Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Chapitre V : I'm not a monster, i'm just sick...

 
Invité
avatar
Invité
Chapitre V : I'm not a monster, i'm just sick... - Mar 6 Aoû 2013 - 14:24
Chapitre V

Les gouttes d’eau tombent en masse ce soir-là. Mon corps est fatigué de mes combats. Je tiens à peine debout, sauf que ce soir-là, j’étais véritablement habité de ce démon de malheur. J’étais par terre sur ce toit… Sur le ventre, mon bras était tombé après l’assaut final contre mon meilleur ami. J’étais toujours présent, les yeux ouvert, la pluie tombant sur mon corps. Je clignais des yeux une fois, puis une deuxième. Je me relevais, mon corps avait le poids de toutes mes souffrances. D’absolument toutes… Celles que j’avais causées, celles que j’avais encaissées… Je me redressais, me mettant à genoux, regardant l’énorme trou dans le toit qu’avait causé mon attaque. Plus loin, mon ami était étalé sur le sol dans cette petite ruelle. Je rampais vers le gigantesque trou formé de ma magie. Je me relevais avec difficulté pour sauter dans le vide, me raccrochant à ce que je pouvais pour finalement m’étaler comme une merde par terre. Près de lui, près du seul ami que j’avais. Je me redressais, lui attrapant la main en serrant les dents, regardant son corps ensanglanté… Je soufflais enfin… Il ne m’arrêterait pas cette fois. Yan ne devait pas m’arrêter… Pas ce soir…

Je me rappelle du début de la nuit. J’avais demandé de l’aide à cette jeune fille. Topaze. Comme convenu, moi et Yan, on se retrouvait sur l’horloge pour lui parler de mon aventure. Même si lui aussi semblait terrifié par ma façon d’agir, tout comme Rain. Je m’en foutais bien. Il fallait que je retrouve cette femme, cette Sibylle… Ce soir-là, je me rappelle avoir fait signe à Topaze pendant qu’elle s’occupait du garde « tire-au-flanc ». On était enfin passé de l’autre côté de la grille, courant vers le port aussi discrètement que possible… Puis, nous voilà, quelques minutes plus tard au Japon, mon pays natal. J’étais passé devant chez moi pendant cette nuit. Il y avait de la lumière alors, j’ai regardé à travers la fenêtre… Seulement, ce n’était pas ma mère qui était là, ce n’était pas sa compagne, Jessica… Il y avait là, une famille ordinaire de japonais… je compris directement que tout ça n’était qu’une mascarade… Je n’avais pas de famille sur Terre… Je n’avais pas d’amie nommée Aya… Toute ma vie finalement n’était qu’un piètre mensonge. Je regardais Yan pour lui expliquer avec mon air étonné… J’allais pour m’asseoir par terre, dans le désespoir et la misère mais il me releva.

Vous savez, dans ces moments-là, on voit vraiment qui sont nos vrai amis. Il me releva et me fit continuer ma route pour trouver cette Sibylle… D’un côté, j’avais le sentiment que cette femme était quelqu’un de bien. Qui me voulais du bien, qui m’en ferraient aussi… Et Yan pourrais sans doute découvrir un peu plus sur ma vie. C’est vrai, à cet instant, j’aurais voulu que Kate soit à mes côtés pour découvrir un peu plus sur mes origines, pour m’encourager quand ça n’allait pas avec des baisers mais… J’avais Yan, ouais, c’était déjà bien c’est clair… Mais je ne voulais pas de ses baisers à lui. Puis… Pendant qu’on était dans la rue, des Yakuzas nous ont surpris en train de marcher… Et ont volé la plupart de mes affaires… Il me ne restait rien du tout de ma seconde vie.

Theme

Je regardais en arrière en apercevant ma veste noire. Je la mettais sur moi pour ne pas choper froid en mettant la capuche. J’étais revenu à moi et il était temps de dire au revoir aussi à cet ami… Je le relevais pour l’asseoir contre le mur dans une meilleure position. Il avait la bouche en sang… Je m’en voulais tellement mais il était bête aussi… Il ne m’avait pas écouté… Pourtant, il savait que j’avais raison. Je ne pouvais pas l’emmener dans cette histoire. Je devais me débrouiller seul, sans qu’il puisse être encore plus en danger. Je souriais tristement à mon ami, enlevant un bracelet de mon poignet. Celui-ci était en diamant… Mais il était assez blanchit. Je lui souriais une nouvelle fois, lui complètement H.S. Je lui pris la main et lui fit enfiler le bracelet. Maintenant, nous étions quatre… Moi, Yan, Kate et enfin Rain… Ces trois personnes m’avaient tellement apportés… Ces bracelets pour moi signifient que les personnes qui en portent, seront toujours connectées. Ils auront toujours un lien ! Qu’il soit bon… Ou mauvais. Je me relevais, les larmes aux yeux pour dire quelque mot.

« Tu vois Yan… Le premier jour où on s’est vu, tu marchais, tout innocent près de la bibliothèque. Tu ne savais pas ce qu’il allait te tomber dessus mon ami… Et je suis arrivé, dès que je t’ai vu, je savais qu’on se ressemblait toi et moi. D’une part car tout le monde nous confondait car on avait une coupe de cheveux assez bizarre… Faut le dire ! Ahah… Mais au fond, on est pareil… On a les mêmes goûts, on est compétitifs… J’espère qu’un jour tu me pardonneras mon ami… »

Je posais ma main sur sa tête.

« Prend soin de Kate et de Rain mon vieux… Je te remercie mon frère… Sur ce ! J’ai une femme qui m’attend… Prend soin de toi Bro. »

J’esquissais un sourire vraiment triste. Je cachais le haut de mon visage grâce à la capuche pour finir en entendant du bruit. Les Yakuzas m’avaient retrouvé… Ils ne m’avaient pas encore repéré mais ça ne serait tarder ! Je recouvrais mon ami d’une vielle couette pour faire croire à un S.D.F. Ils arrivaient… Je devais faire quelque chose !

Letting go

Je commençais à courir malgré le fait que j’étais épuisé ! Ils étaient justes derrière moi ! On en avait éliminé un nombre incroyable pourtant il y en avait d’autre. Je courais encore, encore et encore. Je n’avais que ça à faire. Au bout d’un bon nombre de minutes en courant dans les ruelles sombre pour échapper aux chiens de ses monstres, j’arrivais sur une très grande place où de la lumière était encore allumé malgré le fait qu’il était environs trois heures du matin. Je m’arrêtais de courir. Ils m’avaient tous encerclé… J’étais donc complètement perdu. C’était la fin pour moi. Je souriais me faisant des réflexions à moi-même…
*Eh bien Ritsu… Ahah… Déjà que tu ne donnes pas cher de ta peau… Mais en plus tu tiens même pas cinq heures en dehors de l’académie…*

Je souriais à ma remarque jusqu’à que je comprenne c’était Ika qui me parlait… Il me fallait ma potion… Mais ils m’avaient déjà tous tout piqué… Alors j’entendis le claquement de doigt de l’un d’eux. Ca semblait être le grand chef. D’une voix grave et pas très rassurante il lança les paroles suivantes en l’air.

« Ahah… Il est bien trop puissant pour nous. En revanche j’ai peut-être quelque chose pour nous donner du spectacle… Bloody ! »

Devant moi s’avançait une femme ayant l’air assez triste et très peu vêtu. Elle me regarda pleurant du sang pour me dire…

« Ritsu ! Ritsu… Je t’en supplie va en France... Ton père m’a fait promettre de te dire ! Alors courts ! Je t’en supplie… »

Je fronçais les sourcils… Mon père ? Je regardais la jeune femme exploser en sang ! Sauf… qu’elle se sépara plutôt en trois… Je regardais les femmes qu’adoptait cette magie là… Devant moi, trois clones de sang se formait avec exactement le même visage que moi mais avec une allure plus bestioles, plus horrifique. Je dégainais mon katana, la capuche cachant mon visage.

« Peu importe les dangers Yakuza… Tu ne pourras rien contre moi car… »

D’un coup, mon épée se métamorphosa. Elle devint une épée plus classique, dans le style des épées longues du moyen-âge.

« Tout ce qui me sépare de la liberté doit être écrasé !! »

Une aura de puissance noire me recouvra. Je sentais toute la haine d’Ika me recouvrir…

Theme

« MAINTENANT ! Tremblez pauvre mortels ! Recevez la justice que vous avez acquise ! »

Tout le monde en face éclatait de rire… Pourtant… Je ne rigolais plus moi… Mes yeux se transformèrent pour devenir doré comme ceux du démon… Une aura noire m’entoura. Je me tenais droit, j’étais prêt pour le combat. Les clones de sang glissaient vers moi à toute vitesse. Deux se plaçait de façon à me couper la tête et les jambes. Je fonçais sur eux en criant de toute mes forces, sautant juste à la bonne hauteur en ne ces prenant aucuns dégâts. J’attrapais le troisième en lui plantant mon épée dans le ventre, l’envoyant sur les autres ! Je continuais ma course en sautant vers le chef ! Ma lame pointée vers lui, toujours en criant tant que possible ! Je me faisais bloquer par un bouclier. Je regardais sur ma droite, un homme assez grand était là, le bouclier à la place du bras.

« Je ne suis donc pas le seul à être différent… Ahah… »

Il venait de mourir, ça se voyait, il n’était pas très expérimenté. Soit. Je l’attrapais pour m’envoler avec lui dans les airs, déployant mes ailes. A une assez bonne hauteur, il se mettait à couiner comme une petite fille. Je le regardais avec mon regard tellement effrayant et froid. Je souriais en coin, prenant un air sadique en chargeant dans ma main libre une orbe. Il me regarda, paniqué, ne sachant pas du tout quoi faire. Je descendais avec lui à toute vitesse ! Je lui enfonçais l’orbe à la place du cœur pour l’envoyer vers le groupe des trois monstres de sang. L’orbe explosa. La place explosa en plusieurs morceaux de pierre. Je retombais sur les ruines, faisant disparaitre mes ailes si blanches de pureté en laissant voler des plumes autour de moi. Leur chef était là, ce petit gnome rondouillard. Je le prenais par le col en le regardant dans les yeux. Il avait le visage défiguré… Ahah… Je le regardais pour lui dire avec un ton à faire froid dans le dos…

« Je te laisse la vie, pour que tu racontes tout ça à tes copains les mafieux. Si je vous vois foutre la merde encore ici… Je laisserai ma rage prendre le dessus… Enfin… Dis leur si tu es encore vivant… »

J’abandonnais l’homme à la jolie jeune fille de sang… Je lui souriais et je disparaissais dans les airs. La France donc ? C’était ma prochaine destination…

Theme

Je me posais sur un toit de Tokyo en m’affalant dessus. Je perdais mes yeux de démon, mes ailes pour enfin dormir… Il faisait presque jour et pourtant, j’étais en train de dormir… Mes premières heures avaient été horrible… Je me posais, la capuche enlevé en pensant à Kate. Je l’imaginais sur mon torse en train de dormir tranquillement, comme un ange, comme elle le faisait d’habitude… Je fermais les yeux en imaginant sa voix me dire…

« Aishiteru… Ritsu-kun… »

Je souriais, apaisé par ces doux mots… Je regardais le ciel devenir violet en virant à l’orangé. Je souriais… J’étais si heureux… Je sentais en moi toute les énergies de mes amis, celle de Yan, d’Abygaïl, de Rain… De Kate. Je laissais aller une larme… Bordel… C’est qu’ils me manquaient… Ahah…

*Yan, Rain, Kate, Abygaïl… Je ferais en sorte de devenir plus fort pour que vous n’ayez plus à vous occuper de moi… Je deviendrais le plus grand dieu de tous les temps pour tous vous protéger. Vous allez voir… Je… Euh….*

Je m’endormais, complètement épuisé de ma très grande nuit… Pourtant, je rêvais. Je rêvais que je me retrouvais devant cette grille avant de partir, je voyais Yan me dire de me dépêcher, Topaze de l’autre côté qui détournais l’attention du garde. Je revenais encore dans le passé. J’étais tout seul dans la chambre, Kate était pas là… Je revenais encore, apercevant les évènements du passé encore, Yan à terre en sang, Kate m’embrasser, Rain pleurer pour moi, Abygaïl combattre à mes côtés jusqu’à me retrouver par terre, dans l’herbe fraiche. J’avais encore cette veste noire. Je ne comprenais pas vraiment où j’étais… C’était… Mon passé ? Je regardais derrière moi. J’étais là, je me voyais, en plus jeune… J’étais dans les bras d’un homme. Il semblait assez grand… Mais je ne voyais guère son visage. Il passa devant moi avec… Moi du passé dans ses bras. J’étais endormi et j’avais du sang séché sur moi… Après moi et cet inconnu, un homme assez vieux passait avec sa fille… Je regardais la jeune femme qui l’accompagnait… Elle me rappelait quelqu’un… ? Mais qui ? Elle avait une longue chevelure blanche et une magnifique robe de soirée. Avec l’homme en costard précédemment je pouvais très bien me dire que la demeure devant moi était la leur… Je les regardais rentrer. En refermant la porte, je tombais au sol violement. J’ouvrais un œil, il faisait jour ou plutôt… On était le soir, c’était déjà le couché de soleil. Mais comment étais-je arrivé ici… Et quel était cet endroit ?!

Theme

Derrière moi se dressais une sorte de monstre fait d’ombre… C’était Ika ! Encore lui ?! Je reculais, faisant apparaitre mon épée, le dévisageant… Il semblait en colère… Il me parla dans mon esprit…

*Ne fait pas un pas de plus vers cette maudite baraque… Je nous ai fait partir de ce monde ! Reviens vers moi !*

Le monstre à l’allure humaine, me ressemblant parfaitement me tendis la main. Je fermais les yeux, laissant apparaitre la puissance qu’il m’avait donnée pendant tout ce temps. Mes yeux dorés le dévisageaient. Ce soir, c’était le soir où je prenais absolument tout en main…


Je fonçais sur lui avec mon épée longue ! Il en fit de même une aura noire l’accompagnant, laissant des trainées noir sur son passage ! Nos lames s’entrechoquèrent laissant des étincelles bleues nous griffer et nous griller. Je courais une nouvelle fois vers lui ! C’était le moment de montrer qui était vraiment le patron dans ce corps ! Je courais partout, esquivant ses coups d’épée. Il me coupait parfois, par ci, par là… Je sautais partout à la recherche d’un plan !

Ending 2

*pense comme Yan…*

« CET A BRUTIS TE SAUVERA PAS ! »

Je sautais sur une sorte de bar contre le mur de l’entrée pour jouer au balancier. Je me balançais dans un sens pour lui donner un coup de pied en pleine face ! Je sautais plus loin, reculant je fermais les yeux, réfléchissant…

*pense à Abygaïl…*

Je tapais dans le sol en fonçant sur lui, le poing dans le sol pour arriver à sa hauteur et lui foutre un uppercut en le faisant voler en l’air et en criant

« Agit de façon douce et violente !! »

Je prenais appuie sur le sol pour le rejoindre à sa hauteur en fermant les yeux toujours.

*pense à Kate…*

Je lui enfonçais la lame dans le cœur !!

« Elle me toucha au cœur avec son amour !! »

Une fois à terre, je le regardais, il saignait de la bouche… Mais moi, je n’en n’avais pas fini… Je ramassais son épée en l’envoyant dans les airs.

*pense à ta mère…*

Je lui envoyais l’épée une nouvelle fois dans le cœur.

« Elle n’aimerait pas que j’ai de mauvaises… fréquentations ! … »

Il tomba à quelques mètres de moi… Je m’approchais de lui en me trainant, n’ayant plus vraiment n’énergie…

« Maintenant… Laisse-moi faire à ma façon car en fin de compte… »

Je chargeais une dernière orbe avec toute l’énergie qui me restais. Je crachais du sang par terre près de lui… Pour finalement lui enfoncer l’orbe dans la tête !

« Je ne suis pas un monstre ! Je suis juste malade !!!! aaaaaaaaaah !!! »

L’explosion s’en suivi ! Je me fis propulser quelque mètre plus loin ! J’étais… en sang… J’étais fichu pourtant… La liberté était là, juste derrière la porte… Je regardais le cratère créé par mes soins… Je regardais la porte s’ouvrir. La lumière était beaucoup trop forte pour mes yeux si fatigués… Ils étaient redevenu bleus… Je regardais cette silhouette s’approcher de moi de plus en plus, l’air inquiet. Il me regarda et je n’entendis qu’un…

« Toi… Oh mon dieu… Hey ! Reste avec moi… Merde Ritsu… »

Il me prit dans ses bras, il semblait si heureux mais si inquiet… J’étais si moche à voir… ? En tout cas, j’étais bien à la bonne adresse, j’étais chez moi.
Invité
avatar
Invité
Re: Chapitre V : I'm not a monster, i'm just sick... - Ven 9 Aoû 2013 - 15:29

Je suis abonné à lire des rps tristes je crois. Moi qui suis l'histoire de Ritsu, je ne pensais pas que ça pouvait finir de cette façon, m'enfin à présent c'est un nouveau chapitre dans sa vie, qu'il en profite. J'ai bien aimé lire avec les musiques -qui étaient bien choisi au passage.

Cookie : 375 xps

Xps attribués : Oui
Chapitre V : I'm not a monster, i'm just sick...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: Le Monde des Humains :: Périphérie :: Lotissements-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page