Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Une lumière blanche ? Pas encore...

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Une lumière blanche ? Pas encore... - Lun 2 Déc 2013 - 15:26
Une lumière blanche ?
Pas encore

Miyako avait mal à la tête... que s'était-il passé ? Elle ne s'en souvenait que vaguement, elle essaya quand même tant bien mal de se remémorer tout les événements récents qui ont eu lieu... qu'est-ce qu'elle devait faire déjà ? Ah oui... prendre l'avion, mais elle l'avait déjà pris, elle était dedans même... elle ouvra légèrement les yeux et vit que ce lieu ne ressemblait guère à un avion, plutôt à un temple, mais que faisait-elle ici ? Un mal de tête surgit, assez violent, elle prenait sa tête avec ses mains tellement ça lui faisait mal, elle s'en souvenait, l'avion était entrain de s'écrasait, les turbulences, les cris, son professeur qui était à côté, tout lui était revenu en tête, tout était si intense qu'elle en cria sur le coup, un cri de terreur, oui, elle avait peur encore, où est-ce qu'elle avait atterris alors si l'avion s'était écrasée ? Elle avait les même vêtement, ils n'étaient pas mouillés, c'était bizarre... peut-être que ça faisait longtemps qu'elle était endormie, dans ce cas pourquoi ne pas lui avoir enlevé ces vêtement mouillés contre des habits plus chaud et sec ?

Miyako ne comprenait vraiment rien à ce qu'il se passait, tout dans sa tête était flou, puis autre chose lui vint à l'esprit, ce n'était pas la première fois qu'elle s'était réveillée ici, en fait c'était la deuxième fois, quelqu'un était venu lui parlait, mais quand ? Il y a peu de temps ? Il y a un jour ? Deux jours ? Ou beaucoup plus ? Une jeune femme était venu lui parler, et ne se souvenait que vaguement de ce qu'elle avait dit, tout ce dont elle se souvenait c'était "Deus Academia." qu'est-ce que c'était ? Un temple pour moine ? La douleur passée, elle se releva légèrement, regardant bien autour d'elle, tout à genoux cependant. Elle ne connaissait pas l'architecture de ce tempe, et encore moins la divinité qui y était représentée... était-elle toujours au Japon au moins ?

Elle se leva complètement sans avoir remarqué le petit bout de papier qu'elle avait fait tomber, papier qu'elle n'avait pas en arrivant ici. Puis elle entendit la porte s'ouvrir, elle n'était donc pas seule dans cet endroit... enfin, c'était normale qu'elle ne soit pas seule après tout, mais elle ne savait qui l'avait sauvée, si toutefois elle était encore en vie. Elle se précipita derrière une statue pour se cacher, elle avait peur... peur de quoi ? Elle ne le savait pas elle-même, mais cet endroit ne lui disait rien qui vaille, se recroquevillant sur elle-même, en essayant de ne pas faire de bruit...
Code par Topaze Aryia ©



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 


Dernière édition par Miyako Shinkai le Mer 4 Déc 2013 - 17:06, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Lun 2 Déc 2013 - 20:22

- Une lumière blanche ?
Pas encore -
Ce que la vie semblait douce. Topaze était comblée. Elle avait trouvé sa sérénité dans la mort. Elle se sentait comme un chat de gouttière adopté un beau jour pour mener une vie de pacha. Elle s’était faite plusieurs amies sur son initiative d’aller à la mer, Vinpap était aux petits soins avec elle et Nasline n’avait plus aucune emprise sur son corps depuis qu’elle avait renoncé à son domaine divin pour en adopter un nouveau. Certes, elle la croisait parfois, de temps en temps, mais, à vrai dire, elle n’en avait que faire. Elle faisait comme si cette folle n’existait pas et continuait son chemin tranquillement. Et puis, faut dire qu’elle était bien entourée, partout où elle allait, que ce soit par Vinpap ou par ses nouvelles amies, et, ça, c’était carrément nouveau pour elle. En fait, les seuls moments où elle était seule venaient surtout le matin très tôt, lorsque Topaze allait au temple avant de retrouver ses amies pour aller en cours.

Cela dit, aujourd’hui était un jour spécial. Il y en avait deux par semaine et très peu de gens étaient assez fous pour se lever aussi tôt qu’elle en ces jours si spéciaux. Pas de cours, aucunes obligations particulières, pourquoi quitter le lit aux aurores ? Eh bien la réponse est simple : Topaze n’avait plus sommeil. Et puis lorsqu’elle avait un rituel, elle s’y attachait et s’y conformait dur comme fer. Elle se levait tôt, se promenait dans l’académie en appréciant ce moment où le monde entier semble s’éveiller et atterrissait au temple pour discuter un petit peu avec Deus.

Seulement voilà. Alors qu’elle s’approchait joyeusement du temple, chantonnant « Pompompom » de Kyary Pamyu Pamyu, un cri interrompit son euphorie. Se figeant sur place, Topaze jeta des regards alentours. Elle n’avait pas rêvé ? Quelqu’un avait bel et bien crié n’est-ce pas ? Et sauf erreur de sa part, ça venait du temple.

Inspirant un grand coup, la blonde dégaina ses couteaux papillons et s’élança courageusement. Si quelqu’un était en danger, il était de son devoir d’agir. Surtout qu’elle trouvait inadmissible qu’on commette ce genre d’actes dans le temple.

Il lui fallut plusieurs minutes pour atteindre le temple, mais elle n’hésita pas une seule seconde à pousser énergiquement les grandes portes du temple et pénétrer dans le bâtiment. Sous ses yeux, une silhouette frêle détala comme un lapin avant que ses yeux ne se soient habitués à la luminosité du temple qui contrastait avec celle de l’extérieur. Surprise,  elle jeta un regard circulaire, cherchant le coupable de cette peur et du cri. Mais elle dut finalement se rendre à l’évidence. Il n’y avait personne d’autre qu’elle et le lapin. Perplexe, elle laissa retomber l’adrénaline qui s’était emparée d’elle et ses épaules s’affaissèrent. Qu’est-ce qu’il venait de se passer ici au juste ?

Hésitante, elle tenta le tout pour le tout, sans lâcher ses couteaux pour autant.

« Hum… Qui est là… ? C’est vous qui avez crié ? Il n’y a rien de grave ? Je peux vous soigner si vous vous êtes fait mal. Et je ne vous ferai moi-même rien de mal, c’est promis… »
Code par Topaze Aryia ©



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 


Dernière édition par Topaze Aryia le Lun 2 Déc 2013 - 22:52, édité 3 fois
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Lun 2 Déc 2013 - 22:26
Une lumière blanche ?
Pas encore

Alors que Miyako s'était cachée pour éviter de se faire voir, pourquoi donc ? Si ça se trouvais cette personne n'avait pas de mauvaises intentions, mais cet endroit qui lui était inconnu lui faisait peur... comme si au fond d'elle, elle savait qu'elle n'était plus sur Terre, que plus jamais elle ne reverrait sa famille et qu'elle ne pourra sans doute jamais réaliser son rêve...

« Hum… Qui est là… ? C’est vous qui avez crié ? Il n’y a rien de grave ? Je peux vous soigner si vous vous êtes fait mal. Et je ne vous ferai moi-même rien de mal, c’est promis… »

Elle l'avait donc vu, alors à quoi bon se cacher ? Mais pour elle ne sait qu'elle raison elle ne voulait pas sortir, elle voulait rester là, recroquevillée sur elle-même, se disant que cet endroit était sûrement faux et qu'elle allait se réveiller dans l'avion.

- Partez ! Laissez-moi tranquille ! Lança-t-elle en se prenant la tête sans bouger de son coin, et en commençant à sangloter.

Elle n'avait jamais été méchante de la sorte, alors qu'elle voulait lui proposer son aide elle refusa, mais c'était trop tard pour faire arche arrière, Miyako n'allait pas lui demander de venir pour ensuite l'aider comme de rien n'était. Et quand bien même elle avait refusée son aide et avait ce sentiment de frayeur toujours installée en elle, elle regarda par dessus son épaule pour essayer de voir qui voulait lui venir en aide, elle réussit à entre-voir un peu le personnage, elle avait l'air assez grande pour une fille, d'apparence jeune... peut-être un peu plus vieille qu'elle, et était habillée assez bizarrement, Miyoko pensait à une robe écossaise mais elle ne s'y connaissait pas du tout ou très peu les cultures et coutumes étrangères.

Que faire maintenant au juste ? Vu qu'elle lui avait répondu, elle allait sans doute venir la voir quand même si ça se trouvait, et l'emmener de force elle ne sait où, et puis pas d’échappatoire ici, la seule sortie était celle gardée pas la jeune inconnue, quelle idiote elle faisait maintenant, elle n'aurait pas du parler en fait pensait-elle, peut-être serait-elle partie sans essayer de voir qui était là... d'ailleurs comment l'avait-elle su qu'il y avait quelqu'un ? Puis elle se souvint qu'elle avait criée juste avant ça...
Ses larmes coulaient toujours, elle ne pouvait pas les arrêter, c'était si dur de se dire que son existence a été si courte, elle savait au fond d'elle... elle était morte, mais elle n'en avait pas la confirmation, elle s'accrochait à ce qu'on pourrait appeler un demi-espoir, celui d'être bel et bien en vie, de pouvoir continuer ces rêves de jeune fille et de pouvoir retourner auprès de sa famille qui devait se faire du soucis...
Code par Topaze Aryia ©



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 


Dernière édition par Miyako Shinkai le Mer 4 Déc 2013 - 17:08, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Mar 3 Déc 2013 - 0:01

- Une lumière blanche ?
Pas encore -

« Partez ! Laissez-moi tranquille ! »
Topaze resta interdite. Eh bien… Elle n’était pas à prendre avec des pincettes cette…jeune fille. Parce qu’à priori la voix appartenait à une jeune fille. Prise de court, Topaze fit la moue et s’apprêta à s’éloigner, perplexe, lorsque des sanglots lui parvinrent. Allons donc. Que se passait-il ? Ce n’était certes pas ses affaires, mais difficile de ne pas se sentir concernée… Alors, ne sachant s’il valait mieux s’en aller ou s’avancer, elle se transforma en statue de sel, se figeant un instant, en silence.

Puis, comme les sanglots ne cessaient pas, elle entreprit de tripoter les jupons de son uniforme, gênée, regardant le plafond et les murs. Que faire ? Elle était venue là pour prier mais… Pouvait-elle vraiment ignorer la détresse de celle qui avait refusé son aide ? Pouvait-elle s’agenouiller, prier et repartir comme si de rien n’était ? Non… ça paraissait invraisemblable, impossible, inacceptable, inconcevable.

Soupirant soudain, la jeune femme secoua doucement la tête et s’avança finalement. Ses ballerines ne produisaient qu’un son faible sur le sol du temple. Alors elle marcha en silence et s’arrêta pour ramasser un petit papier tombé là. Curieuse, elle y jeta un bref regard puis esquissa un faible sourire.

« C’est toi Miyako Shinkai ? Tu viens d’arriver ? »
Tournant la tête vers la cachette de son interlocutrice, il lui sembla déceler un mouvement faible. Aurait-elle vu juste ? Ce serait donc une nouvelle ? Ça expliquait bien des choses, son attitude paraissait alors plus compréhensible…

Amusée, rassurée par cette perspective, Topaze esquissa un faible sourire. S’il s’agissait simplement d’une nouvelle, elle pouvait avoir moins de scrupules à se mêler de ce qui ne la regardait pas à priori.

Alors, moins inquiète soudain, elle rangea ses couteaux à leur place, s’avança encore et, aux abords de la cachette, se pencha pour voir la jeune fille. Immédiatement, son sourire se figea. La détresse de la jeune fille était touchante, elle paraissait si fragile, si délicate, si troublée. Compatissante, Topaze s’accroupit tout en gardant ses distances pour ne pas pénétrer dans la sphère intime de son interlocutrice et elle lui sourit avec douceur, attendant patiemment que la fille cesse de pleurer ou relève la tête.

Après un instant à l’observer, elle baissa les yeux vers le sol. Peut-être valait-il mieux qu’elle gagne la confiance de la nouvelle, afin qu’elle soit moins effrayée.

« C’est joli comme prénom, Miyako. C’est japonais n’est-ce pas ? Moi je m’appelle Topaze, c’est le nom d’une pierre semi-précieuse en français. En général, c’est une pierre orange, mais on peut en trouver des bleues et des roses aussi… Tu connais ? Tu as quel âge ? Moi j’ai 20 ans…mais je crois bien que mon cerveau n’a pas vieilli à la même allure que mon corps. »
Elle émit un petit rire et releva les yeux vers Miyako, espérant que ses bavardages avaient eu l’effet escompté.
Code par Topaze Aryia ©



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Mar 3 Déc 2013 - 1:44
Une lumière blanche ?
Pas encore

La jeune femme n'avait pas l'air de vouloir partir, au contraire même, elle semblait même se rapprocher d'elle, ne faisant que très peu de bruit en marchant, elle avait une marche gracieuse, presque angélique puis elle n'entendit plus les pas, s'était-elle arrêtée ? Elle pencha sa tête pour voir derrière elle et confirma ses pensées. Elle s'était même accroupie pour ramasser un bout de papier... qu'est-ce que c'était ce petit bout de papier d'ailleurs ?

« C’est toi Miyako Shinkai ? Tu viens d’arriver ? »

Elle lâcha une petite respiration forte, elle était étonnée qu'elle connaisse son nom, comment cela se faisait-il ? Elle n'avait pourtant rien dit, pas à sa connaissance en tout cas... est-ce que c'était marqué sur ce petit bout de papier ? Bizarre... elle ne savait pas quoi penser de cette situation, bien qu'elle lui ait presque crachée à la figure avec de tels paroles, la jeune femme semblait ne pas s'en soucier... au contraire, elle essayait même de se rapprocher d'elle, que devait-elle faire ? Fuir ? Rester assise ? Elle ne savait pas... jusqu'à ce qu'elle se rende compte que la jeune femme était déjà devant elle, prenant ses distances quand même, tant mieux après tout... elle préférait ne pas avoir de contact pour le moment, elle voulait seulement être seule pour l'instant... puis dans un léger mouvement, elle leva légèrement sa tête, laissant juste dépasser ses yeux encore humide, son autre partie du visage étant caché par ses genoux et bras, ainsi que les longues manches de son kimono...

« C’est joli comme prénom, Miyako. C’est japonais n’est-ce pas ? Moi je m’appelle Topaze, c’est le nom d’une pierre semi-précieuse en français. En général, c’est une pierre orange, mais on peut en trouver des bleues et des roses aussi… Tu connais ? Tu as quel âge ? Moi j’ai 20 ans…mais je crois bien que mon cerveau n’a pas vieilli à la même allure que mon corps. »

Malgré sa tristesse, Miyako lâcha un léger sourire timide suite à la réflexion de la dénommée Topaze. Topaze serait donc le nom d'une pierre semi-précieuse ? Est-ce que c'est pour cette raison qu'elle était si gentille avec elle ? Miyako essuya ses larmes avec l'une de ses manches pour qu'elle évite de paraître encore plus ridicule, mais elle avait toujours cette boule à la gorge qui lui empêchait de rester sereine et de s'arrêter de pleurer, aussitôt essuyées que d'autres larmes commencèrent à retomber, plus faiblement tout de même...

- Je... oui... je suis japonaise... Commença-t-elle d'une voix faible. C'est... c'est jolie aussi, Topaze... Finit-elle en se forçant un peu sourire. J'ai 16 ans. Continua-t-elle sur sa lancée.

Elle avait 4 ans de plus qu'elle, pour elle c'était beaucoup, enfin, pour son âge, et encore, elle venait tout juste de les avoir, donc elle devait avoir un peu plus que 4 ans de différence d'âge. Puis un hoquet lui monta à la gorge, sans doute à cause de ses sanglots qu'elle essayait de retenir, en vain... mais elle devait se forcer quand même pour poser cette question existentielle, cette question qu'elle se posait depuis son réveil...

- Où suis-je ? Je... je veux voir mes parents... Finit-elle en pleurant de nouveau.

Elle voulait pouvoir entendre qu'elle les verrait à nouveau, qu'elle pourrait leur parler, manger tout les soir comme à son habitude, reprendre son train-train habituel de la vie quotidienne. Qu'elle pourrait de nouveau se faire serrer dans leur bras...
Code par Topaze Aryia ©



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 


Dernière édition par Miyako Shinkai le Mer 4 Déc 2013 - 17:08, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Mar 3 Déc 2013 - 17:54

- Une lumière blanche ?
Pas encore -
Elle avait souri ! Objectif atteint Chef ! Topaze esquissa un large sourire en retour, tandis que son interlocutrice essuyait ses larmes. Satisfaite, la blonde entreprit de s’agenouiller histoire de reposer ses pieds qui n’appréciaient guère la position accroupie, quand la nouvelle se décida enfin à parler.

« Je... oui... je suis japonaise...
C'est... c'est jolie aussi, Topaze...
J'ai 16 ans. »
Haow ! C’qu’elle était chou. Le sourire de Topaze s’agrandit encore un peu plus malgré ses joues qui rougissaient imperceptiblement et ses yeux qui retombaient vers le sol. Miyako était encore une enfant, elle avait encore quelques années avant d’arriver à l’âge adulte et malgré la différence d’âge fort légère, la blonde sentit son instinct maternel se réveiller brusquement. Tout doux les hormones, pas de bébé maintenant, probablement jamais d’ailleurs.

Tandis qu’elle se réprimandait intérieurement et renvoyait dans leur camp ses instincts de femme, son interlocutrice hoqueta, lui faisant relever la tête. Il aurait probablement été prématuré de la prendre dans ses bras, mais elle sentait que Miyako en avait probablement besoin et la suite le confirma.

« Où suis-je ? Je... je veux voir mes parents... »
Le cœur de Topaze se serra. Ô combien elle comprenait sa détresse…

La douleur de perdre un être cher, elle connaissait, la douleur de mourir et renaître aussi… Touchée, Topaze se redressa, se pencha tout doucement et posa une main réconfortante sur l’épaule gauche de Miyako. Ses yeux mi-clos, elle lâcha un soupir. Comment allait-elle dire ça ? Un de ces quatre, elle devra songer à aller gronder elle-même les directeurs pour leurs manières de voleurs. Ils passaient en coup de vent, souhaitaient la bienvenue et disparaissaient, laissant les nouveaux venus dans la détresse, l’inquiétude et le doute… Plus elle y songeait, plus elle trouvait cette manière de faire peu convenable. Mais pouvait-elle vraiment se permettre de ramener sa fraise ? Probablement que non… Et puis de toute façon, ce n’était pas le moment. Le silence devait se faire pesant pour Miyako, elle ne pouvait pas la laisser douter et espérer éternellement, n’est-ce pas ? Ils acceptaient tous la nouvelle à leur manière. Certains n’y croyaient pas, certains se comportaient comme s’il s’agissait d’un rêve, d’autres, comme elle, n’hésitaient pas une seconde. Il fallait qu’elle la joue finement si elle ne voulait pas faire pencher la balance vers les renégats. Ceux qui n’acceptaient pas se rebellaient souvent contre Deus et ça n’arrangerait pas ses affaires de leur envoyer une nouvelle recrue. Et puis… Elle était trop jeune et trop innocente pour être envoyée ainsi dans cette meute de loups.

Finalement, inspirant profondément, elle esquissa un faible sourire à l’intention de Miyako, sourire qui disparut aussitôt. Les mots qu’elle allait devoir dire ne prêtaient pas tellement à sourire.

« Pardonne-moi, Miyako, j’aimerai ne pas avoir à te dire ça, mais… »
Sous sa main, les épaules tremblotèrent. Probablement qu’une nouvelle montée de larmes n’allait pas tarder… Courage Topaze… Courage Miyako…

« Tu as… quitté le monde que tu as connu. Les choses ne seront plus jamais comme avant… »
Topaze dégluttit, culpabilisant par avance, appréhendant l’impact de ces mots qu’elle se devait de prononcer.

« …Tu es morte. »
Code par Topaze Aryia ©



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Mar 3 Déc 2013 - 22:49
Une lumière blanche ?
Pas encore

A la suite de ses paroles, le visage de Topaze s'était un peu refermé, un soupire sortis de sa bouche également... Miyako sentait que sa question n'avait pas une réponse facile à dire, son silence le prouvait, elle n'en pouvait plus d'ailleurs de ce silence qui était lourd, pesant, étouffant... quand bien même la vérité sera dur à accepter, elle préféré savoir ce qu'il en était de sa situation actuelle, savoir ce qu'il se passait vraiment... que cachait donc cet endroit ? Puis une main vint se poser sur son épaule, c'était celle de Topaze, bizarrement elle ne pris pas peur bien qu'elle lui soit totalement inconnue...

« Pardonne-moi, Miyako, j’aimerai ne pas avoir à te dire ça, mais… »

Voilà... c'était le moment fatidique, elle allait enfin lui dire ce qu'il se tramait, dans quel galère elle c'était fourrée, ce genre de chose quoi... mais ça devait être dur pour elle de lui dire, sa main tremblait, ainsi que son corps, son visage était complètement fermé comme si elle allait s'apprêter à lâcher quelque larme elle aussi.

« Tu as… quitté le monde que tu as connu. Les choses ne seront plus jamais comme avant… »

Miyako se retenait de tout son coeur, elle se retenait de tout sanglot, elle devait écouter jusqu'au bout... elle ne devait pas craquer, ne pas se boucher les oreilles et crier pour ne pas se voiler la face. Elle voyait que même Topaze avait du mal à aller jusqu'au bout, puis ces trois sortis de sa bouche...

« …Tu es morte. »

Ces trois venaient de résonner en continue dans sa tête, son tint rosâtre venait de tourner au pâle, elle ne voulait pas y croire mais le savait au fond d'elle-même, pourquoi ? Pourquoi est-ce que ça devait lui arriver à elle ? Pourquoi lui donner une autre vie dans laquelle elle pourra pas revoir sa famille ? C'était un destin si cruel, qu'avait-elle fait pour mériter ça ?

- Ah... Je... vois... Dit-elle en se levant doucement.

Elle commença à se diriger vers la sortie, d'un pas lent et peu gracieux à vrai dire, ce choc l'avait complètement bouleversée, elle tenait à peine sur ses jambes en réalité, elle n'arrivait plus à se porter elle-même. Une fois arriver au pallier de la porte elle jeta un coup d'oeil dehors, cet endroit était comparable au paradis d'un aspect visuel, mais au fond c'était l'enfer, elle ne connaissait personne, c'était un endroit qui lui était complètement inconnu, elle ne savait même pas si elle allait pouvoir vivre comme ça, sans famille, sans rien, tout ses amis qu'elle avait connu jusqu'à maintenant, disparu à jamais, sa famille... elle ne les reverra plus... jamais... puis elle finit par s'effondrer au sol, genoux au sol, incapable de bouger plus que ça, toute les larmes qu'elle avait séchées revenaient.

- Papa ! Maman ! Vo... vous tous... Finit-elle par crier en signe de désespoir tout en s'étranglant à moitié dans ces derniers mots tellement c'était dur d'admettre cette vérité.

Elle pleurait à chaude larme, elle serait son coeur qu'elle sentait battre fortement au sein de sa poitrine, c'était si douloureux, elle n'arrivait plus à contrôler à ses émotions, tellement qu'elle ne remarqua même pas qu'elle venait de faire apparaître de l'eau qu'elle avait condensée involontairement, cet eau lui tournait autour, c'était son pouvoir, mais elle ne le remarquait pas, si elle ne le contrôlait pas, peut-être que ça se retournerait contre elle-même... mais ça, elle ne le savait pas encore... malheureusement.
Code par Topaze Aryia ©



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 


Dernière édition par Miyako Shinkai le Mer 4 Déc 2013 - 17:08, édité 1 fois
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Mer 4 Déc 2013 - 0:52

- Une lumière blanche ?
Pas encore -
Topaze voyait bien que cette nouvelle avait eu l’effet auquel elle s’attendait. Elle vit la pauvre jeune fille pâlir brusquement, perdant toutes ses couleurs. Normal, me direz-vous, pour un cadavre, mais elle était censée être ressuscitée hein…

« Ah... Je... vois... »
Pour le plus grand étonnement de Topaze, la jeune fille se leva sur ces mots. Intriguée, la blonde commença par la suivre des yeux, puis, voyant qu’elle ne s’arrêtait pas malgré sa démarche peu assurée, elle se décida à se lever à son tour. Où partait-elle, au juste, comme ça ?

Les sourcils légèrement froncés, elle inspira profondément et, après avoir soufflé brièvement, elle suivit la jeune fille tout doucement, en un silence respectueux.

Elle ne dit pas un mot de plus lorsque la nouvelle risqua un œil à l’extérieur. Peut-être pour s’assurer que l’extérieur n’était pas composé de lave en fusion ou, au contraire, de nuages vaporeux. Cela dit, le joli paysage à la fois tranquille et banal de l’académie ne sembla guère la rassurer. Inquiète, mais calme, Topaze jeta un coup d’œil dehors elle aussi et esquissa un faible sourire. Le soleil continuait sa course, les oiseaux chantaient joyeusement, mais il n’y avait toujours personne.

Mais, déjà, sans prévenir, un bruit sourd la tirait de sa contemplation et, décontenancée, Topaze posa son regard sur sa compagne, juste avant qu’elle ne se mette à crier, assise à même le sol sur lequel elle venait de s’effondrer lamentablement.

« Papa ! Maman ! Vo... vous tous... »
Serrant les dents et déglutissant, Topaze baissa les yeux sur le sol, tentant de calmer l’émoi qui la submergeait sans son accord. Ce n’était pas la première fois qu’elle accueillait une nouvelle âme en ces lieux, mais la première fois que c’était aussi déchirant.
A nouveau, la blonde inspira profondément, puis expira sèchement, comme si cette respiration peu naturelle allait l’apaiser et l’aider à refouler ses émotions. Mais ça s’avérait peu efficace, faut être honnête.

Lorsqu’elle reposa son regard sur Miyako, la jeune fille était au centre d’une ronde aquatique assez déconcertante. Déstabilisée, Topaze recula involontairement en clignant des yeux, laissant échapper un faible « Ooohh… » de surprise. Qu’était-ce encore que cette nouveauté ? C’était son domaine de divination, ça, n’est-ce pas ? En tout cas, ça ne sentait pas très bon. Allez savoir de quoi elle était capable avec cette eau ?

Frissonnant, Topaze jeta un dernier regard autour d’elles, comme pour s’assurer qu’elle était la seule à pouvoir agir. Puis, accordant toute sa confiance en son propre domaine divin, elle s’avança, traversa l’eau et, s’accroupissant derrière Miyako, la prit brusquement dans ses bras sans lui demander son avis.

Bien. L’eau ne lui avait à priori fait aucun dégât, mais mieux valait calmer les choses, sait-on jamais.

« Miyako, calme-toi. Je sais que c’est dur, je sais que ça fait mal, je sais que c’est difficile à accepter et à comprendre… Mais il y a une raison pour que tu sois là. »
Se voulant réconfortante, Topaze resserra son étreinte et, fermant les yeux, esquissa un tendre sourire.

« Rien n’est perdu, rien n’est fini, c’est juste un nouveau départ… Ici tu apprendras à être plus forte que tu ne l’as jamais été, plus forte que tu n’aurais pu l’être de ton vivant, ici on te donnera une chance de protéger les gens que tu aimes… Sur Terre, l’espoir ne peut durer qu’un temps et comme tout un chacun, il meurt avant d’avoir offert toutes les possibilités qu’il pouvait offrir… Mais, ici, il prend un tout autre sens… Regarde-toi, regarde-moi, nous sommes mortes, mais aurions-nous pu changer quoi que ce soit ? Non. Rien. Ou si peu… Ici les choses prennent une autre échelle, une échelle divine… Tu es une future déesse ! »
Espérant que son discours avait suffi à la calmer, Topaze desserra son étreinte et s’agenouilla, souriant à la jeune fille qui, comme elle l’espérait, s’était retournée. Les yeux brillants de larmes rebelles qui avaient forcé la barrière émotionnelle qu’elle avait tenté de dresser, elle contempla son adorable interlocutrice et lui saisit les mains spontanément.

« On ira voir ta famille et tes proches, d’accord ? Je t’accompagnerai ! En revanche, il vaudra mieux que tu ne leur parles pas, on doit protéger le secret de l’académie du mieux qu’on peut… »
Code par Topaze Aryia ©



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Mer 4 Déc 2013 - 15:30
Une lumière blanche ?
Pas encore

Alors que Miyako était toujours agenouillée, tête penchées vers le bas et ses mains couvrant son visage en émoi, cette peur et cette tristesse qui recouvrait ce visage à cause de ce qu'elle venait d'apprendre, elle n'entendit pas la petite réflexion de Topaze à cause de ce qu'il passait autour d'elle, cette eau qui ondulait autour d'elle tel des vagues prêtes à bondir sur le personnage qui ne contrôlait plus ses émotions puis sans crier gare, Topaze l'avait prise dans ses bras sans qu'elle ne comprenne vraiment pourquoi, elle fut effrayée pendant l'espace d'un instant et ça c'était ressentis sur son pouvoir quand l'eau fit une ondulation bizarre, comme si cette eau pouvait ressentir ce que Miyako ressentait mais elle revient vite à son état d'avant...

« Miyako, calme-toi. Je sais que c’est dur, je sais que ça fait mal, je sais que c’est difficile à accepter et à comprendre… Mais il y a une raison pour que tu sois là. »

- Une... raison... Répéta-t-elle toujours en pleurant.

Pour quelle raison l'avait-on faite venir ici ? Ce n'était qu'une gamine... qu'est-ce que ce lieu voulait d'elle ? Elle ne savait rien faire, tout ce dont elle avait appris à faire c'était nager, et puis faire un peu de cuisine... c'était tout... puis son regard se détacha du sol pour regarder autour d'elle, elle vit enfin l'eau qui l'entourait elle et Topaze, elle était effrayée, qu'est-ce qu'il se passait ? Qu'est-ce que c'était que cette magie ou sorcellerie ? Elle sentait que son coeur allait lâcher, puis Topaze repris la parole.

« Rien n’est perdu, rien n’est fini, c’est juste un nouveau départ… Ici tu apprendras à être plus forte que tu ne l’as jamais été, plus forte que tu n’aurais pu l’être de ton vivant, ici on te donnera une chance de protéger les gens que tu aimes… Sur Terre, l’espoir ne peut durer qu’un temps et comme tout un chacun, il meurt avant d’avoir offert toutes les possibilités qu’il pouvait offrir… Mais, ici, il prend un tout autre sens… Regarde-toi, regarde-moi, nous sommes mortes, mais aurions-nous pu changer quoi que ce soit ? Non. Rien. Ou si peu… Ici les choses prennent une autre échelle, une échelle divine… Tu es une future déesse ! »

Nouveau départ... protéger les gens qu'elle aimait... la Terre... future déesse... c'est ce qu'elle avait retenu principalement de ce qu'elle lui avait dit de ce long discourt. Elle ne voyait pas trop de quoi elle voulait parler sur le coup... tout était si flou... si vague dans son esprit... elle se retourna vers Topaze qui avait les larmes aux yeux, pourquoi était-elle si triste ? Elle ne la connaissait pas après tout... pourquoi essayer de la réconforter ? Elle ne comprenait pas... Topaze lui saisit les mains, son coeur s'emballa un instant, avant qu'elle ne comprenne que ce n'était juste que pour la réconfortait.

« On ira voir ta famille et tes proches, d’accord ? Je t’accompagnerai ! En revanche, il vaudra mieux que tu ne leur parles pas, on doit protéger le secret de l’académie du mieux qu’on peut… »

Quand bien même ses yeux s'illuminèrent un peu du fond de ses larmes, elle ne comprenait pas ce qu'elle voulait dire par "protéger le secret de l'académie". Mais elle compris une chose, c'est qu'elle pouvoir au moins voir sa famille et quand bien même ce serait de loin, elle les verrait... mais était-ce une bonne chose de les voir après sa mort ? Pourquoi cette question subitement... pourquoi douter d'aller les voir... ce n'était pas le moment, elle venait de lui dire que c'était possible alors pourquoi pas ? Ce serait idiot de refuser n'est-ce pas ? Mais disons que son intuition féminine qui n'est pas encore à sa maturité l'avait interpellée...

- Le secret de l'académie ? Où sommes-nous ? Et... qui suis-je maintenant ? Lui demanda-t-elle alors qu'elle essayait de ravaler ses larmes.

Qui était-elle maintenant... c'était sortis de sa bouche comme ça, mais au fond, c'était peut-être légitime de vouloir poser cette question, qui était-elle maintenant qu'elle était morte ? Elle n'était sûrement plus la même personne, enfin, pas avec le même corps en tout cas, elle avait toujours la même âme, mais elle ne connaissait pas ce corps, elle regardait l'eau qui ondulait toujours autour des deux jeunes filles, mais plus calmement, plus fluide... comme si son coeur et son esprit s'étaient apaisée grâce aux mots de Topaze. Elle se rapprocha de Topaze se calant contre elle... Miyako savait qu'au fond d'elle cet eau était le fruit d'un pouvoir qui était en elle désormais, elle pouvait le sentir, dans son coeur, mais elle avait besoin d'en avoir le coeur net...

- Est-ce que... c'est moi qui ait fait ça... Demanda-t-elle d'une voix tremblante.

Si jamais c'était elle, comment pouvait-elle allait voir ses parents ? Ce pouvoir, ou cette magie, qu'elle ne maîtrisait pas, n'était-ce pas dangereux pour les autres ?Ne risquait-elle pas de blesser quelqu'un avec ça ? Ce n'était peut-être que de l'eau... mais savait-on jamais, c'était si, perturbant à ses yeux, qu'elle ne savait plus du tout où elle était, trop d'information venait de s'imprimer dans sa tête, elle se sentait fatiguée, mais elle devait lutter, elle devait au moins se faire à cette idée qu'elle était morte... ne pas s'endormir et se réveiller en se disant que tout n'était qu'un simple rêve pour ensuite revivre la même situation... atterrir deux fois serait de trop pour elle.
Code par Topaze Aryia ©



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Jeu 5 Déc 2013 - 0:57

- Une lumière blanche ?
Pas encore -

« Le secret de l'académie ? Où sommes-nous ? Et... qui suis-je maintenant ? »
« Qui suis-je maintenant » ? Topaze eut un petit rire. Quelle drôle de question. Puis, réalisant ce qu’elle venait de faire, elle baissa les yeux, laissant Miyako dans sa contemplation. La jeune fille ne semblait pas avoir porté attention à sa réaction, mais elle n’en demeurait pas moins déplacée. Miyako avait l’air terriblement sérieuse en posant sa question. Y répondre par un rire était inadmissible.

Mais, tandis qu’elle se réprimandait intérieurement, elle repéra un mouvement du coin de l’œil et eut à peine le temps de relever les yeux avant que la nouvelle ne vienne se coller à elle brusquement. Surprise, le cœur de la blonde fit un bond et elle se figea. Pour le coup, on peut dire qu’elle ne s’y attendait pas.

« Est-ce que... c'est moi qui ait fait ça... »
Un sourire se dessina sur les lèvres de Topaze. Ah… La découverte du domaine de divination. C’est vrai que c’était assez déconcertant… Elle, c’était arrivé bêtement après qu’elle se soit coupé le doigt sur une feuille, le genre d’accidents stupides, quoi... Mais elle ne s’attendait pas à voir son doigt se réparer de lui-même sous ses yeux.

Concernant son deuxième palier, la situation avait été plus épique heureusement. Elle l’avait découvert face aux griffons à l’arène, par l’intermédiaire de Nasline.

Mais, enfin, elle s’égarait vaguement là.

« Oui, c’est bien ton œuvre… Je n’ai à ma connaissance pas ce don là… »
Elle rit doucement et posa ses mains sur les cheveux de Miyako, se voulant chaleureuse.

« Tu es la future Déesse de l’Eau à priori… Moi je suis la Déesse des Cellules… »
Elle s’efforçait de parler lentement pour que les informations s’impriment mieux, tout en essayant de construire un peu ses explications qui devaient paraitre bien floues à l’adolescente.

« Nous sommes à la Deus Academia. Tu as été choisie par Deus pour devenir une Déesse et protéger l’humanité. Ici, on va t’apprendre à te battre et te défendre, mais aussi à utiliser ton Domaine de Divination, ainsi que des Pouvoirs que tu obtiendras par la suite, des pouvoirs communs avec d’autres apprentis. En résumé, ici, on t’offre une deuxième chance en échange de ton dévouement à l’humanité et on te donne toutes les armes dans ce but… »
Etait-elle claire là ? Elle en doutait sérieusement. Ce n’était pas si simple de l’être. Soupirant, elle caressa doucement la chevelure de Miyako.

« Il va te falloir du temps pour t’habituer à cette nouvelle vie et pour tout comprendre… Mais tu en seras vite satisfaite… »

Sur ces mots, Topaze sourit tendrement à nouveau, songeant à ce qu’elle avait trouvé en ces lieux. Un chéri, des amis, sa liberté… Elle avait vécu des aventures incroyables et avait reçu son lot de blessures en retour, mais elle se sentait tellement plus vivante…
Code par Topaze Aryia ©



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Jeu 5 Déc 2013 - 1:54
Une lumière blanche ?
Pas encore

« Oui, c’est bien ton œuvre… Je n’ai à ma connaissance pas ce don là… »

Elle ne savait pas si elle devait avoir peur d'elle même ou alors se sentir rassurer que cet eau ne vienne pas de quelqu'un d'autre pour les attaquer... mais elle se sentait bien dans les bras Topaze, elle se sentait, protégée... en sécurité, elle la voyait presque comme une grande sœur veillant sur la plus petite. Elle entendit un petit rire de Topaze, comme si ça l'amusait de la voir ainsi alors qu'il y a seulement quelques minutes elle l'avait rejetée, puis elle sentit une main se coller sur ces cheveux mi-long, une caresse douce... apaisante...

« Tu es la future Déesse de l’Eau à priori… Moi je suis la Déesse des Cellules… »

- La déesse de l'eau ? Répéta-t-elle, toujours d'un ton aussi fatiguée, voir même plus... elle ne voulu pas trop réfléchir à la définition de déesse des cellules, son cerveau était assez épuisé comme ça...

« Nous sommes à la Deus Academia. Tu as été choisie par Deus pour devenir une Déesse et protéger l’humanité. Ici, on va t’apprendre à te battre et te défendre, mais aussi à utiliser ton Domaine de Divination, ainsi que des Pouvoirs que tu obtiendras par la suite, des pouvoirs communs avec d’autres apprentis. En résumé, ici, on t’offre une deuxième chance en échange de ton dévouement à l’humanité et on te donne toutes les armes dans ce but… »

Bien qu'elle parlait lentement, Miyako avait un peu de mal emmagasiner tout ça, elle compris vaguement qu'elle était dans une académie et que désormais, elle devait apprendre à se battre pour défendre l'humanité, est-ce que ça voulait dire qu'il y avait un réel danger ? Elle avait de nouveau peur... elle ne voulait pas se battre, non, elle n'était pas faite pour ça, ce n'était qu'une gamine. Comment pouvait-elle se battre alors qu'elle n'avait jamais touché une arme de sa vie ? Tout ce qu'elle avait eu en sa possession c'était des couteaux de cuisines, mais ça servait à découper des aliments, pas de le chaire humaine. Elle entendit Topaze soupirer, comme si elle savait que c'était compliqué de comprendre pour Miyako, elle n'avait pas tord, mais peut-être qu'elle aussi elle été passé par là ?

« Il va te falloir du temps pour t’habituer à cette nouvelle vie et pour tout comprendre… Mais tu en seras vite satisfaite… »

S'y habituer ? Être satisfaite de cette nouvelle vie ? Est-ce qu'elle y arrivera seulement au moins... elle verra bien avec le temps...

- Topaze... est-ce que... toi tu t'es habituée à cette vie... est-ce que tu étais comme moi à ton arrivé ? Perdue... seule... Pourquoi m'a-t-on choisis moi alors que je suis incapable de me battre... je ne veux pas me battre... se battre c'est mal...

C'était un beau discours utopique, au fond, peut-être qu'elle n'aura pas le choix et qu'elle sera obliger de se battre, elle ne savait pas ce que lui réserverais ce futur, mais elle n'avait vraiment pas envie de se battre, enfin... elle ne savait pas pourquoi elle devait se battre, mais peut-être qu'un jour un déclic se fera et qu'elle changera d'avis, peut-être qu'elle voudra défendre des gens qu'elle aimera, mais sera-t-elle capable de tuer ? Elle ne pensait pas en tout cas, non... même blesser quelqu'un ça lui était inconcevable, qui était ce Deus pour décider qui devait se battre pour lui et l'humanité ? Demander à une petite fille qui aurait peut-être mieux dû avoir le repos éternel plutôt qu'une vie de combat éternel... puis elle eu un moment de faiblesse, elle était obligé de s'accrocher à Topaze pour éviter de tomber au sol.

- Je... désolé... je me sens... faible... comme si mon énergie s'en allait...

Elle avait du mal à comprendre ce qu'il se passait, elle ne se sentait pas au mieux de sa forme, jamais elle n'avait ressentis ça auparavant, ses forces se vidé petit à petit, comme si elles étaient aspirées par quelque chose, par une sensation inconnu mais qui coulait dans ses veines de puis peu, elle pensait que c'était juste un coup de fatigue au début, mais c'était bien plus que ça apparemment... il y avait autre chose... quelque chose qu'elle ne comprenait pas.

- Qu'est-ce... qu'il m'arrive, Topaze... je ne me suis, jamais sentie... aussi fatiguée...

Code par Topaze Aryia ©



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Jeu 5 Déc 2013 - 12:36

- Une lumière blanche ?
Pas encore -

« Topaze... est-ce que... toi tu t'es habituée à cette vie... est-ce que tu étais comme moi à ton arrivé ? Perdue... seule... Pourquoi m'a-t-on choisis moi alors que je suis incapable de me battre... je ne veux pas me battre... se battre c'est mal... »
La blonde esquissa un tendre sourire. Bien évidemment qu’elle avait été comme elle. Lorsqu’elle était arrivée ici, elle savait que sa vie s’était arrêtée, elle savait que la voiture avait eu raison d’elle et elle savait qu’elle laissait sa grande sœur derrière elle. Elle avait toujours quelques regrets depuis, comme celui de n’avoir jamais su si elle avait ou non réussi son concours cette année-là ou bien encore celui de n’avoir pu aller au bout de ses études de médecine… Et bien sûr, sa sœur lui manquait terriblement et elle aurait tout donné pour serrer dans ses bras l’enfant qu’elle avait dû mettre au monde à présent. Mais, elle avait fini par s’en accommoder. Peut-être qu’un jour, elle retournera voir sa chère sœur et fera la connaissance, de loin, de son neveu ou de sa nièce. Peut-être qu’à force d’étudier et lire les livres de médecine, elle arrivera à se satisfaire des connaissances malgré l’absence de diplôme. Peut-être… En attendant, elle avait acquis de nouveaux objectifs et elle se portait bien.

Mais tandis qu’elle songeait encore et encore, Miyako sembla chanceler et resserra brusquement son étreinte, arrachant Topaze à ses pensées.

« Je... désolé... je me sens... faible... comme si mon énergie s'en allait... »
Topaze fronça les sourcils, affichant immédiatement un air inquiet. Un effet secondaire de la résurrection ? Elle ne se rappelait pas d’un tel ressenti. Lorsqu’elle s’était réveillée, elle avait fait la connaissance d’un autre nouveau, Heiki, ils avaient échangé deux-trois mots, puis ils avaient pris leurs affaires pour rejoindre l’internat… Ensuite, elle avait croisé la route d’Eleyon qui l’avait aidée à retrouver Mochi son nounours en peluche, puis elle avait assisté à ses premiers cours avant de faire la connaissance de ses trois colocataires… Non… Elle ne se souvenait pas d’une fatigue étrange et exceptionnelle à priori… A moins que…

« Qu'est-ce... qu'il m'arrive, Topaze... je ne me suis, jamais sentie... aussi fatiguée... »
L’oeil alerte, Topaze posa son regard sur l’eau qui valsait toujours, saisit les épaules de Miyako et l’écarta pour la regarder dans les yeux.

« Arrête ça ! Ton Domaine Divin est en train de bouffer ton énergie ! »
Les sourcils froncés, Topaze avait soudain l’air terriblement sérieuse.

« Concentre-toi et imagine-toi laisser tomber l’eau au sol ! Ça devrait fonctionner, d’accord ? »
Au fond de sa tête, une petite voix lui murmura « Et si ça ne marche pas ? » et le cœur de Topaze se serra imperceptiblement… Si ça ne marche pas… On verra.
Code par Topaze Aryia ©



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Jeu 5 Déc 2013 - 13:56
Une lumière blanche ?
Pas encore

« Arrête ça ! Ton Domaine Divin est en train de bouffer ton énergie ! »

Domaine Divin... énergie... Miyako tenter déjà de comprendre le sens de ces mots là, elle devait essayer, Topaze avait l'air vraiment sérieuse, pourquoi ? N'était-ce pas normal d'être si fatiguée ? Elle ne comprenait pas, en quoi être fatiguée était-il dangereux pour elle ? Trop de question était entrain de passer dans sa tête, toute ses informations l'empêchait de réfléchir en plus de cette fatigue. Elle ne savait pas ce qu'elle devait arrêter, qu'est-ce qu'elle avait commencé déjà ?

« Concentre-toi et imagine-toi laisser tomber l’eau au sol ! Ça devrait fonctionner, d’accord ? »

Laisser tomber l'eau au sol ? C'était cet eau qui la fatiguait à ce point ? Mais pourquoi ? Et comment faire ? Elle ne savait déjà pas comment elle avait fait pour que cet apparaisse là, elle sentait bien quelque chose de différent en elle mais n'avais aucune idée de comment la contrôler, elle tenta déjà de se concentrer... c'était pas gagner, la fatigue lui empêcher de ce concentrer correctement, alors si en plus il fallait le faire sur une chose précise... Topaze avait beau l'aider du mieux qu'elle le pouvait, Miyako n'arrivait à rien... si elle n'arrivait déjà pas à maîtriser son propre pouvoir, en quoi pouvait-elle se battre ? Est-ce que ça allait tout le temps être comme ça avec son nouveau pouvoir qu'elle venait de découvrir et qu'elle avait encore du mal à accepter ?

- Je n'y arrive.. pas... je ne... comprends pas... Disait-elle d'une voix à peine perceptible si on écoutait pas attentivement.

Elle ferma les yeux un instant, s'agrippant à Topaze pour rester éveillée, il fallait visualiser l'eau... comme si c'était une partie d'elle-même... c'était dur, peut-être devait-elle se voir comme quand elle était à la piscine entrain de nager, de faire qu'un avec l'eau ? C'était ça son petit secret à elle pour être bonne en natation, enfin... ce n'était que mental après, mais ça l'aidait à se dire qu'elle était en symbiose avec cet élément là, devait-elle penser pareil de ça maintenant ? Puis bien qu'elle avait les yeux fermés, une sorte de petite lueur bleue ciel était passée, c'était bref, mais très distinct, Miyako grimaça un peu en essayant de se concentrer un peu plus sur cette lueur qu'elle avait vu... puis elle vit enfin cette lueur à nouveau, plus longtemps, elle compris enfin ce que c'était, c'était l'eau qui les entourait, elle arrivait à percevoir son pouvoir qui contrôlait cette eau... Encore un peu... elle devait maintenant se concentrer sur cette lueur pour essayer de la contrôler, de la faire disparaître, ou alors de l'absorber ? Elle ne savait pas. Elle tendit la main vers cette lueur avec difficulté, mais elle y arriva, elle le sentit quand elle toucha l'eau, elle ne pouvait pas voir ses mains vu que ses yeux étaient toujours fermés... puis là elle le sentit, ce pouvoir qui était en elle, le fait de le toucher l'avait aider à mieux comprendre ce que c'était... c'était son coeur et ses émotions qui en étaient l'origine, tout ce qu'elle avait appris en si peu de temps l'avait perturbée, et sans le vouloir, son pouvoir s'était manifesté de lui-même, cet qui ondulait était son désespoir et cette vérité qu'elle n'arrivait pas à accepter...

- Je le vois... je le sens... apaises-toi... s'il te plaît...

Elle était entrain de parler à son propre pouvoir, à cette lueur bleu qu'elle percevait, de cette manière, ça l'aidait à mieux se concentrer, à mieux "contrôler" ce pouvoir. Puis d'un petit geste de main vers le bas, elle réussi à faire descendre l'eau, petit à petit, mais sûrement, jusqu'à ce qu'elle s'écoule complètement sur le sol et viennent se mélanger à la terre de ce nouvel endroit qui serait sans doute sa deuxième maison désormais, elle allait devoir faire avec... en tout cas elle avait réussi cette étape qui était insurmontable à la base pour elle, si Topaze n'avait pas été là, elle n'aurait sans doute pas réussi, enfin, c'est ce qu'elle pensait. Mais là fatigue était toujours présente, mais cette fois elle avait arrêté de croître au fil du temps.

- J'ai... j'ai réussi ? Commença-t-elle avec un petit sourire. C'est grâce à toi Topaze, merci... Finit-elle en venant se caler dans ses bras, elle était bien avec elle, elle se sentait en sécurité, à l'abris de tout, comme avec son grand frère quand ils étaient ensemble, peut-être avait-elle trouvée une soeur en venant à cet endroit. Qui sait ?
Code par Topaze Aryia ©



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 2912

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
90/2000  (90/2000)
Votre domaine: Les Cellules
avatar
Sweet Pink Doll
Sweet Pink Doll
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Jeu 5 Déc 2013 - 16:33

- Une lumière blanche ?
Pas encore -
Faisant de son mieux pour contenir son impatience et son inquiétude, Topaze fixait la nouvelle qui semblait choquée par ce qu’elle venait de lui dire. Allé ! Plus vite que ça !

« Je n'y arrive.. pas... je ne... comprends pas... »
Les paupières de Topaze clignèrent et son regard devenu dur se fit brusquement plus doux.

« Je sais que tu peux le faire, aie confiance ! »
Les doigts de l’adolescente se serrèrent sur ses bras et Topaze fit de même sur les épaules de la jeune fille. Elle éprouvait une difficulté folle à ne pas trembler. Si elle cédait elle-même à la panique, elle ne serait d’aucune utilité, bien au contraire, elle risquerait d’être un barrage. Alors, elle prit sur elle, fredonnant un petit air, les lèvres closes, espérant ainsi se rassurer et peut-être Miya par la même occasion.

Finalement, une des mains de Miya la lâcha, allant toucher l’eau et, sans la lâcher pour autant, Topaze suivit son geste du regard. Un instant, elle se sentit vaciller, angoissée, mais se reprit aussitôt pour ne pas laisser tomber Miyako qui comptait sur elle pour tenir debout.


« Je le vois... je le sens... apaises-toi...
s'il te plaît... »
Le cœur de Topaze se serra. Il y avait quelque chose de tendre dans ce geste, dans cette voix. Comme deux amis qui se retrouvaient. Et, comme si sa prière avait été entendue, l’eau suivit sa main vers le sol. C’était surprenant, beau à voir. L’eau était absorbée dans le sol et disparut finalement sous leurs yeux.

« J'ai... j'ai réussi ? »
Topaze hocha la tête et lui répondit également par un sourire, desserrant un peu ses doigts qui finalement serraient plus fort qu’elle ne le pensait sur les épaules de l’adolescente.

« C'est grâce à toi Topaze, merci... »
Elle ? Les yeux de Topaze s’écarquillèrent tandis que Miyako revenait se blottir dans ses bras. Clignant brièvement ses longs cils, elle jeta un regard alentours, se faisant la réflexion qu’elles devaient paraitre étranges à se câliner ainsi dans l’entrée du temple… Heureusement qu’il était encore très tôt !

Riant doucement de ses réflexions, Topaze reposa une main maternelle sur la tête de Miya, l’autre simplement posée contre son dos.

« C’est toi qui a tout fait… Et je t’en félicite. Ton pouvoir semble puissant et difficile à contrôler, tu seras une déesse exceptionnelle, j’en suis certaine. »
Les doigts de Topaze caressèrent doucement le cuir chevelu de Miyako.

« Tu dois être fatiguée maintenant… Veux-tu qu’on parte à la recherche de ta chambre ? Je te porterai, d’accord ?... Tu verras l’internat est joli, comme toute l’académie en fait… »
Code par Topaze Aryia ©



Ma Fiche - Ma Présentation - Mon Journal
♥️ Présidente du Maid Café Club ♥️

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... - Jeu 5 Déc 2013 - 19:07
Une lumière blanche ?
Pas encore

Topaze semblait heureuse qu'elle ait réussi à faire disparaître son pouvoir, peut-être que sa vie était en danger après tout, vue comment elle avait réagit et ce ton sérieux qu'elle avait utilisé... mais elle avait réussi à y faire fasse, c'était le principal non ? Mais elle n'y serait pas y arriver toute seule... pas sans Topaze qui était là pour l'aider à tenir debout, et c'était elle qui l'avait avertis sur son domaine divin.

« C’est toi qui a tout fait… Et je t’en félicite. Ton pouvoir semble puissant et difficile à contrôler, tu seras une déesse exceptionnelle, j’en suis certaine. »

Une déesse exceptionnelle ? Ce mot lui fit lâcher un petit sourire, petit mais franc. Elle avait besoin que quelqu'un soit avec elle, besoin que quelqu'un la soutienne, et elle pensant l'avoir trouvée, cette main dans ses cheveux lui faisait bien, peut-être qu'elle le sera, mais ce sera une tâche très compliqué... mais si on la soutenait comme Topaze l'avait fait, peut-être y arriverait-elle, du moins c'est ce qu'elle pensait...

« Tu dois être fatiguée maintenant… Veux-tu qu’on parte à la recherche de ta chambre ? Je te porterai, d’accord ?... Tu verras l’internat est joli, comme toute l’académie en fait… »

Elle n'avait pas tord, Miyako était complètement à bout de force, elle acquiesça d'un signe de tête, du repos ne lui ferait pas de mal... après tout ce qu'elle vient de vivre en seulement quelque minutes de seconde existence, elle espérait que ce serait un peu plus reposant que ça, parce-que si ça devait-être 100% du temps comme elle venait de le vivre, elle ne tiendra pas longtemps.

- Est-ce que... il y a plusieurs chambre dans une même pièce... pour qu'on pas loin... toute les deux... Demanda-t-elle d'un air tout timide.

Topaze commença à la porter sur son dos, la tête de Miyako calée contre l'une de ses épaules où elle pouvait déjà se reposer. Elle ne voulait pas la quitter, pas qu'elle soit loin d'elle, elle a été si gentille avec elle... pendant qu'elle la portait, Miyako contemplait ce paysage jusqu'à l'académie, ça semblait si... paisible, si calme, difficile de savoir que c'était un lieu où elle allait apprendre à battre, sur le chemin elle ne vit personne... pourquoi ?

- Pourquoi est-ce qu'on a croisé encore personne ? Demanda-t-elle alors qu'elle était à moitié endormie.

Ceci l'intriguée, le fait de ne voir personne alors que le bâtiment avait l'air imposant tout de même... peut-être que c'était très tôt le matin et qu'elle était la seule à être debout, elle était bien matinale alors si c'était le cas... Elle pensait aussi qu'il valait mieux visiter l'académie après s'être reposée, c'était un endroit à ce perdre à tout les coups, et vu l'excellent sens d'orientation de Miyako... il était bon de prendre ses marques tout de suite, elle ne voulait pas demander à Topaze de lui montrer toute l'académie, elle avait peut-être autre chose à faire, et puis... elle l'avait déjà bien assez aidée comme ça... il fallait qu'elle se prenne un peu plus en mains, elle allez devoir faire avec maintenant, se faire à l'idée qu'elle n'aura plus son petit plat servit comme tout les jours. Elle savait que tout ça allait lui manquer terriblement, ce petit train train quotidien qu'elle menait il y a encore même pas quelques heures...
Code par Topaze Aryia ©



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Contenu sponsorisé
Re: Une lumière blanche ? Pas encore... -
Une lumière blanche ? Pas encore...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [Porteuse de lumière]Akari
» Lumière vacillante : seul face aux glaces !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page