Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ]

Invité
avatar
Invité
Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ] - Jeu 8 Aoû 2013 - 19:08
C'était une belle après-midi. L'air tiède me caressait les joues, les oiseaux s'amusaient de leurs plus jolies mélodies. Je n'étais pas encore venue ici. Il faut dire qu'avec mon emploi du temps, et ma manie ; ou devrais-je dire ma quasi psychose d'éviter les gens, il ne me restait que peu de temps pour flâner dans les coins et recoins de l'académie. La parc était spacieux, fleuri. La brise me ramenait de temps à autre la senteur des écorces. Je balayai les arbres du regard : Des abricotiers. Je pense avoir entendu dans les couloirs des histoires disant qu'ils auraient des sois-disant vertus de type ... Hallucinogène. Des ragots, sans doute, mais tout de même sceptique, je me contentai de les fixer avec fascination. D'une douce couleur dorée, des images de champs de tournesols me revinrent à l'esprit. Des flashs de mon vivant. C'est sûr que ce n'était pas dans mon ancien collège que l'on aurait pu consommer dans les jardins des stupéfiant. En fait, en y réfléchissant, plus rien n'était comparable. Sauf peut-être une chose : Je n'avais pas plus d'amis que durant mon existence mortelle.

Je posai mon sac , soupirai, et passai mes bras autours de mes genoux. Enfin un peu de calme ...  J'avais préparé quelques feuilles et mon plus beau crayon. Il me fallût un moment avant de trouver l'inspiration, mais en fin de comptes, des portraits de mon existence passée se formaient.
Invité
avatar
Invité
Re: Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ] - Jeu 8 Aoû 2013 - 19:43


Pêche, Pomme, poire, abricots ...

Hitomi Okashii & Akumu Shin



Errance, encore. Mon kimono de soie me protège mal des rayons du Soleil. Mais bon, qu'y puis-je ? Mes autres vêtements sont sous les mains expertes des dames de ménage, qui tentent de récupérer les taches d'encre qu'il y a dessus. Disons... que mes camarades de classe aiment s'amuser à mes dépends. Oui, c'est ça. Et n'entrons pas trop dans les détails. Ca vaut mieux.
Je soupire. Quel est l'imbécile qui a décrit cette journée comme étant belle ? Je veux dire, rien n'est particulier aujourd'hui, qui fasse que cette journée soit exceptionnelle. Oh, ne vous inquiétez pas : je sais bien que je suis déprimante. Et je m'en fiche. Qui m'empêchera d'avoir ces pensées ? Ce n'est pas vous, Akemi, Shinkirô, qui allez me contredire. Vous savez tout aussi bien que moi ce qui me fait percevoir le monde de cette façon.

*Oui, je le sais, mais tout de même...*

*C'est triste.*

Je hoche la tête. Désolée, les filles. Peut-être qu'un jour je pourrai à nouveau sourire. J'espère juste que cela ne sera pas dans trop longtemps. Parce que je sais que ça vous fait beaucoup de peine de me sentir aussi solitaire.
Dans un réflexe qui m'est devenu habituel, je pose une main sur le bandeau qui dissimule mon oeil gauche. Je ne veux plus penser à tout ça. Je veux... Oublier. Dormir. Des heures, et des heures. Pourquoi pas dans l'arbre que je sens, là, devant ? Oui, bonne idée. Grâce à mon sens du toucher très développer, grimper est un jeu d'enfant. Et je m'endors aussitôt. Une heure, deux heures. Je me réveille en sursaut, un faible cri franchissant mes lèvres. Je me redresse. Je sens une présence, en bas. Dont l'attention se dirige vers moi. Elle a entendu mon cri.

- Euh... D-désolée... Hii-chan ne voulait pas... Vous déranger...

Je passe la tête hors de l'arbre, mon oeil aveugle restant fixé sur l'horizon.




Dernière édition par Hitomi Okashii le Ven 9 Aoû 2013 - 17:11, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ] - Jeu 8 Aoû 2013 - 20:23
 Un champ de blé, une vieille bâtisse, un vase de porcelaine et des cerises. Oui, beaucoup de cerises, rouge, comme mes cheveux ... Ce sont les bribes de souvenirs qui me reviennent et qui s'étalent sur mon papier à grain. Je me souviens d'une ferme où mon père et moi allions quand je n'étais encore qu'une enfant. Maman était là, elle aussi ... Enfin, je parle, mais je ne saurais même pas dire si tout cela a un jour réellement existé. Je le voudrais, sincèrement. Sentir que j'ai un jour compté. Que j'ai eu droit à une vie de fillette, moi aussi. Mais aucune certitude. Juste du vide et quelques mirages. De temps en temps, je regarde les autres et j'essaie de deviner ...

" Toi, t'es nouveau. Tu devais sûrement être un fils à papa, quant à toi, c'est tout le contraire. Tu n'étais ni riche ni populaire, mais tu profite de ta nouvelle vie pour te reconstruire. "


Se reconstruire. Bonne idée. Mais quoi que l'on en dise, le passé ne nous quitte jamais réellement. Il y en a, qui comme moi, sont constamment sous les assauts des circonstances de leurs mort. D'autres revivent dans le manque de leurs proche, ou certains encore ignore comment leurs jours furent mis à terme. Mais pour lesquels d'entre nous tout bascula réellement ? Ce fût les cas pour moi. J'étais devenue jolie, déterminée, ... Manipulatrice, vicieuse, sadique et assoiffée de vengeance, même si c'est encore dur de l'admettre. Alimentée par une force nouvelle. Un mauvais augure. Un mal-être. Un haine.




La mine de mon crayon dérapa. Calme-toi ... Tu es loin de cette fichue bagnole, loin de ce pervers, maintenant. Mais je ne pouvais m'arrêter de penser, de remuer tout ces détails. Je deviens folle. Complètement déraillée. Et je suis sûr que même chez Deus, ça ne présente rien de bon.


Un cri aigu se fît entendre. Je tournai la tête à gauche, à droite. Je m'étais saisie d'une des lames que je cachais soigneusement. Le cri provenait du dessus. Je levai la tête et vit une jeune fille, 13 ans à tout casser, me regarder d'un air désolé. Isolée, peut-être blessée, vu le bandeau qui lui barrait l'un de ses yeux. Un rictus involontaire se dessina sur mes lèvres.


" Par contre, toi, tu n'as pas dû avoir beaucoup de chance ... T'en as d'ailleurs certainement pas plus maintenant ... "


Je laissai s'échapper un soupir. Un de mes yeux avait changé de couleur. Je passai ma main devant ce dernier et fît soin de le cacher.


- Euh... D-désolée... Je ne voulais pas... Vous déranger...




Sa voix était étrange. Elle me paraissait douce et cassante à la fois. Je la jaugeai du regard, sans dire un mot. 
Maîtrise de soi ... Calme ... Pour se pieuter dans les arbres, elle ne doit pas avoir beaucoup d'amis, elle non plus.  Je lui fît mon plus beau sourire hypocrite, mais après observation, je n'étais même pas certaine qu'elle soit capable de le voir. Ou de me voir tout court, d'ailleurs. Ces yeux me paraissaient vide. Était-elle aveugle ? Je me levai et répondit à mi-voix :


- Ne t'en fais pas. En fait, c'est plutôt moi qui devait te déranger. Qu'est ce que tu fais dans un arbre ?
Invité
avatar
Invité
Re: Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ] - Dim 10 Nov 2013 - 10:51

Dommage que ce rp soit clôturé si tôt. Il a à peine eut le temps de commencer et laissait la porte ouverte à de nombreuses possibilités. Enfin, c'est comme ça.

Akumu :  155 xps
Hitomi :  80 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ] -
Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pêche, Pomme, poire, abricots ... [ Akumu Shin PV Hitomi Okashii ]
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Tarte fine abricots/frangipane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Parc aux abricots-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page