Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé]

 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Ven 28 Fév 2014 - 19:24
Silence. Le philosophe restait impassible, attendant qu’elle finisse. La voix d’Enora semblait calme, contrôlée. Elle avouait sa défaite. Elle ne comprenait pas. La seule chose qu’elle savait, c’est que la personne à qui elle parlait n’était pas Ethan. C’était surprenant de la voir concéder pareille chose aussi facilement. Tout était réel. Tout, depuis le premier jour. Peut-être, elle n’avait pas d’explication. Qui croyait-elle ? Ethan, sa raison qui échouait à créer tout lien logique, ou un quelconque instinct primaire ? Ce n’était pas encore satisfaisant.

Cependant, ses tentatives de justification valaient le voyage. Le philosophe s’amusait intérieurement de la voir tenter par tous les moyens de rationaliser la situation. Dédoublement de personnalité, moui, l’idée se tenait. Exceptant les changements dans la voix et la couleur des yeux. Alors elle se retrouvait coincée, incapable de trouver la solution. Tout cela pour en revenir au même point. Elle ne savait qu’une chose, c’est qu’elle ne savait rien.

Enora termina enfin, posant sa main sur l’épaule du philosophe. Le fixant droit dans les yeux. Commençait-elle déjà à sombrer dans la face sombre du monde ?

« Laisse-le revenir parmi nous maintenant.
- Et si... je refuse ?... Hahahahaha. »

Son rire était léger, mais néanmoins sérieux. Pas effrayant, mais légèrement dissonant. Le genre de rire qui vous fait douter de vos certitudes subitement, réalisant l’existence d’un paramètre qui n’aurait pas été prit en compte. L’albinos détourna le regard vers le ciel livide, laissant l’atmosphère s’imprégner de cette incertitude. Tout ce qu’on avait de familier pouvait devenir hostile à travers le prisme du doute, n’est-ce pas ?

« Tu sembles prendre ces histoires au sérieux, alors exceptionnellement, je vais t’accorder un brin d’explications. Mon nom est Seryel. Je suis un humain, comme toi, issu d’une civilisation antique. Comme tu t’en doutes, mon corps est mort, alors j’ai du contracter avec un vivant. C’est pas très pratique, mais il est plutôt... coopératif, eh. – Il marqua un bref arrêt, se tournant vers son interlocutrice. – Ethan est toujours là, il peut t’entendre. Mais avant de te laisser, on a quelque chose à terminer, tu ne crois pas ? »

Un sourire joueur se dessina sur son visage. Le genre de sourire qu’Ethan n’esquissait jamais, mais c’était Seryel tout craché. Il était temps de voir si elle tenait le coup face à cette nouvelle réalité. Croire sur parole ce qu’il lui disait, c’était bien gentil, mais avec cet état d’esprit, on en était encore à croire au père noël. Après tout, il pouvait toujours se jouer d’elle. Et c’est exactement ce qu’il allait faire.

« Tu sais ce qui s’est passé ce jour là ? Rien. Parce que cette personne à qui tu parlais n’était que le fruit de ton imagination. En un claquement de doigts, je peux te réveiller et te laisser seule ici face à l’illusion de ta conscience. Alors, qui croiras-tu ? »

Posant sa question, il ouvrit la paume de sa main gauche devant lui et y matérialisa un poignard à la lame luisante et effilée. Une œuvre d’art comme on n’en forge plus de nos jours, une pièce de collection. Belle, mais néanmoins tranchante. Celle là aussi, était bien réelle. Tout autant que le sort qui attendait l’innocente demoiselle si d’aventure elle se plantait dans son cœur.

A présent, la réalité qu’il lui montrait prenait une tournure bien plus sombre. La face cachée de l’iceberg... ou pas. Avait-elle déjà oublié ? Cet infâme jeu qui voulait les tuer, ce tatouage qui les avaient tous deux marqués pour s’effacer en ce jour, marquant leur rencontre. Ils étaient encore vivants, pourtant. Mais trêve de déductions hâtives, tout cela ne valait rien scientifiquement. Des suppositions et rien d’autre.

Alors... ta confiance est-elle toujours aussi solide, après cela ?
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Dim 2 Mar 2014 - 19:02
Ethan ! Ethan ! Où était-il ? Cela recommençait ! Comme lors de ce jour funeste sans nom ! Jour indicible, comme aujourd’hui ! Et cette lame sortie de nulle part, posée dans la paume de son adversaire à la manière d’une feuille de papier. Mourir, comme ça, pour de bon, en pleine rue, face à un inconnu, sans avoir pu dire adieux à qui que ce soit, juste être à la merci d’un être immatériel, d’un homme qu’elle ne connaissait pas, Seryel, oui, c’est cela, Seryel ou Ethan, qui croire ?

Que s’était-il passé lorsque la citrouille avait joué avec eux ? Joué avec eux. C’était bien cela. Avec sa raison, ses sens, surtout ses sens au point de lui faire croire que l’albinos l’avait abandonnée, disparu, pfiout, évanoui dans la nature, sans laisser de trace. Cela recommençait. Elle était impuissante face à ce nouveau cycle qui commerçait, se répétait. Mais elle en connaissait l’issue. Et ce ne serait pas la mort.

- Des histoires ? Alors toi aussi tu n’es qu’une histoire, une de plus, sans importance ? Tu ne t’en rappelles sans doute pas car tu n’étais pas là, non tu n’étais pas là, mais Ethan oui, et ce coup-là, on me l’a déjà fait. Jouer avec mes sens à mes dépends. J’ai cru qu’Ethan m’avait abandonnée mais non… Là, c’est pareil. Tu veux me faire croire qu’il ne reviendra pas, jamais, mais c’est faux. Je le sais.

Provoquer délibérément un ectoplasme armé. Oui. Une méthode à revoir, sans doute. Fuir aurait peut-être été préférable. Mais elle n’était pas une lâche, elle. Elle n’usurpait pas le corps d’autrui pour en faire sien. Elle se battait avec ses propres armes et si ses couteaux et ses lames n’étaient rien d’autre que ses mots alors elle apprenait à les affûter, à les glisser d’une main à l’autre, à les lancer là où cela pouvait blesser tout en les choisissant avec soin. Car les mots sont précieux, il ne fallait pas les gâcher, les gaspiller inutilement dans le vide. Les mots ont cette beauté que n’ont pas les chiffres : ils font sens à tous.

- Tu n’es qu’un lâche, Seryel. Préférer utiliser le corps d’Ethan pour continuer de survivre plutôt que d’affronter la mort… Pathétique, lui cracha-t-elle en pleine face sans sourciller, tu te crois peut-être tout puissant avec ce poignard face à moi, mais tu vois, je n’ai pas peur. Je ne tremble pas ni ne fuis. Quelque chose à terminer ? Tu te trompes. C’est avec Ethan que j’ai quelque chose à terminer, cette conversation que j’avais avec lui avant que tu ne viennes. Alors, va-t-en.

La classe à l’état pur. Enora en avait déjà trop vu, trop affronté pour prendre peur sans raison. Bien sûr qu’elle craignait pour sa vie. Mais si ce jour était identique à la soirée où elle était morte, alors il ne se passerait rien. Ethan reviendrait, chasserait ce monstre de Seryel et tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Pensée très optimiste, cela va sans dire.

- Cette réalité est la vraie, je préfère faire confiance à mes sens, aussi trompeurs puissent-ils être, qu’à une voix sordide sortie de nulle part. Alors non, je ne te crois pas. Je ne me réveillerai pas pour la seule raison que je ne dors pas.

Et si elle meurt, ce sera pour de bon. Peut-être serait-il grand temps de calmer le jeu entre les deux ? Que fera-t-elle s’il s’élançait droit sur elle, arme levée vers son cœur ? Elle crierait ? Réaction typiquement humaine, difficile de lui en vouloir. Depuis ces derniers mois, elle avait vieilli. Elle le sentait. Toutes ces épreuves avaient renforcé son mental d’acier. Alors elle n’avait pas peur. Pas le moins du monde. Avoir peur, c’était bon pour avant. Mais cette nuit consacrée à la mort l’avait changée. Il était trop tard pour effrayer l’enfant qui était en elle.

- N’as-tu pas entendu ce que je t’ai dit, Seryel ? Laisse Ethan tranquille !

Elle y était attachée à son Ethan. Elle le connaissait à peine pourtant. Mais c’était lui qui lui avait montré la voie. La voie vers cet autre monde. Il avait changé sa vie. À jamais. Ses préoccupations n’étaient plus les mêmes, elle-même s’était métamorphosée. On ne pouvait plus rien y faire. Juste observer ces changements et les commenter.
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Lun 3 Mar 2014 - 17:51
Il la laissa terminer, sans un mot, sans l’ombre d’une réaction. Cette humaine avait du cran pour oser l’insulter de la sorte, sans un moyen d’assurer ses arrières. Non, complètement folle serait plus juste pour la qualifier. Ce n’était pas un jeu stupide cette fois, c’était avec sa vraie vie qu’elle jouait en ce moment même. Et lui, cette provocation, il aimait ça. Il voulait voir jusqu’où elle oserait aller, avec sa pathétique force d’humaine. Celui qui dicte les règles, c’est celui qui a le gun. A défaut d’avoir le budget, le couteau fera l’affaire.

« Cesse de parler de choses dont tu ignores tout, c’est ridicule. »

Un sourire carnassier se dessina sur son visage alors qu’il ponctuait la fin de sa phrase d’un éclat de rire moqueur. Maintenant que le couteau était planté, il fallait le remuer dans la plaie. Et ça, il savait faire.

« A commencer, je ne fuis pas la mort. Appelle ça malédiction ou seconde chance, certaines personnes sur cette terre ne peuvent simplement pas mourir. En vérité, tu es la seule personne à ne pas avoir réellement connu la mort ici. Mais... nous n’avons pas choisi cette destinée. »

A ces mots, il s’approcha d’elle jusqu’à sentir son souffle sur son visage. Il tendit sa main armée vers le cou d’Enora, la touchant du plat de la lame. Au même moment, il généra une faible impulsion électrique qui claqua dans l’air, semblable à celles des clôtures électriques pour les poneys. Il n’avait aucune intention de la faire tomber, juste de lui faire ressentir la douleur un instant.

« Il semble que tu avais raison : tu ne dors pas. »

Il lui adressa un sourire amusé et s’écarta, jouant avec son poignard entre ses doigts avant de le faire finalement disparaitre dans un amas de particules lumineuses. C’était de bonne guerre, une petite vengeance faisant comme si de rien n’était. Elle l’avait bien mérité, le choc devait encore résonner dans le cou de la pauvre étudiante. D’ailleurs, il se sera bien amusé un peu plus avec elle, une vraie poupée de chiffon cette humaine. Mignonne comme tout, sale caractère, fragile mais pas trop. Elle avait de bons arguments, il n’y a pas à dire.

« Tu en as suffisamment fait pour le moment.
- Oh, tu crois ? Haha. »

Le chasseur s’inclina, saluant son jouet d’un jour avant de laisser les commandes à Ethan. Un bref éclat sanglant dans son regard, il ferma les yeux quelques secondes et leur rendit leur couleur originelle. Cette fois, il était bel et bien de retour.

Cependant, au moment même où le philosophe allait prendre la parole, une puissante bourrasque souleva la poudreuse autour du duo et les aveugla. Quelques secondes à peine suffirent pour qu’ils se retrouvent couverts de neige. Le vent devenait fort subitement, et la neige se mit à tomber comme par magie. Ils feraient mieux de trouver un abri pour continuer à discuter. Et puis... pour une quelconque raison, un mauvais pressentiment le hantait.

« Bien, il semble que tu saisisses le principe. Néanmoins, je te conseillerai de la jouer plus fine, dans le cas où personne ne serait là pour te sauver la vie. »

Sur ces mots, il reprit la marche, dans la même direction que celle qu’ils avaient prise auparavant. Qu’Enora le suive ou pas, cela ne dépendait que de son choix. Peut-être que cela ne suffisait pas, peut-être avait-elle d’autres questions ? Beaucoup de choses restaient floues encore... si la présence de Seryel l’avait déjà perturbé, qu’en serait-il du reste ? Bonne question.


Dernière édition par Ethan Rheme le Dim 16 Mar 2014 - 10:36, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Lun 10 Mar 2014 - 17:17
La brune porta la main à sa nuque, encore sous le choc. Une décharge électrique avait parcouru son corps de soubresauts. Décharge qu’elle ne s’expliquait pas. La réponse était simple : Seryel. Ah l’enflure ! L’ordure ! Le misérable ! Oser s’en prendre à une pauvre humaine sans défense ! Y en a vraiment qui aiment jouer avec le feu.

Tous deux couverts de neige, Ethan avait fait son grand retour parmi eux. Ethan et bien lui. Et non pas cet autre, ce pantin ignoble et sadique qui ne méritait même pas d’être appelé par son nom ! Seryel… Même un poney ne supporterait pas un tel quolibet ! Laisser de côté Seryel et son sourire carnassier, sa joie destructrice et son mystère qui restait entier. L’albinos, lui, acceptait la situation, sans rechigner. Pire, il reprochait à Enora de n’avait pas été une humaine bien docile, se laissant torturer comme il se doit dans ces tribus sauvages dont parle Levi-Strauss depuis son pauvre cabinet.

- C’était quoi, ça ? demanda-t-elle en évoquant Seryel et en avançant au pas de course pour rattraper Ethan, ayant déjà commencé à la distancer, et pourquoi a-t-il dit que j’étais la seule à n’avoir pas connu la mort ! C’est faux ! Je l’ai connue ! Comme toi, Ethan !

Elle attrapa sa main, le forçant à l’arrêter, plongeant son regard brun dans le sien. La pauvre en savait trop peu, sa curiosité ne cessait d’être titillée et tout le monde jouait avec elle. À peine une réponse, partielle, lui était-elle livrée que d’autres questions arrivaient subitement. Comment avancer dans un tel brouillard ? L’étudiante se dirigeait à l’aveugle, se concentrant sur ses points de repère pour éviter de se cogner à un obstacle inutile, une nouvelle questions dont la réponse ne viendra jamais la satisfaire, et tenter de rester tant bien que mal en terrain connu. Mais l’univers entier se jouait d’elle ! Et Ethan le premier.

- Non…

L’idée commençait à faire son chemin dans sa tête de linotte. Elle était la seule à n’avoir jamais connu la mort. Une vraie mort. Passer l’arme à gauche, pour de bon. Elle était décédée lors d’un rêve collectif, un jeu dont elle n’avait pas saisi toutes les règles ni son fonctionnement. Mais elle était bel et bien là. Tout comme Ethan.

- Que voulait-il dire, Ethan ?

L’étudiante craignait de poser ses questions. Plus encore, elle craignait les réponses. Qui avait-elle en face d’elle ? Ethan Rheme, oui. Vivant ou mort ? Sa posture était celle d’un vivant, son souffle sur sa peau glacée marquait sa vie. Pour un mort, il se portait bien.

Accepter le surnaturel, elle pouvait. Accepter qu’un homme échappant aux lois de la physique et de la médecine lui parlait en ce moment, difficilement. Le mot ne souhaitait pas venir, refusant de laisser son esprit s’emballer. Pourtant, il allait bien falloir qu’il fasse irruption dans cette conversation saugrenue.

- Réponds !

Enora s’emportait, perdant le contrôle de la situation. Elle d’ordinaire si calme commençait à paniquer. Elle avait bien trop vécu depuis le début de cet été. Et ses tourments ne faisaient que commencer.

La place des cadavres est à la morgue. Et non pas en liberté.
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Dim 16 Mar 2014 - 11:28
Enora avait mis le doigt sur quelque chose et semblait déterminée à comprendre de quoi il s’agissait. Serait-elle prête à encaisser cette révélation ? La seule à ne pas avoir réellement connu la mort ici... Du point de vue d’humaine qu’elle avait, cette phrase était complètement absurde. Mais elle ignorait un détail important. Ethan n’était pas comme elle.

« Que voulait-il dire, Ethan ? »

Il s’était arrêté, un léger sourire sur les lèvres. Ce qu’il percevait émanant d’elle... de la détermination ? Tout lui échappait encore, mais elle ne perdait pas pied... pas encore, du moins. Intéressant.

« Réponds !
- Il n’y a aucun sens caché. Tu es la seule à ne pas avoir réellement connu la mort ici, c’est tout ce que cette phrase signifie. »

Il marqua une pause puis se retourna vers Enora, plantant son regard dans le sien. L’étudiante ne se contenterait plus d’une explication aussi vague, il allait devoir en dire plus. Mais cela ne le dérangeait plus. Elle avait le droit de savoir, si tel était son choix. Au point où elle était impliquée, c’était la meilleure chose à faire. La petite humaine avait encore un long chemin à parcourir, beaucoup de choses resteraient mystérieuses, comme c’était encore le cas pour lui. Si même les apprentis dieux l’ignoraient, comment les humains pourraient-ils savoir ?...

« D’après mes observations, il y a trop types de personnes dans ce monde. Les humains, les créatures magiques, et les dieux. Nous avons ici-même un représentant de chacun de ses groupes. Si toi tu es humaine, et que Seryel s’apparente à une créature magique, il semblerait que j’appartienne à la troisième catégorie. »

Il n’avait toujours pas répondu clairement à la question, mais poser les bases de son explication était nécessaire avant d’y venir. Est-ce qu’Enora croirait sa théorie ? Il n’avait pas plus de preuves qu’elle, seul son pouvoir attestait de son appartenance au surnaturel.

« A leur mort, certains humains peuvent se voir ressuscités pour devenir des dieux. Ils reçoivent des pouvoirs et vivent dans un monde parallèle à celui-ci, cependant... »

Il anticipait déjà sa question. Pourquoi venir mettre le bordel dans le monde humain quand ils avaient le leur ? La réponse était simple. Personne ne choisissait cette destinée. Personne n’avait demandé à porter ce fardeau de devoir veiller sur ce monde qu’ils en venaient parfois à détester.

« ...Certains protègent ce monde selon la tache qui leur a été confiée, d’autres le trahissent et tentent de le détruire. Ces personnes que tu as rencontrées, elles appartenaient sans doute à cette réalité. Et la raison pour laquelle tu es impliquée dans tout ça... a un rapport avec ces dieux que tu as rencontrés. »

Ce n’était qu’une hypothèse, mais il y croyait. C’était la seule explication. Toutes ces rencontres qui l’avaient perturbée, cette pièce qu’elle avait gardée, tout cela avait un lien avec son implication. Bien avant cet évènement de la nuit d’Halloween, bien avant leur rencontre.

Et maintenant ? Maintenant qu’elle savait tout ça, qu’allait-elle faire ? Continuerait-elle sa quête de vérité, ou tenterait-elle d’oublier, vainement ? C’était trop tard déjà, les chaines invisibles qui la relaient au surnaturel ne cèderaient pas. Elle aussi devrait vivre avec ce fardeau... pour toujours.
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Dim 16 Mar 2014 - 16:55
Que racontait-il là ? Tout cela était bien trop gros, bien trop absurde, bien trop.
Enora ne pouvait pas croire à de telles choses. Elle dévisageait maintenant Ethan d’un œil nouveau. Elle ne le voyait plus de la même manière. Un dieu ou un fou ? Tout dépendait du point de vue. Pourtant, elle savait bien en son for intérieur que l’albinos lui livrait une vérité crue et difficile à entendre, une vérité à laquelle la science était impuissante, et elle, pauvre scientifique, se retrouvait coincée entre deux mondes : le surnaturel et la rationalité. Que quelqu’un la délivre de ce cauchemar, n’importe qui !

- Alors toi aussi tu es un des leurs ? Un dieu ? Mais surtout, tu es… mort.

Elle parlait à un cadavre, avait bravé la mort auprès d’un être qui repoussait les limites de la nature. Tout cela n’avait rien d’humain. Un cadavre bien en chair, bien vivant. Comment ne pas songer à cette divine série qu’est Les Revenants ? Mais la vie n’était pas un film. L’étudiante vivait cette réalité depuis dix-neuf ans déjà, sans se douter un seul instant que le fantastique vivait à deux pas de chez elle.

Pourtant, cela expliquait bien des choses. Ce cheval volant, ce prêtre assassin, cette fille aux ailes d’ange, le rêve collectif, et maintenant ça, qui lui tombait dessus. Elle avait voulu savoir. Maintenant, elle savait.

- Non.

Enième refus de la part de la Russe. Qui pourrait lui faire entendre raison ? Il n’y avait plus rien à faire. Elle savait. Se cacher derrière un mot monosyllabique ne changerait rien. Nouveau déni de sa part. Se cacher une dernière fois derrière ses connaissances, son éducation, ses croyances. Nuls dieux ne figuraient en tête de la liste, malheureusement. Une athée. C’était là tout le problème. Lui parler d’un Dieu, c’était déjà délicat. De plusieurs dieux, de divinités organisant le monde à leur façon, c’était trop. Trop.

- Ce n’est pas possible…

Le jour où la demoiselle arrêterait de s’exprimer par la négation, il y aurait déjà un grand progrès. Dire oui au lieu de non. Dire que c’est possible plutôt que ça ne l’est pas. Le monde se porterait bien mieux si tout le monde faisait de même. Et elle-aussi.

Alors, elle fit volte-face. Comme une altesse de Russie. Comme cette princesse qu’elle avait jouée en compagnie de Soniya. Elle tournait le dos à l’homme. Elle l’avait trop vu, trop entendu, trop cru. Elle ne supportait plus ces histoires. Histoires qu’elle croyait sans le reconnaître. Trop d’éléments donnaient raison à Ethan. Le monde entier contre Enora Vilkas. Le surnaturel la choisissant elle, plutôt qu’une autre, pour découvrir ce que les autres humains ne connaîtront peut-être jamais. Choisie alors qu’elle n’avait rien demandé. De cette chance, de ce fardeau, elle n’en voulait pas.
Oublier.
Mais comment oublier quelque chose qui est à jamais encré au plus profond de notre âme ?

- Laisse-moi, Ethan. Je ne veux plus te voir. Retourne dans ton monde et laisse-moi dans le mien.

Elle risqua un dernier coup d’œil vers l’albinos, elle, la Russe aux yeux humides. Furtif. Qu’il la laisse en dehors de ces histoires. Que plus jamais leurs chemins ne viennent à se croiser. Il ne faut jamais dire jamais. La brune devrait pourtant le savoir.

Un bref temps d’arrêt. Elle fit demi-tour, en quête de la rationalité et de tous ses repères. Elle délaissait là les phénomènes inexpliqués qui ne pouvaient plus s’appeler ainsi dans son cœur. Elle abandonnait là les dieux et leur magie. Cette Histoire, elle n’en voulait pas. Que ce monde continue de tourner. En l’oubliant.
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Dim 16 Mar 2014 - 18:52
Sa réaction n’était pas celle attendue. Non, pas du tout. Elle ne l’acceptait pas, n’est-ce pas ? S’il s’agissait de quelqu’un d’autre, elle pouvait l’accepter, mais cette personne qu’elle croyait connaitre... C’était trop pour elle. Il l’avait surestimée, elle restait humaine, après tout. Alors, elle tournait les talons. L’heure des séparations sonnait. A présent, elle serait seule face à ses peurs.

« Laisse-moi, Ethan. Je ne veux plus te voir. Retourne dans ton monde et laisse-moi dans le mien. »

Un ultime regard, ses yeux déjà voilés de larmes, avant qu’elle ne s’éloigne enfin. D’un pas lent mais assuré, loin d’Ethan. Elle ne voulait plus le voir, jamais. Mais avait-elle le choix ? Avait-elle déjà oublié ce qu’il lui avait dit ?

« Tu fais déjà parti de ce monde, malgré toi, depuis le premier jour. Blâmer toutes les personnes de la terre n’y changera rien, tu le sais tout autant que moi. Profite du temps qu’il te reste, le calme sera de courte durée avant la tempête. »

Comme pour répondre à ses mots, le vent se leva à nouveau et fit voler la poudreuse. Il n’avait pas haussé la voix, avait gardé le même ton calme et posé, mais il était certain qu’Enora l’avait entendu. Même si elle ne le voulait, même si elle aurait préféré être sourde à ce moment. Il lui fallait du temps pour faire la part des choses, la seule certitude qu’il avait, c’est que la prochaine fois, elle ne lui sauterait pas au cou amicalement. Mais ils se reverraient, aucun doute sur ce fait.

A son tour, il tourna les talons. Lui aussi s’en allait, quittant le monde des humains pour regagner l’académie qu’il n’aurait peut-être pas du quitter ce jour là. Mais c’était trop tard pour les regrets, et l’ignorance avait ce défaut d’être si fragile qu’un simple souffle de doute pouvait la balayer.

« Toujours aussi ancrés dans leurs certitudes, ces humains.
- Il semblerait.
- Tu ne lui laisse pas de souvenir ? Ca vaudra pas la pièce de l’autre, mais ça pourrait lui rappeler que ses yeux servent à voir. »

Ce n’était pas une mauvaise idée au fond, quelque chose qui lui rappelle cette journée, qui l’aide à voir plus clair lorsque son esprit se troublerait. Le philosophe ouvrit son sac et en sortit le bonnet de père noel qu’il avait reçu il y a peu. Etrangement, il en avait reçu deux dans le même paquet, avec ce petit mot qui expliquait son pouvoir. Cette rencontre était peut-être la raison de ce doublon, qui sait. Sa décision prise, il invoqua son avatar divin et lui confia la livraison, puis se mit en route vers le port afin de regagner l’académie.

* * * * *
Enora avait marché, longtemps, sans se retourner. Ethan n’était plus derrière elle, le soleil commençait à décroitre dans le ciel, annonçant la fin de cette journée. Lorsqu’elle s’était arrêtée, une ombre s’approcha doucement derrière elle. Cette ombre, c’était un petit poney blanc aux longs poils d’hiver, portant sur sa tête le bonnet qui lui était destiné.

Arrivé aux côtés de l’étudiante, le poney la regarda dans les yeux secoua doucement la tête avant de frotter son museau contre elle et de faire tomber le bonnet dans ses mains. A l’intérieur, il y avait un petit bout de papier où quelques mots étaient écrits.

« Porter ce bonnet te permettra de voir clair même dans le mauvais temps, et te rappellera la leçon que t’appris cette journée. Les yeux servent à voir, alors ouvre-les. »

Sa mission accomplie, le doux petit poney blanc câlina une dernière fois l’humaine avant de tourner les talons, s'éloignant dans l'étendue blanche qui couvrait sa route, et tandis que sa silhouette se fondait dans la neige et le ciel livide, le vent lui sifflait cette chanson...

Petit poney, petit poney... tu es tout blanc et tout petit petit poney... ♪
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Dim 16 Mar 2014 - 19:13
Qu’il se taise ! Par pitié ! Comme si cette journée n’était pas assez sombre comme ça ! Ethan en rajoutait une couche ! Enora faisait mine de n’avoir pas entendu, le vent hachant chacun des mots de l’albinos. Mais il n’en était rien en vérité. Elle entendait tout et c’était là son malheur. Elle avait conscience qu’Ethan disait la vérité. Elle-aussi appartenait à ce monde. Elle avait fait un pas de plus vers celui-ci en cette journée d’hiver. Maintenant, ses interrogations avaient disparu mais la peur et de la crainte avaient remplacé celles-ci. Avait-elle gagné au change ? Non. Heureux les imbéciles. Elle n’en était plus une. Elle avait voulu savoir. Elle savait. Elle en payait le prix.

Ses pas l’éloignaient d’Ethan, elle ne voulait plus avoir affaire à lui. Plus jamais. Le pire était qu’elle ne le détestait pas. Comment haïr un être qui nous servait de guide et nous ouvrait les yeux ? Elle ne pouvait pas être aussi ingrate vis à vis d’Ethan, son mentor, son guide. Mais s’éloigner de lui quelques temps lui ferait du bien. À quand les prochaines retrouvailles ? Loin du froid de janvier, sans doute.
Ses semelles crissaient dans la neige qui s’était remise à tomber, venant effacer le passage de la divinité et de l’humaine. Comme un voile qui se levait sur le monde et recouvrait à nouveau ce qui ne devait jamais être vu. Seule une poignée d’élus pouvait découvrir l’autre monde. Passer de l’autre côté. Cette chance, Enora l’aurait bien cédée. Mais cela ne fonctionnait pas ainsi. Rien ne fonctionne jamais comme on le souhaiterait. L’étudiante en savait quelque chose.

D’autres pas que les siens l’accompagnaient. Elle se retourna et dévisagea un poney. Il n’avait rien à voir avec la monture sombre d’Alexander. Pas d’ailes. Pas grand. Juste un poney. Tout blanc. Un bonnet sur la tête, morceau de papier entre la bouche. Une légère caresse sur le museau et la feuille tomba dans la main de la brune. Qui d’autre qu’Ethan avait pu lui envoyer ce présent ? La larme trop longtemps retenue glissa enfin, énième perle venant se noyer dans cet océan de flocons. Bien joué.

- Merci, Ethan.

La Russe déposa un baiser sur le front du poney, à défaut de pouvoir remercier Ethan, elle le ferait par l’intermédiaire de ce quadrupède. Qu’il galope jusqu’au monde des dieux et des morts pour hennir son remerciement !

Le bonnet avait changé de propriétaire. Il reposait désormais sur la tête de la brune. Peu discret mais très utile. Au loin, une tempête se soulevait, celle-là même qui les avait accompagnés tout le long de leur discussion. C’était bien vrai. Elle y voyait plus clair maintenant.
Le galop de l’animal paraissait marteler un air, ou du moins la suite d’une comptine trop longtemps oubliée, hymne des cœurs purs aux chaînes spirituelles et aux lettres azurées dansant entre les cerisiers…

« Petit poney, petit poney… Tu gambades à Saint-Pétersbourg sans te soucier de la neige qui tombe… ♫ »
Invité
avatar
Invité
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] - Mer 19 Mar 2014 - 16:56
« Entre rêve et réalité ». Ou le rp qui porte incroyablement bien son nom. Enora qui ne sait pas si elle doit croire ou non à ce qu’elle a vu, vécu. Ou plutôt qui en a peur. Et Ethan qui ne répond pas à ses questions. Ou plutôt qui y répond par d’autres questions…Je n’ai jamais été fan de philosophie, pourtant, je dois avouer que là, c’est beau. Et puis… finalement, on arrive à un petit éclaircissement… un très beau rp. Vraiment…

Enora Vilkas : 930 xps
Ethan Rheme : 820 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé] -
Entre rêve et réalité [PFA ♥] [Terminé]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Au cœur de la ville :: Commerces-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page