Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Un doux réveil dans un songe [Terminé]

 
Invité
avatar
Invité
Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Lun 2 Sep 2013 - 20:13
Un doux réveil dans un songe

Où était-elle ?  Kika n'en savait rien.  Ni comment ni pourquoi elle était arrivée ici, dans cette endroit où elle avait la sensation d'être libérée de tout son poids, suspendue au milieu de nulle part.  Plus de poids, ni même de sensations, juste cette impression que son corps disparaissait progressivement, sans doute à cause de son inactivité totale.  Elle ne tenta pas de contracter le moindre muscle pour récupérer ses sensations, ni même ouvrir les yeux pour voir ce qui l'entourait.  Non... Elle se sentait très bien ainsi, comme flottant doucement dans une mer paisible, sans la contrainte du manque d'oxygène ou même celle de la pression.

Comment était-elle arrivée ici, et pourquoi ?  Là encore, le point d'interrogation restera.  Elle n'avait strictement aucune idée de ce qui l'avait amenée en ce lieu, qui semblait vide de toutes choses, sinon d'elle.  Serait-ce un rêve ?  Peu de chances, elle n'en faisait jamais.  Par contre, cela pouvait ressembler à la conception qu'ont beaucoup des instants après la mort.  Mais pourquoi ?  Elle ne se souvenait pas avoir été dans une situation mortelle, alors que ces autres souvenirs eux, sont toujours bel et bien présents, et douloureux.

Oui, tous ces souvenirs qui commençaient à remonter en elle, toute cette vie qui lui a toujours tout donner pour mieux le lui reprendre.  Les sensations de ses bras, de ses mains et de son visage revinrent d'un coup alors qu'elle serra les poings et que son expression se déformait au fil de ses émotions.  Quand soudain, tous ces souvenirs furent mystérieusement dissipés de ses pensées.  Les muscles recommencèrent à se décontracter et la sensation d'apaisement repris le dessus à mesure que son corps détendu semblait lui aussi s'effacer de son esprit.

Cet espèce de néant était agréable.  Même le temps donnait l'impression de ne plus avoir de sens, d'avoir disparut.  Elle n'aurait su dire si elle était ainsi durant quelques secondes, quelles que heures ou quelques années.  Mais étrangement, cela n'avait aucune espèce d'importance.  Lorsque enfin vint ce moment.  Cet instant où lentement, elle sentis son corps reprendre son poids, progressivement, petit à petit, comme si elle se posait délicatement au sol avec une lenteur infinie après avoir flotter dans les airs.  Elle avait l'impression d'être allongée sur le flanc droit.  Une légère brise un peu froide lui caressait les mains et le visage alors que le soleil la réchauffait.  De retour sur terre apparemment.

*finalement il se pourrait bien qu'il s'agissait bien que d'un rêve*

Se dit-elle, allongée sans en avoir conscience dans un coin de verdure près tu temple de la Deus Academia.  Après avoir poussé un léger soupir, soulagée d'être bien en vie, elle resta couchée là, en PLS, sans ouvrir les yeux, appréciant les caresses du vent et la douce chaleur solaire.  Elle ne voulait pas encore se réveiller pour profiter de ce moment encore un peu.  Qui sait-peut-être pourrait-elle replonger dans ce rêve étrange ? ...

Troublée par une ombre qui assombrissait ses paupières closes depuis un moment, elle les ouvrit enfin, révélant de petits yeux verts qui donnaient l'impression qu'elle avait encore un pied dans le monde des songes.  Elle vit une silhouette accroupie à un mètre d'elle à peine.  Elle l'observa un instant, toujours couchée.  Habituellement, elle aurait certainement réagit au quart de tour en se rendant compte qu'un homme la regardais dormir ainsi.  Mais là, elle se sentait tellement relaxée, qu'elle mis plus d'une dizaines de secondes à se décider pour redresser son buste.  Elle se frotta les yeux encore à moitié endormis de sa main gauche alors qu'elle pris son appuis sur la main droite.  L'homme, cerné par une aura mystérieuse, lui tendis une fiche qu'elle attrapa mécaniquement de sa main encore engourdie.  Elle y jeta un rapide coup d’œil sans trop comprendre.  Elle observa la gestuelle de la personne devant elle, qui de ses bras encadra un temple qu'elle n'avait encore remarqué jusqu'alors.  Ce faisant, il prit parole :


"Bienvenue dans la Deus Academia, âme errante. Il ne tient plus qu'à toi de te surpasser..."

Sur ces dires, les portent massives du temple s'ouvrirent comme par enchantement, et l'homme disparût en les passant.

*Un nouveau rêve... C'est pas courant...*

Elle resta à sa place quelques minutes encore, convaincue de s'être endormie à nouveau.  Elle était bien, à moitié couchée ainsi dans la fraîche verdure, observant ce sublime endroit que ses songes lui offraient et espérant qu'il ne disparaisse pas de sa mémoire une fois qu'elle serait tirée hors de ce monde....


Dernière édition par Kika Myou le Lun 7 Oct 2013 - 23:58, édité 4 fois
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Dim 8 Sep 2013 - 14:53


Aujourd’hui il faisait particulièrement bon, malgré que ce soit le matin, le chevalier s’était nourrit à la cafeteria, avait fait sa petite course matinal et prit une douche fraîche.
Maintenant l’heure de son cours approchait de plus en plus, et avec une météo si clémente, et bien ce sera un cours de sport à l’extérieur, de simple exercices d’endurances, quelques choses de pas trop difficile, aux yeux du chevalier en tout cas. Car bon, la dernière fois il y avait eut quelques élèves à l’infirmerie pour un cours d’endurance …
Quittant sa chambre et descendant à l’extérieur, le chevalier passa devant l’immense temple, construit en pierre blanche, il était un vrai phare matinal dans l’académie à cause du soleil.
Cette fois ci, pas de besoin de prier au d’être au silence, bien que tellement d’événements le tracassait encore et toujours.
Non, son esprit se reposerait en épuisant ses élèves sur le terrain de sport extérieur. N’allez pas croire qu’il les rendait à deux doigts du coma pour son propre plaisir sadique non plus, il le faisait par principe, il avait toujours fait de même avec les écuyers lorsqu’il enseignait la chevalerie à des morveux en manque de droiture. Et ça marchait plutôt bien, bien qu’au début il fallait les motiver avec diverses méthodes …

En chemin il se stoppa d’un coup en voyant une jeune fille à moitié en train de dormir dans l’herbe, c’était bien beau de se reposer, mais là il allait bientôt y avoir cours de sport ! Elle n’avait pas de chance qu’il la croise, car maintenant le chevalier comptait bien la traîner dans ce dernier avec lui, on échappe pas à son cours si le chevalier vous croise, pas de chance !

D’un pas preste il s’approcha d’elle, à contre jour, il la regarda, elle était vraiment à moitié endormit ! Elle ne s’était pas juste allongée dans l’herbe en fin de compte !
Le professeur fronça un peu les sourcils, son air neutre mais sévère à la fois toujours sur son visage malgré les malheurs que son esprit subissait, il ne changeait pas à l’extérieur. Il prit une petite inspiration, sa voix se voulant l’exemple de la neutralité.


- Bonjour mademoiselle. Vous savez que le cours de sport va bientôt commencer ? Il est maintenant temps d’y aller.

Simple, allant directement au fait, et n’oubliant pas les marques de politesses. Il lui tendit sa main pour l’aider à se relever, geste tout à fait naturel en soit, il le faisait si souvent de son vivant … Il n’avait pas encore songer au baise main, c’était un progrès notable, mais ceci était peut être aussi du au fait que faisant plutôt jeune, il considérait la jeune déesse plutôt comme une élève qu’autre chose, du coup cette marque de respect était moins nécessaire ?
Toujours est-il qu’il allait finir par être en retard à ce rythme, mais on ne brusque pas une jeune femme qui était encore gazée par un profond sommeil, ça met de mauvaise humeurs parait-il. Ca ne l’avait jamais fait sur les écuyers à qui il enseignait, il avait tendance à les réveiller le matin de façons assez … expéditive … Faire sonner le cor de charge en plein milieu de leurs tente comme réveil le matin, oublier la douceur … Ceux qui descendait en moins d’une minute, il les poussait en bas du lit avec un grand coup de ses bottillons de plaque dans les fesses, qui en général étaient marquées après un pareil événement.
Tient, il faudrait peu être qu’il tente ceci sur les élèves, ça marche peut être encore ? Allez savoir en fait, pour avoir la réponse, il fallait le faire, il noterait ça dans son esprit pour demain ou dans la semaine. Soyez prêt apprentis dieu et déesse, ce choix allait vous surprendre bientôt !


- Quel est votre nom ?




Invité
avatar
Invité
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Lun 9 Sep 2013 - 20:15
Kika pris une grande inspiration.  L'odeur agréable des fleurs et de la verdure environnante envahissant ses narines, elle s'étonna que ses rêves, et que donc son imagination puisse lui fournir une sensation olfactive tant variée qu'agréable, la faisant définitivement regretter d'avoir un accès quasi totalement restreint au monde des songes.  Cette douce chaleur matinale, combinée à cette agréable brise et aux douces senteurs de ce lieu lui donnèrent même envie d'oublier l'homme et le temple dans lequel elle semblait être sensée se rendre, pour à la place, simplement se coucher dans l'herbe - bien qu'elle soit encore légèrement humide à cause de la rosée - et rêvasser.

Seulement, juste avant qu'elle ne se décide à s'allonger à nouveau, elle aperçut une autre personne au loin qui venait dans la direction du temple.  Cela semblait être un homme, tout de blanc vêtus.

*Encore un mec ?  Oulà, j'me suis trompée de rêve.*

Lorsqu'il aperçut, la jeune femme, il s'arrêta un instant, puis changea de direction pour aller droit vers elle, d'un pas plus soutenu.  Alors qu'il s'approchait, elle l'observa, son visage trahissant encore qu'elle venait de se réveiller, et qu'elle était même prête à replonger.  L'accoutrement de l'arrivant lui fit hausser un sourcil ainsi que le coin droit de ses lèvres.  Une grande cape blanche avec un revers d'un rouge profond,  un costume d'un style très vieux tout blanc lui aussi avec une grande variété de décorations laissant penser qu'il était de sang noble.  Elle nota aussi les grandes bottes d'équitations qui lui fit conclure qu'il était certainement un espèce de chevalier servant de conte de fée.

Elle ne pu s'empêcher de sourire, se demandant pourquoi elle pouvait bien rêver de telles choses.  Bien qu'elle avait beaucoup aimé ces contes fantastiques lorsqu'elle était plus jeune, elle était de loin désillusionnée au jour d'aujourd'hui.  Ne se rappelant pas être décédée, cette scène la conforta dans l'idée qu'elle était en fait en train de dormir.

Alors qu'il n'était plus très loin, elle le vit froncer les sourcils.  Elle ne réagit pas, ne comprenant pas pourquoi.  Alors qu'elle passait sa main dans ses cheveux pour se recoiffer un minimum, il pris la parole, lui faisant remarquer qu'elle était sur le point de manquer son cours de sport et lui tendit ensuite la main, visiblement pour l'aider à se relever avant de lui demander son nom.  Après un court moment, elle se décida à se remettre debout sur ses deux jambes, mais par ses propres moyens en ignorant totalement la main tendue du chevalier, l'air de rien.  Non seulement car elle ne voulait pas de son aide, mais aussi et surtout parce qu'elle savait pertinemment que ce serait vexant pour lui, et ça l'amusait.

Enfin totalement redressée, elle ne répondit pas pour autant à la question qui lui avait été posée.  Non, tout en regardant le temple et non l'homme, elle préférait bâiller bien fort et s'étirer pour dégourdir ses membres tout flagadas.  Ce n'est qu'ensuite qu'elle se tourna finalement vers lui pour prendre la parole, n'hésitant pas à le tutoyer.


"Je suis Kika.  Un cours de sport tu dis ?  Haha !  Un chevalier qui veux m'emmener à un cours de sport.  L'imagination fait des trucs étranges dis-donc !  A qui ais-je l'honneur ?"

Sur ces mots, la brise souffla à nouveau légèrement.  Elle la sentit à nouveau ébouriffer ses cheveux, caresser son visage, ses mains, le haut de ses fesses et...

*Hein ?*

Comme par réflexe, elle se tâta brièvement cet endroit où elle n'était pas censée sentir le courant d'air et remarqua que son pantalon était anormalement bas.  Elle sentit même autre chose, juste au dessus de la raie.  Elle tourna la tête tout en attrapant de ses mains ce qui semblait vraisemblablement être une queue de renard, redimensionnée pour elle et plantée juste au dessus de son postérieur.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Mer 11 Sep 2013 - 0:47


Bon … oublions qu’elle venait à l’instant de complètement ignorer sa main tendus pour l’aider à se relever … Il commençait aussi à avoir l’habitude que cela lui arrive dans ce monde de fou, même si aux yeux de tous il était le fou dans un monde normal …
Enfin le professeur n’en fit rien, de toute façons ici, il n’avait jamais sut qu’elle était les meilleurs façons de réagir, qu’importe ce qu’il tentait, ça ne faisait jamais qu’envenimer les choses, alors il avait décidé de ne rien faire, il replaça sa main dans son dos et la fixa tandis qu’elle prenait visiblement son temps et ses aises, aucune tenue et respect pour ses aînées hein … Mais bon heureusement que la réponse finit tout de même par tomber, il s’impatientait un peu !


"Je suis Kika. Un cours de sport tu dis ? Haha ! Un chevalier qui veux m'emmener à un cours de sport. L'imagination fait des trucs étranges dis-donc ! A qui ais-je l'honneur ?"

*Ah ben voila ! Ca arrive d’avoir des réponses de temps en temps !*

Par contre il ne comprenait pas le lien avec l’imagination, tout ici était parfaitement réel, entièrement matériel, c’était loin d’être le fruit de l’imagination, sauf peut être celle de Deus, mais c’est une autre histoire. Il haussa légèrement un sourcil, signe d’incompréhension, il s’avança alors un peu plus vers elle, il ne restait guère de centimètre pour les séparer.

- Messire Alexander Urmanis, professeur de sport à la Deus académia et chevalier teutonique. Maintenant mademoiselle l’apprentie déesse voudra bien me suivre jusqu’au gymnase, je ne suis pas d’humeur à tourner en rond dans une conversation qui visiblement vous tient à cœur, j’ai un cours à aller donner à tout les élèves, et tu en es une !

Il était crut dans ses propos, mais pourtant son intonation restait parfaitement neutre, il avait des obligations, il comptait bien les effectuer toute, et entraîné les futurs dieux était son devoir, alors elle y passerait aussi, tôt ou tard, mais pour son plus grand malheur c’était tôt, c’était pour dans à peine une quinzaine de minutes.
Il se retourna et s’en alla pour faire quelques pas, direction le gymnase, puis soudain une révélation, il venait de comprendre une chose évidente, elle ne réalisait pas où elle se trouvait actuellement ! C’était ça ! Il est long à comprendre ce chevalier … Mais quand il a comprit il réagit bien plus vite.
Il se stoppa net. D’un geste souple il pivote sur ses bottes, fait un demi tour sur place et la regarda s’attarder sur sa queue, c’était le festival des neko dans cette académie ! Mais passant sur ce détail comme si il n’existait pas, il reprit immédiatement la parole.


- Vous réalisez où vous vous trouvez ou pas ? Vos questions me laissent à penser sans grande difficulté que ce ne serait pas le cas, vous me le confirmez ?

D’accord, il avait eut une intense réflexion entre deux pensées sur sa vie enchaînant les déceptions, mais que voulez vous, il est du genre à foncer et réfléchir après, même si il témoigne de bonnes capacités à motiver les soldats. Il n’en reste pas moins qu’il était un homme d’action, il ne s’était pas entraîner pour réfléchir mais pour agir !
Entre deux agitations de la jeune fille, il remarqua aussi cette queue qui s’agitait comme contre la volonté de la jeune fille, elle lui rapellait autre chose, il en avait déjà vu des similaire, il en était certains mais où cela pouvait bien être, ce que cela pouvait être, il avait cette sensation de déjà vu, mais pas de réponse à se fournir, c’était encore plus agaçant, plus il réfléchissait, moins il trouvait !





Invité
avatar
Invité
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Ven 13 Sep 2013 - 21:59
Kika observa sa queue un moment.  Elle était toute velue, presque entièrement rousse, blanchie à partir d'une trentaine centimètres de l'extrémité d'un côté et de dix de l'autre pour former une sorte de diagonale.  Elle laissa glisser sa main tout du long de cette queue dans le sens du poil.  Elle ressentais parfaitement les sensations tout du long.  Elle rebroussa ensuite le poil un instant mais le remis bien vite dans son sens naturel, ayant compris à quel point c'était désagréable d'être caressée dans le mauvais sens.

Elle remit instinctivement sa queue dans une position naturelle lorsqu'elle la relâcha.  Mais lorsqu'elle tenta de la faire bouger, elle n'y parvins pas.  Elle regardait son interlocuteur sans trop l'écouter, affichant un air un peu absent.  Encore une fois pour l'agacer et en tirer du plaisir, mais aussi parce que elle avait bien plus d’intérêt pour ce qui se trouvait maintenant près de ses fesses.  Elle se penchait très légèrement dans plusieurs sens différents.  Comme elle le pensait, sa queue réagissait en conséquence pour rétablir son centre de gravité afin qu'elle ne chute pas.  Elle sentais les muscles se contracter d'eux même par réflexe, tentait d'enregistrer ces sensations, de comprendre comment cela bougeais pour peut être réussir ensuite à faire bouger ce nouveau membre de sa propre volonté.

Bien qu'elle n'en fit mine, elle comprit tout de même vaguement ce que le chevalier voulait lui dire.  Déjà, qu'il se présentait comme étant un chevalier "teutonique" justement.  Elle s'étonna d'ailleurs que ce mot qu'il lui semblait ne jamais avoir entendu fut inventé par ses rêves.  Ensuite, elle saisit qu'il parla d'elle comme d'une déesse en formation, et enfin, qu'il était visiblement pressé.  Elle décida de ne guère y prêter plus d'attention aussi bizarre cela pouvait être.  Après tout, ce n'était qu'un monde que son subconscient avait créé et rien était réel ici.  Autant donc profiter un maximum de ce qui l'intéressait avant que tout ça ne disparaisse au réveil.  Et bien qu'elle aimait faire enrager les hommes, elle préférait de loin aller explorer les alentours et ce fameux temple où elle semblait être attendue plutôt que de se coltiner un cours de sport.

Pendant que le prince charmant, aussi prof de sport trop poli pour encore la vouvoyer alors qu'elle l'avait délibérément tutoyer et s'amusais à l’agacer tourna les talons pour s'éloigner, Kika se livra à quelques jeux d'équilibres avec sa queue.  Elle commençait tout doucement à arriver à prendre le contrôle de quelques muscles.  Mais les quelques mouvements qu'elle arrivait à faire de sa volonté propre étaient très raides.  Elle était sur la pointe des pieds et légèrement penchée en avant en regardant sa queue bouger quand le chevalier se retourna soudainement.

En demandant si elle savait où elle se trouvait, l'homme brisa sa concentration, ce qui eu pour effet de lui faire perdre l'équilibre en avant.  Étant plutôt agile, elle se rattrapa sans difficulté, puis le regarda.  Sachant pertinemment qu'il devait aller à son cour qui semblait être imminent, elle pensa directement à un petit plan pour le faire enrager tout en ayant l'air innocente.  Elle fit d'abord exprès de prendre son temps pour réfléchir, posant en apparence innocemment son doigt sur son menton et en penchant légèrement la tête.  Elle resta ainsi silencieuse quelques secondes, avant de lâcher un :


"Beeeeen..."

Ni plus ni moins avant de reprendre ensuite son silence pensif. Mais le plus agaçant était encore à venir. Immobile, elle attendait l'instant où il ferait mine de parler pour l'interrompre juste au moment où il commencerait à faire entendre sa voix pour dire avec un dynamisme qui lui assurerait d'avoir la parole pour ce court instant :

"Je ne sais pas !"

Tout cela évidement ponctué par un grand sourire innocent juste avant d'étirer à nouveau ses membres à présent presque totalement désengourdis.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Sam 14 Sep 2013 - 12:27


Elle l’ignorait vraiment complètement, elle se contentait de se tripoter la queue allégrement devant le professeur qui lui parlait, avait-elle déjà entendu la notion de respect un jour ?
Enfin qu’importe, de toute façons s’était sa façons d’être, de toute façons la plupart de ses rencontres n’avait pas de respect, d’honneur, ou simplement de courtoisie … En fait si il ne faisait pas d’effort il aurait déjà classé quatre vingt quinze pourcent de ses rencontres dans la catégorie des personnes qu’il n’aimait pas …
C’est peut être fou, mais c’était comme ça, plus il avançait dans cette époque, plus  il était nostalgique de son ancienne vie, il se rendait doucement compte qu’il regrettait sa mort car sa vie précédente lui convenait mieux. Ce nouveau monde qui s’offrait  à lui ne lui convenait pas, et ce sentiment se renforçait doucement  à chacune des ses rencontres, chaque jours où il découvrait de nouvelles aberrations moderne.

Mais pour le moment  il n’avait  pas  à traîner avec cette fille qui avait un ego aussi indiscipliné qu’une petite bourgeoise sur le marché ! Il regarda le ciel un instant, bleu, calme, l’inverse de son esprit torturé et agité … Et  il soupira s’apprêtant  à parler quand …


- Et …

"Je ne sais pas !"

Le teuton serra les dents, les mains, là par contre comme irrespect on ne faisait pas mieux ! Là elle venait d’assez le froisser pour qu’il cesse d’être presque amical, c’était foutu … Son regard se fit  aussi dur que lorsqu’il faisait brûler vivant des hérétiques, respectant scrupuleusement les consignes inquisitrice d’Hermann Von Salza et du pape. Il s’avança de nouveau vers elle et posa sa main sur son épaule qu’il agrippa fermement, son air stricte de chevalier sans expressions.

- Tu feras la fière si tu arrive à tenir à mon cours de sport, maintenant on va y aller vu que tu semble prendre plaisir  à jouer la prétentieuse.

Il n’était plus question d’être délicat, en bon instructeur du moyen âge, pour forcer un écuyer  à travailler dur, il savait ne pas y aller doucement, de toute façons avec les tête de mule, la douceur ne faisait que leur faire croire qu’ils pourraient continuer  comme bon leur semblaient. Toujours la tenant par l’épaule, il la poussa devant lui et la força  à avancer sur le chemin vers le stade extérieur, le cours de sport allait bientôt commencer, et elle serait de la partie vu qu’elle ne faisait aucun effort.

- Tu ne fais pas d’effort, je n’en ferais pas non plus, d’habitude je me montre plus galant.

Il s’autorisa à lui lâcher l’épaule qu’il tenait si fermement, se contentant de petite impulsions pour la faire avancer lorsqu’elle ralentissait, pas question de traîner, et pas question d’être délicat, il allait la traiter comme n’importe qui, comme un simple étudiant ou écuyer, elle avait laissé passer sa chance qu’il la laisse s’habituer  un peu avant. Et pour des explications ? Et bien pour le moment le chevalier avait d’autres priorités, comme son entraînement pour ce groupe d’élèves à peu prés aussi agréable qu’elle, juste un peu plus respectueux, en même temps lorsque le professeur participe  au cours et commence seulement à suer  alors que les jeunes tombent comme des mouches  par la fatigue … forcément !




Invité
avatar
Invité
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Ven 27 Sep 2013 - 23:22
"Oops !"

C'est ce qu'elle pensa, et dit même à voix haute sans le vouloir lorsqu'elle remarqua le visage de l'homme se durcir.  Visiblement, elle avait déjà dépassées les bornes, et ça l'étonna.  Pour un chevalier servant, elle attendait de lui plus de patience et d’endurance à sa mesquinerie.  Hélas, le vase semblait déjà commencer à déborder.  Dommage, elle avait prévus de le taquiner encore un peu plus longtemps.  Mais là, si elle continuait, elle avait peur que cela ne dégénère.

Lorsqu'il agrippa son épaule, elle pu sentir une poigne si forte et si ferme qu'elle estima la moindre résistance inutile.  Inattendu vu sa carrure.  Elle n'essaya pas de se dégager, pensant que tout ce qu'elle y gagnerais serait d'avoir mal.  Au lieu de ça, elle décida de le regarder d'un air étonné.

Elle n'opposa aucune résistance non plus lorsqu'il la mena sur un chemin qui menait elle ne savait où alors qu'il la traitait de prétentieuse, juste après de l'avoir défiée de tenir à son cours de sport.  Cour auquel, même si elle n'était pas à plaindre en la matière, elle n'avait aucune envie d'assister.  Elle désirait toujours profiter de ce moment éphémère un maximum possible.  C'est pour cela d'ailleurs que lorsque la main de l'homme en blanc quitta son épaule, elle opta pour suivre docilement le chemin et non d'en profiter pour s'enfuir.  Elle était convaincue qu'il ne se résoudrait pas à la laisser partir, et que la meilleure chose à faire était de coopérer afin d'obtenir sa liberté.

Elle lâcha tout de même, après un soupir plaintif :


"Comment ça prétentieuse ?  Je n'ai rien prétendu du tout !  J'ai juste dit que je savais pas où on était !"

ils avancèrent ainsi quelques minutes.  Kika commençait à craindre de se réveiller et que tout ceci s’évanouisse sans qu'elle n'aie pu s'amuser comme elle le voudrait.  Elle réfléchissait en marchant à une manière de se tirer de là et de pouvoir faire ce qu'elle avait envie.  Quand enfin elle tenta quelque chose.  Elle accéléra brièvement le pas en se tournant sur elle même pour finalement se retrouver face à lui, les mains dans le dos, tout sourire.

"Dit, monsieur le chevalier servant !  Je comprend pas pourquoi tu doit donner un cours de sport, mais j'aimerais profiter de mon rêve tant qu'il est encore temps.  Alors, tu pourrait me laisser s'il te plait ?"

Elle avait pas trop d'espoir, mais elle se dit qu'elle n'avait rien à perdre à tenter le coup.  Le fait qu'elle avait agit docilement jouerais peut-être en sa faveur, mais elle l'avait vraiment contrarié.  De toute manières, si il refusait, elle comptait bien s'occuper d'une autre manière, et ce "professeur" risquait bien d'en faire les frais.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Dim 29 Sep 2013 - 2:49


Certes elle n’avait rien prétendus du tout, mais elle apparaissait comme cela car elle se moquait un peu trop ouvertement du professeur. Bon, chose positive, au final quand il se décida à retirer sa main, elle marcha en suivant bien le chemin, ne tentant rien, au moins elle savait se tenir tranquille.
Mais, elle ne savait pas où elle était ? L’académie n’était pourtant pas si grande que cela … Se payait-elle encore sa tête ? C’était dur à croire, mais restait parfaitement envisageable !
Dans le doute, il garda le silence, il n’avait rien à lui dire, il n’avait même pas envie de lui répondre. Juste le besoin d’épuiser les élèves, oui, le désir de chacun de ses cours était simple, voire s’effondrer de fatigue les élèves, il réfléchissait déjà à ce qu’il allait leur faire.
Enfin ses pensées se stoppèrent lorsqu’elle accéléra le pas pour se retourner d’un coup.


"Dit, monsieur le chevalier servant ! Je comprend pas pourquoi tu dois donner un cours de sport, mais j'aimerais profiter de mon rêve tant qu'il est encore temps. Alors, tu pourrais me laisser s'il te plait ?"

Il haussa un sourcil se stoppant face à elle songeur. Bon ok, il avait la dégaine du chevalier, il ne l’avait pas changer depuis sa mort … Mais pour un professeur donner un cours c’était normal non ? Alors que pouvait-elle ne pas comprendre dans une chose si simple ?
Par contre lorsqu’elle parla de rêve ce fut le déclic pour l’esprit du chevalier, les dernières personnes qui lui avaient parlé de cela … Elle n’avait même pas réalisé qu’elle était morte ! Du coup il venait d’avoir une deuxième bonne raison pour ne pas la laisser partir ! Il poussa un soupir devant le fait qu’il n’ai rien comprit, il n’était vraiment pas dans un état lui apportant facilement la réflexion …


- Je vois … Tu n’es donc pas consciente que tu ne rêve pas … que tu es morte sur terre, et que Deus t’a choisi pour devenir une divinité. Donc tu te trouve dans cette école, pour être formée à ta futur tâche …

Il fit encore quelques pas vers elle, et se baissa un peu, s’en voulant un peu de sa brutalité tout d’un coup … Il ne devrait pas infligé son saut d’humeur aux élèves, il devrait encore moins l’infliger à une nouvelle arrivante qui n’avait rien fait à perds d’être perdu … Il s’était perdu lui aussi, alors il la comprenait un peu, il s’apprêta à lui saisir la main pour lui faire un baise main en s’excusant, mais l’image de la gifle de Rain lui revint d’un coup en tête, comme un avertissement, du coup il retira cette envie de son esprit, maudit réflexe …

- Désolé pour ma … brutalité … je n’avais pas réalisé que tu venais d’arriver … et … j’ai la tête un peu ailleurs en ce moment …

Il secoua sa tête, allez, un peu plus de dignité non de non ! Tu es un chevalier ! Tu dois rester droit et fière ! Même si ton esprit est torturé par d’autres soucis. Et il se redressa, se tenant de nouveau droit fière, mais avec toujours l’esprit se livrant une guerre ou chaque pensé attaquait les autres, ou chacune de ses idées et de ses principes, tentait de détruire une autre, une guerre sans pitié, une deathmatch des idées !

- Bon en tant que professeur, je dois m’occuper de mon cours, mais je peux répondre à toutes tes questions, je t’en dispense si tu veux.

Il proposait de l’aide, à la hauteur de ses possibilités, il avait un cours à assurer, du coup il était prit si elle n’acceptait pas sa proposition … Ou sinon il trouverait bien une autre solution ? Par contre, pas de visite comme pour son dernier accueil, là il manquait un peu de temps vous voyez …

Ah ! Deus en fait c’est le seule Dieu qui existe vraiment …

Il avait toujours un peu de mal à y croire, mais il le disait comme on le lui avait dit, pas besoin de réfléchir d’avantage ! Cependant comme voulant appuyer ses pensées de doute son esprit acheva la phrase qu’il n’avait pas vraiment finie. Heureusement qu’elle ne pouvait pas le comprendre … Dire ça alors qu’il n’y croit qu’à moitié …

*Apparemment …*




Invité
avatar
Invité
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Dim 29 Sep 2013 - 18:08
La jeune fille ne put retenir son sourire malicieux lorsqu'elle vit son interlocuteur soupirer.  Elle sourit car elle interpréta mal.  Elle pensait que sa demande l'ennuyait car en raison de l'attitude qu'elle avait adoptée, il devenait difficile pour lui de lui refuser sa demande, alors qu'il était déterminé à l'emmener à se fameux cour de sport.  Heureuse et convaincue d'avoir finement jouer son coup, elle s'apprêtait à lâcher un "s'il vous plait" hypocrite juste assez mielleux pour que cela ne sonne pas faux et qu'il se décide enfin à la laisser vagabonder en ces lieux comme bon lui semblerait.

Alors qu'elle se pencha légèrement en avant en prenant une expression la plus adorable possible et qu'elle pris son souffle pour prendre la parole, elle fut coupée net par le professeur qui parla avant elle.  Ce qui eu pour effet immédiat de lui faire reprendre une expression plus neutre, bien que légèrement contrariée.

Elle fronça les sourcils lorsqu'il lui révéla la vérité et recula de deux petits pas lorsqu'il s'approcha tout près d'elle dû à son malaise avec la gente masculine.  Sceptique, elle croisa les bras.  Elle ne croyait pas qu'elle puisse être morte.  Elle ne croyais pas qu'après la mort, on pouvait être choisis pour devenir une divinité, et encore moins que ceux qui étaient choisis doivent intégrer une école pour se former à une telle tâche.  Pourquoi ne serais-ce pas quelque chose qui viendrait de manière innée ?  Et de surcroît, que venait faire un prof de sport là dedans?  Qu'en ont à faire les divinités de la condition physique ?  

Pensive, elle ne le remarqua même pas secouer la tête.  C'est à peine si elle écoutait ce qu'il racontait à présent.  Ayant porter une de ses mains à son menton, elle se plongea dans ses pensées.  Elle se souvenait bien de la vie qu'elle avait vécu, mais pas un instant elle ne se rappela avoir été en danger.  Pourquoi de tels souvenirs auraient été effacés dans son arrivée dans un tel monde ?  Comment pourrait-on croire à de telles histoires sans savoir que nous ne sommes plus dans le monde des vivants ?  Ce serait invraisemblable.


"Non... C'est impossible..."

Murmura-t'elle, prenant une intonation comme s'il s’agissait une affirmation indiscutable.  Pourtant, cette affirmation fut tout de même suivie d'un :

"Mais...

Lui donnant l'air de discuter avec elle même.  Ce qui était d'ailleurs a peu près le cas.  Ses sourcils se froncèrent un peu plus fort lorsqu'elle pensa aux éléments qui pouvaient appuyer la thèse de la mort.  Déjà, ses souvenirs.  Certes, elle ne se rappelait pas d'être morte.  Mais bien que les dernier souvenirs qu'elle avait n'étaient clairement pas de mauvais augure, ils n'en étaient pas moins flous.  Ils ne dataient clairement pas de la veille où de l'avant-veille.  Non, ils étaient déjà vieux de quelques jours, et elle avait l'impression qu'il y avait comme un trou.

Ensuite, Elle dû s'avouer que les choses qu'elle a ressentis ici semblaient bien réelles.  Ces senteurs de fleur dont elle ne se rappelait pas avoir eu l'occasion de renifler, ce mot "teutonique" qui est apparut et qu'elle ne connaissait pas.

Un petit moment passa alors qu'elle réfléchissait ainsi, mais cette fois, elle le faisait réellement.  Cela n'avait pas pour but d'agacer ce prof de sport chevaleresque.  Elle finit par lever les yeux alors qu'elle émergea de ses profondes réflexions afin de regarder cet homme d'un air grave en croisant ses bras à nouveau.


"Et qu'est-ce qui me prouve que je suis morte ?  Qu'est-ce qui me prouve que je ne rêve effectivement pas ?"

Son regard était sérieux et dur.  Elle montrait sans qu'aucun doute ne soit possible qu'elle demandait une réponse concrète et précise qui ne lui laisserais plus le choix que de croire qu'en l'une ou l'autre option.
♦ Rose ou chou ? : choux
♦ Combien de rides ? : 25
♠ Petits messages : 1009

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7546/6000  (7546/6000)
Votre domaine: La dévotion
avatar
Professeur de Sport
Professeur de Sport
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Lun 30 Sep 2013 - 23:28


En fait elle paraîtrait presque être une fille sage et gentille si il n’avait pas entendus les moqueries précédentes, c’était étonnant qu’elle se laisse soudainement faire de la sorte.
Et c’est qu’elle était expressive ! Bien plus que beaucoup ! Le chevalier l’observait attentivement, se gratter le menton, froncer les sourcils, agrémentant ces petites mimiques pour des bribes de paroles particulièrement expressive sur son état immédiat.
Au moins elle acceptait l’éventualité que ce ne soit pas un rêve. On voyait bien qu’elle réfléchissait, alors le chevalier attendit de savoir la fin de cette réflexion, tant pis les élèves allaient être content le cours risquait d’être légèrement plus court.

Après quelques instants d’un silence simplement brisé par des bruitages indiquant une réflexion plus ou moins profonde de la jeune fille, il y eut enfin un résultat, non, plutôt une question qu’elle se posait naturellement.


"Et qu'est-ce qui me prouve que je suis morte ?  Qu'est-ce qui me prouve que je ne rêve effectivement pas ?"

Allez, et si on enfonçait un peu plus loin le problème de sa réflexion, car elle voulait qu’il lui donne des réflexions, mais au final où était le vrai et e faux dans la tête de la jeune fille ?
Le professeur esquissa une demi seconde d’un sourire et lui répondit du tac  au tac, non cette fois sans que lui tente de l’embrouiller.


- Qu’est ce qui te prouve que c’est un rêve ? Qu’est ce qui te prouve que tu es encore vivante ?

La laissant encore un peu réfléchir, il resta immobile et silencieux, mais pourtant son esprit réfléchit tout de même à une solution pour lui prouver ses dires.
Et soudain il obtint une idée lumineuse, étant donné qu’ici il est impossible de mourir physiquement si le corps ne disparaît pas intégralement, ajoutant  à cela que bien souvent notre mort peut nous réveiller de nos songes nocturnes … Oui, il tenait peut être la solution !
Il fit apparaître son armure, son épée dans sa main et fonça d’un seul coup vers la déesse aux cheveux châtains. La surprise dut suffire  à une pareille proximité, son épée se planta dans la poitrine de la jeune fille, ressortant de l’autre coté de son corps.

Démonstration:
 

Il la regarda droit dans les yeux, inexpressif, tuer ne lui faisait pas grand-chose, il l’avait fait assez souvent.


- Tu en jugeras de toi-même en te réveillant … Mais le monde n’aura pas changé, tu seras dans l’infirmerie. Bienvenue  à la Deus académia, jeune divinité.

Il retira son épée et continua de la regarder, l’épée pointée vers le bas, le sang suintait le long, atteignant la pointe et tombant goutte  à goutte sur le sol. Le silence était revenu, portant le bruit terrifiant de  l’égouttement du sang sur le sol se faisait entendre. Finalement  il le rompit de nouveau pour une ultime précision.

- Voila la seule preuve que je peux t’offrir.




Invité
avatar
Invité
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Lun 7 Oct 2013 - 23:40
Kika resta impassible alors que le chevalier qui se tenait en face d'elle répondit du tac au tac à ses interrogations par d'autres questions.  Son regard ne quitta pas les yeux de son interlocuteur.  Elle avait déjà pensée aux différents éléments qui pourraient la faire pencher pour l'une ou l'autre hypothèse.  Et c'est justement car elle n'avait réussi à atteindre aucune certitude qu'elle avait finit par poser la question.

Elle ne répondis donc pas, maintenant un regard inquisiteur comme pour montrer que cette réponse ne lui allait pas.  Le silence s'installa quelques instants qui suffirent à la faire perdre patience.

*A quoi bon attendre une réponse qu'il est incapable de me fournir... Je me réveillerais bien un jour ou l'autre si je rêve.*

Pensa-t-elle.  Telle était la conclusion finale de ses réflexions auxquelles elle décida de mettre un terme.  Après tout, la réponse viendra bien d'elle même.  Si elle était encore ici durant quelques jours, cela voudrais vraisemblablement dire qu'il s'est bien passé bien plus qu'un simple rêve.  Tandis que si elle se retrouvait soudain dans son lit, l’hypothèse du songe s'imposerait.

Mais alors qu'elle pris une inspiration pour pousser un soupir ennuyé,  Elle remarqua qu'une armure métallique se matérialisait sur le chevalier.  Presque au même instant, il pris un appuis solide sur l'une de ses jambes pour se propulser en un instant avec un dynamisme et une vitesse hallucinante.  Ce n'est que lorsqu'elle fit un léger pas en arrière par réflexe que Kika remarqua la lame acérée tenue fermement à deux mains et pointée droit vers elle.

Elle fixa l'arme qu'elle vit distinctement se diriger droit vers sa poitrine.  Le mouvement à venir était très clair à ses yeux, comme si elle le voyait au ralentis.  Mais pourtant, elle n'eu le temps d'amorcer aucun mouvement d'esquive ou de parade.  Alors seulement que ses réflexes allaient la faire bouger, la lame avait déjà atteint son but.

Ses yeux rivés sur la garde de l'épée s’écarquillèrent sous l'effet de la douleur lorsque son cœur se contracta une ultime et longue fois autour de l'acier qui le transperçait avant de se relâcher pour ne plus rebattre à nouveau.  La bouche de Kika était grande ouverte.  Elle voulait crier de douleur, mais le seul son qu'elle produit ne fut qu'un très faible gémissement à peine audible qui s'apparentait à un soupir.

Ses mains tremblante se rapprochèrent de l'entaille sans la toucher.  Sa tête s'inclina pour la laisser apercevoir la blessure aussi soudaine que fatale de laquelle coulait son sang.  Déjà, elle sentis que sa tête commençait à tourner à cause de la tension sanguine en chute.  Elle avait du mal à réaliser ce qui se passait alors que ses précédentes interrogations avaient totalement disparues de son esprit.  Elle voyait, sentais qu'elle était en train de mourir, mais cela lui semblait irréel.  Elle ne pouvais simplement pas mourir comme ça.  Et pourtant...

Quand le chevalier retira la lame à présent tintée de rouge, après avoir prononcer des mots que la jeune fille paniquée entendis sans chercher à en comprendre le sens, elle tomba à genous à terre.  Ses yeux étaient fatigués, sa bouche légèrement entre-ouverte à présent.  Elle ne sentais plus la douleur.  Sa vue se troublais alors qu'elle tomba sur le côté, n'arrivant plus à tenir l'équilibre.

Son corps se mourra très vite.  Mais malgré l'évidence, elle refusa d'accepter le fait qu'elle mourrait.  Elle garda les yeux ouverts alors que tous ses sens la quittaient, refusant d'abandonner jusqu'au dernier moment.  Ainsi gît elle au sol dans son sang qui se rependait en abondance autour d'elle, les yeux toujours ouvert alors que sa conscience s'en était maintenant allée.
Invité
avatar
Invité
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] - Mar 8 Oct 2013 - 10:46

Alex, c'est quoi cette réaction? Il est notre gentil professeur adoré? Depuis quand tu martyrises les nouvelels arrivantes? *va faire un rapport* Sinon, sympa le rp en mode aucun des deux ne comprend l'autre. Kika, tu écris très bien mais attention à tes conjugaisons car il y a des fautes qui font vraiment mal aux yeux alors que tout le reste est nickel. C'est dommage.

Kika :  500 xps
Alexander :  470 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Un doux réveil dans un songe [Terminé] -
Un doux réveil dans un songe [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page