Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Fight lesson. Number one.

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Fight lesson. Number one. - Lun 30 Sep 2013 - 1:47
Huit heure... c'était l'heure où les élèves rentraient en cours, seulement voilà. Jace avait décidé qu'il fallait faire autrement pour une fois, l'heure était temps de passer à la pratique et laisser tomber le côté théorique de la chose. Comment ces élèves allaient-ils pouvoir se battre s'ils ne savaient pas manier une arme ? Et bien qu'il soit professeur de combat à distance, son truc... c'était le corps à corps... quoique... son pouvoir lui permettait de se battre à distance néanmoins, c'était assez pratique, pas la peine d'apprendre à savoir manier une arme à feu vu qu'il était lui-même une arme à feu... enfin, façon de parler, ces espèces de boules explosives n'avaient rien d'une balle d'un calibre 9mm, mais à force d'en prendre... on pouvait facilement tomber. Elles ont au moins le mérite d'être rapide à lancer, et le temps entre le moment ou il les lance et le moment ou elles touchent leur cible est inférieur à une ou une seconde et demie sur une distance de 30 mètres environs...

La classe rentre enfin, c'était un petit comité cette fois, qui disait cours spécial, disait petit groupe en général. Ils étaient à peine une quinzaine d'élève... bien... très bien... il les laissa s'installer tranquillement avant de se lever.

- Bonjour. Je suis le professeur Kayllan et je serais vôtre professeur de combat pour ce matin. Veuillez prendre vos affaires et vous diriger vers la salle de sport C2. Changez-vous en vitesse une fois là-bas. Commença-t-il sur un ton relativement sérieux...

Il se devait de paraître strict pour ne pas se laisser déborder dès le début, ce genre de cours pouvait vite tourner au vinaigre et il devait leur montrer que ce n'était pas un plaisantin. Les élèves se hâtèrent donc pour sortir de la salle et se diriger vers le lieu dit. Quand à Jace, lui, il se dépêcha également, mais il devait passer par sa chambre qui était sur le chemin par chance, il se changea en vitesse pour prendre un tee-shirt blanc, et un jogging noire ainsi que des basket, équipé de ses tonfas, ses armes favorites. Il alla donc retrouver en vitesse ses élèves qui s'étaient déjà changé, parfait... il leur expliqua le thème du cours.

- Tout ce que vous voyez ici... n'est qu'illusion. Commença-t-il à dire... la salle était vite, mais il n'y avait rien... seulement dans la seconde qui suivit ses paroles la salle se remplit d'armes à feu et diverse armes blanches également. Dans un même temps des petites salles étaient également apparues... escaliers, murs, portes, abris pour se cacher... il y avait tout pour réaliser un terrain de base pour l'entraînement.

- Les armes à feu ne sont pas réel, elles sont équipées de balle de peintures rouges... les armes blanches quand à elle, ne tranche pas, mais pèse leur poids. Choisissait donc votre équipement et répartissez-vous par groupe de deux.

L'enseignant laissez les choses se faire tranquillement, il les regardait choisir les armes qu'ils avaient le plus envie de prendre, certains préférant les armes dites classique... d'autres des armes dont la finesse et la discrétion sont les maître mots, et d'autre dont le mot "subtilité" ne faisait pas partie de leur vocabulaire. Puis au fur et à mesure les groupes de deux se formèrent... évidemment, il y avait un qui allait être tout seul, pas de chance pour ce pauvre élève... Une fois fait, il regarda qui était seul... le premier était un jeune homme... disons, vingt-cinq ans ? On voyait clairement qu'il n'avait jamais touché à une arme de sa vie, il le pointa avec l'un de ses tonfas...

- Vous... avec moi. Les autres. Dans les salles, par quatre, et veuillez garder vos binômes. Vous combattrez à deux contre deux et évitez de vous blesser, je n'aimerais combattre un élève qui soit déjà en piteux état. Lança-t-il d'une voix froide...

Au moins l'objectif était clair pour cet élève, il allait devoir le combattre et prouver ce qu'il valait... une salle apparut autour de nos protagonistes, masquant tout regard possible pour les autres, ne pouvant regarder ce qu'il se passe... et il valait mieux pour eux qu'ils ne le sachent pas... à peine les élèves étaient-ils entrain de rentrer dans leur salle respective, que le professeur leva le voile de sa salle, le garçon à terre... il s'était passé moins d'une minute...

- Vous avez sérieusement intérêt à t'entraîner, et mieux que ça... je voulais juste évaluer votre niveau et vous ne m'en avez même pas laissé le temps... Vous trois. Ramassez-le et remettez le sur pied le plus vite possible. Dit-il au groupe d'élève le plus proche.

Le pauvre garçon avait reçu une sacré leçon de combat, à tel point qu'il n'avait pas compris ce qu'il s'était passé... il allait devoir être un peu plus tendre la prochaine fois... il était pour leur apprendre à se défendre, pas pour les pulvériser. Il pointa avec l'un de ses tonfas toujours la fille du reste du groupe qui était seule désormais.

- Vous. Comment vous nommez-vous ?

...

- Vous allez venir avec moi.

Puis une nouvelle salle avait fait son apparition autre de lui et la jeune fille qui lui faisait fasse, il espérait seulement que celle-ci soit un peu meilleur que l'autre. Peut-être réussirait-il à lui apprendre quelque chose. Qui sait ? Il avait encore beaucoup de chose à enseigner dans le côté pratique, et il devait commencer par apprendre à être un peu plus souple avec ses élèves. Il avait en fasse de lui des élèves inexpérimentés pour la plupart.

- Vous avez exactement vingt minutes, pas une seconde de plus pour me mettre un genoux à terre. Montrez moi ce que vous savez faire... Dit-il tout en se mettant en garde avec ses tonfas, il allait commencer par la laisser venir... savoir quelle approche elle adopterait... et en fonction de la situation, il avisera...
Invité
avatar
Invité
Re: Fight lesson. Number one. - Mar 1 Oct 2013 - 18:09
 Shallia regarda le corps inconscient du jeune homme qui a eu la malchance de tomber sur plus fort que lui. Elle se dit qu'il le méritait bien de toute manière, un homme au tapis, ça fait plaisir à voir. Elle hésita même à lui porter le coup de grâce en le transperçant de son katana, elle leva son épée au dessus de lui puis se ravisa. Elle n'aurait de toute manière aucune raison de l'exécuter maintenant, il n'est pas un adversaire redoutable, à n'importe quel moment, elle pourrait le tuer si elle jugeait cela plaisant. elle regarda alors le professeur dans les yeux, il ne lui faisait pas peur, elle savait qu'elle maitrisait assez moyennement son katana et qu'elle avait encore beaucoup de progrès à faire. Un homme de cet acabit, si elle s'y prenait bien, elle pensait pouvoir le battre malgré son expérience certainement moins prononcée que ce maudit homme. Il avait certainement vu qu'elle le fixait avec un regard mauvais car quelques secondes plus tard, elle fut désignée pour l'affronter. Il eu même l'audace, le toupet de lui demander son nom. Le professeur eu pour toute réponse cette phrase : "Je vous donnerai mon nom si vous-êtes capable de me battre oui si je juge qu'avec vous je serai capable de progresser dans le maniement des armes".

Shallia obéit au professeur, lui emboitant le pas, toujours en retrait pour le cas ou il voudrait poser une attaque fourbe. Elle vit la nouvelle salle se matérialiser autour d'elle. Il n'avait pas profité des quelques secondes d'inattention qu'elle avait eu en la voyant apparaître. Il semblait au moins avoir une forme de code de l'honneur ce qui est assez rare chez les hommes.

Elle se mit en position d’attaque instinctivement, son katana placé à l’horizontal au-dessus de sa tête, cette position dévoile son corps qui du coup ne semble pas protégé mais cela n’est qu’une forme de leurre, voué à faire passer son adversaire à l’offensive, la pensant inconsciente ou très incompétente. Ce qui n’est pas vraiment le cas, elle est très agile, un des avantages de son corps de félin. Elle est déjà prête à tenter une esquive, sur le qui-vive. Il ne semble pourtant pas vouloir attaquer. Elle se dit qu’il veut faire de la galanterie et préfère qu’elle passe à l’offensive la première, il doit penser que je suis une pauvre femme supposa-t-elle. Cela mis Shallia hors d’elle. Elle fonça toute vitesse sur le professeur en lui hurlant : « crève sale HOMMMMMEEEE ».

Elle virevolta feintant une attaque de front mais pivota au dernier moment pour venir le frapper aux ligaments de la main gauche qui lui permettent de tenir son Tomfa. Une fois coupé se dit-elle, il fera moins le malin et en prime, j’aurai l’avantage, déjà que son arme offre une meilleure allonge que celle de son adversaire.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fight lesson. Number one. - Mar 1 Oct 2013 - 18:57
La petite avait du caractère en tout cas... était-ce parce-qu'elle n'était qu'à moitié humaine ? Des oreilles et une queue d'animal... il y avait de tout décidément dans cette académie. D'où pouvait-elle provenir ? La terre ? Enfin bref... là n'était pas la question... mais plutôt dans le fait qu'elle c'était adressée de manière agressive envers son professeur, c'était plus de la folie et surtout, un manque total de respect... Jace allait donc devoir lui apprendre le respect que doit avoir un élève envers son professeur. On pouvait voir de la braise dans les yeux de la jeune fille... elle brûlait d'impatience de se faire battre à plat de couture ? Ou alors avait-elle vraiment un niveau élevé dans le maniement du Katana ? Il n'allait pas tarder à le savoir...
Une fois la salle construite, Jace attendit qu'elle attaque la première, non pas parce-que c'était une femme, mais il voulait savoir ce qu'elle adopterait comme approche d'attaque ? Pour commencer elle s'était mis "en garde"... laissant tout son corps à la merci de n'importe qui. Un ruse ou alors un erreur de débutant ? Dans les deux cas, le temps qu'elle aurait eu pour redescendre son katana aurait été trop faible... Puis soudainement, impatiente qu'elle est sans aucun doute... comme l'autre d'avant, mais qui avait été beaucoup direct... et avait achevé lui le combat de manière radicale, le pauvre n'avait sans doute pas compris ce qu'il s'était passé... mais pour elle, il fallait lui faire comprendre qu'elle ne le toucherait pas comme ça...

« Crève sale HOMMMMMEEEE ».

Jace haussa un sourcil... il remarqua que la bougre avait gardé son propre katana... il en reconnaissait la forme légèrement courbé et le côté tranchant qui était beaucoup plus fin que les armes fictives qu'il avait fait apparaître... Heureusement que ces tonfas était vrai... sinon elle les aurait coupé comme du papier. Elle voulait tenter un assaut frontal ? Bien sur que non... mais s'il n'était pas resté sur ses gardes elle aurait réussit son coup... sa cible ? Sa main gauche... un petit geste de la main pour faire pivoter le tonfas... et voilà le que Jace avait paré son attaque...

- Je pense que vous allez devoir apprendre ce qu'est le respect... Jeune fille sans nom.

Il l'écarta juste d'un grand coup avec le même tonfas en s'appuyant sur son katana, lui laissant donc une nouvelle chance de lui couper la main... quoique... même d'une seule il pourrait la battre avec son niveau... qui était relativement supérieur à l'élève précédent... mais encore bien trop bas pour savoir se défendre correctement.
Seulement une petite chose l'interpella... pourquoi souhaitait tant la mort d'un homme ? Avait-elle était traumatisé par un homme dans sa vie ? Dans ses yeux on pouvait lire toute la haine et la rancœur qu'elle portait en elle... fallait-il jouer avec son mental ? Ou alors était-ce trop encore ? Peu importait le passé de chacun... pour lui, tout le monde était ici pour avoir une seconde chance d'oublier son passé et de l'effacer à tout jamais de sa mémoire...

- Il vous reste 18 minutes et 14 secondes... et vous devrez me dévoiler votre nom... Dit-il en pointant de son tonfas droit le minuteur qui avait fait son apparition juste à côté du professeur... c'était un petit minuteur qui flottait dans les airs, minuteur tout somme classique, rectangulaire... Vous perdez du temps à essayer de réfléchir pour rien. Lâcha-t-il à la jeune fille. Il n'avait pas haussé sa voix, mais elle était froide et sans sentiment.

Cette phrase avait pour unique but d'énerver encore plus la jeune fille, qui l'était déjà beaucoup à en croire sa manière de parler et d'attaquer. Elle se laisser guider par ses sentiments, ce qui altérait complètement son jugement... malheureusement pour elle.
Invité
avatar
Invité
Re: Fight lesson. Number one. - Jeu 3 Oct 2013 - 21:11
Shallia est assez surprise de la facilité avec laquelle il a pu parer son attaque. Ce n’est visiblement pas un débutant, elle va devoir faire bien attention. Elle fait un petit bond en arrière pour se mettre hors de portée. Elle le regarde, le jauge. De cette manière elle n’arriverait à rien, elle allait devoir se donner à fond. Elle devait montrer ce dont elle était capable si elle voulait le faire plier. Pas de pitié cette fois, elle frapperait là où ça fera mal. Elle réfléchit quelques secondes à la meilleure ouverture possible. Elle devait réussir à le feinter cette fois. Il ne me laissera certainement pas une troisième chance de le toucher. Je dois également préparer ma défense cette fois. Je ne peux pas me permettre de me faire éliminer en une seule frappe par un homme.

Soudain, un minuteur apparait devant elle. Surprise, elle baisse un peu sa garde mais se reprend assez vite.

Il vous reste 18 minutes et 14 secondes... et vous devrez me dévoiler votre nom.

Shallia semble très énervée en entendant cela et peine à garder son calme. Je vais lui éclater sa figure qu’il y aura rien vu. Shallia est finalement prête, elle a décidé de sa tactique. Elle n’est peut-être pas vraiment réglo que certains diraient mais face à un homme, elle paraît totalement naturelle.

Les hommes ne sont tout de manière emplit que de vices et de mauvaises intentions. Vous ne faites pas exception à cette règle et vous serai châtié par le fil de mon épée.

Shallia prend un petit peu d’élan et s’élance sur le professeur. Elle fait un mini sprint pour arriver en face de lui puis s’arrête, souriante.

Cette fois-ci, je serai moins gentille que la première fois alors faites bien attention. Elle commence par une attaque en oblique, partant du bas dans le but de lui lacérer le ventre. Le professeur n’a bien évidement aucune difficulté à bloquer ce coup dans lequel, elle n’a guère placée de force, celui-ci n’étant qu’une diversion. Elle assène ensuite plusieurs coups de katana, variant régulièrement ses coups. Tout d’abord un coup latéral, rapidement suivit d’un coup de taille puis d’estoc. Une fois cette petite diversion effectuée, elle tente d’un coup violent de couper en deux le professeur mais ceci n’était encore qu’une diversion, la jambe de Shallia monta brusquement pour le frapper à l’entre-jambe. La castration, la meilleure façon de se débarrasser d’un mec pensa-t-elle.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fight lesson. Number one. - Jeu 3 Oct 2013 - 21:52
Décidément, sa colère était plus facile à manipuler qu'il ne le pensait... elle n'avait aucun sang froid, la manière dont Jace parlait assez assurément, se croyant déjà victorieux avant même de combattre dans sa manière de parler, avait le dont d'énerver la jeune apparemment, et ça se voyait dans son regard, mas aussi dans sa voix.

Les hommes ne sont tout de manière emplit que de vices et de mauvaises intentions. Vous ne faites pas exception à cette règle et vous serai châtié par le fil de mon épée.

Au moins une chose était sûr, il avait raison sur un point, elle avait eu un passé douloureux avec les hommes, lequel ? Peu importe, il n'était pas psychologue ni ici pour lui faire enlever cette colère en elle... non... ce qu'il devait faire c'était lui enseigner le combat, lui apprendre à se battre, ou plutôt à se défendre... et en parlant de ça, c'est lui qui se "défendait" depuis tout à l'heure et elle qui "attaquait". Oui enfin le verbe "essayer" aurait été plus approprié pour cette situation... et bien qu'elle ait d'assez bon mouvement d'épée et sache feinter, ce n'était pas encore suffisant, et quand bien même ses bras étaient entraînés pour porter le lourd katana qu'elle détenait, son jeu de jambe était très mauvais, ce qui facilité la lecture de ses mouvements, une erreur de débutant, sans jeu de jambe pour cacher ses futures déplacement, c'était déjà fichu d'avance, l'adversaire n'avait qu'à simplement esquiver ou parer et attendre que la pauvre victime s’essouffle seul.
Plusieurs de ses coups ne cherchaient qu'à mutiler l'adversaire, hors dans ce genre de situation il fallait le transpercer de part en part pour qu'elle arrive à ses fins... puis un coup de genoux s'éleva dans les airs, inutile de préciser qu'il bloqua le coup avec un Tonfas juste sur le genoux ayant juste pour effet de repousser le coup. Puis soudainement il pris pris le bras de la jeune fille tenant le Katana pour l'enfoncer lui-même dans son bras gauche, grimaçant de douleur, il tenta tant bien que mal de garder un air inexpressif, tentative échouée... veuillez ré-essayer plus tard s'il vous plaît... puis dans un même temps bloqua la jeune pour qu'elle ne puisse pas s'échapper.

- Que ressentez-vous après m'avoir transpercé le bras ? Demanda-t-il en la regardant droit dans les yeux... lui faisant comprendre que c'était inutile de le fuir... elle devait faire face à lui. Êtes-vous satisfaite de me voir souffrir ? Votre haine s'est-elle assez déversée ?

Il termina sa phrase en retirant brusquement l'épée de son bras... il en profita pour passer derrière elle, et de son dernier bras valide, le droit, il l'a saisit par l'arrière du col de ses habits l'envoyant dans le mur.

- Haïssez-vous les hommes cars ils sont arrogants ? Parce-qu'ils se croient supérieur aux femmes ? Seriez-vous en quête de cette puissance ? Toutes ces questions, ingurgitez les, et ne répondez pas. Votre passé ne m’intéresse pas. Êtes-vous ici pour jouer avec votre katana ou bien pour apprendre à réellement le manier ?

Du bras droit, des petites boules lumineuses commencèrent à apparaître... des boules violettes, c'était des explosif en tout genre, le but étant simple, elle devait les esquiver... il pouvait les lancer par salve de dix au maximum et il ne se ménagerait pas parce-que c'était une élève, et encore moins une fille...

- 14 minutes... 23 secondes.... Finit-il en balançant ses salves d'explosifs en direction de sa cible.
Invité
avatar
Invité
Re: Fight lesson. Number one. - Sam 5 Oct 2013 - 2:42

Shallia était totalement désappointée, tous ses subterfuges tombaient à l’eau les uns après les autres. Il n’était donc pas si mauvais que ça avec son tomfa. Son coup de pied fut bloqué avec facilité, elle pensait pourtant avoir fait une diversion correcte. En quelques secondes, elle se retrouvât maîtrisée, le professeur enfonçant l’épée de son élève dans son propre bras, certainement pour jauger sa réaction. Un grand sourire traversa son visage, elle semblait heureuse au plus haut point, comme si avoir blessé cette homme était pour elle une forme de jouissance. Son corps en frémissait de plaisir. Elle n’avait qu’une envie, que la tête de cet homme roule au sol. Elle aurait un jour sa vengeance sur tous ces hommes qui ne lui avaient apportés que des malheurs tout au long de sa vie.

 

Que ressentez-vous après m'avoir transpercé le bras ? Êtes-vous satisfaite de me voir souffrir ? Votre haine s'est-elle assez déversée ?



Un immense plaisir, dommage que ce n’était pas votre tête, ça aurait été un soulagement. La seule chose qui me désole c’est que ce n’est pas moi qui vous ai blessé mais vous, ça entache un peu mon plaisir. Mais bon, on m’a toujours dit qu’il fallait se contenter de ce que l’on a… Mon père adorait dire ça quand il profitait de mon corps.



Shallia soutenait le regard de son professeur, son regard ne cillait pas le moins du monde. Ses yeux étaient remplit de toute la rage qu’elle ressent pour les hommes. On pouvait lire dans ses yeux sa détermination mais surtout qu’elle pensait réellement ce qu’elle dit. Elle ne cherchait pas à effrayer son adversaire mais à lui montrer qu’elle ne reculerait devant rien pour l’éliminer et qu’il avait intérêt à faire de même.



Shallia commença à rigoler comme une possédée, cela ne lui ressemblait pas le moindre du monde. Son rire était gorgé de haine qui semblait suturer de son corps par cette manière. Elle semblait avoir grillé un fusible. On pourrait se demander ce qui la rendait ainsi. Elle a vait beau détester les hommes, elle n’avait jamais été aussi infecte et aussi folle à la fois. Serait-ce une impression de faiblesse avait-elle finalement réalisé que cet homme était bien plus fort qu’elle et que jamais elle ne pourrait le vaincre avec son niveau actuel.



Shallia n’eut pas le temps d’esquisser le moindre mouvement pour se défendre qu’elle se retrouva propulsée contre le mur. Sa tête l'heurtant assez violement. Elle en chancela, tenant avec difficulté sur ses jambes, à moitié sonnée. Elle savait qu’elle devait se reprendre vite, elle risquait de se prendre un sacré coup. Elle prit sur elle et se retourna, reprenant position fermement sur ses jambes. Un filet de sang s’écoulait de son crâne. Cela lui fit reprendre ses esprits. Elle s’emportait, se laissait manipuler par cet homme, elle se devait de retrouver son calme si elle voulait avoir une chance de triompher du mâle… Elle vit alors apparaître dans les airs de petits explosifs violet, elle les contempla avec le plus grand plaisir. Elle semblait joyeuse.



Magnifique… Tu utilises des explosifs, me voilà au paradis, tu n’es peut-être pas une personne si mauvaise que ça. Tu as peut-être du bon en toi malgré ton sexe.



Les explosifs filèrent alors vers elle… à ce moment précis, avec une extrême dextérité, elle passa une main dans la doublure de ses habits, on pouvait voir que ce geste était habituel pour elle. Elle en sortit deux bombes qu’elle cala entre ses doigts et les lança en direction du professeur avec une précision et une vitesse que seul une personne ayant fait ça pendant de très longues années pouvait espérer un jour atteindre.



Les explosifs violets filèrent vers elle a toute vitesse, esquiva pourtant les 3 premiers sans difficulté ce qui eut certainement pour effet de surprendre le professeur. Le quatrième, fut une autre paire de manche, elle l’esquiva de justesse mais le souffle de l’explosion la déstabilisa. Cette légère perturbation eu de grandes conséquences, elle n’eut pas le temps d’esquiver la cinquième explosion qui la toucha de plein fouet et l’envoya valdinguer dans les airs et heurter le mur. Elle n’avait que peu d’espoir. Elle était sonnée et savait qu’elle ne saurait en aucun cas éviter les 5 derniers projectiles restant.

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fight lesson. Number one. - Lun 7 Oct 2013 - 14:11
Jace pensait qu'il avait suffisamment joué avec les nerfs de la jeune demoiselle, cette dernière avait eu un rire juste après qu'il lui ait demandé ce que cela faisait de voir que son professeur avec l'épée de l'inconnue dans son bras... elle lui révéla un point dont-il ce serait sans doute passé. Durant sa vie sur terre, elle avait été abusée par son père... inutile de préciser dans quelle domaine quand elle parlait de son corps... soit... ainsi c'était de là qu'elle porté sa rancœur envers les hommes, au moins, il été fixé.

Alors qu'il fit apparaître ses explosifs dans la paume de sa main, cette dernière semblait fascinée par ceci... inquiétant n'est-ce pas ? Qui se réjouirais de voir des explosifs alors qu'ils sont prêt à vous frapper de part et d'autre... elle lâcha un tutoiement envers son professeur par la même occasion, tutoiement que Jace n’apprécia guère... oui, il était temps de mettre fin à l'amusement et de commencer les choses sérieusement, il allait devoir lui montrer que jamais il ne poserait un genoux à terre... le désespoir, voilà ce qu'il fallait lui faire ressentir... et voilà que ses balles explosifs se dirigèrent vers elle et en un instant, elle sortit de ses vêtements deux... explosifs ? Voilà donc l'explication de sa joie de tout à l'heure... et quand il disait que c'était inquiétant il n'avait pas tord, ce combat avait pris une tout autre tournure, peut-être qu'il allait devoir achevé le combat en moins de cinq minute lui-même avant d'être vraiment blessé., qui sait ce qu'elle pouvait lui réserver encore ?

Tandis qu'elle esquiva les trois premières balles qui allèrent s'exploser contre le mur derrière elle, la quatrième la déstabilisa, ce qui eu pour effet de l'envoyer valdinguer contre le mur à la cinquième explosion, pendant ce temps-là, il décida de faire apparaître quatre nouveaux explosifs pour l'envoyer contre la première petite boule noire qu'il allait recevoir... il préférait ne pas se faire toucher, elles étaient peut-être petite par la taille, mais grande par leur destruction, et ça... il ne pouvait se laisser toucher exprès pour savoir... la première explosa et heureusement qu'il ne fut pas toucher, sinon il aurait été sévèrement blessé, quand à la deuxième, il la renvoya vers un autre point et s'écarta rapidement, les mèches étaient calculée au centimètre près, c'était incroyable... le souffle de l'explosion le fit reculer jusqu'au mur dans lequel il planta son tonfa droit pour ne pas s'écraser dessus... Il regarda son adversaire, elle avait reçu les autres sur ou à proximité d'elle. L'endroit étant restreint par la capacité à se mouvoir, elle n'a pas pu esquiver sur le côté, quoique... elle aurait peut-être pu, mais elle préféra se prendre des coups et amorcer une attaque plutôt que d'esquiver et contre-attaquer.

- Et bien ? Que vous arrive-t-il jeune fille sans nom, je n'ai toujours pas posé genoux à terre... seriez-vous déjà fatiguée ?

Il fit apparaître de nouveau une dizaine d'explosif qu'il balança à terre créant un écran de fumé... n'importe qui d'autre serait venu de la droite ou de la gauche de son adversaire. Seulement voilà, est-ce que ce qui est le plus prévisible et pris en option ? Bien évidemment que non... l'adversaire ne se doutera jamais d'une attaque frontale étant donné que ce genre de leurre est fait pour servir de diversion, et pouvoir attaquer via un autre angle. Il sortit donc à toute vitesse de l'écran de fumé, donnant un violent coup de pied dans sa main ou elle tenait l'épée et passa derrière elle, le tonfa longeant son cou, prêt à l'étrangler entre son arme et son propre corps...

- 9 minutes et 43 secondes.... échec et mat ? On dirait bien que oui... je crois que non seulement je vais devoir vous apprendre à vous battre, mais aussi à vous adresser avec respect envers votre professeur. Finit-il froidement.

Il serait préférable qu'elle abandonne, mais si jamais l'idée lui venait de continuer le combat, il serait obliger d'employer la manière forte et de l'envoyer à l'infirmerie pour la journée au minimum... ce genre de tête brûlée n'allait pas se rendre aussi facilement, du moins c'est ce qu'il pensait. Il aimerait ne pas avoir à user de la manière forte pour lui faire entendre raison, seulement elle avait un profil assez intéressant, elle était faite pour se battre, mais elle se laissait trop facilement déborder par ses émotions, la rendant trop vulnérable...
Invité
avatar
Invité
Re: Fight lesson. Number one. - Jeu 10 Oct 2013 - 11:31
Shallia était extrêmement déçue que ses bombes n’aient pas eu le moindre effet sur le professeur. Il avait fait exploser la première à l’aide de ses propres explosifs, ce qui était un choix très judicieux. La seconde, par contre, il avait un peu moins bien géré son coup, il fut propulsé contre le mur mais ses réflexes étaient exceptionnels. Il se servit de ses Tomfas pour ne pas se blesser contre le mur. Elle en resta bouche bée. Il était vraiment un combattant exceptionnel.

Et bien ? Que vous arrive-t-il jeune fille sans nom, je n'ai toujours pas posé genoux à terre... seriez-vous déjà fatiguée ?

Shallia se redressa, ne s’avouant pas vaincue pour si peu. Elle tangua un peu sur ses jambes, le choc avec le mur l’avait légèrement estourbie. Elle cligna 3 ou 4 fois les yeux histoire de se remettre les idées en place. Après quelques seconds, elle prit la parole.

Abandonner moi… jamais. Je n’ai pas encore dit mon dernier mot. Je ne suis pas du style à m’avouer facilement vaincue. Vous l’aviez remarqué je présume.

Shallia n’eut pas le temps de dire « ouf » que déjà une dizaine d’explosifs garnissaient les airs. Je ne vais pas avoir facile à les esquiver tous. Il faut que je trouve une solution et vite. Shallia réfléchit à toute vitesse, ne sachant que faire. Elle vit les explosifs s’approcher d’elle mais le temps lui était accordé pour trouver une solution était bien trop court. Elle n’avait pas de moyen pour les esquiver à coup sûr.

Les explosifs s’écrasèrent et créèrent un écran de fumée. Elle ne pouvait donc plus distinguer son adversaire. Rapidement, elle se dit : *Il faut que j’aille m’adosser à un mur. Cela diminuera le nombre d’endroit où pourraient venir l’attaque. Elle n’eut pas le temps de mettre son idée en application que déjà, le professeur était sur elle et l’avait maîtrisée. Elle sentait la pression du Tomfa contre son cou.

9 min et 43 seconde… pas question que j’abandonne avant la fin du timer.

Shallia créa devant elle une explosion de lumière dans le but d’aveugler son adversaire. L’intensité de cette lumière lui brûla les yeux, il relâcha donc un peu la pression de son Tonfa sur la gorge de Shallia. Elle en profita donc pour s’extraire des bras du professeur, sortant de sa doublure une mini bombe ventouse qu’elle lui fixa à l’entre-jambe. Cette bombe n’était guère puissante, elle n’avait pas été créée pour ça à la base. Elle explosa presque instantanément formant un trou dans le pantalon du donneur de leçon. Elle profita de cette diversion pour ramasser son katana au sol. Elle ne tenta pourtant pas de profiter de l’aveuglement du professeur pour l’attaquer.

Elle attendit 30 secondes que l’effet de son pouvoir se dissipe.

Je suis prête… Vous également ? Ce combat n’est pas encore finit.

On pouvait sentir dans sa voix qu’elle semblait plus respectueuse de son professeur. Son ton avait baissé d’un cran, elle semblait bien plus calme.

J’ai tenu plus longtemps que mon prédécesseur on dirait. Je suis maintenant presque sûre que je n’ai pratiquement aucune chance de vous battre. Surtout à la loyale mais je compte bien tenir jusqu’à la fin du temps imparti rien que pour ne pas avoir à vous révéler mon nom. Si je peux me permettre, vous avez l’air ridicule avec votre trou dans le pantalon.

Shallia fit un petit sourire provocateur, invitant son adversaire à l’attaquer. Elle tenta de voir si lui aussi pouvait perdre son calme. Elle se mit en garde haute, prête à le recevoir.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fight lesson. Number one. - Jeu 10 Oct 2013 - 16:42
Une lumière des plus aveuglante avait atteint les yeux de Jace, qu'est-ce que c'était ? Une bombe flash ? Sans doute... Il sentit une explosion au niveau de ces pauvres parties intimes, qui n'avaient rien fort heureusement... la bombe qu'elle avait utilisée n'avait pas pour but de faire de dégât, juste trouer son pantalon de sport... Charmant comme tenue n'est-ce pas ? Cependant Jace avait toujours les yeux fermés, et il devait se tenir prêt à subir une contre-attaque de la demoiselle, mais rien ne se passer, pas de bruit, il savait qu'elle avait ramassé son katana mais après ? S'était-elle volatilisée ? Quelque seconde plus tard et sa vue se retrouvait peu à peu... après quelque instant, il vit enfin comme avant, elle ne bougeait pas, elle l'attendait.

Je suis prête… Vous également ? Ce combat n’est pas encore finit.

Jace laissa un sourire s'échapper, elle avait du tempérament mais il avait réussi à la faire vouvoyer son professeur, s'était-elle calme ? A croire l'intensité de sa voix ça devait-être le cas. Le combat allait peut-être enfin prendre une tournure intéressante.

J’ai tenu plus longtemps que mon prédécesseur on dirait. Je suis maintenant presque sûre que je n’ai pratiquement aucune chance de vous battre. Surtout à la loyale mais je compte bien tenir jusqu’à la fin du temps imparti rien que pour ne pas avoir à vous révéler mon nom. Si je peux me permettre, vous avez l’air ridicule avec votre trou dans le pantalon.

Elle marquait un point sur le fait que c'était elle qui avait tenu le plus longtemps, cependant trop peu était passé pour savoir si elle était la plus forte du groupe... peut-être ? Il verra bien par la suite. Cependant sa remarque qui était assez pertinente, effaça le sourire du professeur, pensait-elle vraiment que ce genre de petit détail allait affecter la situation actuelle sur le combat ? Malgré ses dires il se disait qu'elle pensait peut-être pouvoir gagner...

- Vous pensez sérieusement que le ridicule tue ? Commença-t-il avant de se projeter vers elle qui l'attendait de pied ferme. Il l'attaqua frontalement, parade facile donc pour la jeune fille. Mais il me semble que vous avez oubliée un règle fondamentale. Si vous gagniez vous garderez l'anonymat... Lui fit-il en souriant à nouveau.

Elle devait avoir compris maintenant qu'elle devra lui mettre un genoux à terre pour qu'elle garde son nom pour elle. Elle avait les capacités pour le faire, mais encore fallait-il la booster un peu pour qu'elle se batte à fond et qu'elle ne reste pas sur la défensive, sinon elle ne tiendra jamais les vingt minutes... d'ailleurs, il ne restait plus que 7 minutes et 22 secondes... Il mit l'un de ses pieds entre les jambes de son adversaire pour la déstabiliser en lui faisant une sorte de balayette, de cette manière elle n'avait plus toute la force requise pour retenir le tonfa, ce qui lui permis de l'envoyer balader plus loin, environ cinq mètre... mais elle se rattrapa vite, c'est qu'elle était agile la petite... bien... ça aurait été dommage qu'elle soit à terre après une attaque aussi vulgaire.

- Bien... passons un cran dessus... Puis il fonça de nouveau vers elle, lui assénant plusieurs coup de tonfas qu'elle tenta de parer tant bien que mal.

Il l'avait peut-être un peu sous-estimé, pas sur son niveau, mais sur ses aptitudes mentales. Elle était de nouveau calme, chose qu'il n'aurait pas cru si on le lui avait dit il y à peine cinq minutes. Elle avait un certains potentiel, mais elle ne l'exploitait pas à fond, peut-être parce-que son épée était trop longue pour elle et ne répondait pas comme son corps le souhaitait. Elle était agile, et ses coups n'étaient pas bien puissant, cependant elle pouvait passer dans le dos des autres comme elle le voudrait avec beaucoup d'entraînement, et exploiter la faiblesse des autres. Mais encore fallait-il qu'elle se rende compte que cette arme était très loin d'être faite pour elle, à moins qu'elle fasse beaucoup d'exercice physique... c'était une autre solution...

- Je l'admet, vous vous défendez plutôt pas mal... mais ce n'est pas encore suffisant. Lâcha-t-il en lui donnait en coup de pied dans les hanches en évitant de lui faire trop mal, ce n'était pas le but de la manœuvre non plus... Vous avez des capacités, je le reconnait mais elles sont encore bien trop faible pour pouvoir espérer battre quelque chose ou quelqu'un qui ne serait pas de l'académie... en situation réelle vous auriez dû mourir dès la 3éme minutes. J'ai eu l'occasion de mettre fin à votre seconde pas moins de 9 fois... certes vous auriez pu m'avoir pendant que j'étais aveuglé par votre brillante idée pour vous échapper, mais laisser une chance à son ennemie est une erreur irréparable... vous auriez pu gagner si la pointe de votre épée avait touché ne serait-ce qu'un partie de mon corps, mais vous vous êtes contenter de rester là à me regarder... un piège ne marche qu'une seule fois, ne l'oubliez jamais. Acheva-t-il avec froideur sa longue tirade en lui balançant à nouveau ses boules prêtent à faire à "boum"au moindre contact. Fort heureusement elles n'étaient que très peu chargées, ce qui diminuera l'effet des explosif, ça picotera un peu peut-être... mais au moins il évitera de la blesser inutilement.
Invité
avatar
Invité
Re: Fight lesson. Number one. - Mar 15 Oct 2013 - 17:46
- Vous pensez sérieusement que le ridicule tue ?

Un petit sourire se dessina au coin de ses lèvres, rapidement suivit par un rire sonore ronronnant comme l'aurait fait un chat s'il était capable de rire. Shallia semblait bel et bien amusée par cette phrase.

Hum... et bien, on m'a toujours dit que le ridicule rendait plus fort... J'ai toujours eu du mal à le croire. Ce n'est pas avec votre petite touche d'humour que je vais baisser ma garde, il ne faut pas me sous-estimer à ce point. Je sais tout de même me contenir, surtout sur une blague issue de la bouche d'un homme.

Shallia le vit foncer vers lui. Ses moqueries auraient elles fait mouche ? Elle se posait la question mais lorsqu'elle le vit entamer son attaque frontale, elle comprit qu'il n'avait pas perdu son calme, loin de la, il semblait toujours vouloir la jauger. Elle bloqua son attaque avec la plus grande facilité. Elle commeçait à se demander s'il ne la prenait pas pour une incapable après tout. Elle se devait de lui montrer qu'elle savait se battre maintenant. Il allait la prendre au sérieux, elle se le promis.

Mais il me semble que vous avez oubliée un règle fondamentale. Si vous gagniez vous garderez l'anonymat...

Elle se rendit alors compte qu'elle s'était fait avoir, elle qui pensait laisser tourner le minuteur jusqu'à zéro. Elle devait retourner la situation et vite, bloquer ne l'aiderait pas. Elle respira profondément, elle devait à nouveau passer à l'attaque. Pour son honneur et pour venger toutes les femmes, elle se devait de lui faire mordre la poussière. Il semblait la sous-estimer, c'était peut-être sa chance après tout.

Je devais gagner ? nous avons du mal nous comprendre mais je relève le défi tout de même. Préparez-vous, je vais...

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase que la jambe du professeur passa entre les siennes, lui faisant une balayette. Elle en fut déstabilisée, dans l'incapacité de bloquer le coup de Tonfa. Elle fut propulsée à plusieurs mètres, cependant, ses réflexes de félin lui permirent de retomber sur ses pieds. Elle semblait fière de ses réflexes, elle n'avait pas perdu ça au moins. Il semblait surprit de la voir retomber sur ses pieds et non sur ses fesses. Elle plaça sa queue en arrière, dans une position lui permettant d'avoir un meilleure équilibre afin d'accueillir à nouveau son adversaire.

- Bien... passons un cran dessus...

Ah, il me prend enfin au sérieux pensa-t-elle, contente qu'il ai enfin remarqué qu'elle avait quand même certaines compétences. Elle le vit foncer sur lui, elle para les attaques pas avec facilité comme la précédente mais elle y arrivait tout de même.

- Je l'admet, vous vous défendez plutôt pas mal...

Elle sourit à nouveau, contente qu'il admette qu'elle sache se défendre. Elle pensait commencer à faire ses preuves mais le reste de la phrase l'en détrompa très rapidement.

mais ce n'est pas encore suffisant.

Shallia se renfrogna, pas encore suffisant, il va voir lui, il va finir avec mon katana au milieu du crâne qu'il n'aura rien vu. On voyait qu'elle semblait contrariée mais elle gardait son calme, elle avait bien compris que laisser parler sa colère comme elle l'avait fait plutôt ne lui rendrait aucun service. Elle respira profondément pour retrouver son calme et sa sérénité. Il continua critiquer ses performances et ses capacité mais elle se devait de garder son crâne comme lui avait apprit sa maîtresse. C'était largement plus facile avec elle car elle était une femme et non un homme mais également une de ses meilleures amies en prime.

Shallia contre attaqua comme en transe comme lui avait appris sa maîtresse, plus rien autour d'elle ne devait avoir d'importance sauf son adversaire. La lame fusa a toute vitesse vers la poitrine du professeur, tentant de lui lacérer le torse afin de l'affaiblir pour pouvoir le transpercer plus facilement de son épée par la suite. Elle était totalement concentrée dans ce qu'elle faisait, l'environnement autour d'elle était devenu inexistant, peu de choses auraient été capable de la déconcentrer. Lors de son attaque, elle cria : "en votre honneur maîtresse, je vaincrai". La Shallia qui se trouvait devant lui semblait avoir profondément changé, elle avait un regard de tueur et d'une professionnelle. Ce qui pourtant était loin d'être le cas...
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fight lesson. Number one. - Sam 19 Oct 2013 - 0:40
Jace fut grandement surpris par le mouvement de la jeune inconnue, elle s'était jetée vers l'avant au lieu de reculer, elle était bien déterminée à le couper en rondelle, ça se voyait dans son regard, mais un regard ne faisait pas tout... si seulement elle évoquait la peur, peut-être aurait-il daigner à hésiter pour parer son attaque, mais il connaissait la force de la jeune, elle avait tout donné dès le premier coup, ce qui était une grossière erreur, grâce à ça, l'enseignant pouvait évaluer avec quoi et comment il pouvait parer et contre-attaquer, et son "cri de guerre" ne changea en rien son niveau... elle était peut-être la meilleur là où elle était, mais ce qui était vrai avant est faux maintenant. Dans un geste rapide et simple il s'accroupi rapidement, mettant son tonfa en biais du côté d'où venait l'épée en prenant bien soin de protéger l'avant bras et la tête, de cette manière l'épée glissa jusqu'à l'opposé et dans son élan, elle ne pu contrôler sa force ne s'attendant sûrement pas à ce genre de parade, et de son deuxième tonfa il donna un coup net dans le bas du ventre pour éviter de casser les côtes et coupant juste sa respiration, et dans un dernier geste il balaya ses jambes la faisant tomber une bonne fois pour toute. Le souffle coupée, elle ne pouvait que tomber, se concentrant plus sur sa respiration que sur sa retombé, une fois fait, Jace pris rapidement trois ou quatre mètre de recul.

- Debout, inconnue. Il reste 5 minutes et 12 secondes, le temps vous est compté.

Il regarda la jeune fille se lever avec une certaine difficulté, mais elle tenait toujours debout, était-ce dû à sa bonne condition physique ? Ou alors à cause de son entêtement et sa rage de vouloir vaincre ? Si c'était le cas c'était déjà perdu d'avance, car si elle n'avait plus de souffle, autant dire que le combat était finit, Jace sentit de l'épuisement mais il tenait encore le coup, et puis il avait une condition physique assez importante quand même... ce genre de combat il pouvait tenir sans trop de difficulté, mais il ne fallait pas non plus que ça s'éternise, aussi c'est pourquoi il imposait une limite de temps, mais également aussi pour laisser aux autres élèves de passer leur "tests d'aptitudes" au combat.

Elle se laissait trop distraire par les paroles d'enseignant remarqua ce dernier, à chaque qu'il faisait une sorte de compliment elle souriait, ou alors quand elle était d'une action et que Jace faisait un semblant de réponse... mais elle perdait encore trop de sang froid quand le commentaire était négatif... voulant à tout prix montrer qui elle était, seulement il peut aussi arriver des fois que le plus grand des combattants évite lui-même les combats qu'il juge trop dangereux... quelqu'un d'expérimenté évaluera la situation et constatera si oui ou non il aura des chances de gagner. Fuir n'est pas un signe de lâcheté, mais de courage... il faut être courageux pour s'avouer vaincu, évidemment il y avait le facteur humain et l'amour propre qui rentrait en jeu, et aussi les raisons qui pouvaient pousser quelqu'un à aller jusqu'au bout peu importe le sort qui lui sera réserver... Remarque... il enseignait ça, mais serait-il prêt à suivre son propre enseignement si jamais celle à qui il tient vraiment était dans une situation périlleuse ? Un sourire en coin... évidemment qu'il n'en ferait rien... de son enseignement. Son sourire s'effaça pour se concentrer à nouveau sur le combat.

- Plus du trois-quart du temps est écoulé... Vous avouez-vous vaincu ? Vous peinez à tenir debout, ne le niez pas.
Invité
avatar
Invité
Re: Fight lesson. Number one. - Mar 5 Nov 2013 - 20:45
Shallia ne s'y attendais pas, elle pensait pouvoir avoir le dessus sur cet assaut mais la réaction de son adversaire la détrompa rapidement. Son coup fut paré avec une facilité déconcertante. Elle avait pourtant tenté de lui porter un coup sérieusement cette fois. Elle n'eut pas le temps de s'écarter comme elle le souhaitait que la contre-attaque la frappa de plein fouet. Le Tonfa s'écrasa contre son bas ventre, lui coupant le souffle. Shallia poussa un son ressemblant fortement à celui d'une personne qui allait régurgiter son repas... mais cela n'arriva pas. Elle tenta de reprendre son souffle mais elle n'en eu pas la possibilité, elle tomba violemment au sol, taclée par le professeur. Elle encaissa le choc au sol avec grande difficulté, n'arrivant toujours pas à reprendre son souffle, elle remuait un peu au sol. Elle réussit finalement à le reprendre au bout de 3 ou 4 secondes.

Debout, inconnue. Il reste 5 minutes et 12 secondes, le temps vous est compté.

Entendant les mots prononcés par le professeur, elle se releva encore un peu faible sur ses jambes. Elle vacillait un peu mais l’on pouvait voir sa volonté se refléter dans ses yeux. On pouvait-être sûr qu’elle n’abandonnerait pas, cela se lisait en elle comme dans un livre ouvert. Seul sa mort ou son incapacité à se battre la forcerait à renoncer.

Je ne m’avouerai pas vaincue aussi facilement, je ne suis pas une pauvre femme sans défense.

Shallia se plia un peu en deux sous l’effet de la douleur, une grimace déformant son visage. Elle ne semblait pas satisfaite du tout. Elle savait que le professeur la ménageait, il ne mettait pas toutes ses forces dans ses coups de Tonfa, ce qui la blessa un peu, il ne la considérait pas comme une élève à sa taille. Elle allait donc le provoquer pour le forcer à laisser libre cours à sa force.

C’est tout ce dont vous êtes capable ? Je vous croyais bien plus fort que ça. Votre coup manquait terriblement de force. Je sais bien que vous essayez de me ménager mais cela est très vexant pour moi. Alors la prochaine fois que vous me frappez, mettez-y toute votre force, sinon, je vais vraiment finir par croire que vous me prenez en pitié. Frappez sans retenir vos coup, cela me ferait infiniment plaisir. L'apprentissage se fait dans la douleur et je n’ai pas assez mal que pour apprendre quoi que ce soir pour le moment…

Tout en essayant de provoquer son professeur, elle en profita pour ramasser son katana au sol et à se mettre en nouveau en garde.

Vous ne semblez pas vraiment vouloir savoir mon nom après tout, vous n’avez toujours pas réussit à m’éliminer semble-t-il ?
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fight lesson. Number one. - Jeu 7 Nov 2013 - 0:05
- Je ne m’avouerai pas vaincue aussi facilement, je ne suis pas une pauvre femme sans défense.

Encore et toujours ce genre de rengaine du dit sexe faible qu'elle croit être. Elle ne le voyait sûrement pas mais elle se dévalorisait elle-même, il en soupirait presque... mais les fait étaient là, bien que son mental et sa soif de combat soient intact, on ne pouvait pas en dire autant sur son état physique, elle peinait à se relever, se tordant de douleur même. Elle n'abandonnera jamais à moins d'être mis K.O, mais c'est peut-être ce qu'elle voulait au final, et ses dires se confirmèrent...

- C’est tout ce dont vous êtes capable ? Je vous croyais bien plus fort que ça. Votre coup manquait terriblement de force. Je sais bien que vous essayez de me ménager mais cela est très vexant pour moi. Alors la prochaine fois que vous me frappez, mettez-y toute votre force, sinon, je vais vraiment finir par croire que vous me prenez en pitié. Frappez sans retenir vos coup, cela me ferait infiniment plaisir. L'apprentissage se fait dans la douleur et je n’ai pas assez mal que pour apprendre quoi que ce soir pour le moment…

Non seulement elle tentait tant bien que mal de le provoquer, mais en plus de ça elle demandait à ce qu'il s'y mette à fond ? Cette élève était suicidaire, mais au final, n'était-ce pas mieux d'agir ainsi ? Elle pourra sans doute mieux comprendre à quel point elle ne vaut quasiment rien dans ce monde où mainte danger et autres prédateurs attendraient que les petits oiseaux tombent de leur nids pour mieux les manger.

- Vous ne semblez pas vraiment vouloir savoir mon nom après tout, vous n’avez toujours pas réussit à m’éliminer semble-t-il ?

- Jeune inconsciente... Finit-il par répondre dans un ton qui laissait voir qu'il allait exaucer ses vœux. Le timer est inutile désormais. Dit-il en claquant des doigts pour le faire disparaître.

Jace se mit donc en position de combat, cette fois, il était sérieux. Le but n'était pas de montrer la puissance de Jace, mais la faiblesse de la jeune fille. Il espérait qu'elle verrait plus cette image là, voir un adversaire puissant mais ne pas se remettre en question, c'était être vouer à rester au même niveau toute sa vie, même avec de l'entraînement, le recul sur soit est le plus important pour chacune des personnes vivants ici, et n'importe où ailleurs.

Il se mit sur ses appuies, et commença son attaque par un coup léger rapide, visant plus à déstabiliser l'adversaire plutôt qu'à la blesser, il enchaîna un second coup du même type, mais avec de l'autre côté cette fois. C'était l'avantage de combattre avec une arme dans chaque main, il y avait l'avantage du nombre, mais en situation réel, ça aurait été l'expérience du combat qui parlerait. Il s'écarta rapidement pour faire apparaître ses orbes explosives, il choisit de faire celle qu'il pouvait créer le plus rapidement possible et les lancer dans la foulée, c'était juste des diversions et des explosions qui picotaient à peine. Seulement elle n'était pas dupe non plus et elle avait une arme aussi, elle réussit à esquiver les orbes avant de se diriger vers l'enseignant pour l'attaquer frontalement... parfait. Il esquiva une fois, deux fois, et à la troisième il avait paré le coup repoussant l'épée vers le haut, pour enchaîner une attaque lourde, et quand bien même elle para le coup, ce dernier était assez puissant pour l'envoyer valser contre le mur, sa tête cognant en premier... fin de l'histoire... Peut-être qu'il n'aurait pas dû y aller aussi fort après tout. Il s’approcha de la jeune fille, visiblement K.O. Il allait devoir revoir ses méthodes d'entraînement. Il fit disparaître la salle et commença à porter la jeune fille, direction, l'infirmerie. Elle n'allait pas pouvoir continuer le cours ainsi, et par la même occasion, il se fera soigner le bras gauche. Il se tourna vers les élèves, qui en restaient bouches bées.

- Reprenez l'entraînement, je n'en ai pas finit avec vous. Rétorqua-t-il pour les obliger à se remettre au travail et éviter de perdre du temps à regarder une scène inutile.

Comment allait-il expliquer ça aux infirmières ? Il risquait de se faire taper sur les doigts, mais tant pis, l'apprentissage ne devait en rien être une partie de plaisir, ce n'était pas sa vocation.
Invité
avatar
Invité
Re: Fight lesson. Number one. - Jeu 7 Nov 2013 - 20:28

Eh bien, ça promet ce genre de rencontre. Attention, c'est un cours de combat et on ne fait pas semblant. Et je pense que tout le monde à compris que Shallia avait une dent contre les hommes. XD Bravo à vous deux.

Jace :  570 xps
Shallia :  470 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Fight lesson. Number one. -
Fight lesson. Number one.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jamaica struggles to fight crime
» Bite fight...
» Davy Back Fight !
» Dino Fight
» 'India has the highest number of hungry people on earth'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Centre de sport et d'examens-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page