Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Quel est donc cet endroit ?

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Lun 23 Sep 2013 - 11:14
Le bracelet qui avait git entre ses doigts quelques instants plus tôt, ce cadeau qu'elle aurait dû offrir à sa sœur le soir où elle avait quitté la Terre et les siens, représentait bien son état d'esprit du moment. Comme lui, d'apparence, elle était forte, intacte et résistante. Mais dès que l'on creusait trop loin, que la pression devenait trop importante, tout finissait pas voler en éclat, ne laissant rien de plus qu'une simple poussière que la moindre brise suffisait à éparpiller. Elle avait terminé ce pour quoi elle était venue ici. La raison première de son accoutrement n'avait maintenant lus de raison d'être. Pourtant, elle ne pouvait pas partir encore. Cela serait irrespectueux envers le professeur. Et puis, avait-elle vraiment envie de retourner dans cette chambre où la seule qui l'attendait restait son lit et ses simples divagations?

- Et vous avez raisons... je ne suis pas seul, et vous non plus.

Elle non plus... Vraiment? Elle voulait y croire, pourtant elle ne parvenait pas à s'en persuader. Kirara était là, certes, mais ce n'était pas pareil. Son domaine divin était presque constamment actif, la laissant ressentir toutes ces présences à la fois invisible et si nombreuses, si proches et si lointaines à la fois. En théorie, elle est dans l'impossibilité d'être réellement seule. Cela n'empêche pas de ressentir le vide de la solitude malgré tout. Les temps sont incertains. Et à part protéger les autres, elle n'a pas le temps de s'occuper d'elle. Peut-être parce que cela l'arrange? Ne pas avoir à se poser trop de questions sur soi pour se concentrer uniquement sur les autres, le reste. Ce qui ne nous touche pas assez pour risquer de nous détruire vraiment.

C'est à peine si elle senti la main du professeur sur son épaule. Un sourire un peu triste mais un sourire quand même, en remerciement. C'était tout ce qu'elle pouvait faire pour le moment. Avec un peu de chance, il comprendrait et ne lui en voudrait pas de préférer rester silencieuse. Les mots amènent souvent à tellement de mauvaises interprétations. Et puis, qu'y avait-il à dire de plus sur le sujet? Rien.

- Depuis combien de temps êtes-vous ici ?

"- Je suis arrivée ici en début d'hiver dernier, il y a environ 9 mois à présent. Je fais partie des anciens de la Deus Académia. Je ne suis pas encore au courant de tous les secrets que renferme cet endroit mais depuis le temps, je pense pouvoir dire que j'en connais un certain nombre. Vous aurez vous aussi le loisir de découvrir tout cela."


Elle se retint d'ajouter 'et sans doute plus vite que vous ne le pensez'. Son but n'était pas non plus de l'effrayer et mis à part quelques rencontres étranges et des lieux dont on se passerait franchement parfois de la visite obligatoire, le pire était loin de se trouver entre ces murs selon elle. Sous leurs yeux, la lune et les étoiles continuaient leur lent mais inexorable ballet nocturne, traversant avec une méticulosité toute calculée la voute céleste. La jeune indienne aimait ce ciel, semblable à celui qui avait été le gardien de ses nuits terrestre. Il constituait comme un reste de passé, un bout de souvenir qui lui, jamais, ne s'effacera. Ça la rassurait un peu.

"- Au travers de vos paroles, vous sembliez très attaché à la notion de famille, de personnes à protéger. Je sais que mes paroles vont vous sembler difficiles mais... Si vous avez encore des gens de votre famille à qui vous tenez vraiment, je vous déconseille d'aller les voir si vous en avez l'occasion."


Elle poussa un profond soupir, une expression désolée sur le visage. La première volonté de la plupart des apprentis ressuscitant juste était de descendre s'assurer que leurs familles allaient bien. C'était de là qu'elle avait fini par arriver cette conclusion. Mais il fallait d'abord qu'elle lui explique pourquoi, sans quoi elle risquait de passer pour une personne sans cœur. Mais au fond, ne l'était-elle pas un peu, à trop vouloir se montrer intouchable et inatteignable?

"- Pleurer un disparu, faire son deuil est déjà une épreuve en soi. Imaginer soudain voir ce dernier reparaitre devant vous, vous serrer dans ses bras mais n'avoir rien le droit de vous dire sur ce qu'il est exactement, les raisons de sa présence ou encore ces pouvoirs qui pourraient se manifester. Sans oublier que les renégats dont je vous ai parlé sont à l'affut de nos moindres faits et gestes. Retrouver votre famille, c'est risquer de les condamner. Prendre le risque de les faire devenir des cibles faciles pour ceux qui vous voudraient du mal."

Le tact et la subtilité n'était pas son point fort pour le coup, y préférant l'honnêteté et la franchise. Cela risquait de ne pas lui plaire mais mieux valait qu'il soit au courant. Et puis, il était professeur, ce serait à lui d'être un exemple pour ses élèves. Alors, autant lui donner toutes les cartes en main afin qu'il sache à quoi s'attendre. La vie d'apprenti-dieu était loin d'être une simple partie de plaisir. Mais elle se sentait légèrement mal à l'aise d'avoir dû lui raconter ça. C'était pourtant bien la vérité mais elle n'aimait pas ainsi jouer les oiseaux de mauvais augure et risquer d'éteindre ses espoirs de revoir les siens en toute sécurité.

"- Je suis désolée."

♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Lun 23 Sep 2013 - 15:48
Jace voyait bien dans ce triste sourire que c'était difficile pour elle. Elle ne voulait, ou ne pouvait rien ajouter de plus à ce sujet. Il compris qu'il ne devait pas en dire plus sur le sujet, il ne ferait qu'aggraver la situation... il était tellement maladroit par moment que s'en était presque gênant.

"- Je suis arrivée ici en début d'hiver dernier, il y a environ 9 mois à présent. Je fais partie des anciens de la Deus Académia. Je ne suis pas encore au courant de tous les secrets que renferme cet endroit mais depuis le temps, je pense pouvoir dire que j'en connais un certain nombre. Vous aurez vous aussi le loisir de découvrir tout cela."

Depuis seulement neuf mois ? Est-ce que le temps qui tournait ici était le même que sur terre ? Sûrement, ce serait plus le fait que son âme ait fait un bond dans le futur, impressionnant tout de même... Il ne savait pas que cette lois sur le temps et l'espace pouvait être défié à ce point.
Il était curieux de voir tout les secrets que renfermait cette académie, qui sait, peut-être que cette académie renfermait toute les réponses à ses questions, peut-être y avait-il une sorte de bibliothèque secrète où des archives de l'académie résidaient.

"- Au travers de vos paroles, vous sembliez très attaché à la notion de famille, de personnes à protéger. Je sais que mes paroles vont vous sembler difficiles mais... Si vous avez encore des gens de votre famille à qui vous tenez vraiment, je vous déconseille d'aller les voir si vous en avez l'occasion."

Il fut un peu surpris qu'elle lui dise ça, mais il se doutait que la jeune fille ne disait pas ça comme ça, il y avait un sens à ses paroles et on voyait dans son visage que c'était dur de dire ce qu'elle venait de lui demander de ne pas faire à l'avenir.

"- Pleurer un disparu, faire son deuil est déjà une épreuve en soi. Imaginer soudain voir ce dernier reparaître devant vous, vous serrer dans ses bras mais n'avoir rien le droit de vous dire sur ce qu'il est exactement, les raisons de sa présence ou encore ces pouvoirs qui pourraient se manifester. Sans oublier que les renégats dont je vous ai parlé sont à l’affût de nos moindres faits et gestes. Retrouver votre famille, c'est risquer de les condamner. Prendre le risque de les faire devenir des cibles faciles pour ceux qui vous voudraient du mal."

Oui... c'était évident pour lui qu'il ne pouvait arriver comme une fleur et dire 'Bonjour, je suis mort mais je vie dans une académie où je suis professeur...' bref, le blabla tout le monde le connais après. Protéger la terre et l'académie des méchants, bref... pour qui est-ce qu'ils allaient le prendre ? Déjà revoir un défunt beaucoup auraient du mal à l'accepter, très peu y croiront... mais il n'avait pas penser à cette menace des renégats, ils seraient prêt à aller aussi loin pour arriver à leur fin ? Il réfléchit à ses paroles, maintenant qu'elle lui avait dit tout ça, devait-il vraiment allez les voir ne serait-ce que de loin ? Bien qu'il ne soit pas du tout encore connus des renégats il valait mieux ne pas prendre de risque... allait-il mettre en danger sa famille pour son profit personnel de juste les revoir ? Bien évidemment que non... un jour peut-être, qu'il pourra les voir de loin, mais pas maintenant, pas tant qu'il ne connaissait la grandeur du danger... de cette menace...

"- Je suis désolée."

Pourquoi l'était-elle ? Elle n'avait fait que le mettre en garde après tout.

- Ne le soyez pas. Enchaîna-t-il aussitôt. Vous ne faite que me mettre en garde du danger potentiel que je risque d'attirer vers eux.

Jace se leva pour regarder l'horizon, comme si le fait de se mettre aurait pu lui permettre de voir plus loin... ce n'était juste qu'une impression alors, car l'horizon était toujours le même.

- Quand bien même je savais que je ne pouvais pas aller les voir de près... je serais sans doute partis pour les observer de loin pour m'assurer de leur sûreté... si vous ne m'aviez pas mis en garde contre ces individus...

Il se mit derrière Abygaïl, il passa ses bras autour d'elle et mis son visage au-dessus de son épaule droite sans pour autant s'appuyer dessus.

- Et pour ça... je vous remercie... Dit-il presque à voix basse...

Pour une quelconque raison... il n'avait pas remarqué... enfin si, mais il n'avait pas fait attention à son geste. Le fait de passer ses bras autour d'elle, c'était une manière de la remercier, mais n'y avait-il pas plus simple pour le faire ? Pourquoi avait-il fait ça ? Mais maintenant que c'était fait comment allait-elle réagir ? Pas en mal, espérait-il... pas à cause d'un geste qu'elle pourrait peut-être considérer comme déplacé alors qu'il voulait juste la réconforter au fond et la rassurer que ses paroles, bien que dures, étaient juste et qu'il comprenait parfaitement ce qu'elle a voulu lui dire, même s'il aurait pu le lui dire par des mots plutôt que par ce geste.
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Lun 23 Sep 2013 - 21:23
On dit que la vie est injuste, qu'elle peut se montrer cruelle et qu'avec elle rien n'est jamais acquis. Mais ceux qui ont cela n'avait pas fait l'expérience de la mort. Encore moins celle de devenir des apprentis-dieux. Car même si elle s'était faite à son nouvel état, à son statut et qu'elle avait réussi à se trouver un but qu'elle poursuivait ardemment, il n'en restait pas moins qu'elle n'avait pas l'impression d'être réellement à sa place. Tous ces gens venant tous plus ou moins de la même époque, 20 et 21ème siècle, ils se comprenaient. Même sans avoir partagés leurs existence, ils restaient très semblables, autant dans leurs éducation que leurs modes de vie. Elle... Elle n'avait rien en commun avec eux. Voilà un constat qui l'attristait.  

- Ne le soyez pas. Vous ne faite que me mettre en garde du danger potentiel que je risque d'attirer vers eux.

Avec tout ça, elle en avait presque oublié la présence du professeur à côté d'elle. Autant son Don lui permettait de toujours tout savoir de la proximité de n'importe qu'elle forme de vie animale autant avec les gens, cela ne marchait pas. Ce n'était pas bien de s'être ainsi laissée distraire se morigéna t'elle en silence mais bon, le professeur ne semblait rien avoir remarqué ou dans le cas contraire, il ne semblait pas décidé à lui en tenir rigueur. Tant mieux, elle préférait ça.

Jace s'était relevé avant d s'avancer un peu, se tenant au plus près du bord du toit et fixant le lointain comme pour y trouver un indice, quelque chose de particulier. Quoi, elle n'en avait pas la moindre idée. Peut-être ne cherchait-il rien de spécial non plus. Le ciel étoilé avait cette particularité de mettre tout le monde d'accord. Le silence vaut mieux que de longs discours, le propre de la nuit étant ses ombres et son doux murmure.

- Quand bien même je savais que je ne pouvais pas aller les voir de près... je serais sans doute partis pour les observer de loin pour m'assurer de leur sûreté... si vous ne m'aviez pas mis en garde contre ces individus...

Eh oui, elle s'en doutait. En même temps, qui n'aurait pas eu cette volonté simplement de s'assurer que malgré son propre départ, le reste de notre petit monde continuait bien à tourner? Son cas était à part car dès son réveil, elle s'était prise la réalité en pleine face. En 200ans, rien de ce qu'elle avait connu n'avait survécu et même s'il restait ds descendants des siens, ces derniers avaient oubliés leur culture ancestrale, l'avait enfoui au plus profond d'eux au point de quasiment l'oublier. Alors elle n'avait rien à protéger de personnel sur Terre, elle ne pouvait pleinement comprendre ce cas de conscience, n'ayant pas eu à le vivre. Un bien ou un mal de n'avoir pas eu à surmonter cette épreuve? Qui sait. Si Deus ne faisait jamais rien au hasard, il avait forcément eu une raison pour ne la faire renaitre que maintenant.

Tellement absorbée par ses pensées, elle n'avait pas réalisé le déplacement du professeur. Ce fut Kirara qui l'alerta en premier, partageant d'instinct son regard avec la jeune fille, l'animal fixant le jeune homme qui s'était baissé avant de venir entourer ses épaules de ses bras. Hein? Quoi? Qu'est-ce qu'il faisait? Son corps se raidit, ses poings se serrèrent tandis que la panique la gagna à vitesse grand V. Pourtant, elle ne ressentait aucune émotion hostile ou inquiète de la part de la nekomata qui restait relativement sereine, donc Jace n'avait pas de mauvaises intentions. Mais pourquoi l'emprisonner de la sorte alors?

- Et pour ça... je vous remercie...

Il la remerciait? De quoi déjà? Ah oui, de l'avoir mis en garde. Sa tête toute proche de la sienne, sa proximité si inattendue, elle ne savait pas comment réagir. Pour le coup, il l'avait prise complètement au dépourvue. Pourtant, elle n'était pas du genre à se laisser dépasser par les évènements. Du moins, pas lorsqu'il s'agissait de combat, de survie ou de protéger les autres. Là, il s'agissait d'elle. Et elle se retrouvait tout simplement incapable de savoir quoi faire. D'abord, déglutir un coup et reprendre sa respiration, l'apnée ne l'aiderait pas à respirer. Puis, calmer son coeur qui s'était affolé, elle ne risquait rien, tout allait bien. Reprenant sa vision personnelle, elle saisit doucement les bords du manteau qu'il avait posé sur ses épaules, faisant bien attention à ne pas entrer en contact avec lui directement.

"- C'est simplement... la moindre des choses.... Pas besoin de me remercier pour ça."


Voilà, tenter de garder la même contenance qu'auparavant. Ramenant ses jambes près d'elle, elle s'écarta légèrement afin de se relever. Voilà, remettre une distance raisonnable entre eux. Les doigts toujours serrée sur le tissu du manteau pendant sur ses épaules, elle le retira avec précaution avant de le lui tendre avec une expression légèrement gênée.

"- Je ne vais pas tarder à rentrer maintenant. Après tout, normalement, nous n'avons pas le droit de nous promener sur les toits, surtout de nuit. C'est assez dangereux en soi. Alors, je vais vous le rendre. Et vous souhaiter une bonne soirée."
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Lun 23 Sep 2013 - 22:28
Aby avait l'air gênée, stressée... c'est comme si au contact de Jace elle s'était rétractée, comme une tortue rentrant dans sa carapace pour se protéger. Il aurait dû s'en douter, ils se connaissaient à peine et faire une accolade de la sorte dans de telle circonstance était peut-être un peu trop déplacé...

"- C'est simplement... la moindre des choses.... Pas besoin de me remercier pour ça."

Même le ton de sa voix avait changé, là c'était sur et certain, il n'avait pas fait le bon choix en faisant ce geste qu'il regretta d'ailleurs. Peut-être que maintenant elle allait le repousser à chaque fois qu'il se croiserait ? Ce serait dommage... pour une fois qu'il avait connaissance avec quelqu'un de manière amicale... voilà qu'il avait tout gâché.

"- Je ne vais pas tarder à rentrer maintenant. Après tout, normalement, nous n'avons pas le droit de nous promener sur les toits, surtout de nuit. C'est assez dangereux en soi. Alors, je vais vous le rendre. Et vous souhaiter une bonne soirée."

Ah... voilà que maintenant elle prenait la fuite. Mais en soit elle ne faisait qu'appliquer le règlement si ça se trouvait. Elle voulait lui rendre son blouson... ce vêtement qui était le dernier lien entre lui et la terre, ce n'était qu'un bout de tissu pour beaucoup mais pas pour lui. Mais en avait-il vraiment besoin ? Peut-être devait-il le garder pour se remettre encore un peu de ce "choc", il s'approcha de la jeune tandis qu'elle ôta le manteau de Jace pour le lui donner.

- Je comprends... Commença-t-il en prenant le manteau. Veuillez me pardonnez de mon geste... plutôt déplacé. Je n'aurais peut-être pas dû, je m'en excuse...

Il se retourna pour regarder encore ce spectacle... il n'arrivait pas à s'en détacher se demandant si c'était vraiment réel. Peut-être était-il en train de rêver ? C'est ce qu'il pensa au final, mais cette pensée fut rapidement jetée aux oubliettes, il y avait une limite aux rêves tout de même... tout ceci ne pouvait-être que vrai à son grand regret... enfin... regrettait-il pour autant d'avoir rencontrer Abygaïl ? Sûrement pas... mais la manière dont-ils allaient se quitter, ça oui, c'est sur qu'il allait le regretter. Il mis son manteau sur ses épaules, il avait toujours cette habitude là de mettre des habits tel que les manteaux de cette manière là.

- Peut-être nous retrouverons-nous dans d'autres conditions... tel que dans une classe par exemple. Contrairement à moi où je n'ai encore rien découvert sur mon post, vous aurait sûrement des cours demain en tant qu'élève. Je ne vais donc pas vous retenir pour que vous puissiez aller vous reposer...

Il fit une courte pause, avant de reprendre la parole...

- Pour ma part... je vais rester quelques instant encore... j'ai besoin de... de remettre mes idées en place.

Il avait avoir de la détermination, ce n'était pas pour autant qu'il avait beaucoup ingurgité en terme d'information, et puis il avait toujours du regret sur son acte... allaient-ils se revoir au moins ? Il n'en avait aucune idée. Il n'arrivait toujours pas à se dire pourquoi il se souciait tant de son image à son égard, pour espérait-il la revoir ? Rien ne lui passa par la tête... pas la moindre idée... Quoi qu'il en soit, lui aussi ne devrait pas tarder à rentrer à l'intérieur du bâtiment et se chercher une chambre. Il devait bien y avoir un local pour les enseignant, mais cette fois-ci il cherchera seul, il n'allait pas la solliciter pour si peu, et puis au pire, il dormira dans les couloirs si ce n'est que pour une nuit... il aura le temps le lendemain de chercher une chambre et de se renseigner sur son futur emploi du temps.

Bien que cela allait lui prendre un peu de temps... il fallait décidément tirer un trait sur son ancienne vie, et en commencer une autre. Beaucoup d'épreuves l'attendent, et il est vrai qu'il ne sera pas au bout de ses surprises... l'avenir est fait d'événements incertains que même le plus grand des sages ne pourrait prédire...
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Mar 24 Sep 2013 - 10:19
Non mais franchement, il y avait vraiment de quoi se poser des questions. La terrible chasseuse qu'elle était, la traqueuse aguerrie et la guerrière inflexible qu'elle était devenue, la voici en train de fuir? Eh bien, il fallait croire que oui. Comme quoi tout était possible. Il était si rare qu'elle perde le contrôle de la situation que là, elle se retrouvait tout bonnement complètement perdue. Sa réaction était stupide, elle le savait mais cet instant, quand il l'avait saisi contre lui, elle s'était sentie devenir proie et ça, elle n'avait pas pu le supporter. Pas maintenant, pas comme ça. Pas.... tout simplement. Pourquoi chercher des excuses? Elle ne tenait peut-être pas à la solitude mais elle n'était pas faite pour vivre au milieu des autres, ses simples origines le lui rappelaient constamment.

- Je comprends... Veuillez me pardonnez de mon geste... plutôt déplacé. Je n'aurais peut-être pas dû, je m'en excuse...

"- Ce n'est rien. Vous n'avez pas à vous excuser... Ce n'est juste pas... dans les coutumes de mon peuple alors... j'ai été surprise."

Elle l'avait visiblement blessé et cela n'avait jamais été son intention. Alors autant essayer de minimiser les dégâts. Après tout, ses paroles étaient vraies. Les traditions ancestrales des peuples amérindiennes n'étaient guère portées sur les contacts physiques une fois passé le temps de la petite enfance, chacun exprimant ses sentiments et ses ressentis par d'autres moyens. Et puis, elle ne comprenait pas la raison de son geste. Son esprit qu'elle avait rendu si rationnel afin de ne pas perdre pied parmi tous ses miracles lui jouait ici des tours. Enfin, cela ne servirait à rien de s'attarder davantage sur le sujet.

Le professeur avait récupéré son vêtement avant de le jeter négligemment par-dessus son épaule. Il jetait encore un regard au ciel, comme s'il essayait d'y trouver une nouvelle réponse. De son côté, la jeune fille récupéra son compagnon félin qui sauta dans ses bras, comme pour lui permettre de l'aider à sauver les apparences en lui permettant de s'occuper les mains plutôt que de se tordre les doigts ne pas savoir qu'en faire.

- Peut-être nous retrouverons-nous dans d'autres conditions... tel que dans une classe par exemple. Contrairement à moi où je n'ai encore rien découvert sur mon post, vous aurait sûrement des cours demain en tant qu'élève. Je ne vais donc pas vous retenir pour que vous puissiez aller vous reposer...

"- Je ne doute pas que nous nous recroisions. Et ce sera avec plaisir."


- Pour ma part... je vais rester quelques instant encore... j'ai besoin de... de remettre mes idées en place.

"- Dans ce cas, je vais vous laisser. Passer une bonne nuit, Monsieur Kayllan.
Et bienvenue la Deus Academia...."


Sur ces mots, la jeune apprentie déesse s'inclina respectueusement avant de se diriger vers l'escalier qui la ramènera à l'intérieur du bâtiment. Elle ne courut pas, gardant un air très calme et posé bien que malgré tout, son esprit ne le soit pas tant que ça. Une fois dans les couloirs, elle ralentit un peu le pas, laissant ses pupilles ambrées observer au travers des diverses fenêtres le paysage nocturne. Ses pas la guidèrent sans aucune difficulté jusqu'à sa chambre. Chambre qui un temps avait été pleine et qui aujourd'hui ne contenait plus que sa seule présence. Solitude, encore et toujours, comme un aimant qui la faisait sienne.

La porte refermée, elle alla se changer, retirant sa robe de cérémonie qu'elle plia avec soin avant d la ranger bien au fond de son tiroir. Vêtue de ses vêtements de nuit, elle passa un long moment par la suite, simplement assise dans son lit, le regard perdu entre le vague et les étoiles. Kirara était venue se pelotonner devant elle, comme pour la rassurer, tandis que la jeune fille soupirait. Elle avait fait ce qu'elle avait eu à faire. Le bracelet avait rejoint sa propriétaire, devenant un simple souvenir dans la mémoire de la jeune précolombienne. Et maintenant qu'elle se trouvait là, malgré la couverture, elle avait froid. Elle en aurait presque regretté le manteau du professeur un peu plus tôt.
C'est presque avec curiosité qu'elle remonta ses bras sur ses épaules, comme pour vérifier qu'il n'y avait aucune trace sur sa peau. Alors pourquoi ce contact l'avait-il tant inquiété? Peut-être qu'elle devenait un peu trop paranoïaque avec tout ce qu'il se passait récemment. Il faudrait qu'elle aille s'excuser de son comportement idiot. Oui, sans doute. Peut-être. Enfin, elle aurait tout le temps d'y repenser. Doucement, le sommeil pointa le bout de son nez et elle se laissa y glisser tranquillement.

♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Jeu 26 Sep 2013 - 20:35

Ooooh Aby a eu son câlin, c'est trop choupinouuuu /PAN/
Sinon, c'est vraiment sympa de lire comment ton style évolue au fur et à mesure Yan/Jace, je me sens parfois nostalgique du temps où tu disais sur la cb avoir du mal à écrire un truc potable, et tout et tout. Ben t'en as fait du chemin, franchement. o/
Et voilà une rencontre qui annonce une relation intéressante, j'attends de voir ce que ça va donner.

Jace : 810 xps
Abygaïl : 820 xps

Xps attribués : Yep



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Quel est donc cet endroit ?
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [Réflexion] Cercle Lumineux et Chambre Neant
» 《Mais, quel est cet endroit ? 》
» A n'importe quel endroit où mes yeux se posent, je te vois. [Sky O'Meara/ Sunggyu Kim] [Terminé]
» quel endroit affreux! (titre nul dsl)
» Quel endroit pour Xp pokémon haut level !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Sur les toits-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page