Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

You're My Angel. [solo]

♦ Rose ou chou ? : Patate, sushi, et parfois licorne.
♦ Combien de rides ? : 21
♠ Petits messages : 3060

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expériences :
1650/2000  (1650/2000)
Votre domaine: Instinct animal
avatar
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
─ Lalala ♪ n'Akalinours, Pika Sheep. ♥
Voir le profil de l'utilisateur
You're My Angel. [solo] - Sam 7 Sep 2013 - 3:30
You're my angel
Akalie Shemany & Naky Shemany

« Non, je ne peux pas faire ça. C'est trop dangereux, si elle apprenait ce que je suis devenue, qui sait comment elle pourrait réagir. Ce secret à l'oreille d'une jeune fille de huit ans, c'est trop risqué… Pourtant, je souhaite tant la revoir, pour tout lui dire. Je sais qu'elle gardera ce secret, qu'elle l'emportera dans sa tombe. Je lui fais confiance, plus qu'à n'importe qui, après tout, il s'agit de ma petite soeur, la prunelle de mes yeux. Qu'est-ce que je fais, maintenant ? J'écoute mon instinct, et je pars à sa recherche de nouveau ? Ou je reste cloîtré ici, dans mon lit, devant ce dilemme. Je n'ai pas le choix, si je ne vais pas la voir, ça me hantera pour toujours. Attends moi, Naky… je viens passer un petit moment avec toi. Je me fiche du temps que ça prendra pour te retrouver, je ferais tout pour un dernier instant. Oh oui, je ferais tout. Sans exception… »


***
Akalie se réveilla dans sa chambre, l'aube venait à peine de se lever. Elle regarda par la fenêtre, le ciel était encore sombre, le vent semblait légèrement frisquet. La rouquine s'habilla, discrètement afin de ne pas réveiller ses colocataires toujours endormis. Une fois dans la salle de bain, elle brossa soigneusement sa longue chevelure rouge, se nettoya le visage et se brossa les dents. Heureusement qu'elle s'était douché la veille, ça faisait une chose de moins à faire ce matin. Lorsqu'elle fut entièrement prête à partir, elle se rendit jusqu'à l'entrée de l'internat, mais au moment où elle allait franchir la porte, une repentie vint l'interpeller. Était-ce vraiment nécéssaire pour le moment ?

- Que fais-tu debout si tôt le matin, toi ? T'sais, normalement j'devrais t'interdire de sortir.

Il était vraiment tôt, certes, mais Akalie s'en fichait, elle voulait seulement aller dans le monde des humains, peu-importe l'heure qu'il était. Surtout lorsque le gardien du port n'est pas encore à son poste, cela lui facilierait la tâche. Tout était prévu, mais elle n'avait pas fait gaffe aux surveillants.

- J't'en pris, laisse-moi y aller. C'est une question de vie ou de mort !
- Au cas où t'aurais pas remarquée, t'es déjà morte, ma belle. Mais bon, comme je suis de bonne humeur ce matin et que j'prends pas vraiment mon rôle de surveillante au sérieux, tu peux filer.

Ouf, elle avait eu de la chance sur ce coup là. Étrange quand même, cette repentie blonde. Mais peu importe, ce n'était pas ce qui préoccupait le plus Akalie en ce moment. Elle vérifia si personne n'était dans les parages, pour ne pas se faire repérer de nouveau. Car, Akalie et la subtilité, ça faisait deux. Une fois bien certaine qu'aucun chat ne rôdait autour, elle entama une marche rapide jusqu'au port des deux dimensions. Cet endroit, combien de fois l'avait-elle visité depuis son arrivée à la Deus Academia ? Un nombre incalculable de fois. Elle aimait tant retourner dans son monde, celui où elle est venue au monde, celui ou elle a grandit, celui ou elle est morte… Ah, nostalgie. Que de beaux souvenirs sur cette Terre. Quelle chance qu'elle puisse y retourner à sa guise. Enfin, surtout parce qu'elle y va sans prévenir, mais cela n'est qu'un détail parmi tant d'autres.

Elle grimpa à bord du bateau et alla s'installer. C'était marrant, l'apprentie était la seule et unique passagère du véhicule, si on oublie le capitaine. Au moins aurait-elle la paix en cette matinée. La brise lui caressait ses joues rosées, dessinant un sourire sur sa frimousse. Les plaisirs simples de la nature, comment s'en passer ? En ce moment, elle se sentait bien. Elle aurait pu rester comme ça toute la journée, à voguer sur la mer, les cheveux dans le vent, respirant l'air frais de la nature. Mais non, ce sera pour une autre fois, aujourd'hui, elle avait d'autres plans.

Pendant un instant, elle plongea doucement dans un sommeil sans rêve, et se reposa un peu. Elle était à moitié endormit, mais n'importe quel mouche qui vole aurait pu la réveiller. Elle n'avait pas encore conscience de l'aventure dans laquelle elle s'était embarquée, seule. La dernière fois qu'elle avait pu voir sa soeur, c'était avec Lyra. Mais cette fois, c'était différent. Car Naky pourra la voir et l'entendre elle aussi. Son coeur battait devant cette réalité, l'excitation et la nervosité montait en elle. Comment Naky allait-elle réagir en la voyant, sachant qu'elle est morte ? Cela risque d'être assez intéressant. Akalie n'espérait qu'une chose; Naky ne devait pas être effrayée. Ce serait impardonnable de venir ici, faire tout ce chemin afin de recontacter sa petite puce, pour finalement lui faire peur. Bon, il ne fallait pas oublier qu'elle n'avait que huit ans aussi, et la seule chose qui terrifiait la brunette, c'était les araignées.

Le voyage semblait beaucoup plus long qu'à son habitude. Elle alla à la rencontre du capitaine pour lui demander s'il allait bientôt accoster. Justement, elle arrivait à destination. Quel timing, quand même ! La jeune fille remercia l'homme et descendit du navire pour enfin mettre les pieds sur le sol du monde des humains, pour la énième fois. Pourtant, chaque fois qu'elle venait, c'était comme si c'était la première. Jamais elle ne perdra ce bonheur, les jours où elle vient chez les vivants.

À première vue, le paysage ressemblait à un parc. Oh, mais bien sûr ! C'était le parc d'attractions où elle venait lorsqu'elle était toute petite. Elle y était même venu avec Naky quelques fois, et celle-ci avait trop peur de faire les montagnes russes alors Akalie devait passer la journée dans les manèges pour enfants… Dans ce temps là, elle chialait un peu de ne pas pouvoir faire de grosses attractions, mais aujourd'hui, elle ferait n'importe quoi pour une autre journée en compagnie de sa petite soeur dans les manèges miniatures. La rouquine jeta un oeil à l'horloge, il était… 10 heure du matin. L'heure d'ouverture du parc, parfait ! Un samedi en plus, la journée parfaite pour un peu d'amusement. Mais avant tout, il fallait trouver Naky.

Akalie alla à l'entrée du parc, là où plusieurs enfants passaient. Parfois, certains s'arrêtaient avec leurs parents pour venir acheter leurs billets, d'autres venaient seuls, tandis que les autres continuaient leur chemin. Akalie savait très bien que sa petite soeur avait l'habitude de prendre une marche de santé, une fois réveillée. Exactement comme Akalie. Avec un peu de chance, elle prendra le chemin qui mène juste ici, à l'entrée du parc d'attractions, celui qu'Akalie prenait, autrefois. Enfin, il fallait qu'elle se calme un peu. À chaque fois qu'une jeune fille aux cheveux brunâtres s'approchait, elle se levait brusquement pour regarder s'il s'agissait de Naky. Du calme, Akalie. Tu la reconnaîtrait entre mille, pas besoin de t'affoler autant. Effectivement, se calmer était la solution. Cependant, cela faisait un bon moment qu'elle attendait assise sur l'herbe, la tension montait de plus en plus. Allait-elle venir ? Il faut qu'elle vienne, elle n'a pas le choix…

- Toi, tu ressembles à ma soeur.

Quoi ? Qui va là ? Cette voix… cette douce voix… Akalie la reconnaissait. C'était impossible de ne pas savoir que cette voix appartenait à Naky. Elle se tourna la tête et oui, c'était bien elle, immobile, la bouche béate, les yeux écarquillés, c'était bien Naky. Sa chevelure brune et ses beaux grands yeux verts émeraudes, qui pourrait lui résister ? Un jour, cette fillette brisera des coeurs, c'est garantis. Akalie ne cessait d'admirer sa petite soeur, elle avait les larmes aux yeux, elle voulait parler, mais aucun mots ne sortaient de sa bouche. Mais elle était là, devant elle, comme elle l'avait tant souhaité.

- A… Akalie ? Mais… non, ça ne peut pas être toi, c'est impossible !

Akalie ne sachant quoi répondre, ni comment réagir, ne réfléchit point et prit sa puce par la main, l'emmenant loin des regards curieux. Avec beaucoup d'étonnement de la part de la rouquine, Naky s'était laissé tirer par la main sans riposter. Sûrement parce qu'elle avait comprit qu'il s'agissait bien d'Akalie, elle ne savait seulement pas pourquoi elle était là, ni comment, mais c'était compréhensible. Cependant, Akalie ne put s'empêcher d'avoir peur pour sa soeur, si elle ne se débat pas lorsqu'on l'entraîne vers un quelconque endroit, qui sait ce qui pourrait lui arriver…

- C'est bien moi, Naky. C'est moi Akalie. Je suis là, tu n'as plus à t'inquiéter maintenant.

Elle s'empressa de la prendre dans ses bras et de la serrer contre elle. Cette étreinte, elle aurait aimé ne jamais la finir. Elle pouvait enfin réconforter sa petite Naky, la toucher, lui parler, exactement comme avant. Au fond, pourrait-elle revenir chez elle, comme si de rien était ? Après tout, ses parents pourraient aussi la voir… Mais… étant des adultes, ils ne comprendraient pas le retour de leur fille et pourraient la rejeter. Non, il fallait garder le secret de l'académie, à présent, c'est là qu'elle était, il fallait l'accepter. Au moins pouvait-elle revoir sa soeur pour la journée. Une fois qu'elle mit un terme à son câlin, elle regarda Naky droit dans les yeux, ne pouvant s'empêcher d'esquisser un sourire et de laisser quelques larmes couler sur ses joues.

- Naky, tu dois me promettre de garder le secret que je vais te dire, d'accord ? C'est très important, sinon je ne pourrai plus revenir te voir. Tu comprends ?
- Oh non, je veux que tu viennes me voir ! J'te promet de ne rien dire. Promis, juré, craché !

Une pause. Comment lui expliquer quelque chose d'aussi compliquer, et d'aussi inattendu ? Ce n'était qu'une enfant, il fallait expliquer la situation simplement, tout en étant bien certaine qu'elle ne le révèle pas. Mais Naky voulait qu'Akalie lui rende visite à nouveau, alors, elle va se taire. Akalie n'en doutait même pas une seconde. Ensuite, elle prit Naky et la posa sur ses genoux. C'est parti pour la grande nouvelle.

- Tu dois te demander comment je peux être là, en ce moment, alors que je suis morte. Car oui, je suis bien morte, mais je ne suis pas un zombie ou quoi que ce soit, ne t'en fais pas ! De toute façon, ça n'existe pas ces trucs. Mais je suis, elle se mit à chuchoter, je suis une apprentie déesse. Je vis maintenant dans une académie et j'ai un pouvoir. Je sais que c'est difficile à croire, mais c'est la vérité. Et à l'occasion, je peux revenir ici, parmi les vivants, pour te voir. Mais tu ne dois le dire à personne, c'est un secret très important. Même papa et maman ne doivent pas être au courant, d'accord ?

Naky avait de la difficulté à en croire ses oreilles, ça se voyait dans son regard, et c'était amuant à constater. Sa grande soeur, une déesse. T'imagine ! Elle devait se demander si la même chose lui arriverait lorsque son tour de mourir viendra, elle devait se demander si elle aussi, elle pouvait accéder à l'académie, bref, elle avait plein de questions en tête. C'était évident, mais Akalie ne pouvait rien lui dire de plus. Non seulement parce que c'était probablement interdit, mais aussi parce qu'elle-même, elle n'en avait aucune idée.

- Je garderai le secret, tu peux me faire confiance.

Elle avait prononcer cette phrase si naturellement, si spontanément. Akalie avait encore de la difficulté à comprendre cette maturité qu'avait cette enfant, c'était quand même incroyable. Sans parler qu'elle était compréhensive comme jamais. Finalement, la rouquine se leva et prit la main de sa soeur. C'était de belles retrouvailles que voilà, mais maintenant, il y avait un parc d'attractions qui attendait. Profiter de la journée au maximum, voilà ce qu'il fallait faire.

Le duo se précipita vers la porte d'entrée du parc, Akalie achetant deux billets pour la journée et c'était parti mon kiki ! Évidemment, Naky voulait aller dans les petites pommes volantes - un manège pour enfant - et demanda à Akalie d'y aller avec elle. Comment dire non à un sourire si craquant ? De toute façon, c'est exactement ce qu'Akalie était venu faire aujourd'hui. Que ce soit les pommes volantes ou une montagne russe, elle était heureuse.


***
Au final, les manèges que les deux soeurs avaient fait étaient : Les pommes volantes, La grande envolée, Monsieur L'arbre, La Pitoune, La marche du mille pattes, Le Tour de Ville et Le Toboggan Nordique ! Pour dire vrai, c'était vraiment drôle. Il y avait longtemps qu'Akalie ne s'était pas autant amusée. Dire qu'il était déjà 17h15 et que Naky ne tarderait pas à rentrer. Quoi déjà ? Akalie aurait aimé passé encore un peu de temps avec elle, retourner dans sa demeure, comme avant. Mais… ses parents. Elle ne pouvait pas courir le risque de les croiser. Que devra-t-elle leur dire par la suite ? « Coucou maman, coucou papa, je ne suis qu'une illusion, arrêtez le café ! » Non, il fallait qu'elle s'y fasse, elle devait partir et laisser Naky vivre le reste de sa vie.

- Akalie… est-ce que tu vas dormir à la maison ?

Elle disait dans ses pensées ou quoi ? Bon après tout, c'était sa petite soeur, elles se comprenaient comme personne. Malheureusement… c'était impossible de refuser une demande venant de cette petite frimousse si adorable. Par contre, il était impératif de trouver un moyen d'entrer dans la maison sans se faire repérer. Ensuite, réussir à dormir sans attirer les soupçons, et repartir le lendemain à l'aube, exactement comme ce matin.

- J'peux bien faire une exception pour toi, ma puce, dit-elle en lui ébouriffant la crinière brune, mais il faut rester discrètes, n'oublie pas !

La rouquine et la brunette se mirent donc en route vers l'ancienne maison d'Akalie, qui n'était pas très loin du parc, fort heureusement. Une fois la demeure en vue, Akalie s'éloigna de Naky, la laissant entrer par la porte d'avant. Si sa mémoire était bonne, lorsqu'elle avait 7 ans, Akalie avait déjà réussi à entrer dans la chambre de Naky en grimpa à l'arbre qui se trouvait dans la cours arrière. Oh ! Il était toujours là. Cet arbre. C'était son arbre à elle, le sien, sa propriété ! Pas touche ! En regardant ce chaîne si banal et pourtant si spécial à ses yeux, elle ne pu s'empêcher de ressentir de la nostalgie. Les souvenirs revenaient dans sa mémoire, une chance qu'elle avait ces souvenirs.

Grâce à son pouvoir, elle se fit pousser des griffes de ouistiti pygmée, c'est plus efficace pour grimper à un arbre sans glisser. Par contre, une fois sur la branche menant à la fenêtre de la chambre, Akalie les retira. Il ne fallait pas effrayer Naky. Avec un peu de difficulté, l'apprentie déesse parvint finalement à entrer dans la chambre de sa soeur. En vérifiant l'heure : 19 heure. Dans une heure Naky allait se coucher, que faire en attendant ? Ah oui, se cacher dans le placard, oui. Pas d'autres options.

C'est long… c'est plate… il fait noir… autrefois Akalie se cachait pour faire sursauter sa soeur, mais cette fois-ci c'était à éviter. Dommage, ce n'était pas la tentation qui manquait. Allez Naky, vient dormir ! Tu fais exprès ou quoi ? Tu caches une déesse dans ton placard, c'est pas rien tout de même ! Et puis aussi, tu… Oh tiens, elle est là.

- Bonne nuit maman, bonne nuit papa, claquement de porte, bruit de pas qui s'approchent, Akalie, j'suis là, tu peux sortir !
- Bon, c'est pas trop tôt ! J'commençais à faire copain-copain avec le sac de chips qui traîne à côté d'moi !
- Oh ! C'est là qu'il était ! Merci, j'le cherchais depuis un moment.

Genre… dégoûtant ! Enfin, oublions le détail que Naky avait perdu un sac de chips au ketchup dans son garde robe, ça veut mieux. Pour tout le monde. Bref. Akalie prit une couverture et la plaça sur le plancher. C'était plus subtil que dormir dans le lit simple de Naky.

Une fois la petite brunette allongée confortablement dans son lit douillet, la chanceuse, Akalie alla déposer un baiser sur son front en lui chuchotant un petit : « Bonne nuit, Naky… » puis alla s'étendre dans son lit improvisé. Elle savait qu'elle ne dormirait pas tellement, mais elle s'en fichait royalement.


***
Les oiseaux chantaient, la lumière du soleil brillait de plus bel, un bâillement de la part d'Akalie qui venait de se réveiller. En fin de compte, elle avait dormit comme un bébé. Elle jeta un coup d'oeil au cadran. 9h30 ! Oh, merde ! Elle s'était réveillée bien plus tard qu'elle ne l'avait prévu ! Une chance, Naky dormait toujours, et ses parents aussi. Mais qui sait dans combien de temps ils allaient se lever ! Zut, il fallait partir maintenant. Tout de suite, même si elle n'en avait pas envie, pas du tout. Enfin, avait-elle le choix ? Pas vraiment. Elle rangea la couverture, embrassa une dernière fois la tête de sa petite protégée et sortit de la chambre. Les ronflements de son père se faisait entendre, *soupir*. Elle jeta un oeil discret en ouvrant doucement la porte de leur chambre, qui était déjà entre-ouverte. Son père, sa mère, ils n'avaient pas changés, étaient toujours les mêmes. *deuxième soupir*. Bon, c'est pas le temps, il faut s'en aller au plus vite.

Le port était devant ses yeux, elle accouru à l'intérieur du bateau, toujours désert. Quitter sa maison était probablement la chose la plus difficile qu'elle aie eu à faire depuis sa mort. Même son expédition dans le Tartare avec Lyra était en dessous. Mais au moins, elle avait réussi à revoir sa soeur, c'est ce qu'elle avait tant désiré. Alors pourquoi elle souffrait autant maintenant ? Tout ce qu'elle voulait, c'était y retourner pour la reprendre dans ses bras, la réconforter, la voir grandir. Ce qu'elle voulait, c'était sa vie. Non, faut pas penser à ça, Akalie. Ressaisis-toi. Au moins, tu l'a revu, tu as eu de la chance et désormais, Naky sait que tu vas bien.


***
« Je suis de retour dans ma chambre, tout le monde me demandait où j'étais passé pendant la nuit dernière. J'ai dû inventer quelques raisons. Non, je n'aime pas mentir, mais c'était nécessaire. Car maintenant, une humaine connaissait l'existence de l'académie, et ça, personne ne devait le savoir. Mais j'ai fais ce que je considérait juste. Je compte sur Naky pour garder le secret, ce qu'elle fera, car elle l'a promit. Je m'ennuie déjà d'elle et pourtant, je l'ai vu il y a à peine quelques heures. Tout s'est passé si rapidement, j'ai l'impression d'avoir passé à peine cinq minutes avec elle. Mais bon, l'important, c'est que je lui ai reparlé, que je l'ai prit dans mes bras une dernière fois… »




STORYDIARYGALLERYTHEME SONG#CC3333

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: You're My Angel. [solo] - Lun 9 Sep 2013 - 13:17
Un rp très touchant, j'ai beaucoup aimé ~ Espérons que Naky sache garder le secret et qu'Akalie tombera toujours sur la même surveillante pour pouvoir la rejoindre =3

Akalie : 375 xps


Xps attribués : Oui
You're My Angel. [solo]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Blaue Angel
» [Musical Halloween] premier tour [Magisterockers VS Evil & Angel]
» Buffy the vampire slayer et le spin-off Angel
» présentation Bob Solo [Validée]
» Angel découvre la bibliothèque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Parc d’attractions-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page