Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Une miss bleu & Une marionnettiste.

 
Invité
avatar
Invité
Une miss bleu & Une marionnettiste. - Jeu 8 Aoû 2013 - 13:48




« Une miss bleu & Une marionnettiste.  »


Sun s'ennuyait un peu, voir même beaucoup. Aujourd'hui, il ne faisait pas spécialement beau et le ciel était couvert d'épais nuages noirs qui semblaient prêts à éclater à tout instant et Sun détestait l'orage plus que tout, mais bon, apparemment, vu le vent qu'il y avait ils partiraient bien avant d'avoir éclaté. Elle avait hésité une bonne partie de la mâtiné à mettre les pieds dehors, toujours dans incertitude d'essuyer un orage, mais, au final, l'envie de gambader dehors avait été plus forte que sa peur. Elle enfila son short habituel et mis un gros pull par dessus un t-shirt à manches courtes avant de sortir prudemment dehors. Au moins, il ne pleuvait pas. Si il y a bien une chose que Sun aimait faire quand il y avait des nuages, c'était lever la tête et les observer en devinant à quoi ils pouvaient bien ressembler. Bien sûr, tout le monde voyait ce qu'il voulait voir mais malgré tout, elle aimait ça.

Il ne faisait même pas froid et même si un léger vent soufflait, ça restait plus que supportable. Elle eut envie, dans un moment de folie de retourner aux jardins entortillés mais, seule et sans armes ça serait plutôt compliqué et elle n'avait pas envie de mourir aujourd'hui. Mais l'araignée géante qu'elle avait rencontré la-bas, dans sa laideur était plutôt jolie, mystérieuse, noire et rouge avec quelques tâches dorées au niveau des « mâchoires ». Tout ceci était intriguant et, quand elle trouverait quelqu'un, elle y retournerait, mieux équipée cette fois. Sun avait compris l'importance des armes en ce monde et se dit qu'elle devrait s'acheter un couteau le plus tôt possible. Elle n'avait pas encore eu cours comme les autres apprentis et s'en portait très bien, après tout, c'était la plus jeune et elle avait encore besoin d'un peu de temps pour se remettre de ses émotions. Un rayon de soleil vient éclairer son visage qui se fendit en un large sourire enfantin. Elle reprit sa marche, en direction du Temple cette fois.

Elle savait que beaucoup de gens mouraient dans le monde, et que certains - comme elle - venaient ici, alors, elle irait faire comme Abygaïl et accueillir les gens perdus ! Certes, elle n'en savait pas encore beaucoup mais bien suffisamment pour éclairer un peu la lanterne de certains. Elle pressa le pas, allant même jusqu'à trottiner avant de s'arrêter à l'entrée du temple, respectueuse envers Deus et de marcher à petit pas. Elle inclina légèrement la tête devant l'autel de prières et sortit par derrière, là où les nouveaux atterrissaient. Bingo !Une jeune fille blonde était allongée sur le sol, ne restait plus qu'à attendre son réveil.

« Assez dormi, debout ! »



Dit-elle de sa petit voix à la demoiselle allongée sur le sol. Ne restait plus qu'à lui annoncer qu'elle était morte en douceur. Mais Sun avait toujours manqué de tact et n'avait jamais annoncé ça auparavant. Elle sortit sa sucette de sa poche et la suça nerveusement, ça semblait plus facile à dire qu'à faire en fin de compte et elle n'avait aucune idée de comment réagirait la jeune fille quand elle lui dirait. Peut-être la traiterait-elle de menteuse ? Peut-être lui sauterait-elle à la gorge en lui disant que c'était faux ? La miss aux cheveux bleu déglutit difficilement avant de remettre la sucette dans sa bouche, il était trop tard pour reculer maintenant. De toute façon, la demoiselle blonde n'avait pas dix ans, elle ne fondrait sûrement pas en larmes comme l'avait fait Sun mais avait-elle, elle aussi laissé de la famille derrière elle ? Ou bien peut-être était-elle une repentie. Ah, les repentis, ceux qui avaient commis des pêchés et qui devaient se repaître de leurs crimes en travaillant à l'académie comme des forcenés. Bien sûr, tous ne jouaient pas le jeu, il y en avait bien un là, Macky. Il avait les cheveux bleu foncé et ne semblait pas prêt de rejoindre le paradis ou d'être pardonné, c'était certain. Il faisait d'ailleurs un peu peur à Sun même si elle ne lui avait jamais vraiment parlé.

Bon, ce réveil était plus que long. Devait-elle la secouer ? Non, sûrement pas. Ah, elle avait trouvé comment s'occuper ! Deviner son âge, même si elle n'avait jamais été doué pour deviner l'âge des gens. Elle faisait à la fois enfant et adulte, c'était compliqué, ses traits étaient fins mais... bon, allez, elle lui donnait la majorité. Elle continua de réfléchir à ça jusqu'à ce qu'enfin, la jeune fille émisse un petit gémissement, comme quelqu'un qui vient de se lever.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E
Invité
avatar
Invité
Re: Une miss bleu & Une marionnettiste. - Jeu 8 Aoû 2013 - 15:44



Une douleur fulgurante, des images de ma vie défilant à toute vitesse, l'incompréhension, un regard vers mon ventre, le désespoir qui m'envie, un gout amer et ferreux, une défaillance puis un dernier soupçon de lucidité avant de sentir le froid m'envahir avant de me sentir disparaître dans le néant.
Le vide, le calme enfin après tant de souffrance je suis enfin tranquille. C'est donc cela, le repos éternel, c'est de ce sentir flotté dans les airs en ayant simplement la possibilité de penser ?Les religions se trompent toutes alors, c'est amusant de savoir que même les plus grands penseurs se laissent abuser. Je ne doute pas que certains, panique lorsqu'ils se rendent compte qu'après la mort il n'y a rien, alors que pour moi étrangement c'est un soulagement. Au moins, je sais que personne ne sera en mesure de me faire souffrir. C'est déjà cela, même si l'éternité risque de me paraître longue...à moins que je finisse .par disparaître. Bah je suis morte après tout en quoi cela changerai quelque chose si je disparaissais définitivement.


<<Assez dormi, debout !>>

 Quoi ? D'où vient cette voix ? Je ne suis pas seule ? Et pourquoi cette voix résonne alors qu'il n'y a rien ? Une lumière?Mais elle n'était pas là avant..si ? Je lève le bras pour essayer de l'attraper...tien je peux bouger.. Je me sens légère aussi, qu'est-ce qui se passe ? Je monte, mais je ne devais pas être morte ? Et donc dans le lieu du dernier repos?
Je pousse un gémissement de douleur en sentant une nouvelle fois mon ventre me fait souffrir, la douleur est si forte que je ferme les yeux et aperçoit un flash blanc puis, plus rien. J'ouvre les yeux et découvre que je suis allongée dans une chapelle, je sens un engourdissement dans tout mon corps si bien que je m'étire en étouffant un gémissement de bien être. Puis, je jette un coup d'oeil apeuré à mon ventre, mais mes vêtements ne sont ni tâché de rouge, ni abîmé. J'entreprends de me déshabillé pour vérifier mon corps quand je me souvins de la voix que j'avant entendu, je tourne la tête et aperçoit une petite fille à la chevelure bleuté. J'observe la jeune fillette avec des yeux rond. Tant de questions, m'assaillais, où suis-je ? Suis-je morte ? Mais ce ne fut pas la première chose qui vint à mes lèvres.

<<Qui est-tu?Et pourquoi est-tu seule?>>

Cette petite me rappelais Ashya, bien que leurs chevelure soit différente et qu'elles ne sont pas habillées pareil , et aussi le fait que Ashya est une jeune femme. Elles avaient cependant un visage assez ressemblant. Et toute deux avaient cette innocence sur le visage. Si bien que j'en oublie mes propres problèmes pour m'occuper de cette enfant qui apparemment me tenais compagnie. Attendant sa réponse je la détaillais et remarqua qu'en plus d'être très jeune sa façon de s'habillée était inconvenante pour une fille. Depuis quand les femmes ne sont pas en robe, pourquoi met elle ce haut réserver aux hommes ?Pourquoi ses jambes sont ainsi exposées aux regards extérieurs ? Suis-je dans un autre pays?

Je devais savoir où j'étais si bien que ce fut la seconde chose qui s'échappa de mes lèvres.
<< S'il te plait...sais-tu où sommes nous?>>

Cet endroit inconnu me stressais, je n'aimais pas ignorer le lieue où je me trouvais et encore moins quand j'étais accompagnée de quelqu'un dont j'ignore l'identité. Bien que, le fait qu'il s'agisse d'une petite fille me rassurais quelques peu.



 [ édition pour corrections des fautes ]


Dernière édition par Ymir Porka le Lun 12 Aoû 2013 - 11:14, édité 3 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Une miss bleu & Une marionnettiste. - Jeu 8 Aoû 2013 - 16:36




« Une miss bleu & Une marionnettiste.  »



Ah bah pas trop tôt, hein ! Bon, Sun ne pouvait pas lui en vouloir, la mort c'est pas cool. Et elle aussi avait sûrement mis un petit moment avant de se réveiller, mais elle n'avait fait attendre personne au moins, parce que poireauter avec un orage au dessus de la tête quand on en a peur c'pas très agréable, hein. Deux minutes de plus et elle aurait laissé la blonde toute seule dehors, elle aurait bien attendu que quelqu'un d'autre vienne l’accueillir. Bon, maintenant il fallait réfléchir à quelque chose d'intelligent à dire. Quoique, Sun préféra attendre que la jeune fille se remette de ses émotions avant de dire quelque chose, il ne fallait pas la brusquer, elle ne voulait pas se retrouver avec un " cadavre " sur les bras. Elle lui offrit son plus beau sourire, attendant patiemment qu'elle lui dise quelque chose, ou même qu'elle essai de dire quelque chose !  Ah, enfin elle ouvraitla bouche, pas trop tôt. Sun leva les yeux au ciel, comme pour remercier Deus et lui offrit à nouveau un beau sourire. Vu qu'apparemment elle ne voulait pas se levait, ou ne pouvait pas, qui sais. Sun prit une grande inspiration, se baissa à la hauteur de la demoiselle, et, de son plus beau sourire lui annonça comme si elle lui disait bonjour le matin ;

« Coucou, je suis Sun et j'ai dix ans ! Je suis toute seule... bah parcequ'il y a personne d'autre ! Et tu es morte ! Tu t'appelle comment ? Tu viens d'où ?»



Avant même que la blonde ne lui réponde, elle se saisit de sa feuille divine et lit rapidement son domaine divin avant de pousser un petit sifflement admiratif, pas mal du touut ! Ymir Porka, dix-neuf ans ! Ah, pour une fois elle y était presque ! Elle mit sa sucette dans sa bouche pour pouvoir mieux tenir la feuille. Donc, elle était russe wahou, dans les années 1800. Un nouveau petit sifflement d'admiration et un sourire à l'encontre d'Ymir avant de continuer, mais bon, elle avait lu tout ce qu'elle avait besoin de lire et plaça la feuille dans les mains de la blonde.

« Lis-ça et tu comprendras tout ! Bon, j'suis pas très douée pour expliquer mais en gros, tu es morte et ressuscitée. T'es chez Deus, un Dieu paresseux qui roupille toute la journée pendant que nous, élèves on doit aller à l'école. Mhhh, que dire de pl...ah, oui ! T'es une déesse ! Déesse de la manipulation si j'ai bien compris. C'est un joli pouvoir, en tout cas. Bref, tout est marqué sur cette feuille, garde-là précieusement, elle sera pour l'instant ton guide, après moi mais bon, je ne peux que t'apprendre les bases, je ne suis pas là depuis bien longtemps.»



En fait, Sun n'en savait pas vraiment beaucoup plus. Mais voir quelqu'un aussi déboussolé c'était marrant. Elle allait rire quand elle se souvint qu'il y a quelques jours, on lui avait appris qu'elle était morte, qu'elle ne reverrait plus personne et elle eut honte de lui avoir annoncé aussi directement. Elle avait envie de se frapper, de se punir pour son imbécillité, pff, quelle idiote elle était. Elle aurait mieux fait de rester chez elle pour que quelqu'un de plus expérimenté et de moins direct s'en occupe, mais bon, le mal était fait. Sun se racla la gorge avant de continuer d'une voix un peu moins enjouée.

« En gros, tu es dans un endroit où aucuns de tes proches ne pourront jamais aller. Bienvenue à la Deus Academia, Ymir.»



Sur ces mots, un gros coup de vent arriva vers elles, faisant voler au vent la longue chevelure bleu de Sun qui avait maintenant un air maussade, un peu triste. Elle se sentait mal de dire ces mots et se rendait compte à quel point celle qui l'avait accueillie avait dû avoir encore plus mal en lui disant. Elle soupira et planta ses yeux dans ceux d'Ymir, elle était plutôt jolie d'ailleurs, cette Ymir.

« Je comprendrais que tu aies des questions, je suis là pour y répondre, alors n'hésite pas, je sais tout.»



C'était faux. Mais elle voulait la rassurer un peu, cette Ymir, elle devait se sentir seule, démunie, désemparée. Pfff, elle aurait vraiment mieux fait de ne pas sortir aujourd'hui.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


HRP | Un peu court, désolée.
Invité
avatar
Invité
Re: Une miss bleu & Une marionnettiste. - Jeu 8 Aoû 2013 - 21:40


Une gamine, une vraie de vraie qui n'a ,certainement pas vécue dans la pauvreté comme moi. Elle as encore toute son innocence. Dans un sens je l'envie, elle est morte avant  d'avoir connue les vices des hommes. Une image de celui qui m'avait dupée me passa par la tête, juste le temps que je commence à grincer des dents et que mon visage exprime toute ma haine envers les hommes. Puis la réalité s'imposa de nouveau à moi, devant moi se trouvais une fillette souriante qui cependant n'avais aucun tact, car après tout elle m'as annoncée que j'étais morte en souriant et sur un ton du style "tu as juste un rhume". Si elle avait vécue quelques années de plus je doute qu'elle dise cela comme ça.

Pour elle la mort ne devait pas être si dérangeante, je ne suis même pas sûr qu'elle sache ce que cela veux dire. Bon cela dit ma mort n'est pas vraiment une surprise vue que j'avais finie empalée sur une hallebarde mes chances de survie était inexistante et au moins elle m'avait fixée .Je la vis alors saisir une page qui flottaient à côté de moi, mais que je n'avais pas remarquée jusque là. Elle lut la feuille en poussant moult sifflement et j'eue même droit à un sourire. Puis elle me tendis la feuille qu'elle venait de lire avant de m'incitée à faire de même.


<<Lis-ça et tu comprendras tout! bon, j'suis pas très douée pour expliquer mais en gros, tu est morte et ressuscitée. T'est chez Deus, un Dieu paresseux qui roupille toute la journée pendant que nous, élèves on doit aller à l'école.Mhhh, que dire de plu....ah,oui! T'est une déesse! Déesse de la manipulation si j'ai bien compris. C'est un joli pouvoir,en tout cas. Bref, tout est marqué sur cette feuille, garde-là précieusement, elle sera pour l'instant ton guide, après moi mais bon, je ne peux que t'apprendre les bases, je ne suis pas là depuis bien longtemps.>>

Tandis qu'elle m'expliquait tout cela je lus cette étrange fiche comportant de nombreuse informations sur moi, certaines me dérangeais, car quelqu'un avais put la lire, alors que d'autres beaucoup moins. Enfin, heureusement qu'elle m'aiguille durant ma lecture, sans cela je n'aurais pas compris un quarts des informations présentent sur cette feuille. A savoir le pouvoir divin, mais si effectivement je suis devenue une déesse cela est plus facilement compréhensible.

Heu...moi? Une déesse? Je me mis à rire, quelle absurdité , les Dieux et Dieu n'existe pas ce n'est pas possible sinon pourquoi ce néant lorsque je suis tombée, pourquoi n'y avait-il rien d'autre que le noir et le silence?. Et puis, même si cela est vrai, pourquoi moi? . L'absurdité de tout cela finit par me laisser sans voix. Car après coup, je sentis au plus profond de moi que c'était la vérité. J'étais morte, je le savais et maintenant. Et si je suis la et que je me sens bien vivante c'est parce qu'il y a une raison. Laquelle c'est la question. Et cette fiche ainsi que cette gamine m'apportaient une réponse, peu probable certes, difficile à acceptée surement, mais vrai.

Et cela, me fit sourire, j'avais la possibilité de me vengée, la possibilité de détruire la fortune de mon "époux" et bien plus encore cette idée me plait, retourner là d'où je viens pour massacré ce petit vermisseau. Si cela n'est pas un coup du destin je ne vois pas ce que cela peu être. De plus, en tant que déesse je vais pouvoir faire en sorte de donner l'avantage aux femmes, nous donner des libertés que nous n'avons pas. Et si je m'y mettais tout de suite?

Je me levai avec cette idée en tête avant de penser à un problème. Comment puis-je utiliser mes pouvoirs, j'en ai d'après ce qui est dit, mais je ne sais pas m'en servir...C'est problématique...mais une petite voix, la même que celle qui m'a réveillée et m'a déjà donnée de bien précieuses informations. Je me tourne donc vers celle qui m'as accueillie en ses lieux si spéciaux.

<< Dit-moi, sun c'est cela? Comment fait'on pour utiliser nos pouvoirs?>>

Ceci est bien la dernière chose qu'il me manquait pour suivre mon but.


Dernière édition par Ymir Porka le Lun 12 Aoû 2013 - 11:34, édité 2 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Une miss bleu & Une marionnettiste. - Ven 9 Aoû 2013 - 14:49




« Une miss bleu & Une marionnettiste.  »



Ymir serra la feuille entre ses longs fins doigts, elle lit attentivement, comme Sun lorsqu'elle l'avait eu entre les mains le jour de son arrivée. Elle semblait se concentrer sur chaque petit mot, comme pour ne rien oublier, il ne fallait pas en gâcher une pièce, chaque mot passait et repasser dans son cerveau, encore et encore, jusqu'à ce qu'elle comprenne enfin leurs signification. Mais Sun l'aidait, elle lui expliquait toujours les détails en même temps qu'Ymir lisait, elle l'épaulait, en quelque sorte. Puis, pendant plusieurs minutes, Sun referma les yeux et sentit à nouveau le vent faisant danser ses cheveux, c'était plus qu'agréable qu'un brise légère vienne caresser sa peau. Elle soupira longuement avant de rouvrir les yeux et de reporter son attention vers Ymir, lui souriant doucement. Elle était contente de voir que, finalement Ymir n'avait ni fondu en larme ni piqué une crise de colère, c'était bon signe, elle semblait bien encaisser la nouvelle. Puis, sans raison elle se mit à rire aux éclats, sûrement parcequ'elle avait lu être une déesse, réaction plutôt logique, d'ailleurs. Puis elle s'arrêta net, d'un seul coup, comme si elle venait juste de se rendre compte de ce qui se passait, elle venait de réaliser qu'elle était vraiment une déesse, et c'est vrai que c'était plutôt difficile à croire.

Et soudain, une lueur de Malice brilla dans les yeux d'Ymir, une lueur de vengeance également, et d'autres qu'elle ne put interpréter. Puis Ymir tourna la tête vers Sun, toujours cette lueur de vengeance dans les yeux et lui demanda d'une petite voix, comme quelqu'un qui venait de se réveiller, une petite voix, presque gênée de demander ça à une enfant de dix ans. Elle lui adressa un petit sourire discret et chaleureux, l'encourageant à la poser, puis, au final la question tomba.

« Dit-moi, Sun c'est cela? Comment fait-on pour utiliser nos pouvoirs? »



La manipulation était le pouvoir d'Ymir, mais pas celui de Sun, donc elle n'en savait absolument rien, elle, c'était le dessin. Mais rien ne valait une démonstration, non ? Sun hésita quelques instants, son pouvoir était quand même plutôt puissant, bien assez pour qu'elle puisse se défendre mais elle ne connaissait pas celui d'Ymir et quand on manipule quelqu'un, ce n'est jamais pour faire le bien. Mais bon, si Ymir était une apprentie c'est qu'elle n'était pas vraiment méchante. Enfin, elle espérait.

Sun se racla la gorge « Je vais te montrer le mien.» Sur ces mots, elle referma les yeux et pensa très fort à des feuilles et à un stylo qui apparurent devant elle. Elle les saisit et s'assit par terre, en tailleur. Elle se mit à dessiner très précisément un être mi-grand, plutôt petit même avec un grand visage enfantin, souriant avec pleins de tâches de rousseur. Elle dessina tous les moindres détails en moins de cinq minutes mais ne faisait plus attention, ni à Ymir ni à ce qui l'entourait, elle était pleinement concentrée sur son oeuvre. Quant elle eu enfin fini, le bonhomme prit vie, complètement fait d'encre et souriant. Elle l'avait légèrement animé, il saluait chaleureusement Ymir. Sun était plutôt contente et grimpa sur les épaules de cet être fait d'encre. Elle posa sa chaussure sur la main immobile et croisa les jambes. Elle toisait Ymir du regard.

« Voilà mon pouvoir, le dessin. Il est plutôt puissant, le tien aussi, sûrement. Il te faudrait un cobaye. Mais pas moi. Si tu utilise ton pouvoir sur moi je te jure que tu te réveillera à l'infirmerie, compris ? Bref, je pense que je vais devoir te laisser. Si tu as d'autres questions tu peux directement aller chez les directeurs, ils se feront un plaisir d'y répondre. Je suis sûre qu'on se reverra un jour, même plus tôt que tu ne le pense. »



Le bonhomme aux tâches de rousseur disparut et la fit atterrir sur ses pieds. Elle émit un petit bâillement et serra la main d'Ymir en lui murmurant « Bonne Chance, tu verras, on s'habitue vite, tu verra, tu te plaira ici.» Elle lui sourit à nouveau et partit en sens inverse. Un coup de tonnerre se fit entendre et elle accéléra le pas, elle avait maintenant la chair de poule tellement elle avait peur. Elle serra les dents et se retourna pour saluer une dernière fois Ymir, la laissant seule à son destin, maintenant, c'était elle et Deus, c'était elle contre tous. Certes, la laisser seule n'était pas la meilleure solution mais c'était une adulte. Elle se débrouillerait. Juste avant de partir, elle mit ses mains en porte-voix et cria :

« POUR TON POUVOIR, N'OUBLIE PAS QU'IL DOIT-ÊTRE VACHEMENT PUISSANT, UTILISE-LE POUR FAIRE LE BIEN ET BONNE CHANCE A NOUVEAU ! »




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E


HRP | Et voilà, je clos ce RP =). Certes un peu rapidement mais il n'y avait plus grand chose à dire, n'est-ce pas ? MP-moi si tu veux qu'on le continue mais je vais partir trois semaines donc ça va être chaud. On s'en refera un ou je répondrais plus amplement aux questions, okay ? Petit RP bien sympa n'empêche. Merci ! Promis on s'en refait un ! Et je te laisse clore le RP.
Invité
avatar
Invité
Re: Une miss bleu & Une marionnettiste. - Jeu 15 Aoû 2013 - 0:55
 La petite fille semblas hésité quelques instant sur sa réponse, peut-être à t'elle peur de mes pouvoirs ou bien cherche t'elle un moyen de m'expliquer comment cela fonctionne. A moins, qu'elle jaugeait la raison pour laquelle je lui ai poser la question....Nan, je me fais des idées ce n'est qu'une petite fille après tout, il y as peu de chance qu'elle pense à tout cela. Si encore elle avais quelques année de plus, je ne dirais pas et en plus elle semble venir d'un endroit où ceux de son âge son relativement insouciant .Aucune raison, donc pour qu'elle ai comprit que je voulais connaître l'usage de mon pouvoir pour démarré ma vengeance au plus vite.

Une fois sa décision prise elle fit apparaître du matériel pour dessiner et se lança dans une oeuvre.Elle aussi serais donc une "artiste" en puissance? C'est vraiment un beau hasard. Je la regarda,faire essayant de voir si à un moment quelconque, son attitude changeas durant qu'elle travaillais. Mais, non rien si ce n'est qu'elle était concentré du début à la fin si bien que j'étais devenue inexistante pour elle. Et cela m'inquiéta car si elle avais besoin d'autant de concentration pour son pouvoir, il y avais des chances pour que ce soit la même chose pour moi et cela peu être très dangereux! Après tout, n'étais-je pas morte par manque d'attention envers mon environnement ? Je ne compte pas revivre cela...D'ailleurs, bonne question est-ce qu'on peu mourir une nouvelle fois? Hum, en voila une question mais je la garde pour plus tard, en attendant je resterais prudente. Et puis si on est dans une "école" les risques doivent être moindre, si on ne fait pas de dérapage n'est-ce pas?

Pendant que je réfléchissais à tout cela, Sun avait fini son dessin, qui bien que clairement médiocre d'un point de vue artistique, si ce n'étais sans un certain talent vu son âge et le peu de temps qu'elle à passer dessus. Nulle doute qu'un jours elle dessineras bien mieux et qu'elle devienne artiste à proprement parler. Enfin, si elle était encore vivante. Son dessin était vraiment de qualité si l'on prenais compte de son âge, mais le plus impressionnant était qu'il était vivant! Et surtout, compact! La petite s'était même assisse sur ses épaules! Quel pouvoir extra-ordinaire! Quels ne sont pas les artiste qui aimeraient faire de même! Donner vie à leurs oeuvres quoi de plus beau!J'étais émerveiller jusqu'as ce que je remarque le regard accusateur de la bleuette . 

<< Voilà mon pouvoir, le dessin. Il est plutôt puissant, le tien aussi, sûrement. Il te faudrait un cobaye. Mais pas moi. Si tu utilise ton pouvoir sur moi je te jure que tu te réveillera à l'infirmerie, compris ? Bref, je pense que je vais devoir te laisser. Si tu as d'autres questions tu peux directement aller chez les directeurs, ils se feront un plaisir d'y répondre. Je suis sûre qu'on se reverra un jour, même plus tôt que tu ne le pense.>>


Elle avais donc compris! Que ce soit l'essence même de mon pouvoir ou bien mes intentions! Je l'ai sous-estimé à cause de son âge et je m'en voulais pour cela, mais aussi pour les pensées que j'avais eu lorsqu'elle m'avais parler de mes pouvoirs. Ce n'est pas moi, je n'ai jamais voulu causer de mal aux autres. J'en veux certes suffisamment à mon tortionnaire et ses hommes, et même si je hais toujours les hommes je ne peux les blâmés pour les péchés des autres. Dire que c'est une enfant qui m'as ouvert les yeux...à moins que ce soit justement parce qu'il s'agit d'une enfant qu'elle à pût me les ouvrir...


C'est sur cette idées que je la salua tandis qu'elle partait en me faisant une dernières fois la morale. Qu'elle surprenante enfant....

 Rp terminer!
Invité
avatar
Invité
Re: Une miss bleu & Une marionnettiste. - Sam 17 Aoû 2013 - 16:30

Un joli petit rp, sympathique et tranquille. Attention à votre conjugaison toutes les deux, il y a des fautes qui piquent les yeux, c'est dommage. Sinon, rien à redire.

Sun :  260 xps
Ymir :  250 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Une miss bleu & Une marionnettiste. -
Une miss bleu & Une marionnettiste.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Temple de Deus-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page