Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser]

Invité
avatar
Invité
Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Dim 15 Juil 2012 - 21:25
Cette belle journée avait commencé comme toute les autres, l'habituel "bip bip" de mon réveil ce matin, mon uniforme, les cours ennuyeux ou non... Et voilà, l'heure du repas à sonner.

Juste après cette dernière sonnerie de la matinée, je passa dans ma chambre, déposa mon sac, et sortit. Après avoir pris mon repas; toujours délicieux; je décida de marcher un peu.

Dans un premier temps, j'étais dans le parc aux abricots, tout sentait merveilleusement bon sous le soleil rayonnant. Je me croyais dans un rêve... Je pris un des délicieux fruit et le dégusta tout en marchand vers le bâtiment principal. Une fois entrée, je déambula lentement dans les couloirs, la tête dans les nuages, pensives. Combien de temps ? 5 minutes ? 10 ? 30 ? 1 heure peut-être...

Je pensais à vraiment tout et rien, mes profs, mes cours... Mes profs... Profs... C'est à ce moment-là que je me pris quelque chose dans la figure; ou plutôt devrais-je dire quelqu'un. J'entendis du verre s'exploser contre le sol, je sentis du liquide s'impreigner dans mes jolis bas noirs, et un regard posé sur ma petite personne. Je releva la tête, Kayne Kaiser, puis la baissa aussitôt, rouge de honte et d'embarras. Je sentis alors que j'avais quelque chose de froid et lisse dans sa main : une fiole, pleine, je hais ce réflexe : je rattrape toujours qu'un truc. Je regarda le liquide rougeâtre :

- Je... Je... Excusez-moi... Je... Je ne vous avais pas vu... M-monsieur... Kaiser..., murmurais-je doucement, complètement perdue, déboussolée; troublée par cet homme qui n'en ai pas un.

Je regardais par terre, fixant le liquide qui brillait... Appréhendant les représailles de mon professeur que je savais peu clément à faire des fleurs à une élève comme moi. Je vis mes mains trembler, l'une d'elle remonta lentement et commença à jouer avec mon oreille, ce fichu tic nerveux me reprenait ! Je tenais encore la fiole, ne voulant pas la faire tomber et en casser une autre, mais peut-être serrais-je trop fort mon poing...
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Dim 15 Juil 2012 - 21:58
Il faisait beau, chaud, et la chasse avait été généreuse hier soir. Je sortait joyeusement de mon dortoir, heureux de voir qu'enfin une humaine n'avait pas rameuté tout le quartier avant que je ne la mange, oui j'aimais mieux les femmes que les hommes, leur chair étant plus tendre, plus onctueuse, rien a voir avec une quelconque misogynie. C'était donc de bonne humeur si j'ose dire, que je me promenait en transportant des victuailles jusqu'à ma salle de cours, là ou j'en aurais sûrement le plus besoin pour supporter le tas de merdeux qu'on m'eut imposé comme élèves.

Le nouveau professeur ne laissait rien paraître de sa bonne humeur, laissant refléter un air sévère dans ses yeux, il marchait tranquillement dans ce qui semblait être un parc à fruit, il ne le laissait que peu paraître mais les odeurs sucrées et estivales de son périple manquaient parfois de lui faire avoir un haut le coeur.

Non sérieusement, comment les humains peuvent aimer ces odeurs, ca pue la végétation et le sucre.

"Toi tu te sucre autrement hein?"
"Tiens ca faisait longtemps que je ne t'avais pas entendu Nécro."

Pas de réponse de sa part, peu importe. C'est alors que cette odeur me rappelait quelque bribe de mon village natal, un petit sourire sadique naissant sur mes lèvres. Comment des hommes et femmes aussi "braves" n'aient pas pu sentir tout le mal qu'il y avait en moi, peut être que j'était déjà trop bon acteur à l'époque.

Puis un coup violent dans son genou, et ensuite dans son épaule, lui faisant renverser le contenu de nombreuses fioles et de nombreux linges contenant de la viande crue à terre. Il crût avoir heurté un arbre, trop occupé par ses pensées. Puis une bourrasque de cheveux blancs lui obstruèrent la vue, suivit par un petit cri, il se retrouva littéralement le cul à terre, rattrapant au passage ce qui pouvait être sauvé, remerciant ses réflexes.

- Je... Je... Excusez-moi... Je... Je ne vous avais pas vu... M-monsieur... Kaiser...
Soupire d’exaspération.
- Tu peux pas regarder ou tu vas, petite conne?
Puis jetant un coup d'oeil à ses mains, voyant qu'il avait presque pu tout sauver.

Je me relevais en époussetant ma chemise, puis voyant l'ampleur pas si grande des dégâts qu'elle avait causé, je lui tendit une main pour la relever à son tour.

- Excuses-moi, mais sérieusement, tu peux pas regarder ou tu vas?
Puis une révélation.

De toute les femmes que j'aie pu dévorer, cette femme je m'en rappelait particulièrement, elle ne s'était ni débattue, elle n'avait pas crié, elle avait simplement fermé les yeux en acceptant sa destinée. Et sa chair était tellement délicieuse que je ne put retenir un sourire carnassier sur mes lèvres, qui dissimulaient en temps normal mes dents pointues, comme quoi le monde est un village.

Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Dim 15 Juil 2012 - 23:53
J'avais fermé les yeux, inquiète. Le premier son que j'entendis ensuite dut un long soupire, puis sa voix résonna dans ma tête :

- Tu peux pas regarder où tu vas, petite conne ?

Son insulte m'arriva droit au coeur, moi qui voulait aller lui parler, c'était foutu d'avance. J'avais ouvert les yeux mais je fixais toujours le sol, honteuse et vexée.
Peu de temps après qu'il se soit relever, je leva légèrement mes yeux vers lui. Je vis sa main se tendre devant moi :

- Excuse-moi, mais sérieusement, tu peux pas regarder où tu vas ?

Sa main toujours tendue, je le vis sourire comme...comme cette première fois, ce premier contact... Ma mort. Ça me fit un peu peur d'ailleurs... Allait-il me manger une nouvelle fois ?
Je ne pouvais pas me permettre de l'ignorer, et même s'il me faisait peur, je posa doucement ma main dans la sienne, la serra puis je me redressa. J'avais une de ses fioles dans mon autre main, je la posa lentement sur le tas qui étais dans ses bras, tout en évitant de le regarder, j'avais au moins un avantage, c'est d'être plus petite que lui. Je gardais toujours ma tête baissée :

- Excusez-moi; je ferais plus attention désormais... Je ne me pers pas dans mes pensées si facilement d'habitude... Pardonnez-moi...; disais-je alors doucement...

J'étais apeurée par son caractère et son attitude envers nous, ses élèves; d'ailleurs, sait-il que je suis l'une d'entre eux ?; mais j'avais aussi peur du regard affamé qu'il me portait. Et moi je restais là devant lui, comme paralysée, me demandant pourquoi je restais ici; on aurait dit que je ne voulais pas qu'on se sépare, comme si j'allais regretter quelque chose dès qu'on se serait séparé.
Donc voilà, je restais plantée là, devant lui, comme une conne. Peut-être en étais-je vraiment une...? Le doute s'installa en moi, je me demandais pourquoi ces paroles avaient-elles une si grandes influences sur moi... Pourquoi je serais capable de l'écouter. En pensant à l'écouter, c'est avec lui que commençai mon après-midi, le fameux cours de stratégie. Cette journée commençais si bien pourtant !!!


Dernière édition par Mégara Himo le Lun 16 Juil 2012 - 1:52, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Lun 16 Juil 2012 - 0:44
- Excusez-moi; je ferais plus attention désormais... Je ne me pers pas dans mes pensées si facilement d'habitude... Pardonnez-moi...
Continuant à la regarder avec le même sourire, sans s'en rendre compte.
- Ca va y'a pas trop de casse, merci pour la fiole

Le professeur regarda par terre, constatant un morceau de viande et deux fioles de sang qui s'étaient écrasées par terre, il était vrai que les dégâts n'étaient pas si grave. Il recouvrit rapidement les débris au sol en époussetant un peu de gravier et de poussière dessus pour les cacher. Puis reprenant tout le calme dont il était capable, reprenant au passage son air sérieux et cachant ses dents qui trahiraient à coup sûr sa condition. Il avait un regard interrogateur sur la jeune fille, se souvenait-elle de lui? Il avait donné assez de cours de psychologie pour pouvoir spéculer sur la mémoire avant la mort, et était presque convaincu que quelqu'un se souviendrait du visage de l'homme ou de la femme qui lui donnait la mort.

Puis mon regard s'éternisait sur ceux de la jeune fille, j'en était persuadé maintenant, c'était bien elle, la plus délicieuse de toute. Son regard clair, presque vide, cachant une immense tristesse et un calme relatif. Un regard qui en disait long, je ne savais pas ce que cette jeune fille avait vécu, mais ça devait pas être joli-joli. Le plus perturbant c'était le fait qu'elle restait là, levant quelque fois les yeux pour les plonger dans les miens avant de les baisser rapidement, je ne pouvais m'empêcher de trouver ça mignon.

- Heu, sinon, comment tu t'appelles déjà?
Je connaissait déjà son nom mais je voulais être sûr.

Quand elle eu finit sa phrase j'en était persuadé. Il était malheureusement impossible de commettre des crime dans l'enceinte de l'académie, mais je pourrais peut-être l'inciter un jour à venir se promener dans l'enceinte du monde des humains. Non, des gens se demanderaient ou elle est passée. Je me mordillait la langue.

"Et merde..."
"Héhéhé, c'est rare de te voire comme ça"
"Et toi c'est rare de te voire tout court, tais-toi je dois réfléchir"

Le prof pensait qu'elle n'accepterait sûrement pas de venir se balader dans le monde des humains en sa compagnie alors qu'elle avait sûrement cours plus tard dans la journée, il ne savait pas trop quoi faire pour une des rare fois de sa vie, il se contenterait alors d'essayer de la charmer pour mieux se jouer d'elle ensuite.

- Et tu allais ou comme ça, jeune fille?
Sourire charmeur.
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Lun 16 Juil 2012 - 1:44
Il m'a remerciée pour la fiole puis il a réfléchi.
Étrange...
Il m'a demandé mon nom, je le lui ai donné et il a encore réfléchi.
Encore plus étrange...
Et moi je reste là, à lever les yeux vers lui, croiser son regard et baisser les yeux. Je répétais ce manège à plusieurs reprises, à chaque fois, je me disais de ne pas recommencer... Mais c'était trop tentant et je relevais les yeux de nouveau pour croisé son beau regard avant de baisser les yeux.
Ma relation avec cet homme était... étrange... Ce jeu de regard, ce silence pesant... M'avait-il reconnue ? Se souvenait-il de moi ? Ah moins qu'il ne se souvienne pas de ses repas... Mais je voulais qu'il se souvienne... Il devait se souvenir... Il devait... Il... :

- Et tu allais ou comme ça, jeune fille? me demanda-t-il avec un sourire alors que je sursautais, surprise...

Un sourire que je n'avais jamais vu... Un sourire... Attirant... Charmeur...
Étrange.
Pourquoi semblait-il si perturbé ? L'odeur du sang au sol ? J'avais une sensation étrange... Étrange... Tout l'était depuis un certain temps... Mais cette sensation... L'impression que le temps autour de nous se soit arrêté... Comme si nous étions seuls, dans une bulle... Cette bulle... Était peut-être... Un lien ? Un lien qui nous unissait...?
J'étais si perturbée que j'en oublia de lui répondre... Je fis un effort de concentration incroyable et me souvins de sa question... Elle résonna dans ma tête... Mes yeux se levèrent, croisèrent les siens et se baissèrent... Encore et toujours... Je regardais toujours par terre :

- Je n'allais nul part... Je marchais en pensant... Savourant la douce chaleur du soleil... L'odeur des fruits mûrs... Je savourais ce que je n'avais eu le temps de savourer, humaine...

Je lui parlais avec une voix absente... Les yeux dans le vague... Et toujours cette sensation étrange...
Après une reprise de conscience totale l'espace de deux secondes... Je replongea dans mon délire... Ou plutôt dans ma transe... Il m'avait mise en transe comme je fais mes lacets... Avec facilité... S'en était-il rendu compte...? Comment lui dire...? Lui rappeler ce qu'il m'a fait....? Comment...?
Je restais là, dans mes pensées, mon délire, mon étrange transe... Et mes yeux montaient, croisaient les siens et se baissaient... Ce manège incessant... Ce jeu... Je restais bloquée là-dedans...
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Lun 16 Juil 2012 - 2:07
- Je n'allais nul part... Je marchais en pensant... Savourant la douce chaleur du soleil... L'odeur des fruits mûrs... Je savourais ce que je n'avais eu le temps de savourer, humaine...
Elle l'avait reconnu, il le savait rien qu'avec cette fin de phrase.

Le regard de la jeune fille s’éternisait sur quelque taches qui coloraient encore le sol, dont je n'avais pas pu effacer convenablement la trace. Question, un être normal voyant du sang que le type qu'elle vient de percuter transportait, resterait-elle devant lui sans bouger? La réponse la plus évidente pour moi était évidemment "non" mais cette jeune fille ne respectait aucune règle de psychologie que les autres personnes "normales" aimaient tant en temps normal. J'avais beau chercher, cette fille m'intriguait plus encore que sa chair si appétissante.

Mais une autre odeur de sang intriguait le démon, c'était celui de la jeune fille, qui coulait d'une façon tordue au niveau de son épaule, puis de sa clavicule, l'odeur se rependant partout autour de lui, recouvrant toutes les odeurs fruitées et sucrées qui régnaient en maître auparavant. Il ne voyait plus rien d'autre que la jeune fille devant lui, son regard contenant tellement d'appétit que lui même en aurait eu peur s'il l'avait vu. Comme si on avait recouvert d'un voile noir tout ce qu'il y avait entre lui et elle.

Cette odeur, elle m'avait déjà fait tourner la tête avant, je n'avais jamais ressenti un tel plaisir à boire le sang ni à manger la chair de quelqu'un. Un souvenir qui n'en était qu'un car je n'avais jamais retrouvé quelqu'un d'aussi délicieux qu'elle, jamais. Je la regardait toujours avec cette envie meurtrière que quiconque dans les cinq mètres aurait pût sentir, mais je m'en fichais, une faim déchirante m'éventrait. Puis je repris un air calme en gardant la même idée en tête.

- Tu saignes, je vais te conduire à l'infirmerie.
Sachant pertinemment qu'il ne risquait probablement pas d'y avoir quelqu'un pendant la pause de midi.

En marchant, le plus calmement qu'il le pouvait, il ne pouvais s'empêcher de se rappeler les saveurs exotiques que lui rappelleraient sa chair quand il plantera enfin ses crocs dedans, plus que quelques minutes, l'infirmeries n'était pas très loin de l'endroit ou ils se trouvaient, et il pourrait enfin, enfin....
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Lun 16 Juil 2012 - 3:38
J'étais encore dans mes pensées étranges quand je vis son regard se porter sur mon épaule sans comprendre, je n'y prêta pas attention et repartis dans mon délire. Mes pensais s'emballaient, mon cerveau fonctionnait à cent à l'heure quand je repris "connaissance"...

Nous étions en train de marcher quand je sentis une douleur dans mon épaule, je vis du sang couler et s'impreigner dans mon uniforme. Je vis un morceau de verre planté à l'intérieur. Je me demandais comme je n'avais pas pu le remarqué avant. Je me souviens alors d'une phrase que j'avais entendu pendant ma "folie" :

- Tu saignes, je vais te conduire à l'infirmerie.

Aaaah... c'est donc là qu'on allait... Je ne comprenais pas pourquoi mon professeur marchait si vite... Après quelques secondes de réflexion, une évidence m'apparue dans la tête, ça ne pouvais être que ça ! Je leva doucement ma main et la posa sur son coude, l'arrêtant, ou du moins, attirant son attention sur moi :

- Vous voulez encore me manger, n'est-ce pas ?

Je demanda alors d'une petite voix, la tête baissée. Puis mes yeux se levèrent, trouvèrent les siens et se baissèrent à une vitesse folle. Qu'allais-je faire si c'étais le cas...? Et s'il ne se souvenait même pas notre première rencontre, me ferait-il taire ? Dans mes yeux, on pouvais lire une panique évidente; je le regarda alors, dans le fin fond des yeux, et le peu de temps durant lequel je lui tins le regard, je lui fis lire une peur certaine. Je baissa la tête et ne la releva pas, me demandant ce qu'il allait faire de moi désormais... Je me sentais perdue, perdue... Je me sentais déjà... Morte.

Après qu'il ai bu tout mon sang la première fois, je suis resté en "fantôme" le regarder me manger. Je ne veux pas que ça arrive de nouveau... Je ne veux pas être son déjeuner. Pas aujourd'hui, pas maintenant, je n'ai pas assez profitez de ma nouvelle vie. Je ne veux pas mourir.
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Lun 16 Juil 2012 - 20:24


- Vous voulez encore me manger, n'est-ce pas ?
Pokerface, puis un sourire amusé.
- C'est exact, mais tu es pour l'instant protégée par l'enceinte de l'académie.
Elle semblait avoir un sourire rassuré.
- Je pourrais cependant t'obliger à rédiger une lettre de départ.
Sourire carnassier.
- Mais je n'en ferais rien, trop de gens nous ont vus, et je serais en danger, rassurée?
Apparemment oui, vu sa réponse.

Il fallait quand même bien qu'elle aie à l'infirmerie cette petite, je n'allais quand même pas permettre qu'elle attrape une maladie à la con avant que je n'aie le temps de la bouffer, je ne le permettrait pas. C'est donc en la tirant légèrement par le bras que je l’amenait presque de force à aller se faire soigner. Puis je me souvint que pendant cette heure-ci l'infirmière serait sûrement partie manger, y avait plus qu'a espérer qu'elle ne soit pas une vraie fonctionnaire. Arrivé devant la porte, l'écriteau "Partit manger" y était accroché.

"Et merde."
"Héhéhé, tu pourras pas lui planter tes crocs dans la gorge avant un bon moment."

Kayne avait déjà enfoncé d'un bon coup de pied la porte de l'infirmerie, avant d'y entrer en compagnie de la jeune fille, il la fit asseoir sur un lit sans lui demander son avis et avançait calmement vers le bureau de l'infirmière pour en sortir des compresses et de l'alcool. Il se dirigeait maintenant vers la jeune fille qui avait adopté un regard qu'il ne pourrait décrire, ce qui le perturbait.

Je m'approchait doucement d'elle en dégustant toutes les saveurs que me rapportaient son sang par mon odorat, j'avais réussi à calmer une bonne part de mon envie de meurtre, la raison l'emportant sur l’instinct. Arrivé à sa hauteur, je descendit légèrement son haut au niveau de l'épaule jusqu'à sa poitrine, puis épongeait le sang avec ma bouche. Toute la consistance de celui-ci me revenait en mémoire, il faut savoir que le goût du sang et de la chair des gens que l'on mange est directement relié à leur esprit, leurs "Âmes" comment les humains aiment tant l’appeler. Une fois ceci terminé je lui versait un peu d'alcool sur la plaie, amusé par la douleur qu'elle en ressentirait, avant de lui appliquer une compresse et de la panser.
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Lun 16 Juil 2012 - 21:54
Il m'avait rassuré, il voulait me manger, mais ici il ne pouvait rien. J'étais en sécurité... Pour l'instant.

L'infirmerie était vide et fermée à clés mais ça n'empêcha le professeur de détruire la porte avant de m'y faire entrer. Il me fit asseoir sur un lit, se le va et pris de quoi nettoyer la plaie. Je le fixais pensivement. Mes yeux le suivaient. Je décryptais ses gestes, le savourant du regard. Il s'approcha de moi et se mit à ma hauteur, je vis son visage s'approcher de moi et de nettoyer mon sang qui coulait vers ma poitrine avec... Sa bouche. Je sentis ses lèvres sur ma peau.
Ses lèvres. Ce contact me fit frissonner, c'était si doux... Si... Je sentis mon coeur s'emballer... Mais qu'est-ce qui m'arrivais ? Pourquoi ressentais-je cela...? Il arrêta puis se redressa, stoppant d'un coup mon petit plaisir personnel. Ça m'en fit presque un choc.

Je sentis l'alcool couler sur ma plaie, mes yeux s'écarquillèrent et je fit une grimace. Il sourit. Pourquoi ? Il se moque de moi ? Aaaaah il m'agace ! J'avais envie de lui dire d'arrêter avec ce petit sourire amusé mais au fond j'étais contente qu'il s'occupe de moi; même si je n'osais pas me l'avouer... Arrête !
Il nettoya la plaie et la pansa.

Je releva la tête vers lui et le fixait, puis rebaissa les yeux. Pourquoi n'arrivais-je pas à lui tenir le regard ? La couleur de ses yeux peut-être... Ou le motif de notre première rencontre... Je gardais la tête baissée, troublée. Je le regarda une dernière fois, je baissa les yeux, puis souris doucement :

- Pourquoi m'avez-vous mangée, moi et pas une autre ? lui demandais-je alors, curieuse...

Ba oui hein ? Pourquoi moi ? Pourquoi n'a-il pas mangé une autre fille ce soir-là ? Je restais à fixer mes mains, toujours avec ce petit sourire, pas d'amusement, juste un sourire. Attendant impatiemment sa réponse.
Je voulais pas qu'on arrête de ce parler, depuis le temps que je voulais l'approcher...
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Lun 16 Juil 2012 - 22:28
Ce sang si savoureux qui coulait encore lentement dans ma gorge, qui me donnait des frissons. Passant une dernière fois ma langue sur mon palais pour éclipser tout ce qu'il me restait de ce moment en fermant les yeux.

- Pourquoi m'avez-vous mangée, moi et pas une autre ?
Sourire narquois.
- Qu'est-ce que tu crois au juste, que tu as été "élue"? Que quelqu'un avait décidé que cela devait être toi plutôt qu'une autre? Tu n'es pas exceptionnelle, ta chair a juste un goût délicieux, tu te trouvais au mauvais endroit au mauvais moment et c'est tout.

[Quelque mois plus tôt]

Il faisait nuit, il faisait froid, bien que ma condition ne m'imposait pas les mêmes règles de survies que les humains par rapport au climat, vous l'aurez deviné j'était habillé de façon légère. Il n'y avait réellement personne dans les rues ce soir, la faute se rapportant à se vent glacé qui me faisait légèrement frissonner par moment. Je déambulais dans les rues à la recherche d'une proie facile, ce qui devenait de plus en plus difficile, j'ai cru entendre des histoires de couvre-feu, il était temps que je quitte cette ville qui ne connaissait que trop bien mes actes.

Des buildings qui éteignaient peu-à-peu leur lumières, il se faisait tard. Les rues avec cette absence de lumière lui rappelaient la vieille ville de Londre, avec ses ruelles et ses murs pavés bleus, desquels on pouvait deviner le climat rien qu'a leur couleur. Puis cette rue, vide avec juste une lumière qui s'échappait du seul restaurant qu'elle contenait. Une odeur de nourriture humaine qui s'en échappait.

------------------------------------------------
Son visage était à quelque centimètre du mien, je pris une expression presque haineuse, soutenant son menton de ma main pour l'obliger à ne pas fuir mon regard une nouvelle fois.

- Je suis un démon, je ne ressent rien mise a part ma haine et mes pulsions, tu es faite de la même substance que tout les autres je ne t'ai aucunement choisie.

Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Mar 17 Juil 2012 - 1:44
Ses paroles si durs et si franches agrandirent mon sourire. Je le regardais doucement, sa tête si proche de la mienne avec cette expression haineuse qui m'attendrissait plus qu'autre chose, sa main tenant mon menton, je plongea mon regard dans le sien. Je me perdis dans ces yeux si profonds, si rouge, intense. Mes yeux quittèrent les siens pour aller regarder ses petites mèches noires tombant sur son visage, ses cheveux emmêlés. Je n'avais qu'une envie, passer ma main dans ses cheveux et les décoiffer.

Je leva ma main et la posa doucement sur le poignet de mon professeur. Je serra mes doigts autour. Ce contact, ma peau chaude sur la sienne, si froide, je savourais cette 'relation' pendant quelques instant. Puis je baissa sa main. Je le fixais doucement. Je souriais légèrement :

- Pour être franche, aussi franche que vous, quand vous m'avez manger, c'est bizarre de dire ça... Enfin bref. Quand vous m'avez tué, mon "âme", soit moi, vous a regardé me manger. Je vous ai regarder me dévorer et je dois avouer que j'y ai pris une certaine satisfaction. Cela dit, je ne veux en aucun cas être de nouveau votre repas. Et je souhaitais vous remercier, pour aujourd'hui comme pour cette nuit froide de février. Vous ne savez pas ce que vous avez fait pour moi et peut-être vous ne le saurez jamais. Mais je suis heureuse de vous avoir parler et que vous m'ayez reconnue. J'ai surement d'autre chose à vous avouez mais le je ne les trouve pas. Mais étrangement, votre présence me... Me rassure... Enfin je crois. mais je me sens différente quand je suis avec vous... Plus... sereine... Je ne sais pas...

Je lâchais doucement son poignet, à mon plus grand regret, j'aimais tant le toucher... Je ne voulais pas me l'avouer mais le contact de sa peau collée à la mienne me rendait folle. Ma tête était toujours baissée. Je n'en revenais pas d'avoir dit quelques chose d'aussi long à ce professeur qui m'intimidait tant. Mes yeux se levèrent, se plongèrent dans les siens puis se baissèrent. J'aimais beaucoup ce manège incessant, ce petit jeu de regard. J'avais toujours cette impression, juste être seule dans une bulle avec mon prof, ça, je crois que je ne lui avouerais jamais d'ailleurs...
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Mer 18 Juil 2012 - 18:54
- En gros t'es amoureuse quoi, t'as donc rien retenu de ce que je viens de te dire? Je suis un démon.
Me rapprochant de son front avec le mien, allant a quelque millimètres du contact
- Un démon, ce qui veut dire que je m'en fous totalement de toi, de ton histoire et de tes remerciements, et que si n'avais pas eu aussi bon goût je ne me serais jamais souvenu de toi tu comprends? Tu ne me dois rien et moi encore moins.

En lui remettant sa bretelle, je remarquais qu'elle tremblait légèrement, peut-être que finalement j'avais réussi à l'intimider un peu allez savoir, celle là n'a jamais été la plus prévisible de son espèce. "J'ai surement d'autre chose à vous avouer mais je ne les trouves pas." Aucune idée du sens profond de cette phrase et cela m’énervait presque au niveau moléculaire, j'avais envie de lui crier "Eh ben fais un effort" si je ne pensais pas que cela devait être une façon détournée de sa part d'attendre une réponse de ma part.

Le jeune professeur s'était relevé, entendant les pas au loin de l'infirmière qui revenait dans ses locaux. Il n'avait aucune envie de lui fournir une explication sur l'état dans lequel se trouvait sa porte même s'il en avait déjà trouvé une sans failles. Il se contenta donc de regarder la jeune fille dans les yeux avant de lui tourner le dos et de marcher lentement vers le trou béant qui constitue désormais l'entrée de l'infirmerie.

- Prend garde à tes fréquentations, fillette, et prie pour que je sois toujours rassasié.

-------------------------------------------------

Cette fille était sortit de l'enceinte du restaurant, pas très grande, cheveux clairs, regard inexpressif.

" Encore une cible parfaite mon grand "

Elle ne m'avait pas vu, dissimulé dans la pénombre comme un prédateur attendant le bon moment. Puis ce moment arriva, elle m'avait tourné le dos. Profitant de l'agilité que me permettait ma condition je me retrouvais derrière elle en un éclair avant lui immobiliser les bras puis de la coucher à terre, ses grands yeux vides me regardant, j'avais trouvé cela étrange que ce regard puisse me faire parcourir un tel frisson.

-------------------------------------------------



Dernière édition par Kayne Kaiser le Mer 18 Juil 2012 - 20:06, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Mer 18 Juil 2012 - 19:33
Il me parla encore plus froidement qu'avant, je dois vraiment être agaçante, mais c'étais drôle d'un certain côté. J'écouta attentivement ses paroles :

- En gros t'es amoureuse quoi, t'as donc rien retenu de ce que je viens de te dire? Je suis un démon.
Il manquerait plus que ça, non mais sérieux, si c'est un démon, comment ose-t-il parler d'amour ?

Son visage s'approcha du mien, nous nous touchions presque :

- Un démon, ce qui veut dire que je m'en fous totalement de toi, de ton histoire et de tes remerciements, et que si n'avais pas eu aussi bon goût je ne me serais jamais souvenu de toi tu comprends? Tu ne me dois rien et moi encore moins.
Non mais il me prend pour une conne ! Je le sais bien que c'est un démon ! Il est con ou quoi ?

Il se leva et s'éloigna, l'air de rien; après avoir remonté ma bretelle. Et je tremblais de froid, sinon, de quoi ? :

- Prend garde à tes fréquentations, fillette, et prie pour que je sois toujours rassasié.
Fillette ? Fillette ? La blague...

J'eu un sourire. Rassasié ? Il ne l'est jamais !
Je me le va à sa suite et attrapa son poignet, le tirant vers moi avec plus de force qu'il devait s'y attendre. Il se retrouva face à moi, je souriais, je crois que je faisais peur... :

- Bon alors, déjà, vous allez rester ici parce que ce n'est pas moi qui ai défoncé une porte, OK ?; avec un air insolent et agacé, prenant une voix plus forte que la normale, presque en criant; les yeux remplis de colère; Ensuite, je me demande comment VOUS osez parler de MES sentiments envers vous et en plus que ça soit de l'AMOUR ! Parce que si vous êtes un VRAI démon, ce mot de ne devrais même pas faire parti de votre vocabulaire, MONSIEUR !; reprenant une voix calme douce et posée, son regard s’apaisant; Je suis peut-être une fillette, mais je sais que vous n'êtes jamais vraiment rassasié...

Je tenais toujours son poignet et je regardais son visage, attendant sa réponse. De toute façon, il n'a pas le droit de me manger, il me l'a dit lui-même, alors pour l'instant je suis en sécurité. Mes yeux pâles croisèrent les siens et ne se baissèrent pas cette fois-ci : je plongea mon regard dans le sien sans vraiment y recherché quelque chose. Je me perdue dans cette couleur si profonde. Mes pensées l'emportèrent, je restais bien deux minutes, mes yeux plantés dans les siens.
♠ Petits messages : 1681
avatar
Être tout-puissant
Être tout-puissant
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] - Dim 30 Sep 2012 - 10:19
Rp clôturé car Kayne a abandonné le rpg pour le moment.

Kayne : 180 xps
Mégara : 210 xps


« Donnez-moi des héros, et je vous écrirai leur tragédie. »
Contenu sponsorisé
Re: Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser] -
Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fioles de Sang [PV : Kayne Kaiser]
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Couloirs-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page