Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Rencontre sous les abricots

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Rencontre sous les abricots - Dim 1 Déc 2013 - 1:13
- Rencontre sous les Abricots -
Ah… Etre en vie, être libre… Tout compte fait,
c’était drôlement plaisant. Sans compter que,
ayant déjà visité l’académie en long, en large
et en travers avec l’autre blonde, elle ne se sentait
même pas dépaysée. Cela dit, depuis qu’elle avait
été réincarnée, elle n’avait encore jamais croisé
quelqu’un de connu. Et à son plus grand regret,
elle n’avait pas revue Topaze. Alors, chaque jour,
elle venait faire un tour au parc, histoire de vérifier
si la blonde était toujours à l’infirmerie.
Pour le moment c’était assez infructueux.
Ni Vinpap, ni Topaze ne venaient.
Ce n’était peut-être pas plus mal, mais, au fond,
elle s’inquiétait tout de même un peu.
Comment cette idiote avait-elle pu se laisser
mourir de faim ainsi ? Elle lui avait dit pourtant
qu’il fallait qu’elle se force à manger ! Mais,
comme toujours, cette petite sotte n’en avait
fait encore qu’à sa tête.

Nasline soupira en y songeant, avant de tirer
sur ses bras et monter tel un singe sur l’abricotier
le plus robuste du parc. Ces satanées arbres étaient
décidément trop frêles, elle ne comprenait pas
pourquoi ils avaient eu l’idée saugrenue de prendre
des abricotiers. Pour les fruits ?
Ils étaient indigestes et immangeables.
Pour l’ombre ? Ils manquaient sérieusement
de feuilles et le soleil perçait de tous les côtés !
Pour les fleurs ? Autant faire pousser des roses
c’est beau et ça pique ! Non vraiment !
Ça combiné au fait qu’on ne pouvait même pas
s’y asseoir convenablement… Le seul avantage au final
de ces fichus machins, c’était qu’un abricot dans la tête,
ça fait toujours plus mal qu’une cerise.
Elle pouvait s’occuper en les balançant sur les gens.
Et ça, c’était amusant. Surtout quand ils avaient croqué
dans un fruit avant. Ça attisait un peu plus
leur paranoïa et leurs visions : C’était cool !

Mais, enfin, assez causé. Peut-être que cette fois
ils allaient se pointer. Elle n’allait tout de même pas
se rabaisser à aller lui rendre visite à l’infirmerie !
Faudrait voir à ne pas déconner !
Déjà qu’elle se réprimandait elle-même de se faire
du souci pour cette gamine... En plus, elle risquerait
à coup sûr d’avoir un mauvais accueil
avec cette bande d’ingrats.
La tortue n’aura certainement pas apprécié
qu’elle se soit moquée de lui quelques jours auparavant
et elle le soupçonnait d’avoir la rancune tenace…

Et voilà qu’elle se perdait à nouveau dans ses pensées.
Elle avait trop de temps pour penser à présent.
Avant, elle causait à Topaze et l’embêtait
à longueur de journée, ça faisait passer le temps.
Mais là… Bah elle se causait à elle-même.
Et finalement… Elle n’était pas si intéressante que ça.
En revanche, elle était très douée pour agacer ! Haha !

Esquissant un faible sourire, elle se pencha
sur le côté pour regarder les alentours.
Quelqu’un approchait, elle avait entendu des pas.
Un sourire satisfait étira les lèvres
de la princesse écarlate.
Il fallait qu’elle se trouve des munitions.

Se redressant, elle se plaça debout prudemment
afin d’optimiser la cueillette. De plus, d’ici,
elle pouvait voir arriver son invité surprise,
un grand gars baraqué. Haha !
Avant même d’avoir commencé,
la cueillette était bonne !

Enfin… Pas si bonne que ça…
Les rares abricots à sa portée étaient
juste assez mous pour ne pas faire bien mal
et juste assez durs pour ne pas éclater
au moindre choc… Ça allait considérablement
limiter l’amusement ça…

Faisant la moue, elle chercha un instant
dans les branches et en repéra un plus loin
qui ne semblait vraiment pas mûr.
La tâche allait être compliquée
et l’intrus était déjà très proche.
Ce serait dommage qu’il la repère.

Hésitante, elle jeta un dernier regard au-dessus,
mais il avait disparu à sa vue.
Il devait être particulièrement proche maintenant.
Il fallait qu’elle tente le tout pour le tout.

Alors, elle fit un pas et la branche craqua.
Un instant, elle eut l’impression d’être dans un cartoon.
Dans sa tête, un « Ho ho » résonna.
Elle eut tout juste le temps d’attraper la branche
la plus proche, puis celle sous ses pieds céda,
suivie quelques secondes après de celle à laquelle
elle s’était raccrochée… La chute promettait
d’être relativement douloureuse.
Code par Topaze Aryia ©


Dernière édition par Nasline Vasilis le Lun 2 Déc 2013 - 1:06, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Rencontre sous les abricots - Dim 1 Déc 2013 - 3:02
ça va maintenant faire un mois que je suis là, et je n’arrêtes pas de repenser à la blonde m'ayant percuté l'autre jour, il y a quoi d'ailleurs, une semaine, peut-être moins... Ses yeux semblaient étranges, d'ailleurs je l'ai revue, de loin, par la suite, et ils n'avaient pas la même couleur, ce qui est encore plus étrange.

Aujourd'hui, après ma prière de la semaine au temple, je décides de me rendre au parc aux abricots. C'est la première fois que je fais une demande à Deus lors de ma prière. Je lui demandait de pouvoir revoir les yeux inconnus... Au moins dans un délire dû aux abricots.

C'est d'ailleurs pour ça que je viens dans ce parc, pour prendre un abricot et halluciner un petit moment. Le problème, c'est qu'actuellement les abricots sont dans les arbres, et que je ne maîtrise pas ces derniers... Je suis donc contraint d'utiliser la méthode de tout le monde, c'est à dire grimper aux arbres, et vu ma carrure, je vais tenter de grimper au plus solide.

Une fois ce dernier repéré, je m'avance lentement dans sa direction, sans réellement faire attention au fait qu'il soit déjà occupé. A vrai dire, je ne l'ai même pas remarqué, la damoiselle assise dans l'arbre. Alors je continue ma route tranquillement. Jusqu'à être à proximité du tronc, où je regarde au-dessus de moi pour voir où sont les abricots.

Au même moment, j'entends un craquement sec, celui d'une branche qui casse, puis un second. Ayant les yeux levés, je ne eux que voir, et éviter, les morceaux de branches me menaçant, avant d'attraper par réflexe la masse tombant avec. Finalement, je me retrouves avec une fille dans les bras, et je suis trop surpris pour tenter de deviner son âge... Tout ce que je repère, ce sont ses prunelles, ces deux billes d'un vermeil particulier, celui que je recherche depuis longtemps.

- Bonjour... Je m'appelle Simon Riou... Et toi?

Il ne faut pas chercher, j'ai du mal à vouvoyer habituellement, mais encore plus les filles qui me tombent dans les bras... Je la repose au sol en lui souriant. Pourtant, excepté ses yeux, je ne reconnais rien chez elle, ce doit être une coïncidence... Elle porte pourtant un uniforme de par ici...

Cette femme, contrairement à l'autre elle à des cheveux d'un noir intense, et son visage s'accorde avec les yeux... Pourtant, malgré sa jeunesse apparente, son regard semble vieux, encore un truc d'étrange chez elle, pourtant, il y a quelque chose d'autre...

En tout cas, il est évident à son expression qu'elle n'a pas appréciée de se trouver dans mes bras.
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre sous les abricots - Lun 2 Déc 2013 - 1:05
- Rencontre sous les Abricots -
Bordel. Une princesse ne devrait-elle pas être supérieure à cette saleté de gravité ? Hein ? Si elle croisait la route de Deus un jour, elle lui en glisserait deux mots, histoire de mettre les choses au clair. Ça ne pouvait pas continuer comme ça. Pas question. Ce n’était pas digne d’une personne de son rang de tomber ainsi à cause d’une pauvre branche trop fragile. Non mais.

Et pendant qu’elle se faisait cette réflexion pour le moins étrange, elle tombait. Bah ouais. Parce que, de toute évidence, elle n’était pas au-dessus des lois de la gravité. Fichu Newton et sa pomme.

Tentant de se rattraper aux branches, elle s’égratigna les mains, en vain, avant d’atterrir brusquement. Tiens ? Elle s’attendait à une chute plus longue et plus douloureuse. Rouvrant les yeux, elle s’avisa soudain qu’elle ne s’était pas mangé le sol. Au lieu de ça, elle avait atterri dans les bras de l’armoire à glace qui la fixait avec des yeux de merlan frit. Allons bon… Sur quoi était-elle encore tombée… ?

Elle le dévisagea un instant, haussant un sourcil, l’air légèrement exaspéré.

« Bonjour... Je m'appelle Simon Riou... Et toi? »
Ah bah oui ! Tapons la causette ! La position et le lieu sont idéaux ! Bien évidemment !

Cela dit, il semble assez malin pour la déposer par terre, c’est déjà ça.

Sans prendre la peine de répondre, la jeune femme lissa la jupe de son uniforme d’un air renfrogné. Si ça ne tenait qu’à elle, elle porterait sa robe rouge constamment, mais elle n’appréciait guère les regards surpris des gens. Alors, elle la ressortirait lorsqu’elle les aurait réduits en esclavage. Ce sera plus simple ainsi. En attendant, elle se tapait l’uniforme de l’académie. Il lui allait bien cela dit, mais il restait tout de même un peu trop à court… Pas que l’exhibition la gêne, bien au contraire, mais du coup l’espace pour cacher ses armes était plus restreint…

Lâchant un soupir, ayant fini de se rendre plus présentable, elle releva sur le garçon ses yeux écarlates et froids, pour s’apercevoir qu’il l’observait toujours. Alors, quoi ? Il n’avait jamais vu une femme de sa vie ? C’était un de ces hommes de Cro-Magnon qui passaient leur vie devant leur ordinateur ? Topaze les affectionnait autrefois… Au moins, sur ce point-là, elle avait évolué…

« Tu attends un merci ? »
Elle leva les yeux au ciel, exaspérée, puis se recoiffa tranquillement en s’éloignant de son sauveur.

« Mon nom est Nasline. Nasline Vasilis. »
Inutile de mentir avec ce type. Elle n’avait que faire qu’il connaisse sa véritable identité après tout. Ce n’était pas comme si ça allait influencer leur relation… Elle se retourna, un sourire narquois sur les lèvres.

« Je suis la princesse écarlate, ancienne reine atlante. »
Code par Topaze Aryia ©
Invité
avatar
Invité
Re: Rencontre sous les abricots - Jeu 5 Déc 2013 - 18:01
Après l'avoir reposée, je reste perdu dans mes pensées au sujet des yeux. Ensuite, évidemment, elle lisse sa jupe avant toute chose. J'ai aussi l'impression qu'elle se prend pour une princesse, vu la mine qu'elle fait. Je suis tout de même arraché à ma 'contemplation' par la brune.

« Tu attends un merci ? »

Evidemment, je ne peux retenir ce que je penses être un trait d'humour.

- Je ne me permettrais pas, princesse.

Cette déclaration est accompagnée, bien sûr, d'une courbette. Elle ne m'a probablement pas vu, étant donné qu'elle est en train de partir en me tournant le dos.

« Mon nom est Nasline. Nasline Vasilis. »

La voilà qui fait demi-tour maintenant.... Ah non, elle se retourne juste pour m'envoyer un sourire plus narquois que moqueur...

« Je suis la princesse écarlate, ancienne reine atlante. »

Et là, c'est le drame. Je suis encore en position de révérence lorsqu'elle se retourne, et... C'était une reine!?

Non, impossible, elle ne peut pas en être une... Une atlante? Le peuple des légendes? J'ai envie de na pas la croire, de me dire qu'elle rebondit juste dur ma blague, mais nous sommes des dieux, ce qui m'empêche de lui dire qu'elle ment car ce n'est qu'une légende, et quelle raison aurait elle de me mentir, hein?

En tout cas, je me reprends vite fait bien fait, tout en restant dubitatif, et m'avance pour lui faire le baisemain.

- Ci ce que vous me dites est vrai, ce qui est très probable, c'est un honneur.
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre sous les abricots - Sam 7 Déc 2013 - 1:47
- Rencontre sous les Abricots -

*Beuh ? Qu’est-ce qu’il fait ?*
Le regard de la Princesse Ecarlate bloqua sur l’homme qui l’attendait, penché vers l’avant, lorsqu’elle s’était tournée vers lui. Eh bien. Que faisait-il donc ? Qu’est-ce qu’il lui prenait à celui-là ? C’était…une révérence ?

Brusquement, l’homme se reprit, se redressant sur toute sa hauteur. De toute évidence, lui aussi avait été pris par surprise. Alors quoi ? Il n’avait pas choisi de se pencher
de la sorte ? Ou alors c’était sa présentation
qui le prenait de court ?

Quoi qu’il en soit, il s’avançait déjà vers elle, sans prévenir. Les paupières de la jeune femme clignèrent un instant d’étonnement, tandis qu’elle reculait d’un pas. Mais il faut croire qu’elle n’avait pas réagi assez vite, car l’homme saisit une de ses mains et la porta à ses lèvres sans lui demander son avis, sous son regard subjugué.

« Si ce que vous me dites est vrai, ce qui est très probable,
c'est un honneur. »
Oh bah si elle s’était attendue à ça ! L’homme se révélait plein de surprise !

Les joues de la jeune femme s’empourprèrent malgré elle, mais sa petite main s’attarda dans celle de l’homme, gigantesque en comparaison, tandis qu’elle le fixait d’un air incrédule. Depuis combien de temps ne l’avait-on pas prise au sérieux ? Des mois ! Des années ? Des siècles… Dans sa poitrine, ce cœur qui battait à nouveau depuis quelques jours à peine s’emballa furieusement. Qui aurait cru que ce soit si bon d’être de retour d’entre les morts ? D’avoir un corps à elle, de ne plus être un parasite, une âme perdue, échouée là dans le corps d’une grande gamine fragile…

M’enfin, fallait qu’elle se reprenne. Elle ne devait pas se montrer si émotive. Ce n’était pas bon pour son image.

Retirant, prestement sa main, elle s’efforça de reprendre un air plus froid, le fusillant littéralement du regard avant de se mettre à bafouiller bêtement.

« B…Bien sûr que c’est vrai ! »
Ah bah vive la crédibilité. Elle avait été plus crédible en mentant à Vinpap qu’à cet instant en ne disant
que la vérité… Bordel de…

La jeune femme lâcha un soupir et, le regard fuyant, croisa les bras pour tenter de se donner une contenance, affichant une moue boudeuse. Vingt ans à côtoyer la blonde et voilà qu’elle se ridiculisait aussi bien qu’elle ! Etait-elle comme ça de son vivant ? Il faudra qu’elle y songe quand elle sera de nouveau au calme. Elle ne pouvait à priori pas y réfléchir maintenant. Pas avec ce type à côté. Elle aurait tout aussi bien pu partir, c’est vrai, mais,
sans qu’elle ne puisse vraiment se l’expliquer,
elle n’en avait guère envie.

Un grognement lui échappa quand son esprit formula cette constatation. Son regard fâché revint se poser sur l’homme par la même occasion et elle le regarda
de bas en haut en silence.

Etait-ce vraiment humain d’être aussi grand ? Elle paraissait ridiculement petite à côté de lui, ç’en était vexant. Elle lui aurait bien envoyé un grand coup bien placé
pour le mettre à genoux, tiens.

« Toi t’es quoi ? Un géant ?
T’as des haricots magiques
dans tes poches ? »
D’un pas, elle se plaça face à lui et le toisa fièrement, le menton haut mais plus pour pallier aux 25cms qui les séparaient que pour le prendre haut, il faut bien l’admettre.

Il avait des yeux noisette, un peu trop sombre à son goût, avec une touche de vert qui n’y avait pas sa place. Dommage. A peu de choses près, il aurait eu le regard parfait de son frère. Enfin…C’était probablement tout ce qui aurait pu l’en rapprocher. Ciris était bien plus raffiné, il avait des traits plus légers. L’homme qui lui faisait face avait tout d’un ours à vrai dire, enfin, plutôt un nounours grandeur nature vu la douceur qui se dégageait malgré tout de ses traits.

« Es-tu bête ? »
Bon. Dis comme ça, la question paraissait étrange. Une blague, une pique ou une moquerie… Mais non. Elle était tout à fait sérieuse. Cet homme l’intriguait. Il avait une carrure impressionnante, mais il ne semblait pas méchant. Et d’habitude les gens gentils n’appréciaient guère ses manières. Alors elle en était venue à cette conclusion : Soit il était bête, soit il venait d’un autre monde. Comment aurait-il pu en être autrement ? A moins que ce soit un autre genre de folie ? Mmh…

« Es-tu fou ? »
Mmh… Non… Ce ne devait pas être ça. Alors quoi ? Elle séchait là. Et toujours ce regard perdu dans le sien. Combien de temps allaient-ils se fixer ainsi ? Elle, elle essayait de sonder son âme, elle tentait en vain de le cerner. Mais lui ? Pourquoi il n’avait pas détourné
le regard ?

Les joues de Nasline se gonflèrent en une moue boudeuse, juste avant qu’elle ne saisisse les joues de l’homme
pour les pincer.

« Pourquoi tu me regardes
comme ça ? »
Code par Topaze Aryia ©
Invité
avatar
Invité
Re: Rencontre sous les abricots - Dim 8 Déc 2013 - 11:43
La honte... Elle m'a vu en pleine fausse révérence et, pour bien m'enfoncer, voilà que je lui fait le fameux baisemain... J'avoues, ça fait longtemps que je voulais faire ce geste de galanterie, mais le moment est réellement mal choisi. Même si c'est une princesse. Enfin, j'ai rattrapé le coup avec ma petite déclaration j'ai l'impression.

En effet, elle se met ensuite à rougir, avant de retirer vivement sa main et de répondre.

« B…Bien sûr que c’est vrai ! »

Ah? Je ne suis pas le seul à être gêné... Elle n'a pas l'habitude d'être traitée comme ça ou quoi? J'en viendrais même à croire qu'elle n'en est pas une. Sauf évidemment si elle ne s'attendait pas a être bien traitée même chez les dieux.

- Pas besoin de me le dire, je te crois, mais c'est surprenant que tu bégayes si facilement.

Pendant ma petite réponse, pouvant souvent être mal perçue, elle soupire, et je me suis remis sans m'en rendre compte à la fixer encore, dans les yeux évidemment. Elle croise ensuite les bras en faisant une sorte de grimace. A cause de sa réaction ou de ma phrase, je ne saurais le dire.

La voilà ensuite qui grogne, puis m'examine.

« Toi t’es quoi ? Un géant ? T’as des haricots magiques dans tes poches ? »

Surpris, je ne peux retenir un petit rire. Des haricots magiques dans mes poches? Quelle idée... Je fais quand même mine de vérifier en retournant mes poches.

- Non, je suis bien un humain. Par contre, mes haricots magique... Je crois que je les ai oubliés dans ma chambre, je les ai pas sur moi, désolé.

Pendant ce temps, elle avance et hausse le menton, sans doute pour essayer de me regarder de haut, ou pour me regarder en face, j'en sais vraiment rien là.

« Es-tu bête ? »
Heing

Que, quoi? C'est quoi cette question? D'habitude c'est moi qui suis censé surprendre les autres, pas le contraire!

- Ben.... Je ne suis pas le mieux placé pour te répondre, mais je ne penses pas, pourquoi?
« Es-tu fou ? »

Encore? Mais... Mais qu'est-ce qu'il lui prend? Bof, tant pis hein, pas de soucis pour moi.

- Fou? Pas plus que la moyenne je crois. Après, faut voir, je suis jamais allé chez un psy en même temps

Bon, à quand la prochaine question? Non? Ah la pluie se calme, c'est bien. Quoique, la voilà qui gonfle les joues, ce qui me fait sourire, jusqu'au moment où elle me pince les joues.

Hé!
« Pourquoi tu me regardes comme ça ? »

Sa remarque me permet de comprendre que je suis encore en train de la fixer. Ce que j'arrêtes de faire immédiatement.

- C'est à cause de tes yeux.

Non mais quelle classe franchement, quelle prestance, quel sens de la phrase! Quel imbécile je fais... J'aurais pourtant pu dire quelque chose de plus... Enfin de mieux quoi. Elle doit déjà avoir une mauvaise opinion de moi, et là je lui sort une phrase considérée comme un bateau de la drague.... Non mais quelle honte, je devrais mourir pour la peine... Ouais, je sais, je suis déjà mort. Il faut que je me rattrapes.

Enfin, c'est pas ce que je voulais dire... C'est que... En fait tu a une couleur d'yeux assez unique, et j'ai déjà croisé quelqu'un qui l'avait...

C'est bien, continue, tu y es presque... AU FOND DU GOUFFRE!!

Je me passe la main sur la nuque, gêné, puis je continue.

- Enfin, depuis je l'ai recroisée, et elle n'a plus du tout les mêmes yeux... Je ne comprends pas. En tout cas, votre couleur d'yeux est inoubliable, c'est pour ça que j'étais bloqué sur tes yeux. Désolé.

J'espère qu'elle ne va pas trop mal le prendre.
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre sous les abricots - Mer 11 Déc 2013 - 20:43
- Rencontre sous les Abricots -
Le regard se retira aussitôt. Bien. Il n'était pas si bête que ça. Les doigts de Nasline relâchèrent la pression, mais les mains de la jeune femme restèrent sur les joues de l'homme quelques secondes encore.

« C'est à cause de tes yeux. »
*Euh ?*
Un des sourcils noirs de la princesse haussa légèrement, incitant silencieusement à plus d'explications. Dans le même temps, ses mains s'éloignèrent des joues de son interlocuteur et son regard se fit suspicieux.

*S'il me parle d'étoiles, je le mets à genoux et je me casse.*
« Enfin, c'est pas ce que je voulais dire... C'est que... En fait tu a une couleur d'yeux assez unique, et j'ai déjà croisé quelqu'un qui l'avait... »
Unique mais quelqu'un d'autre l'avait ? Eh bien... Espérons que les haricots magiques ont une fonction dictionnaire parce qu'il est mal parti ce brave garçon !

Se retenant de lui rire au nez, la princesse se pinça les lèvres et baissa les yeux sur leurs pieds. Esquissant un faible sourire en découvrant que, même là, elle semblait minuscule à côté de lui.

« Enfin, depuis je l'ai recroisée, et elle n'a plus du tout les mêmes yeux... Je ne comprends pas. En tout cas, votre couleur d'yeux est inoubliable, c'est pour ça que j'étais bloqué sur tes yeux. Désolé. »
Plus du tout les mêmes yeux ? Attends... Topaze ?

Après avoir bugué bêtement, papillonnant des cils, la princesse écarlate releva son regard de braise sur l'homme. Elle paraissait légèrement irritée, mais ne dit rien,
le détaillant du regard.

Si c'était Topaze, s'il avait déjà vu ses yeux, alors elle lui avait déjà parlé. Mais quand ? Les gens qui l'avaient vue prendre le contrôle de Topaze étaient pourtant rares, comment avait-elle pu l'oublier ?

Perplexe, elle recula de quelques pas en continuant
de le dévisager.

Peut-être ne parlait-il pas de Topaze ? Peut-être qu'il plaisantait ? Après tout, un autre que lui se serait offusqué pour les questions qu'elle lui avait posé auparavant, mais lui c'était contenté de lui répondre avec tout le sérieux du monde à coup d'humour joliment dosé. Mais pourquoi ferait-il une plaisanterie du genre ?
Et pourquoi dirait-il que la fille en question n'a plus les mêmes yeux ? Ça ne s'invente pas ça...

Le regard écarlate de la jeune femme se perdit dans celui de l'homme un instant. Nan. Elle ne se souvenait pas de lui. Peut-être que ça lui reviendrait plus tard... La mémoire est quelque chose d'étrange, elle n'aime pas qu'on la brusque.

En attendant, il devait connaître Topaze.
L'avait-il vue depuis qu'elles avaient été séparées ?
Lui avait-il déjà parlé ? Avec tout ça, elle ne savait pas quelle attitude adopter. Et c'était ça le plus préoccupant
à vrai dire.

Lâchant un soupir, la jeune femme croisa les bras et baissa les yeux.

« Je ne sais pas quoi te dire... Je ne comprends pas de quoi tu parles et je ne sais pas si tu te moques de moi. Peut-être es-tu fou finalement... »
Elle haussa vaguement les épaules et ses mains retombèrent le long de ses hanches. Ses cheveux noirs laissèrent place à un visage qui se relevait vers son interlocuteur, un petit sourire sur les lèvres.

« Si tu l'es, il y a des chances que l'on s'entende,
qu'en dis-tu ? »
Sa décision était prise. L'homme était grand et aimable avec elle, même si elle lui avait montré dès le départ son sale caractère. Elle avait probablement tout à gagner à le garder dans ses petits papiers. Qui sait ? Avec une carrure pareille, il devrait faire un bon bouclier humain non ? Et puis il savait peut-être se battre comme il faut ? Après tout, Topaze n'était certes pas une menace, mais elle pourrait le devenir si sa relation avec la tortue
s'avérait durable.

Et puis cet homme était à la fois une tour et un fou
à priori ? Idéal pour une reine, non ?

Un instant, l'idée de lui monter sur le dos pour ajouter la mention "cavalier" au Curriculum Vitae de l'homme lui traversa l'esprit et elle rit doucement, avant de poser
un index sur le torse de Simon.

« Alors "Monsieur j'ai flashé sur tes yeux pas si uniques", n'es-tu pas un peu grand pour un humain ? Tu es tombé dans la potion magique quand t'étais petit ? »
Nasline rit doucement, faisant glisser son doigt le long du buste de l'homme jusqu'à l'abdomen,

« Nan... Il te manque un bon paquet de centimètres ici. »
Un petit sourire en coin se dessina sur les lèvres de la princesse écarlate et ses yeux vinrent chercher ceux de l'homme pour le conserver sous leur emprise, tandis que, faisant un pas en avant, sa main entière se posait sur le buste de l'homme.

« En fait, hormis ta taille inadmissible, tu es plutôt bien proportionné. »
Code par Topaze Aryia ©
Invité
avatar
Invité
Re: Rencontre sous les abricots - Mer 18 Déc 2013 - 10:56
Aaaah, ça fait du bien quand ça s'arrête. Euh... Qu'est-ce qu'elle a à garder ses main là? Hein?

Je n'ai pas le temps de me répondre à moi-même vu qu'elle les retire à cause de ma phrase. S'ensuit juste après, et en peu de temps, une suite d'explications bancales de ma part, plus gêné qu'autre chose, qui pourtant la fait sourire. Enfin, presque...

En effet, lorsqu'elle relève la tête elle a plus l'air énervée qu'autre chose, même s'il y a eu un court laps de temps durant lequel elle n'a pas réagit. Et la voilà qui recule encore... Elle s’entraîne à danser ou quoi? Ensuite, elle me regarde droit dans les yeux, et je soutient son regard jusqu'à ce qu'elle ne fixe plus, et je réussit alors à mon tour à détourner le regard.

Comment lui expliquer qu'une blonde avec les yeux vermeilles ressemblant à... Ah! à un tournesol puisse tout d'un coup avoir les yeux dorés, ou l'inverse?

A vrai dire, je n'ai revu le tournesol que deux jours après le choc dans le couloir, elle était à la bibliothèque. La blonde ressemble à un tournesol, mais cette Nasline, princesse et tout, pour l'instant je n'arrive pas à mettre une fleur sur sa tête, c'est agaçant.

« Je ne sais pas quoi te dire... Je ne comprends pas de quoi tu parles et je ne sais pas si tu te moques de moi. Peut-être es-tu fou finalement... »

Je comprends son point de vue, même si je sais que je ne me moque pas d'elle. Par contre, je n'ai pas le temps d'ordonner ma pensée pour lui répondre quelque chose de cohérent.

« Si tu l'es, il y a des chances que l'on s'entende, qu'en dis-tu ? »
- Euh... Si tu le dis... Moi ça me va.

Le dernier moreau de ma phrase est prononcé avec un sourire franc et chaleureux. Puis, tout d'un coup et sans signe annonciateur, elle se met à rire.

Qu'est-ce qu'elle a? J'ai fait ou dit un truc de travers?

Ensuite, elle appuie légèrement son index sur mon torse, ce qui me fait rougir et reculer, donc me cogner au tronc d'arbre.

« Alors "Monsieur j'ai flashé sur tes yeux pas si uniques", n'es-tu pas un peu grand pour un humain ? Tu es tombé dans la potion magique quand t'étais petit ? »

Je viens donc d'apprendre que les atlantes aussi connaissent astérix, à moins qu'ils n'aient une BD ressemblante ou que Nasline l'ai lue ici. Elle fait désormais descendre son doigt jusqu'à mes abdominaux en riant.

« Nan... Il te manque un bon paquet de centimètres ici. »

Un humour piquant, même si non-vexant, ni blessant, des yeux rouges, et une beauté entretenue, j'ai enfin réussi à trouver la fleur lui correspondant. C'est une rose rouge! Enfin, une rose sanguine serait plus en accord avec la teinte particulière de ses pupilles.

Je ne peux pourtant pas m'empêcher de rire à sa suite. Elle a un rire entraînant, même si elle s'arrête peu après. Je continue à rire jusqu'au moment ou je sens sa main entière sur moi. Surpris, je stoppe à mon tour et la regarde, pour me faire piéger par son regard planté dans le mien. Je ne vois même pas son sourire, subjugué que je suis.

« En fait, hormis ta taille inadmissible, tu es plutôt bien proportionné. »

Là, je rougit encore plus. Mais qu'est-ce qu'elle a à me complimenter tout d'un coup? Elle attend quelque chose de moi, il n'y a pas d'autre explication... Je tente encore de reculer, même si déjà collé à l'arbre, pour ne pas rougir plus. Je n'arrive toujours pas a détacher mon regard du sien, je vais donc tenter de la déconcentrer.

- Si... Sinon... Tu faisais quoi.... Dans cet arbre?
Non mais reprends toi grand idiot! Tu as à peu près réussi à passer pour normal jusqu'à maintenant, ne gâche pas tout abruti!!

Je me gratte ensuite nerveusement la nuque de la main gauche en me demandant si j'arriverais à quelque chose avec une tentative si pitoyable. J'espère au moins avoir une réponse.
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre sous les abricots - Sam 21 Déc 2013 - 11:38
- Rencontre sous les Abricots -
Impeccable. Il était à sa merci. Le regard perdu dans ses yeux écarlates, il semblait gêné, acculé à l’arbre. L’idée de s’échapper par la droite ou la gauche ne semblait même pas lui avoir traversé l’esprit. Un sourire satisfait sur les lèvres, les yeux brillants, Nasline se sentait forte, divine, royale, inébranlable.

« Si... Sinon... Tu faisais quoi.... Dans cet arbre ? »
Hoy. La jeune femme vacilla un instant et son regard se fit plus dur l’espace d’une seconde. Inspirant un grand coup, elle se reprit, ses cils papillonnèrent, le temps de se remettre les idées en place, mais elle avait chassé toute trace de colère dans son regard, n’y laissant que la surprise.

Raaaah il était fort. Il avait trouvé la question pour faire voler en éclat son assurance. Comment répondre à cette question sans paraître totalement étrange ? Sans se trahir ?

La main posée jusque-là sur le torse s’en détacha lentement et vint saisir le menton de l’homme.

« Tu es drôlement curieux, toi, lâcha-t-elle d’un ton neutre. »
Son regard sonda celui de l’homme. Elle semblait encore l’avoir surpris. Ah oui mon grand, la princesse écarlate est du genre tactile, faudra t’y faire parce qu’elle a bien l’intention de ne pas te lâcher.

Evidemment, le fait de porter une telle accusation alors qu’elle avait elle-même enchainé les questions déplacées ne lui vint même pas à l’esprit. D’ailleurs, même si ça avait été le cas, elle en aurait conclu qu’elle avait tous les droits et lui non. M’enfin, n’essayons pas de raisonner une princesse, ce serait une perte de temps.

Soudain, un sourire malicieux se dessina sur le visage de Nasline. Etait-elle obligée de répondre ? Non, il lui suffisait d’esquiver la question, donner une réponse vague et en profiter pour lui faire encore du rentre dedans.

Sa main lâcha le menton de l’homme et elle roula des yeux, l’air innocent. Laissant retomber ses bras le long de sa taille avec grâce, tout en haussant les épaules.

« J’admirais simplement la vue, je pensais avoir trouvé un arbre robuste, mais je dois me rendre à l’évidence qu’il ne t’arrive pas à la cheville. »
Esquissant un sourire, elle le regarda des pieds à la tête et rit.

« D’ailleurs moi non plus, t’es immense. »
Et voilà, encore une fois, elle le réprimandait sur sa taille. Satisfaite par son humour piquant, elle plongea son regard rieur dans celui de l’homme. Dans le même temps, elle reposa sa main sur le torse de l’homme, histoire de reprendre son scénario là où elle l’avait laissé et se rapprocha encore.

« Et toi ? Pourquoi es-tu venu ici ? Pour me narguer ? Tu ne dois pas avoir besoin d’un arbre toi pour admirer la vue, chanceux ! »
Elle lui sourit, amusée, puis, sans lui laisser le temps de répondre, elle se hissa tout doucement sur la pointe des pieds. Malheureusement, on ne gagne pas 25 cms seulement en se hissant sur les pieds n’est-ce pas ?

« Zut ! »
Nasline retomba à plat sur ses pieds et prit une moue boudeuse.

« J’peux même pas te voler un baiser ! »
Les joues légèrement gonflées et les sourcils froncés, elle retira sa main du torse de l’homme et croisa les bras.

« Je t’ordonne de rétrécir ! Ou alors tu te baisses ! »
Code par Topaze Aryia ©
Invité
avatar
Invité
Re: Rencontre sous les abricots - Mar 7 Jan 2014 - 10:26
J'ai du mal a en croire mes yeux alors que 'ai l'impression que son autosatisfaction vacille devant ma question simple. Elle est aussi fragile que ça cette princesse? Incroyable...

Malheureusement, elle se reprend en une poignée de seconde et en profite pour m'attraper le menton, vu que je n'ai pas eu l'idée de bouger pendant son trouble. Je me remet donc à rougir, sans penser à partir par les côtés.

« Tu es drôlement curieux, toi. »

Quoi? C'est ELLE qui me dit ça!?

Face à l'étrangeté de la situation, je suis pris d'un fou rire incontrôlable, qui me fait totalement oublier que je suis coincé entre un arbre et une princesse. Je ne réagis même pas sa réponse, pourtant un peu louche, ce qui me permet de me calmer un peu. au moment ou elle baisse les yeux vers nos pieds.

« D’ailleurs moi non plus, t’es immense. »

Je dois alors luter pour ne pas être repris par le rire. Elle pense vraiment me rabaisser comme ça? Qu'est-ce qu'il lui prend? Elle veut que je meure de rire ou quoi? Non? Elle veut m'insulter? Bof.... Elle fait bien ce qu'elle veut après tout.

Le bon point dans tout ça est que j'en ai oublié ses pupilles, même si elle retente de me prendre au piège de son regard, cela ne fonctionne plus. Par contre, je suis encore ramené sur terre par l’apposition  de sa main, et donc à nouveau piégé, mais j'ai eu la bonne idée de détourner le regard avant de me faire avoir.

« Et toi ? Pourquoi es-tu venu ici ? Pour me narguer ? Tu ne dois pas avoir besoin d’un arbre toi pour admirer la vue, chanceux ! »

Je baisse alors le regard vers elle, souriant, et la voit sourire et se mettre sur la pointe des pieds. Intrigué, je n'esquisse aucun mouvement, mais je tente de comprendre ce qu'elle fait. Enfin, d'après son exclamation, ce qu'elle tentait de faire, et qui à apparemment échoué.

« J’peux même pas te voler un baiser ! »

Je lui sort alors une tête d'ahuri complet. Difficile de faire plus comique, mais ce n'est pas volontaire.

Me.... Me voler un.... baiser?

Je suis alors en bug complet, en état de choc. Je parviens à peine à articuler un tout petit mot.

- Quoi?

En plus, elle fait une mine boudeuse, comme si c'était réellement ce qu'elle avait voulu faire... Je ne la suit absolument plus, mais au moins elle à arrêté de me coller à l'arbre. Enfin libre de mes mouvements, je m'écarte légèrement sur le côté, le bug étant terminé. Je e demande ensuite comment la surprendre à mon tour, mais de manière ''douce''.

« Je t’ordonne de rétrécir ! Ou alors tu te baisses ! »

C'est bon ! Elle vient de me donner une idée ! Merci Nasline de me donner de quoi te surprendre !

- Comme vous voudrez.

Il y a une note d'ironie dans ma voie, comme toujours quand je me met à vouvoyer quelqu'un que j'ai commencer par tutoyer, qui pourrais éventuellement lui permettre de se préparer à la suite.

Sans prévenir d'avantage, je passe rapidement derrière elle et m'accroupis, avant d'avancer pour qu'elle se retrouve assise sur mon épaule droite. Je me relève ensuite.

Comme ça, ça va ? Vu que je suis aussi grand qu'un arbre, comme tu dis, tu a un bon point de vue maintenant ! En plus, tu es désormais à portée pour le baiiser que tu voulais me voler.

J'ai beaucoup de mal à tenter de dissimuler le ''rire'' présent dans ma voix alors que la gène à propos de sa tentative n'y apparaît même pas.
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre sous les abricots - Ven 10 Jan 2014 - 23:36
- Rencontre sous les Abricots -

« Comme vous voudrez. »
Huh ? Ce n'était pas la réponse à laquelle elle s'attendait. Qu'est-ce qu'il lui prenait tout à coup ? Quelques secondes plus tôt à peine il rougissait comme un ado et maintenant voilà qu'il se la jouait Chevalier Servant ? Le tout avec une insupportable pointe de moquerie dans la voix de surcroît ! Pfioooouuuu !!! Elle lui aurait bien rabattu son caquet à ce grand gaillard !

Tiens. Et à présent, il se prenait pour un vautour. Agacée, Nasline suivit l'homme du regard tandis qu'il passait derrière elle d'un pas tranquille. Puis, il disparut à sa vue.

Un instant, elle hésita à se retourner. Un instant de trop. Une pression derrière ses cuisses la prit par surprise. L'instant d'après, elle était assise en équilibre sur on ne sait quoi et se soulevait du sol. Poussant un léger cri paniqué, elle baissa les yeux pour voir la terre s'éloigner et comprit enfin ce qu'il venait de lui arriver. Cet abruti. Il l'avait mise sur son épaule et il la portait !

« Comme ça, ça va ? Vu que je suis aussi grand qu'un arbre, comme tu dis, tu a un bon point de vue maintenant ! En plus, tu es désormais à portée pour le baiser que tu voulais me voler. »
Une main rageuse vint se poser sur la tête de Simon et la poussa du côté opposé.

« Laisse-moi descendre grand idiot, tu vas me faire tomber ! »
Dans le même temps, elle tâtonna sur le bras de Simon et tirq sur sa manche avec crainte.

« Donne moi au moins la main, si tu ne veux pas que je m'accroche à tes cheveux ! »
Perchée tel un perroquet, elle ne put retenir un grognement, sentant que la situation amusait plus l'homme qu'elle ne l'effrayait. Puis elle ponctua son agacement en râlant, se sentant en cet instant terriblement impuissante.

« Raaaaaah !!!! Et puis comment je suis sensée t'embrasser, là, hein ? Tu m'expliques ? Tu veux que je me casse la gueule ? Tu mériterais que je te tranche la tête avec ma dague ! »
Oui. Il le méritait et elle en aurait été capable si elle n'était pas perchée sur son épaule à l'instant.

Fâchée, elle croisa les bras, puis, se sentant trembloter, se raccrocha tant bien que mal à ce qu'il lui offrait comme appui.

Finalement, soupirant, elle baissa la tête et inspira un grand coup.

« Bon, d'accord, la vue est géniale. Maintenant fais-moi descendre et j'arrête de dire que t'es trop grand... »
Code par Topaze Aryia ©
Invité
avatar
Invité
Re: Rencontre sous les abricots - Sam 18 Jan 2014 - 16:28


Rencontre sous les Abricots

"Retour sur terre"


Comme je l'avais prévu, la princesse est surprise de ma réponse assurée, ce qui lui laisse donc le temps de réagir, si elle et assez rapide, surtout que je marche normalement... Malheureusement pour elle, elle ne réagit pas assez promptement, et se retrouve haut perchée, avec un magnifique petit cri.

Ce cri, enfin... Cette intonation, je ne m'attendais pas du tout à l'entendre, et elle me rend donc hilare, mais je réussis pourtant à me retenir de rire. C'est une princesse après tout, il ne faut pas non plus que je l'humilie en me moquant d'elle. J'espère au moins être confortable, mais... Mais c'est quoi ces trucs durs sur mon épaule? On dirait... j'arrive pas à y identifier.... Faudra que je lui demande... Mais.... J'imagine mal la question... Mais pourtant, j'imagine bien sa réaction, alors je me lance.

- Excuse moi, mais...


Je n'ai pas le temps de finir ma phrase qu'elle me pousse la tête en me tirant craintivement la manche. Puis en me donnant un ordre ressemblant plus à une supplique. Et juste après elle recommence.... Elle veut que je lui donne la main?

Je n'ai pas vraiment le temps de lui demander, ou de m'en étonner, qu'elle commence à se plaindre de ne pas pouvoir m'embrasser... Elle doit vraiment le vouloir alors, vu que c'est une idée fixe... Et je ne m'inquiète pas du tout pour la dague, je sais qu'elle ne le fera pas... En attendant, je profite de l'instant pour attraper sa main, comme elle me l'avait si gentiment demandé.

Tout d'un coup, elle inspire et baisse la tête pour me regarder, alors que je la regarde depuis un moment déjà.

« Bon, d'accord, la vue est géniale. Maintenant fais-moi descendre et j'arrête de dire que t'es trop grand... »


Gentil comme à mon habitude, je commence à le faire, mais la stoppe dans la position dans laquelle on s'est rencontrés, elle allongée dans mes bras.

- Tu peux continuer à me le dire, tu sais?


Je retiens la question qui me brûle les lèvres pour plus tard, ne pouvant par contre m'empêcher de regarder sa jupe, me demandant ce que sont ces objets....

© Codé par Moisadike : Never Utopia
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre sous les abricots - Sam 22 Fév 2014 - 13:43
- Rencontre sous les Abricots -
Au moins, il était obéissant, c'était déjà ça. Les grands yeux écarlates se plongèrent dans le regard de l'homme tandis qu'il la gardait dans ses bras. Il y avait bien un semblant de contrariété dans l'expression de la jeune femme, mais surtout de la surprise et une sorte de satisfaction secrète. Depuis combien de temps n'avait-elle joué de ses talents de séductrice ? Même si elle avait essayé dans le corps de Topaze, ça n'était pas son corps, donc ça n'était pas pareil. Elle qui avait toujours été une mangeuse d'homme, une veuve noire, ça lui manquait quelque part. Les joies de la séduction et le plaisir de la chair...

« Tu peux continuer à me le dire,tu sais ? »
Nasline eut un petit rire, un rire cristallin réellement amusé par la situation sans que ce soit pour se moquer de lui avec dédain pour une fois. Détendant ses muscles encore crispés jusque là, elle l'observa un instant et, étrangement, cette fois, sans se formaliser de la position dans laquelle il la tenait. Ce qui la préoccupait plus encore, c'était plutôt le regard fixe sur ses hanches et ses cuisses cachées par la jupe de son uniforme d'écolière. Perplexe,elle finit par se racler la gorge pour le rappeler à l'ordre.

« Avant de songer à ça, si on commençait par un premier baiser, Don Juan ? »
Elle lui sourit malicieusement, puis sa main qui pendait dans le vide vint saisir et attraper la joue de l'homme et l'autre s'appuya sur l'épaule la plus proche. Son regard de braise le fixant avec beaucoup de sérieux, elle se redressa légèrement tout en le forçant d'une main de fer à se rapprocher et déposa un léger baiser sur ses lèvres avant de reculer et lui sourire triomphalement.

« Et voilà ! Maintenant on peut ! On va chez toi ou chez moi ? »
Nasline ricana, fière d'avoir provoqué les expressions qu'elle devinait sur le visage de l'homme. Était-elle sérieuse ? Je vous laisse le loisir d'en décider.

« T'es un prof ou un élève d'ailleurs ? Mmmh... En fait je te demande ça, mais je n'ai même pas retenu ton prénom alors si ça se trouve tu me l'as déjà dit aussi. »
La princesse fit la moue un instant, songeuse.

« Ton prénom commence par un S, non ? Un truc pas très long, me semble... Du genre facile à retenir pour les imbéciles... Hum... »
Finalement, elle haussa les épaules et lui caressa le bout du nez du bout de l'index.

« Bah... C'est pas grave, j'vais t'appeler Géant Vert de toute façon... »
Code par Topaze Aryia ©
Invité
avatar
Invité
Re: Rencontre sous les abricots - Lun 3 Mar 2014 - 15:58
Rencontre sous les abricots

"Géant vert ou rouge?"

*euh…. Qu’est-ce qu’elle raconte là ?*

Je mets un léger moment pour réaliser c qu’elle vient de me dire, et donc l’image qu’elle perçoit de moi. Alors, je me mets à rougir comme je n’aurais jamais cru le pouvoir.

« - Mais… Non ! Ce…. Non… C’est pas ça… Je…. »


Je suis bâillonné par un baiser, ce qui me fige totalement pendant quelques secondes, ne pouvant pas rougir plus. Ensuite, après sa prise de parole, mon visage passe par plusieurs états, commençant par la surprise, qui revient souvent, puis un peu de lubricité, ensuite un gros passage de honte etc…

« T'es un prof ou un élève d'ailleurs ? Mmmh... En fait je te demande ça, mais je n'ai même pas retenu ton prénom alors si ça se trouve tu me l'as déjà dit aussi. »



« - Non, non, je ne te l’ai pas dit. Je suis un élève, et toi ? Tu fais quoi ici, à la Deus Académia ? »


Je souris à la mention de mon prénom facile à retenir pour les imbéciles.

« - Normal, il est prévu pour moi ! Et toi, vu que tu ne t’en rappelle pas, c’est que tu dois être intelligente, c’est ça ? »


Eh oui, encore une pointe d’autodérision. Pourquoi pas après tout hein ? De toute façon, pour un géant vert, il n’y a aucun souci.

Par contre, pour un géant vert… Il serait peut-être temps de poser la question qui te tracasse, avant de passer à géant rouge.


« - Euh… Excuses-moi mais… Il y a des objets étranges sous ta jupe… De quoi s’agit-il ? »



© Codé par Moisadike : Never Utopia
♦ Rose ou chou ? : Rose sanglante
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 85

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
835/1000  (835/1000)
Votre domaine: Le Feu
avatar
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Dompteuse/Chasseuse pour l’Arène
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rencontre sous les abricots - Dim 16 Mar 2014 - 15:55
- Rencontre sous les Abricots -
Nasline était ainsi. Provocatrice et joueuse, elle se délectait de la gêne et de la honte qu'elle percevait dans l'expression de l'homme. En quelques minutes seulement, elle avait réussi à se faire porter trois fois, à le caresser et même à l'embrasser. Et ça, dans l'esprit de Nasline, ça avait le goût d'une délicieuse victoire. D'ailleurs, parlons-en, du goût. Ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait pu apprécier le tendre échange d'un baiser. C'était... grisant.

« Non, non, je ne te l’ai pas dit. Je suis un élève, et toi ? Tu fais quoi ici, à la Deus Académia ? »
Cause toujours, tu l'intéresses. Comme si Nasline allait répondre si facilement à des questions si personnelles. Et puis depuis quand on rompt la réflexion d'une princesse pour l'interroger ainsi, hein ? Quel monstrueux manque d'éducation.

« Normal, il est prévu pour moi ! Et toi, vu que tu ne t’en rappelle pas, c’est que tu dois être intelligente, c’est ça ? »
Nasline sourit. Il avait du répondant et de l'humour, mais manquait cruellement d'amour propre à priori. Idéal pour un pion. Idéal pour un amant.

Les yeux écarlates le détaillèrent du regard tandis qu'elle songeait à cette possibilité et sentait une bouffée de chaleur grimper en elle. Elle qui était déjà une bouilloire ambulante, c'était tout de même un comble de pouvoir faire pire...

« Euh… Excuses-moi mais… Il y a des objets étranges sous ta jupe… De quoi s’agit-il ? »
Sortant brusquement de ses pensées, la princesse l'observa un instant en papillonnant des cils, puis, le plus naturellement du monde, elle porta ses mains au bas de sa jupe et releva doucement le tissu, dévoilant certes une partie de sa lingerie noire mais surtout, et c'était là son but principal, trois paires de couteaux de jet, soigneusement alignés de chaque côté de ses cuisses, sur des jarretières en cuir.

« Tu parles de ça ? C'est juste mes armes pour le combat à distance. »
Relevant les yeux sur Simon, elle émit un petit rire narquois et, lâchant le tissu sans prendre la peine de remettre le vêtement en place, elle posa son index sur le nez de l'homme et le poussa légèrement.

« Tu es un vilain curieux, Géant Vert... Fais attention de ne pas t'y brûler les ailes... »
Elle esquissa un sourire sincère et lui caressa légèrement la joue la plus éloignée, du bout des doigts.

« Mais je suis d'humeur joueuse aujourd'hui, alors je veux bien répondre à tes questions... Et d'ailleurs, je n'ai pas oublié celles que tu m'as posé tout à l'heure. »
Sa main descendit dans le cou de l'homme et, tirant sur son bras pour se redresser légèrement, elle vint déposer un baiser sur la joue la plus proche avant de murmurer quelques mots.

« Je travaille pour l'arène, je dompte et chasse les vilaines bêtes que les apprentis ont ensuite du mal à vaincre... »
Satisfaite, elle ponctua cette présentation par un coup de langue sur la joue de l'homme et se laissa retomber tranquillement dans ses bras, à l'aise et confiante, tout sourire.

« Et je te dompte quand tu veux mon vilain curieux. »
Code par Topaze Aryia ©
Rencontre sous les abricots
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Un temple sous terre [PV Kusari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page