Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Ven 20 Juil 2012 - 15:23


" Une mission importante "




Un nuage léger de fumée s'échappe dans les airs de la ville. La lune plante le décor et les lumières urbaines rendent le décor très particulier. On aurait peur de se faire agresser, la nuit faisant sa douce apparition, les rues n'étaient pas rassurantes, de plus, les quelques groupes éparses qui épient chaque passants renforcent cette sensation frissonnante.Mais dans le cas de l'homme qui marche posément au milieu de la rue, il pouvait facilement en faire abstraction ! Oui, car lorsqu'un Dieu se rend sur terre, il peut délibérer choisir de se faire voir ou non afin de faire parler un peu de son "mythe" et d'accroître un peu plus les fidèles qui croyaient en lui. Toutefois là n'était pas la question. c'était tout autre chose.

Il avait envoyer une missive à certains apprenti-Dieux pour l'accompagner, bien entendu, ceux-là répondraient ou non à son invitation, peut importait à présent. La lettre était de la forme suivante :

Spoiler:
 

Sa montre affichait à présent 19h00 passé, et c'est lui qui allait peut-être être en retard. Ah, si seulement celui-ci ne s'était pas rendu dans un bar coquin, il ne l'aurait peut-être été. Bien entendu l'alcool avait coulé mais Isanagi ne ressentait jamais ses effets, peut-être à cause de son statut. Il tapait la cendre de sa cigarette et jeta un coup d'oeil devant lui.



« Bien ! La gare est juste devant ! J'espère juste que je ne suis pas en retard sinon, ça la fout mal vis à vis de cette mission et des élèves qui auraient répondus à ma lettre »

Il accéléra le pas afin de s'y rendre un peu plus vite, il éteignit sa cigarette avec une "tap" comme on dit ici. Le fait de mettre une pichenette au bout de la clope afin d'éteindre le feu. Il sourit et poussa finalement la lourde porte grinçante. Une odeur de renfermée en émanait. C'était assez étrange pour une gare qui devrait être occupée chaque jours par les habitants...






Dernière édition par Isanagi Tensho le Lun 23 Juil 2012 - 11:57, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Ven 20 Juil 2012 - 17:50
Il y avait du monde à l'académie, et souvent des va-et-viens incessants à certaines heures, mais la population restait celle d'un établissement scolaire. Alors que dans une gare... le flot de voyageurs et de familles venant accueillir ou voir partir un proche était vraiment impressionnant. Peut-être que Léa s'était trop vite habituée à vivre dans un lieu somme toute petit et peu fréquenté à côté de cet endroit. Mais surtout, ce qui la fascinait, ce n'était pas les trains qui passaient, ni l'armée de bagages que pouvait transporter une petite mamie, non, c'était la facilité avec laquelle elle bloquait toutes ces pensées.

Oh ce n'était pas la perfection absolue. L'apprenti-déesse sentait bien toutes ces idées, très nombreuses, cogner contre ses barrières psychiques, mais... Si elle en avait reçu autant de la part de ses camarades de classe, elle serait devenue folle et n'aurait jamais pu les bloquer aussi bien. Alors qu'ici... elle arrivait à les garder à distance, et, même si son cerveau lui disait qu'elle finirait avec une méchante migraine, il semblait capable de tenir plus longtemps et plus facilement. Peut-être était-ce parce qu'il s'agissait de simples humains ? C'était possible. Après tout, les dieux, apprentis ou non, étaient différents.

En tout cas, cela rendait ce monde bien plus intéressant qu'elle ne l'avait cru. Au début, l'idée de retourner ici ne lui avait fait ni chaud ni froid. Curieusement, même si Léa était morte jeune, son ancienne vie ne lui manquait pas spécialement. A part peut-être le fait qu'à l'époque elle n'avait pas une armée de voix étrangères dans la tête. Mais sinon... le dessin, qui la passionnait, avait été vite oublié devant les problèmes de son domaine divinatoire. Quant à sa famille... ma foi, elle était morte de toute façon, alors même en retournant les voir cela ne changerait rien. Mieux valait ne pas leur imposer cela. Sans compter que de toute façon elle n'avait pas les capacités de se faire entendre ni distinguer par les mortels. Non, plutôt que de penser à ce monde désormais inutile, elle préférait apprendre à supporter les soucis de son pouvoir.

Pour le moment, Léa observait les allées et venues des gens, installée sur un banc au bord des quais, sa robe bleue lissée contre ses jambes, lui chatouillant les chevilles à chaque petite brise au passage des voyageurs. Elle avait choisi des sandalettes blanches toutes simples mais confortables pour la marche, et attaché ses longs cheveux en queue de cheval avec son ruban bleu nuit. Ses barrières tenaient bon, elle devrait pouvoir supporter assez bien son temps passé ici. Elle regardait les trains s'arrêter de temps en temps et repartir, imaginant les raisons qui poussaient les gens à y entrer ou en sortir. Ca l'occupait en attendant.

Un coup d'oeil vers la grosse horloge indiquait qu'il était l'heure mais... personne en vue. Enfin cela ne voulait rien dire, après tout peut-être que le directeur et les possibles aux élèves attendaient dans la gare même et non pas sur les quais comme elle. La jeune fille se leva donc et quitta l'extérieur pour retourner dans le hall principal. Elle préférait être dehors, où l'air était bon et sans odeur de renfermé comme là dedans, mais bon... ce serait bête de rater le rendez-vous juste parce qu'elle préférait être sur les quais. Elle alla s'appuyer contre un pilier en observant les environs, cherchant des yeux une tête connue et non humaine.
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Ven 20 Juil 2012 - 21:04


"A l'intérieur de la Gare "




L'odeur de renfermé était un peu infecte à l'odorat, on pouvait dire pour la cigarette du Directeur mais là, c'était une toute autre dimension quand même ! Encore un coup d'oeil à sa montre, il était 19h10, bon il fallait qu'il se mette au boulot. Il fouilla dans sa poche afin de chercher quelque chose d'utile. Après un petit instant, il en ressortit une sorte de papier fin où un symbole y était inscrit. Il murmura quelques mots et d'un seul coup, un cercle bleu surgit tout autour de lui. Tout le monde semblaient être figés sur place, tout le monde sauf une jeune demoiselle posée sur un pilier un peu plus. Ce papier était en fait un sceau, tiré du grimoire, afin de placer une barrière dans le monde humain, le temps y est figé et seul ceux qui ont traverser l'au-delà peuvent s'y mouvoir.

Ayant un sourire au coin, Isanagi vit qu'ils étaient que deux, mais peut-être que d'autres personnes arriveraient par la suite, de toute façon, la barrière ne s'appliquait qu'aux Humains. De cette manière, ils pouvaient bouger dans l'espace-temps, pendant une heure par exemple, une fois le sort levé, c'était comme si il ne s'était écoulé qu'une seule seconde. Bref, ils avaient à faire maintenant et le Directeur allait lui en expliquer la raison, enfin pas totalement. S'approchant d'elle, lui faisant un signe de la main, il l'aborda :

« Bonsoir, alors, premièrement, je suis désolé d'être arrivé au retard, je me suis un peu...perdue en chemin ! »

*Oui, cela devrait passer si je dis ça comme ça, c'est toujours mieux que de lui dire que j'étais dans un bar coquin*


Une excuse un peu banal, voir complètement absurde mais bon, une élève n'oserait pas défier l'autorité du Directeur. Il pris alors une mine un peu plus sérieuse que celle désolée d'auparavant et refouilla ses poches. Il en ressortit non pas un sort mais une fiche dans lequel était notée quelques informations importantes concernant ce voyage dans le monde Humain. Une petite pulsion poussa le Directeur a rallumer sa cigarette, peut-être le manque de nicotine. Bref, il tourna un tout petit peu, laissant place à un petit silence et souffla sa petite bouffée d'oxyde de carbone avant de reprendre :

« Alors nous sommes ici car il se passerait d'étranges choses, en effet, d'après le Grimoire, je passerais les détails, une bande de "Satanistes" auraient voulus invoquer un démon et bien entendu, ils n'ont pas pris cela au sérieux et le démon a bien été invoqué. Celui a déjà fait quelque chose dans ce monde, je ne sais pas encore mais as-tu senti cette odeur de renfermé ? Oui, j'imagine et bien, je suis certains que c'est lui. Sa forme est encore inconnue mais avec la barrière que j'ai placé, nous devrions facilement le trouver lui ou ses compagnons qui ont du passer l'au-delà pour l'invoquer, nous devons les trouver eux et vu que tu est là justement, la tâche pourrait m'être simplifié. Leurs pensées, si nous pouvions interceptés leurs quelques pensées »


Sur ce grand discours, il pria cette jeune demoiselle de la suivre dans une promenade à travers les quais et l'intérieur de la Gare afin d'avoir une chance d'intercepter quelques pensées même si la tâche allait être ardue à cause de ce démon. Les démons réfutent leurs pensées et donc, ne sont pas facilement localisable mais les "Satanistes" dans leurs invocations ont du passés de l'état de vivant à mort. On ne peut imaginer leurs états à ce moment mais ils ne devaient être très beau à voir ! Bref, ils leurs faudrait, supposons, en comptant sur le niveaux de la jeune demoiselle, peut-être dix minutes pour les trouver car la barrière a pour d'immobiliser les humains donc seules les présences surnaturelles pourraient se mouvoir, c'était une bonne chose !

« Au fait, je m'appelle Isanagi Tensho, j'imagine que tu doit connaitre mon nom mais je ne me souviens plus du tiens, enfin, seulement un vague de l'accueil dans la grande salle de réunion, tu t'appelle comment ?»


Et oui, même les Dieux pouvaient avoir des trous de mémoires...

Invité
avatar
Invité
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Sam 21 Juil 2012 - 13:10
Il était assez difficile de repérer précisément quelqu'un dans cette foule. Les gens entraient et sortaient par groupe, et la plupart était plus grands que Léa. Trouver un des directeurs de l'école risquait d'être délicat, d'autant qu'il faisait une taille moyenne et somme toute banale. Là-bas, il lui sembla apercevoir des pics foncés, mais était-ce lui ou pas... impossible à dire. Et il était hors de question de baisser des barrières pour essayer de reconnaître ses pensées. Il y avait bien trop de monde pour ça, elle n'entendrait qu'une cacophonie monstrueuse sans pouvoir saisir un seul mot. Et le temps passait, une minute, deux minutes... ça ne faisait pas très sérieux. La lettre était pourtant clair : 19h00. Enfin il y avait sûrement une bonne raison à ce retard.

Puis tout bascula. Subitement, il n'y eut presque plus rien contre les barrières de l'apprentie-déesse. Toutes les pensées humaines s'étaient arrêtées, bloquées, au même titre que les corps d'où elles émanaient. Une lueur bleue semblait avoir jailli d'une personne, de "Pics foncés" en fait. Etait-elle bloquée elle aussi ? Elle bougea un bras. Non donc. Apparemment seuls les humains semblaient immobilisés. Tant mieux, ça faisait bien moins de pensées à supporter. "Pics foncés", qu'elle reconnait pour être le directeur, s'approcha. C'était presque amusant de voir tous ces gens figés sauf lui. Elle baissa prudemment ses barrières psychiques, mais non, rien ne venait des humains. C'était agréable. Il n'y avait que les pensées les plus volatiles d'Isanagi qui lui parvenaient, mais elles étaient assez calmes et discrètes. C'était sûrement une personne qui savait garder son sang froid. Un bon point.

Par contre... Quand les lèvres parlent de s'être perdue mais que les pensées font mention d'un bar coquin... ça a tendance à casser la crédibilité de la personne, surtout s'il s'agit d'un directeur. D'accord, ce n'était pas le genre de choses qu'on avouait à ses élèves, mais... Pour le coup, Léa eut un léger sourire, chose très rare chez elle. Le peu de pensées qui venaient l'enquiquiner la mettait de bonne humeur. Et puis, que croyait-il ce dieu ? Qu'elle ne savait pas ce qu'était la vie ? Elle était morte à 18 ans, et même si elle ne menait pas une existence de débauchée, elle avait tout de même des connaissances sur les penchants des êtres humains. Enfin, s'il préférait cacher cette information, elle jouerait le jeu. Il ne servait à rien de le contredire, et le but n'était pas de gêner cet étrange coéquipier de mission. Elle répondit donc avec un léger amusement dans la voix, chose tout aussi rare que le sourire.

- Bonsoir. Ce n'est pas grave, ça arrive à tout le monde.

Le fait que sa réponse pouvait s'appliquer autant aux paroles qu'aux pensées du directeur lui effleura l'esprit. Amusant. Elle attendit ensuite patiemment la suite, nullement dérangée par la cigarette. Elle ne fumait ni de son vivant ni maintenant, mais ça ne la gênait pas plus que ça. Ce n'est pas comme si elle risquait de mourir d'un cancer maintenant de toute façon. Elle écouta attentivement l'objectif de cette mission. Un démon invoqué par des crétins qui ne s'y attendaient pas... ah ces humains. Elle avait bien senti cette odeur, c'était donc cette chose la responsable... peut-être qu'elle avait un démon dans sa chambre quand elle était en vie alors. Elle aurait pu l'expliquer à sa mère, qui faisait tout le temps le ménage sans jamais chasser tout à fait l'odeur et lui aurait épargné des heures de travail inutile. Enfin c'était un peu tard maintenant.

Cet espèce de sort qui bloquait les humains semblait très pratique. Il laissait les dieux, apprentis-dieux et autres créatures étranges en liberté. Intercepter leurs pensées... Léa devait pouvoir y parvenir, à condition qu'effectivement le démon pense, et ne soit pas trop loin d'elle. Avec seulement celles du directeur, elle n'aurait pas trop de mal à capter les autres. Si les humains étaient encore en activité, ç'aurait été tout simplement impossible. Mais là, c'était tout à fait faisable. Elle hocha la tête pour montrer qu'elle avait compris et suivit Isanagi sur les quais, en essayant de se concentrer sur les environs plutôt que les pensées du directeur. Il faut dire qu'entendre quelqu'un réfléchir sur l'état des "Satanistes" après l'invocation était loin d'être agréable. Mieux valait chercher à capter autre chose.

Peut-être que le directeur la surestimait, ou qu'il s'ennuyait. En tout cas, sa conversation la fit froncer les sourcils. Elle avait besoin de concentration pour capter des pensées, pas de blablabla pour passer le temps. En général, elle entendait sans le vouloir ce que les gens avaient en tête, mais c'était la première fois qu'elle cherchait délibérément à écouter. Cela lui demandait un certain effort.

- Léa Dolce.

C'était un peu sec, et pouvait passer pour de l'irrespect envers Isanagi. Elle essaya d'adoucir un peu son ton pour s'expliquer. Ce n'était pas le moment de se prendre des pensées agacées dans la tête.

- J'essaye de me concentrer pour saisir les pensées de votre démon. Ce n'est pas facile.

Voilà un peu mieux. Elle ne lui disait pas clairement de la fermer, elle montrait juste la difficulté qu'elle éprouvait. Bon ça voulait dire plus ou moins la même chose, en un peu plus poli, d'accord. Maaais la façon de l'exprimer restait quand même correct.


Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Sam 21 Juil 2012 - 20:22


"Sur les quais "





« Léa Dolce »

Quel ton sec ! Cette réponse aurait pus refroidir n'importe quel individu mais Isanagi n'était pas comme ça, il ne prenait pas mal, surtout que la situation était sérieuse, peut-être même un peu trop. Le filet nocif s'échappait toujours tandis qu'ils marchèrent cote à cote sur l'un des quais de la Gare. La difficulté était, certes, peu évidente pour elle mais bon, le Directeur sentait qu'il fallait tout de même détendre un peu l'atmosphère surtout que l'ample silence du terrain n'était pas très chouette. Les visages communs des Humains, fixant dans le vide, étaient transcendent tels une impression frissonnante d'être suivis du regard. Peut-être n'était-ce pas une bonne idée d'avoir mis ce sceau en place mais cela facilitait la tâche de la jeune demoiselle après tout.


« J'essaye de me concentrer pour saisir les pensées de votre démon. Ce n'est pas facile.
»



« Aucun problème, ne te force pas trop si tu ne peut pas pour l'instant. Je doute que le démon puisse se faire attraper, vise plutôt les humains qui l'ont invoqués, je pense que tu aura plus de chance. Et également souhaite connaître un peu l'apparence du Démon, histoire que tu sache à quoi nous aurons affaires ? Il se nomme Incubus, on peut dire qu'il est assez laid et très dangereux, de plus, tu verra par toi même, il est assez imposant alors j'ai déjà une idée d'où il pourrait se terrer mais vaut mieux l'avis de ses invocateurs, cela vaut mieux !
»

Il n'attendit pas sa réponse pour fouiller dans ses poches, une énièmes fois soit-dit en passant. Il en ressortis un croquis accompagnés de quelques caractéristique qu'il tendit à Léa. Bien entendu, il ne voulait pas faire peur alors il avait prévenu qu'il se connaissait pas sa forme mais bien entendu, il le savait très bien et elle aurait su tout au tard qu'il lui avait menti. Il s'en était rendu juste après avoir penser qu'elle pouvait lire dans les pensées. Ah ah, le pauvre Directeur allait être sincère pour le coup, mais passons. Le croquis :


Hauteur : 3 mètres environs
Largeur : 2 mètres environs (en comptant l'allonge)
Intelligence (sur une base de 100) : 40 %
Force (sur une base de 100 : 80 %
Principale caractéristique : Deux défenses acérés comme des rasoirs.
Principal défaut : Une lenteur évalué à 70 %
Attaque magique : Possibilité de 20 %

Léa pourrait être surprise par la qualité des détails mais il s'agissait surtout des informations données par le Grimoire de Deus. Car ce démon est une créature crée par Deus lui-même. Pour quelles raisons ? Isanagi ne le savait pas vraiment mais il fallait le remettre à sa place. Toutefois il ne pouvait faire filtrer cette pensée là car les élèves ne devaient pas être courant que le Grimoire puissent renfermer de démons, même si l'évènement qui s'est passer lors de leurs bienvenues étaient assez flagrant. Le directeur se demandait si elle allait avoir peur, avoir un coup de pression alors il détendit l'atmosphère :


« N'ai pas peur, je suis là, tu ne devrait pas avoir de frissons en le voyant même si je suis curieux de voir sa forme entière. On en saura plus avec ses acolytes. Sinon, tu te sens bien dans l'académie ? Tu a réussis à trouver une chambre ? A te trouver des amis ?
»

On aurait dit un père qui, une fois seule avec sa fille, lui demanda de parler de ce qu'il se serait passer à l'école. Mais bon, c'était un trait fidèle à Isanagi. Il ne pouvait s'empêcher de prendre sous son aile certains élèves qu'il considérait prometteur, avec de grandes capacités qui ne méritaient que d'être développer. Bref, il espérait un peu casser la glace de cette jeune élève, qu'elle lui parle avec un ton moins sec mais il savait qu'il ne forcerait tout de même pas la main. S'il ne trouvait rien sur ce quai là, ils devraient passer plus en profondeur en passant par les sous-sols. Ces sous-sols devaient être accessibles par la porte du personnel, enfin c'est ce que je pensais Isanagi, sinon il devra utiliser un peu de son domaine...

Invité
avatar
Invité
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Lun 23 Juil 2012 - 15:06
Bon à en juger par les pensées du directeur, il ne prenait pas mal sa façon de répondre. Tant mieux, parce que se justifier était aussi agaçant qu'inutile et faisait perdre du temps. D'accord, celui-ci était figé dans les environs, et ils n'avaient excusez l'expression pas de train à prendre, mais quand même. Léa préférait se concentrer sur sa mission plutôt qu'expliquer pourquoi elle ne voyait pas d'intérêt à être plus aimable que ça. Les visages pétrifiés des humains étaient étranges, limite effrayants, mais pour la jeune fille le fait de ne plus avoir à subir leurs pensées étaient tellement plaisant qu'ils pouvaient bien prendre l'apparence d'araignées géantes ou de monstres hideux inspirant la peur, ça ne la dérangerait pas.

Par contre, son message semblait être mal passé. Certes, Isanagi lui donna un conseil, plutôt chercher les invocateurs que le démon lui-même. Mais après... il avait beau sembler calme, du point de vue de Léa c'était un moulin à paroles. Peut-être qu'elle aurait mieux fait de garder son ton sec du début à la fin... Voir l'apparence du démon ? Ce n'était pas ça qui allait l'aider à le repérer, mais bon... si ça pouvait lui faire plaisir et aussi calmer son débit vocal, elle pouvait bien faire un effort. Et au moins ça l'aiderait à être moins surprise quand ils le trouveraient, s'ils y arrivaient.

Gardant le silence pour sa part, et un minimum sa concentration, l'apprentie-déesse récupéra le papier du directeur et jeta un coup d'oeil, sans relever l'incohérence de son discours. Il avait prétendu ne pas connaître l'apparence du démon, et voilà qu'il lui balançait un croquis. Mais bon... peu importe. De toute façon, sa pensée expliquait toute seule la raison du pourquoi : volonté de ne pas faire peur. C'était un peu stupide dans un sens, parce qu'il était sûrement bien plus effrayant de découvrir le démon en chair et en os plutôt que dessiner sur un bout de papier. Au moins, elle était prévenue maintenant.

De ce qu'elle comprenait, c'était une bestiole énorme, puissante, lente et pas très maligne. Tant mieux dans un sens, puisque ce n'était pas Léa qui irait faire un bras de fer avec un démon. Par contre, elle pouvait avoir de bonnes idées pour tendre un piège et l'arrêter. Enfin à condition d'en avoir la possibilité et de le trouver. Sûr que c'était impressionnant à lire, mais après... devait-elle avoir peur ? Difficile à dire. Après tout, lire des informations était une chose, voir le résultat réel une autre. Les mots sur le papier ne lui faisaient ni chaud ni froid. Peut-être qu'une fois le démon en face ce serait différent. Mais pour l'heure... ça ne lui paraissait pire qu'un ours géant ou qu'une armée de soldats américains du temps de la guerre d'indépendance.

Elle rendit son papier au directeur, qui semblait se demander si elle allait avoir la frousse ou pas. Et se sentait obligé de reprendre son rôle de moulin à paroles. N'avait-il donc pas compris le message précédent ? D'accord, elle pouvait comprendre qu'il veuille la rassurer. Paniquer ne serait pas une bonne chose dans leur situation. Mais de là à jouer au papa poule et à la noyer sous des questions inutiles... elle avait déjà eu sa dose de son vivant. Enfin il semblait que c'était dans sa nature, à en juger par les quelques pensées qu'elle captait de sa part. Sans doute que si elle ignorait et ne répondait pas, il continuerait à enchaîner ses questions, voire pire à les répéter en boucle, comme un NPC de rpg. Autant en finir aussi vite que possible pour ensuite pouvoir vraiment se concentrer.

- Pour le moment je n'ai pas peur.

Autant être honnête après tout. Inutile de prétendre que ça allait continuer. La suite maintenant... La logique voudrait qu'elle fasse comme avec son père biologique : mentir. Ou disons enjoliver la vérité. Elle avait appris qu'expliquer que la plupart du temps elle était seule dans un coin avec un bouquin n'était pas la meilleure façon de rassurer ses parents. Elle avait beau avoir quelques "amis", c'était plus des connaissances sympathiques qu'autre chose. Si Isanagi voulait jouer au papa poule, mieux valait lui répondre ce qu'il voulait entendre. Que tout allait bien, qu'il n'y avait pas de problèmes et rien de particulier à dire.

- L'académie est très bien. Les chambres un peu petites peut-être, mais c'est supportable. J'ai un ami que je vois souvent.

Ok "ami" n'allait absolument pas comme qualificatif pour Aedan, mais elle ne mentait pas vraiment : elle le voyait vraiment souvent. Il fallait bien, pour pouvoir lui piquer sa main pendant des heures et ainsi obtenir un calme olympique dans sa tête. D'ailleurs il y avait probablement de nombreuses rumeurs sur eux, qui semblaient déranger le garçon. Mais elle... boarf on pouvait bien les considérer comme amants, elle s'en fichait royalement. Tant qu'elle avait son petit calme intérieur... Enfin elle avait répondu, ne restait plus qu'à faire taire ce grand bavard.

- Maintenant si vous pouviez arrêter de parler quelques instants... ça m'aiderait. Beaucoup.

Ca restait poli quand même. Mais s'il continuait, là elle risquait de devenir nettement moins polie et bien plus glaciale. Elle prenait beaucoup sur elle mine de rien ! Inspirant un bon coup, Léa fit de son mieux pour ignorer au maximum le directeur, paroles comme pensées, et se concentrer sur son environnement. Tout semblait si calme... avant la tempête, probablement. Comme l'avait conseillé Isanagi, la jeune fille chercha plutôt à capter des pensées un peu plus humaines plutôt que de se focaliser sur celles du démon. Elle n'en avait jamais entendu un dans son esprit, au contraire des humains, ce serait donc sans doute plus évident à trouver.

Quelque chose lui sembla la frôler. Un léger courant d'air effleurant son esprit. Et ça ne venait pas du directeur. Avait-elle enfin capté quelque chose ? Fronçant un peu les sourcils, Léa fit de son mieux pour se concentrer au maximum sur cette sensation et essayer de la retrouver pour comprendre sa signification. Restait à espérer que, si c'était bel et bien une pensée, elle serait dans une langue compréhensible pour elle.
♦ Rose ou chou ? : J't'en poserai des questions moi !
♠ Petits messages : 283
avatar
Personnage non-jouable
Personnage non-jouable
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Ven 27 Juil 2012 - 9:50
Cinq personnes étaient réunies dans un bâtiment crasseux, juxtaposé à une gare ferroviaire. Elles ressemblaient à des personnes normales, excepté leurs habits sombres parsemés de rouge. Ceux-ci faisaient penser à des sorciers de contes de fées imberbes. Le groupe avait une moyenne d’âge jeune, le plus jeune avait quatorze ans et le plus vieux, vingt-et-un ans. Ils étaient disposés autour d’une vieille table ronde poussiéreuse avec une énorme page en face du plus âgé d’entre eux. Ce dernier prit la parole :

- Mes frères, nous voici réunis aujourd’hui, en ce jour important, afin d’invoquer un puissant démon qui sèmera la pagaille dans ce monde corrompu par des politiciens véreux et des moutons qui ne font que suivre.

Un garçon d’environ dix-sept ans embraya avec cette question :

- Mais, Grand Prophète, le démon se pliera-t-il vraiment à votre volonté ? Je veux dire, vous êtes vraiment puissant, mais qui sait ce qu’il se passera si on invoque un démon trop caractériel ou trop puissant à maitriser ?

- Tu sais, Scribe Damné, lui répondit le jeune homme, le plus important n’est pas tellement qu’il nous obéisse mais plutôt qu’il fasse, même sans le vouloir, ce que l’on a voulu. Il faut qu’on parle de nous dans les journaux comme les libérateurs de l’humanité.

- Et s’il ne fait rien de ce qui était prévu, Grand Prophète, questionna à son tour le plus jeune, comme nous tuer tous et repartir ?

Le « Grand Prophète » réfléchit un instant. Il fallait qu’il s’avoue qu’il ne savait pas du tout comment le démon allait réagir après invocation. Mais il ne fallait pas montrer telle faiblesse devant ses sujets. C’est alors qu’un autre garçon le coupa dans sa réflexion :

- Grand Prophète, je ne sais pas quoi penser. Parce que bon, ces histoires de démon, d’invocation et tout, comme la domination du monde, c’est bien, mais ça reste faux, n’est-ce pas ? Je veux dire, on ne va pas vraiment invoquer quelque chose, n’est-ce pas ?

- T’es trop craintif, Evil Twin number 2, le titilla le dernier garçon, qui semblait être son frère jumeau, même si c’est faux, imagine tout ce qu’on pourrait faire si c’est vrai !

- On ne pourrait que mourir, c’est inévitable ! Cria son jumeau. Les démons, j’en connais un rayon, ils ne sont jamais enclins à écouter des humains qu’ils jugent faibles ! De plus, leurs pouvoirs sont terrifiants !

- Ecoute, Evil Twin number 2… si tu as peur, tu peux partir.

- Bien sûr que j’ai peur, Grand Prophète ! J’adore les démons, mais de là à me faire tuer bêtement par eux, non !

- Evil Twin number 2, il me faut cinq personnes de confiance pour exécuter le rituel, comme inscrit sur cette feuille. Ne me déçois pas maintenant…

Sur ces mots, il régna un silence pesant sans la pièce. Le « Grand Prophète » posa sa main sur la feuille avant de déclarer :

- Ecoute, je vais simplement tester cette page, mais il ne devrait rien se passer, n’est-ce pas, d’après toi ?

- En tout cas, remarqua le jumeau le moins craintif des deux, on peut dire que cette page est vraiment bien faite, on dirait vraiment une page faite pour invoquer un démon, c’est trop classe !

Juste après cette réplique, Evil Twin number 2 déglutit, il redoutait vraiment le pire. C’est alors que le plus vieux des individus présents se mit à lire enfin les lignes décrites sur la page. C’était une langue qu’il ne connaissait pas, alors il ne savait pas comment prononcer ces mots, surtout qu’il n’avait jamais essayé avant.

Vers la fin de ses psalmodies, un grand vent traversa la pièce en éteignant les bougies. Puis, lors que l’invocation fut terminée, la page s’illumina d’un halo rouge pas très réconfortant et aspira une grande partie de la chaleur présente dans la pièce, frigorifiant les cinq personnes autour de la table.

- Ça ne sent pas bon ! S’écria Evil Twin number 2.

- Tais-toi, je sens que ça vient ! Le coupa le chef du groupe.

- Dit-elle ! S’exclama l’autre jumeau sur un ton humoristique.

Le vent devint si intense que la table commença à se déplacer… avant de finir écrasée sous le poids du démon qui apparut juste dessus. Ce démon était assez baraqué, d’une hauteur de trois mètres pour environ deux de large. Ses bras étaient largement plus gros que les cuisses d’un sumotori et la queue parsemée d’excroissances osseuses pointues était terminée par une pointe si effilée qu’elle pouvait sans doute trancher en caressant les choses. Sa tête possédait une bouche pouvant s’ouvrir assez largement pour y bourrer un enfant de huit ans tout entier ; il y avait deux crocs acérés qui dépassaient de sa mâchoire inférieure. Sa peau était sombre et sale.

Le démon invoqué suscita des cris de stupeur et d’effroi. Le démon émit un rire glauque avant de rugir à en faire éclater les vitres de toute la bâtisse abandonnée. Avec une respiration grognante, il approcha sa tête du visage du plus vieux des individus qui était assis par terre, mais il était le seul qui n’avait pas un visage tordu par la peur. Au contraire, il semblait satisfait. C’est alors que le démon se mit à parler d’une voix très rauque et résonnante :

- Je vais maintenant réclamer mon dû, humains.

- Un dû ? Comment ça ? S’étonna le « Grand Prophète. »

- Tu oses te nommer Grand Prophète démoniaque et tu ne sais même pas ça ? Se moqua le gros démon. Sache que l’invocation d’un démon nécessite une contrepartie, humain. Voici ce que je requière vis-à-vis de votre groupe. Un corps complet, une âme, beaucoup de vitalité et il faut que j’insuffle de la magie démoniaque. Je ne sais pas si vous allez supporter ça et je m’en fous complètement, mais maintenant, je vais procéder à la récolte.

Le démon ouvrit une large mâchoire et aspira en lui ce qui lui revenait. Le corps et l’âme de l’Evil Twin number 2 furent totalement aspirés et les corps des autres furent meurtris et mis en pièces, mais ils étaient toujours vivants. L’Evil Twin number 1 hurla de rage avant de crier au Grand Prophète :

- Tu as vu ce que tu as fait à cause de ton ignorance ? ! Mon frère est… mon corps est… Tu vas le payer !

- Du calme, humain. Si tu t’attaques à l’invocateur, je te tue.

- Je me moque de ça, au moins, je rejoindrai mon frère en Enfer !

- Qui se souviendra de vous deux ? Questionna le Scribe Damné, ce qui eut pour effet de calmer le jumeau restant.

Le silence s’installa un peu dans la salle. Puis, le démon le rompit sans vergogne :

- Humains ! Il est temps que je fasse ce pour quoi je suis fait. C'est-à-dire que je vais aller chasser un peu. Suivez-moi, je ne vous laisse pas le choix.

Ψ


Le lendemain, à la gare, le Grand Prophète, habillé très chaudement pour cette saison. Il possède une grande cape à capuche noire et blanche, un foulard autour de sa bouche et des gants en cuir noirs. Il est accompagné du Scribe Damné, de l’Evil Twin number 1 et du jeunot. Le Scribe s’est vêtu plus légèrement, il n’a qu’un pull épais rouge, un jean noir, des baskets et des bandages sur les mains. Ses cheveux sont toujours longs et bruns, mais ils ont l’air pitoyable. Le jumeau survivant possède un masque de foire représentant la créature de Frankenstein, un T-shirt blanc avec une image d’un groupe de Hip-hop dessus et un jean bleu. Le plus jeune, quant à lui, est celui qui est le moins incommodé par les fortes chaleurs. Il a un short et un débardeur, des baskets et une casquette, mais pas de traces de ses cheveux et son débardeur est vraiment ample. Ces habits ont été choisis parce que les corps ont été plus ou moins déchirés par le démon. Démon qui d’ailleurs manque à l’appel.

Les quatre satanistes faisaient grises mines dans les souterrains de la gare et essayaient de se faire le plus discret possible. Un contrôleur les avaient arrêtés à cause de la tenue du Grand Prophète dont le corps avait le plus morflé, mais la vue de son visage déformé l’avait fait abandonné sa démarche.

Soudain, les voyageurs se figèrent dans leurs mouvements. C’était à n’y rien comprendre, pourquoi donc ? Etait-ce un tour de passe-passe du démon ? Ce dernier réfuta cette thèse ainsi :

- Un dieu et une espèce de gamine aux ascendants divins sont là depuis quelques minutes. Ce que vous voyez est l’œuvre du dieu, sans doute. Ils vont voir à qui ils ont affaire.

Alors la punition était déjà arrivée pour les satanistes, pensait l’Evil Twin number 1, cela n’aura pas duré longtemps. Il tremblait déjà à l’idée d’être finalement tué par le dieu ou son apprentie. Il ne pouvait s’empêcher de penser que ce qui lui arrivait était une mauvaise blague poussée un peu trop loin, il le pensait tellement fort que Léa Dolce devrait sûrement pouvoir au moins capter celle-là. L’Evil Twin n’avait pas envie de mourir.

Non, il voulait vivre, quitter cet endroit, fausser compagnie au démon et rentrer chez lui, même s’il était marqué à jamais et mort-vivant, d’après le démon. Ce démon avait expliqué brièvement que leurs âmes étaient siennes et qu’ils ne pourraient plus être considérés comme vivants, puisque si le démon meurt, ils mourront, eux aussi.

- Préparez-vous au combat, les voilà, s’adressait le démon à travers les cerveaux des satanistes.


Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Lun 6 Aoû 2012 - 13:19


"Entre les quais et les sous-sols "





« - Maintenant si vous pouviez arrêter de parler quelques instants... ça m'aiderait. Beaucoup. »
Elle avait dit que l'Académie était bien. C'était un soulagement pour le directeur, il avait toujours le soucis du détail et veillez sur ses chers élèves étaient sa priorité. Peut-être augmenter la taille des chambres ? Il se souvenait alors de la cérémonie d'accueil lorsqu'elle fut submergée par les pensées des élèves présent. Sur le coup, il avait eu un peu peur pour elle, mais une fois entre les mains des docteurs, il fut soulager et dû continuer sa tâche sans trop se préoccuper d'elle. Pourtant, elle lui rappelait automatiquement sa fille Yuno. C'était la même réplique, peut-être en plus âgée, mais elle lui rappelait indéniablement sa fille.Douce, innocente, a l'air fragile mais pourtant si forte. A cette pensée s'échappait un long soupir. Il le regardait se concentrer et avec les mots qu'elle lui avait adressées d'un ton sec, il ne voulait pas parler, ne pas brouiller sa concentration.

Toujours en marchant le long des quais, Isanagi observait les environs et remarquait les expressions si communes des humains vivant leurs vies monotones. C'était pour cela que sa vie d'antan ne l'intéressait plus, trop de monotonie, une routine absurde qui ennuyait le directeur. Néanmoins, une fois sa crise cardiaque, sa mort et la révélation d'un Dieu, il avait trouver un nouveau leitmotiv, une nouvelle force de vivre après la mort. Chose qu'il n'avait pas prévu, c'est les conséquences de sa mort, sa femme seule, ayant donné naissance à Yuno sans que celle-ci puisse avoir un père. C'était là son seul regret qu'il aurait pus avoir mais il n'avait plus le choix, privilégiant ses élèves à sa femme et sa fille.

Il finit pas rompre, néanmoins, le silence de concentration afin de prévenir Léa du danger.


« Une fois le combat engagé, fait bien attention à toi, tu ne pourrais pas te battre avec le niveau que tu as. Je ne voudrais pas que soit blessée dans la bataille, je pourrais bien m'en morfondre pendant des décennies si cela arrivait ! Alors, s'il te plait, fait bien attention à toi »

C'était juste une inquiétude, rien de plus, mais lorsqu'un démon est présent, il fallait toujours faire attention, toujours...



Hrp -> Désolé du temps d'attente et la nullité de la réponse, j'étais entrain de rp quand mon chat sauta sur mon clavier, ne me demandez pas comment mais ma première réponse fut supprimer et ma motivation faiblit grandement, encore désolé ><
Invité
avatar
Invité
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Lun 27 Aoû 2012 - 17:38
Léa appréciait le vague silence qui régnait. Le directeur avait arrêté son bavardage, ce qui était très bien, et même si elle captait quelques pensées de sa part, il parvenait à en garder la plupart bien au chaud dans sa tête. Cela l'aidait à mieux se concentrer sur le reste. Cette sensation bizarre par exemple, pas très proche, mais pas très lointaine non plus... elle était encore trop loin pour bien comprendre les pensées, mais elle était sûre maintenant qu'il y en avait. Ce ne pouvait être que ce démon. Ou un autre dieu ? Non, Isanagi l'aurait prévenue et sans doute senti aussi.

L'apprentie déesse se passa une main derrière la nuque, arrangeant une mèche de cheveux qui la lui chatouillait. Ca devenait plus facile à détecter, ils devaient se rapprocher. A ses yeux, ça ressemblait à un petit grondement, comme un groupe qui bavarderait à quelques mètres d'elle. Mais elle ne parvenait pas à entendre correctement. Il n'y a qu'une chose qu'elle put comprendre : quelqu'un pensait à une mauvaise blague, à une situation ayant très mal tournée. Et ce quelqu'un n'avait pas envie d'y passer. Rien de très réjouissant du coup...

Elle cherchait à mieux savoir d'où ça venait quand le directeur, qu'elle avait complètement oublié, se remit à parler, la faisant pour le coup sursauter. Si elle avait été plus grande, elle aurait sauté au plafond !

- Vous m'avez fait peur !

Elle n'aimait pas se faire surprendre comme ça. L'habitude probablement de toujours sentir les gens autour d'elle et de ne jamais arriver à les oublier à cause de leurs pensées. Enfin elle ne voulait pas non plus engueuler le directeur, ça serait bien la meilleure ça, le pauvre, rabroué par une élève... et accessoirement très risqué pour elle. On pouvait se faire virer de l'académie tiens ? Où atterrissait-on du coup ? On remourait peut-être ? Allez savoir. Enfin bon, elle se gratta un peu l'arrière de la tête, gênée. En plus, il ne faisait que la conseiller pour le combat proche, apparemment inquiet qu'elle risque de finir en morceau d'ici quelques instants.

- Désolée... Je ferai attention. Je sais bien que je ne suis pas capable de me battre pour le moment de toute façon. Et...

Elle tourna la tête vers un de ces escaliers qui permettaient de passer sous les quais pour rejoindre les plus éloignés, et parfois gagner les souterrains de la gare, souvent remplis de boutiques à touristes. Elle avait senti une partie du bourdonnement bien plus forte que les autres et plus intelligible par là. Elle n'avait pas tout compris, juste un mot, "combat". Ca sentait pas bon cette affaire, pas bon du tout.

- Je crois que votre démon est là-dessous. Et très proche. J'ai capté plusieurs pensées différentes, et il est question de combat.

Elle montrait du doigt la porte. Sa voix était ferme, neutre, égal à elle-même. Mais intérieurement, elle ne faisait pas la fière. Cette pensée sortant du lot lui avait semblé différentes des autres. Plus mauvaise peut-être. Puissante ? Elle l'ignorait. Peut-être que ce n'était qu'une impression... qu'elle fatiguait à utiliser son pouvoir comme ça. Ou pas.


Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : J't'en poserai des questions moi !
♠ Petits messages : 283
avatar
Personnage non-jouable
Personnage non-jouable
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Mar 4 Sep 2012 - 15:03
L’Evil Twin number 1, à la phrase du démon, se mit à trembler de plus belle, comme atteint de spasmes réguliers.

- Hé ! Evil Twin number 1. Si tu as peur, on se fera battre, nous avons besoin de toi pour cela !

- Oui, mais nous ne serons plus jamais libres !

Un long silence s’installa alors dans le petit groupe. C’est le plus jeune qui le rompit en disant :

- Ils vont finir par entrer… Sortons nos armes et prenons-les par surprise. En les battant, nous vivrons plus longtemps, c’est comme ça que je le vois.

Les quatre personnes sortirent leurs armes. Le plus jeune avait un poignard de type sacrificiel bien aiguisé et taillé en zigzags, l’Evil Twin avait une batte en métal, le Scribe Damné deux poings américains et le Grand Prophète avait une lame cachée sous son brassard droit, à la manière d’un assassin bien connu d’eux, héros d’un jeu vidéo. Le démon leur confia une partie de sa puissance afin qu’ils ne se fassent pas neutraliser à la première attaque et fit ouvrir la porte au plus vieux du groupe. Lorsque la porte s’ouvrit, les quatre satanistes se ruèrent en criant sur le dieu du groupuscule en portant des assauts tantôt désespérés, tantôt agressifs. Ils ignoraient pour le moment totalement la présence de Léa Dolce placée un peu sur le côté.

Celui qui avait le plus de hargne dans les coups qu’il portait était le Grand Prophète qui n’attendait que le bon moment pour planter sa lame dans le corps divin. Il avait envie de s’en débarrasser pour satisfaire le démon, il était le seul dans ce cas. Le Scribe Damné était le plus neutre d’entre tous, il ne se battait que parce qu’il en était obligé et ne voulait pas faire vraiment de mal au dieu. Cependant, il ne voulait pas que le démon sente qu’il faisait exprès de ne pas se battre à fond. Le plus jeune prenait ça un peu comme un jeu, mais un jeu qu’il n’avait pas envie de perdre. Ses coups étaient hésitants et inexpérimentés, plus que les autres. Le dernier, l’Evil Twin number 1, ne voulait absolument pas se battre.

Leurs pensées étaient assez simples à comprendre et à lire. Le Grand Prophète voulait vraiment faire l’avènement du démon et l’aider à contrôler le monde, il pensait que tuer le Dieu lui assurerait une place de choix dans l’armée du démon. Le Scribe Damné pensait à calculer ses coups pour ne pas trop montrer qu’il n’était pas très chaud pour le combat dans lequel il risquait sa vie, il pensait aussi qu’il aurait bien aimé boire un thé à cette heure-ci, comme à son habitude. Le plus jeune était amusé, dans ses pensées, il était totalement inconscient encore, et se demandait ce que ça fait de réellement se battre contre un dieu, « Est-ce qu’un dieu est réellement comme on le décrit ? ». Le dernier, le jumeau qui avait survécu, dirigeait toutes ses pensées et sa haine envers le démon et son Prophète. Il ne voulait pas être là, il aurait bien voulu jouer à Devil May Cry. Il eut une petite pensée pour Dante, le héros, qui se battait contre des démons. Il pensa finalement qu’il pourrait aider le dieu et son apprentie au lieu de les combattre.

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Mar 11 Sep 2012 - 15:46
Surpris par la déclaration d'Isanagi, l'élève était presque sur le point de l'enguirlander, lui, le directeur de l'Académie. Mais bon, étrangement, il tenait jamais de rigueur envers ce genre de d'attitude même si ça méritait de bonnes heures de colles divines. Toutefois, la concentration qu'elle avait et faisait toujours preuve étaient épatante. Elle finit par l'avertir, en pointant son index vers une porte. La clope chopée par les doigts, Isanagi tira quelques bouffées, comme pour se motiver et l'arrêta afin de la remettre dans sa poche.

- Je crois que votre démon est là-dessous. Et très proche. J'ai capté plusieurs pensées différentes, et il est question de combat.

Déjà ? Il venait directement à leurs rencontres se dit-il. Et bien, cela arrangeait grandement les recherches et tout cela ne prendra pas vraiment beaucoup de temps. Le regard du Dieu se noircit en entendant des paroles grandissantes venir de derrière la porte. Vérifiant d'un regard que Léa était bien à l'écart, il se prépara à l'attaque. La porte claqua un grand coups et surgit quatre individus ! Des humains ? Non, la barrière qui avait été mise en place ne les autorisaient pas à se mouvoir. Alors il était question du démon, les avait-il mis sous son joug ? Ça avait bien l'air d'être le cas. De toute façon, cela ne gênait aucunement le Directeur dans son objectif et sa façon d'agir. Chacun des adversaires lui avaient donnés l'assaut, mise à part un, pour quelle raisons ? Là n'était pas le moment de réfléchir et les attaques n'allaient pas tarder à arriver.

Expédiant le dernier "crachat" de fumée, il se concentra et d'un seul instant, de puissantes ailes dorées apparurent devant eux. Bloquant les premières attaques venues, elles battirent le vent avec puissance, expulsant chacun de ses opposants un peu plus loin. Elles finirent par se rétracter pour enfin disparaître dans un halo de lumière. Chacun des adversaires étaient à terre. Le directeur ne voulait pas leurs faire de mal. Les ailes ne lui servaient qu'à se protéger et écarter les mauvaises intentions, elles ne blessaient pas. Des questions, il en avait à leurs poser à ces énergumènes.

"- Qui ? Qui parmi vous a voulu invoquer Incubus ? A quel stade avez-vous réussis le rituel ? Dites-moi tout sinon ça ira mal pour vous !"

Isanagi jeta un coup d'oeil à Léa comme pour lui soumettre l'idée de fouiller dans leurs esprits. Choisir celui qui serait plus apte à répondre. Le Directeur rajouta également,

"- Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous avez fait, n'était-ce qu'un jeu pour vous ? Une fascination, une adoration pour le mal ? Vous n'être que des simples humains et le danger, vous ne savez pas le juger, alors dites-moi tout sinon, je serais obligé de sévir !"

Si ils étaient manipulés par Incubus, les chances pour que ce discours prenne était mince. Comme des pantins pour les Démons, il était difficile d'extraire leurs contrôles. C'était le "hic" de la quête, sans compter la possibilité que le Démon ai finalement pu prendre une véritable forme, c'est également ce qui inquiétait le plus notre cher Isa'.

Ps :
Spoiler:
 

Invité
avatar
Invité
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Mar 11 Sep 2012 - 18:22
Elle avait vu juste. Le combat ne tarda pas à commencer dès lors que la porte s'ouvrit à la volée, laissant le passage à plusieurs... humains ? Ils étaient pas censés être freeze ? Ou alors c'était le démon qui les aidait à passer outre le sort du directeur. Léa n'y connaissait rien après tout dans ce domaine. En tout cas, elle appréciait d'être en arrière, bien incapable de faire le poids face à quatre personnes bien armées. A quoi servait de lire dans les pensées quand on avait une lame sous la gorge ? Heureusement donc que les adversaires se concentraient exclusivement sur le dieu. C'était un peu vexant, on ne la prenait pas au sérieux, mais bon elle n'allait pas en faire un caca nerveux, vu que ça lui sauvait probablement sa deuxième vie.

Et heureusement Isanagi ne semblait pas avoir besoin d'aide. Rien de vraiment étonnant de la part d'un dieu après tout... sa façon de répliquer, ou plutôt de se défendre, était aussi efficace qu'esthétique : de belles ailes dorées le défendaient en repoussant aisément les assaillants. C'était joli et classe. Léa aurait bien voulu en avoir aussi. Après tout, quel intérêt de devenir une déesse sans ailes ou autres ajouts physiques qui en jettent ? Enfin qui sait peut-être le jour où elle aurait terminé ses études d'apprentie. En attendant, il fallait bien faire avec ce qu'elle avait.

Laissant donc le directeur supporter l'assaut, la jeune fille fit la seule chose qu'elle pouvait réaliser : supporter les pensées des autres et essayer de les comprendre. Ils étaient assez proches maintenant pour qu'elle capte les mots, mais elle avait besoin de concentration pour comprendre, car même à quatre, cinq en comptant Isanagi, ça faisait déjà un joli bordel, comme si tout ce petit monde parlait en même temps, et mille fois plus vite. Elle parvenait à attraper le sens de quelques mots, pas grand chose, mais c'était toujours ça. Par contre pour savoir à qui ça correspondait... il fallait user de logique. Pas évident avec un début de migraine méchante.

Apparemment il y avait un véritable psychopathe dans le groupe. Tuer, contrôler, ce genre de choses. Sûrement celui qui attaquait farouchement, ou alors il cachait bien son jeu. L'un semblait un peu ailleurs, pas si concentré que ça sur le combat, limite comme si ce n'était pas important. Il y avait une histoire de... thé ? Bizarre. Un autre avait plus l'air de s'amuser qu'autre chose, peut-être celui qui semblait frapper sans fermeté dans le geste. Mais les pensées les plus fortes, avec celle du psychopathe, venaient du garçon le plus en arrière, qui ne voulait clairement pas se battre, du moins pas contre eux. De ce que Léa arrivait à comprendre dans le bordel qui remplissait sa tête, il haïssait le démon. Un allié potentiel ? Pourraient-ils le retourner contre ses copains ? Apparemment il avait l'air d'y penser lui-même. Ca pourrait être pratique.

Il ne fallut pas longtemps pour que le directeur les jetât à terre et les questions fusèrent. L'apprentie-déesse n'avait pas attendu son coup d'oeil pour espionner leurs pensées, mais elle ne pouvait pas faire plus. Son pouvoir se limiter à lui pourrir la vie en lui faisant entendre ce qu'avaient les autres en tête, et encore ce n'était jamais quelque chose de profond, juste ce qu'ils pensaient sur le moment. Elle était totalement incapable d'aller fouiller plus en profondeur dans un esprit. Pas encore du moins, et elle ne pensait même pas que ce soit possible. A ses yeux, son pouvoir était plus une malédiction qu'autre chose, et elle n'imaginait même pas qu'il puisse vraiment être bénéfique un jour, du moins pour elle.

Cela dit, elle avait quand même quelques informations à partager. Devait-elle les donner à Isanagi sans se soucier que les autres l'entendent, ce qui dévoilerait son pouvoir plus ou moins et risquerait de la faire prendre pour cible ? Remarque le directeur semblait très bien gérer la situation, mais le démon n'avait pas encore montrer le bout de son museau alors... qui sait s'il pourrait faire le poids à ce moment-là ? Enfin... niveau choix elle n'en avait pas vraiment de toute façon, elle entendait les pensées des autres, mais ne pouvait pas envoyer les siennes. Ca aurait été fort pratique...

Elle montra du doigt celui qui semblait le plus farouche et le plus combattant.

- C'est le plus dangereux.

Pas besoin d'en dire plus, de toute façon le directeur avait bien dû le constater durant sa défense. Elle pointa donc l'autre, celui qui restait à l'écart.

- Et lui, il n'aime pas le démon. Je suis sûre que si on lui promet de l'aider, il voudra bien faire de même pour nous.

De ce qu'elle savait et avait compris, quand un humain invoquait un démon ça finissait forcément mal pour lui. Enfin en tout cas c'est toujours comme ça dans les films, et à entendre Isanagi c'était assez proche de la réalité. Elle ne s'avançait donc pas trop en supposant que le garçon hésitant était dans la panade et que s'ils l'aidaient celui pourrait le convaincre de le passer dans leur camp. Est-ce que ça changerait grand chose ? Ca... c'était au directeur de le dire. Et l'avenir. Celui-ci ne s'annonçait pas très bon pour Léa, qui luttait vaillamment contre sa migraine afin d'être utile mais savait très bien que ça n'allait pas durer.
♦ Rose ou chou ? : J't'en poserai des questions moi !
♠ Petits messages : 283
avatar
Personnage non-jouable
Personnage non-jouable
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Mar 11 Sep 2012 - 19:18
Le dieu fit valdinguer les quatre jeunes par terre avec sa magie divine, ce qui eut plusieurs effets différents. Le Grand Prophète n’était que plus enragé et avait encore plus envie de se défaire de son ennemi. Le Scribe Damné se rendit compte qu’ils ne feraient pas le poids contre lui mais n’avait pas peur. Si c’était bien ce à quoi il pensait, le dieu ne devrait pas les tuer ainsi… Sauf si le Grand Prophète le provoquait. Il réfléchissait à un plan pour l’arrêter. Le jeunot avait pris peur, ce n’était pas un jeu, c’était la réalité, ça faisait mal, ses ardeurs étaient calmées. Quant au jumeau restant, il paniqua complètement devant la puissance du dieu. Il n’avait déjà pas envie de se battre, mais maintenant, il voulait s’enfuir et se cacher du dieu et du démon.

Lorsqu’Isanagi leur « posa » la première question, le jumeau murmura entre deux sanglots :

- C’est lui, en désignant le Grand Prophète, c’est lui, c’est lui, c’est lui…

Peu après, le directeur jeta un œil à son élève, ce qui eut pour effet de la faire connaître des quatre satanistes, dont le Grand Prophète. Il adressa un regard noir à cette jeune « sotte » avant que celle-ci n’informe Monsieur Tensho de la dangerosité du « prophète » ainsi que sur l’intention du jumeau seul de trahir le groupe.

- Ecoute, Grand Prophète, commença le Scribe Damné, cette personne est forte, trop pour toi. Tu devrais laisser tomber et exorcisons le dém…
- QUOI ? Vociféra le Grand Prophète. Tu comptes nous trahir, toi aussi ? Me trahir ? Vous n’êtes que des lâches !

Puis, la voix du Prophète se fit de plus en plus démoniaque.

- Vous pouvez tous aller crever, tas de larves que vous êtes, je m’occupe de ce gars tout seul et je vous oblitère juste après. Je n’ai pas besoin de vous pour le règne du démon. Mon règne ! ARH ! Qu’est-ce que tu dis de ça, dieu de pacotille ?

Sur ces derniers mots, le Grand Prophète tendit ses deux bras qui se transformèrent en les deux bras du démon. Immédiatement après, l’ex-humain chargea sur Isanagi avec des assauts à assommer plus d’un humain en une seule frappe. C’est à ce moment-là qu’il lui vint une idée totalement débile, mais qui lui paraissait bonne à ce moment-là. Le Grand Prophète fit une roulade rapide sur le côté et attrapa le bras de Léa fermement, peut-être trop, d’ailleurs.

Le Grand Prophète pensait utiliser Léa comme bouclier humain. Le scribe damné souhaitait que tout cela se termine sans trop de dommages, même s’il en doutait fortement. Le gosse voulait partir et le jumeau se mit à avoir une poussée de courage… du moins, dans sa tête. Il allait attendre le bon moment pour agir contre le démon.

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Fumée
♠ Petits messages : 2152

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expériences :
10000/10000  (10000/10000)
Votre domaine: La Création
avatar
Âme Errante
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deus-academia.com/
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Mar 11 Sep 2012 - 21:46
Isanagi et Léa reçurent alors une réponse venant du jumeau, en insistant bien sur le "c'est lui". A vrai dire, il avait déjà eu un doute en voyant son accoutrement plus ridicule que les autres mais il fallait faire attention à ce qui allait se passer par la suite. Léa lui transmis alors un message intéressant : Celui qui était le plus à l'écart de tous, celui résigné à se battre contre un Dieu semblait haïr tout ce qu'il se passait. Mais il y eut un effet non désirable, celui l'intéressement des adversaires à Léa, et Isanagi devait encore plus faire attention à elle. Les poings se serrant, le Dieu remarquait l'agacement grandissant du chef et une voix devenant de plus en plus "monstrueuse". Rauque et abrupte, il n'avait plus rien d'humain à présent, complètement absorbé par le pouvoir du démon.

Ses bras prirent la même apparence qu'Incubus. Serait-il possible que ce démon ait pris possession cet abruti de chef ? De telles questions anima l'esprit du Dieu. Les insultes du démon n'arrivaient même pas à déstabiliser Isanagi, c'était leurs moyens propres de provoquer et créer une faille chez leurs adversaires, il ne fallait en aucun qu'il joue à ce jeu là. D'un seul coup, ce démon fonça sur lui et tenta de lui asséner de terribles coups de poings mais malheureusement, Isanagi leva deux murs de terres qu'il utilisait pour se protéger. Ces deux murs absorbaient de terribles chocs, ils se fissurèrent même. Mais d'un seul coup, le prophète changea brutalement de cible. Sous la stupeur du Directeur, il attrapa violemment Léa et pensais à s'en servir comme bouclier. La situation était délicate et le démon, même sous ses airs de brute féroce, avait fait preuve d'une impressionnante rapidité.

"- Bon sang ! Léa !"
Gardant son sang-froid, il tenta de trouver une rapide solution, quelque chose qui pourrait l'aider à s'en sortir. Hum, que pouvait-il bien faire ? Déjà, savoir si elle n'avait pas été gravement blessée. Par un message de pensée ? Isanagi se concentra et tentait de lui faire parvenir cette pensée.

*Léa ! Tu vas bien ? Ton bras ? A-t-il quelque chose ? Répond moi juste par un signe de la tête discret. Rassure toi, je vais tenter quelque chose, mais concentre toi sur mes pensées et non sur ce qui t'entoure, ferme les yeux et n'écoute que ma voix s'il te plait !*

Il continuait de parler tout en se mouvant. Concentré, s'approchant du démon, il claqua des doigts brutalement. Ce son fit l'effet d'un choc, en effet, il allait faire appel à "eux", son quatuor d'homonculus. Un dôme dimensionnel se mis en place, englobant uniquement le Dieu, Léa et le fourbe démon.

*S'il te plait Léa, ne te préoccupe que de ma voix*

Peu à peu, les murs du dôme se mirent à se distordre pour rejeter une silhouette. C'était Shiva, la plus dangereuse de ces créations, signe que le Directeur s'était mis en rogne. Shiva avait l'apparence d'une innocente jeune fille drapée d'une robe bleuâtre, aussi resplendissante que du cristal. Elle fit apparaître sa lance "Gungnir". La pointe de diamante pouvait transpercer n'importe quel métal.Dans cette dimension créer par le Directeur, personne ne pouvait en ressortir tant qu'il ne l'avait pas décider et là, il fallait venir en aide à Léa.

*Continue à écouter ma voix, dis moi, quel est ton souvenir favoris ? De ta vie antérieur ? Pourrait-tu me le conter s'il te plait ?*

Shiva pris enfin forme concrète, le visage innocente, vide de tout expressions possibles se mis en garde et fonça d'une extrême rapidité pour trancher d'un seul coup net, le bras énorme du démon. Le bras qui tenait Léa fermement, peut-être trop. Le Directeur son élan et sauta pour rattraper son élève. Sous les cris féroces du démon dont le bras était à présent scindé du corps.

*Ouvre les yeux maintenant, tout va bien à présent*

Le visage renfrogné, Isanagi était toujours en colère, il n'avait pas réussi à protéger son élève du démon, et celui-ci risquait de passer un très mauvais quart-d'heure.



Ps :
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] - Jeu 13 Sep 2012 - 10:45
Léa laissait le directeur gérer son interrogatoire. Elle avait trop mal au crâne pour réussir à faire quoi que ce soit d'utile maintenant, et la douleur l'empêchait de comprendre correctement les pensées des ennemis. Alors elle dressa ses barrières, ce qui la soulagea partiellement. Elle sentait toujours les idées des autres cogner contre, mais au moins c'était à nouveau à peu près silencieux dans sa tête. Mis à part le grondement assourdissant de la migraine bien sûr. Elle ne remarqua pas que suite au coup d'oeil d'Isanagi elle avait attiré l'attention des autres. De toute façon même si ça n'avait pas été le cas, elle s'était montrée en parlant, et elle n'avait pas de pouvoir d'invisibilité alors...

Son esprit un peu plus calme, bien que fortement agacé par la migraine, la jeune fille put redevenir attentive à ce qui se passait, pour remarquer le magnifique regard noir que le plus dangereux des garçons lui adressait. C'était une bonne chose, ça prouvait qu'elle avait eu raison de prévenir Isanagi. On se console comme on peut quand on se considère comme inutile hein ! En tout cas, c'était presque amusant de voir le groupe commencer à se déchirer. Mais hélas le garçon dangereux ne l'était pas pour rien, et semblait plus que têtu. Probablement contrôlé par le démon, ou tout simplement psychopathe de base. Et mégalomane aussi, vu ses paroles.

Par réflexe l'apprentie-déesse recula en voyant le corps du garçon se transformer... yerk. Ca le rendait complètement difforme avec ces grands bras sombres, et probablement bien plus puissant. Mauvais ça... et sa voix était plutôt effrayante, sans plus aucune sonorité humaine... c'était sûr, le démon devait être là-dedans. Ou quelque chose du genre. Peut-être qu'il y avait un lien grâce à la volonté du garçon à l'invoquer ? Enfin elle n'y connaissait rien, et ce n'était pas vraiment le moment de s'égarer dans ses propres pensées. Elle fut inquiète à instant devant la force de l'adversaire, mais ça s'arrête bien vite : il était évident qu'Isanagi gérait très bien la situation, de quoi se demander pourquoi il avait appelé des élèves à l'aide. Cette fois ce n'était plus les ailes mais des murs. Cela dit, à voir l'état que les pauvres prenaient, il était clair que les coups étaient extrêmement puissant. De quoi vouloir rester à l'écart, ce qu'elle faisait, n'ayant rien pour se défendre contre un truc pareil.

Essayant de rester concentrée sur ce qui se passait, Léa n'en menait quand même pas large avec sa migraine, et ne vit même pas arriver le garçon/démon. Elle ne se rendit compte qu'il était près d'elle que lorsqu'elle sentit une cuisante douleur au bras droit. Évidement elle cria, à la fois de surprise et de douleur. Purée s'il ne lui avait pas déboîté l'épaule dans la foulée elle aurait de la chance ! Quoi que... non en fait à en juger par la souffrance qui irradia aussitôt jusqu'à son cou il avait dû la lui déglinguer. Et crotte... elle se mordit les lèvres pour éviter de hurler encore, mais elle avait quand même la larme à l'oeil et se sentait à deux doigts de tomber dans les vapes. Il n'y avait qu'un avantage à sa situation : la douleur de l'épaule et du bras battait à pleine couture la migraine pour une fois, qui se faisait subitement oublier.

Un autre problème lui tomba dessus, parce que bien sûr il en faut toujours plusieurs : elle ne parvint plus à maintenir ses barrières psychiques en place. La douleur brisait toute sa concentration et elle sentit à nouveau les pensées des personnes autour d'elle. Mais elle ne risquait pas de comprendre quoi que ce soit là-dedans... ça n'avait que le don de l'énerver davantage contre ce maudit démon qui lui arrachait pratiquement tout le bras et l'épaule au bout.

- Sale chien anorexique putréfié à gueule de mammouth, lâche-moi !

Il lui faisait mal bon sang ! Elle sentit alors une pensée plus claire dans le tourbillon qui lui martelait le crâne. Et qui ressemblait fort à celles d'Isanagi. Elle ne capta pas tout, mais parvint à comprendre une partie. Son bras... vu l'angle qu'il devait montrer et la bosse bizarre à son épaule, le directeur devait avoir la réponse de visu. S'il avait quelque chose... ahah la bonne blague, pour un peu elle en ricanerait tiens. Elle ne comprit ensuite qu'une chose, qu'elle devait fermer les yeux... Bah ce n'était pas comme si elle pouvait faire autre chose de toute façon, alors elle s'exécuta, en faisant la grimace et en se mordant la langue. La douleur était vraiment atroce...

Elle ne voyait plus ce qui se passait, il n'y avait que son bras et la "voix" si l'on peut dire d'Isanagi dans sa tête. Elle se concentra autant que possible dessus, et parvint curieusement à isoler les autres pensées. Elle les entendait certes toujours, mais moins, comme si elle les avait mise de côté. Intéressant. Mais elle y réfléchirait plus tard. Un souvenir favori de sa dernière vie ? De quoi il pensait ? C'était bien le moment ? Et elle ne pouvait pas lui répondre de toute façon. Sans doute était-ce une façon de l'aider à se concentrer sur autre chose. Sauf que si elle s'amusait à revoir des souvenirs, elle briserait tous ses efforts pour l'écouter lui et supporter la douleur. Elle se contenta donc de l'écouter, de toute façon la discussion était un peu restreinte.

Et puis brusquement du bruit et un poids en moins contre elle. Surprise, elle allait s'écrouler par terre mais Isanagi la rattrapa avant... et du coup la fit hurler à la mort : il avait bien sûr touché son épaule déboîtée, qui faisait déjà bien assez mal comme ça, mais là... c'était cent fois pire. Elle rouvrit les yeux et décocha un regard limite de haine au pauvre directeur, mais ce n'était pas vraiment lui qui était visé. Ce n'était qu'une façon comme une autre d'exprimer sa souffrance.

- Lâchez-moi ou j'vous arrache les yeux avec les dents ! Ca fait mal !

Oui le merci ça serait plus tard, peut-être. Là, tout ce qu'elle voulait, c'était arrêter d'avoir mal. Entre ça et la migraine qui revenait d'un bloc, elle ne savait plus ce qui était le pire. Le démon ? Il pouvait bien danser les claquettes sur un chamallow qu'elle n'y ferait pas plus attention, même si elle le voulait. Déjà qu'elle était à deux doigts de tourner de l'oeil... elle jeta un regard au jumeau, celui qui semblait vouloir les aider, et ne put s'empêcher de lui gueuler dessus.

- T'attends quoi bordel ?! Profite-en !

Elle supposait qu'Isagani avait dû blesser le garçon/démon. Et que donc il devait y avoir une ouverture à utiliser. Mais sa réflexion ne pouvait pas aller plus loin, la douleur faisait barrière. Purée son épaule droite... c'est bon là si elle s'en sortait plus jamais elle ne sortirait pour une quelconque mission avec le directeur !


Dernière édition par Léa Dolce le Ven 12 Oct 2012 - 11:32, édité 1 fois
Contenu sponsorisé
Re: Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis] -
Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Quête dans le monde humain [Pv Léa + Hominis]
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Infrastructures de transport :: Gare-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page