Chapitre IV :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Échec et Mat!

Invité
avatar
Invité
Échec et Mat! - Jeu 8 Aoû 2013 - 19:35







Un cours… de stratégie. Qu’est-ce que c’était encore que ces carabistouilles là ? Pour la vingtième fois, Saylla relut son horaire, et loucha sur son planning de l’après-midi. Mais elle avait beau rapprocher et éloigner le parchemin de ses yeux, le résultat était le même : elle avait bel et bien un cours de stratégie. Et qwé, ils allaient jouer à des jeux de société peut-être ? Avec des petites figurines, sur une grande table déserte, comme les handicapés de la vie que sont les joueurs de warhamer ? [l’auteure tient à préciser que ceci a été dit dans l’unique espoir que son frère, amateur de warhamer et kidnappeur de pc, tombe un jour sur ce texte]. Décidément non, cette scène était trop ridicule pour qu’elle accepte volontairement d’y participer. D’autant plus que ce cours devait se dérouler dans la salle d’entrainement. Saylla s’imagina une seconde, attablée dans un coin de la grande salle, faisant mumuse avec Barbie et Ken. Non, pas possible. Elle n’avait jamais jouée aux poupées, et ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait commencer !

Toutefois, elle refusait de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer. Et sa curiosité était trop grande pour qu’elle ne s’y présente pas. Après tout, qui ne tentait rien n’avait rien. Dans un soupir, la jeune fille replia son horaire et le glissa dans une poche. Il n’était pas encore tout à fait l’heure, elle pouvait prendre le temps. Avec délectation, Saylla mordit à nouveau dans une nectarine bien juteuse, tout en posant un regard amusé en contre bas. Accroupie, pieds repliés sous ses fesses, elle observait les élèves profitant, eux aussi, de leur pause de l’après-midi. Elle était postée, comme à son habitude, sur l’arrête des toits de l’Académie, savourant autant que son fruit que sa solitude. Le calme, la tranquillité et surtout le silence. Des notions que ces gens du futur avaient oubliées, vivant ainsi dans un stress et une anxiété perpétuels. Tout cela, ce n’était pas pour elle. C’était une conteuse du Moyen Âge, pas une étudiante du XXIème siècle.

Finalement, la demoiselle se releva en s’étirant, distinguant au loin la lourde horloge qui annonçait bientôt quinze heure trente. Il était plus que temps. Ouvrant grand la bouche, elle goba ce qu’il restait de sa nectarine, avant de recracher le noyau. Une fois son repas avalé, Saylla s’élança, ne pouvant s’empêcher de sourire en imaginant ce qu’elle allait faire à Barbie (surtout avec Ken).

Lorsqu’elle se présenta devant la porte d’entrainement, il était H -5min. Parfait. Son bâton de conteuse dans une main, elle épousseta sa lourde robe sombre de l’autre. Malgré les coutumes des habits plus légers d’ici, la conteuse ne pouvait s’empêcher de garder ses habitudes. Cette robe, brodée d’argent et fendue plus haut que la convenance ne le tolérait, avait connu plus d’aventures et de dangers que bien des étudiants ici. Alors non, elle ne la jetterait pas dans une poubelle. Pas plus que ces bottes en cuirs, ses gants, ou ses babioles accrochées un peu partout. Et qu’importe si les gens la regardaient de travers, c’était le même prix.

H -4min. Dans un geste lent, la demoiselle posa sa main sur la poignée. Elle était déjà venue ici, pour rencontrer l’un des individus les plus violents qu’elle n’ait jamais vu. Ici, les circonstances étaient toutes autres, mais elle ne put s’empêcher de déglutir difficilement en poussant la porte, appréhendant ce qu’elle allait découvrir. Et la surprise fut de taille.

Elle voulait un jeu de société ? Elle était servie, pour sûr. Ouvrant grand la bouche, la demoiselle fixa d’un air médusé le spectacle qui s’offrit à elle. Un immense échiquier, taille humaine. Avec un grand respect, elle s’approcha silencieusement des pièces noires, observant avec admiration la finesse du détail. Qui que soit l’auteur de cette œuvre, c’était un génie. Peu à peu, la demoiselle s’enfonça dans l’ombre des pièces, oubliant complètement où elle était, pour se fondre dans ce décor digne des comptes fantastiques. Où étaient les autres élèves ? Où était le professeur ? Quelle importance ; elle était en plein rêve.

Invité
avatar
Invité
Re: Échec et Mat! - Ven 9 Aoû 2013 - 14:29
Daeva se réveilla en sursaut ! Persuadé d'avoir fait un rêve épouvantable, mais n'ayant aucun moyen de s'en rappeler. Il se sentait fatigué depuis qu'il avait découvert son don de lire les rêves. Il se leva avec peine, examinant une nouvelle fois la chambre qu'il occupais. Il voyait un parchemin qui avait été glissé sous sa porte. Il s'avançait lentement et le prit. Il le lisait en se déplaçant dans la chambre jusqu'à la seule fenêtre pour avoir une meilleure luminosité. Il lisait lentement.
Il mit un moment à comprendre qu'il s'agissait de son emploie du temps. Il se demandait justement comment il saurait à quel cours aller. Seul restait un problème, comment trouver la salle. Il commençait par se préparer, s'habiller tout ça, puis il alla voir l'heure. Il ne savait pas lire l'heure, il abandonna. Il déduit donc, d'après la position des aiguilles, qu'il était en début d'après-midi. Il venait de sauter deux repas en dormant. Sur le papier, il y avait un cours de stratégie à "15 H 30". Il se demandait à quoi ça correspondait sur l'horloge. En effet, il était allé à la place de l'horloge, un des seuls lieux qu'il sait retrouver sans se perdre avec la cafétéria et le grand temple.


Le jeune garçon albinos choisit finalement de partir à la recherche de la salle de stratégie, tant pis s'il arrivait en avance. C'était toujours mieux que d'être en retard. Minute... Rien ne lui indiquait qu'il était en avance ! Il commençait à angoisser à l'idée d'être en retard, en chemin, sur sa marche rapide, il se demandait quel genre de professeur il aurait. Peut-être serait-ce un professeur sympathique ou compréhensif. Et si c'était un professeur tyrannique ?! Cette idée le fit frissonner mais il ne ralentissait pas sa marche. Au contraire ! Si le prof était sévère et qu'il arrivait en retard, il se ferait grondé ! Et, il ne voulait pas. Qui voudrait.


Je marchais dans les couloirs un long moment avant de me demande Je vais où là au fait? et de comprendre que j'étais... Perdu. Je commençais à paniquer intérieurement, j'étais trop timide pour demander mon chemin aux autres. Au bout d'un moment de recherche, j'étais dans un couloir vide. J'avais le parchemin en main et regardais les numéros des salles, je n'étais pas très loin. Au final, j'avais trouvé la bonne salle, il était temps ! Je posais ma main sur la poignée de la porte, j'avais peur d'être en retard. Ce n'était plus de l'angoisse, mais de la peur. Je craignais vraiment les représailles. 
Après un certain moment d'hésitation, je m'étais rassuré, enfin, encourager.. Non, forcé d'ouvrir en me disant que plus je tardais, plus les répercutions seraient grave, enfin. Dans le cas où j'aurais été en retard. Cependant, après avoir poussé, avec moins de difficulté que je ne le pensait, la porte, je vis la salle vide, une seule personne se tenait au milieu de cette sale. Une fille. Enfin, une femme plus tôt. Elle avait une longue robe noir ! Je pensais que c'était elle la professeur. Après tout, je ne savais pas qu'il y avait des élèves ayant plus de dix neuf ans ici. Je commençais par la saluer tout bêtement, de façon très polie.

" Bonjour. "

Je mis un moment avant de remarquer que la salle ressemblait à un échiquier géant. Je restais devant la porte, sans oser m'avancer. Je me demandais où étaient les autres élèves.
Invité
avatar
Invité
Re: Échec et Mat! - Mar 13 Aoû 2013 - 16:01
Hellébora ouvrit les yeux, dans sa nouvelle chambre, dans ce nouveau monde. Elle se retourna péniblement et regarda l'heure dans cette drôle de technologie pausé à côté d'elle. Seul des chiffres lumineux dans une obscurité totale... 9h23 ... Le soleil devait déjà trôner dans le ciel... Elle se sentait bien dans l'obscurité... 9h24... La jeune femme se tourna encore, de son vivant elle détestait la nuit, tous les prédateurs s'y trouvait à l'abri... 9h25 ... Maintenant la nuit lui permet d'étendre son pouvoir... *Douce ironie*... La lumière s'alluma et son ombre contre l'interrupteur avec un sourire mauvais. *Belle ironie...*

         9h27 Hellébora se leva tranquillement et s'étira puis ouvrit ses rideaux et ses volets laissant entrer la lumière. Elle alla éteindre sa lampe et s'approcha des papiers qu'elle avait eut la veille. On lui avait expliqué que ses journées seraient ritmées par un emploi du temps... Encore une chose nouvelle, elle était dorénavant soumise au bon vouloir de sa montre. Elle regarda le papier, étant donné qu'elle était nouvelle, tous ses cours du matin avaient été annulés pour lui laisser le temps de prendre ses marques. Son seul cour de la journée étaient en début d'après-midi. Enfaîte elle était prise d'un doute et brassa le tas de papiers pour mettre la main sur cet "emploi du temps". Elle le trouva enfin, oui c'était bien ça.. Un cours de stratégie, elle posa son emploi du temps fie demi tour pour aller vers la fenêtre et s'arrêta net. Tout son corps était figé par un terrible bug. A t-elle point que son ombre s'approcha d'elle et lui tournait autour, pour finalement la pincée.

- Aiie ! Mais t'es malade tu m'as fait mal!

         Son ombre affichait un grand sourire. Hellèbora l'ignora, elle lui en voulait. Elle retourna voir son emploi du temps et vérifia que son imagination ne lui est pas jouée des tours. C'était bien ça.. Encore un truc militaire... La guerre, elle avait donnée... Elle tourna doucement la tête. 9h34... *Même l'horloge me donne des ordres.* La jeune femme s'habilla sans convictions et sortie machinalement de sa chambre. Elle aira sans but dans les couloir de l'académie, la matinée allait être longue... Elle décida donc d'aller déjeuner et de s'installer dans la bibliothèque.

         Hellèbora regardait beaucoup autour d'elle, il y avait tant d'élèves, cet endroit ressemblait à une usine à dieu. *Désespoir... Prions pour que je me trompe.* La demoiselle se demandait le réel but de cette académie, elle se demandait ce que représentait "être un dieu". Peut-être que ce n'est qu'une autre manipulation? Quelle importance... Elle revint à elle, elle était déjà à la bibliothèque... Elle ne se souvenait pas avoir mangé, aucune importance, elle n'avait pas faim. Elle bouquina laissant madame l'horloge faire ses tours et ses numéros, son ombre aussi allait chercher des informations.

         Hypnotisé.. Perdu... Assoiffé par la connaissance... Des tours... Des numéros... L'horloge en avait maintenant fait beaucoup... Hellébora lisait un gros bouquin sur la création de l'académie alors que son ombre mettait le nez dans les archives. La bibliothécaire, après avoir interpellé la fille sans succès, posa la main sur son épaule. La jeune fille fût brusquement tirée de son monde et sursauta.

- Jeune fille il est midi et demi la bibliothèque va fermer.

         Hellèbora resta incrédule, comme si quelque chose la dérangeait, se leva en silence légèrement frustré puis sortie sans dire mots. Elle marcha dans le couloir et alla à la cafétéria, elle mangea peu, elle voulait tellement comprendre la création de cette école... Elle fini vite son plateau et sortie. Elle s'assied sur un banc face à son ombre. *Trotte aiguille, tourne aiguille...* Elle se renfonçait petit à petit dans son univers. *Le monde tournera avec toi...* Elle regardait le vide, voyant quelques apprentis dieu passé vers elle. *Je me demande si il y a un dieu du temps...* Hellèbora soupira. *Dieu que je m'ennuie...*

         Quand elle releva la tête et vit l'horloge il étais trop tard. Sa tête tomba lourdement lourdement en avant, elle soupira et se leva. Le cour commençais dans 5 minutes et elle ne savait pas ou était la classe. *Triste ironie...* Le dieu du temps c'était surement joué d'elle. Elle se leva et partie à la recherche de sa classe. Tourna en rond fini a courir, mais au final, elle courait en rond... L'aiguille aussi tournait et l'horloge semblait se moquer d'elle. Elle fini par trouver quelqu'un et lui demanda son chemin le jeune homme la regarda et sourie.

- Bien sur! Il se gratta le menton, alors tu vas à droite, puis à droite! Pour changer à droite tu compte 21 pas et 18 si tu fais de grands pas du devrait voir une canette par terre si le concierge ne l'a pas ramassé. Il parla plus fort. A ce moment, et seulement parce que c'est toi! Il chuchota. Je vais te donner mon raccourcit, tu passes par la fenêtre tu fais 186 pas coté sud, tu vas arriver sur du gore ici tu cherches le plus petit cailloux et à partir de la...


         Hellèbora l'écoutait incrédule, il se foutait ouvertement d'elle... Elle soupira tourna les talons et parti en lui disant.

- Moi j'ai fait 25 petits pas. Ta canette je l'est écrasé et il y a un cailloux plus petit c'est ton cerveau.

         Oui il y avait moyen d'avoir plus de répartie mais c'était pas le moment de plaisanter. Elle repartie en quête de sa salle de cour et fini enfin par la trouver. En effet pour cela elle étais sortie de bâtiment avait traversé un terrain de gore et rejoint une allé qui la menait à un autre bâtiment... Elle avait tout juste 7 minutes de retard. Elle ouvrit la porte complètement à cran et entra. Son regard se posa et elle s'émerveilla devant le décors de la pièce... Elle se reprit très vite, elle rêvasserait plus tard..


         Elle s'avança machinalement devant les personnes déjà présente. Elle ne savait pas trop quoi leur dire... Elle ne savait pas si ils étaient élèves ou professeur... Tout le bonheur d'arriver dernière...

- Bonjour... J'ai eu du mal à trouver la salle...

         Elle se mordit la lèvre et se gratta le cou.
Invité
avatar
Invité
Re: Échec et Mat! - Mer 14 Aoû 2013 - 13:53
Curieuse existence que la mienne, d'abord petite fille pauvresse, puis artisane pour une grande famille avant de devenir une marionnette dans les mains d'homme vicieux et enfin une mort violente qui fit de moi une déesse. Honnêtement je ne sais ce qu'as en tête ce Deus que tout le monde vénère, mais la honnêtement je n'y voie qu'une belle comédie. Enfin, je dois encore m'habituer à tout cela et je doit dire que j'apprend plutôt vite arrivé hier et déjà je maîtrise mon pouvoir. Bon pas de beaucoup certes je ne peux que faire bouger de petit jouet et seulement si je le vois bien, il faut également qu'il soit articuler.

J'ai passer une partie de la nuit pour voir un peu tout ce que j'étais capable de faire, c'est à dire pas grand chose....mais au moins je sais que ce pouvoir va finir par grandir avec le temps et l'entraînement je suppose, c'est comme forger pour devenir forgerons.Je suis devenue ce que j'était à force de travaille, et certes d'un peu de talents, je ne doute donc pas qu'il en seras de même avec ce pouvoir divin...qui il faut le dire entre en parfaite résonance avec mon passé. De fabricante de poupée, je suis devenue marionnette pour ensuite devenir la déesse du marionnettiste quand je dit que le destin à le sens de l'humour.

Bon, passons donc résumé de la première journée ici, j'ai appris que j'étais morte pour devenir une déesse j'ai rencontré une gamine qui m'as expliquer tout cela et j'ai tester mes pouvoir après un rapide passage chez le directeur qui m'as donner une chambre. Aujourd'hui, je vais suivre des cours.....c'est la première fois que je vais avoir le droit à des cours....enfin des cours avec d'autres étudiants, puisque j'avais eu le droit au percepteur de Ashya moi aussi mais cela allais être différents non? Surtout que mon premier cour est un cour de stratégie...je ne sais même pas pourquoi je l'ai choisi...je me suis...comment dire sentit attiré par ce cour, comme si c'était ce qu'il me fallait pour utiliser pleinement mon pouvoir. C'était instinctif...

La question que je me posais maintenant c'est...comment arriver jusqu'as la salle de cour...je ne connaissais pas l'endroit et je ne savais pas me servir d'un plan n'en ayant jamais eu avant....pour palier à ce détails je m'était lever tôt et je cherchais la salle depuis maintenant plusieurs heures..cette endroit est encore plu grand que le manoir de Ashya et de son père...Et le temps continuais de passer inexorablement...j'allais abandonné quand je vit le numéro sur une porte non loin. C'était là ouf et j'ai quoi? 10 min de retard! Après des heures de recherche...je ne suis pas douée...j'aurais dût visité au lieu de vouloir contrôler mon pouvoir. Je sais m'orienter oui...mais uniquement si je connais le lieu et là...bah c'est la cata...enfin j'entrais dans la salle sans même frappé et eu la surprise de voir que celle-ci renfermais un échiquier géant mais aussi 3 personnes qui semblaient attendre également....

J'aurais été plus rapide que le percepteur? A moins, qu'il ai des choses à réglé d'abord? Enfin, au moins il ne me remarquerais pas tout de suite....C'est déjà cela.
Invité
avatar
Invité
Re: Échec et Mat! - Mer 14 Aoû 2013 - 16:25


Échec et Mat !
feat. Hellébora, Saylla, Ymir, Daeva

Des Dieux... En voilà encore une belle histoire. Et en plus une école ! Où allons-nous ?! J'vous l'demande. Enfin, voilà que quelque semaines après avoir été renversé par un camion à Moscou, notre jeune officier se retrouve projeté dans une académie remplie d'apprenti-dieu. Autant dire que ce n'est pas vraiment ceux à quoi il s'attendait de la part de la mort. Mais attention, ce n'est pas n'importe quelle académie, non... Il a fallu qu'il soit choisi pour devenir professeur ! Vous l’imaginez, lui, professeur. Vous peut-être, moi, j'ai beaucoup de mal à imaginer cela. Qu'est-ce qui a pas bien passer par la tête de ce Deus en le choisissant lui ? Il veut la mort des élèves ? Mais attendez, j'vous ai pas dit quel Dieu est notre cher Redo. Le temps tiens ! Incroyable ! JE VEUX QU'ON M'EXPLIQUE LE RAPPORT ! S'il y a bien une chose qui paraît invraisemblable ( Quoiqu'en y r'pensant, rien de tout cela n'est vraisemblable... ) c'est bien ça, pourquoi le temps ? Lui qui n'a aucune notion du temps. Il est n'est jamais à l'heure, n'a jamais de montre et se fiche totalement de savoir quel moment de la journée il est ! Hum, et en passant à l'heure où je vous parle, il est retard pour donner un cours de stratégie,... si ça c'est pas une preuve.


L'albinos en tenue d’apparat marchait lentement devant l'immense fontaine où était censé être représenté Deus. Il observait chacune des personnes présentes, et toute l'exaspérées. Il ne s'était toujours pas accoutumé à cet endroit, et jamais il ne le sera. Son regard se pencha vers la statue ornant l'exact centre de la fontaine. Une fois de plus, son visage afficha une lassitude incroyable face à ... 

«... cette chose, mais qu'est-ce que c'est que c'te tronche d’endive ?! C'est pas possible ça, le type qui a sculpté c'truc a dû s'inspirer d'une betterave ou alors ce Deus devait avoir un sérieux problème de physiologie... Nan mais regardez moi ça... C'est pas une tête ça, c'est rien de plus qu'un pomme de terre dont on a épluché seulement les bords. Et ça là, c'est pas des mains, on dirait des pains au raisin. Franchement, même ma grand-mère qui n'avait plus ses mains sculptés mieux avec ses pieds... »


Ne vous fiez pas à sa description, il a toujours eut un léger décalage avec l'art et surtout il n'a vraiment aucun goût en la matière. Ceci dit, il se mit en route vers sa salle de cours, qui se situait non loin du centre d'entraînement. D'ailleurs, il avait préparé une belle surprise à ses élèves. Il avait aménagé la pièce à sa façon, une façon qu'il appréciait tout particulièrement.   Mais étonnamment, il fut encore distrait par... un chat ?! Il était là, devant le matou. Ils se fixaient mutuellement.  

«Hum,... Je suis mort,... Donc en quelques sortes, je peux essayer plein de chose que je n'avais pas envisagé dans ma vie passé... J'ai toujours voulu savoir quel goût ça vait le chat !»


Redo dégaina rapidement, une fourchette et un couteau tout en fixant le félin. Ce dernier, à la vue des armes pour le moins impressionnantes de son agresseurs, afficha une mine terrorisé avant de s'échapper la queue entre les pattes. Notre albinos resta figé là, en souriant étrangement... Il se relevait et reprit sa route sans se pressé,... il avait déjà cinq minutes de retards... Mais ça bien sûr, il ne le savait pas. Il traversa toute la cours en se lamentant sur son sort. Il essayait de s'imaginer ses élèves... Il n'aimait pas beaucoup les gosses à vrai dire alors des adolescents en pleine crise de décès... Autant vous dire que tout cela ne l'enchantait guère. Néanmoins, il était un professeur de la Deus Academia, il n'avait pas d'autre choix que de se plier au règlement. Ce dernier par ailleurs, il l'appréciait tout particulièrement, notamment la mention suivante : ♦ Les professeurs ont le droit de frapper leurs élèves, l'établissement ne se porte pas responsable des blessures des étudiants. Quoi de mieux pour ravir notre ancien militaire sadique ! Je peux vous assurer qu'un cours avec lui ne sera pas de tout repos...


Il approchait de la porte de sa salle. Enfin, il daigna demander l'heure à un élève passant dans le couloir. Lorsqu'il apprit qu'il avait un quart d'heure de retard, il fut surprit et fortement déçu d'arriver si tôt. Il enfila ses gants et ouvrit la porte avec fracas, pénétrant dans la pièce sans même regarder les personnes présentent. Il avança jusqu'au centre de l'échiquier géant, pour enfin faire un demi-tour sur la case et se retrouver face aux quatre personnes qui étaient là. Il scruta du regard, tournant machinalement la tête, les individus devant lui. Trois adolescentes et un seul garçon. Il ne s'attarda pas sur leur physique, il s'en fichait par ailleurs. Tout ce qu'il voyait devant lui, était une bande de bras cassé sans cervelle. Il commença alors avec un air pour le moins sévère et un ton des plus méprisant: 


«Bon, j'suis le professeur Temper. Vous savez pourquoi je suis ici, je sais pourquoi vous êtes ici... J'vais pas m'attarder sur les explications et les présentations. Je me fiche royalement de savoir qui vous êtes alors je vous prierai de ne me donner que vos noms et domaines divinatoire, le reste, vous le gardez pour vote journal intime, vous avez bien comprit ?! Les seules règles à suivre dans ce cours sont les miennes et sachez que je ne vous traiterez pas comme des enfants pourri-gâtés mais plutôt comme des porcs qu'on engraisse pour les envoyer à l'abattoir comprit ? "»




Il marqua une courte pose observant les visages de chacune des personnes présentes. Ces derniers allaient en choqué plus d'un. Il était volontairement dur dans ses propos mais c'était ça son travail. Sa comparaison n'avait qu'un seul et unique but : observer leur réaction. Il reprit toujours en parlant de la même façon : 


«Par la même occasion, vous me répondrez instinctivement à cette question : "Qu'êtes-vous ?"»




Cette dernière question, relevait plutôt d'un cours de psychologie que de startégie mais au fond, qu'est ce que la stratégie ? 

(c) Never-Utopia


 
Spoiler:
 
Invité
avatar
Invité
Re: Échec et Mat! - Dim 18 Aoû 2013 - 15:24







Saylla ouvrit la bouche, complètement médusée. Son visage se figea, s’inclina légèrement vers l’avant, et ses yeux s’agrandir comme des soucoupes. Sur le coup, elle en avait perdu tous ces moyens, et se retrouvait incapable d’émettre le moindre son. Ce mec était…juste énorme. Pourquoi n’y avait-t-il pas une description ainsi qu’une photo de chaque professeur devant l’intitulé des cours ? Cela motiverait peut-être bien plus d’élèves à être présent. En tout cas, elle, elle était conquise. La demoiselle le dévisagea de haut en bas, gardant toujours la bouche ouverte. Rien que pour cette entrée théâtrale, la jeune fille estima ne pas avoir perdu sa journée. Pour peu, elle aurait applaudit des deux mains en hurlant « Encore ! Encore ! ».

Ce dernier arrivant était parvenu en une fraction de seconde à capter son attention, alors qu’elle se perdait dans la contemplation des nouveaux venus. Certains l’avaient salué, d’autres étaient plus réservé. Saylla leur avait rendu les politesses, sans s’attarder d’avantage. Les formalités de départ n’étaient pas son truc et de toute façon il n’y avait jamais grand-chose à dire. Elle préférait observer. Et entre une tenue de soubrette, des yeux rouge et des cheveux rose, elle avait de quoi faire travailler son imagination. Toutefois, l’heure n’étant pas à la distraction, la demoiselle revint à la réalité. Un immense sourire se peignit sur son visage, dénotant autant sa satisfaction que son envie de défier. Ce son Messire Temper désirait jouer, il allait trouver à qui parler. Dans un geste vif, Saylla se redressa et plaqua une main sur sa cuisse pendant que se dressa fièrement sur son front, imitant ainsi à la perfection le salut militaire.

« Saylla Val’Dyanne, troisième matricule de la septième unité, spécialiste des bobards à gogo, à vos ordres CHEF ! »

Pour joindre le geste à la parole, la conteuse claqua une botte contre l’autre, dans un bruit sec et net. Puisqu’il aimait le théâtre, autant jouer le jeu jusqu’au bout. Elle ne put s’empêcher toutefois de laisser échapper un léger rire, très amusée par le coté loufoque de la situation. Pour peu, elle en oublierait qu’elle était dans une salle de torture. Son regard glissa vers les trois autres protagonistes, leur invitant à en faire de même. Saylla n’avait jamais vu ce professeur, et elle était bien décidé à lui en faire voir de toutes les couleurs, qu’importe si les autres la suivaient ou non…mais plus ils étaient fous, plus ils riraient !


« Quant à la question, chef, sans vouloir vous vexer, vous venez d’y répondre chef ! Nous sommes des porcs qu’on engraisse pour l’abattoir. C’était une question piège chef ?! »

Saylla se retint difficilement de lui tirer la langue, se contentant de sourire à en faire bondir ses pommettes. Elle ne savait pas si ce cher professeur avait de l’humour. Si ce n’était pas le cas, elle venait de prendre un moins dix mille auprès de lui. Mais qu’importe, le jeu en valait la chandelle. En attendant, elle resta là, en position de salut, jambes jointe et tête droite, bien haute sur les épaules.

Toutefois, et ce, plus sérieusement, une question la taraudait. « Domaine Divinatoire ». Encore et toujours cette obsession ici. Non, elle n’avait pas de domaine divinatoire. Elle refusait d’y croire, tout comme elle refusait de croire qu’elle était une apprentie-dieu. Elle avait juste…quelques talents. Les choses en restaient là. Et il faudrait encore beaucoup de temps avant qu’elle n’admette ne fut-ce que l’idée d’avoir des pouvoirs magiques. Elle n’était ni sorcière, ni magicienne. Elle était juste une conteuse du Moyen Âge, perdue dans les méandres de son imagination. Car oui, malgré les semaines qui passait, elle n’en démordait pas : cette Académie n’était qu’une illusion, un rêve, un joli tour que lui faisait son esprit.


Invité
avatar
Invité
Re: Échec et Mat! - Mer 21 Aoû 2013 - 14:52
Lors ce que j'avais vu et écouté ce prof, j'étais départager entre le méprit et la crainte. Il m'intimidait beaucoup et je détestais sa façon de nous parler ... Je ne voyais, aussi, pas l'utilité de nous traiter ainsi pour un cours supposé être calme comme un cours de stratégie. Ce n'est pas comme s'il allait nous demander de sortir des épées et de nous battre contre lui non ? Je détestais sa façon de nous percevoir, de nous parler ainsi. Je pensais qu'après ma mort, je ne rencontrerais plus de personnes qui me traiteraient ainsi ... Belle erreur ! Trop tard pour revenir en arrière. Remarquez, je ne regrette pas. Il avait donc interrogé la première fille qui était arrivé dans la salle. Elle s'était présentée sous le nom de Saylla Val'Dyanne. Mais, en plus de ne pas avoir donné son domaine divin, qu'elle ignorait peut-être, elle avait de plus osé lui "répondre". Je la regardais, angoissé pour elle. Je craignais qu'elle ne se fasse gronder par le professeur. 

C'était à mon tour. Il me regardait, un regard sévère qui attendait de moi la réponse à la question suivante : "Qu'êtes-vous? " comme il l'avait dit plus tôt. Avoir son regard posé sur moi m'intimidait encore plus. Je devais répondre, sans trop lui montrer ma timidité. Vu le genre de personne qu'il semble être, il risque de rabaisser encore plus ceux qui manquent d'assurance. Pas besoin d'être un grand observateur pour déduire cela. Cependant ... J'avais essayé mais, je n'étais pas sûr du résultat...

" Euh, je suis Daeva Phinwë ... Dieux euh ... des rêves ! "

C'était limite si j'avais réussi à ne pas baisser le regard. Et là, j'étais ravi d'avoir découvert mon domaine divin la veille ! Cela m'avais été ... Très utile. Un petit merci intérieur à Arkel.
 Pourquoi est-ce qu'on ne nous prévenais pas à quel genre de professeur on avait à faire ? Je me serais un minimum préparé. Bon, au moins, je n'étais pas arrivé en retard. Où alors, il était plus tard que moi. Mais dans ce cas, il serait mal venu de lui qu'il nous traite aussi mal. D'un côté, il n'a pas l'air d'être le genre de personne à se soucier de l'image qu'ils ont pour les autres.
Je me demandais ce que nous ferions après les présentations. En attendant, j'avais décider d'observer les élèves, voir si je ne suis pas trop mal entourer. Une chose était sûre, cette Saylla Val'Dyanne avait décidé d'en faire voir de toutes les couleurs à ce professeur. Cela pouvait être amusant mais je craignais de ne pas avoir le cran de la suivre dans son jeu. Je me contenterais d'y assister et d'en profité, ce n'était pas tous les jours qu'on voyait un professeur et un élève se "battre" de manière plus ou moins directe. Dans mon cas en tout cas.
Invité
avatar
Invité
Re: Échec et Mat! - Mer 21 Aoû 2013 - 23:03
Après l'arrivée d'Hellèbora une jeune fille entra, elle fut surprise, elle la trouvait vraiment jeune... La jeune demoiselle aux cheveux rose était perdu dans la contemplation des lieux et des personnes autour d'elle. La porte s'ouvrit en fracas, tirer de son monde elle tourna la tête pour voir qui entrait. *Encore un gars aux cheveux blanc et aux yeux rouge, peut être le grand frère du garçon?* Il était habillé d'une tenue militaire, se tenait droit. L'homme ne prêta pas attention aux personnes présentent et encore moins au décore, une scène de théâtre semblait s'être mit en place devant les yeux de la jeune femme. L'homme prit la parole avec des aires militaires.

- Bon, j'suis le professeur Temper. Vous savez pourquoi je suis ici, je sais pourquoi vous êtes ici... J'vais pas m'attarder sur les explications et les présentations. Je me fiche royalement de savoir qui vous êtes alors je vous prierai de ne me donner que vos noms et domaines divinatoire, le reste, vous le gardez pour vote journal intime, vous avez bien comprit ?! Les seules règles à suivre dans ce cours sont les miennes et sachez que je ne vous traiterez pas comme des enfants pourri-gâtés mais plutôt comme des porcs qu'on engraisse pour les envoyer à l'abattoir comprit ?

La jeune fille aux cheveux châtains sembla se prendre complètement au jeu. Elle souriait amusé de la situation et répondit à sa question de façon originale.

- Saylla Val’Dyanne, troisième matricule de la septième unité, spécialiste des bobards à gogo, à vos ordres CHEF !

Hellèbora eut un sourire, une vraie pièce de théâtre. Le jeune garçon aux cheveux blanc semblait plus réservé, il préférait sans doute être spectateur. Pourquoi pas, chacun son rôle. Une pièce de théâtre aux aires militaires... *Belle ironie*... Le jeune albinos répondit assez timidement.

- Euh, je suis Daeva Phinwë ... Dieux euh ... des rêves !

A ce moment, Hellébora remarqua que la jeune femme n'avait pas donné son domaine divinatoire... Peut-être était-ce dut au faîte que ce soit nouveau, mais Hellébora n'aimait pas donner son domaine divinatoire. Elle n'en avait pas honte, elle ne le regretait pas, elle en avait pas peur, elle n'avait pas peur du regard des autres mais ça lui appartenait à elle et à elle seule. Elle se relança dans cette mascarade, improvisant son personnage, un sourire en coin affiché. Le prof n'avait surement pas fait ça pour amuser ses élève mais comment pouvait-il croire une seconde qu'il serait pris au sérieux? La jeune femme s'avança d'un pas, se tenant droite et le regarda totalement incrédule, plus les rôles seraient distinct et plus la scène en sera amusante. Elle se secoua la tête et répondit au professeur. Jeux de stratégie? C'était décidé se serait lui qui tournerait en bourrique.

- Hellèbora Eromena, La jeune femme avait un aire un peu perdu. Domaine? L'ironie.



Elle avait la bouche légèrement ouverte, elle jubilait intérieurement. *Domaine l'ironie?* Bon c'était sorti tout seul, tant pis. Il restait plus que une personne. Plusieurs choix s'ouvrait à elle, être spectateur ou jouer un rôle. Hellèbora se lança un défis personnel, elle voulait emmener le jeune garçon dans la danse.

Après avoir bien observé nos réponses respective il reprit la pièce donnant l'intonation.


- Par la même occasion, vous me répondrez instinctivement à cette question : "Qu'êtes-vous ?"

La jeune femme aux aires effrontés était toujours dans son rôle. Au fond? Etait-ce un rôle? Peut-être que seul Hellèbora avait choisie de jouer un personnage. Elle prit un salut militaire et répondit tel un soldat de l'armée.

- Quant à la question, chef, sans vouloir vous vexer, vous venez d’y répondre chef ! Nous sommes des porcs qu’on engraisse pour l’abattoir. C’était une question piège chef ?!

Hellèbora n'aurai pas répondu mieux... Elle garda son aire bête, malgré les fourmis dans son ventre, malgré son ombre qui voulait s'en mêler. Elle regardait la jeune femme et fit un sursaute et se mit en position de garde-à-vous, comme si elle venait de croire que c'était ce qu'il fallait faire. *Qu'êtes-vous? Comme vous mon cher monsieur, de simples jouets du destin au bras articulé de multiple fils.* Malgré cette pensée Hellèbora continuait à jouer son personnage qui de toute façon n'avait pas été trahi par son entrer. Elle prit quand même la parole.

- Hein ?? Baah des soldats de toute évidence? Elle marqua une pause et reprit d'un ton sec. Chef!

Elle voulait d'abord que l'enseignant soit bien installé dans son rôle, qu'il croit avoir placé les pions à la bonne place. C'est seulement à ce moment que la suite deviendrai intéressante.
Invité
avatar
Invité
Re: Échec et Mat! - Sam 24 Aoû 2013 - 23:25
J'eu le temps de m'installer tranquillement de jeter un oeil aux autres élèvès présent.Une femme d'à peu prêt mon âge avec de long cheveux corbeaux qui cependant n'attiras mon attention que par sa parure quelques peu...exotiques.Viens ensuite un jeune homme aux cheveux blanc comme la neige de ma terre natale qui semble un peu perdu...peu être un nouvel arrivant comme moi.Et pour finir une autre demoiselle à la chevelure......rose , bon et bien personne ne sort de l'ordinaire ici dit donc....


Je les salua d'un rapide signe de main ne prenant pas la peine de surveillée si ils répondaient ou non. Je sortis Ori de commencer à jouer avec pour me perfectionnée , avant d'entendre un claquement de porte annonçant l'arriver d'une nouvelle âme dans cette salle bien trop silencieuse jusque là. Démarche droite, tenue aux quatre épingles, qui à ne pas douter correspond à une tenue militaire d'apparat. Sa correspond assez à ce dont je m'attendais...un stratège militaire pour enseigner la stratégie quoi de plus logique après tout. Un oeil à son visage maintenant, fin, fermer, quelques peu sévère mais rien de bien inquiétant à première vue. A noter, le fait qu'il possède les mêmes cheveux et yeux que le jeune homme déjà présent dans la salle. Viens maintenant,son discours de bienvenue.

<< Bon, j'suis le professeur Temper. Vous savez pourquoi je suis ici, je sais pourquoi vous êtes ici... J'vais pas m'attarder sur les explications et les présentations. Je me fiche royalement de savoir qui vous êtes alors je vous prierai de ne me donner que vos noms et domaines divinatoire, le reste, vous le gardez pour vote journal intime, vous avez bien comprit ?! Les seules règles à suivre dans ce cours sont les miennes et sachez que je ne vous traiterez pas comme des enfants pourri-gâtés mais plutôt comme des porcs qu'on engraisse pour les envoyer à l'abattoir comprit ? >>


Je sourie, en l'entendant parler au moins il était franc et cela me plait, mais le reste moins, oser me comparée à un animals je ne laisserais pas cela passer...Sa attendras, je ne vais pas faire plus de vagues que nécessaire. Il vas vite comprendre que je ne laisse pas les Hommes me parler comme cela, ni qui que ce soit d'ailleurs....toute ma vie j'ai supportée les brimades et j'ai bien vu où cela m'as mener!  Cependant, sa requête me laissa coi, que suis-je?


C'est une bonne question, je suis quoi? une âme errante? une déesse ou que sais-je encore...j'entendis à peine les réponse des autres bien que le spectacle que la brune fit fut plutôt amusant, je n'y fit pas plus attention que cela...quand à la prestation des deux autres, hormis me permettre de trouver ma réponse elles ne m’intéressèrent pas plus que cela, sauf en ce qui concerne les domaine divinatoire que je prit la peine de noter mentalement.


<< Pour ma part je suis moi, Ymir Porka, la méchante de service au vu de mes capacités. Mon domaine est la manipulation, à vous d'en déduire ce que vous voulez.. >>

J'avais terminé ma présentation avec un sourire et un regard que je voulais inquiétant  sachant pertinemment qu'il ferrais le lien avec Ori à côté de moi, mais peut-être imagineraient'ils tous plus que cela, bien que pour l'instant Ori soit ma limite.


Ps: Désolé, pour le retard soucis avec le pc plus malade et aussi désolé pour un rp aussi court j'arrive pas a travailler correctement la...je poste plus pour bloquer personne que parce que je suis satisfait de mon rp... (fuck la mononucléose >_<)
♦ Rose ou chou ? : Ma foi... Rose je pense bien.
♦ Combien de rides ? : 24
♠ Petits messages : 6529

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expériences :
6100/6000  (6100/6000)
Votre domaine: Le Sacrifice
avatar

Spectre omniprésent
Spectre omniprésent
Voir le profil de l'utilisateur
Re: Échec et Mat! - Sam 22 Fév 2014 - 3:31

Ce RP a été jugé trop inactif par le Staff.

De ce fait, il est clôturé sans notation.

Pensez à signaler vos absences et à prendre vos responsabilités vis-à-vis de vos rps en cours ainsi que de vos partenaires.

Merci de votre compréhension.




Kit fait par mon Lié adoré ♥️

Cadeau d'anniversaire de Yanichou:
 

Échec et Mat!
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
» Nuage de Souris ♂ - La chute n'est pas un échec, l'échec c'est de rester là où l'on est tombé.
» [Activité] Partie d'échec géante !
» L'échec d'Haïti, c'est l'échec de tous.
» Yulian ✿ l'échec ce n'est pas de tomber, mais de rester là où tu es tombé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Bâtiment des cours :: Salles de cours-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page