Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Don't worry [PV : Kath]

♦ Rose ou chou ? : Serpent à sonnette
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 174
avatar
Guardian Angel
Guardian Angel
Voir le profil de l'utilisateur
Don't worry [PV : Kath] - Dim 1 Déc 2013 - 22:13
Foutu soirée... Il avait eu trois bagarres, une menace au couteau et deux prostituées qui étaient entrées... En fait, c'était une journée relativement normale. Il avait du passer une heure à nettoyer toute la salle, avec les serveuses. Une fois fini, il prit ses affaires et se dirigea vers la sortie, avant qu'une serveuse ne lui dise que sa voiture avait été remorquée et qu'elle ne voulait pas retourner chez elle a pied. Il sourit et prit ses clés de voiture, avant de marcher jusqu'à la sienne, laissant les autres partir chacun de leurs cotés. Il monta en voiture et dévérouilla la portière passager et attendit qu'elle monte. Il se dirigea vers le quartier Shoreditch et discuta avec elle de la soirée durant toute la durée du trajet.

Une vingtaine de minutes plus tard, la voila qui descendait de la voiture et qui lui faisait la bise. Il sourit, lui fit signe de la main et remis les gaz. Il se dirigea vers son appartement, dans Islington, un quartier adjacent. Malheureusement, il y avait une dame blessé sur le chemin et le voila repartit en direction inverse, vers un hôpital non loin. Une fois qu'elle fut prise en charge par les médecins, il soupira d'aise et se dirigea, pour de bon, chez lui, mais cette fois ci, la musique de son mp3 dans le tapis, du Wagner jouait à tue tête sur les rues qu'il traversait à toute vitesse. Une fois arrivé non loin, il observa un café encore ouvert et ne put résisté à l'appel d'un bon chocolat chaud. Il s’arrêta et en pris un deuxième, au cas ou Kath serait toujours réveillée.

Remontant en voiture, il observa l'heure et soupira. Quatre heure du matin. Habituellement, il était chez lui a deux heures tapantes. Il espérait de tout coeur que Kathleen dormait et qu'elle ne s’inquiétait pas pour lui. Il appuya sur le champignon et roula a toute vitesse vers son appartement, en se traitant d'imbécile. Il descendit en vitesse une fois arrivé et pris les chocolat chaud et monta a pas de loups jusqu'à son appart, avant d'entrer calmement, sans faire de bruit. Sans allumer la lumière, il alla jusqu'à la cuisine pour y déposer les chocolats chauds et soupira d'aise.


"Ouf... Mission réussie..."
Invité
avatar
Invité
Re: Don't worry [PV : Kath] - Lun 2 Déc 2013 - 20:55

Ton absence se fait sentir de plus en plus,
Elle m'a été jetée comme un filet,
Le temps n'est pas un remède utile contre la flamme que j'ai en moi,
Toutes peuvent s'éteindre,
La mienne reste comme de la résine.

Kathleen s'était couchée tôt. 22h et elle était déjà dans son lit, au chaud, endormit en position foetal dans sa grosse couverture. Une lumière blanche apparut. Un murmure lui disant qu'elle devait rejoindre quelqu'un. Qui ? Quand ? Dans quel but ? Elle tournait en rond dans ce grand lit. Elle tendit la main, essayant de rattraper cette lumière qui disparaissait petit à petit. Attends moi ! criait-elle. Elle était essoufflé, continuant de courir. Elle n'en pouvait plus. Elle tomba au sol. Puis ouvrit brusquement les yeux, elle voyait ses pieds pas loin.

La jeune fille se releva lentement, allumant la petite lampe qu'il y avait sur sa table de chevet. Kathleen soupira, posant sa main sur son front. Un simple rêve. C'était ça. Un rêve. Plutôt étrange il fallait le dire. La seule chose qu'elle avait comprit c'est qu'elle devait rejoindre quelqu'un. Qu'on l'attendait quelque part pour faire quelque chose. Elle décida d'ignorer ce détail -sauf qu'elle n'aurait pas du, si elle savait ... Puis elle observa cette photo de son frère qu'il y avait près de la lampe, non loin du réveil. Nouveau soupire. Emil. Il lui manquait, mais au moins elle ne passait plus ses nuits à pleurer sa mort, c'était déjà un bon début. Kathleen effleura le verre du cadre photo avec ses doigts, fixant quelques instant Emil. Un petit sourire apparut quand elle pensa aux nombreuses nuits qu'ils avaient passés à dormir ensemble. Il dormait souvent dans ses bras à l'orphelinat, il avait peur la nuit alors le petit venait chercher du réconfort dans les bras de sa grande sœur qui vivait uniquement pour lui. Elle vivait uniquement pour le bonheur de son frère, ne parlant à personne sauf lui. Elle le défendait toujours, le monde tournait autour d'Emil pour Kathleen à cette époque. Vieille époque, très vieille. Mais ça c'était avant. Maintenant Emil n'était plus là. Durant un long moment le monde n'avait plus tourné pour Kathleen. Son monde venait de se détruire. Elle était plus vulnérable qu'avant. Emil avait été sa force, sa motivation à vivre, son frère, son sang, le centre de mon monde et de son attention.

2h30. Quand Kathleen vit le réveil elle était sure que Jason était de retour. Il travaille de nuit mais heureusement que son travail n'était pas loin. En quelques minutes il était à la maison. Toujours assise sur le lit, elle caressa les draps avant de se relever. Elle n'avait pas vu Jason de la journée. Elle était sortit tôt de l'appartement à cause de certains cours qu'elle devait rattraper. Et elle était rentrée tard, si tard qu'elle n'avait même pas eu le temps de voir Jason, de lui demander comment il allait, ce qu'il comptait faire de sa journée et d'autres broutilles du genre. Alors une fois debout, elle ouvrit la porte de sa chambre pour aller ouvrir lentement la porte de la chambre de Jason qui était juste à coté de la sienne. Mais rien. Jason n'était pas là. Son lit n'était pas défait, les vêtements du garçon ne trainaient pas partout. C'était vide. Une atmosphère trop glaciale pour Kathleen qui referma immédiatement la porte. Elle alla dans sa chambre prendre son portable. Elle chercha dans son répertoire puis l'appela. Mais rien. Il avait éteins son portable. Elle ne pouvait pas le joindre.

"Votre correspondant n'est pas disponible pour le moment, veuillez ..."

Elle avait déjà raccroché. Qu'est-ce qui lui était arrivé ? Elle partit en direction de l'entrée, cherchant ses chaussures. Rien. Il n'était pas à l'appartement, il devait se rendre à l'évidence. Elle était seule. Seule. Chose qu'elle ne supportait plus depuis la mort d'Emil. Avant elle aimait la solitude, rejetant les autres. Après tout elle avait son frère avec lui. Mais elle avait apprit à connaitre les autres et en plus son frère avait disparut ... Enfin il avait perdu la vie. Elle commença à faire les cents pas dans sa chambre. Pourquoi il n'était pas à l'appartement ? Avait-il eu un accident ? Habituellement il n'éteignait jamais son téléphone pour qu'elle puisse l'appeler quand elle avait besoin de lui. Mais non. Elle était seule.

Tic tac tic tac. Il n'y avait aucune montre qui faisait ce bruit pourtant elle avait l'impression de l'entendre. Tic tac. Tic tac. Le temps passait si lentement. 3h. Elle tournait en rond puis observait à nouveau l'heure. 3h01. Elle n'en pouvait plus. Elle savait qu'elle ne devait pas l'appeler après tout son portable n'était pas allumé. Et elle ne pouvait pas déranger les autres personnes. Ne pas appeler Sebastian. Le pauvre il se lève à 6h du matin, elle ne pouvait pas lui faire un caprice au téléphone. Non elle allait l'attendre. Alors elle s'assit sur son lit, fixant l'heure.

Quatre heure. Il était quatre heure du matin quand il était de retour. Elle se releva lentement, visage exprimant sa colère. Levant un sourcil, elle se posa au niveau de l'encadrement de la porte de la cuisine puis ouvrit la lumière.

- Tu étais ou ?

Un ton glacial. Comme quand elle lui reprochait quelque chose. Comme les premières fois ou elle le rejetait. Elle voulait une raison. Une bonne. Elle préférait se montrer méchante qu'en pleure. Ça suffit les larmes. Elle avait assez donné. Elle croisa les bras.

- Pourquoi tu ne répondais pas à ton portable ? T'as vu l'heure ?!
♦ Rose ou chou ? : Serpent à sonnette
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 174
avatar
Guardian Angel
Guardian Angel
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Don't worry [PV : Kath] - Jeu 5 Déc 2013 - 15:24
Gros flash de lumière, puis, dans la tête du jeune homme, une musique qui joue calmement.



- Tu étais ou ?
- Pourquoi tu ne répondais pas à ton portable ? T'as vu l'heure ?!


Jason se retourna vers son amie et lui sourit en se grattant la tête. Il avait souhaité de toutes ses forces que Kathleen soit endormie, justement afin d'éviter cela. Mais bon, on ne peut tout avoir dans la vie, n'est ce pas? Il s'approcha de son amie et lui attrapa la main en souriant.

" Excuse moi... On a eu pas mal de problèmes au pub. J'ai quitté un peu plus d'une heure plus tard que d'habitude et j'ai reconduit Catherine, une des serveuses, jusqu'à chez elle. à mon retour, j'ai croisé une dame blessée et je l'ai transportée jusqu'à l'hopital. Et finalement, j'avais envie de chocolat chaud... "

Il lui lâcha la main et alla justement chercher l'un des deux verres, désormais tiède. Il but une longue rasade de sa boisson, puis haussa un sourcil en réalisant quelque chose. Il observa l'horloge au dessus de la porte d'entrée et soupira, avant de tourner la tête vers Kathleen.

" Et toi, tu veux bien me dire tu fous quoi à cette heure, réveillée et à t’inquiéter pour moi? Tu sais très bien que je suis capable de me débrouiller seul. "

Il s'assit sur la table et fit la moue en fixant son amie. Elle était très tetue parfois, mais c'est son caractère qui avait fait que Jason adorait être près d'elle, qu'il l'aimait tant et qu'il pensait toujours à elle. C'est pour cette demoiselle, si unique, qu'il donnerait jusqu'à sa vie, afin qu'elle soit heureuse. Malheureusement, après lui avoir causé autant de souci en une soirée. Il déposa le chocolat chaud sur la table et fit signe a Kathleen de s'approcher de lui, avant d'écarter les bras et de lui sourire tendrement.

" Pardon Kathy, je ne voulais pas que tu te fasses du souci pour moi... Je croyais que tu dormais, alors je ne t'ai pas appelée pour te dire que j'arriverais plus tard que d'habitude. "

Il s'en voulait sincèrement, d'avoir fait du mal à sa meilleure amie, bien que cela était sur un oubli et sur une erreur de jugement. Il espérait qu'elle ne le lui reprocherait pas trop et qu'il aurait une occasion de se racheter.
Invité
avatar
Invité
Re: Don't worry [PV : Kath] - Sam 7 Déc 2013 - 15:52

Qui sait combien de printemps, d'étés, d'automnes et d'hivers,
De mois et de saisons,
D'années sans toi se sont écoulés.


Il était là, devant elle, un peu gêné de l'avoir inquiété, en train de se justifier. Encore une fois à cause de sa gentillesse. Comme si le monde le voulait. Comme si les gens appelaient toujours Jason pour qu'il les aide. Et cet idiot ne savait pas dire non. Encore et toujours en train d'aider les autres. C'était cette particularité qui avait frappé Kathleen la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. Toujours faire passer les autres avant soi. Kathleen devenait ainsi au fil du temps à cause de lui, c'était un peu une influence qu'il avait sur elle. Il était trop gentil et énormément serviable. Mais ce n'était pas ça que Kathleen aime avant tout chez lui. Qu'est-ce que c'est alors ? Sa loyauté sans doute. C'était un homme avant tout attaché à ses principes, droit, fidèle. Le petit ami idéal sans aucun doute. Mais Kathleen ne le voyait pas comme un petit ami. C'était son meilleur ami, son épaule sur laquelle elle pouvait pleurer, l'homme à qui elle se confiait et racontait sa journée. C'était Jason.

Toujours posé contre l'encadrement de la porte de la cuisine avec ses sourcils froncés, elle retira sa main de la sienne quand il l'a prit. C'était encore lui qui l'avait habitué au contact physique. Avant Kathleen n'acceptait le contact de personne sauf son frère Emil. Là encore, elle avait fortement évolué sur ce point. C'est fou comme les gens changent avec le temps.

- Et toi, tu veux bien me dire tu fous quoi à cette heure, réveillée et à t’inquiéter pour moi? Tu sais très bien que je suis capable de me débrouiller seul.

Un silence pour lui répondre. Elle n'avait aucun compte à lui rendre. De plus il devait bien savoir qu'elle n'aimait pas savoir qu'elle était seule. Elle avait besoin de sa présence pour se sentir rassurée. Avoir toujours quelqu'un à ses cotés ... Kathleen restera ainsi combien de temps ? Après tout avant elle rejetait tout le monde. Encore une fois pour Emil. Elle était solitaire et s'en sortait bien ainsi. Moins on a d'attache et moins on perd, n'est-ce pas ? Du moins elle voyait les choses ainsi avant et même encore aujourd'hui. C'est bien pour cela qu'elle avait peu d'amis qui étaient là quand elle était mal. En fait il n'y en avait qu'un. Les autres ne sont là que pour montrer que Kathleen n'est pas seule dans les bons moments. Des hypocrites ? Sans doute. Néanmoins elle ne supportait plus la solitude. Faute à qui ? Jason s'assit sur la table sur laquelle il venait de déposer son breuvage. Puis il fit signe à la brune d'approcher en écartant les bras. Kathleen s'approcha lentement, gardant les bras croisés et les sourcils froncés. Il s'excusa et pensait qu'elle dormait. La jeune fille soupira, réussissant enfin à se détendre.

Avec Jason une excuse et tout était pardonné. Oublié. Effacé. Comme s'il n'avait rien fait. Comme si le temps s’arrêtait pour un moment de complicité qui les réconciliaient. Un câlin, un bisou et le tour était joué. Elle n'arrivait pas vraiment à lui en vouloir longtemps, elle avait simplement des colères passagères. Des colères qui disparaissaient à chaque fois qu'il s'excusait pour laisser place à une sérénité. Oui elle se sentait sereine à ses cotés. Néanmoins pas de câlin cette fois, qu'il reste sur la table les bras écartés tiens !

- Je t'ai appelé, je suis tombée sur le répondeur. Dis plutôt que tu n'avais plus de batterie c'te fois.

La brune soupira puis finit dans les bras du blond. Elle passa ses bras au niveau de la taille du garçon puis posa sa tête contre son torse. Il était froid. Elle le sentait. Alors elle recula lentement pour retirer le bout de tissu qui faisait office de gilet pour les mettre sur ses épaules. Elle était en débardeur et n'avait pas froid comparé à lui.

- Tu vas attrapé froid, idiot.

Le gilet en laine sur ses épaules allait sans aucun doute le réchauffer. Il n'avait pas intérêt à tomber malade. Elle détestait ça. Parce que généralement il avait beaucoup de fièvre et elle avait toujours peur qu'il convulse -même s'il n'avait jamais convulsé de sa vie. Ça lui arrivait à elle, pour ça qu'elle se couvrait toujours bien. Elle passa à nouveau ses bras au niveau de sa taille pour le câliner. Il était pardonné pour ce soir.
♦ Rose ou chou ? : Serpent à sonnette
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 174
avatar
Guardian Angel
Guardian Angel
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Don't worry [PV : Kath] - Mer 18 Déc 2013 - 19:59
Elle s'approcha lentement, mais resta un moment immobile face à lui. Elle avait les bras croisés et le regard dur, mais n'en perdait pas pour autant sa beauté. La seule personne qui rendait Jason heureux sincèrement, se trouvait devant lui, fâchée oui, mais pas pour très longtemps. Ils étaient incapable de rester en froid l'un contre l'autre très longtemps. Elle n'avait qu'à sourire et Jason abandonnait toute haine ou mauvais sentiments envers elle.

- Je t'ai appelé, je suis tombée sur le répondeur. Dis plutôt que tu n'avais plus de batterie c'te fois.

Elle soupira et l’enlaça. Il sourit, la pris dans ses bras et la serra doucement. Un courant d'air venant d'une fenêtre surement mal fermée et le fit frissonner. Il avait toujours été frileux, il préférait les longs été chauds aux hivers froids. Surtout que l'été, aucun risque d'avoir la grippe! Il haussa un sourcil et la regarda retirer son gilet et le lui enfiler. Il sourit et la laissa faire. Il aimait les petites attention qu'elle portait envers lui, tout comme il aimait toutes les petites attention qu'il faisait pour elle. Il lui sourit gentiment et retint un rire.

- Tu vas attrapé froid, idiot.
- Merci Kath.

Il la serra dans ses bras et lui déposa un baiser sur le front, seul démonstration d'amour qu'il se permettait, avec les calins et les compliments. Il savait qu'elle voulait un ami à qui se confier, pas d'un amoureux. Alors, si cela la rendait heureuse, il restera ainsi, pour l'éternité. Il la garda un moment dans ses bras puis la relâcha. Il la regarda en souriant puis mis les mains dans ses poches, pour en sortir son téléphone. Puis il écarquilla les yeux et fouilla frénétiquement dans ses poches.

Il baissa la tête en se rendant à l'évidence, il avait oublié son portable en quelque part. Il roula des yeux et les posa ensuite sur son amie. Il se gratta la tête avant de rire, mal à l'aise.


- Tu... hum... Normal que tu n'aies pas pu me rejoindre. J'ai surement oublié mon téléphone au travail... Quoi que... Me connaissant, c'est pas surprenant.

Il commença à rire sincèrement, puis il saisit sa tasse de chocolat chaud et but une rasade. Il profita de cet instant de répit pour se calmer et reprendre ses esprits. Il déposa sa tasse sur la table à ses côtés et se leva. Il s'approcha d'elle, lui prit la main et se dirigea vers sa propre chambre.

Arrivé face à celle ci, il s'arrêta et lui lacha la main, avant de la regarder droit dans les yeux.


- Tu sais, dans moins d'une semaine, cela fera 10 ans qu'on s'est rencontré... Et... J'ai décidé de fêter ca. Malheureusement, ce jour là, je serai absent à cause de mes cours. Donc, je vais te donner ce que j'ai préparer.

Il entra dans sa chambre et observa un moment les cartes du monde sur les murs. Il sourit et saisit l'album photo sur son lit. Il quitta sa chambre rapidement et le tendit à la jeune fille. Il avait passé des jours à farfouiller a droite et à gauche pour trouver le plus de photos de Kathleen et lui et en avait rempli l'album. Il avait aussi intégré des commentaires sur les moments marquants de leur vie. Il lui sourit et attendit de voir sa réaction.
Invité
avatar
Invité
Re: Don't worry [PV : Kath] - Sam 21 Déc 2013 - 18:34

Reviens, je ne supporte plus ton absence,
Reviens, je ne supporte plus cette solitude,
Je t'en supplie reviens-moi, surprends-moi,
Allé reviens-moi sans mensonges.

- Merci Kath.

Kath. Ce petit surnom mignon qu'il lui donnait depuis longtemps. Depuis qu'ils étaient enfants. Il disait rarement son prénom. Voir jamais. Et ça ne gênait pas la brune qui avait prit l'habitude à ce surnom affectif. D'ailleurs il n'était pas le seul à raccourcir son prénom. Sebastian -son père adoptif- faisait de même. Kath. Ou Katy. Au choix. Ses amis faisaient de même. C'était mignon. Le blond serra la fille dans ses bras qui se laissait faire. Elle aimait qu'il la prenne dans ses bras. Qu'il la cajole. Qu'il la berce dans ses bras. Qu'il lui montre de l'attention. Qu'il la complimente. Oui de l'attention elle en demandait beaucoup. Et ça n'avait pas l'air de lui déplaire. Il la chouchoutait toujours plus et elle en demandait toujours plus. Combien de temps allaient-ils encore continuer ainsi ? Combien de temps allait-il encore rester à ses cotés ? Elle refuserait qu'il s'en aille. Elle n'aimerait pas qu'il parte. Elle y tenait trop à son meilleur ami. A son Jason.
Le garçon fouilla ses poches tendis que la brune croisait à nouveau les bras. Puis elle s'approcha à nouveau de lui. Kathleen posa sa main sur l'épaule de Jason pour qu'il recule un peu et ferma correctement la fenêtre de la cuisine. Cet idiot l'avait mal fermé. Puis il lui dit qu'il l'avait encore oublié quelque part. C'était pas étonnant venant de lui.

- Maladroit.

Rien de plus pour lui faire comprendre qu'il devrait faire plus attention. Elle n'avait pas imaginer les pires scénarios et se contenta de soupirer. Jason rit et ça suffit à Kathleen pour sourire. Le voir heureux suffisait au bonheur de la brune. Il l'avait tant aidé, elle ne pouvait pas le gronder longtemps. Il s'approcha pour lui prendre sa main et l'emmener avec lui. Sans un mot elle le suivait.

- Tu sais, dans moins d'une semaine, cela fera 10 ans qu'on s'est rencontré... Et... J'ai décidé de fêter ça. Malheureusement, ce jour là, je serai absent à cause de mes cours. Donc, je vais te donner ce que j'ai préparé.

Il s'en souvenait. Il le savait. Ça la touchait énormément. Néanmoins elle savait tous les ans qu'il connaissait cette date. Leur date. Le garçon entra dans sa chambre et revient avec un album. Elle observa l'objet sans aucune réaction et recula pour aller s'asseoir sur le canapé du salon qui était juste derrière elle. Elle s'assit et ouvrit l'album. Première image. Son cœur rata un bon.


Cette photo ... Elle datait de tellement longtemps ! A cette époque là Emil était déjà mort et Kathleen se réfugiait dans ses devoirs pour ne pas finir dépressive. Au point qu'elle ne faisait que ça. Elle accordait peu d'importance autour de soi et avait essayé de changer. De coiffure, de façon de parler. Mais tout était resté finalement. Elle était elle-même. Elle sourit, continuant d'observer les photos. Il y en avait tellement. Il y avait des photos avec Sebastian. Avec Emil. Avec lui. Mais aucune avec Weiss. Tant mieux. Il y avait tellement de souvenirs là-dedans. Des bons comme des mauvais. Il relatait un peu sa vie. Il y avait des photos de l'orphelinat. Quand ils étaient petits. Et il y avait même des commentaires. Des commentaires pour se moquer d'elle ou au contraire pour la complimenter. Des dates précises aussi. Avec des post-it qu'il avait collé à coté des photos. Elle ne pouvait pas s’empêcher de sourire. C'était un présent magnifique.

- Merci.

Un mot qui résumait tout ce qu'elle pensait. Malheureusement pour elle, la jeune fille ne sait pas communiquer ce qu'elle pense. De plus elle n'est pas très bavarde. Il se contenta d'attraper brusquement le garçon par sa chemise et de le tirer à elle. Son visage était proche du sien. Elle pouvait sentir sa respiration chaude sur sa joue. Il ne bougeait pas, attendait-il ce qu'elle allait faire ? Elle approcha lentement ses lèvres des siennes. Elle les effleura une première fois puis y déposa un léger baiser. Un simple petit bisou. Sa façon de le taquiner ? Une façon de le remercier. Elle savait qu'il aimait ça. Un smack quoi. Un poutou. Ça ne dura que quelques secondes. Puis elle le lâcha et lui sourit.

- Qu'est-ce que je ferai sans toi, dis moi ?

Puis elle ferma l'album qu'elle serra fort contre elle. C'était un présent extraordinaire. Elle ferma les yeux, un sourire aux lèvres et se laissa tomber sur son épaule. Non elle n'avait pas sommeil. Elle avait juste envie qu'il la cajole.
♦ Rose ou chou ? : Serpent à sonnette
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 174
avatar
Guardian Angel
Guardian Angel
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Don't worry [PV : Kath] - Mar 31 Déc 2013 - 4:42
Un sourire. La plus belle de toutes les récompenses. Le sourire de la personne que l'on aime. Encore plus gratifiant lorsque celui ci est causé par nous. Jason était aux anges. Un mot. Un simple mot d'accord, mais un mot qui veut tout dire. Un mot, voila ce qui est amplement nécessaire pour Jason. Il ne lui en fallait pas plus, simplement qu'elle soit heureuse. Il allait lui répondre, lui dire que ce n'était rien de bien difficile et que c'était tout a fait normal, que rien ne serait jamais assez beau pour elle.

Mais la voila qui l'agrippait par le col et le tirait vers lui. Il figea, plongea son regard dans les yeux vert de son amie et il sourit.
Que va t'elle me faire? Qu'est ce qu'elle attends? Voila ce qui traversait la tête du jeune homme pour l'instant. Voila ce qui le faisait sourire. Puis, leurs lèvres entrèrent en contact. A cet instant, Jason eu l'impression de fondre. Bien que ce n'était pas la première fois qu'elle faisait ça, il se faisait toujours énormément de scénarios. Et si en fait elle m'aimait vraiment... Et si elle faisait sa par amour, pas un amour fraternel ou un amour d'ami, mais un véritable amour, qui vient droit du coeur... Mais a chaque fois, il devait se rendre a l'évidence. Cette embrassade ne partageait pas et ne partagerait jamais les mêmes sentiments que lui portait envers elle.

Mais au final, était-ce vraiment important? Était-ce vraiment vital pour lui, qu'elle ne sache pas, que son cœur ne battrait que pour elle, pour l'éternité et au delà? Logiquement, oui. Mais pour Jason, tant qu'elle était heureuse, rien n'avait d'importance, pas même ses propres besoins.


- Qu'est-ce que je ferai sans toi, dis moi ?

Il lui caressa doucement la tête alors qu'elle se blottissait dans ses bras et il resta silencieux un instant, avant de la prendre dans ses bras, tel une princesse. Il marcha alors jusqu'à la cuisine et s'arrêta face à la fenêtre, observant Londres, qui s'étalait face à eux.

" Voyons voir... Tu serais une demoiselle isolée, qui ressasse sans relâche les mêmes mauvais souvenirs, surement en dépression, avec pour seul réconfort, Sebastian. Tu chercherais encore surement ta voie, incapable de trouver quoi faire, puisque tu n'aurais pas été capable de trouver une raison de te battre...

Il fit alors demi tour et se dirigea vers la chambre de la demoiselle. Plus d'une fois il y était entré, que ce soit pour prendre soin d'elle ou pour finir le rangement de l'appart. Il s'assit sur le lit et il la garda dans ses bras en riant. Il pointa les photos qu'elle avait, Sebastian, Emil et bien sur, une photo de lui. Puis, il lui tapa le bout du nez et rit doucement.

"Mais qu'est ce que ça change au final? Hmm? Je suis là pour toi, tout autant que tu es là pour moi, nous serons toujours là, l'un pour l'autre, malgré les épreuves, malgré tout ce qui pourrait nous arriver. Pense a ce qui se passe maintenant. Le passé, j'en fais mon domaine... Après tout, qui étudie la dedans, hein? La seule chose que tu dois penser, ce n'est pas "Et si?" c'est "Et maintenant?" Et maintenant Kathleen? Que vas tu faire? Que vas tu devenir, avec tout ce que tu as vécue? "

Il lui embrassa le front et il la serra contre lui. Ce qu'elle ne savait pas, ce qu'elle ne saurait jamais, c'est que malgré les apparences, Jason se posait continuellement la même question. Et si... ? Depuis des années, a chaque choix qu'il faisait, il doutait de ce qu'il faisait. Il doutait continuellement de lui. Mais il ne doutait jamais en Kathleen. Il savait qu'elle avait un brillant avenir devant elle. Que pour l'éternité, elle serait la petite lueur qui le motiverait a avancer dans les moments les plus sombres. Que pour toujours, Kathleen, sera SA Kathy, a lui.

Qu'importe la voir dans les bras d'un autre, jamais personne n'aurait le même amour qu'elle lui donnait chaque jours. L'un des seul a voir le vrai sourire de son amie. La seule personne a la voir pleurer et l'une des deux personnes a pouvoir la soutenir. Parce que voila ce qu'il était... Un simple ange gardien.
Invité
avatar
Invité
Re: Don't worry [PV : Kath] - Ven 3 Jan 2014 - 18:44

J'observe ces chemins qui se prolongent sans fin,
Je ne désespère pas, j'attends l'impossible,
Peut-être m'arrivera-t-il aussi,
Un jour, un miracle,
Je prie et je prie sans cesse.

Trop gentil. Quoi qu'elle dise ou quoi qu'elle fasse il était d'accord avec elle. Quand elle avait une idée en tête il l'aidait. Quotidiennement il l'épaulait et il faisait tout ça depuis qu'ils étaient petits. Il faut avouer que la brune ne comprenait pas cet état d'esprit qui était de toujours aider son prochain. Aider ses amis d'accord, mais elle n'oserait jamais aider un inconnu alors que Jason le faisait. Ils vivaient dans des mondes différents, néanmoins ils se complétaient bien. Chacun aidant l'autre avec ce qu'il savait. Il faut avouer que Jason en faisait plus que Kathleen. Au point que la jeune fille n'imaginait pas la vie sans lui. Elle avait trop prit l'habitude d’être cajolée, d’être aimée. Et tout perdre brusquement ne ferait que la frustrer. Bien sur qu'elle avait peur de le perdre. C'est d'ailleurs à cause de sa relation avec lui qu'elle avait décidé de changer. S'ouvrir un peu plus au monde. Aux gens. Elle faisait un effort considérable, un vrai travail sur soi. Changer pour aller mieux. Ne plus s'isoler, trouver un nouveau repère, ne plus déprimer et ruminer dans son coin. Oui, un vrai travail qu'elle exerçait sur elle. Et Jason la soutenait. Sans le voir, il l'aidait. C'est lui qui lui donnait le sourire quand ça n'allait pas, c'est lui qui la rassurait. Elle lui devait beaucoup. Et ça elle en avait conscience.

Le garçon prit la brune dans ses bras et la porta. Pas besoin de se débattre, elle aimait bien. Bien sur qu'elle aimait qu'on lui porte de l'attention. C'est donc ainsi qu'elle l'écouta parler tout le long.

" ... La seule chose que tu dois penser, ce n'est pas "Et si?" c'est "Et maintenant?" Et maintenant Kathleen? Que vas tu faire? Que vas tu devenir, avec tout ce que tu as vécue? "

Et maintenant, qu'est-ce qu'elle allait faire. Bonne question. Qu'est-ce qu'elle pouvait faire ? Elle jeta l'album sur son lit et réfléchit sérieusement à la question. "Et maintenant ?", que faire ? Elle haussa simplement les épaules. Elle étudiait dans la médecine, elle avait un avenir devant elle, elle ferait tout pour le réussir. La brune aperçu la photo de son frère qu'elle prit en main. Il lui manquait, énormément. Elle porta la photo au niveau de son cœur et sourit en observant Jason, son meilleur ami, son ange gardien.

- Plus tard, je sauverai les enfants comme Emil.

Elle croyait en se qu'elle disait. Elle était sure, elle voulait le faire. C'était un projet qui lui tenait à cœur. C'est vrai, elle avait perdu son centre du monde, tout s'était écroulé à ce moment-là. Mais Sebastian et Jason avait tout reconstruit, pour son bien. Ils l'avait toujours soutenu, elle n'avait pas le droit de les décevoir. Elle se l’interdisait. Elle gardait la photo en main et se retira de l’étreinte de Jason puis elle s'étira. Elle ramassa ensuite l'album qu'elle posa sur le bureau qu'elle avait dans sa chambre et se jeta sur son lit.

- T'en fais pas, je garde l'album précieusement.

Puis elle lui fit signe d'approcher.

- Au lit. Tu dois être fatigué.

Elle lui proposait de dormir avec elle oui. Heureusement qu'entre eux deux il n'y avait jamais de sous-entendus. Elle aimait la compagnie, surtout celle de Jason. Il était un peu comme une peluche dont on a du mal à se séparer. Une peluche dont Kathleen n'arrivait pas à se séparer.
♦ Rose ou chou ? : Serpent à sonnette
♦ Combien de rides ? : 22
♠ Petits messages : 174
avatar
Guardian Angel
Guardian Angel
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Don't worry [PV : Kath] - Lun 20 Jan 2014 - 5:12
Un album qui atterrit sur le lit, puis la main de son amie se tends lentement vers la photo d'Emil. Cette main si fragile attrape le cadre et le serre contre son cœur. Un petit sourire et un regard déterminé. Voila ce dont pour quoi Jason vivait. Ce qui lui faisait chaud au cœur. Voir Kathleen prête a avancer. A passer outre les obstacles et a réaliser son rêve.


- Plus tard, je sauverai les enfants comme Emil.

Ne jamais arrêter de croire en nous. Ne jamais perdre confiance en son avenir et toute source de motivation. Exploiter chaque événement a son plein potentiel. Chaque défaite, par la simple volonté de quelqu'un, peut être transformé en victoire. Dans le cas de Kath, la mort d'Emil l'avait motivée a se trouver un métier, une voie pour son avenir. Et Jason? Jason gardait ce même désir viscéral d'en apprendre plus sur l'histoire de ce monde.

Il l'observa quitter son étreinte et fit mine d'être déçu, avant de rire doucement et de la regarder s'étirer, ce corps si fragile semblant prêt a casser à la moindre pression trop forte exercé sur elle. Il sourit en la voyant prendre l'album et la poser délicatement sur son bureau. Il savait qu'elle en prendrait soin et qu'elle le feuilletterait régulièrement. Il sursauta lorsqu'elle sauta sur le lit et éclata de rire en la voyant ainsi, couché sur le lit en le fixant.


- T'en fais pas, je garde l'album précieusement.

Un simple signe du doigt... Un signe qui voulait tout dire. Elle voulait qu'il se couche près d'elle.

- Au lit. Tu dois être fatigué.

Et voila qui confirmait ses doutes. Il hocha la tête se coucha derrière et l'enlaça doucement, veillant a ne pas la serrer trop fort et il rit doucement en observant cette chevelure légèrement en bataille. Si elle savait ce que Jason espérait par moments peut être que les choses seraient différentes, mais il ne pouvait se résoudre a lui avouer ses sentiments, de peur cette magnifique chimie entre eux. Il craignait qu'elle s'éloigne de lui en apprenant cela et qu'il perdrait la seule chose qui le motivait a vivre.

Il posa la tête sur l'oreiller et, difficilement, éteignit la lumière. Il enlaça cette jeune fille qui faisait battre son cœur et il ferma les yeux en souriant.


" Bonne nuit Kathy. Fais des beaux rêves. "

Il resta longtemps ainsi, incapable de trouver le sommeil et il attendit d'être certain qu'elle dorme, pour chuchoter doucement à l'oreille de son amie.

" Je t'aime... Je ne veux jamais te quitter... "

Il sourit et se blottit un peu plus contre elle, leurs corps en contact et il soupira d'aise. Il était heureux. Il était près de la personne la plus merveilleuse a ses yeux et il s'endormit quelque temps après.

Une nuit parcourue de rêves, se situant a travers les ages, mais avec tous, un but ultime. Protéger Kathy d'une garçon a la tête argentée. Il croyait le reconnaître, mais n'était pourtant pas capable de mettre un nom sur ce visage... Un visage qu'il aurait reconnu entre mille pourtant... Celui d'un assassin a ses yeux...
Invité
avatar
Invité
Re: Don't worry [PV : Kath] - Sam 1 Fév 2014 - 20:48
Très joli rp, j'ai beaucoup aimé vous lire. Ça se tient bien. On est presque déçu que ça soit si court. Par contre, on veut en savoir plus. Que va t'il advenir de la relation Kathleen/Jason? Parce que bon, les histoires d'amitié c'est bien, les histoires d'amour, c’est mieux. Nan? /ZBAFF/

Jason : 390 xps
Kathleen : 335 xps

Xps attribués : Yep
Don't worry [PV : Kath]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Don't worry be happy [ft. Jiao Xù]
» Jake Aaron Buckley
» Ils sont tous morts
» Laara S'akil | Don't worry, I'm nice !
» « I've lost myself in all these fights, I've lost my sense of wrong and right » Ҩ CAT&KATH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Lotissements-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page