Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Se relever des flammes

 
Invité
avatar
Invité
Se relever des flammes - Mar 1 Oct 2013 - 20:49
Les cris de sa famille se dispersaient... Ivy ferma les yeux et se laissa partir vers un autre monde. Elle avait déjà pensé à la mort et l'imaginait un peu comme une nouvelle vie dans un monde merveilleux où elle aurait tout ce qu'elle voudrait et où elle pourrait rejoindre ses parents. Ivy ne pensait pas mourir aussi jeune. Surtout pas avant eux. Les accidents, ça arrive mais seulement aux autres. Et pourtant ça lui était arrivé.


Elle rouvrit les yeux et vit la fameuse lumière blanche dont tout le monde parle... Elle aperçu un homme qui s'approchait d'elle. Ivy n'avait jamais cru en quoi que ce soit de religieux mais elle se posa pourtant la question suivante: était-ce Dieu? L'homme lui dit qu'elle avait été choisi pour entrer dans la Deus Academia tout en lui tendant une feuille. C'était une espèce de formulaire, surement pour entrer au paradis... Mais Ivy pensait qu'il y avait tout ce qu'elle voulait au paradis et elle ne voulait surement pas aller à l'école. L'homme se retourna et ouvrit de grande porte qu'il franchit, la laissant là, au milieu de nul part.


La lumière s'affaiblit, les formes qui entouraient Ivy commencèrent à se dessiner et à devenir plus net. Autour d'elle se révéla un parc aux odeurs subtiles. L'herbe caressait les chevilles de la jeune fille. Elle reprit ses esprits après cet événement un peu perturbant. 


*Où suis-je? * pensa-t-elle.


Elle observa ses mains et sentit le vent agiter ses longs cheveux roux. Elle ne se sentait pas morte. Elle examina les sensations qu'elle vivait à cet instant. Cette odeur de fleur, la fraicheur de l'herbe sur ses chevilles. Rien n'avait changé...



Subitement elle se mit à penser à l'incendie, ses parents, sa soeur. Elle paniqua, sont-ils vivants ou morts? Où était-elle? Pourquoi ne ressentait-elle plus la fumée dans sa gorge?
Elle était en face d'un grand temple situé au centre d'une grande ville qui n'avait rien de surnaturel. C'était-elle endormi dans l'herbe? Tout ça n'était-ce qu'un rêve? Puis elle se rendit compte qu'elle tenait la feuille divine dans les mains et réalisa que ce n'était pas un rêve. Toutes ses sensations étaient réelles. Elle se laissa tomber dans l'herbe, sa respiration s’accéléra, la panique la submergea, les larmes se mirent à couler le long de ses joues.



"Any..."


Chuchota-t-elle dans ses sanglots étouffés. Le nom de sa sœur... Écroulée sur le sol vert, Ivy posa ses mains sur son visage et tenta de se calmer. Elle était perdue. La feuille divine à ses pieds, elle essaya de replacer les événements dans un ordre logique. Deus Academia? une académie divine? Elle accueillait les morts? Et pourquoi faire?


Elle leva la tête à la recherche de quelqu'un. Si elle était une élève de cette école, elle ne devait pas être la seule.
Invité
avatar
Invité
Re: Se relever des flammes - Lun 21 Oct 2013 - 13:49
Matsui était à demi-conscient quand il se rendit compte de sa présence au sein d'une chambre d’hôpital. Il ne comprenait pas ce qu'il y faisait, d'autant plus allongé dans un lit avec l'horrible sensation de ne pas pouvoir esquisser le moindre geste. Ses souvenirs lui revinrent peu à peu et la douleur avec. Pas une douleur corporelle, non, une douleur au cœur qui ne se soigne qu'avec du temps... et il allait en avoir. Oui, cette fille qu'il avait finalement osé inviter, celle-là même avec qui il avait discuté longuement lors de leur première rencontre... Elle n'était que chimère. Il ne connaissait pas exactement la véritable nature de cet être, mirage ? Esprit ? Démon ? Il n'en savait rien. La seule chose qui fut sûre et certaine dans sa tête étant qu'il ne s'agissait nullement d'une humaine. Un envoyé de la mort peut-être ? Son âme demandait à rejoindre le paradis. Tout cela était réellement abstrait et impensable, bien qu'il ait toujours honoré les dieux, il ne croyait pas forcément en leur existence... Le jugement divin assurément.
Il balaya, du mieux qu'il put, la pièce du regard. Elle était tout ce qu'il avait de plus ordinaire et même assez chaleureuse. Les murs étaient colorés d'un bleu ciel époustouflant, se mariant à la perfection avec la grande vitre du coté droit. Visiblement, il se trouvait dans une chambre simple, aucun autre malade n'étant auprès de lui. Cependant, cela ne l'empêcha pas de ressentir des présences tout autour, des présences plus que familières. Il devina l'ombre de son père sur sa gauche mais elle restait floue, il connaissait trop bien sa silhouette pour le confondre néanmoins. Le tenant par la main, il vit sa mère, très distinctement. Une lueur azurée coulant le long de ses joues, elle pleurait de tout son corps, laissant échapper des soubresauts de tristesse à un rythme irrégulier. Il ne pouvait pas le ressentir, mais la dextre de sa mère lui serrait la main, avec plus de force que de raison. Enfin, face au lit, il ne pouvait objectivement pas manquer de la remarquer, demeurait Izumi. Elle portait le gilet qu'il lui avait offert lors du White Day, le même que le sien. Il était quelque peu trop grand pour elle mais il lui allait plutôt bien. Elle avait rabattu la capuche sur sa petite tête brune mais cela ne masquait pas les larmes qui chutaient de la base de son menton pour s'écraser un mètre quarante plus bas, sur le sol. Tout ce petit monde s'apitoyait et maudissait la destinée, ou peut-être était-ce le chauffeur de la voiture qui n'avait pas su s'arrêter.

Un dernier coup d’œil sur le reste de la chambre lui permit de visionner l'oscilloscope. Ce dernier n'affichait qu'une ligne droite horizontale continue, pas de pics ou de montagnes... Etait-il déjà mort ? Soudain, une sueur froide lui traversa l'épine dorsale et, par la fenêtre, il vit quelqu'un flotter dans les airs. Une jeune fille à la beauté sans pareille, malheureusement mortelle. Que faisait-elle là ? Elle qui l'avait précipité vers une mort certaine ? Etait-elle bien une messagère de la mort après tout ? Elle devait venir chercher son âme... sans pouvoir bouger, il se résolut, en un dernier adieu, à se laisser prendre par le sommeil qui le gagnait de plus en plus, un sommeil éternel pensait-il.

À peine eut-il fermé les yeux qu'une lumière aveuglante éclata. Comment pouvait-il être aveuglé les paupières fermées ?! Petit à petit la clarté s'amoindrit, le laissant constater à son plus grand étonnement que tout avait disparu, plus rien autour de lui. De plus, après un petit pincement de joues, il se rendit à l'évidence : il ne rêvait pas. Dans l'étincellement persistant une forme commença à se dessiner. Elle était plutôt grande et d'allure majestueuse. Matsui n'en était pas persuadé mais il discernait une posture élégante, mêlée à une longue chevelure lâchée en arrière. Bien que l'on eut pu penser à une femme, sa carrure était trop imposante pour en être une. Les soupçons de notre héros se confirmèrent quelques instants plus tard, l'inconnu se dévoilant davantage. Il était question d'un homme, vêtu d'un costume sombre et arborant une cravate blanche, contrastant un peu trop avec le noir du reste de son accoutrement. Un sourire bienveillant sur ses lèvres, le mystérieux personnage. s'avançait en direction de Matsui. Hésitant à aller à sa rencontre, notre jeune homme jugea préférable de demeurer là où il se trouvait, de toute façon il n'avait nul part où aller. De visu, l'étranger devait avoir entre trente-cinq ou quarante ans, ce qui le rendait pratiquement deux fois plus âgé que notre protagoniste. Peu importait de savoir son âge toutefois, il était arrivé devant Matsui et, s'il faisait un pas de plus, il lui rentrerait dedans. D'un mouvement gracieux, il souleva son bras. Glissée entre ses deux doigts, se trouvait une énigmatique feuille de papier. Il la donna délicatement à Matsui, prononçant une poignée de mots vide de sens de prime abord.

«Bienvenue dans la Deus Academia, âme errante. Il ne tient plus qu'à toi de te surpasser...»


La Deus Academia ? Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Un genre de secte ? L'homme, sans plus d'explications, se retourna, écartant les bras pour enlacer la vue qui s'offrait à lui. Un temple plus qu'imposant se dressait là, ce n'était donc pas des sornettes ? Les gigantesques portes du bâtiment se mirent à grincer et s'ouvrir. L'inconnu ne perdit pas de temps pour s'y engouffrer, disparaissant complètement du champ de vision de notre rêveur en un court instant. Il ne pouvait y croire et, légèrement effrayé, il plongea lui aussi de l'autre coté des portes. Un parc splendide apparut, il s'y dégageait des senteurs de toutes sortes mais aucune n'était désagréable. Apercevant un banc, Matsui s'empressa d'aller s'y asseoir... il était bien tangible, seconde preuve que tout ceci était réel. Intrigué, il déplia, le chiffonnant légèrement, le morceau de papier qui lui avait été confié. Un texte, écrit dans une langue qu'il n'avait jamais vue auparavant mais qu'il parvenait bizarrement à comprendre, y était inscrit. Ce texte faisait mention d'un destin très spécial pour notre héros, qu'il avait été choisi par les instances supérieures pour postuler au rang de Dieu, faisant de lui un Apprenti-Dieu. Sa mort était également évoquée. Ainsi, abasourdi, Matsui comprit qu'il était passé de vie à trépas et qu'un monde nouveau existait... je ne vous cache pas qu'il avait toujours un peu de mal à le croire totalement.

Assis sur son banc, le dos penché en avant, ses coudes posés sur ses genoux, il était plongé dans ses pensées, regardant fixement le parterre. Tout autour de lui, il pouvait sentir une petite agitation se mettre en place. Discrètement, il analysa ce qu'il se passait... d'autres personnes, d'apparence ordinaire, allaient et venaient dans ce parc afin de se balader, de pic-niquer ou simplement discuter. Tout était si... normal en fin de compte. Une demoiselle, cependant, attira tout particulièrement son attention. Elle semblait perdue et quelque peu inquiète. La jeune femme toutefois, d'un coup, se laissa chuter dans l'herbe, demeurant ainsi un instant. Que faisait-elle ? Matsui ne parvenait pas à comprendre sa réaction... cela dit, si elle venait d'arriver, elle avait dû avoir la même surprise que lui concernant cet endroit et chaque personne possède sa propre façon de réagir. Quoi qu'il en soit, si elle était réellement nouvelle tout comme lui, peut-être pourraient-ils s’entraider. Tandis qu'il quittait son petit banc, l'inconnue relevait la tête pour observer, vraisemblablement, tout autour d'elle. Sans savoir si elle le voyait s'approcher, il arriva par sa droite, s'asseyant à ses cotés.

«Salut ! Toi aussi tu débarques ? »

D'après sa phrase et le ton enjoué qu'il avait employé, il laissait penser qu'il était d'ores et déjà accoutumé à cet endroit... il n'en était évidemment rien et tout, sans la moindre exception, lui paraissait étrange.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6659

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Se relever des flammes - Sam 22 Fév 2014 - 4:00

Ce RP a été jugé trop inactif par le Staff.

De ce fait, il est clôturé sans notation.

Pensez à signaler vos absences et à prendre vos responsabilités vis-à-vis de vos rps en cours ainsi que de vos partenaires.

Merci de votre compréhension.




Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: Se relever des flammes -
Se relever des flammes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page