Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Cours haut en couleur

♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Cours haut en couleur - Lun 2 Déc 2013 - 6:55
Nous y voila... Premier cours. Il avait pris plus de temps que prévu, à cause de son tour à l'infirmerie et de la mission de sauvetage de l'élève Asaki, avec Sariel, mais aujourd'hui, il aura lieu. Voila plusieurs semaines qu'il préparait le tout pour que ce premier cours soit parfait. Il avait revêtit sa combinaison bleue, par plaisir, n'ayant pu la porter que rarement autre fois.

Tout d'abord, il avait fait changer sa classe... Elle n'était plus une simple salle de cours comme les autres, elle était un petit dojo. Des sabres shinai était sur des supports, le long des murs en bois, tandis que le sol était recouvert de tatamis. Le shoji au fond de la pièce lui laissait un peu d'intimité avant et après les cours, mais sinon, il ne s'agissait que d'une grande pièce, arborant ici et la les emblèmes des différentes agences d'espionnages a travers les époques, tandis que sur le mur gauche, était représenté la bataille de Sekigahara, lieu de mort du professeur, mais aussi l'une de ses plus importante défaite.

Une fois le tour du propriétaire finit, il alla derrière les shoji et récupéra plusieurs théière qu'il mis à chauffer. Il prit ensuite plusieurs feuilles de thé et les fit infuser dans les théières. il ajouta cela plusieurs verres et il les plaça au fond de la salle. Il retourna ensuite derrière les shoji et attrapa du fil, des grenades fumigènes et des clous. Il attrapa le fil de fer et l'enroula autour des goupilles des grenades. Une fois cela fait, il fixa le fil a la hauteur des chevilles. Ainsi, le premier élève à entrer dans la classe déclencherait deux grenades fumigènes, qui seront très utiles pour la suite son cours. Il se dirigea ensuite vers le fond de la classe et sourit en observant l'heure sur l'horloge au dessus de la porte, seule trace de la période contemporaine. Il s'assit en tailleur et ferma les yeux, respirant lentement, sans perdre son sourire. Il y avait 6 élèves qui devait participer à ce cours ci. Il espérait qu'il allait pouvoir marquer les esprits.


Quelques minutes plus tard, la cloche sonna et quelqu'un ouvrit la porte. Le fumigène fut rapidement déclenché et ce fut son signal. Rapidement, il sauta au plafond, sur les supports du plafond et attendit que la fumée se dissipe, avant de faire apparaitre Kaze derrière les shoji. Ce cours, allait être haut en couleurs.




Le clone ouvrit les portes en papier et sourit en voyant le regard méfiant des élèves. Il s'assit en tailleur près des théières et leur fit signe de s'asseoir face à lui. Il prit ensuite une théière dans ses mains et versa le liquide chaud dans 7 verres, en mis 6 sur un plateau et le tendit aux élèves. Il but une longue rasade du thé dans le verre restant et sourit aux élèves.

" Servez vous, allez! "

Lorsque ce fut fait, il se leva et se dirigea vers un tableau sur le côté, pris une craie et inscrit une seule phrase sur celui ci, Règle #1 : Toujours rester sur ses gardes, avant de se tourner vers les élèves, le regard sévère.

" Je suis votre professeur, le professeur Yskaliv, mais vous pourrez me nommer Sensei et cela, compte pour vous tous, peu importe qui vous pensez être, peu importe votre vie passée, vos accomplissements ou votre statut au sein de l'académie. Vous seriez prié, et par cela, j'entends obligés, de vous nommer, ainsi que votre époque et toutes vos expériences en matière de combat, de traque ou d'infiltration. Cela me donnera une idée de ce que je devrai faire pour les cours suivant. "

Le clone retourna s'asseoir face aux élèves et les fixa tous un par un, sans changer son attitude, même en fixant sa jeune amie. Il ne laisserait pas ses sentiments mettre en doute son autorité lors de son cours.

" Vous avez eu un exemple de la première règle tout à l'heure, bientot, d'autres s'ajouteront et vous comprendrez l'importances de celles ci, dans vos vies. Alors, allez y, je vous écoute. Qui veut commencer à se présenter? "


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours haut en couleur - Jeu 5 Déc 2013 - 2:41

Cours haut en couleurs.



Je ne veux plus être faible et innocente
Aujourd'hui seulement, je serai différente
La Akalie que tu connais, n'existera plus.

Akalie. Faible et innocente, qu'on dit ? Oui, c'est peut-être la vérité. La subtilité et elle ne font pas la paire, pour tout dire, ce sont pratiquement des ennemies jurées. Il serait sans doute le temps d'y remédier, plus que jamais. La jeune fille à la chevelure flamboyante n'avait qu'une seule envie, et c'était de s'améliorer dans ses compétences. Elle voulait être apte à faire face à n'importe quel danger qui se trouvait sur sa route, elle voulait savoir se fondre dans le décor afin de passer inaperçue, mais au lieu de ça, c'était une véritable catastrophe ambulante. Elle en avait assez d'être ainsi et elle voulait changer, paraître sérieuse, voir menaçante, impressionnante, ne serait-ce que pour une seule journée, un seul instant où elle pourrait savourer ce sentiment. Combien de fois avait-elle rêvé qu'on la regarde en se disant : Cette fille... elle est trop forte... Tant de fois. Pourtant, jamais encore ce rêve ne s'était réalisé. Ce n'était pas réellement un rêve, plutôt un besoin. Oui, la rouquine était une jeune fille gentille, pure, timide, adorable, attentionnée. C'est ce qu'elle était et elle demeurera ainsi pour toujours. Mais pourquoi ne pas changer son image pour une occasion spéciale ? Devenir une toute autre Akalie Shemany, quelqu'un qu'on percevrait d'une autre manière. Il ne manquait que l'opportunité parfaite et elle l'avait trouvé... Aujourd'hui même se donnait un cours d'infiltration, dont le professeur était nul autre que Vinpap Yskaliv, l'homme qu'elle considérait comme son confident pur et dur. Quoi de mieux ? Elle en avait entendu parlé et s'était inscrite sans réfléchir, instinctivement. C'était encore la matinée et la jeune apprentie déesse était dans sa chambre, devant son miroir, le regard ferme. Prête pour une transformation complète, un changement radical, quelque chose qui frappe... C'est l'heure, Akalie. L'heure de dessiner l'étonnement sur le visage des gens.

La jeune fille décida de délaisser ses boucles blanches ou encore sa coiffure lousse naturelle, ainsi que ses vêtements qu'elle portait habituellement. Non, aujourd'hui, ce sera plus dark que ça. Bon, peut-être pas nécessairement, mais il fallait un changement. Elle enfila un t-shirt blanc, une jupe noire qui faisait un peu gothique, attacha ses cheveux en deux couettes mignonnes qu'elle attacha avec des rubans noirs et mit des bottes en cuirs montant jusqu'aux genoux. Elle était... comment dire... sexy ? Peut-être un peu vulgaire, ou pas. Enfin, cela dépendait des opinions. Mais une chose était certaine, elle faisait plus crédible qu'à son habitude. De plus, les petits sourires gentils, c'était terminé pour la journée. Aujourd'hui, on aura le droit à une Akalie mystérieuse et imposante.


Mais bref, cessons un peu de parler de son apparence, car ce cours était un cours psychologique et théorique. La pratique aurait été pas mal, mais il fallait bien commencer quelque part. Elle prit quand même la peine d'emporter son fameux katana avec elle, les armes font toujours bonne impression. Surtout qu'elle savait se servir de cette lame argentée comme personne. Puis, on ne sait jamais à quoi s'attendre avec Vinpap. Un cours d'infiltration, quand même, Akalie n'était pas dupe, il allait certainement réserver à ses élèves quelques surprises inattendues. Elle ne savait pas quoi, mais elle se tiendra sur ses gardes au cas où. Akalie était peut-être naïve et gamine, mais lorsqu'il le fallait, elle savait se méfier et être sérieuse. Cependant, c'était la première fois qu'elle l'était autant. Une occasion incroyablement spéciale, fallait-il croire.

Voilà qu'elle entamait sa marche vers la classe. Ce n'était pas bien loin, elle pouvait déjà apercevoir cinq élèves attendre à la porte l'heure que débutait le cours. Ils étaient donc six en tout, petit groupe, parfait. On se concentre toujours mieux lorsqu'on est moins qu'en troupeaux d'élèves énervés. L'heure arriva et la rouquine s'empressa d'ouvrir la porte la première... Cependant, elle n'entra pas tout de suite. À première vue, elle vit que le dojo servant de classe était inhabituel. Oh non, quelque chose se tramait. Pourquoi utiliser un dojo pour un simple cours théorique ? Akalie n'y croyait pas une seconde, elle était quand même intelligente. Elle regarda autour de l'entrée, rien de suspect vite comme ça, mais non, le camouflage faisait partie de l'infiltration. Elle regarda le premier élève se trouvant derrière elle, esquissant un petit sourire naturel.

« Après toi... »

L'étudiant en question entra donc, ce qui déclencha de la fumée dans la pièce. Par réflexe, la jeune fille mit ses mains devant ses yeux et toussa un coup. Elle avait eut raison de se méfier, et elle avait l'impression qu'elle allait devoir faire ainsi pour le reste du cours. Enfin, lorsque la fumée se dissipa, elle suivit les autres apprentis jusqu'au professeur qui se trouvait assit et qui préparait du thé. Quoi encore, qu'est-ce qu'il y avait dans ce thé ? Akalie prit son verre mais attendit que les autres le boivent en premier. Quoi ? On est jamais trop prudent.

Lorsqu'elle vit la phrase au tableau : Règle #1 : Toujours rester sur ses gardes, elle ne put s'empêcher de sourire discrètement. Oh, il n'avait pas à s'inquiéter, ce Vinpap, elle allait le rester. Mais le plus drôle, c'était le fait qu'elle devra appeler son ami "Sensei". Elle n'en avait pas l'habitude, mais puisqu'il en était ainsi, elle le fera. Si tel était son désir. Toujours le sourire collé au lèvre, la rouquine prit une position confortable et attendit le début du cours. Son katana, elle l'avait déposé près d'elle par terre pour ne pas s'encombrer davantage. Elle fixa Vinpap des yeux... il fallait se présenter alors. Tant qu'à faire, elle n'avait qu'à commencer. La fillette se leva donc tranquillement et se tourna vers les autres. Elle cachait sa nervosité et garda un air normal, sans expression.

« Je m'appelle Akalie Shemany, dix sept ans, déesse de l'instinct animal. Un sourire. Je pense qu'il n'y a rien de plus à ajouter, sauf si vous me demandez d'élaborer, sensei. »

Celle-ci reprit donc place au sol, si elle devait en dire plus, il le dira, non ? Bref. Elle détourna le regard vers les élèves près d'elle. Qui était le prochain à se nommer ? Elle avait bien hâte d'en apprendre plus sur ses camarades qui suivait le cours. Impatience, excitation et bien sûr, encore et toujours, méfiance...
codage par Junnie sur apple-spring



STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 


Dernière édition par Akalie Shemany le Mar 31 Déc 2013 - 2:10, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Cours haut en couleur - Mar 17 Déc 2013 - 23:33
 
Professeur roublard
 


Premier cours d'infiltration, un cours qui pourrais m'être particulièrement utile au vu de mes capacités, déplacer une poupée à distance permet déjà une grande discrétion, mais n'ayant aucune expérience en la matière, un cours ne serait pas de refus donc. Ne sachant pas si je devait m'attendre à des travaux pratiques je préfère laisser de coter mes habituelles chaussures à talons pour des bottes montant jusqu'aux genoux rouge sang, faisant partie de ma tenue de combat. Je n'ai pas prévue de m'en servir, mais sait'on jamais, en tout cas en la regardant je m'autorise à sourire, non seulement on peu facilement bouger avec elle, mais en plus elle en impose, je trouve avoir assez bien choisis pour le coup, cependant je ne la mettrais pas aujourd'hui. Ma tenue habituelle devrais suffire. 


Ayant ensuite prit le temps de finir les dernières touche de la poupée de Sonyia , je pensais arriver en retard à cause de cela, mais surprise, tout le monde attendais devant la salle....pour une fois que je n'arrive pas en retard...Attend qu'on entre, je vit arriver une élève que je ne connaissais pas qui ouvrit rapidement la porte et décida de me laisser passer...Surprise, je l'observe un moment essayant de voir une raison quelconque à ce comportement, mais ne trouvant aucune raison valable je rentre la première et me retrouve entourer de fumer après un bang sonore. Toussant à cause de la charge de gaz, je la laisse se dissiper pour éviter de me prendre les pieds dans quelques chose tout en comprenant que la jeune écarlate se doutait de quelques chose ou était au courant. Et en voila donc une petite hypocrite , je note pour me venger plus tard. Une fois la fumée dissipé je ramasse le fil de fer et l'enroule autour du poignet de Ori, autant pour me rappeler de ce qu'il vient de se passer que pour m'en servir plus tard, aucun matériaux n'est inutile loin de là. 


Après quoi je m'avance vers le fond de la salle et m'assoie en tailleur ma robe ample couvrant mes jambes. Puis ,je prend une tasse, sans pourtant y boire en me contentant d'y tremper les lèvres afin de simuler d'en avoir bue. Pourquoi ne pas boire? Eh bien avec ce piège à l'entrée je n'ai pas particulièrement envie de faire les frais d'un second piège possible. Oubliant complètement les autres élèves, en ne les considérant pas comme menaçant je garde mon attention sur le professeur et sur la jeune fille aux long cheveux écarlate. Cette dernière détient un katana et semble habille en combattante...mais étrangement elle ne dégage pas cette impression...on dirait plutôt qu'elle joue un rôle. Alors que le professeur lui....ne dégage aucune aura, c'est simple si il ne parlait pas et qu'on n'était pas venue pour lui et bien....on ne l'aurais surement pas remarquer....c'est étrange comme sensation...savoir qu'une personne et la sans ressentir sa présence...et ne me dites pas que vous ne sente pas ceux qui sont autour de vous, généralement on ressent la présence des gens , moins quand on est habituel à cette présence en la côtoyant tout les jours par exemple. 


S'en suivit une présentation du professeur enfin présentation...juste son nom et ses règles en fait..Après cela il s'assit devant nous et nous demande de nous présenter, ce que la rousse fit avec empressement...oui maintenant c'est clair elle le connait et fait sa fayote. J'écouta sa présentation qui fut bien courte et qui, il me semble ne remplie pas les exigences du professeur. Enfin, je prit ensuite la parole.


Ymir Porka, 19 ans, fin du dix-neuvième siècle, j'ai vécue en Russie, je n'ai cependant aucune expérience si on excepte e moment ou je me suis libérée pour tuer mon tortionnaire, mais je suis morte dans les minutes qui ont suivit, alors je ne sais pas si cela compte.

Pourquoi en avoir dit autant? Et bien pour être honnête simplement pour voir la tête de la rouquine que je n'apprécie pas et celle du professeurs aussi par la même occasion, histoire de le jauger lui aussi.





Crédit: Neko-chan in Never Utopia
Invité
avatar
Invité
Re: Cours haut en couleur - Lun 30 Déc 2013 - 1:01
Mes yeux étaient lourds, j'avais mal partout, je n'étais pas capable de bouger, mal de tête odieux qui me donnait envie de mourir et bref, j'étais en train de mourir je crois... Je sentais vraiment tout me dévorer de l'intérieur et mon corps ne m'obéissait plus. Soudainement, la douleur disparue, je me souvenais alors du combat dans cette grotte et le visage de cet assassin ninja me revenue en tête. J'ouvrais les yeux en sursaut en sueur, j'étais dans l'infirmerie, mon corps était redevenue "parfait" et j'étais dans une jaquette blanche d'hôpital assez laide. Je regardais autour pour voir s'il y avait une autre personne, mais non, j'étais seul et tant mieux. Je me levais du lit non confortable et mon dos craqua vu qu'il n'avait pas bougé depuis longtemps. Depuis combien de temps suis-je là? Je n'en sais rien, mais mon corps me donnait l'impression qu'il était resté longtemps couché et c'est là que je vis mon ipod sur le bureau, mes armes... confisquées, surement par un de ces Professeurs qui étaient fâchés d'être venue me chercher. J'ouvrais alors mon ipod qui était fermé et je vis la date, même pas une journée... croire que l'infirmerie de l'académie peut tout guérir facilement. Bref, je rengeais mon ipod dans ma po... je penchais la tête, la jaquette n'avait pas de poche et d'une expression calme au visage, je poussais la table au sol d'un coup de pied et je cherchais du regard mes vêtements. Je ne les trouvais pas et je n'avais pas envie d'aller dans ma chambre habillé comme ça devant tout le monde.
 
J'ouvrais tout les armoires et je tombais finalement sur un panier où plusieurs vêtement y était, la plupart tous tâché de sang et de déchirure. Je fouillais et je fini par trouver mes vêtement, ils étaient décidément déclaré à la corbeille. Je mis mon pantalons qui avais une jambe en languette, un t-shirt noir au hasard dans le panier vue que mon chandail à moi était complètement détruit et je fus surpris de retrouver ma veste de qui était pas si détruit que ça. Je mis mes souliers pour finir et je partais de l'infirmerie pour me rendre dans ma chambre. Je devais faire un cours en surplus aujourd'hui vue que j'ai "fuis" l'école sans permission et je lisais sur mon ipod via internet les cours disponibles. J'arrivais dans ma chambre après avec vue quelque personne me dévisager, je changeais mes vêtement sauf ma veste pour finalement mettre des converses propre, j'avais décidé de prendre le cours de discrétion, ça ne me fera pas de mal en combat et je risque de ne pas me faire prendre comme un débutant à chaque fois que je veux "explorer" des endroits comme la grotte, bref. J'avais quitté les dortoirs, j'étais dehors et je marchais vers le lieux du cours les mains dans les poches. J'avais un jeans noir, pas trop lousse ni trop serrez, un t-shirt noir, ma veste en cuir un peu déchiré par dessus le chandail et j'avais mes converse noir neuf. Mes cheveux étaient décoiffés, ce qui me donnais un air de délinquant et surtout, mon visage avait l'air d'un cadavre vue la fatigue.
 
J'arrivais enfin à l'endroit prévue, j'étais pas le premier arrivé, une rousse y était déjà là, je lui lançais un bref regard pour voir ensuite une autre fille passé à coté de moi. « Après toi... » dit la rousse à l'autre fille qui semblait pas de la même époque que moi. Celle si entrait en laissant un gros boucan exploser à l'intérieur de la pièce, je regardais tout ça sans m'approcher, heureux à l'intérieurs de moi même de ne pas avoir été pris par ce pseudo piège. Je pris alors une respiration pour entré dans la classe après que le boucan disparaisse un peu. Avec stupéfaction, je vue le visage du professeur, je restais d'un air non surpris et neutre, mais j'eux envie de rebrousser chemin pour fuir loin de lui. Avec orgueil, je m'assied devant lui devant une tasse de thé. " Servez vous, allez!. " Je le regardais tout en prenant la tasse, s'agissait t'il d'un piège? si je le bois, il y a peut-être un poison, ou peut-être qu'il s'agit d'un remède à un poison qu'on va nous envoyer... Sur le coup, je fis semblant de boire le liquide appelé "thé" sans lâcher du regard le professeur.
 
- Je suis votre professeur, le professeur Yskaliv, mais vous pourrez me nommer Sensei et cela, compte pour vous tous, peu importe qui vous pensez être, peu importe votre vie passée, vos accomplissements ou votre statut au sein de l'académie. Vous seriez prié, et par cela, j'entends obligés, de vous nommer, ainsi que votre époque et toutes vos expériences en matière de combat, de traque ou d'infiltration. Cela me donnera une idée de ce que je devrai faire pour les cours suivant.
 
Je le regardais, parler de sois même est un danger, et c'est contre la première règle "Toujours rester sur ses gardes", alors j'hésitais à répondre.
 
- Je m'appelle Akalie Shemany, dix sept ans, déesse de l'instinct animal
 
Elle souriait alors, laissant bondir un peu ses cheveux roux
 
- Je pense qu'il n'y a rien de plus à ajouter, sauf si vous me demandez d'élaborer, sensei.
- Ymir Porka, 19 ans, fin du dix-neuvième siècle, j'ai vécue en Russie, je n'ai cependant aucune expérience si on excepte e moment ou je me suis libérée pour tuer mon tortionnaire, mais je suis morte dans les minutes qui ont suivit, alors je ne sais pas si cela compte.
 
Je restais là, à fixer le professeur.
 
- Je crois bien entendu que vos obligations présentes ne doivent pas être pris en compte si elles sont contre la règle au tableau, exposer ma vie privé pourrait révéler un point faible. Mon nom, monsieur, vous le connaissez déjà, pour ce qui est d'expérience, vous avez eux un avant-goût hier, m'enfin, je crois qu'il s'agit d'hier et l'époque pour moi ne veux rien dire, car je n'ai jamais vécus.
 

Je dis cela les yeux plissés, sans sentiment, ni sérieux, ni blagueur et ni provoquant. Je sentais le piège, j'espérais que ma protection ne serais pas trop intense inutilement...
Invité
avatar
Invité
Re: Cours haut en couleur - Dim 19 Jan 2014 - 1:52
Le cours d'infiltration. C'était le premier cours. J'avais déjà participé à quelque cours à la Deus Academia, notamment le cours de combat. Cela faisait pas mal de temps que j'étais là, et je savais très bien que mon manque de discrétions était une de mes faiblesses. Même durant mes missions pour le conseil des élèves étaient de faire distraction. J'avais peut-être un pouvoir tellement dangereux que cela avait détruit le parc aux abricots, ou une force physique dépassant l'entendement, je ne pouvais pas compter sur la puissance brute pour tout. D'accord, grâce à l'entrainement de mon ancêtre et avec de l'expérience, je savais comment manier une épée.

Ce matin encore, je pris le temps de m'habiller avec des habits sombres. Qui dit infiltration dit discrétion. Après avoir fait ma toilette, j'allai à la cafétéria pour prendre mon petit déjeuné. Du pancakes avec de la sauce chocolat avec un orange. J'étais encore seule. Je me demandais à quoi ressembler le prof d'infiltration. Un Ninja ? Non, trop cliché. Agent secret ? Non, trop évident. D'un côté, j'avais remarqué que les professeurs avaient une matière qui leur correspondait. Rain Sinclaire était une combattante hors paire et elle enseignait le combat rapproché. Alexander Urmanis était un chevalier teutonique et il enseignait le sport. Si cela se trouvait, le prof d'infiltration serait réellement un mec de la NSA, ou un espion d'une autre époque.

Je me débarrassais de mon plateau une fois que j'avais fini de manger. Je sortais de la cafétéria pour rejoindre ce premier cours. Encore une fois, en traversant les couloirs, les élèves chuchotaient sur moi. L'ancienne membre du conseil qui s'était fait virée, qui avait vaincu un dragon noir durant la rébellion de l'ancien directeur, tuée une Reine des Sirènes durant une mission, qui avait disparut pour revenir détruire le parc aux abricots. Je n'étais pas vraiment discrète. J'espérais que ceux qui seraient dans le cours ne me reconnaitrons pas. De toute façon, c'était du passée. Après, j'entendais des "elle est trop forte". Je voulais qu'on parlait de moi en tant que Vice-Présidente du club des filles. Ah oui, j'avais sur moi l'épée que mon ancêtre m'avait offert. Il était revenu, apparemment. Je lui avais dis de ne plus me revoir et il semblait m'obéir. C'était mieux ainsi. Et aussi... Mon futur enfant. Je me demandais si je pouvais aller en cours. Encore ce matin, j'avais vomis. Personne n'était au courant et c'était tant mieux. Je ne voulais pas de traitement de faveur, ni de pitié à mon égard. De plus, je devais être surveillée 24h/24 par le conseil des élèves à cause de tout ce qui s'était passée. C'était un fardeau que je devais supporter maintenant. J'étais membre du conseil et je m'étais fais kidnappée par une renégate qui avait fait de ma vie un enfer.

J'arrivais enfin en classe, me mettant près de la porte, adossée au mur, les bras croisées, mon épée sur le fourreau. On aurait dit un dojo que l'on pouvait voir dans les manga. Ne me dites pas que le prof était vraiment un Ninja ? C'était trop cliché. Mais bon, qui étais-je pour jugée ? Je regardais mes camarades de classe. Il y avait une fille aux longs cheveux écarlates habillée en gothique. Une autre qui était plus loin que moi était blonde. Puis un homme aux yeux bleus. Rien à dire. Dès que la sonnerie sonna, et il eu un écran de fumée. Le professeur apparut dans la salle. Un ninja. Sérieux ? Bref, plus rien ne m'étonnait maintenant, avec les choses que j'avais vu. Le maitre de ses lieux écrits alors une phrase sur le tableau. Règle n°1 : Toujours rester sur ses gardes. Je l'avais déjà appris ça durant mon expérience. Pendant qu'il parlait, je me demandais s'il pouvait se cloner, être invisible, marcher sur les murs, etc. Évidemment, le clonage était un pouvoir commun. S'il nous donner cette règle dès le début du cours, il y avait une raison. Bon, j'avais enchainé les clichés sur clichés et quitte à être ridicule, je me fichais. Je me rapprochais des autres, en restant derrière eux.


« Je m'appelle Akalie Shemany, dix sept ans, déesse de l'instinct animal. Un sourire. Je pense qu'il n'y a rien de plus à ajouter, sauf si vous me demandez d'élaborer, sensei. »

On dirait qu'elle manquait beaucoup d'expérience. Elle semblait timide et on aurait dit qu'elle se croyait chez les bisounours. Déesse de l’instinct animal.... Quelle pouvoir pouvait-elle avoir ? Contrôlait-elle les animaux ou avait-elle le pouvoir de se sentir comme un animal en particulier ? C'était au tour de la blonde de se présenter.

Ymir Porka, 19 ans, fin du dix-neuvième siècle, j'ai vécue en Russie, je n'ai cependant aucune expérience si on excepte ce moment ou je me suis libérée pour tuer mon tortionnaire, mais je suis morte dans les minutes qui ont suivit, alors je ne sais pas si cela compte.

C'était étrange, elle avait tué quelqu'un et elle était élève, non une repentis. Peut-être que Deus avait déjà pardonné son crime. Malheureusement, elle n'avait pas révélée son domaine divin. Elle était prudente malgré son manque d'expérience. Cette fille me semblait dangereuse. Tuer quelqu'un à dix-neuf ans et un pouvoir mystérieux. Je devrais me méfier d'elle. Le garçon sortit du lot.

- Je crois bien entendu que vos obligations présentes ne doivent pas être pris en compte si elles sont contre la règle au tableau, exposer ma vie privé pourrait révéler un point faible. Mon nom, monsieur, vous le connaissez déjà, pour ce qui est d'expérience, vous avez eux un avant-goût hier, m'enfin, je crois qu'il s'agit d'hier et l'époque pour moi ne veux rien dire, car je n'ai jamais vécus.

Voulait-il se rendre intéressant pour se démarquer des autres ? Ou alors, était-il sérieux ? Cela n'avait aucune importance. Mon expérience m'avait apprit de ne jamais se fier aux apparences. Mes missions m'avaient montré qu'un ennemi pouvait se cacher derrière mon dos. Je voulais tester ce garçon. D'un coup vif, je pris ma lame et le pointa sous son coup [Asagi hein], en étant derrière lui. Je me demandais comment allait-il réagir. Dans tous les cas, s'il tentait de me faire une prise de judo ou une attaque quelconque, je prévoyais de me laisser faire, pour tester sa force. S'il était faible ou fort. Mais, pour moi, ce n'était pas vraiment lui dont son attention devait être attirer.

Ton point faible est d'avoir baissé ta garde, dis-je calmement. La règle "rester sur ses gardes" signifie ne pas avoir confiance à ceux qui se trouvent autour de toi en ce moment. Y compris le professeur en lui-même, même si tu le connais, rajoutais-je en regardant le professeur avec un regard suspicieux.

Je ne cherchais pas à me démarquer. Je ne faisais qu'utiliser ce que j'avais appris dans mes précédents cours et sur le terrain. Ne pensez pas que Kym Mäss n'avait fait que me torturer. Elle m'avait apprit à ouvrir mon esprit pour pouvoir faire les choses les plus abominables. De plus, elle était une professeur à qui j'avais accordé toute ma confiance. Ne pas avoir confiance à ce "Sensei" était plutôt facile. N'importe qui d'entre nous pouvait être un renégat. Bien sûr, je gardais un œil sur les autres élèves.

Désolé, je ne compte pas me présenter devant une réplique. Vous portez un masque, vous pouvez vous faire passer pour n'importe qui. Prouvez-moi que vous êtes réellement un prof, "sensei".

Là, je bluffais, mais je ne laissais rien paraitre sur le ton de ma voix et sur mon visage. Je comptais sur le cliché des Ninjas qui pouvait se cloner. Si c'était le vrai prof, alors j'aurais été ridicule. Et puis, si c'était un fake, alors il aurait eu le pouvoir commun du clonage ou de l'avatar divin. Et j'aurais pu en savoir plus sur lui. Les ninjas étaient connus pour leurs discrétions et leur talent pour le meurtre. En gros, je voulais qu'il me prouvait qu'il était un ninja en essayant de me tuer. Ou de me prendre par surprise. Si c'était les autres élèves, j'en apprendrais plus sur leur capacité à se battre.

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours haut en couleur - Mer 22 Jan 2014 - 23:32
Voilà maintenant un peu plus d'une semaine que Miyako était arrivé à l'académie, elle avait pu voir différente sorte de chose et de personne depuis, elle avait eu la chance et la joie aussi de rencontre cette Topaze, une personne gentille et agréable qui a su la guider dès le début, sans elle elle ne serait peut-être déjà plus de cette académie. Mais c'était déjà passé, il fallait regarder vers l'avant maintenant. Il fallait dire qu'avoir un pouvoir et vivre après la mort était plus qu'étonnant, il n'y avait même pas de mot pour qualifier cela...

Ce matin là Miyako avait un cours d'infiltration à priori, ce n'était donc pas un cours normal, elle ne savait pas du tout comment s'habiller pour le coup, que devait-elle faire ? Est-ce qu'ils allaient faire de la pratique ? De la théorie ? Aucune idée, elle n'avait encore jamais fait des cours spéciaux. Elle ouvrit donc son armoire et mit longtemps a regarder ses affaires, elle n'avait jamais mis autant de temps à choisir des vêtements... puis finalement pour cette tenue qui lui rappelait cette femme qu'elle avait vu dans ce... rêve ? Elle craqua sur le coup ne pensant plus du tout à savoir si c'était vraiment approprié pour le cours, elle pris donc la tenue de miko et la mis sur le lit, le temps qu'elle aille faire sa toilette, histoire de ne pas paraître trop fatiguée. Une fois tout ceci fait, il n'y avait plus qu'à se diriger vers la cantine pour pouvoir y manger un morceau.

En parcourant les couloirs elle vit quelques élèves la regarder assez bizarrement ou étrangement, voir même d'un air interrogateur, sans doute la tenue qu'ils n'avaient pas l'habitude de voir. Quoiqu'il en soit elle était un peu gênée du coup, n'aimant pas du tout le fait d'être regardée de la sorte par tant de personnes, elle en rougissait même, elle accéléra donc le pas pour aller vite à la cantine, manger juste deux trois petites choses et se diriger donc vers la dite salle de cours, salle cours qui ressemblait plus à un dojo en fait... bizarre, le professeur serait-il issue d'une famille de ninja ? En arrivant devant la porte elle remarqua qu'elle était arrivé la dernière, tout le monde était déjà et ils s'apprêtaient déjà à rentrer, une des élèves venait à peine d'ouvrir la porte, et "invita" à rentrer celle qui l'a suivait, puis une fois à l'intérieure, la première qui était rentré avait déclenché une espèce de piège, de la fumé venait de sortir de quelque part prêt de la porte, bombe fumigène ?? Quoi qu'il en soit... En rentrant on pouvait y voir que ça avait tout l'air d'un dojo tout ce qu'il y avait de plus classique, un peu plus loin dans la salle, il y avait six tasse de thé, et une pancarte vide, jusqu'à ce que l'enseignant vienne inscrire sur le tableau la première règle qu'il fallait sans doute apprendre. Elle prit donc une tasse de thé, étant donné que c'était l'une de ses boissons chaude favorite.

Une fois ceci fait, elle s'installa donc avec les autres, qui commençaient à se présenter un par un... elle les écouta attentivement et voyait qu'elle sortait du lot, tout le monde avait l'air pas du tout gêné de se présenter, et certains essayaient même de se marquer encore plus des autres par leur paroles. Au niveau vestimentaire ils étaient tous différents, au moins sur ça elle ne paraîtra peut-être pas trop différente... Puis elle faillit lâcher sa tasse de thé quand celle qui était habillée assez légèrement pour elle, venait de dégainer son épée et la mettre sous la gorge du seul garçon du groupe. Ne sachant pas vraiment quoi faire elle laissa sa "camarade de classe" faire son discours et pris donc la parole juste après d'un ton dont on pouvait deviner qu'elle ne se sentait pas vraiment en sûreté et précipité aussi.

- Euh.. Mi... Miyako Shinkai ! 16 ans, Je viens du japon et.. et je suis apprentie-déesse de l'eau.

Puis quand elle eût finit, elle regarda un peu autour d'elle, puis se rassit sur ses genoux regardant dans le vide, rouge de honte de s'être présenté de la sorte, elle voudrait bien se cacher à présent, voir même qu'il se passe quelque chose en plus pour qu'ils oublient ce qu'ils venaient de voir. Pour penser à autre chose elle prit vite une gorgée de thé et la reposa assez maladroitement, manquant presque de faire tomber le liquide... ne plus rien faire, c'était la seule solution, il valait mieux qu'elle ne fasse plus rien et qu'elle arrête de bouger au risque de faire une bêtise. Ce serait bête de se faire remarquer dès le premier cours... enfin... après tout... c'était déjà fait en quelque sorte.



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Cours haut en couleur - Dim 26 Jan 2014 - 22:44




Un cours haut en couleur



Fatigue. Oui, j'étais fatiguée. Depuis combien de temps n'avais-je pas dormi ? Quatre jours, murmura mon esprit. C'était donc une réalité. "Au bout de cinq jours et demi, tu ne pourras plus distinguer le haut du bas, la droite de la gauche... Tu seras perdue et fragile, incapable de préserver ton équilibre". C'était donc pour bientôt. Je le savais. Je connaissais cette sensation mieux que quiconque, puisque qu'elle m'envahissait régulièrement. Et cette fois, Nii-sama ne me sauverait pas, ne m'aiderait pas. Il ne me prendrait pas dans ses bras pour me faire dormir, plus jamais sa voix ne me bercerait en éloignant les cauchemars.

Seule. Oh, oui, je l'étais. Je le ressentais jusqu'au fond de mon âme. Je n'arrivais pas à tisser des liens, quels que soient mes efforts. Ca me faisait mal, bien sûr... Mais qu'y pouvais-je ? Les gens me craignaient, à cause de mon pouvoir. Ils ne savaient même pas à quel point je le haïssais. A quel point cette force, et la dépendance qu'elle créait en moi, me dégoûtait. Mais comment expliquer cela à des âmes dont la seule crainte était de voir le Chaos offrir la vérité à l'Harmonie ? Je ne savais pas.

Je me redressai, frigorifiée. J'avais passé la nuit sur le toit. Encore. Ma chambre me faisait peur, la nuit. Non, ce n'était pas l'obscurité... J'aimais la douce noirceur de la nuit, la beauté d'un ciel étoilé. Je connaissais beaucoup de constellations, par coeur, à force de les avoir dessinées, regardées, chantées... Non, ce que je craignais, plus que tout, c'était la torpeur de ma chambre docilement engoncée dans la nuit, qui en appelait au sommeil.

Un soupir. Retour dans la chambre, l'aube se levait. Ouvrir une armoire, choisir un kimono de combat. J'avais ouï dire qu'un cours intéressant se tenait dans le dojo, aujourd'hui. La bibliothèque était fermée, j'avais donc choisi d'y assister. De divertir le Chaos. Le kimono était parfaitement ajusté. Le tissu noir moulait, à mon sens, ma silhouette d'un peu trop près, ça me rendait légèrement mal à l'aise. Mais je ne devais rien laisser paraître. Je me tins un instant devant mon miroir. Je devais, comme chaque matin, composer mon masque de glace. Je regardai mon visage perdre toute expression, devenir glacé, presque dur. J'étais prête.

Je me dirigeai vers le dojo. Je restais à l'écart des élèves. J'étais petite, bien plus qu'eux, plus frêle aussi, mais je m'en fichais. Je ne voulais pas paraître faible. Ma main s'attarda sur le poignard caché dans ma manche gauche. Le garder ? Oui, toujours. Je ne pouvais permettre à qui que ce soit de me toucher. Je ne pouvais plus me permettre, à moi, d'être la proie.

Un nuage de fumée. Tiens donc. Un sourire, discret, tentant d'effleurer mes lèvre, je le chassai. J'avançai, avec les autres, m'emparant de la tasse qui restait sur le plateau tendue par le professeur. Minute. Ceci, ce n'avait pas un Chaos normal. Mes yeux se mirent à luire froidement. Non, ceci n'était que fausseté. Un clône ? Oui, un clône. Rien de plus. Bien joué. Je sondai la salle du regard. Je ne pouvais le voir, mais il ne pouvait être qu'à un endroit : en haut. Il ne pouvait se cacher ailleurs.

Je laissai les autres se présenter, sans vraiment écouter. Mon cerveau retenait, pour moi, pour plus tard. Les mots, sans erreur. Le ton, dans ses moindres vibrations. Le visage, jusqu'au moindre détail. Je me cantonnais à mon rôle d'observatrice. Quand vint mon tour, j'hésitais entre fuir et aller de l'avant. Je choisis cette option. Un pas, deux pas, trois pas. Volte-face, face à eux. Pas de sourire, pas d'expression. Je pris la parole, d'un ton égal :

- Je me nomme Yumi Okashii, pour les japonais, et Estelle Delierre, pour les autres. Je maîtrise, si tel est le terme, les forces du Chaos. C'est tout.

Je retournai à ma place, un peu à l'écart, et attendis, sagement, qu'il se passe quelque chose.


Code d'Estelle Delierre. Pas touche.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours haut en couleur - Sam 8 Fév 2014 - 5:01
«Je m'appelle Akalie Shemany, dix sept ans, déesse de l'instinct animal. Je pense qu'il n'y a rien de plus à ajouter, sauf si vous me demandez d'élaborer, sensei. »

Le ninja rit doucement, du haut de son perchoir, en voyant sa jeune amie qui agissait complètement différemment de ce dont il était habitué de voir. Mais, malgré tout, il savait qu'il ne s'agissait que d'une feinte. Elle n'était pas comme ça, loin de là et il le savait. Peut être cela la rassurait-elle, peut être ne jouait elle qu'un personnage, mais le shinobi savait que les autres risquaient surement de le réaliser aussi.

Puis vint le tour de la deuxième demoiselle.


Ymir Porka, 19 ans, fin du dix-neuvième siècle, j'ai vécue en Russie, je n'ai cependant aucune expérience si on excepte e moment ou je me suis libérée pour tuer mon tortionnaire, mais je suis morte dans les minutes qui ont suivit, alors je ne sais pas si cela compte.

Interessant. Élève, pourtant elle a tuée. Mais d'un autre point de vue, il n'était pas repenti et avait tué lui aussi. Peut être que Deus accordait pardon pour ceux qui tuaient en cas d’extrême nécessité. Pourtant, une détermination sans faille était la clé dans cet univers de tromperie, de tuerie et de mensonge. Intéressant... Il allait devoir faire des recherches sur cette jeune fille, mais elle semblait très, très prometteuse.

Mais tout a coup, son regard fut attiré par un garçon, qu'il n'avait tout d'abord pas porté attention. Il le reconnu a son ton qui se voulait supérieur, ce regard neutre, cet air arrogant. Vinpap soupira et serra les poings en s'approchant, toujours caché dans l'ombre, depuis son point d'observation, au plafond.


-Je crois bien entendu que vos obligations présentes ne doivent pas être pris en compte si elles sont contre la règle au tableau, exposer ma vie privé pourrait révéler un point faible. Mon nom, monsieur, vous le connaissez déjà, pour ce qui est d'expérience, vous avez eux un avant-goût hier, m'enfin, je crois qu'il s'agit d'hier et l'époque pour moi ne veux rien dire, car je n'ai jamais vécus.

Il se retint de sauter de son point d’appui, simplement pour lui casser les dents, fracasser sa tête au sol et le renvoyer dans la grotte infesté de golems, mais cette fois... Pour aider les golems et le tuer... Mais avant même qu'il ne puisse bouger un muscle, qu'il ne se décide a sauter du haut de son perchoir, ce fut une autre élève qui agit.

Il haussa un sourcil face a l'éclat argenté d'une lame tiré de son fourreau, puis la tension qui s'installe dans une pièce lors d'un tel moment. Tout le monde figea, y comprit Vinpap et Kaze. Ils fixèrent la scène d'un œil étonné, tentant par le fait même de mettre un nom sur ce visage. Il l'avait vu dans ses documents, ce visage, avec une note... Ah, c'est ça. Mademoiselle Kate Hawkins. Ex-membre du conseil d'élève, TRÈS instable.


Ton point faible est d'avoir baissé ta garde. La règle "rester sur ses gardes" signifie ne pas avoir confiance à ceux qui se trouvent autour de toi en ce moment. Y compris le professeur en lui-même, même si tu le connais.
Désolé, je ne compte pas me présenter devant une réplique. Vous portez un masque, vous pouvez vous faire passer pour n'importe qui. Prouvez-moi que vous êtes réellement un prof, "sensei".


Deux éléments a problème... Urg... Tout ce dont il avait besoin en ce moment. Par contre, il était impressionné par l'assurance de Kate. Si ce n'était pas de ses tremblements presque imperceptibles sur ses mains ou de son regard légèrement troublé, il y aurait cru. Il mit se mit a planifier la suite de son plan, mais au final, son monde s'écroula.

- Euh.. Mi... Miyako Shinkai ! 16 ans, Je viens du japon et.. et je suis apprentie-déesse de l'eau.

Le ninja faillit perdre l'équilibre et, l'espace d'une seconde, Kaze sembla perdre de son opacité. Qui aurait cru qu’il devrait avoir… Elle… Dans son cours… Miyako… Shinkai? Il déglutit et fut automatiquement replongé en arriere, dans les terres, alors qu’il observait son arbre généalogique… Cette image, qui ressemblait tant à Rakku, mais qui ne l’était pas… A cette fille qui lui rappelait le passé. C’était donc elle qui lui avait été annoncé… A garder en note. Mais surtout… S’arranger pour discuter avec elle. Se débrouiller pour lui expliquer la situation.

- Je me nomme Yumi Okashii, pour les japonais, et Estelle Delierre, pour les autres. Je maîtrise, si tel est le terme, les forces du Chaos. C'est tout.

Il était tant absorbé par ses réflexions, qu’il n’avait pas pensé à regarder la dernière élève se présenter. Elle semblait si frêle, si fragile, qu’il se demandait s’il serait capable de la briser en deux avec une simple pichenette. Mais en même temps, elle dégageait une aura étrange. De calme, mais à la fois de peur, de malaise, mêlé a de la confiance et… A une dernière chose indescriptible. Pourtant, il pouvait lire un semblant de détermination dans ses yeux. Encore quelqu’un a garder à l’œil.

*Phase deux *
*Ça va, je ne suis pas idiot non plus…*

Le clone se leva et soupira en fixant longuement Kate. Il resta silencieux, mais on pouvait lire un peu de colère dans ses yeux. Pas seulement a cause de Kate, mais surtout envers Asaki. Ce petit insolent qui se croyait meilleur que tous les autres.
Kaze enjamba la théière se trouvant face a lui et s’arrêta devant les deux élèves, avant de soupirer et de lever la tête au ciel. Puis, il baissa la tête et observa l’horloge derrière eux. Moins de 15 secondes. Il enchaina alors rapidement la suite de ses leçons, en riant faiblement.


"Je pourrais vous réprimander un long moment et vous causer du tort… Mais j’ai mieux à faire, j’ai un cours à donner. Donc, voici pour vous, ma deuxieme lecon… "

Et ainsi, avant même de pouvoir finir sa phrase, le clone disparut. Vinpap compta exactement 5 secondes, avant de sauter du haut de son perchoir, d’atterrir silencieusement dans le dos de Kate et Asaki, de saisir la main de celle-ci, de l’éloigner rapidement de la gorge du garçon et de donner un coup de pied derrière les genoux, afin de la faire tomber. Il saisit ensuite Asaki par la gorge et le souleva, avant de l’écraser durement au sol. Il posa ensuite le pied sur la tête de Kate et l’écrasa au sol. Il n’aimait pas frapper ses élèves ou des innocents tout simplement… Mais parfois, certains le méritaient vraiment.

Meilleur exemple? Ces deux imbéciles qui se croyaient au-dessus des règlements qu’il instaurait. Il grogna et lissa sa combinaison avant de s’asseoir a la place que Kaze occupait quelques instants plus tôt. Il sourit, retira son masque et but une gorgée de thé. Puis, il reposa la tasse face à lui en observant ses élèves, choqués, étonnés, inquiets, fachés, plusieurs émotions se succedaient dans leurs yeux et cela, pourtant, le faisait rire, l’amusait. Il aimait surprendre, ça avait été son métier durant des années. Il posa son regard sur Kate et Asaki et joignint ses mains ensemble, avant d’appuyer ses coudes sur ses genoux et de poser sa tête contre ses mains.


"Mademoiselle Hawkins -parce que oui, je vous connais, ainsi que votre renvoi du conseil des élèves- j’espère que vous avez la preuve que vous demandiez. Alors, je vous demanderais désormais de respecter à la lettre mes instructions, que vous le vouliez ou non…
Tandis que pour vous, Monsieur Goto… Vous devriez avoir appris, lors de notre dernière rencontre, que je n’aime pas qu’on me manque de respect, ni qu’on désobéisse aux règles. Et vous êtes passez outre ces deux choses… Vous avez encore beaucoup de chemin a faire avant de devenir quelqu’un de bien… Personne que vous vous devez d’être en ces lieux. "


Il soupira et secoua doucement la tête.

"Que vous le vouliez ou non, vous êtes tous des apprenti dieux. Peu importe vos capacités avec votre domaine divin. Votre devoir, ainsi que le mien et de celui de tout ceux de cette académie est d’apprendre à contrôler votre pouvoir, afin de défendre cette terre.
Et, avec l’arrivée de la guilde, il sera de plus en plus nécessaire d’utiliser de la discrétion. Donc, les deux leçons, sont, d’abord : Rester sur ses gardes. Dois-je vous faire un exemple en plus? Vous en êtes au deuxième. Et la leçon #2 : Toujours être a l’affut pour ce qui n’est que subterfuge.
Qu’il soit question de pièges, de trahison, de fausses informations, d’embuscades et j’en passe, vous devez toujours vous fier a votre instinct, a vos tripes. "


Il se permit un sourire sincère face a ses élèves et il ferma doucement les yeux. Il prit une grande inspiration et en profita pour tenter de se souvenir ce que son maitre lui avait dit alors qu’il lui enseignait toujours les bases du ninjutsu. Que le seul obstacle entre le ninja et son objectif est et restera toujours la détermination.

Un être humain peut tout accomplir s’il en a les moyens certes, mais s’il est déterminé de réussir son projet, sa mission. Et cela, avec l’amour, l’espoir et la joie, était l’une des choses que jamais rien ni personne ne pourrait jamais retirer aux Hommes. Jamais très doué avec les mots, ni avec les relations interpersonnelles, le ninja redoutait ce qu’il allait faire, mais il n’avait pas le choix.


" Bon, je ne peux faire un cours sans vous informez de ce qui s’y déroulera. Ici nous aborderons tout ce qui touche a l’infiltration. Qu’il s’agisse de filature, de prise d’information, de sabotage, de combat a main nues, furtif ou non et… d’assassinat. Mais ne vous inquiétez pas, pour le dernier point, il me faut encore l’approbation de la direction et, si c’est accepté, le cours se déroulera dans le centre de sport, dans les environnements simulés."

Il prit une grande inspiration et fixa tour a tour ses élèves. Il voyait différentes émotions qui les assaillaient, mais il pouvait les comprendre. Ils n’avaient pas tous vécus dans un monde ou la peur régnait, ou c’était la loi du plus fort qui était reine. Un monde où un simple sacrifice devient votre salut. Où vous devez faire passer votre vie après celle de ceux que vous aimez, si vous voulez les voir un jour de plus.

" Avez-vous des questions? C’est simple, il s’agit aujourd’hui d’une présentation de la matière que nous discuterons… Il y aura des cours pratiques, mais aussi des cours théorique. Et je vous assure, que si vous ne désirez pas a participer a ce cours, pour toutes raisons possible, je ne vous en tiendrai pas rigueur. Cela peut être difficile pour quelqu’un qui ne se sent pas en état ou qui ne croit pas être capable de faire ce qu’il est demandé, vous pourrez quitter. "

Il resta immobile et observa ses élèves. Allaient-ils tous quitter? Ou non? Aurait-il des surprises ou alors son idée de cours très complexe –et complet- n’était-elle qu’une simple utopie irréalisable, qui verrait tous ses participants quitter plus vite que prévu?

" Ah et derniere chose... Mademoiselle Hawkins. Il vous reste encore des choses a apprendre... Rester sur ses gardes comprends, certes, les personnes autour de vous, mais aussi votre environnement. Alors désormais, je vous demanderais de ne pas faire le cours a ma place, puisque, selon ce que je peux avoir en preuve, vous n'y connaissez pas nécessairement beaucoup plus que vos compagnons de classe... Me suis-je bien fait comprendre? "


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours haut en couleur - Jeu 13 Mar 2014 - 17:03

Cours haut en couleurs.



Je ne veux plus être faible et innocente
Mais même avec un effort, je ne peux être différente
Rester soit même c'est la clé, il ne reste qu'à s'améliorer.

Un rire émanant de Vinpap fit réagir Akalie. Est-ce qu'il trouvait cela idiot, la façon dont la rouquine agissait ? Est-ce qu'il se moquait d'elle, ou est-ce qu'il trouvait que c'était ridicule de sa part ? Akalie était toute mélangée maintenant. Elle jeta un regard aux autres élèves, puis elle fixa la tasse qu'elle tenait. C'était le moment de réflexion. Peut-être que ce n'était pas une bonne idée en fait, d'essayer d'agir différemment. Essayer de se prendre pour quelqu'un qu'elle n'était pas. Si elle voulait devenir plus forte, c'était en restant elle même. Akalie Shemany. Oui, elle devait cesser de faire des efforts pour qu'on la perçoive différemment. Ce n'était pas bon, pas du tout. Les autres apprentis se levèrent chacun leur tour pour se présenter. La rouquine les écouta, semi attentive.

« Ymir Porka, 19 ans, fin du dix-neuvième siècle, j'ai vécue en Russie, je n'ai cependant aucune expérience si on excepte e moment ou je me suis libérée pour tuer mon tortionnaire, mais je suis morte dans les minutes qui ont suivit, alors je ne sais pas si cela compte.

Elle mentionnait tout ça comme si de rien était. D'accord. Akalie se contenta d'un hochement de tête. Elle s'amusait en même temps à tourner son doigt autour du rebord de la tasse. Pourquoi ? Qui sait, peut-être qu'elle essayait de faire un tour de magie ! Ou pas. Prochain élève ?

« Je crois bien entendu que vos obligations présentes ne doivent pas être pris en compte si elles sont contre la règle au tableau, exposer ma vie privé pourrait révéler un point faible. Mon nom, monsieur, vous le connaissez déjà, pour ce qui est d'expérience, vous avez eux un avant-goût hier, m'enfin, je crois qu'il s'agit d'hier et l'époque pour moi ne veux rien dire, car je n'ai jamais vécus. »

What ? C'était supposé être une présentation, ça ? Akalie toussa. Elle ne dit rien, mais elle se demandait quand même pourquoi ce jeune homme n'avait pas au moins dit son prénom, cela serait constructif pour le sensei... Enfin, pour Vinpap. Bon, après tout, chacun son truc.

« Ton point faible est d'avoir baissé ta garde. La règle "rester sur ses gardes" signifie ne pas avoir confiance à ceux qui se trouvent autour de toi en ce moment. Y compris le professeur en lui-même, même si tu le connais, la jeune fille marqua une pause, pendant qu'Akalie la regardait d'un air perplexe et confus, Désolé, je ne compte pas me présenter devant une réplique. Vous portez un masque, vous pouvez vous faire passer pour n'importe qui. Prouvez-moi que vous êtes réellement un prof, "sensei". »

Akalie la fusillait du regard. Comment osait-elle parler ainsi à Vinpap ? Et même si c'était vrai, qu'il n'était pas lui même en ce moment, ce qui expliquerait beaucoup de choses, la rouquine n'aimait pas que l'on provoque son ami. Elle cessa son mouvement de rotation qu'elle faisait sur sa tasse et tapa sur le sol. C'était comme... instinctif.

« Hé, toi ! Ne parle pas comme ça à Vinpap... enfin je veux dire, au sensei ! Il reste ton professeur après tout ! »

Les regards posés sur elle, elle n'aimait pas trop. Pourquoi avait-elle réagit ? Elle aurait dû se taire. Ses yeux s'écarquillèrent, elle se contente de sourire nerveusement et de baisser le regard. Ne pas intervenir... Rester calme et posée. Heureusement l'attention ne reste pas très longtemps sur sa personne, quelqu'un d'autre entama sa présentation. Akalie soupira de soulagement.

« Euh.. Mi... Miyako Shinkai ! 16 ans, Je viens du japon et.. et je suis apprentie-déesse de l'eau. »

Akalie sourit. Elle semblait timide, elle aussi. Elle était mignonne quand même. Sa présentation était brève, mais elle en disait assez. Enfin, peut-être. Elle ne perdit pas de temps pour se rasseoir. Akalie lui esquissa un petit sourire, elle ne savait pas si elle l'avait vu, mais peu importe. La rouquine attrapa une mèche de ses cheveux et commença à la tourner, la retourner. Eh oui, elle avait décidé de délaisser sa tasse pour sa douce chevelure.

« Je me nomme Yumi Okashii, pour les japonais, et Estelle Delierre, pour les autres. Je maîtrise, si tel est le terme, les forces du Chaos. C'est tout. »

Elle était jolie, cette japonaise. Enfin, Akalie n'était pas japonaise, ce qui signifiait qu'elle devrait l'appeler Estelle ? On va dire que oui.

Tous les élèves s'étaient présenté maintenant. Akalie leva les yeux vers le professeur, qui avançait vers la jeune fille et le jeune homme sans nom. Dans son regard, on pouvait lire la déception et la colère. Il devait être désespéré par eux, et Akalie comprenait pourquoi. Elle non plus, n'aimait pas tellement ceux qui se pensaient meilleurs et plus intelligents que les autres. Akalie regardait la scène, captivée. Le professeur disparut dans un élan de fumée et un deuxième Vinpap, probablement le vrai, atterrit derrière les deux mêmes élèves. La jeune fille sourit. Il était impressionnant, son ami. Elle ne savait pas vraiment ce qu'il était capable de faire, et elle savait qu'elle n'avait pas finit d'en apprendre de lui. Mais pour l'instant, elle avait simplement trop hâte de savoir ce qu'il allait dire aux deux apprentis. Apparemment, il semblait les connaître. Tous les deux. Il avait dit tout ce qu'il y avait à dire, et Akalie n'avait rien à rajouter. Et même si c'était le cas, elle ne le ferait pas. Le professeur s'était bien fait comprendre cette fois, pas de doute.

« Bon, je ne peux faire un cours sans vous informez de ce qui s’y déroulera. Ici nous aborderons tout ce qui touche a l’infiltration. Qu’il s’agisse de filature, de prise d’information, de sabotage, de combat a main nues, furtif ou non et… d’assassinat. Mais ne vous inquiétez pas, pour le dernier point, il me faut encore l’approbation de la direction et, si c’est accepté, le cours se déroulera dans le centre de sport, dans les environnements simulés. »

La rouquine se gratta la tête un peu anxieuse. Ce n'était pas le genre de choses qu'elle avait l'habitude de faire, mais cela lui serait énormément utile pour l'avenir. Vinpap mentionna à ceux qui voulaient partir, qu'ils le pouvaient. Akalie jeta un regard vers les autres élèves. Non, elle n'allait certainement pas fuir. Elle resta bien assise à sa place, mais remarqua que les deux apprentis que Vinpap avait réprimandé sortirent de la classe sans dire un mot. Eh bien. Elle se demandait s'ils avaient quittés simplement pour s'être fait taire par le professeur. Mais il y avait une autre fille qui quitta aussi, Ymir Porka.

Une fois que le silence s'empara de la pièce, Akalie prit son courage à deux mains et regarda le professeur dans les yeux. Elle leva la main pour faire signe qu'elle voulait parler.

« Je... je vais faire de mon mieux pour suivre le cours, elle marqua une pause, se rappelant qu'elle ne devait pas l'appeler par son prénom, sensei... vous pensez que j'en serai capable ? »

Si lui avait confiance en elle, malgré sa vulnérabilité, ça valait certainement la peine d'essayer. Elle espérait simplement qu'il soit sincère, et qu'il dise la vérité, pas seulement ce qu'elle avait envie d'entendre.
codage par Junnie sur apple-spring



STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 212

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expériences :
4210/1000  (4210/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Apprentie-déesse
Apprentie-déesse
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours haut en couleur - Sam 15 Mar 2014 - 15:13
Alors que Miyako avait finit de se présenter, elle sentit son ventre se nouer pour une raison qui lui était encore inconnue, comme si quelque chose la mettait vraiment mal à l'aise. A tel point qu'elle n'avait pas remarquée l'élève qui venait juste de se lever à l'instant, une jeune fille du nom de Yumi, ou Estelle pour les non japonais... peut-être qu'elle devra l'appeler Yumi alors non ? Puis calmement et lentement elle recula après s'être présentée... elle avait l'air si sûr d'elle, tandis que Miyako, elle... ne l'avais jamais été, et encore moins maintenant dans cet autre monde dans lequel elle était née. Peu après, le professeur semblait ne pas du tout porter attention à ce qu'il venait de se passer, ou plutôt il semblait exaspéré... quoiqu'il en soit l'enseignant aux allures de ninja se leva et passa devant eux et s'immobilisa, face à eux, bien droit.

"Je pourrais vous réprimander un long moment et vous causer du tort… Mais j’ai mieux à faire, j’ai un cours à donner. Donc, voici pour vous, ma deuxième leçon… "

C'est alors que ce dernier disparu dans un nuage de fumé, interrogative... la jeune Miyako se demandait où est-ce qu'il avait bien pu passer, elle regarda à droite, à gauche, derrière eux peut-être ? Non plus... puis elle lâcha un petit crie de terreur qu'elle étouffa immédiatement dans ses manches en les portant à son visage le plus rapidement possible. Il venait d'arriver, d'on ne sait où, juste derrière celle qui s'appelait Kate, et... Asaki ? Puis en l'espace d'un seul instant, la jeune fille rebelle se retrouva maîtrisée et bloquée au même titre qu'Asaki. Les deux venaient de se faire littéralement mettre hors d'état de nuire. La jeune japonaise en restait d'ailleurs assez stupéfaite... jamais elle n'aurait cru qu'il serait capable de maîtriser deux personnes quasi en même temps avec tant de facilité... et surtout avec des gestes si fluides et puissant à la fois. Son sang se glaça un instant... elle en avait froid dans le dos. Et puis en plus de les avoirs maîtrisé, il commença à les réprimander, Miyako était entrain de mourir de honte en se mettant à leur place, en plus elle était tout juste à côté d'eux.

L'enseignant fit un rapide débriefing après coup, relâchant le deux élèves, et expliquant l'utilité de son cours, tout se mélangeait dans la tête de la jeune fille entre infiltration, sabotage, combat, furtivité... et surtout, "assassinat"... elle faillit presque avoir un malaise en entendant ce mot le simple d'imaginer qu'elle devrait, plus tard, assassiner une personne de sang froid lui était inconcevable. Et tandis que trois des six élèves venaient de partir, dont les deux réprimandés, la jeune fille qui était de l'autre coté et qui se voulait être forte, se révélait être quelqu'un de timide apparemment de part sa manière de parler.

Miyako réfléchit quelques instants... que devait-elle faire ? Elle n'était pas du tout faite pour ça, elle allait faire office de boulet et rien de plus, elle ne savait pas du tout se battre, jamais elle n'avait manier d'arme, même pas un couteau ou n'importe quoi d'autre. Elle serait très bien capable de se faire maîtriser en une seconde même en étant armé alors que la personne en face non. Elle leva timidement le bras, le rebaissant un petit instant réfléchissant à ce qu'elle pourrait bien dire, mais visiblement l'enseignant venait de voir qu'elle avait bel et bien des questions ou des remarques.

- Je... euh... Sensei... Commença-t-elle timidement avant de prendre son courage à deux mains. Je ne connais rien à tout ça, tout ce que je sais faire c'est nager. Finit-elle en disant le tout à une vitesse incroyable.

Là tout de suite, elle avait honte, elle était morte de peur de ce que les autres pouvaient bien penser d'elle maintenant, elle était juste une pauvre fille faible et fragile qui ne savait rien faire d'autre que nager et autres tâches diverses. Elle aurait voulu rejoindre les autres élèves pour ne pas avoir à affronter le regard des autres après ce qu'elle venait de dire, elle avait peur qu'ils se moquent d'elle désormais... après tout, il y avait de quoi...



Code couleur => #EC1FEC
Miyako Shinkai 心海

My pin's ♥:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Cours haut en couleur - Ven 28 Mar 2014 - 9:04
Maëlia avançait dans les couloirs de l'académie, une fois de plus elle s'était perdue en cherchant sa salle de classe. Elle s'en voulait et sentait que le professeur allait surement la réprimander pour son retard, une très mauvaise façon d'entamer une relation prof-élève. Ou bien serait il, serait elle, compréhensif-ve et lui pardonnerait. Après tout quand quelqu'un entend un bruit bizarre au bout d'un couloir ou on est pas censé entré c'est tout à fait humain, et même divin d'aller voir et de se perdre.

Finalement alors qu'elle se préparait à abandonné l'idée d'assister à ce cours elle croisa plusieurs élèves qui parlaient d'un cours qu'ils avaient quitter. Un cours ... son cours? Et en plus elle savait par où aller, juste en sens inverse des élèves. Se hâtant elle arriva devant ce qui devait être une salle de classe gardée par une porte coulissante de style asiatique. C'était un excellent début au moins elle de tenterait pas de l'ouvrir en poussant alors qu'il faut tirer ou inversement comme une cruche, cela diminuait déjà ses chances de faire une entrée remarquée.  

"tout ... que je .... faire c'est ...."

Il y avait des voies provenant de l'intérieur, le cours avait bien lieu là. Elle inspira profondément, prête à entrer et à s'excuser de son retard, elle savait aussi qu'elle devrait rapidement faire attention à ce qui se trouverait dans la salle de classe pour savoir à quel genre de cours elle assistait vu qu'une fois de plus elle s'était retrouvée là par pur hasard. Le silence était tombé dans la salle, du moins elle n'entendait plus personne parler c'était le moment idéal pour entrer.

TAC!

*Ho non me dites pas qu'ils ont fermé la porte à clé.*

TAC!

Pour la deuxième fois consécutive la jeune fille cogna le bout de la porte coulissante contre le mur tentant désespérément de l'ouvrir à l'envers. Mais le deuxième fois elle sentit un léger mouvement en plus du choc et de la résistance, en prenant bien ses appuis et en poussant très fort d'un coup elle allait pouvoir l'ouvrir c'était sur.

Craaaaaaaac!

Ayant donner une poussée maximale sur ses jambes elle n'avait pas bien calibrer son mouvement poussant autant vers l'avant que sur le côté et cela l'avait déséquilibrée la faisant passer à travers la portes fine, la déchirant sans concession et la faisant s'écrouler au sol.


"Aïe aïe aïe"

Relevant rapidement le nez elle se rendit compte qu'elle était sur des tatamis et que forcément on l'avait vue entrée en classe, pour une entrée discrète s'était raté. D'autant plus qu'il n'y avait pas masse d'élèves dans la classe, et voila qu'elle prenait un mauvais départ la professeur ne lui pardonnerait surement pas facilement. Mais heureusement un coup d'oeil rapide sur les lieux lui permit de se rendre compte qu'elle n'était pas entré dans une des salles de classe barbare dont elle avait entendue parler avec des cours de fou comme arme à feu, combat ou infiltration.

Non, elle avait eu la chance de tombé sur cette salle de style Asiatique, avec des tatami, des tasses de thé et une professeur habillée avec une tenue traditionnelle. De toute évidence un cours de cérémonie du thé ou quelque chose comme  ça, l'enseignante avait même eu la gentillesse de déjà préparer du thé pour ses élèves et de noté Règle #1 : Toujours rester sur ses gardes au tableau pour que les élèves ne se brûlent pas avec les tasses chaudes.

D'un bond elle se redressa et s'inclina devant Miyako.


"Je suis vraiment désolée d'être en retard madame, cela ne se reproduira plus je m'étais juste égarée à cause du bruit et j'aime beaucoup le thé alors je serais très attentive.

Heuuu, oui je m'appelle Maëlia Greenwoods et je suis anglaise, c'est pour ça que je m'y connais un peu en thé, j'espère que vous voudrez bien de moi dans votre classe, parce que ça a l'air d'être un cours super et votre tenue est vraiment magnifique."


Elle se stoppa sur se détailn, observant autour d'elle, elle ne put s'empêcher de remarquer un autre élève qui s'était déguisé pour l'occasion. Etait ce le genre qui faisait ça pour se moquer de l'enseignante ou bien était il si motivé qu'il voulait se mettre dans l'ambiance en se déguisant en ninja, elle le saurait bien assez tôt. De plus elle ne pouvait pas vraiment lui faire la morale elle était arrivée en retard et elle portait une robe légère rose vif qui lui découvrait les épaules et lui tombait à mi cuisse avec de petit escarpin bleu turquoise, cela ne faisait pas vraiment cérémonie du thé.
♦ Rose ou chou ? : Chou
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 2691

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expériences :
2690/1500  (2690/1500)
Votre domaine: La Tromperie.
avatar
Tortue Ninja
Tortue Ninja
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours haut en couleur - Mer 28 Mai 2014 - 4:16
À peine sa phrase finie, à peine Asaki, Ymir, Yumi et Kate quittèrent la pièce. Kate et Asaki, humiliés, tandis que Ymir et Yumi quittèrent… Pour une raison inconnue. Mais soit. Il les observa quitter, sans rien dire, sachant depuis le début que cela était possible et que cela arriverait fort probablement.
 
Puis il observa les élèves restants. Akalie, sa jeune amie, et Miyako, sa descendante. Décidément, si on lui avait dit que son premier cours deviendrait un cours à deux… Il n’y aurait pas cru lui-même. Mais voilà que les choses se déroulaient ainsi et il ne pouvait rien y faire. Il sourit et haussa les épaules alors que la porte se referma.
 
Il fit apparaitre Kaze, près de la porte, pour la verrouiller, afin de ne pas être dérangé. Puis il soupira et laissa sa tête choir contre ses mains, les doigts enlacés, les coudes sur les genoux, assis en tailleur. Qu’allait-il bien pouvoir faire d’elles. Dans ce silence qui s’installa momentanément, il ne sut quoi dire ou quoi faire, laissant donc le malaise persister, jusqu’à ce qu’Akalie ne lève la main. Il lui fit un signe de tête, lui faisant signe qu’elle pouvait parler et poser la question qu’elle devait se poser.
 
« Je... je vais faire de mon mieux pour suivre le cours, sensei... vous pensez que j'en serai capable ? »
 
Le ninja hocha rapidement de la tête. Bien sûr qu’elle l’était. Mais il n’eut pas le temps de le lui dire, comme d’habitude ces derniers temps, le voilà coupé alors qu’il voulut parler. Miyako leva la main et il tourna la tête vers elle, veillant à garder un regard neutre, haussant un sourcil en signe de questionnement.
 
- Je... euh... Sensei...Je ne connais rien à tout ça, tout ce que je sais faire c'est nager. 
 
Il ne put résister à un sourire et il ouvrit la bouche pour répondre, lui expliquer que …
 
TAC! TAC
 
Mais qu’est… Qu’est-ce que c’est que cette connerie… Cette personne ne sait donc pas qu’il faut manipuler doucement ces portes au risque de les ca…Craaaaaaaac...sser… Bon… Bah en moins de trente minutes, voilà qu’une partie de son dojo est foutue… Ce sera à recommencer… ou plutôt, à installer une porte normale, ce sera plus sécuritaire.
 
Elle releva la tête rapidement et observa autour et elle se redressa, avant de se diriger vers Miyako et de s’incliner devant elle. Attendez… QUOI?
 
"Je suis vraiment désolée d'être en retard madame, cela ne se reproduira plus je m'étais juste égarée à cause du bruit et j'aime beaucoup le thé alors je serais très attentive.
 
Heuuu, oui je m'appelle Maëlia Greenwoods et je suis anglaise, c'est pour ça que je m'y connais un peu en thé, j'espère que vous voudrez bien de moi dans votre classe, parce que ça a l'air d'être un cours super et votre tenue est vraiment magnifique."
 
Le ninja ne sut que dire, que faire, dans toute cette situation, décidément complétement farfelue. De un, une élève détruisait sa porte, de deux, elle se croyait dans on ne sait quel cours, en parlant de thé et de trois… Elle prenait Miyako comme professeure… Était-il si peu crédible dans son travail, que même des élèves ne le croyaient pas professeur…
 
Voilà de quoi envoyer notre prof en réflexion sur sa propre personne. Mais bon, remettons à plus tard ces vaines inquiétudes et passons à notre problème numéro un, le bon déroulement du cours. Et… Pour l’instant, les choses s’annonçaient assez compliquées, avec l’arrivée de cette jeune fille qui semblait plutôt… distraite.
 
Il soupira et il se redressa, s’approchant lentement de Maëlia, avant de lui taper le dessus de la tête avec deux doigts, son index et son majeur. Il baissa la tête et la hocha de droite à gauche et il la fixa un moment, avant de se tourner vers sa jeune amie, en souriant légèrement à celle-ci.
 
Bien sûr que oui et cela s’applique aussi à vous, mesdemoiselles Shinkai et Greenwoods. L’infiltration est à la portée de tous. Le secret est simplement de rester soi-même, de ne pas se démarquer. Du moins pour commencer. Vous voudrez vous fondre dans la masse, suivre votre cible, afin que quelqu’un de plus apte s’occupe de cette personne.
 
Il les fixa toutes une à une et il sourit. Il ne voulait effrayer personne, il voulait les rassurer. Il voulait qu’elles réussissent.
 
Une fois cela fait, il posa son regard sur Maëlia et il lui sourit malgré tout. Il savait qu’elle n’avait pas voulu mal faire, elle avait tentée de se racheter en allant voir celle qui semblait impliquée dans ce cours, avec le style asiatique de la pièce, les vêtements japonais de Miyako l’avaient induits en erreur. Mais soit, il passerait l’éponge.
 
Mademoiselle Greenwoods, je crois que vous avez compris que vous n’êtes pas dans un cours sur le thé, bien au contraire. Et non, mademoiselle Shinkai n’est pas votre professeur. Je suis le professeur Yskaliv, ou Sensei de préférence, et j’enseigne l’infiltration. Je ne vous ferai pas le même discours que j’ai tenu à vos compagnes de classe, vous aurez les mêmes explications qu’elle en temps et en heures…
 
Il retourna lentement s’asseoir où il se trouvait plus tôt et il s’assit de nouveau devant les théières. Il versa du thé dans une tasse et la fit glisser à son élève, avant de s’en servir lui-même une nouvelle. Le simple fait de sentir ce liquide chaud s’écouler le long de sa gorge, jusqu’à son estomac avait le don de le détendre.
 
Mais comme vous semblez apprécier le thé, celui-ci vient de mon époque, vous me direz ce que vous en pensez.
 
Bon, continuons! Comme je vous ai dit, ce cours ci consiste simplement à vous expliquer ce qui se déroulera dans les suivants. C’est relativement simple. Il y aura les cours qui se dérouleront au centre de sport et d’examen, servant à vous enseigner des enchainements de combat à mains nues ou armées, ainsi qu’à vous tester, dans une ville générée aléatoirement à l’aide des hologrammes. Et ensuite, nous aurons les cours qui seront ici, des cours plus… mentaux. C’est simple en fait, vous n’aurez qu’à écouter et apprendre ce que je vous dirai sur les équipements, les techniques et les stratégies liés à ce que vous aurez appris dans les cours précédents, au centre de sport. Rien de bien compliqué… Il vous suffira simplement d’être attentif. Et surtout de ne pas vous gêner en cas de questions et de problèmes. Je sais ce que c’est d’être désemparé, de perdre ses repères et de se sentir seul au monde. Mon but n’est pas de vous perdre ou de vous empêcher de réussir.
 
Je ne veux que vous aider à devenir des personnes encore plus fortes, encore plus aptes à vivre dans ce monde qui part en vrille, qui pullule de dangers.
 
Il les observa et il sourit, satisfait de son discours. Finalement, lorsque le temps est venu de s’exprimer, il peut y arriver… Reste que cela était sûrement le plus long discours qu’il ait dit et ce, depuis sa naissance.
 
Il les observa et il leur laissa le temps de digérer ce qu’il leur avait dit. Il approfondirait si nécessaire, mais pour l’instant, c’était suffisant, du moins, croyait-il. 


Fais gaffe Invité, tu es la prochaine personne sur ma liste...
Mon theme ~ Fiche

deus awards :
 
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 841

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
14033/2000  (14033/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Cours haut en couleur - Sam 29 Nov 2014 - 22:48

Mais oui, dis donc : « Qu'allait-il bien pouvoir faire d'elles ? », the question. Que des femmes, des novices, mais également des futures championnes. Alors, qu'est-ce qu'il pourrait bien leur faire ou leur apprendre ? Est-ce qu'on le saura dans un prochain épisode ?
J'espère qu'elles auront compris le message et qu'elles seront sur leur… règle #1.

Impeccable mesdames, messieurs ! Je suppose que le premier cours donné par M. Yskaliv aurait dû être plus long et plus complet… mais au final, il a trouvé ce qu'il cherchait, c'est le principal. Comme d'habitude, quelques fautes par-ci par là pour certains… mais ce n'était pas un cours de français, alors, vous êtes mi-pardonnés ! ♥

Vinpap Yskaliv : 260 xps
Akalie Shemany : 185 xps
Didrik Karlson : 85 xps
Miyako Shinkai : 155 xps
Maëlia Greenwoods : 80 xps

Xps attribués : Yep
Cours haut en couleur
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cours haut en couleur
» Feather, un oiseau haut en couleur !
» Schéma couleur elfes
» ☺♦ Un carnaval haut en couleur ♦☺
» Ado-sitting haut en couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page