Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

You remember me ?

Aller à la page : Précédent  1, 2
♦ Rose ou chou ? : Rose
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 830

Feuille de personnage
Niveau:
15/30  (15/30)
Expériences :
8043/2000  (8043/2000)
Votre domaine: Matérialisation/Dématérialisation
avatar
Délégué(e) de la Communication
Délégué(e) de la Communication
Voir le profil de l'utilisateur
Re: You remember me ? - Jeu 2 Jan 2014 - 21:23
Londres ?
Toutes ses mauvaises pensées sont éclipsées de son cerveau pour mettre à l'épreuve sa mémoire. Londres : Angleterre. Angleterre : Europe. La petite demoiselle saurait environ placer l'Europe sur une carte du monde, mais déterminer l'endroit plus précisément, elle ne serait bien incapable. Les cartes, ce sont des choses qu'on apprend normalement au Lycée, encore faut-il avoir le temps d'arriver jusqu'à ce niveau-là. Sachant qu'elle n'y a jamais mis les pieds, ce sera compliqué de ce point de vue là également. Alors, elle reste stoïque, n'infirme ni ne confirme, écoutant Weiss et son histoire touchante.

Elle entend sa complainte...
... et c'est tout naturellement qu'elle fait le rapprochement avec sa propre vie.

Maya était la petite sœur qui n'avait pas de père – ou plutôt si, un de remplacement – et qui ne manquait pas d'amour, surtout pas de la part de son grand-frère... enfin, de la part de cet enfant avec lequel elle n'avait aucun lien puisqu'il était le fils du nouveau mari de sa mère. Famille recomposée oblige, il est difficile de trouver des liens même quand on porte le même nom. Cette petite sœur est née avec une maladie génétique qui a fini par l'emporter, au grand dam de tous. Peut-être ont-ils pleuré, sans doute se sont-ils doucement remis après la naissance d'une remplaçante, Saya... véritable petit ange sur Terre. Se mettre à la place d'une petite sœur pour comprendre ce qu'elle aurait ressenti ? Weiss ne pouvait pas mieux tomber... il a exactement la bonne personne en face de lui. Et si Maya n'avait pas fait le deuil de son côté, gageons que le membre du conseil lui aurait donné une excellente raison de fondre en larmes.
Il ne sait sans doute pas, et elle n'est pas prête de lui avouer sa propre histoire, surtout après avoir entendu la sienne.
Elle ne se risquerait pas de le mettre dans l'embarra.
Elle ne risquera pas non plus de se rapprocher de lui en donnant les détails qu'ils ont possiblement en commun.
Si quelqu'un aurait dû mourir pour renaître en dieu... Weiss a plus que raison, même sans rien dire : cela aurait dû être le grand-frère. Plus fort. Plus solide. Plus tout à la fois. Les deux petites sœurs auraient été d'accord sur ce point-là sans aucun problème. Mais Deus n'a pas vu la même chose, au grand regret de tous.

- Je... je peux comprendre, je crois. fait-elle calme, la tête baissée sur sa bassine d'eau, visionnant son reflet. Beaucoup de dieux ont perdu des proches qui les ont pleurés... peut-être même tous, mis à part les renégats. Il y en a même qui en ont retrouvé leurs proches là-haut, pour le meilleur et pour le pire.

Elle pose la bassine à côté d'elle et relève la tête.
Elle déglutit et tout naturellement, elle continue dans sa logique.

- Ta petite sœur... Tu voudrais que je veille sur elle ou que je la tue ?

Grimace horrifiée.
C'est ignoble... parfaitement ignoble. Qu'est-ce qui lui est passé par la tête de dire une chose pareille ? Weiss est encore émotionnellement très impliqué dans son histoire... ça se voit. Elle n'a pas le droit de lui parler comme ça. Bonjour la confiance après. Bonjour les bases d'une relation saine. Maya pensait à la réincarnation, à ce qu'elle avait dit juste avant : se retrouver dans le monde des dieux après la mort. Recomposer sa famille là-bas... d'où la nécessité d'en terminer avec une vie. La petite sœur de l'histoire deviendrait forte, obtiendrait un don, serait à même de pouvoir se protéger toute seule ou d'être à nouveau sous la coupe de son frère. Quoi de plus rassurant pour le membre du conseil, qui n'aurait plus à se soucier pour la vie de sa famille ?
Mais voilà : la connerie, c'est qu'il faut tuer. Mourir. Et dans pareille situation, il faut vraiment ne rien avoir dans le cerveau pour sortir une pareille stupidité.

Maya ramène ses mains vers son visage.

- Et dire que je crois bien faire... je suis vraiment nulle... Je ne voulais pas dire ça... Je te jure que si tu me le demandais, j'irais veiller sur elle de toutes mes forces avec un sourire aux lèvres... je te le jure...

Et même si quelques larmes superficielles coulent sous ses yeux avant qu'elle ne les efface d'un coup de manche, la petite déesse parvient à sourire pendant quelques secondes, par intermittences, entre deux reniflements. Il n'y a pas de mal à ne pas aimer ce que l'on est, l'important, c'est de vouloir à tout prix changer. Mais dans une spirale négative de malchance et de bévues, il faut vraiment bien s'accrocher pour s'en sortir ! Un truc d'hommes aux épaules solides... mais aussi un truc de femmes fortes, ne nous y trompons pas.
Il y en a une qui est peut-être prête à tout pour arriver à ses fins... ou à sa fin.





Pendant plusieurs minutes, on n’entend plus que des reniflements.
Puis, Maya relève la tête... et balaye la pièce du regard.

- Weiss... ?

Oubliant son état de chagrin avancé, elle se relève tout en continuant à appeler son invité. Elle va jusqu’au fond de la pièce, puis court jusqu’à l’entrée pour ouvrir la porte et jeter un coup d’œil dehors. La cascade déverse son flot habituel, les oiseaux chantent paisiblement, le vent caresse les branches et les feuilles des arbres, le soleil brille puis s’éclipse derrière un nuage... Pas une trace du président du conseil. Maya marche pieds nus dans les feuilles mortes puis se retourne pour vérifier s’il est monté sur le toit de sa maison... mais il est désormais clair qu’elle ne le trouvera pas. Elle répète tout de même son nom, sans réel espoir.

Les gens ne pardonnent pas. Il ne faut jamais faire d’erreur... et cette lettre en était une.
C’était se mettre à dos tout un groupe de personnes. Weiss n’est plus de son côté. Weiss n’a plus de sympathie pour elle. Il reste donc tous les autres, jusqu’à ce que le décideur universel devienne celui qu’elle aura attaqué, dénoncé. Ainsi aura-t-elle comme pire ennemi les deux chefs des deux clans divins... Probablement le meilleur avenir qui pouvait lui arriver.

Elle tombe à genoux et soupire. Elle n’a même pas envie de pleurer. Elle ramasse simplement quelques feuilles et les observe...
Les pensées fatalistes la harcèlent.

- Deus... quand auras-tu des projets pour moi ? Si tu n’as vraiment rien... alors, laisse-moi vivre paisiblement sur Terre. Ici, je ne causerai jamais plus le moindre souci... Je suis même prête à retirer tout ce que j’ai dit et fait pour recommencer à zéro et enfin trouver la paix... quoiqu’IL ait fait.

Soupire.

- Mais si c’est pour m’emmerder de la sorte sans arrêt et me prendre pour une souffre-douleur... alors, créateur ou non, tu peux aller te fourrer un doigt dans le cul. Et je pourrais même t’aider à l’y mettre si tu veux, tu l’auras bien profond... Laisse-moi vivre ma vie comme je l’entends ou tues-moi, mais ne fais pas retarder l’échéance en pourrissant mon existence... ou tu finiras par le regretter. Bref, merci de ta considération.
Invité
avatar
Invité
Re: You remember me ? - Jeu 27 Fév 2014 - 21:49
Un rp complet et plein d'émotions. C'est joliment écrit et puis ça changeait un peu de l'habitude. C'était presque gai, dans un sens. Mais avec le départ de Weiss, la fin tombe vraiment violente et cruelle. Attention au côté obscure de Maya, il se réveille.

Maya :  690 xps

Xps attribués : Yep
You remember me ?
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» .:' A love to remember... ':. ~ {PV R'hapsody}
» FINLEY JUDAS LEVY-EYNSFORD ⊱ ❝ you jump I jump, remember ? ❞
» 03. Boy, one day you'll remember me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Hors de la ville :: Montagnes et forêts :: Forêt-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page