Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Rebirth [Pv Max et Juliet]

Invité
avatar
Invité
Rebirth [Pv Max et Juliet] - Lun 2 Sep 2013 - 16:52
Tout était sombre, froid et sinistre. Son visage le brûlait encore, seule réelle source de chaleur disponible dans l'abysse où se trouvait actuellement l'esprit endormi du jeune homme. Les limbes qu'on appelait ça, une sorte de réserve d'âme en attentes entre deux mondes qu'on s'occupe d'elles et qu'on les oriente soit vers les ténèbres soit vers la lumière. Le néant, telle était la nature profonde de cette dimension donnant directement sur la fin ultime de toute chose tout au fond de ses étendues: L'oubli. Flottant dans cette gelée sombre et funeste ils rêvaient, certains de leur vie et d'autre de leur futur châtiment. Maxwell faisait partie intégrante de la première catégorie, revivant en permanence les moments les plus heureux de sa vie humaine. Il lui arrivait cependant de cauchemarder, de revivre ses derniers instants et de laisser une terrible douleur s'emparer de lui au point de faire monter des larmes sanglantes à travers son œil percé. Durant plusieurs décennies il attendit, son esprit déconnecté de la réalité, jusqu'à ce qu'un jour une voix majestueuse et éthérée ne le tire de son sommeil.

"Lève toi"

Son âme eu du mal à se tirer de sa stase prolongée, sans la présence d'un fin point lumineux dans son champ de vision à l'instant où il reprit un semblant de conscience il aurait tout abandonné. Tel un insecte attiré par une flamme, il traîna sa carcasse spirituelle jusqu'à la source aveuglante qui l'enveloppa d'un coup dans une douce chaleur protectrice qui s'empara de sa conscience lui laissant un dernier message avant qu'il ne sombre à nouveau au plus profond de sa propre cervelle.

"Tu as été choisi, réjouis toi âme errante. Ton avenir sera radieux, majestueux, oh noble apprenti-dieu."

Le grand Temple est un des lieux les plus importants de l'académie, c'est ici que les étudiants reprennent une forme physique grâce à la bénédiction du grand Deus. C'est ici qu'il renaissent en tant que dieu. L'ambiance était lourde aujourd'hui, humide et salée comme si les embruns de la mer s'étaient perdus ici en passant à travers les dimensions. Plusieurs renaissances semblaient prévues pour aujourd'hui, les signes ne trompaient pas et étaient on ne peut plus clairs. Le lieu de l'émergence des nouvelles divinités était encore confus, même si pour l'un d'entre eux le point d'entrée semblait des plus évident.


Le petit Autel insulaire, ressemblant étrangement à une sorte de puits sans fond, était situé dans une partie assez isolée du temple. L'eau entourant la petite motte de terre était des plus agitée, attendant avec impatience l'arrivée de la future divinité. Un liquide épais commençait à suinter des parois du puits, tombant au fond de l'ouvrage pour se changer en une fine écume blanche montant progressivement dans la colonne de pierre. Bientôt les bulles débordèrent, puis s’arrêtèrent de s'accumuler. La terre se mit soudain à trembler légèrement, de petites vagues se formant au bord de l’Îlot relié au reste du temple par quelques marches de marbre. Un léger clapotis se fit entendre, gagnant progressivement en intensité pour se changer en un véritable torrent furieux et létal pour toute forme de vie se trouvant sur son passage. Les flots explosèrent, annihilant la douce écume et formant une vaste colonne presque solide sous la pression. Retombant presque aussi vite qu'il était apparu, le geyser laissa derrière lui une forme humaine inconsciente faiblement vêtue ainsi que quelques autres artefacts.

Maxwell eu du mal à se relever, le souffle coupé et respirant avec difficulté. Se traînant à quatre pattes, il s'écroula misérablement à plusieurs reprises. Il se sentait terriblement faible et portait sur lui des vêtement qu'il était persuadé de ne jamais avoir vu auparavant, tout particulièrement ce machin beige sur ses épaules. Ses doigts rentrèrent en contact avec un bout de métal, une épée, qu'il n'eut aucun mal à reconnaître cette fois ci. Sa mémoire était toujours très confuse, mais il avait au moins un phare qui le guiderait plus tard en direction de ce qui n'était pas encore complètement revenu. Il réussi enfin à se mettre sur ses deux jambes, tituba et se retrouva encore une fois face contre terre. L'air ne semblait pas satisfaire ses poumons, ce qui avait de quoi être assez flippant et perturbant. Inconsciemment, il tendit la main en direction d'un casque trônant pile en plein milieu de son champ de vision. Il l'empoigna, l'appuya contre son torse et se mit à genoux. Trempé jusqu'à l'os, il regarda l'ouvrage métallique quelques instants, le considérant et résistant brièvement à l'étrange envie presque viscérale d'enfiler cette chose déjà habitée par des formes de vies primitives. Son corps prit le dessus, et il mit la chose étrange sur sa tête, couvrant une moitié de son visage qu'il savait meurtrie, sensible et douloureuse. Sa bouche aussi fut recouverte par ce qui semblait être un appareil respiratoire des plus sophistiqué. Prenant peur tout d'abord en sentant un liquide salé s'enfoncer dans ses poumons et se débattant pour enlever avec hâte son demi casque, il se rendit très rapidement compte que sa respiration s'était améliorée. Il se rendit compte qu'il pouvait, sans trop avoir pourquoi ni comment, respirer du liquide comme s'il s'agissait d'un air frais et pur. De plus en plus étrange.

Maxwell fut enfin libre de bouger comme il le désirait, et put se tenir debout sans avoir le vertige. Un homme étrange et majestueux débordant d'une écrasante aura que l'on pouvait qualifier de divine vint à lui alors qu'il ne finissait sa traversée des quelques dalles de pierre reliant le lieu où il était revenu à la vie avec le reste du temple. Il eut un peu de mal à comprendre ses mots, les oreilles de maxwell sifflant encore un peu et étant remplies d'eau. Grosso Modo on venait de l’accueillir dans une sorte d'académie ou un machin du genre, même pas le temps de demander ce que c'était que ce bordel ou comment il pouvait encore être en vie, se rappelant très clairement s'être mangé une maison entière sur le coin de la gueule, que l'homme partit le laissant seul pour se démerder. C'est donc complètement hébétée avec juste ce qu'il avait sur le dos, une épée et un papelar qu'il fourra dans un recoin sec de ses fringues qu'il tenta de trouver son chemin dans cet endroit étrange et irréel fleurant bon la fraîcheur ainsi que les bonnes intentions mais dont il se méfiait encore terriblement.
Invité
avatar
Invité
Re: Rebirth [Pv Max et Juliet] - Mar 3 Sep 2013 - 21:39

    Il lui semblait être resté dans ces ténèbres depuis des siècles… Et peut-être était-ce le cas ? Après tout, Juliet ne savait plus ce que représentait une année… Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas vu la lumière, si longtemps qu’elle n’avait rien éprouvé à part la nostalgie du passé, si longtemps qu’elle se trouvait dans cette obscurité. Au début, elle avait senti la présence de Tom. Et cela ne faisait que raviver ses souvenirs…
    Tom qui avait voulu la sauver… Elle avait été trop entêtée pour vouloir s’enfuir de ce fascinant spectacle et pour cette raison, elle l’avait entraîné avec elle dans la mort… Il avait pourtant voulu l’aider, et voilà ce qui lui en avait coûté.

    Puis peu à peu, sa présence s’était mise à disparaître, comme si son âme était partie dans un autre monde… Le paradis peut-être ? Elle ne le saura sans doute jamais… Car après tout, son frère était mort par sa faute. Juliet ne pensait pas être digne d’aller dans cet endroit dont on disait être le plus beau des mondes. Sans doute errerait-elle dans ces abysses pour l’éternité ne pouvant que se remémorer les réminiscences d’un lointain passé… Tel un profond sommeil sans aucune perturbation.
    Le souvenir de Londres en feu revenait plus souvent que les autres à son esprit. Il s’agissait des dernières images qu’avaient pu voir ses yeux. Ce grand incendie qui enflammait les maisons les unes après les autres avait été un des spectacles les plus captivants. Juliet jugeait qu’elle était morte dignement. La vue des flammes l’avait rendue plus fascinée qu’à n’importe quel moment de sa vie. Elle était morte entourée de beauté. C’était une belle mort. Elle n’avait aucun de regret.

    Elle se remémorait encore une fois sa mort quand soudain, un point lumineux au loin… La lumière lui semblait si peu familière depuis le temps qu’elle était restée dans les ténèbres… Juliet mit même un certain temps avant de se rappeler de quoi il s’agissait. Puis soudain, une voix forte et majestueuse lui ordonne de se lever. Paresseusement, son âme obéit et se s’avance lentement vers le point lumineux. Le point s’agrandit de plus en plus jusqu’à ce que Juliet soit complètement enveloppée. A ce moment-là, la voix reprend à nouveau la parole, puis dans un éclair aveuglant, tout disparait à nouveau…


    Il faisait à nouveau noir. Juliet ne voyait à nouveau plus rien. Mais cette fois, une multitude de sensations l’avaient envahie. C’était une étrange impression… Comme si elle possédait quelque chose de matériel. Un corps. Elle sentait la pierre froide dans son dos et elle prenait des inspirations longues et régulières. C’était exactement les mêmes impressions que lorsqu’elle était en vie. Mais c’était impossible voyons… Elle était morte lors de cet incendie qui avait embrasé la ville. Puis elle sentit soudain une agréable chaleur… Cette chaleur… Elle la reconnaissait… C’était celle…
    Juliet ouvrit brusquement les yeux. Si elle ne voyait rien jusqu’à présent, c’était parce qu’elle les avait laissé fermer ! Et maintenant, elle voyait cette salle quelque peu étrange… Elle était couchée sur un genre d’autel en marbre qui était entouré de flammes bleutés qui brûlaient faiblement. Dans les quatre coins de la pièce, d’immenses torches brûlaient des flammes orangées. Une épaisse fumée flottait au-dessus de sa tête comme si tout un arbre s’était embrasé d’un coup, ne laissant derrière lui que ce nuage noir et dense.
    Juliet se redressa et contempla avec fascination les flammes. Les langues de feu se mouvaient comme pour lui faire une danse de bienvenue.

    Revenant à la réalité, elle regarda son corps. Tout était exactement semblable à son ancienne vie, sauf les habits qu’elle revêtait. Elle portait une étrange salopette d’un rouge écarlate et un chemisier blanc quelque peu délavé. Cette salopette l’intriguait particulièrement. Dans son ancienne vie, elle n’avait pas l’habitude d’en porter… Ce genre d’habit était réservé aux hommes…
    *Si Mère me voyait vêtue ainsi, elle tomberait en syncope !* pensa-t-elle, un sourire aux lèvres.
    C’est là qu’elle remarqua cette mèche de cheveux blancs qui avait glissé sur son chemisier. Elle la prit entre ses doigts et la retourna plusieurs fois avec curiosité. Ces cheveux étaient… Les siens ? Elle tira légèrement sur la mèche pour vérifier s’il s’agissait bien de la sienne.
    Soudain, elle fut prise par un moment de panique et tata avec précipitation son visage avec ses mains. Depuis le temps qu’elle était restée dans cette noirceur, peut-être que son corps avait aussi vieilli ? Mais heureusement, elle constata avec soulagement que sa peau était toujours lisse et avait sûrement gardé l’apparence d’une jeune fille de 13 ans…

    Puis elle descendit de l’autel de marbre en prenant soin de ne pas marcher sur les flammes bleutées afin de ne pas se brûler. Elle vit alors la sortie de la salle. C’était une espèce d’ouverture qui menait vers un escalier de marbre. A peine eut-elle fit quelques pas sur les marches qu’une femme apparut. Elle était entourée d’une étrange et magnifique aura qui lui fit légèrement plissé les yeux. La femme lui expliqua qu’elle se trouvait à « Deus Academia », mais avant qu’elle ne lui explique d’avantages de détails, elle disparut dans un tourbillon de pétales.

    Encore abasourdie par cet étrange spectacle, Juliet resta un moment à regarder l’emplacement sur lequel la femme s’était trouvée. Puis, secouant la tête, elle reprit sa route laissant ses jambes la diriger où il leur semblait être le bon chemin…
    Après être passé par plusieurs salles plus étranges et fascinantes les unes que les autres, Juliet finit par se retrouver à la sortie du bâtiment. Ce ne fut qu’à ce moment-là qu’elle réalisa la grandeur de l’édifice. C’était un endroit immense qui s’étalait sur plusieurs dizaines de mètres de longueurs et la hauteur en était tout aussi impressionnante !
    Le regard ébahi, Juliet scruta l’édifice d’un air curieux et fasciné. C’était la plus grande construction qu’elle avait vu jusqu’alors… Cet endroit représentait bien des mystères…
Invité
avatar
Invité
Re: Rebirth [Pv Max et Juliet] - Mer 4 Sep 2013 - 22:14
Ce lieu était des plus étrange, comme tout droit sortit d'un songe. Peut-être était il encore endormi dans les limbes? Peu probable, ces sensations ainsi que cette douleur au niveau de son œil gauche étaient bien trop réelles pour n'être que des simulations ou rediffusions de son esprit. Il avait perdu une bonne partie de ses repères, véritable alien dans ce monde fascinant, magique et lyrique. Maxwell avait littéralement l'impression qu son crâne allait exploser sous la pression de son cerveau essayant d'ingurgiter les infos qu'on lui balançait tout en remettant un semblant d'ordre dans ses souvenirs. Tout était pas mal embrumé, il se souvenait de son nom, très nettement de ses derniers instants et un peu de son enfance ainsi que quelques passages douloureux de sa vie le rendant particulièrement amer et groggy. Il s'en mordait presque le bout des lèvres à se les faire saigner, pas le plus idéal comme pensées pour vous mettre de bonne humeur quand on vient de renaître. Au moins il se rendait bien compte que quelque chose l'avait fait revenir parmi les vivants, ou avait tracté son esprit dans une dimension alternative. Une chose était certaine, cette enveloppe physique était différente de son corps d'origine ça il en était persuadé. Entre la désagréable impression de n'être qu'un étranger dans sa propre carcasse, simple spectateur des événements à venir, et son besoin presque vital d'avoir les poumons noyés dans de l'eau pour respirer il y avait de quoi se poser des question.

Pourquoi l'avait on ramené? Pourquoi lui? Il s'en moquait un peu mais se doutait qu'un tel geste ne s'exécutait par simple bonté d'âme, il y aura sans aucun doute une contrepartie quelconque ou une close en tout petit en bas d'un contrat à la con qui se manifestera à un moment donné pour passer à la caisse. Ou alors c'était ça la contrepartie? Ce papier qu'il avait bourré dans sa lourde veste semblant elle aussi animée par les battements du cœur de Maxwell. Bah, il verra ça en temps et en heure car pour l'instant il n'avait aucune envie de consacrer son temps à se remuer sa cervelle déjà assez douloureuse comme ça sans en rajouter une couche. En fait, sa priorité actuelle était assez simple.


Car voyez vous, s'il y avait bien UNE chose qui était très grippée sur ce nouveau corps: C'était la direction! Maxwell avait toute les peines du mondes à se tenir sur ses deux jambes, alors avancer à rythme constant vous imaginez. Il usait de son épée bien au chaud dans son fourreau comme d'une troisième jambe, ce qui marcha un temps jusqu'à ce que l'humidité qu'il transportait avec lui ne le fasse trébucher et chuter très misérablement contre le sol recouvert d'exquis déchets végétaux que l'on trouvait sous la dénomination de "pétales de cerisier". Haletant, son poing serré extrêmement fort sur la garde de sa canne improvisée il essaya de se relever. Son entreprise fut couronnée de succès, pour un temps. Arrivé à mis hauteur, ses jambes au passage formant un drôle d'angle assez improbable et hilarant, il chancela et se retrouva de nouveau face contre terre lâchant dans un chute un bref et incomplet "Et mer.....". Grommelant et à deux doigts de fulminer comme le geyser qui l'avait fait venir dans cette dimension, il tapa du poing contre le sol proférant diverses insultes dirigées contre cette garce de gravité qui se jouait de lui. Expirant un grand coup, il reprit son calme et tenta de nouveau l’ascension, de façon plus posée cette fois ci. Il prit deux bonne minutes pour se retrouver de nouveau debout sur ses deux jambes, mais le jeu en valait la chandelle. Il put ainsi reprendre sa route, manquant de se gaufrer environ un pas sur 5 durant son avancée en direction de la sortie. Il n'aurait jamais pensé que le simple fait de mettre un pied devant l'autre pouvait être si douloureux et vous donner l'impression qu'on vous retourne comme un gant. Faut dire que c'était en partie la faute de Maxwell qui forçait clairement trop alors qu'il était à peine de retour sur la terre ferme. Allez courage mon grand, tu n'es plus très loin.

Enfin dehors, bordel c'était pas trop tôt. Encore plus trempé que tout à l'heure, d'eau et non de sueur à la surprise générale, il souffla quelques instants admirant le paysage de ce qu'il ignorait encore être son futur chez lui. Autant dire que ça aimait le majestueux et le tape à l’œil, cependant quelque semblait le rendre serein. Il ressentit l'espace d'un instant un sentiment s'approchant de la félicité qui manqua de peu d'emporter sa conscience, lui faisant très légèrement piquer du nez ce qui fut suffisant pour que miss gravité tente de nouveau de le faire chier. Se reprenant à la dernière seconde, manquant de tomber en arrière puis se stabilisant ENFIN, il soupira longuement de son souffle modulé par le filtre métallique qu'était son casque. Au final il se résigna et trouva un endroit où poser ses fesses le temps de reprendre ses esprits. Il passa sa main contre son visage, resta pensif quelques instants en fixant les bagues à ses doigts puis tourna son regard en direction de la forme humaine qui se trouvait à proximité. Il venait à peine de la remarquer, pas si étonnant vu à quel point il était déboussolé. La petite chose aux cheveux blanc semblait assez fébrile aux yeux de Maxwell, un peu comme une brindille sur le point de se briser en deux. De là où il était il pouvait entrapercevoir deux globes rougeoyants assez captivants à observer. Des yeux? Possible, en tout cas ceci rendait cette personne assez singulière, un peu comme s'il s'agissait d'une apparition fugace crée par l'esprit de Maxwell. Il hésitait à établir le contact, serrant fortement la garde de son arme prêt à trancher sa propre sortie si la situation dégénérait. Puis prenant son courage à deux mains, il éleva la voix ainsi qu'un bras qu'il agita tel un pantin désarticulé.

"Hoy! Par ici"

Il essaya de se relever mais du malheureusement se résigner au fait que ses jambes refusaient catégoriquement de bouger. Encore de quoi le faire soupirer très fortement et le mettre dans une situation de forte faiblesse et infériorité devant un ou une inconnue. Super, il s'en réjouissait d'avance en tapant l'arrière de son crane contre la chose dur sur laquelle il s'était appuyé, un mur ou une sorte portail ancien probablement.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Rebirth [Pv Max et Juliet] - Sam 22 Fév 2014 - 3:34

Ce RP a été jugé trop inactif par le Staff.

De ce fait, il est clôturé sans notation.

Pensez à signaler vos absences et à prendre vos responsabilités vis-à-vis de vos rps en cours ainsi que de vos partenaires.

Merci de votre compréhension.




Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: Rebirth [Pv Max et Juliet] -
Rebirth [Pv Max et Juliet]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Roxy Juliet Montgomery ☆ Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.
» Resident evil (rebirth)
» Full Metal Alchemist Rebirth
» [Partenariat introuvable] Pokemon Legends Rebirth
» Haiti Tops Agenda at North American Foreign Ministers' Meeting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page