Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

La mort, une libération. [Ethanou ♥]

♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Dim 1 Déc 2013 - 0:24

La mort, une libération.



La vie est une mort lente, la mort est une libération
Les souffrances se dissipent, la paix peut faire son entrée
Mais jamais encore, je n'aurais pensé te rencontrer...

La mort avait un goût salé lorsqu'il s'agissait d'un suicide par noyade volontaire. Kiara manquait de souffle, de plus en plus, c'était désagréable. Ses poumons se débattaient dans les profondeurs du lac et son corps également, instinctivement, tentait de s'échapper. Mais sa tête voulait quitter ce monde et c'est ce qui arriva. Après plusieurs minutes, le corps de la jeune fille cessa de bouger, ses battements de cœurs n'étaient plus. Autour d'elle il n'y avait que du noir, du vide. Le néant ? L'enfer ? Un repos ? Un gouffre ? Une simple mort sans rien de particulier ? C'était donc cela, la mort ? Un long tunnel sombre sans rien à l'extrémité ? Décevant, même désolant. Kiara n'avait jamais songé à la mort auparavant, mais lorsque ses pensées suicidaires avaient prisent le dessus, elle avait eut l'espoir d'une nouvelle vie ou quelque chose dans le genre. Un affreux mal de tête fit surface subitement. Une douleur assez souffrante, oui, mais comment c'était possible ? Kiara était bien morte, non ? Sa vision devint soudainement floue, les larmes commencèrent à envahir ses globes oculaires. Son corps, elle recommençait à le sentir. Elle était allongée sur le sol, endormie. Enfin, elle était en train de se réveiller lentement mais sûrement. Sa vision obscure se transforma doucement en un lieu plus concret, avec des statut et des structures. Un endroit qu'elle ne connaissait pas, et qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Elle tenta de s'asseoir, mais ses étourdissements la hantaient.

« Aie... »

Ses cheveux étaient encore bleus, même que la couleur s'était embellie. Kiara regarda autour d'elle, analysant chaque parcelle de territoire afin de s'orienter. Mais non, elle n'arrivait définitivement pas à comprendre son emplacement. Elle n'avait jamais vu un endroit pareil, cela ressemblait à un temple sacré, ou quelque chose qui y ressemblait. Après avoir vécue toute sa vie dans un lieu miteux, un peu de nouveauté fait toujours plaisir. Elle se leva, admirant le paysage, profitant de ce moment qui devait sans doute être un rêve. Ou était-ce réel ? Elle était vraiment morte et avait atterrit ici ? Mais pourquoi, pour quelles raisons ? Les questions se bousculaient dans son esprit et elle voulait en avoir le cœur net. Soudain, elle remarqua qu'un bout de papier dépassait de sa poche. Intriguée, elle le retira pour voir s'il y avait quelque chose d'écrit dessus. « Bienvenue à la Deus Academia. » Okay mais... quoi ? Une académie, c'était quoi cette histoire ? Sans prévenir, on l'avait inscrite à une espèce d'école pour les morts ou quoi ? Enfin, finalement cette feuille de papier n'aidait pas vraiment. Kiara se questionnait encore plus à présent.

En continuant son chemin, elle aperçu une silhouette s'approcher d'elle. Tient, elle n'était pas seule ici, enfin c'était logique, mais c'était rassurant. Elle s'approcha de la personne en question, c'était un homme. Ah... génial... il fallait que ça soit un homme. Soupire. Enfin, elle n'avait pas tellement le choix si elle voulait comprendre ce qui se tramait.

« Excusez-moi, je suis où en ce moment ? Je croyais être morte, mais je me réveille dans... cet endroit étrange. »

Et puis si elle n'était pas morte en fait ? Peut-être que son suicide n'avait été qu'un rêve ? Kiara ne savait plus trop quoi penser. D'ailleurs, pourquoi elle s'était retrouvée dans une académie ? Il s'agissait probablement d'une erreur. L'homme devait la prendre pour une folle déjà. Belle façon d'entamer une conversation en disant se croire morte...
codage par Junnie sur apple-spring


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue


Dernière édition par Kiara Shimizu le Mer 1 Jan 2014 - 1:48, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Dim 1 Déc 2013 - 21:41





♣ La mort, une libération ♣
« La renaissance, une malédiction »

Il y a des jours comme ça, où tout semble vouloir aller de travers. A marcher contre le vent, même aller de l’avant en devient épuisant. Une musique mystique résonnait dans la tête du professeur, un requiem. Pour lui, pour tous ceux dont il voyait la vie s’échapper. Pour l’humanité. Cette vie l’ennuyait trop. Il n’avait toujours aucun but, seulement cette horloge qui rythmait sa vie sans vouloir s’arrêter. Lui suivait la cadence, docile, mais fatigué malgré tout.

Il marchait à présent dans le temple, haut lieu de l’académie, là tout le monde venait un jour prier ce dieu pour hériter de ses pouvoirs. Oui, donnes-leur de la puissance. Forge l’épée qui te détruira. Qui sait, lui aussi se retournerait-il contre son maitre un jour ? Il n’en savait rien, cela ne l’intéressait pas.

« Aujourd’hui comme qu’hier, perdu dans ma quête de sens je demande, que faisons nous encore sur cette terre ? »

Il soupira. Comme si ce cher Deus allait lui répondre, bien trop occupé. Ou peut-être jusqu’il n’en valait pas la peine, pauvre enseignant qu’il était. Alors il s’en retourna, fit demi-tour vers la sortie. C’est là qu’il vit qu’il n’était pas seul. Une femme aux cheveux bleus, allongée sur le sol. Sans doute une nouvelle arrivante. Il la croyait toujours inconsciente, mais elle se redressa sous ses yeux, un peu étourdie encore. Personne d’autre à l’horizon, ils étaient bien les deux seules âmes en ces lieux. La demoiselle allait sans doute vouloir des informations sur l’académie, quoi de plus normal ? Et puis, c’était un peu son devoir d’informer les nouveaux arrivants de leur situation aussi. Qu’il ait le cœur à le faire ou pas...

Alors il s’avança, la femme l’aperçu et soupira de dépit. Alors elle non plus n’avait pas la tête à parler ? Parfait, ils iraient droit au but alors.

« Excusez-moi, je suis où en ce moment ? Je croyais être morte, mais je me réveille dans... cet endroit étrange.
- En effet, si vous êtes ici, c’est que vous êtes morte. Comme tout le monde ici... Il lui sourit, essayant de ne pas trop déteindre de son humeur sur elle. Ce n’était pas sa faute après tout. Une victime de plus, comme tous les autres. – Quoi qu’il en soit, bienvenue. C‘est peut-être beaucoup d’informations du même coup, mais vous êtes une apprentie déesse au sein de l’académie à présent. »

Ouais, difficile à croire sans doute. Avait-elle jeté un œil à sa feuille divinatoire qu’elle avait reçue en arrivant ? En général, il suffisait de ça pour les faire rêver. Des nouveaux pouvoirs qui ne demandaient qu’à être essayés, pas vrai ? Bien rares étaient ceux qui se demandaient en premier lieu pourquoi. Il leva les yeux au ciel, contemplant les nuages défiler lentement un instant d’un air mélancolique, lâchant quelques mots au vent à cette occasion.

« ... Je n’aime pas trop cet endroit... Il ferma les yeux un instant, chassant ses idées noires, puis reporta son attention sur la jeune femme. – Poursuivons ailleurs, si cela ne vous dérange pas. »

Il y avait toujours cette aura qui planait sur ce lieu, l’impression qu’une entité supérieure nous surveillait sans cesse. Il n’aimait pas ça. Peut-être qu’elle ne le suivrait pas. Après tout, elle n’avait pas forcément envie de rester en sa compagnie, et lui n’avait plus grand-chose d’autre à dire qui puisse être utile. Alors il tourna les talons, se dirigeant vers la sortie...
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Lun 2 Déc 2013 - 23:28

La mort, une libération.



La vie est une mort lente, la mort est une libération
Les souffrances se dissipent, la paix peut faire son entrée
Mais jamais encore, je n'aurais pensé te rencontrer...

C'était donc vrai, que Kiara était morte. Elle avait bien réussit son suicide finalement... quel exploit. Enfin, lorsque notre vie n'a aucun but, à quoi sert-il de s'y accrocher ? À rien du tout. L'homme annonça tout bêtement à la jeune fille qu'elle était une apprentie déesse à partir de maintenant. Celle-ci ne savait pas comment réagir à cette nouvelle, elle ne s'y attendait pas du tout. Jamais elle n'aurait imaginé que cela puisse être possible, mais elle était tout de même heureuse de l'apprendre. Une continuité de vie, un objectif, c'était déjà bien mieux que pendant sa vie antérieure. Un sourire se dessina sur le visage de Kiara, elle qui avait encore tant de questions à poser. Mais elle se retenait pour ne pas être trop intense, le pauvre garçon allait regretter de l'avoir aidé en fin de compte.

« ... Je n’aime pas trop cet endroit... Poursuivons ailleurs, si cela ne vous dérange pas.
- Pourquoi pas. Comme je ne connais pas les lieux, je vous suis. »

Kiara suivit donc l'homme jusqu'à la sortie du temple, restant à ses côtés pour être certaine de ne pas se perdre. C'est que c'était plutôt grand comme endroit, il ne s'agissait pas uniquement d'une académie, mais d'un véritable autre monde. Impressionnant. Soudain, la jeune fille reprit la feuille de papier qu'elle avait en main tout à l'heure, simplement pour vérifier qu'il n'y avait pas d'autre informations utiles qu'elle devrait savoir. Il était écrit le fameux "Bienvenue..." mais juste en bas, des détails qu'elle n'avait pas remarqué.
« Rôle de repentie : Horlogère, Domaine Divinatoire : L'eau. »
... Repentie ? Qu'est-ce que cela signifiait ? Il y avait donc des tâches à accomplir dans cette académie ? Kiara se retourna vers l'homme qu'elle suivait.

« Pourquoi il est écrit un rôle de repenti ? Je ne suis pas certaine de bien comprendre... Elle prit une pause en regardant à nouveau sa feuille. - Le domaine divinatoire c'est un pouvoir, n'est-ce pas ? Si je contrôle réellement l'eau comme c'est indiqué ici, j'en serais très heureuse. »

Il était logique en effet qu'un dieu aie un pouvoir, et si Kiara était la déesse de l'eau, ce serait une véritable joie pour elle. Les pouvoirs devaient être reliés à la vie sur Terre, sans aucun doute. Enfin, elle attendait ses réponses, avec un léger sourire en coin. Celui qui l'accompagnait ne semblait pas aussi ravi qu'elle, peut-être qu'il avait eut une mauvaise nuit ? Mais bon, elle n'allait pas le questionner sur sa vie personnelle quand même, elle qui le connaissait même pas, cela serait un manque de politesse et un peu trop de curiosité. Cependant, elle voulait quand même en savoir un peu plus à son sujet, sans trop savoir pourquoi.

« Vous... vous êtes un élève de l'académie aussi ? »

Une question un petit peu bête, mais elle se doutait qu'il devait y avoir du personnel dans l'école. Des professeurs, des directeurs, bref. Elle voulait simplement se renseigner un maximum. Et en savoir un peu plus sur celui qui avait la gentillesse de l'aider en tant que nouvelle venue. C'était la moindre des choses quand même, elle était intriguée il fallait se l'avouer. Par contre, elle n'allait pas s'acharner sur lui, seulement, tant qu'à être ici, pourquoi ne pas commencer à apprendre à connaître les gens qui y sont aussi ? En regardant autour d'elle, elle vit un grand bâtiment, qui devait probablement être l'académie, une grande horloge, des arbres, quelques passants... Rien de très impressionnant, mais ce n'était qu'une première vue. Elle avait quand même hâte de voir tout ce qui se cachait dans cet endroit... Où est-ce qu'ils iraient en premier ? Elle attendait que l'homme passe devant pour pouvoir le suivre à nouveau, car elle n'avait aucune idée du lieu qu'il avait en tête. Elle allait bientôt le découvrir.
codage par Junnie sur apple-spring


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue


Dernière édition par Kiara Shimizu le Mer 1 Jan 2014 - 1:49, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Mer 4 Déc 2013 - 21:10





♣ La mort, une libération ♣
« Une rencontre, un signe du destin ? »

La jeune femme le suivit à l’extérieur du temple. Etrangement, elle semblait plus heureuse maintenant qu’elle savait être apprentie déesse. Mais pas ce même genre de joie que tout le monde avait, plus discrète. N’importe qui aurait commencé à le harceler de mille et unes questions – se répétant au bas mot une dizaine de fois de surcroit – mais pas elle. Peut-être qu’elle essayait simplement d’y réfléchir par elle-même, ou qu’elle se contenait par simple respect pour lui ? Une curieuse arrivante qu’il avait trouvée. Peut-être bien que c’était le destin, que Deus se jouait encore de lui.

« Pourquoi il est écrit un rôle de repenti ? Je ne suis pas certaine de bien comprendre... Le domaine divinatoire c'est un pouvoir, n'est-ce pas ? Si je contrôle réellement l'eau comme c'est indiqué ici, j'en serais très heureuse. »

Il ne répondit pas immédiatement, laissant quelques secondes de silence. Repentie, par définition de ceux et celles qui avaient commis des actes mauvais durant leur vie et qui en payaient le prix. Des personnes déçues par la vie aussi, souvent. Cela dit, malgré le terme, ce n’était pas une place dont on pouvait se plaindre, du moment qu’on aimait son rôle.

« Les repentis sont en quelque sortes les employés de l’académie, ils travaillent ici pour épier leurs fautes sur terre. Ne vous en faites pas, ce n’est pas une mauvaise place et les libertés sont assez grandes. »

Devait-il lui parler de l’accès au monde des humains ? Elle aurait au moins l’occasion de s’y rendre sans avoir à enfreindre le règlement, chance que n’avaient pas les élèves. Mais... chaque chose en son temps.

« Vous... vous êtes un élève de l'académie aussi ?
- Nous sommes tous des élèves quand il s’agit d’apprendre à maitriser nos pouvoirs, en effet. Il s’arrêta et pivota légèrement pour lui faire face. – Mon nom est Ethan Rheme, j’enseigne la philosophie à l’académie. »

Les présentations, il fallait bien s’y coller un jour ou l’autre, il n’y avait pas de mal à en profiter tant que la situation s’y prêtait. C’était toujours plus agréable de pouvoir mettre un nom sur ces visages familiers... comment appelait-on cela déjà, créer un lien ? Il ignorait pourquoi, mais cette fille lui semblait sympathique.

Une fois qu’elle se fut introduite, tous deux reprirent leur marche à travers les allées de l’académie. Le professeur la mena au parc, lieu inévitablement très fréquenté. Ils avaient pu voir déjà quelques apprentis au lieu sur le trajet, mais avoir une idée de la densité de population des lieux était une bonne chose. Difficile d’être seul ici, certains avaient bien du mal à s’y faire... n’est-ce pas, Ryouko ? Le philosophe eut un faible de sourire à cette pensée, songeant que même elle avait réussi à se trouver des amis ici avec le temps.

Finalement, marchant aux travers les éclats de voix et quelques promeneurs de cette heure, ils arrivèrent au point d’eau en son centre. Un petit étang pas bien large ni profond et bordé de végétation, les élèves venaient souvent s’assoir au bord l’été quand il faisait chaud.

De l’eau, en effet. N’avait-elle pas dit que c’était son domaine divinatoire ? Il était temps de faire une petite démonstration. Rien de mieux pour découvrir quelque chose que de l’essayer par soi-même, n’est-ce pas ? Comme pour l’inviter à se lancer, Ethan tendit le bras devant lui, paume ouverte vers le ciel, faisant ainsi apparaitre un petit orbe lumineux qui prit une forme animale. Bientôt, un petit chat noir se tint en équilibre sur son bras, balançant doucement sa queue en balancier pour garder un équilibre parfait. Le félin s’avança doucement vers lui, gagnant son épaule et passant derrière son cou pour finir sa course sur celle de la jeune femme avec un petit miaulement espiègle. En espérant qu’elle n’ait pas peur des chats, mais qui craindrait ces petites bêtes aussi adorables quelles pouvaient être sournoises ?

« Il y a beaucoup de choses à savoir sur les pouvoirs divins que nous possédons, la maitrise en vient avec le temps et la pratique. Essayez donc, suivez vos instincts. »

Ethan esquissa un sourire et son avatar sauta au sol, laissant la demoiselle se concentrer. Ce n’était pas toujours évident la première fois, à la fois naturel et troublant par sa nouveauté. Toute chose a ses débuts.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Lun 16 Déc 2013 - 2:02

La mort, une libération.



La vie est une mort lente, la mort est une libération
Les souffrances se dissipent, la paix peut faire son entrée
Mais jamais encore, je n'aurais pensé te rencontrer...

Alors Kiara était perçue comme une fautive ? Bon, techniquement, elle l'était, mais ce n'était pas de sa faute. Heureusement, elle n'était pas punie, elle devra simplement travailler à l'académie. Et elle aura beaucoup de liberté, selon l'homme. Tant mieux, il y avait de bons côtés. C'était quand même difficile à avaler, que ses crimes, même si elle les avaient commit contre son gré, soient jugés assez graves pour être repentie au lieu d'apprentie. Après tout, elle se doutait bien que tous les élèves ne devaient pas être des petits anges non plus. Mais bon, ce n'était pas si grave en fait. Et elle avait un pouvoir, elle pouvait contrôler l'eau. Elle était donc la déesse de l'eau ? Super. Elle sera ravie d'apprendre à maîtriser ce don.

« Mon nom est Ethan Rheme, j’enseigne la philosophie à l’académie.
- Kiara Shimizu... Enchantée de faire votre connaissance, monsieur Rheme. »

C'était étrange de se vouvoyer ainsi, mais c'était la moindre des chose, puisqu'il était professeur et que c'était plus poli. Elle suivit le professeur jusqu'à un petit étang, plutôt accueillant. Qu'est-ce qu'il avait en tête ? L'homme pointa sa paume vers le ciel avant de faire apparaître une lumière étrange qui prit la forme d'un chat. Un chat noir. Kiara était impressionnée par ce tour, et observa l'animal avec intérêt. Cela avait peut-être un rapport avec son domaine divin ? Le félin gambada jusqu'à la jeune fille, qui esquissa un petit sourire en le regardant. C'était adorable. Et maintenant, c'était à son tour d'essayer. Une fois le chaton sur le sol, Kiara tourna le regard vers l'étang remplit d'eau. C'était l'endroit parfait pour tester son don, mais elle ne savait pas encore comment procéder. Elle espérait ne pas se tromper, elle voulait à tout prix réussir à devenir une vraie déesse. Mais avant tout, il fallait bien commencer quelque part. Elle jeta un regard vers Ethan.

« Je vais faire de mon mieux... »

Puis, elle se retourna vers l'eau et réfléchit un instant. Elle devait savoir, au fond d'elle même, comment s'en servir de son pouvoir. Le tout était de trouver la façon. Mais c'était en elle, ça c'était certain. Elle ferma les yeux et se concentra. Une de ses mains se leva doucement pour se rendre au dessus du liquide bleuâtre. Elle ouvrit ses yeux azures pour voir ce qu'elle faisait. En un rien de temps, de l'eau se mit à monter vers elle, prenant des formes étranges, virevoltant pour suivre les mouvements de la jeune fille. Elle créa plusieurs petites sphères d'eau et les fit tourbillonner autour du professeur, en lâchant un petit rire. Puis elle replaça le liquide à sa place avant de refaire face à Ethan. Ce n'était pas si difficile en fait, c'était même amusant.

« J'adore ça. Merci de m'avoir emmené ici ! Je pourrais venir de temps en temps si je veux me pratiquer. »

Elle lui esquissa un nouveau sourire. Il avait eu une bonne idée choisissant cet endroit. Mais maintenant, la laisserait-elle finir de découvrir l'académie par elle même ou lui servirait-il encore de guide pour un moment ? Étrangement, elle préférerait la deuxième option, mais c'était lui qui voyait. Elle ne disait pas un mot, comme si elle attendait qu'il lui donne la réponse. Mais il n'était pas télépathe, pourquoi Kiara se retenait-elle de poser des questions ? Peut-être qu'elle avait simplement apprit à se taire, pendant sa vie.
codage par Junnie sur apple-spring


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue


Dernière édition par Kiara Shimizu le Mer 1 Jan 2014 - 1:50, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Ven 20 Déc 2013 - 19:26





♣ La mort, une libération ♣
« Tu peux tout recommencer, tu ne changera jamais qui tu es »

Légèrement anxieuse au premier abord. Se jeter à l’eau n’était pas chose facile, mais une fois dans le bain, cela coulait tout seul. Blague à part. L’eau s’éleva rapidement pour obéir aux gestes de la jeune femme, des sphères s’arrachèrent à la surface miroitante et se mirent à tournoyer autour d’eux. Le chat ouvrit de grands yeux en remuant la tête pour suivre le mouvement de l’eau au dessus de lui comme s’il guettant le bon moment pour leur sauter dessus. Un éclat de rire cristallin échappa à Kiara alors que le liquide scintillant terminait sa danse pour retourner à son foyer. Cette expérience semblait l’amuser, c’était une bonne chose.

« J'adore ça. Merci de m'avoir emmené ici ! Je pourrais venir de temps en temps si je veux me pratiquer.
- Il y aura sans doute de meilleurs endroits, mais heureux que cela vous plaise. »

Il en fallait peu pour être heureux, hein ? On avait souvent tendance à l’oublier. Quelques secondes s’écoulèrent sans un mot de leur part. Le félin s’étira paresseusement avant de s’asseoir aux pieds de son invocateur, fixant le vide avec intérêt en mimant un rythme avec le balancement de sa queue, tandis la jeune femme semblait attendre une décision. Concernant la prochaine destination peut-être ?

L’ennui, c’est qu’Ethan n’avait aucune idée d’où aller. Il n’avait pas vraiment prévu de faire le guide, et cette perspective ne lui plaisait pas vraiment. Pourtant, la compagnie de cette fille ne le dérangeait pas, au contraire.  Où pourrait-il l’emmener ensuite, alors ? Il y avait beaucoup d’endroits à voir dans cette académie, chacun avait les siens. Lui n’en avait pas vraiment encore, il ne faisait que suivre le vent. Son esprit ne pouvait se faire à rester aux mêmes endroits, il avait toujours eut besoin de changement.

Par ailleurs... il avait aussi envie d’en savoir plus sur cette nouvelle. Il n’avait pas vraiment d’intérêt à se renseigner, une simple envie. Puis, si elle comptait encore le suivre un moment, il était bon d’entretenir la conversation et d’apprendre à se connaitre.

« Si vous n’avez pas de question, je suppose que ce sera à moi de vous en poser, n’est-ce pas ? – Il tendit le bras vers son avatar félin pour qu’il le rejoigne – Nadeko ?
- Miaw. »

Il avait improvisé ce nom à l’instant, au moment même où il lui traversa l’esprit. C’était amusant, un peu comme une poupée de chiffon qui répondrait au nom d’un vieil ami qu’on aurait perdu de vue. Le philosophe se mit à marcher, invitant la jeune femme à le suivre. C’était fatiguant de rester debout à ne rien faire, il se sentait mieux ainsi.

« Puis-je vous tutoyer ? Simple curiosité mais... qui étiez-vous, avant d’arriver ici ? »

La vie n’avait pas été facile pour elle, il s’en doutait. Peut-être que ce n’était pas facile à raconter devant un inconnu. Mais... c’est ainsi qu’il n’en serait plus un, également. Elle n’était pas obligée de lui répondre, et parler de lui ne le dérangeait pas non plus. Tous détails n’étaient pas bons à dire non plus, cependant... n’est-ce pas, Seryel ?
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Dim 29 Déc 2013 - 15:51

La mort, une libération.



La vie est une mort lente, la mort est une libération
Les souffrances se dissipent, la paix peut faire son entrée
Mais jamais encore, je n'aurais pensé te rencontrer...

Si Ethan avait des questions à lui poser, il n'avait qu'à le faire. Kiara lui répondrait certainement, elle n'avait pas grand chose à cacher de toute façon et elle le trouvait plutôt sympathique à date. Elle se méfiait un peu, c'était instinctif, elle ne faisait pas confiance à beaucoup de personnes aussi rapidement, encore moins à ceux qui appartiennent à la race masculine. Mais quelque chose en elle lui disait qu'elle n'avait rien à craindre avec lui. Le professeur entama une marche et l'invita à le suivre, ce qu'elle fit. Ils marchaient côtes à côtes sans dire un mot. La repentie aurait bien aimé briser le silence, trouver quelque chose à dire, mais rien ne lui venait à l'esprit. Par contre, Ethan lui, a réussi à le faire avant elle, tant mieux. Elle se retourna vers lui.

« Puis-je vous tutoyer ? Simple curiosité mais... qui étiez-vous, avant d’arriver ici ?
- Je... hum. Oui, vous pouvez me tutoyer je... Je peux faire de même ? »

La deuxième question qu'il avait posé l'avait rendu légèrement hésitante. Qui elle était. Elle n'était pas certaine de savoir quoi répondre. Jamais quelqu'un ne lui avait demandé de parler d'elle, et elle n'aimait pas le faire. La jeune fille avait tellement honte des choses qu'elle avait fait dans son passé, même si c'était contre son gré. Elle avait fait du mal aux gens, avait dérobé leurs biens, avait du commettre des crimes dont elle ne se pardonnera pas. Elle avait le regard au sol et fixait ses pieds pendant qu'elle marchait. Passionnant. Il fallait peut-être donner une réponse à Ethan, mais laquelle ? Comment il la percevrait par la suite ? Elle avait peur que sa perception soit négative. Elle ne savait pas pourquoi son jugement était important, mais il l'était. Peut-être parce que c'était la première personne qu'elle rencontrait et qu'il semblait sympathique, tout simplement. Mais bon, elle n'avait pas le choix. Si elle lui disait qu'elle n'avait pas envie de parler de sa vie, il pourrait très bien imaginer le pire. Et puis, probablement qu'il y avait d'autres apprentis dieux dans cette académie ayant fait des choses encore pire qu'elle.

« J'étais orpheline, j'ai vécu dans un orphelinat pendant quelques années. Par la suite, je me suis fait recueillir par des criminels qui m'ont entraînés à cambrioler les innocents. Pour tout dire, pendant toute ma vie, j'ai dû faire des choses horribles dont je n'avais pas envie. »

Si Kiara avait en sa possession une machine à remonter le temps, elle l'utiliserait assurément, et s'empêcherait d'aller suivre ces hommes. Malheureusement, il était trop tard et elle était morte. Au moins, peut-être que dans cet endroit elle pourra se refaire une nouvelle vie, enfin, façon de parler. C'était sa chance de tout recommencer, et cette fois, personne ne pourra décider pour elle. La repentie reprendra confiance en elle petit à petit et deviendra une grande déesse. C'est en tout cas ce qu'elle espérait. Elle sortit de ses pensées et passa sa main dans sa chevelure bleue avant de faire un sourire en coin à Ethan.

« Au moins, c'est terminé maintenant. La mort c'était ma seule libération. Une pause. Mais bref, et toi qu'en est-il de ton passé, Ethan ? Si tu veux en parler bien sûr. »

La jeune fille reprit la marche qu'elle avait arrêter pour lui poser cette question. Le vent doux soufflait ce qui faisait un effet de cheveux dans le vent ! Heureusement que celui-ci ne soufflait pas dans la direction inverse, elle aurait l'air d'un épouvantail. La joie d'avoir les cheveux longs. Et bleus. En fait, elle avait bien fait de se teindre de cette couleur, cela allait parfaitement avec son domaine divinatoire. C'était quoi celui d'Ethan ? Ah, elle avait tant de questions et si peu de réponses. La curiosité était un vilain défaut. La repentie esquissa un sourire au professeur à nouveau.

« C'est quoi ton pouvoir à toi ? A-t-il un rapport avec ce petit chat ? »

Elle pointa du doigt le chat noir qu'il avait fait apparaître plus tôt. C'était adorable, mais était-ce son pouvoir ? Probablement, oui, à moins bien entendu qu'il soit possible d'acquérir d'autres compétences ici. Elle n'en savait rien, elle découvrait encore. Et elle savait qu'il y aurait sûrement pas mal de surprises et de mystères qui l'attendait.
codage par Junnie sur apple-spring


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue


Dernière édition par Kiara Shimizu le Mer 1 Jan 2014 - 1:51, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Mer 1 Jan 2014 - 1:14





♣ La mort, une libération ♣
« Voir les choses sous un autre angle »

La jeune femme lui semblait légèrement déboussolée par sa question. Normal, elle était repentie, ce n’était pas sans raison. Quelle que fut son histoire, tout n’avait pas été rose et lumineux pour elle. Plus que la marque de mauvaises actions, l’appartenance à ce groupe correspondait à une existence tourmentée, pour Ethan du moins. Mais c’était justement cela qui rendait la chose intéressante et lui donnait envie d’en savoir plus.

Aucune réponse tout d’abord, Kiara sembla se renfermer sur elle-même. Rien ne l’obligeait à en parler, ce n’était pas un sujet simple à aborder et il le comprenait. C’était peut-être un peu tôt pour s’en mêler, il la connaissait à peine. Mais... être professeur était un statut assez contraignant. Imposant le respect pour les élèves, un rapport quelque peu inégal. Cette rencontre avait été différente, il voulait envisager leur relation sous un autre angle. Ce qui impliquait d’en savoir un peu plus sur cette personne, évidemment.

Et finalement, elle se livra. Une orpheline élevée par des criminels ? Cela lui rapellait une histoire qu’il avait lut il y a longtemps, mais ce récit lui semblait un conte à côté de celui de Kiara. Comme si... chaque fois que les choses avaient eut une chance de tourner bien, chaque fois qu’elle pouvait remonter la pente, le pire arrivait. Ce jusqu’à la fin, à en juger par sa présence ici. C’était assez impressionnant tout de même. D’avoir prit conscience de la valeur de ses actes. Kant eut été fier d’elle, si seulement un tel exemple avait pu guider les hommes...

Une libération... ce que la mort représentait pour elle. Dans un sens, quand la vie est sans issue, c’était parfaitement compréhensible. Il se demandait toujours... comment les apprentis dieux étaient choisis. De tous les hommes, une poignée seulement, et pourtant qu’aucun critère ne semblait pouvoir distinguer.

« Mais bref, et toi qu'en est-il de ton passé, Ethan ? Si tu veux en parler bien sûr.
- Il a des choses qui se disent plus facilement que d’autres, mais... »

Elle s’était arrêtée le temps de cette phrase, repartant aussitôt avant de le laisser finir. Le professeur resta pensif. Il pouvait bien lui en dire une partie, au moins celle qu’il n’avait pas à cacher. Mais pour son père et Seryel... Certes, ce n’était pas plus incroyable que d’apprendre l’existence de cette académie des dieux, mais il en avait toujours fait son secret. Peut-être aurait-elle le droit d’en savoir plus... en temps et en heure, du moins.

« C'est quoi ton pouvoir à toi ? A-t-il un rapport avec ce petit chat ?
- Mrraaw ~ »

Il sourit. Cela pouvait prêter à confusion en effet, mais il n’en était rien. Il avait juste préféré ne pas lui mettre une lame sous les yeux au premier contact, qui sait quelle idée elle s’en serait fait. Mais puisqu’elle semblait curieuse, autant lui montrer le côté tranchant de la chose. Tous les domaines divins n’étaient pas inoffensifs, il fallait s’en douter. La jeune femme semblait toujours charmée par le petit félin noir, qui lui se faisait désirer en la regardant d’un air désintéressé. Ethan joignit alors ses deux mains parallèlement au sol, plongeant sa main droite dans son autre manche, puis en retira la lame miroitante d’une petite dague de jet qu’il fit danser entre ses doigts. Ceci fait, il la posa sur le museau du félin qui s’exerça à la garder en équilibre et à jongler avec. Juste un peu de mise en scène, quel mal y avait-il à cela ? Pas très impressionnant sans doute, mais le professeur restait encore limité dans ses invocations.

« Mon domaine concerne les lames, mais ma maitrise est encore assez limitée. En ce qui concerne ce chat... – il baissa son regard vers l’animal qui stoppa son numéro pour bloquer l’arme entre ses dents – C’est un avatar. Deus aide parfois ses apprentis en leur accordant des dons particuliers, c’est sans doute un pas de plus vers le titre de divinité. »

Claquant des doigts, il révoqua le couteau et leva les yeux au ciel. Son histoire, hein ? Il n’avait pas encore répondu à sa question. Mieux connaitre une personne, cela passait évidemment par les deux sens. Laissant quelques secondes de silence à regarder les nuages défiler, il prit une inspiration et se lança.

« Mon histoire... n’a rien de vraiment intéressant. J’ai vécu mon enfance dans les livres, mon père était écrivain. Un jour, il a disparu, laissant juste un message à mon attention. Plus tard, je suis devenu inspecteur de police. J’ai combattu le crime pendant un peu plus de trois ans, mais je suis mort avant de l’avoir retrouvé. »

Il reporta son attention sur Kiara, le regard légèrement assombri. Il y avait beaucoup de détails annexes qu’elle aurait pu vouloir connaitre, mais était-ce nécessaire ? Cela ne rimerait qu’à l’embrouiller, après tout.

« En vérité, j’ai laissé pas mal d’affaires en suspend depuis que je suis ici. J’ai l’éternité devant moi à présent, mais le temps me fuit toujours autant... »

C’était bien vrai. Ils étaient immortels à présent, mais ils restaient liés à ce monde soumit au flot impétueux du temps. Le vent souffla à nouveau, soulevant les cheveux de la fille en une longue vague bleue dont les reflets se fondaient avec le ciel. Un bien joli tableau.

Un simple instant d’égarement, avant qu’il ne revienne à l’instant présent. Où allaient-ils aller à présent ? La tour de l’horloge, peut-être. Le soleil commençait à décroitre, c’était une place sans égal pour contempler le jour s’éteindre. A moins qu’elle n’ait d’autres projets en tête ?
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Mer 1 Jan 2014 - 2:53

La mort, une libération.



La vie est une mort lente, la mort est une libération
Les souffrances se dissipent, la paix peut faire son entrée
Mais jamais encore, je n'aurais pensé te rencontrer...

Ethan semblait, lui aussi, un peu hésitant face à la question. Peut-être qu'il n'avait pas eu une vie de conte de fée, lui non plus. Apparemment, les vies catégorisées d'ordinaires, ou simplement de joyeuses étaient plus rares qu'on ne le pensait. C'est triste. Quand on pense que la vie est supposée être un cadeau, mais qu'il y a des gens, comme Kiara, qui étaient soulagés de mourir. N'importe quoi. Enfin, le professeur avait entamé sa phrase sans la finir. La jeune fille s'était retournée pour mieux être attentive. Le petit chat d'Ethan avait émit un petit miaulement tellement adorable que la repentie ne put s'empêcher de lâcher un petit « Haaanw. »
Finalement, il opta pour répondre à la deuxième question en premier. Il fit apparaître des lames de sa manche et en superposa une au dessus du félin. Kiara était impressionnée. Faire apparaître des armes blanches, quand même. C'était pratique en cas de danger, et aussi s'il manquait de couteau pour couper son steak. Aha, trop pas drôle.

La déesse aquatique avait vu juste, Deus donnait effectivement des petits dons pour aider les apprentis, c'était une bonne idée. Si elle avait l'opportunité d'avoir un avatar comme lui possédait, ce serait super. Avoir un petit animal comme ça, c'était non seulement mignon, mais aidant parfois aussi. Elle se demandait quels genres de pouvoirs Deus donnait. Elle avait bien hâte de le découvrir, sa curiosité était sans borne. Surtout s'il s'agissait d'acquérir de nouvelles capacités capables de la rendre plus forte en tant que déesse.

Ainsi, il avait combattu le crime. Intéressant. Au moins, maintenant elle était certaine qu'elle n'avait aucune craintes à avoir en ce qui le concernait. Après tout, ce n'était sûrement pas tous les hommes qui étaient mauvais. Il en fallait aussi capable de les arrêter, comme Ethan. Elle lui esquissa un doux sourire, ne sachant pas trop quoi ajouter. Elle savait cependant qu'il ne lui disait probablement pas tout, car au début, il avait semblé hésitant de lui répondre. Alors il devait avoir quelques détails dont il n'avait pas envie de parler et c'était naturel. Elle respectait cela.

« En vérité, j’ai laissé pas mal d’affaires en suspend depuis que je suis ici. J’ai l’éternité devant moi à présent, mais le temps me fuit toujours autant...
- Oh, je vois... »

Peut-être qu'il voulait régler quelque chose lier à son passé ? Kiara n'osait pas trop lui poser de question, elle n'avait pas envie de l'embêter. Et puis, elle n'était pas ici pour le rendre mal à l'aise, bien au contraire. Elle l'aimait bien en fait. Pour le peu de temps qu'elle venait de passer avec lui, elle avait une bonne impression. C'était probablement la première fois qu'elle sentait qu'elle pouvait avoir un minimum confiance en quelqu'un.. C'était... plutôt étrange.

« Est-ce qu'il y a un autre endroit que tu voudrais me montrer ? »

Elle ne pouvait le nier, elle n'avait pas envie de partir maintenant. Elle préférait rester un peu avec lui, en faire son guide personnel, tient ! Non mais plus sérieusement, elle passait quand même un bon moment. Un des premiers depuis... Toujours. En plus, elle ne connaissait rien des lieux de l'académie. À part son allure vue de l'extérieur.

« Sinon... tu pourrais peut-être m'indiquer où se trouve les chambres des repentis ? J'imagine que ce n'est pas dans le même dortoir que les élèves. Elle prit une pause. Sauf bien sûr, si tu n'as rien de prévu, et que tu veux rester.. Enfin... »

Sa phrase se termina ainsi, sans fin. Elle ne savait pas quoi ajouter à cela. Elle ne savait pas s'il avait un cours ou quelque chose à faire, sûrement pas, mais on ne sait jamais. Peut-être que le fait d'avoir une véritable discussion avec une personne sympathique la rendait nerveuse et étrange ? Qui sait. Ou peut-être qu'il s'agissait d'autre chose ? Bon, c'était pas très important. La seule chose qu'elle savait, c'est qu'elle appréciait le moment présent pour l'instant.
codage par Junnie sur apple-spring


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue
Invité
avatar
Invité
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Sam 4 Jan 2014 - 19:18





♣ La mort, une libération ♣
« Nothing else to say »

Elle lui souriait. Peut-être trop. Personne ne lui avait souri comme ça depuis bien longtemps. Ou... était-ce la première fois ? Il ne savait pas. Ethan n’avait pas connu beaucoup de personnes qu’il pouvait qualifier de ‘proches’. Des ‘amis’, des ‘collègues’. Quelques personnes en qui il pouvait se fier pour certaines choses. Pas qu’il soit spécialement froid. Simplement... différent.

Cette attitude qu’il trouvait étrange, quel sens lui donner ? Heureuse d’être ici, de passer du temps avec lui ? Il y avait de ça, sans doute, mais quelque chose d’autre aussi. Le premier contact dans ce nouveau monde, peut-être.

« Est-ce qu'il y a un autre endroit que tu voudrais me montrer ? »

La visite touchait-elle à sa fin ? Il y avait encore beaucoup d’endroits à voir, trop pour une seule journée, mais il ne se sentait pas non plus de faire la visite en entier. Mais... il n’avait pas envie de la laisser partir maintenant. Un sentiment d’inachevé. Quelque chose d’important qui n’aurait pas été dit... Oui, mais quoi ?

« Sinon... tu pourrais peut-être m'indiquer où se trouve les chambres des repentis ? J'imagine que ce n'est pas dans le même dortoir que les élèves. – Une pause – Sauf bien sûr, si tu n'as rien de prévu, et que tu veux rester... Enfin... »

Ses mots s’embrouillaient, elle ne termina pas sa phrase. Embarrassée ? Sans doute un peu. Ils ne se connaissaient que depuis peu, lui demander de prendre de son temps n’était pas si évident. Il lui sourit pour la rassurer et répondit :

« Les chambres sont regroupées dans le même bâtiment, celui-ci indiqua-t-il du doigt, tu pourras choisir ta chambre en fonction de tes affinités. Mais... si tu n’as rien de prévu non plus, il y a dernier endroit que j’aimerai te faire visiter. »

Le clocher. Il y avait pensé tout à l’heure, ce n’était pas une mauvaise idée. Du calme, une vue imprenable sur le coucher de soleil, que demander de plus ? Le philosophe avait toujours une sensation de vide en regardant le jour s’éteindre. Cela lui rappelait à quel point le temps avançait vite, alors qu’il n’en faisait rien. Chaque fois dans ces moments, il avait été seul. Non, pas toutes. Mais... ces exceptions échappaient-elles à la règle ?

Il ne savait pas. Il ne savait plus.

Il entraina la repentie vers la tour de l’horloge, empruntant les grands escaliers de pierre. Sombres, un peu poussiéreux, mais gardant intacte l’authenticité du monument, comme si ce lieu était épargné du temps. Combien de marches, encore une question sans réponse. Plusieurs les avaient comptés, chacun avait rapporté un nombre différent. Ai-je déjà entendu ce récit quelque part... ? Qu’importe, ils arrivaient déjà au sommet. Passant près de la grande cloche de bronze, il sortit de l’ombre du toit et s’approcha du rebord pour s’y asseoir, laissant ses jambes pendre dans le vide. La vue n’avait pas changé, comme dans ses souvenirs.

« Je ne viens pas souvent ici mais c’est tel que je m’en souviens. Jolie vue, n’est-ce pas ? »

Il se tourna vers Kiara, le visage baigné des lumières ambrées du soleil. Sur ses longs cheveux bleus, cela de donnait par endroits de pâles reflets mauves plutôt jolis. Un genre d’éclat qu’il n’avait pas souvent l’occasion d’admirer. Les siens étaient moins surprenants, ils prenaient facilement la teinte de ce qui s’y reflétait. Mais il ne dit mot, se contentant de la regarder un instant avant de reporter son attention vers le ciel encore clair.

Il n’avait jamais su donner un sens à ce genre de choses, non plus. Peut-être était-il temps de corriger cela ? Pas encore... ils avaient le temps, à présent.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Mar 28 Jan 2014 - 17:09

La mort, une libération.



La vie est une mort lente, la mort est une libération
Les souffrances se dissipent, la paix peut faire son entrée
Mais jamais encore, je n'aurais pensé te rencontrer...

La visite était sur le point de se terminer, Kiara le sentait. Ethan voulait lui montrer un dernier endroit, alors elle le suivit avec un sourire aux lèvres. À présent, elle savait au moins quel était le bâtiment où elle allait trouver sa future chambre. Elle se demandait s'il s'agissait de chambres individuelles... La repentie n'était pas encore tout à fait à l'aise d'en partager une avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Enfin, elle verra bien lorsqu'elle sera rendu là...

Les deux marchaient côte à côte, jusqu'à un escalier en pierre. Elle se demandait où cela menait, mais elle le saurait bientôt. Des marches, il y en avait plusieurs, mais pas trop quand même. Le ciel s'assombrissait de plus en plus, laissant place à de jolies couleurs. Lorsqu'Ethan et Kiara était rendu au sommet, on pouvait apercevoir un magnifique couché de soleil. Sous le toit, Kiara alla rejoindre Ethan qui était déjà assit sur le rebord. Les deux étaient maintenant l'un à côté de l'autre, contemplant la vue.

« Je ne viens pas souvent ici mais c’est tel que je m’en souviens. Jolie vue, n’est-ce pas ? »

La repentie hocha doucement la tête, un petit sourire aux lèvres. C'était un endroit paisible, personne qui dérangeait, aucun élève hyperactif qui traînait dans les parages. Seulement, Kiara. Et Ethan. Un long silence fut, la jeune fille ne savait plus quel sujet entamer. Elle se sentait étrange... Comme si pour une fois dans sa vie, elle n'avait pas peur, elle se sentait en sécurité, elle se sentait... bien. Elle n'y était pas habituée et se demandait quand même si elle ne devait pas se méfier de lui. Mais pourtant, quelque chose persistait à lui dire qu'elle n'avait aucune raison de s'inquiéter.

« T'as pas froid, toi ? »

Le vent venait de se refroidir tout d'un coup, sûrement dû au soleil qui était en train de disparaître pour la nuit. Kiara avait avait quelques frissons, faut dire qu'elle n'était pas habillée en conséquence pour une température froide. Elle croisa les bras par réflexe et tremblait un peu. C'était probablement le signe qu'il fallait aller à l'intérieur, mais au moment où elle se faisait cette réflexion, elle remarqua à quel point elle s'était rapproché d'Ethan. Physiquement parlant. Elle n'en avait même pas eu conscience... Peut-être qu'instinctivement, elle voulait de la chaleur corporelle pour la réchauffer ? En fait, elle ne voulait pas le savoir. Elle se tassa un peu et détourna le regard pour fixer ses pieds balancer dans le vide. Après un moment de silence non meublé, elle se retourna finalement vers lui.

« On devrait rentrer. Tu voudrais m'accompagner là où ma chambre devrait être ? Pour être certaine de ne pas me perdre... »

Elle accompagna sa phrase d'un sourire nerveux. Elle commençait à se demander si elle ne lui en demandait pas trop. Elle n'avait pas envie de trop l'énerver, surtout qu'il s'était montré gentil avec elle, abuser de son service ne serait pas approprié.
codage par Junnie sur apple-spring


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue
Invité
avatar
Invité
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Jeu 30 Jan 2014 - 23:38





♣ La mort, une libération ♣
« Nothing else to say »

Le vent soufflait doucement, se rafraichissant avec l’air du soir. Elle lui disait qu’elle avait froid et se sera contre lui. Il sentait cette douce chaleur contre lui, les frissons qui la parcouraient, une sensation agréable. Il ne n’avait pas vraiment conscience de ces choses là, pourquoi est-ce que cette chaleur lui était si douce ? Qui s’en soucie... Sa seule réponse fut de continuer à regarder le soleil disparaitre à l’horizon.

« On devrait rentrer. Tu voudrais m'accompagner là où ma chambre devrait être ? Pour être certaine de ne pas me perdre... »

Il la regarda et acquiesça d’un hochement de tête. Elle semblait gênée de lui demander cela, mais il n’en tint même pas rigueur. Son esprit commença à s’embrumer devant ces couleurs et ses membres à s’engourdir sous l’effet du froid. Peut-être qu’elle lui demandait beaucoup de services pour une première rencontre, mais cela ne le dérangeait pas. Il faudrait bien se séparer un jour, c’était pour bientôt. Quel mal y avait-il à profiter de l’instant présent ?

Il se leva et elle fit de même, puis tous deux descendirent les marches qu’ils avaient gravies dans l’ombre du crépuscule. Quelques raies de lumières rougeâtres perçaient à travers les fenêtres régulièrement, imprégnant la pierre de leurs couleurs chaque fois qu’ils passaient devant. Lorsqu’ils arrivèrent dehors, il n’y avait déjà presque plus personne. Les apprentis devaient avoir regagné leurs quartiers pour étaient partis prendre leur diner à la cafétéria pour la plupart, l’académie révélait un calme presque mystique sous ce ciel coloré.

Sans un mot, Ethan guida la demoiselle jusqu’au bâtiment de l’internat et l’orienta vers l’aile du personnel. Si elle avait été admise ici, il devait bien y avoir une chambre de libre où elle pourrait s’installer. Un petit passage à l’accueil s’imposait pour voir ce qu’il restait. Eh bien, il y avait encore largement le choix, tous les postes étaient loin d’être pourvus apparemment. L’attribution devait bien se faire selon les aptitudes de chacun, après tout. Le professeur la laissa choisir celle qui lui convenait le mieux et l’accompagna jusqu’à sa porte.

Silencieux, leurs pas dans le couloir sonnaient comme le tictac d’une horloge. Lorsqu’il s’arrêta, tous deux savaient ce que celui signifiait. L’heure des adieux avait sonné.

Un lourd silence s’installa entre eux. Non, ils ne pouvaient pas se quitter ainsi. Terminer sur une note positive, c’est ce qui était le mieux, n’est-ce pas ? L’avenir ferait leurs chemins se croiser à nouveau... c’était certain. Ethan lui sourit alors, planta sans regard dans le sien.

« C’est ici qu’on se sépare ?... – il se coupa un instant, sentant une étrange tension lui couper soudainement le souffle. – J’espère que la visite ne t’a pas trop ennuyée, mais j’ai passé une bonne soirée en ta compagnie. Si tu as besoin d’aide à l’avenir... fais-moi signe. »

Instinctivement, son doigt tapota la chainette à sa taille qui émit un doux tintement cristallin ponctuant la fin de sa phrase. C’était bel et bien fini à présent... oui. A la différence que ce n’était plus un adieu...

Mais un au revoir.
© Fiche codée par Shim
♦ Rose ou chou ? : Lipatacorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 131

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expériences :
580/1000  (580/1000)
Votre domaine: L'Eau
avatar
Horlogère
Horlogère
Voir le profil de l'utilisateur
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Jeu 13 Fév 2014 - 13:30

La mort, une libération.



La vie est une mort lente, la mort est une libération
Les souffrances se dissipent, la paix peut faire son entrée
Mais jamais encore, je n'aurais pensé te rencontrer...

Kiara n'avait pas dit un seul mot pendant qu'elle et Ethan se rendaient dans l'internat. Elle ne savait pas quoi dire, mais elle avait une drôle de sensation... C'était au niveau de l'estomac, ou peut-être un peu plus haut ? Elle n'en savait trop rien, elle se sentait bizarre. Peut-être était-ce toutes ces nouvelles qu'elle venait d'apprendre qui la troublait un peu ? Pourtant, elle le prenait bien, elle était un peu choquée, certes, mais cela lui faisait assez plaisir. Ou alors, c'était le fait qu'elle devra dire au revoir au professeur qui lui faisait cet effet ? Peut-être... qui sait, qu'elle n'avait pas envie qu'il parte ? Qu'elle passait un bon moment malgré son attitude inhabituelle ? Trop de questions... Ce n'était pas le moment de penser à cela de toute façon, c'était ridicule. Kiara n'avait jamais vraiment fait confiance aux hommes depuis son enfance, alors comment expliquer qu'elle s'en attacherait aujourd'hui ? C'était presque insensé. Ça l'était ?...

Finalement, le duo entra dans la chambre de la jeune fille. Elle était sympathique et semblait confortable, tant mieux. Mais étrangement, elle ne se sentait pas bien. La repentie ferma la porte derrière elle, et regarda Ethan. Il devra la laisser seule maintenant... non ? C'était le moment de se séparer, déjà ? Le moment avait été agréable, mais tellement court...

« Oui... Tu dois partir ? Enfin, je veux dire... Oui. »

Qu'est-ce qui se passait ? Kiara n'avait pas l'habitude de manquer ses phrases, elle qui était si sûre d'elle à l'habitude, qui n'était intimidée par personne, maintenant, elle n'arrivait pas à parler sans avoir l'air d'une pure idiote. Qu'est-ce qui clochait chez elle ? Était-ce relié à cette drôle de sensation qu'elle ressentait depuis tout à l'heure, sans savoir l'expliquer ? Probablement.

« Bien... Je te dis à bientôt, peut-être. »

Je l'espère. Aurait été plus approprié, mais ce n'était pas comme ça que ça avait sorti. Lorsque le professeur eut franchit la porte, ils s'échangèrent un dernier sourire, et la repentie referma la porte avant d'aller s'allonger dans son lit. Elle se mit à réfléchir. À peine morte, et déjà les questions bizarres qui montait à son esprit. Un peu tôt, non ? Alors qu'elle devrait se demander ce qu'elle allait faire ici, qui elle allait rencontrer, si elle devait considérer sa mort comme un renouveau, elle pensait plutôt à Ethan. Elle l'appréciait, oui. Mais Kiara n'appréciait pas souvent les gens aussi facilement... C'était peut-être un signe ? Qui sait...

The end ~:
 
codage par Junnie sur apple-spring


─ I'm not a bluberry, I'm just better than you ─
Fiche ♦️ Journal ♦️ Royalblue
Invité
avatar
Invité
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] - Lun 17 Fév 2014 - 13:16
"Les repentis [...] travaillent ici pour épier leurs fautes" => tu m'as bien fait rire Ethan xD Pauvres fautes, elles n'ont qu'à bien se tenir ! Sinon RP sympathique, un peu bizarre/intriguant, ça m'a donné l'impression que vous aviez déjà convenu de les faire très proches dès le départ vos persos, mais pourquoi pas ^^

Kiara Shimizu : 540 xp
Ethan Rheme : 470 xp

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: La mort, une libération. [Ethanou ♥] -
La mort, une libération. [Ethanou ♥]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La mort, une libération. [Ethanou ♥]
» Libération donne des leçons de déontologie
» Rouillan en libération conditionnelle
» La libération de Gnomeregan
» libération et joueur autonome..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page