Il écarquilla les yeux, signe de son anéantissement mental, il était au fond du gouffre...

Mais John ne savait pas qu'il allait faire une rencontre qui allait peut-être changer le cours de sa vie...





Dernière édition par John StillSing le Dim 23 Mar 2014 - 10:30, édité 8 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Lun 20 Jan 2014 - 13:26

Un Moment d'Oubli

On m’a souvent dit, « écoutes ton cœur ». C’est du pipeau, du putain de pipeau. Du coup, j’ai décidé de croire au destin.

C’était encore une fois, une journée qui s’était assez bien passée, dans l’ensemble. Une journée banale où Raven avait été encerclée de demi-dieux lors des cours. Ah oui, elle avait enfin trouvé son pouvoir, en s’énervant contre quelqu’un. Il lui avait balancé un yaourt à la figure, mais par chance, elle l’avait quasi arrêté et il est tombé à terre au ralenti. Donc elle imagine que son pouvoir à quelque chose à voir avec le fait de voler –vous savez le « I believe I can fly ». Enfin bref, la journée avait été telle qu’elle. So, que dire de plus ? Ah oui, elle avait peint aussi. Parce qu’une heure de pause, ça se mérite. Elle avait tenté de reproduire le visage de celui qui l’avait emmené à l’infirmerie lorsqu’elle s’était blessée il y a peu de temps. Elle est rétablie désormais, donc elle n’a pas de soucis à se faire. Sauf qu’elle connait son identité. Le truc, c’est qu’il la fuie. Mais elle ne savait pas encore ce qu’elle allait faire ce soir, en cet instant présent.

En vérité, elle se baladait dans les couloirs, quand elle eut une merveilleuse -ou non-, idée. Par tous les moyens possibles elle chercha un moyen, par sa fenêtre, d’atteindre le toit sans que l’on puisse la voir. Elle était d’ailleurs en train de fixer le ciel, qui s’assombrissait à vue d’œil. Que de souvenirs qui remontaient en surface… S’il elle ne l’avait jamais revu, c’était parce qu’il était là ? Et si c’était lui qui de là-haut, avait dirigé toute l’opération pour que l’on puisse la poursuivre et la tuer, afin qu’elle le rejoigne ? Non, c’était trop beau pour être vrai. Elle avait vu cette horrible lueur glacée dans son regard si longtemps chaleureux. Saurait-elle un jour d’où elle vient ?

Bref, il était temps. Elle commença à grimper sur les toits dangereusement, et s’arrêta un moment, tentant de garder l’équilibre. Ce n’était pas tous les jours qu’elle allait là, après tout. Elle soupira, avant de quelques pas et se stoppa de nouveau. La jeune femme pouvait voir une silhouette masculine face au soleil qui se couchait. En le voyant se pencher en avant, elle s’approcha, et s’installa, assise pieds dans le vide, à côté de lui.

« Sauter ne vous aidera en rien, vous savez ? »

Elle le fixe, puis en remarquant qu’il pleurait elle détournait le regard sur la vue immense de toute l’académie, qui s’étalait sous ses pieds.

« Je m’appelle Raven », déclara-t-elle d’une petite voix, ayant peur de pleurer à son tour, trop émue de voir un garçon pleurer. Elle se concentra sur ce qui se passait autour d’elle, dans le ciel. Les nuages disparaissaient au fur et à mesure que le ciel s’assombrissait. Allait-elle rester là longtemps ? Telle est la question.


Dernière édition par Raven Cornen le Jeu 23 Jan 2014 - 19:16, édité 2 fois
♦ Rose ou chou ? : Flingue ! Ca vous va ? 8D
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 64

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
410/1000  (410/1000)
Votre domaine: Les armes à feu
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Mer 22 Jan 2014 - 16:43
« Sauter ne vous aidera en rien, vous savez ? »

Il entendit ces mots provenant d'une voix rauque mais charmante qui s'était assise à côté de lui. John fit presque abstraction de ce qu'elle lui avait dit mais garda quand même en tête pour lui répondre plus tard, pour le moment, il était toujours au fond du gouffre à se remémorer ses souvenirs qui lui faisaient de plus en plus mal à chaque fois qu'il repassait cela... Il essaya de se calmer devant ce qui, à sa voix, semblait être une fille mais ce fut en vain... A chaque fois qu'il essayait de se calmer, il se disait dans sa tête :


« Mais pourquoi je pleure autant ? C'est pas si grave, je ne suis pas mort... »

Et à la fin de cette phrase, il retomba en larmes car certes il n'était pas mort mais il ne pourra plus jamais revoir sa future épouse et tous les gens qu'il connaissait, de près ou de loin... Il n'avait rien comme souvenir qui puisse lui rappeler sa vie d'antan...à part ses souvenirs ancrés dans sa mémoire qui allaient le hanter et finir par le rendre fou s'il ne commençait pas à s'occuper.


« Je m’appelle Raven »
Raven ? Joli prénom...mais ce n'était pas comme le prénom de sa compagne, Amy...ou du moins de son ancienne compagne... Il put entendre la petite voix de cette fille qui avait la tolérance de voir un homme pleurer sans lui dire quelque chose. On aurait dit...qu'elle avait envie de faire la même chose que lui...non pas de sauter car John n'avait aucunement l'intention de le faire, mais plutôt de pleurer.

John se décida à enfin retenir ses larmes et à essuyer celles qui étaient déjà sur ses joues et tourna la tête vers Raven. Il fut comme figé devant son visage angélique et la vit, émue. Cette expression sur son visage était tellement belle qu'il en rougit. Il ne put pas répondre ou presque pas :

« Je...euh... »

Le soleil vint de finir sa traversée de l'horizon et maintenant la lueur se fit de moins en moins... John et Raven finirent par se regarder dans les yeux...un instant gravé dans la mémoire de John, il en sourit et c'était la première fois depuis qu'il était arrivé à l'académie. John allait-il rester ici, sur les toits, toute la nuit en compagnie de Raven ? Il espère en avoir la réponse le lendemain matin...





Dernière édition par John StillSing le Dim 23 Mar 2014 - 10:30, édité 6 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Jeu 30 Jan 2014 - 18:31

Un Moment d'Oubli

Je sais même pas pourquoi j'suis là. J'ignore pourquoi je fixe un homme sans même broncher, je sais même pas pourquoi je le détaille précisément. J'aurais pu être une pie, vu la tête que j'dois faire. Comme une voleuse à l'affût d'un objet de grand valeur, sauf que j'doute qu'il soit de grande valeur. M'enfin, j'le connais pas, alors autant continuer à le fixer et à attendre qu'il jappe quelque chose, au moins son nom. Mais le seul truc qui sort de sa bouche c'est « Je...euh... ».

Elle se mit à rire nerveusement, avant de tourner son visage vers le soleil qui disparaissait, encore. Elle ne savait pas quoi dire, c'était bien la première dois que quelqu'un la regardait en rougissant, ou du moins, c'est ce qu'elle semblait avoir remarqué une petite seconde, et en gardant le silence. Elle était agacé par cela, certes, mais elle n'avait pour autant pas le droit de se jeter dans le vide avec pour seul but de fuir un homme qui ne sait pas quoi dire en sa présence. Elle ne s'était jamais trouvé jolie, avec juste ce qu'il faut pour charmer les plus dragueurs, mais pas un homme pour toujours. On la prenait pour une vieille timbrée avec sa couleur de cheveux, même en présence d'un homme aux cheveux rouges.

«Vos yeux sont jaunes naturellement ? On dirait un loup-garou.»

Elle s'était remise à le regarder, de cette façon étrange. Pourtant, elle était juste curieuse. Les yeux de l'inconnu en face d'elle la dévisageaient autant qu'elle les dévisageait avec pour seul but d'avoir une réponse. Elle, qui avait des pupilles glacées, avait pour une fois un peu de confiance en elle en pensant que cette arme glaciale pourrait être utile, pour contrôler les gens. Leur jeter un regard insistant pour qu'ils craquent, de peur de mourir sous une arme qu'elle sortirait miraculeusement de sa poche -soit, un couteau-suisse. Qu'est-ce que Raven pourrait bien lui faire avec un couteau suisse ? Les gens sont bizarres ici, donc le peu qu'elle lui ferait ne servirait à rien. Ouais, en fait, elle était entourée d'élèves plus bizarres les uns que les autres. De toutes les époques. Bon,pour ceux d'aujourd'hui, d'où elle venait, c'était différent, ou presque.

«Au fait, j'imagine que j'attendais une réponse, quand je t'ai dit mon prénom, Mister Unkown.»

Elle souriait en prononçant cette phrase, cette fois en balançant les pieds dans le vide et en les fixant, eux qui dépassaient mollement de sa robe longue, comme d'habitude. Ce n'est pas qu'elle avait envie de parler, mais un peu quand même. On lui offrait une seconde chance en étant ici, alors il fallait qu'elle a saisisse. Elle ne pourrait jamais passer le restant de sa presque-éternité en étant seule, atrocement seule. D'ailleurs, son ventre s'en tordit de douleur. Elle avait du mal à imaginer ça. Elle soupira et se força à fermer les yeux un court instant le temps de réfléchir à tout ce qui se passait. Elle murmura un faible «On se croirait dans un cauchemar...» avant tapoter sa cuisse d'un air lassé, lent. Il lui suffirait d'un saut pour en finir. Juste avec un peu d'adrénaline. Sauf qu'elle ne pouvait pas, elle était trop effrayée, toujours et encore.
♦ Rose ou chou ? : Flingue ! Ca vous va ? 8D
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 64

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
410/1000  (410/1000)
Votre domaine: Les armes à feu
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Ven 31 Jan 2014 - 21:51
John était sans voix devant la beauté de cette jeune femme, il en rougissait comme une tomate ! Des souvenirs lui passaient cependant par la tête malgré la vision qu'il avait il ne savait plus trop quoi penser ni quoi faire, tout s’entremêlait dans son cerveau. Il succombait au charme de la demoiselle alors qu'il venait à peine d'arriver dans cette académie, n'avait-il donc pas de réels sentiments pour Amy ? Ou était-ce parce qu'il venait d'avoir le coup de foudre ? John ne sait plus quelles questions se poser et ne savait pas quoi penser des coups de foudre...il se demandait si cela pouvait lui arriver à lui, une personne parmi tant d'autres.

«Vos yeux sont jaunes naturellement ? On dirait un loup-garou.»

La voix de Raven était loin d'être mélodieuse, du moins pour la plupart des hommes, mais elle faisait s'embarquer John sur un petit nuage, son cœur battait la chamade. Il ne savait pas s'il allait trouver les mots pour lui parler. Pour le moment, il n'y arrivait pas, il continuait à balbutier et il pensait que cela devait l'énerver et si c'était le cas, il ne pouvait rien y faire, c'était...comme automatique...

«Au fait, j'imagine que j'attendais une réponse, quand je t'ai dit mon prénom, Mister Unkown.» 

Et allez, c'est le même cinéma... Si à chaque fois qu'elle parlait, il ne pouvait plus rien faire à part bégayer comme un abruti, John n'était pas sorti de l'auberge... John commença donc à s'énerver intérieurement mais resta le même à l'extérieur. Pendant ce temps, la nuit s'était installée à l'horizon, rien de spectaculaire une fois le crépuscule achevé mais la vue de la ravissante Raven compensait largement cela. Elle murmura faiblement :

«On se croirait dans un cauchemar...»

Allez, John se devait de tenter de sortir quelques mots au moins, cette fille n'est pas restée pour rien, elle veut surement parler et heureusement parce que John aussi avait envie de se confier, cela a commencé par des pleurs et cela finira par des pleurs...

« Je...je m'appelle John, en-enchanté... »

Super ! Il avait réussi à dire son prénom à Raven ! Dit comme ça, c'est peut-être ridicule mais pour lui, c'était un grand effort. Allez, encore une fois :

« Et oui, mes yeux sont naturels...et...pourquoi vous parlez de cauchemar ? »

Ah ben enfin ! Il peut parler, certes pas normalement mais il peut parler, c'est déjà un début. Avec le recul et un certain élan d'enthousiasme qui le parcourut, John se dit qu'il avait vraiment eu le coup de foudre pour Raven. Que voulez-vous ? Ce sont des choses qui arrivent...





Dernière édition par John StillSing le Dim 23 Mar 2014 - 10:31, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Ven 31 Jan 2014 - 23:11

Un Moment d'Oubli

Les jours sont tous autant inédits les uns que les autres. Lui, juste, banal. Une jeune femme papotant avec un jeune homme sur le toit d'une académie pas comme les autres. Et après c'est elle la tarée ? Non non. Ce n'est pas de sa faute si elle est là, ou peut-être que si. La question n'est pas là, ni la réponse. Au final, tout le monde est considéré comme pas normal ici, puisque tout le monde est mort, puis vivant, comme les zombies. En moins gore, en moins flippant -quoi que c'est à se demander pour certains.

-C'est sympa John comme nom, dit-elle dans un sourire et un regard perdu, ça fait un peu héros, tu trouves pas ?

Elle le fixait désormais de façon intensive, cherchant à détailler l'expression qu'il pouvait afficher. Bien sûr, ce fut facilement devinable : les joues rouges, les yeux pétillants, quelques gestes nerveux ne tarderaient certainement pas à venir. Il était donc stressé, déstabilisé. *Il s'en remettra, je suis tout autant impressionnée que lui de me trouver là, pensa-t-elle intérieurement. Ses mains naviguaient toujours sur sa propre cuisse, parfois froissant un peu le bout de tissu qui lui servait de robe -oui, car dans l'état où il était...

Raven fut ravie de savoir que ses yeux étaient vraiment jaunes. Au final, elle se faisait assez bien à cette idée de choses étranges, vu le nombre de situations qu'elle avait vécu depuis qu'elle était arrivée ici, quelques temps plus tôt. Elle passa sa main dans ses cheveux, les rabattant sur son épaules, car avec le vent de la nuit tombée, ils s'étaient éparpillés sur son visage et elle ne voyait plus grand chose, ce qui lui donna une vague impression de vertige, qu'elle oublia rapidement. Ses yeux fouillaient toujours ceux de John lorsqu'elle lui répondit d'une seule traite :

-Oh, tu veux savoir ce qui est cauchemar ? De se réveiller face à cette lumière blanche, en te demandant ce que tu fais là. Te retrouver face à un inconnu qui te souhaite la bienvenue.Au final, tu te retrouves avec un papier, tu t'en vas, tu rencontres des gens et apprends que tu as des pouvoirs. Ce n'est pas tout, malheureusement. Tu trouves une chambre, rencontre d'autres gens tous aussi bizarres les uns que les autres, et enfin, tu comprends que tu es mort mais vivant, même si tu as été brûlé vif comme les sorcières au Moyen-Âge. Tu découvres que tu ne verras pas ta famille, que certains sont déjà là en te cachant leur identité, alors que l'un d'entre eux nous sauve après avoir battu un double maléfique et pour finir, le plus naturellement possible assis au bord d'un toit à fixer dans le vide. Ce n'est plus une vie John... La vie n'est pas comme ça. Elle est cruelle, tu souffres, mais parfois tu ne guéris pas. Tu bosses pour avoir de l'argent, et là, tu n'en as pas besoin. Je ne crois pas à ce monde, tout n'est qu'illusion... soupira-t-elle pour terminer.

Un long silence s'ensuivit, où elle fut contrainte de lâcher une larme en détournant le regard. Bien sûr qu'elle pensait tout ça. Elle ne pouvait pas tourner la page, elle n'arrivait pas non plus à changer de livre. Sa motivation la quittait peu à peu, et son envie encore plus. Sachant qu'elle était en train de gâcher son joli visage de larmes, elle les essuya, secoua la tête et se força à sourire un peu plus :

-Désolée de te conter ma vie d'ici comme ça, mais je crois que j'en avais besoin. Et toi, c'est comment ?

Bon, ce qui était rassurant, c'est qu'elle avait encore un peu de salive et qu'elle arrivait à l'utiliser de façon à être curieuse sur un inconnu. Elle avait besoin de compagnie, et c'est pour cette raison que même s'il était assez muet et étrange en soit, elle était bien là. Se changer les idées c'est la meilleure chose à faire lorsqu'on est en train de déprimer, de réaliser certaines choses. Raven n'est plus dans le même monde qu'auparavant, et il fallait qu'elle en prenne encore plus conscience. Elle était même prête à repeindre énormément de tableaux pour voir si elle pouvait en faire quelque chose. Si ça se trouve, il lui faudrait juste un peu de couleurs pour être sereine.
♦ Rose ou chou ? : Flingue ! Ca vous va ? 8D
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 64

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
410/1000  (410/1000)
Votre domaine: Les armes à feu
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Dim 2 Fév 2014 - 22:55
-C'est sympa John comme nomça fait un peu héros, tu trouves pas ?

Un héros ? John ? Il ne pensait pas vraiment être un héros car la seule fois ou il a sauvé quelqu'un, il en a payé de sa vie, comment pouvait-il se qualifier de héros en ne pouvant déjà pas se protéger lui-même ? Il prit un air laissant paraître ce qu'il pensait de lui à ce moment-là, c'est à dire un homme pitoyable. Il détourna le regard de la jeune et charmante demoiselle, sachant qu'il n'était pas digne d'elle et une simple larme s'échappa de son œil droit. Quelques secondes plus tard, il sécha sa larme qui allait finir sa course au bas de sa joue et la regarda à nouveau, il pensa *Comment je peux être la avec elle ? Est-ce le destin ? Pourquoi moi ?*. En se perdant dans ces pensées intérieurement, extérieurement, il était perdu dans ses magnifiques yeux bleus tel le reflet de la mer.

« Oh, tu veux savoir ce qui est cauchemar ? De se réveiller face à cette lumière blanche, en te demandant ce que tu fais là. Te retrouver face à un inconnu qui te souhaite la bienvenue.Au final, tu te retrouves avec un papier, tu t'en vas, tu rencontres des gens et apprends que tu as des pouvoirs. Ce n'est pas tout, malheureusement. Tu trouves une chambre, rencontre d'autres gens tous aussi bizarres les uns que les autres, et enfin, tu comprends que tu es mort mais vivant, même si tu as été brûlé vif comme les sorcières au Moyen-Âge. Tu découvres que tu ne verras pas ta famille, que certains sont déjà là en te cachant leur identité, alors que l'un d'entre eux nous sauve après avoir battu un double maléfique et pour finir, le plus naturellement possible assis au bord d'un toit à fixer dans le vide. Ce n'est plus une vie John... La vie n'est pas comme ça. Elle est cruelle, tu souffres, mais parfois tu ne guéris pas. Tu bosses pour avoir de l'argent, et là, tu n'en as pas besoin. Je ne crois pas à ce monde, tout n'est qu'illusion... »

Quelle vie...elle a raison...lui aussi a vécu certaines choses similaires depuis qu'il est arrivé ici et il compatit entièrement. Il prit un air étonné quand elle se confia à lui d'une traite comme cela car il venait à peine de la rencontrer. Il se demandait pourquoi il était là, à ce moment là et pourquoi elle était là aussi mais c'était comme chercher une aiguille dans une meule de foin, c'était impossible... Il la vit détourner son regard pendant un moment, sans doute pour faire la même chose, pleurer. Elle se retourna à nouveau et fit un sourire resplendissant qui fit rougir John de plus belle :

« Désolée de te conter ma vie d'ici comme ça, mais je crois que j'en avais besoin. Et toi, c'est comment ? »

John n'en pouvait plus lui aussi, il avait besoin de se confier, il enchaîna directement :

« Tu parles d'un héros...la seule fois ou j'ai osé sauver une dame de l'abus sexuel, je me suis fait criblé de balles le soir même en voulant rentrer chez moi et surprise, je ne suis pas mort ! Je me réveille dans un temple avec un mec qui ne vient pas de la même époque que moi, je lis une feuille qui me décrit et qui me dit que j'ai un pouvoir, c'est tout à fait normal, maintenant j'ai un simple Magnum alors que j'avais deux beaux fusils avant ! Ah et bien entendu...je ne reverrais plus jamais ma fiancée...et maintenant je me retrouve là avec une fille dont je connais à peine le nom et la courte description de ce qui lui est arrivé ici... Tu as raison, ce n'est pas une vie, loin de là, c'est...c'est le bordel, un bordel dans lequel on s'est mis tout ça parce qu'on a été choisis...pfeuh... »

Il regarda ses pieds et, par la même occasion, ce qu'il l'attendait s'il advenait à sauter. Les larmes commencèrent à couler :

« Oui, je pleure et alors ? Par chez moi, je n'avais pas l'habitude mais là on est dans...je sais même pas ou ca se situe ! Et puis merde ! »

Il continua à pleurer, sans se soucier de ce que pouvait penser Raven qui était assise à côté de lui. De toute façon, il ne pouvait être dans une pire situation...ou peut-être était-ce le contraire...





Dernière édition par John StillSing le Dim 23 Mar 2014 - 10:32, édité 3 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Sam 22 Fév 2014 - 13:01

Un Moment d'Oubli

On ne choisit pas de vivre dans un monde violent. On ne choisit pas non plus son destin puisqu'on ne fait que de le subir. Encore faut-il y croire. Encore faut-il vouloir aller jusqu'au bout et être prêt à en subir les violences. Nous sommes tous un pion. Un pion sur un jeu d'échec que l'on déplace par notre propre volonté. On connait les conséquences, mais on a pas le choix. Notre vie se résume à un jeu, et c'est dans ce but là, qu'elle devient de la survie. On comprend qu'on doit extérioriser cette douleur, alors on pleure. Comme des enfants. Mais le pire ? Le pire c'est de le faire avec l'envie de sauter dans le vide et en finir une fois pour toute.

-On m'aurait demandé de choisir, j'aurais demandé de crever, pour de bon, de ne plus avoir d'existence.

Elle regarde dans le vide, sent ses sens se perdre dans l'obscurité. Le bruit du vent qui fait voler ses cheveux, l'odeur de la nuit que l'on ne peut même pas qualifier, alors on se concentre sur le parfum de l'autre. C'est malheureux. Cette vie est malheureuse. On a pourtant pas la force de se tuer. De partir parce que là encore on a peur. Et puis Raven pose la main sur l'épaule de John avec un air triste dans le regard.

-Ma mère me disait tout le temps : "Pleures, ça fait du bien. Et puis tu verras, c'est comme le beau temps après la pluie, il y a toujours un arc-en-ciel". Je ne comprenais pas ces paroles. Mais maintenant...

C'est le silence qui venait de finir sa phrase. Elle n'aurait jamais dû ne pas lui donner de nouvelles parce qu'elle regrette au plus profond de son âme. Et elle sait qu'elle ne la croisera jamais dans ce monde. Elle sait que sa mère n'aura plus du tout de deuxième chance. *Bon, ce n'est pas le moment de penser à ça*, pense-t-elle. Elle retire sa main de là où elle était en s'excusant, puis s'assoit désormais en tailleur en sortant un jeu de cartes.

-Tiens, ça te changera peut-être les idées, non ?

Là encore elle se met à sourire en le regardant, lui tendant gentiment les cartes.

-Et je suis désolée pour ta fiancée, ça a dû être dur.
♦ Rose ou chou ? : Flingue ! Ca vous va ? 8D
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 64

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
410/1000  (410/1000)
Votre domaine: Les armes à feu
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Ven 7 Mar 2014 - 15:15
-On m'aurait demandé de choisir, j'aurais demandé de crever, pour de bon, de ne plus avoir d'existence.

John aussi aurait préféré mourir définitivement que de se voir attribuer une seconde chance en tant que dieu... Il ne comprenait même pas pourquoi il avait été choisi ! Il fallait qu'il demande à quelqu'un qui sait tout mais pour l'instant, il était en face d'une jeune et charmante femme, et cela lui plaisait un peu plus que d'être devant le directeur de cette académie... Et puis, cela faisait passer le temps et lui faisait oublier par moments ses malheurs.

-Ma mère me disait tout le temps : "Pleures, ça fait du bien. Et puis tu verras, c'est comme le beau temps après la pluie, il y a toujours un arc-en-ciel". Je ne comprenais pas ces paroles. Mais maintenant...

Mais maintenant elle les comprenait. John ne comprenait qu'a moitié ces paroles...ou était cet arc-en-ciel dont sa mère parlait ? Aucune bonne chose s'était produite depuis qu'il était arrivé...à part cette rencontre. John pensait qu'elle parlait de cette rencontre comme un arc-en-ciel mais cela l'étonnerait beaucoup si ses dires s'avéreraient vrais.

Sa main sur l'épaule de John le rassurait, cela lui faisait se sentir un peu mieux que depuis son arrivée. Il sourit légèrement et brièvement, toujours les larmes au coin des yeux, grâce à ce contact bref mais réconfortant. Une fois fini, elle sortit un jeu de cartes.

-Tiens, ça te changera peut-être les idées, non ?

Un élan de gentillesse la parcourut apparemment et elle lui tendit les cartes.

-Et je suis désolée pour ta fiancée, ça a dû être dur

Sa fiancée ? John se demandait s'il allait pouvoir s'en remettre un jour... Peut-être qu'il le pourra mais ce sera uniquement avec celle qui se trouve en face de lui, du moins c'est ce qu'il pensait. John se décida à parler et enleva les larmes coulant de son visage :

« Je veux bien faire une partie...c'est sympa de ta part, merci »

Il sourit bêtement, et prit ensuite un air un peu plus triste :

« Et...oui, c'est vrai que c'est dur... Je suis aussi désolé pour toi que tu ne puisses plus voir les gens que tu aimes »

Il sourit de bon coeur cette-fois ci et finit ses paroles :

« Après mure réflexion, si on nous donne une seconde chance, c'est bien pour une raison valable mais nous n'avons pas encore assez réfléchi pour la trouver... »





Dernière édition par John StillSing le Dim 23 Mar 2014 - 10:32, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Mar 11 Mar 2014 - 19:18

Un Moment d'Oubli

Un jeu de cartes, vraiment ? Elle n'avait jamais joué aux cartes, encore moins avec quelqu'un. Si ça se trouve, leurs mains devraient se frôler pour échanger les cartes. Si ça se trouve, elle tomberait dans le vide et volerait délicatement comme une plume avant de s'écraser comme une pierre. Mais c'était trop tard, elle avait fait son choix, et son but était de leur changer les idées à tous les deux. La jeune femme ne faisait pas d'erreurs, elle faisait seulement ce qu'elle avait envie de faire au moment présent, surtout depuis qu'elle n'était plus du monde des vivants. Et puis sa rencontre avec le professeur de sport l'avait fait réfléchir à sa condition. Enfin, réfléchir est un bien grand mot, puisqu'elle n'était pas en état pour. Elle poussa un soupir, s'étira rapidement et partagea les cartes en deux. Mais une idée lui vint à l'esprit... D'un sourire malicieusement, elle annonça :

-J'ai mieux que ça pour nous changer les idées. Entre élèves, y'a rien de mieux, à ce que j'ai entendu.

Elle sortit doucement un paquet de sa poche et le frotta machinalement dans ses mains. C'était la première fois qu'elle faisait ça, alors ça allait lui faire pas mal d'effet. L'avantage, c'est qu'ils étaient deux, elle allait pouvoir partager le contenu avec John, et ainsi, ils se changeraient les idées, ils joueraient.

-Ce sera marrant de jouer avec ça, qu'en dis-tu ?

Aussitôt elle ouvrit le paquet. Elle lui murmura qu'elle l'avait acheté dans la journée, parce qu'elle avait envie de tester. C'était seulement le paquet de drogue féerique. Elle lui lança encore une fois un sourire, et s'exprima de nouveau. C'était également une des premières fois qu'elle osait parler autant malgré sa voix rauque. Elle en avait besoin et elle avait l'instinct qu'elle pouvait lui faire confiance. Et puis il n'était plus question de se vouvoyer. Malgré le fait qu'elle avait peur de là où elle allait finir -surtout en bas-, elle avait envie de faire ça, envie de se droguer. Elle perdrait probablement sa tête, mais ce serait cool. Passer quelques minutes comme si c'était des heures... Elle verrait sûrement des licornes et des cookies, ce serait drôle, elle en rigolerait. Et puis si les autres sont jaloux, qu'ils aillent voir ailleurs, elle a bien mérité une pause la p'tite gamine aux cheveux blancs !

-Et pour le jeu de cartes, y'a pas de règles. On s'en fout de toute façon, on s'ra pas assez frais pour comprendre ce que l'on fait.

Elle lui tira la langue, avant de déposer un bisou sur sa joue. L'adrénaline, encore une fois, était là. Sauf que cette fois elle la contrôlait. Elle voulait juste se souvenir du contact d'une peau contre une autre. Elle se figea en reniflant un peu le parfum de l'homme, pour être sûr qu'il n'avait pas le même que... Enfin bref. Tourner la page, elle venait quasi de le promettre, à quoi bon se remettre en question ?

Ses mains partagèrent équitablement la drogue et elle en glissa la moitié dans la main de Cheveux Rouges. Ses yeux d'un bleu glacial pétillèrent soudainement, et elle inspira un grand coup.

-A trois, d'accord ?
♦ Rose ou chou ? : Flingue ! Ca vous va ? 8D
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 64

Feuille de personnage
Niveau:
3/30  (3/30)
Expériences :
410/1000  (410/1000)
Votre domaine: Les armes à feu
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Ven 14 Mar 2014 - 18:09
Elle ne répondit pas à ce qu'il lui disait mais cela lui importait peu, ce n'était qu'une réflexion à la va-vite que tout le monde concluait en quelques secondes. Après, cette réflexion était peut-être la bonne, qui sait ? Peut-être que la raison de John était de pouvoir vivre une vie avec quelqu'un d'autre sans interruption, mais quelle était la raison de Raven ? Il allait surement le savoir d'ici le lendemain matin.

Ayant fini de penser à ça, il vit Raven pousser un soupir puis s'étirer et faire la distribution des cartes. Il la vit faire un sourire malicieux, il eut peur de ce qu'elle allait sortir :

-J'ai mieux que ça pour nous changer les idées. Entre élèves, y'a rien de mieux, à ce que j'ai entendu.

Entre élèves ? Mais John n'était pas un élève, c'était un professeur... Il ne lui avait pas encore dit qu'il allait enseigner le combat à l'arme à feu dans cette académie, tel était son destin. Il ne voulait pas lui dire que c'était un professeur, sinon ça altérerait surement son jugement et ses actions. 

Mais qu'est ce qu'elle entendait par "J'ai mieux que ça" ? John se demandait ce qu'elle allait sortir de sa poche quant, tout à coup, il voit qu'elle sortit un paquet qu'elle frotta entre ses mains. Il vit le contenu : de la poudre blanche...de la drogue ?! John fut outré par la folie de la jeune femme mais se dit après tout que cela ne pouvait pas être pire, et de ce fait, qu'il fallait qu'ils s'amusent !

-Ce sera marrant de jouer avec ça, qu'en dis-tu ?

Elle murmura à John qu'elle s'était procuré ça dans la journée, histoire de tester. Elle lui dit également que c'était la première fois qu'elle osait autant parler malgré sa voix rauque mais John trouvait cette voix rauque aussi belle qu'une autre voix, voire même plus, c'était...son charme à elle. 

-Et pour le jeu de cartes, y'a pas de règles. On s'en fout de toute façon, on s'ra pas assez frais pour comprendre ce que l'on fait.

John rigola intérieurement quand il entendit ces mots. Un jeu de cartes sans règles parce qu'on sera pas normaux, ça c'est de l'amusement ! Et c'est aussitôt qu'elle lui tira la langue en même temps que ces pensées mais elle fit quelque chose à la suite d'inattendu. Raven lui fit un bisou sur la joue et John en rougit aussitôt. Ce contact lui fit un bien fou et se sentait maintenant plus que prêt à être son partenaire pour cette expérience, il était heureux !

Enfin bref, John vit Raven partager en deux la drogue et en mit la moitié dans la main de John. Elle le regarda :

-A trois, d'accord ?

Il fut un peu dépassé par les événements mais lui sourit tout de même et s'apprêtait à prendre cette substance illicite :

« Je suis prêt, quand tu veux ! »

Ce fut l'un des meilleurs moments de sa vie, et il comptait y profiter pleinement.





Dernière édition par John StillSing le Dim 23 Mar 2014 - 10:33, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Jeu 20 Mar 2014 - 17:47

Un Moment d'Oubli

Et voilà, c'était fait. Au fond oui elle avait peur. Elle n'avait jamais vécu ça, ce serait une émotion nouvelle. Il lui en fallait pourtant, de cette drogue pour terminer son périple. Sauf que celui-ci, évidemment n'était pas du tout terminé. Il lui restait tant de chemin à parcourir pour finalement être ce qu'elle voulait réellement être ! Sa conscience lui soufflait sans arrêt qu'elle y arriverait, qu'elle était forte, et que finalement cet homme avait raison en lui disant qu'elle aurait fait une bonne Reine. Si elle le voulait, elle pouvait soulever un clan, elle pouvait gouverner. Mais d'abord, la vengeance. Et celle-ci s'atteignait lorsque l'on avait assouvi toutes les missions les plus drôles de notre vie. C'était loin d'être le cas, en effet, mais bientôt, un jour, elle sentirait la rage et le pouvoir l'envahir.

Elle clignait des yeux en attendant ce qui ne venait pas. Un sourire était planté sous son doux visage illuminé par la lune. Elle se demandait comment il la trouvait. S'il lui révélerait des choses de sa vie en ayant perdu la raison, si le lendemain elle se souviendrait de tout ce qui pourrait malheureusement arriver ce soir. Et si, par malheur, ils chutaient de façon volontaire sur le sol, eh bien elle reviendrait en vrai fantôme pour hanter tous ceux qui l'ont fait souffrir, et même les autres. Elle ferait probablement ça avec lui, si John voudrait effectivement la rejoindre pour qu'elle soit moins seule.

La jeune femme profita du silence pour fermer ses yeux et tendre ses bras de façon parallèle à son corps pour absorber le frais qui les recouvraient. Elle cru sentir une étrange odeur de réglisse mais ne cilla pas. Le produit illicite faisait effet, et elle allait bientôt en ressentir tous les avantages. Déjà elle cru avoir l'impression que l'air venait à elle, la plongeant dans un tourbillon qui la fit sourire. Elle dénuda ses pieds et les balança au dessus du vide en riant. Puis elle tourna ses yeux ré-ouverts vers le professeur qu'elle croyait être un élève, et désigna les cartes. Il était temps. Elle tira un valet et le lui montra dignement. Elle ignorait à quel jeu ils jouaient, mais c'était déjà plus amusant que si elle n'avait pas consommé de poudre. Elle fixa la carte et la lâcha, découvrant qu'elle volait légèrement au dessus du vide. D'un geste de la main, elle la fit tourbillonner mais elle vint se placer dans son décolleté à cause du vent qui venait en sens inverse. Elle éclata de rire, saisit la carte et la plaça sur un tas invisible en rougissant quelque peu. La raison venait de la perdre, c'était très excitant.

-C'est quoi ton pouvoir ? Demanda-t-elle subitement en penchant la tête sur le côté, légèrement penchée vers lui.

Inconsciemment, elle renifla et s'aperçu que c'était lui qui sentait le réglisse. Elle recula, perplexe.

-Tu sens bon le réglisse, ça fait viril, mais pas trop, c'est drôle !

La jeune femme lui tira la langue, joyeusement, puis passa une main dans ses cheveux rouges. Ils étaient doux, agréables au toucher. Les yeux bleus de Raven se détournèrent vers le vide et elle cessa de lui caresser les cheveux, trouvant soudainement cela très bizarre. Elle ne le connaissait pas, elle n'avait aucune envie de le toucher. Elle se demande tout de même si sa peau était rugueuse. Sauf qu'elle ne se le demanda pas longtemps, son regard fut attiré par le ciel où elle cru voir une pluie d'arc-en-ciel. Émerveillée, elle ouvrit grand les yeux et tendit la main vers le ciel.

-Tu vois ce que je vois ?!

Mais le problème était qu'elle était la seule à le voir, c'était le fruit de sa propre imagination, certainement différente de celle de John.
Invité
avatar
Invité
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] - Ven 23 Mai 2014 - 10:03
Un rp sympathique mais qui tourne court suite au départ d'un des membres. C'est dommage, la suite aurait pu être drôlement marrante.

John : 310 xps

Xps attribués : Yosh \o/
Contenu sponsorisé
Re: Un moment d'oubli...[PV Raven] -
Un moment d'oubli...[PV Raven]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Raven : Nevermore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Sur les toits-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page