Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

« What a beautiful silence act. | Pv Adam.

Invité
avatar
Invité
« What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Mer 18 Juil 2012 - 15:50



Les étoiles. Une nuit sans nuages. Elle le contemplait. Seule, elle le contemplait. Désarmée et abandonnée par sa propre stupidité... Eden n'avait pas dormi correctement depuis quelques jours. Elle n'avait plus cet éternel sourire plaqué aux lèvres. Elle n'avait plus cette joie et cette indépendance qui l'a rendaient adorablement orgueilleuse. Elle errait simplement... dans les couloirs de la rédemption. « Adam... » Ce prénom la torturait. « Adam... » ce prénom la rongeait. « Adam... » elle ne voulait même plus en entendre parler. « Adam... » elle l'aimait. « Adam. » elle le haïssait.

Les étoiles. Plus aussi scintillantes qu'avant. Une nuit sans nuages mais pas sans tracas. Dans ce firmament illuminé, elle redécouvrait un peu de réconfort. Dans cette magnificence à l'horizon, elle se laissait partir, tentant d'oublier ses pires chagrins. La douceur de son visage était telle qu'on l'aurait cru méconnaissable. Une expression apaisée par la tristesse rendait son faciès presque doux. Il était vraiment tard ce soir là et elle n'avait pas envie d'aller se coucher... elle n'avait pas envie de transpirer dans ses draps humides pendant des heures... elle voulait juste s'évader. Les débris de sa hache était enfermés dans un coffre dans sa chambre. Depuis qu'elle l'avait brisé... Eden était vulnérable.

Les étoiles. Eden se décida de sortir de sa chambre. Laissant la fenêtre ouverte d’où elle les observait de loin... elle s'habilla en condition. Petit short, petit haut, casquette d'aventurière. Oui, pas vraiment en fait. Et un petit gilet, là voilà parti. Discrète au possible, elle passa les barrière de limites avec succès. Ayant croisé quelques gardes surveillant la zone, il lui avait suffit de les tourmenter un peu à l'aide de son pouvoir de confusion et tout était parfait. Furetant aux alentours de l’observatoire... armée d'une lampe torche, Eden cherchait l'entrée. Elle finit par donner un grand coup de pied dans une porte condamnée pour qu'elle s'ouvre dans un fracas plutôt épouvantable. Se faufilant dans les débris elle entra.

Les étoiles. A l'intérieur de se grand bâtiment, Eden ne pouvait les voir. Prisonnière d'un vent glacial, elle regarda ses habits et se demanda si elle ne serait qu'un peu de bon sens pour oser s'habiller de la sorte. Ses longs cheveux caressait ses cuisses et bloquait alors les caresses d'une brise coquine. La douce enfant grimpa alors les grands escaliers et inspecta l'intérieur. Elle finit par découvrir une pièce immense, celle qu'elle voulait connaître... celle qui lui donna une impression de vide. Elle n'était rien face à cette immense caméscope. Elle lâcha sa lampe torche à l'encadrement de la porte et couru vers cet appareil si mystérieux.

Les étoiles. Enfin... elle pouvait les apercevoir de plus près. Ne se lassant pas de les contempler, elle ne fut interrompu que quand elle entendit un bruit hors du commun. Des pas? Des chuchotements? Des grincements? C'était quoi ça? Bondissant hors de son siège, elle vint se rappeler qu'elle n'avait pas le droit d'être là. Cherchant un endroit ou se cacher, la demoiselle ouvrit une énorme armoire. Elle semblait profonde et plutôt sombre. Les pas se rapprochaient, elle décida de sauter dedans pour s'y planquer, mais il semblait alors que ce placard n'avait pas de fond, car à peine était-elle entrée qu'elle tomba dans un énorme gouffre...

« Aaaaaah ! »


Eden in Wonderland. Elle ouvrit les yeux, ou était-elle? Aucune idée. Cependant une odeur putride se dégageait de ce lieu. Presque même pestilentielle. Elle crut même se trouver sur un cadavre en décomposition. Mais elle ne voyait rien. Plus d'étoiles. Elle avait peur. Eden in Monsterland.
Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Mer 18 Juil 2012 - 17:34


Je trouvais le temps long et m'ennuyais de plus en plus. Même en tachant de garder mon esprit occupé, ça ne fonctionnait qu'à moitié et lorsqu'il était inoccupé, il ressassait. Je la revoyais sans cesse, à chaque fois que mes pensées se laissaient aller. « Eden. » « Eden. » « Eden! » Il n'y en avait que pour elle. Je l'aimais, mais elle m'avait profondément blessé. A plusieurs reprises. Et pas seulement physiquement.

Pourtant, son nom était une marque incandescente à jamais gravée sur mon âme en signe de propriété. Je ne serais jamais à une autre qu'elle. J'avais cependant préféré n'être à personne que d'être le jouet de ses jeux violents et malsains où les sentiments se mélangeaient dans un chaos incertain.

Sorti pour prendre l'air et contempler le ciel nocturne (rien ne l'interdisait spécifiquement), je soupirais. Même lorsque je contemplais les astres, elle occupait mes pensées. Son envoûtant regard azur et les reflets améthystes de sa chevelure, sa peau dépourvue d'imperfections et... WOH STOP !
Je pris le temps de respirer un bon coup et tentais de chasser la chaotique demoiselle de mes pensées, visiblement sans succès. Je la vis passer, vêtue légèrement, comme une cambrioleuse... J'avais de drôles de fantasmes, même s'il fallait m'accorder une chose, elle était très sexy dans cette tenue.

Mais... attendez une seconde, qu'est-ce qu'elle fait subir aux gardiens ? Ils ont l'air tout perdus... D'un bond, je me relève, et me lance à sa poursuite. Mes réflexes réagissant plus vite que mon cerveau, seulement en train d'intégrer l'information : Eden faisait le mur pour se diriger vers la partie interdite... Et en bon étudiant, il fallait que je l'arrête.
L'Ordre comme valeur et son maintient à tout prix ? Ou les hormones feraient-elles encore prise sur ma conscience ?

Pour l'heure, c'était très secondaire de le savoir. Il fallait que je la fasse sortir de cette zone interdite. Si elle était interdite, ce n'était pas pour rien. Heureusement, elle me mâchait le boulot en utilisant une lampe torche et en détournant l'attention des gardes assez longtemps pour que je puisse la suivre.
C'était comme si, à travers l'obscurité elle m'appelait, sur une fréquence connue de nous seuls...
« Suis-moi. Suis-moi. Alors que j'arpente les ténèbres... »

Me voilà au pied de cette tour visible de très loin, un télescope à son sommet. Est-ce cela qui est passé par la tête de ma chaotique moitié ? Contempler les étoiles ? Ne sait-elle pas que des évènements tragiques sont déjà survenus ici et que les lieux doivent avoir leur quantité d'habitant fantômes ?

Soit, ne faisant ni une ni deux, j'entrais et suivis la piste laissée par la lueur. Dans ma précipitation, j'avais omis d'emporter une lampe et ne me guidais qu'à la lueur lointaine de la sienne. Je marmonnais amèrement concernant mes idées stupide du moment, comme celle-ci, mais mes réflexions furent interrompues par un cri tout proche qui me fit accélérer le pas.

« Aaaaaah ! »

Eden ! C'était sa voix, hurlant de terreur. Je l'avais entendue rageuse, séductrice, doucereuse, amère, provocatrice, mais jamais comme ça. Dépassant de loin mes forces habituelles, je défonçais la porte de l'observatoire, et tombais sur une salle vide, à peine éclairée par une lampe jetée négligemment au sol.

« Providence dans mon malheur, au moins ai-je maintenant une lampe. Mais où te caches-tu ? »

Je balayais toute la pièce à l'aide du faisceau lumineux, mais elle était entièrement vide à l'exception d'un grand placard. Un sourire victorieux aux lèvres, je l'ouvris... et rien. Promenant la lumière sur l'intérieur à la recherche d'une trappe, je découvris une explication bien plus simple : le fond était manquant. Dans un accès de stupidité, je sautais.

Tombant toute vitesse, la lueur de la lampe dans ma main éclairant tout sur son chemin comme une comète, j'atterris durement sur quelque chose de mou que j’espérais ne pas être Eden.
Encore un peu secoué, je demandais candidement :

« Euh... Tu es là ? »

Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Mer 18 Juil 2012 - 22:10
Des carcasses répandus au sol... une foule d'objets indescriptibles... qui affleuraient en protubérance à la surface de cette étendue sombre. Qu'est-ce que c'était? Elle gémit de douleur, le choc du à l'atterrissage ayant été plutôt désagréable. L'odeur lui prenait aux narines. Elle était ou ? Elle n'en savait rien. Le cœur encore vrombissant de folle allure. Eden souffla doucement, comme pour se calmer. Elle entendit alors les bruits de pas se rapprocher. C'était qui ça? La porte de placard dans lequel elle était tombé beaucoup plus haut grinça. Elle entendit alors quelques voix méconnaissables. Prise d'une panique inhabituelle, elle se rua vers une direction totalement opposée à son arrivée. « Euh... Tu es là? » Bordel. C'était qui, c'était qui? Stressant à travers toutes les cellules de son corps, Eden se recroquevilla dans un coin sombre.

« Laissez moi tranquille ! Sale... Sale pervers! »


N'allez pas croire qu'elle est le genre de fille à croire qu'un type la poursuivant est fatalement un pervers. NON. C'est juste le premier mot qui lui est venu à l'esprit. Douce nuance. Attrapant des objets qui traînaient par terre, elle les lança dans sa direction, espérant l'atteindre ou le repousser. Puis, d'un petit cri de panique, elle partit se réfugier dans ce qui semblait être un cage rouillée. Elle était placée tout contre ce qu'on pouvait penser être un mur. Se sentant presque en sécurité, l'inconnu n'allait surement pas regarder de ce côté là. De plus, il serait trop occupé à se demander d'ou proviennent les cadavres gisant au sol sans la moindre explications. Respirant alors d'un souffle rauque, la demoiselle étouffait presque dans ce petit nid de fer. De plus que la peur la gagnait peu à peu. Et les étoiles étaient maintenant loin... Franchement, quelle idée de venir fourrer son nez partout.
Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Mer 18 Juil 2012 - 22:43

Les carcasses, l'odeur de pourriture, cet endroit avait l'odeur des catacombes fraichement aménagées ou du lieu d'un incident datant d'il y a un bail.

« Laissez moi tranquille ! Sale... Sale pervers! »

Euh... what ? Moi, l'intégrité faite homme, j'étais un pervers ? Mais c'était absolument n'importe quoi ! Je n'eus pas vraiment le temps de nier que je reçus une série d'objet aussi divers que variés visiblement projetés dans ma direction. L'un d'eux, métallique et relativement lourd, me frappa à la tête et j'émis un « Ouille ! » sonore.

« Eden ? »

Je balayais les alentours, des cadavres. Un nombre bien trop inquiétant de cadavres. Que s'était-il passé ici ? Je brûlais de le savoir, mais mon petit doigt me disait que personne n'accepterait de partager ces informations avec moi. Tant qu'à être en infraction, autant en profiter pour en savoir plus.

« Eden, ne fais pas l'enfant. Je suis venu te chercher pour que tu n'aies pas de problèmes avec le Conseil. S'ils te tombent dessus, il n'hésiteront pas à ne faire qu'une bouchée de toi. »

Je pointais la lumière de la torche vers moi, pour qu'elle puisse me reconnaître, même si un éventuel invité surprise risquait également de bien me repérer. Et avec ça, je n'avais pas emporté mon marteau. Mauvaise idée. Ne pas emporter mon marteau était toujours une mauvaise idée. Même si mes talents naturels me permettraient certainement de m'en tirer. Je songeais qu'une arme plus pratique à transporter serait tout de même un plus commode, toute symbolique mise à part.

Je frissonnais soudainement, dieux ce que j'étais froid. Pas la moindre marque de tendresse alors qu'elle devait se trouver non loin de moi, vêtue de la tenue légère que je l'avais vue porter plus tôt. N'importe quel ado se serait emballé, mais j'étais Adam, déjà vieux avant l'âge et blasé par tout ce que la vie pouvait lui offrir... ou presque.

Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Jeu 19 Juil 2012 - 0:26


« Was this over before
Before it ever began
Your kiss
Your calls
Your crutch
Like the devils got your hand »

C'était lui. C'était Adam. C'était cet idiot fini qu'elle avait osé broyer en mille morceaux sur son passage. Doux dommage collatéral du chaos. Sa voix qui semblait l’appeler elle ne prêtait aucune défaillance. « Eden..? » son prénom prononcé douceur, pureté. Cela la réchauffa un peu. Rassurée que ce soit lui et non pas un sale détraqué, ou encore un stupide membre du conseil... La jeune demoiselle rumina quelques secondes. Sinueusement, elle détailla de ses yeux de saphir la pièce dans laquelle ils se trouvaient tous les deux piégés. Dans cet endroit obscurci par son esprit, Adam illuminait chaque recoin, laissant Eden s'embellir dans les ténèbres.

C'était lui. C'était Adam. Son amour, son désuni. Sa crainte et son supplice. C'était cet idiot qui était parti, en l'abandonnant. C'était celui qui se prétendait déçu. C'était celui qu'elle avait frustré. Lui avait-il pardonné? Non, surement pas. Il parlait avec une froideur, égale à une lame de glace transperçant chaque illusion de la douce. « Eden, ne fais pas l'enfant. Je suis venu te chercher pour que tu n'aies pas de problèmes avec le Conseil. S'ils te tombent dessus, il n'hésiteront pas à ne faire qu'une bouchée de toi. » La bonne blague. Elle ferma les yeux pour alors inspirer un grand coup. La présence d'Adam dans un tel endroit ne pouvait faire que l'effet d'une brise printanière. Fraicheur amère et éphémère d'une époque révolue. Il était son passé... allait-il se démontrer à accepter d'en être également son avenir?

C'était lui. C'était Adam. Sortant un peu de sa cachette – prison – elle se dévoila complétement à lui. Son visage n'était pas gentil, son visage n'était pas méchant. Elle était juste devenu relativement timide depuis la dernière fois. Presque honteuse et maladroite. Des fragments de réalité vinrent la rappeler à l'ordre. Vallait mieux qu'il se taise ou il allait provoquer chez elle encore plus de malheur. Sur ses joues laiteuses, les larmes vinrent gouter les imperfections. Ses lèvres prirent une couleur plus rose, une pluie de vices contractant son corps sous la surprise. La jeune demoiselle, aussi peu vêtue soit elle, enjamba les corps affluant à la surface. Elle serra alors ses petits poings et le dévisagea, son faciès de velours dévoilant alors des traits durs et sévères. Songeur paradoxe... et délicate tension s'installant entre les deux individus.

« Que fais tu là? Tu n'as nullement le droit d'être ici. Et le Conseil ne me fait pas peur. J'étais venu regarder les... »
L'odeur suintante des déchets humains empestait vraiment. Que faisaient-ils là, au fait? Cela ne pouvait être qu'un piège... Ô macabre parcimonie! Sanglantement pris au piège d'un détraqué ou d'un mystère non résolu, les deux adolescents auraient tout intérêt à se serrer les coudes pour sortir de ce labyrinthe. Rien que de penser à cette simple idée, là voilà vacillant entre les cadavres. Elle ne marche plus droit? Que lui arrive t-il? Cette situation l'épuisait. Les souvenirs étaient devenus maitres. Les envies se languissaient d'être tyrans. Les larmes finirent par s'échapper et perler sur sa peau de nacre. Elle avait envie de le frapper, pour qu'enfin il ouvre les yeux. Elle était le chaos. Elle devait évoluer, certes... Mais un peu d'ordre l'aiderait surement à mettre les choses au clair. Trop sincère et honteuse pour lui avouer droit dans les yeux...

« Je... on devrait s'y mettre à deux pour sortir d'ici non? Désolée mais tu n'avais qu'a pas te faufiler sournoisement à ma poursuite. Maintenant assume et supporte mon visage, supporte mes larmes, supporte ces yeux qui t'ont cruellement déçu. »


Elle roula le bassin, un doigt sur ses lèvres hésitantes. Un air plutôt aguicheur qui si souvent avait tenté Adam. Allait-il craquer sous un désir brulant et charnel ou n'allait-il simplement pas ignorer sa douce voix. Suavement, elle tourna les talons pour chercher une sortie dans cette lugubre obscurité. La fragrance du jeune homme était parvenu aux narines de la jeune demoiselle. Elle se délectait allégrement d'une odeur enivrante qui lui avait fraichement manqué. Dieu qu'elle avait été stupide. Dieu qu'il était stupide. Ô danse des illusions. Dieu qu'ils avaient été couards. Mêlée entre la peur et le plaisir. Elle avança prudemment avant de découvrir une porte.

« Je... je crois que j'ai trouvé quelque chose... quoique... je ne sais pas vraiment. C'est une porte verrouillée... Et … Aaah! »


Un crissement plutôt lugubre. Perversion du jeu, de l'interdit. Des couinements à peine susurrés se firent ouïr de derrière la fameuse issue. Ce n'était pas humain. Frissonnant à l'écoute de ses braillements de plus en plus intenses, elle recula et tomba en arrière, trébuchant sur un chaos profond de repas inachevés. Le bruit disparut dans un fracas sourd. Tremblant légèrement, elle regarda le plafond. Aucune étoile à l'horizon. Frustration. C'était le début d'un songe. Ou bien d'un cauchemar. Et l'issue vers ce rêve fou était verrouillée. C'était pervers. C'était fatale. Et les jambes fines de la jeune femme, écartées par la surprise n'y changeront rien... c'était l'innocence perversion d'Eden.

« I fell in love with your sin
Your littlest sin... »
Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Jeu 19 Juil 2012 - 16:28

He saves worlds, rescues civilizations, defeats terrible creatures, and runs a lot.
Seriously, there's an outrageous amount of running involved.

Elle se dévoila enfin à moi. Sa perfection émergeant des ténèbres, en larmes. Mes sens me criaient de la rejoindre et de tout faire pour l’apaiser, mais ma raison régnait encore, maîtresse incontestée de mes actions et je me détournais pour ne pas ressentir la tentation qu'elle faisait naître en moi. Luttant contre ce creux dans ma poitrine qu'elle seule pouvait combler, je répondis, ma voix moins affirmée qu'auparavant.

« Je suis venu te chercher. Tu es en danger ici. »

« Je... on devrait s'y mettre à deux pour sortir d'ici non? Désolée mais tu n'avais qu'a pas te faufiler sournoisement à ma poursuite. Maintenant assume et supporte mon visage, supporte mes larmes, supporte ces yeux qui t'ont cruellement déçu. »

Reine du Drame, elle était douée. Mais je ne pouvais pas lui faire confiance, elle m'avait déjà poignardé en plein cœur dans un moment de faiblesse. Je m'accrochais à cette idée, seule chose capable de retenir l'impulsion envahissante de la prendre dans mes bras et la consoler.

Elle bougea un peu, ce qui me permit de la regarder sans croiser son regard. Je tentais de chasser toutes les pensées déconcertantes qui me venaient à l'esprit pour rester concentré, dieux ce que c'était dur !

« Je... je crois que j'ai trouvé quelque chose... quoique... je ne sais pas vraiment. C'est une porte verrouillée... Et … Aaah! »

Je tressaillis et me ruais dans sa direction. Heureusement, elle n'avait apparemment rien. Panique. Qu'est-ce qui avait pu lui faire peur ainsi ?

« Eden ?! Qu'est-ce que... »

Quelque chose entre un grognement affamé et un cri strident résonna de l'autre côté de la porte. Soudainement pris d'un doute malsain, j'examinais les corps alentours à la lueur de la torche : Dévorés. Pré ou Post Mortem ? Je misais sur un mélange des deux, ayant une idée assez certaine de ce qui se trouvait de l'autre côté. Des livres de la bibliothèque que j'avais parcourus pour m'informer traitaient de ce genre de chose.

« Si tu ne veux pas qu'on se fasse dévorer vivants... ou morts, il vaut mieux que nous filions d'ici. »

Je lui tendis la main et l'aidais à se relever, le contact me fit perdre mes capacités de raisonnement et j'eus envie à nouveau de me rapprocher d'elle pour un moment d'extase que j’espérais voir durer éternellement.
Heureusement, mon instinct de survie se rappela à moi et, tenant toujours sa main dans la mienne, je l'entraînais rapidement dans la direction opposée. Ajoutant pour seul commentaire :

« Goules. Fuyons. »

Au moment où je finissais de parler, la porte derrière laquelle se tapissait la créature céda dans un bruit à nous vriller les tympans.
La lampe dans une main, la main d'Eden dans l'autre, mes yeux et mon esprit cherchaient désespérément une échappatoire.

Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Sam 21 Juil 2012 - 11:32
Peur : n.f. ; Crainte, inquiétude ressentie face à un danger, une situation présente ou à venir.
Désir : n.m. ; Envie, fait de vouloir quelque chose. C'est plus souvent caractérisé par l'attirance sexuelle.
Confiance : n.f. ; Espérance ferme, assurance envers une personne ou une chose.


Je t'aime. Moi non plus. Je t'aime. Tu m'as déçu. Voilà à quoi se tenait leur relation à présent. Ils se cherchaient. Ils résistaient. Rien de bien glorieux. Mais l'attraction même qu'ils avaient l'un envers l'autre prenaient légèrement le dessus. C'était d'ailleurs plutôt amusant pour Eden de voir Adam retenir ses pulsions à l'intérieur de lui. Elle n'était pas sadique de le voir si coincé, si rancunier. Non, elle était juste amusée au fond d'elle qu'il se rebute à s'avouer son amour. Car cela voulait dire qu'il avait encore des sentiments.
Boum Boum Boum. C'est le cœur d'Eden qui s'accélère.

Qui avait-il derrière cette porte? Rien de bien gentil. Mais peut-être rien de méchant. Eden changea d'avis dans la seconde ou elle entendit des grognements. Elle était tombé en arrière plutôt violemment. Dans un cri étouffé, elle s'était étalé sur quelque chose de putride. Elle entendit au loin. « Eden?! Qu'est-ce que... » Il s'inquiétait. Adam ne pouvait pas s'en empêcher. Cet appel raisonnait comme une douce mélodie. Une symphonie enfin accordée, une symphonie ou chaque son transperce l'âme. « Si tu ne veux pas qu'on se fasse dévorer vivants... ou morts, il vaut mieux que nous filions d'ici. » Eden attrapa sa main. Eden serra sa main. Eden n'allait pas lâcher sa main.

« On ne peut pas partir ! Si tout ceux là sont morts, c'est qu'ils n'ont pas réussi à s'enfuir! Et je te rappelle que je n'ai pas ma hache... et tu n'as pas ton marteau non plus... »


Le bruit s'intensifia pour annoncer une tonalité plutôt stridente. La porte céda alors dans un flot de lumière. Eden dut fermer les yeux, aveuglée. On ne pouvait discerner ce qui se trouvait derrière l'issu. Adam avait la lampe torche, elle pouvait sentir grâce au contact charnel, la peur et la panique qu'il pouvait éprouver. Pas très rassurant. « Goules. Fuyons. » Quoi? Des goules? Des quoi? Effroi. Malêtre. La jeune demoiselle chercha des yeux une sortie. Non, il n'en avait pas une. Sinon les autres ne seraient pas morts ! Et merde ! Elle allait mourir ! Elle ne voulait pas... Pas perdre son joli minois si vite. Et puis … Adam …
Boum Boum Boum. C'est le cœur d'Eden qui s'accélère.

« Je ne veux pas mourir ! Nooooon ! Je suis trop jeune pour ça ! ET PUIS JE SUIS DÉJÀ MORTE UNE FOIS PUTAIN DE MERDE ! »

Elle lâcha alors sa main, la symbiose s'envola. Mais contrairement aux dernières fois, les sentiments subsistaient. Elle se rua vers là ou se trouvait la cage en fer pour d'un violent coup de pied en détacher un morceau. Armée alors d'une barre de fer – merci le cliché des films de zombie – elle se rua dans l'autre direction. Tapant dans le vide comme une folle furieuse, elle croyait à des moments entendre des « Urrr! Urgl! Bwaah! » Du sang d'une couleur non déterminée gicla sur ses vêtements. Cela ressemblait plus à de la bave avec du colorants.


« Crève ! Crève ! Crève ! »


Les autres monstruosités s'enfuirent par là ou elles étaient arrivées. Tapissées dans les ténèbres, elles n'en auraient pas pour longtemps de resurgir. Mais elle et Adam auraient au moins un moment de libre. Elle se tourna vers le jeune homme, essoufflée et des résidus d'expectorations sur son débardeur.

« Voilà comment on procède chez moi. Oh et... »
Elle sourit.
« Dis moi que t'as une machine qui voyage dans l'espace temps cachée depuis le début. Ça serait cool... »
Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Dim 22 Juil 2012 - 21:59

Elle me dit quelque chose que je n'entendis pas, l'esprit trop occupé à chercher une solution pour se laisser détourner si facilement. Malheureusement, la seule issue semblait être celle qu'avaient empruntées les goules...
Alors, Eden, ma douce et violente Eden, prit la meilleure décision possible. En l'absence d'autre solution, attaque jusqu'à écraser la menace ou meurt en essayant. Et contre toute attente, elle parvint à les repousser avec un certain succès.

« Voilà comment on procède chez moi. Oh et... Dis moi que t'as une machine qui voyage dans l'espace temps cachée depuis le début. Ça serait cool... »

Bien que je n'aie pas réellement suivi l'histoire de la machine à voyager dans le temps, je restais impressionnés par ce qu'elle venait de faire.
M'approchant d'elle, je l'attirais contre moi au mépris des fluides divers qui la recouvraient, et je l'embrassais comme jamais je ne l'avais fait. Ponctuant cet échange d'un murmure admiratif :

« Mon héroïne ! »

Je m'écartais ensuite, lui céder de la sorte était une mauvaise idée, mais c'était extrêmement satisfaisant. Puis, elle le méritait. L'instant d'extase, toujours trop court, au moment de notre baiser m'avait, de plus, remis les idées en place et j'étais prêt à avancer dans la bonne direction pour que nous sortions d'ici.

« Tu as fait un excellent boulot à l'instant, mais fait attention. Les griffes et crocs de ces créatures sont empoisonnées et leur haleine fétide est tout aussi dangereuse. »

Tout en jouant les professeurs improvisés, j'attrapais une chaîne qui maintenait autrefois la cage en l'air et la détachais assez facilement. Majoritairement rouillée, elle ferait tout de même une bonne arme improvisée et pourrait servir à attacher un adversaire que nous ne pourrions vaincre ou encore bloquer une issue.

Il y avait de nombreux éléments à proximité, des possibilités plus nombreuses les unes que les autres me vinrent à l'esprit et je lui demandais :

« Penses-tu que nous ayons le temps de leur tendre un piège ? »

Certes, ce n'était pas très régulier, mais face à un adversaire naturellement avantagé, on ne pouvait nous reprocher d'équilibrer les chances. Les stratégies et tactiques conçues par les humains depuis l'aube des temps existaient dans ce but. Permettre au faible de surpasser le fort. Pas de bol pour ces goules, nous n'étions pas aussi faibles et vulnérables qu'elles le pensaient.

Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Mar 24 Juil 2012 - 12:20
Équilibre parfait. Elle avait réussi. C'était une petite victoire satisfaisante. Oui... Elle était heureuse. Elle, une barre de fer, du sang, un mec à son cou. Elle avait réussi. Tout simplement. La peur et le stress s'évaporaient tout doucement. Cependant, à la place, la fatigue la gagnait peu à peu. « Mon héroïne! » Il lui avait susurré, admiratif et sensuel, à la fin d'un baiser langoureux. Ses yeux s'écarquillèrent pour se refermer dans un soupçon de volupté. Elle passa ses mains autour de son cou, tandis qu'elle tenait encore fermement son arme. Puis ils se dégagèrent en même temps. Équilibre instable.

Eden sentait son corps devenir lourd. Ses paupières vacillaient tandis que sa peau fut parcouru de frissons du à la fraicheur de la nuit au vent glacial qui se profilait dans les souterrains. « Tu as fait un excellent boulot à l'instant, mais fait attention. Les griffes et crocs de ces créatures sont empoisonnées et leur haleine fétide est tout aussi dangereuse. » Elle se mit à rire d'un air sincère, amusé par ce qu'il venait de déblatérer.

« Tu es un vrai dictionnaire ou quoi toi? Tu retiens plein de choses. Personnellement, je n'arrive pas apprendre. Les mots se perdent dans ma tête, comme s'ils ne se connaissaient nullement. »


Cependant, s'imaginer les griffes et les crocs se planter dans sa chair, ce n'était pas très imaginatif. La déchirer d'une morsure violente l'était plus. ARGH. Eden se faisait peur toute seule. Elle regarda Adam attraper une chaîne sur l'ancienne cage abandonnée. Rouillée à souhait, il sembla s'en satisfaire. D'un petit sourire coquin, elle le rejoint alors.

« Tu vas faire quoi avec çaaaaa? »


N'allez pas croire que le chaos est pervers. Vous vous tromperiez lourdement. Oh et puis il faut bien un peu de scène X dans tout film d'horreur à l'américaine! Non pas qu'Eden soit une blonde à forte poitrine mais... Changeons de sujet. « Penses-tu que nous ayons le temps de leur tendre un piège ? » Elle recula alors et quitta ses bras pour réfléchir. Elle n'était pas très douée pour ce genre de chose. Les trucs pratiques, c'était lui, pas elle. Eden jeta un coup d’œil à la cage et eut soudain une idée.

« On pourrait placer la cage derrière moi. Je me placerai devant la porte pour faire l'appas. Et je m'écarte au dernier moment. Toi, tu étais caché sur le côté, tu refermes, et on en aura choper quelques uns. Et je propose que pour le reste, on improvisera. »


Aussitôt dit, elle se mit en quête de déplacer l'énorme piège. Regardant Adam avec insistance pour qu'il l'aide. Une fois transportée, elle se tourna vers son uni pour enfin lui demander son avis.

« On fait comme ça? »


Eden tremblait de froid. Mais l'adrénaline du moment la réchauffait peu à peu. Tellement qu'elle faillit enlever son haut. L'impatience montait. Le stress se régalait. Et chaque seconde devinrent éprouvantes. Comme si c'était les dernières.
Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Mer 1 Aoû 2012 - 16:43

« Tu es un vrai dictionnaire ou quoi toi? Tu retiens plein de choses. Personnellement, je n'arrive pas apprendre. Les mots se perdent dans ma tête, comme s'ils ne se connaissaient nullement. »

Je lui souris légèrement et répondis avec simplicité :

« Tu as tes talents, j'ai les miens. Ce sont nos différences qui nous permettent de former une bonne équipe. »

Elle se fit un instant aguicheuse au moment où je récupérais la chaîne, je l'ignorais pour me concentrer sur notre problème, pour lequel elle proposa une solution que j'acceptais d'un hochement de tête.
Mettant mes (rares) muscles à contribution, je l'aidais à déplacer la cage et terminer consciencieusement le piège destiné aux goules. Une chance pour nous que la grande majorité des morts-vivants soient stupides.

Puis, ce fut la partie la plus pénible de tout plan : l'attente. Chaque seconde paraissait interminable alors que nous attendions que nos adversaires se manifestent à nouveau. Mais la délivrance finit par arriver lorsqu'une bande ? troupe ? meute ? Enfin, le nom qu'on donne à un groupe de goules fonça tête baissée à travers la porte, focalisées sur Eden, appât délicieux entre tous.
Sur les cinq qui s'élancèrent - et que j'espérais être les seules présentes - quatre tombèrent dans notre piège, prisonnières de la cage trop étroite comme des sardines en boîte.

La dernière, cependant, parvint à s'accrocher à Eden. J'hurlais un « Attention ! » et lançais instinctivement ma chaîne, tout s'imbriquant en une seconde dans mon esprit : la créature, Eden, leurs positions, la longueur de la chaîne, ses ondulations, les forces à mettre en œuvre, ...
Je n'eus besoin que d'un instant pour cibler et frapper, la chaîne s'enroulant autour du torse de la goule qui fut entraînée en arrière d'un coup sec et rageur de ma part.

« Venge-toi, finis-là ! »

Ces mots bien trop ardents s'étaient échappés de mes lèvres avant même que je puisse y réfléchir soigneusement. D'où venait cette colère ? Et cette violence calculée ? Étaient-elles vraiment miennes ?
Invité
avatar
Invité
Re: « What a beautiful silence act. | Pv Adam. - Mer 15 Aoû 2012 - 17:52

I.N. Y.O.U.R. E.Y.E.S.

« Dans ses yeux je voyais mon monde s'effacer lentement en un clignement de paupières. Un si petit espace regorge bien de sensations. Alors que l'odeur de la chair putride embrouillait mes sens, mon cœur et mes sentiments persistaient à vivre dans cet enchainement morbides. Dans ses yeux je voyais l'avidité indécente qui l'habitait. Je voyais mon reflet et mon sourire souffrant. Mon visage humide dans sa pupille. Dans ses yeux je comprenais que je voulais que ce moment dure pour toujours, qu'il hante mes rêves, qu'il hante mon cœur, qu'il fasse onduler mon corps, désemparé. Alors je fermai mes yeux, précieux, pour souffler un coup, au pire, si c'était la dernière fois que je voyais dans ses yeux, cela aura été délicieusement percutant. »

« Attention ! » Eden rouvrit lentement ses paupières, laissant apparaître des luisantes pupilles, scintillantes de soulagement. La monstruosité s'était accroché au pan de son short, la demoiselle ne cria pas. Adam n'avait pas attendu longtemps pour l'en dégager. Surprise de la rage dont laquelle il faisait preuve, elle s'éloigna un peu de la bête se tortillant au sol. Faisant en sorte d'embrouiller son esprit, les petits cailloux au sol se mirent à trembler quand la créature se retourna pour griffer Adam au tibia. Tenant sa barre de fer, elle s'approcha pour  « Venge-toi, finis-là ! » Ainsi fut son châtiment. La tête explosée au sol. Adam blessée, Eden ensanglantée. Un terrible spectacle aussi divin fut-il, bien dramatique.

« ADAM ! »

Elle arracha un bout de son t-shirt pour venir bander sa griffure. Un peu maladroite, elle n'était pas si délicate qu'elle puisse le paraître. Encore stressée par les derniers événements, elle n'usait que des mouvements frénétiques et imprécis. Perturbée par les cris d'agonie au loin, perturbée par le fait de ne pouvoir sortir de cet endroit, perturbée par la respiration d'Adam si proche d'elle... Imperturbable chaos. Prenant la main de son amant, elle ne lui fit qu'un signe de tête sur d'elle et l'entraina à travers la porte.

« Sois fort. » Il y en avait surement des centaines de l'autre côté. « Jusqu'à la mort. » Il y avait surement une sortie de l'autre côté.


Des lieux luisants, des ricanements, des bruits, du noir, des cris. L'apogée de l'horreur, remake de Braveheart, Eden s'avance. Remake du papillon de lune, Eden recule. Cette nuits, sous les projecteurs d'une pénombre malsaine... Ce sera la mort ou la vie qui les attendront au bout du labyrinthe tortueux.

I.N. M.Y. E.Y.E.S.

« Dans mes yeux la fin du monde. Savoure la, sens là, sans jamais me quitter du regard. Et dans un dernier éclaboussement d'or, ça sera ma tête, qui enfin aura prit les dimensions de l'univers. »
« What a beautiful silence act. | Pv Adam.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Au-delà du portail :: Observatoire-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page