Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Délicieux réveil [PV: Kneas Vratt]

Invité
avatar
Invité
Délicieux réveil [PV: Kneas Vratt] - Sam 31 Aoû 2013 - 13:45

Délicieux Réveil
Premier regard sur un autre monde •

L'obscurité, c'était son tout premier souvenir, il faisait noir, il faisait froid, malgré toutes ces années de combat, tout ce temps passé à côtoyer la mort, il avait désormais peur, pour la première fois. Et puis soudain, soudain il vit la lune, elle était énorme et elle brillait si fort ... Elle avait l'air de chasser l'obscurité et une fois celle-ci disparue, sa peur elle aussi s'était évanouie. Ce qu'il faisait là, ce que l'on attendait de lui, le regard posé sur cet astre alors que la mort devait déjà l'avoir enrobé, il ne le savait pas, peut-être ne le saurait-il jamais ? Au fond de lui, cette interrogation personnelle éveillait un nouveau sentiment de peur. Une crainte de ne jamais avoir de réponse. Etait-il destiné à errer sans but dans cette obscurité que seule la lune venait contrer ? Lentement, cherchant à ne plus se laisser avaler par l'effroi, il fermait les yeux, repensant à tout ce qu'il s'était passé juste avant d'arriver là, dans cette étendue d'une noirceur aussi froide que les abysses elles-mêmes. Une réflexion intense, et enfin, il se souvenait, revenant à cette dernière scène, cette ultime expiration qu'était la sienne. Il voyait les fusils pointés sur lui, les menottes aux poignés, il ne pouvait qu'attendre le mortel mouvement de bras du Capitaine qui sonnerait ses derniers instants. La main levée vers le ciel étoilé, dans un coin reculé de Londres où il s'était lui-même constitué prisonnier pour tous les crimes qu'il avait commis durant sa vie de Nazi. Alors que son bras s'abattait vers le sol avec fureur, un seul mot émanant de la bouche du Capitaine qui déclencha ainsi une salve meurtrière sur l'ancien allié d'Hitler. Tombant a genou, cet habituel et presque lassant sourire ampli de neutralité au visage, ses yeux se voilaient, sa vision troublée commençait à disparaitre pour bientôt n'accueillir que ce noir abyssale qui serait désormais sa demeure jusqu'à cet instant fatidique qui sonnerait l'ultime fin des temps. Alors qu'il inspirait douloureusement, les gargouillis du sang dans sa gorge ne stipulaient qu'une chose, qu'il était temps de stopper cette vaine résistance et, dans une expiration fatale, il s'allongeait dans son propre sang encore chaud, offrant à son corps devenu inerte un dernier bain d'adieu dans ce monde de mortels.
Quelle délicate sensation de froid qui imprégnant son corps à cet instant post-mortem. Comment, oui, c'était la bonne question, comment pouvait-il sentir ce froid qui se frottait sur sa peau si sa vie avait déjà quitté son corps ? Etait-ce cela la mort ? Avoir les sensations d'un être sans même en posséder l'enveloppe ? Le sadisme du tout puissant devait être sans limite s'il songeait encore à ce châtiment pour ses brebis perdues, du moins, si le tout puissant existait réellement. N'était-ce pas plutôt la route des enfers qu'il empruntait pour tous les crimes qu'il avait commis ? Pour tous ces juifs qu'il avait exécuté sans outre forme de procès ? Ses songes n'était guère bons alors que dans son immatérialité, il souffrait encore de ce qu'avait subi sa charnelle coque. Il était bien loin de s'imaginer quel sort lui était réservé par celui qui surnommé Miséricordieux veillait sur ses enfant. Il voulait crier, hurler jusqu'à s'en briser les cordes vocales, mais dans cette infinie étendue sans couleur, il n'en avait plus la faculté, âme perdue, doté uniquement de la faculté de penser. Inapte à se mouvoir, il se laissait flotter, porter, bercer par cette lugubre dimension qui ne tarderait bientôt plus à avoir raison de sa volonté, celle de rester éveillé, maître de ses songes bien qu'arracher à son corps terrestre. Il se devait de se faire à cette idée, celle de la solitude sans fin à errer aux confins de cette noirceur. Il se remémorai encore ces quelques lectures qu'il avait de son vivant parcourues afin d'en apprendre un peu plus sur cette religion monothéiste qui semblait regrouper le plus d'adeptes sur cette planète. Sa mémoire lui faisait noter que pour ceux qui avaient commis quelques pêchers, la rédemption pouvait être offert à condition d'être purgé de ce mal, mais qu'en était-il de lui ? Etait-il dans cette purge ? La méritait-il ?
Il n'avait guère de montre ici, il n'avait absolument aucun repère temporel dans cette dimension abyssale. Cela faisait peut-être des semaines, des mois, peut-être plus qu'il était présent en ces lieux, perdu à ne rien faire d'autre que d'haïr ce choix qu'il avait fait, se lamentant sur son sort, se plaignant à la seule personne qui l'écoutait encore, lui-même. Alors qu'il fermait les yeux pour passer d'une obscurité à l'autre, une étrange lumière venait le frapper en plein visage, l'obligeant à rouvrir ses paupières lourdes afin d'observer ce qu'il se passait face à lui. Quelle ne fût pas sa surprise lorsqu'il eu la possibilité de voir à nouveau, un lieu bien différent de l'endroit où il avait perdu la vie de la main des Anglais. Ce qui lui plaisait dans ce lieu, c'était la présence de son corps, certes inanimé, mais lavé de tout ce sang qui s'en était évadé. Etait-ce un autre rêve fait dans cette dimension étrange où les abysses étaient maîtres ? Non, cette sensation désagréable l'attirant vers la lumière lui faisait croire le contraire. Il était comme aspiré vers son propre corps, où il entrait avec avant d'être comme attaché et ne plus savoir s'en évader. Enfin, il pouvait à nouveau bouger, faisait tout d'abord craquer ses doigts afin de ressentir l'habituelle douleur qu'apportait ce processus, s'assurant de ne pas rêver, il toussait, vérifiant que le sang ne bouchait plus la circulation de l'oxygène, et enfin, il heureux au point de relever les yeux et enfin expirer longuement avec bonheur. Il ne nota cependant pas une grande différence entre son corps à sa mort et celui qu'il venait de récupérer. Plus de 20 années plus jeune qu'à sa mort, il ne remarquait rien. Ce détail néanmoins de poids serait pour plus tard. Certes ex-Nazi, certes militaire et meurtrier, il n'en restait pas moins croyant et, il s'imaginait bien que ce lieu était le paradis auquel nous étions tous promis. Il ne comprenait pas réellement ce qu'il se passait lorsque cette femme qui ne ressemblait en rien à l'image qu'il se faisait de Dieu s'avança vers lui, il acceptait cependant en tout sérénité ce qu'elle lui tendait, ayant du mal à comprendre ce qu'elle lui avait soufflé avant de disparaitre. Il parcourait la feuille des yeux, lisant certains passages à voix haute, d'autres à voix basse, comprenant qu'i n'était ni au paradis ni en enfer, ce passage dans les abysses n'était guère ce qu'il nommait purgatoire. Il était ici pour accomplir une mission, qui pour le moment lui échappait en long comme en large, mais en tant que militaire, ayant toujours réussi ses missions, il ne démentait pas à parvenir à ses fins.
Pour le moment, il nécessitait malgré tout quelques explications, car encore un peu sous le choc, il ne comprenait pas encore tout ce qu'il se passait et avait besoin de renseignements. Son caractère fort et son allure d'homme difficile à surprendre lui permettaient de ne pas devenir fou ou de s'effondrer en pleurnichant, il avait juste besoin d'explications, oui, juste de ça, c'était tout. S'avançant vers l'extérieur, il s'asseyait, sourire aux lèvres, heureux, oui il était tellement heureux d'être encore en vie, enjoué d'accepter ce nouveau sort, cet avenir si radieux qui s'offrait à lui. Certes, il ignorait encore tout de ce monde et de ce qu'il s'y tramait, mais il était prêt à tout assumer, après tout, rien ne l'avait jamais arrêté, pas même la mort ... Alors qu'une brise lui caressait les cheveux, il se relevait, avançant à l'aveuglette, il lui fallait trouver quelqu'un pour le renseigner, et n'importe qui ferait l'affaire.
Invité
avatar
Invité
Re: Délicieux réveil [PV: Kneas Vratt] - Sam 31 Aoû 2013 - 22:43
Le crépuscule. Encore une fois, nous nous retrouvons, bref instant de douceur et de quiétude. La journée touchait à sa fin, le soleil exprimait sa fatigue de par la baisse d'intensité de ses rayons ; dont la fière couleur virait au orange rougeâtre... Un magnifique crépuscule, disons. Kneas, comme à son habitude, déambulait ça et là dans ce qui ne peut pas être appelé des rues ni des allés, disons simplement des "endroits" ; dans ces nombreux endroits qu'offraient l'académie aux pieds de ses occupants, permettant à ceux ci d'exprimer leur amour inconditionnel pour la marche ou pour les crépuscules. Ou pour les trucs pas très catholiques qu'on fait dans des endroits prévus à cet effet. Hm hm.

La légère brise qui accompagnait la température, moyenne, rendait la promenade de santé du jeune homme plus qu'agréable ; ce qui est préférable, étant donné de sa prédisposition inouïe à se perdre dans l'espace et le temps. Laissant ses pieds le guider d'une sagesse très personnelle, il préfère consacrer son cerveau à des tâches moins banales. Et se perdre en question métaphysiques en laissant ses pieds faire le sale boulot, c'est pas toujours la meilleure des idées, comme on s'en doute tous.

Ainsi, et pour l'énième fois depuis son arrivée à Deus Academia, le professeur ne savait pas où il était. Ce n'était pas pour lui déplaire, il aimait s’aventurer dans des endroits qu'il ne connaissait pas, et être perdu à une heure improbable lui permettait de profiter du moment filant devant ses yeux, plutôt que de se focaliser sur les problèmes que le futur lui imposera s'il ne se décide pas à agir et à courir frénétiquement en hurlant qu'il a besoin d'aide. Tout vient à point à qui sait attendre ; après tout. Être pressé n'a jamais apporté que des soucis et du stress. Notre hurluberlu ici présent n'est adepte ni de l'un ni de l'autre.

Ainsi, après un temps conséquent consacré à une marche aléatoire... Une surprise. Tout vient à point à qui sait attendre. Un homme, seul, marche. Son regard est fier, sa marche est ferme. Son corps est jeune et fort... Mais, il est perdu. Derrière un masque de force et de self-contrôle, il veut qu'on l'aide. Peut être n'a-t-il eu besoin à l'aide de ses semblables qu'un nombre de fois très limité, mais quoi qu'il en soit, et quelle que soit la cause amenant à la conséquence, à tout problème sa solution ; quel homme serait Kneas, s'il refusait de tendre la main à une personne le demandant ?

Le jeune homme... ou, le vieil homme... Enfin, les deux, quoi. C'est un peu la même chose dans ce cas précis. Enfin, faut dire que c'est une sacrée idée de mélanger tout ça comme ça. On sait plus qui on est, ni quel âge on a... Nan mais oh ! Et du coup, j'ai perdu le fil... Le professeur (AH !) s'avança vers l'autre homme, inconnu de nom ou de visage.

"Vous avez besoin d'un coup de main ?"

Demanda-t-il, se voulant accueillant pour un hypothétique nouveau venu. Il ajouta à cela :

"Je m'appelle Kneas Vratt ! Si vous avez besoin de quoi que ce soit, il suffit de demander. Les débuts sont toujours laborieux, par ici ! Ahaha !"

Et c'est là qu'il se rendit compte que si ses hypothèses étaient fausses, il aurait simplement l'air un papy gâteux. Advienne que pourra, mes enfants.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6589

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
7030/6000  (7030/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Délicieux réveil [PV: Kneas Vratt] - Sam 22 Fév 2014 - 3:14

Ce RP a été jugé trop inactif par le Staff.

De ce fait, il est clôturé sans notation.

Pensez à signaler vos absences et à prendre vos responsabilités vis-à-vis de vos rps en cours ainsi que de vos partenaires.

Merci de votre compréhension.




Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Contenu sponsorisé
Re: Délicieux réveil [PV: Kneas Vratt] -
Délicieux réveil [PV: Kneas Vratt]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Bal de Noël : Le (délicieux) Buffet.
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page