Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 [Examen niveau 5] Prendre quelques kilos... [finit !]

 
Invité
avatar
Invité
[Examen niveau 5] Prendre quelques kilos... [finit !] - Sam 19 Oct 2013 - 15:36
Un matin comme les autres. Un matin normal, où le quotidien est bien installé. Un matin où les yeux ne veulent pas s'ouvrir, ou les rêves vous retiennent dans les bras de Morphée. Un matin. Le réveil sonne, une main s'extirpe péniblement de la couette pour aller éteindre l'atroce sonnerie. Le bras se renfonce dans la couette. Pas cours ce matin, mais le réveil a décidé de sonner même désactivé, sympa. Alice se frotta les yeux. Elle n'allait plus pouvoir dormir, elle était réveillée pour de bon. Tant pis, elle flânerait un peu pour ne pas s'ennuyer ce matin. Elle s'étira, tenta quand même de refermer les yeux mais non. Son inconscient ne voulait pas reprendre le dessus sur son conscient. Bon, cette fois-ci elle s'étira pour de bon et sorti de son lit, espérant ne pas avoir réveillé les autres. Elle jeta un coup d'œil dans leur directions, évidemment que non, ils dormaient tous à point fermé. Bah tient, eux avaient le sommeil lourd, les chanceux, pas elle. Elle avança donc vers la salle de bain de la chambre discrètement, quoique, vu le sommeil de ses colocataires, elle ne risquait pas de les faire bouger du petit doigt, ou alors inconsciemment tout au plus. Arrivée à la salle de bain, elle verrouilla la porte, une visite improviste n’était pas la bienvenue après tout. Elle se dévêtit avant d’entrer dans la cabine de douche, réglant l’eau pour qu’elle soit assez chaude sans brûler pour autant. Une fois réglée, elle se lava, rien de plus normal, mouiller, savonner, rincer, sécher. La cabine de douche isolait du reste du bâtiment, c’est surement à cause de ses propriétés isolantes d’ailleurs, qu’elle n’entendit pas que l’on toquait à la porte de la chambre.

Elle resta un bon quart d’heure de plus à accaparer la pièce. Mais pourquoi s’en priverait-elle ? Personne n’était levé pour râler à cause du temps qu’elle y mettait, alors elle en profiterait pour prendre tout son temps. Pour aujourd’hui, elle changeait un peu le style, laissant les robes de princesses au placard et sortant les pantalons. Elle avait eu bien du mal à s’y habituer, à ce genre de vêtements. Avant, on n’avait pas idée d’habiller les femmes avec un pantalon et un T-shirt, maintenant ça paraissait tellement normal et courant qu’Alice avait bien envie d’essayer. Elle avait donc opté pour un slim noir, accompagné d’un haut à cheval entre le violet et le rose, porté en col bateau, ou pour les allergiques de la mode, ce portant sur une seule épaule, l’autre tombant au milieu du bras.

Après s’être habillée, elle lissa ses cheveux qui s’entêtaient comme des mules à frisoter, une horreur. Enfin, après un brossage des dents, elle sorti enfin de la salle de bain, celle-ci conservait encore la chaleur de l’eau. Elle rangea ses affaires de nuit, remit son lit en ordre et s’apprêtait à sortir flâner lorsqu’elle « la » vit. Par terre, l’enveloppe qui allait encore plus détériorer  sa journée.

Etonnée, elle ramassa l’enveloppe, contre toute attente, son nom était imprimé en capital d’imprimerie. ALICE.N. Pas de doute, c’était bien elle. Le N ne la faisait pas douter, surtout que dans cette chambre, il n’y avait qu’elle qui se nommait ainsi, ce qui lui confirmait qu’elle était la seule à devoir l’ouvrir...


***
Elle attrapa l’enveloppe que l’on avait soigneusement glissée sous la porte. Elle se releva et alla s’asseoir sur son lit pour l’ouvrir. Franchement la jeune femme ne savait pas à quoi elle devait s’attendre. Une convocation ? Mais qu’avait-elle fait bon sang ?! Elle décacheta doucement l’enveloppe et en sortit la feuille cartonnée sur laquelle était notés quelques mots en caractères gras :
« Chère Alice,
Nous vous remercions de vous êtes inscrit à notre concours.
Celui-ci se déroulera ce midi à la cafétéria de l’académie.
Nous comptons sur votre présence pour honorer votre inscription.
PS : Evitez de prendre un petit déjeuner, vous risquez de ne pas être avantagé avec ! »


Alice relue au moins cinq fois la lettre avant de remarquer plusieurs choses, d’un il s’agit forcément d’une erreur sur la personne, de deux, celui qui avait tapé cette lettre ne savait pas qu’Alice était un prénom féminin. C’est évident, on a toutes, ou tous, déjà rêvé d’un bel homme brun, grand et, et fort, aux muscles d’apollon, à la peau typée et aux yeux bleus se prénommant Alice, TOUS je vous dis ! Je rêve non ? Non ? On est bien d’accord alors. Et troisièmement, qu’il fallait qu’elle tire ça au clair, car il était bien entendu, totalement absurde, que cette participation soit la sienne, pourquoi aurait-elle été s’inscrire à un concours quelconque ? C’était absurde, elle-même n’était pas au courant !  Non, tout ça était une belle supercherie, voilà ce que c’était ! Alice pris l’enveloppe ainsi que la lettre et se leva. Elle enfila des ballerines et sortit, prenant garde de ne pas claquer la porte, on ne savait jamais si une des trois marmottes était passée en sommeil léger...

Elle sortit donc, soupirant une fois dans le couloir. Elle devait tirer cette mascarade au clair, et la seule façon était de se présenter, à jeun puisqu’il était préférable de ne pas manger, à ce mystérieux concours.

Elle flâna une bonne partie de la matinée sans réel objectif autre que patienter jusqu’à midi, pour voir dans qu’elle connerie l’avait-on enrôlée sans qu’elle y consente. Pire, qu’elle ne le sache. Le soleil montait petit à petit dans le ciel, indiquant le défilement des heures, jusqu’au moment où midi sonna. Alice soupira, marchant en direction de la cafétéria. Elle prenait quand même le temps de s’y rendre, n’étant pas tellement pressée de voir à quel concours ingrat devrait-elle participer.

Elle poussa un soupire, posant la main sur la poignée de porte et tirant celle-ci pour entrer dans la bâtisse où tous les membres de l’académie viennent de se restaurer, matin midi et soir, voir plus si certains avaient l’estomac assez gourmand... Une fois entrée, son nez fut agressé par une odeur nauséabonde. Une odeur de graisse à frire, de viande cuite et dans une tonne d’huile et de légumes mal décongelés... Alice en avait la nausée rien qu’en respirant ; même par la bouche l’odeur était présente et écœurait la jeune femme au plus haut point.

« C’est vous qui participez, au concours de mangeurs ? »

Alice tourna la tête et tomba nez-à-nez avec un garçonnet d’une quinzaine d’année. La question lui était posée à elle, elle haussa un sourcil :

« Quoi ?
-Hey venez voir c’est elle !
-Quoi ? Mais non !
-Alors vous y allez ? »

Les jeunes désignèrent une longue table où de gros hommes bien grassouillets s’empiffraient de hamburgers. Elle grimaça. Jamais elle n’aurait dû venir vérifier, non elle n’aurait pas dû. Voyant la réticence de la jeune femme, la petite troupe la poussa vers la table, elle déglutit, l’odeur était insoutenable, et le type à côté d’elle était encore plus répugnant que l’odeur ambiante. Le cuistot arriva rapidement, servant une assiette débordante de... Burgers. Elle grimaça. Trop gras, beaucoup trop gras. Elle refoula le haut le cœur qui lui remontait dans la gorge. Comment elle avait pu accepter de s’asseoir là... Elle était répugnée, vraiment. La jeune fille regarda l’assiette bondée d‘une trentaine de hamburgers dégoulinants d’huile de cuisson et de sauce trois fois trop épaisse... Rien qu’à la fin du premier, elle serait repue, alors trente... Déglutissant, elle saisit le premier au sommet de la pile, en prit une bouchée, se força à mâcher sans recracher, et avala. Nouvelle grimace de dégout. Deuxième bouchée, même chainon répétitif et ce pendant toute la « dégustation » du premier burger. Le deuxième ne fut pas mieux, elle avait bien du mal à garder cette horreur en bouche, et encore moins dans l’estomac. Elle n’en pouvait plus, et les regards restaient braqués sur elle... Le feu lui monta aux joues, elle ne voulait pas participer, elle ne voulait pas manger ces monstruosités, et elle ne voulait pas que tout le monde la regarde. Elle aurait pu pousser un cri, mais se retint.

Elle sentit que quelque chose tirait sur sa manche. Elle tourna la tête, et vit une sorte de peluche volant entrain de... Manger le tissu ? Elle eu une réaction un peu maladroite, et, dans un mouvement de panique, donna un coup dans cette chose, la moitié de sa manche y était passée, elle souffla, et regarda la petite bête s’attaquer encore une fois au tissu, mais la jeune femme répliqua juste à temps, la dague fusa, traversa la petite peluche et se ficha dans le dernier hamburger de son voisin, lui arrachant une grimace de dégout. La peluche disparu en un « pouf » de fumée, laissant une satané odeur, elle soupira, pourquoi cette chose était-elle venue ici, et pourquoi ici précisément. Elle n’eut pas le temps de réfléchir à quoique ce soit, d’autres peluches arrivaient... et en nombre ! Elle ne pouvait pas atteindre sa dague, alors elle en créa une, une lumière blanche éclaira sa main et une dague en « énergie » se forma. Elle la jeta, rapidement, alors que d’autres mangeaient toujours, ou que certains tentaient de sauver leurs vêtements, celle-ci alla transpercer deux autres de ces peluches volantes, et mourut dans un dernier éclat de lumière. Les bestioles ne s’attaquaient pas qu’aux tissus, les plateaux les attiraient grandement aussi. La fenêtre qu’ils avaient cassés pour entrer était ouverte et donnait prêt du portail... Elle jeta un coup d’œil, son plateau était le plus garni... Évidemment. Elle s’en empara, et se dirigea prestement vers la vitre brisée. Elle enroula le bras, avec le plateau a la main, et déroula d’un geste vif, le plateau s’envola et les hamburgers avec. La foule de peluches restantes se précipitèrent dehors. Alice se recroquevilla pour ne pas être envolée dans la petite cohue... Les peluches partaient avec la nourriture, pas plus mal, elle ne devrait pas finir de les manger. Restait un problème qui semblait arriver, le mur était infesté de petits lézards. Ils ne pouvaient pas laisser le monde tranquille aujourd’hui ? C’est pas possible ça ! Elle les vit s’envoler, enfin, planer et attaquer les chevelures qui les empêchaient d’accéder au « festin ».

Elle n’en pouvait plus, trop de chose en trop peu de temps. Elle reforma une dague et joua aux fléchettes deux fois de plus. Puis, la voix fut dégagée dans un instant de calme. Elle retira les plateaux des mangeurs, qui, affolés, ne voulurent pas pour autant céder leur nourriture. Elle soupira, et négocia comme elle put, les lézards n’avaient pas encore décidé de reprendre leur fatiguant manège, et elle réussit à reprendre un plateau, encore garni de moitié. Elle attrapa le plateau, et l’envoya voler comme le précédent. Les lézards s’enfuirent en emportant la moitié restante.

Alice soupira, enfin du calme. Elle s’assit un instant, et, quand bien même le concours était dévasté, le cuistot arriva avec la deuxième tournée... Elle déglutit. Elle s’installa, poussée par la foule. Mangea, encore jusqu’à la fin. Elle n’en pouvait plus. Elle se leva prestement. Direction la salle de sport... Elle avait quelques kilos à perdre.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6659

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: [Examen niveau 5] Prendre quelques kilos... [finit !] - Sam 19 Oct 2013 - 20:49
A part une fin achevée un peu trop rapidement, c'était un chouette examen bien mené (j'aimerai bien rencontrer un BG nommé Alice, il aurait un nom original pour une fois /PAN/). Mais bon, la fin me laisse... sur ma faim ? XD Contrairement à Alice qui doit être repue pour le coup *_*

Ça promet des sujets de rp ça, genre "Aide-moi à mincir", "Le régime, kessako ?", "Dix centimètres à pied, ça use, ça use" (a)



Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

[Examen niveau 5] Prendre quelques kilos... [finit !]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Cafétéria-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page