Chapitre en cours :
Entre Mortels et Immortels, la guerre est déclarée. Trois mois après la chute d'Isanagi et du Golem de Pierre, la tension ne fait qu'accroître. Encore une fois, l'ennemi saura surprendre. Encore une fois, les futures divinités devront se montrer à la hauteur, et les humains, plus unis que jamais.


École des dieux RPG


Forum RPG
 

 

 Guerre et Paix [Terminé]

 
Invité
avatar
Invité
Guerre et Paix [Terminé] - Sam 3 Aoû 2013 - 14:09

Le bar. Première fois que Lyra y mettait les pieds. Peut-être serait-il temps qu’elle sorte de la Guilde Noire de temps à autre pour arpenter ces pièces à première vue secrète auxquelles elle avait accès ? Pour le bar, ce serait bientôt chose faite. Elle ne savait pas à quoi s’attendre. Le souvenir de son dernier bar remontait au jour où elle avait accompagné Akalie dans le monde des humains, les deux demoiselles avaient alors tué le temps dans un troquet miteux habité par des apprentis-dieux anarchistes et rebelles. Lyra avait caressé l’espoir d’en voir un ou deux virer renégats mais il faut croire que l’appel du désordre et de la grande gueulante était bien plus forte dans le monde des humains que l’envie de faire changer les choses auprès de Tensho.
La demoiselle poussa la porte du bar. L’intérieur semblait accueillant au premier abord. Un bar scolaire, le mot ne lui avait pas échappé. Elle risquait de croiser des élèves ou même des professeurs de l’académie mais peu lui importait. Cette pièce était censée être neutre. Mais elle n’était pas à l’abri d’un apprenti la reconnaissant et lançant un combat. Qu’il est dur d’être une renégate ! Pour vivre heureux, vivons caché. Bien joli cet adage mais difficile de l’appliquer à sa nouvelle vie.

Des tableaux décoraient les murs, de toutes sortes. Des natures mortes, des reproductions des Impressionnistes, des paysages, des tableaux romantiques. Oh une reproduction de Friedrich, ici ! Dommage que Lyra n’y connaisse rien en art sans quoi elle aurait pu savourer chacune de ces couleurs et tons différents. Son éducation était à désirer mais on faisait avec ce que l’on avait. Pour peu, on se croirait davantage dans un salon de thé que dans un vrai bar. Cela puait les fleurs bleues.
Une serveuse était derrière le comptoir, essuyant les verres. Lyra délaissa la décoration pour venir s’asseoir sur l’un des tabourets. Sa récente cuite lui revenait en mémoire. Peut-être serait-il plus judicieux de s’en tenir aux jus de fruits ? Ce n’était pas dans ses habitudes mais la vilaine nuit qu’elle avait passée se rappelait encore à elle dans ce lieu où les vapeurs d’alcool étaient omniprésentes.

- Un jus d’abricot, demanda-t-elle simplement sans même un s’il vous plait, il faut croire que la politesse et elle font deux, avec des glaçons.

La serveuse daigna lever les yeux vers elle. Un bien joli brin de femme, d’ailleurs. Sans un mot, l’autre lui apporta son breuvage. Les glaçons tintaient à la surface orangée, venant s’heurter à la paroi de verre parfois. Lyra observa son jus de fruits sans y toucher de prime. Les glaçons fondaient peu à peu, la chaleur leur faisant concurrence. Bientôt, il ne resterait rien de ces deux icebergs. La serveuse avait même eu la délicatesse de mettre une paille avec le tout, nageant dans le verre. Cela donnait un petit côté exotique. Elle se serait presque crue en vacances. Dommage qu’elle ait oublié la signification de ce mot depuis qu’elle était à la guilde noire. Lyra n’avait pas besoin de jours de repos, elle se débrouillait très bien pour flâner lors des missions. Petite feignante, va !
La demoiselle commença à siroter sa boisson. Cela faisait du bien. Son regard balayait les sièges occupés près d’elle. Que des inconnus. À l’exception d’un seul. Elle aurait pu le remarquer plus tôt, il était à sa droite. Toujours les mêmes cheveux verts et le même air narquois. Avec cette pointe de prétention qu’il arborait aussi. Lyra se tourna vers lui, autant saluer celui qui l’avait menacée le jour où les renégats avaient pris leur envol.

- On vient noyer un chagrin d’amour dans l’alcool, Yuri ? se moqua-t-elle, à moins qu’le dieu d’la guerre ne se soit pris une branlée lors d’un combat ?

Allez savoir. L’ancien soldat semblait avoir un ego surdimensionné, cette deuxième hypothèse n’était pas à exclure. Ce serait sacrément comique, tout de même. Lyra aurait pu faire preuve de compassion ou du moins éviter de le charrier sur un sujet dont elle ne connaissait rien mais personne ne la changerait jamais.
Lyra plongea à nouveau vers sa boisson sucrée, laissant à Yuri le soin de digérer ce qu’elle venait de lui lancer ainsi que le temps de s’expliquer sur sa présence ici. Il était le premier russe qu’elle avait croisé dans cette académie macabre, difficile de l’oublier. Mais il est vrai que la demoiselle aurait préféré qu’il ne la menace pas lorsqu’elle avait choisi de rejoindre les renégats. C’était son choix, à lui de le respecter. Ce dernier semblait avoir opté pour une boisson plus alcoolisée que celle de Lyra. Pas étonnant de la part d’un russe.

La serveuse écoutait la conversation, curieuse. Ses yeux allaient d’un interlocuteur à un autre. Cela promettait. Les glaçons continuaient de tinter contre le verre, offrant un son agréable, continuant de fondre au fur et à mesure. Bientôt, tout cela aurait disparu.


Dernière édition par Lyra Vilkas le Lun 26 Aoû 2013 - 9:55, édité 1 fois
Invité
avatar
Invité
Re: Guerre et Paix [Terminé] - Lun 5 Aoû 2013 - 14:15
 Eh, mes camarades! Dans une soirée, comme les autres soirées, quand vous ne trouvez pas Yuri dans sa chambre vous pensez le trouver où ? Il ne fait pas d'exercice nocturne; il ne fait pas la ronde, c'est pas son travail. Il y a des endroits cachés aux yeux de tous et que seul une poignée de personnes qui possède un accès spécial sont capable de les voir, le bon camarade s'y est rendu justement dans l'un des lieux invisibles, le bar scolaire. 


Impressionnant! Un bar scolaire??? ET boissons gratuits ?! N'est-ce-pas merveilleux! Pourquoi ils ne font pas la même chose que sur terre ? Bien sûr que c'est impossible! Système d'échange équivalent s'impose, à chaque service, à chaque produit vendu, s'échange avec de la monnaies, une tradition générale qui est pratiqué depuis même avant la naissance de Jésus. Tout le monde se demanderait comment allait devenir notre monde si la monnaie n'existait pas. En tout cas, notre ancien soldat, ne se prive pas de boire du vodka dans une ambiance plutôt calme et joviale. Il s'y rend quelques fois là-bas, c'est pour changer d'air, au lieu de rester cloîtrer dans sa chambre, seul à boire son alcool, ça lui permet de penser librement et se libérer de son fardeau d'enseignant. 


Cependant, ces temps-ci, il y va souvent, pourquoi ? Il espère trouver quelqu'un qui a un lien avec les renégats, pourquoi maintenant ? C'est qu'il ne se sent pas en place dans l'académie, en fait il n'a pas l'impression d'avoir sa place ici tout simplement. Il est pensif en ce moment, ce qu'il doit faire et ce qu'il va faire, qu'est-ce-qui est le mieux pour lui. Voila ce qu'il pense en ce moment même, comme pour les autres jours. Sauf que, au final, il s'était dit qu'il serrait judicieux de rejoindre l'autre camps, un dieu de la guerre n'est bon qu'à tuer au final et ça il a compris depuis un bail. La seule personne qui lui tien compagnie depuis qu'il a mis le pied ici pour la première fois... C'est cette barmaid. Elle sait ce que notre homme souhaite avoir dans son verre, il n'y a pas souvent eu de discutions entre ces deux personnes, néanmoins cela ne l'empêche pas d'être à la même place et d'avoir sa présente près de lui. 


Il y repense maintenant depuis cet événement, tout ce qui s'était passé quand tout le monde fêtait la promotion du nouveau directeur, c'était à cet instant que Isanagi a changé de vu, de direction, pour basculer vers le côté obscur de sa personnalité et révéler ses intentions face à tous. Yuri n'avait pas changé de camp, car il n'avait pas les idées claires pour ce qui est d'être ressuscité ou quoi que ce soit, mais l'idée d'exterminer les humains... cela revient à ce qu'il faisait dans sa vie, au temps où il était encore vivant. C'était sur ce jugement plutôt naïve qu'il est resté parmi les fidèles, mais là c'est devenu plus claire. 


Il repensait à tous ces personnes qu'il avait connu partir avec le directeur corrompu, il y a aussi une femme qu'il repense encore à ce qu'elle pourrait bien faire en ce moment. Ironique, une voix familière réveille notre ancien soldat de ses pensées, une présence qui n'est pas très loin de lui, non, ce n'est pas possible ? Ce n'est pas elle quand même! Pourtant il doit accepter la réalité, car là c'est trop. Tournant sa tête lentement vers elle et là, avec ses gros yeux écarquillés quand il revoit une visage familière c'est que le coïncidence donne de sacré coup de pouce. 

"L... Lyra ?!"

C'est bien elle, tes yeux ne te trompe pas, c'est une surprise, même un choc pour lui de la voir traîner ici, une personne qui n'est pas censé se trouver dans ce lieu... Quoi que, en y réfléchissant bien très peu de personnes ont accès à cet endroit et c'est neutre, elle a voulu voir comment se déroule dans l'académie ? Ou profiter de son laisser passé et visiter les lieux cachés ? Qu'importe ses intentions Yuri va enfin pouvoir réaliser son plant. En attendant...

"Ni l'un... Ni l'autre... ça aurait pu être marrant de me prendre une branlée... mais bon. C'est une surprise de te voir dans ce genre d'endroit, en fait c'est un choc, je n'aurai jamais imaginé te voir ici, comment vas ?"

Déjà "ici" c'est en général l'académie, puis "comment vas" n'est pas tout à fait le bon terme à employer, même si il aimerait savoir ce qu'elle faisait depuis qu'elle a quitté l'académie, elle ne dira rien. Maintenant il va s'attaquer à un sujet plutôt intéressent pour les deux personnes.

"C'est décidé" dit-il en regardant son verre "Je change de camp, ma place... N'est pas ici, je veux te rejoindre, toi et tes camarades, et faire changer ce monde"

Voila, c'est dit, c'est léger et il en est conscient, mais c'est gros, un dieu de la guerre qui souhaite rejoindre les renégats, c'est tout simplement trop gros. En attendant, Yuri se délecte de son alcool histoire de faire passer le temps et d'observer la réaction de Lyra, la compatriote. 
Invité
avatar
Invité
Re: Guerre et Paix [Terminé] - Mar 6 Aoû 2013 - 17:17

Oui, oui, elle n’avait pas changé de prénom depuis la dernière fois. Yuri avait l’air réellement surpris de la voir en un tel lieu. Cela l’amusait. Une femme n’avait-elle pas le droit de se détendre de temps à autre, même si son choix se portait sur un bar ? Les temps avaient changé depuis le XXème siècle où les femmes n’avaient d’autres ambitions que de plaire à leurs maris et de tenir une bien belle maison. Oui, désormais les demoiselles sortaient, s’amusaient, faisaient la fête de temps à autre et venaient se détendre dans un lieu aussi atypique qu’un bar.

Lyra l’écouta, lui expliquant qu’elle avait tort et qu’il ne s’était toujours pas fait battre – menteur ! – par qui que ce soit. Mais peu lui importait. Il pouvait très bien être pris d’une soudaine envie de danser la lambada, elle ne l’applaudirait pas pour autant. En somme, chacun sa vie. Tous deux avaient choisi des voies différentes.
La suite était drôle. Très drôle. Hilarante, même. Yuri souhaitait changer de camp. Rejoindre les renégats. Avait-elle bien entendu ? Etait-ce une blague dont il avait le secret ? Lyra scruta son regard. Non, il semblait sérieux. Elle éclata de rire. Elle ne pouvait plus s’arrêter. Non, elle n’était pas sous l’emprise de l’alcool mais de telles paroles venant de la bouche d’un homme qui avait juré de s’en prendre aux renégats ainsi qu’à Lyra le jour où tout avait basculé, cela ne pouvait n’être interprété que comme une boutade, n’est-ce pas ?
Les éclats de Lyra se calmèrent enfin. Elle jouait avec sa paille, essayant de penser à autre chose. Assez plaisanté.

- Tu veux virer renégat ? Ben voyons ! Et j’suis censée t’croire, comme si de rien n’était ? Qui m’dit que t’as pas juste envie de t’faire passer pour une taupe à la guilde noire, hein ? fit-elle en le pointant du doigt, j’veux une preuve de ta bonne foi, sinon, tu peux toujours t’toucher pour d’venir renégat.

Une preuve de sa bonne foi. C’est drôle comme venant de Lyra, cette phrase sonne étrangement. Venant d’une renégate tout court, cette phrase a une drôle de signification. Elle avait en face d’elle un dieu puissant qui aurait peut-être pu la faire voler à l’autre bout de la pièce d’une simple pichenette mais mademoiselle souhaitait une preuve. S’il disait vrai, ce serait un très bon allié pour la guilde noire, leur fer de lance. Mais elle ne pouvait pas prendre le moindre risque. Si Yuri menait en fait un double-jeu, ce serait à elle d’en subir les conséquences. Et elle en pâtirait forcément.

- Crois-moi, si m’voir dans une zone neutre te surprend, tu l’serais encore plus si tu voyais à quel point j’traine énormément à l’académie sans jamais être inquiétée par les abrutis qui y habitent, sourit-elle, et j’vais bien, merci d’t’inquiéter d’ma santé.

Légèrement distante avec Yuri. Ses paroles résonnaient encore en elle à la manière d’un leitmotiv, un refrain qui n’en finissait pas de tourner, de la hanter, encore et encore. S’il disait vrai, elle ne pouvait pas laisser passer une telle opportunité. Mais s’il mentait, elle allait au-devant des ennuis. De très gros ennuis. Autant le cuisiner un peu pour voir si ses motivations tiennent la route. Toujours est-il qu’elle avait du mal à le croire. Il ne semblait pas mentir mais difficile d’oublier l’attitude qu’il avait eu lors de la cérémonie où les renégats s’étaient réveillés. Autant Lyra avait hésité au début et les mots de Sibylle avaient-ils fait mouche, autant Yuri, lui, n’avait pas douté un seul instant de son camp. Il avait choisi. Pouvait-il revenir sur sa parole dès maintenant ? C’était trop facile.

Lyra le scrutait. Ou le dévisageait plutôt. Mais l’observer ainsi ne lui permettrait pas de connaître la vérité. Si ce n’est passer pour une folle, elle n’obtiendrait rien de plus en agissant de la sorte. Poser des questions. Être naturelle. Aucune trace de mensonge ne semblait filer entre ses mots. Pas sûr qu’elle les repère tous, elle, la menteuse aguerrie.

- Et sinon, pourquoi tu veux trahir tes chers copains ? Tu t’es réveillé un beau matin et tu t’es dis qu’t’en avais assez de c’te vie tranquille et bien menée ?

Ah elle aimait bien user de l’ironie, la Lyra ! Une fois une leçon apprise, elle ne manque pas de la resservir à brûle-pourpoint ! C’est bien, ça ! Elle apprend vite. À défaut de savoir user de l’art de l’éloquence, au moins connaît-elle celui de l’ironie. Tout un art ! Si, si ! Parole de Littéraire !

Toujours est-il que la demoiselle était curieuse de connaître ses motivations. Elle le charriait, certes, mais gentiment. Rien de bien méchant. Inutile de prendre la mouche pour si peu. De toute façon, personne ne la changerait jamais.
Sans prévenir, elle attrapa le verre de Yuri et le but d’une traite. C’est pas bien, ça ! Même si les consommations sont gratuites ce n’est pas une raison pour voler les biens d’autrui ! C’est ça d’être renégate, on finit par en oublier les bonnes manières. Première fois que Lyra retouchait à de l’alcool depuis sa cuite pour l’anniversaire de son frère.

- Le jus d’fruits, c’est fade, plaisanta-t-elle.

Elle reposa le verre vide devant le professeur. Oui, totalement sans gêne. Elle n’avait même pas fini son verre qu’elle s’était autorisée à boire dans celui de son voisin. Un écart qu’elle ne recommencera pas, espérons-le. Cette fois-ci, Tanya ne serait pas là pour ramasser les morceaux et l’aider à dessoûler. Donc un verre et un seul ! Voilà ! Maintenant, on passe à autre chose.
Les glaçons ont fini de fondre, le liquide orangé semble attendre que la demoiselle en finisse avec lui. Dur, dur, d’être une boisson sans alcool. Finalement, la Russe retourne siroter son verre, l’autre étant désespérément vide. Le goût de l’alcool ne lâchait pas son palais, s’y accrochant malgré le breuvage fruité qui venait rincer le tout. Elle vida la moitié de son verre. Le goût de l’alcool était passé. Non pas qu’elle ait trouvé l’alcool de Yuri immonde, loin de là, elle voulait juste éviter d’être tentée d’y goûter à nouveau.
Invité
avatar
Invité
Re: Guerre et Paix [Terminé] - Jeu 8 Aoû 2013 - 8:35
 Et bien, pour rire... Elle ne s'en retient même pas. Après tout, qui va le croire ? Même lui il en rigole, mais ça c'est que pour lui. Il s'attendait déjà à cette réaction et pourtant il ne réagit pas, préférant observer son verre contenant encore on Vodka et la laisser finir de parler. Quand elle demande une preuve Yuri réfléchit un instant avant de prendre on verre et boire une gorger avant de le reposer, laissant Lyra continuer. C'est bien surprenant quand elle dit trainer dans l'académie sans que personnes ne s'en rendent compte de quoi que ce soit, naturellement il y a trop de nouveau en ce moment, ils ne connaissent pas les visages des renégats, dont elle qui se trouve près de notre homme. Ensuite la revoilà qui ressort la question presque naturelle à entendre dans toutes les interrogatoires,  c'est vrai quoi? Pourquoi doit-il trahir les siens? Très simple, mais ça va être long pour expliquer, il lui faut une autre gorger de Vodka. 

Alors qu'il s'apprête à empoigner son verre une main vif vient lui chiper son breuvage. Yuri, évidemment, il regarde directement la femme qui a osé voler son Vodka, avec les yeux écarquillés et cet air d'une violence imminente! Sauf qu'il se détend tout de suite, vous savez, c'est une bien vilaine manière d'agir avec quelqu'un qui veut se délecter de son boisson alcoolisé, il n'aime pas que quelqu'un vient lui chiper son verre, il a horreur de ça, mais pour elle... Elle est une exception. Il se contentera de demander un autre verre puis arrive les réponses qu'elle attendait.

"À cet époque, j'ai une opinion plutôt naïve, je pensais pouvoir calmer les jeux si je devenais dieu, mais quand le temps passe je me rends compte que cela ne servirerait à rien, l'humanité ne connaîtra jamais la paix, j'ai pu observer les comportements, rien que de voir les infos à la télé c'est tout dit, tout le monde, dans les grandes pays, ils sont en train d'agrandir l'armée tout ça parce qu'ils voient une menace, si ça c'est pour calmer le jeu... Je me suis trompé, je ne suis bon qu'à tout détruire, mais ça les humains le font très bien, détruire."

Puis il repense maintenant à ce qui s'était passé au moment de sa mort, il a était trahi par son propre pays, par ses supérieurs, pourquoi devait-il les protéger? Il en à plus besoin, s'il les élimine. C'est logique, ce n'est que question de vengeance. Quand il réfléchit bien le monde est pourri depuis des siècles, vous pensez voir du progrès ches les humains? Ils sont pareils, sauf que là une minorité ne croit pas en dieux, personne ne sait à quoi il ressemble, pourtant tout le monde pourrait très bien se mettre d'accord pour n'avoir qu'un seul dieu, et ba non, il a fallu diviser les continents et les pays pour foutre les emmerdes un peu partout. Ce qui compte le plus aux yeux de ce peuple ? C'est bien l'argent! Rien de mieux pour avoir du pouvoir, l'argent fait tout! Ça peut donner de la joie, comme se faire priver, par le malchance. La monnaie est la raison de tous ces problèmes, il n'est pas étonnant de voir des guerres éclater sur 4 coins du globe. Il voit, au final, les humains comme imparfait, l'idéologie du directeur renégat raisonne encore dans sa tête. Il a raison, s'ils parviennent à les éliminer alors il est possible de recommencer à zéro. C'est la seule façon pour guérir la maladie que souffre sa planète, quel ironie...

"Tu devrais savoir ce que je suis, un dieu de la guerre n'a finalement pas besoin de paix, je perds mon temps ici. Alors si tu veux une preuve... Je ne peux rien t'en donner de concret, mis à part que je n'ai aucun lien dans l'académie, tu peux me considérer comme tu veux, je ne peux jurer sur ma parole, ne me demande même pas de faire exploser l'académie, c'est hors de question."

Personne ne sait quand quelqu'un se trouve face à un renégat. Elle pourrait très bien sortir les mêmes refrain, même si ce n'est que pour plaisanter. Il n'a pas envie de détruire l'école juste pour les démoraliser ou bien faire de Yuri l'ennemi numéro deux, après Isanagi. Faut dire qu'il a commencé sa nouvelle vie ici, mais il n'y a aucun signe de haine ou de regret, il était juste heureux de pouvoir vivre et de façon différent. Malheureusement, il ne peut pas faire grande chose contre le désir de voir la terre en guerre perpétuelle, ceci est la pensée actuelle et le point de vue qu'il a envers les humains. Maintenant il est sûr d'une chose, il ne restera pas les bras croisés et regarder le monde qui sombre petit à petit dans le chaos, qui vous dit qu'une guerre imminent va exploser? Et dire que c'est Yuri qui est un dieu de la guerre. Revenons au bar, quand il voit à nouveau son verre plein il en prend une bonne gorgé avant de le reposer sur le comptoir.

"Sans être flatteur, je penses que m'avoir dans ton camp va les renforcer encore plus, ce qui revient à accélérer le plant que ce cher Isanagi avait prévus. Alors, comment je pourrai gagner la confiance de tes camarades ? Comment gagner ta confiance ? Vas-tu me mettre à l'épreuve?"

À cet instant j'ai observé la réaction de Lyra, qu'est-ce-qu'elle va dire sur lui, pense-t-elle accepter d'inviter Yuri chez les renégats? En tout cas, quand il aura quitté l'académie il est sûr qu'il ne va pas s'ennuyer sur terre. En attendant, il se détache du regard de Lyra et retourne siroter son Vodka.
Invité
avatar
Invité
Re: Guerre et Paix [Terminé] - Ven 9 Aoû 2013 - 18:36

Un nouveau verre arriva pour Yuri, l’ancien ayant été bu d’une traite par la demoiselle. Cette dernière écoutait les paroles du dieu de la guerre. Finalement, il avait ouvert les yeux. Il avait compris que les humains n’étaient bon qu’à s’entretuer. La guilde  noire ne faisait qu’améliorer le processus. Avec ou sans les renégats, l’humanité entière courait à sa perte. Vient un moment où il faut savoir tout reprendre à zéro. Le brouillon ne serait rien d’autre que cette humanité gâchée. Bientôt, tout cela ne serait plus qu’un souvenir. Lyra eut un sourire. Elle porta ses lèvres à son verre, songeant aux mots de Yuri.

- J’avoue qu’à part t’faire chier, j’vois pas très bien c’que tu peux faire dans c’t’académie à la con. Mais t’inquiètes pas, j’allais pas te demander d’détruire cette école minable, j’aurais plus d’endroits où m’marrer si tu faisais ça.

L’académie. Le lieu de prédilection de Lyra. Toujours en train de traîner dans l’un de ces couloirs alors qu’elle vivait à la guilde noire désormais. Elle aimait bien errer par ici, non pas par nostalgie, davantage par provocation. Malheureusement, jamais personne ne la reconnaissait. Elle ne s’exposait pas totalement en plein jour, pas folle la Russe. Mais elle tendait des perches à ces abrutis, guettant les conflits parfois. Mais rien. Jamais elle n’avait dû à être inquiétée dans l’académie alors qu’elle était une renégate. Il était même surprenant de constater qu’elle se mettait davantage en danger dans le monde des humains que dans l’académie même. À croire que le conseil entier ne pensait qu’à surveiller ces satanés humains, laissant l’école sans surveillance.

Mettre à l’épreuve un dieu de la guerre. Sans attache, vraiment ? C’est ce qu’elle allait voir. Tuer devait faire partie de son quotidien et s’il venait à rejoindre la guilde noire, ses alliés d’aujourd’hui deviendront alors ses ennemis de demain. Peut-être serait-il temps de faire du ménage dans ce bar ? Lyra tourna la tête. C’était pas la foule. Très peu de gens de l’académie avaient accès aux pièces secrètes, il faut croire. Dommage. Lyra aurait tant aimé assister à un massacre pur et dur. Il faudrait se contenter de ces abrutis doublés d’ivrognes ici présents. Long soupir. On ne peut pas gagner à tous les coups.

- Tu sais, c’pas parce qu’tu t’appelles Yuri Dragunov que Tensho va t’dérouler l’tapis rouge. Si tu nous rejoins, tu s’ras juste un renégat comme les autres. Alors arrête d’parler comme si t’étais l’plus puissant de c’t’académie car c’pas l’cas. Crois pas non plus qu’tu s’ras l’plus puissant des renégats. Ne nous sous-estime pas, tu veux ?

Ah l’ego surdimensionné de Yuri ! Cela ne lui avait pas mangé. Elle l’avait rembarrée gentiment. Elle avait du mal avec ses grands airs de dieu tout-puissant. La guilde noire lui remettrait du plomb dans la tête. Peut-être apprendrait-il où est sa place ? Beaucoup connaissait Yuri Dragunov mas ce n’était pas une raison pour que ses chevilles ne cessent d’enfler au fil de son discours. Flatter son ego, cela va bien cinq minutes. Mais de là à penser que la guilde noire a absolument besoin de lui, ah ça non ! Le hasard – on y croit – aura voulu qu’il croise Lyra, renégate, en cette nuit d’été. Sa vie va peut-être basculer à l’issue de cette conversation. Inutile de tout gâcher.

- Si t’as dit vrai alors j’suppose que t’auras aucun mal à buter ces crétins ici présent, fit-elle en baissant la voix. P’têt que tu gagneras ma confiance grâce à c’te boucherie.

Sa confiance uniquement. Et rien n’était sûr. La demoiselle s’amusait avec la paille de son verre, pressée d’entendre si son offre plaisait à Yuri. Un dieu de la guerre pourrait peut-être lui offrir un spectacle digne de ce nom ? Si lui n’y arrivait pas, personne n’y arriverait.
Quant au fait de gagner la confiance de la guilde noire entière, chaque chose en son temps. Yuri allait devoir faire ses preuves s’il était accepté au sein du groupe. Quoi de mieux que le long terme pour prouver ce qu’il valait réellement ?
Invité
avatar
Invité
Re: Guerre et Paix [Terminé] - Lun 19 Aoû 2013 - 1:55
Notre bon soldat russe est étonné par la manière, le ton qu'elle emploie. Il pense qu'elle a bien changé depuis qu'elle a quitté l'académie, c'est normal vous allez dire, rejoindre des bandes de rebelles qui n'ont plus de limites dans leur action. Pour une jeune fille comme elle, elle a de sacrer caractère pour lui répondre ainsi et sans retenu. Elle ne cache rien et elle le dit bien face à Yuri de ce qu'elle pense, pure et dure, ça c'est fait, néanmoins elle ne connait que les rumeurs, après il faut savoir qu'il n'a pas l'intention de rester ici. C'est à la fois un coup de chance, mais aussi de malchance, ce retrouver face à elle après avoir juré de sa mort ce n'est pas très réaliste, mais... Qui sait si le destin se décide à se bouger le cul pour réconcilier ces deux là pour repartir à zéro, ça va être dur


Dans tout ce qu'elle a dit, il ne pouvait pas s'empêcher de rire légèrement et ne prend pas mal de ce qu'elle dit, si c'était son alter-ego rien ne résisterait dans ce bar, ni même elle. Penser mettre dans le crâne qu'il n'est pas aussi puissant qu'il ne le pensait? Il ne le pense pas, il l'est justement, il n'a pas encore employé les bons moyens pour tuer plus efficacement les êtres divins et créatures magiques. En tout cas, avec un caractère calme et serein, Yuri garde toujours le contrôle sur lui-même et peut se permettre de faire des remarque.

"J'ai jamais demandé à faire une parade militaire en mon nom, qu'on vient m'implorer mon aide et tout le tralala pour espérer quoi que ce soit de ma part. J'ai pris conscience que dans ta bande de turbulent personne ne se  respecte et personne n'est un chien, une guilde noire qui n'a qu'un seul chef, après le reste se mesure avec leur domaine divin. Si ma logique suit bien, il n'y a que lui et peut-être ses lieutenants pour coordonner correctement les choses, mais si tu es là à rôder dans les couloirs de l'académie, alors c'est que personne ne vous surveille, j'ai tort ?"

Ba vu sous cet angle il a peut être raison, mais il a peut-être tort en même temps, car qui dit qu'elle est tout simplement puissante à de tel point pour se permettre de faire une sortie sans autorisation? Ou bien c'est peut-être un cas à part. En tout cas ce qu'elle ne sait pas c'est qu'elle n'est pas la seule a avoir progressé, Yuri a encore plus d'arme dans son arsenal et du gros, ça promet de péter sévère. 

"C'est pas comme si je souhaite qu'on me foute la paix, même si personne n'ose me faire confiance, juste être accepté au sein de la guilde comme un membre, rien de plus"

Par contre la dernière phrase sortie de la bouche de Lyra ressemble plus à de la plaisanterie qu'une demande. Yuri n'aurait pas de mal à les tuer tous, seulement il ne peut le faire, car ici, vous le savez, n'est pas que de simple bar, il ne souhaite pas détruire ce qu'il aime et ruiner l'image de cet endroit. La beuverie et lui ne fait qu'un, il n'oserait quand même pas a ruiner cet endroit neutre? Même si c'est pour gagner sa confiance, il ne le fera pas, bien qu'elle pensera qu'il n'en est pas capable et perdra toute crédibilité. S'il fait ça maintenant il n'aura pas le temps de régler certaines choses, ce qu'elle peut se montrer cruelle la femme, enfin, elle représente bien les renégats, c'est déjà pas mal, mais...

"Quand je dis que je ne détruirai pas l'académie ce bar en fait partie, surtout celui-ci, le reste m'importe peu d'intérêt."

Elle devra trouver d'autre moyen pour que le dieu de la guerre agisse sans problème. Puis, Yuri aura toujours l'occasion de faire ses preuves dans la vie, il a tout son temps devant lui, en attendant il devra patienter encore un peu avant de changer de camps.
Invité
avatar
Invité
Re: Guerre et Paix [Terminé] - Jeu 22 Aoû 2013 - 19:49

Le militaire avait l’air de prendre tout ça à la rigolade. Une bande ? Se croyait-il encore au collège, là où chacun possédait sa « bande » ou plutôt son groupe d’amis avec lesquels rester et traîner loin des cours ? Pathétique. Sans doute changerait-il d’opinion sur la guilde noire s’il venait à faire son entrée. Son sort était entre les mains de Lyra. Que c’était jouissif de pouvoir décider du destin d’autrui ! À elle de décider si oui ou non elle allait toucher deux mots de Yuri Dragunov à Tensho. Et son choix était fait depuis le début.

La demoiselle n’avait pas oublié les mots qu’il avait proférés lors de l’apocalypse provoquée par les renégats. Il l’avait menacée. Pourtant, la guilde noire avait grand besoin de sang neuf. Un dieu de la guerre, qui plus est. Avec son arsenal d’armes, Sibylle aurait de la concurrence sur le marché. Un spetsnaz, pour être exacte, cela pouvait toujours servir. Au moins avait-il de l’expérience en matière de guérilla. Dommage qu’il répugne à effectuer ce carnage dans le bar. Monsieur semblait être attaché  ce lieu au point de vouloir éviter de salir de sang les murs et les tabourets. Lyra eut un léger rire, parodiant celui émit par Yuri quelques minutes plus tôt.

- Au fond, t’es p’têt pas encore prêt à nous rejoindre. P’têt trop… sensible. Ou juste sentimental. Si t’es pas capable de tuer d’sang froid des apprentis, j’vois pas pourquoi t’arriverais à tuer des p’tits humains. Au moins ces derniers sont-ils sans défense, les massacrer sera bien plus facile.

Insinuer que Yuri est faible, n’est-ce pas du génie digne de la Russe brune ? Son ego allait en prendre de plein fouet. Au diable les convenances, Lyra parlait comme bon lui semblait, avec ce même franc-parler qui la précédait, n’ayant pas peur de la franchise et des boutades lorsque les occasions s’y prêtaient.

- Y a juste une chose que tu dois savoir sur moi : j’fais c’que j’veux, quand j’veux. C’pas parce que j’suis une renégate que j’me comporte en gentil toutou docile aux ordres. Si j’ai envie d’venir dans c’bar malgré les risques, ben j’y vais. Y a personne pour m’en empêcher.

Personne pour l’empêcher de faire des conneries, oui. Cela aurait pu être tourné de cette manière. Lyra Vilkas ou l’esprit libre. Elle n’avait nul chaperon sur le dos, contrairement à l’académie. Elle possédait son libre-arbitre. Elle pouvait faire ce que bon lui semblait. Et si sa dernière lubie était de venir narguer les membres de l’académie jusque dans leur bar préféré, alors elle le ferait, sans se soucier des risques. Agir puis réfléchir. Voilà comment fonctionnait l’ancienne archiviste. Cela lui avait joué des tours plus d’une fois, son tempérament de feu la mettant en danger lorsqu’elle s’y attendait le moins. La vie ne vaut pas la peine d’être vécue si vivre consiste à se cacher à chaque instant. Lyra goûtait désormais chacune des secondes que son immortalité lui offrait, commençant tout juste à savourer ce cadeau de Deus. Il avait fallu qu’elle change de camp pour apprécier pleinement cette seconde vie.

Elle reporta son attention sur le professeur. Futur-ex professeur. Cela faisait tellement de temps qu’il enseignait dans cette académie pitoyable qu’il devait faire partie du décor désormais. Un habitué. Son absence serait remarqué, cela ferait grand bruit à l’école. Pour une fois que la guilde avait l’occasion de recruter un invité de marque, autant ne pas laisser passer cette chance. De plus, en sa qualité d’ancien, l’homme devait posséder nombre d’informations croustillantes à leur livrer. Ce serait un plus pour eux.

- T’as rechigné à m’prouver ta loyauté mais j’parlerai quand même de toi à Tensho à l’occasion. Et là, tu pourras pas t’dérober. Peu importe la mission qu’il te confiera pour prouver ton allégeance à la guilde, si tu refuses, inutile de venir chouiner. T’auras que c’que tu mériteras.

Ah la mission confiée par Isanagi ! Lyra s’en souvenait encore comme si c’était hier. Une bien belle farce : récupérer une babiole sous le nez des américains. Elle s’était toujours demandée si le grand manitou avait fait exprès de lui attribuer de tels ennemis de par son origine russe. Toujours est-il qu’elle l’avait accomplie avec succès, ne craignant pas de se salir les mains en ôtant des vies. Désormais, elle était fière d’être une renégate.

Lyra vida son verre d’un trait, reposant avec violence le récipient vide sur le comptoir. Inutile de traîner par ici plus longtemps. Elle était venue de prime pour se reposer mais voilà que le travail l’avait rattrapée. À croire que tous les futurs renégats voulaient s’adresser à elle pour rentrer dans la guilde noire. Dur, dur d’être renégate. Surtout lorsque les journées consistent à flâner la majorité du temps à l’académie, occire un ou deux humains dans leur monde pour le plaisir et retrouver une vieille connaissance russe souhaitant virer de bord. Elle travaillait trop, c’était certain.

- À bientôt Yuri, j’suis sûre qu’on s’reverra sous peu. Et si c’est pas dans les rangs d’la guilde noire, ce s’ra p’têt sur l’terrain. On verra bien si tes paroles d’aujourd’hui n’étaient que du vent ou si t’es vraiment prêt à laisser ces crétins derrière toi.

La demoiselle balaya la pièce du regard, insistant sur le mot « crétin » pour que le Russe voit ce qu’elle pensait d’eux tous. Toujours aussi gentille lorsqu’elle parlait de ses ennemis, ses propos ne différaient jamais, ne changeant jamais de ton, le tout étant toujours placé sur la provocation.

Lyra se leva, plantant là son camarade. Elle n’avait plus rien à faire ici. Elle rebroussa chemin, empruntant le chemin le plus court pour rentrer au bercail. Si Yuri les rejoignait réellement, cela ferait du bien à leurs effectifs. Il ne faudrait surtout pas qu’elle oublie de parler de lui à Isanagi. Elle et sa mémoire de poisson rouge. Mais après tout, Yuri serait peut-être suffisamment débrouillard pour rentrer en contact par lui-même avec le chef. Si ses motivations étaient réelles, il ne manquerait pas de devancer Lyra. L’avenir le leur dirait.
Invité
avatar
Invité
Re: Guerre et Paix [Terminé] - Lun 26 Aoû 2013 - 4:23
Pour avoir changé, elle a bien changé,ou c'est parce qu'elle ne l'avait jamais montré avant, sa véritable nature. Elle a un tempérament de rebelle et n'aimant pas recevoir d'ordre de quiconque, c'est de cet attitude et de ce qu'elle vient de dire que les propos de Yuri se révèle d'être juste, peut-être à moitié. En tout cas, malgré les refus de la part du soldat russe, pour prouver sa loyauté et d'approcher Lyra pour avoir sa confiance, elle se daigne à aller voir son patron, comme tout le monde devrait le savoir, et lui faire passer les mots. Donc, cette rencontre surprise se termine plutôt bien, il se sent soulagé.


Puis, après avoir entendu ce que Yuri voulait entendre, elle ne souhaite plus rester plus longtemps dans sebar et elle se lève une fois avoir terminé son verre d'un trait, finissant sa phrase en dévisageant les élèves présents, elle s'en va pour franchir la porte et disparaître. Vu que cette rencontre s'est aboutie vers le favorable, Yuri en prend un autre verre de Vodka.


Il doit penser maintenant à ce qu'il doit faire à partir de maintenant, doit-il se préparer à quitter l'établissement à tout moment ? Il n'aura pas grande chose à emporter avec lui, ses armes posés sur le mur pour de la décoration, et bien ils resteront à la même place. Enfin, il doit aussi penser qu'il est très probable de recroiser ses anciens élèves, si tel est le cas, alors, ensemble, ils frapperont fort et dur contre l'humanité. Il y a de quoi a flipper un gars comme lui capable de sortir tout un arsenal par envie, il n'a pas besoin d'un tank ou d'un hélico pour faire face à des races inférieurs, même s'il doit faire face à la police et leur équipe d'intervention, il n'aura pas peur, tant qu'ils ne feront pas appel à l'armée, car c'est bien au niveau militaire que tout va se jouer et, pour l'instant, il n'est pas assez fort pour les faire face seul, même en groupe.


Maintenant qu'il y pense, il pourra enfin revoir la femme qui à la même couleur de cheveux que lui, Kym. Cette femme fatale, ce qu'il aimerait la revoir un jour, en attendant il doit se montrer patient et préparer son départ. Tout le monde se demanderont où peut bien être ce cher et terrible Yuri ? Il est une personne qui n'est pas facile de l'ignorer, son absence va faire parler de lui pendant un certain temps, peut-être est-ce un bon moyen de propagande pour recruter encore plus d'élèves ? Sa seule présence sur un champ de bataille pourrait réconforter ses alliés, mais quand ils se trouveront face à lui, la peur les envahiront. Il n'y a pas beaucoup de personnes qui ont le courage de venir affronter le dieu de la guerre. Parmi tous les apprentis dieux, il est probable qu'il est le seul a avoir une puissance de feu exceptionnelle, le rendant sur le top du podium, normal, son domaine est basé sur l'offensif, du pure bourrin, mais s'il l'utilise de façon rusé il sera encore plus dangereux que quand il sort de l'artillerie lourde. 


Il doit aussi penser qu'il doit affronter ses anciens camarades, il n'aimerait pas en arriver à là, mais si jamais cela devait arriver, il se battra alors, pour une idéologie presque tout autant mégalomane que réaliste. Il n'aura pas que des humains à éliminer sur son parcours et il doit surveiller son derrière, le conseil des élèves commencent à se réformer et devenir par la suite assez fort pour chasser des renégats, mais il ne fera rien pour les en empêcher, car au final, un type qui a pris goût pour le combat, il aimerait avoir quelques actions de leur part. Il regarde l'horloge et se rend compte qu'il est aussi l'heure de partir, buvant son verre en une gorgé, il le repose sur le bar puis fait signe à la serveuse de garder le silence puis s'en va silencieusement, sans dire un mot.
Invité
avatar
Invité
Re: Guerre et Paix [Terminé] - Ven 30 Aoû 2013 - 0:03

Lyra, ou la recruteuse de la guilde /PAN/
Rp sympathique, dommage que Yuri n'ai pas buté les gens comme Lyra lui a proposé de faire x) m'enfin, sinon c'est un bon rp l'ensemble ! Par contre Yuri fait attention, tu arrêtais pas d'écrire "on Vodka", j'avais mal aux n'oeil à force.

Yuri : 320 xps
Lyra : 325 xps

Xps attribués : Yep
Contenu sponsorisé
Re: Guerre et Paix [Terminé] -
Guerre et Paix [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Academia :: L'Académie de Deus :: Place de l'Horloge :: Cafétéria-
Sauter vers:

Attention :
Ce RP contient des passages violents ou/et particulièrement gores. Il est déconseillé à la lecture aux moins de 18 ans.
Continuer à lireQuitter cette page