Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Un nouveau départ forcé

 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: Un nouveau départ forcé - Mer 30 Oct 2013 - 14:59
 

Discours de bienvenue


 


Bon et bien mon petit tour de force semble avoir calmer tout le monde, bien que je sois assez surprise que le gars soit déjà en mesure de s'asseoir...une résistance aux paralysant? Ou une erreur de dosage? Qu'importe il semble avoir comprit que je ne bluff pas quand je me déclare plus forte que lui, il vas donc se tenir tranquille surtout que je ne me montre pas plus hostile que cela envers lui. Je marche tranquillement jusqu'as un autre fauteuil en coin où je prend place. Avant que Ori ne vienne prend place sur mes genoux, comme auparavant, heureusement que je suis assisse sinon ils verraient surement que je suis incapable de faire des mouvements quand j'utilise mon pouvoir, mais d'un autre côter leurs montrer ouvertement la liberté de mouvement de ori sans que je ne bouge le petit doigts doit les inquiétés ou les impressionner. Au choix.


L'une des soeurs me surprend alors en donnant l'ordre de se taire à quelqu'un avant de traité cette même personne d'idiote...elle parle à sa soeur? à moi? ou elle délire. Etant donner qu'elle ne semble pas me fixer en disant cela j'en déduis que ce commentaire ne m'est pas adresser et je décide donc de l'ignorer. L'autre soeur elle, se décide enfin à se calmer et à poser les questions importantes.

He bien, j’ai eu ma petite démonstration de force et, puisque l’autre idiot est à terre, plus rien ne t’empêche de continuer, ou plutôt, de commencer tes explications. Pourquoi sommes-nous de nouveau en vie dans cette académie ? Et pourquoi avons-nous été choisies et par qui ? 


Oui, bah ma petite tu saurais déjà tout ou presque si toi et ton "ami" ne m'aviez pas interrompue à chaque fois.Je commence à ouvrir la bouche quand je vois que "l'ami" des soeurs se relèves...clairement un problème de dosage ou une résistance il ne devrais pas être déjà debout..enfin passons il est toujours ralenti à défaut d'être paralyser, il ne représente plus une menace et semble avoir été calmer en plus donc il ne poseras plus de problème.Au contraire il commence même à se montrer curieux.

-J'ai pas vraiment l'impression qu'on vienne tous du même monde, tu pourrais m'expliquer ça ?

Ah enfin quelques chose de pertinent sortant de sa bouche, il lui aura fallut le temps. Enfin, autant tout leurs dire.

-Bon maintenant que tout le monde est calme, je vais vous expliquez. En fait, vous l'aurez comprit vous êtes tous mort et moi aussi, la différence c'est que je suis arriver avant vous, enfin cela n'est pas important. Là on se trouve dans un temple dédier à Deus, le seul vrai dieux pour qui tout le monde se fout sur la gueule en bas. Ici, ce n'est ni le paradis ni l'enfer, mais plutôt un lieu particulier où l'on mène une seconde vie. Je ne sais pas sur quel critère on est choisis, mais j'ai cru comprendre que les criminels ont ici une chance de se racheter en travaillant comme surveillant, cuisinier ou autre  à l'académie. Les autres sont soit des professeurs qui enseignes des matières plus ou moins importantes.

Je fit une légère pause pour leurs permettre de bien comprendre tout ce que je viens de dire, avant de reprendre.


-Ensuite, contrairement à ce que tu pense mon cher..mon cher quoi déjà? Bref, on ne vient pas de monde différent mais d'époques différentes, et vu ta tenue tu est sans doute celui qui revient de l'époque la plus lointaine entre nous quatres. Et aussi, dans votre seconde vie vous gagner un pouvoir qui vous est propre, mais cependant inutile d'essayez de m'attaquer car pour l'instant vous ne connaissez pas le votre,c'est le directeur qui vous diras lequel vous maîtriser, après le contrôle de ce pouvoir augmenteras avec le temps.  Et j'ajoute que je n'ai jamais eu l'intention de vous attaquer à la base mon rôle est purement et simplement de vous accueillir, donc si tu as souffert mon garçon c'est entièrement de ta faute, tu ne peux que t'en prendre à toi-même. 

Rien à dire jouer le rôle de la maîtresses des lieues est très grisant, je sais j'ai peu-être un peu exagéré, mais en même temps c'était très tentant, bon j'ai prit des risques aussi vu que l'un ou plusieurs d'entre-eux peu devenir surveillant, mais bon vivre sans risque n'est pas amusant . Et puis, surveillant ou pas je ne me laisserais pas faire, je suis une déesse non de non!



Crédit: Neko-chan in Never Utopia
Invité
avatar
Invité
Re: Un nouveau départ forcé - Ven 1 Nov 2013 - 23:31
La surprise, voilà ce qui se dessina sur mon visage lorsque Yuko ordonne à Lilith de se taire, ou tout du moins, c’est ce à quoi ça ressemblait, puisqu’elle prit la parole juste après la réflexion de mon amie démone. Cette dernière fut aussi surprise que moi de cette réaction, puisque je devais être la seule à pouvoir l’entendre, car, au final, elle n’était que le fruit de mon imagination et un être n’existant que dans mon esprit. Était-ce dû à ce nouvel environnement et à au fait que l’on soit morte ? Quelles étaient leurs natures et qu’est-ce que nous pouvions bien faire ? C’était une question des plus intéressantes et Yuko apportait un semblant d’élément de réponse et tout autant de questions. Ma première idée sur son pouvoir, fut qu’il s’agisse de télépathie. 
Lilith n’était pas réel et ne pouvait être vue et entendue que par moi, si elle avait entendu sa voix, c’est forcément qu’elle s’était introduite dans mon esprit et qu’elle pouvait du coup entendre mes pensées et la voix de Lilith et de mes autres amis. S’il s’agissait vraiment de télépathie, elle allait pouvoir s’en donner à cœur joie, surtout Dark Yuko, qui se fera une joie de fouiller dans l’esprit des gens pour y trouver leurs plus grandes peurs, leurs frayeurs, leurs secrets et bien plus encore. De quoi lui permettre de s’amuser aux dépens des pauvres malheureux sur qui elle s’acharnerait, j’aurais presque de la pitié pour eux, si une partie de moi n’éprouvait pas aussi cette envie de faire du mal pour le plaisir. C’était tout du moins ma première hypothèse, il était possible que je me trompe, mais je n’avais pas trop d’autres idées quant à ce pouvoir qu’elle avait utilisé. Je me demandais maintenant avec une certaine impatience, ce qu’il en était de moi, quel était ce pouvoir qui sommeillait en moi et qui n’attendait que d’être découvert. 
Il ne me restait plus qu’à attendre qu’ils se manifestent, tout n’était qu’une question de temps et, en parlant de temps, celui durant lequel notre idiot de samouraï resta immobilisé fut très court. Il peina à tenter de se relever et du coup, il ne put que réussir à s’asseoir dans un premier temps, mais il ne tarda pas à se mettre debout, assisté de son sabre. Il était soit très résistant au paralysant ou bien elle ne savait pas doser ses poisons, le second cas pouvant s’avérer plus dangereux que le premier, bien que si elle dosait trop faiblement, elle ne risquerait pas de nous tuer en nous empoisonnant. 
La blonde à la poupée reprit, ou plutôt commença, ses explications, après être allée s’installer sur un fauteuil, sa poupée à nouveau sur ses genoux. Une histoire de dieu appelé "Deus", le seul et l’unique dieu existant, nous offrant à nous, les criminels, une occasion de nous racheter en travaillant pour l’académie, heureusement il n’était apparemment pas question de donner cours, une bonne chose, sinon j’aurais plaint nos élèves de nous avoir comme professeur. S’en suivit sa réponse à l’idiot, qui se demandait pourquoi nous semblions venir de mondes différents. Il ne s’agissait pas de mondes, mais d’époques différentes, nous allons surement rencontrer tout un tas de gens différents, peut-être mêmes des personnalités importantes de notre passé et qui sait, peut-être même des êtres venant du futur, nous avons atterri dans un monde bien étrange, en dehors du temps et de la logique semble-t-il, que de choses intéressantes en perspective.  
D’après elle, le directeur était celui qui allait nous indiquer quels étaient nos pouvoirs, directeur que nous n’avons pas encore eu l’occasion de voir jusqu’à maintenant. Ces informations étaient déjà un bon début pour l’instant, nous savions déjà que nous étions là, car on nous avait accordés une seconde chance et ce n’était qu’une question de temps avant que nous ne sachions ce que nous sommes censés faire ici. Le reste viendra par après, je pense, notamment lorsque nous aurons rencontré le directeur. 
Les explications terminées, je recentrai mon attention sur Lilith, qui tournait autour de Yuko, intriguée, elle n’avait encore rien dit depuis tout à l’heure, elle devait sûrement se questionner sur la réaction précédente de ma sœur et si oui ou non elle s’adressait bien à elle et, ce fut quelques secondes après la fin du discours de la blondinette, qu’elle reprit la parole.
* - C’est moi que tu traitais d’idiote ? C’est la première fois que tu entends ma voix et tu me traites ainsi… Je te reconnais bien là ma chère psychopathe. Je sens qu’on va bien s’amuser à pouvoir parler ensemble ! *
Et, c’est avec un sourire en coin que je me retournai vers l’autre fille.

« - Je vois, donc on va devoir se taper un boulot même après notre mort c’est génial ça… J’espère qu’il sera marrant et qu’on pourra s’amuser avec les étudiants. Et toi ma petite, je suppose que t’es une étudiante ? J’espère pour toi qu’on ne sera pas des surveillantes, sinon tu risques de ne pas nous apprécier. Et sinon, t’as autre chose d’intéressant à nous dire ? Je n’ai pas trop envie de m’éterniser ici, dehors il y a sûrement des lieux plus intéressants à voir qu’un temple et surtout, des personnes plus intéressantes qu’une gamine à la poupée… » 
Invité
avatar
Invité
Re: Un nouveau départ forcé - Lun 16 Déc 2013 - 20:19
Contrairement à ce qu'il pensait la femme à la poupée ne le raya pas et se contenta de poursuivre ses explications sur l'endroit où ils avaient atterri, selon elle ils étaient effectivement mort et pendant quelques secondes il se demanda s'il avait ressuscité où s'il était mort et qu'il n'était plus un vivant, cette question oubliée aussi vite quelle était venue Fatalité put se remettre à écouter les explications de la blondinette juste à temps pour apprendre que les dieux existaient effectivement mais qu'il n'y en avait qu'un seul chose plus logique en y pensant que toutes les sortes de dieux inventés de son vivant (certains homme s'étaient même mit à vénérer les Maudits). La suite du discours parlait de mener une seconde vie ainsi que de criminelles y ayant aussi droit, elle finit en parlant de professeurs, n'étant ni un criminelle ni un professeur Fatalité pensa donc être logiquement un étudiant. Après un pause de quelques secondes elle reprit.

-Ensuite, contrairement à ce que tu pense mon cher..mon cher quoi déjà?

-Fatalité

La femme continua expliquant qu'ils venaient d'époques différentes et que lui venait sûrement de l'époque la plus reculée ce qui il mit un moment à le comprendre n'était pas très flatteur. Elle continua en leur expliquant qu'à présent ils étaient dotés de pouvoir qu'on leur réveleraient plus tard et qui deviendraient de plus en plus puissant, elle finit en ajoutant qu'il n'avait qu'à s'en prendre à lui même s'il avait souffert.
Après quelques instants de réflexions car notre petit Fatalité n'était pas très vif pour ce genre de chose il en déduisit d'après ce qu'elle venait de dire qu'elle était une simple étudiante il prit donc la décision de la combattre plus tard car n'étant pas une professeur elle ne devait pas être doté de pouvoirs très puissants.
La folle, celle qui l'avait mit à terre prit à son tour la parole :

« - Je vois, donc on va devoir se taper un boulot même après notre mort c’est génial ça… J’espère qu’il sera marrant et qu’on pourra s’amuser avec les étudiants. Et toi ma petite, je suppose que t’es une étudiante ? J’espère pour toi qu’on ne sera pas des surveillantes, sinon tu risques de ne pas nous apprécier. Et sinon, t’as autre chose d’intéressant à nous dire ? Je n’ai pas trop envie de m’éterniser ici, dehors il y a sûrement des lieux plus intéressants à voir qu’un temple et surtout, des personnes plus intéressantes qu’une gamine à la poupée… »


Ces quelques phrases finirent par convaincre Fatalité que si toutes les personnes de cette académie avait l'esprit aussi tordu et était dotés de pouvoirs il ne ferait pas long feu, il décida donc de se lancer et de tâter le côté psychopathes de ces dames :

-C'est moi ou vous êtes toutes plus tarées les unes que les autres ? Il est vrai que j'ai menacée deux d'entre vous avec un sabre et que je me suis lamentablement raté mais ça n'explique que le fait fait que vous ne puissiez pas me voir et que vous ayaez fortement envie de me voire mort mais là j'ai plutôt l'impression que vous en voulez au monde entier, surtout vous là les jumelles.

Fatalité recula d'un demi pas en serrant les dents après ce qu'il venait de dire il y avait de forte chance qu'elles lui en veulent encore plus et vu le caractère violant des demoiselles...
Invité
avatar
Invité
Re: Un nouveau départ forcé - Jeu 9 Jan 2014 - 22:34
 

Retraite anticipée


 


-Je vois, donc on va devoir se taper un boulot même après notre mort c’est génial ça… J’espère qu’il sera marrant et qu’on pourra s’amuser avec les étudiants. Et toi ma petite, je suppose que t’es une étudiante ? J’espère pour toi qu’on ne sera pas des surveillantes, sinon tu risques de ne pas nous apprécier. Et sinon, t’as autre chose d’intéressant à nous dire ? Je n’ai pas trop envie de m’éterniser ici, dehors il y a sûrement des lieux plus intéressants à voir qu’un temple et surtout, des personnes plus intéressantes qu’une gamine à la poupée… 

Quel culot, elle ne me trouve pas intéressante alors que je répond à ses interrogations et que je suis capable d'allonger une personne sans la toucher ....Elle vas bien vite déchanter la pauvre...mais ce qu'il m'inquiète c'est que sa soeur jusque la bavarde se montre bien silencieuse ...Entrain de digéré la nouvelle peut-être? Où d'élaborer un plan surement. Oui cela lui correspond bien plus d'après ce que j'ai vu d'elle jusqu’à maintenant.Peu importe je ne compte pas rester plus longtemps que nécessaire quelques instant encore tout au plus en somme.


-C'est moi ou vous êtes toutes plus tarées les unes que les autres ? Il est vrai que j'ai menacée deux d'entre vous avec un sabre et que je me suis lamentablement raté mais ça n'explique que le fait fait que vous ne puissiez pas me voir et que vous ayaez fortement envie de me voire mort mais là j'ai plutôt l'impression que vous en voulez au monde entier, surtout vous là les jumelles.



Et lui est complètement...perdu ou abruti peut-être voir un peu des deux surement même si il n'as pas vraiment tord au sujet des jumelles.Ses dernières semblent folles à liées et assez dangereuse dans leurs genre, rien d'insurmontable cependant, dès l'instant que l'ont reste sur ses gardes....Mais je ne peux m'empêche de me demande pourquoi Deus à choisis de tel énergumènes.


En comparaison, le choix du garçon semble plus logique bien que de mon point de vue il n'ai rien de bien extraordinaire, il semble quand même plus digne de ce cadeau que les deux autres....Enfin ses voix sont impénétrable non? On vérifieras le jours où je prendrais sa place et ce jour-là beaucoup de chose changerons je peux vous le garantir .Pour commencer les choix de résurrection seront moins aléatoire et les hommes en seront exclue .Mais bon ce jours est encore loin alors je n'ai aucune raison de vous exposer tout les changements que je prévoie.  


Regardant l'effronté qui se croit maligne je la toisa.

-Pour commencer tu ne trouveras pas beaucoup plus intéressante que moi, a moins que tu ne cherche des cibles sans défense plutôt que des personnes ayant un peu de caractère. Et même si tu est une surveillante je n'en ai rien a faire, aucun déchet sur terre  ne sauras me donner d'ordre ici .

Reportant mon attention sur Fatalité, car il m'as donner son nom quelques minutes plutôt.

-La raison pour laquelle je ne peu pas te voir se trouve être la présence d'une saloperie entre tes jambes, cela n'as rien de personnel mais rien que de part ton type tu entre dans la catégorie des gens à éliminé.

Me levant je me place devant l'entrée de la piéce qui donne sur la nerf centrale.

-Sur ce bienvenue à la deus académie et puisse cette seconde chance qui vous est offerte vous être profitable .


Sans attendre je me tourna et les planta superbement mais lentement des fois qu'ils aient une dernière question, et puis je ne peu pas détalle ils penseraient qu'ils me font peur.







Crédit: Neko-chan in Never Utopia
Invité
avatar
Invité
Re: Un nouveau départ forcé - Jeu 22 Mai 2014 - 15:22
Aller hop, encore un rp déserté, sans fin propre ni quoi que ce soit. C'est dommage, c'était sympa à lire...

Yoko Nishimura : 405 xps
Yuko Nishimura : 300 xps

Xps attribués : Yosh \o/
Contenu sponsorisé
Re: Un nouveau départ forcé -
Un nouveau départ forcé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page