Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Quel est donc cet endroit ?

Aller à la page : 1, 2  Suivant
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Quel est donc cet endroit ? - Mer 18 Sep 2013 - 22:11
Il faisait noir, il ne voyait plus rien... le son de l'ambulance résonnait dans ses oreilles qui s'assourdissaient petit à petit jusqu'à qu'il n'entende plus rien... son coeur cessa de battre, Jace venait de mourir à l'âge de 22 ans un après-midi d'automne... un temps triste pour une mort triste également. De quoi faire tomber le morale à zéro de sa famille.

Seulement voilà, il ne s'attendait pas à ce que cette mort, ce qu'il croyait être la fin de sa vie... se révélait en fait être le début de son histoire. Il se releva en sursaut, la respiration forte et saccadée, il toucha sa poitrine, rien... son coeur battait normalement aussi. Était-il vivant ? Il en douta à en juger par l'endroit où il était... un endroit méconnaissable de sa ville où il vivait. Un homme mystérieux pénétra dans la pièce, pièce qui ressemblait à un temple à vrai dire... costard et cravate, long cheveux blanc et entretenu avec soin. Ce dernier lui tandis un papier et lui dit "Bienvenue dans la Deus académia, âme errante. Il ne tient plus qu'à toi de te surpasser...", avant de disparaître par là où il était rentré... il regarda son bout de papier pour y voir ce qu'il y avait d'inscrit...

Deus vous a assignez à la dur tâche de professeur de combat (armes à feu). Vous avez un rôle important en tant qu’enseignant de cette académie...
Votre domaine divin est lié à l'explosion, à vous de connaître tout les secrets de ce pouvoir. Un second pouvoir vous a également été attribué. Celui de l'avatar divin. Usez de vos pouvoir à bon escient, ils ne devront jamais vous servir à attaquer autrui. Vos pouvoir ne sont ici que pour vous défendre.


Ce papier venait juste de lui apprendre trois choses, qu'il était dans une académie, qu'il avait des pouvoirs également... et qu'il était maintenant un enseignant malgré son jeu âge... et qui plus est d'armes à feu... Ce "Deus" devait choisir la tâche de ses professeurs au hasard car ce dernier ne savait manier que ses tonfas, en parlant de ça, où étaient-ils passés ? Il regarda à droite à gauche, il se releva pour regarder autour de lui... ouf. Ils étaient juste derrière. Il les ramassa avant de les ranger à leur place... Il fallait sortir et visiter cette fameuse académie, ce n'était pas en restant ici qu'il apprendrait plus de chose. En sortant il fut "agréablement" surpris de voir que le soleil n'avait pas eu envie de montrer le bout de son nez et préféra laisser la place à des nuages assez gris, menaçant de faire tomber des trombes d'eaux à tout instant... misère de misère... finalement ses vêtements d'hiver allait lui servir en fin de compte. Bien que le temps ne soit pas des plus beaux, on ne pouvait dire que l'inverse pour le paysage, il était magnifique, on pouvait presque penser au paradis... enfin dans un sens, on pouvait peut-être dire qu'il y était à première vue...

Il continua sa marche à travers le sentier qui partait de ce fameux temple et qui allait en direction de l'académie à priori... en arrivant à destination, il remarqua que l'endroit était assez immense tout de même... il aurait bien voulu voir ça haut pour avoir une vue d'ensemble sur le paysage. Il devait savoir à quoi ressemblait cet endroit... il trouva une solution, mais encore fallait-il pouvoir y monter... il pensait bien évidemment au toit de l'un des grand bâtiments auquel il faisait face. Il rentra dans e dit bâtiment et chercha immédiatement les escaliers... après une bonne demi-heure à se repérer, il put se retrouver enfin sur le toit... il accéda au toit via une porte d'issue de secours. Une porte d'issue de secours sur un toit... mais pourquoi pas après tout ? Après s'être rapproché du bords, il s'assit et contempla le paysage, en prime il eu droit à un début de coucher de soleil malgré les nuages... c'était surtout cette couleur qui allait du orange au violet qui rendait se spectacle magnifique... il en oubliait presque qu'il était mort... d'ailleurs, était-il vraiment mort ? Peut-être que sa question pourrait trouver réponse en cette mystérieuse personne qui était derrière lui que depuis très peu de temps...

- Peut-être trouverais-je des réponses à mes questions... mais avant tout... Dit-il en en tournant sa tête légèrement pour voir qui lui faisait dos. A qui ai-je l'honneur de m'adresser ? Demanda-t-il d'une voix neutre.

C'était une femme au look assez... original ? Qui pouvait-elle bien être ? Est-ce que tout comme lui, elle faisait partie des êtres qui vivaient sur terre ? A en croire son apparence elle était bel et bien humaine. Dans tout les cas... il n'avait rien à craindre, si elle avait voulue être hostile... elle l'aurait attaqué depuis bien longtemps sans doute... ou du moins, c'est ce qu'il pensait car c'était la manière dont il aurait agit.
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Jeu 19 Sep 2013 - 9:56
Une journée qui en elle-même n'avait rien eu d'extraordinaire, cela faisait du bien de temps en temps. Surtout que cela faisait surtout très longtemps que la jeune amérindienne n'avait pas pu en profiter pleinement. Sa place au Conseil des élèves lui prenait beaucoup de son temps et même si elle ne regrettait absolument pas son choix, il était vrai que parfois, elle aurait souhaité simplement prendre un tout petit plus de temps pour elle. Mais bon, cette omniprésence de travail, d'activité et de devoirs divers ne lui laissait pas non plus le temps de vraiment revenir sur elle, son passé, les derniers évènements, ses missions. Ce n'était peut-être pas plus mal, elle finissait par voir tellement de personnes lentement changer. Plonger dans des pensées toutes plus noires les unes que les autres, fuir l'Académie pour se rallier à la Guilde Noire, ne plus savoir que penser. Ferait-elle elle aussi parti de ces gens qui finiraient par perdre tous leurs repères avant de tout envoyé balader et de partir, tout simplement?

Non, ce n'était pas le moment de songer à tout ça. Ses cours de la journée enfin terminés, elle passa par le bureau du Conseil. Rien ne nouveau à l'horizon donc pas de dossier urgent à traiter. Parfait. Dans ce cas, sa prochaine destination serait sa chambre. Elle n'eut même pas à entrer la clef dans la serrure, elle sentit la présence de sa chère boule de poil. Kirara était sagement assise au pied de son lit, attendant le retour de la jeune fille. Une fois entrée, elle laissa l'amérindienne ranger ses affaires avant de sauter purement et simplement dans ses bras, réclamant des caresses en ronronnant tel le plus doux des petits chats domestiques. Elle cachait bien son jeu elle aussi, car elle était loin d'être aussi inoffensive qu'elle le paraissait.

La jeune fille entreprit alors de fouiller dans un des tiroirs de sa commode et en sortie une tenue assez spéciale. Une robe typique de son peuple, cousue et décorée par elle-même. Une tenue de cérémonie, avec une signification bien précise. Ornée de perles, de franges et d'épines de porc-épic, tannée et assemblée dans la plus pure tradition Shoshonni, elle se permit de l'essayer pour la première fois. Puis, elle tressa ses cheveux avant d'ajuster son diadème, un simple cercle de cuivre, et d'y caler la rose trémière qui ne la quittait jamais. A la Deus, il s'agissait d'un jour comme un autre. Pas pour elle. Elle tenait à le noter, à sa manière.

Une fois habillée, elle s'occupa un peu de Kirara avant de récupérer son sac ainsi que ses armes à l'exception de son arc. Elle ne l'avait pas eu sur elle ce jour-là, elle ne l'aurait pas aujourd'hui. Puis, elle sortit de sa chambre, la nekomata sur les talons. Le soir avançait lentement et si elle voulait être à l'heure pour l'évènement, elle ne devait plus trop tarder. Les élèves se retournaient sur son passage, étonnés de la voir en tenue traditionnelle et non en uniforme. Mais elle n'y prêta pas attention et continua sa route. Direction les toits. Il ne fallut pas plus de quelques minutes pour atteindre son objectif. Soulagée, elle remarqua que les nuages s'étaient espacés et se faisaient moins lourds. Le ciel ne se dégagerait pas complètement mais au moins, il ne pleuvrait plus, elle le savait. Même les animaux le chantaient. Elle prit une profonde inspiration, fermant les yeux un instant tandis que Kirara remarquait elle une présence proche, que la jeune fille aperçu via les yeux de l'animal. Un homme, inconnu.

- Peut-être trouverais-je des réponses à mes questions... mais avant tout...A qui ai-je l'honneur de m'adresser ?

Des réponses à des questions? Il était donc nouveau ici, cela ne faisait aucun doute. Et il était déjà arrivé sur les toits? Drôle de point de chute pour une arrivée à la Deus. Mais se trouvant ici elle-même, elle serait mal placée pour faire une quelconque remarque. Elle se contenta de rouvrir les yeux calmement et d'observer via son propre regard la personne présente. Il semblait venir d'une période bien plus récente que la sienne. Enfin, il lui avait posé une question, la moindre des choses était donc de lui répondre.

"- Je me nomme Abygaïl Lullaby, élève en troisième classe. Enchantée de vous rencontrer. Puis-je connaitre également votre nom?"

Autant qu'elle ait un nom à ajuster sur ce visage. Le jeune homme ne semblait pas spécialement plus âgé qu'elle. Élève, professeur, repenti? Elle n'en avait ainsi pas la moindre idée. Mais ce n'était pas spécialement important pour le moment. Revenant sur ses dernière paroles, elle se rapprocha un peu de lui de façon à ne pas avoir à crier sans pour autant se coller à lui, préférant conserver une certaine distance entre eux.

"- Vu vos paroles, j'en déduis que vous devez être nouvellement arrivés parmi nous. Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue. Je me doute que vous devez avoir de nombreuses interrogations de ce fait. N'hésitez pas à les poser et je tâcherais d'y répondre de mon mieux."
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Jeu 19 Sep 2013 - 22:43
La jeune fille était accompagnée d'un mystérieux animal, il ressemblait à un petit renard à deux queues... un animal dont il n'avait encore jamais entendu parlé, est-ce que cet endroit rassemblait des races inconnues ou inexistante de la terre ?

"- Je me nomme Abygaïl Lullaby, élève en troisième classe. Enchantée de vous rencontrer. Puis-je connaitre également votre nom ?"

Tient donc ? Une élève... il avait quelques personnes ici, ou du moins juste croisé de loin et ils avaient tous un uniforme ressemblant plus ou moins à un uniforme d'écolier... pourquoi ne l'a-t-elle donc pas ? Enfin bref... Aucune importance à l'heure actuelle... si ce n'est ces origines, d'où venait-elle pour s'habiller comme ça ? Jace se retourna complètement pour répondre à son interlocutrice.

- Jace. Kayllan Jace.

Cette dernière se rapprocha étant donné la distance qui les éloignaient... cependant elle gardait une certaine distance, elle devait se méfier de Jace, après tout quoi de plus normal ? c'est un parfait inconnu à ses yeux après tout. Son animal de compagnie ne semblait guère l'appréciait plus que ça également... pour quelqu'un qui aimait bien les animaux c'était blessant.

"- Vu vos paroles, j'en déduis que vous devez être nouvellement arrivés parmi nous. Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue. Je me doute que vous devez avoir de nombreuses interrogations de ce fait. N'hésitez pas à les poser et je tâcherais d'y répondre de mon mieux."

Méfiante ou pas en tout cas elle avait le sens de la politesse et se montrait serviable...

- Merci de m'accueillir dans cet endroit qui m'est encore inconnue.

C'était la moindre des choses avant de poser un quelconque question, en y repensant, par laquelle allait-il commencer ? Non pas qu'il en avait des tonnes, mais quelques unes qui étaient assez existentielle pour lui. De toute manière, le reste viendra de lui-même...

- Je pense que tout comme moi... vous avez vécu sur terre. J'avais une vie d'étudiant... et... du jour au lendemain, si on peut dire ça comme ça... je me retrouve ici, dans un endroit que nul humain pourrait imaginer... et me voilà maintenant professeur de combat à distance, d'après ce que j'ai compris. Dit-il en montrant le morceau de papier que ce fameux homme mystérieux lui avait tendus tout à l'heure.

- Aussi par la suite... je me pose cette fameuse question... Continua-t-il dans la foulé. Qui suis-je ? Suis-je vivant ?

Cette question pouvait en étonner plus d'un. Comment une inconnue aurait pu répondre à cette question ? Mais encore faut-il pouvoir le comprendre... il ne savait pas lui-même s'il était le même qu'avant ou encore s'il ne serait-ce qu'une once d'humanité... Il se demandait s'il était humain. Il y a de quoi se la poser cette question, il faut rappeler que notre personnage est mort, tué par balle il y de cela à peine 4 heures environs, et bien qu'il ait dit ça assez calmement... intérieurement, il était un peu paniqué à l'idée d'entendre la réponse sortir de la bouche de cette charmante jeune fille.... mais il fallait bien affronter la "réalité", si toutefois elle avait la possibilité de répondre à cette question.

- Cette question n'a peut-être aucun sens pour vous... mais elle est importante, mais je ne suis qu'un inconnu, aussi c'est pourquoi je ne vous en voudrais pas si vous ne connaissez la réponse à cette question. Reprit-il avant qu'elle n'est le temps de prendre la parole.

Il retourna juste un peu la tête pour admirer de nouveau le paysage et le spectacle de ce soleil couchant. Comment un tel monde pouvait exister ? Il avait énormément de mal à se faire à l'idée qu'il était devenu professeur dans une académie pour... pour qui d'ailleurs ? Des personnes comme Abygaïl ? Mais pour quoi ? S'il était devenu un professeur de combat c'était bien pour quelque chose, serait-ce encore l'une de ces histoires sur-réaliste et complètement cliché où il fallait vaincre un quelconque mal pour protéger la paix de ce havre ? Une question qu'il posera sûrement... mais pas directement. Chaque chose en son temps, il devait d'abords écouter ce qu'elle avait à lui dire pour ses questions précédentes.
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Ven 20 Sep 2013 - 10:16
- Jace. Kayllan Jace.

Simple, court. Une sonorité plutôt douce à l'oreille. Elle ne savait pas si son nom avait une histoire comme pour tous ceux de son peuple mais cela lui allait plutôt bien. Du moins, elle trouvait. Après, tout n'est toujours qu'une question de gout et d’interprétation.

- Merci de m'accueillir dans cet endroit qui m'est encore inconnue.

"- C'est la moindre des choses. Tout le monde ferait de même."

Enfin, elle s'avançait peut-être un peu là. En même temps, tout le monde ici avait un jour ou l'autre ouvert les yeux dans le Temple et débarqué dans cet univers à la fois paradis et enfer, suivant le point de vue de la personne. Et puis, elle était aussi Membre du Conseil à présent, cela faisait encore plus partie de son rôle de s'occuper d'aider et d'orienter les nouveaux venus, même si, elle devait bien l'admettre, ce n'était pas toujours le plus simple. Voir toutes ses personnes arriver renvoyait forcément à sa propre mort et cela restait un moment de sa vie qu'elle ne tenait pas forcément à ressasser constamment, bien qu'elle l'ait digéré et accepté depuis le temps.

- Je pense que tout comme moi... vous avez vécu sur terre. J'avais une vie d'étudiant... et... du jour au lendemain, si on peut dire ça comme ça... je me retrouve ici, dans un endroit que nul humain pourrait imaginer... et me voilà maintenant professeur de combat à distance, d'après ce que j'ai compris.

Comme il lui tendit la feuille divine qu'il avait reçu  son arrivée, elle se permit de la saisir et de la feuilleter rapidement. Humain, 22 ans, professeur de combat à distance type armes à feu, Domaine Divin des explosions... A côté de cela, il parlait d'une simple vie d'étudiant du temps de son vivant. c'était assez étrange pour elle, les assignations à la Deus n'avait-elle pas de liens direct avec leur vie terrestre? A moins qu'il ne lui ait pas tout dit. Enfin, peut importait au final. Ils seraient donc amenés à se croiser régulièrement, au moins en salle de cours. Elle lui rendit sa feuille alors qu'il rouvrait la bouche pour enchainer.

- Aussi par la suite... je me pose cette fameuse question... Qui suis-je ? Suis-je vivant ?

Ah, LA grande question. Qui ne se l'était pas posée au moins une fois après avoir atterrit ici? Peut-être ceux qui au final se moquaient pas mal d'être vivant ou pas, profitant simplement de cette chance qui leur avait été donné de revenir à la vie après leur fin, prématurée ou commandée. Mais pour ce qui était d'une réponse, elle n'en avait pas de pré faite. Ni de parfaite. Elle n'avait que sa propre vision des choses, rien de plus. Et rien n'obligeait quiconque à partager son avis.

- Cette question n'a peut-être aucun sens pour vous... mais elle est importante, mais je ne suis qu'un inconnu, aussi c'est pourquoi je ne vous en voudrais pas si vous ne connaissez la réponse à cette question.

"- Au contraire, c'est une question parfaitement logique et censée. Mais je n'ai pas de réponse standard à vous offrir. La seule que je peux vous dire à ce sujet, c'est l'avis que j'en m'en suis personnellement forgée, à travers mon expérience ici. Après, libre à vous d'en faire ce que vous voudrez."

Kirara ne cessait de tourner autour du jeune homme, curieuse comme  son habitude sans jamais s'approcher vraiment, avant de revenir près de l'indienne et sauter dans ses bras, venant s'y lover avec une adresse assez spectaculaire. La jeune apprentie esquissa un sourire en caressant l'animal avant de reprendre, le regard tourné vers le soleil couchant.

"- Nous sommes vivant à nouveau car nous conservons ce qui fait de nous des êtres pensants. Les sentiments, les souvenirs, la notion de passé, de présent et d'avenir... Nous gardons tout sans exception en renaissant ici. Finalement, c'est comme si notre corps était mort sur Terre mais que notre âme s'était déplacée jusqu'ici pour y revivre une seconde existence."

Oui, elle avait toujours une vision très spéciale, une interprétation des évènements baignant dans cette tradition séculaire qui l'avait vue grandir avant de disparaitre quasiment en totalité aujourd'hui. Le corps, l'âme de chaque chose, la destinée, cela ne faisait qu'un tout impossible à rompre et qui continuerait à avancer tant que le but fixer par le fil de la vie ne serait pas atteint. Même la morte terrestre ne pouvait en stopper le cours, elle en avait la preuve à présent.

"- Qui sommes-nous? Nous sommes nous-même, ceux que nous étions sur terre avec un 'cadeau' en plus, une chance de vivre encore un peu. Sommes-nous vivants? Oui, puisque nous pouvons toujours mourir, et ce de façon définitive.
Mes réponses sont-elles justes? Elles le sont à mes yeux. Après, libre à vous de vous faire votre propre opinion."


Elle avait marqué une légère pause juste avant ses deux dernières phrases. Elle était encore loin de tout savoir mais on lui avait demandé son avis alors elle le donnait. Maintenant, il restait à attendre de voir la réaction de Jace face à ses paroles.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Ven 20 Sep 2013 - 19:46
"- Au contraire, c'est une question parfaitement logique et censée. Mais je n'ai pas de réponse standard à vous offrir. La seule que je peux vous dire à ce sujet, c'est l'avis que j'en m'en suis personnellement forgée, à travers mon expérience ici. Après, libre à vous d'en faire ce que vous voudrez."

- Je serais curieux d'entendre votre avis personnel.

Alors que l'animal domestique tournait autour de Jace qui se demandait cet animal n'allait pas lui mordre les chevilles... il se décala pour s'asseoir sur le muret du bord du toit pour l'écouter attentivement. Un avis personnel est toujours bon à prendre après tout n'est-ce pas ? Elle avait l'air d'être là depuis assez longtemps, ce qui ne faisait qu'arranger les choses pour Jace. Avant qu'elle ne prenne la parole, le petit renard à deux queues s'éloigna de ce dernier pour finalement sauter dans les bras de sa maitresse. Abygaïl sourit en caressant son animal, pour Jace, c'était un spectacle tout aussi magnifique que le couché de soleil... puis tout en regardant ce dernier elle commença son explication.

"- Nous sommes vivant à nouveau car nous conservons ce qui fait de nous des êtres pensants. Les sentiments, les souvenirs, la notion de passé, de présent et d'avenir... Nous gardons tout sans exception en renaissant ici. Finalement, c'est comme si notre corps était mort sur Terre mais que notre âme s'était déplacée jusqu'ici pour y revivre une seconde existence."

La première chose à laquelle Jace avait pensé fut qu'elle n'avait pas tord. Quand bien même ce corps physique n'est peut-être pas le même que celui sur terre, il est vrai que son âme est intacte. Quoique... un peu bouleversée par les événements peut-être.

"- Qui sommes-nous ? Nous sommes nous-même, ceux que nous étions sur terre avec un 'cadeau' en plus, une chance de vivre encore un peu. Sommes-nous vivants? Oui, puisque nous pouvons toujours mourir, et ce de façon définitive.
Mes réponses sont-elles justes ? Elles le sont à mes yeux. Après, libre à vous de vous faire votre propre opinion."


Que penser de son avis ? Dans le fond elle n'avait pas tord. Seulement avait-elle raison ? Il se forgera sa propre opinion avec le temps, elle avait raison, mais pour l'heure ce qu'elle disait sonné bien à ses oreilles. Il était plus ou moins rassuré de savoir qu'il était encore lui-même, bien qu'il n'en ai pas encore eu la preuve, il voulait croire en ses paroles.

- On pourrait presque croire que la vérité sonne dans vos paroles. Mais s'il y a bien un point sur lequel vous avez raison, c'est qu'un jour ou un autre je me forgerais moi-même opinion. Il marqua une courte pause avant de reprendre. Mais en attendant, votre avis me convient parfaitement. Finit-il par dire en souriant légèrement à son tour.

Mais ce n'était pas la seul chose qui inquiétait Jace... comme nous en avons parlé tout à l'heure, s'il était professeur de combat c'était bien pour quelque chose... Il n'y a pas de feu sans fumé pas vrai ? Aussi c'est pourquoi cette question le taraudé également, mais il avais choisis de ne pas commencer par celle-ci. Son sourire s'effaça pour laisser place à une expression plus sérieuse, voir même sombre...

- Je vous ai dit que j'étais un professeur de combat... seulement quelque chose me vint à l'esprit... pourquoi ? Y aurait-il une quelconque menace à laquelle nous devrions faire face ?

Il en était quasi-certain, il n'était pas dupe non plus. Mais s'il y en avait une... qui sont leurs ennemies ? Il devait le savoir, peut-être que cela aura un impacte sur sa manière de voir ce monde. Dans tout les cas, s'il fallait défendre se magnifique lieu ou la beauté régnait il le ferait... et puis, être professeur voulait dire avoir des élèves sous sa responsabilité. Si un jour ces derniers devaient être en danger de mort il s'interposera forcément... avoir le poids des mort sur la conscience est un fardeau très lourd à porter et il n'avait pas du tout envie de se trimbaler ce genre de problème... et il se voyait très mal choisir de sauver sa propre vie plutôt que celle d'une élève comme Abygaïl. Pourquoi elle comme exemple ? C'était tout simplement la seule élève qu'il connaissait pour le moment.

Il regarda le soleil qui était entrain de laisser place à la lune petit à petit qui se situait derrière nos deux compagnons, techniquement elle était déjà là, mais la luminosité du soleil baissait à tel point qu'il pouvait distinguer que c'était une pleine lune qui s'annonçait ce soir. Le couché de soleil d'un côté, et le levé de la lune de l'autre... Il était entrain de vivre pour la première le changement d'une journée dans ce monde qui avait l'air quasi-similaire au monde terrestre. Est-ce que ce lieu ce situé au-dessus ? Ou bien dans un endroit X ou nul personne ne peut le voir ? A voix basse il commença à parler avant qu'elle n'est eu le temps de répondre à son autre question qui était peut-être plus importante que celle-ci...

- Je me demande bien où cet endroit peut-il être...
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Ven 20 Sep 2013 - 22:06
- On pourrait presque croire que la vérité sonne dans vos paroles. Mais s'il y a bien un point sur lequel vous avez raison, c'est qu'un jour ou un autre je me forgerais moi-même opinion.Mais en attendant, votre avis me convient parfaitement.

La vérité s'exprimant par sa voix. C'était un concept intéressant mais dans un sens, elle n'y croyait pas. Cela serait tellement trop facile de tout savoir. Mais surtout, cela rendrait-il aussi toutes ses interrogations et ses doutes aussi véridiques que le reste? Non, pourvu que ses paroles ne soit pas la vérité. Une partie de cette dernière oui, elle n'y voyait pas d'inconvénients, mais guère plus. Et puis, c'était aussi le fait de découvrir sans cesse de nouvelles choses, de devoir remettre en question ses acquis et ses avis qui faisait avancer les gens. La vérité restait une quête permanente, pas un dû ni une évidence.

- Je vous ai dit que j'étais un professeur de combat... seulement quelque chose me vint à l'esprit... pourquoi ? Y aurait-il une quelconque menace à laquelle nous devrions faire face ?

Oui, elle avait également lu ce détail sur sa feuille avant de la lui rendre. Un léger soupir lui échappa. Sa question était on ne peut plus légitime au final. Enseigner le combat avait rarement d'autres fins que de voir cet enseignement utilisé pour défendre sa vie, quand il ne s'agissait pas de se battre, purement et simplement. Et en y repensant, il y avait tellement de choses contre lesquelles se battre, même ici. Surtout ici? Peut-être que sa seconde formulation était plus juste que la seconde. Car l'éternité et la sensation d'immortalité font facilement dériver les esprits faibles, sans compter que tous ne sont pas satisfaits de leur arrivée ici et que ses nouveaux pouvoirs dont ils se voient dotés deviennent vite des armes destructrices. Oui, au final, les plus grands dangers n'étaient pas ce qui les entouraient ou le reste du monde mais bien eux-mêmes, en leurs âmes et consciences.

- Je me demande bien où cet endroit peut-il être...

Son regard qui c'était perdu sur l'horizon de cette nuit au gout particulier pour elle revint tomber sur le professeur qui était venu s'asseoir au bord du toit. Où se trouvait la Deus? En voilà une question intéressante. Se l'était-elle déjà posée? Si oui, elle ne s'en souvenait pas. Pourtant, depuis le temps qu'elle vivait ici, elle aurait tout le loisir d'y songer. Mais tant de choses s'étaient produites que finalement, cette simple question n'avait jamais fait que l'effleurer sans trouver le temps de s'attarder. Alors, c'était l'occasion ou jamais de se pencher dessus.

"- Nous sommes quelque part entre ici et ailleurs. Ce n'est pas la Terre mais ce n'est pas le Ciel. C'est partout et en même temps nulle part. C'est la Deus, tout simplement.
On dit que tous les chemins mènent à Rome. Pour nous, ils mènent tous ici. Qu'importe nos morts, nos origines et nos histoires. Peut-être sommes-nous au cœur du monde comme à son extrémité, Au final, le résultat reste le même. Nous sommes là."


Bon, pas la peine d'en rajouter des tonnes. Laissant la nekomata sauter au sol, elle se rapprocha du bord du toit et observa calmement la lune se lever. Pleine. Exactement comme ce jour-là. Était-ce un signe? Peut-être, ou pas. Les cycles de l'astre lunaire étaient réguliers, le monde avait changé mais pas elle, œil immuable de la nuit. Une profonde respiration pour en revenir au sujet principal de sa conversation. Finalement, avec tout ça, elle ne lui avait même pas encore répondu à propos des diverses menaces planant sur la Deus et ses habitants. Et bien qu'elle se soit volontiers passée de ce genre d'explication, elle lui répondrait en toute franchise.

"- Pour revenir à votre première question, être un Dieu en devenir implique des devoirs. Comme protéger les humains, soi-même, ses camarades, la Deus et tout ce qui compte à nos yeux. Il existe des monstres, plus ou moins dangereux qui peuplent les environs derrière les grilles de l'Académie et qui parfois s'échappent sur Terre ou ici. Sans compter les apprentis avec des Domaines divins instables ou au caractère... explosif."


Le but n'était pas de lui faire peur mais autant qu'il soit au courant de la réalité des choses dès le départ, cela lui évitera peut-être les mauvaises surprises et de finir comme la prof de Chimie lors de sa rencontre avec Nelgaroth. Elle restait très calme mais pas tout à fait sereine et Kirara le sentait, restant aux pieds de sa maitresse comme un garde du corps attentif. Même les présences apaisées des animaux nocturnes s'éveillant ne suffisaient pas. Enfin, autant continuer sur sa lancée.

"- Et depuis peu, un des directeurs a renié les préceptes de Deus et s'est exilé sur Terre, emmenant avec lui des renégats. Ils ont formés un groupe nommé Guilde Noire qui sévit sur Terre comme au sein de la Deus, pour faire tomber tout ce qui a trait à l'académie. Révoltés contre Deus, nous sommes leur cible privilégiée avec les humains que nous devons protéger.
Voilà pourquoi des professeurs de combat sont plus que jamais nécessaires. Pour permettre à chacun de savoir se défendre mais aussi les guider un peu."


Toujours debout pour le moment, elle fixait à présent l'astre lunaire avec une légère boule dans la gorge. Savoir se défendre ne l'avait pas empêché de mourir. Était-ce son destin de décéder pour arriver ici et passer par toutes ses épreuves?
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Sam 21 Sep 2013 - 0:33
"- Nous sommes quelque part entre ici et ailleurs. Ce n'est pas la Terre mais ce n'est pas le Ciel. C'est partout et en même temps nulle part. C'est la Deus, tout simplement.
On dit que tous les chemins mènent à Rome. Pour nous, ils mènent tous ici. Qu'importe nos morts, nos origines et nos histoires. Peut-être sommes-nous au cœur du monde comme à son extrémité, Au final, le résultat reste le même. Nous sommes là."

Une explication assez originale venant de sa part... mais qui ne l'avançait que très peu. Au final il ne savait toujours pas où il se trouvait. Il était assez curieux à ce sujet... ne pas savoir se repérer géographiquement peut être assez perturbant par moment... enfin soit, ce n'est qu'un détail après tout...

"- Pour revenir à votre première question, être un Dieu en devenir implique des devoirs. Comme protéger les humains, soi-même, ses camarades, la Deus et tout ce qui compte à nos yeux. Il existe des monstres, plus ou moins dangereux qui peuplent les environs derrière les grilles de l'Académie et qui parfois s'échappent sur Terre ou ici. Sans compter les apprentis avec des Domaines divins instables ou au caractère... explosif."

La Terre ? Ainsi donc il existe un passage pour aller dans le monde des humains ? Le monde où il est né ? C'était une information intéressante pour Jace... peut-être qu'un jour il retournera sur terre pour revoir sa famille, mais certainement pas à bras ouvert. Qu'est-ce qu'ils pourraient bien dire ou faire en le voyant revenir de l'outre-monde ? Ils prendraient sûrement peur... enfin soit... s'il y avait des personnes à protéger, il le ferait, c'est une tâche qu'un dieu lui avait assigné... il respectera ce choix... avait-il été jugé apte à protéger et enseigner aux autres malgré son jeune âge ?

"- Et depuis peu, un des directeurs a renié les préceptes de Deus et s'est exilé sur Terre, emmenant avec lui des renégats. Ils ont formés un groupe nommé Guilde Noire qui sévit sur Terre comme au sein de la Deus, pour faire tomber tout ce qui a trait à l'académie. Révoltés contre Deus, nous sommes leur cible privilégiée avec les humains que nous devons protéger.
Voilà pourquoi des professeurs de combat sont plus que jamais nécessaires. Pour permettre à chacun de savoir se défendre mais aussi les guider un peu."


Jace ne pu s'empêcher de lâcher un "Pardon ?" d'un air assez étonné. Un directeur qui s'est laissé séduire par le côté obscure en quelque sorte ? Ainsi donc la vrai était cette guilde noire ? Ses futures ennemies se révélaient être d'anciens humains, tout comme lui, qui par certaines raison X ou Y on décidé de sombrer dans le chaos et de provoquer le mal... mais pour quelles raisons ? Il y a dû y avoir un élément déclencheur quand même, on ne décide pas du jour au lendemain de tout casser sans bonne raison... enfin... bonne... une façon de parler bien évidemment !

Après toutes ces révélations, cette menace prenait un tout autre aspect... non seulement elle pesait sur cette académie et ses occupants, mais aussi sur la terre où se trouvait ses amis, enfin le peu d'amis qu'il avait... mais aussi toute sa famille. Il ne comprenait vraiment pas le but de cette guilde noire, en même temps c'était normal qu'il ne comprenne pas vu son degré d'ancienneté au sein de l'académie... mais s'ils menaçaient la terre, c'était menacer les siens, et potentiellement sa famille également alors une seule question lui vint à l'esprit.... pourquoi ? Mais ça... nul ne le saura mis à part ceux qui sont concernés bien évidement...

- Pardonnez-moi mon étonnement alors que je connais rien à l'histoire... mais ces personnes ont été humains autrefois si je ne me trompe pas... alors pour quel intérêts pèseraient-ils une menace sur la terre où vivent leur familles ? Je... j'ai du mal à saisir...

Il regarda la jeune fille... il se demandait si il ne pouvait en venir au question un peu plus personnel... Non pas que le sujet des renégats de l'intéresse pas... mais cela faisait déjà beaucoup pour lui comme information... cependant, ne serait-ce pas trop pertinent de lui demander d'où elle venait par exemple... son accoutrement était un peu particulier... et ça l'étonnerait fort qu'elle soit né aux Etats-Unis...

- Mais passons pour le moment... Puis-je vous demander d'où vous venez ? C'est que votre tenue m'intrigue un peu... mais n'y voyais pas de mal dans ce que je dis, je n'ai juste pas l'habitude de voir ce genre de... costume."

Il espérait ne pas l'avoir vexée en disant cela, ce serait bien dommage... elle a été si gentille avec lui en prenant le temps de répondre à ses questions, qu'il s'en voudrait de la vexer et de se faire ajouter dans la liste noire d'une personne... enfin peut-être qu'il allait trop loin en pensant ça, il avait pour habitude de rester impassible mais ce changement soudain de vie l'avait bousculé. Il lui faudra sûrement un peu de temps avant de redevenir comme il était... à moins qu'il ne change à jamais ? On dit souvent nouvelle coupe, nouvel homme, mais qu'en est-il d'une nouvelle "vie" ? A méditer...
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Sam 21 Sep 2013 - 10:45
"Pardon ?"

Visiblement, son petit speech sur la Guilde Noire et ses adeptes le laissait plus que surpris. Cela n'avait rien d'étonnant en un sens. Elle aussi, tout le monde avait été plus que pris au dépourvu par cet évènement sans précédent. Mais maintenant, pour elle, il n'était plus temps de chercher à comprendre le pourquoi du comment qui avait mené à cette situation mais bien à régler le problème pur éviter au maximum les dégâts. Et c'était loin d'être une partie de plaisir. Malgré toutes leurs bonnes volontés, ils restaient si peu nombreux pour protéger un monde tout entier. Non, ne pas partir défaitiste. Ils tenaient, ils arrivaient à contenir les faits et gestes des renégats, ils devaient continuer ainsi. Pour la Terre, pour les Humains. Pour ce qui leur était cher.

- Pardonnez-moi mon étonnement alors que je connais rien à l'histoire... mais ces personnes ont été humains autrefois si je ne me trompe pas... alors pour quel intérêts pèseraient-ils une menace sur la terre où vivent leur familles ? Je... j'ai du mal à saisir...

Sa question était plus que légitime mais quelque part, elle n'avait pas envie d'y répondre. Des mauvais penchants, des côtés sombres, tout le monde en avait, elle y comprit. Qui sait si un jour elle ne pourrait pas elle aussi se laisser tenter par cette part d'elle-même et cette vision du monde. Il avait du mal à saisir? Au final, ils étaient tous un peu comme lui. Les seuls à vraiment connaitre les buts et les raisons de leurs gestes étaient les renégats en eux-mêmes et ces derniers étaient rarement très causants.

"- Tous n'ont pas été humains. Nous venons tous de divers temps, espaces et même planètes. Vous pourriez croiser aussi bien des humains, des elfes, des robots ou encore des vampires et des loups-garous. Alors nous avons tous un avis sur la question. Certains sont nés pour détruire de leur temps, d'autres considèrent leur résurrection comme une horreur, prenant cela non pas comme un cadeau mais comme une punition. Il doit bien y avoir autant de raisons que d'êtres vivants mais ce sont les principales dont j'ai connaissance."

Comme beaucoup de personnes en arrivant ici, il semblait se soucier de sa famille et des gens qu'il avait laissés derrière lui. Comment pourrait-il comprendre que pour certains, la famille, les amis n'existaient plus? Ou simplement pas. Après tout, si la Terre venait à disparaitre, elle ne perdrait personne dans son cas, tous les gens auxquels elle avait tenus ayant déjà disparus depuis longtemps, sans lui laisser la moindre chance de les revoir une dernière fois. Peut-être était-ce mieux ainsi, pour tout le monde au final, mais elle ne pouvait nier garder un arrière-gout amer en bouche en y repensant.

- Mais passons pour le moment... Puis-je vous demander d'où vous venez ? C'est que votre tenue m'intrigue un peu... mais n'y voyais pas de mal dans ce que je dis, je n'ai juste pas l'habitude de voir ce genre de... costume."

Ah, ça? Personne ne devait avoir l'habitude de voir ce genre de costume comme il disait si bien. Après tout, cette robe était unique, comme toutes les tenues de cérémonies fabriquées par les gens de son peuple. Un instant, un sourire fugace apparut sur ses lèvres alors que son regard se perdait à côté de la Lune. Oui, elle était bien là, cette petite étoile bleue très brillante et si chère à son cœur. La jeune fille finit par s’asseoir sur le bord du toit, laissant ses jambes pendre dans le vide et la brise légère caresser son visage. Une inspiration, les yeux fermés pour mieux replonger dans ses souvenirs et elle se lancera.

"- Je suis née dans les Grandes Plaines Sauvages, au pied des Montagnes Éternelles, sur un continent que vous appelez aujourd'hui les États-Unis d'Amérique. C'était à l'époque où les Hommes Blancs ont commencés à vouloir s'approprier de force nos terres ancestrales. L'avenir de mon peuple était incertain mais nous vivions encore de nos traditions et selon nos coutumes...."


Son regard se fit plus lointain, triste un peu. Aujourd'hui, il ne restait rien de ce qu'elle avait connu. Tout avait disparu. Alors qu'elle légitimité avait-elle elle d'être encore vivante? Elle se força à déglutir en silence, fixant l'étoile bleue comme pour y chercher une réponse qui cependant, ne venait pas.

"- Je suis morte aux alentours de l'an 1800, si mes calculs sont exacts. Le jour du mariage de ma sœur jumelle. Cette tenue, c'était celle que je portais pour l'occasion. Si j'avais eu le temps, j'aurais dû retirer un brin de chaque ornement et le lui offrir monté en bracelet, pour lui souhaiter une vie longue et heureuse."


Pourquoi racontait-elle tout cela? Cela n'avait pas le moindre intérêt pour cet homme. Il ne pouvait pas comprendre tout ce que ces gestes si simples pouvaient bien représenter à ses yeux. Mais maintenant qu'elle avait commencé, autant expliqué clairement la raison de sa présence ici et de son accoutrement peu banal.

"- La position des étoiles est exactement la même, la lune est également dans le même cycle. C'était donc cette nuit, il y a plus de 200 ans, que j'ai rendu l'âme."
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Sam 21 Sep 2013 - 14:00
Jace écouta d'une oreille ce qu'Abygaïl lui dit sur les diverses origines de ceux qui vivaient parmi eux au sein de cette académie. Il n'y avait donc pas que des humains et encore moins du présent. Tout s'expliquait... ou pas, il y avait juste eu un éclaircissement dans les actes de cette guilde noire... bien qu'elle ne soit pas pardonnable pour autant... n'ont-ils aucune compassion pour ceux qui ont encore "la chance" d'avoir une famille, même si dans un sens ce n'était véritablement de la chance, mais rien que de les savoirs en vie, en bonne santé et pouvoir les voir de loin, comme peut-être de près ? Était déjà une bonne nouvelle soit non ?

Mais comme il l'avait si bien dit... il fallait passer à un autre sujet, il était plus entrain de s'embrouiller qu'autre chose, et quand bien même il voulait passer à autre chose... il le regretta peut-être un peu après avoir poser sa question... pourquoi ? Peut-être était-ce dû au sourire d'Abygaïl qui disparu aussi vite qu'il n'était apparu à l'instant même, il se doutait qu'il allait lui raviver des souvenirs assez douloureux.

"- Je suis née dans les Grandes Plaines Sauvages, au pied des Montagnes Éternelles, sur un continent que vous appelez aujourd'hui les États-Unis d'Amérique. C'était à l'époque où les Hommes Blancs ont commencés à vouloir s'approprier de force nos terres ancestrales. L'avenir de mon peuple était incertain mais nous vivions encore de nos traditions et selon nos coutumes...."

Jace avait tord et raison à la fois donc... elle était bien né sur les terres des Etats-Unis mais pas à l'époque où il fut créer apparemment, cela voudrait dire qu'elle est né bien avant la naissance du pays qu'il connaissait à l'heure actuelle ? Pour une surprise ! Mais cela voulait dire qu'elle n'avait plus personne... ni amis, ni famille. C'était triste à dire mais ils étaient tous mort depuis bien longtemps... et ce n'était pas difficile à deviner, il n'y avait qu'à entendre l'intonation de sa voix et son regard.

"- Je suis morte aux alentours de l'an 1800, si mes calculs sont exacts. Le jour du mariage de ma sœur jumelle. Cette tenue, c'était celle que je portais pour l'occasion. Si j'avais eu le temps, j'aurais dû retirer un brin de chaque ornement et le lui offrir monté en bracelet, pour lui souhaiter une vie longue et heureuse."

Elle marqua une courte pause, comme si elle réfléchissait à ce qu'elle allait rajouter.

"- La position des étoiles est exactement la même, la lune est également dans le même cycle. C'était donc cette nuit, il y a plus de 200 ans, que j'ai rendu l'âme."

Le port de cette tenue s'expliqué donc, Jace leva les yeux au ciel pour regarder les étoiles et la lune. C'était un bien triste et mauvais moment de quitter les siens, mais c'était une belle nuit pour mourir n'est-ce pas ? De toute manière, il n'y avait jamais de bon moment pour quitter les siens ou voir quelqu'un de cher à nos yeux périr sous ces derniers. Il observa la petite boule de poil qui avait l'air tout aussi triste que sa maitresse, comme si leur sentiment était connecté... les animaux ont un dont incroyable en ce qui concerne le savoir de l'état de santé de ceux qu'ils considèrent comme un père ou une mère.

Il se rapprocha de la jeune fille et enleva son manteau pour le mettre sur les épaules de cette dernière en plaçant un petit "Permettez ?" il ne voulait pas qu'elle attrape froid car sa tenue ne la protégeais sûrement pas du froid de cette nuit, mais c'était aussi pour la réconforter un peu de cette solitude... peut-être avait-il trouvé d'autres amis ici, mais cela n'enlevait pas le fait qu'elle devait se sentir seule dans son coeur, elle était désormais la seule survivante de son peuple et elle ne les reverra sans doute plus jamais, cette vérité là peu laisser une profonde cicatrice mais il fallait être fort mentalement pour ne pas céder à la folie et accepter d'être le dernier d'une ligné.

- Pardonnez-moi de vous avoir fait remonter d'aussi triste souvenirs... Dit-il alors qu'il s'aperçu qu'il avait encore les mains sur le côté de ses épaules. Il se retira et se mit à côté d'elle regardant lui aussi l'horizon.

- Et vous ? Comment prenez-vous votre 'résurrection' ? Est-ce pour vous un mal de vivre dans un temps où votre peuple... n'est plus ? Lui demanda-t-il d'un air hésitant. Il ne voulait pas trop la bousculer, et puis au vue de ce qu'elle venait de lui avait-il un sentiment de peur qu'elle penche du mauvais côté également ? Il avait beau ne la connaître que depuis quelques instants, il l'appréciait déjà. Enfin il pensait ça... mais qu'est-ce qui ne lui dit pas qu'un jour lui aussi pourrait très bien rejoindre cette fameuse guilde ? Nous sommes maître de notre destin, mais les actes des autres auront une incidence sur ce sois-disant destin...
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Sam 21 Sep 2013 - 21:01
200 ans. Plus même en réalité mais rien que ce chiffre rond suffisait déjà à lui donner le tournis. Tant d'années qu'elle n'avait jamais vue passées et dont elle ne saurait rien part ce que les livres et les gens qu’elle rencontrerait pourrait lui apprendre. Deux siècles qui pour elle n'avait représenté que le temps d'une respiration, à peine le temps de s'endormir et de se réveiller. Paradoxalement, tout le monde qui l'avait vu grandir avait parfaitement disparu, balayé. Jeté aux oubliettes. Il ne restait quasiment rien de ce qu'elle avait été alors pourquoi s'y accrocher encore et vouloir malgré tout respecter cette cérémonie qui au fond n'avait plus la moindre raison d'être? Volonté farouche, obstination stupide, simple impression d'inachevée... Peut-être un peu des trois qui sait. Ou plus simplement parce que si elle ne le faisait pas, alors toute la mémoire de son peuple disparaitrait avec elle et ça, elle ne pouvait pas s'y résoudre.

- Permettez ?

Elle sentit le poids du tissu sur ses épaules avant de comprendre de quoi il parlait. Relevant le regard, elle comprit mieux ce qu'il se passait. Et étrangement, ce ne fut qu'une fois qu'elle eut cette épaisseur supplémentaire sur le dos qu'elle réalisa à quel point avant, elle avait eu froid. Mais le froid de la nuit, aussi mordant soit-il, n'était rien comparé à ce qu'elle avait déjà subi. La neige, la glace, l'avalanche, sa propre descente aux enfers... Elle qui croyait être parfaitement remontée réalisait à quel point tout pouvait encore se montrer si fragile. Pour les autres, elle se montrait forte, résistante, inébranlable. Mais pour elle-même, dans la solitude de sa chambre et de son esprit, rien n'était aussi solide qu'elle le laissait croire. Cependant, personne ne devait le savoir. Jamais. A aucun moment.

- Pardonnez-moi de vous avoir fait remonter d'aussi triste souvenirs...

"- Qui a dit qu'il s'agissait de tristes souvenirs? Le passé est loin mais il n'est pas triste pour autant. Seulement, il laisse toujours un petit gout d'inachevé, surtout terminé de façon aussi brutale qu'à été la mienne."


Un poids en moins sur ses épaules, pourtant sa conscience ne s'était pas allégée assez pour que ce soit cela. Ah non, le prof venait de retirer ses mains qu'il avait laissé poser dessus. Elle ne s'en était même pas rendu compte perdue dans les tribulations de son esprit. Elle tâcha de revenir un peu plus sur Terre, Kirara venant se lover en boule sur ses cuisses en ronronnant doucement comme pour lui apporter la sérénité dont elle manquait.

- Et vous ? Comment prenez-vous votre 'résurrection' ? Est-ce pour vous un mal de vivre dans un temps où votre peuple... n'est plus ?

"- Un bien, un mal... Il n'y a pas qu'une seule réponse, ni de réponse juste à cette question.
Mes alliés sont ravis de ma résurrection alors que mes ennemis souhaiteraient ma mort. Moi, je n'ai plus rien qui me rattache au monde terrestre si ce n'est des souvenirs mais contrairement à mon peuple, j'ai une opportunité de ne jamais m'éteindre. Et tant que je vivrais, ils vivront à travers moi, avec moi, par-delà la distance et le temps."


Son regard passa de la lune à l'étoile bleue et brillante toute proche, sa main jouant négligemment dans le pelage de la nekomata sur ses jambes. Pas un sourire encore mais un léger recourbement des lèvres. Ses yeux vinrent fixer ceux du prof à côté d'elle avant de continuer très calmement et posément.

"- Par moments, j'ai haï le fait d'être née une seconde fois, je ne le nierais pas. J'aurais préféré terminer une existence paisible parmi les miens. Mais comment considérer comme une punition la seule chance que j’aie de sauvegarder à jamais la mémoire intégrale de mon peuple? Chacun trouvera ses propres raisons mais pour moi, renaitre ici est avant tout une chance. Celle de pouvoir faire tout ce que je n'ai pas eu le temps de faire de mon vivant mais aussi de pouvoir protéger cette Terre qui m'a vu naitre et qui quelque part en son sein, abrite mon corps et l'âme des miens."


Il était rare qu'elle parle autant. Pour le coup, elle s'en étonnait elle-même mais elle garderait cette remarque pour elle. Est-ce qu'il comprendrait son point de vue? Peut-être, ou pas. Après tout, son éducation était loin d'être la même. Même si un léger pincement au cœur ne la quittait pas, le fait d'avoir ainsi parlé des siens l'ayant un peu attristée quoi qu'elle en dise, elle se sentait un peu soulagée quelque part. Dire tout haut ce qu'elle ne faisait que ressasser dans les rares moments qu'elle pouvait passer à se consacrer personnellement lui était bénéfique. Son regard repassa sur cette étoile si particulière tandis que sa main glissait dans sa poche, faisant légèrement résonner l'objet qui s'y trouvait.

"- Et vous? Que pensez-vous de votre réveil ici? Est-ce un cadeau, une chance ou une punition à vos yeux?"
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Sam 21 Sep 2013 - 23:16
"- Qui a dit qu'il s'agissait de tristes souvenirs ? Le passé est loin mais il n'est pas triste pour autant. Seulement, il laisse toujours un petit gout d'inachevé, surtout terminé de façon aussi brutale qu'à été la mienne."

Pour elle ce n'était peut-être pas triste... mais pour Jace, ne pas vivre un événement comme le mariage de sa soeur et pire encore, mourir un jour proche du mariage de cette dernière était tout ce qu'il y avait de plus tragique. Comment se marier dans des conditions pareils ? Faire un mariage et enterrement, dans la foulé, ou l'inverse ? L'un comme l'autre, il y avait forcément une part de tristesse...

"- Un bien, un mal... Il n'y a pas qu'une seule réponse, ni de réponse juste à cette question.
Mes alliés sont ravis de ma résurrection alors que mes ennemis souhaiteraient ma mort. Moi, je n'ai plus rien qui me rattache au monde terrestre si ce n'est des souvenirs mais contrairement à mon peuple, j'ai une opportunité de ne jamais m'éteindre. Et tant que je vivrais, ils vivront à travers moi, avec moi, par-delà la distance et le temps."


Bien ou mal, cet avis ne venait que  du domaine extérieur. Qu'importe l'être qui vit, que ce soit la première ou deuxième fois, il y aura toujours des personnes vous souhaitant une belle et agréable vie ou au contraire, vous souhaite la pire des souffrances et voir même votre mort... mais elle avait une manière assez originale de voir les choses et de tromper sa solitude. Dans un sens elle n'avait tord, tant qu'elle n'oublieras pas les moments vécu avec les siens, tant qu'elle n'oublieras pas ses terres, tant qu'elle n'oublieras pas sa famille, son peuple et ses coutumes continueront d'exister. Ses yeux se détournèrent dans ceux de Jace, le regardant droit dans les yeux...c'est là que Jace vit la couleur, pour le moins originale, de ses yeux. La lune reflétait presque dans ses yeux offrant un spectacle plus beau que le couché de soleil, mais il fut extirpé de ses pensées lorsqu'elle reprit la parole.

"- Par moments, j'ai haï le fait d'être née une seconde fois, je ne le nierais pas. J'aurais préféré terminer une existence paisible parmi les miens. Mais comment considérer comme une punition la seule chance que j’aie de sauvegarder à jamais la mémoire intégrale de mon peuple ? Chacun trouvera ses propres raisons mais pour moi, renaître ici est avant tout une chance. Celle de pouvoir faire tout ce que je n'ai pas eu le temps de faire de mon vivant mais aussi de pouvoir protéger cette Terre qui m'a vu naître et qui quelque part en son sein, abrite mon corps et l'âme des miens."

Qui n'aurait pas préféré terminer sa vie paisiblement ? La mort arrive souvent trop tôt mais jamais tard... son point de vue était tout à fait compréhensible...

"- Et vous? Que pensez-vous de votre réveil ici? Est-ce un cadeau, une chance ou une punition à vos yeux?"

Ah... excellente question n'est-ce pas quand elle vous est retournée ?

- Ce que j'en pense ? Dit-il en marquant une courte pause pour bien trouver ses mots. Je vois ça comme une opportunité de modifier nos défauts.

Bien qu'il n'en avait pas l'air... Jace était un enfant violent à la base, et c'est cette violence et cette pulsion qui l'ont tout de même amené à cette mort tragique même si durant les dernières années de sa vie, il avait réussis à se contenir et ne se battre qu'en cas d'éventuel secours. Ce sont des tords qu'il a causé et il avait la possibilité de rectifier ce tir en enseignant ce qu'il avait appris. La violence ne résout rien ? C'était peut-être vrai, mais dans certain cas elle était utile... mais Jace était tombé dans l’excès et il en a payé les frais... malheureusement pour lui.

- Ce sont... certains de mes défauts qui m'ont amené ici. Beaucoup ont du subir la mort... pour ma part, je l'ai guidée vers moi..

Il avait presque honte maintenant de ce côté violent, le combat ne le faisait pas fuir, mourir non plus ne lui faisait pas peur à cette époque où il ne se souciait guerre de lui. Non pas qu'il jouait au dur, mais disons qu'il était plus insouciant, il ne réalisait pas ce qu'il faisait. Ses actes n'avaient que peu d'importance à ses yeux, et c'est dans la mort qu'il s'était enfin rendu compte que tout ce qu'il faisait était idiot. Mais hélas... il était trop tard...

- Et voilà où la grande faucheuse m'a emmené. Je ne sais pas pourquoi c'est moi qu'elle a choisis, mais je remplirais le rôle qui m'a été assigné. Dit-il en ayant le regard plus que déterminé. J'ai beau avoir un rang de professeur, je vais en apprendre beaucoup plus par le biais de certains de mes élèves. Finit-il avec un petit rire ironique. Un professeur qui apprendrait de la part de ses élèves, ironique n'est-ce pas ?

Il pensait surtout à ces nouveaux "pouvoirs" qui lui ont été confié. Il ne savait pas du tout comment s'en servir encore, il allait devoir apprendre à les utiliser et vite s'il voulait être un bon enseignant.

- Il serait peut-être bon pour moi d'apprendre à me servir de ces nouveaux dons. Seulement j'ai beaux savoir que je les ai en moi... je ne sens aucun changement particulier vis-à-vis de mon corps...

C'est vrai, il avait des pouvoirs mais ne sentait pas leur présence. Il ne sentait aucune "énergie" qui pourrait lui indiquer comment s'en servir. C'était flou pour lui, comment allait-il protéger ces élèves et ce lieu s'il ne pouvait que se baser sur ses aptitudes physiques qui ne suffiraient sûrement pas face à certains de ses futurs ennemies...
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Dim 22 Sep 2013 - 11:22
- Ce que j'en pense ?
Je vois ça comme une opportunité de modifier nos défauts.


Une opportunité de modifier ses défauts. Elle ne s'était jamais penchée sur cette façon d'aborder la question mais visiblement, ce devait être quelque chose qui lui lui paraissait très important pour que cela soit la première chose qui lui vienne à l'esprit en parlant de ça. Avait-il fait des choses de son vivant qu'il regrettait, à cause de ses soi-disant défauts et qu’aujourd’hui mort, il réalisait seulement? C'était souvent le cas malheureusement, pour beaucoup de personnes. Seul la mort, que ce soit la sienne ou celle de personnes leur étant chères, qui servaient bien trop souvent de déclencheur. Et dans ces moments-là, il était bien souvent trop tard.

- Ce sont... certains de mes défauts qui m'ont amené ici. Beaucoup ont du subir la mort... pour ma part, je l'ai guidée vers moi.

C'était donc de ça qu'il parlait par le fait de changer ses défauts. Eh bien, au moins, il avait conscience de ses propres erreurs. Cela ne pourrait que lui être bénéfique pour l'aider à avancer. S'il partait déjà, à peine arriver ici, avec ce genre de discours, elle ne doutait pas un seul instant qu'il puisse devenir la personne qu'il aurait peut-être souhaité être de son vivant mais qu'il n'avait pas eu le temps d'atteindre. A l'observer ainsi, il ne semblait pas fier de ce qu'il avait fait ou été. Le silence tomba quelques instants pendant lesquels elle pensa qu'il en avait sans doute terminé avec son récit, comprenant très bien que venant juste de ressusciter, il en trop gros sur le cœur pour en dire davantage mais finalement, il reprit la parole, presque souriant.

- Et voilà où la grande faucheuse m'a emmené. Je ne sais pas pourquoi c'est moi qu'elle a choisis, mais je remplirais le rôle qui m'a été assigné. J'ai beau avoir un rang de professeur, je vais en apprendre beaucoup plus par le biais de certains de mes élèves.

"- L'enseignement est avant tout un échange de connaissances. L'important est que tout le monde y trouve son compte. Et Deus ne se trompe jamais dans ses choix. Alors ne doutez pas de vos capacités."

Une esquisse de sourire naquit sur son visage. Un professeur qui n'avait pas peur de reconnaitre que certains de ses élèves seraient sans doute bien plus avancés que lui, c'était assez rare. Surtout comme ça. Et puis, son regard avait changé. Il était redevenu plus sûr de lui, plus volontaire aussi. Voilà qui promettait de bonnes choses pour l'avenir. Si tous les professeurs pouvaient être comme lui, sans doute que bien plus d'élèves seraient motivés pour suivre les cours. Enfin, restait à voir comment il gèrerait ses cours car cela ne restait que de belles paroles pour le moment et de son point de vue, seuls les actes prouvaient la véritable valeur d'une personne.

- Il serait peut-être bon pour moi d'apprendre à me servir de ces nouveaux dons. Seulement j'ai beaux savoir que je les ai en moi... je ne sens aucun changement particulier vis-à-vis de mon corps...

"- Vous aurez tout le temps de les découvrir et les apprivoiser. Mis à part les gens ayant des capacités de transformation, personne ne sent réellement leur présence. Pourtant, ils sont bien là, faisant partie de nous."

Au loin, la silhouette d'un rapace se dessina devant la clarté lunaire. Sa main se tendit en direction de l'oiseau qui inclina son vol avant de venir se rapprocher à tel point que la chouette finit par se poser sur le bras de la jeune fille. Sa tête s'inclina étrangement, comme si elle posait une question silencieuse aux humains présents alors que les doigts de la jeune amérindienne caressaient les plumes blanches et duveteuses de l'animal. Kirara ne broncha pas, habituée à ce genre de petits manèges et se contenta d'observer les alentours. Un échange de regards antre la chouette et l'apprentie déesse et cette dernière donna un léger a coup, permettant au rapace de reprendre son envol et sa liberté. Là où les serres puissantes avaient pris appui sur sa peau, de petites griffures laissaient apparaitre un léger filet de sang.

"- Mon corps n'a pas changé, il reste le même. La preuve, ses simples serres ont suffi à me blesser. Mais mon pouvoir s'est manifesté sans aucune forme de manifestation extérieure. Ils font partie de nous comme notre cœur, nos sentiments ou notre volonté. Après, seuls le temps et l'expérience nous permettront de les maitriser au mieux. "

Kirara avait parfaitement remarqué les plaies sur le bras de sa maitresse et couina un peu avant d se lever pour venir les lécher, dans le but évident d'en faire cesser le saignement. Ce n'était rien, elle n'avait même pas mal mais le lien les unissant suffisait pour que la nekomata prenne seule ce genre d'initiative.

"- Souvent, les Domaines Divins sont liés à ce que nous faisions ou étions de notre vivant. Lorsque vous m'avez tendu votre feuille, j'ai pu lire que le vôtre était lié aux explosions. Puis-je vous demander ce que faisiez sur terre de votre vie?
Enfin, si je suis trop curieuse, vous avez le droit de refuser de me répondre, bien sûr."
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Dim 22 Sep 2013 - 15:54
"- L'enseignement est avant tout un échange de connaissances. L'important est que tout le monde y trouve son compte. Et Deus ne se trompe jamais dans ses choix. Alors ne doutez pas de vos capacités."

Deus ne se trompe jamais ? A voir... pour l'instant il n'en était pas totalement convaincu. Il ne savait manier aucune arme hors ses tonfas et les arts martiaux qu'il combinait avec. Non pas qu'il doutait de ses aptitudes en combats mais était-ce le bon choix de l'assigner dans cette matière ?

"- Vous aurez tout le temps de les découvrir et les apprivoiser. Mis à part les gens ayant des capacités de transformation, personne ne sent réellement leur présence. Pourtant, ils sont bien là, faisant partie de nous."

A ce moment là, il vit une ombre semblant venir de la lune alors qu'en réalité c'était à cause de l'obscurité qu'il ne vit qu'au dernier moment la silhouette d'une chouette se dessiner. Avec grand étonnement Abygaïl tandis le bras en direction de l'animal, et l'impensable se produisit... la chouette vint se poser sur son bras sans broncher, comme s'il s'agissait d'un animal domestique... et se laissa même caresser les plumes, c'est comme si elle communiquait avec cette dernière. Puis un dernier instant en tête à tête avec ce drôle d'animal, qu'elle prit son envol pour repartir de là où elle venait... seulement à cause de ses serres elle blessa la jeune fille qui ne semblait pas broncher... au contraire, puis sa petite boule de poil vint lécher le sang... il devait y avoir un lien très fort qui les unissait.

"- Mon corps n'a pas changé, il reste le même. La preuve, ses simples serres ont suffi à me blesser. Mais mon pouvoir s'est manifesté sans aucune forme de manifestation extérieure. Ils font partie de nous comme notre cœur, nos sentiments ou notre volonté. Après, seuls le temps et l'expérience nous permettront de les maîtriser au mieux. "

Voilà donc la réponse à ce mystérieux événement... son domaine divin était donc de pouvoir communiquer avec les animaux, ou du moins, c'était la seule chose qui lui venait à l'esprit. Mais elle avait raison, il n'y a rien eu de "spécial" quand elle a "appelée" cette chouette. Il fallait donc chercher où était enfouit se pouvoir...

"- Souvent, les Domaines Divins sont liés à ce que nous faisions ou étions de notre vivant. Lorsque vous m'avez tendu votre feuille, j'ai pu lire que le vôtre était lié aux explosions. Puis-je vous demander ce que faisiez sur terre de votre vie?
Enfin, si je suis trop curieuse, vous avez le droit de refuser de me répondre, bien sûr."


Il fallait bien en arriver là... de toute manière il valait mieux répondre que de laisser des doutes.

- Pour commencer... non je n'utilisais pas de la dynamite de mon vivant Commença-t-il avec un sourire. Puis il reprit un air un peu plus sérieux. J'avais plutôt un caractère explosif. J'étais violent dans mon plus jeune âge... Le respect... un mot qui était devenu une obsession pour moi, à tel point que je n'hésitais pas à user de cette violence et des arts que j'avais appris pour faire comprendre aux autres ce qu'était le respect...

Comment réagirait-elle ? Elle était en présence d'un homme qui avait la violence facile, qui dit qu'il ne replongera pas dans ses excès de folies ? Il espérait bien que non, mais il avait une mauvaise image de lui et ce ne serait pas étonnant que cette mauvaise image refasse surface ici. Non... vraiment il n'était pas du tout fier de ce "mauvais" côté de lui, ce côté impulsif, violent... était-il censé protéger les élèves de cette académie avec un tel comportement ? Était-il censé enseigner avec un tel manque de sang-froid ? Enfin, ça c'était bon pour sa vie avant le lycée, mais il avait réussi à changer durant ces dernières années, à l’exception de ce fameux événement...

Il ne savait pas trop pourquoi... mais il se sentait un peu mal à l'aise... le fait d'avoir donné une fausse d'image de lui, il n'était pas l'homme qu'il faisait paraître être et il s'en voulait un peu d'un autre côté. Qui sait ce qu'elle pensera de lui maintenant ? Il avait l'opportunité de vivre une nouvelle vie et d'être quelqu'un d'autre, il ne devait pas gâcher ça.

- Je n'en ai pas l'air n'est-ce pas ? Mais j'ai été comme ça... et je ne saurais dire si je le serais encore... Il regarda le ciel étoilé avant de reprendre la parole... Je ne vois pas quelle est la relation entre mon domaine divin et mon ancienne vie, mais j'apprendrais à m'en servir avec bon escient.

Ou du moins... c'est ce qu'il espérait.
Invité
avatar
Invité
Re: Quel est donc cet endroit ? - Dim 22 Sep 2013 - 19:32
Bien que la chouette soit repartie, la jeune fille pouvait encore ressentir sa présence et son calme olympien. Elle avait beau être un prédateur, elle restait avant tout une image de sagesse et de sérénité. C'était cette dualité qui plaisait tant à la jeune indienne. Kirara se préoccupait de son bras et bien que la blessure ne soit que superficielle, elle pouvait sentir la désapprobation de la nekomata vis à vis de son geste. Oui, elle ne recommencerait pas. Et puis, elle l'avait fait pour la bonne cause. Le silence de la nuit était retombé, simplement perturbé par les bruits nocturnes traditionnels avant que ce ne soit Jace qui finisse par prendre la parole, répondant à sa dernière question.

- Pour commencer... non je n'utilisais pas de la dynamite de mon vivant. J'avais plutôt un caractère explosif. J'étais violent dans mon plus jeune âge... Le respect... un mot qui était devenu une obsession pour moi, à tel point que je n'hésitais pas à user de cette violence et des arts que j'avais appris pour faire comprendre aux autres ce qu'était le respect...

Explosion était donc forcément synonyme de dynamite? Pourtant, elle en avait vu des choses exploser ou éclater sous ses yeux et jamais elle n'avait eu besoin de ce genre de chose. Non, visiblement son Domaine Divin lui avait plus été attribué en raison de son caractère et du comportement qu'il avait eu sur Terre. Elle se montra très attentive à ses paroles, l'histoire du respect la marquant assez. Elle aussi connaissait ce mot, elle en avait fait sa ligne de conduite déjà en vivant sur Terre et encore plus maintenant. Alors, qu'il avoue être allé jusqu' user de violence pour imposer le respect, elle avait du mal à comprendre. Ces deux idées étaient trop contradictoires dans son esprit.

Il n'avait pas l'air fier de lui. Visiblement, elle n'aimait pas parler de cela pourtant, il le faisait presque de lui-même. Elle n'avait que poser la question, il aurait très bien pu l'éluder et au lieu de cela, il s'exprimait avec calme, sans aucune forme de violence apparente. Se serait-il fait un tableau si négatif de lui-même qu'il ne voit plus que le mauvais côté de ce qu'il avait été? Peut-être. Après tout, Kirara ne montrait aucun signe particulier de méfiance hors son instinct est bien assez développé pour sentir la moindre trace de danger ou de menace, même voilée. Donc, elle ne craignait rien de lui.

- Je n'en ai pas l'air n'est-ce pas ? Mais j'ai été comme ça... et je ne saurais dire si je le serais encore... Je ne vois pas quelle est la relation entre mon domaine divin et mon ancienne vie, mais j'apprendrais à m'en servir avec bon escient.

Son regard qui était resté rivé depuis le départ de l'oiseau nocturne sur le ciel et ses constellations revint se poser sur l'homme à côté d'elle. Elle aurait presque eut envie de rire de ses paroles mais elle n'en fit rien, se contentant de sourire très légèrement. Il ne voyait vraiment pas de rapport? Pourtant, rien qu'à ses paroles, cela lui paraissait une évidence. Un caractère tumultueux qu'il n'avait pas contrôlé comme il l'aurait dû de son vivant mais qui n'avait été utilisé que pour une raison qu'il pensait juste. Deus avait séparé cette part 'explosive' de son être pour lui offrir le recul dont il avait manqué humain. Oui, rien n'était jamais laissé au hasard, encore moins ici.

"- Il n'y a pas de coïncidences. Vous verrez, vous trouverez de vous-même ce lien qui vous relie à ce nouveau pouvoir qui est le vôtre. Et je ne doute pas que vous parveniez à vous servir à bon escient. Il n'y a pas de raison, vous avez bien assez les pieds sur Terre pour ça. Enfin, sur le toit en l'occurrence."

Oui, il s'agissait bien d'une maigre tentative d'humour de sa part mais c'était déjà mieux que rien. Ses doigts dans sa poche firent nouveau résonner l'objet s'y trouvant. Elle hésita quelques instants avant de l'extirper de sa cachette. En soi, ce n'était qu'un bijou très simple. Quelques perles, des franges, des pétales de fleurs, trois cheveux, le tout monté sur une épine de porc-épic recourbée pour donner un bracelet. Elle le tendit devant elle pour le regarder à la lueur de l'étoile bleue avant de le serrer dans son poing. Une pression violente et le tout vola en éclat et quand elle écarta les doigts, ce ne furent plus que des fragments épars qui s'éparpillèrent dans le vent et sur le toit.

"- Nous avons tous une raison d'être arrivé ici. Pour certains, c'est une évidence. Pour d'autre, un but qu'il faut découvrir avant de chercher à tout prix à l'atteindre. Ce qu'il ne faut jamais oublier, c'est qu’aussi dur soit la réalité qui nous assaille, aussi loin soient les nôtres, nous ne sommes jamais seuls."

Elle y croyait à ses mots. Elle voulait y croire. Alors pourquoi avait-elle encore tellement mal certains jours, certaines nuits, à ne plus pouvoir en dormir? Oui, elle était douée pour donner des conseils mais les appliquer, c'était une autre chose.
♦ Rose ou chou ? : Soupe (au choux)
♦ Combien de rides ? : 26
♠ Petits messages : 578

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expériences :
2206/1500  (2206/1500)
Votre domaine: Les Explosions
avatar
Professeur de Combat
Professeur de Combat
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Quel est donc cet endroit ? - Dim 22 Sep 2013 - 23:38
"- Il n'y a pas de coïncidences. Vous verrez, vous trouverez de vous-même ce lien qui vous relie à ce nouveau pouvoir qui est le vôtre. Et je ne doute pas que vous parveniez à vous servir à bon escient. Il n'y a pas de raison, vous avez bien assez les pieds sur Terre pour ça. Enfin, sur le toit en l'occurrence."

Jace lâcha un petit rire. L'humour d'Abygaïl lui avait donné le sourire, il était même étonné qu'elle sourit... acceptait-elle un homme violent comme il a été ? Ou alors est-ce juste qu'elle "pardonnait" cette violence qui aurait été apaisée ? Quoiqu'il en soit il été soulagé dans un sens qu'elle ne le fuit pas, pourquoi l'était-il d'ailleurs ? Il était rare qu'il se soucie autant de son image.

Après quoi, la jeune fille sortit qu'elle chose de sa poche qui ressemblait vaguement à un bracelet, il ne vit pas vraiment de quoi il était composé, mais surement pas de perle et autre babiole comme on en trouve de partout. Elle tendis sa main tout en regardant cette étoile bleue... elle sera cette dernière avec une grande force, on entendait le bracelet se briser en morceau, puis quand elle ouvrit sa main, il ne restait plus que de très maigre morceau qui sous le vent s'éparpillèrent au loin, prenant leur envol pour vivre un dernier voyage.

"- Nous avons tous une raison d'être arrivé ici. Pour certains, c'est une évidence. Pour d'autre, un but qu'il faut découvrir avant de chercher à tout prix à l'atteindre. Ce qu'il ne faut jamais oublier, c'est qu’aussi dur soit la réalité qui nous assaille, aussi loin soient les nôtres, nous ne sommes jamais seuls."

Autant il n'avait pas réellement compris le but de son acte, autant ses paroles étaient pleines de sens. Mais même s'il comprenait ses paroles, pour l'instant il ne pouvait que se sentir seul et loin de tout, mais comment pouvait-il penser cela alors qu'à côté de lui, il y avait quelqu'un qui avait perdu la totalité de son peuple et qu'elle ne les reverrait jamais, alors que lui, il avait toujours la possibilité de les revoir, même si ce n'est que de loin, c'est toujours mieux que de ne plus jamais les voir...

Il pensait qu'elle devait se sentir seule au fond, ça se voyait un peu au niveau de son visage, il savait... non il ne savait pas en réalité, mais il se doutait que ça ne devait pas être simple d'être dans son cas. Son expression en disait long.

- Et vous avez raisons... je ne suis pas seul, et vous non plus. Dit-il en posant une main sur l'épaule de la jeune fille.

Il aurait bien voulu faire quelque chose de plus pour la réconforter, mais quoi ? Il n'était pas du tout fait pour le réconfort, déjà que c'est un exploit d'avoir une discussion aussi longue avec quelqu'un. Lui qui ne parlait que par les poings par le passé, c'était une expérience nouvelle pour lui, et non pas des plus désagréable, bien au contraire... il appréciait discuter avec elle. Mais était-ce réciproque ? Pourquoi ça ne le serait pas ? Un sentiment plus que bizarre s'installait au sein de Jace, il découvrira plus tard ce que ce sera sans doute... l'heure n'était pas à cette question, ou du moins, c'est ce qu'il pensait. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il se sentait bien avec elle. Chose rare, lui qui était souvent seul et qui aimait cette solitude, ce changement soudain de décors en était-il la cause ? Sans doute...

- Depuis combien de temps êtes-vous ici ? Demanda Jace en retirant sa main de l'épaule.

Il était curieux de savoir depuis combien de temps elle était ici. Est-ce que c'était depuis très longtemps ? D'ailleurs... quand cette académie a-t-elle été créée ? Elle dépasse les lois du temps et de l'espace... tout ceci lui échappait, mais d'un autre côté, il avait eu la chance de connaître cette personne venu du passé. Sur le coup il se dit que chaque rencontre, ne pourra être qu'un bon souvenir, ou bien... une souffrance, et ce sera dans ces futures souffrances qu'il faudra être fort... car il devra forcément faire face à ses sois-disant renégats... et il doutait fortement qu'il fasse ami-ami avec ce genre de personne.
Quel est donc cet endroit ?
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Réflexion] Cercle Lumineux et Chambre Neant
» 《Mais, quel est cet endroit ? 》
» A n'importe quel endroit où mes yeux se posent, je te vois. [Sky O'Meara/ Sunggyu Kim] [Terminé]
» quel endroit affreux! (titre nul dsl)
» Quel endroit pour Xp pokémon haut level !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Sur les toits-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page