Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

The truth, the whole truth and nothing but the truth

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: The truth, the whole truth and nothing but the truth - Jeu 27 Fév 2014 - 18:55
Des problèmes, encore des problèmes et toujours des problèmes. Ne pouvait-il pas redevenir enfant ? Cet age innocent ? Ou on ignore tout ? Que la seule chose qui nous préoccupe c'est de savoir si papa va nous ramener nos bonbons ou non ? Ce que l'on mange le soir aussi. Mais c'était finit pour Lev. Bienvenue dans le monde des adultes mon enfant ! Sauf qu'avant, il ignorait que tout était aussi difficile. Sauf si ça l'est uniquement pour les apprentis-dieux ? Après tout il avait eu une enfance presque tranquille. Après tout Agata avait été là pour lui. De jour comme de nuit. Veiller sur son grand-frère, le rassurer et l'aimer, voilà ce qu'elle avait fait pour qu'il se sente bien. Sa relation avec Lyra était totalement différente. Avec Lyra c'était le jeu de celui qui faisait le plus mal. Là encore, Lev prenait cher à cause d'elle. Après tout, elle n'avait aucune pitié avec lui. Tout comme il n'en avait pas avec elle. Mais ça c'est pas une famille. C'est pas une relation frère-sœur. Qu'est-ce que c'est alors ? Est-ce que souffrir devait vraiment faire partit de son quotidien ? Est-ce que tenir debout après chaque coup que Lyra lui infligeait était sa destinée ? Si c'est ça, autant directement penser au suicide, autant mourir une seconde fois pour éviter d'endurer tout ça. Mais là encore il ne savait pas si c'était la bonne solution. Il y avait pensé une fois. Mais ça serait lâche de sa part et il ne s'estime pas si faible que ça.

Elle aurait obéit aux ordres. Qu'est-ce qui aurait été le plus douloureux au final ? Après tout il n'était pas tombé amoureux de Rain dés le premier regard. Il ne lui en aurait pas voulu puisqu'il ne serait sans doute pas là. Sa mort aurait sans doute été plus facile à encaisser si elle était venue d'elle. Étrangement il n'avait aucun doute là-dessus. Mieux vaut mourir des mains d'un inconnu que de son père, son sang, son exemple. Oui, cet homme cruel était l'exemple de Lev quand il était enfant. Oh oui devenir aussi gentil et intelligent que papa aurait été idéal pour lui.

- Je pense que ça été plus facile de mourir si tu m'avais tué.

Il aurait sans doute mieux digéré la nouvelle. Il n'aurait pas tué son père ensuite. Il aurait encore de la famille. Après tout Lev ignorait qui il était. Lev Wezka, 19 ans, démon et frère adoptif de Lyra Vilkas. Que savait-il de plus ? L'identité de son père, son tueur. Mais rien de plus. Pas de mère, pas d'explication sur sa race. Après tout Lev s'était longtemps cru humain. Jusqu'à ce que son père lui annonce la nouvelle lors de cette première visite à la secte. Bien sur qu'il s'en souvenait encore de ce sourire qui ressemblait à une grimace. De cet lueur de fierté dans ses yeux. Son fils était un monstre. Et il en était fier. Ce jour-là Lev avait été anéantit. Intérieurement il avait eut l'impression de perdre quelque chose. Son humanité ? Possible. Comme si son père lui arrachait son cœur. Il voulait après tout que son fils soit abominable. Que son fils reprenne la secte après sa mort et prie à son tour Lucifer. Prier Lucifer ? Pourquoi ? Après tout son lui avait imposé ce rite dés petit. Quand il était enfant il le faisait puis en grandissant il avait arrêté. Il avait mentit bien sur à son père. Il lui disait le faire après les cours ou qu'il n'avait pas le temps. A ce moment-là il trouvait ça idiot. S'il savait ...

Rain parlait de quelqu'un qui avait réussit à la réveiller. Il ne voulait pas savoir. Pas maintenant. Sans doute plus tard. Il avait ses mains sur le torse du garçon. Il se laissait faire, il n'avait même pas finit de boutonner sa chemise. Elle proposa alors de prendre l'air alors qu'elle l'aidait à boutonner sa chemise. Il accepta en hochant la tête. Puis il remit sa veste et répondit au baiser que Rain venait de déposer sur ses lèvres. Ce geste lui arracha un sourire. Il devait être heureux maintenant. Pas maintenant. C'est vrai, maintenant il était avec la femme qu'il aimait et qui l'acceptait comme il était. Qu'est-ce qu'il pouvait demander de plus à ce moment-là ? Un sourire sincère, comme ceux qu'il lui faisait avant. Un sourire qu'il n'avait pas fait depuis longtemps. Un sourire qui devait sans aucun doute manquer à Rain.

- T'as les lèvres sucrées.

Il dit cela en tirant la langue, histoire de la taquiner un peu. Ce n'était pas méchant, évidemment. Il était juste taquin sur le coup. Et ne savait même pas si ce genre de remarque pouvait avoir un impact sur elle. Mine de rien c'était aussi un compliment. Après tout il l'avait dit qu'il aimait les choses sucrées et non amers. Sous-entendus qu'il aimait qu'elle l'embrasse. Elle prenait des initiatives et ça lui plaisait. Le démon prit la clé de la porte verrouillée et l'ouvrit. Bien sur il avait attendu que Rain vienne à son tour. Sortir allait sans aucun doute leur faire du bien. Autant à lui qu'à elle. A peine eut-il le temps d'ouvrir la porte qu'une personne était là, le poing levé, sans doute pour frapper à la porte. Il observait Lev d'un air étonné. La personne n'osait pas encore parlé et Lev prit la parole avant que cette personne le fasse.

- Oh vous en faites pas, on bossait pas. Je suis juste son professeur de bisous. D'ailleurs je peux vous donner des cours si vous voulez.

La personne -une belle femme sois dis en passant, grande, bien proportionnée et elle avait des airs matures, comme il aime- tendit tout simplement un dossier en rougissant et en faisant rapidement demi-tour. Le démon pouffa de rire et tendit le dossier à Rain. Bien sur tout cela était une pure plaisanterie pour lui. Après tout il n'avait prit aucun air sérieux à ce moment-là.

- Oh ?

Il s’empêcha de rigoler sur ce coup. Dans quel état venait-il de la mettre ? Dans quel genre d'embarra pour elle ?
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6588

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: The truth, the whole truth and nothing but the truth - Jeu 19 Juin 2014 - 19:55
L'humour... Vous savez, cette manière d'exprimer les choses autrement que terre-à-terre. Cette façon de communiquer une idée en exigeant une participation cérébrale du destinataire, afin qu'il cherche lui-même le véritable sens de l'idée énoncée. Le but de l'humour est, souvent, de rigoler un bon coup, parfois tout seul, idéalement à plusieurs. Eh bien, ce même humour, était une notion abstraite pour Rain jusqu'à il y a peu. Encore aujourd'hui, son cerveau était bien trop habitué à comprendre le sens littéral des messages pour saisir toute la subtilité du langage. Toutefois, sa longue exposition aux mœurs et coutumes des humains lui avaient permis d'en assimiler une partie. Bien qu'on était loin de pouvoir parler de plaisanterie, il n'était pas rare que le sarcasme s'invite dans ses mots, servis plus épicés qu'à l'époque où elle n'était qu'une arme obéissant sagement aux ordres. D'ailleurs, que disait-elle d'intéressant à cette époque ? Pas grand-chose. Rien du tout même. Il n'y avait rien, ni réflexion, ni expression.

A l'heure actuelle, Rain était un peu dans l'autre extrême. Son cerveau surchauffait à force d'analyser tout et n'importe quoi, à force de vouloir tout comprendre. Lèvres sucrées ? Pourquoi une telle remarque ? L'intérêt, le motif, la motivation, le but… 404 not found. Pourquoi tirer la langue ? Le sens de ce geste aussi lui échappait. Aucun de ce genre recensé dans son registre du langage corporel. Qu'avait-il voulu dire dans ce cas ? Pas le temps de comprendre, un nouvel élément entra dans la pièce, un élément vivant même, dérangeant c'était le cas de le dire. Et ce n'était pas parce qu'il s'agissait d'une femme ! Ça non, elle n'était pas aussi limitée. Non, le fait était que l'intrus avait attiré l'attention de Lev et, qu'il fusse un homme, une femme ou une chaussette n'y aurait rien changé, cela ne plut pas à Rain. Et voilà que monsieur le Délégué rassurait la nouvelle venue sur la raison de leur présence à tous les deux en ces lieux. Genre ? Depuis quand ils avaient des comptes à rendre ? Puis comment ça, professeur de bisous ? Et son avis à elle, on s'en tape ?

Autant le dire tel quel, l'intruse ne représentait aucun intérêt aux yeux de Rain, qui ne jeta même pas un regard dans sa direction, même lorsque celle-ci finit par partir, le feu aux joues. Le dossier que cette fille venait de confier à Lev atterrit dans les mains de l'ancienne professeur mais pas pour longtemps. Rien à foutre du dossier pour l'instant, celui-ci tomba donc au sol, tandis que Rain se plantait devant le démon. Sa main droite vint se refermer sur le point faible anatomique des mâles, le nid des hormones, c'était d'ailleurs ce qui expliquait comment un coup à cet endroit pouvait calmer aussi rapidement.

- J'espère pour toi que tu n'étais pas sérieux, parce que moi je le suis quand je te dis que tu n'as pas intérêt à l'approcher, elle non plus d'ailleurs.

D'un point de vue extérieur, collés ainsi l'un contre l'autre, quelques pauvres centimètres séparant leurs visages, il n'y avait sans doute là rien qu'une amourette, mais pour Lev, cette situation était bien plus délicate. Ce sérieux habituel sur les traits de Rain et son regard tranchant suffisaient pour faire comprendre qu'elle n'était pas spécialement de bonne humeur. Quoi ? Comment ça il y a quelques minutes ils se disaient des mots doux ?

Dans tous les cas, la demoiselle était perplexe. Pourquoi ? Parce que c'était la première fois qu'elle extériorisait ce côté d'elle-même de manière aussi claire. Elle venait tout de même de lui faire une crise… pour une fille qu'ils ne connaissaient pas. Tout ce qu'elle avait pu endurer avec les histoires impliquant Kate, Lyra ou tout être vivant s'approchant de Lev, ou même de qui que ce soit de son entourage, ressortait maintenant, en ces mots qu'elle venait de prononcer. Et comme à chaque fois que l'on s'approchait trop d'une vérité refoulée, appelée faiblesse, Rain battait en retraite. Oui, elle se sentait vulnérable, car c'était un aveux qu'elle venait de faire là. Un aveux de besoin, de dépendance.

- Et merde… soupira la jeune femme.

Son prisonnier libéré, la voilà qui se retirait, l'alarme incendie de son cerveau hurlant de plus belle. La chaleur… une chaleur éreintante. Elle traversa le couloir, pour se retrouver dans le grand bureau où les membres du Conseil accueillaient les visiteurs habituels. C'était là qu'elle avait été interrogée par Abygaïl d'ailleurs, suite à une rencontre musclée, mais brève. Toujours cette armoire pharmaceutique. La présidente allait lui tomber dessus en mode boulet de canon ? Pendant un bref moment, elle se le remémora, son esprit la lâchant quelque peu. Un verre, un cachet et on n'en parle plus ? Facile à dire, difficile quand le simple fait de ne pas verser de l'eau partout est un exploit.

Un point dans le vide. Regarder fixement un point dans le vide. La danse des couleurs devant ses yeux stagnèrent. Les objets cessèrent de se dédoubler. Inspiration, expiration. Combien de temps était-elle restée seule ? Elle n'en avait aucune idée mais demeura ainsi jusqu'à l'arrivée de Lev. Quelques secondes de latence pour réaliser qu'il était là et elle se décida à se tourner vers lui, verre en main. Le calme était peut-être présent sur son visage, mais il était évident qu'elle était encore sur les nerfs. Et que son mal ne l'aidait pas.

- Mon comportement… était un peu exagéré, c'est vrai, mais je suis fatiguée, d'accord ?

Ne prends pas ça au sérieux, je plaisantais ? Ah ah. Elle, plaisanter, ça c'était la blague. Ce qui était sûr c'était qu'elle n'allait pas pouvoir démentir ses paroles, et quand quelque chose était vaine, il n'y avait aucune raison de la faire, n'est-ce pas ? Rain avait beau ne pas avoir les pensées claires, elle restait rationnelle. Et tant qu'on y était, pourquoi perdre son temps à des excuses ? Pourquoi s'excuser d'avoir été franche avec elle-même ? Pourquoi ne pas continuer à l'être ?

Son attention était verrouillée sur le démon devant elle, à aucun moment elle ne le quitta des yeux, ni n'écouta ce qu'il aurait éventuellement dit entretemps, d'ailleurs… Complètement plongée dans ses pensées qu'elle était. Pensées qu'elle se mit d'ailleurs à énoncer à voix haute, tandis qu'elle déposait le verre pour s'approcher de Lev tout en l'examinant comme une bête de foire, jusqu'à se retrouver contre lui, tout contre lui. Sauf que cette fois il n'y eut aucun mouvement offensif de sa part.

- Un peu d'attention… Non, en fait c'est toute ton attention que je veux. Fais attention à moi, soucie-toi de moi, regarde-moi, aime-moi… Oui, je te veux, ton attention, et tout le reste. Toi… tout entier. Pour moi et pour personne d'autre…

Une part d'elle-même lui hurlait de la fermer, mais l'autre se sentait comme délivrée d'un énorme fardeau. Avouer quelque chose d'aussi… intime était véritablement une première chez elle. Autant dire que cela défoulait. Sa proximité lui permettait en tout cas d'observer le visage de Lev dans les détails. De la forme de ses iris jusqu'à la dernière cerne, rien ne lui échappait.

Un soupir. Ou peut-être un rire. Ou un mélange des deux. Rain baissa la tête et la secoua doucement. Non, au final, elle n'avait aucunement le droit de lui faire le moindre reproche. Elle-même, sous ses airs de dure à cuir, n'avait fait que fuir la vérité.

- Je ne suis qu'une gamine…

Trop. Elle en avait trop dit. Nue ? Oui, on pouvait dire que c'était ainsi qu'elle se sentait. Elle s'en fichait de se retrouver sans habits, tout cela était superflu pour une arme mais… parler de la sorte de ses sentiments les plus intimes était quelque chose de très effrayant.

Partir, claquer les talons et partir, droite comme un soldat. Elle aurait aimé faire ça, rester fidèle aux habitudes, mais elle ne trouva pas la force. L'enfant avait parlé, maintenant tout ce qu'elle souhaitait, c'était retourner se rouler en boule dans un coin, le plus loin possible de la réalité.




Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: The truth, the whole truth and nothing but the truth - Jeu 19 Juin 2014 - 21:20
Ok alors la blague était une mauvaise idée. Le dossier au sol, Lev n'avait même pas le temps de répliquer ou d'agir qu'il se retrouvait brusquement compressé. Quelque chose qui l'oppressait. Si ce n'était pas Rain en face de lui, la personne se serait prit son poing dans la figure et fissa ! Pas de pitié pour ceux qui touchent à ses trésors de famille. Que ça soit une fille ou un garçon d'ailleurs. Lev ne frappe pas les filles, mais il y a des limites à respecter. Son intimité par conséquent. Et là même Rain ne le respectait pas. Néanmoins il ne pouvait pas lever la main sur sa bien aimée et contentait de rester immobile. La sensation était douloureuse. Elle montrait bien que sa remarque ne lui avait pas plu. Lev perdit instantanément son sourire. Ce n'était pas avec ce genre d'attouchements douloureux qu'il allait sourire en tout cas. Mais il ne fit aucune remarque, se contentant d'écouter celle de Rain. Non ce n'était pas sérieux. Heureusement d'ailleurs. Lev serait un connard de draguer ailleurs alors que Rain était là. Mais ce qui est fait est fait.

Une mauvaise insulte et la voilà lâcher Lev et lui tourner le dos. Lev mit un temps pour aller la rejoindre. Passant sa main au niveau de son entre-jambe, par dessus son pantalon, il posait sa tête contre le mur du couloir et attendit que la douleur passe. Il soupira. Elle lui faisait clairement une crise de jalousie. Il aurait pu l'apprécier et trouver ça mignon si elle ne lui avait pas compressé ses bijoux. En même temps il ne s'attendait pas à ce qu'elle les lui attrape aussi rapidement. Il avait baissé sa garde. Mais il ne voulait pas rester méfiant vis-à-vis de Rain en se disant qu'elle pouvait lui faire du mal. Voilà pour il avait baissé sa garde. Il n'aurait sans aucun doute pas du. Il inspirait et expirait. La douleur s'en allait lentement mais sûrement.

Il finit par rejoindre Rain dans une autre pièce. Elle mit quelques minutes à voir qu'il était là. Non il n'avait pas bougé, pas parlé. Il attendait de voir ce qu'elle avait prévu de faire en le voyant. S'attendait-il à des excuses ? Sans doute. Après tout sa jalousie l'avait poussé à s'en prendre à Lev. Non il n'aimait pas que l'on touche cet endroit. Elle finit par le voir. Puis elle lui dit que son comportement était poussé mais qu'elle était fatiguée. Lev levait un sourcil, restant planté au milieu de sa salle.

« Dans ce cas la prochaine fois évite cet endroit. »

Un ton froid. Glacial même. Fallait qu'il lui montre quand même qu'il n'aimait pas ça. Personne ne pouvait la toucher ici, pas même elle. Sauf si c'est pour lui faire du bien, mais ils n'en sont pas encore là. Le démon avait un visage neutre. Il ne montrait ni mécontentement, ni satisfaction, ni frustration. Il était comme une coquille vide. Il ne montrait rien mais le ton qu'il avait employé montrait bien que ça lui plaisait pas. Non parce que Lev ne rigole pas vraiment avec ce genre de chose.

Rain s'approchait. Lev hésitait à reculer. Mais il ne fit pas alors qu'elle était contre lui. Là encore il ne réagit pas. Il l'écoutait parler. Lui dire qu'elle voulait toute son attention. Tout son amour. Pour elle et personne d'autre. Cela donnait le sourire à Lev qui oubliait bien vite l'erreur de Rain et il finit par la serrer dans ses bras. Elle s'ouvrait à lui. Ce n'était pas rien. Il était heureux, il devenait mielleux et son cœur battait la chamade. Il la comprenait parfaitement. Parce que c'était réciproque. Lui aussi ne la voulait que pour lui, il la voulait toujours à ses côtés. Non il ne voulait plus se séparer d'elle. À vrai dire il voulait aussi l'emmener sur Terre avec lui, mais il savait que ce n'était pas possible. Non ce n'était pas la place de Rain. Chacun avait ses fonctions, chacun avait son travail. Et ce n'était pas parce qu'ils étaient amoureux qu'ils pouvaient tout abandonnés, même si ce n'était pas l'envie qui manquait au démon.

Rain s'insulta ensuite de gamine. Lev se contentait d'embrasser son front, la serrant davantage contre lui. Ils étaient complices. Elle était dans ses bras. Que pouvait-il espérer de plus ?

« T'es pas une gamine. T'es jalouse. Et j'adore les jalouses, ça te donne un air mignon ! »

Il pouvait au moins la rassurer. Parce que oui, il aimait vraiment qu'on le jalouse. Il se sentait important à ses yeux. Même si elle n'arrivait pas à dire qu'elle l'aimait, elle pouvait au moins lui montrer. Il le voyait dans son attitude qu'elle l'aimait. Et tant qu'elle lui montrait, il ne pouvait pas douter de ses sentiments. Parce qu'au final si elle ne l'aimait pas, il serait déjà mort. De toute façon si elle ne l'aimait pas, il ne serait pas là actuellement.

« Rain, aime-moi et je ferais de toi le centre de mon monde. Ma priorité. La seule chose que je veux c'est ton amour. »

Il rougit légèrement en disant ça. Non il n'avait pas l'habitude d'ouvrir son cœur ainsi. Mais il le fallait. Elle lui montrait qu'elle l'aimait, fallait bien qu'il fasse de même. Il allait faire des efforts. Pour la protéger, la voir plus souvent, la rendre heureuse. N'est-ce pas son rôle désormais ? La combler de bonheur, l'aimer jusqu'à la fin des temps. Certes, c'est un peu culcul la praline, mais rien ne pouvait briser ce moment de bonheur.

« Je t'aime Rain. Et saches que tu es à moi. Toi tu ne me partages avec aucune femme et moi aucun homme. Parce que je suis jaloux moi aussi. »

Suite à ça, il approcha son visage de celui de sa bien-aimée pour déposer à nouveau ses lèvres sur les siennes. Un baiser magique pour se réconcilier ! Lev avait à nouveau retrouver le sourire. Du moins en restant aux côtés de Rain. Il savait que quand il allait se séparer d'elle, il risquait de redevenir malheureux.

« Le simple fait de penser à toi me donne le sourire. »

Elle était sa source de bonheur. Elle était importante. Elle devait désormais s'en rendre compte. Lev ne pensait pas avoir le droit à l'amour un jour. Parce que oui, il était clairement amoureux d'elle. Il connaissait un sentiment fort qui le comblait de bonheur. Lev connaissait aussi les désavantages de ce type de sentiment. La distance déjà faisait mal au couple. Puis les liens qu'entretenait Lev avec d'autres personnes comme Lyra. Il savait qu'elle n'allait pas lui plaire et que c'était réciproque. Lyra voyait bien Rain comme une morue après tout. Mais ce n'était pas ça qui allait arrêter le démon. Parce qu'il était déterminé à garder Rain pour lui seul. Et pour ça lui devait lui faire confiance. Heureusement que c'était le cas pour eux sinon il aurait du mal. On dit que l'amour ça rend fou, Lev attendait de voir ce que ça allait lui faire. Pour l'instant il restait un idiot heureux qui souriait en pensant à celle qu'il aimait. D'ailleurs il embrassait à nouveau Rain, ne lui laissant même pas le temps de répondre.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6588

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: The truth, the whole truth and nothing but the truth - Sam 23 Aoû 2014 - 2:44
Un monde blanc. Silencieux. Muet. Des flocons. Des flocons par milliers sont pris dans une danse effrénée. De la neige, à perte de vue. La sombre créature avance contre la tempête blanche, les oreilles rabattues sur le crâne. Ancrée dans ses empreintes animales, du sang coule de ses nombreuses blessures. Celles-ci ralentissent lentement mais sûrement la bête, qui traîne une lourde chaîne brisée autour du cou. L'animal est à bout de force. Son corps noir se voit couvert de blanc au fur et à mesure que le temps passé à l'exposition de cette tempête s'écoule. Malgré tout, il avance. Il rampe. Il se traîne dans la neige. Un long sillon rouge marque son passage. Doucement, tout doucement, le froid s'empare de ses muscles. Lentement, il le conduit vers une mort certaine.

L'animal est allongé sur le flanc. Ses yeux vitreux fixent le néant qui l'entoure. Aucune interrogation dans son regard. Où il peut se trouver, ce qu'il peut y faire, son identité et sa provenance, il n'en a que faire. La seule chose dont il a conscience en ce moment, c'est ce froid mordant qui dévore son corps meurtri. Insensible à sa souffrance, la neige continue à tomber, inlassablement. Son pelage se voit changer radicalement de couleur, le sang cristallisé. Le corps, ainsi que toute trace de son existence, s'effacent au fur et à mesure au profit de ce monde blanc et immaculé.

Des tâches de couleurs chaudes se mettent soudain à danser devant elle. Le noir. Puis à nouveau les tâches. Une douce chaleur vient irradier son être. C'est agréable. C'est apaisant. Si bien que la bête se laisse bercer. Ses yeux se ferment tandis que son cœur s'ouvre à cette voix qui l'appelle depuis longtemps. Trop longtemps.


L'interrogation. C'était l'expression qui pouvait se lire sur les visages qui les dévisagèrent lorsque Lev finit par sortir du bureau du Conseil, une Rain inconsciente sur les bras. Bon nombre de scénarii traversèrent l'esprit de ces gens, élèves pour la plupart, mais aucun ne se risqua à relever quoi que ce soit. Ils se contentèrent de s'écarter du chemin du démon. Celui-ci ne chercha pas à fournir la moindre explication ni à démentir certaines rumeurs qui devaient germer dans la tête de ceux qui les observaient. Il les ignora tout bonnement et emprunta la direction de l'infirmerie, qui n'était fort heureusement pas bien loin du bâtiment des classes.

« Promets-moi une chose, Lev. »

L'une des mèches rebelles de Rain venait chatouiller la joue du démon. La demoiselle ne s'en aperçut pas, trop occupée à récupérer son retard en matière de sommeil. Sa tête continuait à reposer tranquillement contre l'épaule de son porteur. La température de son corps s'était élevée suffisamment pour la transformer en une sorte de bouillotte géante. Sa mine avait de quoi alarmer le plus blasé des médecins, mais il n'y avait sur ses traits aucune trace de souffrance. Au contraire, l'expression de son visage ressemblait davantage à celle d'un enfant rêvant de mille et une merveilles. Ici, les rêves étaient sans artifice. Son esprit errait parmi ces tâches de couleurs, bercé par cette odeur familière, cette chaleur humaine. Cette présence qu'elle aimerait retrouver à son réveil.

Un regard droit. C'était ce qui avait accompagné sa demande, prononcée quelques minutes auparavant. Ses mains avaient agrippé celles de Lev, alors qu'ils se tenaient face à face dans le bureau du Conseil. Un instant, son regard vacilla. Ses lèvres, entrouvertes, se révélèrent incapables de formuler les mots qui devaient suivre. Comme si elle hésitait entre l'envie d'éclater en sanglots et le besoin d'exprimer quelque chose d'extrêmement pesant. Son front vint alors s'apposer contre celui du démon, ses yeux se fermèrent pour ravaler des larmes inexistantes.

« Ne disparais pas. »

Une prière murmurée, avec l'espoir que tout puisse un jour exister… pour de vrai.




Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Re: The truth, the whole truth and nothing but the truth - Mer 27 Aoû 2014 - 22:01
Ce qui m’écœure dans ce rp, c'est qu'il est trop beau, trop pleins d'émotions, super touchant avec enfin une Rain pas psychopathe (ou presque) et là, le héros disparait. Bon, le rp est terminé mais ça sent le choc pour la suite et je veux pas voir ça moi.... Enfin, super, comme d'habitude. Continue comme ça.

Rain : 865 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: The truth, the whole truth and nothing but the truth -
The truth, the whole truth and nothing but the truth
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane
» Little Jimmy Says...Cherchons des informations avec R-Truth!
» Dolph Ziggler & Tyson Kidd vs R-Truth & Sheamus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Bureau du Conseil-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page