Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Comme on se retrouve.

♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Comme on se retrouve. - Jeu 8 Aoû 2013 - 22:26
Aujourd'hui était un jour spécial. Le jour où le Conseil lança sa première offensive.

L'opération de capture avait été menée à bien. Rain l'avait su par le biais d'une missive, qui l'avait par la même occasion conviée sur place afin de nettoyer la scène derrière ses collègues. Une fois sur place, elle s'était attelée à accomplir son travail. Elle pouvait se former le déroulement de la mission dans sa tête, rien qu'en examinant les dégâts sur les lieux. Cela l'aurait étonnée que ses camarades aient échoué, avec toutes les formations et tous les renseignements dont elles avaient pu bénéficier, en plus de leurs capacités personnelles, la victoire leur appartenait depuis le début. Chacune des missions était réfléchie avec soin, le Conseil n'envoyait jamais ses agents sur le terrain lorsque celui-ci n'était pas sécurisé un maximum, autant pour leur propre camp que pour les humains. C'était là que les Gardiens des Secrets entraient en jeu. Les renégats n'apprendraient pas la disparition de leur compère tout de suite, et puis qui se soucierait véritablement de Hango L. Tengu, le destructeur qui se prenait pour le conquérant du monde ? Il avait été trop indiscret de toute manière et c'était une chose qui allait tôt ou tard lui tomber sur la gueule. Maintenant, c'était à elle, Rain, se ramasser les morceaux. Enfin, c'était ce qu'elle allait faire une fois son rôle de membre du Conseil accompli.

A présent, la prochaine étape se profilait : interroger le renégat. La jeune femme quitta donc les lieux aussi rapidement qu'elle s'y était rendue, les laissant comme avant que le combat ne débute, afin que les humains ne se doutent de rien. Sa cape lui était grandement utile dans ce genre de circonstances, son masque également, même si elle avait eu du mal à s'habituer à l'impression d'avoir quelque chose sur le visage en permanence. Autant dire que l'enseignante n'avait jamais eu à en porter... Heureusement qu'elle pouvait le matérialiser à volonté, sinon cela lui aurait rapidement monté à la tête.

La voilà revenue à l'académie, sa mission accomplie. Maintenant, direction le bureau du Conseil, où se trouvait déjà son "allié" capturé. Il se trouvait là, dans l'une de ces pièces aux murs d'acier. On aurait appelé ces cachots bunkers, le terme n'aurait pas été mal employé. On avait pris soin de séparer les morceaux du corps du captif et à présent, celui-ci se retrouvait avec un simple buste ainsi que sa grosse tête. Arrivée dans la salle, la lourde porte blindée se referma derrière la jeune femme, qui avait pris la peine de s'emparer de l'un des bras de Hango avant de se présenter. Elle esquissa un bref sourire qui ne fut pas caché par son masque écarlate, qui venait de se désintégrer à l'instant.

- Monsieur Tengu. Sans doute que ma voix vous dit déjà quelque chose une fois parvenue à vos oreilles... Je crois donc que les présentations ne sont pas nécessaires, puisque nous nous sommes déjà rencontrés.

La jeune femme joua un petit moment avec le bras désarticulé qu'elle tenait d'une main, l'autre étant calée derrière son dos, comme pour appuyer sa stature droite. Puis elle reprit, sans vraiment laisser le temps à l'autre de lui répliquer.

- Vous savez qui je suis, de quoi je suis capable et c'est parfaitement réciproque. Mais savez-vous seulement pourquoi vous êtes ici ? Après vous êtes fait tristement humilié par deux jeunes filles, vous, vénérable conquérant du monde ?

Par de quoi elle était capable, elle entendait bien entendu : le sortir de là. Mais en attendant, ce n'était pas encore le moment pour ce genre de chose. Il fallait qu'elle organise tout, et pour ce tas de ferraille, autant dire que la motivation n'était pas au top.



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Comme on se retrouve - Sam 10 Aoû 2013 - 19:31
L’humidité, condensation de l’air dû à la basse température ambiante en ce lieu si sombre et froid d’où la cause de cette humidité et par ailleurs la prolifération de certains microbes, bactéries et autres moisissures parcourant les murs décrépie de cet endroit mal entretenu. En même temps, qui se soucie de la propreté de ce lieu ? A part les humanistes et les défenseurs des droits civils, personne et pour moi, ça ne me dérange guère. Je ne connais ni le froid ni la maladie vu que je suis plus qu’un homme, je suis une machine. Les récents évènements m’ont montré que je ne suis pas le plus fort, au niveau physique/musculaire. Bien, c’est le moment de jouer mon autre carte puissante : la stratégie. J’ai été arrogant et mégalomane, séquelle de ma précédente vie de conquérant fauchant victoire sur victoire mais ce n’est plus le cas. Tout ce qu’il reste de mon corps, ce n’est que mon buste et ma tête, mon torse fait sortir quelques arcs électriques d’un bleu très clair illuminait d’un bref éclat l’obscurité de la cellule. Cependant, la suite est prévisible : interrogatoire.
Car oui, pourquoi me maintenir en vie alors que le plus simple serait de me tuer ? Il ne faut pas être un grand génie pour le comprendre, ils veulent des informations sur la guilde et ses membres. Hélas, ils sont mal tombé vu que je ne dirais rien, je serais muet comme une tombe jusqu’à ce qu’on me libère, où du moins qu’on me rende mes membres afin que je me répare. Puis, je me retirerais un temps, j’ai besoin de me contrôler, d’accepter l’humilité et la modestie. J’ai besoin d’une communion et c’est pour cela que j’irais dans les Alpes Tibétains, être en paix intérieur avec moi-même en somme. Ce qui pour beaucoup poserait des questions. Les humains seront plongé dans la peur car je risque peut être de frappé un grand coup, les Renégats se demanderont où je suis passé ou pour Deus, eh bien je prépare aussi un grand coup et donc, ils me chercheront de nouveau mais jamais ils ne penseront venir de me chercher dans un temple Bouddhiste.
 
Voilà que j’ai de la visite, l’espionne est venue me voir, surement pour faire mine de faire son boulot afin que sa couverture ne saute pas, ce qui est tout à fait logique non ? Elle me parle de l’échec que j’ai eu avec cette Aqua et cette autre personne. Je ne considère guère cette échec comme un échec, disons que c’était une mise à niveau pour me rendre compte que je devais changer de mode opératoire et la jouer plus stratégique. Je ne considère aucun échec comme tel, c’est une manière d’apprendre, si je n’échoue pas je ne progresse pas tels sont mes mots. Echouez pour réussir en somme.
 
Humiliation ? Non, ça n’en est pas une. Je considère ça comme signal que je dois changer de mode opératoire. Cependant, je ne pense pas que tu sois là pour me parler ça ? Allez, pose moi tes questions.
 
Cependant, elle semble étrange. La dernière que je l’ai affronté, elle était imperturbable et glacial. Du marbre sur patte en somme et pourtant là, elle semble brisé, cassé en elle-même comme si une partie d’elle-même avait été broyé violement. Pour jouer le jeu et faire croire à un vrai interrogatoire, je vais la frapper sur ce point sensible enfin fragilisé serait plus exacte. Allez, c’est parti pour la suite
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comme on se retrouve. - Dim 11 Aoû 2013 - 22:18
Il ne considère pas sa défaite comme une humiliation... Tiens donc, il y aurait eu de l'évolution dans sa manière de penser ? Quel miracle... Mais ce n'était pas pour autant qu'il cesserait de traiter les humains comme de la vermine, n'est-ce pas ? Oui non, il ne fallait pas trop en demander à un robot non plus. Lors de leur affrontement, Rain avait cru comprendre qu'il était partagé entre deux personnalités distinctes, du moins d'après ses dernières paroles. Qu'en était-il aujourd'hui ? Apparemment, celle qui voulait détruire avait pris le dessus. Mais comme il le disait, il allait devoir changer de mode opératoire. La destruction pure et simple n'était qu'une solution de gros bourrin, et à force de foncer tête basse, tôt ou tard c'était un mur plus grand et plus solide que les autres qui allait l'arrêter.

- Cependant, je ne pense pas que tu sois là pour me parler ça ? Allez, pose moi tes questions.

Des questions ? Il était drôle celui-là, finalement son intelligence était plutôt limitée. Rain le regarda, s'arrêtant un instant de jouer avec le bras de métal désarticulé qu'elle tenait entre les mains. Et non, elle n'était pas là pour lui parler de cela, ni pour lui poser les questions qu'il attendait, d'ailleurs.

- Pour vous demander quoi ? Ce que je sais déjà ?

Pourquoi utiliser son énergie pour rien ? Pour le simple plaisir de torturer ? Sur une machine qui ne ressentait pas la douleur physique ? Ridicule. Il fallait qu'il arrête de prendre les autres pour des imbéciles, celui-là.

- Monsieur Tengu, je pense que vous ne saisissez pas bien la situation. Avec les informations dont je dispose, j'ai le pouvoir de vous transformer en traître, ou en héros. Autrement dit, non seulement j'ai droit de vie ou de mort sur vous, mais également, dans le cas où vous viendrez à devoir passer l'arme à gauche, celui de décider si vous le faîtes couvert de gloire, ou plutôt dans l'oubli.

Aucun sentiment ne passait sur son visage. Elle observait le captif avec son regard neutre habituel. Il n'avait pas de visage tout court lui, sans doute était-ce là un signe qu'il n'aurait aucun sentiment et que la gloire, il s'en fichait. Seule la destruction devait lui importer. Mais comment détruire lorsque l'on était même pas sûr d'assurer sa propre survie ? D'ailleurs, elle doutait qu'un grand conquérant comme lui se fiche complètement de la gloire, et l'oubli devait sans doute être terrible pour lui. Qui sait ?

- Vous parlez de changer de mode opératoire, reprit la jeune femme en balançant le bras d'acier par-dessus son épaule, mais qui vous dit qu'une deuxième chance vous sera accordé ? Qu'est-ce qui vous dit que vous reverrez un jour la lumière du soleil ?

Bon, il avait complètement ignoré sa première question ou alors zappé la chose mais ce n'était pas grave, elle reviendrait à la charge plus tard. Pour l'heure, l'optimiste de la boîte de conserve l'intriguait. Enfin, c'était sûrement à cause de sa trop grande confiance en soi, encore une fois. Bien sûr, il pouvait aisément lui retourner la chose, sans doute voyait-il déjà en elle une alliée, ce qui était vrai, mais en partie seulement. Car non, rien ne l'empêchait de le laisser tomber, après tout. La Guilde Noire ne devait pas trop lui en vouloir de ne pas avoir voulu risquer sa place et sa peau pour un abruti pareil.



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Comme on se retrouve - Mar 13 Aoû 2013 - 15:47
Il est vrai que dans ma situation actuelle, je n’ai aucun avantage, je n’ai rien à donner donc rien à recevoir ce qui veut dire qu’elle est en droit de me laisser croupir ici comme si je n’avais jamais existé et pourtant elle est là. Pourquoi donc ? Si je n’ai rien à donner, pourquoi vient-elle me parler ? Qu’est ce que je pourrais lui apporter de plus à ce qu’elle sait déjà ? Eh bien, la réponse est tout simplement qu’elle a encore besoin de moi.
Si on regarde cette scène sous un angle différent, ça parait beaucoup plus clair. Imaginons que je suis le chef d’un réseau terroriste de grande envergure qui vient d’être capturé, je me retrouve enfermé. Qui vient donc me voir ? Pas les simples fonctionnaires de tout les jours, non plus de simple agents voir des supérieurs non, ceux qui viennent me voir sont les haut placés voir le chef lui-même mais c’est plus rare dans ce cas là. Peut être a-t-elle reçu des ordres me concernant et donc elle doit obéir. Mais surtout, je possède quelque chose qu’aucune personne ne possède en ce monde : l’histoire.
Je renferme toutes les données des dates historiques de cette planète, je peux changer le cours de l’histoire en sachant exactement quoi faire à tel endroit et à tel moment, je suis l’histoire même si j’ose dire mais ça, je ne pense pas qu’il le sache encore et ça ne saurait tarder qu’ils soient au courant de mes connaissances.
 
Il est vrai que tu peux choisir ma fin mais si je devais finir, tu l’aurais déjà fait non ? Et puis, pourquoi est ce toi qui est en face de moi ? Et pas, le président du conseil des élèves voir un directeur ? Pour une raison ou pour une autre que j’ignore totalement, tu as encore besoin de moi.
 
Voilà qui est dit, pas sûr qu’elle apprécie mais on en plus aux formalités, au stade où nous en sommes, le vouvoiement n’est que exceptionnel et encore ça dépend des personnes et puis je dois encore répondre à sa première question, celle qui j’ai évité mais qui reviendra tout de même au pas de course. La raison pour laquelle je suis ici ? Il ne faut pas être un génie pour le comprendre, je suis un prisonnier qui est là afin de retirer des informations, sûrement plus qui sait, allez savoir ce que la tête d’un humain peut avoir comme idée mais pour l’instant, je dois répondre à cette question.
 
Pour ta première question à laquelle je n’ai pas répondu, si je suis ici et encore vivant, c’est parce qu’ils espèrent que je parle mais ça ne les mènera à rien.
 
Dans cette cellule sombre et humide, deux esprits différents se rencontrent et pourtant ils semblent si commun, je trouve cela intéressant et divertissant, j’espère que mon voyage le seras tout autant car j’ai envie de changement de ce temps qui semble allez de l’avant de la guerre, une guerre divine qui promet d’être la plus violente qui soit.
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 23
♠ Petits messages : 6528

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Comme on se retrouve. - Mer 28 Aoû 2013 - 21:18
Pauvre petite boîte de conserve. Elle restait persuadée que l'on avait quelque chose à tirer de sa personne. Non, pire, elle pensait que la direction ou le président du Conseil avait du temps à perdre avec elle… Sérieusement. Même Rain se demandait ce qu'elle fichait là, au final. En fait, elle aurait mieux fait de tout bonnement l'achever pour se contenter ensuite de dire à la Guilde que ses collègues l'avaient devancée pour l'interrogatoire et qu'ils y avaient été un peu trop fort. Mais bon, les renégats ne risquaient pas de très bien le prendre. Tout ça pour une machine à café ratée.

- Rassurez-vous, Monsieur Tengu, les directeurs et le président ne se tournent pas encore les pouces. C'est pour cela que je suis ici à leur place, non pas parce que quelqu'un ici ait besoin de vous, mais parce que vous avez besoin de moi.

Non, ce n'était pas aussi simple qu'il le pensait. Ils ne l'avaient pas gardé parce qu'ils espéraient qu'il parle, ils ne l'avaient pas capturé pour qu'il leur communique des informations. C'était même tout le contraire ; ils l'avaient capturé pour lui communiquer un message. Et ce message était clair, et net.

- Ma mission est de m'assurer que vous compreniez pourquoi exactement vous êtes encore en vie, reprit la membre du Conseil tout en prenant dans sa main droite le bras d'acier ayant appartenu à Hango. C'est simple...

Grincement métallique. Le bras était désormais bon pour la casse, tordu comme un vulgaire bout de chiffon et ce d'une seule poigne. Quelques doigts pendaient encore dans le vide, laissant échapper de faibles grésillements. S'accroupissant devant l'intéressé, Rain laissa tomber les fragments à ses pieds, les traits étrangement détendus pour une fois.

- C'est uniquement parce qu'ils l'ont décidé. Vous saisissez ? Chacun d'entre eux peut vous briser comme je viens de le faire. Alors profitez bien de quelques vacances une fois sorti d'ici, d'accord ?

Son regard ne quittait pas ce visage sans trait, lisse, d'un blanc immaculé. Une envie folle de lui imprimer la trace de son poing dans la face la rongeait, mais elle tâcha de s'abstenir. Un semblant de sourire vint même se dessiner sur ses lèvres, enfin, si on peut appeler ça un sourire. Plutôt un rictus inévitable au terme de la tentative de rester un minimum sympathique avec cet écervelé.

- Ne me forcez pas à devoir répéter la manoeuvre d'évasion en même pas vingt-quatre heures, la prochaine fois, je pourrai bien vous laisser crever. Pour de bon.

Ceci prononcé, la jeune femme se redressa et tourna le dos au captif, le délaissant avec les morceaux de son bras. Elle ne lui fit pas plaisir de lui annoncer l'heure et le jour de son évasion, préférant largement le laisser dans le vague. Et puis de toute manière, ce n'était pas comme si elle s'était pressée d'y réfléchir sérieusement. Vu comment cette mission la motivait, elle préférait prendre tout son temps pour y réfléchir. Ce n'était pas comme s'il risquait de rouiller, la boîte de conserve. Prendre de la moisissure, peut-être, mais ça ce n'était pas ses affaires.



Kit fait par mon Lié adoré ♥
FicheJournalThèmeAwardsGalerieDerrière l'écran ♦ Ma couleur : #D09D28

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Invité
avatar
Invité
Comme on se retrouve - Mar 3 Sep 2013 - 9:00
Cette dame ressemble à une machine : froide, stoïque, impénétrable et directe. Un robot que dit je, un androïde, elle ne possède guère d’expression du moins avec moi. Son caractère est comme de l’acier : lisse et froid, c’est tout ce que je peux décrire avec elle : une enveloppe charnelle vide. Voilà ce qu’elle est, de mon point de vue en tout cas.
Je me suis également trompé sur le fait qu’elle ait encore besoin de moi, en fait c’était tout le contraire : c’est moi qui ai besoin d’elle. Sans elle, je ne pourrais récupérer mes membres et ainsi pouvoir me mouvoir et partir pour mon voyage. Ce très long voyage qui m’attend et qui ne me sera que bénéfique. J’irais dans des montagnes à la neige éternelle et au froid si puissant qu’il gèle n’importe qu’elle organise non protégé. Il me tarde d’y être déjà. Parmi ces étoiles blanches et fragiles qui ensoleille le cœur de certaines personnes et qui sont le cauchemar d’autre. Pour moi, ça sera les deux. J’affronterais ces éléments quoi qu’il m’en coûte mais je m’égare de l’actualité.
 
La voici qui broie mon bras, de la telle technologie ainsi menée, même si je peux le réparer, ça n’empêche qu’elle détruit des années de recherche. De la fine technologie qui a pris 5 années de travaux réduit en morceau en quelques secondes. Tout a été comme ça, les grandes villes comme les grandes inventions, de telle création sur lesquelles on a travaillés des années pour prouver au monde ce dont on est capable et c’est là quelque chose détruit ce dur labeur. La voici qui part en me laissant comme seul compagnon les miettes de mon bras.
 

Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Comme on se retrouve. - Jeu 5 Sep 2013 - 22:51

Haan Rain mechante *-*
Rp court, mais l'est sympa à lire, surtout quand Rain détruit le bras d'Hango /PAN/
*essaye de visu Hango dans un temple boudiste* ... *n'y arrive pas*

Rainy : 225 xps
Boîte de conserve : 220 xps

Xps attribués : Yep
Comme on se retrouve.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Comme on se retrouve - with Ley' ♥
» Comme on se retrouve Mister Akane [Soma]
» Ash comme on se retrouve! PV Ashley Jones
» Comme on se retrouve ! Connard. ▬ Akemi & Alexi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Bureau du Conseil-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page